Issuu on Google+

Exposition et Vente aux enchères d’œuvres réalisées par 40 artistes contemporains

Vente dirigée par Me Yann Baratoux

Au profit de

Exposition le jeudi 9 juin 2011 à partir de 18h Vente aux Enchères à 19h à la Faïencerie de Bordeaux FAïencerie de bordeaux 24 RUE DE LA FAIENCERIE 33300 Bordeaux tel : 06 47 72 76 89


Préface

Le Projet

Innover, créer, se développer tout en respectant l’autre, voici ce qui motive chaque acte de ma vie professionnelle. Aujourd’hui, j’ai voulu apporter à Médecins Sans Frontières, plus que quelques chiffres sur un chèque. J’ai voulu ouvrir une porte, montrer et soutenir le fabuleux travail fait par cette association et tous les bénévoles qui l’animent. J’ai fédéré autour de ce projet 40 artistes de renom qui se sont engagés spontanément. À votre tour devenez acteur et non spectateur, rejoigneznous dans cette belle aventure, enrichissez-vous en donnant et gardez à jamais, par le biais de l’une de ces œuvres, un souvenir intemporel de l’évènement. Didier OUDIN Président du groupe AROM

La Vente aux Enchères AROM rassemble plus de 40 artistes aquitains confirmés : sculpteurs, peintres, illustrateurs, photographes, graffeurs… qui ont accepté de réaliser des œuvres uniques sur le thème de la gourmandise.

S’est associé à ce projet, l’artiste américain de renommée internationale, Hilton Mc Connico. A propos du Groupe AROM Traiteur terroir, traiteur de luxe, livraison de plateaux repas, restaurant, salle de réceptions sont les domaines de prédilection du groupe AROM. Il possède aujourd’hui 5 marques : Lacoste Traiteur, Dabbawala, le restaurant Carré du Lac, La Grif’ Gourmande, Signatures By…. Fort de son savoir faire depuis 25 ans grâce à son enseigne phare Lacoste Traiteur, AROM a su acquérir une importante notoriété auprès des professionnels et particuliers. La qualité, l’organisation, l’innovation, la créativité, l’éthique et l’humanisme sont les valeurs principales du groupe AROM.

Les pratiques sont variées et les œuvres le sont tout autant. Pour certains artistes la gourmandise évoque la fête, l’explosion de saveurs en bouche, pour d’autres la joie, le partage, le bonheur, le plaisir ou le désir…… Par l’intermédiaire d’un pinceau, d’un crayon ou d’une bombe de peinture, ces artistes œuvrent dans un même dessein : offrir une œuvre originale en faveur de Médecins Sans Frontières. L’exposition des œuvres se clôt par une vente aux enchères, menée par Me Yann Baratoux. 60% du produit de la vente aux enchères sont reversées à Médecins Sans Frontières à qui le projet est dédié cette année. Cette manifestation artistique et caritative se tient à la Faïencerie de Bordeaux qui accueille cette vente aux enchères caritative avec beaucoup de générosité.

2

3


Au profit de

« Nous sommes très reconnaissants à Didier Oudin d’avoir pu réunir autour de lui autant d’artistes et de compétences pour se mobiliser avec nous… Cette démarche participera concrètement à notre action, en nous permettant de créer des nouvelles surfaces d’entreposage de stocks de médicaments et de matériels garantissant ainsi aux populations en danger de bénéficier d’une assistance dans les meilleurs délais », explique Gérald Massis, DG de Médecins Sans Frontières Logistique.

Créée il y a 40 ans, Médecins Sans Frontières apporte son aide aux victimes de conflits, de catastrophes naturelles, d’épidémies… Elle délivre ses secours en toute indépendance et impartialité. Médecins Sans Frontières a reçu le prix Nobel de la Paix en 1999. De sa plateforme logistique située à Bordeaux-Mérignac depuis 1992, sont formés les volontaires et partent les médicaments et les kits d’interventions permettant ainsi aux équipes de porter ses secours. De cette capacité à assurer l’approvisionnement en 48h dépend la survie de milliers de personnes.

Cette vente aux enchères participera à l’entreposage de 4 000 palettes supplémentaires du stock d’urgence, indispensable pour garantir cette réactivité.

4

5


Des parrains

gourmands au grand coeur

Le groupe AROM a souhaité solliciter des grands chefs au « cœur aquitain » pour parrainer cette vente : François Adamski, Vincent Arnould, Nicolas Frion, Christophe Girardot, Pascal Nibaudeau et Michel Portos, sans oublier Joël Dupuch, l’ostréiculteur.

François Adamski Chef du Gabriel, Bordeaux

Originaire du Pas-De-Calais, il fait ses études au Lycée hôtelier du Touquet. Il vient de s’installer aux commandes du Gabriel à Bordeaux, où il est chef et directeur de restauration de l’ensemble de l’établissement. Dans cet écrin d’exception, il concocte une cuisine qui se veut classique et inventive et qui s’inscrit dans la grande tradition de l’école française de cuisine. Il obtient sa première étoile en 2010. Il est également Membre de l’Académie Nationale de Cuisine, Membre de l’Académie des Lauréats du Bocuse d’Or, Maître Cuisinier de France et membre du club Prosper Montagné

nicolas frion

Chef du Chapon Fin, Bordeaux. Beauvaisien d’origine, ce chef a « élu cuisine » aux portes de la Garonne. Influencé par la cuisine innovante de Marx, il insuffle un vent de nouveauté dans les assiettes bordelaises. Séduire une clientèle émérite en revisitant la cuisine du terroir, sans la dénaturer : le challenge est admirablement réussi pour ce jeune maestro. Pari tenu pour le jeune et brillant chef, à 31 ans, Nicolas Frion est directeur et chef de cuisine de cet établissement de prestige, le premier à avoir reçu une étoile Michelin en 1933.

christophe girardot

Chef de la Table de Montesquieu, Labrède. Dès son plus jeune âge, après être passé chez des étoilés comme Jean Ramet ou Michel Gautier, il eu la chance d’avoir la responsabilité de la cuisine à l’Hostellerie des Criquets, d’être confronté à l’aspect difficile et délicat que représente la gestion du personnel, des cartes et menus ainsi que la gestion des coûts. Aujourd’hui de retour à la cuisine gastronomique, il réalise une cuisine plus évolutive, plus instinctive qui lui permet de mettre en valeur sa réelle personnalité.

pascal nibaudeau Vincent Arnould

Chef du Vieux Logis, Trémolat, Dordogne. Sa cuisine est un mélange de surprises. Il sait que les yeux sont les premiers à déguster et ses créations en sont la preuve. La finesse avec laquelle il travaille les produits périgourdins fait de sa cuisine une œuvre d’art où la force prend sa source dans la sobriété. En 2000 il devient chef du Vieux Logis, établissement pour lequel il a regagné une étoile. En 2007, il lui a été décerné le titre de Meilleur Ouvrier de France.

6

Chef du Pressoir d’Argent, Bordeaux. Formé à l’école hôtelière de La Rochelle, Pascal Nibaudeau commence sa carrière à l’Hôtel Hilton de Bruxelles. Sa cuisine est essentiellement tournée vers des produits de la mer, elle s’appuie sur une mise en valeur qui s’exprime avec humilité. Les saveurs restent pures, soulignées avec simplicité par des accompagnements qui suivent une logique évidente pour le palais. En 2008, il a le bonheur d’être nommé Chef du restaurant Le Pressoir d’Argent du Regent Grand Hôtel Bordeaux où il relève le défi de marier sa cuisine de la mer aux meilleurs crus bordelais. En 2010, il obtient sa première étoile.

7


Michel PORTOS

Chef et directeur du St James, Bouliac. Dingue de voyages, il revendique une cuisine «mondialiste». La cuisine de Michel Portos « titille le palais ». Elle est tout en relief. Elle surprend. Il s’est associé au groupe AROM pour créer le traiteur Signature By. « Nous avons décidé de décliner la cuisine gastronomique pour le plus grand nombre. Signatures by... a tous les standards d’un restaurant gastronomique grâce à la collaboration de chefs étoilés.» En 2010, il a décroché une 2ème étoile pour le St James.

joël dupuch

Ostréiculteur. « Je suis né dans l’ostréiculture. Je suis la 6e génération de ma famille. C’est mon lointain aïeul qui a créé le village ostréicole des Jacquets, au Cap Ferret. Tout a son importance pour répondre à l’exigence et satisfaire les sens gustatifs les plus sélectifs. La coquille et sa présentation sont bien sûr un préalable. L’huître doit être dégustée avec les yeux avant d’être savourée. Le volume, la tonicité, la tenue en bouche associés à une chair généreuse sont également des qualités essentielles. Enfin, il y a le goût. Ou plutôt les saveurs car nos productions offrent une richesse gustative inédite et surprenante. »

8

9


Les Oeuvres

Emmanuel Mazaux 01 - Cocktail St Louis

L’intérêt de ce tableau réside dans une approche psychologique proche du courant de la Gestalt (Le Fond et la Forme, le tout est différent de la somme de ses parties). Ainsi, le spectateur verra un ensemble de parties informes qui tendra à être perçu d’abord comme une forme de verre. Dans cette forme se trouve un cocktail d’ingrédients aromatiques et colorés dont le spectateur pourra s’enivrer sans aucune modération. Ancien musicien professionnel, Emmanuel Mazaux pratique le collage depuis 2006. Aujourd’hui, le collage est pour lui un mode d’expression à travers des éléments ayant déjà été utilisés à d’autres fins... Format : 120tx100 Technique : collage et peinture acrylique

10

11


Enora Lalet 02 - Vinyle

Vinyle est une photographie de la série COOKING FACES débutée en 2009 où la question du ventre s’empare de visages pigmentés dans un corps-à-corps culinaire. Jouant sur les mots et sur la matière de façon ludique et iconographique, la structure capillaire se transforme mentalement en objet piège. Enora Lalet est une jeune plasticienne et photographe culinaire qui créée essentiellement avec les aliments pour construire sa pratique artistique. Elle met en scène corps humain et corps culinaire dans un rapport support/matière singulier. En utilisant les aliments comme un peintre la peinture, elle dévoile dans ce qu’elle nomme ses Cooking Faces  son attrait pour les matières alimentaires. Format : 30x90 Technique : argentique contre-collé sur Dibond

Asteggiano

03 - Hommage à Beethoven «  Le peintre fait sa toile avec ce qu’il a à l’intérieur de lui; pour moi, un tableau ne demande aucun discours ni aucune culture  pour «être aimé». Lorsque vous regardez une oeuvre, vous l’aimez ou non; si vous ressentez quelque émotion, c’est qu’elle vous parle de vous; rien d’autre n’a d’importance ! » Format : 80x80 Technique : Acrylique sur marouflage de matériaux divers sur isorel

12

13


Catherine Bouyx 04 - Près du torrent

« Il faut en tout premier lieu préciser que je suis peintre naturaliste et surréaliste! Cette gouache est une vision très personnelle de la «fête» dans la nature. Au bord du torrent, une multitude de papillons se pose sur les roches humides; leur vol est un tourbillon qui fait penser aux bulles de champagne et donne à ce lieu une apparence festive. Les poissons clowns sont de la partie dans leurs verres. » Née à Paris en 1949, elle étudie la photographie, puis le dessin et la peinture. Ses œuvres figuratives, peintures sur toile, gouaches, pastel, dessins et miniatures sur cuivre, s’inspirent d’une vision fantastique et surréaliste du Monde minéral, animal et végétal. Format de l’œuvre : 43x57 Technique : gouache sur papier Arches 300g

14

Nathalie Bal

05 - Tryptique Gourmandise 3 bouches gourmandes et sensuelles sur fond de couleurs appétissantes. Jaune, violet, rouge, bleu, orange… la joie, le mystère, la passion, la douceur, l’énergie … de la gourmandise. Artiste plasticienne à Bordeaux et conseil en décoration. Format : 80x30 Technique : Tryptique 3 toiles sur bois

15


Christelle Ottaviano 06 - Vert d’Automne sur lit de Bois

Dans ce tableau, elle a souhaité allier les couleurs de la nature, le verre pilé et les arômes de la gastronomie. Elle y a inclue des épices, des écorces de bois, en lien à la nature, que j’aime tant, par ses variétés de couleurs et de parfums. Un tableau fait de saveurs et de couleurs, au doux parfum automnal. Un hommage à la Nature pour tout ce qu’elle nous donne en partage et nous fait révéler à travers la Gastronomie et l’Art !

16

Nathalie Portejoie 07 - Explosion en bouche

« Au travers de cette œuvre, j’ai voulu transcrire le plaisir culinaire et les couleurs qui s’en dégagent. Mon tableau représente l’explosion des saveurs à l’intérieur d’une bouche. Les personnages évoquent les arômes qui se dégagent dans le palais. »

Née un 4 Juillet 1974 à Constance en Allemagne, elle réside actuellement à Bordeaux. Son travail à la peinture à l’huile est évident pour laisser apparaître la transparence et la lumière.

Nathalie Portejoie est une artiste autodidacte. En 1998 elle rencontre une peintre qui lui donnera le déclic, sa passion pour la peinture sera alors un véritable tournant dans sa carrière. Elle se donne corps et âme dans une œuvre pleine de fougue. Très vite son style s’impose dans un monde imaginaire entre rêve et réalité, à la recherche d’un équilibre entre pesanteur et apesanteur.

Format : 80x80 Technique : technique mixte ; pigments naturels, épices, bois, verre pilé

Format : 116x89 Technique : technique mixte

17


William Acin 08 - Je pense à toi

Il a choisi de développer un dialogue avec cet objet usuel parce qu’il est issu de notre quotidien avec lequel nous avons tous une histoire. Son inspiration vient des dessins animés de notre enfance et de l’image d’Epinal d’une ménagère poursuivant son mari, brandissant un rouleau à pâtisserie. C’est un accessoire de cuisine devenu ornement de notre société de consommation auquel il a ajouté la formule d’amour  : «  je pense à toi ». En détournant cet objet il éprouve les résistances de ses signifiants face à cette expression de la réalité. Ce rouleau, objet satirique amène le spectateur à s’interroger avec humour sur lui-même au regard de sa propre vie. Une alternative à la volonté que nous avons tous de donner forme et sens à la vie. Willian Acin développe un dialogue avec les objets. Ils sont le plus souvent usuels et issus de notre quotidien. Nous avons tous une histoire avec eux. Ils sont les accessoires devenus ornements d’une mise en scène. Il développe un travail sur le langage dans lequel il opère des glissements sémantiques et utilise l’humour comme vecteur de communication. Technique : rouleau à pâtisserie pyrogravé et lustré

18

Jean-Noël Duprat 09 - Couple Dégustation

Complicité d’un couple amoureux, dévêtu, en osmose avec la nature. Le couple déguste un verre de vin blanc pétillant avec plaisir et sérénité. Peinture réalisée avec de l’acrylique mais aussi avec du sable qui donne vie au verre et de la terre qui donne vie au vin. L’onirisme de la toile représente la rêverie et la magie que la dégustation d’un verre de vin pétillant peut nous inspirer. Jean-Noël Duprat utilise l’acrylique qu’il mélange avec de la chaux, du sable ou du ciment. Ses tableaux exhalent une ambiance chaude et mélancolique ou ces personnages évoluent dans un univers poétique. Format : 73x92 Technique : technique mixte ; terre, sable, acrylique sur toile

19


Jean Luc Feugeas 10 - I Eat Food

Cette toile s’organise autour de la silhouette crayonnée d’un  goinfre qui s’empiffre avec jubilation sur fond de nappe vichy. Une opposition arbitrée par le petit Ampelmann Berlinois s’installe alors : le « in » et le « out », un slogan d’un community health centre, une arme menaçante, un peuple affamé sur fond de cab New-Yorkais … et pendant ce temps là, notre insatiable vorace dévore : « I eat food, I eat food, I eat food, I eat food, …»   Cette toile manie l’objection à la consommation outrancière de nos sociétés et à la gourmandise en contradiction avec le fondement épicurien de recherche du bonheur. 

20

Dora

11 - Vi-Va

Jean-Luc Feugeas, artiste peintre né en 1969. Vit et travaille à Bordeaux 

« Ma sculpture représente ce que l’on veut bien y voir. L’inspiration est venue de la forme brute de la pierre, j’ai laissé faire le reste. J’ai toujours cherché à m’enrichir de cours manuels, j’ai appris la couture, l’ikebana, un peu de dessin, la peinture, mais le contact avec la matière était, pour moi, essentiel. Après quelques années d’interruption, je savais qu’un jour je reviendrai au contact avec la matière, pas forcément le bois, je connaissais la stéatite mais ne trouvais pas de pièce, jusqu’au jour où….. , à partir de cet instant mon goût pour le travail de taille directe sur ce matériau n’a pas cessé. La stéatite est un matériau brut dépourvu de raffinement, j’attaque les volumes, je révèle sa souplesse et sa couleur, j’accompagne les formes. »

Format : 148x100 Technique : technique mixte sur toile

Format : 20,5x20,5x13,5 Technique : technique taille ; matière stéatite

21


Pierrick Boisard 12 - Sweet Emotions

Spontanément, cela m’a de suite dirigé vers quelque chose de dynamique, en mouvement. J’avais l’image de ces traiteurs haut de gamme investissant un lieu, pendant laquelle une foule de gens s’entremêlent et s’arrache toutes ces gourmandes mignardises (salées ou sucrées) au fil des « plateaux itinérants ». On retrouve centralement sur ma toile le « chef » en pleine dégustation d’un des symboles de la gourmandise  : la fraise. Autour de lui s’articulent les personnes venues « titiller » leurs papilles dans la joie et la bonne humeur. La notion de partage (d’émotions et de sentiments) est très importante, et dans ma représentation les mignardises en sont le prétexte. C’est gai, festif et coloré ; l’idée de passer un bon moment se fait ressentir. Nous sommes face à une « joyeuse confusion ».

22

Marie Mélys 13 - Estival

“... La fin d’après-midi s’écoule, l’été sera festif.  J’entends les murmures et les éclats de voix.’’

Graphiste créatif indépendant travaillant dans le domaine de l’édition.

Le travail de Mélys consiste en une description objective de notre quotidien, de ces lieux qui portent notre quotidien. Mélys peint nos villes, nos usines, nos gares, nos ports. Son réel, le nôtre, n’est pas jugé, il est accepté, aimé. Sa peinture va chercher la vie à l’endroit même où celleci se cache. Il ne s’agit pas d’une gaieté de surface. Mais bien d’une paix profonde qui illumine ses sujets.

Format : 73x100 Technique : acrylique et pastel gras sur toile

Format : 80x80 Technique : acrylique sur châssis entoilé

23


Pascal Peris

15 - Le dernier déjeuner

Jocelyne Glond 14 - Bienveillance

La bienveillance, se sont tous ces petits riens que l’on fait pour les autres, pour qu’ils soient heureux. C’est Transparent comme ces verres empilés et ces bras en forme de cœur représentant le don. Tous ces bénévoles de Médecins sans Frontières représentent pour moi la BIENVEILLANCE. Voilà pourquoi j’ai choisi  de mettre en avant le verre.

24

Cette toile est une interprétation contemporaine du «  Déjeuner sur l’herbe ». Elle revisite le concept du célèbre repas champêtre pour lequel sont réunies ici quelques icônes marquantes issues des codes de la culture moderne. En juxtaposant ainsi ces éléments, cette œuvre met en avant la dualité entre la cuisine traditionnelle, et le principe de fast-food.  Le cuisinier, ainsi que les valeurs qu’il véhicule, sont agressés par un clown menaçant, célèbre icône de la marque américaine. Au centre de la toile les autres personnages semblent attendre l’issue de cette lutte pour connaître le menu…

L’artiste travaille autour des symboles, son univers est à la fois léger et lumineux. Sa sculpture est émotion pure et ses thèmes de prédilection universels.

Son parcours professionnel dans le monde du design et de la communication l’a conduit à co-fonder le Studio de design « graphique. » Il poursuit toujours en parallèle sa carrière en tant que graphiste indépendant. Influencé par les années 70 et 80, son travail d’expression puise sa source dans ses souvenirs d’enfance, mais aussi dans l’univers du cinéma, des séries télé, de la musique, du design, du graphisme ou du street art.

Format : 59x 148  Technique : fer et verre

Format : 120x120 Technique : acrylique sur toile

25


Vincent Richeux 16 - Gourmandise

« La gourmandise est-elle vraiment un vilain défaut? Qui ne rêve pas de se sucer le bout des doigts après avoir déguster un bon baba? Toute l’expression de ma gourmandise est dans cette toile. Courbe généreuse de la demoiselle qui suscite l’envie de se laisser glisser vers le plaisir, invi tation au partage de ces mignardises, le tout enrobé dans un monde de couleurs acidulées ! Souvenir d’enfance renforcé par ce bon vieux Félix en passeur de panier pique-nique sur fond de nappe à carreaux vichy de nos grand- mères. Un petit côté rétro pour nous rappeler nos souvenirs de goûter chez grand-mère avec pain perdu et crêpes Suzette. Plaisir des yeux pour inciter au plaisir des papilles ! » Véritable boulimique de BD, baignant dans une culture pop, naviguant de vignes en bords de mer, mes influences sont multiples. La couleur est là, souvent primaire par touches et grands aplats. Le couteau sculpte, les pinceaux chargés s’agitent pour donner naissance à des portraits de femmes et d’enfants ou à des paysages animés, résolument colorés. Format : 120X100 Technique : toile coton montée sur châssis ; acrylique, bombe aérosol et posca

26

Suzanne Cazenave 17 - M. Apaisé

« Je l’ai intitulé «M, apaisé» parce qu’il m’est venu d’un rêve que j’avais fait dans lequel cette femme, adossée à un mur de sa demeure en face d’une fenêtre, un verre de bon vin à la main, dégageait une grande sérénité, comme quelqu’un qui a vu et vécu beaucoup de choses et qui, enfin, s’est trouvé, s’est posé... Ce rêve m’a laissé une grande impression de plénitude et j’ai voulu lui rendre hommage par un dessin. Dessin que j’ai eu plaisir à habiller de papier de soie, comme quelque chose d’à la fois fragile et précieux, comme la vie... » Illustratrice professionnelle, il s’agit de raconter en image un événement ou bien de prendre des notes lors d’une réunion façon « mind maping » ; une technique de mémorisation qui permet de résumer de façon ludique tout ce qui se dit et se passe, par le dessin… avec une pointe d’humour. Format : 56X46 en relief avec 5cm d’épaisseur Technique : Toile recouverte de papier de soie et carton au centre lui même recouvert de papier de soie.

27


Jean Claude Causse Bacchanale

18 - Bacchanale

19 - Cœur de Raisin

La sculpture « Bacchanales » représente les fêtes données dans l’antiquité en l’honneur de  Dionysos dieu du vin. De nos jours, il s’agit du Acier patiné bronze etpopulaires or plaisir de danser, boire, chanter, lors de fêtes ou de réunions amicales. Dionysos et la bachante dansant en buvant représentent les   corps qui exultent, tandis que le satyre exprime l’ambiance musicale qui les conduira à l’assouvissement charnel.

« Deux verres qui trinquent à la convivialité, l’esprit de fête et les bonnes vibrations et le partage. C’est une toile recouverte d’un enduit, pour donner l’aspect d’un mur, 1er support utilisé par un graffeur..., mais sur une toile... Démarche personnelle car je ne maîtrise que la bombe de peinture, et sur toile cet enduit permet d’avoir des détails un peu plus fins que sans enduit si l ‘on veut bien sûr éviter les surcharges de peinture... Mon inspiration est tirée d’images que je vois et qui me parlent d’un point de vue graphique et esthétique....ou de mon imagination pure et dure.... »

Jean-Claude Causse exprime son opinion par ses sculptures. Le mélange de ses matériaux qu’il réalise tient à la fois d’une curiosité alchimique et du défi mécanique. Si une étiquette stylistique est indispensable, alors nous l’appellerons le style «  FIRAIN ». Son travail nous mène à ne voir que l’essentiel, quelque soit le thème traité.

Graffeur professionnel....et avec plus de 15 ans d’expérience, il a acquis une aptitude à évoluer et a s’adapter à toutes les demandes de manière précise et efficace. Dealer de couleurs, il n’y a aucune limite à mettre en valeur les surfaces, les produits…L’originalité et la qualité portent un nom; «dock»...

Format : 68X 52 Technique : acier patiné, bronze et or

Format : 130x89 Technique : aérosol sur toile. enduit sur toile

Dionysos, bacchante, satyre

28

Sébastien Cartagena

29


Hondo

20 - Evolution (IV) Il s’agit d’une recherche plastique commencée en 2001 dont le sujet est les relations humaines, dans la série évolution, il est particulièrement question du principe de rencontre et de ce qu’il peut en résulter. Convivialité, création d’un espace propre à la rencontre... Artiste installé à Paris, Hondo s’est lancé dans la recherche plastique de ce qu’il appelle «le substrat de dynamisme du graffiti». Ce créateur s’est impliqué, dès le milieu des années 80, dans le mouvement graffiti français (mouvement Hip-Hop, fédéré par The «Universal Zulu Nation»). Il a ainsi contribué à l’importation de cette pratique des États-Unis en France. De plus en plus élaborée, la production de ce graffiti writer a déjà eu les honneurs de nombreuses expositions, de ventes aux enchères et d’une rétrospective de qualité. Format : 81x100 Technique : aérosol sur toile

30

Patrick Persillon 21 - Banquet 2011

Dès son plus jeune âge, c’est dans le dessin, la peinture et la sculpture qu’il cherche à extérioriser son besoin d’expression. C’est donc naturellement qu’il s’oriente vers le monde graphique où il acquiert des techniques, un regard, une maîtrise de son art qui s’affine et s’affirme. L’art de Persillon n’est pas seulement graphique ou esthétique, chaque œuvre possède une force qui fuse, se propage… L’identité créatrice de l’artiste jaillit au détour d’une ombre, d’un regard, d’une silhouette, d’une émotion qui évoque son état d’esprit et son ressenti à l’instant où il lui donne vie. Format de l’œuvre : 100x100 Technique : huile et acrylique sur toile

31


Jean Claude Delannoy 23 - Où est Willy Wonka ?

Nes

22 - Pétillance Le regard invite le goût à partager sa cathédrale, fille de la terre et du vent, vitrail de métal où le souffle des bulles gourmandes nous entraine dans l’ivresse du flacon céleste.

32

Il s’est inspiré et c’était comme une évidence de « Charlie et la chocolaterie », le roman pour enfants de l’auteur norvégo-gallois Roald Dahl, mais surtout de son adaptation cinématographique réalisée par Tim Burton avec Johnny Depp. Cela correspond exactement à l’univers coloré et imaginaire de l’artiste. Mais « La gourmandise»  peut ici être une gourmandise plus sensuelle, à vous de la deviner et de la déchiffrer.

Nes est une artiste bordelaise née en 1979. Designer métal, elle créé des sculptures et du mobilier à partir de pièces métalliques récupérées. Son travail a une force de présence, une identité certaine qui puise dans un univers baroque et fortement inspiré par la musique punk.

Artiste Bordelais, il puise l’essentiel de son inspiration dans les souvenirs d’une enfance ayant pour cadre les corons et les terrils du Nord de la France ou il a grandi, ainsi que les usines qu’il a fréquenté trop tôt. Etant particulièrement sensible aux évènements du monde, il s’en fait l’écho par sa peinture avec un feu d’artifice de couleurs. Suivant mes humeurs je suis « jicé « ou « 4004 «, deux styles différents pour un seul artiste.

Format : 33x25,5x163cm Technique : Acier-soudure à l’électrode enrobée

Format : 120x120 Technique : acrylique et technique mixte

33


Nathalie Soussan-Morin 24 - Kepler Fusion

Lorsque j’ai commencé à réfléchir à la création de cette toile, j’étais à la fonderie. Le bronze en fusion, la silice rougeoyante qui coule, ces images m’ont remémoré la découverte, au début de l’année, d’une nouvelle planète dans la constellation du Cygne. Elle se nomme Kepler 10b, et, a la particularité d’avoir la densité du bronze et d’être en fusion permanente La transparence et la pureté du verre sont issues d’un enfer de chaleur et de couleur. C’est cette phase initiale, cette transformation de base que j’ai souhaité exprimer à travers cette planète en fusion qui s’ouvre pour laisser, tel le four à pots, couler le verre qui sera façonné par l’homme.

Blade

Ses travaux se sont tout d’abord tournés vers le dessin et la peinture avant d’évoluer vers la sculpture. Inspirées par la Renaissance italienne, ses toiles monumentales ont exploré les corps, les formes et les mouvements. Ses œuvres marient avec élégance les matières, les couleurs et les formes pour laisser éclater la puissance, la force et la vie.

D’abord réalisés à même les murs, ses graffitis s’affichent désormais sur les toiles ou sculptures. Parce que la rue ne suffit pas et parce que les publics sont aussi nombreux et différents que les supports possibles. C’est la voix qu’a choisi Blade pour affirmer son statut d’artiste mais aussi de citoyen car l’Autre reste une préoccupation fondamentale. Surprendre donc interpeller mais ne pas choquer pour ne pas braquer.

Format : 80x80 Technique  : huile, cire, sable, pigments, encre de chine, feuilles d’or, verre

34

25 - Street taste Dans les goûts j’ai un faible pour le sucre et naturellement j’ai réalisé une œuvre sucrée, évoquant à la fois le chocolat la pistache et la mangue.

Format : 210x100 Technique : acrylique et aérosol sur toile

35


Hilton Mc Connico

27 - Le livre des vers verts : métamorphose d’une couleur

Jo Brouillon

26 - Autoportrait en Bacchus malade

Bordelais, Joël Godefroy alias Jo Brouillon est un imagier insatiable, toujours en train de gribouiller, griffonner, coller, peindre, amalgamer les méthodes (dessins, collage, peinture, écriture) et les genres artistiques (photo, peinture gestuelle et figurative, graffitis, typographie). Véritables heurts ou osmoses des images et du texte, ses tableaux comme ses carnets de recherche reflètent un univers multiculturel et cosmopolitisme, où les références au hip hop, voisinent celles des comics ou de la statuaire senoufo. Jo Brouillon évoque la confusion poétique de notre monde et de ses composants culturels.

Né à Memphis Tennessee en 1943, Hilton McConnico est «tout» à la fois peintre, décorateur, photographe, designer, scénographe, metteur en scène. Depuis 1965, il vit et travaille à Paris. Après plusieurs années comme créateur de mode pour de célèbres maisons parisiennes, il se tourne vers le cinéma. En 1983, il reçoit le César du meilleur décor pour « La Lune dans le Caniveau « de Jean-Jacques Beineix. Colorées d’humour et de fantaisie, ses scénographies lui ont apporté une notoriété qui fait de lui l’un des artistes les plus complets et créatifs de son époque. Hilton McConnico a reçu de nombreux prix pour ses créations. Depuis 20 ans, il crée des collections à succès pour : Daum, Cristalleries de Saint Louis, Toulemonde Bochart, Lampes Berger, Arthus Bertrand, Formia Luxury Glass…. En 2006, il reçoit le « Talent de l’Audace », prix qui récompense l’ensemble de sa carrière. En 2011, il est décoré de la Légion d’Honneur par Frédéric Mitterrand.

Format : 50x65 Technique : crayon papier H sur papier aquarelle

Format : 44x33 Technique : pastel sec sur papier style chiffon

Il s’agit d’un autoportrait inspiré de l’oeuvre du Caravage, «Bacchus malade», qui représente un autoportrait du peintre, vers 1590.

36

12 dessins, qui symbolisent chaque mois de l’année, et les 12 étapes de la métamorphose. Chaque dessin est en pastel sec sur papier style chiffon, protégé par un calque fixé sur le côté gauche. Les pages sont volantes.  Ainsi l’acquéreur peut accrocher les pages séparément, ou laisser en forme de livre. Chacune est signée en monogramme HMC sur la face, et la signature complète sur le dos.

37


Waldoo

28 - Oh que ta faim me sidère «  Voyez comme l’atmosphère est cuisante… à votre droite une main d’homme se tend…que dit-elle ? « J’ai faim, donne-moi à manger… je veux le meilleur de toi, je veux te déguster et à petit feu te grignoter… jusqu’au dîner…  c’est tout…» à votre gauche, une fille incendiée, glacée d’émoi, assurée qu’elle passera à la casserole… et en effet, il choisit pour la dernière bouchée, de gober… son cœur en gelée… D’autres indices dans cette toile, d’autres confidences tenues secrètes… pour un désir sans faim… »  Le plus important pour moi, c’est véritablement l’instant que « j’habite » lorsque je suis dans l’expérience créatrice. Ensuite, vient mon style qui est narratif. Je raconte ce que je vis, ce qui me touche, qui je suis. Le Monde, l’Humanité, la Culture qui m’entourent et qui me réalisent. La couleur, les stigmates, la matière, à mes pensées donnent un corps. Je crée des images, des atmosphères (installations…)… Je distille des centaines de milliers de points, de carrés, de formes… de cœurs qui ont pour fonction de sceller la substance de mes songes, de mes observations, de mes intentions… etc. … Format : 97x130 Technique : encre, acrylique (technique mixte) sur châssis toilé

38

Emmanuel Aragon 29 - Tes sourires semblant

Cette sculpture/écriture entrecroise deux séries de phrases. Le je et le tu y semblent à la fois se confronter et se confondre. Le dessin irrégulier des lettres gravées au ciseau à bois renforce la sensation d’improvisation, d’oralité, de voix. Dessin-texte et objet usuel à la fois, cette table provoque des glissements entre œuvre et lieu de vie. Emmanuel ARAGON vit et travaille à Bordeaux. Ses œuvres récentes (installations, dessins, livres d’artistes) tissent des liens entre l’écriture, souvent manuscrite, et l’espace. Ses dessins/textes naissent d’une recherche corporelle forte, et invitent à une expérience de lecture singulière. Emmanuel Aragon expose régulièrement en France (Monflanquin, Troyes, Besançon, Bordeaux, Arles) et plusieurs de ses œuvres appartiennent à des collections publiques et privées. Format : 119x99x74 Technique : table gravée, bois de hêtre

39


Marie France Mignano 30 - Dégustation

40

Dominik Senaq 31 - Les Bacchantes

Marie France Mignano joue sur les formes et transparences des verres. Les volumes géométriques se superposent devant ce visage de femme construit des mêmes volumes que les verres. Sensuelle, gros plan sur une dégustation alléchante...

L’œuvre est née du besoin de chacun d’entre nous de manger, du besoin d’enchanter nos sens, mais nous ne sommes jamais loin de la voracité devant l’abondance qui menace. L’antiquité m’a donné le sujet: les Bacchantes échevelées et hors de leurs sens sont sagement assises au bord d’une table  mise en désordre: l’orgie menace! Bacchus arrive: les coupes se lèveront et les plats valseront! Trois femmes une table surchargée de coupes et de verres.

Elle s’exprime plus volontiers sur des grands formats, où elle peut laisser son émotion s’exprimer au mieux. Elle aime donner à ses tableaux le contraste de la douceur et de l’énergie. Mêlant lignes arrondies, couleurs chaudes et ses éclaboussures d’encre noire qui viennent entacher un travail «trop soigné». Elle ne recherche pas la précision et lui préfère le hasard d’une goutte d’encre «mal tombée», son signe distinctif qui revient irrésistiblement sur ses tableaux.

Dans la lignée des Expressionnistes allemands, inspirée par le groupe Cobra et par l’art du Rêve Aborigène, Dominik Senaq allie richesse des thèmes abordés à l’expressivité des formes et des couleurs. Sa technique des «drops » est initiée en 2005 et perfectionnée les années suivantes. C’est une technique aborigène d’expression de l’histoire des mythes et des gestes de ces clans. Elle est travaillée par l’artiste pour sa faculté à rendre compte d’un état originel de l’être humain par le biais de symboles et de couleurs.

Format : 80x80 Technique : acrylique et encre de chine sur toile

Format : 80x80 Technique : acrylique sur toile

41


Bernadette Maille 32 - Bodegon

Nature morte où se confrontent matières anciennes (anciennes lettres de créances et factures manuscrites) et matières contemporaines (morceaux de dessins à l’encre, coutures). Un travail qui s’inscrit dans ma recherche actuelle autour des lignes, des écritures (dessins, fils, textiles) inscrites dans des jeux de contrastes avec des matières de récupération marquées par le temps. Bernadette Maille, artiste plasticienne, vit et travaille près de Bordeaux. Actuellement Atelier «néopaléo» 51 Rue Bouquière à Bordeaux. Fait partie du collectif «Diffractis» qui organise des expositions no- mades dans la région bordelaise châteaux). Expositions collectives: Salons de peinture à Paris (salon d’automne, Grands et jeunes d’aujourd’hui), Novart, Septemvir, Indépendants d’aquitaine( Bordeaux), Salon d’Agen. Format : 40x40 Technique : collage papier

42

Bruno Michaud  33 - Animisme

Animisme est une toile représentant 3 esprits (âmes) matérialisés en visages de femmes épanouies devant un spectacle en relief. L’observateur fait partie intégrante de la scène, «l’observateur observé». Les 3 esprits matérialisent ainsi les couleurs et les volumes du monde par le biais des lunettes 3D. Animisme est une fenêtre permettant aux âmes d’observer le spectacle de la vie. «Quand l’esprit s’exprime, c’est l’art qui s’anime». Peintre toulousain installé en Gironde, élabore un travail plastique personnel. Ces sujets semblent suggérer un reflet de l’activité de l’esprit, soit des arrêts sur image dichromatique. Format : 116x89 Technique : acrylique sur toile

43


Rooble

34 - Mentalo Cette réalisation est dans la continuité de mes travaux récents sur toile et sur mur. Rarement simples, beaux et lisses, ces portraits soulignent mon intérêt pour la ride, la grimace, la singularité d’un visage... Cette expression qui souligne finalement la dualité de chacun, enfermé dans la nécessité de paraître. Jean Rooble, né le 4 mai 1981 dans les Yvelines. Artiste autodidacte, j’ai toujours  dessiné. Je  découvre le graffiti à Bordeaux au milieu des années 90 pour finalement me lancer en 1999. Après plusieurs années de pratique avec différents crew de la région, je décide de me consacrer entièrement à ma passion en 2008 et créé parallèlement l’association Les Frères Coulures... Format : 120 x 120 Technique : bombe de peinture sur toile

44

Sophie Tournier 35 - Hymne à la convivialité

Cette toile est composée d’une série de quinze images recouverte d’une imitation de verre cassé. Ces images reproduisent des scènes représentant la gourmandise, la convivialité, mais aussi des manifestations, des troupes de combattants, des sans abris, des prisonniers. La gourmandise est un des principaux liens de société, c’est elle qui étend cet esprit de convivialité. Le propos n’est pas de dire qu’il y a de la convivialité dans la guerre, ou la misère, mais plutôt que la convivialité n’a de sens que fasse à l’inhumanité, l’indifférence, la contestation, le conflit. Le parti pris est de traiter d’un ensemble de rapports entre des individus, d’une part, et des rapports entre des personnes et leur environnement d’autre part. La guerre est un état naturel de l’homme. La peinture Sophie Tournier est empreinte au réel ; figures animales ou humaines, elle tend, par un travail sur la chair, sur l’enveloppe biologique de ces êtres à saisir et traduire les secrets de leur intériorité. Format : 60x90 Technique : acrylique sur papiers collés sur toile et finition huile

45


Patrice De Santa Coloma 36 - La Pomme de Terre

Une pomme de terre, seule, terreuse, posée sur l’assiette entourée de deux silhouettes sillonnées de lignes de vies aux vibrations colorées qui se préparent au cérémonial du repas. Plus que sur la notion de convivialité, par une composition économe et un graphisme volontairement épuré. J’invite le spectateur à réfléchir au sens même du partage dans une société de plus en plus égoïste. Patrice de Santa Coloma, artiste peintre né en 1967 à Buenos-Aires Argentine. Vit et travaille à Bordeaux.    Format : 130x100 Technique  : papier marouflé sur panneau châssis - technique mixte  : encre de chine, gouache, brou de noix et crayons de couleur.

46

Rémy Barbedienne

37 - Je te désire, je te découpe, je te dévore Désosser les carcasses, découper les viandes, émincer les légumes, contiser les poissons, chiqueter les pâtes, ciseler les herbes… avant de mordre, croquer, mâcher, mastiquer, broyer, déchirer ces aliments pour le plaisir de nos palais. Ces alignements de couteaux de cuisine face à face, évoquent les rangées de dents d’une bouche gigantesque entrouverte. Manger, un acte primitif devenu culturel. D’abord peintre en décor, j’illustre ensuite pour la presse et le multimédia. Aujourd’hui je me consacre essentiellement à un travail d’auteur dans les domaines de l’écriture, du dessin et de la peinture. Format : 180 x 220 Technique  : technique mixte sur toile (Acrylique, pigments, colle, papier, os, arêtes)

47


Béatrice Pontacq 38 - Transformations

La toile du tableau est enduite d’une mince couche d’argile. Ce matériau qui se solidifie en séchant se rapproche du sable par sa minéralité ainsi que par sa couleur et sa fragilité aux chocs. Par un processus de transformation, le sable chauffé à haute température fond pour devenir verre, matière noble, dure, non déformable, mais également excessivement fragile. Les volutes et évanescences de cette seconde surface évoquent aussi le flottement , le mouvement perpétuel de la transformation d’un état à un autre, ainsi que la désorganisation de ce matériau amorphe qu’est le verre ; plus formellement, ses bulles d’air quand il est soufflé.« Je suis restée avec cette œuvre, à la fois sur le fond et la forme abstraite, dans la cohérence de mon travail qui puise régulièrement ses sources dans le mouvement incessant et répétitif de la transformation du monde: le perpétuel devenir, apaise les obsessions de la perte et de l’absence inscrites dans la fragilité de l’oeuvre pour laisser place à une sérénité contemplative. » Initiée à la peinture dans l’atelier parisien du peintre Georges Csato, Béatrice Pontacq fréquente ensuite parallèlement l’Atelier Clouet, puis entre à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts Paris-Cergy où elle embrasse une formation variée allant de la photo en passant par la gravure, la sérigraphie ou la vidéo, pour finalement revenir à ses premières amours, la peinture. Elle obtient en 1990, le 1er prix du concours “Talents Primeurs”, organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Béziers. Format : 60x70 Technique : Technique mixte et argile sur toile

48

Yann Muller  39 - Désir

Son œuvre intitulée Désir fait référence «  au plaisir de l’instant d’un parfum, d’une saveur enivrante ». Pour Yann Muller, l’art graphique, l’illustration et l’art plastique sont ses domaines de création. Aujourd’hui, il poursuit ses créations personnelles et sa production de toiles Pop Art 100%M. Format : 100x100 Technique : Acrylique Lascaux (2 à 3 couches) pour obtenir un bel aplat réalisé à la marte. La finition : vernis mat acrylique.

49


Le commissaire-priseur de la vente aux enchères Maître Baratoux, anime de nombreuses ventes en Aquitaine, et se déplace dans toute la France pour des expertises à domicile. Art, Vin, immobilier, automobile. Son étude est la première en France permettant de mettre ses enchères en ligne.

Le commissaire de l’Exposition/vente aux enchères

Florence Chastanet 40 - Régale Toi

Florence travaille beaucoup sur le thème de la vigne et du vin (arômes, parfums, transparences...). Sa démarche et ses techniques sont libres, à travers ses créations elle partage ses expériences, ses voyages, sa vision des choses, des objets et du monde qui l’entoure. Un monde plein de vie, de couleur, de spontanéité, un monde irréel où l’on peut rêver, s’évader, voyager. Autodidacte, elle aime créer des objets à partir de matériaux récupérés. Passionnée de photographie et d’images. Depuis 2005 elle se consacre exclusivement aux travaux plastiques et graphiques, expose son travail en galerie et participe à de nombreuses expositions et salons. Format : 80x30 Technique : Acrylique sur toile

50

L’Agence de communication globale AKSON, dont le flagship est basé à Bordeaux a été choisi par le groupe AROM pour accompagner ce projet  : définition du projet, choix des artistes, création du catalogue de vente, Relations Presse. Fil conducteur de cet événement : l’Aquitaine. Que ce soit les artistes, le commissaire-priseur, les chefs parrains, vous, futurs acheteurs, AROM et l’agence AKSON ont souhaité que cette soirée soit un rassemblement aquitain au profit de la plateforme logistique de Médecins Sans Frontières, basée à Mérignac Bordeaux.

Les Partenaires La Faïencerie/L’Amadeus Song, www.amadeus-song.fr/ Salle de réception, au centre de Bordeaux Le Géant des Beaux-Arts, www.geant-beaux-arts.fr Leader européen de la vente par correspondance de fournitures pour artistes. D’origine Allemande, il a su s’implanter largement en France en proposant un choix de plus de 45 000 références, un catalogue jamais vu en France. Profitez également de nos magasins à Bordeaux, Rue du Parlement Sainte Catherine et à Paris 13ème et 11ème, à Strasbourg et Nantes.

51


Nous tenons tout particulièrement à remercier les artistes, les partenaires et toutes les personnes qui nous ont soutenues dans ce projet. Florence Chastanet, Yann Muller, Dominique Pontacq, Rémy Barbedienne, Patrice De Santa Coloma, , Sophie Tournier, Rooble, Bruno Michaud,  Dominik Senaq, Bernadette Maille, Marie France Mignano, Waldoo, Emmanuel Aragon, Hilton Mc Connico, Jo Brouillon, Blade, Nes, Nathalie Soussan-Morin, Jean-Claude Delannoy, Patrick Persillon, Hondo, Sébastien Cartagena, Vincent Richeux, Jean-Claude Causse, Suzanne Cazenave, Jocelyne Glond, Marie Mélys, Pascal Péris, Pierrick Boisard, Dora, Jean Luc Feugeas, Jean-Noël Duprat, William Acin, Nathalie Portejoie, Christelle Ottaviano, Nathalie Bal, Emmanuel Mazaux, Catherine Bouix, Enora Lalet, Dominique Asteggiano, François Adamski, Vincent Arnould, Nicolas Frion,  Christophe Girardot, Pascal Nibaudeau, Michel Portos, Joël Dupuch, Didier Oudin, Jean Aubinat, Aymeric Plisson, Bérengère Creton, Julie Vieria, Alexandre Acker, Romy Brèque, Henri Thellier, Christelle Lardé, Yann Rougeron, Nadège Passereau, Yann Baratoux, Caroline Schreiber, Agnès Girard, Michel Desanti, Géant des Beaux-Arts, François Audibert…

52

Conditions de vente 1. La vente est faite au comptant. Les acheteurs ne paieront aucun frais et taxes en sus des enchères. L’acheteur fera deux chèques: un au nom de l’étude Baratoux, qui se chargera ensuite de le reverser aux artistes (40% de la vente); un autre pour Médecins Sans Frontières (60% de la vente). 2. Le plus offrant et dernier enchérisseur sera l’adjudicataire. En cas de double enchère reconnue effective par le commissaire-priseur, l’œuvre sera remise en vente, tous les amateurs présents pouvant concourir à cette deuxième adjudication. 3. Le règlement de l’œuvre se fera uniquement par chèque le jour de la vente. 4. Les dimensions ne sont données qu’à titre indicatif. Toutes les œuvres sont vendues sous la garantie de Médecins Sans Frontières pour le groupe AROM, suivant les désignations portées au catalogue et compte-tenu des rectifications annoncées au moment de la présentation du lot et portées au Procès-Verbal de la vente. 5. Il est conseillé aux adjudicataires de procéder à l’enlèvement de leurs lots au plus tard le 10 juin. Le magasinage n’engage pas la responsabilité de l’agence Akson, ni Médecins Sans Frontières pour le groupe AROM.

53


contacts vente aux enchères

Vous souhaitez recevoir des informations complémentaires, faire un ordre d’achat ou assister à la vente, contactez nous : Christelle Lardé– cl@akson.fr - 05 47 79 81 11 Bérengère Creton – bc@akson.fr - 06 62 62 93 49

Jean Aubinat – j.aubinat@groupe-arom.fr - 06 13 81 30 02


Catalogue vente aux enchères