Page 1

Guide Osiris Habitable 2014 2016 Couverture.indd Couverture.indd 11

2016 2014

FFVoile

10â‚Ź

Guide Osiris Habitable

18/11/2015 19/11/2013 15:34:38 14:45:37


Photo: C. Launay / FFVoile

Des performances exceptionnelles à portée de main grâce à la manivelle

CARBO ONETOUCH

®

Photo: J. Vapillon

Barre de commande de verrouillage sur toute sa longueur pour une manipulation aisée. Verrouillage et deverrouillage facilités, les embraqueurs seront au rappel plus rapidement. La ONETOUCH va devenir indispensable à bord !

For more than ten years, the French Sailing Federation and Marinepool have been working side by side to develop the sport of sailing in France. Marinepool supplies the French Sailing Federation with state of the art sailing clothing and maritime fashion. With more than 200 days on the water per year the coaches of the French

Marinepool_Osiris_FFV_2016.indd 1 Couverture.indd 2

Sailing Team not only bring a wealth of knowledge into the Marinepool product development, they are a great source of feedback contributing to ever better garments and are great ambassadors for Marinepool world wide. The French Sailing Team has performed excellently and shown great potential on all waters around the world during the 2014/15 season. And these top results

bode well for the future. The French athletes have shown top form on the international circuits and are on the right track for excellent results in Rio. Each of them is aspiring to the same goal: to represent the French nation at the most important competition of all. www.ffvoile.fr

18.11.15 13:31

www.harken.fr/Carbo-OneTouch 18/11/2015 15:34:44


Photo: C. Launay / FFVoile

Des performances exceptionnelles à portée de main grâce à la manivelle

CARBO ONETOUCH

®

Photo: J. Vapillon

Barre de commande de verrouillage sur toute sa longueur pour une manipulation aisée. Verrouillage et deverrouillage facilités, les embraqueurs seront au rappel plus rapidement. La ONETOUCH va devenir indispensable à bord !

For more than ten years, the French Sailing Federation and Marinepool have been working side by side to develop the sport of sailing in France. Marinepool supplies the French Sailing Federation with state of the art sailing clothing and maritime fashion. With more than 200 days on the water per year the coaches of the French

Marinepool_Osiris_FFV_2016.indd 1 Couverture.indd 2

Sailing Team not only bring a wealth of knowledge into the Marinepool product development, they are a great source of feedback contributing to ever better garments and are great ambassadors for Marinepool world wide. The French Sailing Team has performed excellently and shown great potential on all waters around the world during the 2014/15 season. And these top results

bode well for the future. The French athletes have shown top form on the international circuits and are on the right track for excellent results in Rio. Each of them is aspiring to the same goal: to represent the French nation at the most important competition of all. www.ffvoile.fr

18.11.15 13:31

www.harken.fr/Carbo-OneTouch 18/11/2015 15:34:44


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 21/11/2015 10:28 Page1

Table des

Osiris Habitables Régates et Courses Croisières

matières

Guide 2016 CLASSEMENTS

STATISTIQUES

REGLES

TABLES

retrouver toute l’actualité Osiris habitables sur

http://osiris.ffvoile.fr PRATIQUE

ADRESSES

2

Vu du Président

3

Témoignages

16

Osiris le B à BA

17

Organisation Osiris

18

Itinéraires Osiris

19

Orc une référence de haut niveau

20

Jauge Classique (JCH)

21

Les classements nationaux

23

Annexe règles classement

24

Transmission des résultats

25

L'observatoire des vitesses

27

Principales vitesses observées

31

Formulaires à utiliser

32

Numérotation nationale des habitables

33

Lexique

35

Règles de jauge OSIRIS

43

Règles de jauge JCH

48

Méthodes de mesure

50

Courses à durée Fixe et Clast Bis

53

Courses poursuites

55

Evolutions ratings 2015/2016

56

Les bateaux légers, la classe L

57

Extrait de la Table des Ratings

75

Document H 112, contraintes …

80

Caractéristiques des spis Asy

82

Les coefficients à appliquer

84

Le CVL en dix questions

86

Classe Micro

87

Résultats Micro HN

88

Responsables par région

FFVoile 17 rue Henri Bocquillon 75015 Paris Responsable de Publication : Daniel Pillons Photos de couverture : Claude Beauduc / Christophe Breschi Pages 3 à 15 rédigées par Didier Ravon Conception graphique : i.dealgraphic - Imprimé sur les presses des Impressions Dumas à Niort (79) N° ISBN 10 : 2-87864-031-4 - N° ISBN 13 : 978-2-87864-027-4

1


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page2

Régates en interséries :

la force de réunir… La voile est assez variée pour s’exercer dans toutes formes de compétitions. Depuis la planche à voile, jusqu’au tour du monde : quelle variété ! A côté de l’indispensable monotypie, les régates en temps compensé sont une discipline à part entière, par les exigences requises et les savoir-faire à déployer pour atteindre l’excellence de l’organisation. Dans l’univers de l’habitable, la solution OSIRIS développée par notre fédération s’est largement affirmée depuis huit ans, en permettant de constituer des flottes aux capacités homogènes. Elle occupe maintenant le premier rang, tant par le nombre de ses participants que par celui des bateaux réunis. Je salue la réussite du classement national Osiris habitables. Disputé sur nos 3 façades maritimes et en eaux intérieures, il affiche 4600 bateaux-skippers et 13000 licenciés. J’ai grand plaisir à préfacer ce guide ou tous les acteurs, organisateurs, encadrement, coureurs, trouvent les références indispensables à leurs actions. L’organisation de nos systèmes d’information qui a permis cette évolution, est devenue majeure, vous le verrez en feuilletant ces pages : une grande chaine cohérente. La demande de certificat de jauge devenue possible « en ligne » permet de passer entre coureurs les contrats de jauge qui régissent l’équilibre des chances. Ceux-ci sont mis à jour quotidiennement pour servir au logiciel de régate. Et ce dernier donne ses résultats pour la consolidation des classements nationaux. Les coureurs ne s’y trompent pas. Ils adhèrent massivement à cette solution en inter série, et à son mode de fonctionnement. Avec leur très forte variété de bateaux, ils peuvent se réunir autour d’une même règle, de portée générale, mais aussi être distingués, quand c’est utile, en classements homogènes spécifiques. Bien ancrée au cœur de notre activité « habitables », cette dynamique est essentielle au développement harmonieux de notre sport.

Bonne saison à tous. Jean-Pierre CHAMPION Président de la Fédération Française de Voile

2


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page3

interwiew

interwiew Luc Gellusseau

La jauge, c’est un peu comme la religion, chacun a la sienne mais ça évolue !

les statistiques des bateaux qui régatent. Moi j’ai en charge principalement la partie concernant l’ORC Club et ORC international, et notamment les certificats de jauge issus du VPP ORC. Dans le monde, il y a pratiquement deux systèmes de jauge : l’un avec des formules ou des équations basées principalement sur des VPP (prédictions de vitesse), et l’autre sur les observations et les performances des bateaux. Et ce que je trouve intéressant avec Osiris, c’est que ça réunit les deux. C’est un peu unique au monde avec l’objectif de marier le simple, appuyé sur un noyau performant, avec le plus sophistiqué pour ceux qui souhaitent explorer des niches : une même solution commune à tous !

En quoi consiste votre rôle au centre de calcul ORC de la FF Voile ? L.G. : Je m’occupe de la gestion technique des systèmes de jauge et de la base de données ORC et Osiris. Osiris est un système qui réunit deux formules. La première est basée sur un VPP, celui de l’ORC et la seconde, sur

Vous allez vous appuyer sur ce qui a été fait par JeanLouis Conti depuis de longues années ? L.G. : Bien sûr ! Et ça prend un petit peu de temps, car Jean-Louis optimise ce système depuis 25 ans. Il a fait un boulot considérable. Moi, ça fait sept mois maintenant que je travaille avec lui pratiquement au quotidien. © Didier Ravon

Que ce soit en dériveur, sur toutes sortes de prototypes et monotypes, en bateaux de série… Luc Gellusseau régate au plus haut niveau depuis plus de 40 ans. Fort de huit titres mondiaux, dont l’unique victoire tricolore dans l’Admiral’s Cup, plusieurs campagnes de Coupe de l’America, la Volvo Ocean Race et une immense expérience que ce soit en voilerie, en réglementation, en jauge… ce touche-à-tout aussi polyvalent que talentueux, est le nouveau responsable du centre de calculs ORC à la FF Voile. Il remplace ainsi Jean-Louis Conti, et tient à cœur de poursuivre le travail de son brillant prédécesseur en théorie à la retraite… mais ne manque pas d’idées et le dit sans détour !

3


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page4

Il faut savoir qu’il a récolté et développé une base de données incroyable où l’on trouve par exemple 8 118 certificats IOR, dont il a extrait et reproduit pour la plupart les formes de carènes, puis recoupé des informations glanées auprès des architectes. Donc, on a aujourd’hui à la FF Voile tous les certificats de jauge de ces bateaux, comme par exemple ceux des half tonners (ancien protos IOR de 30 pieds) jaugés en France depuis 1973 ! Il y a également les plans et caractéristiques physiques réelles de plus de 650 bateaux de série, monocoques construits par tous les chantiers à travers le monde… Cela permet de rentrer les caractéristiques très précises de ces bateaux (assiette, CG…) dans le VPP de l’ORC, et donc d’affiner encore plus les certificats, afin d’obtenir des polaires vraiment très proches de la réalité.

sont voilés de la même façon. Donc sur une seule régate, résumer les performances d’un bateau avec un seul chiffre, c’est très compliqué. Osiris n’est-il pas trop ambitieux à vouloir classer autant de bateaux très différents et typés ? L.G. : Non je ne le pense pas. Il faut voir non pas sur une régate mais sur une saison complète si le rating reflète les performances générales d’un bateau. C’est là qu’on voit qu’Osiris est un bon système, car en parallèle des performances relevées sur les différentes courses, il y a ce certificat de jauge qui donne des chiffres très cohérents. Ensuite au fur et à mesure que les bateaux naviguent, c’est recalé par les statistiques, et c’est le rapprochement des deux qui permet d’affiner le chiffre qui résume le potentiel de vitesse du bateau. N’empêche, c’est complexe. Il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu : le type de parcours, banane ou côtier, la météo, les allures où un bateau est plus à l’aise qu’un autre… Mais bon c’est exactement la même chose avec les autres jauges.

Vous avez un exemple ? L.G. : Justement, nous avons traité ces jours-ci toutes les données d’un nouveau bateau de série construit en Hollande sur plan Van de Stadt, et dont le nouveau propriétaire souhaite régater et donc obtenir un certificat de jauge. Il va pouvoir s’appuyer sur le certificat ORC que l’on va faire, et qui va prendre les caractéristiques « physiques » du bateau. Du coup, on reprend tout : son centre de gravité, la position de sa quille, du mât… et on vérifie tout ça, à la fois avec les données de l’architecte et avec toutes les « moulinettes » développées par Jean-Louis.

Certains bateaux semblent avantagés en Osiris alors que pour d’autres c’est l’inverse. Vrai ou faux ? L.G. : Vrai. La FF Voile a pour ambition de traiter ces cas particuliers et revoir pour quelles raisons certains sont plus taxés. Il y a en effet des bateaux qui gagnent tout le temps, et d’autres qui ne gagnent jamais, même si il y a un super équipage. Il est pénalisé. C’est d’ailleurs la même chose dans d’autres systèmes de jauge comme l’IRC. Il y a des bateaux comme le Farr 30, le Mumm 36, le Farr 40 qui même avec des champions à bord, n’ont que peu de chances de bien figurer. Il y a donc des cas où le chiffre est trop favorable et d’autres où il est trop défavorable. Nous avons donc entrepris un gros travail pour lisser tout ça, et moi ce qui me paraît bien, c’est qu’avec le système Osiris, on peut intervenir entre les statistiques et les certificats de jauge, qui tous les deux sont en constante évolution d’année en année, et qui expliquent que les certificats ORC ne sont valables qu’un an. Si on prend le rating du Sun Odyssey 40 souvent controversé, il a augmenté l’an dernier, et il va peut-être encore augmenter cette année.

© Nautimages

Quel est votre sentiment sur cette jauge que vous connaissez depuis qu’elle existe ? L.G. : Je dirais aujourd’hui qu’elle est remarquablement conçue. Ce qui est compliqué en revanche, c’est qu’on veut résumer avec un seul chiffre toutes les performances d’un bateau ! Je vais vous prendre un exemple. Imaginons deux bateaux identiques. L’un a un grand génois et l’autre un petit foc. Ils vont donc avoir des ratings différents. Imaginons maintenant que lors d’une régate, ce ne soit que de la brise. Evidemment, celui qui a un grand génois ne va pas pouvoir le porter. Il va donc naviguer aussi avec son petit foc, mais avec son rating qui est toujours le même, et qui doit du temps à l’autre… alors qu’ils

Osiris est l’on va dire une jauge « populaire », créée par la FF Voile pour faire régater un maximum de bateaux de série ensemble. C’est toujours le cas ? L.G. : C’est toujours le cas ! Ma réflexion là-dessus, c’est que définitivement, le système Osiris qui historiquement se nommait HN, a été imaginé au départ pour permettre à des bateaux de série de sortir de leur ponton et faire des régates, qu’elles soient côtières, entre des bouées, en mer ou sur des plans d’eau intérieurs, sur une semaine, un week-end, une journée, seul, à deux, trois quatre… dix ! L’ambition a toujours été de faciliter l’accès à la régate. Ça c’est le socle ! En France, on a la chance d’avoir ce système

4


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page5

Osiris qui fait courir beaucoup de bateaux ensemble. Et puis, la jauge, c’est un peu comme la religion, chacun a la sienne mais ça évolue !

faire peser le leur, afin de prendre la réalité physique et ainsi corriger le tir sur le certificat. L’autre point sur lequel je veux insister et qui est hyper important, c’est que l’on manque aujourd’hui de contrôles sur la véracité des certificats de jauge par rapport à la réalité physique des bateaux. C’est très bien l’auto déclaration, mais la confiance n’empêche pas le contrôle ! Il faut développer deux types de contrôles. Le premier, entre coureurs, comme c’est le cas dans les pays anglo-saxons. J’ai beaucoup régaté à l’étranger et il n’y a pas de problème à poser réclamation contre un autre concurrent. En France on n’y arrive pas et je ne sais pas pourquoi ! S’il y a des bateaux qui ne sont pas conformes par rapport à leur certificat de jauge, il faut que les coureurs réclament. Le deuxième, c’est que des jaugeurs contrôlent les bateaux sur les épreuves. Souvent par inadvertance ou négligence, certains coureurs n’ont pas fait rectifier les modifications apportées à leur bateau, dans un sens comme dans l’autre, et ça c’est dommage. Mais attention, cela ne signifie pas forcément qu’il n’y a que des tricheurs !

L’Osiris est en forte croissance encore cette année. Mais quelles sont vos priorités pour 2016 ? L.G. : Il y a en France près de 5 000 bateaux/skippers classés et 12 000 licenciés qui ont régaté en Osiris. Ce n’est pas rien ! N’empêche, ma priorité est de poursuivre avec le même sérieux le travail effectué par Jean-Louis Conti sur la base de données qui est au sein du centre de calcul de la fédération. Franchement, je ne m’attendais pas à avoir une telle richesse de données. Sur le fond c’est très performant, et en plus ce n’est pas cher. Il faut savoir que pour faire une simulation sur un changement de rating si un propriétaire veut modifier la grand-voile, démonter les WC, installer un tangon carbone… le prix demandé est de 25 euros ! En revanche, sur la forme, je trouve qu’il y a un déficit de communication ! Et ça manque de convivialité, que ce soit l’accès aux informations ou la simplicité. Il faut que les gens sachent qu’on peut leur offrir un service super performant et ce à un tarif très attractif. Ma seconde priorité est de faire passer le message suivant : quand on fait une modification sur son bateau, plutôt que prendre une pénalité forfaitaire, et ainsi passer dans le demi-groupe supérieur, il faut faire établir un nouveau certificat de jauge ORC qui ne va pas mettre un demi-groupe mais donner une différence plus fine. Prenons l’exemple d’un régatier préférant un spi plus grand. A partir de son rating 22, le forfait standard va le passer à 23 ou 23.5, alors que le calcul lui affectera un rating qui peut être autour de 22,6… et tenir compte en plus d’un foc plus petit.

En conclusion, vous avez un dernier souhait ? L.G. : Oui, c’est un peu utopique mais j’aimerais que dans les quatre ans qui viennent, avec les coureurs, on développe un système de jauge non pas à un chiffre mais à quatre ! Je m’explique. Prenons l’exemple d’une course où il n’y a que des parcours côtiers et juste une banane. Et bien pour les parcours côtiers les bateaux auraient un rating spécifique X et pour la banane, ils en auraient un autre Y. Et ce que je trouverais encore mieux, c’est que si il y a moins de 11 nœuds de vent, c’est le rating Xa ou Ya et au-dessus de 11 nœuds le Xb ou Yb. Ainsi le comité de course pourrait annoncer qu’il lance un côtier Xb car le vent souffle à 15 nœuds, et les coureurs auraient un rating un peu plus en rapport avec le potentiel de vitesse de leur bateau. Dans tous les cas il faut que nous augmentions l’aspect équitable des compétitions !

© Nautimages

Si vous deviez faire passer un message aux régatiers en Osiris, ce serait lequel ? L.G. : J’en ai deux ! Il y a beaucoup de discussions sur le poids des bateaux. Moi, j’invite les propriétaires à

5


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page6

portrait

portrait

sur un Rush Régate de 1982 et obtiennent toujours de bons résultats. Mais un, ils ont de belles voiles en membrane, deux ils poncent la carène avant chaque course, et trois régatent très proprement avec à leur bord un Lasériste qui a été en équipe de France ». Loïc Ponceau parle aussi de ce Sun Odyssey 40, qui a certes un rating plus qu’avantageux, mais est souvent pointé du doigt, car gagnant très (trop) souvent. « Les gars qui râlent oublient ou ne savent pas que le bateau est remarquablement préparé et optimisé aussi bien en Osiris qu’en IRC (il a les deux certificats ; ndlr). L’équipage tourne ensemble depuis de longues années, le skipper (Frédéric Bourderau ; ndlr) est un ancien champion du monde de 420 et le tacticien (Hubert Follenfant : ndlr) a été vice-champion du monde de 470… ».

Loïc Ponceau

Depuis près de trente ans avec Nautisme en Finistère, il organise de A à Z et début août le Tour du Finistère à la voile plus connu sous le nom de « Tourduf ». Autant dire qu’Osiris n’a plus de secrets pour ce marin de terrain unanimement reconnu et apprécié.

Les résultats du 30 ème Tourduf prouvent enfin que la finalité qui est de permettre à des bateaux de généraToute l’année et depuis sa création il y a 25 ans, tion et de types différents de se confronter ne se Loïc Ponceau officie au Pôle Finistère Course au Large. dément pas, les sept premiers du classement final étant Il a accompagné des générations de champions, de dans l’ordre un JPK 10.10, un Armagnac Anci, un First 40, Desjoyeaux à Cammas, de Le Cam à Jourdain, de un Sun Odyssey 40, un X 332, un Dehler 33 et un Le Cléac’h à Gabart… Mais fin juillet début août, ne le First 31.7… Enfin quant à l’évolution de la pratique Osiris chez les régatiers occasioncherchez pas à Port La Forêt ! nels qu’il côtoie depuis des Loïc Ponceau déserte ce L’Osiris c’est simple et fiable lustres, Loïc reconnaît qu’il centre d’excellence et se y a une légère érosion, remet en question. Le grand manitou du « Tourduf » qui a fêté en 2015 son 30 ème qu’il devient compliqué de constituer un équipage anniversaire, se replonge dans la régate de proximité régulier, et que nombre de marins ne veulent pas se qu’il a toujours souhaité festive populaire… et bien « prendre la tête ». entendu sportive. « Depuis le début en 1988, nous Il leur faut un système simple et aisément compréhenavons toujours été en Osiris qui s’appelait alors le HN » sible, adapter le programme tel que par exemple racexplique ce fervent défenseur de la régate pour tous. courcir la durée de l’événement d’une journée, voire Et d’ajouter : « l’Osiris, pour quelqu’un qui régate occa- apporter un peu de changement dans la continuité… sionnellement sur un bateau de série, c’est super ! comme envisager en 2016 de faire un Tourduf du Sud au Si tu as un bateau standard comme un First 31.7 et de Nord, une première en plus de trente ans ! bonnes voiles, tu obtiens ton certificat de jauge en quelques clics, et tu peux courir avec une grande équité, car cette jauge est très performante ».

© Tour du Finistère a la voile – Pascal Alémany

Loïc Ponceau qui a vu régater des milliers de bateaux est on ne peut plus affirmatif sur le fait que grâce à la statistique, la FF Voile est parvenue à quelques chose qui est d’une vraie fiabilité. Et quand on lui demande si le chronométrage des régates puis la transmission des résultats - donc des temps de course - ne sont pas trop compliqués, la réponse fuse : « Non, c’est vraiment simple et ça marche très bien. Les skippers après avoir fait leur demande à la fédé envoient leur certificat de jauge et donc leur rating par mail, et moi je le rentre dans FREG (le logiciel de classement Osiris ; ndlr). Terminé ! Quant à la transmission des résultats, il n’y pas de problèmes non plus. Tu rentres le nom du bateau, de l’équipage, les numéros de licence, le numéro de voile ou de cagnard… puis l’heure de départ et d’arrivée, et ça te sort le classement de la manche et le général ! » Loïc Ponceau est catégorique : « il n’y a pas de mystère. Je prends l’exemple de fidèles équipages qui régatent

6


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page7

© Didier Ravon

portrait

portrait

Daniel Andrieu

Architecte naval réputé - ses plans IOR ayant notamment glané six titres mondiaux - régatier assidu depuis ses années en équipe de France de 470, celui qui est surnommé « Vadius » continue de courir en Osiris, sur son propre Sun Fast 3200… qu’il a évidemment dessiné. Daniel Andrieu n’est pas du genre à manier la langue de bois. Quand on lui demande d’emblée son sentiment sur l’Osiris et les raisons qui font qu’il régate sous cette jauge, la réponse est claire et nette. « Quand mon club, la Société des Régates Rochelaises est passée en Osiris, je n’étais pas le dernier à pousser » avoue-t-il. « Ma réticence s’expliquait surtout par le souvenir que j’en avais il y a de longues années. A l’époque on pouvait assimiler le HN à une « note de gueule » qui manquait de transparence et qui était dans le lobbying avéré, ce qui n’est plus du tout le cas aujourd’hui ». L’architecte naval qui a longtemps exploré la jauge référents est me semble-t-il parfois discutable quand ce IOR dans ses moindre recoins, pour en tirer le meil- sont des bateaux qui ont trente ans et plus » explique leur sur les bateaux qu’il a conçus, juge qu’Osiris est l’architecte-régatier qui s’est beaucoup rapproché de de mieux en mieux, de plus en plus performant et Daniel Pillons, le pilier historique de cette jauge et prééquitable. Et d’avouer « il y a encore un reste de sident de la commission Osiris Habitable. Et d’ajouter : « tous les bateaux qui sont renlobbying sur les plans d’eau. trés depuis quinze ans sont vraiEt quand je dis lobbying, je Osiris peut absorber ment bien traités… j’ai envie de sais de quoi je parle ». Et pour dire mieux qu’en IRC ! » cause, c’est Daniel Andrieu Daniel Andrieu se réjouit de voir qui a dessiné le fameux et des régatiers de haut niveau que désormais, il est possible de parfois controversé Sun Odyssey 40, terreur des plans d’eau en Osiris ! faire le Spi Ouest France en Osiris. Mais pour lui « l’idée ce n’est pas de partager le gâteau avec des gens « A l’époque le chantier Jeanneau m’a dit : chez passant de l’IRC à l’Osiris, mais bien d’augmenter la Bénéteau ils arrivent toujours à avoir de bons bateaux taille du gâteau et donc de trouver d’autres alternatives. Je trouve que de proposer uniquement des parcours en Osiris, et il faut que l’on puisse faire pareil. Je me suis donc attelé à la tâche, et a dessiné un côtiers pour la flotte Osiris permettrait de faire venir de bateau de croisière de 12 mètres - le Sun Odyssey 40 nouveaux concurrents qui ne sont pas forcément férus Deck Saloon - où l’on me demandait un savant par- de compétition, et qui sinon ne seraient jamais venus. tage entre la performance et l’hôtellerie, tout en Et comme de plus, la jauge est de mieux en mieux faite, elle peut aussi absorber des régatiers de haut niveau. » ayant un rating le moins pénalisant possible ».

Enfin en conclusion, il ne mâche pas ses mots sur le nombre de gens qui malheureusement trichent, de bonne foi ou pas, par naïveté négligence ou sciemment. « Je pense que la Fédération doit absolument faire des contrôles et le fasse savoir. Il y aura cette peur du gendarme, et clairement encore une plus grande équité sportive, car Osiris le mérite assurément ! ».

Pour la petite histoire, son croiseur a eu un tel succès commercial que la carène a été ensuite déclinée d’abord en version Sun Odyssey 40, puis en Sun Fast 40… mais bien plus tard. « La méthodologie utilisée qui consiste à utiliser le VPP est une excellente base de travail. Ensuite la partie consistant à faire tourner le VPP puis lisser les performances par rapport à des bateaux

7


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page8

portrait

portrait

Je pense qu’il y a aussi un manque d’information, et une certaine légèreté dans les contrôles. » Marc Sanjuan n’en dira pas plus… « Quand on sait que pour la Croisière Bleue entre Antibes et la Corse, les organisateurs sont obligés de limiter à 150 bateaux… à cause du manque de places dans le port, ça prouve bien que Osiris a un sacré succès en Méditerranée… et on voit aussi bien des bateaux avec des voiles en membrane que d’autres qui naviguent avec le bimini ! ».

Marc Sanjuan

Cet excellent régatier qui a notamment couru sur le dernier Palynodie de Gaston Deferre, tout gagné et pratiqué toutes les jauges ne s’en cache pas : « Avec mon bateau, je n’ai aucune chance de bien figurer en IRC, mais attention, je n’ai rien contre cette jauge… ».

Il a commencé la voile à 14 ans, fait beaucoup de Vaurien et de 420, effectué son service militaire sur les 12 M JI du Baron Bich. A 69 ans, Marc Sanjuan régate toujours en habitable sur son Poussières d’étoiles de huit ans d’âge, et est en tête du championnat de Méditerranée.

N’empêche, il rencontre de plus en plus de régatiers qui en ont marre de « ramasser les bouées » et reviennent à l’Osiris ». Il le reconnaît : « c’est clair que c’est plus facile. De plus comme l’été, mon bateau navigue quatre semaines en croisière, cette jauge me va très bien. Je démonte l’étai creux et remets l’emmagasineur avec un vieux génois ».

Marc Sanjuan est un retraité heureux. Responsable de la voile sportive au CNTL, il régate autant qu’il peut, avec son fils et souvent en double. « Je suis un ardent défenseur de l’Osiris » déclare en préambule ce Marseillais affable et diablement sympa. « Comme mon fils est très pinailleur, tous les ans nous faisons établir Cette année, son objectif est de remporter le championnat de Méditerranée. Pour des raisons budgéun certificat ORC. Sur mon Elan 340 de série, nous avons juste aug- taires, il préfère acheter de belles voiles de régate menté un peu la surface des spis et diminué celle de la d’occasion, mais qui sont toutes mesurées et ne plombent pas son rating : grand-voile par rapport à la « mes génois viennent table Osiris. » Il peste genOn voit régater des bateaux des Figaro 2 et mes spis timent contre les gens qui n’ont pas encore compris avec des voiles en membrane aussi bien des Farr 30 ». Tant qu’il pourra régater en Osiris, que régater en Osiris ne il le fera, avec son fils signifie pas courir n’imqu’avec le bimini âgé de 30 ans. « C’est lui porte comment. Et pointe du doigt ceux qui ont tendance à tricher. « La jauge qui barre. Il est beaucoup plus affûté que moi. Je Osiris dit qu’il faut déclarer si l’on utilise un troisième commence à vieillir et avoir un peu la trouille sur les spi… et on voit beaucoup de monde avec deux spis départs un peu chauds. Et tant qu’il veut bien de moi à bord, je me régale ! » Tout est dit. plus un Code 0 non visé.

© Archive Marc Sanjuan

8


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page9

© Dominique Lalance

portrait

portrait

Hervé Pruvot

Second du classement Osiris en Manche, premier dans son club, il régate en solo en double et en équipage sur son Sun Fast 32 GTE de série âgé de vingt ans. Ancien handballeur de haut niveau, il a gardé l’âme d’un compétiteur…. Hervé Pruvot a disputé ses premières régates à Courseulles-Sur-Mer en 1970… et court régulièrement en Osiris depuis plus de trente ans, après avoir fait aussi beaucoup de croisière. « Mon bateau est strictement de série, mes voiles ont trois ou quatre saisons et j’ai le davier d’étrave, le four, le frigo, une grosse caisse à outils, les assiettes, les verres, les duvets… et quelques « éléments de survie » comme un peu de vin de bière et d’eau » explique ce régatier de la SR de Courseulles dans le Calvados. N’empêche, Hervé Pruvot est très à cheval sur le centrage des poids à bord, et carène son bateau en plon- dre l’exemple d’un First 32 s 5. C’est simple il suffisait qu’il prenne le départ d’une course pour la gagner. On gée toutes les semaines de mars à novembre... « Je fais pas mal de solo, car ça devient compliqué de passait notre temps à dire que c’était à cause de son trouver des équipiers… même si cette année j’en ai rating… et depuis que le bateau a changé de propriétaire, il termine en temps réel recruté un excellent qui des bateaux de écume la baie de Seine Les bateaux plutôt avantagés derrière 25 pieds… » Hervé Pruvot depuis son plus jeune âge ». Il avoue qu’il est un compéti- par la jauge sont aussi ceux qui sont reconnaît aussi « qu’en fonction des conditions météo, teur, se définit comme un menés par de bons régatiers ! il y a des courses où l’on sait sportif voileux de niveau à l’avance qui va gagner, régional et essaye de régater comme les professionnels, sans avoir les heures comme par exemple sur un parcours de 40 milles vers d’entraînement sur l’eau. Sa fille, Claire a été numéro l’ouest avec du vent et du jusant, où les Jouët 24 et leur un mondial de match racing et sixième aux derniers petit rating sont imbattables ». Jeux olympiques, avant de poursuivre sa carrière en Figaro et en solo. « Quand elle veut faire plaisir à son Quant à la transmission des résultats, ce n’est pas évivieux papa, elle vient régater à bord… mais on a ten- dent pour des gens dont ça n’est pas la spécialité. dance à ne pas toujours être d’accord sur les « Nous dans notre petit club, nous sommes tour à tour options tactiques… et c’est souvent elle qui a raison ! » coureurs ou comité de course, et il y en a plein qui sont paumés car ils ne maitrisent pas bien le logiciel FREG. lâche-t-il en rigolant. « J’ai l’impression et ne suis pas le seul que l’Osiris favorise certains bateaux et en défavorise d’autres ! Moi je Faire évoluer la jauge Osiris selon le vent et le type de n’ai toujours eu que des bateaux pénalisés par la jauge… parcours risque de compliquer encore les choses, et je Je dirais globalement que c’est une cote mal taillée mais ne suis pas sûr que cela fasse venir d’autres coureurs. » qui est la moins mauvaise que l’on puisse trouver. » N’empêche, il reconnaît qu’Osiris permet de faire vivre Avant de tempérer son jugement : « ceci dit, comme par les clubs, qu’il ne se voit pas courir sous une autre hasard, les bateaux plutôt avantagés sont toujours ceux jauge, et que ce sont toujours les bons équipages qui qui sont menés par de très bons régatiers » Et de pren- obtiennent les meilleurs résultats.

9


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page10

5 Questions à

Julie Runge, Alice Mevel, Julie Boccara

Organisatrices de la Course Croisière EDHEC Toutes trois étudiantes à l’Edhec célèbre école de commerce, sont également passionnées de voile depuis leur enfance, et logiquement en charge de l’organisation de la course éponyme, respectivement au comité mer et aux relations presse. La Course-Croisière Edhec s’est toujours disputée en Osiris ? Oui, depuis sa création en 1968 par trois étudiants de l’école. Depuis quelques années, les deux premiers de chacune des catégories Osiris se retrouvent ensuite en finale, mais cette fois sur monotype. Le but pour une course comme la nôtre, c’est d’avoir un maximum de diversité dans les bateaux, et de pouvoir accueillir des équipages de tous niveaux. Osiris le permet. Vous vous occupez directement de la gestion des certificats de jauge, inscriptions et transmission des résultats ? Nous sommes constamment en relation avec la FF Voile pour toutes les démarches. Elle est d’une aide précieuse que ce soit pour récupérer les certificats de jauge, les calculs de temps compensés et aussi la mise en place des courses sur l’eau. Nous avons des réunions avec la Fédération tout au long de l’année. Elle est toujours disponible et à notre écoute, et pour nous qui ne sommes pas des professionnelles de la régate, c’est très rassurant de la savoir derrière l’Edhec.

© Yotof

On a le sentiment que depuis quelques années, le programme sur l’eau n’est pas toujours très adapté à la jauge Osiris. Vrai ou faux ? C’est vrai que les parcours bananes correspondent plus à des flottes de monotypes. C’est pour cette rai-

10

son qu’en 2016, nous avons décidé de nous recentrer sur les parcours côtiers qui sont plus adaptés aux bateaux jaugés Osiris. Mais on essaye toujours de nous adapter aux souhaits des étudiants, certains préférant régater sur Longtze, J 80, Grand Surprise ou Open 5.70, et d’autres sur des croiseurs habitables de tout type et de tout âge. Du coup, ils ont le choix puisqu’aucun bateau n’est imposé. Après La Rochelle, la 48 ème édition sera disputée à Roscoff. Pourquoi ? Nous avons pris conscience que l’aspect sportif de l’événement était un peu érodé, et le choix de la baie de Morlaix n’est pas anodin. Le plan d’eau est merveilleux mais plus complexe avec des cailloux et du courant, et l’idée est de remettre la régate en avant sur un site parfaitement adapté. La Course de l’Edhec a besoin d’un nouveau souffle, et nous avons envie que les étudiants qui viennent naviguer, découvrent une autre façon de régater. Il ne devrait pas y avoir de flotte monotype Grand Surprise en 2016. Vous misez donc beaucoup sur l’Osiris ? Absolument. Notre souhait est de profiter de ce terrain de jeu qu’est Roscoff pour multiplier les parcours côtiers, qui correspondent beaucoup plus à l’esprit des croiseurs jaugés en Osiris. L’an dernier, nous avons vu que les parcours tactiques (bananes ; ndlr) n’étaient pas véritablement adaptés pour certains d’entre eux. Notre objectif est d’avoir 200 bateaux cette année, et toujours les Osiris répartis en quatre classes selon leur rating.


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page11

5 Questions à

Anne Dos Santos

présidente de la Société des Régates à voile d’Annecy nions spécifiques à la FF Voile. Du coup, nous sommes au fait de toutes les modifications et évolutions d’une année sur l’autre. Pour la transmission des résultats de course, nous avons mis en place cette année une « commission résultats » avec quatre membres tous formés au logiciel FREG, qui ont entre cinq et vingt ans d’expérience, et donc une très bonne maîtrise de l’outil. A l’issue de chaque régate, les résultats remontent par mail, directement sur le site de la Fédé. Cela fonctionne très bien.

Anne Dos Santos est hydro-écologue en Savoie, et travaille sur le diagnostic et l’étude des cours d’eau et des lacs. Elle préside depuis décembre 2014 la célèbre SRA. Quand il lui reste un peu de temps, elle régate en double sur un First 18 à Annecy, évidemment. Combien organisez-vous de régates en Osiris chaque année sur le lac d’Annecy ? Nous avons une grosse quinzaine de régates en croiseurs Osiris avec plusieurs temps forts comme le Lac d’Argent (qui est un grade 4) la Coupe de la ville d’Annecy et la Semaine de la Voile.

Quel est votre sentiment sur l’Osiris ? C’est un système qui nous permet de faire naviguer depuis les années 60 entre 50 et 80 croiseurs légers à chaque régate avec une flotte très hétérogène, ce qui ne serait pas possible en monotypie, et donc participe à faire vivre le club. C’est pour nous un super système !

Quel est le nombre de bateaux classés en Osiris à la SRA ? Au club, nous avons une centaine de bateaux jaugés Osiris. C’est une spécificité d’avoir une flotte importante de croiseurs légers habitables tels que des Corsaire, First 18, Edel 600, Challengers, First 235, Kelt 6,20, Feeling 720… Il y a 350 membres au club, et pour chaque régate, une dizaine de bénévoles sont détachés parmi les quarante qui sont spécialisés dans l’organisation.

Quels sont les retours que vous avez des coureurs de votre club sur Osiris ? Globalement ils sont bons. On se pose parfois la question de la réactivité des statistiques par rapport aux ratings de nouveaux bateaux ou de plus anciens. Nous avons aussi beaucoup de coureurs issus du dériveur, qui ont parfois un peu de mal à se positionner dans la flotte, car ce n’est pas tout à fait la même régate. Ils sont habitués au marquage et sur des bateaux qui ont des vitesses très différentes, la stratégie de course n’est pas la même. Ils doivent alors mettre de côté leurs réflexes en monotype…

© Claude Beauduc

© PHOTO C.BRESCHI

Comment fonctionnez-vous avec la FF Voile et le Centre de calcul pour ce qui est des certificats et de la transmission des résultats ? Nous avons un membre du club Jacques Pottier, qui est délégué régional Osiris. C’est lui qui centralise, renseigne les propriétaires de bateaux, gère l’obtention des certificats de jauge, et participe aux réu-

11


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page12

OSIRIS du nord au sud et de l’ouest à l’est © Bernard Bodin

ONZE ÉPREUVES INCONTOURNABLES À LA LOUPE : ATLANTIQUE LE TÉLÉGRAMME TÉBÉSUD ◆Age : 16 ans. ◆Où : entre Lorient et l’île de Groix ◆Quand : 23 au 25 septembre 2016 ◆Pour qui :pour tous, Rallye, Osiris, IRC, monotypes, Diam 24, IMOCA, MOD 70, Ultimes… ◆Nombre de bateaux : 100 à 120 ◆Signes particuliers : organisé par le Club Nautique de Lorient, l’Atlantique Le Télégramme Tébésud a pour particularité de faire régater chaque année toutes les familles de voiliers ensemble. C’est l’un des très rares événements où peuvent se côtoyer dans une ambiance festive, un triple vainqueur du Figaro, le futur vainqueur de la Route du Rhum et un équipage de copains à bord d’un petit croiseur côtier jaugé Osiris !

18 classes, ses 3 500 marins, ses quatre ronds de course, une organisation parfaitement rodée, et enfin un programme très dense.

LA CROISIÈRE BLEUE

© DR

© CN Lorient

◆Age : 51 ans ◆Où : entre Antibes et Calvi. ◆Quand : du 4 au 8 mai 2016. ◆Pour qui : tout public… mais aussi quelques pros et des maxis menés par des pros. ◆Nombre de bateaux : 150. ◆Signes particuliers : la doyenne des courses en Osiris, organisée par la société des Régates d’Antibes - Juan les Pins, est un joyeux mélange de voiliers de série, de maxis de légende, d’amateurs et de professionnels, sur un parcours mythique de la

SPI OUEST FRANCE ◆Age : 36 ans. ◆Où : au départ de La Trinité-Sur-Mer et en baie de Quiberon. ◆Quand : Chaque week-end de Pâques du 24 au 28 mars 2016. ◆Pour qui : régatiers pros et amateurs. ◆Nombre de bateaux : entre 400 et 450. ◆Signes particuliers : Organisé par le premier quotidien de France, la SNT, le « Spi » est la plus grande épreuve habitable de début de saison en Europe. Disputée historiquement en IRC, et désormais aussi en Osiris, c’est une institution avec ses

12


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page13

© J.J. Dupuy

Côte d’Azur à la Corse. Disputée lors des ponts du mois de mai, elle louvoie souvent entre mistral, coup de vent d’Est ou alors pétole méditerranéenne…

TOUR DES PORTS DE LA MANCHE ◆Age : 31 ans. ◆Où : le long des côtes de La Manche en six étapes. ◆Quand : 9 au 15 juillet 2016 . ◆Pour qui : tout public, avec beaucoup de familles. ◆Nombre de bateaux : entre 70 et 110 répartis en cinq classes. ◆Signes particuliers : Organisé par le YC Granville et coordonné par Luc Berthiller, « le porté disparu © Tour des Ports de la Manche

quatre ans grâce au Vendée Globe, pour prendre son envol. Convivial et sportif, la CCPV attire toujours plus de monde au fil des années…

LE TÉLÉGRAMME TRESCO TROPHÉE ◆Age : 32 ans. ◆Où : de Morlaix à Morlaix via Guernesey et Perros-Guirrec. ◆Quand : du 4 au 8 mai 2016. ◆Pour qui : tout public… et nombre de régatiers pros du Nord de la Bretagne. ◆Nombre de bateaux : 75 à 105. ◆Signes particuliers : Organisé par le Yacht Club de Morlaix, le Télégramme Tresco Trophée, est l’une des courses-croisières les plus prisées, en raison d’un parcours à la fois séduisant et très technique via l’île de Guernesey et Perros-Guirrec. Morlaix met toujours les petits plats dans les grands et les régatiers sont particulièrement choyés ! ©Studio André - E.LE DROFF

du Figaro », le Tour des Ports de la Manche est une véritable institution, qui au fil des années a toujours suscité un engouement croissant, grâce à son côté festif et des étapes très tactiques.

COURSE CROISIÈRE DES PORTS VENDÉENS ◆Age : 40 ans. ◆Où : sur la côté vendéenne, entre les cinq ports à flots et quatre étapes. ◆Quand : du 2 au 5 juillet 2016. ◆Pour qui : tout public… mais aussi quelques champions locaux ! ◆Nombre de bateaux : de 70 à 90 ! ◆Signes particuliers : le plus ancien des « tours » n’a pas attendu que le département de la Vendée devienne le centre du monde de la voile tous les

13


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:06 Page14

©Tour du Finistère à la voile – Pascal Alémany

OSIRIS du nord au sud et de l’ouest à l’est suite L’ESCALAGDE

© SORAC

◆Age : 11 ans. ◆Où : Entre le Cap d’Agde et Escala (Espagne). ◆Quand : week-end de l’ascension. ◆Pour qui : tout public… dont régatiers chevronnés. ◆Nombre de bateaux : 50 à 70 ◆Signes particuliers : organisé par la Sorac (Société des régates d’Agde et du Cap), les 90 milles de course, du Cap d’Agde à Escala - un port situé dans le Sud de la baie de Rosas sur la Costa Brava - sont souvent musclés lorsque la Tramontane s’en mêle.

mémorables plus des concerts à chaque étape. Le patron de la course, Loïc Ponceau, œuvre aussi au pôle France de Port La Forêt, et a formé les champions que sont Desjoyeaux, Gabart, Cammas…

LE LAC D’ARGENT ◆Age : 40 ans. ◆Où : sur le lac d’Annecy ◆Quand : 10 au 11 septembre 2016. ◆Pour qui : tout public… et les coureurs du Tour de France Micro ◆Nombre de bateaux : 70 à 100 ◆Signes particuliers : Le Lac d’Argent organisé par la Société des Régates à Voile d’Annecy - élue « club de la décennie 2000-2010 par la Fédération Française de © Photo Didier Ravon

LE TOUR DU FINISTÈRE ◆Age : surnommé le « Tourduf », il a fêté sa 30 ème édition en 2015. ◆Où : le long des côtes de Bretagne en six étapes et près de 450 milles variant au fil des ans, du nord au sud… mais qui pourrait fort s’inverser en 2016. ◆Quand : fin juillet début août sur une semaine. ◆Pour qui : tout public, mais les régatiers pros adorent en être... ◆Nombre de bateaux : de 70 à 100 répartis en quatre classes. ◆Signes particuliers : l’une des régates les plus conviviales de l’année, mêlant parcours techniques au milieu des cailloux, le passage du Raz de Sein, des étapes mythiques… et des dîners

14


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page15

des non régatiers de découvrir de nouvelles destinations et de renter « encadrés » dans des coins parfois délicats en toute sécurité tel que Port en Bessin. La Coupe Normandie a également un classement par clubs.

Voile » - mêle à la fois croiseurs locaux, micros proto et régate. L’épreuve d’Annecy constitue l’une des étapes du Tour de France Micro et connaît toujours un succès important, avec notamment de nombreux régatiers de la région Rhône-Alpes.

COUPE DE NORMANDIE

LE CHAMPIONNAT DE FRANCE PROMOTION INTERSÉRIES CROISEURS LÉGERS

◆Age : depuis plus de 30 ans. ◆Où : de Courseulles-Sur-Mer à Courseulles-SurMer, via Dives-Sur-Mer et Port en Bessin et quatre étapes. ◆Quand : week-end de l’Ascension. ◆Pour qui : tout public. ◆Nombre de bateaux : 20 à 35 ◆Signes particuliers : le brunch offert tous les matins au yacht club en attendant que la marée permette de quitter le port est un classique de la Coupe de Normandie. C’est aussi l’occasion pour

© Nautimages

© Dominique Lalance

◆Age : 17 ans ◆Où : sur les plans d’eau intérieurs ou sur une façade maritime. ◆Quand : week-end de l’Ascension. ◆Pour qui : les Micros, Sportboats et croiseurs légers de plus 5,50 mètres. ◆Nombre de bateaux : 50 à 100 ◆Signes particuliers : le championnat de France Promotion Interséries Croiseurs Légers et ses qautre titres décernés, se déroule le plus souvent sur des plans d’eau intérieurs comme le lac de la Forêt d’Orient, le lac du Der… mais a décidé de faire une escapade en mer en 2012 et 2013.

15


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 20:04 Page16

OSIRIS Habitables :

Après chaque course, les résultats significatifs des différents modèles sont prélevés. Ils contribuent à donner « un avis pondéré » sur les aptitudes de vitesse de ces modèles face à leurs voisins. Chaque année une « grande révision » est ouverte pour vérifier la vitesse de centaines de modèles. Ceux-ci constituent le « système géodésique » de référence. Quelques retouches sont faites. La précision indispensable est garantie par le très grand nombre de points de mesures, Ils sont le reflet des aptitudes réelles des bateaux, captées lors de la mesure directe des vitesses.

Le B à BA L’organisation humaine Les délégués de région, au contact des coureurs, observent l’évolution des besoins et des pratiques. Ils se réunissent pour faire évoluer les règlements (nouvelles technologies, prise en compte d’accessoires, nombre de voiles, répartition en groupes de classement …). Ils délibèrent et élaborent ensemble LA règle commune nationale, simple et trans-parente. Ils sont ensuite chargés de la faire appliquer dans leur région. Ils reçoivent les demandes de contrat de jauge et les éditent.

Les perfectionnements Le succès de la méthode a généré une forte demande pour assimiler des bateaux aux données statistiques indisponibles. Des passerelles sont mises en place pour obtenir une allégeance par le barème de référence commun à OSIRIS et aux jauges les plus pertinentes : ORC pour les modernes et JCH pour les anciens. L’évaluation se fait par une succession de repères, comme pour un navire qui ferait le point sur différents amers aux positions connues. Ces bateaux ont alors un rating d’entrée, confirmé ou révisé ultérieurement selon la mesure de leur comportement réel. L’apparente simplicité de mise en œuvre cache la rigueur de méthode. Le résultat est à la mesure de l’enjeu : savoir apprécier à 0.7% près les performances d’un bateau pour le comparer à un autre représente une longueur par mille. C’est un niveau suffisant car les « contre performances » humaines sont vite dix fois plus importantes. Les résultats des bons équipages mesurés en monotypie en témoignent. Une montre affichant une minute incertaine n’a pas besoin de trotteuse. Afficher la précision d’un handicap à 1% près est fort utile, mais le 1 pour mille est un leurre. En observant les variations annuelles des meilleurs systèmes mondiaux, on ne voit personne maîtriser réellement cet ordre de grandeur.

Ils sont aidés en cela par des jaugeurs.

L’organisation technique de base Un système de repères… Pour déterminer le potentiel de vitesse des différents bateaux, une échelle de vitesses est utilisée. Les différents barreaux portent le nom de « groupe de rating ». A chaque barreau correspond, un numéro, une vitesse de référence, et une valeur de rating. L’échelle permet d’exprimer celle-ci en fonction de la durée de la course, ou en fonction de sa longueur. Car ce sont deux approches, qui ont chacune leurs avantages et restent équivalentes aux vitesses les plus fréquentes. Où l’on place chaque bateau… Les professionnels définissent le standard des bateaux. Ces modèles standards, placés sur les barreaux de l’échelle, donnent une table de référence. Les principales caractéristiques à respecter y sont rappelées. Chaque propriétaire peut personnaliser son bateau en s’approchant du standard : éviter les malus prévus pour dépassement, obtenir des bonus pour certaines personnalisations. Le tout est consigné dans un contrat : le contrat de jauge. Le cœur de la solution OSIRIS habitables est une jauge forfaitaire ou la transparence est la règle : chaque bateau accède facilement à son barème, et à celui appliqué à son voisin.

Conclusion : précision adaptée au besoin, efficacité de mise en œuvre, économie. Avec la solution OSIRIS habitables simplicité et économie vont de pair : l’ensemble des tables de rating est revérifié chaque année. Comme le besoin de réactualisation est faible, les contrats de jauge émis restent longtemps valides.

Dans un ensemble souvent revérifié… Le socle de base est le constat des performances.

La jauge est un service, pas un commerce.

16


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page17

L’Organisation du Système d’Informations pour les Régates Inter-Séries Les régates en Inter-séries concernent un très grand nombre de régatiers. Aux côtés de la monotypie, la diversité des bateaux nécessite une bonne organisation.

5000 bateaux lors de 1000 compétitions annuelles. L’organisation des systèmes d’information permet désormais : 1) La demande des contrats de jauge (certificats) par formulaire internet. 2) La tenue à jour quotidienne de ces contrats. 3) L’accès en ligne à tous les contrats avec indication de leur statut (valide, périmé, obsolète). 4) La transmission des données essentielles des contrats vers le logiciel de classement FREG. 5) La tenue à jour quotidienne dans une base nationale, du classement OSIRIS HABITABLES PAR MER •De tous les licenciés concernés. •De tous les équipages repérés par les bateaux et leur skipper.

Pour gérer la disparité des bateaux à l’aide de différents ratings , deux techniques sont possibles. Constater les potentiels réels des bateaux. Calculer ceux-ci en fonction de leurs dimensions. Pour des raisons historiques ces 2 techniques, développées en parallèle, ont été proposées et mises en œuvre séparément. Au point de paraître opposées et parfois ressenties comme concurrentes, elle ne permettaient plus à des bateaux identiques de courir ensemble !

6) Et bien évidemment la tenue à jour de l’observatoire des vitesses.

Mais elles sont tout à fait complémentaires. Un bateau qui n’a pas encore navigué, n’a pas de potentiel réel connu par l’expérience : seul le potentiel prévu est accessible. Mais quand l’expérience s’est accumulée, si des écarts entre le comportement théorique et le comportement réel apparaissent, mieux vaut pouvoir en tenir compte. C’est le potentiel constaté.

Comme le disent maintenant les Anglos saxons, la FFVoile possède maintenant une

Organization for Smart Inputs for Rating Information Systems

Pour faire correspondre entre eux les systèmes de rating qu’elle gère, la FFVoile a mis au point avec le programme OSIRIS, un barème leur permettant de s’exprimer chacun avec la même référence. Depuis 2008 cette organisation s’est imposée en France pour permettre la réunion dans les mêmes classements, de bateaux dont les potentiels sont appréciés par diverses méthodes. Les tables de rating standard, basées sur un puissant observatoire des vitesses , ont tissé des liens avec deux systèmes a prévision de performance : l’un s’adresse aux bateaux anciens avec la jauge JCH l’autre s’adresse aux bateaux modernes avec les techniques de l’ORC. Les quillards de compétition, suivis par la voile légère dans une table de rating, y sont associés de leur côté par une relation d’équivalence. Le déploiement d’ Osiris concerne actuellement en France l’essentiel de l’intersérie habitable : plus de

17


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page18

Itinéraires de la jauge osiris habitables Référence sur http://osiris.ffvoile.fr IE A VO

A

S CUN CHA

Les séries de bateaux sont inscrites avec leurs caractéristiques sur des tables de rating. Ces ratings sont entretenus par l’ observatoire des vitesses relevées en compétion. Les concurrents passent entre eux des contrats de jauge par diverses voies, avec l’aide de l’autorité de jauge en charge de les tenir à jour selon leurs déclarations. La voie standard, la plus répandue et la plus simple, répond aux besoins des bateaux proches des modèles de référence. Les voies personnalisées demandent aux bateaux anciens et modernes non conformes a une table, de se décrire avec précision. Les calculs de bateaux modernes, empruntent la voie des VPP (prévisions de vitesse de l’ORC), les bateaux anciens la voie de la jauge classique habitable (JCH). Des régates entre bateaux aux comportements comparables sont plus intéressantes : pour permettre de créer des flottes aux réactions homogènes, les bateaux sont affectés a une famille appelée classe, repérée par une lettre.

18


© Dominique Lalance

Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page19

ORC : une référence de haut niveau L’ ORC est une société qui gère une solution de prévisions de performances : La jauge ORC. Ses membres sont les fédérations de voile, qui désignent leurs représentants au congrès de l’ORC. La prévision repose sur les lois de la mécanique des fluides, en étudiant le comportement des bateaux à toutes les allures dans une fourchette de vents de 6 à 20 nœuds. Ce qui donne un tableau appelé VPP (Vecteurs de prévisions de vitesse). Pour y parvenir le programme doit recevoir essentiellement les dimensions et formes de coque, la répartition des poids et des centres de gravité entre quille coque et mat, et bien évidemment, les surfaces de toile mises en œuvre. Ce programme peut être acheté par toute personne intéressée, donc par les architectes. Les données accumulées sont échangées en cas de besoin entre les trente centres de calculs mondiaux. Il est ensuite possible de construire pour chaque bateau une prévision de vitesse pour chaque parcours et chaque force de vent : car deux bateaux équivalents lors d’un aller et retour par vent de 10 nœuds, ne le seront plus lors du même parcours à 20 nœuds, ni lors d’un parcours à d’autres allures.

Les techniques de prévision évoluent chaque année sous l’impulsion de l’International Technical Committee, et les reprises annuelles de certificats sont indispensables. L’ORC a délivré 9000 certificats dans 40 pays en 2015. Et organisé un championnat du monde (en Espagne ) deux championnats d’Europe (croiseurs en Estonie et sportboats en Hongrie ) et 25 championnats nationaux. Et des grandes épreuves en Australie, en Chine, et en Amérique du Sud. Dans le programme OSIRIS, la jauge ORC est un outil essentiel pour permettre la mise en relation des prévisions de performances, avec les résultats de l’observatoire des vitesses de l’habitable. Elle permet d’une part d’apprécier les capacités des bateaux n’ayant pas encore de résultats suffisants, et d’autre part d’établir comment les modifications faites à des bateaux standards aux performances connues influencent leur rating.

Les certificats de jauge ORC émis pour chaque bateau individuel rappellent les mesures prises en compte et l’origine des données. Ils présentent les résultats sous forme de jeux de coefficients utilisables dans les courses. A charge pour les organisateurs de les mettre en œuvre en fonction des circonstances. En pratique l’ORC possède une division internationale ou les mesures individuelles sont plus poussées. Pour en tirer parti complètement, la mise en œuvre nécessite également de pouvoir déployer des moyens d’observation assez importants pendant les courses. Une division ORC club, moins exigeante, existe aussi : les VPP sont appliqués à divers parcours types, et donnent à chaque bateau des ratings à utiliser dans ces situations. Il est possible de tenir compte à la fois du temps de course et de la longueur parcourue.

En France, les bateaux évalués au moyen d’une jauge ORC s’insèrent naturellement dans la hiérarchie des ratings standards utilisés par la grande majorité des bateaux, avec lesquels ils se classent ensemble dans les mêmes compétitions. (http://osiris.ffvoile.fr au menu RATINGS contrats par ORC)

Ce type d’organisation nécessite que toute la flotte en compétition ait été évaluée au préalable au moyen de certificats ORC.

19


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page20

La Jauge Classique Handicap est née d’une volonté du Yacht Club Classique de la Rochelle de créer une jauge qui prenne en compte les singularités des yachts classiques. L’état de neuvage, la forme des quilles, la présence ou pas de winches, la position du gouvernail et bien d’autres caractéristiques sont prises en compte afin de tenter d’attribuer à ces bateaux un rating qui soit le plus juste afin qu’ils puissent régater dans un esprit d’équité. La jauge Classique Handicap est aujourd’hui retenue par la plupart des organisateurs de courses de yachts classiques en Manche – Atlantique, jusque chez nos amis Anglo-Saxons et en terre Ibérique. La JCH s’est dotée d’une gouvernance qui lui permet la totale indépendance accompagnant son développement. Il est par ailleurs certainement utile de préciser que cette jauge est totalement transparente, gratuite et auto-déclarative. Toutes les informations sont accessibles sur le site : http://www.jch-online.org

LES SEPT PRINCIPES FONDATEURS de la Jauge Classique sont : ◆Adaptation aux yachts classiques : conçue pour une flotte finie dans le temps en privilégiant la fidélité à la construction d’origine ◆Equité : donner ses chances à chaque bateau ◆Pédagogie : auto déclarative et « simple » de mesurage ◆Gratuité pour les armateurs ◆Universalité : conçue pour des régates à classement unique, temps sur temps ou temps sur distance, toutes tailles et toutes générations de yachts classiques ◆Transparence : sa formule est publiée et évolutive ◆Objectivité : construite sur des critères strictement mesurables

20

© FRANCK GICQUIAUD / LITTORAL-OUEST-PHOTOS.COM

Jauge Classique Handicap (JCH)


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page21

Les Classements Nationaux Osiris Habitables Adresse directe http://osiris.ffvoile.fr menu classements

Régates osiris habitables

Autres régates (toutes disciplines)

Classement des licenciés toutes pratiques confondues.

Classements OSIRIS HABITABLES par mer + intérieur

Classements entretenus au quotidien sur toutes les épreuves du calendrier de décembre à fin novembre

©Franck Gicquiaud

Nationaux Osiris Habitables Individuels : 14000 licenciés Par équipes : 5000 bateaux-skippers

21


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page22

Classement nationaux Osiris habitables suite

5000

Le p lus de v grand cl oilie a rs en ssemen t fran ce

SUIVEZ EN TEMPS RÉEL

SKIPPERS AVEC LEURS BATEAUX

Un bateau est identifié par son numéro de voile national et le skipper par son numéro de licence. Chaque couple skipper + bateau classé dans une épreuve reçoit des points et se trouve classé comme tel. Dans ce classement le skipper qui change de bateau ne cumule pas ses points.

Sur http://osiris.ffvoile.fr les classements sont réactualisés toutes les nuits. Consultez l’année en cours mais aussi les années précédentes. Retrouvez tout le classement ou détaillez simplement tous les résultats d’un seul concurrent.

CLASSEMENTS PAR MER 14000 COUREURS Tous les skippers et équipiers reçoivent les mêmes points selon leur place et participent au classement individuel des coureurs. Quel que soit le bateau sur lequel ils courent.

Ils sont présentés par zone géographique. La situation géographique du club de chaque licencié décide de son affectation vers Manche, Atlantique, Méditerranée, ou Intérieur.

RÈGLEMENTS SUR HTTP://OSIRIS.FFVOILE.FR

SUR 12 MOIS L’année sportive va de début décembre à fin novembre.

PARMI 1000 ÉPREUVES À CHOISIR DE DUNKERQUE A MENTON

Les règlements complets de ces deux classements sont accessibles à cette adresse.

Toutes les épreuves OSIRIS habitables comptent pour le classement, elles sont affectées d’un coefficient allant de 0.5 à 1.5 selon leur importance (grade).

CUMULEZ VOS POINTS Dans chaque classement de plus de 7 bateaux, les points sont répartis linéairement entre 100 (pour le premier) et 1 (pour le dernier). On retient les meilleures performances de chaque classé (entre 1 et 5 performances selon les grades). Les moins bonnes sont remplacées par les meilleures.

22

© Dominique Lalance

Les classements nationaux OSIRIS habitables sont issus du traitement des données nécessaires à l’entretien des ratings par l’observatoire des vitesses.


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page23

Volet acheminé automatiquement vers un de ses représentants par le service informatique. La validation est acquise automatiquement au bout d’une semaine sauf dispositions ci dessous.

ANNEXE AU RÈGLEMENT DES CLASSEMENTS NATIONAUX OSIRIS HABITABLES :

Traitement des anomalies

Epreuves validées :

Un résultat d’épreuve faussé par des anomalies importantes du domaine de validation, est placé en « invalidité provisoire » par l’Autorité Nationale de jauge, et fait l’objet d’un « rapport de demande de reprise » motivé, envoyé à l’émetteur de ce résultat.

Les épreuves entrant au classement sont des épreuves nécessairement VALIDEES par l’autorité nationale de jauge OSIRIS habitables.

Domaine de la validation

L’état d’invalidité provisoire du résultat d’une épreuve cesse … ◆ Par un nouvel envoi de résultat qui annule et remplace le précédent. ◆ Par la levée du statut « invalidité provisoire » prononcé par l’autorité de jauge. ◆ Après un mois d’invalidité provisoire sans reprise. Le résultat devient alors invalide.

La validation des résultats consiste à vérifier leur cohérence par la pertinence des coefficients de rating appliqués aux voiliers identifiés lors d’une épreuve, en s’appuyant sur les règles OSIRIS habitables.

Exercice de la validation : La validation est acquise immédiatement pour une épreuve quand les représentants de l’Autorité Nationale de jauge présents sur celle-ci ont exercé leur contrôle dès la prise des inscriptions. C’est normalement le cas des épreuves de grade 3 et 4.

Autorité Nationale de jauge Elle est constituée par l’ensemble des délégués Osiris habitables. Ceux-ci sont organisés en compétences régionales et nationales qui prennent en compte la surveillance qualité des résultats, et leur faculté à entrer dans : ◆ Le classement national OSIRIS habitable. ◆ L’observatoire des vitesses des modèles de bateaux.

© Studio André BC Marc

Dans les épreuves de grade 5, quand l’Autorité Nationale n’a pu être présente ou représentée, la validation s’exerce « a postériori » à partir du volet H121 contenu dans les documents « résultats » transmis par l’organisateur vers la FFVoile.

23


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page24

Transmission des Résultats de Régates Prise en compte pour le classement national Le logiciel FREG fournit les résultats pour des régates très variées, avec des formes de présentation différentes. (place, points, manches, général, sponsors, presse, etc …). Selon les interlocuteurs les renseignements dans les classements, ont plus ou moins d’importance. Les résultats affichés donnent rarement tous les éléments indispensables aux traitements ultérieurs. Pour connaître les performances des différents types de bateaux, des coureurs et des clubs, les entrées dans l’observatoire des vitesses et calculer le classement national OSIRIS, un ensemble de données cohérentes est indispensable. Veillez à ce que le code bateau renseigné lors de la construction du fichier export soit bien OSIRIS (et non pas Divers Habitables). Veillez aussi à noter la distance des courses (et non pas la seule distance de la bouée au vent …). Lors de la transmission des résultats par internet à la fédération, un double est acheminé en parallèle, pour validation, vers votre délégué régional OSIRIS. Il pourra signaler d’éventuelles incohérences ou incompatibilités par rapport aux contrats de jauge des coureurs et les faire reprendre pour éviter la répétition d’erreurs. EVIDEMMENT : le classement reflète les bateaux tels qu’ils sont inscrits. Ne pas utiliser son numéro de voile officiel revient à s’inscrire sur un autre bateau que le sien. Et égarer ses points sous une mauvaise référence.

© Nautimages

LES RÉSULTATS TRANSMIS AVEC DES DONNÉES MANQUANTES, ERRONÉES OU INCOMPLÈTES, INVALIDENT LA COURSE POUR SA PRISE EN COMPTE AU CLASSEMENT NATIONAL

24


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page25

L’observatoire des vitesses : Le programmeSalomon Les statistiques sont utilisées pour l'appréciation des vitesses. L'avantage des « performance systems » est de pouvoir assimiler, par l'observation, les paramètres difficiles à appréhender dans une démarche de prévision de performance.

2 LE CALCUL

La F.F.Voile utilise une méthode statistique différentielle, qui prélève les écarts entre les bateaux, avant de les retraduire en vitesse absolue. Ainsi, les résultats sont plus vite significatifs et donc utilisables, que par une méthode plus conventionnelle.

Dans une table de rating un bateau est inscrit à un certain potentiel, appelé groupe. Ce groupe est associé à la vitesse moyenne de référence prévue pour ce niveau. Dès lors dans une course, si chaque bateau avançait à sa vitesse de référence, il n'y aurait, par le jeu des coefficients, que des ex aequo.

Le procédé de statistique en jeu mesure les capacités des bateaux les uns par rapport aux autres, lors des compétitions, en neutralisant progressivement les influences des autres paramètres (parcours, type de vent, capacité des équipages,…).

La mesure statistique va quantifier les différences observées. Pour chaque bateau, un ratio entre vitesse de référence et vitesse réelle est établi. Ce ratio est bien sûr pondéré par la rapidité moyenne de l’échantillon prélevé. Pour chacun des bateaux prélevés, la vitesse pondérée est :

1 LE PRÉLÈVEMENT

Vitesse théorique X Moyenne des temps compensés de l'échantillon Vitesse pondérée =

Le choix des résultats pris en compte dans les calculs obéit aux critères suivants :

Source de prélèvement Les résultats sont prélevés dans les courses se déroulant en conditions normales : ne sont pas gardées les courses perturbées par des facteurs exceptionnels (vents trop forts, trop faibles ou trop irréguliers, renverses subtiles, etc…). La longueur du parcours doit être connue.

Temps compensé du bateau

Evidemment, pour chaque bateau de l'échantillon, la vitesse est d'abord corrigée pour le ramener à l'état standard en gommant l'effet de ses options personnelles d'armement (moteur, etc...). Pour chaque modèle de bateau les performances mesurées sont enfin accumulées avec les performances accomplies en des lieux différents, par des équipages différents, face à des équipages différents provenant de différents échantillons. L'effet « équipage » devient la variable qui s'élimine progressivement en face de la constante « bateau ».

Méthode de prélèvement Pour être retenu, le temps compensé d'un bateau doit être au maximum dans une fourchette de 7% derrière celui du premier (cette valeur est un compromis. Elle permet de prélever des échantillons d'équipages assez homogènes mais aussi des bateaux éventuellement sur coté, que la statistique sera chargée de désigner comme tels). On obtient ainsi l'échantillon de la course.

25

Une moyenne est alors établie. Celle ci devient de plus en plus stable quand les courses sont plus nombreuses et impliquent différents bateaux d'une même série. Et elle n'est prise définitivement en compte que dans ce cas.


© Dominique Lalance

Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page26

3 Quant aux BATEAUX SANS STAT (les trop neufs, les anciens…) Ils sont « trahis par leurs copains », appréciés par le parrainage des bateaux voisins mieux connus et la chaîne de repères ainsi constituée. L'appréciation donnée par les systèmes analogues au HN France, répartis dans divers pays y contribue aussi. Tout comme celle des prévisions de performances calculées par l’ORC, comparées entre les bateaux connus et inconnus. Contrairement à certaines idées reçues, jamais étayées, les nouveaux modèles ne se révèlent pas, à l'usage, surtaxés. Le besoin de corrections quelques mois après une première introduction reste assez limité. A l'usage les trois quart des évaluations sont confirmées, les autres cas sont autant corrigés à la hausse qu’à la baisse.

EN RÉSUMÉ. Le patrimoine de moyennes, sans cesse enrichi, est analogue à un ensemble de « points de repères » : des amers dont la position se recale avec l'expérience. Il sert à positionner les autres points en attendant que ceux-ci deviennent, à leur tour, des références.

Les observations fin 2015 :

Depuis un an

Depuis l’origine

716

12579

Performances prélevées

5460

109185

Bateaux départs concernés

16752

Non enregistrés en totalité

Nombre moyen prélevé par course

7,6

8,7

Participation moyenne

23,4

Nombre de courses en statistique

Pourcentage prélevé

32,6%

26


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:07 Page27

Principales vitesses observées Nb. Courses Série

403 23 68 407 564 112 243 46 20 61 24 96 85 593 23 600 284 214 658 28 62 402 21 24 55 134 97 52 62 27 100 109 399 26 20 56 36 160 87 24 114 32 74 286 70 103 61 48 71 595 38 91 1345 40 31 32 81

V. pondérée Écart-type

747 5,152 11 ONE DESIGN 5,576 590 Der 4,155 A 31 5,479 A 35 5,700 A 35 BDH 5,601 A 40 5,906 A 40 RC 6,166 ALBIN 7,9 4,315 ALIZE Der 4,090 ALOA 23 4,017 ALOA 23 R 4,209 ALOA 25 4,304 APHRODITE 101 5,087 AQUAVIT GTE 4,755 AQUILA GTE 4,516 AQUILA PTE 4,458 AQUILA régate 4,627 ARCADIA Q 4,727 ARMAGNAC ancien 4,453 ARMAGNAC MK1 4,514 ARMAGNAC MK2 4,574 ARPEGE ancien PTE 4,475 ARPEGE MK1 4,474 ARPEGE MK2 4,551 ATTALIA Q 4,773 B JET Der 4,369 BAGHEERA 3,898 BAVARIA 35 MATCH Q 5,466 BAVARIA 38 MATCH GTE 5,673 BELOUGA Der 4,352 BELOUGA IOR/SUP BELOUGA 4,312 BENETEAU 25 5,192 BIANCA 414 5,304 BOB SAIL RACER 4,302 BONGO 5,438 BONGO 870 5,316 BRIN DE FOLIE PTE 4,473 BRIO Q 4,032 CALIFE 3,999 CAP CORSE 3,893 CARTER 37 5,105 CENTURION 32 croisière 4,567 CHALLENGER EUROPE 4,578 CHALLENGER EUROPE jupe 4,634 CHALLENGER EXPORT 4,366 CHALLENGER GT 26 4,524 CHALLENGER JUNIOR 3,963 CHALLENGER MICRO 3,972 CHALLENGER SCOUT 4,279 CHANCE 37 5,082 CHAP'S 35 5,437 CLUB 86 4,861 COCO 4,630 COGNAC GTE 4,308 CONATI 22 4,174 CONATI 31 (en tête) 4,676

Nb. Courses Série

0,103 0,101 0,106 0,111 0,120 0,133 0,119 0,121 0,087 0,094 0,081 0,086 0,080 0,096 0,098 0,096 0,099 0,087 0,103 0,075 0,094 0,089 0,089 0,088 0,082 0,098 0,101 0,079 0,127 0,102 0,095 0,089 0,114 0,072 0,084 0,100 0,108 0,086 0,081 0,060 0,090 0,104 0,094 0,095 0,100 0,100 0,105 0,083 0,093 0,094 0,106 0,101 0,090 0,089 0,089 0,110 0,100

38 618 37 49 22 93 160 209 336 71 216 112 114 40 49 99 152 78 23 25 39 20 209 21 29 27 29 260 282 305 45 40 37 95 30 46 115 27 30 68 79 29 35 29 184 398 77 57 58 48 108 101 186 34 169 64 176

27

CONTESSA 35 Q CORSAIRE DL COURSEUL 30 DAIMIO DC 20 DEHLER 29 GTE DEHLER 3/4 TON DB1 DEHLER 33 cruising DEHLER 34 Q DEHLER 36 DEHLER 36 db Q DEHLER 39 Q DELPH 26 GTE DELPH 26 PTE DELPH 28 (7/8e) DELPH 28 (en tête) DELPH TAVEL DJANGO DJANGO DUO BQ DOD 24.5 DUFOUR 1300 DUFOUR 1800 CS DUFOUR 1800 GTE DUFOUR 1800 PTE DUFOUR 24 GTE DUFOUR 31 DUFOUR 325 DUFOUR 334 trophy DUFOUR 34 2003 GTE DUFOUR 34 2003 PERF DUFOUR 34 E DUFOUR 34 E PERF DUFOUR 36 Classic GTE DUFOUR 36 Performance DUFOUR 3800 DUFOUR 3800 CS DUFOUR 40 GTE DUFOUR 40 GTE GD MAT DUFOUR 44 DUFOUR 44 Perf Gmat DUFOUR 4800 DUFOUR 4800 CS DUFOUR T7 Der ECUME DE MER GTE ECUME DE MER PTE EDEL 2 EDEL 3 EDEL 4 DL EDEL 4 Q EDEL 5 PTE EDEL 600 Q EDEL 660 GTE EDEL 660 PTE ELAN 31 GTE Q fonte ELAN 31 GTE Q plomb ELAN 310 ELAN 333 GTE

V. pondérée Écart-type

5,100 3,915 4,749 4,169 4,187 5,027 5,165 5,233 4,992 5,495 5,318 5,492 4,535 4,483 4,719 4,671 4,577 4,893 4,833 5,151 4,494 4,342 4,301 4,206 4,249 4,646 4,963 5,410 5,276 5,297 5,325 5,336 5,087 5,601 4,721 4,810 5,569 5,577 5,685 5,821 4,817 4,882 4,233 4,349 4,241 3,841 4,202 4,073 4,238 3,703 3,883 4,000 3,926 4,999 4,993 5,232 5,276

0,109 0,085 0,085 0,104 0,083 0,112 0,098 0,096 0,098 0,121 0,106 0,102 0,092 0,088 0,108 0,076 0,112 0,081 0,066 0,095 0,083 0,077 0,091 0,087 0,088 0,101 0,091 0,117 0,123 0,107 0,122 0,104 0,090 0,120 0,074 0,099 0,104 0,092 0,110 0,120 0,089 0,081 0,083 0,105 0,099 0,085 0,098 0,073 0,090 0,085 0,079 0,087 0,078 0,127 0,089 0,105 0,108


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page28

Principales vitesses observées suite Nb. Courses Série

107 22 49 25 449 61 109 216 327 338 37 22 29 124 123 24 65 22 27 84 43 133 407 571 310 55 332 834 98 271 320 108 122 146 87 114 36 181 47 289 320 146 106 42 427 165 60 28 32 140 21 481 88 86 116 829 46 85 488

V. pondérée Écart-type

ELAN 340 ELAN 350 ESTE 24 ETAP 22 EXPRESS 600 EXTRA PAULETTE Q EYGTHENE 24 FANTASIA Q FARR 30 FARR 727 FAST 26 DL FAST 26 Q FEELING 1040 Gd mât FEELING 1040 GTE FEELING 1090 GTE FEELING 1100 Pt mât FEELING 1350 racing FEELING 286 jupe GTE FEELING 326 GTE FEELING 346 GTE FEELING 720 Q FEELING 850 Q FEELING 850 racing FEELING 850 spécial FEELING 920 GTE FEELING 960 GTE FIGARO BENETEAU 2 FIGARO ONE FIRST 18 Q FIRST 18 QR FIRST 210 QR / FIRST 211 QR FIRST 22 lac FIRST 22 Q FIRST 22 QR FIRST 235 Q FIRST 235 QR FIRST 24 Q FIRST 24 QR FIRST 25 lac FIRST 25 Q FIRST 25 QR FIRST 26 Q FIRST 26 QR FIRST 260 Spirit Q FIRST 260 Spirit QR FIRST 265 GTE FIRST 27 GTE FIRST 27 PTE FIRST 27.7 Q FIRST 27.7 QR FIRST 28 (7/8e) Q FIRST 28 GTE FIRST 28 PTE FIRST 285 GTE FIRST 29 Der FIRST 29 GTE FIRST 29 PTE FIRST 29 S Q FIRST 30 E GTE

5,318 5,585 5,122 4,009 4,136 4,617 4,379 4,393 5,880 4,611 4,516 4,559 5,125 5,047 5,076 5,000 5,472 4,713 4,858 5,045 4,318 4,795 4,918 4,844 4,857 4,874 5,795 5,290 3,822 3,892 4,452 4,223 4,179 4,151 4,443 4,501 4,429 4,419 4,497 4,456 4,435 4,500 4,535 4,626 4,652 4,608 4,433 4,352 4,920 5,009 4,824 4,669 4,516 4,662 4,614 4,730 4,587 4,838 4,767

Nb. Courses Série

0,117 0,099 0,108 0,087 0,098 0,094 0,092 0,104 0,120 0,090 0,099 0,095 0,091 0,107 0,100 0,101 0,118 0,072 0,113 0,091 0,107 0,103 0,099 0,099 0,094 0,080 0,116 0,094 0,079 0,083 0,093 0,079 0,093 0,086 0,085 0,089 0,092 0,090 0,084 0,086 0,089 0,089 0,103 0,091 0,096 0,087 0,091 0,089 0,091 0,099 0,097 0,094 0,084 0,075 0,096 0,094 0,100 0,104 0,092

30 276 112 260 109 76 399 124 2954 83 792 27 43 708 70 175 778 95 200 91 209 150 63 399 90 130 515 50 272 766 85 115 45 80 51 118 465 99 441 58 113 24 30 38 226 23 88 1465 148 333 122 3398 173 305 95 28 103 40 539

28

FIRST 30 E PTE FIRST 30 E S FIRST 30 JK FIRST 30 Q fonte FIRST 30 Q plomb FIRST 30 S FIRST 300 Spirit FIRST 305 GTE FIRST 31.7 FIRST 31.7 lac FIRST 310 GTE FIRST 310 PTE FIRST 310 S GTE FIRST 32 GTE FIRST 32 PTE FIRST 325 GTE FIRST 32s5 Q FIRST 32s5 Q ailettes FIRST 33.7 GTE FIRST 33.7 PTE FIRST 34.7 GTE FIRST 345 GTE FIRST 345 PTE FIRST 35 GTE FIRST 35(2)GTE FIRST 35.7 Q FIRST 35s5 Q FIRST 35s5 Q ailettes FIRST 35s5 Q bulbe FIRST 36.7 GTE FIRST 375 GTE FIRST 38 FIRST 38 S FIRST 38s5 Q FIRST 40 FIRST 40 Racing FIRST 40.7 GTE FIRST 40.7 PTE FIRST 41s5 Q FIRST 42 GTE FIRST 42s7 Q FIRST 44.7 GTE FIRST 44.7 Racing FIRST 45 Reg FIRST 45f5 Q FIRST 47.7 (9/10) FIRST 47.7 (tête) FIRST CLASS 10 FIRST CLASS 12 (7/8e) FIRST CLASS 7 FIRST CLASS 7.5 FIRST CLASS 8 FIRST CLASS Challenge FIRST CLASS Europe FIRST EVOLUTION FLIRT DL FLIRT Q FLOT 18 FLUSH POKER

V. pondérée Écart-type

4,669 4,906 5,363 4,651 4,710 4,758 5,068 4,759 5,082 5,143 5,005 4,829 5,041 4,881 4,802 4,897 4,921 4,807 5,190 5,059 5,498 4,979 4,944 5,098 5,636 5,226 5,119 4,999 5,086 5,524 5,107 5,254 5,345 5,253 5,981 6,049 5,846 5,578 5,421 5,319 5,610 5,914 5,990 6,138 5,745 6,041 5,869 5,459 5,573 4,668 5,207 5,020 5,311 5,567 5,043 3,871 3,932 4,406 4,492

0,101 0,106 0,106 0,089 0,081 0,100 0,093 0,097 0,104 0,102 0,102 0,075 0,085 0,098 0,089 0,092 0,102 0,094 0,096 0,084 0,105 0,096 0,094 0,103 0,114 0,100 0,100 0,096 0,101 0,122 0,093 0,111 0,103 0,099 0,132 0,125 0,131 0,091 0,112 0,099 0,110 0,091 0,118 0,142 0,119 0,119 0,122 0,108 0,104 0,092 0,114 0,098 0,110 0,107 0,103 0,079 0,078 0,105 0,081


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page29

Nb. Courses Série

123 29 41 517 46 69 25 23 29 64 46 86 157 67 63 23 95 29 121 30 67 50 972 380 283 94 21 25 27 24 73 31 86 39 86 412 602 33 123 76 473 68 35 157 152 874 465 140 56 28 50 870 1017 139 2928 541 243 132 85

V. pondérée Écart-type

FLYER 5500 FOLKBOAT IF FORMULE 9 FUN GIBSEA 105/106 plus GIBSEA 105/106 Q GIBSEA 24 GIBSEA 26 GIBSEA 28 DL GIBSEA 28 Q GIBSEA 30 GIBSEA 302 GTE GIBSEA 31 DL GIBSEA 31 Q GIBSEA 312 plus GIBSEA 364 GTE GIBSEA 37/GIN-FIZZ sloop GIBSEA 402 Plus GIBSEA 414 plus GIBSEA 68 Der GIBSEA 68 Q GIBSEA 770 Q GIBSEA 80 plus GIBSEA 90 GIBSEA 90 plus GIBSEA 92 GIBSEA 96 Q GLADIATEUR GO NEPTUNE GOLDEN SHAMROCK GRAND SOLEIL 37 B GRAND SOLEIL 37 B Racing GRAND SOLEIL 40 GRAND SOLEIL 43 BC Racer GRAND SURPRISE 7/8 GRAND SURPRISE 9/10 GRAND SURPRISE OD H 22 H BOAT ISAF HANSE 370 E HELIUM 765 HELIUM 980 IMPENSABLE IMX 38 IMX 40 J 105 J 109 J 109 OD J 111 J 122 Grand Prix J 122 RACING J 22 J 24 J 70 J 80 J 92 J 92 S J 97 JEZEQUEL 25

4,341 4,311 4,979 4,765 5,032 4,866 4,222 4,307 4,369 4,520 4,610 4,993 4,665 4,781 4,944 5,245 5,032 5,290 5,747 4,267 4,388 4,425 4,541 4,847 4,940 4,797 4,761 4,852 4,203 4,780 5,510 5,599 5,793 6,099 5,584 5,582 5,546 5,045 4,529 5,521 5,083 5,387 4,796 5,672 5,966 5,501 5,639 5,512 5,899 6,048 6,004 4,676 4,788 5,054 5,129 5,356 5,380 5,368 4,328

Nb. Courses Série

0,099 0,091 0,108 0,094 0,106 0,100 0,073 0,069 0,079 0,090 0,114 0,110 0,103 0,101 0,093 0,075 0,098 0,111 0,107 0,084 0,095 0,079 0,094 0,093 0,096 0,087 0,091 0,098 0,075 0,101 0,123 0,125 0,129 0,133 0,104 0,108 0,106 0,098 0,097 0,126 0,117 0,105 0,114 0,102 0,120 0,107 0,107 0,102 0,109 0,099 0,099 0,095 0,091 0,110 0,104 0,108 0,101 0,104 0,086

84 1406 25 93 120 166 1167 36 55 43 165 243 30 63 290 75 545 36 118 23 360 44 100 42 45 59 78 33 196 70 23 80 107 36 32 59 124 261 381 280 892 212 409 339 75 75 24 25 44 36 124 27 831 1575 804 137 27 24 144

29

JOD 24 JOD 35 JOUET 1080 GTE JOUET 19 (ECLAIR) JOUET 22 (ELOR) GTE JOUET 22 (ELOR) PTE JOUET 24 GTE JOUET 24 PTE JOUET 550 QR JOUET 600 Q JOUET 680 Der JOUET 760 Q JOUET 920 MK1 Q JOUET 920 MK2 Q JPK 1010 JPK 110 JPK 960 KARATE MK2 (sport) KELT 29 Q KELT 6,20 DL KELT 6,20 Q KELT 707 Q KELT 760 DL KELT 760 GTE KELT 760 PTE KELT 850 Q KELT 8m GTE KELT 8m PTE KELT 9m Q LASER SB3 LE MONSTRE 737 LONGTZE PREMIER LOVE LOVE M 34 MACH 6.5 MALLARD 9m GTE MANZANITA MARAUDEUR MELGES 24 MELODY MICRO prototype MICROGEM MICROSAIL Der MICROSAIL Q MIDJET Der MIDJET Q MINI 650 PROTO MINI 650 SERIE MINITON 2500 MISTRAL 750 MUMM 36 MUSCADET DL MUSCADET Q NEPTUNE 550 NEPTUNE 625 NEPTUNE 94 GTE NEPTUNE 99 NICHOLSON 30 croisiere NICHOLSON 33

V. pondérée Écart-type

4,817 5,556 5,116 3,867 4,187 4,096 4,393 4,267 4,007 4,036 4,251 4,563 4,665 4,735 5,587 5,659 5,442 4,625 4,804 3,947 4,015 4,221 4,326 4,454 4,367 4,767 4,431 4,352 4,741 4,943 4,792 5,629 4,018 6,041 5,525 4,700 4,709 3,934 5,579 4,899 4,508 4,219 4,144 4,141 3,943 4,039 5,080 5,010 4,368 4,993 5,875 3,953 4,102 4,245 4,403 4,740 4,816 4,768 4,866

0,096 0,105 0,096 0,083 0,081 0,083 0,095 0,078 0,089 0,090 0,101 0,092 0,090 0,110 0,112 0,104 0,111 0,061 0,095 0,099 0,085 0,079 0,095 0,088 0,087 0,094 0,092 0,093 0,097 0,118 0,112 0,110 0,088 0,154 0,138 0,082 0,093 0,089 0,119 0,095 0,087 0,102 0,087 0,090 0,089 0,090 0,103 0,118 0,094 0,088 0,125 0,104 0,086 0,094 0,099 0,096 0,090 0,088 0,082


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page30

Principales vitesses observées suite Nb. Courses Série

669 53 364 66 23 24 48 49 577 63 51 50 51 156 56 497 157 363 211 33 97 93 132 136 183 60 1500 60 56 52 37 112 75 73 96 37 169 36 128 50 79 50 65 69 264 94 251 56 79 133 1219 114 530 38 338 207 54 86 273

NITRO 80 OOD 34 OPEN 570 OPEN 750 ORQUE 70 Q OTARIE miniton POGO 650 POGO 650 (2) POGO 850 POKER PRIMAAT / ZS 710 QUARTER KELTIC REMORA 24 REVE DE MER GTE RIVETTO RUSH GTE RUSH PTE RUSH régate RUSH royale TDF SAGITTA 35 SAMOURAI MK1 SAMOURAI MK2 SANGRIA GTE SANGRIA NV PTE SANGRIA PTE SCAMPI SELECTION SHAMROCK 950 MK2 SHOW 27 croisière SHOW 34 Gd mât SHOW 34 Pt mât SIGMA 33 OOD SORMIOU 28 SPEED FEET 18 SPEED FEET 18 GVC SPIRIT GTE SPRINT 108 (9/10) crois SPRINT 108 (tête) SPRINT 95 (7/8) crois SPRINT 95 (9/10) SPRINT 98 SPRINTO Der SS 34 STARLIGHT START 6 Der START 7 PTE SUD 24 SUN CHARM 39 SUN DREAM Q SUN FAST 31 GTE SUN FAST 32 GTE SUN FAST 32 i SUN FAST 3200 SUN FAST 35 ARMADA SUN FAST 36 Q fonte SUN FAST 36 Q Plomb SUN FAST 37 SUN FAST 42 GTE SUN FIZZ Q

V. pondérée Écart-type

5,453 5,079 4,800 5,991 4,226 4,440 4,877 4,968 5,184 4,294 4,067 4,847 4,246 4,240 4,549 4,792 4,683 4,858 4,816 4,901 4,307 4,369 4,418 4,361 4,235 4,666 5,464 5,278 4,540 4,944 4,890 4,864 5,423 4,795 4,877 4,254 5,570 5,527 5,272 5,236 5,217 4,795 4,849 4,735 4,138 4,247 4,459 5,187 4,690 4,874 5,077 5,089 5,459 5,205 5,351 5,393 5,337 5,785 5,131

Nb. Courses Série

0,106 0,097 0,100 0,129 0,079 0,101 0,088 0,117 0,101 0,073 0,104 0,116 0,097 0,082 0,080 0,097 0,100 0,102 0,092 0,108 0,095 0,088 0,090 0,090 0,091 0,097 0,102 0,080 0,087 0,091 0,097 0,073 0,110 0,096 0,099 0,104 0,103 0,072 0,110 0,082 0,086 0,104 0,093 0,097 0,090 0,089 0,090 0,101 0,077 0,104 0,096 0,095 0,115 0,100 0,103 0,097 0,092 0,119 0,118

74 232 224 115 25 108 90 111 65 276 25 466 523 372 121 553 28 26 292 85 33 4231 386 414 142 453 72 145 228 28 88 504 54 90 45 55 160 148 437 305 186 233 137 238 23 31 91 69 63 167 118 46 128 20 262 104 448 35

30

V. pondérée Écart-type

SUN KISS Q SUN LEGENDE export/régate SUN LEGENDE standard SUN LIGHT 30 export GTE SUN LIGHT 30 export PTE SUN LIGHT 30 PTE SUN LIGHT 31 export GTE SUN LIGHT 31 PTE SUN MAGIC Q SUN ODYSSEY 40 GTE SUN ODYSSEY 44 Régate SUN RISE Q SUN SHINE 36 Q SUN SHINE 38 Q SUN SHINE regate (tete) SUPER ARLEQUIN GTE SUPER ARLEQUIN PTE SUPER CALIN 650 SUPER CHALLENGER MK3 SUPER CHALLENGER MK3 B SUPER MISTRAL sport SURPRISE Q SUSPENS 84 SUSPENS Q SYLPHE SYMPHONIE Q TARENTELLE TEQUILA GTE TEQUILA sport TONIC 23 Q TORTAROLO 38 TRIDENT 80 GTE TRIDENT 80 PTE UFO 22 UFO 28 OD X 102 croisiere X 119 X 3/4 TON X 302 MK2 X 332 X 332 Sport X 34 STD X 342 (7/8) X 362 Sport X 37 Sport X 37 STD X 372 (en tête) X 382 X 40 SPORT X 40 STD X 402 (7/8e) X 41 X 412 X 43 Std X 442 X 95 X 99 XP 33 crois

5,256 5,334 5,208 4,907 4,805 4,649 4,966 4,739 5,364 5,427 5,616 4,973 5,133 5,133 5,180 4,731 4,662 4,881 4,770 4,752 4,113 4,990 5,194 5,109 4,027 4,836 4,367 4,241 4,322 4,286 5,466 4,541 4,515 5,089 5,856 5,069 5,660 5,254 5,085 5,308 5,416 5,449 5,178 5,540 5,651 5,490 5,191 5,513 5,791 5,738 5,483 6,063 5,676 5,910 5,904 4,885 5,313 5,544

0,114 0,095 0,101 0,098 0,088 0,095 0,109 0,103 0,108 0,122 0,110 0,104 0,110 0,105 0,103 0,090 0,100 0,083 0,098 0,106 0,105 0,105 0,107 0,103 0,084 0,100 0,101 0,081 0,086 0,115 0,116 0,092 0,096 0,114 0,141 0,095 0,106 0,104 0,097 0,106 0,115 0,114 0,104 0,101 0,089 0,097 0,108 0,112 0,122 0,124 0,114 0,126 0,095 0,139 0,109 0,087 0,097 0,110


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page31

Formulaires Osiris 2016 B) Type de bateau non décrit en table (filière prototype et assimilés)

DEMANDE DE CONTRATS DE JAUGE

Un certificat ORC est requis pour les évaluer, débouchant sur l’équivalence OSIRIS habitable applicable. Une seule demande globale est suffisante. A transmettre au centre de calcul fédéral. Pour l’instruire la description détaillée du type de bateau est requise. La validité maximum de ces certificats est celle de l’année ORC en cours (au maximum de 1 an).

Un contrat exprime le rating net de votre bateau. Il lie chaque coureur a l'ensemble des autres concurrents. 1) Il est nécessaire pour déterminer le rating de votre bateau. 2) Votre interlocuteur naturel est le délégué régional Osiris Habitable. 3) Sur le site http://osiris.ffvoile.fr vous récupérez le formulaire à remplir.

C) Série identifiée « à inscrire sur une table de rating » 1- Faire procéder au dépôt du modèle en vue de son inscription

LES FORMULAIRES INDIQUENT LES TARIFS ADAPTÉS À CHAQUE SITUATION, ET LES DESTINATAIRES CHARGÉS DE LEUR INSTRUCTION

© PHOTO C.BRESCHI

Le dépôt de modèle est à effectuer par le responsable de la diffusion du bateau. Les fichiers de description de coque, de gréement et de plan de voilure standard sont requis à ce stade pour calculer le premier rating de référence.

A) Pour un type de bateau décrit en table de rating (filière standard)

2- Faire une demande individualisée comme en A ci-dessus. © Dominique Lalance

Proche du standard et faiblement personnalisé On utilise la procédure allégée traditionnelle qui correspond à 80% de cas. A utiliser quand les principales options sont évaluées à l’aide des simples forfaits réglementaires. Deux formulaires sont disponibles selon qu’il s’agit d’une première demande – intégrant l’attribution du numéro de voile FRA – ou d’un renouvellement (propriétaire, péremption etc…) La validité maximum de ces contrats est limitée à 4 ans si rien ne change. IL EST POSSIBLE DE REMPLIR UNE DEMANDE EN LIGNE Elle est acheminée automatiquement vers le délégué de votre région de navigation, qui apparait en fin de demande et à qui il faut adresser le paiement. Bateaux fortement individualisés Un certificat ORC est requis pour les évaluer, débouchant sur l’équivalence OSIRIS habitables qui en est déduite. La demande de certificat ORC, à télécharger, est à transmettre au centre de calcul fédéral (adresse sur le formulaire). La validité maximum de ces certificats est celle de l’année ORC en cours (au maximum de 1 an). Le coût dépend de la longueur du bateau, et apparait quand elle est saisie.

31


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page32

Numérotation nationale des Habitables FRA XXXXX Vous désirez votre numéro et/ou un contrat de jauge Principe : La numérotation sert à reconnaître des bateaux qui se rencontrent en course. Elle est délivrée et entretenue au moyen des contrats de jauge gérés par la FFVoile, qui enregistrent l’identité du bateau et du propriétaire. Elle est nationale, unique, et le numéro est délivré pour la vie du bateau.

Seul repère pour le classement national bateaux skippers

NON

Vous avez déjà un numéro FFVoile, valide, justifié par un certificat antérieur (IOR, IMS, ORC, HNFrance)

Vous avez un monotype géré par tranche

NON

OUI

OUI

Votre numéro national est situé dans la tranche de la monotypie correspondante, (lié ou non au numéro de coque selon les associations)

Remplissez une demande pour un certificat fédéral de jauge (Osiris direct ou via ORC)

Tranches de numéros en usage au 01/11/2015 pour les monotypes. 10000 15001 15501 15701 18301 20001 21000 22000 23000 24000 25000 26000 27000

à à à à à à à à à à à à à

12999 15500 15700 15799 18399 20500 21500 22999 23999 24399 25500 26999 27500

CORSAIRE JOD 35 JOD 24 747 FARR 30 MINI 6M50 FUN SURPRISE CAP CORSE EDEL 2 REQUIN BELOUGA FIGAR ONE

31000 32000 33000 34000 36000 40000 42000 43000 44000 50000 57000 75000 MUS001

à 31999 à 32999 à 33999 à 34500 à 36099 à 41999 à 42999 à 43500 à 44019 à 52999 à 57999 à 75999 à MUS999

BENETEAU 25 FIRST CLASS 8 SELECTION GRAND SURPRISE(mono) CLASSE 9.50 KELT 6,2 SURPRISE (+ de 1000) CLASSE 40 pieds M 34 MARAUDEUR OPEN 570 FIRST CLASS 7.5 MUSCADET

Les voiliers des séries Internationales ISAF, doivent porter leurs lettres de nationalités suivies d'un numéro indépendant de la numérotation inter séries de leur pays (en général numéro de coque) : au 01/01/16 les seules séries concernées en habitable par cette disposition sont les : J22 J24 J70 J80 J111 et MELGES 24 Nota : un règlement particulier existe également pour la numérotation des Figaro Bénéteau 2.

32


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page33

H 130

Lexique 2016 Certaines des principales abréviations des documents en vigueur seront progressivement remplacées dans les documents officiels par les désignations normalisées de l’ORC

Nouvelle désignation LOA ou LH IG ISP J SFJ P E BAS HB MGT MGU MGM MGL JL JH JGT JGU JGM JGL LPG JMW SL SMG SF ALU ALE AMG ASF SPL TPS BDH

Définitions Longueur de coque Hauteur de l'étai (Par rapport au livet de référence) Hauteur de la drisse de spinnaker (Par rapport au livet de référence) Base du triangle avant (Distance horizontale entre la face avant du mat et l'axe de l’étai) Distance horizontale entre l’extrémité avant de LOA et celle de J Distance relevée sur le mat entre la marque limite inférieure et la marque limite supérieure d’établissement du guindant de la grand-voile Distance relevée sur la bôme entre le bord arrière du mat et la marque extérieure de la bôme Distance entre le point inférieur de la mesure de P et le livet de référence Largeur de têtière de GV Chaîne haute de GV à 7/8 de la chute Chaîne haute de GV à 3/4 de la chute Chaîne milieu de GV à 1/2 de la chute Chaîne basse de GV à 1/4 de la chute Guindant d’une voile d’avant (foc, génois ou gennaker) Têtière d’une voile d’avant (foc, génois ou gennaker) Chaîne haute d'une voile d'avant à 7/8 de la chute Chaîne haute d'une voile d'avant à 3/4 de la chute Chaine milieu de voile d’avant à 1/2 de la chute Chaîne basse d'une voile d'avant à 1/4 de la chute Perpendiculaire mesurée entre le point d’écoute et le guindant d’une voile d’avant (foc, génois ou gennaker) Largeur à mi-hauteur d’une voile d’avant (foc, génois ou gennaker) Guindant ou chute de spi symétrique Largeur à mi-hauteur du spi symétrique Bordure du spi symétrique Guindant du spi asymétrique Chute du spi asymétrique Largeur à mi-hauteur du spi asymétrique Bordure du spi asymétrique Longueur hors tout du tangon fixé horizontalement sur sa ferrure, mesuré en extension. Distance horizontale entre la face avant du mat et la fixation de la voile à l’extrémité extérieure du bout-dehors Abréviation pour bout dehors

33


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page34

34


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page35

Bateaux de série

H106 - 2016

Osiris Habitables Règles de jauge Les paragraphes modifiés sont indiqués par un trait dans la marge ARTICLE 1 PRÉAMBULE

2.2. - Les skippers devront présenter et avoir à bord le contrat de jauge de leur bateau délivré selon les procédures définies par la F.F. Voile.

Les voiliers habitables monocoques de type différents, équilibrent leurs chances en régates, grâce à l’organisation du système d’information pour les régates en inter-séries appelé jauge OSIRIS habitables.

Les voiliers qui relèvent d’une association de classe sont précisés dans le document H 112 « contrainte particulières à certains bateaux ». Ils devront être en possession du certificat de conformité délivré par leur classe.

Mis en place par la FF Voile ce système de jauge permet de rassembler en compétition des bateaux standards, monotypes ou assimilés, et des bateaux personnalisés.

Les règles de classe monotype ne prévalent sur les règles générales que pour ces bateaux ainsi désignés.

Les bateaux standards, évalués par leurs performances réelles, sont inscrits dans les tables de références d’où l’on peut déduire les ratings à utiliser.

Ces règles sont déposées à la F.F. Voile et à l’I.S.A.F pour les classes internationales. Si elles sont modifiées, les modifications ne sont prises en compte qu’à compter de leur dépôt à la F.F. Voile.

Les modèles concernés sont décrits par l’autorité en charge du type de bateau.

2.3. - Les bateaux non admis en vertu de l’article 2.1 sont désignés comme « bateaux expérimentaux » et constituent la classe X (H 100). Pour ces bateaux le propriétaire fournit les documents permettant l’évaluation provisoire de son bateau.

Les bateaux personnalisés et les nouveaux modèles sont évalués avec l’aide des vecteurs de prévisions de performance selon les solutions (VPP) mises au point par l’Offshore Rating Congress. (O.R.C.).

2.4. - Une admission en classe X n’est que temporaire, les bateaux doivent solliciter un contrat de jauge comme prévu en 2.1.

Les bateaux de type « Classique » évalués par la Jauge Classique Handicap (J.C.H.), et les quillards de sport sont en cohérence avec les autres bateaux au travers du système de jauge OSIRIS.

2.5. - La table des ratings est révisée chaque année (table H 109). Les tables complémentaires (tables H 107 et H 108) sont actualisées en cours d’année par le canal des délégués régionaux et mises à disposition sur le serveur de la F.F. Voile.

Les skippers sont liés entre eux par des contrats de jauge résumant tous les éléments qui déterminent le rating de leur bateau. Ils assument toutes les caractéristiques susceptibles d'influencer le rating, et s’assurent auprès de l’autorité de jauge qu’elles sont prises en compte dans leur contrat.

2.6 - Validité des contrats de jauge La validité maximale est indiquée sur le contrat de jauge. Le contrat est automatiquement invalidé par : ◆ les évolutions de table traitant du type de bateau ◆ toute modification apportée au bateau après l’émission de son contrat de jauge ◆ toute non-conformité du bateau par rapport aux indications portées sur son contrat de jauge ou certificat de jauge associé

ARTICLE 2 BATEAUX ADMIS 2.1 - Le règlement s‘applique aux bateaux de série figurant sur les tables de rating, aux bateaux ayant obtenu un certificat de jauge O.R.C, et pour les plus anciens, aux bateaux calculés par la jauge J.C.H.

ARTICLE 3 CLASSEMENTS

Les bateaux doivent être conformes aux caractéristiques de leur série, et aux amendements mentionnés sur leurs contrats de jauge.

3.1 - Les classements seront établis selon la formule du

35


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page36

Bateaux de série règles de jauge OSIRIS habitables suite temps sur distance ou du temps sur temps, avec ou sans prise en compte du coefficient de vent léger (CVL).

Classe E Bateaux d'un déplacement > 3000 kg et < 9000 kg Groupe maximum 27. Classe F Bateaux d'un déplacement > 6000 kg et < 12000 kg Groupe maximum 33. Classe G Bateaux d'un déplacement > 9000 kg Groupe supérieur à 32. Les bateaux dont le déplacement est inférieur à ces valeurs, font partie de la filière "Régate".

Par défaut, la formule temps sur distance avec application du CVL sera appliquée. En cas d'autre choix prévus par les Instructions de course, la solution retenue, placée sous la responsabilité du président du Comité de Course (CC), sera toujours signifiée avant le départ et ne pourra plus être changée pour la course. 3.2 - Les bateaux sont répartis en quatre filières selon certaines caractéristiques, notamment le rapport surface de voilure / déplacement : ◆ une filière « Régate Ultra légers » (classe L) ; ◆ une filière « Régate » à déplacement léger (classes R1, R2, R3, R4) ; ◆ une filière « Croiseurs légers » (classes A & B) ; ◆ une filière " Course Croisière " à déplacement normal ou lourd (classes C, D, E, F, G). Dans chaque filière les bateaux sont répartis en classes selon leur rating et leur déplacement, chaque classe a pour objet de regrouper des bateaux de vitesses voisines et de comportement marin proche. Les principaux critères sont : Filière «Régate Ultra léger» : Classe L Voiliers de régate, dotés d’un couple de redressement suffisant et très voilés pour leur déplacement. Filière «Régate» : Voiliers de régate de plus de 500 kg ou longueur supérieure à 6 mètres. Classe R1 Bateaux d'un déplacement < 2000 kg groupe entre 11 et 17 + Micro proto. Classe R2 Bateaux d'un déplacement < 2000 kg Groupe supérieur à 17. Classe R3 Bateaux d'un déplacement > 2000 kg et < 4000 kg. Classe R4 Bateaux d'un déplacement > 4000 kg. Filière «Croiseurs légers» : Classe A Bateaux d'une longueur < 6 mètres, sauf Micro proto. Classe B Bateaux d'un déplacement < 2000 kg, Bau < 2.60 m. Filière "Course Croisière" : Bateaux de plus de 1000 kg*, et longueur supérieure à 6 mètres. Classe C Bateaux d'un déplacement < 3000 kg Groupe maximum 16. Classe D Bateaux d'un déplacement > 2000 kg et < 6000kg Groupe maximum 22.

3.3 - Lorsque la flotte est importante, on pourra la diviser en plusieurs classements. Chaque fois que possible, on séparera d'abord les filières, puis les classes. Pour réaliser les groupes de classement, après avoir séparé les filières, on regroupera les bateaux soit par classe, par groupe de classes ou par fraction de classe. (Une fraction de classe pouvant être regroupée avec une autre classe.) Les groupes ainsi constitués rassembleront des bateaux ayant des performances voisines basés sur les ratings bruts des bateaux. A titre de repère un classement ne devrait jamais comporter moins de 10 bateaux engagés ensemble. Les filières L et R seront regroupées en priorité si des regroupements de filières sont nécessaires pour avoir un minimum de 10 bateaux. Les groupes de classement ainsi constitués sont donc fonction de la composition de la flotte en course ; ils seront publiés avant le premier départ. 3.4 - Dans tous les cas les bateaux X sont classés à part, en classement bis, selon la méthode exposée au document H 120. En aucun cas un titre national ou régional ne peut être décerné à un bateau des classes X. 3.5 - Le rating d'un bateau est personnalisé selon les contrats de jauge et ne peut être modifié que par l’autorité de jauge Osiris Habitables. 3.6 - Système de classement. ◆ Définition du SYSTEME «H» (si on veut l'utiliser) Les points sont calculés dégressivement selon la formule suivante (valeurs arrondies à 0.01 près) : Points = 101 *(N-A+1) / (N+1). I = Nombre d'inscrits devant être classés ensemble N = Nombre de partants, soit les inscrits moins les DNC (N = I – DNC) A = Place du bateau dans son classement DNC, DSQ, DNE, BFD, OCS : reçoivent 0 point DNS, DNF, REF : reçoivent la moitié des points du dernier bateau arrivé et classé.

36


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page37

(Cette disposition favorise les bateaux présents sur la ligne de départ par rapport aux DNC qui n'ont pas fait l'effort de quitter le quai).

asymétriques dont les dimensions sont égales ou inférieures au spinnaker décrit en table. L’usage du tangon est interdit. ◆ Bateaux décrits en table avec un spinnaker symétrique et un spinnaker asymétrique : Ils peuvent utiliser : des spinnakers symétriques ou asymétriques dont les dimensions sont égales ou inférieures aux spinnakers décrits en table.

NB : pour ne pas fausser le compte de points des bateaux, les bateaux expérimentaux (codés en X) ne sont ni comptés dans les inscrits ni dans les partants, leur place en bis n'affecte ni les places, ni les points des autres bateaux.

5.3.3 - Spinnaker symétrique. La surface du spinnaker est calculée selon la formule : S = SL*(SF+4*SMG)/6 Leurs mesures sont indiquées en table H 108 et H 109 : guindant et chute (SL), bordure (SF), largeur à mi-hauteur (SMG).

ARTICLE 4 (Disponible) ARTICLE 5 VOILES AUTORISÉES

5.3.4 - Spinnaker asymétrique. La surface du spinnaker est calculée selon la formule : S =0,5 * (ALU+ALE)*(ASF+4*AMG)/6 Leurs mesures sont indiquées en table H 129 : guindant (ALU), chute (ALE), bordure (ASF), largeur à mihauteur (AMG). Si le spinnaker asymétrique n'est défini que par une surface maximum les mesures à respecter sont AMG et ASF < 1.8*SPL ou 1.8*J ou 1.6*TPS Pour les bateaux ne possédant pas de spinnaker asymétrique noté en table, en condition d’utilisation, les mesures du spinnaker asymétrique sans malus sont : ◆ une surface ≤ au spinnaker symétrique décrit en table ; ◆ (ALU + ALE) ≤ 2*SL de la table ; ◆ AMG ≥ 75% de ASF mesuré ; ◆ AMG < SMG de la table ; ◆ ASF > 90% de SMG de la table.

5.1 - Grand-voile. Pour toutes les séries sont autorisées : Une grandvoile et une grand-voile suédoise non lattée. 5.2 - Voiles d’avant. 5.2.1 - Focs et génois. Ce sont les voiles d’avant dont la largeur à mi-hauteur JMW < 55% de la bordure (JF). Ils peuvent comporter des lattes régulièrement espacées et ne pas être envoyés endraillées. Leur surface est exprimée par la formule S foc = 0.522 * JL * LPG 5.2.2 - Gennaker. Ce sont les voiles d’avant non endraillées dont la largeur à mi-hauteur JMW est > 55% et < 75% de la bordure JF.

5.4 - Nombre de voiles autorisées. Le même jeu de voiles doit être embarqué pendant toute la durée d'une épreuve En cas d'accident, le comité de course peut autoriser l'emploi d'une nouvelle voile après avis du jaugeur. Les instructions de course devront préciser si cette limitation s'applique à un ensemble d’épreuves sur une courte période.

5.2.3 - Tourmentin. Le tourmentin est défini par : Surface : 0,5 x JL x LPG < 0,05 x I2 Guindant : JL < 0,65 x I 5.3 - Voiles de portant : spinnakers symétrique ou asymétrique. 5.3.1 - Définition : Ce sont des voiles non endraillées dont la largeur à mi-hauteur JMW > 75% de la bordure. Les lattes ne sont pas autorisées.

5.4.1 - Règle de base. Sont autorisés : Un tourmentin plus des focs ou génois dont le nombre n'excède pas : ◆ 3 en classe A, B et R1 (dont 2 aux dimensions maximales) ◆ 4 en classe C et R2 (dont 2 aux dimensions maximales) ◆ 5 en classe D, E, F, G, R3 et R4 (dont 2 aux dimensions maximales). Les focs ou génois qui ne sont pas à la surface maximale auront une surface inférieure d'au moins 15% à celle des plus grand génois.

5.3.2 - Types de spinnaker. ◆ Bateaux décrits en table avec un spinnaker symétrique : Ils peuvent utiliser : des spinnakers symétriques dont les dimensions sont inférieures ou égales au spinnaker décrit en table ou asymétriques dont la surface est inférieure ou égale au spinnaker symétrique décrit en table. ◆ Bateaux décrits en table avec un spinnaker asymétrique : Ils peuvent utiliser uniquement des spinnakers

37


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page38

Bateaux de série règles de jauge OSIRIS habitables suite Des spinnakers et gennaker dont le nombre total est inférieur ou égal à deux. Il est de un, lorsque le bateau dépend d’une règle de classe monotype qui le prescrit.

la grand-voile, le numéro d'identification national attribué par la F.F.VOILE ou par son autorité nationale. 8.1.1 - La disposition et les dimensions des chiffres et des lettres seront conformes aux prescriptions de l’annexe G des règles de l’I.S.A.F. Toutefois, pour les plus petits bateaux, la hauteur des chiffres et lettres ne sera pas inférieure à 25 cm. 8.1.2 - Pour certaines épreuves, le comité de course pourra imposer, outre ces numéros de voiles, le port de numéros dans les filières ou sur la coque des deux côtés ; cette obligation devra figurer dans les Instructions de Course (IC).

5.4.2 - Le génois double est autorisé à condition qu'il remplace un spinnaker dans le compte des voiles et que sa surface, lorsqu'il est replié en deux, n'excède pas celle du plus grand génois autorisé pour le bateau. 5.4.3 - Voiles sur enrouleur - les voiles sur enrouleur sont autorisées (voir art. 12. sur les conditions de bonifications liées à ces équipements).

8.2 - Pavillons de classe. Le pavillon de classe doit être fixé sur un pataras ou en l'absence de pataras sur le galhauban tribord, au moins 1,50 m au-dessus du niveau du pont. Ce pavillon signale que le bateau est en course ; il doit être : ◆ hissé dès que le bateau quitte la terre pour se rendre sur la ligne de départ ; ◆ amené en cas d’abandon.

5.5 - Façon d'établir les voiles. 5.5.1 - Le port simultané de deux focs ou génois est autorisé aux allures portantes, à condition d'utiliser un seul tangon et de ne pas établir en plus le spinnaker. Un seul foc ou génois peut être établi en même temps que le spinnaker, et dans ce cas il doit être endraillé sur l'étai. 5.5.2 - Point d'amure des spinnakers asymétriques et Gennaker. Les spinnakers asymétriques et Gennaker peuvent être amurés sur : ◆ Un tangon approximativement dans l’axe du bateau dont l'une des extrémités est appuyée sur le mat ; ◆ Un bout dehors si indiqué sur le contrat de jauge ; ◆L'étrave du bateau (et non au balcon).

ARTICLE 9 CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DES BATEAUX 9.1 - Conformité des caractéristiques. Les bateaux doivent être conformes : ◆ Aux caractéristiques déposées à la FF Voile par le chantier selon le document H118 ; ◆ Aux documents H 109, H 108, amendés éventuellement par le document H 112 ; ◆ A leurs éventuelles règles de classe monotype ou à restrictions ; ◆ Aux amendements mentionnés sur leurs contrats de jauge.

ARTICLE 6 ÉQUIPAGE Dans les épreuves en équipage : celui-ci ne peut comprendre moins de deux personnes, dont un skipper. Lorsqu'il le juge nécessaire, le comité de course peut imposer un équipage minimum de trois personnes pour une course se déroulant sur tout ou partie d'une nuit. Ce paragraphe concerne toutes les séries, monotypes ou non.

9.2 - Evolution des caractéristiques. La modification des caractéristiques particulières d’un bateau nécessitant l’établissement d’un nouveau contrat de jauge, est limité à trois contrats par année calendaire.

ARTICLE 7 STABILITÉ

ARTICLE 10 UTILISATION DE L’ÉNERGIE EMMAGASINÉE

Aucune dérogation à l’article 49 de l’I.S.A.F. (position de l’équipage) ne sera accordée. L'article 51 de l’I.S.A.F. portant sur l'augmentation de la stabilité sera rigoureusement appliqué dans toutes les courses.

Equipements utilisant une énergie emmagasinée : ◆ Electronique : Toutes les aides électroniques sont autorisées. ◆ Pilote : Autorisé sauf mention contraire figurant aux Instructions de Course. ◆ Winch, enrouleur de voile, guindeau : Autorisé sauf mention contraire figurant aux Instructions de Course.

ARTICLE 8 IDENTIFICATION DES BATEAUX 8.1 - Numéros d'identification. Tout bateau en course doit porter, au minimum dans

38


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page39

Moteur pour propulsion : les cas et les pénalités éventuelles suite à l’utilisation du moteur en propulsion sont à définir dans les IC.

entraînent systématiquement des malus. Il est conseillé aux bateaux trop éloignés des standards, de faire évaluer leurs différences avec plus d’acuité à l’aide d’un certificat de jauge O.R.C.

ARTICLE 11 RESPONSABILITÉS

12.1.5 - Divers. ◆Tangon. Le tangon, placé horizontalement dans l'axe du bateau, une de ses extrémités fixée au mât, ne devra pas dépasser à l'avant la verticale de l'étrave, balcon ou autres appendices exclus. Si un dépassement est autorisé, la longueur du tangon figure dans la colonne " SPL " des tables de caractéristiques. Les bateaux des classes C, D, E, F, G, R3 et R4 peuvent utiliser un deuxième tangon pendant les manœuvres d'empannage du spinnaker. ◆Bout dehors pour voiles de portant Le bout dehors amovible pour voiles de portant doit être placé horizontalement sur le pont et le plus proche de l’axe du bateau sans être orientable. En navigation lors de son utilisation sa position avant ne doit pas être supérieure à : SPL autorisé ou BDH autorisé (les longueurs du SPL ou du BDH figurent dans les tables de caractéristiques) les malus pour ajout ou dépassement de SPL ou de BDH sont traités dans le paragraphe 12.3.3.

Rappel de la règle fondamentale de l’I.S.A.F : "Il appartient à chaque voilier, sous sa seule responsabilité, de décider s'il doit ou non prendre le départ ou rester en course ".

ARTICLE 12 JAUGE : Limitations , Bonus, Malus, Vérifications 12.1 - Limitations. 12.1.1 - Armement. Les bateaux respecteront la division 240 du décret N°84-810 du 30/8/84 modifié. L’armement sera au minimum celui imposé par les règles internationales (RIPAM), complété par des moyens complémentaires selon la navigation entreprise. Ces moyens sont décrits dans la division 240. (Consultable sur le site de la F. F. Voile). Des moyens supplémentaires peuvent être exigés par les règles de classe ou par les organisateurs d’épreuves en application des Règles Spéciales Offshore (R.S.O.). Sur les plans d'eau intérieurs ne relevant pas, du décret 84-810, l'armement minimum sera conforme à l’arrêté du 11 avril 2012.

12.2 - BONUS Standard. 12.2.1 - Présence d'un moteur interne avec hélice d'une taille appropriée : ◆ Hélice à pales orientables ou rabattables : un demi-groupe. ◆ Hélice à pales non orientables ou non rabattables : •2 groupes pour les classes B et C ; •1 groupe et demi pour les autres classes. Par moteur interne avec hélice de taille appropriée on entend un ensemble moteur hélice apte à faire progresser pendant cinq minutes le bateau bénéficiaire de la bonification à une vitesse égale à la vitesse moyenne plancher de son groupe de rating (voir celle-ci dans ce guide : principales vitesses moyennes observées), par vent nul ou de travers, lorsque ce bateau remorque un autre bateau - de longueur et déplacement équivalents ou supérieurs dépourvu de moyen de propulsion actif. Les moteurs hors bords en puits installés de manière inamovible sont assimilés aux moteurs internes, le puits moteur devra être prévu d’origine par le constructeur, et l’inamovibilité du moteur en position de fonctionnement, constatée par un jaugeur.

12.1.2 - Aménagements. Les aménagements doivent correspondre au plan et à la nomenclature de la version commercialisée du bateau. L'allégement du bateau par démontage d'un quelconque élément des aménagements, même non nécessaire à la sécurité ou au confort, est strictement interdit. Lors des contrôles, la valeur des aménagements sera appréciée en fonction de la taille du bateau. 12.1.3 - Déplacement. Le déplacement à vide (mN) est celui indiqué par le règlement de la classe ou à défaut celui déclaré par le chantier comme étant le minimum autorisé pour la série. (Cette déclaration est réalisée selon la norme ISO 8666)

12.2.2 - Présence d’un propulseur d’étrave. ½ groupe de bonus pour présence d’un propulseur d’étrave transversale non obturé.

12.1.4 - Mesure des voiles. Les dimensions standard sont définies dans les tables de caractéristiques, il s'agit de valeurs maximales et des dépassements si minimes soient-ils,

12.2.3 - Réduction de voilure avant par enroulement de génois : Article supprimé.

39


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page40

Bateaux de série règles de jauge OSIRIS habitables suite Pour les bateaux bénéficiant d’une conversion ORC ou de jauge Classique : les voiles aux dimensions maximales doivent être conformes aux mesures déclarées lors de la demande du certificat ORC ou de jauge Classique. Ces mesures sont maximales, c'est-à-dire qu'elles ne peuvent être dépassées, de si peu que ce soit, sans entraîner un malus.

12.2.4 - Réduction de grand-voile par enroulement : 1 groupe de bonus pour enroulement sur le guindant, seulement si la même grand-voile, est portée, pendant toute la durée de l'épreuve. L'enroulement sur la bordure ne donne pas droit à une bonification. 12.3 - MALUS Standard. Les pénalités appliquées en course sont celles prévues par le règlement de l’I.S.A.F. En outre, les bateaux sont soumis aux malus suivants, quand ils ne respectent pas les caractéristiques de leur série.

Règles générales : Les dépassements sont traités comme suit : ils s'apprécient par rapport à chaque valeur maximum autorisée : ◆ Pour un dépassement inférieur à 5 % malus de un demi-groupe. ◆ Pour un dépassement compris entre 5 % et 10% malus d'un groupe. chaque dépassement de 5 % supplémentaire amenant un malus d'un demi-groupe supplémentaire.

12.3.1 - Discordance déclarée et non déclarée. Le non-respect des caractéristiques de la série à laquelle appartient le bateau, et notamment les caractéristiques citées ci-dessous en 12.3.2, 12.3.3, 12.3.4, constitue une infraction qui remet en cause le rating attribué à la série. Discordance déclarée. Toute modification aux caractéristiques de la série doit être portée sur le contrat de jauge du bateau et assortie des malus correspondants. Toute autre modification, non encore portée sur le contrat de jauge ou relative aux bateaux X n'ayant pas encore de contrat de jauge, doit être déclarée par le skipper lors de l'inscription à une course. Si le skipper n'est pas certain de la conformité de son bateau pour une quelconque des caractéristiques, il doit le signaler par écrit lors de l'inscription. Est considérée comme déclarée toute discordance portée sur le contrat de jauge signalée par le skipper lors de l'inscription ou révélée par une vérification demandée par ce skipper avant le départ. Discordance non déclarée. Est considérée comme non déclarée toute discordance révélée par un contrôle effectué sur l'initiative du comité de course ou du comité de protestation, avant le départ des bateaux déjà inscrits ou après leur arrivée. Une discordance non déclarée entraîne un malus et une pénalité pouvant aller jusqu'à la disqualification du bateau pour la ou les courses courues.

Règles particulières : Grand-voile. ◆ Rond de chute maxi des grand-voiles : il n’est tenu compte que du dépassement le plus grand entre les valeurs suivantes : ◆ E (distance relevée sur la bôme entre le bord arrière du mat et la marque extérieure de la bôme) ; ◆ MGL (chaîne au quart de la hauteur) ; ◆ MGM (chaîne à mi-hauteur); ◆ MGU (chaîne au trois quart de la hauteur); ◆ MGT (chaîne au sept huitième de la hauteur). Malus selon la règle générale. ◆ HB (Têtière) : ◆pour un dépassement inférieur à 100% : malus ½ groupe ; ◆pour un dépassement supérieur à 100% malus 1 groupe. Voiles d’avant. Malus de 0.5 gr pour les arrondis de focs ou génois trop importants : ◆ Rond de chute maxi des focs : JGM (chaîne à mi-hauteur) > 0.55 % de LPG ; ◆ Rond de chute maxi des génois : JGM (chaîne à mi-hauteur) > 0.51 % de LPG Malus de 0.5 gr ou 1 gr pour l’usage d’un gennaker : ◆ Si JMW (largeur à mi-hauteur) < 75 % de la bordure : Malus de 0.5 gr ◆ Si JMW (largeur à mi-hauteur) < 65 % de la bordure : Malus de 1 gr Voiles de portant. Spinnaker symétrique. Dépassement de SF et de SMG : seul le plus grand dépassement sera retenu, Malus selon les règles générales. Spinnaker Asymétriques. ◆ ASF < 1.6 * J malus ½ groupe ◆ ASF < 1.45 * J malus 1 groupe

12.3.2 - Monotype reconnus comme tels par les tables de rating, mais non conformes à leurs règlements de classe. Un malus minimum de 0.5gr est appliqué, sauf s’il est déjà pris en compte par ceux décrits en 12.3.3 et en 12.3.4 et 12.3.5 ci-après 12.3.3 - Dépassements des limites permises pour les voiles. Pour les bateaux figurants dans les tables H 108 et H 109 : Les voiles aux dimensions maximales autorisées doivent être conformes aux mesures données par les tables de rating en vigueur au jour de la course.

40


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:08 Page41

Pour les bateaux ayant un spinnaker asymétrique noté en table : ◆ (ALU + ALE) / 2 > (ALU noté de table + ALE noté en table) / 2 : Malus selon la règle générale.

de la course ou la disqualification si le défaut est constaté par contrôle après l'arrivée. Tout défaut d'aménagements déclaré entraîne un malus d'un demi-groupe.

Pour les bateaux ayant un spinnaker asymétrique noté en table et défini par une surface : Malus lié à la surface ◆ Surface Asymétrique > surface Asymétrique notée en table : malus selon la règle générale. Malus lié aux dimensions ◆ Pour ASF > 1.8*J ou 1.6*TPS : malus selon les règles générales.

12.3.6 - Cumul des malus. Les malus relatifs aux voiles, coque, lest, gréement, aménagements doivent être cumulés pour un même bateau. Les malus liés à la présence d’un bout dehors et d’un dépassement sur les dimensions du spinnaker asymétrique ne sont pas cumulés. Les cumuls de malus supérieurs à 2,5 groupes amènent à un classement en « X » tant qu’ils n’ont pas fait l’objet d’une étude particulière.

Pour les bateaux n’ayant pas un spinnaker asymétrique noté en table : Malus lié à la surface ◆ Surface Asymétrique > surface Symétrique notée en table : malus selon la règle générale. Malus lié aux dimensions ◆ 90% de SMG noté en table > ASF > 80% de SMG noté en table : malus ½ groupe ; ◆ ASF < 80% SMG noté en table: malus 1 groupe.

12.3.7 - Application des malus. Les malus décrits ci-dessus doivent normalement figurer sur le contrat de jauge du bateau ; si les discordances sont révélées lors d'une course, les malus sont appliqués par le comité de protestation après consultation du comité de jauge et sont sans appel pour la course en question. Pour les écarts de conformité non explicités par le présent règlement, le comité de jauge, ou de protestation applique, sans appel pour la course en question, les malus ou les pénalités, et il en informe immédiatement les skippers concernés. En cas de doute ou de contestation, le comité de course en appelle après la course au délégué régional. Chaque fois qu'un nouveau malus est à traiter, le contrat de jauge du bateau cesse d'être valide et le responsable du bateau doit solliciter son renouvellement.

12.3.4 - Modifications de coque, lest ou gréement. Toute modification susceptible d'améliorer les performances du bateau sera pénalisée. Les modifications les plus fréquemment observées seront pénalisées comme suit : ◆ Déplacement : malus un groupe pour une insuffisance de 5% en dessous du déplacement indiqué plus un demi-groupe par tranche de 5% manquante supplémentaire. ◆ Modification de lest ou de tirant d'eau : malus demi-groupe au minimum. ◆ Jupe ou voûte : malus un demi-groupe au minimum, un demi-groupe par tranche de 5% de la longueur du bateau sauf cas particuliers signalés dans le document H112. ◆ Lèvres de puits de dérive : malus un demi-groupe pour ajout sur les dériveurs intégraux. ◆ Remplacement du mât par un mât en carbone : malus un demi-groupe. ◆ Gréement textile : sans malus. ◆ Bastaques : malus un demi-groupe, par paire non prévue dans les tables. ◆ Tangon trop long : malus un demi-groupe. ◆ Bout dehors noté en table trop long : malus un demi-groupe. ◆ Bout dehors ajouté : Si SPL = J ◆Sans pénalité pour une valeur de TPS < 115% de J ◆malus un demi-groupe si > 115% de J Si SPL noté en table > J ◆Sans pénalité pour une valeur de TPS = SPL ◆malus un demi-groupe si TPS > SPL.

A tous les niveaux de décision, la règle directrice sera d'appliquer un malus plus fort que l'avantage supposé en vitesse ; ceci pour décourager toute modification aux caractéristiques essentielles de la série, puisque le principe de la course avec des ratings standards est justement de permettre aux bateaux de série de courir ensemble. 12.4 - VÉRIFICATIONS. A l'occasion des courses locales, les clubs organiseront périodiquement des séances de contrôle de leurs propres bateaux ; ceci pour familiariser tous les coureurs avec les notions de caractéristiques et de mesures. L'annexe jointe au présent règlement a pour but de fixer les conditions de mesure des voiles. Pour toute course importante, des contrôles de caractéristiques seront prévus systématiquement, à la diligence des comités de course ou des jaugeurs mesureurs. Sauf dispositions différentes contenues dans les instructions de course, les bateaux devront gagner leur poste de mouillage aussitôt la course finie, un membre de l'équipage restant à bord pour permettre le contrôle éventuel du bateau.

12.3.5 - Défauts d'armement ou d'aménagements. Tout défaut d'armement de sécurité entraîne l'exclusion

41


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page42

Bateaux de série règles de jauge OSIRIS habitables suite ARTICLE 13 DÉTERMINATION ET UTILISATION DU COEFFICIENT DE RATING

tions de conformité des bateaux selon le présent règlement, en ce qui concerne les voiles, le gréement, la coque, les aménagements, l'armement et indiquent les malus applicables. Dans ce cas les mesureurs devront avoir au minimum une compétence d’arbitre régional. Ils utiliseront les contrats de jauge et au besoin en feront établir par les délégués régionaux. Ils sont responsables du rating net et peuvent effectuer, à tout instant, des vérifications de conformité Ils établissent, après chaque course d'une épreuve, un rapport pour le Comité de course. Ce rapport, peut être considéré, le cas échéant, comme une réclamation selon la règle I.S.A.F. (Chapitre 6 – Conformité aux règles de classe ; certificats Art. 78.3).

Pour trouver le coefficient applicable en secondes par milles (SM) à partir du groupe net de rating (GR) on applique les formules suivantes. Du groupe 0 au groupe 11 Du groupe 11 au groupe 30 Du groupe 30 au groupe 45 A partir du groupe 45

SM = 290 – GR x 15 SM = 125 – (GR-11) x 10 SM = -65 – (GR-30) x8 SM = -185 – (GR-45) x 6

Pour trouver le facteur de multiplication du temps (TMF) TMF = 600/(SM+683). Le TMF est arrondi à 4 chiffres significatifs selon la valeur du 5° chiffre. Le résultat de ces calculs est montré sur le tableau H 105 ci-après. Ces dispositions rendent possible l’introduction de bonus-malus exprimés avec une décimale différente de 0 ou 5.

© Didier Ravon

ANNEXE 1 - JAUGE : ORGANISATION du CORPS de MESUREURS. Lors des courses de grades 4 et 5, les délégués régionaux ou leurs représentants effectuent les vérifica-

42

Règles de course I.S.A.F.

Comité de course

Règles de course OSIRIS

Mesureur ou Jaugeur d’épreuve

Jury ou comité de réclamation


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page43

Bateaux Classiques Osiris Habitables Règles de Jauge JCH 2016 EDITION 2016 – MARK XX

Les paragraphes modifiés sont indiqués par un trait dans la marge ARTICLE 1 PRÉAMBULE

ARTICLE 4 (DISPONIBLE)

La Jauge Classique Handicap - JCH - est destinée à jaugé les bateaux classiques pour permettre à des bateaux de caractéristiques très différentes de courir ensemble en ménageant les chances de chacun.

ARTICLE 5 VOILES AUTORISÉES 5.1. Grand-voile. Sont autorisées par mâts : une grand-voile, une grand-voile suédoise non lattée et une voile de cap. 5.1.1. Grand-voile Bermudienne. Le rond de chute de la grand-voile bermudienne est limité à : ◆ MGM (chaîne à mi-hauteur) < 65% E, ◆ MGU (chaîne au trois quart de la hauteur) < 38% E, ◆ MGT (chaîne au sept huitième de la hauteur) < 22% E, ◆ HB (Têtière) < 4% E ou 0.152 m. Surface voiles Bermudienne, Grand-voile, Artimon, Misaine et tapecul) : S = 0.575*P*E 5.1.2. Grand-voile aurique. Surface des voiles auriques, grand-voile, artimon, misaine : S = √(V*(V-A)*(V-B)*(V-D))+√(W*(W-C)*(W-D)*(W-E)) Où V=0,5*(A+B+D) et W=0,5*(C+D+E) 5.1.3 - Voile de flèche. Surface des voiles de flèche : S = √(Q*(Q-F)*(Q-G)*(Q-H)) où Q=0,5*(F+G+H). 5.2. Voiles d’avant (focs, trinquette, yankee et génois). 5.2.1. Définitions : Une voile d’avant est une voile dont la largeur à mihauteur est inférieure à 55% de sa bordure. JMW < 55% de JF. Les lattes ne sont pas autorisées pour les voiles d’avant. Surface des voiles de près S=JL*LPG*0,522 5.3. Voiles de largue (gennaker, code 0, fisherman, voile d’étai).

Les 7 principes fondateurs sont : ◆Adaptation aux yachts classiques : conçue pour une flotte finie dans le temps en privilégiant la fidélité à la construction d’origine ◆Equité : donner ses chances à chaque bateau ◆Pédagogie : auto déclarative et « simple » de mesurage ◆Gratuité pour les armateurs ◆Universalité : conçue pour des régates à classement unique, temps sur temps ou temps sur distance, toutes tailles et toutes générations de yachts classiques ◆Transparence : sa formule est publiée et évolutive ◆Objectivité : construite sur des critères strictement mesurables

ARTICLE 2 BATEAUX ADMIS 2.1 - Le règlement s‘applique aux bateaux titulaires d’un certificat de Jauge Classique Handicap. 2.2. - Validité des contrats de jauge. La validité des certificats de jauge est limitée au 1er janvier de l’année suivant leur émission.

ARTICLE 3 CLASSEMENTS 3.1 - Les classements seront établis selon la formule du temps sur temps.

5.3.1 - Définition. Une voile de portant triangulaire à une largeur à mi-hauteur JMW comprise entre > 55 % JF et< 75% JF

TCompensé = TRéel x Ftc

43


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page44

Bateaux Classiques règle des courses OSIRIS habitable suite 5.3.2. Gennaker (code 0). La surface du Gennaker est calculée selon la formule : S=JL*LPG*0.625 Leurs mesures sont indiquées sur le certificat de jauge : guindant (JL), perpendiculaire au guindant (LPG), bordure (JF), largeur à mi-hauteur (JMW). 5.3.3. Fisherman. La surface du fisherman est calculée selon la formule : S = √ (V*(V-A)*(V-B)*(V-D))+√(W*(W-C)*(W-D)*(W-E)) Où V=0,5*(A+B+D) et W=0,5*(C+D+E) 5.3.4. Voile d’étai. La surface de la voile d’étai est calculée selon la formule : S = 0,5 * (ALU+ALE)*(ASF+4AMG)/6 5.4. Voile de grand largue (Spinnaker ; symétrique et asymétrique, foc ballon). 5.4.1. Définition. Une voile de grand largue à une largeur à mi-hauteur SMG > 75% de SF Seul les spinnakers et focs ballons cousus en polyamide sont autorisés. 5.4.2. Spinnaker symétrique et foc ballon. La surface du spinnaker est calculée selon la formule : S = SL*(SF+4SMG)/6 Leurs mesures sont indiquées sur le certificat de jauge : guindant et chute (SL), bordure (SF), largeur à mi-hauteur (SMG). 5.4.3. Spinnaker asymétrique. La surface du spinnaker asymétrique est calculée selon la formule : S = 0,5 * (ALU+ALE)*(ASF+4AMG)/6 Leurs mesures sont indiquées sur le certificat de jauge : guindant (ALU), chute (ALE), bordure (ASF), largeur à mi-hauteur (AMG). 5.4.4. Nombres de voile de grand largue autorisés. Dans tous les cas le nombre de voile de grand largue est inférieur ou égal à trois. Les big-boys, tall-boys et trinquettes de spi et autres voiles spécialisées sont autorisés, si leur surface est inférieure à 75% de la plus grande voile de grand largue. Ils ne sont pas pris en compte pour le nombre de voiles autorisées. 5.5. Le même jeu de voiles doit être embarqué pendant toute la durée d'une épreuve. En cas d'accident, le comité de course peut autoriser l'emploi d'une nouvelle voile après avis du jaugeur. Les instructions de course devront préciser si cette limitation s'applique à un ensemble d’épreuves sur une courte période. 5.6. Voiles sur enrouleur. Les voiles sur enrouleur sont autorisées.

5.7. Façon d'établir les voiles. Le port simultané de deux focs ou génois est autorisé aux allures portantes, à condition d'utiliser un seul tangon et de ne pas établir en plus le spinnaker. Un seul foc ou génois peut être établi en même temps que le spinnaker, et dans ce cas il doit être endraillé sur l'étai. 5.8. Point d'amure des voiles de grand largue. Les voiles de grand largue peuvent être amurés sur : ◆ Un tangon dont l'une des extrémités est appuyée sur le mât ; ◆ Un bout dehors s’il est sur le plan d’origine; ◆ L'étrave du bateau (et non au balcon).

ARTICLE 6 (DISPONIBLE) ARTICLE 7 (DISPONIBLE) ARTICLE 8 IDENTIFICATION DES BATEAUX 8.1. Tout bateau en course doit porter, au minimum dans la grand-voile, le numéro d'identification national attribué par la F.F.VOILE ou par son autorité nationale. 8.2. La disposition et les dimensions des chiffres et des lettres seront conformes aux prescriptions de l’annexe G des règles de l’I.S.A.F. Toutefois, pour les plus petits bateaux, la hauteur des chiffres et lettres ne sera pas inférieure à 25 cm.

ARTICLE 9 CARACTÉRISTIQUES DES BATEAUX 9.1. Conformité des caractéristiques. Les bateaux doivent être conformes aux caractéristiques mentionnées sur leur certificat de jauge. 9.2. Date du Plan. La date prise en compte est celle du plan ayant réellement servi à la construction du bateau. 9.3. Année de construction. Date de la mise en chantier. Pour les bateaux dont la coque a été reconstruite, c’est la date de cette reconstruction qui est considérée.

44


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page45

Une coque est « reconstruite » si deux tiers au moins de la structure et du bordage ont été changés. 9.4. Evolution des caractéristiques. 9.4.1. Evolutions mineures. La modification des caractéristiques particulières d’un bateau nécessitant l’établissement d’un nouveau certificat de jauge, est limité à deux certificats par année calendaire. 9.4.2. Evolutions majeures. Sont considérée comme évolution majeur : Les modifications apportées à coque du bateau et à ces appendices (modification de quille, déplacement du safran, ajout d’une dérive arrière). Pour ces cas, le calcul des allégeances d’âge sera calculé à partir du nouveau plan et de la mise à l’eau suivant les travaux. Le remplacement des espars par des espars de matériaux différent est pris en compte par le paragraphe C3.

ARTICLE 12 JAUGE : LIMITATIONS, FACTEURS DE CORRECTION, VÉRIFICATIONS. 12.1. LIMITATIONS. 12.1.1. Aménagements. L'allégement du bateau par démontage d'un quelconque élément des aménagements, même non nécessaire à la sécurité ou au confort, est strictement interdit. Lors des contrôles, la valeur des aménagements sera appréciée en fonction de la taille du bateau. 12.1.2. Déplacement. Les armateurs doivent déclarer le déplacement en charge, prêt à naviguer mais sans l'équipage, de leur bateau. Ce déplacement, exprimé en tonne, sera communiqué avec 2 chiffres significatifs. 12.1.3. Divers. ◆ Bout dehors : Seul un bout dehors fixe figurant sur le plan d’origine est autorisé. ◆ Espars : La couleur noire est interdite pour les tangons, mâts de flèches et autres espars mobiles.

ARTICLE 10 UTILISATION DE L’ÉNERGIE EMMAGASINÉE

12.2. Facteur de correction C= C1+C2+C2a+C3+C4+C5+C6+C7 12.2.1. C1- Type de gréement Sloop / cotre bermudien .................................1,000 Cotre aurique/houari et sloop à corne ............0,980 Yawl bermudien...............................................0,980 Yawl houari......................................................0,965 Yawl aurique....................................................0,940 Ketch bermudien / wishbone ..........................0,980 Goélette bermudien. / wishbone .....................1,000 Cat-boat bermudien : .....................................0,900 Goélette franche / ketch aurique ....................0,850

Equipements utilisant une énergie emmagasinée : ◆ Electronique : Toutes les aides électroniques sont autorisées. ◆ Pilote : Autorisé sauf mention contraire figurant aux Instructions de Course. ◆ Guindeau : Autorisé sauf mention contraire figurant aux Instructions de Course.

© Didier Ravon

ARTICLE 11 (DISPONIBLE)

45


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page46

Bateaux Classiques règle des courses OSIRIS habitable suite Bateau

non

non Une seule quille

oui

Présence d’une dérive

non

oui non

Safran sur la quille

oui

Dériveur lesté

oui

non Droite ou Concave

Avec voile de quille

Dériveur intégral

Semelle de quille plate > 60% LWL

oui

Carène Traditionelle

Convexe

Forme de la quille

Carène classique 1 Carène classique 2

non

Retour de galbord

oui

Carène classique 3 Moderne Retour de galbord

oui

Bi quilles Classique

non

Bi quilles Moderne

Nota : pour être pris en considération les retours de galbord doivent avoir un rayon ≥ 50mm

12.2.2. C2 et C2a- Type de carène Le type de carène est déterminé à l’aide de la clef ci-dessus. Un rapport "tirant d'eau / longueur" est établi pour chaque bateau : k = TE/L. Kref est le rapport moyen, établi par type de carène La valeur C2a de chacun est établie par l'écart entre son k et le kref , avec la formule : C2a = 3(K-Kref )

tissé carré (voir note) :..................... 0,053*L – 0.15 (voir définition de L dans l’article 13) Présence de chariots de Grand-voile à billes (voir note) ............................................................. 0,020 Mât ou bôme différent du neuvage ............... 0,020 Autre espar différent du neuvage .................. 0,020 Mâts et/ou bômes dans un autre matériau que bois, acier ou aluminium (voir note) .............. 0,050 Absence de winch (si le plan originel ne comprend pas de winch) ............................................. – 0,050 Note : * Ces équipements ne sont pas promus par la JCH à bord des bateaux classiques. Cependant, afin de permettre à quelques organisateurs de régates d’accueillir une flotte « élargie », des pénalités adaptées ont été développées.

12.2.3. (C3) Voiles et gréement Voiles réalisées totalement par des laizes en coton ...................................................... – 0,150 Grand-voile et/ou voile(s) d’avant non fabriquées par assemblages cousus de panneaux visiblement

C2

Kref

Dériveur lesté Dériveur intégral

Type de carène

safran séparé avec voile de quille safran séparé

Particularités des carènes

0,12 0,13

0,215 0,170

Carène traditionnelle Classique 1 Classique 2 Classique 3 Moderne

Partie horizontale de la quille> 60% de LWL Quille convexe Quille droite ou concave Safran séparé avec retour de galbord Safran séparé sans retour de galbord

-0,05 0,05 0,12 0,13 0,15

0,170 0,185 0,187 0,200 0,210

Bi quilles Classique Bi quilles Moderne Carène à bouchains Carène à bouchains

avec retour de galbord sans retour de galbord quille fixe dériveur lesté

0,10 0,170 0,13 0,200 Voir Moderne Voir DL

46


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page47

12.2.4. C4 - Matériau de la coque Bois classique............................................... – 0,030 Bois stratifié / bois moulé .............................. 0,020 Contreplaqué .................................................. 0,000 Aluminium ...................................................... 0,050 Acier................................................................ 0,030 Autres ............................................................. 0,050

SVP : 70% de la surface de la plus grande voile de près (génois) ou de la combinaison de voiles utilisées simultanément au près (foc, trinquette, clin foc …) en l’absence de voile de près la surface de la plus grande voile de largue sera retenue. SVL : 10% de la surface de la plus grande voile de largue (gennaker, code 0, …), plus la plus grande surface calculée entre : 10% de la surface de la voile d’étai la plus grande, ou 10% du fisherman le plus grand sur chaque mât. SVGL : 30% de la surface de la plus grande voile de grand largue (spinnaker le plus grand ou du foc ballon le plus grand). En l’absence de voile de grand largue; 30% de la surface la plus grande entre : ◆la surface de la plus grande voile de près (génois) ou de la combinaison de voiles utilisées simultanément au près (foc, trinquette, clin foc …). ◆la surface de la plus grande voile de largue (gennaker, code 0, voile d’étai, fisherman …) sera retenue.

12.2.5. C5- Présence d'un moteur interne avec hélice d'une taille appropriée Hélice tripale fixe ............................................... – 0,110 Hélice bipale fixe ............................................... – 0,090 Hélice à pales orientables ou rabattables : ...... – 0,030 Autre ..................................................................... 0,030 Par hélice de taille appropriée on entend un ensemble moteur - hélice apte à faire progresser pendant cinq minutes le bateau à une vitesse au moins égale à : 1,811*LH0,5 Les moteurs hors bords en puits installés de manière inamovible sont assimilés aux moteurs internes, le puits moteur devra être prévu d’origine par le constructeur, et l’inamovibilité du moteur en position de fonctionnement, constatée par un jaugeur. 12.2.6. C6 - Allégeance d’âge C6 = C6.1+C6.2 Avec : ◆ C6.1 = construction ◆ C6.2 = plan Les formules de calcul de C6.1 et C6.2 sont identiques : ◆ Avant 1955, C6.X=année/1000-1,95 ◆ A partir de 1956, C6.X = (0,00168*année4 – 3,27015*année3)10–10

FD = Facteur de Déplacement, calculé avec l'une des formules suivantes dans l’ordre d’applicabilité : 1. Pour les bateaux à quille traditionnelle, FD = (L1,55*B1,12*Tmax0,43)/22 2. Pour les bateaux < 7 mètres de LOA, FD = (L1,32*B1,18*Tmax0,45)/22 3. Pour les dériveurs intégraux, FD = (L1,50*B1,17*Tmax0,40)/22 4. Pour les bateaux à quille moderne ou à bouchains, FD = (L1,50*B1,12*Tmax0,45)/22 5. Pour les bateaux répondant au critère C7, FD = (L1,28*B1,55*Tmax0,60)/22 6. Pour le reste de la flotte, FD = (L1,50*B1,15*Tmax0,70)/22

12.2.7. C7 - Classe régate Si le yacht est rattaché à une classe de régate, et/ou qu’il est un day boat ou un bateau ouvert (par exemple, sans restriction : Jauge Métrique, Sqm, Skerry, Jauge Universelle, Jauge Godinet.) alors C7 = 0.30.

Dans ces formules, B est le Bau maximum et Tmax le tirant d’eau maximum (dérive basse pour les dériveurs). Le Tirant d'eau déclaré sera celui du plan d'origine sauf s'il a été mesuré. Pour les bateaux de série les caractéristiques de la coque sont celles déclarées à la F.F. Voile par l’architecte ou le constructeur, une liste est disponible sur le site JCH. Pour les bateaux de série ne figurant pas dans cette liste, un dépôt de modèle doit être fait auprès du JCH.

ARTICLE 13 DETERMINATION DU RATING R=

L * √S 3 6 * √FD

Ou L = LWL+ 0.3 (LH – LWL) en m. Avec LH longueur de coque en m LWL longueur de flottaison en m. Ou S = SGV + SVP + SVL + SVGL Avec SGV : Surface totale des grand’ voiles (Grandvoile, Artimon, Misaine et tapecul) et des voiles de flèches.

Rating corrigé : Rc = R * C Facteur de temps compensé (formule 2015) : Ftc = 0.4536 + 0.1563 + V RC

47


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page48

Méthodes de mesure 1. Grand-Voile

Les largeurs sont mesurées à partir des points ci-dessus, en cherchant la plus courte distance avec le guindant, ralingue comprise, en tendant le tissu juste assez pour effacer les plis et mettre le tissu à plat. Le guindant de la grand voile ne doit jamais dépasser la valeur P à mesurer sur le mat La bordure de la grand voile ne doit jamais dépasser la valeur E mesurée sur la bôme.

Les dimensions (longueur de la chute, nombre, longueur et emplacement des lattes, têtière, largeurs, etc.) sont mesurées sur la voile et doivent être conformes au plan de voilure de la série Lorsque ce dernier ne le spécifie pas, les lattes forcées et les grand-voiles lattées sont autorisées.

Grand-voile Aurique

Guindant : ..............C Têtière : ..................B Chute :....................A Bordure : ................E Diagonale : .............D

2. Focs, génois et gennaker En raison du creux plus ou moins prononcé des génois, LPG est le plus souvent une courbe ; bien tendre le tissu pour y appliquer parfaitement le décaLes chaînes sont mesurées comme suit : Détermination des points de mesure sur la chute : Ramener le point de drisse sur le point d'écoute (projection sur la bordure du point le plus en arrière de la voile) ; tendre également les deux parties de la chute ; le pli sur la chute est le milieu de la chute, point de départ de la mesure de largeur à 1/2 hauteur. Le point de départ de la mesure à 3/4 hauteur est obtenu en repliant le point de drisse sur le point précédent.

Largeur à mi-hauteur : ...LMW Bordure :........................JF Guindant : .....................JL Perp au guidant : ...........LPG Perp mi-hauteur : ..........JGM Largeur de têtière : ........JF

Voile de flèche

Guindant : ..............H Têtière : ..................G Bordure : ................F

48


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page49

mètre ; si les focs et génois sont montés sur étai creux, inclure la ralingue d'étai creux dans la mesure de LPG. 3. Spinnakers Spinnaker symétrique - Guindant et chute sont symétriques et égaux (il y a donc deux SL), la largeur (SMG) est mesurée à mi-hauteur SF indique la mesure de la bordure. Le spi étant une voile très creuse, mais en tissu léger et extensible, il faut tendre le tissu suffisamment pour qu'il " colle au ruban " et que le creux soit ainsi compté dans la mesure. Ramener le point de drisse sur le point d'écoute; tendre également les deux parties de la chute ; le pli sur le guindant/chute est le milieu du guindant/chute, point de départ de la mesure de largeur à 1/2 hauteur.

Guindant : ..................ALU Chute : ......................ALE Bordure :....................ASF Largeur mi-hauteur : ..AMG

4. Fisherman Guindant : ..................SL Chute : ......................SL Bordure :....................SF Largeur mi-hauteur : ..SMG

Guindant : ..............C Têtière : ..................B Chute :....................A Diagonale : .............D Bordure : ................E

Fisherman

Sommets fictifs Voir le document I.S.A.F. en vigueur « Règles pour l'équipement des voiliers ». 5. Marquage des voiles Lors d'une épreuve, le jeu de voiles utilisées et lui seul sera tamponné avec le tampon de l'épreuve, suivi éventuellement de la signature du responsable de la jauge de l'épreuve. Ces marquages permettent de repérer les voiles lors des vérifications en cours d'épreuve. Lorsqu'un jaugeur mesureur jauge un bateau ou le vérifie, s'il constate la conformité des voiles avec son contrat de jauge, il tamponne ces voiles avec son tampon personnel et signe à côté. Il est recommandé de noter à l'encre indélébile en plus de la signature et du tampon : ◆ Le n° de voile ◆ Pour la Classe Micro •la lettre M pour Micro ou Monotype •la lettre P pour Proto

Spinnaker asymétrique - Guindant et chute sont différents. Les bateaux équipés de série d'un spinnaker asymétrique, ont leurs mesures indiquées en table H 129 : guindant (ALU), chute (ALE), bordure (ASF), largeur à mi-hauteur (AMG).

Un spinnaker asymétrique dont le AMG < 0.75 ASF devient un gennaker. On doit alors prendre les mesures prévues pour un foc.

49


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page50

H114

Organisation des Courses dites « à durée fixe » 5 MANIÈRE D'EFFECTUER LES CALCULS

1 RECOMMANDATION PRÉLIMINAIRE Tout organisateur de course à durée fixe, doit prévoir sur les instructions de course, de quelle manière la distance parcourue par chaque bateau sera mesurée, et de quelle manière s'arrêtera la course.

5.1. - Système «Temps/temps» : 1° Etablir la vitesse réelle des bateaux, mesurée en divisant la distance parcourue par la durée (trs/h, km/h ou nœuds).

L'établissement d'un classement sans équivoque n'est possible qu'à cette condition. Seules les deux méthodes ci-dessous sont applicables pour un résultat équitable. En particulier, il n'est pas possible d'organiser de manière équitable des courses dites « à durée fixe » avec des départs décalés et arrivée en temps réel.

La durée n'est donc pas exactement la même pour tout le monde puisque l'on s'arrête à un point convenu d'avance. Peu importe qu'elle soit de 5 h 45 pour l'un et de 6 h 10 pour l'autre (dans le cas par exemple d'une course dite de 6 h, pour laquelle on aurait convenu de commencer à s'arrêter après 5 h 30 de course).

2 MANIÈRE D'ARRÊTER LA COURSE

Exemple : Concurrent « a », 6 tours de 4 milles en 5 h 45 mn : V « a » = 24 = 4,174 nœuds 5,75

La course doit s'arrêter après une certaine heure prévue à l'avance, clairement définie aux concurrents. Il faudra leur préciser que, à partir de cette heure, la course s'arrête à la bouée désignée, où l'on trouvera nécessairement un signal « fin de course ».

Concurrent « b », 7 tours de 4 milles en 6 h 10 mn : V « b » = 28 = 5,540 nœuds 6,16 2° Etablir la vitesse compensée des bateaux en divisant leur vitesse réelle par le coefficient multiplicateur du contrat de jauge (extrait des tables de rating).

3 POINTAGE Le pointage doit être fait à la seconde près, en effet il est possible que ce soit cela seulement qui départage les concurrents et on ne peut le savoir qu'après les calculs.

Exemple : Concurrent « a », 0,6222 : Vc « a » = 4,174 = 6,708 0,6222 Concurrent « b », 0,6666

4 MANIÈRE DE MESURER LA DISTANCE

Vc « b » = 5,540 = 6,811 0,6666

La distance peut indifféremment être exprimée en nombre de tours (si on ne connaît pas la distance d'un tour), en kilomètres ou en milles, sauf dans le cas où l'on utilise le système temps/distance (voir ci-dessous).

Le concurrent « b » est donc déclaré vainqueur. La valeur trouvée comme vitesse compensée pour un concurrent n'a aucune signification en elle-même, elle n'a de signification que par rapport aux autres. (Ceci est d'ailleurs aussi vrai pour les temps compensés).

Bien évidemment, on fera pointer le nombre de tours.

50


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page51

d'arrêter la course, et le pointage restent valables. Le résultat sera alors exprimé en vitesse compensée, suivant la formule suivante.

Les organisateurs trouveront peut-être plus agréable de présenter les résultats en distance compensée. Dans ce cas, il suffit de multiplier la vitesse compensée par la durée théorique (6 h dans notre exemple) - la même pour tous - ce qui donne :

Vitesse compensée (en nœuds) =

n*L*3600 Tr – (All*n*L)

Ces valeurs absolues sont arbitraires et n'ont de signification que les unes par rapport aux autres.

Dans le cas de petit temps, le système temps/distance donnera des résultats plus réalistes car il supprime l'avantage que les plus petits bateaux possèdent en temps/temps.

Comme ci-dessus, il est possible de multiplier ces vitesses compensées par la durée théorique de la course (la même pour tous) afin d'obtenir, si on le trouve plus agréable, les résultats exprimés en distance compensée.

Par ailleurs, si la course est à vitesse normale, ce système donne sensiblement les mêmes résultats que le temps/temps.

La formule ci-dessus peut paraître assez lourde mais se manie très bien avec une simple calculatrice en commençant par le quotient du dénominateur.

Si les organisateurs choisissent ce système de calcul, ils doivent le préciser avant le départ. Ils devront alors connaître, en milles, la distance d'un tour. Les recommandations ci-dessus sur la manière

5.3. - Le CVL

5.2. - Système «Temps/distance»

© Didier Ravon

Une des deux méthodes ci-dessus peut être utilisée en appliquant à la vitesse compensée, s’il y a lieu, le bonus de vent léger (voir H 105).

51

© PHOTO C.BRESCHI

All Secondes par milles nettes du bateau exprimées sur son contrat de jauge. L Longueur d'un tour en milles n Nombre de tours effectués par le bateau Tr Temps réel du bateau considéré (en seconde)

d, (« a ») 40,248 milles d, (« b ») 40,866 milles


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page52

H120

Classement bis pour bateaux des Classes expérimentales METHODE DE CLASSEMENT

Toutes les places bis ne sont pas attribuées et l'on peut avoir par exemple en plus de onze bateaux classés en classe C, un 3’ bis et un 5’ bis.

1° Les bateaux expérimentaux reçoivent la place qu'ils occupent dans l'ensemble des bateaux normaux + expérimentaux de la classe à laquelle ils appartiennent, cette place est suivie du suffixe bis.

2° Un classement commun n'a aucune valeur officielle et l'on doit éviter soigneusement de le publier. Exemple : Classe C

Ordre d'arrivée en temps compensé 1 2 3 4 5 6 7 etc.

normal normal exp. normal exp. normal normal

Classement classe C N O P Q R S T

1 2 3 4 5

normal normal normal normal normal

N O Q 3è bis exp. P S T5è bis exp. R

etc. Classement non publié

© Archive Marc Sanjuan

Classement publié

52


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page53

H116

Organisation des Courses poursuites à départs décalés Le classement d'un voilier ayant volé le départ sera fait en rectifiant le temps volé au départ, relevé par le comité de course, puis en le pénalisant d'une durée au moins égale à l'intervalle de temps entre deux départs consécutifs.

1 PRINCIPE Le système temps/distance permet de connaître avant le départ l'écart de temps réel qu'il faut placer entre les bateaux pour avoir un temps compensé. De ce fait, on peut espacer d'autant les départs et avoir une course disputée avec une arrivée en temps réel.

2.7. - Un bateau en retard au départ ne peut être « réajusté », à l'arrivée. Par contre, tout bateau parti par erreur avec un groupe précédant le sien verra son heure d'arrivée majorée d'une durée égale à trois fois l'erreur commise au départ. 2.8. - La course est déclarée partie dès le départ du premier groupe. Aucun événement, sauf cas de force majeure, ne doit retarder les autres départs. Si un cas de force majeure annulait les autres départs, la course serait annulée.

2 MANIÈRE DE PROCÉDER

2.9. - Un changement de formule avec retour au départ groupé traditionnel peut être prévu pour cause de manque de vent au départ. Les signaux l'annonçant et l'heure de ce départ devront être écrits aux instructions de course. Le signal de changement de formule devra être donné avant le premier départ.

2.1. - Les bateaux sont répartis en groupes de rating suivant les valeurs nettes de leurs contrats de jauge. Les ratings personnalisés terminés en dixième de groupe par un chiffre différent de 0 ou 5, sont arrondis au demi groupe voisin le plus proche (par exemple 15,7 devient 15,5 et 15,8 devient 16,0). 2.2. - Les organisateurs calculent à l'avance et publient les heures prévues où se donneront les signaux de départ de chaque groupe.

2.10. - Si un raccourcissement de parcours s'avérait nécessaire, un calcul de temps compensé serait à nouveau indispensable selon la réduction prononcée.

2.3. - Lorsque des bateaux de même rating sont à classer dans des classes différentes, leur départ peut être simultané si les distances prévues sont identiques.

© Didier Ravon

2.4. - Pour un groupe donné, les signaux de départ des groupes précédents tiennent lieu de signal d'attention et de signal préparatoire. 2.5. - Il n'y a jamais de rappel. Chaque concurrent doit apprécier lui-même s'il a volé le départ. Le comité de course doit s'organiser pour repérer les départs volés mais n'est pas tenu de les signaler aux concurrents. Les concurrents ayant volé un départ et le reprenant correctement après s'être replacés entièrement du bon côté de la ligne sans gêner les autres concurrents, ne seront pas pénalisés. 2.6. - Le classement est fait par classe d'après les heures réelles d'arrivée. Celles-ci doivent être relevées.

53


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:09 Page54

Organisation des Courses poursuites à départs décalés suite

3 CONSEILS AUX ORGANISATEURS pavillon) annonçant le numéro du groupe attendu sur la ligne. La disparition de ce numéro pouvant être le signal visuel de départ. ◆ Assurez-vous que chaque équipage connaît son numéro de groupe de départ en prévoyant qu'il le note lui même par écrit sur son bulletin d'engagement en même temps que son heure théorique de départ.

Cette méthode, plus exigeante au départ, se révèle intéressante sur l'eau, et dispense des calculs habituels à l'arrivée. Quelques précautions élémentaires en assureront le succès.

◆ Respectez scrupuleusement l'horaire prévu, à la seconde près. Calez-vous sur l'heure officielle. A l'époque du GPS, cela ne doit pas être un problème. Evitez de retarder l'ensemble des départs. ◆ Equipez-vous correctement pour mesurer les intervalles entre départs. ◆ Mettez au point un système visuel (panneau ou

4 EXEMPLE D'HEURES DE DÉPART À AFFICHER POUR UNE COURSE DE 12 MILLES Plus petit bateau engagé : groupe 4. Plus gros bateau engagé : groupe 16. Espacement 15 s/mille jusqu'au groupe 11 (soit 3 mn) et 10 s/mille ensuite (soit 2 mn). Signal attention Signal préparatoire Départ groupe 4 Départ groupe 5 Départ groupe 6 Départ groupe 7 Départ groupe 8 Départ groupe 9 Départ groupe 10 Départ groupe 11 Départ groupe 12 Départ groupe 13 Départ groupe 14 Départ groupe 15 Départ groupe 16

13h54 13h55 14h00 14h03 14h06 14h09 14h12 14h15 14h18 14h21 14h23 14h25 14h27 14h29 14h31

54


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page55

A B B B D D D D D D E F F F F M N

Évolution 2015/2016 Contrats de jauges à reformuler Variations de rating

2014

2015

A 35 BAGHEERA BAVARIA 35 Match Q BAVARIA 35 MATCH GTE DUFOUR 40 GTE DUFOUR 40 PTE DUFOUR 40 GTE Gd Mat DUFOUR 45 perf DUFOUR 45 E perf DUFOUR 45 perf GM ELAN 350 FAST 26 Q FIRST 310 PTE FIRST 310 S PTE FIRST 33.7 GTE M 34 NITRO 80 SUPER CALIN 650 XP 33 crois XP 33 course

28.0 4.0 26.5 27.0 27.0 26.0 28.0 30.5 31.0 32.0 28.0 13.5 18.0 19.0 23.0 32.0 24.0 19.0 27.5 29.5

28.5 3.5 26.0 26.5 26.5 25.5 27.5 30.0 30.5 31.5 27.5 13.0 17.5 18.5 22.5 32.5 25.5 18.5 27.0 29.0 © Claude Beauduc

Type de bateau

55


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page56

Classons ensemble les bateaux légers MELGES 20 MELGES 24 MELGES 32 MINI 650 PROTO MINI 650 SERIE MINIBEE NITRO 80 OPEN 570 OPEN 650 OPEN 750 POGO 650 POGO 650 (2) REFLEX 28 SEASCAPE 18 SEASCAPE 27 QR SPEED FEET 18 SPEED FEET 18 GVC SPRINTO Der SPRINTO QR SUPER CALIN 650 SUPER CALIN 750 SYLVA 2 TIP TOP TRANSAT 650 STRUCTURES UFO 22 UFO 28 OD

Les bateaux de sport Légers constituent la CLASSE L L’affectation à cette classe ne préjuge en rien de la capacité des bateaux à naviguer au large. Seule leur conformité à la loi française est à prendre en compte au regard du programme prévu. Dès qu'il y a nécessité de courir en interséries: La FFVoile recommande de regrouper ensemble ces bateaux dans les classements. En cas de regroupement autre, voir art 3.3 du règlement. Sont réunis par cette classe : ◆ Les ex bateaux des classes régate R1 R2 possédant un spi asymétrique. ◆ Des bateaux très légers dotés d'une voilure importante, même munis d'un seul spi symétrique. Au 1/11/15 la liste des bateaux concernés ayant déjà un rating (table 108 ou 109) est la suivante : ! ! ! ! ! ©B.Bodin

747 B 28 B ONE BEE 650 BRENTA 24 CALENDAL BULL 7000 CONDOR QR CORK 1720 DINGO 650 DJANGO 6-7 DOD 24.5 ELLIOT 6 ESSE 850 ESTE 24 FIRST CLASS 7.5 GINTO 650 H 22 HOBIE MAGIC 25 J 70 J 80 K650 KAKTUS 25 LASER SB3 LONGTZE PREMIER MACH 6.5

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

56

! !

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page57

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

H 109 ED 102

Table annuelle des ratings (extraits—unités cm; kg) Extrait des principales caractéristiques à respecter. Voir Doc H105 pour les coefficients à appliquer. CL

GR CVL

A B L R2 R3 R4 R4 R4 F R4 R1 A D B B B C C D D D C C C D D C C C D D D D B A R4 D D D

6.5 5.0 22.0 23.0 26.0 28.5 27.5 31.0 34.0 33.0 11.0 6.0 16.0 4.0 5.0 8.0 9.0 11.0 13.0 14.0 21.0 12.0 11.0 14.0 14.5 15.5 11.0 12.0 13.0 11.5 13.0 15.0 16.5 10.0 3.5 26.0 18.0 20.5 19.5

2,3 3,2 1,0 1,4 2,0 1,8 1,3 1,8 1,4 1,1 2,6 1,9 2,7 2,8 3,1 3,5 3,6 3,9 3,7 4,4 2,1 3,6 3,6 3,6 3,4 3,0 3,0 2,9 3,3 3,5 3,9 3,4 3,2 2,9 2,5 1,9 4,3 3,3 3,3

BATEAU 590 Der 630 Q 747 A 27 Q A 31 A 35 A 35 BDH A 40 A 40 RC AKELA 50 ALCOR Der ALIZE Der ALKAID 850 Q ALOA 21 ALOA 23 ALOA 23 R ALOA 25 ALOA 27 ALOA 29 croisière ALOA 34 croisière APHRODITE 101 AQUILA GTE AQUILA PTE AQUILA régate ARCADIA DL ARCADIA Q ARMAGNAC ancien ARMAGNAC MK1 ARMAGNAC MK2 ARPEGE MK1 ARPEGE MK2 ATTALIA DL ATTALIA Q B JET Der BAGHEERA BARRACUDA 45 QR BAVARIA 30 cruiser BAVARIA 32 (2002) GTE BAVARIA 32 (2002) PTE

LONG ! ! !

! !

! !

!

!

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

SL SMG SP GM BF BS SPL

590 40/125 550 470 280 640 310 530 420 7/8 1 630 90 1000 700 360 700 290 695 440 tête 1 747 175 1070 961 317 1020 360 0 0 A 7/8 1 835 184 2100 1000 345 1080 385 0 0 A 9/10 2 955 195 3000 1186 385 1208 406 1288 670 7/8 2 1059 214 4450 1350 440 1373 459 1507 717 9/10 2 1059 214 4450 1350 440 1373 459 0 0 A 9/10 2 1198 238 5700 1640 626 1483 520 1624 810 9/10 2 1195 248 6700 1562 491 1560 541 1780 940 9/10 2 1524 227 6700 1810 855 1650 550 1803 1026 tête 3 675 40/145 850 750 330 790 290 724 400 7/8 1 600 40/120 450 560 250 660 310 590 360 7/8 1 850 165 3270 1300 520 1150 327 1280 650 tête 2 630 100 800 740 330 660 280 740 396 tête 1 700 110 1000 740 362 660 280 750 450 tête 1 680 125 1200 730 350 760 300 715 450 7/8 1 750 135 1700 840 460 800 270 820 550 7/8 1 830 150 2700 1020 520 850 280 1000 620 tête 1 872 147 3100 1095 570 895 295 1070 648 tête 1 1030 170 4500 1080 550 1060 360 1150 680 tête 1 995 165 3100 1140 540 1200 350 1096 800 7/8 1 828 165 2600 1020 520 855 290 1023 622 tête 1 828 130 2600 1020 520 855 290 1023 622 tête 1 828 165 2350 1010 480 845 290 1011 576 tête 2 856 100/190 3100 1158 525 983 305 1130 643 tête 2 856 164 2800 1158 525 983 305 1130 643 tête 2 800 137 1900 960 470 820 295 920 610 tête 1 805 140 2200 1020 510 860 320 999 610 tête 1 855 160 2500 1020 540 820 295 1022 648 tête 1 925 135 3300 1150 545 955 315 1135 654 tête 1 925 165 3600 1150 545 955 315 1135 654 tête 1 920 110/200 3600 1210 563 1040 305 1190 675 tête 1 920 175 3400 1210 563 1040 305 1190 675 tête 1 737 37/153 1250 772 378 840 320 766 453 7/8 1 600 104 650 720 295 670 265 660 370 tête 1 1372 107/244 5900 1420 701 1490 581 1400 892 7/8 2 932 185 4200 1157 400 1125 411 1130 510 9/10 1 990 180 3750 1160 530 1115 405 1150 635 9/10 2 990 150 3750 1160 530 1115 405 1150 635 9/10 2

57

0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

0 387 430 479 535 620

345

346 346 346

362 362


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page58

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL

GR CVL

D D D D R4 E D E E E F E E F F B B B B R2 G R2 R3 E E B R3 R3 R3 R3 B B D D D A B D E D E F F C C B

20.5 20.0 20.5 21.0 26.5 26.0 21.5 22.0 23.5 24.0 28.5 22.5 25.5 27.0 25.0 9.5 9.0 9.0 9.0 22.0 26.5 20.0 28.0 23.0 24.5 9.0 25.5 24.0 22.5 24.5 4.5 5.5 13.0 12.0 18.0 3.0 4.0 15.0 21.0 13.0 20.0 28.0 27.0 13.0 14.0 10.0

3,7 3,6 4,3 3,5 2,3 2,4 3,8 3,6 3,6 3,4 2,7 4,4 3,8 3,0 3,2 2,1 3,1 2,2 2,2 1,6 3,1 1,5 1,3 3,2 3,2 3,5 1,9 1,6 1,7 2,4 3,6 3,4 2,4 3,0 2,6 2,0 2,6 3,8 3,3 4,2 4,3 2,9 3,4 3,8 3,8 2,7

BATEAU BAVARIA 33 Cruiser BAVARIA 33 GTE BAVARIA 34 Cruiser BAVARIA 34 GTE BAVARIA 35 MATCH GTE BAVARIA 35 MATCH Q BAVARIA 36(2002) ! BAVARIA 37 GTE BAVARIA 38 BAVARIA 38 2002 Q Fonte BAVARIA 38 MATCH GTE BAVARIA 40 ! BAVARIA 41 ! BAVARIA 42 CRUISER GTE BAVARIA 44 2001 ! BELOUGA Der ! BELOUGA IOR/SUP BELOUGA BELOUGA QR 660 ! BELOUGA QR 675 ! BENETEAU 25 BENETEAU 50 BEPOX 750 BEPOX 990 BIANCA 111 (7/8) BIANCA 414 BLUE DJINN ! BONGO BONGO 870 ! BONGO 870 BQ ! BONGO 960 BQ/OLEA 32 BRIO DL BRIO Q BRISE DE MER 31 GM ! BRISE DE MER 31 PMat ! BRISE DE MER 34 CAP CORSE ! CAP HORN DL CARTER 33 CARTER 37 CENTURION 32 croisière CENTURION 36 PTE CENTURION 40 S ! CENTURION 45 ! CHALLENGER EUROPE CHALLENGER EUROPE jupe CHALLENGER EXPORT

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

SL SMG SP GM BF BS SPL

1025 185 5400 1290 500 1195 425 1275 666 1000 185 4800 1242 576 1255 390 1235 691 1045 190 5700 1270 500 1195 425 1270 621 1035 185 4500 1210 578 1123 425 1190 693 1080 220 5500 1460 580 1380 495 1451 718 1080 200 5700 1460 580 1380 495 1451 718 1096 165 5501 1280 593 1220 425 1280 710 1100 180 5950 1285 620 1350 443 1260 744 1165 195 7200 1325 648 1339 450 1353 880 1191 170 7000 1450 660 1355 475 1435 792 1139 235 6400 1450 700 1345 495 1430 840 1199 195 8300 1450 638 1345 470 1426 765 1222 210 8300 1480 660 1425 495 1476 792 1283 203 9200 1570 713 1465 510 1554 855 1360 190 9600 1455 801 1479 495 1472 961 650 28/120 750 510 315 710 373 570 495 715 60/145 1100 720 375 750 315 705 450 660 50/120 850 660 365 710 340 705 450 675 25/125 850 660 365 710 340 705 450 750 158 1250 925 273 940 365 950 564 1498 180 13000 1830 913 1551 540 1795 1089 750 110/180 1350 950 355 985 330 950 630 990 210 2300 1180 392 1200 410 1178 713 1083 200 6100 1330 623 1480 485 1295 747 1253 225 7900 1460 700 1580 500 1475 846 605 25/110 800 655 265 665 262 625 420 960 195 3800 1310 511 1240 465 1300 720 870 180 3200 1250 450 1148 410 1245 645 870 150 3500 1250 450 1148 410 0 0 960 170 4440 1310 511 1240 465 1300 720 660 70/130 1250 810 363 680 263 808 465 660 110 1200 810 363 680 263 808 465 945 155 2800 1149 620 960 290 1134 774 945 155 2800 1069 575 893 290 1100 720 1035 180 4500 1361 680 1175 335 1335 816 575 57/100 560 520 270 665 289 600 460 650 60/100 900 732 355 710 310 753 396 999 165 3650 1180 555 1025 295 1158 673 1125 192 6950 1535 775 1295 354 1450 875 970 170 4200 1181 579 1006 305 1174 695 1089 140 7300 1435 660 1225 390 1420 790 1235 230 8600 1560 648 1500 590 1578 778 1350 235 10000 1650 702 1530 455 1730 950 855 155 2500 925 518 865 300 935 621 885 155 2500 925 518 865 300 935 621 735 140 1250 762 412 830 320 770 480

58

A

A

A

A A A

9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 7/8 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 7/8 7/8 7/8 7/8 7/8 tête 7/8 7/8 7/8 7/8 7/8 9/10 9/10 9/10 9/10 tête tête tête tête tête 4/5 tête tête tête tête tête 9/10 tête 9/10 9/10 7/8

2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 1 1 1 1 2 2 1 2 2 2 1 2 2 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 2 1 1 1

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1 0 0 1

250 250 250 250 330

400

400

450 240


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page59

Unités cm; kg

CL

GR CVL

B B B B A A B E D R1 C C B C D D D D A A C C B D D B B D D D E D E D E E D E E E E E D F F C

12.0 7.0 9.0 4.0 4.0 5.0 8.5 21.0 17.5 14.5 9.0 8.0 7.0 10.0 14.0 15.0 18.0 14.5 3.0 2.0 12.0 12.0 7.0 20.0 19.0 8.0 8.0 14.5 20.0 18.5 22.0 16.0 23.5 16.0 23.0 25.0 20.0 22.5 26.0 22.0 24.0 26.5 19.5 26.5 26.5 12.0

2,8 2,9 3,2 3,2 2,6 2,4 3,0 3,6 3,3 1,9 3,0 3,0 2,9 3,5 3,6 2,7 3,2 4,5 1,9 2,1 3,7 3,6 3,0 3,0 3,3 2,4 3,3 3,9 2,9 2,9 3,0 3,5 2,8 4,1 2,7 2,7 2,9 3,5 3,0 3,0 2,5 2,7 3,7 2,8 3,0 3,0

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

BATEAU CHALLENGER GT 26 CHALLENGER HORIZON CHALLENGER HORIZON 2000 CHALLENGER JUNIOR CHALLENGER MICRO CHALLENGER MICRO 2000 CHALLENGER SCOUT CHANCE 37 CLUB 86 COCO COGNAC GTE COGNAC PTE CONATI 22 CONATI 26 CONATI 31 (9/10) CONATI 31 (en tête) CONTENTION 33 CONTESSA 32 CORSAIRE DL CORSAIRE JOG D 80 course D 80 croisière DAIMIO DAYDREAM 300 GTE DAYDREAM 300 PTE DC 20 DEFENDER 15 DEHLER 28 S DEHLER 29 GTE DEHLER 29 PTE DEHLER 3/4 TON DB1 DEHLER 31 GTE DEHLER 32 2010 DEHLER 32 GTE DEHLER 33 cruising DEHLER 34 cruising DEHLER 34 Q DEHLER 35 CWS GTE DEHLER 36 DEHLER 36 CWS GTE DEHLER 36 db Q DEHLER 36 SQ DEHLER 37 Cruising DEHLER 38 2013 DEHLER 39 Q DELPH 26 GTE

!

!

!

!

!

!

! ! !

! ! !

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

780 700 725 630 550 550 720 1125 860 650 735 735 685 785 942 942 998 963 550 550 780 780 700 920 920 670 799 850 875 875 1011 940 980 960 999 1021 1015 1050 1095 1070 1100 1095 1120 1130 1180 732

140 45/130 50/130 112 40/110 30/110 105 180 170 137 140 126 40/150 150 170 170 182 165 55/100 110 140 150 110 180 150 35/120 126 135 180 120 189 150 198 150 165 188 170 188 195 185 200 195 180 220 195 160

412 400 400 350 317 200 372 686 444 420 480 480 350 440 500 528 633 579 270 260 412 457 475 310 310 300 470 295 473 473 532 510 386 370 510 564 530 410 590 600 390 594 455 458 623 450

830 735 730 700 675 685 830 1309 1080 910 740 740 760 860 995 1060 1166 976 665 610 870 900 750 1100 1100 775 810 1040 1120 1120 1247 1120 1267 1150 1200 1252 1230 1320 1425 1350 1450 1425 1350 1455 1490 860

320 290 290 275 225 275 320 348 400 325 285 285 305 240 332 350 305 305 289 235 285 255 250 380 380 365 300 380 400 400 450 405 445 420 430 450 410 490 495 500 515 495 500 520 510 260

1250 1100 1250 1000 560 560 1200 6600 2600 1150 1750 1750 1200 1800 3000 3000 4500 4300 560 550 1750 2200 1500 2400 2600 800 2000 2600 3200 3200 3940 3500 4310 3900 3620 4500 3800 5100 6400 5600 5100 6200 5600 7200 7500 1840

59

762 760 700 700 610 640 700 1530 970 815 935 935 860 980 1028 1232 1362 1158 520 610 890 1035 875 1050 1050 550 960 952 1115 1115 1150 1070 1290 1100 1210 1360 1230 1280 1490 1300 1350 1490 1300 1518 1572 1030

SL SMG SP GM BF BS SPL 770 720 800 700 530 575 710 1450 940 870 916 916 866 930 1038 1179 1295 1143 600 630 866 1006 875 1032 1032 609 942 960 1099 1099 1125 1066 1265 1090 1185 1345 1210 1270 1463 1300 1344 1463 0 1573 1578 1000

480 480 500 450 450 392 480 824 533 480 576 576 432 524 648 633 756 695 460 480 495 549 540 522 522 405 567 540 585 585 640 612 657 612 650 677 640 675 763 738 702 798 0 785 796 540

A

A A

A

7/8 9/10 7/8 tête 7/8 7/8 7/8 tête 7/8 7/8 tête tête tête tête 9/10 tête tête tête 6/7 7/8 9/10 tête tête 9/10 9/10 7/8 tête 7/8 7/8 7/8 7/8 7/8 9/10 7/8 7/8 9/10 7/8 9/10 9/10 7/8 7/8 9/10 7/8 9/10 9/10 tête

1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 1 1 1 1 2 2 1 2 1 2 2 2 1 2 1 2 2 1 2 2 2 2 2 2 2 3 1

1 0 0 0 0 0 0 0 2 2 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0

300 225 225

280

240 240

310 310 225

325 325 332

360

400 400

448


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page60

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL

GR CVL

C D D D C L D R2 L R2 R2 D B B L E C C C C B B C D C C D D D D D D D R3 E E E E E E D E F D E E

11.5 15.5 15.0 18.5 13.0 19.0 17.0 18.5 26.0 19.5 21.0 17.5 5.0 12.5 22.0 20.0 12.0 10.0 9.0 8.0 8.0 6.0 10.0 15.0 11.0 10.0 18.0 12.0 16.5 14.5 19.0 18.0 19.5 25.0 23.5 24.0 22.0 24.0 24.5 18.0 19.5 21.5 27.5 21.0 23.0 23.5

3,0 3,1 3,0 2,8 2,6 0,0 3,1 2,5 0,0 1,9 1,6 2,7 3,6 2,0 0,8 3,6 2,4 4,1 4,1 4,1 3,6 3,6 3,1 3,5 4,2 4,2 4,2 4,0 3,2 4,3 3,3 3,3 3,8 2,1 3,7 3,4 3,7 3,4 3,1 3,4 4,2 3,8 2,8 3,5 3,6 3,0

BATEAU DELPH 26 PTE DELPH 28 (7/8e) DELPH 28 (en tête) DELPH 32 Gd mat DELPH TAVEL DINGO 650 DIONE 98 DJANGO DJANGO 6-7 DJANGO 770 BQ DJANGO 770 Q DJANGO DUO BQ DJINN 22 Q DJINN 7 DOD 24.5 DRAC 10 50 DUFOUR 1300 DUFOUR 1800 CS DUFOUR 1800 GTE DUFOUR 1800 PTE DUFOUR 24 GTE DUFOUR 24 PTE DUFOUR 27 DUFOUR 28 Q DUFOUR 2800 GTE DUFOUR 2800 PTE DUFOUR 284 Trophy DUFOUR 29 PTE DUFOUR 30 classic DUFOUR 31 DUFOUR 32 Classic GTE DUFOUR 32 Classic PTE DUFOUR 325 DUFOUR 334 trophy DUFOUR 34 2003 GTE DUFOUR 34 2003 PERF DUFOUR 34 2003 PTE DUFOUR 34 E DUFOUR 34 E PERF DUFOUR 35 DUFOUR 35 classic PTE DUFOUR 36 Classic GTE DUFOUR 36 Performance DUFOUR 365 DUFOUR 375 GL GTE DUFOUR 38 Classic GTE

!

! !

! !

!

!

!

! ! !

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

732 860 860 961 732 650 975 758 675 770 770 758 660 719 750 1045 726 765 765 765 735 735 830 850 825 825 878 894 892 940 970 970 985 1004 1028 1028 1028 1028 1028 1075 1035 1082 1099 1053 1090 1164

138 168 168 180 140 160 170 172 70/200 120 160 135 110 30/120 65/180 191 150 150 130 100 120 80 158 170 150 120 185 135 165 174 170 125 185 195 192 192 150 192 192 185 148 180 220 190 190 190

450 500 500 625 450 406 530 315 295 337 333 332 342 310 295 690 468 395 395 395 405 405 490 528 500 500 446 550 535 560 530 530 461 410 524 524 524 524 524 720 558 582 434 515 539 675

860 1150 960 1130 885 934 960 990 970 1057 1040 990 720 805 960 1248 757 850 850 850 720 720 880 900 855 855 1024 940 1005 1015 1015 1015 1120 1270 1183 1224 1183 1183 1224 1245 1105 1239 1400 1183 1235 1292

260 320 310 320 290 339 315 365 380 377 361 365 246 330 355 360 231 300 300 300 280 280 280 305 290 290 350 315 375 310 365 365 390 450 450 467 450 450 467 370 407 410 490 420 445 410

1840 2600 2600 5100 1800 1000 3100 1880 600 2000 2100 2110 1150 1160 1175 6500 1300 1800 1800 1800 1350 1350 2250 2800 2800 2800 3300 3300 3200 4200 3500 3500 4700 3200 5700 5700 5700 5250 5250 6300 5300 5900 6400 6260 7000 6150

60

1030 1030 1100 1350 1030 947 1210 1020 880 1130 1093 1020 762 780 905 1491 914 850 850 850 771 771 1050 1085 1025 1025 1115 1105 1125 1195 1230 1230 1235 1210 1285 1307 1285 1285 1307 1435 1275 1420 1398 1286 1299 1485

SL SMG SP GM BF BS SPL 1000 980 1120 1290 1000

540 600 600 755 563

A 1160 667 1083 513 0 0 A A 0 0 A 1083 520 700 500 800 470 A 0 0 A 1416 828 899 561 835 465 835 465 835 465 776 486 776 486 1030 603 1056 630 1000 595 1000 595 1134 535 1091 603 1110 639 1175 671 1176 644 1176 644 1239 639 A 1230 700 1265 673 1285 673 1265 673 1265 673 1285 673 1409 815 1280 670 1397 698 1560 820 1273 680 A A 1460 810

tête 7/8 tête tête tête 9/10 tête 9/10 7/8 7/8 7/8 9/10 9/10 7/8 7/8 tête tête 7/8 7/8 7/8 9/10 9/10 tête tête tête tête 9/10 tête tête tête tête tête 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 tête tête tête 9/10 9/10 9/10 tête

1 1 2 2 2 2 2 2 1 2 2 2 1 1 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 2 2 2 2 2 2 2 2 2 0 2 2 2 2 2 2

0 1 0 1 1 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

300


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page61

Unités cm; kg

CL

GR CVL

E D D E E E F F F F E E F F F F F F F D D F B B C C A B B A A A A B B B D D E E E E F F F C

24.5 16.0 17.0 24.0 22.0 21.5 29.0 27.0 27.5 26.0 23.5 26.5 28.5 30.0 27.5 30.5 31.5 30.0 26.5 17.5 18.5 29.5 6.0 8.0 10.0 8.0 2.0 8.0 6.0 1.0 0.0 3.0 3.0 5.0 4.0 8.0 20.0 20.0 23.0 23.5 24.0 27.5 28.0 28.5 27.5 8.0

4,1 3,9 3,4 3,4 3,1 2,9 2,5 3,2 3,0 3,0 3,4 3,4 3,0 2,4 3,4 2,6 2,5 2,9 3,2 3,1 2,6 3,2 3,3 3,1 3,4 3,5 2,7 3,5 2,7 2,2 2,2 2,5 2,5 3,2 3,2 2,4 3,6 3,5 2,2 2,9 2,8 1,8 2,9 2,8 2,8 4,3

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

BATEAU DUFOUR 380 GL DUFOUR 3800 DUFOUR 3800 CS DUFOUR 385 DUFOUR 39 DUFOUR 39 (1999) DI DUFOUR 40 E DUFOUR 40 GTE DUFOUR 40 GTE GD MAT DUFOUR 405 GL GTE DUFOUR 41 Classic GTE DUFOUR 425 Grand Large DUFOUR 44 DUFOUR 44 Perf Gmat DUFOUR 45 Classic DUFOUR 45 E perf DUFOUR 45 E perf G Mat DUFOUR 45 perf DUFOUR 455 DUFOUR 4800 DUFOUR 4800 CS DUFOUR 525 Grand large DUFOUR T6 Der DUFOUR T7 Der ECUME DE MER GTE ECUME DE MER PTE EDEL 2 EDEL 3 EDEL 4 DL EDEL 5 GTE EDEL 5 PTE EDEL 600 DL EDEL 600 Q EDEL 660 GTE EDEL 660 PTE EDEL 730 DL ELAN 31 GTE Q fonte ELAN 31 GTE Q plomb ELAN 310 ELAN 333 GTE ELAN 340 ELAN 350 ELAN 37 GTE ELAN 40 GTE ELAN 40 Q EOLIA DL

!

! ! ! ! ! ! !

!

! ! ! !

!

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

1090 930 930 1136 1170 1158 1199 1206 1206 1190 1189 1260 1335 1335 1372 1360 1360 1360 1345 1065 1065 1499 615 700 800 800 560 780 710 540 540 600 600 665 665 730 920 920 924 999 998 1060 1133 1190 1190 720

190 170 170 195 200 62/215 210 210 210 203 195 210 231 231 235 230 230 230 220 185 185 235 35/130 30/130 150 125 50/100 130 65/117 90 70 60/100 100 130 100 70/145 185 185 190 190 210 235 230 240 205 78/180

539 552 552 615 741 675 583 629 629 631 627 665 730 730 813 706 550 706 705 705 705 781 270 380 460 460 296 450 414 350 350 360 360 412 412 450 480 480 383 514 495 431 615 650 650 420

1235 1000 1185 1280 1280 1292 1505 1425 1475 1360 1436 1368 1565 1675 1510 1574 1720 1574 1435 1120 1170 1725 680 808 760 760 640 790 720 630 630 670 670 720 720 765 1146 1146 1205 1230 1278 1349 1368 1488 1488 760

445 310 380 425 440 410 546 525 525 460 465 470 555 555 476 600 600 600 500 320 380 578 240 300 270 270 254 225 280 220 220 240 240 240 240 280 428 428 413 450 440 463 477 525 525 251

7060 3800 3800 6980 6800 6800 7900 7300 7300 8080 7500 8500 10145 10145 11000 10300 10300 10640 10220 4800 4800 13700 800 1250 1800 1850 580 1700 1100 460 460 750 750 1100 1100 1250 3930 3800 3700 4300 5000 5100 5900 7900 8000 1900

61

1335 1190 1125 1410 1530 1475 1495 1485 1545 1428 1600 1470 1620 1734 1715 1594 1780 1611 1540 1360 1405 1760 700 775 928 928 580 900 820 640 640 700 700 746 746 820 1180 1180 1225 1294 1350 1360 1378 1500 1500 930

SL SMG SP GM BF BS SPL 1397 1156 1102 1398 1464 1460 1680 1461 1516 1605 1577 1470 1608 1735 1704 1761 1783 1760 0 1303 1350 680 787 910 910 590 900 787 580 580 720 720 740 740 787 1158 1158 1275 1276 1374 1420 1475 1475 905

698 9/10 2 662 tête 1 662 7/8 1 790 9/10 2 833 tête 2 810 tête 2 828 9/10 2 755 9/10 2 755 9/10 2 900 9/10 2 752 tête 2 855 9/10 2 940 A 9/10 2 940 9/10 3 975 tête 2 900 9/10 3 900 9/10 3 900 9/10 3 0 A 9/10 2 799 tête 1 799 tête 2 A 9/10 2 430 9/10 1 445 9/10 1 560 tête 1 560 tête 1 400 7/8 1 560 tête 1 477 9/10 1 400 7/8 1 400 7/8 1 460 9/10 1 460 9/10 1 494 9/10 1 494 9/10 1 580 9/10 1 590 9/10 2 590 9/10 2 684 A 9/10 2 660 9/10 2 690 9/10 2 A 9/10 2 770 9/10 2 785 9/10 2 785 9/10 2 504 tête 1

0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

451

380 385


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page62

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL

GR CVL

C L B B B B C D C D D A R1 R1 D C C R3 R1 R1 D D D D D F D D D D D D D D D D E F C D D D D D D D

10.0 21.5 4.0 5.0 5.0 6.0 12.0 15.5 10.0 16.0 21.5 6.5 14.0 14.0 15.0 9.0 10.0 30.5 13.5 11.0 20.5 21.0 21.5 20.0 20.0 24.0 15.5 15.0 14.0 17.0 17.0 16.5 18.0 17.0 20.5 20.0 23.0 25.0 9.5 17.0 15.0 17.0 18.5 17.5 16.0 18.0

4,0 0,7 3,3 4,0 3,7 3,8 4,4 3,1 4,2 4,7 3,9 2,1 2,3 2,3 4,1 4,3 4,0 0,6 3,1 2,3 3,3 3,0 3,0 3,1 2,8 3,3 3,0 3,1 3,1 3,6 3,3 4,2 3,1 3,3 2,9 3,6 3,6 3,8 3,9 3,7 3,7 3,4 3,0 3,1 3,8 3,6

BATEAU EOLIA Q ESTE 24 ETAP 20 ETAP 21 i PTE ETAP 22 ETAP 22 i ETAP 26 ETAP 28 i GTE ETAP 28 PTE ETAP 30i GTE ETAP 34 S EXPRESS 600 EXTRA PAULETTE Der EXTRA PAULETTE Q FANDANGO FANTASIA DL FANTASIA Q FARR 30 FARR 727 FAST 24 QR FEELING 1040 GTE FEELING 1090 GTE FEELING 1090 GTE Q Plomb FEELING 1090 PTE FEELING 1100 Pt mât FEELING 1350 PTE FEELING 286 jupe GTE FEELING 286 jupe PTE FEELING 286 PTE FEELING 306 DI FEELING 316 FEELING 32 DI FEELING 326 GTE FEELING 326 PTE FEELING 346 GTE FEELING 356 GTE FEELING 416 Q FEELING 486 Q FEELING 720 Q FEELING 850 club FEELING 850 DL FEELING 850 Q FEELING 850 racing FEELING 850 spécial FEELING 920 DL FEELING 920 GTE

! !

! ! !

!

!

!

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

720 749 605 626 660 625 775 858 842 893 1025 600 735 735 960 770 770 943 725 712 1040 1081 1081 1081 1095 1350 867 867 799 896 928 968 955 955 1013 1021 1222 1368 720 928 850 850 928 928 920 920

145 40/165 45/115 070 70/145 40/125 95/160 160 125 170 185 50/120 32/175 150 170 81/172 150 215 150 55/160 180 180 180 140 180 160 160 115 115 70/180 170 65/190 164 130 170 185 195 205 140 170 95/195 170 180 170 95/192 170

420 280 220 311 398 330 443 472 512 321 545 208 390 390 636 461 461 345 410 441 610 610 610 610 675 796 490 490 490 489 456 495 552 552 582 595 675 739 450 456 504 504 457 504 540 540

760 955 680 818 725 745 890 1075 892 1086 1220 720 840 840 984 810 810 1236 760 770 1165 1230 1230 1230 1242 1470 910 910 910 1044 1020 1085 1070 1070 1135 1160 1395 1470 780 1020 924 924 1120 1000 1020 1020

251 343 255 328 255 260 300 348 281 380 432 300 320 320 285 280 280 444 320 250 390 390 390 390 404 466 305 305 305 343 380 360 330 330 380 340 398 438 276 380 315 315 410 315 340 340

1770 1100 680 1230 1250 975 2375 2620 2950 3300 5000 600 1000 1000 4400 2400 2285 2040 1225 1050 4900 4900 4900 5050 5600 10000 2500 2580 2580 3100 2800 4375 3400 3580 4000 4400 7500 10000 1800 2800 3000 2800 2600 2800 3850 3700

62

930 927 620 684 725 668 910 984 1045 1032 1220 640 800 800 1175 972 972 1185 750 780 1360 1410 1410 1410 1460 1665 1100 1100 1100 1105 1088 1150 1260 1260 1340 1250 1530 1700 843 1030 1120 1120 1020 1192 1200 1200

SL SMG SP GM BF BS SPL 905 0 620 0 739 665 895 1015 1017 1030 1210 650 786 786 1162 967 967 1410 720 780 1330 1377 1377 1377 1433 1646 1080 1080 1080 1089 1060 0 1225 1225 1260 1240 1533 1643 830 993 1086 1086 979 1161 1196 1196

504 0 410 0 477 396 531 603 614 520 654 440 468 468 763 553 553 690 465 550 720 720 720 720 810 955 640 640 640 586 603 0 624 624 700 685 810 887 540 547 606 606 549 605 648 648

A A

A A

A

tête 7/8 7/8 7/8 7/8 7/8 7/8 7/8 tête 7/8 7/8 7/8 7/8 7/8 tête tête tête 7/8 7/8 7/8 tête tête tête tête tête tête tête tête tête 9/10 9/10 9/10 tête tête tête 9/10 tête tête 9/10 7/8 tête tête 7/8 tête tête tête

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 1 1 1 2 1 1 2 2 2 2 2 2 1 1 1 1 1 1 2 2 2 2 2 2 1 1 1 1 2 2 1 1

0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0

414

339 368 368


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page63

Unités cm; kg

CL

GR CVL

D A R3 R3 A A B B B B B B B B B B C C C C C C C C C C C C C C C D D D D D D D D D D D D D E D

18.0 1.0 29.5 24.0 2.0 3.0 11.0 11.0 11.0 8.0 7.5 7.0 11.0 12.0 10.5 10.5 12.0 11.0 11.0 14.0 14.5 14.0 14.5 12.0 12.0 14.0 14.5 14.0 12.0 11.0 10.0 19.0 20.0 15.0 12.5 15.0 15.0 14.0 16.0 13.5 17.0 16.0 15.0 18.0 24.5 14.5

3,5 2,3 1,3 1,6 2,9 3,0 2,9 2,9 2,9 2,5 2,7 3,1 2,6 2,6 2,8 3,2 2,4 2,9 2,9 2,8 2,7 2,5 2,6 2,7 2,7 2,5 2,6 3,0 3,0 3,5 3,5 2,5 2,3 3,4 3,4 3,4 3,9 3,4 3,2 3,4 2,9 3,5 3,5 3,3 1,9 3,7

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

BATEAU FEELING 960 GTE FIGARO FIGARO BENETEAU 2 FIGARO ONE FIRST 18 Q FIRST 18 QR FIRST 21.7 QR FIRST 210 QR FIRST 211 QR FIRST 22 lac FIRST 22 Q FIRST 22 QR FIRST 235 Q FIRST 235 QR FIRST 24 Q FIRST 24 QR FIRST 25 lac FIRST 25 Q FIRST 25 QR FIRST 25 S Q FIRST 25 S QR FIRST 25.7 Q FIRST 25.7 QR FIRST 26 Q FIRST 26 QR FIRST 260 Spirit Q FIRST 260 Spirit QR FIRST 265 GTE FIRST 265 PTE FIRST 27 GTE FIRST 27 PTE FIRST 27.7 Q FIRST 27.7 QR FIRST 28 GTE FIRST 28 PTE FIRST 28 QR FIRST 285 GTE FIRST 29 Der FIRST 29 GTE FIRST 29 PTE FIRST 29 S Q FIRST 30 E GTE FIRST 30 E PTE FIRST 30 E S FIRST 30 JK FIRST 30 Q fonte

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

SL SMG SP GM BF BS SPL

960 170 3960 1240 570 1070 360 1221 510 30/120 450 520 260 600 260 540 ! 1011 215 3000 1315 420 1300 470 1340 ! 914 180 2800 1265 510 1120 385 1190 550 110 600 692 218 685 260 590 550 55/110 630 692 218 685 260 590 620 70/180 1200 845 267 825 285 847 620 70/180 1200 845 267 825 285 847 620 70/180 1200 845 267 825 285 847 660 65/150 1100 805 398 890 252 792 660 115 1000 805 398 685 240 792 660 65/150 1100 805 398 685 240 792 660 115 1240 855 379 810 315 839 660 66/175 1240 855 379 810 315 839 735 122 1500 870 395 810 315 854 735 80/184 1650 870 395 810 315 854 750 80/170 1800 972 483 984 296 956 750 135 1800 972 483 802 270 956 750 80/170 1800 972 483 802 270 956 ! 749 145 2150 865 343 945 390 1020 ! 749 80/184 2150 865 343 945 390 1020 749 145 2150 1055 330 980 350 1020 749 80/185 2200 1055 330 980 350 1020 760 135 1850 993 500 830 270 988 760 85/175 1850 993 500 830 270 988 749 145 2150 1055 330 980 350 1020 749 80/185 2200 1055 330 980 350 1020 793 150 2000 970 425 930 330 953 793 115 2000 970 425 930 330 953 840 156 2400 1050 480 900 280 1029 840 134 2400 1050 480 900 280 1029 830 180 2995 1165 376 1096 420 1175 830 62/215 2795 1165 376 1096 420 1175 860 172 2700 1078 530 912 290 1059 860 130 2700 1078 530 912 290 1059 860 115/210 2700 1078 530 912 290 1059 842 160 2750 1005 469 952 338 987 870 68/195 3000 1087 542 912 328 1068 870 168 2830 1087 542 912 328 1068 870 135 3000 1087 542 912 328 1068 875 164 2830 1135 542 965 328 1117 930 170 3200 1164 516 991 336 1136 930 130 3200 1164 516 991 336 1136 970 170 3100 1095 498 1130 365 1069 ! 948 194 3750 1250 440 1230 440 1310 895 170 3450 1165 562 987 288 1145

63

648 tête 2 400 7/8 1 720 9/10 2 660 tête 2 390 7/8 1 390 7/8 1 468 9/10 1 468 9/10 1 468 9/10 1 481 7/8 1 481 tête 1 481 tête 1 455 9/10 1 455 9/10 1 540 9/10 1 540 9/10 1 579 7/8 1 579 tête 1 579 tête 1 579 A 7/8 1 579 A 7/8 1 579 9/10 1 579 9/10 1 599 tête 1 599 tête 1 579 9/10 1 579 9/10 1 552 9/10 1 552 9/10 1 576 tête 1 576 tête 1 576 9/10 1 576 9/10 1 635 tête 1 635 tête 1 635 tête 1 565 9/10 1 650 tête 1 650 tête 1 650 tête 1 650 tête 2 619 tête 1 619 tête 1 598 7/8 2 765 9/10 2 675 tête 1

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 2 0 0

421 360

260 260 260

290 290 300 300

296 296 322 322 355 355 322 322

360 360 360 360

420


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page64

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL

GR CVL

D D D D D D D D D D D D D D D D D D D E E E E D D D D F F E D D D E E E E E E E E E F F F F

15.5 16.0 21.0 15.5 16.5 15.5 17.5 21.0 22.0 20.0 17.5 20.5 18.0 17.0 19.0 18.5 17.5 18.5 17.0 22.5 21.0 26.0 26.0 19.5 19.0 21.0 20.0 28.0 27.0 23.0 21.5 20.0 21.0 26.5 25.0 23.0 21.5 20.5 22.5 23.5 24.5 23.5 31.5 32.5 30.0 27.5

3,7 3,6 2,7 4,1 4,0 4,0 3,6 3,4 3,1 3,0 3,3 2,3 3,1 3,1 2,7 3,9 3,9 3,8 3,8 3,3 3,9 2,0 1,8 3,8 3,8 2,9 2,9 2,0 2,2 3,3 3,8 3,8 3,8 2,9 2,9 3,4 4,2 4,2 3,9 3,7 3,3 3,3 2,0 1,9 2,1 2,1

BATEAU FIRST 30 Q plomb FIRST 30 S FIRST 300 Spirit FIRST 305 Der FIRST 305 GTE FIRST 305 PTE FIRST 305 S GTE FIRST 31.7 FIRST 31.7 lac FIRST 310 GTE FIRST 310 PTE FIRST 310 S GTE FIRST 32 GTE FIRST 32 PTE FIRST 32 S FIRST 325 GTE FIRST 325 PTE FIRST 32s5 Q FIRST 32s5 Q ailettes FIRST 33.7 GTE FIRST 33.7 PTE FIRST 34.7 2007 FIRST 34.7 GTE FIRST 345 GTE FIRST 345 PTE FIRST 35 GTE FIRST 35 PTE FIRST 35(2)GTE FIRST 35(2)PTE FIRST 35.7 Q FIRST 35s5 Q FIRST 35s5 Q ailettes FIRST 35s5 Q bulbe FIRST 36.7 GTE FIRST 36.7 PTE FIRST 36s7 Q FIRST 375 GTE FIRST 375 PTE FIRST 375 S GTE FIRST 38 FIRST 38 S FIRST 38s5 Q FIRST 40 FIRST 40 Racing FIRST 40.7 GTE FIRST 40.7 PTE

!

! ! ! !

! ! !

! !

! ! ! ! ! !

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

895 895 898 935 935 935 935 950 950 914 914 914 960 960 960 970 970 950 950 980 980 998 999 1055 1055 1070 1070 1066 1066 1055 1051 1051 1051 1068 1068 1049 1127 1127 1127 1175 1175 1150 1224 1224 1193 1193

170 165 182 76/203 175 135 175 190 190 180 130 180 180 135 180 177 134 190 130 210 160 200 200 187 140 190 135 220 182 195 195 145 180 220 180 185 198 147 198 210 210 210 248 248 240 190

562 562 403 516 516 516 516 484 525 495 495 495 581 581 545 545 545 472 472 533 533 504 506 589 589 609 609 431 431 555 532 532 532 576 576 595 625 625 626 660 660 585 644 483 662 662

987 987 1134 976 976 976 1030 1080 1120 1155 1155 1260 1060 1060 1235 1100 1100 1185 1185 1170 1170 1260 1272 1150 1150 1210 1210 1400 1400 1360 1300 1300 1300 1385 1385 1281 1260 1260 1300 1290 1350 1460 1559 1611 1489 1489

288 288 385 326 326 326 340 390 390 395 395 395 350 350 390 360 360 420 420 445 445 440 445 370 370 391 391 480 480 450 460 460 460 475 475 460 420 420 440 420 440 470 538 554 540 540

3450 3450 3200 3700 3600 3600 3600 3600 3650 3200 3430 3200 3800 3800 3800 4550 4600 4250 4250 4400 5000 4470 4470 5600 5600 4750 4750 6060 6400 5300 5400 5400 5400 5500 5500 5800 7200 7200 7200 7100 7100 6600 7530 7530 6900 6900

64

1165 1175 1255 1164 1164 1164 1200 1180 1218 1136 1136 1245 1250 1250 1250 1290 1290 1180 1180 1278 1278 1280 1281 1360 1360 1412 1412 1443 1443 1296 1275 1275 1275 1409 1409 1368 1455 1455 1495 1470 1560 1430 1583 1622 1580 1580

SL SMG SP GM BF BS SPL 1145 1145 1217 1170 1170 1170 1238 1174 1212 1117 1117 1210 1225 1225 1225 1265 1265 1157 1157 1253 1253 1397 1471 1326 1326 1367 1367 1569 1569 1316 1252 1252 1252 1387 1387 1345 1439 1439 1469 1458 1512 1417 1689 1690 1552 1552

675 tête 1 675 tête 2 660 9/10 1 619 tête 1 619 tête 1 619 tête 1 619 tête 2 630 9/10 2 630 9/10 2 595 7/8 1 595 7/8 1 648 7/8 2 696 tête 2 696 tête 2 696 7/8 2 660 tête 2 660 tête 2 612 7/8 2 612 7/8 2 639 9/10 2 639 9/10 2 720 A 9/10 2 759 A 9/10 2 707 tête 2 707 tête 2 731 tête 2 731 tête 2 820 9/10 2 820 9/10 2 666 7/8 2 639 7/8 2 639 7/8 2 639 7/8 2 710 9/10 3 710 9/10 3 711 9/10 2 750 tête 2 750 tête 2 750 tête 2 792 tête 2 792 tête 2 765 9/10 2 919 9/10 3 941 9/10 2 794 9/10 3 794 9/10 2

0 1 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 1 0 0 0 0 0

360 360 360

340 340

407 400

460 460

425 520 520


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page65

Unités cm; kg

CL

GR CVL

E E E F F F F F F F F G G G G G G R3 R1 L R2 R3 R3 D A A C C A C C B A D D R1 C B D D D E B B B C

23.0 24.0 25.5 24.5 28.0 27.5 26.0 31.5 31.5 34.0 29.0 33.0 30.5 34.5 28.0 30.5 35.0 25.5 15.0 22.5 20.0 24.0 20.5 15.0 3.0 4.0 10.0 11.0 9.5 12.0 9.0 6.5 0.0 19.0 14.5 16.5 11.0 4.0 16.0 20.0 18.0 21.0 3.0 8.0 10.0 9.5

4,1 3,8 3,3 3,7 3,2 3,6 3,7 2,0 2,5 2,3 3,2 2,2 2,7 2,4 2,5 2,2 2,5 1,5 1,5 0,3 1,5 2,1 2,4 3,1 3,5 3,7 3,1 3,5 2,0 3,2 4,9 6,5 2,2 3,3 3,6 1,1 3,2 3,7 3,5 2,9 3,5 3,6 3,5 3,1 3,3 3,3

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

BATEAU FIRST 405 GTE FIRST 405 S GTE FIRST 41s5 Q FIRST 42 GTE FIRST 42s7 course FIRST 42s7 Q FIRST 435 GTE FIRST 44.7 GTE FIRST 45 crois FIRST 45 Reg FIRST 45f5 Q FIRST 47.7 (9/10) FIRST 47.7 (tête) FIRST 50 PTE FIRST 51 Q ailettes FIRST 51 S GTE FIRST 53F5 course FIRST CLASS 10 FIRST CLASS 7 FIRST CLASS 7.5 FIRST CLASS 8 FIRST CLASS Challenge FIRST EVOLUTION FLEUR DE MER FLIRT DL FLIRT Q FLOT 18 FLUSH POKER FLYER 5500 FOLIE DOUCE GTE FOLKBOAT IF FOLKBOAT NORDIK FOX TROT/JOUET 17 FUGUE 12m FUGUE 9m Der FUN GALIOTE GHIBLI GTE GIBSEA 105/106 DL GIBSEA 105/106 plus GIBSEA 105/106 Q GIBSEA 114/116 Q GIBSEA 20 GIBSEA 24 GIBSEA 242 Q GIBSEA 26

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

1199 217 8500 1545 678 ! 1199 217 8500 1610 678 ! 1230 220 7600 1520 600 1273 215 9700 1625 765 1270 230 8500 1570 652 1270 230 8500 1570 652 1340 230 10800 1725 789 1335 260 9785 1714 697 ! 1368 240 11100 1700 720 ! 1368 275 10700 1790 575 ! 1390 240 10500 1655 690 ! 1450 280 11600 1840 790 ! 1450 280 11600 1665 728 1500 240 13800 1880 725 1523 180 13000 1990 900 1523 280 13000 2100 900 ! 1575 245 14000 1921 847 ! 1045 180 3100 1150 580 655 65/150 850 800 280 ! 749 90/200 1015 935 335 785 70/175 1400 900 410 ! 914 180 2800 1265 510 911 175 2200 1040 473 960 150 4000 1310 610 600 60/125 750 645 340 600 100 800 645 340 798 156 1900 948 475 825 165 2200 1010 500 550 110 540 654 201 900 165 2700 1080 555 787 121 2150 780 375 764 120 1950 610 230 508 35/105 315 505 272 1180 175 5500 1360 700 887 55/190 2800 988 480 ! 710 70/160 850 810 390 830 135 2100 950 470 660 110 1250 800 365 1045 120/210 5100 1270 650 1045 180 5100 1370 660 1045 180 5100 1270 650 1135 195 7000 1510 660 605 100 1050 780 345 715 115 1430 875 420 705 140 1550 845 381 785 142 2000 975 505

65

P

E

1350 1410 1540 1420 1600 1445 1500 1727 1700 1800 1690 1750 1586 1850 1720 1839 1960 1225 826 1008 1005 1120 1105 1090 625 625 832 820 760 890 875 875 590 1190 1025 850 850 686 1080 1280 1080 1335 660 710 850 820

445 445 510 445 560 525 460 623 550 550 570 645 645 650 560 564 660 425 315 334 340 385 413 310 231 231 322 260 264 290 340 340 230 390 366 320 320 270 380 380 380 400 250 260 300 260

SL SMG SP GM BF BS SPL 1512 1570 1482 1610 1531 1531 1677 1724 1750 1850 1600 1798 1712 1915 1941 2052 1901 1150 790 0 890 1190 1050 1250 658 658 960 980 640 1060 827 665 490 1315 961 740 920 811 1260 1337 1260 1466 765 862 820 959

792 tête 2 792 tête 3 774 7/8 2 918 tête 2 783 7/8 2 783 9/10 2 918 tête 2 865 9/10 2 980 9/10 3 1000 9/10 2 911 9/10 2 936 9/10 3 936 tête 3 1055 A 9/10 3 1098 tête 3 1098 tête 4 1067 7/8 3 860 7/8 2 540 7/8 1 0 A 7/8 1 600 7/8 1 660 tête 2 568 7/8 2 730 tête 1 390 9/10 1 390 9/10 1 540 tête 1 597 tête 1 372 7/8 1 660 tête 1 454 7/8 1 380 7/8 1 330 7/8 1 788 tête 1 576 9/10 1 620 7/8 1 610 tête 1 436 tête 1 785 tête 1 785 tête 2 785 tête 1 792 tête 2 424 tête 1 540 tête 1 500 9/10 1 576 tête 1

0 1 0 1 2 0 1 0 0 0 0 0 0 1 2 2 2 1 0 1 0 2 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

440

551 551 506

600 700 700 565 430 290 320 360

225 205

264


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page66

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL

GR CVL

C C C D D D D D D E E D E E F F E F B B C C C C R1 C D D D D A D A A B A E F F F F E G R3 R3 R3

12.0 10.0 12.0 14.0 20.0 18.0 14.5 16.5 16.5 19.5 20.5 21.0 24.0 22.0 29.0 27.5 22.0 24.0 9.0 10.0 10.0 12.0 9.0 11.0 12.5 13.0 15.0 17.5 18.5 17.0 6.0 17.5 7.5 8.0 8.0 1.0 26.5 27.5 29.0 29.5 29.5 26.5 33.0 27.5 27.5 27.0

3,2 3,6 3,3 3,2 3,1 3,1 3,4 3,3 3,8 4,5 3,7 3,0 3,1 3,9 2,7 2,8 3,7 3,1 3,8 3,7 3,1 2,9 3,1 3,1 3,0 3,4 3,4 3,4 2,5 3,4 2,0 3,4 1,4 2,3 2,2 2,2 3,1 2,8 2,6 2,6 3,0 3,0 2,8 1,0 1,1 1,5

BATEAU GIBSEA 262 Q GIBSEA 28 DL GIBSEA 28 Q GIBSEA 30 GIBSEA 302 GTE GIBSEA 302 PTE GIBSEA 31 DL GIBSEA 31 Q GIBSEA 312 crois GIBSEA 37/GIN-FIZZ ketch! GIBSEA 37/GIN-FIZZ sloop GIBSEA 372 GTE GIBSEA 402 Plus GIBSEA 402 PTE GIBSEA 414 plus GIBSEA 414 Q GIBSEA 43 GIBSEA 442 PTE GIBSEA 68 Der GIBSEA 68 Q GIBSEA 76 DL GIBSEA 76 Q GIBSEA 770 DL GIBSEA 770 Q GIBSEA 80 plus GIBSEA 84 DL GIBSEA 84 Q GIBSEA 90 GIBSEA 90 plus GIBSEA 92 GIBSEA Pico plus GLADIATEUR GLOBE 530 GO NEPTUNE GRAND CAP PTE GRAND LARGE GRAND SOLEIL 37 B GRAND SOLEIL 37 B Racing GRAND SOLEIL 39 Std GRAND SOLEIL 40 GRAND SOLEIL 40 BC Racing GRAND SOLEIL 43 G Mat GRAND SOLEIL 46 B GRAND SURPRISE 7/8 GRAND SURPRISE 9/10 GRAND SURPRISE OD

LONG

!

! !

!

! ! ! !

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

SL SMG SP GM BF BS SPL

770 145 2050 1010 420 960 320 978 504 9/10 1 850 85/190 2900 1040 530 955 320 1030 630 9/10 1 850 155 2700 1040 530 955 320 1030 630 9/10 1 895 170 3300 1155 605 975 310 1141 684 tête 1 890 183 3200 1170 487 1090 390 1150 600 9/10 2 890 145 3200 1170 487 1090 390 1150 600 9/10 2 955 110/205 3800 1175 570 1100 340 1160 690 9/10 1 955 175 3700 1175 570 1100 340 1160 690 9/10 1 900 140 3500 1180 534 980 319 1130 641 tête 2 1140 190 7800 1480 660 1260 350 1450 818 tête 1 1140 190 7000 1480 680 1260 400 1450 818 tête 1 1090 180 5400 1380 670 1200 390 1360 820 tête 2 1185 200 7500 1590 730 1400 430 1555 837 tête 2 1185 150 7700 1495 730 1297 387 1470 837 tête 2 1215 225 7300 1610 706 1400 510 1576 847 tête 3 1215 185 7500 1610 706 1400 510 1576 847 tête 2 1282 170 8200 1520 667 1308 515 0 0 A tête 2 1320 165 9800 1784 803 1556 432 1730 930 tête 2 680 30/140 1370 730 360 780 330 700 430 7/8 1 680 135 1320 730 360 780 330 700 430 7/8 1 750 80/180 2050 1000 465 850 280 975 610 tête 1 750 150 1950 1000 465 850 280 975 610 tête 1 768 87/177 1800 982 459 815 280 943 550 tête 1 768 150 1800 982 459 815 280 943 550 tête 1 790 150 1300 820 375 830 310 815 450 7/8 1 840 100/195 2600 1065 510 900 310 1040 610 tête 1 840 160 2600 1065 510 900 310 1040 610 tête 1 912 170 3100 1150 540 970 305 1118 640 tête 2 912 170 2900 1070 480 1160 420 1030 576 7/8 2 910 180 3400 1200 555 1020 325 1160 648 tête 2 590 50/105 550 595 210 710 300 600 450 7/8 1 1000 180 5000 1400 630 1190 330 1350 735 tête 1 538 15/115 380 600 200 600 280 0 0 A 7/8 1 550 30/110 540 650 200 710 260 640 373 7/8 1 722 120 1100 850 457 665 270 830 550 tête 1 575 81 630 670 320 680 260 695 390 7/8 1 1130 210 7100 1490 430 1444 525 1469 747 9/10 2 1130 240 7000 1520 430 1520 525 1498 747 9/10 2 1182 240 7300 1504 480 1480 520 1697 792 A 9/10 2 1199 240 7400 1598 690 1480 540 1545 828 9/10 3 1212 250 9000 1548 510 1560 530 1580 864 9/10 3 1285 210 8500 1640 750 1450 465 1620 900 tête 2 1408 255 10200 1786 571 1743 614 1824 967 A 9/10 2 954 203 2700 1100 490 1185 440 1100 700 A 7/8 2 954 203 2700 1250 360 1215 440 1215 700 A 9/10 2 954 203 2700 1240 360 1215 440 1215 700 9/10 2

66

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

225 250

0 577 390 390 341


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page67

Unités cm; kg

CL

GR CVL

L R1 D D E E E F F E E R2 R3 D B D R4 R4 R3 E E R4 R4 F F R1 R1 L L R3 R3 E A C R1 R3 E A A A B B C C C E

20.0 12.5 20.5 20.0 23.0 26.5 27.0 29.5 30.0 23.5 25.0 20.5 25.0 20.0 8.0 16.5 28.0 31.5 26.5 28.0 26.5 31.0 30.0 33.0 32.0 14.5 16.5 20.5 21.5 24.5 25.0 24.5 2.0 9.0 17.0 27.0 21.5 2.0 2.5 3.0 7.0 6.0 10.0 8.5 10.0 21.0

0,2 3,1 2,7 3,7 2,5 2,6 2,6 2,3 2,3 3,3 3,2 1,2 1,9 4,0 3,0 3,8 1,8 1,7 1,9 1,2 1,9 0,9 1,1 1,5 1,6 2,2 2,1 0,7 1,2 1,2 1,3 2,2 1,8 5,2 2,7 2,1 2,7 2,3 3,5 2,7 3,3 3,3 3,9 3,9 3,6 3,2

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

BATEAU H 22 H BOAT ISAF HANSE 312/315 HANSE 320/325 HANSE 342 HANSE 370 E HANSE 375 E HANSE 400 E HANSE 430E GTE HARMONY 38 HARMONY 42 HELIUM 765 HELIUM 980 HUNTER LEGEND 35.5 IGUANE IMPENSABLE IMX 38 IMX 40 J 105 J 109 J 109 OD J 111 J 120 J 122 Grand Prix J 122 RACING J 22 J 24 J 70 J 80 J 92 J 92 S J 97 JAKA/EAUVIVE/ALOA 17 JEZEQUEL 25 JOD 24 JOD 35 JOUET 1080 GTE JOUET 18 JOUET 19 (ECLAIR) JOUET 20 (SHERIFF) JOUET 22 (ELOR) GTE JOUET 22 (ELOR) PTE JOUET 24 GTE JOUET 24 PTE JOUET 26 croisière JOUET 37

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

!

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

670 830 945 955 1035 1125 1125 1199 1315 1123 1242 765 996 1085 715 900 1140 1210 1050 1074 1074 1114 1220 1219 1219 685 732 693 800 912 912 959 520 766 730 1060 1080 560 575 600 650 650 720 720 770 1088

155 130 175 184 185 195 195 205 216 190 200 160 190 137 128 175 212 240 198 210 210 219 212 233 224 115 122 145 150 180 190 193 50/107 120 138 194 205 75 62/115 92 150 135 150 115 150 196

260 268 511 425 547 581 581 647 660 439 500 248 425 504 452 550 660 668 423 607 433 445 663 520 520 262 435 245 295 525 385 376 270 472 317 495 645 342 265 330 390 390 420 420 450 720

900 870 1170 1170 1323 1440 1440 1620 1770 1476 1570 965 1270 1344 710 950 1335 1520 1265 1318 1318 1377 1418 1565 1565 795 854 797 914 1160 1185 1204 645 805 900 1315 1280 625 630 680 830 830 840 840 835 1275

350 300 408 410 442 515 515 557 595 490 530 345 450 434 250 300 490 550 445 472 472 442 543 536 536 274 298 288 381 410 425 396 240 260 305 530 410 210 290 270 250 250 270 270 240 350

770 1450 3900 5200 5100 6800 6800 7900 11000 7470 8600 940 3050 5715 1500 3200 5627 6827 3700 4950 4950 4250 7000 7200 7400 857 1180 794 1495 2600 2600 4000 400 2600 1170 3800 5400 580 700 780 1275 1275 1650 1650 1900 6500

67

834 758 1230 1246 1392 1500 1500 1650 1776 1527 1585 860 1220 1300 905 1100 1574 1635 1230 1440 1400 1450 1560 1670 1670 713 846 800 930 1140 1220 1268 490 910 805 1221 1515 660 550 630 780 780 791 791 970 1530

SL SMG SP GM BF BS SPL 0 0 A 730 600 A 1296 697 A 1374 704 A 1479 747 A 1479 747 A 1628 855 0 0 A 1499 718 A 1558 760 A 900 550 A 1220 700 1267 671 918 542 1050 650 1519 792 1584 842 0 0 A 0 0 A 0 0 A A 0 0 A 0 0 A 0 0 A 759 493 813 522 A 0 0 A 1163 632 A 0 0 A A 550 430 928 560 820 440 1220 675 1457 770 650 460 510 414 645 460 770 480 770 480 800 500 800 500 950 540 1490 840

7/8 7/8 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 7/8 9/10 7/8 tête tête tête 9/10 7/8 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 7/8 7/8 9/10 9/10 9/10 9/10 9/10 7/8 tête 3/4 7/8 tête 9/10 7/8 9/10 9/10 9/10 7/8 7/8 tête tête

1 1 2 2 2 2 2 2 2 2 2 1 2 2 1 2 3 3 2 2 2 2 2 2 2 1 1 1 2 2 2 2 1 1 1 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 2

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0

313 370

275

244 355


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page68

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL

GR CVL

A A A A B B C C D D R4 R4 R4 R3 D D D A A B B B B C C C D D C C D D D A D R3 L R1 R3 L B R3 R3 R3 D D

5.0 6.0 5.0 5.0 8.0 8.0 11.0 13.0 15.0 18.0 27.0 28.5 31.5 25.5 14.0 15.5 17.0 3.0 2.0 4.0 5.0 7.0 8.0 9.0 11.0 10.0 15.0 16.5 10.5 9.5 14.0 16.0 18.0 5.0 14.0 25.5 19.0 16.5 21.0 27.5 5.0 32.5 25.0 29.5 15.5 15.0

2,4 2,2 3,1 3,1 4,2 3,7 3,2 3,1 3,5 3,2 2,3 1,6 1,3 1,7 3,4 3,9 3,9 2,6 2,6 3,0 3,0 4,1 3,9 4,1 3,7 3,7 4,7 4,2 3,5 3,5 3,9 3,7 2,8 2,7 4,3 1,3 0,2 1,5 3,2 0,0 3,3 0,0 1,8 1,5 3,6 3,6

BATEAU JOUET 550 QR JOUET 550 S JOUET 600 DL JOUET 600 Q JOUET 680 Der JOUET 680 Q JOUET 760 DL JOUET 760 Q JOUET 920 MK1 Q JOUET 950 JPK 1010 JPK 110 JPK 38 FC JPK 960 KARATE MK2 (sport) KELT 29 Der KELT 29 Q KELT 5.50 Der KELT 5.50 Q KELT 6,20 DL KELT 6,20 Q KELT 707 Der KELT 707 Q KELT 760 DL KELT 760 GTE KELT 760 PTE KELT 850 Der KELT 850 Q KELT 8m GTE KELT 8m PTE KELT 9m DL KELT 9m Q KELT 9m S KIBELL MICRO KIRK LAGO 950 Racing A LASER SB3 LE MONSTRE 737 LOKKI std LONGTZE PREMIER LOVE LOVE M 34 MALANGO 888 QR MALANGO 999 MALLARD 9m GTE MALLARD 9m PTE

LONG

! ! ! !

!

!

! ! ! ! ! ! !

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

SL SMG SP GM BF BS SPL

550 27/110 540 600 279 680 260 640 370 7/8 1 550 27/110 540 680 191 760 270 640 370 7/8 1 600 55/133 910 730 320 720 260 718 414 7/8 1 600 105 900 730 320 720 260 718 414 7/8 1 655 30/135 1400 740 352 740 290 741 443 7/8 1 655 110 1250 740 352 740 290 741 443 7/8 1 760 83/175 1900 1000 460 820 270 966 549 tête 1 760 160 1850 1000 460 820 270 966 549 tête 1 920 165 3000 1140 525 935 320 1092 630 tête 1 950 175 3600 1280 540 1093 320 1246 657 tête 1 999 198 4000 1248 415 1285 430 1415 729 9/10 2 1090 222 5200 1410 470 1395 495 1500 730 A 9/10 2 1138 215 5300 1491 504 1455 495 A 9/10 2 960 195 3300 1220 394 1190 450 1275 650 A 9/10 2 990 175 4500 1230 645 1040 350 1230 780 tête 1 858 64/173 3200 1100 471 1020 300 1060 655 9/10 1 858 162 2900 1100 471 1020 300 1060 655 9/10 1 550 30/110 550 630 240 650 280 655 338 7/8 1 550 75 550 630 240 650 280 655 338 7/8 1 620 65/150 1000 765 390 650 240 772 468 tête 1 620 105 1000 765 390 650 240 772 468 tête 1 698 50/150 1330 700 370 750 300 685 443 7/8 1 698 130 1280 700 370 750 300 685 443 7/8 1 760 75/160 2050 910 465 740 280 889 558 tête 1 760 160 1900 910 465 740 280 889 558 tête 1 760 130 1900 910 465 740 280 889 558 tête 1 858 64/173 3200 1045 477 1000 300 997 572 9/10 1 858 162 2900 1045 477 1000 300 997 572 9/10 1 800 160 2400 1020 513 840 280 984 615 tête 1 800 140 2400 1020 513 840 280 984 615 tête 1 905 105/200 3560 1185 525 1000 310 1149 630 tête 1 905 180 3400 1185 525 1000 310 1149 630 tête 1 905 180 3400 1255 525 1070 330 1300 680 tête 2 550 45/130 550 652 275 650 235 640 380 7/8 1 1075 163 5000 1180 760 1030 350 1197 655 tête 1 950 180 2090 1120 510 1140 400 1140 660 7/8 2 615 150 630 723 230 791 333 A 7/8 2 737 175 1000 880 245 1040 375 907 459 9/10 1 960 154 2440 990 440 1010 350 970 580 7/8 2 680 176 625 870 280 922 316 0 0 A 7/8 1 660 105 1100 840 350 670 260 810 440 tête 1 1034 252 2700 1310 430 1385 480 A 7/8 2 888 218/100 2800 1233 290 1163 413 1235 690 A tête 2 999 283 4000 1362 437 1325 425 1400 790 A 9/10 2 890 170 3200 1133 520 960 327 1126 625 tête 1 890 145 3200 1133 520 960 327 1126 625 tête 1

68

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0

415

350 350 350

370 350 322

410


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page69

Unités cm; kg

CL

GR CVL

R1 A C E L D R1 A A A A A A R1 D R2 D B R3 B B A R1 C D D D L C D D D D D D D D E D D D D E E E E

15.5 3.5 9.0 24.0 27.0 18.5 12.0 7.5 7.0 7.0 7.0 4.0 4.5 10.0 18.5 20.0 18.0 3.0 30.5 4.5 6.0 8.0 10.0 10.0 16.0 17.0 18.0 25.5 13.0 15.0 18.0 19.0 16.0 17.5 19.0 20.5 19.5 22.0 21.0 18.0 19.0 20.5 24.0 20.5 20.0 19.0

2,3 1,2 5,4 2,6 0,0 3,1 2,2 2,5 3,2 3,0 2,6 2,5 2,5 2,9 2,9 1,3 3,6 3,5 1,6 3,5 3,5 2,2 2,8 3,3 3,1 3,2 2,8 0,9 3,9 3,4 4,1 3,3 4,4 3,4 3,8 3,4 3,6 3,7 3,9 4,2 4,0 3,3 3,6 4,4 3,5 3,5

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

BATEAU MANZANITA MARAUDEUR MARIEHOLM 26 MAXI 1050 MELGES 24 MELODY MICRO prototype MICROGEM MICROSAIL Der MICROSAIL Monotype Der MICROSAIL Q MIDJET Der MIDJET Q MINITON 2500 MISTRAL 31 MISTRAL 750 MOODY 346 GTE MOUSQUETAIRE MUMM 36 MUSCADET DL MUSCADET Q NEPTUNE 550 NEPTUNE 625 NEPTUNE 77 Q NEPTUNE 94 GTE NEPTUNE 99 NICHOLSON 33 NITRO 80 OCEANIS 281 OCEANIS 300 Q ailettes OCEANIS 31 GTE OCEANIS 311 Clipper OCEANIS 320 GTE OCEANIS 321 OCEANIS 323 CLIPPER DER OCEANIS 323 CLIPPER GTE OCEANIS 331 Q OCEANIS 34 OCEANIS 343 OCEANIS 350 GTE OCEANIS 351 Q ailettes OCEANIS 361 OCEANIS 37 GTE OCEANIS 381 OCEANIS 390 GTE OCEANIS 390 Q ailettes

LONG !

! ! ! ! ! !

! ! ! ! !

!

!

!

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

SL SMG SP GM BF BS SPL

765 150 1350 870 426 968 305 870 515 7/8 2 483 30/115 300 460 244 625 260 500 388 A 7/8 1 800 125 2600 780 375 875 340 827 455 7/8 1 1026 187 5100 1290 545 1260 440 1367 733 9/10 2 732 152 794 856 279 881 380 0 0 A 7/8 1 1030 190 6000 1480 690 1280 365 1490 825 tête 1 550 110 450 704 222 690 247 640 360 spec 0 550 23/110 540 646 225 725 250 615 383 7/8 1 550 20/110 670 650 200 746 263 652 364 7/8 1 550 20/110 640 650 200 746 263 652 364 7/8 1 550 110 570 650 200 746 263 652 364 7/8 1 580 31/120 750 710 312 730 275 721 384 7/8 1 580 90 750 710 312 730 275 721 384 7/8 1 640 146 850 700 350 770 290 683 374 7/8 1 950 181 2900 1102 484 1133 400 1044 581 7/8 2 750 174 1400 968 395 990 371 982 585 9/10 2 1052 152 5080 1330 626 1100 385 1265 750 tête 1 648 74/134 1100 693 400 675 298 716 420 9/10 1 1092 224 3700 1360 576 1363 502 1317 691 7/8 2 640 75/125 1200 794 363 685 270 800 440 tête 1 640 110 1200 794 363 685 270 800 440 tête 1 550 30/110 540 650 200 710 260 640 373 7/8 1 625 130 780 700 360 695 275 675 430 7/8 1 770 135 1800 950 460 800 270 930 550 tête 1 950 175 3700 1280 585 1080 310 1220 700 tête 1 999 100/196 5000 1325 666 1124 390 1300 760 tête 1 980 193 4500 1350 675 1140 340 1280 810 tête 1 798 185 1250 940 330 1005 360 950 640 A 7/8 1 842 116 2600 1020 430 890 346 1009 552 tête 1 914 130 3200 1136 450 962 415 1117 594 tête 1 930 180 4620 1180 385 1090 390 1179 661 9/10 1 954 145 3600 1197 415 1116 401 1213 623 9/10 1 925 160 4000 1150 525 991 336 1144 630 tête 1 974 130 4400 1300 564 1104 402 1267 676 tête 1 972 80/200 4740 1300 403 1174 397 1276 607 9/10 1 972 180 4315 1300 403 1174 397 1276 607 9/10 1 1000 166 5100 1250 526 1054 435 1265 676 tête 1 999 187 5500 1240 460 1210 390 1286 752 A 9/10 2 1038 190 5500 1324 507 1193 414 1311 702 9/10 2 1010 156 4900 1220 545 1090 350 1256 700 tête 2 1040 153 5300 1320 567 1135 420 1302 666 tête 2 1080 153 5500 1385 595 1170 440 1355 765 tête 2 1113 195 6400 1389 478 1325 390 1398 819 A 9/10 2 1150 162 6800 1390 600 1185 460 1325 712 tête 2 1134 165 6500 1398 658 1270 420 1437 790 tête 2 1134 142 6500 1398 658 1270 420 1437 790 tête 2

69

2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 2 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

245

225 225 225 228 228 239 325

225

325 330

340 340


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page70

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL

GR CVL

E E E E E F F F F F F F A C D L L L R4 R1 C D E A R4 R4 R3 R3 L L R3 C E R2 R1 B B R1 E E D D D D D C

22.0 23.0 23.5 21.5 23.0 24.5 25.5 23.5 21.0 27.5 27.5 29.0 1.0 13.0 20.5 17.0 28.5 32.0 29.5 10.5 9.0 17.0 20.0 3.0 31.0 34.5 26.0 28.5 18.0 19.0 22.5 9.0 21.0 17.5 16.0 7.0 7.0 12.5 26.0 28.5 19.0 16.5 15.0 17.5 17.0 12.0

4,6 3,5 3,7 3,8 3,7 3,4 3,1 3,4 4,2 2,5 3,0 2,6 3,8 3,7 2,7 0,4 0,0 0,0 1,8 2,5 3,2 3,4 3,7 2,4 0,9 0,7 1,4 0,8 0,3 0,0 2,2 3,5 3,5 2,5 3,6 2,3 2,6 2,6 1,7 2,4 3,4 3,3 3,3 3,2 3,2 3,9

BATEAU OCEANIS 393 GTE OCEANIS 393 GTE PERF OCEANIS 40 GTE OCEANIS 411 Clipper OCEANIS 411 PERFORMANCE OCEANIS 423 GTE OCEANIS 423 PERF OCEANIS 423 PTE OCEANIS 430 GTE OCEANIS 45 OCEANIS 473 GTE OCEANIS 473 PERFORMANCE OCEANIX TS OMBRINE 68 OOD 34 OPEN 570 OPEN 650 OPEN 750 OPIUM 39 OTARIE miniton OVNI 25 OVNI 32 OVNI 39 Der PEN DUICK 600 POGO 1050 GTE POGO 1250 POGO 30 POGO 30 GVC POGO 650 POGO 650 (2) POGO 850 POKER PRETORIEN QUARTER KELTIC REQUIN REVE DE MER PTE RHODES 24 RIVETTO RM 1060 BQ RM 1200 BQ ROMANEE GTE RUSH GTE RUSH PTE RUSH régate RUSH royale TDF SAFARI GTE

LONG

!

!

! ! ! !

! ! ! ! ! ! !

!

! !

!

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

SL SMG SP GM BF BS SPL

1198 190 8200 1410 620 1230 460 1400 797 tête 2 1198 190 8200 1500 620 1310 460 1490 797 tête 2 1182 190 8260 1500 553 1386 480 1475 715 A 9/10 2 1231 170 8500 1480 745 1266 452 1460 895 tête 2 1231 200 8500 1515 690 1353 450 1514 887 tête 2 1264 210 8845 1528 706 1324 452 1512 907 9/10 2 1264 210 8845 1592 731 1394 452 1576 907 9/10 2 1264 180 8845 1528 706 1324 452 1512 907 9/10 2 1260 180 9200 1480 685 1350 440 1530 867 tête 2 1394 227 10550 1832 590 1636 543 A 9/10 2 1415 210 11000 1640 777 1454 520 1646 999 tête 2 1415 210 11000 1742 777 1554 520 1737 999 tête 2 560 35/90 750 600 275 600 300 590 340 7/8 1 880 135 2500 1015 470 820 300 1035 590 tête 1 1020 200 4180 1265 600 1110 352 1240 720 tête 2 570 174 510 659 256 773 316 0 0 A 4/5 1 650 198 530 765 325 968 385 0 0 A 7/8 1 750 220 770 867 359 1100 455 0 0 A 3/4 0 1150 212 5800 1576 560 1484 492 1541 880 A 9/10 2 660 26/144 800 732 370 740 267 714 444 7/8 1 735 145 1800 950 446 790 300 931 535 tête 1 1000 50/190 4000 1235 628 1030 330 1200 700 tête 1 1202 70/220 7300 1525 660 1315 420 1460 792 tête 2 600 90 700 740 350 690 200 770 420 tête 1 1050 290 3700 1370 469 1354 464 0 0 A 9/10 2 1218 301 5500 1603 567 1555 541 0 0 A 9/10 2 914 195 2500 1230 433 1135 381 1253 756 A 9/10 1 914 105/250 2600 1230 433 1135 381 1253 756 A 9/10 1 650 158 1130 1000 360 925 365 1030 720 tête 2 650 159 1060 940 375 913 341 0 0 A 9/10 2 850 90/175 2800 1218 465 1120 385 1205 648 tête 2 825 145 2200 1015 445 840 270 1000 600 tête 1 1080 185 6500 1450 675 1296 366 1475 810 tête 1 765 150 1300 840 386 920 360 805 450 7/8 2 960 110 1820 650 360 970 380 720 500 7/8 1 715 110 1200 880 480 735 240 830 575 tête 1 675 30/125 1100 775 380 808 300 787 445 7/8 1 750 140 1000 740 362 820 315 715 440 7/8 1 1057 165 5200 1395 570 1292 445 0 0 A tête 2 1199 180 7800 1580 606 1508 526 A 9/10 2 1020 185 4600 1254 660 1055 350 1221 783 tête 2 920 170 3200 1190 543 991 305 1158 652 tête 1 920 140 3200 1190 543 991 305 1158 652 tête 1 920 170 3000 1150 538 977 300 1144 652 tête 2 920 170 3200 1075 506 1131 390 1050 608 7/8 2 825 155 2700 1030 500 860 315 1013 580 tête 1

70

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 1 1 1 0 0 0 1 1 0

400 360


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:10 Page71

Unités cm; kg

CL

GR CVL

C D E E B B C C C C B D D L R3 B B C D C B R2 R2 L L C R4 R3 R3 R3 B L L D D B C C C B C C E D D A

11.0 13.0 27.0 26.0 9.0 10.0 10.5 10.0 8.0 13.0 9.5 14.5 15.0 14.5 26.0 7.0 9.0 13.0 17.5 9.0 9.0 25.5 24.0 16.5 18.0 8.0 27.0 23.5 23.5 23.0 10.0 17.0 18.5 17.5 15.5 6.5 9.0 8.0 11.0 9.5 9.0 10.0 23.0 20.0 15.0 2.0

3,9 4,2 2,6 2,6 4,2 3,2 3,2 3,4 3,4 3,6 3,7 2,7 4,2 0,5 1,8 2,7 2,3 3,7 3,7 3,1 2,8 1,3 2,0 0,2 0,0 4,2 2,4 1,9 1,6 2,4 2,6 1,0 0,7 3,4 3,1 2,7 3,1 3,1 3,9 3,0 4,5 4,5 3,0 3,8 3,3 4,4

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

BATEAU SAFARI PTE SAIL 902 PTE SALONA 37 GTE SALONA 37 PTE SAMOURAI MK1 SAMOURAI MK2 SANGRIA GTE SANGRIA NV PTE SANGRIA PTE SAUVIGNON DL SAXO 22 DI SCAMPI SCOTCH 74 GTE SEASCAPE 18 SELECTION SERPENTAIRE Q profilée SERPENTAIRE sport SHIPMAN 28 SIGMA 33 OOD SING SING plastique SOMO 23 SORMIOU 28 SORMIOU 29 SPEED FEET 18 SPEED FEET 18 GVC SPIRIT GTE SPRINT 108 (9/10) crois SPRINT 95 (7/8) crois SPRINT 95 (9/10) SPRINT 98 SPRINTA sport SPRINTO Der SPRINTO QR SS 34 MK2 STARLIGHT START 6 Der START 7 GTE START 7 PTE SUD 24 SUN 2000 SUN 2500 DL SUN 2500 Q SUN CHARM 39 SUN DANCE 36 PTE SUN DREAM Q SUN FAST 17

! ! ! !

!

! ! ! ! ! !

! !

! ! !

! !

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

825 850 1129 1129 740 760 760 760 760 860 650 900 890 555 1090 650 650 886 988 800 699 866 880 550 550 740 1084 948 948 948 652 660 660 1020 902 620 720 720 715 620 750 750 1156 1080 869 505

130 150 228 175 120 140 148 120 120 88/178 27/142 152 168 150 190 105 135 155 175 134 140 198 196 158 158 150 205 180 180 190 130 20/160 145 180 168 45/160 135 110 150 30/160 69/175 160 195 148 164 24/100

500 540 593 593 405 420 468 485 485 540 320 560 534 229 555 365 365 495 537 500 345 341 341 238 238 400 562 486 495 480 368 235 235 600 553 340 450 450 438 240 325 325 690 562 506 190

860 936 1380 1380 720 800 770 770 770 910 745 900 960 665 1325 740 900 900 1158 830 785 1047 1047 778 780 720 1305 1135 1105 1090 830 762 812 1090 1038 720 715 715 870 825 910 910 1360 1200 920 585

315 270 540 540 230 270 280 280 280 300 290 350 295 284 500 265 265 310 396 265 285 400 400 266 280 255 480 440 420 420 290 316 365 348 288 290 280 280 270 280 285 285 420 460 330 240

2700 3100 6200 6300 1600 1600 1700 1700 1700 3000 1120 2700 3500 470 4000 1100 1100 2800 4180 2000 950 1730 2200 450 450 1600 4200 2500 2300 2600 1100 700 640 4200 3175 750 1500 1500 1800 1205 2240 2240 6800 5800 2850 550

71

1030 1085 1465 1465 890 940 897 910 910 1080 730 1130 1130 675 1210 855 855 1070 1184 980 765 1030 1030 718 718 830 1335 1072 1138 1138 795 650 650 1230 1241 616 860 860 835 800 912 912 1550 1380 1100 490

SL SMG SP GM BF BS SPL 1013 1000 1441 1441 847 922 883 890 890 1086 714 1100 1107 0 1220 812 812 1064 1124 965 730 1176 1176 0 0 822 1294 1060 1140 1106 780 0 0 1210 1178 620 863 863 809 0 0 0 1518 1353 1076 0

580 648 725 725 486 504 561 510 510 648 415 670 640 0 711 486 486 594 645 595 414 558 558 0 0 488 675 660 660 576 463 0 0 720 664 430 540 540 525 0 0 0 828 675 642 0

A

A A

A A

A A A

A

tête tête 9/10 9/10 tête tête tête tête tête tête 9/10 tête tête 7/8 7/8 tête 7/8 tête 7/8 tête 7/8 7/8 7/8 7/8 7/8 tête 9/10 7/8 9/10 9/10 7/8 7/8 7/8 tête tête 7/8 tête tête 7/8 7/8 7/8 7/8 tête tête tête 7/8

1 1 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 0 2 1 1 1 1 1 1 1 1 0 0 1 2 2 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 1 1

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 2 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0

396

328 328


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page72

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL

GR CVL

B C D D D E E E E F E E F F F F G E F E E D D D D D D F F D D D D D D D D D D D D D D D D D

8.0 11.5 18.0 21.0 21.5 25.5 23.0 24.5 25.0 29.0 24.5 24.5 27.0 28.5 27.0 29.5 35.5 21.5 23.5 24.0 23.0 19.0 18.5 16.5 14.5 17.0 16.0 25.0 28.0 15.5 13.5 14.5 19.0 18.0 20.0 21.5 22.0 17.0 18.0 21.0 19.5 18.5 20.0 21.0 21.0 20.0

2,6 5,1 3,8 3,7 3,8 1,8 3,5 3,5 3,5 1,8 3,3 3,1 3,3 3,2 3,0 3,0 2,6 3,5 3,9 2,8 3,5 3,9 2,9 3,4 3,4 3,4 3,4 3,8 2,7 3,6 4,3 4,0 3,4 3,6 4,1 3,4 3,2 4,6 4,6 3,8 4,3 4,7 3,9 3,7 3,8 3,8

BATEAU SUN FAST 20 SUN FAST 26 GTE SUN FAST 31 GTE SUN FAST 32 GTE SUN FAST 32 i SUN FAST 3200 SUN FAST 35 ARMADA SUN FAST 36 Q fonte SUN FAST 36 Q Plomb SUN FAST 3600 SUN FAST 37 SUN FAST 39 7/8 Q SUN FAST 40 Cruising SUN FAST 40 Performance SUN FAST 40 Standard SUN FAST 42 GTE SUN FAST 52 régate SUN FIZZ Q SUN KISS Q SUN LEGENDE export/régate SUN LEGENDE standard SUN LIBERTY 34 Q SUN LIGHT 30 export GTE SUN LIGHT 30 GTE SUN LIGHT 30 PTE SUN LIGHT 31 GTE SUN LIGHT 31 PTE SUN MAGIC Q SUN MAGIC regate SUN ODYSSEY 28.1 GTE SUN ODYSSEY 29.2 Der SUN ODYSSEY 29.2 Q SUN ODYSSEY 30 I Std SUN ODYSSEY 32 SUN ODYSSEY 32.1 GTE SUN ODYSSEY 33 I SUN ODYSSEY 33 I PERF SUN ODYSSEY 33 PTE SUN ODYSSEY 33 Q SUN ODYSSEY 34.2 Gd Mât SUN ODYSSEY 34.2 GTE SUN ODYSSEY 34.2 PTE SUN ODYSSEY 35 PTE SUN ODYSSEY 35 Q SUN ODYSSEY 36 GTE SUN ODYSSEY 36 PTE

! ! !

!

!

! ! ! !

!

! !

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

610 749 920 935 945 979 1043 1111 1111 1080 1095 1156 1175 1175 1175 1245 1556 1175 1325 1225 1225 998 890 890 890 920 920 1310 1310 850 850 850 879 945 935 975 975 998 998 999 999 999 1043 1043 1080 1080

25/130 150 175 195 198 190 215 196 205 215 207 195 210 240 195 230 265 195 210 210 210 190 178 178 145 178 145 212 235 150 70/160 140 175 150 195 190 190 150 197 170 170 130 145 185 203 148

180 277 487 484 507 425 540 572 572 440 585 675 633 633 633 698 816 659 784 697 686 535 556 547 547 547 547 755 757 470 380 380 372 445 484 418 418 525 525 502 502 502 550 550 562 562

765 925 1120 1140 1116 1180 1285 1360 1360 1350 1324 1530 1420 1490 1490 1470 1738 1370 1450 1410 1370 1140 1115 1020 1020 1020 1020 1365 1565 1025 1030 1030 1098 1115 970 1214 1244 1070 1070 1170 1080 1080 1170 1170 1200 1200

279 350 370 360 371 425 385 460 460 460 480 460 485 485 485 510 645 435 455 430 430 415 300 300 300 300 300 480 500 350 335 335 360 401 360 390 390 340 340 420 420 420 382 382 460 460

780 2630 3500 3600 4130 3510 5350 6450 6250 4850 6500 7100 7200 7520 7300 8500 13000 7500 11500 7800 7800 4900 3300 3300 3300 3300 3300 10500 10000 2600 3033 2850 3945 4540 3600 4645 4645 4700 4700 4650 4650 4950 5395 5200 5800 5800

72

676 878 1125 1174 1166 1260 1420 1380 1380 1275 1426 1518 1550 1600 1600 1682 1990 1500 1700 1630 1592 1324 1270 1180 1180 1180 1180 1590 1790 990 1040 1040 1140 1250 1174 1299 1329 1237 1237 1340 1250 1250 1345 1345 1380 1380

SL SMG SP GM BF BS SPL 739 870 1068 1143 1192 1300 1350 1341 1341 1568 1395 1442 1515 1580 1580 1690 1940 1450 1620 1583 1543 1307 1240 1150 1150 1150 1150 1550 1790 1010 1031 1031 1210 1236 1143 1284 1311 1235 1235 1285 1188 1188 1307 1307 1353 1353

427 445 585 581 620 772 730 684 684 810 702 810 760 760 760 842 980 790 997 828 828 630 655 650 650 650 650 900 909 518 561 561 685 652 581 669 669 630 630 603 603 603 729 729 675 675

A A

7/8 7/8 7/8 7/8 9/10 tête 9/10 9/10 9/10 tête 9/10 7/8 9/10 9/10 9/10 tête tête tête tête tête tête tête tête tête tête tête tête tête tête 7/8 7/8 7/8 9/10 9/10 tête 9/10 9/10 tête tête tête tête tête A tête A tête tête tête

1 1 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 3 4 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 1 1 1 2 1 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 2 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0

415 420

467

422

340 360

335 335


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page73

Unités cm; kg

CL

GR CVL

D E E E E E E E F E E F F F F F F F F G G D D E E E B B D D D L D D B R2 R2 R2 R2 R3 R3 R3 F B D D

21.0 24.0 23.0 22.0 21.0 24.5 26.0 25.0 28.0 20.0 21.5 25.0 25.0 25.5 28.0 26.5 25.0 27.0 29.0 29.5 25.0 18.0 19.5 21.5 22.0 22.5 9.0 10.0 15.0 15.5 15.0 18.5 16.0 16.0 6.5 16.5 16.5 19.5 18.5 22.5 19.5 21.0 27.5 5.0 16.0 16.5

3,8 3,1 4,1 3,4 3,8 3,4 2,5 3,6 2,4 4,1 4,5 3,9 3,8 3,6 2,7 3,4 3,6 2,8 3,7 3,4 3,7 3,5 3,2 2,8 2,8 2,8 2,8 2,8 3,3 3,2 3,8 0,2 3,5 3,3 3,1 1,8 1,6 1,4 1,6 1,8 1,8 1,6 2,9 3,0 3,2 3,2

Tables complètes sur http://osiris.ffvoile.fr

BATEAU SUN ODYSSEY 36.2 Grd mat SUN ODYSSEY 36i PERF ! SUN ODYSSEY 37 ! SUN ODYSSEY 37.1 Gd Mat SUN ODYSSEY 37.1 Q SUN ODYSSEY 39 I SUN ODYSSEY 39 I perf SUN ODYSSEY 40 GTE SUN ODYSSEY 409 GTE SUN ODYSSEY 42 SUN ODYSSEY 42.1 Q SUN ODYSSEY 43 GTE SUN ODYSSEY 44 Q SUN ODYSSEY 44 Q Gd mat SUN ODYSSEY 44 Régate SUN ODYSSEY 45 DS SUN ODYSSEY 45.1 Q SUN ODYSSEY 45.1 Q Gd mat SUN ODYSSEY 47 GTE SUN ODYSSEY 49 Q SUN ODYSSEY 51 Q ail ! SUN RISE DL SUN RISE Q ! SUN SHINE 36 Q ! SUN SHINE 38 Q SUN SHINE regate (tete) ! SUN WAY 21 Q ailettes SUN WAY 21 QR SUN WAY 28 ! SUPER ARLEQUIN GTE SUPER ARLEQUIN PTE SUPER CALIN 650 ! SUPER CHALLENGER MK3 SUPER CHALLENGER MK3 B ! SUPER MISTRAL sport SURPRISE biquille SURPRISE DL SURPRISE Q ! SURPRISE QR SUSPENS 84 SUSPENS DL SUSPENS Q ! SWAN 441 SYLPHE SYMPHONIE DL SYMPHONIE PTE

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

SL SMG SP GM BF BS SPL

1065 190 5600 1418 540 1220 440 1375 648 tête 1069 210 5700 1375 543 1355 387 1391 724 9/10 2 1095 195 6500 1365 573 1190 424 1347 688 tête 2 1120 187 6200 1472 600 1280 460 1428 720 tête 2 1120 187 6200 1384 600 1200 460 1352 720 tête 2 1162 200 7300 1550 526 1410 445 0 0 A 9/10 2 1162 220 7200 1550 526 1502 445 0 0 A 9/10 2 1175 195 7300 1462 630 1320 480 1503 759 tête 2 1199 210 7900 1460 649 1490 490 1680 880 9/10 2 1199 165 8150 1560 685 1330 430 1530 760 tête 2 1230 190 9000 1567 630 1380 440 1549 756 tête 2 1284 200 9300 1580 690 1375 500 1560 839 tête 2 1310 212 10500 1590 755 1365 480 1550 900 tête 2 1310 212 10000 1660 755 1445 480 1630 900 tête 2 1310 235 10000 1790 757 1565 500 1790 909 tête 3 1341 205 10700 1595 680 1527 530 1675 850 9/10 2 1380 200 9300 1600 735 1404 500 1553 882 tête 2 1380 200 9300 1796 735 1596 500 1736 882 tête 2 1400 210 12000 1780 764 1550 520 1750 920 tête 2 1473 215 12650 1700 748 1575 540 1700 940 9/10 2 1499 195 15000 1900 819 1672 570 1869 983 tête 2 1005 112/215 5100 1340 630 1160 350 1310 756 tête 2 1005 180 4700 1340 630 1160 350 1310 756 tête 2 1065 190 5400 1440 672 1219 411 1406 806 tête 2 1120 190 5400 1440 672 1219 411 1406 806 tête 2 1150 190 5400 1440 672 1219 411 1411 806 tête 2 630 75 800 680 305 750 270 698 405 7/8 1 630 65/130 800 680 305 750 270 698 405 7/8 1 855 164 2850 1100 506 920 330 1076 642 tête 1 920 167 2500 1090 515 830 300 1100 650 tête 1 920 145 2600 1000 500 820 320 1000 600 tête 1 650 158 1095 840 250 915 375 1110 730 7/8 2 900 176 3000 1040 540 950 350 1010 650 9/10 1 900 176 3000 1040 540 1010 350 1010 650 9/10 1 706 105 1200 830 410 730 250 790 490 tête 1 765 100 1350 810 420 900 330 885 585 7/8 1 765 70/155 1280 810 420 900 330 885 585 7/8 1 765 160 1250 810 420 900 330 885 555 7/8 1 765 80/160 1280 810 420 900 330 885 585 7/8 1 1015 180 2900 1090 528 1200 420 1100 790 7/8 2 925 80/190 2600 1075 480 1160 420 1100 740 7/8 1 925 180 2500 1075 480 1160 420 1100 740 7/8 1 1352 240 11200 1860 868 1642 442 1823 1042 tête 2 654 105 1000 840 332 710 270 825 400 tête 1 950 120/200 4400 1346 615 1115 325 1285 740 tête 1 950 150 4400 1346 615 1115 325 1285 740 tête 1

73

2 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 1 1 1 1 1 1 0 0 0

0

475

400

325 325 325 325 350 350 350


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page74

Table annuelle des ratings (extraits) suite CL D A C D B B B L B B D E C C L C L A D D R4 R3 D E E E E R4 E E E E E F F E E R4 R4 F F F F R3 R3 R4

GR CVL 17.5 1.0 10.0 16.0 8.0 7.0 9.5 19.5 7.0 9.0 11.0 26.0 11.0 12.5 20.5 13.0 30.0 4.0 19.0 19.0 28.0 23.0 21.0 24.0 25.0 25.5 22.0 28.5 23.5 26.5 26.5 22.5 26.5 29.5 29.0 26.0 25.0 28.0 33.0 28.5 31.0 30.5 30.5 24.0 27.0 31.5

2,9 2,4 3,0 3,4 2,3 2,4 2,4 0,0 3,2 2,9 4,3 2,2 2,6 3,6 0,4 3,3 0,5 2,2 3,4 3,3 1,9 2,1 3,7 2,8 2,6 2,9 2,8 1,8 3,5 2,6 2,4 2,4 2,4 2,2 2,4 2,6 2,9 1,8 1,6 2,4 2,2 2,2 2,5 1,4 1,8 1,8

BATEAU SYMPHONIE Q TABASCO Der TARENTELLE TARGUI TEQUILA GTE TEQUILA PTE TEQUILA sport TIP TOP TONIC 23 DL TONIC 23 Q TORONADO 31 TORTAROLO 38 TRAPPER 500 TRIDENT 80 GTE UFO 22 UFO 27 UFO 28 OD ULTRA 55 VOYAGE 11m20 VULCAIN transat 36 DER X 119 X 3/4 TON X 302 MK2 X 332 X 332 Sport X 34 STD X 342 (en tete) X 35 X 362 X 362 Sport X 37 STD X 372 (en tête) X 382 X 40 SPORT X 40 STD X 402 (7/8e) X 402 (en tête) X 402 one ton X 41 X 412 X 43 Sport X 43 Std X 442 X 99 XP 33 crois XP 38

!

! ! ! ! !

!

! !

! ! !

!

LONG

TIRANT DEPL JL

LPG

P

E

950 517 800 940 720 720 720 650 690 690 920 1199 845 800 660 823 860 550 1070 1080 1200 1006 910 1006 1006 1036 1022 1061 1073 1073 1135 1105 1150 1219 1219 1210 1210 1210 1235 1251 1293 1293 1350 1000 999 1158

185 24/110 150 180 148 123 148 158 70/138 112 150 205 140 160 50/160 152 200 40/99 155 60/205 200 190 170 180 215 190 185 215 190 225 198 200 200 240 210 220 220 227 251 220 250 220 230 175 190 241

615 295 510 600 450 450 450 400 380 380 520 680 590 520 255 502 450 337 620 630 650 525 472 533 533 400 578 445 591 570 553 635 699 586 586 635 685 645 525 741 635 635 792 518 418 461

1115 615 870 1030 653 653 653 926 850 850 840 1300 850 820 880 960 1040 700 1210 1184 1510 1310 1130 1315 1315 1405 1140 1425 1240 1385 1490 1205 1340 1570 1570 1570 1400 1610 1625 1440 1600 1600 1590 1250 1320 1585

325 265 275 340 275 275 275 329 306 306 370 420 290 250 335 259 450 250 390 352 525 490 400 455 455 470 380 490 430 470 510 400 440 560 560 550 400 600 550 485 580 580 510 450 445 527

4100 450 2200 4000 1100 1150 1150 1050 1400 1300 3400 4800 2400 2350 790 2500 1140 550 5500 5000 5200 3300 3600 4350 4100 5300 4200 4300 5800 5000 6400 5100 6500 7600 7700 6600 6600 5750 6800 7400 8600 8600 9700 2850 4100 7300

74

1346 495 1046 1250 846 846 846 970 780 780 1080 1500 1070 1060 790 1118 980 664 1420 1328 1435 1170 1130 1328 1328 1410 1376 1460 1425 1425 1550 1470 1572 1640 1640 1505 1625 1505 1685 1665 1695 1695 1840 1150 1350 1610

SL SMG SP GM BF BS SPL 1285 500 1035 1190 831 831 831

740 388 611 710 540 540 540

800 800 1020 1445 1030 1000 0 1062 1050 0 1360 1320 1380 1157 1114 1294 1294 1410 1297 1435 1405 1400 1590 1390 1522 1612 1612 1430 1530 1450 1795 1641 1680 1680 1808 1120 1481 1746

470 470 630 816 710 600 0 603 700 0 744 765 780 630 567 639 639 716 693 775 709 684 720 770 838 781 781 750 830 774 910 878 840 840 959 840 752 945

A

A

A

A A

tête 7/8 tête tête tête tête tête 9/10 7/8 7/8 tête tête tête tête 7/8 tête 7/8 7/8 tête tête 7/8 7/8 9/10 9/10 9/10 9/10 tête 9/10 tête 9/10 9/10 tête tête 9/10 9/10 7/8 tête 7/8 9/10 tête 9/10 9/10 tête 7/8 9/10 9/10

1 1 1 1 1 1 1 2 1 1 1 2 1 1 1 1 2 1 1 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3 2 2 3 2 3 3 3 3 2 2 2

0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 1 0 0 0 0 2 0 0 0 2 2 0 0 0 0 1 0 0 0 0 1 0 0 0 2 1 2 0 1 0 0 1 2 0 0

300 300 300

400

418 45


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page75

H112 H114 V 105

Contraintes particulières à certains bateaux BATEAU

H112

590 Der 747 A 35 BDH A 40 RC ARMAGNAC ancien ARMAGNAC MK2 B JET Der BAVARIA 30 cruiser BAVARIA 36(2002) BAVARIA 41 BELOUGA Der BELOUGA QR 660 BLUE DJINN

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

BOB SAIL RACER

!

BONGO 870 BONGO 870 BQ BRISE DE MER 31 PMat CAP CORSE CENTURION 40 S CENTURION 47 Gd mat CHALLENGER MICRO CHALLENGER MICRO 2000 CLUB 86 CORSAIRE DL DC 20 DEHLER 29 GTE DEHLER 33 cruising DEHLER 34 Q DEHLER 36 db Q DEHLER 37 Cruising DEHLER 39 Q DEHLER 44 SQ DINGO 650 DJANGO 6-7 DJANGO 770 BQ DJINN 7 DUFOUR 28 Q DUFOUR 30 classic DUFOUR 325 DUFOUR 365 DUFOUR 375 GL GTE DUFOUR 385 DUFOUR 405 GL GTE DUFOUR 425 Grand Large

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

soumis aux règles d'une association de classe rd GV (MGU=140) BDh 130 Bdh 138 Si 2ieme spi symétrique, malus 1 gr ISpi 1769 mât carbone. Bonus 0.5 si mat alu avec ou ss trimmer pour quille 140 avec ou ss trimmer bonus 0.5 gr pour mat rétreint malus = 1/2 gr bonus 1gr pour TE 140 (quille tandem) si gv 31 m2 lattée + 1/2 gr GV lattée 41.3m2 // bonus 1.5gr si PTE 170 2 couchettes installées minimum 3 couchettes installées minimum rond de GV 102(E2) 171 (E3) mat carbone inclus , soumis a jauge micro GV<11,43m²: malus 0 // Spi25m² malus 0,5 Bdh 150 p Spi Asy < 85 m2 Bdh 150 p Spi Asy < 85 m2 avant 1974 // Malus 1 pour TE 180 soumis aux règles d'une association de classe version lest court 200 bonus 1,0 gr version PTE 175 bonus 1 groupe GV<9,32 m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr GV<11,67m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr avec jupe chantier de 80cm : malus 1/2 groupe soumis aux règles d'une association de classe Autre foc possible sans malus GG595/LPG270 mat prévu avec rétreint pour TE 158: -0,5gr + 1/2 gr pour quille 198 et - 1 gr pour quille 148 si version avec appendices elliptiques malus 1/2g génois 150% LPG 585 autorisé avec malus de 1gr bonus 0,5 gr pour TE 150 pour E=550,tous malus de GV limités à 0.5 gr mat carbone,Bdh160,Un seul type de spi bonus 0.5 GV25m2 Spi Asy 75 m² sur Bdh240 orientable homologué "Mini de Série" GV 27m2, Bdh 230 Bdh 135 Bdh 60. Rond de chute 63% option jupe chantier de 65 cm ajouter 1/2 gr pour TE 120 bonus de 1 groupe Bdh85,SpiAsy<80m²-0.5gr si un seul type de spi Pour TE 155 bonus 1,5 gr SpiAsy<94m²avec Bdh75 - p/TE 170 -1gr Bdh 80 pour spi Asy 98m²/ bonus 0.5 pour TE 160 Bdh 70/ Bonus 1 gr pour TE 176 bonus 0.5 pour TE 175 pour lest court TE 175 bonus 1gr

75


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page76

Contraintes particulières à certains bateaux suite BATEAU

H112

DUFOUR 44 DUFOUR 45 Classic DUFOUR 45 perf DUFOUR 455 ELAN 310 ELAN 333 GTE ELAN 340 ELAN 40 Q ESTE 24 ETAP 21 i PTE ETAP 30i GTE ETAP 34 S EVASION 29 EXPRESS 600

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

EXPRESSION

!

FARR 30

!

FEELING 32 DI FEELING 32 Q FEELING 850 racing

! ! !

FIGARO BENETEAU 2

!

FIGARO ONE FIRST 18 Q FIRST 18 QR FIRST 30 JK FIRST 31.7 lac FIRST 32s5 Q FIRST 33.7 GTE FIRST 34.7 2007 FIRST 34.7 GTE FIRST 35 GTE FIRST 35(2)GTE FIRST 35.7 Q FIRST 36.7 GTE FIRST 36.7 PTE FIRST 38s5 Q FIRST 40 FIRST 40 Racing FIRST 40.7 GTE FIRST 40.7 PTE FIRST 405 S GTE FIRST 41s5 Q FIRST 45 crois FIRST 45 Reg FIRST 45f5 Q FIRST 47.7 (9/10) FIRST 47.7 (tête) FIRST 50 GTE FIRST CLASS 10

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

FIRST CLASS 7.5

!

FIRST CLASS Challenge

!

bonus 1.5 gr si lest fonte TE 176 bonus 1 gr pour TE 180 avec lest 4000 bonus 1 pour TE 195 (lest +230) spi Asy < 125 m2/ Bonus 0.5 gr pour TE 200 Bdh 98 Pour Q fonte -0.5 pour TE 190 bonus 1/2gr Bdh 60 p/spi asy bonus 1/2 gr pour quille fonte Bdh 130 pour spi Asy Bdh 30 bout dehors 30cm pour spi asy bonus 1 gr pour TE 145 et lest 1700 bonus 2gr pour version bi quille TE 110 Malus 1 gr pour version genois 640*324 soumis à réglementation de jauge microclass GV<10,70m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr GV36,4m2(MGM317 MGU 196)Spi89m2 SL>1360 SMW<780 soumis à règ monotypie ISAF/Mat carbone inclu Bdh 51 Bdh 51 début série avec lest fonte 170: bonus 1/2 gr soumis aux règles d'une association de classe équip inf à 450kg/pas de ballast/greemt carbone utilisation ballast interdite en équipage ex FIGARO BENETEAU GV<10.94m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr GV<10,94m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr GV à corne(80/134/195/292/376)- p/TE 150 - 1gr pour version lest court TE 145 bonus 1 gr bonus 1/2 gr pour quille fonte bulbe TE 170 bonus 1/2 gr pour quille fonte TE 190 Mât carb(ISP=I+60)Bdh137 pour Spi Asy>91m² Mât carbone + spi en tête + Bdh 137 pour Sp Asy version S (bastaques) : malus de 1/2 groupe. mat carb / Bonus 0,5 pour mat Alu bonus 1/2 gr si quille fonte TE 185 gréement monotoron 2 Bf possible sans malus. Coffres amovibles en standard gréement monotoron 2 Bf possible sans malus coffres amovibles en standard bonus 1/2 gr pour quille fonte bulbe TE 190 bonus TE 200 = 1gr / Spi Asy 106 m2 seul = 1gr gréement carbone inclu bonus: mat alu(3BF) =0.5, TE 200 = 1,0 Coffres amovibles en standard Coffres amovibles en standard lest plomb autorisé sans malus bonus 1/2 gr pour quille fonte bulbe TE 200 grem alu // TE 200 - 1gr grem carbone//mat alu -1/2gr// TE 240 - 1gr bonus 1/2 gr pour quille fonte bulbe TE 215 pour lest court TE 230 bonus 1 gr pour lest court TE 230 bonus 1 gr mat alu et gréement rod bonus 0,5gr si smg < 810 soumis aux règles d'une association de classe GV21.3m2(MGM233/chute1050)Bdh188+RèglesMonotypie malus limité à 0.5 gr pour spi/tangon FC SOLO

76


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page77

BATEAU

H112

FIRST CLASS Europe FUN GIBSEA 37/GIN-FIZZ ketch GIBSEA 43 GLOBE 530 GO NEPTUNE GOLDEN SHAMROCK GRAND SOLEIL 40 GRAND SOLEIL 45 GRAND SOLEIL 46 B GRAND SURPRISE 7/8 GRAND SURPRISE 9/10 GRAND SURPRISE OD H 22 H BOAT ISAF HANSE 312/315 HANSE 342

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

HANSE 370 E

!

HANSE 375 E

!

HANSE 400 E HARMONY 38 HELIUM 765 IMX 40 J 105 J 109 J 109 OD J 111 J 120 J 122 Grand Prix

! ! ! ! ! ! ! ! ! !

J 122 RACING

!

J 22 J 24

! !

J 80

!

J 92 J 92 S J 97 JOD 24 JOUET 920 MK1 DL JOUET 920 MK1 Q JPK 1010 JPK 110 JPK 960 KELT 5.50 Der KELT 5.50 Q KELT 6,20 Q

! ! ! ! ! ! ! ! ! !

KIBELL MICRO

!

LE MONSTRE 737 LOKKI std LONGTZE PREMIER

! ! !

!

malus 1gr pour gd spi 1210 x 872 sur tangon 500 soumis aux règles d'une association de classe artimon : P =840, E =250 SpiAsy amuré s/delphinière(incluse dans Long HT) GV 10,9m2(mgt<71mgu<123mgm<202 Bdh75 soumis à régle jauge micro/ pour Spi25m²:+0,5gr GV<12,00m²:malus 0 version SILVER (aménagée course) malus 1 gr pour TE 210 - 1 Gr version lest court 220 bonus 1 gr Spi asy 132 m²/TE 220 -0.5 gr/TE 195 -1gr GV32m2(MGU167MGM288) Bdh 140 pour spi Asy Bdh 140 pour spi Asy soumis aux règles d'une association de classe pas de Bdh ni de spi Asy Bdh 157 soumis à règle de monotype ISAF Bdh 40 p/gennaker<65m²/ Bonus 1 gr pour TE 140 Bdh50p/genak<85m²/spi asy seul -1 /Lpg<380 -1.5 Si LPG< 396 - 1 gr/ Si pas de spi sym - 0,5gr Bdh 30 Version polyester : bonus 0,5 si LPG<396 - 1 gr/ Si pas de spi sym - 0,5gr Bdh 30 / Version polyester : bonus 0,5 version polyester : bonus 0,5 pour foc autovireur de 36m² bonus 0.5 CVlattée41m²-Delphi30p/genn<59m²ou SpiAsy<86m² SF=486 Bdh 40 ou Tgn plat pont possible mat/bome/tangon en carbone prévus sans malus monotypie J105 FRA,mais avec malus si gennaker. Bdh168 Spi Asy95m2max Bdh167 Spi Asy120m2max=(SLU+SLE)*(SF+4*SMG)/12 Bdh167 Spi Asy111m2max=(SLU+SLE)*(SF+4*SMG)/12 Mat carbone Bdh 243 Spi asy en tête 130m² Règle de monotypie à respecter conforme a règle de classe monotype/ Bdh 215 spi asy maxi de 165 m2 Mât carbone/ Spi Asy max de 150 m² sur Bdh 185 Mât carbone/ Spi Asy max de 150 m² sur Bdh 185 Version croiseur mat Alu: -0.5 gr soumis à règle de monotype ISAF série ISAF: Nvoile = Ncoque soumis à règle de monotype ISAF série ISAF: Nvoile = Ncoque Bdh 190, Spimax 65m2 selon formule de classe, Handicapé en config monotype, sans génois permis bdh150 Bdh 168 Spi Asy: maxi 90 m², sur Bdh 150 gréement losange N° de série < 144 N° de série < 144 Bdh 30 mât carb / spi en tête Bdh 150 GV<11,18m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr GV<11,18m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr soumis aux règles d'une association de classe soumis à réglementation de jauge microclass GV<9,37m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr Voiles mini T:gd rd chu GV +2gr,Spi 990 630 +2gr version 4° cat avec aménagements,sinon +0,5 Bdh 255 MGL 260 MGM 220 MGU 190

77


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page78

Contraintes particulières à certains bateaux suite BATEAU

H112

MARAUDEUR

!

MELGES 24

!

MICRO prototype

!

MICROGEM

!

MICROSAIL Der

!

MICROSAIL Monotype Der

!

MICROSAIL Q

!

MUMM 36 MUSCADET DL MUSCADET Q NEPTUNE 550 NEPTUNE 625

! ! ! ! !

NITRO 80

!

OCEANIS 34 OCEANIS 37 GTE OCEANIS 40 GTE OCEANIS 423 PERF OPEN 570

! ! ! ! !

OPEN 650

!

OPEN 750

!

POGO 1050 GTE POGO 1250 POGO 40 CROISIERE POGO 650 POGO 650 (2) POGO 850 REQUIN RM 1050 BQ RM 900 croisiere RUSH royale TDF SANGRIA GTE SANGRIA NV PTE SANGRIA PTE SAXO 22 DI SEASCAPE 18 SHAMROCK 950 MK2 SORMIOU 28 SPEED FEET 18

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

SPEED FEET 18 GVC

!

SPRINT 108 (9/10) crois SPRINT 95 (7/8) crois SPRINTO Der SUN 2000 SUN 2500 DL SUN 2500 Q

! ! ! ! ! !

monotypie à respecter. Yc Bdh 90cm pour spi asy GV23,6m2 MGM270 MGU168 Bdh 140 + Règles monotype série ISAF Nvoile = Ncoque certif de jauge micro obligatoire en tt circonstce malus 1 pour spi de 25m² soumis a règle de jauge microclass GV<11,14m²: malus 0/Spi25m²:malus +0,5gr lest dans les fonds + dér légère (35 kg). GV<12,01m²: malus 0/Spi25m²:malus +0,5gr soumis a règle de jauge microclass GV<12,01m²: malus 0/Spi25m²:malus +0,5gr dérive lourde, bloquée en navigation GV<12,01m²: malus 0/Spi25m²:malus +0,5gr GV 41 m2 (MGM 326 MGU 191) soumis aux règles d'une association de classe soumis aux règles d'une association de classe soumis à règle jauge micro/pour Spi25m²:+0,5gr GV<12,00m²:malus 0 soumis aux règles d'une association de classe GV21m2(MGM 240 MGU 142)/si roof long bonus 1/2 gr soumis aux règles d'une association de classe TE 137 - 1 Gr // Spi Asy seul -0.5 gr Bdh 35 pour TE 155 - 1gr bonus 1 gr pour lest court TE 180 soumis a règle de classe monotype Bdh 145 pour spi asy, GV trapèze GV27m²(MGT130MGU222MGM319MGL352) MâtCarb.Bdh222 Mât tournant gremt losange GV36m2(145/225/324/401) Bdh285 orientable Dim voiles indicatives: voir reg de classe Prévu avec mat carbone et Bdh 192 GVcorne: HB183,MGT216,MGU292,MGM404,MGM480, mat carbone/Bdh 200 Bdh 200 GV = 24m2(MGM=294 MGU=192) GV24m2Bdh 240 orientable pour spi asy < 70m2 si pas spi sym : Spi asy de 81.4m2 avec Bdh 130 soumis aux règles d'une association de classe GV 43 m2 (MGM 368 MGU 244) GV avec grand rond de chute version Tour de France, avec lest fonte bonus de 1gr pour GV 690 264 NV = Q profilée + cadènes rentrées comme sur GTE Q non profilee, cadenes au liston MGT 70 MGU 130 MGM 210 mat carbone, GV corne 157, Bdh 133 à partir de 1991 mat carbone d'origine GV 14,6(MGU 161 MGM 218) SpiMax 36m² Bdh 168 Mat carbone de série GV 17m² mgm 225 mgu 177 corne 100 Bdh 186 Mat carbone de série Spi max: 42m²=OK pour modèle cabine avant allégée: malus 0,5 gr malus 1/2 gr si absence/vaigrages/tables/portes Corne 130 MGM 236 MGU 180 Bdh 120 Trapinterdit GV15m2(MGU<120 MGM<175) SpiAsy s/Bdh 60 cm Bdh 60 Bdh 60

78


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page79

BATEAU

H112

SUN DREAM Q SUN FAST 20 SUN FAST 26 GTE SUN FAST 31 GTE SUN FAST 3200 SUN FAST 41 standard SUN FAST 42 GTE SUN FAST 42 PTE SUN KISS Q SUN LEGENDE standard SUN ODYSSEY 24.1 Q SUN ODYSSEY 33 I SUN ODYSSEY 35 PTE SUN ODYSSEY 35 Q SUN ODYSSEY 36i PERF SUN ODYSSEY 37 SUN ODYSSEY 51 Q ail SUN RISE Q SUN SHINE 36 Q SUN SHINE regate (7/8) SUN SHINE regate (tete) SUN WAY 28 SUPER CALIN 650 SUPER CALIN 750 SUPER CHALLENGER MK3 B SURPRISE Q SUSPENS Q TIP TOP TORTAROLO 38 TRIDENT 80 GTE TRINIDAD sloop UFO 22 UFO 28 OD

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

ULTRA 55

!

WAARSHIP 10.10 X 3/4 TON X 35 X 362 Sport X 41 X 412 X 43 Std X 50

! ! ! ! ! ! ! !

pour coque 825 avec safran ext bonus 1/2 gr bout dehors 80 cm pour spi Asy GV22,4m2(MGM253MGU168)SpiAs s/BDh072 sans malus bonus 1/2 gr pour quille fonte Spi sym < 83,6m² : malus 0/chuteGV < 100/171/286 si q fonte TE 195 - 1 gr, si DL TE 150/251 - 2 gr bonus 1/2 gr pour quille fonte bonus 1/2 gr pour quille fonte version 47 ou jupe rajoutée : malus de 1/2 gr pour Q fonte(TE195) ou DL(125/218) bonus 1gr Bdh 110 Bonus 1 pour PTE 147 lest 1700 Depl 4845 Bdh 70 cm pour spi asy Bdh 70 cm pour spi asy si lest court TE 194 bonus 1/2gr pour version lest court TE 145 bonus 1gr En série:spi asymétrique de 150 m2 JupeChantier20cm pas de malus/60 cm malus 1/2gr pour jupe 30 cm : pas de malus p/quille fonte -1/2 gr p/mat rétreint malus 1 gr & p/quille fonte -1/2 gr pour coque 825 avec safran exterieur bonus 1/2 gr GV25m2(304/204)BD orient 250 Bdh 240 orientable pour quille plomb: malus de 1 groupe soumis aux règles d'une association de classe p/safran origine(Lsup45inf32,5 Hav112ar119)-1/2 gr GV25m²HB101 MGT170 MGU198 MGM252 BdH240 orientbl inclus jupe de 34cm variante bustle arbre hélice d'origine,bonus 0.5gr bustle prévu 88 x 20 x 6 si DL(TE130/254)-1gr si gréemment côtre=trinquette GV19m2(MGM240/MGU150) BDh 105 GV:28m2(MGU186/MGM301) soumis à réglementation de jauge microclass GV<10.75m²: malus 0//Spi25m²:malus +0,5gr jupe chantier de 30 cm = pas de malus si appendices non elliptiques bonus 0,5 gr soumis à règle de monotype ISAF sans entretoise de quille, TE205 bonus 0,5 gr mat carbone de série. Conforme a monotypie quille MK2 TE 210 pas de malus bonus 1gr si lest court TE 190 bonus -1.5 si lest court 170

79


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page80

H129 H114

Caractéristiques des Spis asymétriques BATEAU 747 A 27 Q A 35 BDH BAVARIA 38 BAVARIA 44 2001 BEPOX 990 BLUE DJINN BONGO 870 BONGO 870 BQ CHALLENGER HORIZON 2000 DAYDREAM 300 GTE DAYDREAM 300 PTE DEHLER 37 Cruising DINGO 650 DJANGO 6-7 DJANGO 770 BQ DJANGO 770 Q DJINN 7 DOD 24.5 DUFOUR 325 DUFOUR 365 DUFOUR 375 GL GTE DUFOUR 44 DUFOUR 455 DUFOUR 525 Grand large ELAN 310 ELAN 350 ESTE 24 ETAP 21 i PTE ETAP 30i GTE ETAP 34 S FEELING 32 DI FIRST 25 S Q FIRST 25 S QR FIRST 34.7 2007 FIRST 50 GTE FIRST 50 PTE FIRST CLASS 7.5 GIBSEA 43 GLOBE 530 GRAND SOLEIL 39 Std GRAND SOLEIL 46 B GRAND SURPRISE 7/8 GRAND SURPRISE 9/10 H 22 HANSE 312/315 HANSE 320/325 HANSE 342 HANSE 370 E HANSE 375 E HANSE 430E GTE

! ! !

AMG(cm) SPIASDEC(m2)

ALU(cm)

ALE(cm)

ASF(cm)

1161

916

670

607

1635 1410

1370 1260

830 750

760 680

1205 650

1205 640

762 505

572 280

1353 800 1120 1120 1295

1353 760 1008 1008 1180

850 600 540 540 725

730 400 540 540 675

1035 1268 1268 875 1100

810 1053 1053 710 920

722 630 630 590 635

543 598 598 490 599

73

! ! ! ! !

! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

130

85

75

63

80 94 98 1650

1500

940

845 125 165

1345 1563 1170 760 1030 1265 1380

1345 1563 980 700 950 1185 1180

795 942 690 370 585 654 670

740 874 644 296 520 555 610

115

44 44 91 2150 2150 1170 1533 680

1950 1950 990 1396 645

1015 1015 700 903 474

1015 1015 620 807 338

1360 1470 1055

1230 1255 870

850 780 638

775 730 655

62 20 130 132

65 75 85 1550 1550 2025

1450 1450 1625

80

820 820 880

790 790 930


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page81

BATEAU HARMONY 38 HARMONY 42 HELIUM 765 J 105 J 109 J 109 OD J 111 J 120 J 122 Grand Prix J 122 RACING J 70 J 80 J 92 J 92 S J 97 JPK 110 JPK 38 FC JPK 960 LASER SB3 LONGTZE PREMIER M 34 MALANGO 888 QR MALANGO 999 MARAUDEUR MELGES 24 NITRO 80 OCEANIS 34 OCEANIS 37 GTE OCEANIS 40 GTE OCEANIS 45 OPEN 570 OPEN 650 OPEN 750 OPIUM 39 POGO 1050 GTE POGO 1250 POGO 30 POGO 30 GVC POGO 650 (2) RM 1060 BQ RM 1060 Q SEASCAPE 18 SPEED FEET 18 SPEED FEET 18 GVC SPRINTO Der SPRINTO QR SUN 2000 SUN 2500 DL SUN 2500 Q SUN FAST 17 SUN FAST 20 SUN FAST 26 GTE SUN ODYSSEY 35 PTE SUN ODYSSEY 35 Q SUN ODYSSEY 39 I SUN ODYSSEY 39 I perf TIP TOP UFO 22 ULTRA 55 XP 33 crois XP 38

ALU(cm) ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

! ! ! !

ALE(cm)

ASF(cm)

AMG(cm) SPIASDEC(m2)

1635

1650 1700

1420

890

870

1990 1990 1080 1220 1408 1490 1544 1753 1744 1429 1060 1167 1665

1630 1630 880

960 960 570

970 970 556

1258 1200 1344 1397 1557 1283 870 967 1665

828 730 750 887 972 811 550 746 900

770 720 756 876 934 822 558 658 910

1562 623 1158 1158

1562 0 1108 1108

808 367 630 630

752 388 586 586

86 99 36 95 120 111 130 165 150 150 65

90

77 17

80 90 95 156 815 1010 1175 1700 1607 1653 1476 1476 1134 1603 1603 846

710 825 879 1500 1378 1653 1276 1296 1054 1403 1403 670

612 800 800 1015 1112 1193 841 841 750 999 999 540

506 600 615 825 892 1027 765 765 750 952 952 498

70

36 42 860 860 844 980 980 620 863 950 1340 1340

704 704 801 860 860 485 615 790 1274 1274

600 600 536 470 470 355 465 440 735 735

525 525 456 463 463 290 440 400 675 675 97 120 72

1075

910

600

605 20,7 92 117

81


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page82

H105-2016 H114

Coefficients à partir des groupes de rating Le rating individuel de chaque bateau est défini à partir de la valeur du rating figurant en table, et de la manière dont les bateaux ont été personnalisés par rapport à leurs caractéristiques standard et leurs options. Le groupe net de rating qui en résulte sur le contrat de jauge, permet de trouver les coefficients à appliquer au temps ou à la distance. OSIRIS : Allégeance de Référence

Temps sur distance

OSIRIS : Allégeance de Référence

Temps sur distance

Groupe de rating

Secondes par mille

Coefficient multipl.

Secondes par mille

Vitesse théorique du groupe

Groupe de rating

Secondes par mille

Coefficient multipl.

Secondes par mille

Vitesse théorique du groupe

0,0 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 3,5 4,0 4,5 5,0 5,5 6,0 6,5 7,0 7,5 8,0 8,5 9,0 9,5 10,0 10,5 11,0 11,5 12,0 12,5 13,0 13,5 14,0 14,5 15,0 15,5 16,0 16,5 17,0 17,5 18,0 18,5 19,0 19,5 20,0

973 965,5 958 950,5 943 935,5 928 920,5 913 905,5 898 890,5 883 875,5 868 860,5 853 845,5 838 830,5 823 815,5 808 803 798 793 788 783 778 773 768 763 758 753 748 743 738 733 728 723 718

0,6166 0,6214 0,6263 0,6312 0,6363 0,6414 0,6466 0,6518 0,6572 0,6626 0,6682 0,6738 0,6795 0,6853 0,6912 0,6973 0,7034 0,7096 0,7160 0,7225 0,7290 0,7357 0,7426 0,7472 0,7519 0,7566 0,7614 0,7663 0,7712 0,7762 0,7813 0,7864 0,7916 0,7968 0,8021 0,8075 0,8130 0,8186 0,8242 0,8299 0,8357

290 283 275 268 260 253 245 238 230 223 215 208 200 193 185 178 170 163 155 148 140 133 125 120 115 110 105 100 95 90 85 80 75 70 65 60 55 50 45 40 35

3,70 3,73 3,76 3,79 3,82 3,85 3,88 3,91 3,94 3,98 4,01 4,04 4,08 4,11 4,15 4,18 4,22 4,26 4,30 4,33 4,37 4,41 4,46 4,48 4,51 4,54 4,57 4,60 4,63 4,66 4,69 4,72 4,75 4,78 4,81 4,85 4,88 4,91 4,95 4,98 5,01

20,5 21,0 21,5 22,0 22,5 23,0 23,5 24,0 24,5 25,0 25,5 26,0 26,5 27,0 27,5 28,0 28,5 29,0 29,5 30,0 30,5 31,0 31,5 32,0 32,5 33,0 33,5 34,0 34,5 35,0 35,5 36,0 36,5 37,0 37,5 38,0 38,5 39,0 39,5 40,0

713 708 703 698 693 688 683 678 673 668 663 658 653 648 643 638 633 628 623 618 614 610 606 602 598 594 590 586 582 578 574 570 566 562 558 554 550 546 542 538

0,8415 0,8475 0,8535 0,8596 0,8658 0,8721 0,8785 0,8850 0,8915 0,8982 0,9050 0,9119 0,9188 0,9259 0,9331 0,9404 0,9479 0,9554 0,9631 0,9709 0,9772 0,9836 0,9901 0,9967 1,0033 1,0101 1,0169 1,0239 1,0309 1,0381 1,0453 1,0526 1,0601 1,0676 1,0753 1,0830 1,0909 1,0989 1,1070 1,1152

30 25 20 15 10 5 0 -5 -10 -15 -20 -25 -30 -35 -40 -45 -50 -55 -60 -65 -69 -73 -77 -81 -85 -89 -93 -97 -101 -106 -109 -113 -117 -121 -125 -129 -133 -137 -141 -145

5,05 5,08 5,12 5,16 5,19 5,23 5,27 5,31 5,35 5,39 5,43 5,47 5,51 5,56 5,60 5,64 5,69 5,73 5,78 5,83 5,86 5,90 5,94 5,98 6,02 6,06 6,10 6,14 6,19 6,23 6,27 6,32 6,36 6,41 6,45 6,50 6,55 6,59 6,64 6,69

Bonus : voir article 12.2

Malus : voir article 12.3

Des coefficients existent jusqu’à 60, dans le logiciel de classements. Ils sont aussi consultables sur le site http://osiris.ffvoile.fr

82


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page83

UTILISATION DE LA TABLE DES COEFFICIENTS

Le CVL En utilisant le CVL – (coefficient de vent léger de chaque bateau) - on améliore sensiblement les méthodes à un seul coefficient d’usage général, en donnant aux faibles vitesses , des corrections de rating, individualisées par modèle, qui dépendent de la vitesse de course.

Deux systèmes pour effectuer les calculs sont possibles : compenser selon le temps passé, ou compenser selon la distance parcourue sur le fond. Ces deux manières donnent des classements sensiblement équivalents pour des courses disputées à des vitesses normales.

Le CVL tient compte de la vitesse de la course pour activer progressivement des bonus appliqués aux temps réels, avant de calculer ensuite les temps compensés par une des deux méthodes ci-dessus. Ainsi, on met en œuvre ce « complément de rating » inscrit en table. Les logiciels de classement utilisent le CVL de la manière suivante :

Le temps sur temps est bien adapté aux courses rapides. Le temps sur distance est mieux adapté aux courses lentes.

Système temps sur temps 1° Calcul du bonus de vitesse lente applicable à chaque bateau :

On multiplie simplement le temps réel par le coefficient multiplicateur pour avoir le temps compensé.

bonus : b = CVL x (2 - ( 683+SM ) x V / 1800) où V est la vitesse réelle du bateau en nœuds, et SM le nombre de secondes par milles de son groupe HN.

Repère secondes par heure : ceci permet à un bateau, d'un groupe donné, de connaître le nombre de secondes de temps réel qui doit le séparer, après une heure de course, d'un bateau du groupe immédiatement inférieur pour lui rester égal en temps compensé. Les nombres ne sont que des repères et ne servent pas au calcul du temps compensé.

bonus est d’autant plus important que la vitesse est faible. bonus est d’autant plus faible que l’on se rapproche de la vitesse normale. si bonus devient négatif, c’est que la vitesse a été assez soutenue. Il reste à 0 et ne s’applique pas.

Système temps sur distance 2° Calcul du temps corrigé par le bonus. Le temps corrigé du bateau est T = Temps réel x (1 - b/100)

Le coefficient en secondes par mille est à multiplier par la distance (en milles) pour obtenir le nombre de secondes à soustraire du temps réel et avoir le temps compensé. Il est possible d'utiliser ce système pour échelonner les départs et courir en temps réel ensuite (voir document H 116).

3° Calcul du temps compensé. En partant du temps corrigé et non du temps réel, on met en œuvre une des deux méthodes ci dessus : rating d’après le temps ou rating d’après la distance. On dira alors que le CVL a été mis en œuvre.

83


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page84

En dix questions, dix réponses... Le CVL Le CVL ça veut dire quoi, ça sert à quoi ?

Ne faudrait-il pas aussi un coefficient aux vitesses rapides

C'est le deuxième chiffre du rating : le coefficient de vent léger. Ces coefficients figurent dans les tables de rating, à côté du groupe de chaque bateau. Ils traduisent la manière de ralentir des bateaux quand le petit temps s'établit : Certains ralentissent de 3% pendant que d'autres ne ralentissent que de 1%. Un rating à un chiffre (TMF ou SM) ne peut pas tenir compte de cette réalité.

C'est difficile à mettre en œuvre ? Non, il suffit d'utiliser pour les classements un logiciel qui le prévoit, (le logiciel diffusé par la FF Voile le fait très bien) et de lui entrer la distance de la course. Aucune interprétation humaine n'est nécessaire. On peut l'appliquer en temps sur temps ou en temps sur distance.

Comment en est apparu le besoin ? D'où en vient la nécessité ?

Le problème à résoudre n'est pas symétrique, et il faut se garder d'extrapoler la méthode. Il y a 65% de courses disputées aux vitesses standard où les ratings sont équilibrés, 20% sont dans la fourchette lente où le CVL rééquilibre les chances. Et seulement 15% sont disputées à des vitesses sensiblement plus élevées. Aux vitesses faibles, de 50% inférieures à la moyenne par exemple -, les parcours peuvent, rester équilibrés (près portant) en offrant différentes allures. Par contre, si à l’arrivée on enregistre une vitesse supérieure de 50% à la moyenne (7,5 nœuds pour un groupe 20 par exemple), c'est qu'il y a eu beaucoup de vent portant. Pour « bien compenser » pareille situation, de simples correctifs de type CVL ne sont plus suffisants : il faudrait un jeu totalement différent de coefficients rendant compte principalement des aptitudes au portant, avec faculté de planning incluse ! Pratiquement, ceci est trop difficile à mettre en œuvre de manière juste et simple pour seulement 15% de cas. Mieux vaut utiliser, tant que possible, des parcours équilibrés.

Un exemple pratique ?

Le coefficient exprimé par les chiffres du rating compense surtout les possibilités des bateaux dans le temps « médium ». Dans le petit temps, les hiérarchies de potentiel peuvent s'inverser sensiblement. Certains modèles ont à ces moments seulement une perte de potentiel qu'il ne serait pas opportun de compenser par un coefficient en permanence moins élevé. Seul un système à deux chiffres permet de rendre compte plus justement de la façon dont le potentiel des bateaux s'amenuise quand le vent faiblit. Cette faculté n'est pas offerte par les jauges moins élaborées.

84

Le CVL, qui est un pourcentage, ne joue pas aux vitesses habituelles. Il agit progressivement pour donner du bonus quand la course ralentit. Nul ou imperceptible aux vitesses moyennes habituelles, le bonus s'accroît, jusqu'à donner la valeur exprimée par le coefficient CVL, quand on va deux fois moins vite que prévu. Exemple : Vous êtes en groupe 21. Vous surveillez un autre bateau en groupe 20, derrière vous (10 s par mille). Vous êtes donc en moyenne plus rapide que lui. Mais dans le petit temps, si le potentiel de votre concurrent s'érode moins que le vôtre, il a tendance à vous rattraper. De ce fait il aura un CVL plus bas que le vôtre (par exemple 3% pour vous, 2% pour lui : c'est 1% d'écart pour mieux lui tenir tête).


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page85

Dix milles en deux heures : cinq nœuds. Normal. Vous le relevez à 100 secondes derrière vous, vous vous dites que vous êtes égaux en temps compensé. (écarts de 50s à l'heure. ou de 10s par mille, c'est pareil… la vitesse est standard). Le CVL n’agit pas à cette vitesse. Mais si vous faites les mêmes dix milles en quatre heures…, vous avez navigué deux fois moins vite que la normale. Et le comportement des bateaux a changé de façon différente. Sans application du CVL, il suffit toujours que votre concurrent passe à moins de 100 secondes derrière vous, pour qu'il vous batte. En tenant compte du CVL, vous bénéficiez - à cette vitesse - de 1% de bonus sur lui pour compenser votre rating petit temps : 144 secondes (14400 x 1%). L'écart de 100 secondes change de sens. A cette faible vitesse vous pouvez maintenant être jusqu'à 44 secondes derrière lui sans être battu : les moins bonnes aptitudes de votre bateau dans la « pétole » ont été automatiquement prises en compte.

Comment se passe le calcul pratiquement ? Le coefficient secondes par mille de chaque bateau permet de retrouver sa vitesse moyenne standard. Le programme informatique compare celle ci à la vitesse du jour, en déduit la part de CVL à appliquer pour chacun, et les bonus éventuels. Puis il établit les temps compensés comme d'habitude.

Mais qu'en pense l'autre concurrent ? Evidemment, il trouve la besogne dans ces conditions, plus difficile qu'avant. Mais si on regarde une flotte, à part le plus petit des CVL, chacun trouve dans le petit temps des adversaires plus faciles et d'autres plus difficiles. Une seule chose est certaine. Dans le petit temps les écarts seront plus serrés et les places mieux disputées. Mais finalement c'est toujours le talent qui paye... car les chiffres ne compensent pas les erreurs !

Comment sont établis les coefficients ? quelle est leur répartition ? Il ne s'agit pas d'une jauge devant évaluer une vitesse potentielle, mais d'un simple correctif à donner à la vitesse moyenne déjà connue par la jauge. Dès lors les données sont beaucoup plus simples : moins on est toilé et plus on a de surface mouillée, plus on ralentira dans le petit temps. Les CVL calculés vont pratiquement de 0 à 5%. La moitié des bateaux possède des dispositions bien équilibrées, situées entre 3 et 3,5%. Un quart est au-dessus, un quart est au-dessous.

Pourquoi cette formule reste une option pour les organisateurs ?

C'est pareil en temps sur temps ? Oui : avec la formule conventionnelle, vous devez être à près de 200 secondes devant votre concurrent si vous mettez quatre heures pour faire dix milles. L'écart est doublé par rapport au temps sur distance, car une des spécificités du « temps sur temps » dans le petit temps, est de distordre toujours les écarts au profit des ratings les plus faibles (c’est bien connu, à l'ancre, les plus petits avancent en temps compensé). Mais là n'est pas la question, c'est une spécificité du temps sur temps indépendante de notre propos. Quand on applique le CVL avec l'exemple ci dessus, ce n'est plus 200 s d'avance que vous devez avoir. Comme vous avez toujours 144 secondes de bonus, il vous suffit de garder 56 secondes d'avance pour contrôler votre adversaire.

La solution Osiris propose des menus « à la carte » pour tenir compte de la grande disparité des pratiquants et plans d'eau (classes, T/T, T/D, etc...). Même si elle recommande certains menus « types ». Par exemple on peut toujours trouver des cas particuliers : si un courant prévisible doit ralentir fortement la vitesse sur le fond, les performances enregistrées peuvent être lentes alors que les aptitudes des bateaux n'y sont pour rien. C'est au talent des organisateurs de s'exercer, en fonction des circonstances, pour choisir dans la palette proposée, la meilleure solution. A ne pas perdre de vue : la correction agit automatiquement et progressivement : elle ne joue pas aux vitesses normales. Un comité qui la prévoit ne fait qu'assurer « un plus » avec des classements mieux équilibrés en cas de petit temps.

85


Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page86

La saison 2015 de la Classe Micro Les Micro, voiliers transportables de 5.50m, naviguent et régatent sur les plans d’eaux intérieurs et maritimes depuis 1977, année de création de la Classe. La saison qui se termine a été encore une fois riche en événements régionaux, nationaux et internationaux. La participation sur les dix étapes courues du Tour de France Micro a progressée, avec un record de 34 Micro à Vassivière qui depuis une dizaine d’année a développé une très belle flotte équilibrée entre Micro Régate, Croiseur et Origine. Citons également le bon niveau d’activité des flottes de Lyon, Nantes, Annecy, Hourtin et Léran. Le Championnat de France Croiseurs Léger, très bien accueilli et organisé par le CNVA /Aix les Bains, a rassemblé 29 Micros qui se sont fait remarquer sur les podiums. En classe Osiris A et B, les trois premiers sont des Micro Croiseur et Régate. En classe Osiris R1, les deux premiers sont des Micro Proto. Du 7 au 14 Août, la Société des Régates de Brest a accueilli 63 Micros venant de 11 Nations pour le Championnat du Monde Micro. 5 jours de régates dans de bonnes conditions de vent sur de beaux parcours. Les équipages Français (pas moins de 43 Micro), se sont battus pour conquérir le titre, qui pour la seconde année consécutive a été décerné à un équipage Polonais. Le premier équipage français est 5éme, Fabien Toureaux. Citons aussi les très belles performances de Jean-Jacques Velfringer, 7éme et premier Micro Croiseur ; ainsi que Laurent Meunier 12éme et premier Micro Régate. Au classement Osiris plan d’eau Intérieur, c’est encore un Micro Proto, celui de Robert Humbert qui est premier. Naviguer et courir en Micro c’est : Régater entre Micro en temps réel et régater en Osiris avec tous les autres bateaux. Les sensations d’un dériveur et pratiquer la compétition en Habitable. Un budget réduit, partagé à trois. Retrouver une ambiance de rassemblement sportive, sympathique et chaleureuse sur les régates du Tour de France Micro, chacune sur deux jours, et à la soirée des équipages. La saison 2016 avec 12 étapes dont un Championnat de France Croiseurs Léger sur le Lac de Cazaux pendant le week-end de l’ascension, vous attend nombreux, préparez vos bateaux ! Si vous souhaitez nous rejoindre, trouver un Micro ou simplement plus d’informations, le site de MicroClass France vous renseignera : www.microclass.fr ou le site de la MicroClass Internationale : www.micro-class.org Jean Louis Hayes Responsable National MicroClass France

http://www.microclass.fr https://www.facebook.com/groups/microclass/ http://micro-class.org/

86


FR AN CE

Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:11 Page87

MICRO CLASS

place

4080 5000 34728 41708 4998 35465 4003 29456 1930 3999 38940 38294 14333 39629 13685 1488 34731 34729 39101 39250 17753 36599 12941 37707 14352 673 21560 25759 17530 39218 21947

175 bateaux classés

Micro

extrait du Classement National OSIRIS 2015 pour la classe micro

Nom bateau

Type bateau

Skipper

Points

LIBERTE II MOUTONNE NATHLO GO-FAST PIRATE MICROBE GRAOUILLY PETIT MIMI IL FURIOSO CRIJOSAN AD HOC II PLATYPUS PAILLE EN QUEUE ZELOF CAPPUCCINO GALOPIN BEN D'OUTO L'ALBATROS ALHYANGE ACCOUSTIQUE Pirate three TI PACHA HARLUARD PESK AOUR ZABA BIMBO POISSON D'AVRIL ZOBI LA MOUCHE PLUME TOUPIDECK L'IGUACU HURLE VENT

MICRO prototype NEPTUNE 550 EDEL 2 FLYER 5500 NEPTUNE 550 NEPTUNE 550 NEPTUNE 550 JOUET 550 QR NEPTUNE 550 NEPTUNE 550 FIRST 18 Q FLYER 5500 NEPTUNE 550 FLYER 5500 MICRO prototype NEPTUNE 550 JOUET 550 S EDEL 2 MICRO PROTO CHALLENGER MICRO NEPTUNE 550 MICROSAIL Q CORSAIRE DL FLYER 5500 EDEL 2 CHALLENGER MICRO NEPTUNE 550 MICROSAIL Q MICRO prototype FLYER 5500 MICRO PROTO

ROBERT HUMBERT JACQUES POTTIER MARC KLEMENT LAURENT MEUNIER JEAN JACQUES VEROUL PIERRE MOLLON VINCENT MANN REGIS MILLAS JONATHAN COMMISSAIRE JEAN LOUIS MATTEI MARCEL LAFAYE PHILIPPE BENABEN EUGENE NOVAK JEAN LOUIS MENORET YANN PLATHIER DIDIER DESRAY MICHEL RICHARD CHRISTIAN PICAT NICOLAS PIERROT PHILIPPE GREFFEUILLE NICOLAS DUTARDE XAVIER MOULIN HERVE BOUTIN JEAN JACQUES VELFRINGER CHRISTOPHE PLATHIER YVES GRIVEL PIERRE ROQUES DIDIER MATHIEU FABIEN BADAL LAURENT ASSIE FABIEN TOUREAUX

1148,2 1000,6 996,2 913,7 887,6 860,6 853,0 786,0 700,0 694,5 677,9 672,2 642,5 625,3 614,5 606,7 595,9 536,1 527,0 508,0 502,4 491,0 486,4 482,4 430,5 430,2 423,0 417,1 407,0 402,0 395,0

© Nautimages

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

voile FRA…

Classement

87


01

02

03

04

05 (22 et 35)

05 (29)

05 (56)

01

02

03

04

05

05

05

88

Reg,

Reg,

Reg,

Reg,

Reg,

08

08 adj

09 (33)

09 (40 et 64)

07

07

07

07

08

08

09

09

NAT

Reg,

Reg,

Reg,

Reg,

09

09

09

09

09

Reg,

Reg

Reg,

Reg,

07

NAT

07

Reg,

Reg,

05

07

Reg,

05

Reg,

Reg,

05

07

Reg,

05

NAT

Reg,

07

Reg,

05

Reg,

NAT

NAT

NAT

NAT

Reg,

05

07

NAT

00

00

Reg,

Mesureur

Ligue Délégué ligue/Dépt

SUBHI

SATURNY

ROMERO

DAURIS

SOMBARDIER

HONTANX

TRESSOL

MAURIN

POLVERELLI

PERROUIN

MARTIN

MABO

DELHOMENIE

COUSIN

CORDIER

CHATELAIS

BUJEAUD

VIAUD

TRANVOUEZ

NOËL

MARTIN

LE FORMAL

JAOUEN

COLLET

FRASQUET

THOMAS

SERRE

LEROUX

GOURVES

WIDEHEM

PICQUE

PILLONS

Nom

BRUNO

PHILIPPE

PIERRE

GILBERT

GERARD

ROBERT

Philippe

PATRICK

DANIELLE

MICHEL

JEAN PAUL

GUY

ELIANE

PHILIPPE

ALEX

YVES

ALAIN

MAURICE

ERIC

MARC

GILLES

MARC

JEAN-LOUIS

ERIC

PATRICK

DANIEL

DOMINIQUE

JEAN CLAUDE

MICHEL

ANDRE

ETIENNE

DANIEL

Prénom

32, ROUTE DE BOUTOX

CHATEAU TAYAC - ST SEURIN DE BOURG

LE PRE DES GRILLONS - 20 RUE VICTOR SCHOELCHER

1, AVENUE DE LA PLAGE - LA HUME

2, RUE DES LAURIERS

3, AV MAURICE RAVEL - ST MEDARD

36, ROUTE DES GUNES

22, LE VERGER DE LA RAGOTTERIE

3, RUE DE VENDEE

57, RUE DE LA CHENELIERE

5, RUE DU BON ACCUEIL

101, RUE DU VERIDET

6, BD EUGENE ORIEUX

12, RUE DU CALVAIRE

21, AVENUE CAVALIN

22, RUE DES MULON - 10,RUE HAXO

10, RUE GUILBAUD

373, ROUTE DE CHAMPEAUX

10, RUE COSMAO DUMANOIR

TECHNIQUE VOILE, PORT DES BAS SABLONS

8, RUE DU HAUT BOIS, LA GRAND VILLE-HILLION

88, RUE RICHELIEU

15,RUE JOSEPH CREACH

9, RUE DE PESKETER

14, RUE EDOUDARD MANET

2, ALLEE DES MIMOSAS

54, AVENUE JEAN JAURES

29, RUE DES PEUPLIERS

9, IMPASSE DES CORNEILLES

MAISON DES PLAISANCIERS

1, RUE ALEXANDRE DUMAS

19, AVE DU PLATEAU

Adresse

33830 BELIN BELIET

33710 BOURG SUR GIRONDE

33320 LE TAILLAN MEDOC

33470 GUJAN MESTRAS

24100 BERGERAC

40000 MONT DE MARSAN

33250 CISSAC

17220 ST VIVIEN

17000 LA ROCHELLE

85800 ST GILLES CROIX DE VIE

85800 LE FENOUILLER

44420 PIRIAC SUR MER

44000 NANTES

85470 BRETIGNOLLES SUR MER

44500 LA BAULE

85100 LES SABLES D'OLONNE

17000 LA ROCHELLE

44119 TREILLIERES

29200 BREST

35400 SAINT MALO

22120 HILLION

22200 BREST

29280 PLOUZANE

56260 LARMOR PLAGE

56260 LARMOR PLAGE

29280 PLOUZANE

75019 PARIS

92100 BOULOGNE BILLANCOURT

76930 OCTEVILLE SUR MER

80230 SAINT VALERY SUR SOMME

59820 GRAVELINES

78990 ELANCOURT

CP / Ville

olivier.subhi@laposte.net

philippe@chateau-tayac.fr

pierom33@free.fr

dauris.gilbert@neuf.fr

gsombardier@wanadoo.fr

robert.hontanx@wanadoo.fr

chateaudosmond@wanadoo.fr

p.v.maurin@wanadoo.fr

daniellepolverelli@gmail.com

michel.perrouin@wanadoo.fr

martinjeanpaul85@gmail.com

guy.mabo@orange.fr

elliane.delhomenenie@club-internet.fr

philcouz@free.fr

alex-cordier@orange.fr

y.chatelais@gmail.com

alain.bujeaud@wanadoo.fr

maurice.viaud@free.fr

eric.tranvouez@wanadoo.fr

info@marcnoelvoiles.fr

gietmartin22@yahoo.fr

marcolf@hotmail.com

jl.jaouen@free.fr

annieericcollet@orange.fr

p.frasquet@free.fr

d.jthomas@laposte.net

dominique.serre@wanadoo.fr

jcleroux@club-internet.fr

michel.gourves@wanadoo.fr

snval@wanadoo.fr

etienne.picque@free.fr

dpillons@aol.com

Email

Tél mobile

06 86 80 42 84

06 03 67 94 73

06 23 82 33 90

06 60 27 34 92

06 89 92 92 25

06 16 51 65 07

06 63 22 37 09

06 21 93 34 69

06 82 27 52 98

06 09 34 66 39

06 22 43 79 94

06 81 73 18 82

06 81 65 50 27

06 50 47 99 96

06 83 19 21 19

06 81 53 75 53

05 56 21 97 89

06 08 52 87 36

05 57 68 27 08 06 70 35 29 38

05 56 57 76 84 06 26 78 13 21

05 56 66 21 96

05 53 22 86 42 06 76 72 50 04

05 58 75 32 33 06 70 41 44 93

05 56 59 59 17

05 46 56 13 17

02 51 55 10 65

02 51 55 89 33

02 40 23 51 31

02 51 86 27 08

02 44 60 41 08

02 40 24 59 35 06 12 42 27 67

02 51 23 66 63

05 46 67 85 25 06 75 03 67 84

02 40 94 66 03 06 61 98 66 03

02 98 44 05 45

02 99 82 17 30

02 96 32 20 74 06 80 47 21 05

02 98 49 75 91

02 97 33 72 04 06 64 80 94 49

02 97 33 69 86 06 17 32 63 08

02 98 05 94 12

01 42 03 04 84

01 46 09 07 69

02 35 44 43 51

03 22 60 24 89 06 85 35 45 85

03 28 65 22 96 06 74 06 31 11

01 30 50 19 17

Tél personnel

Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 23/11/2015 15:35 Page88

Délégués régionaux et mesureurs agréés


112 (83)

112

89

17

18

17

18

GUERIN

sta.

Reg,

22

21

22

MATTEI

DUFOUR

HORGNIES

Reg,

Reg,

21

21

PIRONOM

GONDOUIN

BAUSMAYER

FRANCK

COUR

HOFFART

DINE

SAPANEL

POILLEUX

PAPIN

HOLUBOWICZ

SILVE

RINGENBACH

PETIT

MENIL

GUILLIER

GOGET

GASTALDI

TEXIER

ROHART

20

Reg,

Reg,

Reg,

Reg,

NAT

20

19

20

19

20

18

Reg,

Reg,

sta.

16

sta.

112

16

sta.

112

112

sta.

112

Reg,

112

Reg,

Reg,

112

112

Reg,

112

Reg,

Reg,

112

112

Reg,

112

NAT

Reg,

112 (13)

112

GENIAUX

GELY

Reg,

NAT

112 (06)

10

112

FABRE

NAUDIN

GREGORI

PORTA

HAMELIN

GARCIA

Nom

NAT

Reg,

10 (11 66)

10

10

sta.

NAT

10 (30 34)

sta.

09

10

sta.

09

09

Mesureur

Ligue Délégué ligue/Dépt

6, RUE DE LA BRUCHE

19, RUE DES VIGNES

409, ALLEE DE LA ROSERAIE

64, IMPASSE DE L'ISLETTE

LE CORDOUAN, 12, AVENUE FRAGONARD

27, RUE DES ACACIAS

167, RUE ABBE DE L'EPEE

LA BERGERIE - 484 BD DE L'ASPE

LA FRENAIE - C27

11, AVENUE DE LA REPUBLIQUE - RES GERMAIN

4, RUE DES SARRASINS

34, RUE ANDRE THEURIET

259, CHEMIN DE MACANY - VILLA 3

59, RUE ROMULUS - LE MOURILLON

2, LES AMARYLLIS

138 bis, AVENUE DE NICE

62 AVENUE JEAN MOULIN, LE CARRE D'HORT

90, AVENUE GUYNEMER

RESIDENCE LE SAGITTAIRE BAT. B 10, AVENUE DE LA JETEE

RESIDENCE LE MAIL DES ABBES - 304 RUE MAX MOUSSERON

13, AVENUE DE COMMERES

AIRE ONA - VIELLE ROUTE DE ST PEE

11, ALLEE FER A CHEVAL

Adresse

JEAN-LOUIS

BERNARD

CLAUDE

ALEXANDRE

CLAUDE

PATRICK

BERNARD

JEAN MARC

8 RUE DES EPIS, MONTCALM

13, RUE GEROGES BERNANOS

5 RUE DES 4 VENTS

306, RUE RENE LACOSTE

4, AVENUE DE L'UNION

18, RUE CAMILLE DESMOULINS

34, RUE DU JUMERET

20, RUE ROGER CADEL

JEAN FRANCOIS 14, RUE ANDRE THEURIET

MONIQUE

CHRISTIANE

DIDIER

MICHELE

MICHEL

ANDRE

HELENE

PIERRE

JACQUES

SYLVAIN

JOEL

Jean

JEAN-JACQUES

JACQUES

PHILIPPE

DOMINIQUE

PIERRE

BRIGITTE

HUGUES

CHRISTIAN

PHILIPPE

JOHANN

JEAN-PAUL

Prénom

87270 CHAPTELAT

36180 PELLEVOISIN

28170 PUISEUX

78370 PLAISIR

91260 JUVISY SUR ORGE

95600 EAUBONNE

51300 LES RIVIERES HENRUEL

57600 FORBACH

57000 METZ

67120 ERNOLSHEIM-S/BRUCHE

89240 CHEVANES

06250 MOUGINS

06210 LA NAPOULE

06400 CANNES

83210 LA FARLEDE

13505 MARSEILLE

83700 SAINT RAPHAEL

83310 COGOLIN

13140 MIRAMAS

83120 SAINTE MAXIME

06100 NICE

83400 HYERES

83000 TOULON

13270 FOS SUR MER

06800 CAGNES SUR MER

34500 BEZIERS

66100 PERPIGNAN

34300 LE CAP D'AGDE

34000 MONTPELLIER

64100 BAYONNE

64500 ST JEAN DE LUZ

64200 BIARRITZ

CP / Ville

mattei.jean-louis@wanadoo.fr

bernardguerin500@orange.fr

dfrclaude@neuf.fr

alexandre.horgnies@numericable.fr

claude@pironom.com

patrick.gondouin@gmail.com

b.bausmayer@orange.fr

jm.franck@voila,fr

jf.cour@orange.fr

monique.hoffart@wanadoo.fr

presidente@voile_cnb89,org

didier.sapanel@wanadoo.fr

michelanapoule@wanadoo.fr

papin.ravel@wanadoo.fr

a.holubowicz@orange;fr

helene.silve@orange.fr

ringenbachpierre@yahoo.fr

snsttropez@aol.com

sylvain-menil@sfr.fr

albatros-45@hotmail.fr

jeagoget@numericable.fr

jean-jacques.gastaldi@wanadoo.fr

jtexier83@gmail.com

philippe.rohart@cfosvoile.org

dominique.geniaux@wanadoo.fr

pierre.gely@wanadoo.fr

bri.fabre1@gmail.com

hugues.naudin@wanadoo.fr

ch.gregori@free.fr

pit.porta@gmail.com

jean-paulgarcia@sfr.fr

Email

06 60 16 12 97

06 59 76 42 61

06 31 54 61 37

06 17 09 36 97

06 11 08 21 78

06 60 28 08 97

06 65 12 81 79

Tél mobile

06 07 34 32 28

06 83 32 16 32

06 88 06 61 08

06 83 95 71 74

06 64 72 61 79

06 83 97 94 32

06 10 04 81 02

06 08 27 54 58

06 26 76 38 83

05 55 39 45 52 06 46 24 07 31

02 54 39 02 94 06 14 70 51 83

02 37 38 40 40 06 85 81 87 05

01 69 21 88 30

01 78 67 41 71

03 26 72 36 96 06 27 23 04 85

03 87 87 75 88 06 08 75 15 64

03 87 63 21 59

03 88 96 59 38 06 08 99 90 46

04 92 92 85 61

04 93 93 03 98 06 76 41 13 47

09 94 33 04 91

04 91 58 20 12

04 94 44 22 30 06 17 83 50 78

04 94 97 30 54

04 90 59 77 23 06 18 01 89 59

04 89 92 56 99

04 94 57 91 15

04 94 42 38 65 06 09 51 45 16

04 42 05 26 04

04 68 67 25 55

167303942

09 51 13 32 07

05 59 51 21 03

Tél personnel

Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:12 Page89

Délégués régionaux et mesureurs agréés


29

32

33

29

32

33

Reg,

Reg,

Reg,

Reg,

Reg,

sta.

33

33

33

33

33

90

National

Vendée - Charente

5

Bernard

LE GARREC

PAZO

Fernando

Luis

Peter

Bernard

Philippe

Jean-Michel

DANIEL

Jean-Louis

Eric

Bruno

Frédéric

Gervais

Gilles

Marc

Dominique

CHRETIEN

BLOUIN

TOURON

Vendée - Charente

5

Galice

Vendée - Charente

5

BENOIT

Galice

Vendée - Charente

5

THOMAS

ESP

Finistère Sud

3

JAOUEN

ESP

Finistère Sud

3

TRANVOUEZ

COSTALAS

Finistère Sud

3

LE BRETON

GBR Cornouaille and Devon

Finistère Sud

3

COURTOIS

LECLERC

Finistère Sud

3

Côtes d'Armor et Finistère Nord

2

NOËL

SERRE

JEAN

SERVIGNAT

MARTIN

Saint- Malo

LOIC

YVES

JEAN MICHEL

GILLES

MARYVONNE

MARC

JACQUES

PASCAL

J-BERNARD

CLAUDE

ANTOINE

GILBERT

Prénom

DURON

TROULLIER

TERCIER

GUERITTE

DEJEAMMES

BROQUAIRE

POTTIER

DURAND

GIRARD

VATRAN

FLEURY

MAURY

Nom

1 et 2 Ille et Vilaine et Côtes d'Armor

1

FRA

Liste des Mesureurs officiels JCH

Reg,

33

33

Reg,

Reg,

Reg,

Reg,

26

26

NAT

Reg,

24

Mesureur

24

24

Ligue Délégué ligue/Dépt

33 rue de la Caillaude

5 rue de l'orée du bois

53 AVENUE DE B SOURCE

7, RUE DU CANTON

2, ALLEE DES MIMOSAS

15 RUE JOSEPH CREACH

44 rue Alsace Lorraine

9, RUE DU PHENIX

33, RUE LEON HARMEL

18, RUE AR GUERVIAN

8, rue du haut bois

4, RUE MONTAIGNE

54, AVENUE JEAN JAURES

La grand ville Hillion

19, CHEMIN DE LA RIVIERE D'YZERON

34 D - RUE FRANCOIS PEISSEL

18, BIS RUE BURGAT CHARVILLON

LA COUR

16, ALLEE DES ACACIAS

1, RUE GEORGES COURTELINE

40, CHEMIN DU VIEUX CRET, SUSSINGES

1450, ROUTE DU PRESIDENT LAVY

APPART G36 DAMPIERRE, RESIDENCE LE GRAND CANNET

PLACE DE LA MARANA - A 128

HABITATION CASE NAVIRE - 76 RUE AUBIN EDMOND

27, rue Noël Serrani

MOULIN HAUT

Adresse

17180 PERIGNY

85680 LA GUERINIERE

44380 PORNICHET

17180 PERIGNY

29280 PLOUZANE

29280 PLOUZANE

29200 BREST

29200 BREST

29200 BREST

22620 PLOUBAZNALEC

22120 HILLION

35400 St MALO

75019 PARIS

69126 BRINDAS

69300 CALUIRE ET CUIRE

74000 ANNECY

73310 CHANAZ

42160 SAINT CYPRIEN

69100 VILLEURBANNE

74200 MARIN

74370 ARGONAY

97190 GOSIER - GUADELOUPE

20290 LUCCIANA

97233 SHOELCHER

31470 FONSORBES

82240 LAPENCHE

CP / Ville

fpazo13@yahoo.es

arosa9@telephonica,net

petercostalas@btinternet.com

bernard.legarrec@orange.fr

bernard.chretien@free.fr

antipodes-sa@orange.fr

benoitj@simafex.com

d.jthomas@laposte.net

jl.jaouen@free.fr

eric.tranvouez@wanadoo.fr

brunolebreton@orange.fr

frederic.courtois@hotmail.fr

leclercvg@orange,fr

gietmartin22@yahoo.fr

marc.noel@wanadoo.fr

dominique.serre@wanadoo.fr

jeanservignat@wanadoo.fr

loic.duron@live.fr

yves.troullier@wanadoo.fr

tercier-jm@wanadoo.fr

gilles.gueritte@cofely-gdfsuez.com

marydejam@hotmail.com

marc.broquaire@orange.fr

jacques.pottier4@orange.fr

p.dur@wanadoo.fr

cdv2b@orange.fr

cvatran@wanadoo.fr

fleuryantoine@neuf.fr

gilbertmaury@wanadoo.fr

Email

06 96 23 81 65

06 46 40 36 21

Tél mobile

06 90 73 79 38

06 82 18 75 70

06 16 51 65 07

06 03 67 94 73

06 86 80 42 84

06 86 80 42 84

+34 6 69 81 46 00

+44 (0)7841 565 326

06.38.23.75.97

06 12 94 45 62

05 46 45 07 98 06 72 74 90 04

02 98 05 94 12

02 98 05 94 12

02 98 44 05 45 06 77 19 80 35

02 98 49 36 24 06 75 59 29 27

02 98 42 23 09 06 62 10 74 28

02 96 55 81 68

02 96 32 20 74 06 80 47 21 05

01 42 03 04 84

04 78 45 05 20 06 61 35 52 55

04 72 98 32 60 06 17 43 83 33

04 50 57 29 69

04 79 35 91 20

04 77 55 24 57

04 78 93 83 70 06 75 65 37 41

04.50.72.16.76 06 80 32 01 59

04 50 32 49 84 06 07 01 78 99

05 90 84 51 98

04 95 35 66 77 06 31 28 05 75

06 96 23 81 65

05 61 91 90 40

05 63 31 28 42

Tél personnel

Guide2016-3finalVUV_Mise en page 1 20/11/2015 19:12 Page90

Délégués régionaux et mesureurs agréés


Charles Dorange & Louis Flament

(SR Rochelaises) Champions du Monde de SL16

Accompagner les champions de demain Photos : Philippe Michel / FFVoile, Christian Chardon / YouTh Eurosaf, Alexis Courcoux / La solitaire du Figaro

Dispositif France Jeunes / Bleuets

Robin Follin et son équipage

(CN Ste Maxime) Champions du Monde de SB20

Sébastien Simon (SN Sablais)

Vainqueur Etape 3 - la Solitaire du Figaro

www.ffvoile.fr TJV_GuideOSIRIS2016.indd 1

23/11/2015 18:37:02


Championnat de France Intersérie des Croiseurs Légers Du 5 au 8 mai 2016 Cercle de voile de Cazaux Lac

Affiche_CFICL2016_GuideOsiris.indd 1

23/11/2015 18:42:31


FFVoile

10â&#x201A;Ź

2016 Guide Osiris Habitable 2014

Guide Osiris Habitable

2016 2014

Guide Osiris Habitable 2016  

Le guide annuel de la voile intersérie habitable

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you