Page 1

Le magazine d'information de la Fédération Française de Tir à l’Arc

849 avril • mai • juin 2015 7€

Evènement ATA Show à Indianapolis

Interview Eric Libert

Vie fédérale Le Tir à l’Arc au Féminin


Éditorial

7500 hier, 73 000 aujourd’hui, 100 000 demain…, c’est avec ce slogan en fond d’écran que se déroula l’Assemblée Générale de notre Fédération. 7500 hier : qui, dans les projections les plus folles de l’époque, aurait imaginé que 40 ans plus tard nous serions près de 10 fois plus ? 73 000 aujourd’hui : c’est à Noisy le Grand près du siège de votre Fédération, que de nombreux délégués eurent l’occasion de visiter, que l’Assemblée Générale vient de prendre fin. Elle fut, comme à l’habitude, l’occasion de faire un bilan d’étape présenté par le Secrétaire Général Jean-Michel Cléroy. Elle fut aussi l’occasion de mettre en avant toutes les personnes qui, cette année plus particulièrement, ont œuvré à montrer le dynamisme de nos clubs en organisant des compétitions nationales et internationales qui donnèrent du tir à l’arc l’image d’un sport dynamique. Notre Fédération se porte bien. Financièrement elle a repris sa progression qui nous a permis au début des années 2000 de retrouver un équilibre nécessaire à une progression raisonnée afin que ces dernières années nous puissions organiser une Finale de la coupe du Monde à Paris tout en nous projetant dans l’avenir en nous dotant d’un siège Fédéral digne d’une Fédération Olympique ambitieuse. 73000 licenciés, c’est le nombre que nous serons en fin de saison, après deux années légèrement en de çà, nous dépasserons ce cap symbolique au cours de l’été, preuve du dynamisme et de la volonté de progresser de nos clubs. 100 000 demainw: comment y parvenir ? Il nous faut d’abord consolider nos points forts : persévérons dans la labellisation, encourageons et valorisons les bénévoles, remercions nos premiers interlocuteurs que sont les municipalités, félicitons nos organisateurs et nos champions qui donnent au tir à l’arc ses lettres de noblesse. Au-delà de cela fixons-nous des axes de développement forts, la féminisation de notre sport, la pratique des plus jeunes, le recensement de nos équipements dont la géolocalisation va nous permettre de mieux cibler les territoires à conquérir. Cela ne doit pas nous exempter d’être proactifs en étant force de propositions face aux nouveaux défis que nous impose le redécoupage administratif de nos régions. Il doit nous conduire à une réflexion interne et, pour l’ensemble des régions impactées par cette réforme, nous conduire à une réorganisation calquée sur les nouvelles grandes régions pour une mise en place au 1er janvier 2016. Il ne faudra surtout pas éluder la place des départements, des métropoles, des intercommunalités et des communes. Dès à présent il nous faut réfléchir au sein du nouveau découpage sur le vivre ensemble, être prêts à mettre en fonctionnement la nouvelle ligue dès que le redécoupage sera effectif. Dans un même temps si ces nouvelles exigences territoriales doivent nous amener à réfléchir sur nos propres structures que sont les Ligues et les Comités Départementaux, il ne faudra pas faire l’économie d’une réflexion sur le devenir de nos clubs. Nous sommes à la croisée des chemins. La mutualisation doit être au cœur de nos préoccupations. Les avantages en sont multiples et seront garants d’un développement soucieux des services que nous pourrons offrir à nos licenciés. Afin d’accompagner dans leur réflexion chacune de ces strates qui forment notre Fédération, des commissions ont vu le jour au sein du Comité Directeur et seront force de propositions pour tous ceux qui le souhaitent. Pour tous nos fidèles mais aussi pour les nouveaux lecteurs, notre revue a elle aussi entamé une réflexion. Ce sera donc sous une nouvelle présentation qui, je l’espère, vous conviendra, que dorénavant vous pourrez lire les articles de votre revue préférée. En cette année 2015 de gros chantiers nous attendent, Il me parait indispensable de vous inviter à y réfléchir. Il s’agit de notre fonctionnement futur qui, mieux que nous, doit lui donner ses orientations ? Bâtissons-le comme nous l’imaginons avant que d’autres nous imposent leur propre vision. Soyons ambitieux, n’ayons pas peur de grandir. Il en va de notre avenir. Philippe BOUCLET Président de la Fédération Française de Tir à l’Arc

Directeur de la Publication : Philippe Bouclet Comité de Rédaction : Didier Aubin, Philippe Bouclet, Benoît Dupin, Laurence Frère Coordination : Jean-Denis Gitton, Didier Teste, Laurence Frère Ont collaboré à ce numéro : Benoit Binon, Félix Chiocca, Benoit Dupin, Thomas Fressin, Laurence Frère, Anne Reculet, Sandrine Vandionant, Antoine Vialetay. Photographes : Dean Alberga, François Delattre, Jean-Denis Gitton, Dominique Porte Couverture : Kim Jaeh Yeong (Team Hyundai Steel) Photo : Jean-Denis Gitton + Poster : Tir à l’Arc au feminin Conception, Réalisation :  Olpan Impression : SOCOSPRINT Imprimeurs, 36 route d'Archettes, 88000 Epinal Dépôt Légal N°5/P Fédération Française de Tir à l'Arc : 12 place Georges Pompidou 93160 Noisy le Grand Président : Philippe Bouclet Secrétaire Général : Jean-Michel Cleroy Tél. : 01 58 03 58 58 Fax : 01 58 03 58 69 Internet : www.ffta.fr Ce numéro a été tiré à 5600 ex 2015 FFTA Numéro de commission Paritaire : 0219 G 84362 ISSN : 1269 – 5475

3


VELOCITY Plus qu’un arc. Un concentré de haute technologie avec un corps fait essentiellement de carbone pour les archers à la recherche des meilleures sensations de tir. Entièrement en carbone, légère et robuste, cette poignée est construite avec une double couche de carbone pour satisfaire les archers à la recherche de stabilité en traction et à la décoche. 25 pouces / 1.100 Kg Droitier & gaucher Les branches VELocity sont fabriquées à partir de carbone et de foam synthétique comprenant des propriétés anti-torsion qui vous apportent un tir efficace, précis et stable. Les nouvelles branches F tyPE sont 100% compatibles avec le système Formula™. 66 pouces

de 22 à 44#

68 pouces

de 24 à 46#

70 pouces

de 26 à 48#

4 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015


28

34

3 / Éditorial 6 / Brèves 14 / Vie fédérale Assemblée Générale 2015 : ce qu’il faut retenir… La FFTA lance sa campagne de féminisation « Tir à l’Arc au Féminin »

18 / Objectif Rio Le billet du DTN Benoit Dupin

48

62

20

26 / Compétitions 46 / Vie des ligues

60 / Côté Nature

Championnat d’Europe de Tir en Salle KOPER (SLO)

Bretagne : Un Challenge pour les jeunes tous les ans !

Le 3D indoor, une future discipline ?

Tournoi Européen en Salle 3ème manche de la Coupe du Monde en Salle à Nîmes

48 / Portrait

En interview : Margot et l’arc chasse...

Raymond Baillon 60 ans de licence et toujours le même enthousiasme !

Zoom sur le fonctionnement de la Commission Nature 3D de la FFTA

Championnat de France Jeunes et Adultes de Tir en salle à Vittel

38 / Interview Christophe Morin Directeur de la Régie Vittel Sports

40 / Portfolio

20 / Interview

Notre séléction de photos

Eric Libert : « Je suis comme un gamin ! »

42 / Vie des clubs La Flèche Airoise vise juste

52 / Évènement ATA Show 2015 : du matériel et des bonnes idées à profusion

56 / Matériel

66 / L'Archer Français Sur la Voie de l’Arc…

Le nouveau lanceur Arctrap

70 / Résultats

La nouvelle empenneuse Last Chance Vane Master Pro

74 / 10 de Cœur Thomas Chirault (Moreuil)

5


Brèves

Finale de la Coupe du Monde de Tir en salle à Las Vegas :

Pierre-Julien Deloche en bronze

L Pierre-Julien Deloche élu archer de l’année par World Archery De gauche à droite : Brady Ellison, Aïda Roman, Pierre-Julien Deloche, Erika Jones, Teddy Bettex (élu volontaire de l’année).

L

e 7 février dernier dans le cadre de la finale de la Coupe du monde en salle de tir à l’arc à Las Vegas aux Etats-Unis, Pierre-Julien Deloche a été élu archer de l’année dans la catégorie arc à poulies. Cette élection est

le résultat d’un vote des internautes sur le site officiel de World Archery (www. worldarchery.org), la fédération internationale de tir à l’arc. Parmi les athlètes récompensés eux-aussi par le titre d’archer de l’année, Erika Jones (USA)

en arc à poulies femmes, Aïda Roman (MEX) en arc classique femmes et enfin Brady Ellison (USA) en arc classique hommes. World Archery récompensait également le bénévole et le photographe de l’année.

« Je ne m’y attendais pas, très honnêtement. Les archers nominés avec moi cette année sont des sportifs émérites aux très hautes performances. Il est difficile de jauger la valeur d’une telle élection compte-tenu des résultats, de la popularité, du nombre d’archers d’un pays votant. Cependant, c’est à mes yeux une belle reconnaissance de notre fédération mondiale qui valorise d’une part les sportifs qui animent les grandes compétitions, d’autre part les bénévoles qui nous offrent un soutien indéfectible sur chacun de ses évènements toujours plus beaux, et enfin les photographes qui vont chercher à diffuser la plus belle image de notre sport tout autour du monde sur la toile. Etre l’athlète de l’année 2014 est une magnifique récompense, que World Archery ainsi que tous ceux qui ont cliqué pour moi m’ont offert le jour de mes 33 ans à Las Vegas, l’année où je décide de devenir un archer professionnel. Oui, cette élection a de la valeur, beaucoup de valeur, une valeur humaine », déclarait Pierre-Julien.

e circuit de la Coupe du Monde en salle 2015 s’est achevé à Las Vegas (USA). Pierre-Julien Deloche (Salaise sur Sanne) a remporté la médaille de bronze, la même couleur qu’au Tournoi Européen en Salle de Nîmes deux semaines auparavant. En petite finale, Deloche était opposé au Néerlandais Elzinga. Au terme d’un superbe match qui les a emmenés à l’égalité (149 - 149 / 150 possibles), le Français tirait son épingle du jeu en tirant un 10 contre 9 pour son adversaire. Dans cette catégorie, la Coupe du Monde 2015 a été - logiquement - remportée par Mike Schloesser (NED), nouveau détenteur du record du monde en salle avec 600 points possibles

depuis deux semaines. Schloesser s’est imposé face au Danois Hansen (148 à 143). En arc à poulies femmes, Vandionant et Prieels prennent la 9ème position. En arc classique, les têtes d’affiches françaises Valladont, Plihon et Schuh ne sont pas parvenus à monter sur le podium à Las Vegas. Dans les deux catégories, hommes et femmes, la compétition a été très largement dominée par les archers coréens des équipes LH et Hyundai Steel. Pierre Plihon (Nîmes) prend la 6ème position, JeanCharles Valladont (Nîmes) termine 9ème et enfin Berengère Schuh (Brienon sur Armançon) quittera les Etats-Unis avec une 7ème place.

Disciplines de parcours : deux grands rendez-vous internationaux à suivre cette saison ! Plutôt localisés en fin de saison par rapport au tir en extérieur, vous pourrez suivre les championnats du Monde 3D à Terni en Italie du 31 août au 6 septembre et les championnats d’Europe de Tir en campagne à Rzeszow en Pologne du 6 au 10 octobre. www.worldarchery.org et www.ffta.fr pour l’information 6 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015


Brèves

Le Champion Olympique OH et les Business Team coréennes en visite sportive à l’INSEP

L

es Business Team coréennes LH (entreprise de BTP) et Hyundai Steel (entreprise de sidérurgie) sont venues en préparation à l’INSEP à Paris en vue du Tournoi Européen en salle de Nîmes. Une quinzaine d’archers coréens, dont le champion olympique en titre OH Jin Hyek, le futur vainqueur du tournoi, MIN Byeong Yeon, et quelques archers japonais ont profité du centre de tir à l’arc Sébastien Flute avec les pensionnaires du Pôle France Elite de l’INSEP. Marc Dellenbach, Entraineur National : « Il n'a pas été facile de les faire venir mais maintenant qu›ils sont là nous sommes très heureux de les accueillir et j›espère que cette initiative en appellera d›autres. Ils sont arrivés le lundi soir et repartaient le jeudi pour le Tournoi de Nîmes, soit deux jours entiers passés à s’entraîner avec nous. A voir leur enthousiasme et le nombre de photos qu’ils ont pu faire du centre Sébastien Flute, je pense qu’ils étaient

assez surpris que nous ayons une telle installation en France. Pour nos archers, c’est une excellente chose de pouvoir côtoyer les meilleurs archers mondiaux dont le champion olympique… Encore une fois, au-delà de nos installations, c’est vraiment un plus de pouvoir s’entraîner avec eux en dehors d’un cadre de compétition. Nous sommes devenus une sorte de centre international ! Les Mexicains qui avaient tiré lors de la Finale de la Coupe du Monde à Paris en 2013 avaient également profité de nos installations. C’est un bon pas pour la diplomatie et notre reconnaissance. Je souhaite que les échanges internationaux, encore très peu fréquents chez nous, soient développés à l’avenir pour favoriser les échanges et la confrontation entre archers : la compétition internationale n’est réservée qu’aux tous meilleurs et peu ont la chance d’y participer. C’est vraiment intéressant pour tout le monde, les plus jeunes y compris. »

5 au 10 octobre 2015 Terrain du Club des Francs Archers Niçois

OUS ! V Z E V I R C INS Hommes et Femmes +30

Arc Classique 70 m

Arc à Poulies 50 m

+40

70 m

50 m

+50

60 m

50 m

+60

60 m

50 m

+70

60 m

50 m

Âge déterminé au 31/12/2015 Droit d’inscription ATHLÈTE : 160,00€

Erratum : Edition 2015 du Guide de l’Archer Nous avons relevé de nombreuses erreurs et/ou coquilles dans l’édition 2015 du Guide de l’Archer. Nous vous prions d’ores et déjà de nous en excuser. Nous vous rappelons que les informations à prendre en compte sont celles qui sont en ligne sur le site internet de la FFTA.

Toute inscription donne la possibilité de prendre le départ de 5 épreuves au maximum dans la limite de 3 disciplines différentes ACCOMPAGNANT : 80,00€

Infos sur www.ffta.fr www.emg-nice2015.fr 7


Brèves

Championnat de France Universitaire 2015 à Lyon

Résultats par équipes Podium arc classique : • 1er : Université de Lorraine (Marine Maire, Thomas Antoine, Ferdinand Delille) • 2ème : PRES Clermont (Florian Chienno, Thomas Bartellemy, Vincent Gillet) • 3ème : INSA Lyon (Arthur Faure, Arnaud Taute, Aurélien Dudouit, Rémy Vermeersch)

Podium arc à poulies : • 1er : AMU Provence-Aix (Julie Bogo, Jean-baptiste Cortese, Paul Caubert) • 2ème : CRSU Bordeaux (Charlyne Canciani, Manon Mortemousque, Clément Mortemousque)

C

hez les femmes, les qualifications ont été remportées par Solenn Marion (Université de Grenoble) en tirant le nouveau record de France Universitaire avec 573 points. Marie-Charlotte Bideaud (INSA Toulouse) finissait deuxième avec 564 points devant Angéline Cohendet (Université Lyon 1). Concernant les hommes, c’est Alexis Cigrand (EPF Sceau) qui prit la tête avec 573 points devant Florian Bossard (Université Paris 13) et Thomas Antoine (EEIGM Nancy). A la suite des duels, Noémie Brianne (CRSU Orléans-Tours) décrocha la victoire au terme d’une flèche de barrage face à Marie-Charlotte Bideaud qui termine donc deuxième. C’est Angéline Cohendet qui compléta ce podium féminin, prenant le

dessus sur Solenn Marion. Concernant les Hommes, c’est Arthur Faure (INSA Lyon) qui a su tirer son épingle du jeu et remporter la victoire face à Corentin Angot (UTE Rennes 1). La troisième place revenait à Pierre Vieilhomme (STAPS Reims) qui s’imposait au terme d’un barrage face à Antoine Michon (UTE Nantes). Dans la catégorie arcs à poulies, ce sont respectivement Canciani Charlyne (CRSU Bordeaux) et Quentin Baraër (INSA Rouen) qui sont sacrés après avoir remporté les qualifications également. Les podiums sont complétés par Pevent Marion (UTE Caen) et Mortemousque Manon (Université Bordeaux) et par Le Baut Lucas (UBO Brest) et Scarano Nino (resp. 2 et 3ème). Texte Arthur FAURE photographie DR

Les Jeux de 2016 approchent à grands pas

Zoom sur le calendrier 2015 de Tir en extérieur et de la Coupe du Monde

A

noter que 4 grands évènements de tir en extérieur viendront s’intercaler entre les 4 étapes et qu’il faudra suivre très attentivement, année pré-olympique oblige :

Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Finale

5 au 10 mai 26 au 31 mai 11 au 16 août 8 au 13 setp. 17 et 18 oct.

Shanghai (CHN) Antalya (TUR) Wroclaw (POL) Medellin (COL) Mexico City (MEX)

PHOTO INSOLITE

8 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015

Les championnats du monde de la Jeunesse à Yankton (USA) du 8 au 14 juin Les Jeux Européens à Baku (AZE) du 17 au 22 juin Les championnats du monde de Tir en extérieur à Copenhague (DEN) du 26 juillet au 2 août L’épreuve test olympique à Rio de Janeiro (BRA) du 15 au 22 septembre. Comme d’habitude, vous pourrez suivre les résultats en direct surwww.worldarchery. org et les comptes rendus journaliers sur www.ffta.fr qui suivront plus particulièrement les résultats de l’équipe de France.


Brèves

3ème trophée de l’INSEP

D

ans le cadre de la préparation de la saison extérieure, la FFTA et la DTN proposent des compétitions en salle aux distances olympiques pour les cadets et juniors inscrits dans le Parcours de l’Excellence Sportive. Ainsi, les archers du Pôle France Elite de l’INSEP, des Pôles France Jeunes, des Pôles Espoirs se retrouvèrent à l’INSEP ce week-end pour disputer une compétition sur 3x72 flèches et duels pour les 4 meilleurs de chaque catégorie. Résultats (à l’issue des duels)

Cadettes

Cadets

Juniors Femmes

Juniors Hommes

1. Manon ROYER 2. Océane GUY 3. Océane MARIE ELISE

1. Antoine KIEFFER 2. Paul BONNEAU 3. Florian BILLOUE

1. Laura RUGGIERI 2. Audrey ADICEOM 3. Sophie PLANEIX

1. Lucas DANIEL 2. Thomas CHIRAULT 3. Thomas KOENIG

Tir à l’Arc au Féminin

« Archer » ou « Archère » ou les deux ? Telle est la question – que nous avons posée à l’Académie Française !

N

ous avons interrogé le Service du Dictionnaire de l’Académie Française à propos de l’usage du mot « archère », le féminin possible (à l’usage parfois polémique !) du mot archer au. Bien que le mot en lui-même existe dans les dictionnaires de la langue française, il désigne avant tout une faille dans la meurtrière d’un château. Rien à voir avec le tir à l’arc mais pas très pratique pour nous, archers, quand nous devons utiliser le mot. La réponse qui va suivre, donnée par l’Académie Française, ouvre la perspective d’une reconnaissance de la définition dans le dictionnaire mais elle permet aussi, sans faute de langage, de désigner une femme qui pratique le tir à l’arc.

« Certains dictionnaires d’usage, comme le Petit Robert, enregistrent déjà le féminin (même s’ils le notent comme rare dans le sens sportif). Si ce féminin ne figure pas dans la 9e édition du Dictionnaire de l’Académie française (la publication de la lettre A datant du début des années 1990), il est probable qu’il sera signalé dans la 10e édition, l’usage s’en étant répandu et sa morphologie étant parfaitement satisfaisante. De fait, l’Académie française fait état d’un usage consacré et n’entre pas dans son dictionnaire, qui ne connaît que deux éditions par siècle, les nouveautés non stabilisées de la langue. En conclusion, rien ne vous interdit d’utiliser le terme pour promouvoir ce beau sport auprès des femmes – il est d’ailleurs aussi possible de parler de tireuse à l’arc – mais malheureusement, il n’est pas en notre pouvoir de l’ « officialiser » dans notre dictionnaire, du moins pour le moment. »

Le 31 janvier dernier avait lieu à Rimini en Italie le Championnat national de Tir en salle. Combien de cibles voyez-vous sur cette photo panoramique ? 124 ! Un record ? Possible !

9


Brèves

Bouquet Provincial 2015 à Provins le 31 mai 2015

Le club de tir à l’arc de Coutances « Les archers de la rose au Bouais » a fêté ses 30 ans.

L

e club a été créé le 6 septembre 1984 avec une petite quinzaine de membres. Aujourd’hui le club s’est développé avec 75 licenciés et de nombreuses organisations à son actif dont la Semaine Jeunes en 2009 et le championnat de France scratch arc à poulies et finale DNAP en 2012, reconduit en 2015. Le club est labellisé Argent. Le 11 novembre dernier, pour ses 30 ans, le club avait décidé d’organiser une compétition loisir sous forme de duels sans phase qualificative avec une marraine de renom en la personne d’Alexandra Fouace, ancienne internationale. C’est donc un cinquantaine d’archers qui se sont inscrits pour ces face à face. 6 catégories proposées, les poulies hommes, femmes, les classiques hommes, femmes, les arcs nus et les jeunes du club non encore compétiteurs. Le matin au greffe, le tirage au sort par catégorie a permis de lancer les hostilités le matin par poules et finales l’après-midi. Des podiums, en arc à poulies hommes, victoire de Loïc Marcourt du Touquet devant Arnaud Gesnouin

de Coutances, chez les femmes arc à poulies, Amandine Goffinet de Bréhal. En classique hommes, Lucien Sampedro et Anne Marie Bourgeois, d’Avranches en arc classique femmes. En arc nu, Gaétan Pirou et pour les jeunes Dylan Hardelay, tous les deux du club de Coutances. Une finale des finales en arc à poulies femmes a permis à Alexandra Fouace - même si ce n’est pas son arme de prédilection ! - n’a laissé aucune chance à Amandine Goffinet. Les 30 ans du club ont été honorés par la présence du Président de la Communauté du Bocage Coutançais Yves Lamy, du Vice-Président responsables des sports Jean Dominique Bourdin, le Directeur des sports… Une belle journée, où chacun est reparti très heureux d’avoir participé à ce format de compétition et qui pour certain leur permettra d’appréhender les duels lors des divers championnats à venir. Il faudra donc recommencer. Le Président Gérard Levavasseur profite de cet encart pour remercier l’ensemble des archers, des bénévoles et des partenaires publics qui ont permis d’organiser cet anniversaire.

Texte : Gérard Levavasseur, Président du club de Coutances et Président du comité départemental 50. Photo : DR

Le Bouquet est la plus grande manifestation traditionnelle des Archers de France. Depuis sa création jusqu’à nos jours, elle n’a que très peu évolué. C’est la plus grande compétition de tir à l’arc sur le plan national 1500 archers. Ce rassemblement annuel perdure depuis plus de 600 ans. C’est la raison pour laquelle les archers de France se mobilisent pour faire inscrire cette tradition séculaire au Patrimoine Culturel Immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Pourquoi cette action ? Simplement parce qu’il devient de plus en plus difficile d’organiser un tel rassemblement dans les règles de l’art. Afin que cette tradition, qui a su traverser les épreuves de notre histoire durant des siècles, reste pérenne, la Compagnie d’Arc de Provins a décidé de prendre en charge cette grande manifestation qui aura lieu le 31 mai 2015 dans la magnifique ville médiévale de Provins. 8h00 à 11h30 9h30 à 12h30 11h00 11h30 13h30 16h30 18h00

Présentation des drapeaux Tir aux assiettes et Tir à la perche horizontale Dépôt de gerbe au Monument aux morts Echange des Bouquets Défilé Messe Collégiale St. Quiriace Bal Place du Châtel

300 compagnies attendues - environs 3000 archers, 3,200 km de défilé ! Plus d’informations : bouquet.provincial.2015@gmail.com www.bouquetprovincial.fr

Le Championnat d’Europe Handisport 2016 à Saint Jean de Monts

L

a Fédération Française Handisport a annoncé le 26 février dernier via sa page officielle sur Facebook (www.facebook. com/ffhandisport) l’organisation du Championnat d’Europe Handisport 2016 à Saint Jean de Monts en Vendée. « Aujourd'hui était réunie à Saint-Jean-de-Monts, pour la première fois, l'équipe du comité d'organisation du Championnat d'Europe de Tir à l'arc Handisport 2016, co-organisé par la Fédération Française de Tir à l’Arc et la Fédération Française Handisport, avec un large soutien de la municipalité. L’Euro 2016 se déroulera l’année prochaine du 4 au 10 avril avec pour cadre la magnifique plage de la station vendéenne et plus de 25 nations présentes. Ce rendez-vous sera essentiel pour les meilleurs archers du continent dans la perspective des Jeux Paralympiques de Rio 2016, avec un tournoi de qualification organisé en parallèle du Championnat. » 10 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015


Calendrier 2015 :

Note importante concernant les Championnats de France Tir en Campagne

Publicité

C

omme vous avez pu le lire sur le calendrier provisoire 2015 en ligne sur www.ffta.fr, les dates des Championnats de France Tir en Campagne 2015 ont été modifiées (du 28 juillet au 2 août à Rives). La difficulté à trouver des organisateurs a amené la FFTA à proposer à l'organisateur du Championnat Vétérans d'assurer les 3 championnats. Cela a donc des conséquences sur 2 points : • les dates, puisque les 3 championnats auront lieu sur la semaine du 27 juillet 2015 • le Championnat de France FITA Vétérans, qui n’aura pas lieu à Rives. • La FFTA n’ayant pas trouvé d’organisateur à proximité de Rives, ce championnat aura lieu à Querrien en Bretagne du 11 au 13 juillet.

Conscients de ces désagréments que cela peut occasionner, nous espérons toutefois vous voir à ces occasions. Pour votre information, la FFTA est toujours à la recherche d’organisateurs Tir en Campagne pour 2016. [Bonne préparation, Bonne saison. Catherine Pellen. Responsable de la Commission Sportive Nationale Tir en Campagne]

« Tir à l’Arc : naissance d’un sport », la nouvelle exposition du Musée de l’Archerie à Crépy-en-Valois. Du 10 avril au 26 juillet 2015 Cet évènement a été réalisé par la ville de Crépy-en-Valois en collaboration avec la Fédération Française de Tir à l’Arc. Revivez l’épopée singulière de cette discipline à travers les grandes étapes technologiques et sportives qui jalonnent l’histoire du tir à l’arc, d’abord loisir aristocratique puis divertissement

populaire et aujourd’hui discipline internationale présente aux Jeux Olympiques. C’est toute la force, l’équilibre mais aussi la diversité de cette pratique qui prend racine dans le tir traditionnel guerrier que cette exposition cherche à retransmettre, afin de valoriser un savoir-faire et un savoir-être entre modernité et tradition.

CENTRE OUEST ARCHERY - GOLD ARCHERY Détaillant (17) LA ROCHELLE (18) BOURGES (44) NANTES (92) SURESNES (92) ANTONY www.goldarchery.fr

TOP ARCHERIE Détaillant 163, Boulevard Jean Allemane 95100 ARGENTEUIL Tel : 01 39 80 76 13 WWW.TOPARCHERIE.COM

ORIGINAL FLOCKER Textile Distributeur Officiel NIKE Equipements pour les clubs en partenariat avec la FFTA www.originalflocker.com

Musée de l’archerie et du Valois Rue Gustave Chopinet 60800 Crépy-en-Valois 03 44 59 21 97 www.musee-archerie-valois.fr

11


Brèves

Championnats du Monde en Extérieur

Copenhague (Danemark) 26 juillet au 2 août 2015 Réservez vos places et venez supporter les Bleus !

C

openhague accueille les Mondiaux FITA, rendez-vous capital de cette année 2015 dans la perspective des JO de Rio puisque les archers auront l’opportunité de décrocher les quotas olympiques. Les organisateurs danois proposent des packages pour les spectateurs dans des hôtels sélectionnés. Les finales se dérouleront au cœur de la capitale danoise face au Parlement. Juillet est aussi la meilleure saison pour découvrir cette ville très touristique. La billetterie est ouverte pour les deux journées de finales les 1er et 2 août, tandis que l’entrée sera gratuite pour les premiers jours de compétition. Prix des billets : 15,00$ par session Package weekend : 40,00$ Infos billetterie : www.billetnet.dk – Recherchez « archery » Site web officiel : http://archery.copenhagen.com

Leupold arrive en France !

L

eupold n’est plus à présenter aux Etats-Unis et commence à se faire connaître en Europe. En effet, la marque basée en Oregon propose depuis 1907 une riche gamme de produits comprenant lunettes de fusils, jumelles, longues-vues ou encore télémètres. Preuve de qualité, l’armée américaine équipe son personnel d’optiques de la marque et le fameux « Gold Ring » (anneau doré) ornant certains produits est devenu un véritable symbole. Des archers américains tels que Jesse Broadwater, Jake Kaminski ou Erika Jones ont démocratisé les produits Leupold sur le marché du tir à l’arc. Plus récemment en Europe, le

12 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015

tout nouveau recordman du monde en salle Mike Schloesser ou encore Peter Elzinga et Chris White ont fait confiance à la marque américaine. Après de longs mois d’attente, les produits Leupold sont enfin disponibles à la vente en France. Importés par JVD Distribution, vous pouvez d’ores et déjà demander à essayer différents modèles de la gamme dans votre archerie locale. Vous trouverez très certainement un produit correspondant à votre budget et pourrez vous faire votre propre opinion sur la qualité des optiques Leupold. Retrouvez les produits sur le site de l’importateur : www.jvd.nl


Interview

CHRISTOPHE MORIN Propos recueillis par Jean-Denis Gitton Crédit photos : jdgtn/FFTA

« Grâce au tir à l’arc et à notre partenariat avec la FFTA, le retour économique est excellent pour la ville de Vittel »

Depuis 2006, Christophe Morin est le Directeur du service municipal des Sports (gestion équipements sportifs, personnel, relations avec le monde sportif local) et Directeur de la régie Vittel Sports (commercialisation des stages et gestion du Centre d’hébergement sportif (depuis 2012). Dans le cadre du championnat de France de Tir en salle qu’il accueille pour la troisième fois d’affilée au CPO de Vittel, nous l’avons interrogé sur l’intérêt du partenariat évènementiel que la FFTA et la Ville de Vittel ont engagé. Jean-Denis Gitton : Pouvez-vous rappeler les grandes lignes du partenariat entre la FFTA et la Ville de Vittel ? Christophe Morin : Il est pluriannuel et il court jusqu’en 2017. Il permet tout d’abord à la Fédération, dans le cadre de ses stages organisés à Vittel, de les faire avec un tarif préférentiel. Pour la partie évènementielle, les championnats de France de Tir en salle se déroulent à Vittel depuis 3 ans. Nous allons mettre en place un évènement international à savoir un Championnat d’Europe de Tir en salle en 2017, au même endroit que l’actuel championnat de France. Au-delà de l’aspect dit « contractuel », nous avons une relation partenariale privilégiée dans laquelle nous essayons d’accompagner et d’aider la Fédération : c’est un excellent retour promotionnel et économique pour la ville de Vittel et, de notre côté, nous faisons le maximum pour la soutenir dans sa politique sportive et évènementielle. JDG  : Quels sont les moyens mis en œuvre dans le cadre évènementiel de ce partenariat ? Notamment au niveau des clubs locaux de tir à l’arc. CM : Disons qu’il y a encore très peu de temps, les relations étaient assez particulières puisque le club de Vittel – Contrexeville était plus ou moins en stand-by avec très peu de licenciés et donc peu de capacités à s’investir dans un projet d’assez grande ampleur. Jusque-là nous nous appuyions sur des personnes extérieures, assez éloignées géographiquement voire via le comité départemental des Vosges et la ligue de Lorraine de Tir à l’Arc. C’est

38 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015

toujours le cas mais le club local s’investit de plus en plus et aujourd’hui sur le championnat de France il a tenu la partie restauration et buvette. Par la suite, si le club continue à se développer tel qu’il le fait depuis plusieurs mois, il se peut qu’il prenne encore plus de poids dans l’organisation. Il n’y a aucune volonté d’enlever quoi que ce soit à qui que ce soit, c’est-à-dire que nous sommes là pour travailler avec l’ensemble des forces vives du tir à l’arc sur le plan régional et national. Il existe donc une relation forte entre la fédération, la ligue, le comité et le club. C’est bien que le club se soit rattaché à ce maillage. JDG : Quelles sont les perspectives futures d’autant qu’il existe une volonté d’organiser des compétitions internationales ? CM : 2017 pourrait être le point d’orgue de notre partenariat avec le championnat d’Europe de Tir en salle ici au CPO de Vittel. Encore une fois, le partenariat est évènementiel mais quand on voit à quel point le tir à l’arc est présent… Par exemple, on a les championnats de France et pendant 15 jours d’affilée on enchaine toujours sur du tir à l’arc entre des stages nationaux, les épreuves de sélection pour les compétitions internationales et le Trophée du CPO du 13 au 15 mars. C’est un véritable trafic qui se créé autour de ce partenariat et tout le monde en est satisfait. JDG : Avec de vraies retombées économiques, voire touristiques, pour la ville de Vittel ?


Compétitions Interview

CM : Bien sûr ! Déjà, le championnat de France de tir à l’arc est le seul championnat officiel que l’on organise depuis 3 ans. Autrement dit, c’est la seule possibilité pour la ville – mis à part nos évènements de natation – de générer un grand nombre de nuitées dans l’hôtellerie. Par exemple, quand on organise un évènement d’athlétisme, on n’aura pas plus d’un jour, peut-être 2, de nuitées. Or, dans le cas du tir à l’arc, le retour économique est indéniable et je ne parle pas que de ce championnat de France où certains hôtels ont dû ouvrir hors saison pour vous accueillir ! Tout à l’heure j’évoquais les stages inter-pôles, les stages de détection, les épreuves de sélection… etc. C’est beaucoup et le partenariat avec la FFTA nous permet un véritable retour économique. Je vais oser une comparaison, lorsque la ville de Vittel était ville-étape du Tour de France. Nous avons reçu environ 120.000 visiteurs pour un budget global de 250.000 euros. Avec le Championnat de France de Tir à l’arc, le coût pour la commune est de l’ordre de 15.000 € pour environ 4.000 nuitées. Est-ce un bon chiffre ? Très clairement, oui. Encore un autre exemple et celui-ci concerne directement la FFTA. En 2008, nous avons organisé le championnat d’Europe de Tir en extérieur. Sur l’ensemble de la compétition, nous avons géré 3500 nuitées sur 6 jours de compétition. La capacité maximale d’accueil de la ville est de 900 lits par jour. Je vous laisse faire le calcul… C’est excellent.

JDG : Quelles sont vos impressions aujourd’hui sur le championnat de France de Tir en salle que vous organisez ici à Vittel pour la 3ème fois d’affilée ? CM : Mes impressions sur ce championnat de France de Tir en salle sont plus que positives. Je ne parle pas spécialement du côté sportif car je laisse cela aux techniciens. Mais sur le plan de l’organisation et surtout de l’engouement qu’il a pu y avoir durant ces trois jours ; comme je le disais au Président Bouclet, c’est rare de voir autant de monde à l’intérieur du CPO pour une manifestation sportive. D’une part pour une compétition et d’autre part pour une cérémonie protocolaire : c’est la première fois, toutes disciplines confondues, que j’ai vu autant de monde assister à une cérémonie de remise de médailles. Il y avait, je suis sûr, un bon millier de personnes et c’est très rare. Tout le monde est satisfait, le retour économique sur le territoire est phénoménal. On va attendre le retour des chiffres mais tous les hôtels étaient saturés et certains ont du même ouvrir pour accueillir les archers. On n’attend qu’une seule chose, c’est de renouveler l’année prochaine ! 

39


Portfolio

01 Beaucoup de monde devant

les cibles de l’édition 2015 du Tournoi de Nîmes. Plus de 1100 tireurs cette année !

02 Remarquez l’ancrage solide des doigts sur la corde de cette archère coréenne.

03 On dirait que le temps

s’est figé sur cette photo de notre vice-championne olympique de la jeunesse, Mélanie Gaubil.

04 Un numéro de cirque ? Non

pas vraiment, plutôt un petit tic d’archer pour vérifier la rectitude des flèches.

05 Une mise en abyme habile

au Tournoi de Nîmes entre la caméra et le pas de tir.

06 Montage ou pas montage

sur cette photo où l’on perçoit le mouvement de l’archer et où l’on voit le vol de la flèche vers la cible ?

07 MIN Byeong Yeon, vainqueur du tournoi de Nîmes. 3 volées à 30 points lors de la finale lui ont suffit pour terrasser le champion olympique en titre OH Jin Hyeck.

08 Regard malicieux ou inquiet vers l’arrière du pas de tir ? Peut-être les deux !

09 Concentration intense sur

le pas de tir pour ce jeune archer riomois lors du championnat de France en salle à Vittel.

10 Le tir se prépare aussi en

amont, en dehors du pas de tir, en pleine concentration et visualisation.

11 Les arbitres ont les yeux partout !

12 Disputer une finale de

championnat de France n’empêche pas une totale décontraction voire même un grand sourire !

13 La géométrie du pas de tir. La voyez-vous ?

14 L’intégration du handisport avec les valides n’est plus à faire ni à démontrer sur les pas de tir de France. Le championnat de France en salle en donne le meilleur exemple.

15 Sans les bénévoles, toute

manifestation sportive serait bien terne… Merci aux bénévoles de Vittel pour ce magnifique – et 3e d’affillée ! – championnat de France en salle.

16 Cheveux bleus, patch

ACDC et Red Hot Chili Peppers, voici une archère très « rock’n’roll » !

17 Là aussi, détermination et précision dans le regard de l’archer…

18 Quelle détermination dans le regard !

19 La Halle Maigrot de l’INSEP à Paris. Le temple du sport sait aussi accueillir le tir à l’arc. Sous l’œil bienveillant d’une championne d’haltérophilie accrochée… au plafond !

20 Petite discussion entre

copines entre deux volées, la décontraction avant tout !

40 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015

Crédit photos Jean-Denis Gitton/FFTA


41


Matériel

LE NOUVEAU LANCEUR ARCTRAP Plaisir garanti ! L’ArcTRAP continue de se Mise en marche Plusieurs types de trajectoires développer et propose cette lanceur dispose d’un mode de tir automa- Le lanceur ArcTRAP peut être orienté pour année une nouvelle machine Le tique contrôlé par le boitier externe dont le obtenir trois trajectoires : plus compacte pour toujours cycle est le suivant : Lancé à la verticale en plaçant la machine dans sa position standard, lancé parabolique autant de plaisir de tir. Ce • Mise sous tension du lanceur avec l’inter- en inclinant légèrement la machine à l’aide nouveau lanceur de cibles rupteur coupe circuit général. Le boitier d’un plateau par exemple
et le lancer au sol automatique conçu et fabriqué émet alors un bip sonore et la LED s’al- dit « Rabbit » en inclinant la machine de 90°, celle-ci repose alors juste sur ses arceaux de lume pendant 1s. en France pour la pratique • E n appuyant sur le bouton de com- plateau. de l’ArcTRAP a une capacité Avant de commencer à tirer il faut bien sur mande (1 seule pression suffit), la LED clignote lentement indiquant l’activation toujours s’assurer que la zone de retombée de chargement  de 3 cibles de des flèches est libre de tout passage ou ocdes ventouses magnétiques. diamètre au choix compris entre • Le chargement se fait très simplement cupation de personnes, animaux, véhicules. 25 et 29,5cm. L’objectif de cette en positionnant les cibles sur leurs rails Il est bien entendu préférable d’utiliser des de lancement matérialisés par chaque flèches avec des empennages de type Flunouvelle machine qui se veut sangle lorsque celles-ci sont en position Flu. Il est possible également d’utiliser des compacte, est de pratiquer cette armée. Pour cela, il suffit alors, avec son pointes de type blunt. discipline n’importe où puisque De plus en plus de clubs et de Diplômés pied, de venir baisser la pédale d’armement qui vient compresser le ressort et d’Etat n’hésitent pas à s’équiper de ce noucelle-ci se loge facilement veau lanceur qui propose de pratiquer le tir s’aimanter sur la ventouse. dans le coffre d’une voiture. • A ce moment-là, le boîtier émet un à l’arc de façon plus ludique. Il existe d’ailTexte  Antoine Vialetay Crédit photos DR

Principe de fonctionnement L’armement se fait grâce à 3 pédales ergonomiques, chaque rampe de lancement possède une pédale individuelle. En appuyant sur chaque pédale, l’utilisateur met un ressort sous tension afin de stocker de l’énergie et permettre le lancer de la cible. Le maintien en position armé des ressorts se fait grâce à trois ventouses électromagnétiques alimentées par une batterie de 12V. L’autonomie moyenne de la batterie à pleine charge est d’environ 4 heures en mode « jeu continu ». La batterie venant se loger dans le boitier de télécommande qui contrôle le lanceur. La batterie nécessite un temps moyen de charge de 8 heures. Il est possible d’acheter séparément une seconde batterie. L’équipage mobile (Complexe mécanique constitué par les 3 ressorts, les supports électromagnétiques et les sangles) se déplace dans le plan vertical. Cet équipage est connecté à des sangles qui en se déplaçant elles aussi du bas vers le haut catapultent les cibles dans la trajectoire souhaitée. Le départ de chaque cible est commandé par un boîtier électronique qui coupe simultanément l’alimentation des ventouses magnétiques. Il est possible de programmer sa séquence de tir. L’utilisateur peut ainsi choisir le temps voulu du départ de chaque cible, le départ des cibles est annoncé par un bip sonore aigue. 56 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015

nouveau bip signalant la fin de la temporisation de sécurité de tir environ 15 secondes après le début de l’activation des ventouses. Tant que ce nouveau bip n’est pas émis, la phase suivante ne peut pas commencer. • E n double-cliquant sur le bouton de commande (comme sur une souris d’ordinateur), l’utilisateur lance la séquence de tir automatique. Le double clic doit être réalisé dans une fenêtre de 1 seconde sinon il vous faudra revenir à l’étape précédente. • La temporisation du séquenceur se met alors en route pour permettre aux tireurs de retourner sur le pas de tir. • Si le potentiomètre est au minimum, la temporisation est de 30 secondes avant le départ de la première cible. Si le potentiomètre est au maximum, la temporisation est de 90 secondes avant le départ de la première cible. Pour permettre aux tireurs d’armer, le boîtier émet un bip de 3 secondes avertissant d’un tir imminent. • Il est possible de régler la temporisation « inter tir » (temps de départ entre chaque cible) est de 15 secondes si le potentiomètre est au minimum et de 45 secondes si le potentiomètre est au maximum. • Lorsque le cycle de lancement des cibles est terminé, le lanceur se place automatiquement en attente de l’étape de rechargement. La LED reste éteinte pour indiquer à l’archer l’état de la machine.


Le lanceur peut fonctionner avec des cibles de diamètre 25 à 35 cm et il est possible de lancer des cibles de diamètres différents lors d’une même série.

leurs même des compétitions organisées un peu partout en Europe. La plus connue en France est celle de Levens où durant tout un weekend des archers s’affrontent sous forme de duels à la façon des compétitions classique de tir à l’arc. Le nouveau lanceur ArcTRAP est distribué en exclusivité par LAS Distribution.

1

L’équipe ArcTRAP a travaillé pendant plusieurs années pour concevoir cette nouvelle machine 100 % française et du coup rendre cette nouvelle pratique plus abordable.

2

Le lanceur ArcTRAP peut lancer à la fois des plateaux mousses de 25 ou de 29,5cm.

3

L’armement de la machine se réalise en pressant avec son pied sur la pédale aluminium ce qui permet à la ventouse électromagnétique de garder la compression du ressort et de détendre la sangle.

4

Une seule personne peut utiliser la machine, un délai de plusieurs seconde est possible entre l’armement et le retour pour se positionner sur le pas de tir.

5

Avec une seule machine, vous pouvez obtenir plusieurs trajectoires de tir : verticale – parabolique – horizontal / rabbit.

6

Très vite vous attraperez l’addiction de l’ArcTRAP et vous découvrirez une nouvelle façon de tirer.


MatĂŠriel

57


Côté Nature

Le 3D indoor, une future discipline ? C’est un phénomène incontestable, le tir 3D indoor se développe d’année en année, un peu partout sur le territoire. Voici quelques éléments pour découvrir cette autre façon de faire du 3D… Texte  Didier Teste Crédit photos J-L Demarconnay & Gilles Lafiteau

60 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015

N

é aux Etats-Unis, tout comme la discipline officielle, le 3D indoor a débarqué en France depuis quelques années et si le mouvement est parti du sud, il a vite gagné les autres régions ou presque… « C’est une extension du 3D extérieur qui se tire sur des cibles en volume et on a voulu mettre en place cette expérience en Bourgogne » explique Gérard Champion, président de la Compagnie d’Archers Mâconnais lors d’un reportage sur France 3 et qui a ainsi résumé cette pratique. Ces rencontres amicales permettent de faire du 3D au chaud dans un gymnase durant la saison hivernale « C’est une alternative aux compétitions de tir en salle classique. Cela permet de garder un entrainement avec des situations de tir 3D. » On peut aussi y retrouver ses amis et partenaires de peloton délaissés depuis la fin de la saison. « En parcours, on est en peloton et l’on ne voit que cinq personnes dans la journée. En indoor, par contre, toutes les personnes sont réunies. C’est une ambiance particulière et très agréable » explique Jean Drujon, responsable de la commission Nature 3D du Comité Départemental 13. Autre avantage, certaines armes peuvent ainsi mieux s’exprimer dans un 3D indoor que lors d’une compétition salle classique : longbow, chasse, arc à poulies nu… A l’inverse, il permet aussi de faire découvrir le 3D à des archers qui pratiquent le tir salle et qui trouvent ici des conditions et des distances accessibles sans avoir peur de casser ou de perdre des flèches. Et puis l’accès, pour ceux qui tirent en fauteuil par exemple, est facilité alors que la plupart des terrains extérieurs ne leur laisse pas cette possibilité.


Côté Nature

Quelques difficultés à résoudre

La sécurité, bien sûr…

Pour organiser un 3D, il faut avoir une salle qui puisse accueillir si possible une vingtaine de cibles - comme un demi-parcours - pour des tirs à 30 m voire plus pour les Tirs libres. Il faut néanmoins que la salle soit assez vaste pour accueillir tous les archers - jusqu’à une centaine – et permette un bon dégagement en arrière de la ligne de tir. Comme dans les concours 3D, certaines rencontres proposent vingt cibles le matin et vingt autres l’après-midi. Lorsqu’on se lance dans un tel projet, il faut penser à protéger efficacement derrière les cibles avec des arrêtoirs ou bien faire du bricolage maison avec des bandes de mousse, des paillons - cibles d’entrainement - de la moquette. Des filets peuvent être aussi utiles. En effet, il faut éviter la casse de flèches et donc satisfaire les archers mais il est aussi essentiel de rendre la salle sans impact dans les murs ou le sol, si l’on pense organiser une édition ultérieure ! Autre point d’importance : la décoration composée de plantes vertes, de décors reconstitués… L’ambiance est importante ! Le service espaces verts des communes, une grande surface spécialisée dans le genre sont de précieux alliés et ils peuvent prêter arbustes, plantes vertes pour « faire plus nature ». Et là, chacun peut laisser libre cours à son imagination : biche dans une clairière, ours sur un iceberg… Là aussi, il est important de casser la monotonie des tirs à plat avec des fenêtres, des tirs à genoux, en hauteur… « L’organisation de finales est intéressante et les archers apprécient beaucoup. Il n’y a qu’une catégorie scratch, on classe les enfants avec les adultes et on fait des duels avec les quatre meilleurs ou plus » explique Jean Drujon.

Les archers tirent tous en même temps, à partir d’une ligne unique, par peloton de 4 ou 5 et passent d’une cible à l’autre après avoir compté leurs points tous ensemble. On peut décaler certaines cibles, les flèches peuvent même se croiser à partir du moment où on utilise différentes hauteurs de tir en employant par exemple les agrès de la salle. « Il faut juste éviter de croiser les tirs à la même hauteur. » Autre point important, les organisateurs comme lors d’un 3D extérieur, veilleront à la sécurité bien entendu… mais la présence d’un ou de plusieurs arbitres ou d’un directeur de tir, assureront la sécurité et le bon déroulement de l’épreuve. Enfin financièrement, l’opération peut se montrer assez avantageuse avec une buvette qui fonctionne toute la journée. Par contre, l’usure de la ciblerie semble plus importante que lors d’un 3D classique. Pour l’organisation, le montage est assez rapide sauf peut-être lors de la première édition où il faut créer les supports pour les cibles et les protections mais le montage se révélera plus rapide pour les autres éditions. Tout comme le foot en salle n’a pas supplanté le « vrai » foot, le 3D indoor n’a pas pour objectif de remplacer le 3D extérieur mais bien de rassembler durant la période hivernale les aficionados de la discipline et de proposer une excellente solution pour bien p réparer la saison extérieure. Et déjà, certains rêvent que le 3D indoor devienne une discipline à part entière… 

61


L'archer Français

Sur la Voie de l'Arc…

Synthèse d’interviews de trois enseignants de Kyudo. Thomas Fressin, directeur du journal en ligne L’Archer Français http://larcherfrancais.fr Crédit photos DR, Stéphane Coutteel

C

haque archer appréhende diffé-

la Voie de l'arc ; il en est de même pour les kyudokas*. Nous avons voulu étudier, dans cet article, l’expérience personnelle de trois Senseis* chevronnés : remment

• Claude Luzet : Kyoshi* 6e dan ANKF, dojo de Noisiel (AKVM) • Sylvie Birrittieri : Renshi* 5e dan ANKF, dojo de Toulon (Tendô) • Patrick Philippe : 5e dan ANKF, dojo de Tournan-en-Brie (AMKT)

Le Kyudo est un « art martial ». Qu’est-ce à dire ? Lorsque l’on a réussi à assimiler l’apprentissage technique suffisant, l’archer peut commencer à percevoir des indicateurs relatifs à un « art » et exprimer dans son tir quelque chose d’artistique : avoir de beaux gestes, une belle posture, une extension significative, etc. Comme pour les peintres, l’être d’un archer peut s’exprimer. Le mot « martial », quant à lui, renvoie au concept de guerre, qui est indissociable de toute voie du budo*. Mais rappelons que celui qui part à la guerre n’est jamais seul et que le but de son action, tant sur le plan collectif qu’individuel, est au final d’atteindre un état de paix. De façon plus prosaïque que l’ « ancien » code de vie qu’est le bushido*, il est aujourd’hui demandé aux kyudokas de suivre une discipline sur la base de l’assiduité, du respect de l’enseignant et des autres pratiquants, du travail ensemble en bonne intelligence, etc. Tout cela d’abord pour garantir la sécurité de tous, mais aussi et surtout pour pouvoir tous évoluer et progresser ensemble. 66 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015

Peut-on voir dans le Kyudo une voie mystique ? Il est certain que le kyudo s’est enrichi, dans son histoire, de principes et de codes du shintoïsme*. Mais dans notre discipline, tout passe d’abord et avant tout par le corps, par le physique, dans l’incarnation pourrait-on dire. Si certains développent ensuite une autre approche basée sur le développement de soi, le spirituel ou le mysticisme, libre à eux. Un guide reste nécessaire pour aider le pratiquant à suivre la Voie. Le premier guide est l’enseignant, notre parrain dans la Voie en quelque sorte. Il est dit que les buts suprêmes du kyudo sont : vérité, bonté et beauté. Qu’en est-il de votre vision à ce sujet ? Ces concepts sont des cadres de valeur, des sources d’inspiration, des guides moraux. Les aspects pra tiques du kyudo sont de suivre, en tant qu’honnête homme, la technique de tir, respecter l’étiquette, acquérir la noblesse du tir et rechercher la perfection du tir. La recherche de la vérité dans le tir, c’est la recherche d’instants où les choses nous paraissent exécutées avec justesse et évidence, ces rares moments où l’on peut ressentir une communion, des vibrations, des énergies. Bien souvent, on se retrouve dans cet état sans le chercher, ni le provoquer consciemment. La bonté dans le tir, c’est le don de soi visà-vis de son chemin et de celui des autres. Cette qualité est unanimement considérée comme importante par les kyudokas. La beauté dans le tir, c’est l’expérience de la beauté de son être profond qui ressort, avec son harmonie, son naturel. Dans le kyu-

do, la beauté ne s’acquiert pas à l’aide de maquillage ; au contraire, on invite les pratiquants à retirer leur maquillage, à quitter tout ce qui est artificiel, à plutôt retrouver son état originel, ses sens naturels. Au final, d’autres concepts importants peuvent aussi être mis en avant : la paix, la libération, le lâcher-prise. Mais clairement, ils résultent de la juste combinaison de la vérité, de la bonté et de la beauté et que cela peut prendre toute une vie (ou même au-delà) pour arriver à trouver cette combinaison. Est-ce que tout le monde recherche la même chose dans le Kyudo ? En commençant le kyudo, chacun vient chercher des choses différentes : zen, performance sportive, approche chevaleresque, mystique, etc. Au final, à travers la pratique, les archers ne peuvent pas se cacher et se dévoilent forcément. Ceux qui restent et persévèrent sont ceux qui se rejoignent dans la pratique des qualités de vérité, de bonté et de beauté. Libre à eux de chercher d’autres qualités ou vertus si tel est leur désir. Le résultat en cible importe-t-il ? Au kyudo, ce n’est pas le résultat en cible qui prime, mais le respect des différentes


L'archer Français

__ Ci-dessus : A partir du 4ème Dan les pratiquants doivent porter le Wafuku, le kimono japonais traditionnel. Le long arc à double courbure est levé vers le ciel en position de pré-armé, Ushiokoshi, sans quitter la cible des yeux. Ci-contre : Claude Luzet

67


10 de Cœur

THOMAS CHIRAULT A 17 ans, l’archer de Moreuil, membre du Pôle France de Dijon, a remporté fin janvier le tournoi européen en salle de Nîmes chez les juniors.

Félix Chiocca : Ta victoire à Nîmes constitue-t-elle ton meilleur souvenir jusqu’ici en compétition ? Thomas Chirault : Oui car c’est la première fois que je gagne quelque chose d’important. C’est donc un très bon souvenir. Alors que j’étais tombé malade deux jours avant en raison d’une forme de grippe et que j’étais vraiment fatigué, j’ai quand même réussi à gérer la compétition et cela s’est bien passé. FC : Comment as-tu vécu ce tournoi ? TC : Sur les qualifs, j’étais bien, en réussissant à faire les scores que je réalise à l’entraînement. Sur les matches, j’ai réussi à coller mes flèches dedans et à faire plein de 30 alors que j’avais un peu de mal en match. J’ai enchaîné jusqu’à la finale du lendemain où c’était un peu plus stressant. Nous étions tous un peu plongés dans le noir et on avait l’impression d’être tout seul. Je suis content d’avoir réussi ma finale. FC : Qu’est-ce que tu aimes dans la compétition ? TC : C’est le fait d’être confronté à d’autres archers, de donner mon meilleur pour faire mieux qu’eux pour gagner au final. FC : Que ressens-tu quand tu réussis un 10 ? TC : Ce n’est que de la satisfaction et tout ce que je veux, c’est que cela recommence un maximum de fois !

74 | Le Tir à l’Arc | Avril • Mai • Juin 2015

FC : A quel âge as-tu commencé le tir à l’arc ? TC : J’avais onze ans. Un de mes cousins qui faisait du tir à l’arc m’a demandé de venir avec lui pour essayer. Cela m’a plu et, du coup, je me suis inscrit au club de Moreuil à la rentrée suivante. FC : Qu’aimes-tu dans ton sport ? TC : C’est le fait que ce soit un sport calme où il faut être précis dans tout ce que l’on fait, être rigoureux et savoir répéter le même geste plusieurs fois. FC : Qu’est-ce que tu aimes le moins ? TC : (Il réfléchit) Pas grand chose… je ne vois pas. Mais je préfère quand il fait beau temps. Quand il y a beaucoup de vent, cela me dérange un peu car les flèches vont un peu n’importe où. Si je dois choisir entre la pluie et le vent, je prends la pluie. FC : Q’apprécies-tu dans ton club ? TC : J’y vais à chaque fois pendant les vacances pour continuer à m’entraîner et parfois le week-end quand je rentre chez mois. Il y a beaucoup de jeunes, j’aime l’entente entre les archers, mais aussi avec le président Martial Flour qui entraîne aussi les archers les plus avancés et Jean-Louis Meyer qui est chargé de l’initiation. FC : Où en est-tu au niveau scolaire ? TC : Je suis en cycle de S et je suis au lycée Jean-MarcBoivin où on découpe la

première et la terminale en trois ans pour avoir un emploi du temps aménagé qui permet de bien s’entraîner. Je suis dans ce qui correspond au début de terminale et les épreuves du bac s’étalent sur les trois ans. La première année, j’ai passé le bac de français. Cette année, il y a le sport, les TPE et la philo. Je ferai l’année prochaine les autres matières. FC : Quelle est la partie de ton arc ou de ton matériel que tu préfères ? Je préfère ma poignée parce que c’est le centre de l’arc, c’est la partie essentielle, là où il faut faire le plus attention, avec plein de réglages à faire pour que les flèches aillent bien dedans. FC : Quels sont tes objectifs en 2015 ? TC : Les championnats du monde juniors qui auront lieu à Yankton aux Etats-Unis sont mon plus gros objectif. J’espère me qualifier, y participer et donner tout ce que je peux. Sinon, ce sera de faire des podiums aux compétitions nationales, notamment aux championnats de France. FC : Y a-t-il un archer ou une archère qui t’impressionne particulièrement ? TC : Il n’y en a pas vraiment. Je n’ai pas d’archer préférée. 


Magazine Le Tir à l'Arc #849  

Extrait du numéro 849 du magazine trimestriel "Le Tir à l'Arc" édité par la FFTA.