Page 1


Fespa World LA LETTRE DE LA REDACTRICE EN CHEF C’est presque incroyable mais voici une autre année qui s’achève ! Mais, 2005 restera mémorable pour beaucoup de raisons. Non seulement parce que l’exposition FESPA 2005 à Munich fut un succès retentissant, attirant plus d'exposants et visiteurs que n'importe laquelle des expositions FESPA précédentes, mais parce que l’exposition fut aussi un évènement marquant en étant probablement d'emblée l'exposition de la FESPA où la sérigraphie et l'impression digitale jouaient à parts égales et celle où les partisans des deux technologies pouvaient vraiment apprécier et comparer les avantages de chaque procédé. Après des mois de débats souvent très chauds pour savoir si le numérique finira par éclipser la sérigraphie, un consensus semble s’être créé autour d’une complémentarité plutôt que de d’une conflictualité des deux procédés. Nombreux sont ceux que j’ai interviewés cette année qui le pensent en tous cas - y compris Ralph Roschlau de Marabu qui partage ses idées sur le développement des deux procédés à la page 28 Autre sommet de 2005 - et cela sans aucun doute - le lancement du premier grand événement non européen de la FESPA, Fespa World Expo India qui a eu lieu début décembre à New Delhi et attiré plus de 10,000 visiteurs. Nous en parlons en détail page 32 Mais, et c’est peut-être ce qui caractérisera 2005 dans les années futures, on s’en souviendra comme de l’année où la FESPA est devenue mondiale, avec de nouveaux membres Européens certes, mais surtout des membres associés d'Asie Pacifique accueillis dans la famille FESPA pour la première fois lors de l'Assemblée Générale FESPA de Slovénie. Les nouveaux membres sont la Lithuanie, la Lettonie et l'Estonie, qui forment collectivement l'Association de Sérigraphie des Pays Baltes Unis (BUSPA) et les nouveaux membres « associés » sont la CSGIA (l'Association Chinoise de Sérigraphie et d'Imagerie Graphique), la TSGA (l'Association Sérigraphique et Graphique de Thaïlande) et les derniers, mais non les moindres, la SGIAA (l'Association de sérigraphie et d'Imagerie Graphique d'Australie) qui s’ajoutent à l’Inde membre associé depuis l’an dernier. Pour trouver le rapport complet sur l'Assemblée Générale de la FESPA, allez page 42 Finalement 2005 sera aussi mémorable et « extraordinaire » pour de beaucoup moins bonnes raisons : il y a rarement eu autant de désastres aussi bien naturels que causés par l’homme en si peu de temps ! Et ils ont provoqué tant de chagrins et de dévastations ! Aussi, de la part de l'équipe FESPA toute entière je voudrais saisir cette occasion pour vous souhaiter une année 2006, toute entière paisible, prospère et par dessus tout, parfaitement… « ordinaire » !

Bonne année!

Val Hirst e-mail: val.hirst@fespa.com Fespa World The membership magazine of the Federation of European Screenprinting Associations Vol.14 / No.42 December 2005 Published by FESPA Ltd Editorial office FESPA Association House 7a West Street Reigate, Surrey RH2 9BL Tel: +44 1737 24 07 88 Fax: +44 1737 24 07 70 E-mail: info@fespa.com www.fespa.com Publisher Frazer Chesterman – Director Tel: +44 1737 24 07 88

NOUVEAUX TOURS D’HORIZON

4 NOUVELLES DES FOURNISSEURS

EVENEMENTS SPECIAUX

24 LA GRANDE HISTOIRE Vive le blanc !

Les dernières nouvelles des fournisseurs

8 QUOI DE NEUF EN SERIGRAPHIE

10 QUOI DE NEUF EN IMPRESSION NUMERIQUE

14 NOUVELLES DES

28 FACE A FACE AVEC MARABU

ASSOCIATIONS Les dernières nouvelles des associations

17 LE CALENDRIER 22 UNE LETTRE DE LA FESPA FESPA Digital Printing Europe 2006

OPINIONS

20 IL ME SEMBLE QUE Mark Simpson du Groupe Simpson demande instamment aux imprimeurs sérigraphes et numérique de voir leur prestations à travers les yeux de leurs clients

32 RETROSPECTIVE DE FESPA WORLD EXPO INDIA

38 SOUVENIRS DE CHINE Michel Caza partage ses souvenirs de la récente Exposition ASGA 2005 à Guangzhou.

INFORMATIONS Michael Ryan – Sales Manager James Ford – Sales Manager Tel: +44 1737 22 97 27 Fax: +44 1737 24 07 70

48 LES CONTACTS FESPA 42 L’ASSEMBLEE GENERALE FESPA EN SLOVENIE

Editor Val Hirst Tel: +44 1623 88 23 98 E-mail: val.hirst@fespa.com Graphic Design Bate Brand Communications 8 St Leonard’s Square, Wallingford Oxfordshire OX10 0AR Tel: +44 1491 835835 www.batebrand.com Printing The MANSON Group Ltd Reynolds House, 8 Porters Wood Valley Road Industrial Estate St Albans, AL3 6PZ Tel: +44 1727 848 440 www.manson-grp.co.uk

ET FINALEMENT…

50 Le dernier mot de Michel Caza sur FESPA World India 2005

Advertising Fespa World. Designed by Bate Brand Communications. Printed by The Manson Group Ltd. Editorial photographs supplied courtesy of the companies they feature. The publishers accept no responsibility for any statement made in signed contributions or those reproduced from any other source, nor for claims made in any advertisement. Fespa World is available to individuals who qualify within the terms of a controlled circulation and by subscription.

FESPA WORLD DECEMBER/05 3


NOUVELLES DES FOURNISSEURS

MeadWestvaco choisi pour DJSI Grâce à son succès dans l'intégration de pratiques à caractère durable avec des objectifs de métier et de valeurs fondamentaux, la Société leader de l'emballage, MeadWestvaco, a révélé qu'elle a été choisie comme membre de l'Index de Caractère Durable Mondial du Dow Jones 2006 pour la deuxième année consécutive. Le DJSI représente les 10 % - l’élite des 2,500 sociétés les plus importantes de l'Index Global Dow Jones en termes de performance économique, environnementale et sociale. MeadWestvaco a été aussi la mieux classée dans le groupe des Conteneurs et de l'Industrie de

l'Emballage, démontrant sa remarquable position prédominante dans des catégories spécifiques de ces industries dont l'énergie - et des améliorations de processus efficaces au niveau des coûts et des standards sociaux et environnementaux pour des fournisseurs. Le DJSI World a été lancé en 1999 en tant que premier point de référence d'équité(capitaux propres) pour suivre à la trace les performance financière des leaders dans le caractère durable à l’échelle mondiale. Le DJSI World n’a inclus que 317 sociétés de 24 pays parmi les 2.500 entreprises mondiales.

Les imprimantes numériques inca ont reçu officiellement deux « Queen’s Awards pour l'Entreprise » des mains du Lord-Lieutenant du Cambridgeshire. Ces récompenses qui reconnaissent ses réussites dans l'Innovation et le Commerce International, ont été reçues par le Directeur général d’Inca Bill Baxter représentant l'équipe inca, pendant une fête tenue dans les locaux de la société à Cambridge, fête à laquelle assistait aussi Ian Stewart, le Directeur du Conseil du Comté du Cambridgeshire. Inca, qui fait maintenant parti du Dainippon Screen Group, est l’une des rares entreprises qui ont reçu les Queen’s Awards cette année, parmi les 133 entreprises honorées en 2005. Les exportations de la société ont 4 FESPA WORLD DECEMBER/05

Baxter, Directeur général d’Inca Digital.

: Lord-Lieutenant du Cambridgeshire avec Bill

Inca reçoit des Queen’s Awards

sextuplé pendant les trois dernières années et représentent plus de 80 pour cent du chiffre d’affaire de 14 millions de £ de l'année dernière. Commentaires de Bill Baxter : « c'était certainement une journée dont il faudra se souvenir et nous sommes enchantés d'avoir gagné ces deux récompenses qui reconnaissent le dur travail et le dévouement de toute l'équipe inca. Mais j'aimerais aussi reconnaître l’immense contribution de nos associés et fournisseurs, en particulier dans notre association avec Fujifilm Sericol, qui fournit des encres UV pour les imprimantes à plat d’Inca et les distribue dans le monde entier, ce qui a beaucoup contribué à assurer notre succès.

Agfa-Gevaert confirme ses prévisions annuelles pour 2005 Agfa a annoncé ses résultats de troisième trimestre, qui révèlent que bien que les Systèmes Graphiques postés poursuivent leur croissance en volume, les résultats ont été affectés par l’accroissement constant des dépenses en matière première et l'érosion des prix. Les résultats complets du Groupe Agfa ont été

aussi défavorablement affectés par l'insolvabilité d'AgfaPhoto, Marc Olivié, le Président et PDG d'Agfa expose : « les Systèmes Graphiques et les Soins de santé s'attendent à avoir un quatrième trimestre fort et nous pouvons confirmer nos prévisions pour l'année."

Fusion de Flint Ink achevée L'acquisition de la Société américaine Flint Ink corp par la société allemande XSYS Print Solutions a été achevée à la fin de septembre, après l'approbation de l'acquisition et de la fusion par les autorités régulatrices en Europe et aux Etats-Unis. La nouvelle société, qui avait un C.A. de 2.6 milliards de $ / 2.1 milliards d’?, en 2004, a maintenant environ 8,000 employés répartis sur 160 sites dans 35 pays et se classe comme le fournisseur numéro un ou numéro deux dans chaque région principale qu'il dessert. « L'industrie de l'encre d'impression est restée fragmentée alors que nos clients se sont étendus géographiquement pour augmenter leurs parts de marché

en consolidant la production pour renforcer leurs positions, a dit Dave Frescoln, le PDG de Flint Ink, qui a été nommée PDG de la société combinée. « Nous avons la taille nécessaire et l’envergure pour satisfaire les demandes de ces clients à l’échelle mondiale et c’est absolument critique si nous voulons rester un concurrent fort à l'avenir. En réalisant des synergies et des portefeuilles de produits complémentaires, la représentation régionale, un talent technique sans égal et une équipe de gestion forte, la nouvelle société est bien placée pour répondre aux défis sans cesse renouvelés des demandes des clients dans un marché mondial sans cesse changeant.

French Connexion pour GMG GMG, la société allemande qui se développe et commercialise dans les marchés très techniques des épreuves numériques de haute technologie et des solutions de gestion de couleur, y compris le très primé ColorProof O4, a maintenant formé une nouvelle division, GMG France, pour forger des rapports plus proches avec ses clients français et établir une présence technique et commerciale forte. Le premier but de la nouvelle division est de former un solide réseau de revendeurs dont Fuji France, un associé dès le début de GMG, fournit la structure et l'envergure nationale pour de grandes sociétés, tandis qu'O2i, a été

choisi pour couvrir le secteur du grand Paris et Pixel-Tech la région Rhône-Alpes. Hervé Schwertz de GMG France commente : la division française est maintenant responsable de l’organisation de la distribution des solutions de logiciels GMG, la logistique et l'assistance technique partout en France et nous créons aussi la certification GMG pour vérifier la qualité et la cohérence du service fourni par nos revendeurs qui ont déjà reçu notre propre formation. GMG France projette d'achever la couverture du territoire français au printemps 2006.


NOUVELLES DES FOURNISSEURS

Orateurs à la récente

La dernière conférence sur le Jet d'encre européen s’est tenue à Lisbonne en novembre et a couvert des sujets aussi fascinants que la nouvelle plate-forme des têtes de Xaar, la croissance de technologie d'impression à jet d'encre et les derniers événements dans l'électronique imprimée. Il y avait des conférences d'un certain nombre d'experts important de la technologie qui peuvent toutes être visionnées et téléchargés en Pdf sur le site Web IMI. Visit www.imieurope.com

conférence IMI.

La dernière conférence IMI : un bon coup

VUTEk Beta Site annonce des résultats remarquables Zund America

La première installation américaine d'une VUTEK PressVu UV 320/400, UV-cure, de 3.2mètres pour supports rigides et bobine à bobine à Gigantic Color Inc., a dépassé tous les espoirs, en annonçant qu'elle est maintenant

capable de réaliser des travaux trois fois plus rapidement qu'auparavant. Troy McGinnis,, Inc., le Directeur général de Gigantic Color remarque : « Notre plus grand défi est d’alimenter la

PressVu UV. Elle est si rapide que nous employons deux personnes presque exclusivement à charger les supports et décharger les impressions, D'autres imprimantes numériques à plat sont financièrement avantageuses jusqu'à autour de 50 copies mais maintenant nous sommes encore rentables en produisant jusqu'à 400 copies ». Installé fin juin, Gigantic Color a acheté la PressVu UV 320/400 pour répondre au marché de la sérigraphie et cela lui permet d'être compétitif sur de plus grands tirages, tout en profitant l'offre des bénéfices de technologie numérique pour la production avec des données variables.

NUR va remettre au propre ses données financières NUR a reçu des commentaires de la Commission des Valeurs et des Changes quant à son rapport annuel sur la Forme 20-F pour l’exercice clôt le 31 décembre 2004 (« le Rapport annuel 2004 »). NUR croit que les commentaires ont été publiés par la SEC dans le cours normal de son mandat conformément à l'Acte de Sarbanes-Oxley de 2002 pour régulièrement examiner les classements périodiques de toutes les sociétés commerciales. Entre autres choses, la SEC a

demandé à NUR de faire ses remarques sur certaines questions, y compris la clarification quant à la comptabilisation d’un certain prêt et de transactions de garantie survenus en juillet 2003. Après un examen comptable de la transaction de Juillet 2003, NUR s'attend à devoir amender et répéter ses déclarations financières précédemment publiées et d'autres informations financières pendant les exercices arrêtés au 31 décembre 2003 et au 31 décembre 2004, bien qu'il ne prévoie pas

que cela puisse avoir des effets défavorables. En réponse aux remarques de la SEC, NUR projette aussi de créer un fichier complémentaire amendant le Rapport annuel par un rapport associé à l'audit d’une filiale à 100%. Les actionnaires du NUR ont récemment approuvé le placement privé de 12 millions de $ fait par des investisseurs sous les auspices de Fortissimo Capital et la restructuration de l’importante dette bancaire de la société.

et MacDermid ColorSpan s’allient MacDermid ColorSpan, Inc s’est allié commercialement avec Zund America , Inc., pour copromouvoir des solutions numériques de workflow montrant les imprimantes jet d’encre UV ColorSpan couplées à des découpeuses de précision Zund pour le marché des displays graphiques. En fonction de cet accord, ColorSpan a montré une découpeuse de précision Zund sur son stand à la récente Digital Expo SGIA à Phoenix et Zund a fourni une découpeuse de la série "M" à MacDermid ColorSpan pour démonstration à son quartier général d’Eden Prairie. Il faut montrer aux clients combien de travail et de supports ils peuvent économiser par l'impression directe de displays et de signalétique avec notre ligne d’imprimantes à jet d’encre UV DisplayMaker mais qu’il s’agit seulement de la moitié des l'avantage du passage à un environnement numérique », a dit Bruce Butler, Directeur du Marketing de MacDermid ColorSpan , Inc. « L’étape logique suivante est d’utiliser l'information numérique pour automatiser la découpe et la finition de l'imprimé pour réduire encore plus le travail et améliorer la qualité et la précision à la sortie." FESPA WORLD DECEMBER/05 5


NOUVELLES DES FOURNISSEURS

Sun Chemical lance un avertissement de hausse des prix Sun Chemical a récemment annoncé des augmentations de prix en Europe de 6 à 10 %, pour certains produits, dues essentiellement à des augmentations rapides du prix des matières premières, aussi bien qu’au manque de beaucoup de produits-clef. Ces augmentations, effectives à partir du 1er janvier, concerneront des encres, des enductions, des solutions de base

et d'autres consommables d'impression fournis par la société. Felipe Mellado, le Viceprésident du Marketing, le Sun Chemical Europe, a dit « Sun Chemical travaille activement avec sa base de fournisseurs, pour contrôler les conditions industrielles et développer des programmes d'efficacité en interne pour atténuer l'impact de

l’augmentation des dépenses, des pénuries matérielles et des disponibilités de transport. Cependant, étant donné la rapidité et l'échelle d'augmentations de ces dépenses, nous sommes forcés de faire des augmentations de prix pour couvrir les coûts de base dont on ne s’attend pas à ce qu’ils baissent de sitôt

Nominations

Peter Henning

Peter Henning a récemment assumé la responsabilité des activités de ventes mondiales de la société de technologie, Arccure. Henning, qui a en plus

6 FESPA WORLD DECEMBER/05

une expérience de 15 ans dans les ventes internationales, a précédemment travaillé pour UNAXIS Data Storage comme Directeur de Division Local.pour les Ventes sur l'Europe et dans le secteur des Marchés émergeants Aux Technologies Arccure il assumera la responsabilité de l’ensemble des activités des ventes dans le monde entier pour tous les deux divisions « polymérisation UV et RFID tout en développant la structure des ventes à l’international.

Matthias Rapp

NUR Macroprinters Ltd a annoncé que David Reis a été nommé Président et Présidentdirecteur général de NUR. Actuellement PDG d'Image ID, une start-up de technologie lancée en venture capital, Reis vient chez NUR avec une vaste expérience, ayant été précédemment le PDG de Scitex Vision, dont il a augmenté les bénéfices de manière importante. Avant, il avait été aussi PDG d'Idanit. Reis succède à David Amir, l’actuel PDG et Président, qui doit jouer le rôle de conseil lors de la transition de la gestion de la société. En attendant que David Reis s’installe dans ses nouvelles fonctions, dans les trois mois qui viennent, Eli Blatt, un associé du Fortissimo Capital Fund et membre du conseil d'administration de NUR sera Président-directeur général intérimaire.

Dans cette nouvelle structure, Matthias Rapp, Directeur général des ventes et Directeur de succursale du Service d'Arccure et du Centre de Compétence en Impression, basé à Kornwestheim près de Stuttgart, assume en plus la responsabilité des comptes-clefs de la société et des clients OEM. Inca Digital a nommé Roger Walkley Directeur de Produit pour les Imprimantes à plat de. Walkley qui a travaillé dans le secteur d'impression au jet d'encre pendant les 20 dernières années, il va

s’installer au quartier général de la société à Cambridge et passera beaucoup de temps avec des clients existants et potentiels pour évaluer à fond les exigences du marché dans les arts graphique. Ses comprendront l’analyse des données du marché pour aider à déterminer comment les produits d’Inca et les services peuvent être développés pour répondre aux besoins sans cesse changeants de l'industrie.

Bedigital a annoncé la nomination de JJ Hendriks, qui va devenir le responsable du développement des activités de ventes internationales de Bedigital. Déjà bien connu dans le secteur des imprimantes en grand format pour l'installation de réseaux de distribution internationaux, Hendriks peut se référer à ses 12 années d’expérience dans les technologies d'impression numérique, expérience acquise alors qu’il travaillait comme Directeur commercial Régional Europe pour Seal/Hunt Graphics Inc et, plus récemment, pour ColorGATE GmbH.


QUOI DE NEUF EN SERIGRAPHIE

Ils ne font pas les choses à moitié chez Screentec Print. Le producteur de PLV britannique basé dans le Yorkshire, qui étouffait littéralement dans les 3,000 mètres carrés de son usine de Wakefield, vient de mettre la barre très haut en déménageant dans un nouveau site deux fois plus grand. Fonctionnant déjà dans les nouveaux locaux de Ferrybridge il y a la ligne d'impression sérigraphie Thieme bicolore 5060 UV qui sera au coeur de la production de médias en grand format de la société et confirme ainsi sa position dans la gamme supérieure des fournisseurs et fabricants de PLV du Royaume -Uni. Nous avons désespérément cherché pendant 18 mois pour trouver un emplacement dans le secteur de Wakefield qui fournirait l'espace nécessaire à une machine Thieme grand format, aussi bien que pour mettre à niveau nos équipements de prépresse et développer notre capacité en finition », dit le Directeur de Screentec, John Durkin. Ce nouveau site est plus qu'assez grand pour contenir tout ce que nous avons projeté, avec beaucoup de place pour une ligne Thieme supplémentaire, dont nous nous attendons à avoir bientôt besoin ». Installé à Leeds en 1982, Screentec a travaillé à Wakefield pendant environ une douzaine d’années où elle a appartenu à

de Gauche à droite : Andrew Kippax de Thieme KPX; Derek Johnson, Colin Baxter, Trevor Rippon et John Durkin de Screentec.

Screentec fait une journée Portes Ouvertes pour sa nouvelle ligne

Durkin et ses co-directeurs, Colin Baxter et Malcolm Smith. Pendant ce temps-là, il ont créé deux affaires d'impression complémentaires en partant de zéro, pour arriver à un chiffre d'affaires combiné de plus de £ 3.5 millions. Maintenant, avec l'aide de la capacité de production de la Thieme et aucune contrainte physique d’agrandissement, la société aspire à doubler rapidement ce chiffre. La série des machines Thieme 5000 est sérieusement, la seule solution aujourd'hui pour le travail de PLV en grand format dit Durkin. Leur constance en qualité d’impression est un élément. Les changements rapides, la capacité de sortie

élevée conviennent idéalement aux demandes de dernière minute pour 400 à 500 magasins de détail et la configuration deux couleurs fournit la polyvalence et la flexibilité de travail optimum. Pour le directeur du développement commercial, Derek Johnson, l'importance de la Thieme et ce qu’elle représente en termes de dimension et de capacité multi-couleurs, ne peut pas être sous-estimé. « Je me tapais la tête contre les murs en essayant de vendre à des clients travaillant avec des concurrents équipés de lignes Thieme », dit-il. De plus en plus, les acheteurs deviennent compétents en ce qui concerne le nom et les capacités de la machine de Thieme et même ceux qui ne sont pas tout

à fait aussi au courant prendront néanmoins en compte surtout les fournisseurs qui peuvent offrir les capacités en multi-couleurs en grand format. Par exemple, pour la première fois, nous pouvons tirer complètement avantage du carton en tirant parti des talents techniques de nos concepteurs et découvrir des pépites dans la poubelle en croissance rapide et secteur des marchandises. Sans la capacité de production de feuilles de la Thieme 2150 x 1570mm, ce serait impossible." Pour plus d’information sur Thieme allez sur : www.thieme-products.com or com ou par courrier électronique à : sales@thiemekpx.co.uk

Solarcat prend ses marques Une percée principale dans la technologie des encres UV, qui a radicalement amélioré efficacité et vitesse de production, a été annoncée par Sun Chemical, un des plus grands producteurs mondiaux d’encres et de pigments pour l’imprimerie. La société a profité de l'occasion offerte par l'exposition Européenne Labelexpo, qui a eu lieu en septembre, pour présenter Solarcat, qu'ils disent être non seulement le système d’encres UV flexo cationique le plus avancé dans le monde, dès sa sortie, mais aussi celui qui offre les temps de 8 FESPA WORLD DECEMBER/05

polymérisation qui sont au moins deux fois plus courts que ceux d'autres produits actuellement disponibles. L'encre, qui fait partie du portefeuille d'encres Solaris de Sun Chemical, combine des propriétés techniques remarquables avec des améliorations significatives pour offrir une vitesse de polymérisation plus élevée, une moindre sensibilité à l'humidité, une faible odeur et une réduction énorme de la création de sousproduits des photo-initiateurs, dangereux pendant le processus de polymérisation.

Felipe Mellado, le Viceprésident européen de Sun Chemical, Technologie et Marketing, commente : « la création de la gamme Solaris montre notre volonté de répondre aux besoins du marché flexo en petites laizes et le développement de Solarcat démontre largement notre désir de participer à l’amélioration de la productivité, à l'innovation, et à offrir un service local aussi bien que mondial dans la gamme des produits Solaris ." Pour plus d’information : www.sunchemical.com/solaris


QUOI DE NEUF EN SERIGRAPHIE

Multi-tensions avec pinces de tension pneumatiques

Sefar a comparé les mérites relatifs des différentes méthodes de tension pneumatiques des tissus et vient de publier un résumé de ses découvertes. Il y est suggéré que pendant que des systèmes de tension pneumatiques tendent seulement un seul cadre à la fois, en règle générale, il est possible de tendre plusieurs cadres simultanément. Cela peut être fait de deux façons, chacune offrant des avantages et des inconvénients. En tendant le tissu en appui sur un cadre, les pinces pneumatiques prennent appui contre le cadre et un cadre les soutenant, le cadre d'impression étant placé dans le cadre support. Cette méthode est appropriée pour de petits cadres (pour des objets 3D, etc) et pour les cadres de tailles différentes. La taille du cadre support est choisie pour correspondre avec les largeurs de tissu existantes. L'avantage de cette méthode est que ces cadres d'impression peuvent être placés n'importe où dans le cadre d'appui et peuvent même être orientés si désiré. Cependant, les cadres d'impression ne peuvent pas être pré-tendus et les dimensions du

cadre d'appui limitent le nombre et la taille des cadres d'impression. En plus, selon l'espacement entre les cadres et leur angle, la perte de tissu peut être relativement importante. Le tissu peut aussi être multi-tendu avec des entretoises, une méthode qui peut convenir pour tendre deux ou quatre cadres en même temps. Des entretoises spéciales en métal, en bois dur ou dans un plastique suffisamment solide, sont mises entre les cadres individuels. Il est important que les entretoises soient assez robustes pour résister aux forces qui se développent pendant le processus de tension. La longueur des entretoises doit être de 60 % de la longueur des côtés du cadre qui est tendu. La hauteur est ajustée pour correspondre avec celle du cadre reposant sur les pinces de tension et il serait idéal d’avoir des boulons filetés pour ajuster la hauteur des entretoises. Cette technique est particulièrement appropriée pour des formats de cadres

standardisés, par exemple, pour la quadrichromie, pour l'impression de T-shirts, pour celle des étiquettes et des objets 3D. Cette méthode offre le double avantage que les cadres sont prétendus pendant le processus de tension et, comme il y a peu de perte de tissu, c'est aussi une solution relativement bon marché. Cependant, on ne peut tendre que quatre cadres à la fois en même temps et il n'est pas possible d'utiliser cette méthode pour une tension orientée. Il peut aussi être nécessaire d'employer des jeux multiples d'entretoises avec des dimensions différentes, selon les dimensions et les tailles des divers cadres à tendre. Pour plus d'information : www.sefar.com

Sefar var lancer un Système de clichage des écrans Direct Laser (LDS) Sefar et LuP (Laser u. Picture GmbH) se sont associés pour développer et commercialiser un nouveau système d'insolation direct des écrans de sérigraphie basé sur la technologie laser. Ces Systèmes d'écran Direct Laser, ou LDS, sont spécifiquement destinés aux imprimantes de DVD et aux applications en petit format, comme l'impression d'étiquette et l'impression sur des objets. Prépresse de Sefar, le spécialiste de la maille et de l'écran, combiné avec le savoirfaire en exposition laser de LuP donneront aux clients une solution complète coordonnée qui couvre la gamme entière du processus, de l'entrée des données du client, au produit final imprimé. Le système d'exposition, qui sera commercialisé sous le nom de SEFAR LDS et sera disponible au deuxième trimestre de 2006, offrira des avantages importants aux utilisateurs. Parmi ceux-ci on trouve la coordination optimale du processus de travail, du prépresse à l'impression finie, la haute productivité, avec un prépresse plus rapide, une exposition et des processus d'impression moins chers, et la fiabilité et la stabilité. De plus, les clients apprécieront aussi l'impression de haute qualité, qui verra la résolution passer de 1200 dpi à 2400 dpi dés l'année prochaine. Avec le tissu PCF pré-enduit industriellement de Sefar déjà bien installé sur le marché, SEFAR LDS marque un nouveau pas vers la simplification des aspects du prépresse de l'impression en sérigraphie, tout en aidant aussi à réduire l’ensemble des coûts. Pour plus d'informations : www.sefar.com FESPA WORLD DECEMBER/05 9


QUOI DE NEUF EN NUMERIQUE

Nouvelle imprimante UV DisplayMaker

MacDermid ColorSpan a présenté sa troisième imprimante hybride à jet d'encre UV piezo à plat, la DisplayMaker 98UVX. Développée comme une extension aux 72UVR et 72UVX, la nouvelle machine 9 offre la possibilité d'imprimer sur des feuilles rigides ou en bobine à bobine pour du flexible en 250 cm large et jusqu’à 12.7 mm d’épaisseur. Conçue autour de 16 têtes piezo Micro-Quadô 600-dpi, il donne un vrai 600 x 600-dpi à des vitesses d'impression allant jusqu'à 49 m2 / heure. La DisplayMaker 98UVX utilise un système ouvert, non bloquant, ce qui réduit les exigences d'espace hors impression en pied et facile à utiliser. Quand elle est configurée pour l'impression de supports rigides, deux tables à rouleaux de 91 cm x 257 cm sont fixées à

l’entrée et à la sortie de l'imprimante pour manipuler des feuilles jusqu'à 152 cm de longueur. Deux tables complémentaires peuvent être ajoutées pour manipuler des feuilles jusqu'à 305 cm. Les tables peuvent facilement être enlevées pour l'impression de rouleau à rouleau pour les supports flexibles. Le chargement de matériels rigides a été facilité de plusieurs façons. D'abord, la 98UVX offre un système de rouleau de pincement amovibles pour une insertion facile. Une fois en place, les rouleaux de pincement sont engagés avec un ajustement de pression variable pour travailler avec une large gamme de matériels. Une pression sur le bouton de charge déclenche l’Optique d'Automation intégrée

de l'imprimante pour placer le bord droit, le bord gauche et l’avant de la feuille tout en vérifiant aussi s’il y a un biais. Il place alors automatiquement et précisément les feuilles de média pour l'impression. Le « Sorcier des Médias » stocke toutes les caractéristiques d'un support particulier, comme le taux d'avancement des médias, l'intensité de la lampe UV et la force du vide de la base sousjacente. En changeant le type de médias, le « Sorcier des Médias » reconstitue les valeurs appropriées réduisant ainsi énormément le temps nécessaire pour passer d'un type de médias à un autre. Pour plus d'informations : www.colorspan.com

Toujours plus vite pour les textile de TruColor

3P Inkjet Textiles a modifié l'emballage de ses tissus TruColor en 245 cm de large XL pour faciliter la livraison en 24 heures dans toute l'Europe via UPS. A l'avenir, les tissus seront solidement emballés dans des boîtes, qui assureront une 10 FESPA WORLD DECEMBER/05

livraison fiable tout en évitant aux clients d’avoir à gérer des stocks importants et permettant ainsi une importante réduction des coûts. Une large variété de supports TruColor, qui peuvent être imprimés au jet d’encre à solvant, eco-solvant et avec des

encres UV, est maintenant disponible dans la largeur de 245 mm, y compris pour des drapeaux, des bannières, des canevas pour l’art et du coton. Pour plus d'information : e-mail: elkegrotmann@ 3p-inktextiles.com

Les Cartouches de Fillink font la course en tête Après son lancement au début de l’année, la SOL 64 de Fillink, la première solution générique d'encre à solvants inodore pour les imprimantes ColorPainter de Seiko/Océ est déjà employée par plus de 50 clients en Europe. Elle est décrite par Fillink, comme la première encre vraiment rentable et de grande qualité pour l'imprimante grand format ColorPainter de Seiko. La SOL 64 combine un avantage de 50% sur le prix des encres de marque de fabricant avec une élégante « cartouche à puce », une solution qui se conforme à l'architecture de la ColorPainter pour fournir la performance optimale. La ColorPainter est la dernière imprimante en grand format pour laquelle Fillink a développé ses propres cartouches et a programmé des puces assurant des clients de passer en douceur des OEM aux encres génériques sans aucun problème de qualité ou de fiabilité. Avec les solutions Fillink « branchez et fonctionnez», les clients ne doivent pas changer le microprogramme ou autre chose dans le processus - ils enlèvent simplement la cartouche OEM, extraient l'encre du système avec des cartouches simulatrices de Fillink et installent la nouvelle cartouche de Fillink, un processus qui prend juste 30 minutes. Les encres de Fillink sont miscibles avec les encres OEM, ainsi il n'y a aucun besoin de nettoyage en pression. Après le téléchargement des profils ICC tout faits pour les RIPs les plus courants disponibles sur le site Web de Fillink, l'imprimante est prête pour la production et, avec toute les solutions de Fillink une garantie complète de Fillink couvrant le circuit d'encre et des têtes d'impression est assurée. Pour plus d'informations : www.fillink.eu.com


de la JetPrint à FESPA 05, Munich.

QUOI DE NEUF EN NUMERIQUE

Après son lancement au début de cette année, Lüscher AG a annoncé le nouveau succès pour la l'imprimante à plat JetScreen 3530 UV. Après son exposition à la FESPA, Lüscher a installé cinq machines pour des clients en France, en Grèce, en Allemagne et en Suisse et est maintenant engagé dans un processus de conclure des ventes au Japon, aux USA et dans le reste de l'Europe. Selon Lüscher, les clients apprécient la grande surface d'impression de la JetScreen qui va jusqu’à un maximum de 350

x 305 cm et le fait, qu'elle offre de loin la plus grande flexibilité en termes de supports d’impression. Presque tous les supports d’impression rigides et flexibles, jusqu'à une épaisseur de 80 mm et un poids de 250 kg au m2 peuvent être employés sans difficulté. Grâce à la table d'impression fixe, qui offre des zones de vide réglables individuellement, manipuler les supports est extrêmement faciles. Les clients apprécient aussi sa vitesse - jusqu'à 200 m2/h (en combien de dpi ? - Note de la

trad.) - selon le support employé. L'unité d'impression brevetée avec quatre fois x 16 têtes) d'impression (un total de 64 jets soit un ensemble de 8.192 buses) et un système de pointage réglable qui facilite le prédurcissement de l'encre UV, permet une configuration flexible de couleur et un processus de polymérisation mieux ajusté à chaque support. La JetPrint peut être configurée pour quatre, six ou huit systèmes de couleusr aussi bien que quatre, six ou sept système de couleusr avec une

signature du contrat avec Photoprocessing, Athènes.

La JetPrint 3530 UV de Lüscher est ciblée pour le succès

option pour le blanc. De plus, la JetPrint est équipée d'une station de maintenance des têtes d'impression entièrement automatique, tenant compte de la haute qualité d'impression, fiable et très facile à utiliser. Pour plus d'information : www.luescher.com

Révolution dans l’impression numérique des étiquettes

Xaar plc et sa filiale intégrée Vivid Print Innovations ont fait équipe avec Imaging Technology International pour produire une presse web numérique innovante qui intègre la technologie jet d'encre numérique Xaar la plus avancée. La Presse numérique Web (DWP) est un système de production robuste développé par ITI pour des fabricants d'étiquette, des fabricants de circuit imprimés et des sociétés travaillant dans le secteur biomédical. C'est idéal pour n'importe quelle application qui exige l'économie liée à la rapidité

d'un système numérique combinée avec un positionnement ultra précis par rapport au bord. La capacité du jet d’encre imprimant des encres ou des liquides spéciaux avec une précision au micron sur un support en mouvement fait du DWP un produit universel et unique. La collaboration de Digital Web Press intègre la manipulation du support ITI avec son contrôleur de mouvement et son habileté dans la conception de systèmes, jointe à la précision technologique des têtes d’impression Xaar et à l'appui technique du logiciel de fonctionnement des têtes d’impression et le matériel de Vivid Print. ITI est le concepteur et le fabricant du système complet. Pour plus d’informations: www.xaar.co.uk

Nouvelles découpeuses X-Y en super grand format Fotoba a lancé une découpeuse X-Y qui est capable de traiter des médias de super grand format. Le XL250 et XL300 peuvent manipuler les rouleaux de supports jusqu'à 2.5 m et 3.0 m respectivement et peuvent être employés en tandem avec les plus populaires imprimantes en grand format et tous les RIPs couleur classiques. Les rouleaux de supports de grand diamètre peuvent aussi être coupés par Fotoba pour couper parfaitement les côtés d'image et le système peut corriger les erreurs faites par les

imprimantes. Même si les copies ne sont pas parallèles au bord du tissu, ou si le rouleau n'est pas bien coupé d’emblée, la découpeuse suivra l'image sans aucune erreur. Elle peut être employée en combinaison avec une large variété de supports différents jusqu'à une épaisseur maximale de 0.8 mm y compris des polycarbonates, des médias stratifiés et encapsulés, les papiers-photo, des vinyles et des bannières. Pour plus d’informations www.leopold.co.uk or www.fotoba.com FESPA WORLD DECEMBER/05 11


QUOI DE NEUF EN NUMERIQUE

Décorez l'alimentation – numériquement ! Spectra Technology Integration, une division de Spectra Printing Division of Dimatix , Inc a récemment montré sa Merlin FG à l’exposition Pack Expo de Las Vegas. Merlin FG est le premier – très rapide - système d'imageage au jet d'encre sans contact au monde convenant à la décoration de produits alimentaires comme des cookies, des biscuits, des chips, des chocolats, des sucres candis et d'autres marchandises cuites, dans la confiserie et les produits laitiers. Le système de décoration numérique des Spectra permet d’imprimer directement, sans contact différentes images pour décorer la surface d'un produit alimentaire à grande vitesse de production sans aucune étape intermédiaire. Les images préstockées - texte et graphismes peuvent être rendues et répétées maintes et maintes fois sur des surfaces variées. La Merlin FG exposée à Pack Expo a été configuré pour une ligne industrielle unique. Cependant, l'architecture à système modulaire de l'unité peut facilement être agrandie pour convenir à la décoration en lignes multiples, une largeur

d'impression plus importante, ou les deux, peuvent énormément augmenter la productivité du système. La configuration de base imprime une largeur de 7 cm pour l'image d’une ligne simple et peut imager à des vitesses de plus de 160 m/minute. Le système est conçu pour fonctionner à la vitesse de production la plus élevée évaluée de la ligne industrielle pour ne pas gêner son entière efficacité. Un système entièrement configuré peut décorer une stupéfiante quantité de 65,000 produits par minute (ce chiffre me semble assez aberrant ! N. de la Trad.). Il est conçu pour des solutions en quadrichromie, mais des décorations monochromes sont aussi possibles. Le système accepte beaucoup de fichiers standard comme TIFF, JPEG, EPS, WMP et PCX. Les éléments d'image peuvent être fournis via une interface de réseau ou un CD. L'interface utilisateur graphique Windows 2000 fournit l'accès de systèmes employant des menus intuitifs et faciles à utiliser avec la facilité supplémentaire que donne l’écran tactile. Merlin FG peut être adapté à n'importe quelles exigences de

production en permettant à des colorants, des saveurs et des parfums d’être appliqué au meilleur moment du processus de production. L'image peut être imprimée quand le produit alimentaire est encore chaud, délicat, humide, liquide ou cru pour permettre la sortie, le rafraîchissement et les processus de séchage qui permettent aux colorants de se fixer à l'aliment avant l'emballage. Le FDA a approuvé les colorants qui sont employés et sèchent par absorption ou évaporation pour créer des images colorées durables sur le produit. Le système qui comprend le matériel d'imageage, l'électronique de contrôle et la provision de liquide peut ou bien être intégré dans une alimentation directe sur la ligne industrielle (in line) ou il peut être employé comme une unité autonome avec sa propre bande transporteuse (off line). Quand il est configuré comme une unité intégrée, le matériel d'imageage il est placé au-dessus de la ligne industrielle et connecté au contrôleur de la ligne via un câble – un véritable cordon ombilical !. Pour plus d’information : www.dimatix.com

Mutoh lance ses encres de la troisièmes génération Mutoh Europe NV a lancé une nouvelle génération d'encres éco-solvant pour sa famille d’imprimantes Mutoh Rockhopper, la gamme Ecosolvent Ultra est l'accompagnement naturel de la gamme originale éco-solvant de la société pour l'utilisation avec des supports couchés et de sa gamme Eco Solvent Plus pour l'utilisation avec des supports non couchés. Les nouvelles encres Ecosolvent Ultra ont été spécifiquement développées pour la Rockhopper imprimant 12 FESPA WORLD DECEMBER/05

avec des têtes piezo, en prolongeant la vie de ces têtes et donc en diminuant le coût total d’exploitation. Vendu 20 % en dessous de la gamme Ecosolvent Mutoh Plus, les encres Ultra Eco-solvent offrent les mêmes avantages, avec en plus des améliorations supplémentaires comme une gamme plus haute en couleur, séchant plus rapidement, une tenue d'encre améliorée, une résistance à l’éraflure améliorée, une impression très rapide sur PVC auto-adhésif non couché et une compatibilité avec une

nombre de supports plus important. Les encres Ultra Eco-solvent ont une résistance aux UV solaires et à l'eau pouvant aller jusqu'à trois ans en extérieur et sont particulièrement appropriées pour des applications comme l’habillage de véhicule et les adhésifs de sol où les imprimés sont exposés à un stress mécanique intensif et à l'abrasion. Mutoh recommande la stratification pour des résultats encore meilleurs. Pour plus d'informations : www.print-sign.be


NOUVELLES DES ASSOCIATIONS

La FESPA se mondialise La FESPA s’étend mondialement en accueillant quatre nouvelles associations dans la famille Fespa avec effet immédiat. Les membres de la FESPA basés en Europe du Nord accroissent leur nombre avec l’entrée d’une nouvelle association commune représentant les pays Baltes - la Lithuanie, la Lettonie et l'Estonie. – sous le nom commun d’Association des Sérigraphies unis de la Baltique (BUSPA), l’ensemble représente plus de 220 imprimeurs sérigraphes et numériques de la région. Trois nouvelles organisations de la région Asie Pacifique ont été acceptées avec le statut de membres associés : la Chine avec la CSGIA (Chinese Screenprinting and Graphic Imaging Association), la Thaïlande avec la TSGA (Thaï Screenprinting and Graphic Association) et l'Australie avec la SGIAA (Screenprinting & Graphic

Imaging Association of Australia). Le Secrétaire Général de la FESPA Nigel Steffens remarque: l'expansion en cours de la FESPA au-delà de l'Europe est indicative de la globalisation qui trace l'avenir de la sérigraphie et des technologies d'impression numérique et nous sommes enchantés d'accueillir ces quatre nouvelles associations en tant que membres. Les affiliations des quatre nouveaux venus ont été unanimement ratifiées à l'Assemblée Générale annuelle récente de la FESPA, qui a eu lieu dans le merveilleux milieu naturel du lac de Bled en Slovénie. Plus de 60 délégués ont fait acte de présence à l'Assemblée, représentant plus de 20 associations mondiales.” Pour un rapport complet sur l'Assemblée Générale voir pages 42-49.

A travers le monde avec la FESPA Lors de la récente Fespa World Expo de 2005 en Inde, le Président de la Fespa Hellmuth Frey offert à M. Song, le Président de l’association Chinoise de sérigraphie et d’imagerie graphique (CSGIA) qui prend sa retraite de Président de l’'ASGA, un Trophée « Spécial FESPA » pour marquer la fin de sa présidence de l'ASGA, sous les yeux de M. C Y Lee, le Président de l'Association des Sérigraphes Coréens, qui va lui succéder comme Président de l'ASGA en 2006.

Membres Européesn et de l'AsiePacifique accueillis à l’Assemblée Générale 2005 de la Fespa en Slovénie

Les délégués à la réunion de la FESPA et du Conseil de l'ASGA, qui a eu lieu à Guangzhou pendant l'exposition ASGA 2005. Parmi les vastes sujets discutés, il a été décidé qu’une coopération rapprochée entre les deux organisations était la priorité numéro un.

Le Forum de Postjuna, un modèle pour des évènements futurs Le troisième Print Forum Slovenian/Italian, qui s’est tenu récemment à Postojna en Slovénie et a reçu l'appui de la FESPA, du CeSDT et de Viscom Italia, a couvert un grand choix de sujets et a attiré plus de 200 visiteurs sur une période de deux jours. L'événement a été ouvert par une brève introduction d’Edvard Stenard, qui a été suivi au podium par Michel Caza de la FESPA et Brigitte Hunt de Viscom. Ils ont tous les deux souligné les bénéfices qui peuvent être engrangés quand les gens travaillent ensemble et partagent la connaissance et l'information. En fait, ce sentiment était le thème sousjacent de l’ensemble du Forum. La première session a offert une conférence de CeSDT et s'est concentrée sur les avantages qui peuvent être glanés en utilisant un portail web CeSDT soutenu par des fonds de l’UE.. Cela permet aux imprimeurs sérigraphes, numériques et tampographes ayant des usines des deux côtés de la frontière entre la Slovénie et l'Italie de réunir informatiquement idées et informations à des coûts 14 FESPA WORLD DECEMBER/05

raisonnables. La session qui a suivi a démontré les capacités du nouveau Photoshop CS2. Présenté par Giovanni Re de Roland l'Europe, qui a révélé beaucoup de trucs et d’astuces, cela a permis aux délégués d'apprendre comment ils peuvent tirer un parti optimal de leur logiciel. Après une courte pauserafraîchissement qui a aussi permis aux délégués de visiter le secteur d'exposition adjacent, tout le monde a regagné sa place pour entendre Luigino de Lazzari de Cielle donner une conférence sur les systèmes de gravure Polyfonctionnels, qui a couvert l’ensemble de la gravure, du manuel au numérique. Après le déjeuner Edoardo Elmi de Caledonia, a donné une très amusante conférence sur la façon d’augmenter l'impact de l’impression numérique avec l'utilisation d'effets spéciaux disponibles dans l'impression en sérigraphie et ensuite Ettore Colico, de Sei, a donné une fascinante conférence sur la technologie laser, pendant laquelle il a expliqué comment il était possible de faire une découpe de précision des supports. La dernière conférence

de l'après-midi était celle de Peter Kiddell, de PDS Consulting, qui a parlé de son programme d'etraining récemment lancé pour la sérigraphie, le numérique et la tampographie. Un dîner agréable à un restaurant local a fourni la conclusion parfaite à un premier jour intéressant et riche en enseignements. Le deuxième jour a commencé par une présentation de Brigitte Hunt de VisCom, qui a donné une brève vue d'ensemble de sa vision sur l'avenir du secteur de la communication visuelle. Brigitte pense que la télévision par câble la focalisation sur des clients spécifiques en utilisant les écrans à plasma, à cristaux liquides et TFT alimentés via l'Internet - sera la grande affaire à venir. Le deuxième orateur, Mario Picchio, de Roland Europe, révélée comment les délégués peuvent tirer un bénéfice maximal de leur équipement d'impression numérique l. Il a été suivi par Dario Rampinelli, de Roland aussi, qui a identifié les causes du « banding » en impression numérique net a fourni des pistes sur la façon de l'éviter. Après une pauserafraîchissement, Edvard Stenard

et son collègue Smon Demsar d'IB-PROCADD ont couvert les principes de la gestion des couleurs, pendant laquelle ils ont examiné des profils ICC, concluant que le contrôle correct de couleur permet aux imprimeurs de réduire les dépenses et de réaliser un travail de plus haute qualité. Un autre déjeuner excellent, a précédé une présentation de Marco Pigato de Plié, qui a parlé de l'importance de choisir la plupart des supports appropriés en impression numérique des bannières. La conférence finale a été présentée par Michel Caza et a abordé le sujet du « Certified PDF » et a expliqué que la FESPA et Enfocus ont travaillé étroitement ensemble pour produire des profils Pdf pour la sérigraphie et le numérique en grand format. À la fin des deux jours, les délégués ont reconnu que les présentations, qui ont été traduites simultanément en Slovène, Italien et Anglais, avaient été excellentes et que l'Association Slovène avait fourni un remarquable travail couronné de succès qui peut servir de modèle à ce genre d’événements dans le futur.


NOUVELLES DES ASSOCIATIONS

Le Séminaire Slovaque : un succès retentissant Piestany en Slovaquie était le rendez-vous choisi pour le récent séminaire conjoint Slovaque/RépubliqueTchèque, où 36 imprimeurs) de Slovaquie, de République Tchèque, de Pologne et de Hongrie étaient rassemblés pour écouter une série de conférences de Bill Appleton. Bill, qui est un orateur très populaire sur notre « circuit international » et qui a une connaissance presque encyclopédique de la sérigraphie, a été impliqué dans le secteur sérigraphie pendant la plus grande partie de sa vie active et mène actuellement des recherche pour AutotypeMcDermid. Il a été bien aidé dans sa tache par Zuzana Orolinova, qui a fait des traductions vivantes de l'Anglais en Slovaque. Le premier jour de

cet événement de deux journées, Bill a présenté quatre conférences qui ont couvert les progrès dans les couleurs pour l’impression tramée et l’impression en haute fidélité, la technologie des films fins pour écrans; la compréhension et le contrôle du moirage en sérigraphie et l'ordre idéal des couleurs pour la quadrichromie. Cela a certainement fourni aux délégués de quoi réfléchir et discuter pendant le bon dîner qui a suivi. Plus tard dans la soirée, les délégués ont démontré leur force au bowling et la journée a trouvé sa conclusion dans un concert impromptu quand des guitaristes et chacun des invités ont été encouragé à chanter des chansons traditionnelles tchèques et slovaques!

Le deuxième jour était un forum ouvert, qui a fourni aux 26 participants qui étaient restés, la chance de discuter toutes les questions soulevées pendant la journée précédente. De façon intéressante, les délégués se sont mutuellement aidés à trouver des solutions à leurs problèmes individuels, avec Bill Appleton sous la main pour fournir le bon conseil expert quand c’était nécessaire. Tous les délégués, à chacun desquels a été offert un CD contenant les traductions Slovaques de toutes les conférences ont déclaré que cet événement avait été un succès énorme où s'était combinées un tas de l'informations utiles avec en prime une pause bienvenue dans la routine quotidienne.

FESPA WORLD DECEMBER/05 15


NOUVELLES DES ASSOCIATIONS

Pas de danse espagnols L’AEDES, l'Association de la Sérigraphie Espagnole a annoncé un certain nombre de nouvelles initiatives Elle a récemment organisé une session spéciale de séminaires conçue pour fournir à ses membres des informations sur la gestion de déchets dangereux, comme les solvants, les produits de nettoyage des écrans, des chiffons contaminés et des conteneurs de métal et de plastique. Le séminaire a couvert toutes les méthodes écologiquement saines de traitement et a fourni aux membres l'occasion de discuter de leurs problèmes et soucis particuliers dans leurs entreprises. L’AEDES, qui cherche à promouvoir la sérigraphie espagnole, le numérique et la tampographie et fournit une vaste information à ses membres, le tout assorti de détails complets de contact et avec déjà une vaste circulation via le

Ministère Espagnol des Affaires Etrangères et les Chambres des Métiers et de Commerce Locales. Les clients potentiels pourront bientôt avoir accès à cette information par le site Web de l'AEDES'S à www.asibnet.org Cinq des membres de l’AEDES ont récemment visité l’exposition Serigrafia & Sign à Sao Paulo, au Brésil. La délégation a aussi profité de l'occasion pour visiter des sérigraphes locaux pour partager des informations et discuter de la possibilité de fonder des accords de distribution. La visite, qui a été organisée en collaboration avec la FESPA, représente un premier pas vers la formation d'une Association Brésilienne et peutêtre d’une exposition en Amérique du Sud.

Augustus Martin fait plein tableau!

Le Stationers Hall de Londres était de nouveau le rendezvous du dîner annuel de la distribution de Prix de la DPSPA, qui a été suivie par environ 200 personnes. Les entreprises primées rivalisaient dans neuf catégories différentes dans ce Concours conçu pour

16 FESPA WORLD DECEMBER/05

reconnaître les meilleurs travaux en sérigraphie et en impression numérique Le grand gagnant de la soirée fut incontestablement l’imprimeur Londonien Augustus Martin, qui a battu son propre record précédent avec quatre récompenses différentes !

La DSPA soutient la formation en ligne L’Association Britannique pour la Sérigraphie et le Numérique (DSPA) a lancé un cours en ligne par e-learning pour les imprimeurs sérigraphes en commun avec World of Print, un département de Consulting PDS, un consultant mondial pour la sérigraphie, le numérique et la tampographie. Le monde de cours d'e-learning d'impression est évalué, pour commencer, à £ 60 par étudiant pour le cours de deux mois, jusqu'à £ 175 pour le cours de six mois, tous les cours menant à une certificat DSPA de bonne fin. Des sérigraphes basés aux USA ont déjà commencé à reconnaître les bénéfices du système et World of Print projette actuellement de faire des cours dans la plupart des langues européennes aussi bien qu'en Hindi et en Mandarin. Le cours fournira la connaissance et le soutien exigé pour chaque cas et en sérigraphie, un « e-tuteur » sera disponible pour aider les

étudiants via la communication par e-mail. L'étude de matériels comprendra d'un mélange de photographies vidéo et d'information technique sous forme de texte et chaque leçon comprendra aux sections multiples, permettant aux étudiants de passer autant - ou aussi peu de temps - qu’ils le désirent et de retourner à chaque leçon aussi souvent qu'ils le souhaitent. Quoique basés au RoyaumeUni, les consultants de la société PDS voyagent dans le monde entier, conseillant des sociétés industrielles et des imprimeurs sur tous les aspects de la sérigraphie et de la tampographie et en collaboration avec la DSPA, fournit aussi une série de NVQs dans la sérigraphie. Une démonstration gratuite peut être trouvée sur le site Web de la société à www.worldofprint.co.uk avec des détails d’inscription


LE CALENDRIER TV Textilveredlung & Promotion 27 - 29 janvier, 2006 Stuttgart Fairground Organisateur Messe Stuttgart Tel.: +49 (0) 711 / 2589 - 225 Fax.: +49 (0) 711 / 2589 - 657 e-mail: annabell.bischoff@messestuttgart.de www.messe-stuttgart.de

Graphic and Visual Symphony 2006 15 -17 février 2006 Paris Expo, Porte de Versailles – Hall 6 Organisateur : SEMP Tel: +33 1 48 55 05 49 Fax: +33 1 48 55 11 88 info@semp-france.fr www.semp-france.fr

Printwear & Promotion Exhibition 2006 26 – 28 février 2006 Hall 17 NEC, Birmingham, UK Organisateur : Datateam Tel: +44 (0)1622 687 031 e-mail: rsmith@datateam.co.uk www.printwearexhibition.co.uk

Si vous voulez qu’un événement que vous organisez figure dans cette rubrique, envoyez toutes les informations par e-mail à Val Hirst : val@valhirst.demon.co.uk

SGIAA 2006 Conference

IPEX

AD Visual and Viscom Russia

10 – 13 mars 2006 Hyatt Regency, Coolum, Australia Organiser: Screenprinting & Graphics Imaging Association of Australia www.sgiaa.asn.au

4 - 11 avril, 2006 NEC, Birmingham, UK Organisateur:: IIR Tel: + 44 (0) 20 7915 5614/5681 Fax: + 44 (0) 20 7915 5021/5096 www.ipex.org

26 - 29 septembre 2006 Expocentre Krasnaja Presnja, Moscou, Hall 7/ 1-2 Organisateur: Reed Exhibitions Deutschland GmbH Tel: +49 (0)211 – 90 191 218 Fax: +49 (0)211 – 90 191 121 e-mail: DSchmeisser@reedexpo.de www.reedexpo.ru

FESPA Secretaries' Meeting 17 –19 mars 2006, Amsterdam Endroit à préciser

DSPA GALA Dinner & Dance 25 mars 2006 Stratford-Upon-Avon, UK Organisateur: DSPA Tel: +44 (0)1737 240 792 Contact: Ms Debbie Franklin Debbie.franklin@dspa.co.uk www.dspa.co.uk

ISA 5 - 8 avril, 2006 Orange Convention Centre Orlando Organisateur: ISA Tel: 001-703 836-4012 Fax: 001-703 836-8353 e-mail info@signexpo.org www.isaexpo.org

Screenprint 2006 9 -11 mai 2006 NEC, Birmingham, UK Organisateur : Faversham House Group Screenprint www.screenprintexpo.com

FESPA Digital Printing Europe 16 – 18 mai 2006 RAI Exhibition Centre, Amsterdam, the Netherlands Organisateur: FESPA Tel: +44 1737 229 727 Fax +44 1737 240 770 e-mail: info@fespa.com www.fespadigital.com

FESPA General Assembly 15 - 17 septembre 2006, Moscou Le lieu sera précisé

SGIA 2006 26 – 29 septembre, 2006 Las Vegas Convention Centre Las Vegas - USA Organisateur: SGIA Tel: 001 220 313 489 Fax: 001 703 369 1328 e-mail: sylvia@sgia.ord www.sgia.org

FESPA 2007 5 – 9 juin 2007 Messe Berlin, Berlin, Allemagne Organisateur: FESPA Tel: +44 1737 229 727 Fax +44 1737 240 770 e-mail: info@fespa.com www.fespa.com

FESPA WORLD DECEMBER/05 17


NÉCROLOGIE

LUITPOLD DOMBERGER un des Pères Fondateurs de la FESPA nous a quitté Derek Down, ancien Président et Secrétaire Général de la FESPA, nous livre ses réflexions sur la vie longue et fructueuse de Luitpold Domberger et sur l'héritage qu'il nous a laissé.

Luitpold Domberger, Poldi pour tous ceux qui le connaissaient, est mort le 14 septembre de cette année à l'âge de presque 93 ans. Il a offert – internationalement - une contribution immense au monde de la sérigraphie d’art, aux débuts de la coopération technique en sérigraphie qui a mené à la création de la FESPA et à la reconnaissance officielle de la sérigraphie en Allemagne, ce qui allait mener à un apprentissage de trois ans, le Lehrberufe - ou Maître sérigraphe. Fils d'un artiste verrier spécialiste des vitraux, Poldi Domberger a étudié la peinture et les arts graphiques. Sa première rencontre avec la sérigraphie s’est passée en 1947 à une exposition organisée par la Maison de l'Amérique à Stuttgart. Selon ses propres mots, « c’était supposé être des imprimés, mais ils avaient l’air de peintures ». A la fin des années 40 il expérimentait cette nouvelle technique graphique et avait produit des affichettes A4 sur bois, fer-blanc et des supports en carton ce qui avait illustré la souplesse et possibilité du procédé de sérigraphie Le mot était, alors, développer en Allemagne et ailleurs en Europe ce nouveau procédé graphique « la sérigraphie », frapper l'imagination des publicitaires et ouvrir des « fenêtres dans l’industrie » pour offrir la possibilité de créer des dessins identiques en quantité. Comme chaque pionnier du procédé il a dû créer ses propres encres, tissus, écrans et tables d’impression et pour y arriver, chercher aide et conseils auprès de

18 FESPA WORLD DECEMBER/05

ceux qui travaillaient dans les autres pays. La SPA américaine (maintenant SGIA) a soutenu ces vocations en fondant un « Chapitre européen de la SPA » avec un programme d'expositions et de réunions d’échange techniques. Poldi était l’un des principaux membres du Chapitre qui, en 1962, est devenu une organisation européenne indépendante, la FESPA. Le but et les objectifs de la FESPA seraient de développer et d’encourager la sérigraphie en Europe dans tous les aspects de ses utilisations potentielles. En reconnaissance de leur contribution importante à la formation de la FESPA, .Poldi Domberger, avec quelques autres personnes dont l’ancien président de la FESPA Michel Caza, a été invité à l’exposition FESPA 1988 à Amsterdam qui a marqué le 25e anniversaire de la FESPA et a été reconnu officiellement et honoré comme étant l’un des « Pères Fondateurs » de la FESPA. Les perfectionnements que Poldi Domberger a apporté à la forme artistique de la sérigraphie, sont rapides et remarquables. Cela a attiré l'attention d'artistes contemporains tel que Joseph Albers et Victor Vasarely, mais ce sera pour les tirages limités qu'il a créé pour le Professeur Willi Baumeister (reconnu pour sa contribution très importante au développement de l’art abstrait en Allemagne) qu'il sera reconnu. C’est pendant la période 1950-1955 qu’un total de 70 « sérigraphies » (le mot pour les impressions d’art réalisée à l'écran – en sérigraphie, il y a confusion dans le mot en

français. Nde la Tr.) ont été produites et publiées pour cet artiste. Les années 1960 ont apporté une amélioration étonnante dans l'industrie de l'art et la ville de Stuttgart où Poldi Domberger avait son atelier, est devenue un centre du monde de l'art en sérigraphie. Impressions seules et portefeuilles du sérigraphe Domberger, appelées « Éditions », ont été faites et vendues avec un grand succès dans les « Art Fairs » où les rapports étroits et forts ont été forgés avec les galeries, les maisons d'édition et des artistes aux USA. Poldi Domberger a quitté le Conseil de Direction de son entreprise en 1970 pour se concentrer sur ces éditions et il fut heureux de voir que son fils Michael Domberger était capable de prendre l’entière gestion de la partie publicitaire et des aspects artistiques de l ‘entreprise. Dans les années qui ont suivi, l'entreprise Domberger a gagné beaucoup de Prix aux USA et Europe pour son travail. Michael Domberger a aussi continué « l’héritage FESPA » en servant au Board de la FESPA pendant de nombreuses années avec une présidence active et prospère de 1988 à 1992 pendant laquelle temps il a commencé l’édition du magazine de la FESPA.. La sérigraphie s’est maintenant déplacée vers de nombreuses industries, mais doit beaucoup ceci aux premiers pionniers dans le champ des arts graphiques où l’on se rappelle et honore toujours le nom de Domberger.


OPINION

Mark Simpson du Groupe Simpson presse les imprimeurs sérigraphes et numériques de regarder leurs affaires avec les yeux de leurs clients

Le véritable marché de la PLV "Au cours des années récentes je suis devenu de plus en plus attentif dans la relation entre les industries graphiques et les marchés qu’elle servent, à la référence trop souvent faite en fonction des procédés plutôt que via le produit, le service ou, encore mieux, les besoins du client. Nous trouvons dans les publications des commentaires sur la manière dont la sérigraphie prend en considération le défi du numérique, ou combien le marché de l’impression rotative souffre. Je crois qu'il est dangereux de catégoriser les marchés comme étant numériques, sérigraphiques ou offset. Par exemple, qu’est-il arrivé au marché de la typographie ? Les applications) dont il s’est occupé sont toujours là, mais elles sont maintenant produites par d’autres procédés. Également inopportune est la tendance à faire d’abord référence à des « solutions graphiques » ou « d'impression et de logistique intégrées ». Nous devons vraiment nous demander si c'est ce que nos clients veulent. Il vaut peut-être mieux identifier les marchés potentiels pour des sociétés d'impression en se référant aux produits, comme des affiches d’extérieur, la PLV, le livre, la presse, les mailings, etc. Mais même si c’est mieux que de faire référence aux marchés en fonction du procédé de reproduction, cela ne les identifie pas toujours clairement. Pour faire cela efficacement, nous devons d'abord comprendre pourquoi des clients achètent des affiches d’extérieur, de la PLV et du mailing. Par exemple, les clients en PLV du Simpson Group en achètent pour aider à influencer des consommateurs dans le choix de leurs produits et donc à augmenter leurs ventes. Par regarder notre entreprise sous cet angle, nous pourrions conclure que nous ne sommes pas simplement dans l'impression, mais plutôt dans un travail « d'influence » pour les marques.

20 FESPA WORLD DECEMBER/05

Les questions auxquelles nous devons répondre alors sont : comment peut-on utiliser la sérigraphie et l'impression numérique en tant qu’outils de marketing et est-ce cela qui distingue la sérigraphie et le numérique d'autres procédés d’impression ? Et par là je ne parle pas de la technologie de ces procédés, mais plutôt des bénéfices qu’ils offrent à nos clients que d'autres techniques d’impression ne peuvent leur offrir. En réalité, parce que la technologie évolue terriblement vite, les bénéfices à tirer de la différentiation entre les différents procédés diminuent. Par exemple, nous avons maintenant l'ordinateur pour mettre au point des systèmes qui améliorent la qualité de la sérigraphie et réduisent ses coûts, en utilisant la technologie numérique pour se battre contre les défis posés par les méthodes d'impression numériques. Et les presses offset existent maintenant dans de plus grands formats et peuvent aussi imprimer sur un plus grand choix de supports et rivaliser ainsi avec la sérigraphie. En ce qui concerne l’impression numérique en grand format, les principaux avantages en matière de coût sur d'autres procédés d’impression n'ont pas été bien expliqués : aucune dépense en film, en plaque ou en écrans, temps de calage et gaspillage réduits, tout ceci diminue les coûts du travail et apporte une capacité à imprimer directement sur tous les supports imaginables, sans avoir besoin d’un montage sur d’autres supports de soutien. Cependant, il existe toujours quelques barrières importantes qui empêchent l'impression numérique d’être employée comme un procédé principal dans la production de matériels de PLV. Ce sont, par exemple, le coût prohibitif des encres pour l’impression numérique et les faibles vitesses d’impression réelles qui doivent être utilisées si nous devons produire des niveaux acceptables de qualité. Ces deux facteurs empêchent de


HEADING OPINION

produire de grandes quantités de manière compétitive et je souligne le mot compétitivité parce que je sais qu’il y a beaucoup d'exemples où des presses digitales produisent de grands volumes simplement parce que les imprimeurs n’ont pas de solutions alternatives viables et ont aussi des rapports très étroits avec leurs clients. Cependant, avec la dureté du marché actuel, cette sorte d’accord ne peut pas durer. Ainsi comment profitons-nous des avantages qu’offre l'impression numérique ? Bien sûr, je crois tout d'abord que nous devons ajouter de la valeur pour le client par une voie dans laquelle aucun autre processus d'impression ne peut aller. Par exemple, le Simpson Group a récemment été choisi pour concevoir et produire 20 displays de magasin pour promouvoir et soutenir un nouveau film en DVD et en vidéo. Nous avons pu concevoir, imprimer et découper les displays en utilisant une la presse à plat Corjet de Scitex et la table de découpe Kongsberg DCM, à un coût total inférieur à 100 ? pièce. Cela n'aurait simplement pas été possible avec une autre technique d’impression et une découpe sur platine où l’outillage seul auraient coûté 1.200? . En plus du prix peu élevé nous avons pu aussi réaliser l’ensemble du travail en moins de trois jours. Je soutiendrai aussi que le procédé numérique encourage l'innovation. Il nous permet d'expérimenter, d’essayer de nouvelles idées et si nous n’en sommes pas tout-à-fait satisfaits, nous pouvons simplement modifier la conception et produire un nouveau prototype entièrement imprimé et assemblé en

Au sujet de l'auteur Mark Simpson a rejoint le Simpson Group, son affaire familiale, qui a commencé comme petite imprimerie il y a plus de 30 ans, en 1973. Au commencement il a travaillé dans tous les départements, devenant ainsi très compétent en sérigraphie. Quand il travaillait au bureau des Devis et des Ventes il était responsable de l'introduction de changements dans la politique des prix de l’entreprise ce qui a mené directement à la formation d'une équipe des ventes professionnelle. En 1986 il a pris la fonction de Directeur des Ventes et a commencé à développer l'affaire, gagnant plusieurs « grands comptes » de premier ordre. Le Groupe Simpson est maintenant reconnu comme un des principaux créateurs et imprimeurs de matériels de PLV en Grande-Bretagne et il compte beaucoup de marques importantes dans sa clientèle comme, Thomson Holidays, Mark et Spencer, Sainsburys, Matalan, WH Smith et Procter et Gamble. Il fait un chiffre d'affaires annuel aux alentours de l5 millions d’Euros. Il y a deux ans, la société a fondé une nouvelle filiale, une agence de conception appelée « Somethinkelse », en complément de son métier de base. L'agence a par la suite enlevé un contrat de deux ans pour fournir un service de conception créatif aux 750 détaillants de Thomson. Le Simpson Group sera bientôt transféré dans une nouvelle usine et un Quartier général construits spécialement sur un site de 4 hectares.

quelques minutes et à un coût très faible. Cela nous permet de répondre rapidement aux exigences du client et d’utiliser de nouveaux produits le tout combiné avec des idées créatrices, et répondre à la demande à une vitesse imbattable. La personnalisation est un autre énorme avantage pour le client auquel l’impression numérique permet de faire face facilement. Des versions multiples de displays de PLV pour des magasins ou des régions différents peuvent être facilement et rapidement produites avec très peu de frais supplémentaires. Bien que ce soit

relativement facile en impression numérique, il peuvent représenter une importante valeur ajoutée pour le client, en lui permettant d’adapter le message de marque ou le prix à une région spécifique ou de commercialiser et de générer ainsi des ventes supplémentaires. Ainsi, en résumé, je dirais qu’il n’est pas suffisant pour nous de comprendre les détails techniques des procédés d’impression, nous devons aussi voir les opportunités qu'il peuvent apporter à travers les yeux de nos clients.

FESPA WORLD DECEMBER/05 21


UNE LETTRE DE LA FESPA

FESPA Digital Printing Europe - le compte à rebours a commencé Si vous ne visitez qu’une exposition commerciale en 2006, assurez-vous que ce soit FESPA Digital Printing Europe, du 16 au 18 mai 2006, à la RAI d’Amsterdam.

A moins de six mois avant que FESPA Digital Printing Europe ne s’installe à Amsterdam, les choses sont vraiment en train de bouillir. L'exposition a déjà attiré le support de beaucoup de joueurs majeurs dans le secteur numérique, dont Scitex, Xaar, AGFA, HP, Colorspan, Mimaki, Durst, Zund et NUR, ce dernier étant aussi sponsor Platine du Show. Les ventes de stands sont allées exceptionnellement bien, avec 150 exposants qui vont exposer les plus récents matériels, matières et consommables numériques du marché. Le résultat net de cet intérêt irrésistible est que le Hall 8 est maintenant presque plein et donc, FESPA a décidé d'augmenter la dimension de l'exposition avec l'addition d’un hall supplémentaire, le Hall 9. Depuis qu'ils savent que les événements FESPA ont la réputation d’attirer un grand nombre de visiteurs internationaux, beaucoup d'exposants vont se servir de FESPA Digital Printing Europe comme plate-forme pour lancer de nouvelles technologies. En fait, plus de 3,000 visiteurs de 90

22 FESPA WORLD DECEMBER/05

pays différents se sont déjà pré inscrits pour visiter l’exposition, un nombre exceptionnellement élevé lorsque vous considérez que l'événement est encore loin, dans six mois.

Qu'est-ce que les visiteurs peuvent en attendre? Cette nouvelle exposition innovatrice a l'intention de réunir la communauté de l'image numérique en Europe en exposant les technologies de pointe et en offrant aux visiteurs une expérience et des enseignements uniques. Elle sera purement concentrée sur l’impression numérique et couvrira des marchés existants et naissants aussi bien que toutes les applications qui actuellement utilisent cette technologie en croissance rapide. Mais pas seulement, car si les visiteurs pourront voir de la signalétique et du graphique imprimés numériquement, ils auront aussi l'occasion d'apprendre comment le procédé est utilisé pour

imprimer sur des supports plus exceptionnels, tel que le verre, le bois, le métal, la céramiques et les tissus, et comment il est utilisé aussi dans l'emballage, le codage et les secteurs du marquage. De plus en plus souvent, l'impression numérique est utilisée pour compléter la sérigraphie plus traditionnelle car beaucoup de sérigraphes adoptent maintenant des techniques numériques en complément afin d'offrir une solution d’impression encore plus flexible à leurs clients. Le Directeur de l'exposition, Frazer Chesterman, explique: « Dans un environnement de plus en plus compétitif, il est impératif que les imprimeurs découvrent comment l'utilisation de la technologie numérique peut les aider à améliorer et à diversifier les services offerts à leurs clients ."

Un Forum pour les décisions numériques Le Show offrira une véritable « expérience d’apprentissage » en

fournissant des démonstrations sur des produits et des séminaires libres au niveau de l'exposition. De plus, il y aura en plus une ou deux conférences de haut niveau par jour qui auront lieu dans le théâtre de conférence adjacent au Hall 8 de la RAI. Les visiteurs pourront y entendre des experts de la technologie qui discuteront de toutes les questions-clés qui concernent actuellement le marché numérique. Par exemple on parlera de la flexibilité de l'impression au jet d'encre, de l’impression numérique pour les tissus d'intérieur, de la technologie numérique dans le monde du 3D. Et aussi entendre comment imprimer numériquement sur du bois, du verre et des tissus, faire de la création d’image et de l’impression de matériaux pour la PLV, faire des applications industrielles en utilisant la technologie numérique et examiner les possibilités actuelles


UNE LETTRE DE LA FESPA

et futures des encres pour le numérique. Pour obtenir un programme complet et réserver votre place, visitez www.fespadigital.com Autre innovation, la « Digital City » : Les visiteurs seront invités à participer à un atelier de travail spécial sur le lieu même de l'exposition où ils seront capables d'imprimer numériquement sur une gamme de supports. Les travaux finis seront affichés sous la forme d'une « ville » montrant les possibilités réelles de l'impression numérique.

Symposium ZSO L'Association Hollandaise pour la sérigraphie et l’impression numérique organisera un symposium sur le marché local le 16 mai où l’on discutera des niveaux techniques et de la certification. Pour plus d'information sur ces deux points, allez sur www.fespadigital.com

Amsterdam la Belle Souvent décrit comme une des villes les plus colorées dans le monde, Amsterdam est un endroit vibrant et cosmopolite qui a beaucoup à offrir à ses visiteurs. La ville offre une grande gamme d'hôtels et de restaurants, des rues d’autrefois à explorer et des voyages « panoramiques » sur les canaux. On atteint facilement Amsterdam par air ou rail et il y a des vols directs bon marché en provenance de la plupart des aéroports européens. Le Centre des Expositions de la RAI est seulement à 10 minutes par train de l’aéroport international de Schiphol et 12 minutes par tramway de la Poste Centrale. Il y aura aussi une navette d'autobus entre l'aéroport et la RAI les jours de l'exposition. Le RAI possède aussi d’excellents parkings. Les Services hôteliers de la RAI sont l'agent officiel de FESPA

Digital Printing Europe. Tout en offrant des chambres à prix discount, il peuvent organiser des vols de et vers Amsterdam, aussi bien que les transferts aéroportuaires, un service de voiture de location et des excursions dans et autour de la ville. Visitez www.fespadigital.com (Page des Informations Générales) pour plus d’information FESPA Digital Printing Europe promet à être un événement vraiment brillant. L'entrée est LIBRE à ceux qui s’inscrivent avant l'événement, alors que ceux qui s’inscriront sur place paieront un prix d'entrée de 10?. Visitez maintenant www.fespadigital.com pour vous inscrire et obtenir un badge d'entrée gratuit qui vous sera envoyé un mois avant l'exposition.

FESPA WORLD DECEMBER/05 23


LA GRANDE HISTOIRE

Vive le blanc ! Une des critiques les plus fréquentes qui étaient formulées contre l’impression numérique, était sa dépendance au processus quadrichromique qui a limité les possibilités et le cadre de son marché. Cependant, c'était avant l'introduction de l’option de « l'encre blanche. Val Hirst raconte

24 FESPA WORLD DECEMBER/05

Quand on parle de l'introduction de l’encre blanche numérique, c’est incontestablement Durst qui a mis la balle dans le panier le premier. Lorsque le fabricant autrichien d’imprimantes a lancé sa Rho 205 à la fin de 2003, ses marchés cible étaient les petit sérigraphes producteurs de PLV et les fabricants de signalétique qui recherchaient une alternative plus accessible à la Rho 160, l'imprimante à plat numérique classique de Durst. La réaction initiale fut enthousiaste parce que la Rho 205 offrait nombre des caractéristiques qui avaient fait le succès de la très prospère machine précédente. Cependant, il a été clairement fait comprendre à Durst que ce dont nombre des utilisateurs potentiels des deux machines avaient vraiment besoin, était la possibilité d’imprimer de l'encre blanche ce qui apporterai un vrai plus aux

capacités de la machine. Sagement, Durst a fait attention à cette demande, d’autant plus qu’ils avaient envisagé cette possibilité dès le début. Quoi qu’i en soit, six mois plus tard, la société a profité de l'occasion de l'exposition PMA à Las Vegas pour annoncer qu'elle présentait en effet une option « encre blanche » sur la Rho160, et donc faire ainsi un pas décisif dans le développement de la technologie du jet d'encre numérique. Comme il fallait s’y attendre, d’autres fabricants d'imprimantes numériques à jet d'encre à plat UV ont bientôt fait de même, bien que, en privé, beaucoup ont admis que bien que théoriquement tout le monde voulait de l’encre blanche, les acquéreurs ne le stipulaient pas nécessairement lorsqu'il se décidaient. Peut-être c'était parce qu'il y a deux ans, beaucoup d'imprimantes étaient achetées


THE BIG STORY

pour répondre à des demandes numériques plus classiques. Mais les temps changent et comme la technologie numérique devient plus populaire, donc aussi plus compétitive, cela encourage des sociétés à prendre en compte des applications plus créatives afin de tirer des bénéfices maximaux de leurs machines. Récemment, il y a eu un tas d’histoires d’applications toutes concernant l’encre blanche et illustrant ses avantages. Comment par exemple, en plus de fournir des reproductions graphiques plus nette et plus pêchues, l’encre blanche peut aussi être utilisée pour fournir de l'opacité aux matières transparentes aussi bien qu’être utilisée comme une couleur spot. De plus, comme la technologie de l'impression à plat devient plus stable et plus tangible, la gamme des supports rigides convenables s’étendant, elle peut aussi être utilisé pour fournir une sous-couche blanche aux matières qui malgré leur prétention à être blanches, ne le sont pas vraiment. BAF Graphics, une société d'impression numérique qui est spécialisée dans la vente au détail, les musées, les intérieurs, les forums et les secteurs de la publicité est une entreprise qui utilise imaginativement l’encre blanche. Elle a acheté la nouvelle imprimante jet d'encre à plat Durst Rho 600 avec l’option « encre blanche ». La toute dernière imprimante à plat de Durst utilise la technologie des têtes Quadro Array qui double approximativement le

nombre habituel de buses pour offrir une productivité améliorée associée avec une superbe qualité et des textes très nets. L’option encre blanche est aussi un moyen d’imprimer sur une matière transparente et généralement d’ajouter une vibrance supplémentaire. Ce sont de bonnes nouvelles pour les clients de BAF comme Burberry, le Musée britannique, le Musée de la Science, Selfridges et concepteurs HMKM, .Jasper Jacob et John Csaky. Depuis que la Rho 600 a été installée, la société a produit des vitrines de Noël étourdissantes pour le magasin de mode Harvey Nichols de Londres, les Galeries Lafayette à Paris et Burberry, à Régent Street à Londres. Il a aussi produit, récemment, un travail pour le Musée de la Science Dana Centre, et des graphismes pour le forum des Trésors Nationaux au British Museum qui fête les 25 ans de l'Héritage National du Fond Commémoratif. Bien sûr quelques détracteurs se plaignent que ce blanc numérique n'est pas aussi bon que le blanc sérigraphique, mais ce n'est certainement pas l’avis de Markley Enterprise, un spécialiste dans ventes et produits de soutien de la commercialisation qui fut la première société au monde à améliorer sa PressVu UV 200/600 VUTEk en utilisant ses possibilités nouvelles avec le blanc. Tim Markley, Président et PDG remarque, « cette amélioration nous a

permis d'éliminer la sérigraphie sur la plupart de nos supports. L'impression de quadrichromie en sérigraphie n'est pas une chose facile et la qualité peut être difficile à maintenir, mais maintenant nous pouvons assurer une consistance élevée de la qualité de l'impression, en aussi économiser un temps considérable et de l'argent parce que les dernières étapes de finition comme montage et lamination ont été éliminées ». Il continue : « Un exemple de la façon dont nous utilisons les possibilités de l'encre blanche peut être vu dans un travail que nous avons fait pour Mack Trucks qui a impliqué la production de plus de 100 logotypes de leur bouledogue de 120 x 30 cm pour être collé sur les camions des concessions Mack. Nous utilisions précédemment des supports blancs de 6 mm Sintra pour les logos de Mack Trucks mais ce logotype ne représente qu’environ et seulement 10% de la surface, le reste ayant besoin d'une couleur de fond noire. En conséquence, nous avons gaspillé beaucoup d’encre et de temps. Mais nous pouvons imprimer maintenant en blanc sur du Sintra noir, en imprimant seulement la surface du logo et pas l'arrière-plan, donc réduire considérablement la surface imprimée en fournissant un produit supérieur au client, parce que la possibilité de rayer l’image a été fortement diminuée ». Markley ajoute qu'il est sûr que la FESPA WORLD DECEMBER/05 25


THE BIG STORY

possibilité d'imprimer du blanc permettra à sa société de développer encore plus sa gamme d’applications valables, Mais l’encre blanche numérique n'est plus seulement l’apanage des imprimantes UV à plat. Les utilisateurs de machines en grande largeur peuvent aussi maintenant en apprécier les avantages. Par exemple, les utilisateurs des imprimantes SOLjet de Roland peuvent utiliser l'encre Eco-sol blanche de l’entreprise, tandis que Mimaki a gagné récemment la qualité de devenir le premier fabricant d'imprimantes à introduire une encre blanche à solvants utilisable avec sa populaire gamme d'imprimantes JV3. Beaucoup de ces utilisateurs utilisent des encres blanches pour produire des travaux plus classiques, mais non moins lucratifs comme les graphismes de vitrine, des insignes et des étiquettes. L’entreprise Londonnienne Créative Signs utilise sa Roland SOLjet SC-545 EX, une imprimante-découpeuse, pour produire des graphismes de vitrine. Le Directeur général Daryl Barrett dit : « En tant que première société du Royaume-Uni à utiliser l’encre blanche Eco-sol nous sentons que nous y trouvons un net avantage. Précédemment pour montrer un visuel aux clients nous devions mettre un morceau de vinyle blanc derrière l’image afin qu'ils puissent avoir une idée de l'effet final - maintenant nous pouvons leur montrer une image définitive ce qui ajoute un SUPER facteur de vente. En outre il facile d'être capable d'imprimer un blanc de soutien, d’imprimer les couleurs et de découper en une seule opération c'est une vraie « cerise sur le gâteau ». Cependant, une société qui a subi - et déjà a résolu – un des dilemmes potentiels pour utilisateurs de l’encre blanche en impression en grand format, est AIT International, le concepteur et distributeur du RIP de Shiraz. Roger Ward d'AIT dit: «

26 FESPA WORLD DECEMBER/05

La possibilité d’utiliser l'encre blanche à solvant de Mimaki est une percée commerciale et technologique incontestable, Mais pour en tirer le meilleur parti, il faut un RIP « intelligent » qui ne se contente pas juste de contrôler la façon dont l'encre est appliquée, mais fournisse la souplesse d'emploi et de contrôle pour accomplir une grande variété d’options d’utilisation du blanc via le traitement d'images ». D'après Ward, les utilisateurs ont besoin de savoir où l’encre blanche est réellement nécessaire par rapport à l’image qu’ils produisent. Est-ce que c'est juste exigé dans les parties blanches, ou à l’arrière ou sur le dessus de l’image ? Peut-être est-ce exigé en soutien sur l’arrière ou sur l’ensemble ? La réponse, dit-il, est d’optimiser le potentiel de l’encre blanche, afin de répondre à l’ensemble de ces trois critères. Afin de faciliter les choses, AIT a re-configuré Shiraz avec une fonctionnalités comprenant les trois façons d’assurer que la créativité de l'utilisateur ne soit brimée en aucune façon. Ward continue : « à première vue, il nous a semblé à AIT que nous pourrions répondre facilement seulement au premier besoin pour imprimer le blanc dans les parties blanches. L'imprimer sous, ou sur les autres couleurs signifierait de prévoir sûrement un second passage à l'impression – ou bien? Nous avons décidé qu’avec un peu de « réflexion supplémentaire » - tout à fait littéralement - nous pourrions supprimer le besoin d’un deuxième passage de blanc, et nous l’avons fait. Notre solution Shiraz réussit à accomplir les trois options de l'impression sans repasser les supports une fois de plus ». Il proclame que lorsque AIT a fait la démonstration de la Mimaki JV3 qui imprime de l’encre blanche sur à une grande variété de supports à un forum récent à Londres, cela a suscité beaucoup

d'intérêt chez les visiteurs du stand de la société qui se sont étonnés de la possibilité d'imprimer sur des supports transparents en étant capable de sélectionner quels secteurs devaient être rendus opaque et lesquels devaient rester transparents, surtout pour des demandes comme les graphismes de vitrine où il devenait possible de créer des graphismes pouvant se voir de chaque côtés du support (ce que la sérigraphie fait depuis toujours. Note de la Trad.) Ward ajoute : « Imprimer aussi sur aux supports reflêchissants a causé une certaine agitation. Bien que ce soit une demande classique, l'usage de l’encre blanche a permis à certaines parties de l'image d'être « aplaties » donc de laisser les secteurs sans blanc « étinceler » par contraste. L'effet était superbe et nous pouvions voir les concepteurs plus créatifs juste démangés par l’envie de passer leurs mains sur le produit! ». De telles améliorations engendreront sans aucun doute une créativité supplémentaire et donc augmenteront la demande globale pour l’encre blanche ». Depuis qu'il a introduit en premier l’option du blanc, Durst a aussi lancé un tas de nouvelles initiatives semblables telles que la sous- et la surimpression, des vernis partiels et des options de couleurs spot avec, encore une fois, les autres fabricants qui suivent très rapidement. Chacune de ces nouvelles avancées fait de l'impression numérique un procédé plus fiable pour de nouvelles applications dans les secteurs industriels. Ce sera intéressant de voir quels nouveaux marchés les fabricants du numérique ont en vue à Digital Printing World à Amsterdam en mai prochain ! (C’est très amusant de voir le numérique réinventer la roue de ce que nous connaissons depuis si longtemps en sérigraphie !. Nde la trad.)


FACE A FACE AVEC MARABU

La Couleur créative Créé en 1859, Marabu est une société avec un tas de références. Val Hirst discute avec le Directeur général, Ralph Roschlau qui a dirigé Marabu pendant les 25 dernières années, au sujet des étapes de l’histoire de son développement et de l'avenir de la sérigraphie.

Lorsque Marabu a été créé il y a quelques 147 ans, c'était en fait une modeste boutique de vente au détail offrant des produits pour les artistes et les architectes. De nos jours, la société qui a grandi pour devenir un des principaux fabricants d’encre en produisant à la fois « la gamme de Couleurs Créatives » comme une sorte de hobby favori et une réponse aux demandes de l'art pur, et en même temps une gamme étendue d'encres pour la sérigraphie, la tampographie et l’impression numérique. Elle a un chiffre d'affaire de quelques 75 millions d’Euros et emploie environ 450 personnes à l’échelon mondial. Ralph Roschlau, un des trois Directeurs généraux de Marabu, explique qu’une partie du succès de la société est due au fait qu'elle est resté une affaire de famille. Il dit : « Marabu est maintenant dirigé par deux familles dont l’une est celle du fondateur des origines… à la septième génération. Cela a aidé à fournir une focalisation très précise qui n’est entamée ni par les exigences différentes des banques, ni celles des actionnaires. Cela veut dire aussi que la société a été capable de rester très flexible, de modifier son parcours et de se diversifier quand les circonstances l’ont dicté au fil des années ». Ralph va expliquer que quelques années après sa fondation, Marabu, a commencé à fabriquer des ustensiles de dessin utilisé par ses clients et autour de 1930 à introduit une gamme de produits complémentaires dans la gamme des peintures à l’huile et acryliques. Ayant survécu à la guerre indemne, la société a clairement et astucieusement identifié l'impact que la sérigraphie auraient quand les premiers exemples d'art en sérigraphie ont été développés en Amérique, en utilisant comme base des peintures à l’huile pour les artistes. En conséquence, la société a introduit sa première gamme d'encres de sérigraphie en 1950, et depuis lors, elle a ajouté des encres pour impression en tampographie et plus récemment pour l’impression numérique. Chez Marabu depuis 25 ans, Ralph Roschlau est idéalement placé pour faire des remarques sur à la fois l'expansion de la société et les défis qui font face à la sérigraphie et à l’impression numérique. Ralph a commencé sa carrière aux exportations et on l'a prouvé si habile à développer les ventes mondiales de la société qu’après quatre ans 28 FESPA WORLD DECEMBER/05

seulement, il a été nommé Directeur des Ventes et du Marketing. En 2001 il est devenu Directeur général et il est chargé des Ventes et du Marketing de la Division des Encres d'Impression. À cette époque, la croissance était si forte, qu'en 2000 les actionnaires ont décidé que les activités de la société seraient plus lisibles s'il elle était divisé en deux divisions distinctes. Depuis ce moment l'Art & Craft Color Division a été déplacée dans une usine voisine de 16,000 m2. Ralph préside maintenant la division des encres d’impression séparée qui génère environ les deux tiers du chiffre d'affaire de Marabu. En plus de ses deux usines industrielles en Allemagne, Marabu exploite aussi des sociétés de distribution partout en Europe de l'Ouest, en Scandinavie, au Brésil et à Singapour et a un bureau qui fournit de la représentation technique en Russie. Ralph dit : « Nous exportons dans le monde entier. Le seul marché majeur où nous n'avons pas un centre de service ou une filiale, est l’Amérique du Nord que nous ressentons comme un marché difficile pour bien des raisons différentes, pas forcément parce qu’il est si compétitif ». Il ajoute que Marabu considère la Russie, l'Inde et la Chine comme de futurs marchés importants, depuis que leur développement rapide va se traduire sans aucun doute par une « frénésie » des demandes d'imprimés. Il dit: « Quand les sociétés se développent, elles vont vers un plus grand consumérisme, le besoin pour des imprimés dans les éléments de PLV, les panneaux d'affichage, l’emballage et la publicité augmente généralement ce qui est une bonne nouvelle pour tous ceux qui sont impliqués dans les procédés d'impression ». Mais Marabu ne développera pas sa fabrication à l'extérieur de l’Allemagne. Ralph dit : « Nous aimons faire les encres nous-mêmes afin de pouvoir contrôler chaque aspect de la fabrication. Mais en plus, les processus qui ont été développés sur une longue période et les formulations précises que nous utilisons sont l’essence même de Marabu et évidemment c'est quelque chose que nous tenons beaucoup à conserver ». Cependant, les processus techniques de Marabu continuent à être développés et pas nécessairement de la façon que vous attendriez. Cela peut paraître étonnant, mais Ralph se soucie passionnément de l'environnement ce qu’il explique simplement en


FACE A FACE AVEC MARABU

tant qu’homme qui a passé la plus grande partie de sa vie active à aider à la commercialisation de produits chimiques : « Le monde est fragile et nous devons nous en préoccuper ». Cela explique pourquoi, dans la fin des années 80, il a été décidé de mettre en ?uvre un programme de remplacement de tous les métaux lourds qui avaient été utilisés précédemment dans la fabrication des encres de Marabu. « Sur le moment cela a été considéré comme un risque énorme et il y avait un débat sans fin sur le sujet. Mais bien que nous ayons perdu quelques clients au début, clients qui étaient malheureux à cause de la différence des nouvelles formulations moins toxiques en ce qui concernait la profondeur de la couleur des encres et leur opacité, et bien sûr, des hausses de prix qui ont résulté de la nouvelle méthodologie, ils sont finalement revenus. Maintenant bien sûr, toutes les encres sont écologiquement « amicales » et je suis heureux que nous ayons eu le courage de nos convictions et que nous ayons tenu à faire le changement au moment où nous l’avons fait. Et c'est quelque chose que nous continuons de faire. Nous sommes constamment en avance sur les législations en ce qui concerne la prévention des risques de santé et environnementaux ». Il continue en disant que c'est un des grands défis de l'avenir que de fabriquer des produits sûrs, de haute qualité et compétitifs. « C'est en particulier le cas lorsque quelques fabricants d’encres, basés surtout en Chine, en Corée et à Taiwan vendent

maintenant des encres qui sont souvent bien meilleur marché, bien que quelques-uns des ingrédients contenus soient douteux et ils prennent le risque de mettre en danger la santé à long terme des gens qui les fabriquent et les utilisent. Je pense que c'est à toutes les sociétés qui achètent et utilisent de tels produits de s’assurer qu'ils ont été fabriqués au moins dans le respect de la législation ». La santé et sécurité des employés sont une préoccupation constante à Marabu qui peut revendiquer une exceptionnelle pérennité de sa main-d'oeuvre. « J'ai passé 25 ans dans la société et je ne suis pas une exception », dit Ralph. « Mais cela ne signifie pas que nous sommes une société de vieux : en effet l'âge moyen est assez jeune parce que toutes les tranches d'âge sont représentées et ceux qui sont maintenant dans leurs vingtièmes et trentièmes années sont formés pour prendre la relève lorsque les gens de mon âge finissent par se retirer. Nous sentons que cette continuité d'enthousiasme et idées est – de loin - une des raisons de notre succès. Et c'est une « success-story « qui, d’après Ralph, continuera. Quand je lui ai demandé comment il pense que la sérigraphie résistera à la menace posée par les techniques d'impression numériques, il répond : « pour moi, ils sont complémentaires plutôt qu’en concurrence et je ne pense pas que le numérique soit plus une menace pour la sérigraphie que la flexo ou l’offset. Chaque procédé convient mieux que d’autres pour certaines demandes. Nous FESPA WORLD DECEMBER/05 29


FACE A FACE AVEC MARABU

voyons déjà des circonstances où des sociétés qui ont commencé par imprimer en numérique acquièrent des presses sérigraphiques afin de fournir des volumes plus importants dont leurs clients vont avoir besoin pour certains projets. De la même façon, la plupart des sérigraphes ont maintenant une imprimante numérique ou deux pour produire des travaux en petite quantité dans le cadre de la concurrence. Je pense que l'expansion des deux procédés sera des nourrie par l'apparition d’une demande de plus en plus forte. Entre autres, la croissance géographique des marchés augmentera automatiquement la demande et les développements dans de nouveaux secteurs généreront une croissance supplémentaire. Par exemple, le marché automobile est en mouvement et très inventif quand les techniques sérigraphiques et numériques peuvent être employées avec succès. Il y a dix ans nous ne nous serions pas imaginé que l’impression des CDs serait devenu si populaire et lucrative et, bien que ce soit un secteur qui a atteint probablement maintenant son zénith, le RFID peut offrir de nouvelles possibilités ». Ralph ajoute qu'il croit que nous verrons plus d'impression sur verre dans le futur en expliquant : Le verre est un produit recyclable qui pourrait créativement et quantitativement - être beaucoup plus utilisé qu'à présent ». En outre, c'est une matière qui reste encore mieux adaptée à la sérigraphie. Il continue : « Bien que la popularité de l'impression numérique ait crû très rapidement, nous devons nous souvenir qu’elle est encore en enfance. C'est vrai que nous avons maintenant des encres blanches numériques, mais la technologie est encore assez limitée par le fait qu'elle dépend des quatre couleurs de la quadrichromie. Pour demandes qui ont des besoins particuliers et besoin de couleurs d'appoint, la sérigraphie est toujours la meilleure option ». Il concède cependant que le textile est un secteur où l'impression numérique s’est déjà introduite et il pense que sa croissance y sera significative, « C'est un marché où il y a une

30 FESPA WORLD DECEMBER/05

énorme possibilité de croissance numérique ». Quels que puissent être les nouveaux secteurs, Marabu est sûr d’y apposer sa marque. La société n’emploie actuellement pas moins de 10 équipes de recherche qui passent leur temps à chercher de nouvelles idées et tendances afin d'avoir des produits appropriés disponibles avant même que la demande en existe. Une grande partie de la recherche est focalisée sur les besoins des clients et implique des discussions intensives avec eux. Ralph fait des remarques : « de façon intéressante quelques-unes des réactions les plus positives que nous avons reçu sont centrées sur le fait que ce sont plutôt de nouveaux développements que des prix tirés qui verront finalement le jour ». À présent, les équipes du Project Team examinent toutes les demandes possibles pour les encres UV. « l’UV sera l'avenir », dit Ralph, « pour la sérigraphie et l’impression numérique. Notre défi est de produire des encres UV qui feront tout que nos clients en attendent en qualité, consistance et prix et assurer qu'elles peuvent être utilisées avec succès sur chaque matière concevable. C’est, si vous en êtes d’accord, notre défi pour l'avenir ». Et c’en est un, auquel - avec sa longue histoire ou esprit inventif et ingéniosité s’entremêlent – Marabu est sûr de rencontrer!


RETROSPECTIVE DE FESPA WORLD INDIA

32 FESPA WORLD DECEMBER/05


RETROSPECTIVE DE FESPA WORLD INDIA

La FESPA va à Bollywood! Le tout dernier Show de la FESPA inspire les imprimeurs sérigraphes et numériques en Inde. C’est à 18.heure le dimanche 4 décembre que FESPA a refermé les portes sur FESPA World India 2005 qui avait le double mérite d'être une exposition de lancement et la toute première exposition que la FESPA aie jamais organisé hors d'Europe. Ce fut aussi une exposition qui a dépassé toutes les anticipations. Pendant quatre jours au Centre d’Exposition Pragati de New Delhi, 150 sociétés exposantes ont rencontré presque 10,000 visiteurs, venant de l’Inde et des régions environnantes. L'exposition a été installée sur plus de deux halls qui ont permis à tous les principaux

un excellent démarrage : une inauguration traditionnelle « à indienne » où les membres concernés de la SPAI et de la FESPA ont allumé des bougies et reçu des colliers de fleurs. Le Président de la FESPA, M. Hellmuth Frey et le président de la SPAI, M. Doshi ont coupé le ruban pour

marquer l'ouverture officielle de l'exposition. Les exposants ont depuis raconté qu’en plus de la quantité, la qualité des visiteurs était elle aussi excellente, avec beaucoup de personnes présentes prêtes à acheter des technologies nouvelles et généralement à investir dans leur affaire. Par conséquent, les exposants ont pu vendre un grand nombre de

joueurs de la sérigraphie et du numérique de présenter des stands colorés et très professionnels. Le Hall 11 était celui du matériel et des produits pour la sérigraphie, alors que dans le Hall 10, les visiteurs ont été invités à voir les matériels numériques les plus récents et les consommables disponibles. L'événement a commencé par

machines directement de leurs stands. Faire des remarques sur le succès de l'exposition, Pankaj Goswami, Directeur général de HP Scitex Inde, a dit : « Le calibre de visiteurs a été très élevé et il est clair que tous les décideurs majeurs dans la région étaient présents.. Nous pensons, sans aucun doute, faire partie du prochain événement FESPA Inde, car celui-ci a été une expérience très positive pour nous ». Tarun Sharma d'Ess Dee Nutek a confirmé, « FESPA Inde a été plus profitable pour nous que toute autre exposition dans la région. J'ai aussi été très impressionné par les visiteurs : l'exposition a attiré des visiteurs des régions immédiates et aussi de Chine, des Emirats Arabes Unis, d’Afrique, d’Australie, de Nouvelle-Zélande et même d’Europe ». En plus de montrer un vaste choix de matériel sérigraphique et numérique et des matériaux variés, beaucoup des sociétés exposantes qui représentaient des fabricants et des fournisseurs en Inde, Europe, USA, Australie et Chine avaient aussi des machines fonctionnant sur leurs stands. Cela a permis à beaucoup de visiteurs de voir pour la première fois le matériel en action et d’y gagner ainsi une meilleure compréhension de ses possibilités. M. Man Mohan, Directeur général de Monochem Graphics, s’enthousiasme : « Cette exposition est la meilleure chose qui pouvait arriver à la sérigraphie et à l'impression numérique en Inde. J'ai visité la FESPA européenne pendant de nombreuses d'années et j’ai pris plaisir à FESPA WORLD DECEMBER/05 33


RETROSPECTIVE DE FESPA WORLD INDIA

voir que le même niveau de compétence a été transporté avec succès en Inde. Cela a donné à des entreprises comme la mienne, une occasion d'essayer des technologies de classe internationale venant d'une vaste gamme de fournisseurs internationaux ». M. P.V. Khake, Directeur de PrintGrafic Systems en l'Inde a ajouté : « J'ai été très impressionné par FESPA Inde. Nous avons pris plusieurs décisions d'achat pendant l'exposition, impliquant matériel et consommables et j’attend déjà le prochain événement FESPA en Inde avec impatience L'exposition a aussi offert une vraie expérience d’enseignement aux visiteurs. Aussi bien que les exposants, les personnes présentes ont aimé les 13 séances de séminaires libres et une session payante de deux journées entières de conférences qui ont eu lieu dans un théâtre situé à côté des halls d'exposition. Des conférenciers d'Inde, des USA, de France, de Belgique et du Royaume-Uni ont donné des conférences sur toute une gamme de sujets divers : les utilisations créatives de la

34 FESPA WORLD DECEMBER/05

sérigraphie dans la PLV, la vente au détail et la publicité de plein air; impression multicolore sur T-shirts noirs; les effets de la haute tension des écrans sur la qualité et la vitesse d'impression; la souplesse

d'impression au jet d'encre; l’impression et les tendances à la croissance du jet d'encre en Inde; comment modifier des fichiers et établir des profils ICC pour la sérigraphie et l’impression numérique; l'impact de l'Impression au jet d'encre sur la Publicité asiatique et la sérigraphie; les encres à haute densité et effet spéciaux; la lame de

racle - un paramètre sous-estimé dans la sérigraphie et la gestion de la couleur. Les délégués sont donc repartis bardés de beaucoup de notions sur des techniques utiles et sur des services destinés à améliorer leurs entreprises aussi bien qu'a leur donner une plus grande compréhension de la sérigraphie et des technologies numériques. La sérigraphie et l'impression numérique ont déjà atteint des normes techniquement très élevées en Inde et afin de récompenser convenablement ces compétences, la SPAI a organisé avec la FESPA le premier Concours Fespa World India. La compétition qui a été sponsorisée par Autoscreen et Grafica Flextronica comptait 15 catégories qui couvraient sérigraphie et impression numérique sur une grande variété de supports et 24 sociétés différentes ont reçu le bronze, l'argent et l’or en récompense de leurs mérites. Jugées par le gourou de la sérigraphie, Michel Caza et le spécialiste de l’impression, Kiran Prayagi du Graphic


FESPA WORLD DECEMBER/05 35


RETROSPECTIVE DE FESPA WORLD INDIA

Arts Technology & Education Centre (Inde), les ?uvres gagnantes ont été exposées dans un endroit spécialement choisi à l'exposition. Les vainqueurs ont reçu leurs récompenses lors d’une cérémonie de remise des Prix très sympa qui a eu lieu le 3 décembre. Tout compte fait, FESPA World India a représenté une collaboration à succès pour la FESPA et la SPAI. Un Frazer Chestersman fatigué, mais exultant, Directeur des Salons de la FESPA, a remarqué : « Je suis très content après les efforts faits par l'équipe organisatrice qui a réussi non seulement à

36 FESPA WORLD DECEMBER/05

produire un autre événement de classe mondiale en moins de 18 mois – mais a aussi organisé la première exposition à l'extérieur de sa confortable zone européenne. C'est un exploit majeur et un de ceux qui méritent beaucoup. Le nom FESPA est maintenant reconnu largement dans la région et continue à représenter les plus hautes normes en sérigraphie et impression numérique ». La SPAI est aussi très impressionnée par le succès de l'exposition, Bhargav Mistry, Vice-président de la SPAI, déclare: « la SPAI est très contente du succès de cet

événement et continuera à offrir plus de services, ressources, support et éducation au monde de la sérigraphie et de l'impression numérique en Inde ». FESPA projette maintenant de construire sur son succès avec l'organisation d'une nouvelle Exposition indienne qui est programmée pour avoir lieu en décembre 2007, sur des dates à confirmer. Pour plus d'information : www.fespa.com


SOUVENIRS DE CHINE

SOUVENIRS DE CHINE Michel Caza partage ses souvenirs du très récent Salon ASGA 2005 à Guangzhou.

La dernière partie de notre voyage à Guangzhou a commencé avec un voyage de train de deux heures depuis la station d’East Kowloon à Hong-Kong qui nous a transporté à travers un paysage ennuyeux , une sorte de décor peu passionnant composé de maisons et d’immeubles apparemment aussi identiques que possible et des restes d’une végétation bien peu luxuriante. En fait, cela nous amène même à soupçonner que Guangzhou deviendra bientôt une ville géante s’étendant sur plus de deux cents kilomètres et qui s’appellera quelque chose comme HongGuangzhouKong !" Ce fut une sensation étrange que d’arriver finalement à bon port et de découvrir un monde plein d’abeillesouvrières et de fourmis, toutes et tous totalement absorbés dans le travail. Nous avons aussi eu la nette impression d’être considérés au départ comme étrangers, cernés comme nous l’étions par un océan de visages peu amènes ! une sensation très inconfortable ! En plus on pouvait sentir une peur quasi palpable émaner de ces gens qui sont persuadés que la moindre erreur leur coûtera leurs place qui sera instantanément prise par les milliers d'autres qui n’attendent que cela… Une expérience très différente à mes visites antérieures à Beijing et Shanghai qui sont des villes beaucoup plus décontractées. Et pourtant, il y avait une autre ville, beaucoup plus sympa et à recommander, sous cette apparence sinistre à condition de trouver le bon guide ! D’ailleurs, au bout d’à peu près quatre jours, les gens se dérident et les sourires apparaissent et nous avons enfin commencé à mieux apprécier les charmes très subtils de Guangzhou ! 38 FESPA WORLD DECEMBER/05

La veille de l'exposition, ma première tâche a été de juger encore une fois les ?uvres participant aux Concours ASGA et CSGIA, un moment sympa partagé avec les autres juges - mes amis des Philippines, de Thaïlande, de Chine, de Corée, de Malaisie, du Japon et des USA. En fait, il y avait deux compétitions parallèles, la compétition ASGA - celle de l’East-Asia - et celle de la CSGIA plus purement réservée aux imprimeurs chinois. Mon ami et collègue de l’ASPT et de la SGIA, Mike Young et moi-même avons été obligés de juger séparément les deux compétitions ce qui revient à dire que nous devions tout noter en double en ce qui concerne les ?uvres chinoises…. comme j'aime les subtilités Asiatiques ! Cela a dit, la qualité était fantastique! En effet, nous avons vu d’excellent travaux de Chine, de Hong-Kong, de Thaïlande et du Japon, si bien que je crois que ces nouveaux participants d’Asie vont sérieusement défier les travaux européens aux Concours de la FESPA 2007 à Berlin !


SOUVENIRS DE CHINE

Le premier jour de l'exposition a suivi et ce fut un grand Show, s’étalant sur quelques 20.300 m2 et attirant 17.000 visiteurs. Il y avait aussi des stands de haute qualité et beaucoup d'exposants européens qui sont maintenant au fait de l'importance croissante du marché chinois et qui, pour certains, fabriquent déjà dans Chine. Il y a aussi naturellement, beaucoup de fabricants chinois, y compris tous leurs joueurs majeurs tel qu'Atma, Keywell, Kenny, Samwo, Nanda, Xinhu et Juisun. Environ 70 sociétés chinoises montrent des presses d'impression sérigraphique de toutes sortes. L’ambiance était cependant légèrement différente à cette exposition : rien d’aussi convivial que l’exposition de l’année dernière à Shanghaï : tout le monde était peut-être juste un peu trop sérieux et trop branché sur le pur « business » ! Il faut aussi se rappeler qu’il s’agit d’une exposition purement dédiée à la sérigraphie et n’exposant pas grand chose en numérique … à deux ou trois exceptions près, car il existe une exposition purement numérique à Shanghaï. Ici, en Chine, les deux technologies s’affichent et s’exposent séparément, plutôt que réunies, comme est le cas en Europe. Mais si l’on en vient aux tissus pour écrans, aux lames de racles et aux lampes UV, c’est le soukh il y a un nombre énorme de sociétés et les visiteurs sont gâtés quand au choix offert, bien que les articles en question ne soient pas , disons-le très diplomatiquement … peut-être tout-à-fait aux normes de ce que les fabricants occidentaux offrent !

FESPA WORLD DECEMBER/05 39


SOUVENIRS DE CHINE

Ce fut une journée intéressante et qui nous a fourni à tous des perspectives à la fois utiles et fascinantes.

Une visite d'usine est organisée aujourd'hui et j'ai accompagné les autres membres du FESPA Board pour une visite à Lan Ori, une société qui a été créée il y a sept ans et a déjà reçu son accréditation ISO 9002. Lan Ori dont l'usine est située dans les faubourgs de Guangzhou, est aussi un sérigraphe et façonnier « autorisé 3M » pour fabriquer des produits pour les décors automobiles et la signalétique. Il ont aussi un ou deux àcôté intéressants, tel que le papier-cadeau qui est produits en petits rouleaux de 2 x 0,8m , et des kits spéciaux, tel que films de vitrages de voiture qu'ils vendent localement et exportent par le biais de distributeurs. Lan Ori exporte en Europe, aux USA et au Japon et annonce un chiffre d'affaire annuel de 4 millions de dollars US qui augmente de 30% par an ! La société emploie actuellement une centaine de personnes, la plupart assez jeunes et habitant dans le dortoir de la société, une pratique qui est très répandue parmi les plus grandes sociétés chinoises. Cette pratique permet aussi à la société d'adopter un système de travail vraiment flexible qui peut répondre à tous les à coups de la production. Tout le travail graphique est généré sur place par ordinateur, comme c’est aussi le cas du façonnage, de la découpe platine, et de la découpe manuelle et numérique. Cependant, la fabrication des films pour les écrans est externalisée. L'usine ellemême qui s’étend sur quelques 2,200 m2 se loge sur quatre niveaux différents et utilise dix presses sérigraphiques principalement semi-automatiques, de formats allant de 1.2m x 1.8m, à 1.6m x 3.2m. Les presses utilisent des encres à 40 FESPA WORLD DECEMBER/05

solvants de 3M, Sericol et TNT et le séchage se fait encore sur claies. Les quantités imprimées sont très variables, mais 2,000 impressions par an, pour chaque article, est une estimation moyenne. Pour l’instant la société n'a pas adopté la technologie numérique, mais elle va utiliser les encres UV en sérigraphie lorsqu'elle s'installera dans sa nouvelle usine ce qui devrait arriver dans les prochains mois. Ce fut une journée intéressante et qui nous a fourni à tous des perspectives à la fois utiles et fascinantes. Le grand événement représenté par l’exposition a aussi offert une occasion parfaite pour des discussions poussées entre l’ASGA et la FESPA sur les relations présentes et futures des deux Fédérations. Ces réunions ont aussi vu la nomination du successeur à la Présidence de l'ASGA. Le Président Chinois , Song Yuzhe a cédé son fauteuil de Président de l’ASGA à C.Y. Lee qui est aussi le Président de l'Association Coréenne. Ces évènements ont été suivies par un déjeuner splendide où la CSGIA a invité les Membres du Board de la FESPA à savourer quelques-unes des délices spéciales de la région. une grande prime pour ceux qui, comme moi-même, adorent la cuisine chinoise ! Un banquet non moins splendide mais plus « classique » - aux yeux occidentaux - a aussi été offert aux exposants et autres invités de la CSGIA et il a bien sûr i a été accompagné de beaucoup de discours et d’attractions. Tout compte fait une exposition très intéressante et qui ponctue le développement non-stop de la sérigraphie en Chine.


FESPA WORLD DECEMBER/05 41


ASSEMBLEE GENERALE DE LA FESPA EN SLOVENIE

L’Assemblée Générale de la FESPA a eu lieu récemment près de la belle capitale slovène de Lubijana qui a fourni une superbe toile de fond pour cette réunion annuelle. Chacune des Associations a fourni un rapport sur l’économie de son pays et ses propres activités l’année dernière. Voici une sélection résumée de cet état des lieux. Le Secrétaire général Nigel Steffens a ouvert l'Assemblée par un rapport sur les activités de la FESPA pendant cette dernière année. Il a rapporté que FESPA 2005 s’est avérée être l'Exposition FESPA la plus grande et plus prospère jamais organisée, avec ses 503 exposants et ses plus de 20,000 visiteurs. Il a aussi parlé du renforcement du Secrétariat FESPA qui emploie un total de 11 personnes ; les recrues les plus récentes sont Samantha Yardley (Directeur des Opérations), Sarah Willcox (Directeur de la Comptabilité) et Chris Smith (Directeur des Nouveaux Projets et des Services aux Membres). Il a ensuite invité chaque Association à faire un rapport sur ses propres activités pendant les 12 derniers mois.

ainsi en compétition avec des entreprises numériques qui vont de plus en plus vers le super large-format. Pendant les 12 derniers mois, l'Association a élaboré une nouvelle Convention collective conçue pour encourager des arrangements de travail flexibles, une chose dont elle espère, qu’elle aidera à maintenir les niveaux de la qualité habituels et hauts salaires si appréciés dans le secteur de la sérigraphie. Il a aussi organisé un road-show qui parcourt le pays pour encourager de nouvelles idées et secteurs d'activité en sérigraphie. L’année prochaine, l'association a l'intention de recruter de nouveaux membres dans le secteur de l'impression numérique.

L'Association Autrichienne a rapporté que la croissance du PNB en 2004 était proche de 0%, une tendance qui a cependant continué la première moitié de 2005. À présent l'Allemagne est la plus grande exportatrice d'impression vers l’Autriche, mais l'Association craint qu'ils doivent bientôt aussi faire face à la concurrence à bas prix des nouveaux états de l'UE. Beaucoup de sérigraphes autrichiens adoptent maintenant la technologie de l'impression numérique, bien qu'ils entrent

L'Association de Sérigraphie Belge, qui fait partie de la Febelgra - l'organisation parapluie qui représente le secteur graphique en Belgique - a rapporté que le chiffre d’affaire total dans le secteur graphique était de l’ordre de 3.659 millions d’Euros en 2004 avec un investissement total d'approximativement 214 millions. Les fabricants graphiques belges exportent un quart de leur production, principalement en France, mais aussi en Hollande, au Royaume-Uni et en

42 FESPA WORLD DECEMBER/05

Allemagne. Il y a au total environ 1,650 entreprises d'impression la plupart pouvant être classées comme des entreprises de taille petite à moyenne qui emploient moins de 10 personnes. Febelgra a 900 membres dont 52 sont à l'origine sérigraphes ou imprimeurs numériques. L’année dernière, l'Association a mis au point plusieurs manifestations y compris un atelier de travail « spécial sérigraphie et numérique » organisé en octobre dernier qui a attiré 130 participants. Elle a aussi publié une brochure conçue pour encourager de nouvelles applications pour les acheteurs européens qui a été distribuée pendant la FESPA. Le mois dernier, un groupe de sérigraphes belges a apprécié un « voyage d’étude technique » a parrainé par des fournisseurs et par la FESPA qui a permis de faire plusieurs visites chez les principaux fabricants de matériel et de produits pour la sérigraphie en Allemagne et en Suisse. L'association est actuellement très active dans le recrutement de nouveaux membres, en promouvant ses activités et ses avantages à une audience plus large et projette d'organiser un événement spécial pour les acheteurs d’impression.


ASSEMBLEE GENERALE

L'Association Bulgare a rapporté qu’il y a eu peu de changement dans le climat économique de l'année passée et que les conditions restent stables. En ce qui concerne les sérigraphes, l'affaire est fluctuant dans le textile, l’étiquette, la publicité et les secteurs de l'emballage et l'impression numérique connaît une expansion soutenue, avec des imprimeurs bulgares qui sont enthousiastes au sujet de cette nouvelle technologie et de son matériel. Actuellement l'Association qui n’a que 10 membres à 100% et qui a repéré 85 entreprises supplémentaires, projette de fortifier les rapports entre sérigraphes et fournisseurs, de donner des occasions de formation plus poussée et d’organiser une série de séminaires. D'après l’Association de Sérigraphie Croatiennel'économie du pays est encore en expansion en ce qui concerne les investissements étrangers et la production industrielle a augmenté de quelques 8,2%, bien qu’à cause du prix croissant du pétrole, les coûts de production augmentent rapidement. L'inflation en Croatie est actuellement de 3.3% et les importations dépassent encore les exportations. La sérigraphie suit la tendance générale et les prix augmentent. L'impression numérique gagne aussi en popularité et devient une technologie compétitive. Afin d'attirer de nouveaux membres, l'Association est devenue beaucoup plus agressive et a installé récemment son

propre site Web pour encourager les avantages et les activités qu’elle offre. Elle a organisé un voyage spécial à FESPA 2005 en juin, ce qui a permis à ses membres d'apprécier toutes les attractions de l'exposition cette année. l00 visiteurs de Croatie au total ont assisté au Show. L'économie danoise qui est influencée par les tendances internationales a connu récemment une amélioration qui, l' l'Association des Sérigraphes Danois le prédit, durera pendant les deux prochaines années. Le PIB de 2005 est attendu en croissance d’autour de 2%. un peu moins que l'année dernière, mais plus haut que la normale. avec un chômage qui régresse à approximativement 5,5 % en 2005. Pendant les dernières années il y a eu moins de consolidation parmi les entreprises de sérigraphie, bien que leur nombre continuent à diminuer. Beaucoup de sérigraphes se tournent maintenant vers la technologie numérique afin de booster leurs revenus et commencent aussi à se spécialiser, mais bien que la demande continue d’augmenter, la concurrence reste forte avec une pression conséquente sur les prix. Cette pression est intensifiée par la concurrence globale et alimente la demande pour un matériel meilleur, plus efficace et une formation plus poussée. Pendant les derniers 12 mois l'Association a pris plusieurs nouvelles initiatives dont la plus ambitieuse a été sa recherche pour fournir plus d'informations

à ses membres afin qu'ils soient mieux armés pour reconnaître et vaincre les défis posés par une globalisation croissante. L'Association le la Sérigraphie Finlandaise a rapporté que l'augmentation du PIB sera de 2 % cette année, en grande partie à cause des grèves dans l'industrie du papier en mai et juin. Cependant, on prévoit que l'augmentation du PIB pendant l'année 2006 sera de 3 %. Le chômage décroît lentement et est maintenant passé de 8 % à 7.5 %, l'inflation est supposée tourner autour de 1.5 % l’année prochaine. Dans le droit fil de l'économie générale, l’augmentation dans la sérigraphie et les secteurs numériques a été autour de 2 % cette année et l’on s’attend à ce qu’elle continue sur le même rythme pendant 2006. Beaucoup plus d’entreprises ont acquis des imprimantes numériques en grand format ce qui a eu pour résultat d’engendrer maintenant une surcapacité de production et bien que la demande augmente, les prix sont sous pression. La tendance est maintenant vers un moins grand nombre de grosses entreprises. Sur les dernières années, l'Association a maintenu son effectif, mais trouve difficile de recruter de nouveaux membres, en dépit de son programme plein d'activités et événements Parmi ceux-ci, en février dernier, une « Journée de Formation et d'Activité en Ligne » organisée avec le soutien du Jyv.äskylä, la. Compagnie de Développement Régional FESPA WORLD DECEMBER/05 43


ASSEMBLEE GENERALE

JYKES, JAO et la FESPA. L'événement qui a eu lieu dans le cadre de GRAFILA Jyv.äskylä., a couvert des sujets comme les défis et avantages fournis par la technologie numérique et a eu tellement de succès qu’il a fallu le répéter cet automne à Helsinki. L'association a aussi organisé une visite du groupe à FESPA 2005 qui a attiré un total de 269 participants de 135 compagnies finlandaises. De plus, l'Association a tenu 10 réunions, y compris son assemblée Générale Annuelle au printemps et l'Assemblée de l'automne, et a publié deux numéros de son propre magazine SERITIETO, avec plusieurs bulletins d'informations. L'Association Française de sérigraphie, le GPSF qui représente les intérêts des entreprises qui travaillent dans le secteur graphique rapporte que le nombre de ses membres est resté stable sur les dernières années en dépit du fait qu’elle a nettement rehaussé – et avec succès - son profil dans les affaires et les cercles politiques. L'association observe aussi qu'il y a maintenant une tendance croissante pour les entreprises d’impression françaises à fermer lorsque le propriétaire se retire. En conséquence, le groupement s’élargit pour intégrer des entreprises qui opèrent dans le secteur numérique, afin de booster les nouvelles adhésions. Lors de l’Assemblée Générale Annuelle, il a été décidé que l'Association devrait fonctionner en relation étroite avec les organisations patronales du secteur de l'impression graphique afin de standardiser des qualifications en formation professionnelles pendant 2006. Il est espéré que cette collaboration sera finalement étendue pour couvrir aussi des questions de l'environnement et des niveaux techniques de qualification. Les négociations annuelles concernant les salaires ont commencé cet automne sur la toile de fond d'un climat économique difficile, avec beaucoup d'imprimeurs qui se débattent face aux augmentations du salaire minimum réglementaire qui se sont produites ces dernières années. Cette obligation rend difficile l'augmentation des salaires. Bien que quelques-unes des entreprises très spécialisées qui travaillent dans des secteurs de niche fassent des profits, les petites entreprises trouvent qu’il est très dur de prospérer. La compétition, nationalement et internationalement, continue à être rude et beaucoup d'imprimeurs sont maintenant inquiets de la menace qui se profile des concurrents potentiels en Asie. L'Association de Sérigraphie Allemande a déclaré qu'il n'y avait pas de chiffres 44 FESPA WORLD DECEMBER/05

officiels disponibles pour la sérigraphie mais que d'après leurs propres évaluations, la tendance moyenne était baissière de plus de 1.5 % en 2004. Cependant, le secteur de l'impression est prudemment optimiste pour 2005/6. En 2004 le nombre des employés a diminué de 4.5 %, alors que le chiffre d’affaire per capita augmentait de 6.2 %. L'association a organisé plusieurs événements à succès, y compris le Symposium spécialisé sur « l’impression d’effets en sérigraphie » à Stuttgart, qui a été tenu en association avec la Fédération de l'Impression allemande, la Fédération des Industries des Média (bvdm) et l'Institut allemand de l’Imprimerie. Cet événement qui a attiré 130 participants a aidé à mettre en valeur la richesse des possibilités offertes par le secteur de la sérigraphie. Il a aussi publié « Soyez EFFICACE ». une publication qui encourage les avantages des effets spéciaux imprimés en sérigraphie avec pléthore d'informations utiles. Cette publication est disponible en versions allemandes et anglaises et est conçue pour fournir inspiration et idées à tous les sérigraphes. L'association a aussi rapporté que 13 imprimeurs sérigraphes ont été présentés au Certificat de MaîtreArtisan en sérigraphie, en suivant une formation professionnelle avancée donnée par l'association fédérale de la sérigraphie. Le prochain examen de Maître-artisan aura lieu au printemps 2007. L'association a été l’un des supports les plus actifs de FESPA 2005, en publiant plus de 1,500 lettres d’invitation et en aidant les visiteurs internationaux à obtenir les visas nécessaires pour leur visite à Munich. D'après l'Association hollandaise ZSO,le climat économique en Hollande s’est légèrement amélioré en 2004, bien que le secteur graphique ait ressenti une tendance progressive à la baisse, avec ventes qui chutent de moins 0.9 %. Cela représente heureusement une certaine amélioration sur 2002 et 2003. L'économie faisait face à une baisse supplémentaire au commencement de 2005 et le secteur du détail continue de souffrir de ventes décroissantes, bien que les autres secteurs de l'économie affichent maintenant des signes d'amélioration avec une augmentation du PIB de 1.3 % durant le deuxième trimestre de 2005. Aucun chiffre exact n'existe sur le secteur graphique hollandais mais l’on sent que la rotation a diminué considérablement sur les dernières années, tandis que le secteur de l'emploi a aussi décliné. Seulement 61 % des entreprises ont fait part d’une augmentation en 2004 et la perspective reste généralement pessimiste dans le cadre des prix qui sont l’objet d’une violente compétition. En ce qui concerne la sérigraphie et les

secteurs de l'impression numérique, le rapport de l'Association dit qu'ils n’ont pu obtenir que des informations limitées, à cause de la répugnance des entreprises à remplir des questionnaires, mais on sent que les sérigraphes ont souffert pour la plupart de la baisse de leurs ventes. Cela s’est reflété dans le fait que l'Association a reçu plus d’annulations d’adhésions cette année et a également trouvé difficile de recruter de nouveaux membres, les perspectives économiques restant incertaines. En ce qui concerne ses activités, L'association ZSO qui travaille en tandem avec l'organisation-parapluie KVGO, a mené à bonne fin des négociations avec les syndicats pour signer une Convention Collective concernant tous les fabricants de signalétique et les entreprises de sérigraphie installées depuis 1962. L'accord comprend un fonds spécial pour payer les coûts de la formation spécifiques pour les membres de la ZSO et leurs employés, un exploit qui est regardé comme très important pour le futur par la ZSO et ses membres. Cette année a marqué le 50e anniversaire de l'Association. L’occasion de le célébrer s’est présentée lors d’un symposium ZSO à Amsterdam où les résultats d'une étude de recherche générale sur les entreprises par l’Université VU d'Amsterdam ont été présentés. Le climat économique en Hongrie est bon, d'après l'Association de Sérigraphie Hongroise qui va jusqu’à dire que l'économie connaît actuellement quelque chose qui peut s’assimiler à un véritable boom. L'augmentation annuelle du PIB va vers les 3,6 %, l'inflation est maintenant sous les 3,2 % et le chômage est à 6,2 %. Le marché de la sérigraphie change et une forte concurrence devient la norme. Cela a causé la mort de beaucoup des plus petites entreprises tandis que les entreprises de taille moyenne luttent pour trouver des capitaux suffisants pour faire face aux investissements nécessaires dans les nouvelles technologies. Pendant ce temps, les imprimeurs numériques souffrent de surcapacité. L'association a actuellement 92 membres et a continué sa collaboration avec trois écoles d’impression dont l’une offre un court raccourci pour les sérigraphes de bon niveau, alors que les deux autres fournissent des cours pour les débutants. Elle met aussi sur pied une série de séminaires organisés et parrainés par les fournisseurs. Le premier de ceux-ci s’est tenu au printemps et un deuxième cet automne. L'association a publié un numéro supplémentaire de son propre magazine, SZITANYOMAT qui a eu une circulation totale de 3.180 exemplaires en septembre


ASSEMBLEE GENERALE

et considère cette publication comme un outil vital pour sa propre promotion et celle des secteurs sérigraphie et numérique. Côté édition, elle a aussi produit une version hongroise du Catalogue de Saati qui a connu un grand succès. L'Association de Sérigraphie indienne, dans son premier rapport à la FESPA a révélé que l’Inde connaît actuellement une croissance annuelle de son PIB de quelques 6 %, l'inflation restant actuellement à 4,6 %. De façon étonnante, le taux de chômage est seulement de 9 % sur une population d’actifs de 410 millions. En ce qui concerne le secteur de l'impression en général, la croissance est estimée être de 20 % et - c’est une évaluation prudente - il y a entre 70,000 et 90,000 sérigraphes. Actuellement, les produits pour la sérigraphie ne peuvent se trouver que dans les plus grandes villes telles que Mumbai, Bangalore et New Delhi bien que le nombre des revendeurs augmente progressivement. La sérigraphie est utilisée actuellement par des sociétés qui l’exploitent dans le textile, la fabrication de vêtements, la publicité, la céramique et le secteur automobile. Elle et est aussi utilisée pour décorer du verre dans le secteur architectural et par des sociétés qui produisent des CD / DVDs et de la papeterie en général. Le gros de la croissance se fait dans le textile, la céramique et l’ensemble du secteur industriel où elle atteint 40 % par an. Cependant, les sérigraphes qui travaillent dans le secteur de la publicité perdent des parts de marché au profit de concurrents qui peuvent offrir des techniques numériques de reproduction et d’impression. Mais l'Association prédit que travail des fabricants dans le secteur de l’automobile et de l’électronique augmentera considérablement, avec le boom attendu de la consommation. Pour l’avenir, ils anticipent que, comme beaucoup de sociétés étrangères ont installé leurs nouveaux quartiers généraux en Inde pour profiter de ses coûts du travail meilleur marché, beaucoup de nouveaux projets seront générés. Pour la plupart des sérigraphes indiens l'avenir est considéré comme extrêmement encourageant L'Association Norvégienne a fait part d’une croissance dans l'économie du pays, mais a déclaré que dans la mesure où les coûts sont encore relativement élevés, elle n'a pas été capable de rivaliser efficacement avec ses voisins européens. Cependant, les taux d'intérêt restent bas et le gouvernement se concentre sur le développement des industries nationales. Les sérigraphes ont bénéficié de cette perspective économique plus claire et ont commencé maintenant à investir dans la

technologie numérique. Beaucoup regardent aussi vers les marchés de niche où le procédé de sérigraphie reste encore la méthode d’impression la plus fiable. Pendant ce temps, l'Association fait en sorte de s’assurer que les clients habituels et potentiels sont complètement informés des avantages de la sérigraphie sur les autres méthodes d’impression et maintiennent aussi la communication avec les écoles et les universités qui se spécialisent dans le dessin. Encouragée par le succès du « Projet du Poster de l'Association Suédoise », elle projette de mettre sur pied un Concours identique pour les étudiants en Université qui étudient les arts graphiques. Sur le sujet de ses communications externes, l'Association a développé son site Web et les membres sont maintenant toujours contactés par e-mail. De plus, elle a publié un Bulletin d'informations et envisage d’en publier un autre pendant l'automne. Le Président Erik Brynildsen qui avait servi pendant deux ans a démissionné au début de cette année, en faisant place à son successeur, Egil Lindberg qui espère créer des liens directs plus forts avec les adhérents. En plus de l'Assemblée Générale qui s’est tenue à Oslo, l'Association a aussi organisé un séminaire d'automne. L’année prochaine, l’Assemble Générale est programmée pour avoir lieu en février à bord de la Saga Stena entre Oslo et Fredrikshavn au Danemark et comprendra une visite à NS-système, en plus d’un séminaire de trois heures qui se tiendra à bord du bateau ! L'Association de Sérigraphie Polonaise a rapporté que suite à la forte remontée économique de 2004, il y avait eu un léger ralentissement pendant les premiers mois de 2005, avec une augmentation du PIB qui est estimée à 2.5 %. En même temps, il y avait une amélioration dans le taux du chômage qui a diminué à 18.3 % en mai

de cette année. plus bas de 1.4% par rapport à l'année précédente. L'association a aussi rapporté qu’il y a eu une augmentation dans l'activité sérigraphique grâce à une meilleure disponibilité de fonds pour l’investissement en nouveau matériel et nouvelles technologies. Les activités de l'association ont connu une amélioration : deux assemblées générales ont eu lieu cette année et un nouveau comité a été choisi avec Jacek Stencel prenant la Présidence . L'association projette aussi de changer son nom en « Polskie Stowarzyszenie Sitodruku Druku Cyfrowego », (Association Polonaise de Sérigraphie et d’Impression Numérique), de réduire les droits d'inscription et de publier un magazine qui mette en valeur sérigraphie et impression numérique. Il a nommé un nouveau Secrétaire, Robert Kochaniak qui sera responsable de la bonne exécution de tout ce qui précède. L'Association de Sérigraphie Portugaise a rapporté que l'économie du Portugal souffre des effets d'un déficit public excessif, estimé autour de 6,2 % du PIB, ce qui affectera l'activité économique pendant les prochaines quatre ou cinq années. Conséquence : une récession est attendue pendant la première moitié de 2006. Le chômage va actuellement vers 7,2 %, mais il est prévu qu’il augmente, tandis que le taux de l'inflation est de 2,2 %. FESPA WORLD DECEMBER/05 45


ASSEMBLEE GENERALE

Ce n’est pas une surprise, l'association note que cet environnement économique négatif général affecte tous les secteurs graphiques, y compris la sérigraphie et l’impression numérique. En dépit de cela, elle a eu une année très occupée pendant laquelle elle a poursuivi ses initiatives sur l'environnement et travaillé attentivement avec les conseillers, les laboratoires et entreprises de gestion des déchets, de façon à aider des membres à se conformer à la législation concernant les rejets atmosphériques et les émissions d’effluents, le bruit et le gaspillage, sans encourir des coûts prohibitifs. Toutes les compagnies qui suivront le Code des bonnes Pratiques, recevront une certification de l'Apigraf. L'association a aussi supporté l’exposition FESPA 2005, les deux en lui assurant une forte couverture dans son magazine et organisant un voyage pour environ 250 imprimeurs sérigraphes et numériques pour assister au Show. L'Association Sérigraphie de la Serbie et du Monténégro raconte une année très occupée, dont les grands moments furent les deux réunions qui ont eu lieu en avril et septembre. Pendant le premier événement, l'Association a fourni l’occasion au grand nombre de personnes présentes de faire connaissance avec tout le matériel et les produits qui sont maintenant disponible en Serbie et au Monténégro. L'événement a aussi offert une intéressante conférence qui a couvert quelques-unes des nouvelles applications qui sont maintenant possibles. La réunion de septembre s'est concentrée exclusivement sur la technologie de l'impression numérique et encore une fois, a attiré un nombre record de personnes. Un autre haut point-clé était la grande Exposition internationale graphique et sérigraphique qui a lieu dans l’année pendant la dernière semaine d'octobre à Belgrade. La foire qui dure cinq jours attire toujours aussi des visiteurs de l’Europe de l'Est aussi bien que de la Grèce, de la Turquie et de l'Albanie. Année .Cette

46 FESPA WORLD DECEMBER/05

année, l'Association a fait tout ce qu’elle pouvait pour aider ses membres à organiser leurs visites au Show et tirer le meilleur parti de leur séjour. L'association organise une nouvelle initiative pour 2006; elle a l'intention de tenir un atelier de travail mensuel spécial et invite quelques-uns des principaux fournisseurs de la profession à faire des conférences. Elle s’est arrangée pour avoir un espace de 400m2 disponible pour y tenir des ateliers et espère que les fournisseurs pourront donner ou prêter du matériel afin que les membres puissent y gagner une expérience pratique vitale avant d’investir. L’association est persuadée qu'une telle initiative bénéficiera à la sérigraphie et à l’impression numériques, aussi bien qu’aux fournisseurs participants qui auront une excellente occasion de prôner les avantages de leurs produits ! Les compagnies qui voudraient apporter leur aide pourront contacter directement l'Association. 2005 a été une année de croissance économique en Slovaquie et le pays a continué à attirer l'investissement étranger. Le taux du chômage se trouve actuellement autour de 11 %, le plus bas depuis bien longtemps. Cette année, l'Association de Sérigraphie s'est concentrée sur la mise à jour de sa base de données de sérigraphes et de fournisseurs. Elle a aussi beaucoup travaillé à promouvoir FESPA 2005, en envoyant des invitations, en faisant de la publicité dans « PAPIER A POLYGRAFIA » un magazine slovaque consacré à l'impression et aux industries papetières, et en arrangeant un voyage de quatre jours au Show pour 26 sérigraphes slovaques. De plus, l'association a lancé un requalification pour les sérigraphes qui doivent respecter l'Acte d’Autorisation Commerciale Slovaque qui décrète que les sérigraphes doivent prouver leur niveau de compétence. Le cours a déjà produit 15 diplômés.

L'association continue à travailler attentivement avec l'Association de Sérigraphie Tchèque et a organisé conjointement trois excellentes réunions. Le quatrième événement, un séminaire spécialisé, a lieu cet automne et a invité Bill Appleton comme orateur. L'Association de Sérigraphie Slovène a rapporté que le pays a réussi à obtenir 4.6 % d’augmentation du PIB national en 2004 – la plus forte haausse depuis cinq ans. Actuellement, la dépense PIB de Slovénie par personne est de 78 % de la moyenne des 25 de l'UE, et donc, son développement économique surpasse celui de tous les nouveaux membres de l'UE à l'exception de Chypre. Les exportations de la Slovénie représentent quelque 60 % de son PIB total, tout en aidant à consolider sa réputation grandissante de posséder une économie ouverte et compétitive. Ses exportations 2004 ont augmenté de 12.6 % en termes réels et des augmentations de 7.5 % et 6.5 % sont prévues respectivement pour 2005 et 2006. Bien sûr la moitié des exportations du pays va vers les autres pays e l’UE. Actuellement, le secteur graphique slovène a 578 compagnies qui emploient quelques 4.805 personnes, dont 11 entreprises qui emploient ensemble plus de 2,000 personnes. Cependant, le nombre de plus petites entreprises est en croissance rapide et il y a maintenant une énorme concurrence, à la fois intérieurement et avec le reste de l’Europe. Comme toujours, les volumes des ventes sont dictés par les prix. La technologie numérique gagne en popularité, en particulier dans les secteurs de la PLV et de la publicité en plein air. Beaucoup d’entreprises introduisent le JDF (Format de Définition du Travail) qui leur permet de suivre pas à pas le processus d’impression et concerne maintenant aussi l’ensemble de l’éducation et de la formation.


ASSEMBLEE GENERALE

L’année dernière a été très occupée pour l'association. En décembre 2004 elle a tenu un Forum de l'Impression Spéciale en association avec la Faculté Graphique et le Lycée de l'Impression et de la Papeterie qui a pris place sur une période de deux jours. Avec des conférences et des ateliers, elle a attiré plus de 80 participants. L'association a exposé à aussi la Foire Graphique et de l'Emballage à Celje où elle a encouragé la participation à FESPA2005 et au Concours FESPA. Les autres initiatives ont été le développement du Projet CeSDT, et une visite de groupe à FESPA 2005. Un Forum de l'Impression Slovénie -Italie était programmé à Postojna cet automne et l'Association collabore aussi avec la Chambre du Commerce Slovène dans le but d’augmenter le nombre de ses membres. En plus de ce programme bien rempli elle travaille aussi beaucoup pour former un Groupe STD Impression. Ils espèrent que cela aidera à faciliter la communication efficace entre clients, sérigraphes, fournisseurs et en effet tous ceux qui sont actifs dans la sérigraphie, la tampographie et le secteur de l'impression numérique, quelle que soit leur spécialité, pour que tous en, bénéficient. L’Association de Sérigraphie Espagnole rapporte que le PIB espagnol a augmenté à 2,7 % en 2004, contre 2 % l’année précédente alors que le taux du chômage a diminué régulièrement depuis plusieurs années pour se situer actuellement à 10,4 %. L'inflation est actuellement de 3,2 % et les coûts du travail ont diminué de 3,5 %, 1 % de moins que l'année antérieure. La sérigraphie et le secteur de l'impression numérique espagnols ont connu une amélioration légère des affaires pendant la première moitié de 2005, mais la concurrence reste féroce. Il y a une sensation croissante que, pour être plus rentables, les entreprises de sérigraphie et de numérique doivent devenir en premier plus professionnelles quant à qualité, la formation et leur gestion dans son ensemble. L’année dernière, l'association a continué son chemin pour recruter de nouveaux membres en Espagne et en Amérique du Sud et à cette fin a aussi continué à développer son site Web afin que les membres puissent faire des achats en ligne d’information en sérigraphie et des références bancaires pour obtenir des facilités de crédit. En 24/7. Les autres grands moments ont été la participation de l'association à l'Exposition de l'Impression sérigraphique Espagnole à Barcelone et le lancement du Quatrième Plan de Formation à l'Impression en sérigraphie qui offre plus de 50 cours dans l'impression en sérigraphie et en gestion

des affaires du général. Ces cours sont disponibles dans les deux versions, directes et à distance ou en une combinaison des deux. Comme précédemment, l'association a continué la traduction espagnole du magazine Fespa World et à produire des Bulletins réguliers de l'Association. Un autre projet d'édition a été la production et distribution d'un livre de Sérigraphie en espagnol et d’un rapport sur le secteur de la sérigraphie espagnole qui est aussi disponible en version CD R . L'association poursuit aussi son projet de fournir un « Rapport sur l’Etat trimestriel de la profession » et organise actuellement une série de forums pour explorer des applications différentes de la sérigraphie. Une autre initiative nouvelle concerne un plan pour aider des entreprises espagnoles à exporter leur travail et l'association a organisé une visite d'étude à l'Exposition Serigrafica & Sign au Brésil tout en travaillant à l’ébauche d’un rapport sur les occasions à l'exportation offertes par plusieurs pays différents. En plus de tout ce qui précède, l'association a organisé plusieurs séminaires couvrant des sujets comme l'utilisation des encres UV et comment se débarrasser des déchets dangereux, mais son exploit majeur a été son accréditation à la norme ISO 9001:2000 de Gestion de la Qualité. Le PIB en Suède est supposé augmenter d’environ 2,5 % en 2005 d'après d'après L'Association de Sérigraphie Suédoise, qui rapporte que l'économie suédoise est dans son ensemble plutôt porteuse. Cependant en ce qui concerne le secteur de la sérigraphie, il y a un manque de demande, bien qu'en même temps, les marges bénéficiaires aient réellement augmenté. Comme toujours, l'association qui a 92 membres a été très occupée l’année dernière et a annoncé récemment une nouvelle initiative sous la forme d’un « Bureau des Cerveaux » qui a l'intention de donner des règles régulatrices et des obligations dans un format facile à assimiler, afin que les imprimeurs sérigraphes et numériques puissent constater ce qui est exigé d’eux et y faire face aussi rapidement et facilement que possible. Le projet commencera avec des conseil sur les questions d'environnement et de contrôle de la qualité. Elle continue à publier ScreenPressen, le journal des membres qui fournit des mises à jour sur les événements à l'association et ses activités et elle organise aussi deux grandes réunions chaque année. Une des initiatives les plus réussies de l'Association a été son Projet d’Affiche, une compétition annuelle qui a commencé en 2000 et est conçue pour augmenter le niveau d'éducation dans les arts graphiques

en Suède, les étudiants de quatre des écoles d’Arts graphiques les plus connues de Suède sont invités à soumettre leur concept d’affiche qui est jugé par un panel d'experts de la sérigraphie qui sélectionnent les dix meilleures images qui seront imprimées par les membres de l'association. Les affiches primées qui sont affichées à une exposition spéciale à Stockholm ont aussi bénéficié cette année d’une affichage supplémentaire à FESPA 2005 à Munich. Le facteur « de bien-être » prévalant au Royaume-Uni, ces dernières années montre finalement des signes de ralentissement, avec des taux d'intérêt en hausse et un endettement personnel plus élevé que jamais. Cela a mené à une lente baisse sur le marché du logement et a donc affecté la consommation. Cependant, l’Association de sérigraphie du Royaume-Uni rapporte qu’en dépit de marges comprimées, la plupart des imprimeurs ont encore gagné de l'argent cette année. principalement grâce à une productivité améliorée associée à une réduction du gaspillage et à un grand ménage interne. L'impression numérique a amélioré énormément sa qualité et sa vitesse mais elle essaie aussi de se suicider avec sa surcapacité et ses marges. et en conséquence, la sérigraphie plus avantageuse fait un come-back réussi dans plusieurs régions ! Cependant le prix du pétrole et les prix de l’énergie vont sûrement peser sur les profits dès l’année prochaine.. Pendant les dernières années, l'association a changé son nom en Association Numérique & Sérigraphie pour intégrer son expansion dans le marché de l'Impression numérique.. Elle a réussi une très bonne exposition Screenprint 2005, exposition qui fait maintenant concurrence à l’exposition numérique Sign UK, Digital expo and Outdoor Advertising. L'association répétera l'expérience l'année prochaine, à même échelle parce que cela l’aidera dans son but de développer ses adhésions dans l'industrie de la signalétique dont les fabricants sont des utilisateurs très pointus des techniques de sérigraphie et d'impression numérique. Le Pavillon britannique à FESPA2005 a été bien utilisé et a attiré des visiteurs du monde entier. Il a aussi fourni une occasion parfaite à l'Association de dévoiler son projet de l'E-learning, un concept qui devient de plus en plus populaire au Royaume-Uni. Depuis que Chris Smith est maintenant parti du côté de la FESPA, Debbie Franklin a pris son rôle à la SPA et aide à réorganiser le Concours de l'Association qui a atteint sa finale en octobre.

FESPA WORLD DECEMBER/05 47


INFORMATION

LES CONTACTS FESPA The following list of Telephone, Fax and E-mail numbers will help you when you need to contact a colleague in FESPA.

FESPA board

Telephone

Fax

E-mail

Hellmuth Frey – President

49 408 50 40 21

49 408 537 18 12

hfrey@frey-siebdruck.de

Ricardo Rodriguez Delgado – Past President 34 914 85 28 70

34 916 71 02 73

rrd@panorama-sa.com

Michel Caza

33 1 34 67 16 79

33 1 34 67 28 89

michelcaza@aol.com

Lascelle Barrow

44 207 537 42 00

44 207 531 12 77

las.barrow@amartin.co.uk

Gyorgy Kovacs

36 28 51 66 15

36 28 51 66 16

imago@vnet.hu

Anders Nilsson

46 493 130 40

46 493 121 20

info@gamlebyscreen.se

Enrico Steijn

31 79 343 5353

31 79 343 5354

enrico@imaba.nl

Daniele De Rosa ESMA Chairman

39 03 19 711

39 03 19 33 392

DDerosa@saatiprint.com

Ralph Roschlau Treasurer

49 71 41 69 11 26

49 71 41 69 11 03

ros@marabu.de

ESMA board

Pedro Rodriguez Deputy Chairman

34 944 02 27 47

34 944 71 11 82

rodriguezpj@sunchem.com

Sam Seaborne HSEP Ctee. Chairman

44 12 35 77 11 11

44 12 35 77 11 96

sseaborne@autotype.com

Jon Bultemeyer IA Ctee. Chairman

49 71 41 691 249

49 71 41 691 242

bu@marabu.de

Bryan Collings General Secretary

44 12 27 28 25 73

44 12 27 28 25 74

bryan@brycol.demon.co.uk

Manuel Zuckerman EPP Ctee. Chairman

0033 24 34 06 600

0033 2 43 40 00 95

mzk@fimor.fr

Cyril Bousquet TDS Cttee Chairman

33 474 373 333

33 474 373 321

cyril.bousquet@tiflex.fr

Kurt Sperisen – International Ambassador 41 44 910 5150

41 44 910 3866

kurt.sperisen@bluewin.ch

Nigel Steffens – General Secretary

FESPA secretariat 44 1737 22 53 21

44 1737 24 07 70

info@fespa.com

Frazer Chesterman – Exhibition Director 44 1737 22 97 26

44 1737 24 07 70

frazer.chesterman@fespa.com

Val Hirst – FESPA Magazine Editor

44 1159 81 81 99

val@valhirst.demon.co.uk

44 1737 24 07 70

chris.smith@fespa.com

44 1623 88 23 98

Chris Smith – New Projects & Member Services Manager 44 1737 22 97 20 Mandy Goldfinch – PA to Nigel Steffens

44 1737 22 97 23

44 1737 24 07 70

mandy.goldfinch@fespa.com

Michael Ryan – Sales Manager

44 1737 22 97 27

44 1737 24 07 70

michael.ryan@fespa.com

James Ford – Sales Manager

44 1737 24 07 88

44 1737 24 07 70

james.ford@fespa.com

Karen Pooley – Group Marketing Manager 44 1737 22 97 25

44 1737 24 07 70

karen.pooley@fespa.com

Samantha Yardley – Operations Manager

44 1737 24 07 70

samantha.yardley@fespa.com

44 1737 22 83 52

Lorraine Harrow – Sales and Marketing Assistant 44 1737 22 83 50

44 1737 24 07 70

lorraine.harrow@fespa.com

Ruth Fahie – Sales and Marketing Assistant 44 1737 22 83 53

44 1737 24 07 70

ruth.fahie@fespa.com

Sarah Willcox – Accounts Manager

44 1737 24 07 70

sarah.willcox@fespa.com

44 1737 22 97 24

Secretaries of FESPA national associations

Telephone

Fax

E-mail / Website

Christian Handler

43 15 12 66 09

43 15 13 28 26 19

verb.druck.u.medientechnik@aon.at

Austria

www.druckundmedientechnik.or.at Ilze Eisaka

Baltic States

371 732 2272

371 927 1620

Isabelle Lefebvre

Belgium

32 25 12 36 38

32 25 13 56 76

eisaka@eisako.com isabelle.lefebvre@febelgra.be / www.febelgra.be

Eugeny Ivanov

Bulgaria

35 96 082 39 48

35 96 082 39 48

ett@popovo.net

Mirjana Bjelan

Croatia

38 51 45 52 327

38 51 45 52 327

mirjana.bjelan@zg.htnet.hr

Vladimir Havel

Czech Republic

420 487 71 27 12

420 487 72 63 55

vladimir.havel@sca.com www.sitotisk-serigrafie.cz

Finn Obbekaer

Denmark

45 63 12 70 00

45 63 12 70 80

fo@ga.dk / www.ga.dk

Regina Aas

Finland

35 89 71 72 99

35 89 73 84 52

regina.as@kolumbus.fi / www.seripainoliitto.fi

Arnaud Couvreur

France

33 1 53 89 25 31

33 1 53 89 25 26

gpsfr@noos.fr / www.gpsfr.org

Torben Thorn

Germany

49 611 80 31 15

49 611 80 31 17

tt@bvdm-online.de / www.bvdm-online.de

48 FESPA WORLD DECEMBER/05


INFORMATION

Kimon Papas

Greece

30 210 52 39 41 6

30 210 52 48 23 7

papath@ath.forthnet.gr

Janos Buranyi

Hungary

36 28 51 66 15

36 28 51 66 16

mszsz@vnet.hu

Bhargav Mistry

India

91 250 248 0998

91 250 248 0786

bhargav@graficaindia.com / www.s-p-a-i.org

Giuseppe Scozzi

Italy

39 06 44 18 82 71

39 06 44 24 95 15

siaf@cna.it / www.cna.it zso@kvgo.nl / www.zso.nl

Marius Gort

Netherlands

31 20 5 43 55 56

31 20 5 43 55 35

Jon Halvorsen

Norway

47 33 07 15 30

47 33 07 15 31

jeh@ahml.no / www.serigrafer.org

Robert Kochaniak

Poland

48 12 296 03 85

48 12 656 01 32

biuro@ssp.com.pl / www.ssp.com.pl

JosĂŠ Carragosela

Portugal

35 12 18 49 10 20

35 12 18 43 87 39

geral@apigraf.pt / www.apigraf.pt

Marius Codirla

Romania

40 722 28 21 22

40 264 59 71 39

viking@mail.dntcj.ro / www.arsitd.homestead.com

Artem Nadirashvili

Russia

7 09 53 65 38 96

7 09 52 32 18 66

info@midiprint.com / www.rspa.ru

Dusan Golubovic

Serbia and Montenegro 38 11 63 21 23 49

38 11 13 61 50 23

tehnologika@beotel.yu

Ludovit Bartos

Slovakia

42 132 74 30 434

bartos@bartos.sk / www.sietotlacovyzvaz.sk

Edo Sternad

Slovenia

386 1 565 72 50

386 1 568 45 78

edo@ib-procadd

Pablo Serrano

Spain

34 91 307 74 44

34 91 307 76 08

pserrano@aspack.es / www.asibnet.org

Else-Britt Lindeborg

Sweden

46 87 62 68 17

46 86 11 08 28

else-britt.lindeborg@grafiska.se

Hans Peter Weiss

Switzerland

41 18 37 10 40

41 18 37 10 42

hp.weiss@wemedia.ch / www.vss-apss.ch

Ibrahim Demirseren

Turkey

90 212 212 41 16

90 212 212 41 07

ared@ared.org.tr / www.ared.org.tr

Michael Turner

United Kingdom

44 1737 24 07 92

44 1737 24 07 70

info@spauk.co.uk / www.spauk.co.uk

SGIA

1 70 33 8513 35

1 70 32 73 04 56

miker@sgia.org

91 250 248 0998

91 250 248 0786

bhargav@graficaindia.com / www.s-p-a-i.org

42 1 32 74 43 589

www.screentryck.org

Other associations Mike Robertson

FESPA Associate Members Mr Bhargav Mistry

India

Mr Clem Johnson

Australia

0061 02 8789 7362 006 02 8789 7387

Mrs Pei Guifan

China

+ 86 10 6401 5007 + 86 10 6403 4996

Mr K Chaiyaboon

Thailand

+ 66 2 215 5512

Email robyn@printnet.com.au

List of advertisers

Magazine coupon for ordering Fespa World

Aeroterm as Afford Industrial SA BASF FESPA Digital Printing Europe FESPA Digital Printing Europe Fimor Gandi Innovations J-teck3 srl Lechler Marabuwerke GmbH & Co.KG Saatiprint Saatichem B & C The Cotton Group Thieme GmbH & Co.KG VFP World of Print

All members of FESPA receive this magazine every three months free. If you are not a FESPA member and wish to order a copy, the annual subscription for four copies, including postage, is E63.00. Please complete the following order form to ensure your copy for the future. The magazine is published in English with selected summaries in German, French and Spanish. Full translations are available on www.fespaworld.com to members and subscribers. I enclose my cheque for E63.00 payable to FESPA for issues 43, 44, 45 and 46. Future issues Issue 43 March 2006, Issue 44 June 2006, Issue 45 September 2006, Issue 46 December 2006 Photocopy this (Block capitals please) sheet and send by post or Fax to: Name

39 35 outside back cover inside back cover 41 35 41 17 19 inside front cover `13 37 31 7 27 41

Company Address

M. Goldfinch, FESPA, 7a West Street, Reigate, Surrey RH2 9BL, UK, Tel: +44 1737 240788 Fax: +44 1737 240770

Tel: Fax: FESPA WORLD DECEMBER/05 49


ET FINALEMENT !

Un dernier mot de Michel Caza sur Fespa World Expo India 2005 Connaissant l’Inde depuis fort longtemps, je voudrais être très clair : c’est une véritable gageure pour des Européens que d’organiser une exposition dans un pays qui est – socialement, politiquement, psychologiquement et mentalement – si différent de nous ! Et ce particulièrement dans un pays où quand on vous dit : « OK, OK pas de problème », cela ne veut pas forcément dire « oui » !. Cette malheureuse tendance basée sur une gentillesse fondamentale (dur de dire non !), couplée avec les éternels marchandages douaniers pour tout et rien, a ajouté incontestablement un certain piquant aux problèmes du traitement des affaires par l’équipe de la FESPA. Mais, malgré les problèmes rencontrés au gré de notre route, l’exposition a été un grand succès… et un grand apprentissage, ce qui rendra les choses infiniment plus facile la prochaine fois. En ce qui concerne l’exposition proprement dite, elle a été organisée un peu comme la FESPA 2005 à Munich, avec une séparation par hall entre sérigraphie et numérique mais avec pour différence le fait que le hall numérique était ici de loin le plus petit. La qualité de l’exposition était dans son ensemble très élevée, avec des stands bien dessinés et pleins de couleurs pouvant rivaliser avec ceux des expositions européennes et américaines. Et tous les grands acteurs étaient là en personne ou représentés par leurs agents locaux. Autotype, Saati, M&R, MHM, Kiwo, Sefar, Fimor ches San Sprintech avec DCC et DFE représentant les Encres Dubuit. Tous ont fait sentir leur présence, même Newman Roller Frames. Tous ces fabricants savent que l’Inde avec ses 130,000 sérigraphes (au moins !) représente leur plus important nouveau marché. Le stand le plus visité et le plus populaire fut peut-être celui du fabricant indien de machines numéro un, 50 FESPA WORLD DECEMBER/05

Grafica Flextronica, dont le propriétaire Bhargav Mistry est aussi le Vice-President de la SPAI et l’un des initiateurs de l’exposition. Pour de nombreux visiteurs, c’était une première : l’occasion de voir ce que les fabricants européens et américains offrent en matière de perfection technique et on ne pouvait pas faire grand chose contre la sensation de voir – image classique – des enfants émerveillés ne sachant pas où tourner leurs yeux dans une boutique de confiserie ! Evidemment, bien des équipements exposés étaient pour eux hors de prix. Mais, pour d’autres visiteurs, acheteurs et dirigeants représentant les entreprises de grande et moyenne dimension dont nombreuses sont celles qui sont déjà accréditée ISO 9002 et exportent aussi bien en Europe qu’aux USA, il en allait tout autrement. Ces entreprises désirent acheter les technologies les plus récentes de façon à pouvoir fournir des produits de qualité équivalente à ceux de leurs concurrents aussi bien de l’Ouest que du Japon, de Corée et de Chine avec l’avantage d’un coût de travail plus bas. Il faut se rappeler que les salaires ne dépassent guère les 100 Euros mensuels ! C’est la raison pour laquelle les sérigraphes indiens sont prêts à acheter à des prix plus élevés des équipements, des matériels et des produits chez des fabricants à l’Ouest – cela leur permet de satisfaire les besoins les plus sévères de leurs clients en matière de santé et sécurité, ceux qui sont demandés en Europe et aux USA. Contrairement à la Chine où les technologies sérigraphiques et numériques restent relativement séparées, cette exposition montrait une plus grande intégration, encore que sérigraphes et imprimeurs numériques se regardent toujours un peu froidement en se demandant encore si l’impression numérique est une menace ou une opportunité. Ils

apprendront, avec le temps ! Pas mal de stands dédiés à la PLV et à la signalétique, deux domaines qui vont « exploser » en Inde au fur et à mesure que la philosophie consumériste (hélas) va se développer. Les conférences qui ont accompagné l’exposition ont été un grand succès si l’on pense que plus de 50 auditeurs ont payé pour assister à deux jours pleins de conférences sur une multitude de sujets sérigraphiques et autres. En marge de l’Exposition, le Conseil d’administration de la FESPA – très représenté ici – a profité de l’occasion pour rencontrer nos hôtes et coorganisateurs Indiens. Après les traditionnels échanges de cadeaux, suivi d’un bon dîner, nous avons eu la surprise (totale) - et le plaisir – de nous trouver mêlés au spectacle extraordinaire d’un mariage indien typique ! Un autre agréable devoir fut de rencontrer les nouveaux membres de la FESPA, l’Association Thaïlandaise, une rencontre qui a tourné autour de la possibilité d’organiser une autre exposition FESPA en Asie, cette foi !s à Bangkok en 2008. Encore un échange de cadeaux, mais, pour être honnête, je dois quand même dire que le superbe « portemanteau aux oiseaux » offert par le Président Chayaboon à Hellmuth Frey avait quand même plus de gueule que nos classiques Awards et Diplômes Fespa ! Ce fut une période très, très occupée, et fructueuse… les préparatifs pour l’exposition prochaine de 2007 peuvent commencer sous de bons auspices. Je suis très impatient de voir l’évolution du marché – j’attend énormément de l’Inde ! Have you got something you want to say about any of the articles that appear in Fespa World? If so address your comments to Val Hirst at val.hirst@fespa.co.uk

Le dernier coup d’?il d’un exposant

Les tous derniers mots d’un exposant, Anil Brahmbhat d’Autoscreen : Le Show qui a eu lieu au Pragati Maidan, le Centre des Expositions International bien placé et organisé qui comprend 14 halls avec des possibilités de conférences et de loisirs – restaurants, théâtres – a attiré plus de 10,000 visiteurs malgré la froidure de décembre (très relative, mais c’est un Indien qui écrit ! N. de la Trad.) . Heureusement, les journées furent ensoleillées mais je crois que plus de visiteurs encore seraient venus si l’exposition s’était tenue dans les mois plus hospitaliers d’octobre ou de février. Les exposants ont été un mélange d’entreprises internationales et indiennes avec aussi quelques fabricants d’au-delà des mers représentés par leurs agents locaux. Le public indien a été très intéressé de pouvoir voir et toucher quelques uns des équipements sophistiqués maintenant disponibles et les visiteurs ont tiré un grand profit des aides et conseils dispensés par les exposants. Ce fut intéressant pour eux de voir aussi l’apparition conjointe des techniques classiques de la sérigraphie et de l’impression numérique. Nous attendons maintenant de voir le prochain événement que la FESPA organisera dans deux ans.


FESPA WORLD Issue 42 - Français  

FESPA WORLD Issue 42 - Français

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you