Page 1

CREOinfos la lettre d'information de Créoc éan – N°36 - avril 2017

Édito

actus

La mer vue du ciel ? Qui n’a pas vu l’ouvrage de Yann ArthusBer trand qui révèle des mer veilles graphiques à la surface de la terre ? C’est bien parce que le photographe a su prendre de la hauteur (ou du recul) que nous voyons apparaître ces détails qui nous échappent quand nous sommes trop près. Même si la métaphore est un peu facile, notre métier d’ingénieur-conseil nécessite, de la même manière, de savoir prendre de la hauteur et du recul. Et ce n’est pas facile dans les contextes contraints que nous connaissons, exacerbés depuis quelques années par les baisses de moyens des collectivités territoriales. Comment être le mieux disant en étant le moins cher ? Sûrement en innovant et en développant de nouveaux savoir-faire. C’est ce que nous avons fait avec l’équipe Cartographie/SIG, sous la responsabilité d’Alain Juif, en engageant une démarche pour obtenir des images aériennes de qualité à partir d’un drone. Le but n’est pas juste de se faire plaisir avec de belles photos, mais bien d’intégrer ces nouvelles données dans nos études, en réalisant des images calées géographiquement en 3D et susceptibles d’être assemblées pour réaliser des modèles de terrain. De la haute précision, maintenant à portée de main. La règlementation sur le vol des drones étant nouvelle et compliquée, c’est Nicolas Fritsch qui s’est formé au pilotage (il est maintenant diplômé pour s’envoler…) et au suivi des autorisations. Il nous explique comment il en est arrivé là ! Jean-Marc SORNIN Président et Directeur Général Directeur de publication : Jean-Marc Sornin / Comité de rédaction : Jean-Marc Sornin, Sylvie Baudry/ Pilotage : Sylvie Baudry / Conception : Keran / Maquette : Mehdi Bareaud / Rédacteurs et contributeurs : Jean-Marc Sornin, Sylvie Baudry, Nicolas Fritsch/Crédits photos: Créocéan.

Coopération France-Indonésie : Créocéan a répondu présent ! Dans le cadre du renouvellement de la coopération décentralisée entre la Ville de La Rochelle et la ville de Kendari (province du Sulawesi du sud-est, Indonésie), la Communauté d’Agglomération de la Rochelle a invité des sociétés Rochelaises, dont CREOCEAN (représenté par Alexis Chappuis et Mehdi Dernouny), à se joindre à la délégation se déplaçant en Indonésie (Jakarta/Kendari) le 29/03/2017 afin de présenter leurs activités et répondre aux besoins et attentes de la municipalité locale. Parallèlement, le Président de la République Française, Monsieur François Hollande, effectuait un déplacement en Indonésie afin de signer des accords de coopération dans le domaine maritime avec l’Indonésie. CREOCEAN a pu participer aux discussions lors de l’évènement principal, à savoir la table ronde sur la coopération dans le domaine maritime entre l’Indonésie et la France en présence du Président français et de la ministre des Affaires Maritimes et de la Pêche d’Indonésie (Dr. (HC) Susi Pudjiastuti).

Application expérimentale "Rivages" : Créocéan assure le suivi du trait de côte en Martinique ! Créocéan a réalisé pour la DE AL une caractérisation qualitative et quantitative de 72 plages de la Martinique et un relevé du trait de côte grâce à l’application Rivages développée par le Centre d’études et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement (CEREMA). La prise de plus de 600 photographies géoréférencées et datées durant le relevé du trait de côte sur l’ensemble des plages de Martinique a permis la mise en ligne sur le portail géolittoral d’un atlas photographique géoréférencé des plages : http://cerema.maps.arcgis.com/apps/MapJournal/index.html?appid=9a0 2e98050de43da806ee3b931010243 Cette étude fournit donc des données qualitatives et quantitatives sur les plages de Martinique (accessibles en véhicule) et contribue à la mise en place d’un indicateur national de l’érosion côtière, basé sur des calculs du trait de côte par le CEREMA. Cet indicateur permettra d’avoir une vision complète, homogène et quantifiée des effets de l’érosion côtière sur le territoire.


parmi nos nouveaux contrats L’Agence PACA Corse,

dirigée par Romain LEGRAS, travaille depuis plusieurs mois maintenant sur le projet CREANURS (CREAtion de NURSeries côtières spécifiques) pour l’Université de Corse à travers sa plateforme Stella Mare. Cette opération innovante consiste en la création et la mise en place en milieu littoral côtier de «micro-habitats» spécifiques de type nurseries ou frayères. L’objectif est de pouvoir remplacer un habitat naturel dégradé et/ou à offrir des surfaces supplémentaires pour favoriser la reproduction et le taux de survie des espèces de poissons notamment. Cette expérimentation se déroule dans un petit port du Cap Corse qui bénéficie d’une situation exceptionnelle de par la qualité du milieu marin. Les biologistes marins de CREOCEAN accompagnent les scientifiques de Stella Mare pour la rédaction des dossiers réglementaires, l’état initial du milieu marin ainsi que le suivi de la colonisation de ces micro-habitats. Après avoir reçu les autorisations administratives, nous avons réalisé l’état initial au tout début du mois d’avril. Les micro-récifs ont ensuite été immergés pour une durée minimale d’un an.

L'agence Antilles-Guyane,

dirigée par Laurent THIEULLE, a remporté un nouveau contrat en Guadeloupe, en tant que soustraitant de SCE pour la Collectivité de Saint-Martin. Dans le cadre de l'aménagement de la voie de contournement de Grand-Case, l’équipe va apporter un appui technique à la rédaction des dossiers réglementaires pour la caractérisation sédimentaire et biologique des fonds de l'étang de l'aéroport. Une campagne de terrain sera d’ailleurs menée en mai pour caractériser la qualité des eaux, des sédiments et déterminer la faune benthique de l’étang.

L'agence Sud-Ouest,

dirigée par Jean-Damien BERGERON, vient de se faire confier le levé bathymétrique du port de Capbreton et du canal du Boucarot par le SIVOM CÔTE SUD. L’équipe du domaine d’activité « Aménagements portuaires et côtiers », dirigé par Georges CLAVERIE, travaille depuis peu sur 2 contrats : • l’un pour l’agence Normandie, dirigée par Aurélie COUNIL, à savoir, pour la Région Hauts de France, une étude d'agitation dans le port de Boulogne dans le cadre de l'accord-cadre pour les études environnementales et réglementaires relatives au port de Boulogne sur Mer – Calais. • et l’autre pour Créocéan Océan Indien, dirigé par Rémi GARNIER, pour la SPL MARAINA, qui consiste à réaliser une étude hydraulique dans le cadre de la création d’un bassin de baignade au Parc du Colosse sur la commune de Saint-André à La Réunion.

L'agence Pacifique,

dirigée par Julien GUILLET, travaille actuellement, pour la Direction des Ressources Marines et Minières, sur la Réalisation du programme d'observateurs de la pêche palangrière et sur le suivi écologique des zones de pêche réglementées de Tahiti et de Rangiroa. D’autre part, les 7 sentiers sous-marins conçus par Créocéan pour le ministère du Tourisme entrent en phase de construction. Enfin, l'équipe internationale , dirigée par Eric DUTRIEUX, vient de remporter, en Guyanne, une étude de réduction des impacts environnementaux des débris de lanceurs de fusées dans les eaux profondes réalisée pour l'Agence Spatiale Européenne. De plus elle réalise également l'état initial environnemental du champ pétrolier Al Shaheen au Qatar pour AECOM.

interview Nicolas Fritsch a rejoint CREOCEAN en 2009, il nous raconte son parcours. En quoi consiste ton rôle actuel chez CREOCEAN ? Mon rôle actuel repose sur une complémentarité de compétences acquises ces 8 dernières années. Je l’adapte selon les demandes diverses et variées. Je prends les traits du dessinateur-cartographe comme je peux endosser ma veste à galons de télépilote-drone. Je passe d’un plan d’ouvrages de protection du littoral au plan de vol pour cartographier un habitat marin sur l’estran ou pour inspecter les éléments structurels d’une digue.

Peux-tu nous présenter ton parcours atypique ? C’est un parcours d’autodidacte. Apprendre sur son lieu de travail avec des collègues réactifs et perspicaces vaut tous les diplômes de la Terre. Je suis passé à Creocean de dessinateur EXE (suivi de travaux) à technicien DAO-CAO-SIG et depuis 2 ans, je suis aussi télépilote-drone. Mon baccalauréat littéraire et linguistique est loin des problématiques techniques que je rencontre mais je n’ai jamais autant lu de thèses sur la photogrammétrie et la photographie aéroportée en anglais, en espagnol ou en portugais. Je suis parfois « largué » par le côté scientifique mais ça n’arrête pas celui qui veut comprendre. Je fais aussi un peu de télédétection (photo-interprétation d’images satellites), c’est un domaine captivant.

CREOinfos n° 36 - AVRIL 2017

Ton travail comporte-t-il des missions terrain ? Avec le développement de notre activité drone, les missions sur le terrain vont se multiplier. Il faut faire connaître cette nouvelle appétence technologique et commerciale à nos clients. L’apport d’informations sur l’état de l’existant (ouvrages maritimes, fluviaux, digues…) grâce à la photographie aéroportée et la photogrammétrie rend plus efficace et mieux ciblé le travail de l’ingénieur génie côtier.

Quelles sont les difficultés et les sources de satisfaction liées à ton poste ? Les difficultés sont liées aux faiblesses des marchés publics sur lesquels Créocéan se doit de trouver les bonnes affaires en innovant. Pour le drone, cela englobe les obligations administratives et réglementaires inhérentes au travail aérien ainsi que la préparation des plans de vols et la définition des opérations. Pour le dessin, mon responsable direct, Alain Juif, a très vite saisi l’intérêt vital d’inventer, de proposer, d’adapter mon poste face aux changements des besoins du groupe Keran. Les sources de satisfaction jaillissent grâce à la diversité des tâches à accomplir et des solutions à trouver quel que soit l’immobilisme ambiant.

Creoinfos n°36 avril 2017  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you