Issuu on Google+

Revue officielle de la Fédération Française de Hockey

n° 59 Janvier - Février 2013

www.ffhockey.org

express

Ver Verdi di I n g é n i e r i e


edito

du Président

Voilà venir le temps du départ, je vais donc parler de moi, En commençant par mes Prédécesseurs, Georges Causse, Georges Corbel, Pierre Belmer, Etienne Glitchich, Alain danet et tous ceux qui ont construit la Fédération Française de Hockey. Tous ont sûrement ressenti ce même sentiment de n’avoir rien fait durant leurs Mandatures, tant les mois et les années se sont succédés empilant contrariétés, joies et peines. Ils ont dû avoir les mêmes désillusions et faire tant, pour si peu de résultat ! A eux je veux dire Merci, car ils nous ont donné l’Espoir et transmis la Force de prolonger leur Action.

Merci, à tous ceux avec qui j’ai eu l’occasion de partager nos Ambitions et nos Craintes, Els Van Breda et Paris 2012, Leandro Negre, plus récemment Marijke Fleuren, et les nombreux Présidents de Fédération Allemande, Suisse, Espagnole, Belge… Je n’oublierai pas l’accueil d’Henri Sérandour au sein du CNoSF, un de ces mercredi de grande convivialité, et l’Amitié qui s’est toujours dégagée des contacts entre les Présidents de Fédérations des autres sports. Je n’oublie pas les joueuses et les joueurs que j’ai toujours eu plaisir à rencontrer sur et en dehors des terrains : qu’ils sachent que c’est pour eux que nous oeuvrons à la Fédération. Je suis fier d’avoir contribué à construire l’Esprit qui règne à la Fédération, avec tous les Elus qui ont dû me supporter durant ces dix Années, fier d’avoir une belle équipe de professionnels dévoués à la cause du Hockey, à qui nous devons beaucoup, notamment, ce HoCKEY EXPRESS cher à Jean danet. MERCI à VouS, L’Histoire de la F.F.H. continuera avec de Belles Aventures,

Comité de rédaction Directeur de la publication : Yves RENAUD Maquette : Valérie BERGER Mise en Page / coordination - Elisabeth PLAOUTINE et Valérie THIBAULT : 01 44 69 33 81 Crédits photos : 1ère de couverture : Stanislas BROCHIER 4ème de couverture : Thierry GARCIA, Marcel GOMEZ Document de la F.F.H. 6 avenue Rachel 75018 Paris www.ffhockey.org

2 n° 60 - Janv. / Février 2013

express

Merci aux rédacteurs Laurent BRACHET, Patrick CHINI, Ainsley CoRRANd, Jean-Marc HARou, Marcel GoMEZ, olivier MoREAu, Elisabeth PLAouTINE, Juliette Prijent, Alain RENAud, Yves RENAud, Bertrand REYNAud, Françoise SEMENoL, diane THEBAud, Valérie THIBAuLT,


SOMMAIRE n

Édito du PRÉSideNt . . . . . . . . . . . . . . . .2

n

aGeNda . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3

aGeNda 7 aVRil 2013

n PRoCHaiN eVeNeMeNt . . . . . . . . . . . . . .4

• 9ème journée Elite et National 1 Dames • 6ème journée Top 6 et 5ème journée promotion Elite Hommes

• Tous à Saint Germain pour la World League n

n

aCtualitÉS NatioNaleS . . . . . . . . . . . .8 • Assemblée Générale élective !

10 MaRS 2013

ColleCtiFS FRaNCe . . . . . . . . . . . . . . .10

• 2ème journée Top 6 et promotion Elite Hommes • Reprise gazon National 2 Hommes

• Stage de préparation France Seniors Hommes

13 MaRS 2013

14 aVRil 2013

• France Senior Hommes vs Sélection Argentine

• 10ème journée Elite et National 1 Dames • 7ème journée Top 6 et 6ème journée promotion Elite Hommes

• Tous en semble pour la Coupe du Monde Junior ! n

aCtualitÉS NatioNaleS . . . . . . . . . . .11 • Finales Elite

n

CoNSeilS teCHNiqueS . . . . . . . . . . . . .12 • La prise et la tenue de crosse

n

ZooM . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14 • Emplois d’avenir : Mobilisation générale !

n

oK 2020 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16 • L’aventure continue

n

développement . . . . . . . . . . . . . . . . . .17 • Le Comité Départemental

n

CouRRieR deS leCteuRS . . . . . . . . . . .18

n

PuBliCatioNS . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .19

23 et 24 MaRS 2013 • 4ème journée Top 6 et promotion Elite Hommes • 5ème journée Top 6 Hommes • 1ère journée de la seconde phase de National 1 Hommes • 8ème journée Elite et National 1 Dames

26 au 31 MaRS 2013 • Stage et matchs France seniors Hommes vs Allemagne

30 MaRS au 1 aVRil 2013

• Stage de préparation France Seniors Dames

9 au 12 aVRil 2013

18 au 21 aVRil 2013 • Stage de préparation France Seniors Hommes

21 aVRil 2013 • 11ème journée Elite et National 1 Dames • 8ème journée Top 6 et 7ème journée promotion Elite Hommes

25 au 28 aVRil 2013 • Stages et matchs France seniors Hommes vs Belgique

6 - 12 Mai 2013 • World League Senior Hommes à Saint-Germain-en-Laye

21 - 28 Juillet 2013 • Championnat d’Europe des Nations Dames Senior à Cambrai.

n° 60 - Janv. /Février 2013

express

3 3


PRoCHaiN

Évènement

6-12 Mai 2013 World League Round 2

par Diane Thébaud

Tous à Saint Germain ! Hugo Genestet évolue en équipe de France avec ses deux frères Tom et Martin. Pour la World League, qu’il prépare assidument et avec beaucoup d’impatience. Nous l’avons rencontré alors qu’il s’entraînait avec son club, le Saint Germain HC. La compétition a lieu du 6 au 12 mai au stade Georges Lefèvre, en face du camp des loges, sur le terrain où il évolue avec son club. « Nous voulons être à la hauteur des attentes de nos supporters, d’autant plus que les Belges, grande nation du Hockey, 5ème au Jeux Olympiques de Londres vont venir en nombre, ils attendent 1000 personnes pendant le tournoi. Nous aurons besoin de nos supporters, ils vont être très importants pour nous ». Les joueurs de l’équipe de France reçoivent pour la première fois une compétition de cette ampleur dans leur pays, ils ont tous très envie de participer à ce moment inoubliable. « Il faut qu’on se batte pour avoir notre place dans l’équipe ». Avec un premier rassemblement qui s’est déroulé du 19 au 24 février dernier, les 30 joueurs s’entraînent pour défendre leur place en équipe de France, car seules 18 places seront à prendre pour la compétition. Ils se déplaceront ensuite à Manheim pour affronter les Champions Olympiques Allemands, et un match amical face aux Belges à Saint Germain, juste avant la compétition, peaufinera la préparation. Hugo et les Bleus ont plus que jamais envie de partager ce moment unique dans leur pays avec leurs supporters et vont donner le meilleur d’eux pour espérer faire partie du groupe de Fred Soyez. « Jouer une compétition internationale dans mon club, à Saint Germain, devant la famille, les proches et les amis, ça met forcément un peu de pression. Mais mes coéquipiers et moi sommes très excités à l’idée de jouer sur notre terrain. Cest un avantage, ce terrain on le connait par coeur, on aura une telle envie de bien faire devant nos supporters, pour atteindre notre objectif... accéder au Round 3! » conclut Hugo. 4 n° 60 - Janv. / Février 2013

express

Olivier Moreau, Secrétaire Général, Fédération Française de Hockey La World League est une nouvelle compétition que la FIH a voulu créer pour mobiliser le plus grand nombre de pays autour d’une grande compétition mondiale. C’est aussi l’occasion donnée aux médias d’avoir une meilleure visibilité du hockey dans le monde. Pour promouvoir cette compétition, la FIH arbore un slogan très directif ‘’Make Your Mark’’ qui s’adresse aux joueurs, aux sponsors, aux juges et arbitres et à tous les spectateurs. Avec 62 nations engagées dans la World League Hommes et 44 dans la World League Dames, C’est une compétition qui nécessite l’organisation de plus de 350 matchs sous le label World League ! La France compte tenu de son rang mondial a été directement qualifiée pour le second tour. C’est à New Dehli, Rio de Janeiro, Saint-Germain en Laye et Moscou que se dérouleront les 2èmes tours. Nous y sommes du 6 au 12 mai ! Ces quatre dernières années, la Fédération Française de Hockey s’est battue pour présenter des dossiers de candidatures à l’organisation de grandes compétitions internationales. Cette confiance méritée, grâce à toutes les organisations précédentes, nous devons maintenant en tirer le meilleur profit sportif en supportant sans réserve notre équipe nationale et lui permettre de se qualifier pour le 3ème tour en juin à Rotterdam. Cette équipe se prépare avec beaucoup de sérieux et de volonté, venez la supporter et la pousser à la victoire. Nous avons tous besoin de vous ! MAKE YOUR MARK !!


Laurent Brachet, Président du Comité d’Organisation

Tous ensemble derrière l’équipe de France !

Les deux moments forts de la préparation seront :

Quelles différences entre l’organisation d’une compétition de Clubs, comme l’EHL que vous avez organisée en 2009 et ce prochain tournoi ? Ce qui change, c’est le format, avec une semaine de compétition pour la World League Round 2 (WLR 2) contre 3 jours pour l’E.H.L., ce qui pose le problème majeur de la mobilisation des volontaires, clé du succès d’un tel évènement. En terme d’organisation, l’E.H.L. nous avait apporté un support logistique et un savoir faire exceptionnels. Cette fois-ci le cahier des charges est très lourd et la FIH se repose sur la F.F.H. et le S.G.H.C. pour assurer le succès de la compétition.

Au tour du directeur Technique National de présenter l’équipe de France dans sa compétition à Saint Germain.

- Un déplacement à Mannheim dont deux matches contre l’Allemagne, championne olympique les 30 et 31 mars,

ous les joueurs français ont répondu présents à l’appel. Ca pourrait sembler évident mais cela n’est pas arrivé depuis quelques saisons. Le retour de joueurs chevronnés, l’expérience acquise par un grand nombre de joueurs à l’étranger, l’arrivée de juniors talentueux devraient donner à Frédéric Soyez et Gaël Foulard les moyens de composer la meilleure équipe possible pour chaque évènement. Pour ce faire nous utiliserons les aides personnalisées et les conventions d’entreprise pour permettre aux salariés d’être disponibles.

- L’accueil de la Belgique, 5ème au J.O. de Londres, à Saint Germain avec 2 matches les 27 et 28 avril.

Comment êtes vous organisés pour relever ce challenge ? Par souci d’efficacité toutes les parties prenantes sont représentées dans le Comité d’organisation : la F.F.H. qui a la lourde charge de mettre en œuvre le cahier de charges et qui assure la coordination avec la FIH, la DTN pour l’aspect sportif, la Ville de St Germain, qui apporte une contribution extraordinaire à la préparation du site, la Ligue IDF qui assure le relais avec les Clubs franciliens pour que cet évènement soit un vecteur de promotion dans nos clubs, France Sport, partenaire de la F.F.H. qui gère la logistique « transport/hébergement » des équipes et officiels, Sport By Us Event, une structure montée par de jeunes étudiants qui nous accompagnent pour booster la communication locale, et bien sûr le S.G.H.C. totalement impliqué dans le projet ! Que faut-il pour réussir la WLR 2 ? L’Equipe de France qui se qualifie, beaucoup de monde dans les tribunes, des officiels satisfaits, des partenaires et VIP sous le charme, une ambiance amicale et conviviale dans le Village et de très nombreux volontaires* pour accueillir dans des conditions optimales 6000 à 7000 personnes au cours de la semaine ! *Le SGHC recrute des volontaires. Contact/Information : volontaires@saint-germain-hockey.fr

T

Trois temps peuvent être dessinés  pour les équipes de France. Pour les Senior A Hommes : la World League 2 puis la World League 3 (si qualification) puis les Universiades (si retenu par la Fédération Internationale du Sport Universitaire). Pour les Seniors A Dames, le championnat d’Europe aura lieu fin août avec une équipe rajeunie. Et enfin, la Coupe du Monde pour les -21 ans Garçons aura lieu en Inde à la fin de l’année. Tous ont donc compris qu’une telle saison ne pouvait être négligée tant les résultats seront conséquents pour l’avenir de notre Hockey. La préparation de la World League Round 2 a déjà commencé grâce à la mise en place par Philippe Gourdin du Plan National de Préparation (P.N.P.). Quatre structures fonctionnent : Lille, Lyon, St Germain et bien sûr l’INSEP. Cela conduit les joueurs à trois entraînements complémentaires à ceux du club (un technique et deux physiques). Le premier rassemblement s’est tenu du 19 au 24 février à l’INSEP.

La préparation s’effectuera majoritairement dans le Nord (à Lille et en Belgique) où l’équipe jouera l’Argentine et les clubs Belges. La phase finale précompétitive se fera à Saint Germain. L’objectif avoué est bien de se classer dans les deux premiers de la World League Round 2. C’est possible. Ca le sera d’abord grâce à vous, c’est-à-dire à l’organisation, mais aussi aux supporters. Ensuite, si la Belgique est ultra favorite (n°9 mondial), les autres nations sont réellement à notre portée. La Canada encore 14ème au ranking international devrait être orpheline de ses deux joueurs mythiques Rob Short et Ken Perreira qui ont pris leur retraite sportive. La Pologne (19ème) qui talonne la France (17ème) a affiché lors de sa victoire en Round 1 ses ambitions de qualification aux J.O. de Rio en faisant le pari sur une équipe rajeunie. Nous avons l’avantage d’avoir éliminé ces 2 nations lors du TQO de New-Delhi pour la course à la finale. L’Ecosse (23ème) est une nation qui sera aussi dans le coup avec ses joueurs habitués aux matchs difficiles de l’E.H.L. et du championnat anglais. Le Portugal (50ème) ne peut avoir beaucoup de prétention. Un tel résultat nous conduirait en Round 3 c’est-à-dire le top 16 mondial. D’ici là, l’équipe devra bien se préparer sans oublier des paramètres essentiels tel le mental. Réussir chez soi est un challenge mais une obligation si on veut « montrer » le hockey d’où l’importance de réinjecter un peu « d’expérience » dans cette équipe. Alors réservez déjà votre semaine du 6 au 12 mai pour la World League à Saint Germain !

n° 60- Janv. / Février 2013

express

5


par Juliette PRIJENT

La compétition Du 6 au 12 mai, le Round 2 de la World League aura lieu sur les installations du Saint Germain Hockey Club, au stade Georges Lefèvre à Saint-Germain-en-Laye. Trois autres tournois de Round 2 se déroulent à Rio de Janeiro, New Delhi et Eletrostal! Belgique Canada, Ecosse, France, Pologne et Portugal, se retrouveront donc pour une semaine de compétition à Saint Germain en Laye, pour 15 matchs de haut niveau ! Retrouvez la page dédiée à la compétition sur le site de la FFH sur www.ffhockey.org Format de la World League La World League est divisée en quatre rounds qui se déroulent sur deux ans. Pour cette édition de la World League, la compétition servira de qualification pour la Coupe du monde et la prochaine édition sera qualificative pour les Jeux Olympiques. Equipes engagées

Le système de Rounds Le Round 1 est la première étape de la World League. Ces tournois regroupent les équipes placées plus de 16ème au classement mondial de la F.I.H. Le nombre d’équipes participantes dans chaque Round 1 varient en fonction des continents, et de ce fait, le nombre de places qualificatives pour le Round suivant aussi. Généralement, ce sont la ou les deux meilleures équipes de chaque Round 1 qui se qualifient pour le Round 2.

Evénements

For mat

Round 1

+

+

Round 2 Round 3

Demi-finales

En plus de ces équipes vainqueurs des Rounds 1, les équipes classées entre 9 + Finales et 16ème mondiales sont directement qualifiés pour les Rounds 2. Le pays organisateur obtient aussi un laisser passer pour la compétition qu’il organise. En tout, ce sont quatre Rounds 2 qui se disputent, composés de huit équipes chacun, sous le format de Round Robin, c’est-à-dire que chaque équipe rencontre toutes les autres une fois. Les équipes arrivées premières aux tournois du Round 2 se qualifient pour le Round 3, et sur les quatre équipes arrivées secondes, seules les trois meilleures se qualifient pour la prochaine étape.

Round 4

Les équipes classées entre 1er et 8ème au classement mondial sont qualifiées directement pour le Round 3. Le pays organisateur obtient, comme pour le Round 2, un laisser passer. Les Rounds 3 sont aussi les Demi-finales et ces deux tournois seront composés de deux poules de quatre équipes. Les quatre meilleures équipes des deux Rounds 3 s’affronteront dans le Round 4. Le Round 4 est la dernière étape de la World League : ce sont les Finales. Ce Round opposera les huit meilleures équipes tout au long des Rounds 1, 2 et 3. Pour ce Round le format reste le même que pour le Round 3, c’est-à-dire deux poules de quatre équipes. 6 n° 60 - Janv. / Février 2013

express


(c) Photo S. Brochier

Saint - Germain- en- Laye Stade Georges Lefèvre

6 / 12

Mai 2013

Hommes Belgique

Canada Ecosse

France Pologne Portugal


aCtualitÉS

nationales par Anaïs RIVIERE

Fédération

Assemblée Générale L'Assemblée Générale de la Fédération Française de Hockey se déroulera le samedi 23 mars 2013 à la Maison du sport français (1, avenue Pierre de Coubertin 75013 Paris). En cette fin d’Olympiade, le mandat du Comité Directeur présidé par Yves Renaud s’achève et l’Assemblée Générale procèdera, ce jour-là, à l'élection d'une nouvelle équipe. uelques rappels utiles pour comprendre le déroulement et les modalités de ce rendez-vous clé.

Q

Qui compose l’Assemblée Générale ? Il s’agit des représentants des associations affiliées, à jour de leurs cotisations. De combien de voix dispose une association affiliée ? Chaque club affilié dispose d’une voix de droit. Le nombre de voix est calculé en fonction du nombre de licenciés enregistrés au 30 avril précédant l’A.G., hors licenciés série loisir. Qui peut représenter une association affiliée ? Si le représentant légal d’un club ne peut assister à l’assemblée, il peut remettre un pouvoir à un autre membre du club ou au représentant d’un autre groupement sportif, nécessairement licencié. Un représentant de club ne peut détenir plus de deux pouvoirs provenant d’une autre association. Il peut donc être le porte-voix d’au maximum trois groupements sportifs. Qui sont les membres du Comité Directeur et comment sont-ils désignés ? Le Comité Directeur est composé de 17 membres élus directement par l’Assemblée Générale et du Pré-

8 n° 60 - Janv. / Février 2013

express

sident de chaque ligue régionale ou d’un représentant élu à cet effet par les membres du comité directeur de la ligue régionale et dûment mandaté Quel mode de scrutin ? Il est inchangé par rapport aux élections précédentes de 2009 : il s’agit d’un scrutin de liste à la représentation proportionnelle. e 23 mars prochain, la présence du plus grand nombre est par ailleurs nécessaire afin de réunir le quorum requis pour la tenue d’une Assemblée Générale Extraordinaire, dans la perspective d’une modification des Statuts de la Fédération. Il s’agira en effet de

L

proposer des évolutions visant à clarifier les textes relatifs au fonctionnement de l’A.G. (mode de scrutin, calcul de la majorité, mode de transmission des supports) mais également ceux faisant référence aux membres de la Fédération et à la perte de cette qualité de membre. Au-delà du caractère électif et extraordinaire, et dans le respect de ses attributions, l’Assemblée Générale procédera aux votes et approbations habituels. Pour en savoir davantage sur le déroulé de cette journée, référez-vous à l’ordre du jour. Rendez-vous le 23 mars pour faire entendre votre voix !


Ordre du Jour A.G. ordinaire élective et A.G. Extraordinaire 9h : Emargement 9h30 : Discours du Président de la Fédération Française de Hockey

Actions et résultats 2012 9h50 : Approbation du procès-verbal de l’Assemblée Générale Ordinaire du 31 mars 2012 10h : Rapport Moral par le Secrétaire Général 10h30 : Rapport Sportif par le Directeur Technique National 10h50 : Rapport Financier par le Trésorier 11h05 : Rapport du Commissaire aux Comptes 11h10 : Approbation des comptes de l’exercice 1er Janvier 2012 --> 31 Décembre 2012 11h30 : Bilan de la précédente mandature Remise des Prix 2012 de la F.F.H. 11h50 : Modifications des Statuts (A.G. extraordinaire), du Règlement Intérieur et du Règlement relatif aux terrains et équipements

Election des Membres du Comité Directeur de la Fédération Française de Hockey 12h20 : Présentation du Projet Sportif et de l’équipe 13h : Vote

13h15 : Déjeuner

14h15 : Réunion du Comité Directeur > élection du Président, du Secrétaire Général, des membres du bureau et des Présidents de commissions

Politique fédérale générale 2013-2014 14h30 : Constitution des Comités Départementaux du Finistère et de la Seine-SaintDenis 14h45 : Montant de la Cotisation Fédérale 2014/2015 14h50 : Présentation et vote du budget pour l’exercice 2013

15h : Questions diverses

n° 60 - Janv. /Février 2013

express

9


ColleCtiFS

France

Objectif : Coupe du Monde Junior Garçons

Par Jean Marc HAROU

Tous ensemble ! Tous ensemble! Tous ensemble ! Nos jeunes se sont qualifiés pour la coupe du monde, qui se tiendra en Inde, fin 2013. La Fédération et et sa Direction Technique Nationale (D.T.N.) ont donc lancé le projet de recherche de financements complémentaires aux subventions gouvernementales. Notre Directeur Technique National, Bertrand Reynaud confirme qu’aujourd’hui il ne peut budgéter que l’équivalent du coût du déplacement et simplement le temps de l’évènement. Il témoigne : « J’avais connu cette situation lorsqu’entraîneur des U 21, nous avions participé à la Coupe du Monde Junior à Hobart, en Australie en 2001… (Dernière apparition de la France. Le temps passe). Le manque de moyens, et donc de préparation, nous avait coûté quelques places. Nous nous classions 10ème sur 16. Cette fois-ci l’objectif est plus élevé… c'est-àdire atteindre le top 6 ! Il y a réellement un coup à jouer. C’est maintenant et dans les quelques mois qui viennent que tout va se jouer. Un très grand nombre de compétitions et une réduction des subventions nous conduisent à faire des choix. Sans l’apport de soutien financier extérieur, rien ne pourra se faire. On compte sur vous pour répondre aux appels.» En effet, les subventions gouvernementales sont sérieusement en baisse, et notamment cette année, ce qui nous conduit à trouver des ressources privées. Ce message s’adresse également à tous les passionnés en capacité de relever ce challenge ! Afin de proposer à nos jeunes et leurs encadrants les 10 n° 60 - Janv. / Février 2013

express

Le pôle de Chatenay avait monté un projet similaire pour pouvoir se déplacer en Juillet dernier à Londres pendant les JO - (c) Photo : X. Hemar

meilleures conditions de réussite, nous devons nous mobiliser pour trouver des sources de financement innovantes. Cette démarche nouvelle, dans le monde du Hockey, et d’autres sports, nous conduit à réfléchir et à agir ensemble. Chacun d’entre nous sollicitera ses réseaux, contactera des sociétés pouvant assurer un sponsoring ou un mécénat. Afin d’harmoniser notre projet, des plaquettes de sponsoring sont disponibles auprès de Romain Nazaret, chargé des événements et des partenariats au siège de la FFH (Romain.Nazaret@ffhockey.org) L’objectif

minimum

fixé

est

d’atteindre 30.000€ de dons, mécénat, sponsoring. À titre d’info, pour le projet des U18 du Pôle France de Chatenay-Malabry, aux Jeux Olympiques de Londres, 43 000 € ont été récoltés, cela a été possible car les parents et joueurs se sont impliqués dans la recherche de ressources privées. Pour mémoire, les dons de particuliers effectués au nom de la Fédération Française de Hockey (bien noté au dos du chèque la mention U21 Inde) ouvrent droit à réduction d'impôts, ainsi que le mécénat.

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter : Jean-Marc Harou - Jm.harou@free.fr


aCtualitÉS

Hockey sur gazon

nationales

Finales Elite

par le F.C.L. H.C. H.C. et le S.A. Mérignac

Les Finales du Championnat de France de Hockey sur gazon auront lieu cette année près de Bordeaux, pour l’Elite Dames et les jeunes (22 et 23 juin 2013), organisées par le S.A Mérignac et à Caluire et Cuire, près de Lyon, pour l’Elite Hommes le 1er juin prochain, reçu par le F.C. Lyon H.C. H.C. Ces deux weekends marqueront la fin d’une belle saison de gazon, avec du spectacle et un programme qui inclura les jeunes, les moins jeunes, l’Elite, le Handi Hockey, le Beach Hockey… et bien d’autres. Save the date !

Le samedi 1er Juin 2013, le F.C.L. H.C. H.C. organise la Finale du Championnat de France Elite hommes dans ses installations du Stade Henri Cochet à Caluire et Cuire. Cette finale sonne le dernier rendez-vous de la saison 2012/2013 et sacrera les représentants des Clubs Français à l’EHL. Cet évènement honorera le 120ème anniversaire du FCL et permettra aux différents acteurs du Hockey Français d’assister au TOP de nos championnats. Cette journée nous donnera l’occasion de réu-

nir, sur notre terrain, des vétérans et de jeunes pratiquants.

Le S.A. Mérignac recevra pour la première fois de son histoire l’organisation des finales de Championnats de France jeunes (Avenir et Espérance) et Elite Dames les 22 et 23 juin prochains. « Nous permettre aujourd’hui d’organiser cet événement représente une réelle opportunité de donner à notre sport un rayonnement qui n’existe pas ou peu dans notre région. Conscients de la tâche à accomplir, le club se mobilise déjà et mobilisera toutes les ressources nécessaires pour faire de ce week-end la fête du hockey. Certaines des 28 sections qui composent le SAM omnisports nous ont d’ailleurs déjà approchés afin de nous proposer leur aide logistique et humaine dans l’organisation. Le Comité de Gironde et la Ligue d’Aquitaine seront également de précieux atouts dans la mise en place et la réussite du week-end, tout comme les bénévoles du club, fidèles habitués des événements organisés par le S.A.M. (Tournoi des Châteaux notamment). En plus de tous ses volontaires, le club des Girondins de Bordeaux mettra quant à lui son magnifique Domaine à disposition pour permettre au jeu de se dérouler dans de belles conditions. En harmonie avec le cadre des projets de communication «Hockey 2020» de la Fédération, notre souhait est également de profiter de cet ultime week-end de Championnat version 2012/2013 pour solliciter les médias régionaux et nationaux (TV, radios, presse écrite). Susciter l’intérêt du monde de la presse est un élément sur lequel nous essaierons de mettre l’accent, car il nous paraît primordial d’être visible pour être connu et reconnu... l’objectif à terme étant d’attirer de nouveaux licenciés et de continuer à développer le hockey dans la région.

Vous souhaitez être bénévole pour l’événement ? Pour le S.A.M, contactez Marcel Gomez mb33.gomez@free.fr - 06.14.68.50.88 Pour le F.C.L. H.C.H.C. contactez lyonhockey@lyonhockey.com

S’il est évidemment trop tôt pour évoquer les noms des futurs clubs qualifiés, il est en revanche sûr que nous nous efforcerons de mettre les valeurs du hockey au centre des débats. Fair-play, convivialité, éthique, respect des règles et dépassement de soi marqueront, j’en suis sûr, ces deux jours de festivités, chez les plus petits comme chez les plus grandes.

n° 60 - Janv. /Février 2013

express

11


CoNSeil

technique par Bertrand Reynaud et Philippe GOURDIN

La prise et la tenue de la Crosse Fondamentaux Techniques

Il y a quelques semaines, la vidéo de Philippe Gourdin sur la prise et la tenue de la crosse était rendue disponible sur la chaîne Dailymotion de la F.F.H. www.dailymotion.com/FFHOCKEY et sur la plateforme des entraîneurs. Retour sur le contenu de ses explications. a prise de la main gauche est prioritairement motrice et essentielle à l'habileté technique, à sa "finesse". La prise de la main droite est capitale pour engendrer la force et est nécessaire au maintien de la crosse. Elle sera ferme mais aussi sensible pour amortir (main placée derrière la crosse pour absorber la balle). La tenue haute (main droite vers la main gauche) de la crosse lors de la conduite de balle permet d'atteindre davantage de vitesse et augmente la vision du jeu. La prise orientera une conduite "à midi ou 3 heures".

L

Lors du shoot, deux types de tenue: le "grip court" (la main gauche descend vers la main droite) et le "grip long" (la main droite remonte vers la main gauche). Lors du shoot coup droit, la main gauche sera dans l'axe du manche et ainsi quand on pose la crosse naturellement avec le bec posé au sol, le "V" (pouce-index) est placée sur la tranche intérieure (supérieure) de la crosse. C'est la prise dite aussi "coup droit". Cette position variera + ou - à l'extérieur sur le manche selon les besoins techniques et les sensations du joueur. Il faut porter son attention sur le "V" sur le dos de la crosse qui permet de toper la balle mais peut aussi être caractéristique d'une mauvaise prise (correction à apporter / aux enfants) Lors d'une propulsion revers ou en position d'attention ou encore lors de la conduite "indienne", le "V" est sur le plat de la crosse (prise mixte). Cela permet aussi un plan de contact protégeant les appuis. La prise dite revers (fermée) favorise le contrôle revers: le "V" est de l autre côté de la tranche. Il est clair que les prises influencent le plan de frappe lors des propulsions. Pour bien défendre, il faut être capable de changer de prise. Lors du changement de prise, la main gauche se relâche et la main droite tourne la crosse (tenue). La prise revers qui permet de jouer dans les différentes positions plus facilement (la prise coup droit ne permet de défendre en revers!). Lors de la position d'attention, la main gauche est relâchée et la main droite est ferme, le bec de crosse au sol et indiquant la cible pour recevoir la balle. 12 12

n° 60 - Janv. / Février 2013

express

La tenue = position des deux mains sur le manche. La prise = position de la main droite ou de la main gauche sur la crosse. Elles conditionnent la réussite technique et doit donc être pris en considération dès le début de l'apprentissage.

Lors des conduites à une main, la prise sera plus ou moins fermée selon la position de la balle / aux appuis et en fonction du confort du joueur. Lors des poussées de balle (scoop, push), la main droite sert de point d'ancrage autorisant l'action de levier. Pour les déviations tenue et prise seront adaptées aux attentes du joueurs (direction, élévation), avec une main droite restituant l'énergie et la main gauche modifie le plan de contact. La prise de crosse du gardien de but a évolué dans les dernières années. La main est placée derrière la crosse avec une flexion du poignet autorisant un blocage anatomique et facilitant les actions circulaires et d'opposition / aux trajectoires de la balle. La prise de crosse est faite par les 3 premiers doigts: pouce, index, majeur les 2 autres ferment la crosse. Chaque geste implique une adaptation de la prise et de la tenue de la crosse, influencée par les sensations du joueur.


EFLM<CC<:FCC<:K@FE)'(*    





 











 

 









 

 

 







 

 

<I@D8eflm\c„hl`d\ek`\i[\cX==?     

 



 


Zoom Retrouvez l’article sur lettre-d-information.jeunesse-sports.gouv.fr

Emplois d’avenir Mobilisation générale !

Réservés aux jeunes âgés de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés ainsi qu'aux personnes handicapées de moins de 30 ans, les emplois d’avenir sont une réponse forte dans la bataille prioritaire contre le chômage des jeunes. L’ensemble des personnels et des ressources du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative est mobilisé pour atteindre cet objectif. À l’occasion de la signature de contrats « emplois d’avenir » à Amiens, Rouen et Bordeaux ces dernières semaines, Valérie Fourneyron a réaffirmé la mobilisation du gouvernement en faveur de l’emploi de tous les jeunes. « Nous devrons être à l’écoute, utiliser toutes les ressources, pour qu’à chaque jeune corresponde un itinéraire personnalisé », a déclaré la ministre. « Il faut arrêter de reprocher aux jeunes leur manque d’expérience, arrêter de leur reprocher leur jeunesse », a-t-elle ajouté. Pour le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, l’ambition est de créer 15 000 emplois d’avenir - dont 5000 dans le secteur du sport - sur les 150 000 prévus d’ici la fin de l’année 2014. La ministre signera à cet effet, le 15 février prochain, des conventions opérationnelles avec les premières associations (Ligue de l’Enseignement, fédération Léo Lagrange, l’Association de la Fondation Étudiante pour la Ville) et avec les premières fédérations sportives (badminton, randonnée pédestre, judo, basket, football, la Fédération Nationale Professions Sports et Loisirs) qui s'engageront pour un total de 3500 emplois. Tous les employeurs concernés, les 14 n° 60 - Janv. / Février 2013

express

collectivités locales, les grandes associations, les réseaux et les entreprises éligibles, sont appelés à se mobiliser sur l’ensemble du territoire national, pour contribuer à l’insertion professionnelle des jeunes. Dans cette perspective, la ministre a tenu à saluer le travail du réseau des Missions Locales, de l’ensemble du service public de l’emploi et du mouvement associatif engagés dans l’accompagnement de proximité et le déploiement du dispositif sur le terrain. Les emplois d’avenir constituent une première expérience professionnelle pour les jeunes peu ou pas qualifiés et une deuxième chance d’acquérir une formation. Ils sont une réponse forte dans la bataille prioritaire contre le chômage des jeunes que le gouvernement mène depuis son entrée en fonction. Ils concernent à la fois les activités ayant une utilité sociale ou de préservation de l’environnement ou encore les secteurs créateurs d’emplois. « Avec ces emplois d’avenir, nous touchons vraiment les jeunes que nous souhaitons accompagner en priorité, c’est-à-dire ceux qui sont les plus éloignés de l’emploi, reconnaît Valérie Fourneyron. Plus de la moitié des jeunes recrutés sont sans diplôme et plus d’un jeune sur quatre est inscrit à Pôle emploi depuis plus de 12 mois (28%). C’est une véritable expérience professionnelle leur est offerte. L’essentiel des contrats est à temps plein avec pour près des 2/3 d’entre eux une durée entre 2 et 3 ans. Et 95% des contrats emploi d'avenir sont signés par les employeurs du non marchand. » « Nos secteurs sont porteurs, ils sont en capacité de proposer des itinéraires de réussite pour les jeunes concernés. Saisissons ensemble cette opportunité pour qu'un maximum d'entre eux retrouvent confiance et puissent se projeter dans l'avenir », conclut la ministre.


Recruter un jeune en emploi d’avenir Vous vous engagez à recruter un jeune peu ou pas qualifié pour accompagner son entrée dans le monde du travail et lui permettre d’accéder à un meilleur niveau de qualification et de réaliser son projet professionnel. Puis-je recruter ? • Vous êtes une association, une collectivité territoriale, un établissement public, une structure d’insertion par l’activité économique ou encore une entreprise privée exerçant dans un secteur reconnu au niveau régional comme créateur d’emploi, d’utilité sociale ou susceptible d’offrir des perspectives de développement durable. • Votre projet de recrutement offre une première expérience professionnelle enrichissante et reconnue. • Vous offrez une capacité d’encadrement et des perspectives de formation ou de qualification. Vous pouvez recruter un jeune dans le cadre du programme emplois d’avenir. Qu’est-ce que c’est ? • Un CDI ou un CDD (de 3 ans dans le cas général). • À temps plein (prioritairement) Le contrat est conclu sous la forme soit d’un contrat d’accompagnement dans l’emploi dans le secteur non-marchand, soit d’un contrat initiative emploi dans le secteur marchand Vous recevez une aide de l’État : • 75% du Smic pour les structures du secteur non-marchand • 35% du Smic pour les structures du secteur marchand Pour les entreprises d’insertion (EI) et les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ), un taux intermédiaire de 47% d’aide de l’Etat est appliqué, pour les emplois d’avenir conclus en contrats initiative emploi (CIE). Vous vous engagez à mobiliser les moyens disponibles pour permettre au jeune recruté d’accéder à des formations ou à une qualification. Avec l’aide de la mission locale/ du Cap emploi, vous vous engagez à construire un plan d’insertion et de qualification adapté au jeune recruté. Vous pourrez mobiliser les moyens déployés par les financeurs de formation : l’OPCA de votre secteur, le conseil régional, etc. Quels sont les avantages ? • Embaucher un jeune motivé. • Une aide de l’État pour la durée de l’emploi d’avenir (3 ans dans le cas général). • Bénéficier de l’appui d’un interlocuteur au sein de la mission locale/du Cap emploi pour suivre le jeune et intervenir pour toute difficulté pouvant survenir au cours de l’emploi. Quel est mon rôle ? • Offrir à un jeune l’opportunité d’accéder à un emploi, et lui permettre de vivre une vraie première expérience professionnelle enrichissante et reconnue. • Lui donner les moyens de se former. La sélection des projets de recrutement d’emplois d’avenir repose sur différents critères tels que votre capacité d’encadrement et d’accompagnement d’un jeune inexpérimenté et votre engagement pour assurer la professionnalisation de la formation du jeune avec la mise en œuvre d’actions de formation.

Qui contacter ? L’agence Pôle emploi ou la mission locale la plus proche (Cap emploi pour les travailleurs handicapés). Ces interlocuteurs peuvent vous aider à construire une fiche de poste adaptée au dispositif et vous mettre en contact avec un ou plusieurs candidats. Un référent est désigné par la mission locale ou le Cap emploi pour suivre le jeune en emploi d’avenir. Il pourra répondre aux difficultés du jeune et vous pourrez également faire appel à lui pour tout problème survenant au cours de l’emploi d’avenir. Il vérifiera également le respect des engagements pris au moment de la conclusion de l’emploi d’avenir. Et après ? En fonction de vos besoins, vous pourrez recruter en CDI le jeune qui a acquis une qualification pendant l’emploi d’avenir. Si ce n’est pas possible, les compétences et les qualifications qu’il aura acquises pendant son contrat l’aideront à trouver un autre emploi sur le marché du travail.

Retrouvez plus d’informations sur http://travail-emploi.gouv.fr/

Les jeunes • Des jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans s’ils sont reconnus travailleurs handicapés). • Sans diplôme ou titulaires d’un CAP/BEP. • En recherche d’emploi. A titre exceptionnel jusqu’au niveau bac+3, les jeunes sans emploi résidant dans une zone urbaine sensible, une zone de revitalisation rurale ou outre-mer.

15

n° 60 - Janv. /Février 2013

express 15


L’aventure continue par le Comité de Pilotage du projet

Mobilisé par une forte volonté, le comité directeur lançait, fin 2011, une réflexion sur l’évolution nécessaire du hockey français.Nous tenons à remercier toutes les personnes participantes, lors des réunions de discussion, car les débats ont permis de collecter les préoccupations et les idées de solutions envisageables pour les réunir dans un dossier en cours d’élaboration. Depuis le début du processus, dans un souci de transparence pour bâtir le projet commun, nous avons communiqué à l’aide de comptes rendus disponibles sur notre site fédéral dans l’onglet OK 2020. Le dossier final regroupera le diagnostic et les préoccupations déjà publiés, mais aussi un catalogue d’actions à entreprendre dans notre futur proche. Ce doit être le fil conducteur du projet commun de tout le hockey français. Dès sa publication par le tiers expert, programmée début mars, nous le mettrons à disposition du hockey français et son équipe dirigeante s’appuiera sur cette liste d’actions priorisées pour faire évoluer notre sport passion dans l’environnement général en pleine mutation. A quelques semaines de la publication de ce document final, nous avons préparé une note de synthèse, dospinible sur le site internet fédéral, pour faire un bilan de ce projet majeur aussi bien aux participants qu’aux entités de direction du hockey. Nous souhaitons la compréhension du projet le plus largement possible. Notre évolution ne pourra se mettre en marche qu’en s’appuyant sur une vision partagée par le maximum de licenciés. Retrouvez la synthèse sur le site de la FFH www.ffhockey.org rubrique OK 2020 !

(c) Photos S.L.

16 n° 60 - Janv. / Février 2013

express


développement par Daniel CHOQUEL

Le Comité Départemental La question à la commission développement : « Dis Daniel !!! Ça sert à quoi le Comité départemental que tu désires créer ? ». Je vais sans doute entendre cette question maintes fois en sillonnant la France et sûrement à chaque fois que je vais vouloir construire pierre par pierre les bases du Hockey Français sur l’ensemble de l’hexagone ! Je préfère donc mettre sur papier la réponse. Elle aura le mérite d’exister et permettra d’en discuter si on désire faire et refaire l’histoire du hockey au bout d’un comptoir avec un verre rempli de la spécialité du département ! Un comité Départemental, c’est quoi ? A quoi sert-il ? Comment faut il faire pour que cela tourne ? Le comité départemental, c’est « LA » structure fédérale la plus proche du club. C’est la structure déconcentrée de la fédération qui sert à Appliquer et Développer la politique définie par la fédération. Concrètement, le Comité Départemental assure la pratique du Hockey sous toutes ses formes, il défend les intérêts moraux et matériels du Hockey sur le plan départemental. La principale difficulté pour développer un territoire vierge est la création pratiquement simultanée d’un club et de son comité départemental. La France est constituée de Régions et de départements. Si le développement n’existe pas chez vous : ce n’est pas forcement de la faute de la fédération ou du comité régionale et ces deux structures n’arrêteront pas de vous le dire ! Ca sert à quoi un Comité Départemental? Il peut organiser des compétitions départementales et notamment des championnats pour les U12, U10, U8 et U6 et créer aussi des championnats interdépartementaux (qui coûte nt moins chers qu’organiser des championnats de France). Il peut organiser des manifestations

se déroulant sur son territoire Il peut animer les diverses formes de pratique du hockey surtout chez les jeunes : Par exemple : Création d’une tournée de découverte du hockey à travers le Beach dans les villes du son territoire). Comment fonctionne-t-il? Le comité département se compose de clubs affiliés à la FFH ayant son siège sur le département. Il peut n’y avoir qu’un club ou deux clubs sur le département mais le rôle du comité départemental étant le développement, il est de bon ton que dans l’olympiade (c’est-à-dire 4 ans ) il y ait création de clubs. Il est bien sûr hors de question que les financements obtenus servent durant l’olympiade au fonctionnement d’un seul club sans résultat sur la politique de développement dictée par le comité régionale ou la fédération. Les clubs élisent tous les 4 ans les membres de son comité directeur : le président, proposé par le comité directeur, doit être validé par le vote de l’assemblée générale élective. Le comité directeur procède à l’élection des membres du bureau et des commissions départementales pour 4 ans. Les ressources du comité départemental se composent : - de la part départementale du produit des licences des clubs affiliés,

fixée par le comité directeur de la FFH au plus tard deux mois avant le début de saison sportive - de la cotisation départementale des clubs du département, fixée par le comité directeur au plus tard deux mois avant le début de saison sportive - des recettes de toute nature provenant des manifestations qu’il organise et notamment des droits d’engagement - des subventions de toute nature : C.N.D.S., Conseil Général, dossier Européen, dossier sur communauté de communes, etc. - du produit des rétributions perçues pour services rendus - des donations - des produits de partenariats privés. En conclusion, nous commençons une nouvelle Olympiade et nous devons travailler sur la création des comités départementaux pour résoudre une partie de nos problèmes liés au non développement de notre territoire. Ce n’est de la faute de personne si nous sommes 12 000 au lieu de 30 000 licenciés ! En créant des comités départementaux, nous avons l’outil pour nous permettre d’obtenir cet objectif. Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et ensemble nous serons 30 000 en fin d’olympiade !

n° 60 - Janv. /Février 2013

express

17


Par Patrick Chini

leS eCHoS CaMBRai (FilleS) et aNtiBeS (GaRçoNS) CHaMPioNS de FRaNCe deS MoiNS de 16 aNS Grâce à la bonne organisation du club de Lambersart, nous avons pu assister à un magnifique tournoi final où les huit équipes en présence ont bataillé ferme pour aller chercher le titre. Après avoir battu le Racing en demi-finale, les filles de Cambrai ont pris le meilleur sur Montrouge après la séance de tirs au but, les deux équipes n'ayant pu se départager à l'issue du temps réglementaire 3-3 ; le Racing décroche la troisième place aux dépens de Lambersart. Chez les garçons, la surprise est venue d'ANTIBES qui a décroché le titre après avoir battu le tenant Lyon (8-4) en demi et le finaliste de l'année dernière Nantes (5-2). Les coaches antibois, F. Anjos et C. De Castelli ont su tirer parti des qualités de ces jeunes joueurs qui évoluent ensemble depuis quelques années. Lyon a dominé Amiens pour la médaille de bronze.

Belle matinée à la Villa Primrose Bordeaux ce Mercredi 27 Février 2013 où le club avait décidé, pour le dernier entraînement avant les vacances d’hiver, de remettre en fin de séance, les diplômes de la Crosse Blanche, récompensant les tests passés avec succès les semaines précédentes. Le thème de la matinée était « Hockey-Carnaval » est chacun a pu pratiqué le Hockey avec son déguisement préféré. Ce sont donc affronté sur le terrain, Zoro, Cendrillon, Spiderman,…. La ½ journée c’est clôturé par la remise des diplômes et d’un cadeau, l’élection du plus beau costume et le traditionnel goûter !! Le Baby Hockey, c’est aussi ça…

18 18

n° 60 - Janv. / Février 2013

express

par Thierry Garcia

la CRoSSe BlaNCHe à la Villa PRiMRoSe BoRdeaux


PuBliCatioNS

Service Licences: Nous vous informons que Charlotte BOUDIEUX a été recrutée par la F.F.H. au service des licences, en remplacement d’Annette FRUITEMA depuis le lundi 4 février 2013 et est joignable tous les matins du lundi au vendredi. Nous vous remercions désormais de lui adresser toutes les questions relatives aux licences, aux affiliations, ainsi que les demandes d’attestation. Merci également de lui communiquer toute information relative aux modifications de coordonnées de votre structure. Charlotte est joignable par téléphone au 01.44.69.33.65 ou par mail charlotte.boudieux@ffhockey.org

Rappel de la Commission Sportive Nationale et de la Commission Nationale des Juges et arbitres à l’attention des arbitres et délégués techniques A l‘occasion de toutes compétitions Gazon et Salle au niveau national mais aussi régional et départemental, un contrôle anti-dopage inopiné peut être effectué par les autorités compétentes en la matière. Il est demandé aux arbitres notamment pour le gazon et aux Délégués Techniques pour la Salle de bien vouloir signaler la présence de contrôleurs de la lutte anti-dopage en remarque sur la feuille de match Gazon ou sur le rapport du DT en Salle sans bien entendu rentrer dans le détail. La CNJA et la CSN demandent aux gestionnaires d’une rencontre ou d’un tournoi (arbitres et/ou Délégués) de bien vouloir veiller à ce qu’aucune obstruction ne soit faite à un tel contrôle et si le cas se présente de signaler un éventuel incident sur le même document.

Commission disciplinaire de lutte contre le dopage (Première Instance) : Décision du 14 janvier 2013 : Le 10 novembre 2012 à Montrouge, lors du match Elite Hommes de Hockey sur gazon, C.A. Montrouge – Paris Jean Bouin, Monsieur Thomas GOURDIN a été soumis, à un contrôle antidopage dont les résultats, établis par le Département des Analyses de l’A.F.L.D. le 23 novembre 2012, ont fait ressortir la présence de S8 cannabinoïdes/carboxy-THC à une concentration supérieure à 19ng/ml, taux limite. La concentration de métabolites est estimée à 68,00 ng/ml (métabolite du TétraHydroCannabinol, principe actif du cannabis). Réunis le 14 janvier 2013, les membres de la Commission disciplinaire de lutte contre le dopage (Première Instance) ont constaté une infraction aux dispositions de l’article L. 232-9 du Code du Sport et décidé de prononcer à l’encontre de Monsieur Thomas GOURDIN, la sanction de retrait de licence compétition de la Fédération Française de Hockey pendant une durée de six (6) mois fermes. La sanction prononcée prend effet à compter de la notification à Monsieur Thomas GOURDIN. Compte tenu de la mesure de suspension à titre conservatoire réceptionnée le 14 décembre 2012, la suspension de licence compétition démarre à cette date.

n° 60 - Janv. / Février 2013

express

19


20 n° 60 - Janv. / Février 2013

express

www.ffhockey.org


Hockey Express n°60