Page 1

FESPAWORLD MAGAZINE N°41 – FRENCH TRANSLATION àáâäéèëêîóöô∅ùûÜç朩™®µ∂ ß P.3 La lettre de la Rédactrice en Chef A peine avions nous récupéré de l’excitation engendrée par FESPA 2005, que la saison des expositions automnales nous tombe dessus. Et bien que, très tristement hélas, nous ne puissions y incorporer une balade à la Nouvelle-Orléans, il y a plein d’expositions à visiter et où se régaler en Europe et dans le monde pratiquement en même temps que FESPA World India qui se tiendra à New-Delhi du 1er au 4 décembre. Vous pourrez en apprendre plus sur cette dernière exposition en allant page 24 à 26 où vous trouverez aussi une liste de toutes les entreprises qui vont y participer, alors que page 30-31, Mike Young, un expert dans nos métiers, nous offre un coup d’œil rapide sur le secteur sérigraphique indien. On parle aussi un peu, bien sûr, du nouveau Show numérique de la FESPA qui aura lieu en mai 2006 à la RAI d’Amsterdam. Vous trouverez plus de détails sur ce Show qui est destiné à attirer les acteurs du numérique opérant dans de vastes secteurs graphiques, certes, mais aussi industriels, page 28. Ce numéro ne saurait, bien sûr, être complet sans un passage en revue de FESPA 2005 et on trouvera à partir de la page 34 un rapport que je fais sur les changements majeurs dans le monde des fabricants d’équipements numériques – une véritable révolution s’il en est ! Michel Caza commente l’aspect « sérigraphique » et Marc Godden met en lumière aussi bien l’évident que l’inattendu ! Et ses vues, dont je suis certaine qu’elles sont partagées par bien des visiteurs – sont que quelques uns des nouveaux produits les plus innovants sont à rechercher sur les plus petits stands, chose certainement très vraie à la FESPA de cette année. Dans ce numéro, on trouve aussi la liste des vainqueurs du Concours FESPA 2005. « De l’Or pur » qui commence page 44 et met en valeur quelques uns des travaux les plus étonnants des imprimeurs sérigraphes et numériques. Pour moi, c’est une des parties les plus importantes de tout le magazine. Quel que soit notre positionnement sur nos marchés sérigraphiques et numériques, nous ne devons jamais sous-estimer l’importance du produit fini. Il est quand même ce qui justifie tout ce que nous faisons chaque jour et c’est une chose vitale pour nous que de nous en souvenir. Prenez-donc quelques instants pour savourer et apprécier les fruits de notre travail collectif ! Val Hirst e-mail : val.hirst@fespa.com

Sommaire : NOUVEAUX TOURS D’HORIZON 4

NOUVELLES DES FOURNISSEURS Les dernières nouvelles des fournisseurs

8

QUOI DE NEUF EN SERIGRAPHIE

10

QUOI DE NEUF EN IMPRESSION NUMERIQUE

14

NOUVELLES DES ASSOCIATIONS Les dernières nouvelles des associations


2 18

LE FORUM TECHNOLOGIQUE FESPA

22

CELEBRATION Du nouveau chez Durst

23

LE CALENDRIER

24

UNE LETTRE DE LA FESPA FESPA World Expo India

28

UNE AUTRE LETTRE DE LA FESPA FESPA Digital Printing Europe 2006

OPINIONS 30

IL ME SEMBLE QUE Idées et remarques, pourquoi ne pas ajouter votre voix au débat.

EVENEMENTS SPECIAUX 32

FOCALISATION SUR… La finition

34 FESPA 2005… PASSAGE EN REVUE Une grande histoire, Fespa 2005, la plus belle et la plus grande jamais…

44 LES AWARDS DE FESPA 2005 De l’Or pur – les lauréats Le meilleur de la sérigraphie et du numérique

54

EN VITRINE Notre revue des plus récentes

applications en sérigraphie et en numérique

56 LES CONTACTS FESPA ET FINALEMENT… 58 Michel Caza dit son plaisir… Une sélection de biographies des conférenciers invités

P.4-6

NOUVELLES DES FOURNISSEURS Nominations


3 Pic : Ralph Teunissen Pic : Image Arccure Arccure Technologies vient d’annoncer deux nouvelles nominations. Ralph Teunissen a récemment été nommé Président-directeur général. Le Hollandais Teunissen, sera responsable de l'accélération du développement stratégique d'Arccure dans le domaine de l’impression dans l’électronique. Il est rejoint par Holger Ulland, qui devient Directeur des Produits RFID. Ulland sera responsable de la stratégie produit d'Arccure et de son portefeuille de solutions pour la production de RFID. Pic : Mike Christie Le développement d’une base-client en Ecosse a entraîné la nomination d'un nouveau Directeur commercial de Secteur pour Harlands Labels. Mike Christie rejoint l'équipe d'Harland du secteur d'emballage FMGG. Il était récemment Directeur commercial du Secteur pour les décors en feuilles. Pic : Trevor Pratt, Directeur des Affaires et du Marketing de Sun Chem Screen SunChemical a nommé Trevor Pratt Directeur des Affaires et du Marketing pour sa Division Screen & Circuits. Basé en Grande-Bretagne, au Quartier général de Sun Chemical à Orpington, Pratt apporte sa considérable expérience dans le développement stratégique du marché et la croissance des ventes de la société. Dans ce poste nouvellement créé, il mettra au point des initiatives pour l'expansion géographique et développera une tactique de développement dans la spécialité des marchés industriels, y compris de l’automobile, des disques optiques, des téléphones portables et des cartes de crédit. NUR Europe S.A., a annoncé la désignation de Chameleon Graphics en tant que distributeur officiel en Grèce. Basé à Athènes, Chaméleon Graphics, qui fournit de l'équipement numérique, des matériels et un service d'installation, a été particulièrement formé pour soutenir et créer de la valeur ajoutée sur le marché de l'impression numérique. Wolfgang Maske a été nommé directeur des Ventes de GMG GmbH & Co. KG et sera responsable des ventes en Allemagne, Autriche et Suisse. Avant de rentrer chez GMG, Maske a occupé le poste de Directeur commercial chez Colorgate GmbH et a autrefois travaillé pour EFI, où il a fondé un réseau de vente au détail propre à la société.

Pic : Inkware300. Inkware, une société VUTEK, a nommé Stéphane Emery OEM des Ventes et Directeur du marketing. Emery sera responsable de l'augmentation de relations mondiales avec les clients OEM existants et nouveaux et des questions d'encre en plus. HP acquiert Scitex Vision Hewlett-Packard et Scitex Vision Ltd., la filiale majoritaire de Scitex, ont signé un accord définitif selon lequel HP acquerra les actifs de Vision Scitex pour 230 millions de $ au comptant. Cette acquisition renforcera le recentrage d'HP dans l'impression dans la catégorie industrielle du super grand format et aussi vers des compléments à son portefeuille de produits existants d'imprimantes en grand format et à ses presses numériques. HP profitera aussi des bénéfices associés à la technologie de marque déposée par Scitex Vison pour les têtes d'impression, ce qui lui fournira un réel avantage sur le marché. Dov Ofer, Président-directeur général de Scitex Vision déclare : « ce mouvement apportera des avantages substantiels pour nos clients, qui profiteront de l'accès à une gamme de produits plus large et à des services nouveaux tout en bénéficiant du même haut niveau d'attention auquel ils


4 sont habitués. En outre, notre technologie touchera un public plus large, chose que l’on peut percevoir dès maintenant. Enrique Lores, le Vice-président et Directeur général, de la Division Grand Format d’HP a remarqué : « cet achat accélérera la percée d’HP sur le marché de l’impression numérique et engendrera une croissance rapide. L’entrée dans le grand format est une des occasions de croissance les plus importantes dans ce secteur et nous sommes maintenant dans une excellente position pour en tirer profit ». La transaction est soumise à certaines conditions ultimes et attend d’être finalisée dans environ 90 jours, après lesquels la société Scitex Vision sera entièrement intégrée dans le groupe Imaging and Printing d’HP. Un nouveau propriétaire pour Autotype Autotype International est devenu une filiale de MacDermid Inc de Denver, Colorado, USA, une acquisition qui offrira à MacDermid un potentiel de vente autour de 0.75 milliard de dollar dans l'impression, l'électronique et la finition industrielle, commercialisées dans le monde entier. La société fournit déjà des blanchets pour l’offset, des plaques pour la flexo, des imprimantes à jet d'encre et des fournitures Colorspan. Peter Levinsohn, le Directeur d'Autotype a dit : « la philosophie du « on peut le faire » de MacDermid" est le reflet dans le miroir de celle d'Autotype et nous voyons les cultures et les approches des deux organisations comme étant très similaires. Je suis enchanté qu’Autotype ait trouvé un propriétaire stable sur le long terme et qui a parfaitement réussi. Il sera capable de nous aider à accélérer nos plans de croissance dans l'impression en sérigraphie et les industries électroniques grâce à son vaste réseau de points de vente et à ses contacts sur le marché. Notre équipe de gestion actuelle continuera de diriger Autotype à l’avenir avec les avantages supplémentaires fournis par une capitalisation consolidée et une société mère très impliquée ». EFI concrétise son achat de VUTEk EFII a maintenant achevé son acquisition de VUTEk Inc pour environ 281 million de dollars,. L'acquisition s’est entièrement faite au comptant au comptant. « Nous sommes enchantés d'annoncer la finalisation de l'acquisition de VUTEK et nous sommes excités par les occasions de croissance offertes sur le marché de l’impression numérique au jet d’encre en super grand format aussi bien que par les synergies avec les produits existants dans le portefeuille d'EFI », a dit le PDG d’EFI, Guy Gecht. « En plus de l'augmentation immédiate de potentiel liée à l'acquisition de VUTEk, comme nous entrons dans le dernier mois du trimestre, nous nous sentons confiant dans les perspectives de développement de nos affaires ». Xaar choisit Impika comme associé Xaar plc, le groupe de technologie d'impression à jet d'encre et IMPIKA SA d'Aubagne en France ont annoncé un accord commun pour la mise à disposition de services intégrés pour les têtes d’impression Xaar et d'autres produits. Conformément à l'accord, les deux partenaires coopéreront pour fournir des solutions clés en main complètes pour des clients souhaitant employer la technologie Xaar dans leurs processus de production. IMPIKA a développé l'utilisation de l'impression au jet d'encre pour le plastique et les cartes à puce, l'emballage et l'étiquetage, l'impression sur CD, aussi bien que pour le verre et le métal. Ils mettent aussi au point des solutions basées sur leur matériel de technologie « jetting » pour la microélectronique et les applications biomédicales.


5 Nouvelles offres d'association de Marketing pour Artistri de Dupont DuPont Ink Jet a désigné ErgoSoft AG d'Altnau, Suisse, comme associé dans le marketing de son système d’impression numérique Artistri pour le textile. Les associés de marketing de DuPont Artistri sont un groupe majeur, leaders dans l'industrie, l'équipement textile et également des fournisseurs de logiciel qui complètent les offres du portefeuille Artistri de produits pour l'impression textile numérique, ce qui permet à DuPont de créer verticalement des solutions d’impression pour ses clients, de la préparation de tissu à l'impression intégrée et au posttraitement. ErgoSoft, qui a été impliqué dans le développement de logiciels depuis 1980, apportera son savoir-faire professionnel TexPrint pour les logiciels en soutien aux acheteurs d’Artistri. Agfa va vendre les produits Esko-Graphics Desk-Pack Agfa et Esko-Graphics ont signé un accord mondial de revente qui permet à Agfa de vendre le DeskPack d’Esko-Graphics et le logiciel de pré presse de Platon sur le marché de l'emballage, un accord qui permettra à Agfa d'ajouter des applications de création de fichier à son portefeuille prépresse pour les imprimantes d'emballage. La populaire gamme DeskPack d'Esko-Graphics des modules d'extension pour Illustrator et Photoshop d'Adobe et le système Platon de répétition permettront à Agfa d’offrir plus de solutions complètes pour le flux de travail - de la création directe du fichier à la production. Norme de Gestion Environnementale Clef On a attribué à l'usine industrielle de Xaar, XaarJet AB, basé à Stockholm, Suède, l’accréditation à la norme de Gestion Environnementale ISO 14001/2004. Greg Lockett, le Directeur de Fabrication de XaarJet d'AB, a fait les remarques suivantes : « nous avons pris conscience qu’avec les développements de la technologie au jet d'encre, il était important de prendre aussi une avance dans la gestion environnementale de notre usine. Ainsi, nous avons investi le temps et les ressources nécessaires pour être sûr que XaarJet ait un système de gestion environnemental précis, à l’aune duquel les activités de la société puissent être mesurées ». Clondalkin achète Harlands Pic : John Fitzgerald et Ian Wright.jpg La Division des Emballages Spéciaux de Clondalkin a acquis Harlands Labels pour se préparer à une stratégie de développement grandeur nature en Pologne et en Europe de l'Est. Des sociétés liées à Harlands dans le groupe, comme Ditone Labels et Boxes Prestige dans la Division des Emballage Spéciaux, garderont un certain niveau d'autonomie, en accord avec sa marque forte. John Fitzgerald, le PDG de la Division des Emballages Spéciaux de Clondalkin explique; « la marque Harlands, qui est devenue synonyme de qualité, de service et d’innovation restera et deviendra la pierre angulaire du développement de notre division. La décision de faire cette acquisition était difficile à prendre et s’est faite sous l'influence de la réputation d'Harland et de son plan stratégique de se déplacer vers la Pologne. Le développement de la marque va maintenant s’accélérer en Europe de l'Est et l'entreprise va construire une nouvelle usine à côté de notre usine déjà installée de Boxes Prestige ». Titre : le PDG de Clondalkin, John Fitzgerald avec Ian Wright, le Directeur général d'Harland Sericol : une renaissance Pics : Ouverture de l’usine de numérique Carhart, Komori, Sata.


6 Ed Carhart Un événement pour fêter l’entrée de Sericol dans la famille Fujifilm a récemment eu lieu à la base de la société à Broadstairs après l'acquisition de Sericol par Fujifilm au début de cette année. L'occasion a vu le personnel, les cadres supérieurs, des dignitaires et des invités célébrer les remarquables réalisations de Sericol pendant les 55 dernières années tout en en apprenant plus sur les buts du nouveau Groupe Fujifilm Sericol. Sericol, qui emploie 1,250 personnes dans le monde entier, a été fondé en 1951 par l'invité d'honneur, Alex de Gelsey, qui est venu en Grande-Bretagne de son pays d’origine la Hongrie en 1946 et a commencé sa carrière comme chimiste de recherche dans les laboratoires du RoyauneUni de Kodak. Depuis lors Sericol a eu plusieurs propriétaires, le plus récent étant Saratoga Partners, une société de capitalisation privée basée à New- York. Tout en dirigeant ces fêtes de célébration, Shigetaka Komori, President et CEO de Fuji Photo Film Co Ltd, a expliqué que la raison de l'achat de Sericol était d'élargir l’implication de Fuji à ses secteurs traditionnels du commercial, de la publication et de l'impression de journaux vers la sérigraphie, l’industriel et le secteur de l’impression d’emballage. L'achat est perçu comme le développement le plus significatif dans la longue histoire de la société et celui qui marque un nouveau commencement. Le président de Fujifilm Sericol, Ed Carhart a expliqué : « avec Fujifilm nous avons une société mère qui nous aidera à développer notre croissance à long terme et notre succès commercial. Nous croyons que ce « nouveau commencement » ne ressemble à rien autre dans le passé». ISIMAT célèbre son 50ème anniversaire Pic : le Maire et son collage ISIMAT a récemment célébré deux événements marquants très significatifs dans l'histoire de la société : la célébration de son 50ème anniversaire qui a coïncidé avec le 10ème anniversaire de l'arrivée de son Directeur général, Peter Detzner. L'occasion a été marquée par une journée portes ouvertes suivie par les invités d'honneur du commerce, de l'industrie et de la politique, des fournisseurs, des clients et les employés de la société et leurs familles. Quand Peter Detzner, a repris ISIMAT en 1995, il y avait seulement neuf employés et la société était dans un marasme total. Il en a cependant fait depuis un fabricant principal de machines d'impression de haute technologie. Aujourd'hui ISIMAT emploie un total de 45 personnes et à mis au point un programme d'apprentissage remarquable. Le point culminant de la journée portes ouvertes était la présentation d'une nouvelle machine de sérigraphie pour la décoration de produits en verre cylindrique, ovale et carré avec des émaux céramiques, chose qui s’est avérée très attractive. Caption : le maire d'Ellwangen présente un collage à Peter Detzner, illustrant l'histoire d’ISIMAT en partant d’originaux des archives de la ville

P.8 QUOI DE NEUF EN SERIGRAPHIE MACtac Lance son 5ème Concours Mondial Pics : Logo Mactac.jpg, COVER.jpg, Fish.jpg, logo 2006 AWARD.jpg


7 Après le succès considérable des trois premières « MACtac Awards Compétitions » et la réponse fantastique au quatrième événement qui a ouvert le Concours au monde entier, MACtac a annoncé le lancement de « MACtac Worldwide Award 2006 ». Max Linder, Directeur du Marketing et de la Communication pour l'Europe de MACtac explique : « nos produits auto-adhésifs sont employés pour un grand nombre de projets impressionnants et prestigieux chaque année à travers le monde. Le Concours les récompense tout en mettant en lumière les compétences des sociétés qui emploient nos produits avec le plus de créativité. Une fois encore, le concours recevra des projets de trois vastes zones : l'Europe, les Amériques et. Moyen-Orient, Afrique, Asie et Océanie. Cette fois des mentions spéciales récompenseront les projets à petite échelle et à faibles budgets, un mouvement qui doit encourager même les plus petites entreprises à participer au concours. Les envois attendus émanent de designers, des applicateurs, des imprimeurs en sérigraphie et numérique, des fabricants de signalétiques, des agences publicitaires et des studios de conception aussi bien que des responsables des achats de signalétique et de graphisme. Les vainqueurs seront choisis par trois jurys différents selon la région, de façon à offrir selon Max Linder une source unique d'inspiration pour tous les utilisateurs de produits auto-adhésifs. Il continue : « les envois vainqueurs seront présentés à la presse professionnelle mondiale. Ils seront aussi sur notre Site Internet et feront partie d’un ouvrage commémoratif de valeur qui sera distribué à des milliers d’agences publicitaires, à des designers et à des utilisateurs de produits finis qui utilisent ou créent des projets visuels. Aujourd’hui plus que jamais, le MACtac Worldwide Awards stimule des échanges créatifs non seulement entre pays, mais aussi entre les continents ». La date limite pour les envois est le 31 janvier 2006 et les gagnants seront Informés vers la fin du premier trimestre de 2006. Pour plus d'informations : www.mactac-europe.comHigher Les températures de séchage diminuent la tension des écran Des recherches récentes de la Screen Printing Technical Foundation montrent que la perte de tension qui arrive avec des températures de séchage élevées est permanente, et que des réactions assez mystérieuses suivent le dépouillement, la récupération et le dégraissage des écrans. En 2002, la Screen Printing Technical Foundation a annoncé que le séchage à des températures élevée cause une diminution de la tension des écrans. Les expériences de 2005 ont confirmé ces données de SPTF 2002 en ce qui concerne le dommage à la tension, avec deux jeux complémentaires d'écrans et a étendu les tests pour inclure l’impression Chaque écran a été tiré à 250 impressions. « Notre but était de suivre à la trace les écrans plus loin dans le processus pour voir si la stabilisation arrivait de manière différente en fonction de la température », a dit Dawn Hohl, le Directeur Technique de la SPTF, en notant trois conclusions : * Des températures de séchage plus élevées engendrent une perte de tension permanente. * On a de nouveau vu des modifications de tension mystérieuses sur des mesures prises sur les écrans humides. L'expansion hygroscopique des fils de polyester peut expliquer ces changements. * La tension d'écran est restée pratiquement inchangée avant, pendant et après Impression sur tous les tissus. « Les recommandations basées sur cette étude sont qu’il faut maintenir la température de séchage des écrans à des températures standards, dans la norme, pour assurer à l’écran de garder une bonne cohérence de tension », a dit Hohl. Pour plus d’informations : www.SGIA.org


8 Sun Chemical fait des encres pour MetalfFX Sun Chemical a signé pour devenir le fabricant officiel d'encre pour MetalFX, ce qui signifie que les encres métalliques de couleur sont maintenant disponibles chez le plus important fabricant mondial d’encres John Adkin, le Directeur des Produits européens pour Sheetfed et les encres UV, dit : « en tant que fournisseur de produits de grande valeur touchant à la couleur et aux services dans le monde, nous devons rester à la pointe des dernières découvertes dans la technologie. Sun Chemical a été intéressé par le développement de MetalFX depuis quelque temps maintenant et son intérêt pour ce marché est maintenant suffisant pour nous permettre de devenir un fournisseur d'encre officiel de MetalFX ». Le premier point de distribution de Sun Chemical en Grande-Bretagne pour des encres de MetalFX est l’usine britannique de l’entreprise à Sud Normanton, Derbyshire, qui peut offrir maintenant, selon la procédure officielle, des encres métalliques qui soient compatibles avec le système de MetalFX. Adkin continue « nous sommes très excités à l’idée offrir ce nouveau procédé à nos clients parce que nous pensons qu’il va leur ouvrir de nouveaux marchés et les amener à des impressions de haute qualité ! Nous envisageons maintenant de développer la collaboration entre MetalFX et Sun Chemical dans les mois qui viennent. " P.10-12 QUOI DE NEUF EN NUMERIQUE Nouvelle spécialité pour la Jeti Pic : camera.tiff cameraboard.tiff Gandinnovations fait la promotion d’un nouveau produit spécial pour les Jeti 3312, 3318 et 5000 aux expositions de cet Automne. La Haute Définition (HD) de la Caméra Back-lit révolutionne la technologie d'impression, en utilisant une caméra électroniquement améliorée et un système de capture vidéo pour obtenir une adéquation parfaite à l’avant comme à l’arrière. Le logiciel enregistre automatiquement des croix de repérage, pour que, quand le support change complètement, la caméra – reliée aux têtes d'impression – suive à la trace les changements de côté de l'image en se repérant sur ces croix-cibles, assurant ainsi l'alignement le plus précis et la compatibilité des profils de couleur disponibles. Pour plus d’information : www.gandinnovations.com BASF, des encres qui ne sont qu’à un clic de souris ! Pics : 1607_justinx_03d.jpg Les encres-teintures de sublimation de BASF, Justinx sont maintenant exclusivement en vente sur l'Internet, permettant ainsi aux utilisateurs de profiter de l'achat en ligne facile à gérer et bon marché. BASF a obtenu l’aide d'Ursa Chemie GmbH et de FedEx pour s’assurer que les encres soient fournies simplement, rapidement et avec une qualité constante. Ils peuvent être employés en combinaison avec une vaste gamme de systèmes numériques, y compris ceux de Mimaki JV4, Mutoh Viper et Roland Hifi Jet Pro II, aussi bien qu’avec des


9 variantes et des reconstructions de ces imprimantes. Quels que soient la résolution, la vitesse ou le système d'alimentation d'encre et sur pratiquement toutes les surfaces polyester et polyamide. On peut commander des encres sur le net, simplement en allant sur www.justinx.basf.com. et on peut payer par carte de crédit. Encad enregistre sa millième installation d’une NovaJet Pics : 5956_hr.jpg Le groupe de Communications Graphique de Kodak (GCG) a annoncé qu'Encad a maintenant installé 1000 unités de sa fameuse NovaJet 1000i en Europe, Afrique et la Région du MoyenOrient (EAMER) pour l’impression en grand format. Cet événement marquant vient seulement un peu plus d'une année après le lancement de l'imprimante dans la région et suit l'annonce récente par la société de chiffres des ventes en fin d'année qui ont dépassé de 20% ses espérances Le destinataire de 1000ème NovaJet 1000i est une maison de repro basée à Dubaï et le bureau de service, Mediatech, qui maintient un marché de haute qualité via des agences publicitaires représentant des clients internationaux comme L'Oréal, Lancôme, Ralph Lauren et les Lignes aériennes des Emirats pour n’en nommer que quelques-uns. La stabilité des couleurs a une énorme importance pour le Directeur général de Mediatech Tony Tadros, qui utilise la NovaJet 1000i avec des supports de Kodak. Il dit : « nous avons été enchantés des performances de l'imprimante dès son installation. Étant donné le niveau supérieur de stabilité de couleur qu’elle offre, elle convient parfaitement à la production de nombreuses applications rétro-éclairées que nous créons pour l'utilisation dans des aéroports et les centres commerciaux des Emirats Arabes Unis et dans la région du Golfe ». Il continue : « le haut degré d'humidité et de chaleur dans notre région peut avoir un effet nuisible sur les performances des encres dans la mesure où les changements de couleur deviennent un énorme problème, quand les UV solaires apportent aussi leurs propres problèmes. La NovaJet nous fournit cependant un niveau cohérent pour ces couleurs vives qui sont si importantes pour nos clients ». Pour toutes informations supplémentaires : www.encad.com. Epson Lance sa nouvelle génération d’imprimantes Pics : Style Pro 4800.jpg Epson lance une nouvelle gamme d'imprimantes grand format, qui utilisent son dernier Ultrachrome à 8 couleurs K3 inkset. La nouvelle gamme comprend les grandes Stylus Pro l4800 de 43 cm, , la Stylus Pro 78600 de 60 cm et la Stylus Pro 9800 de 110 cm, toutes offrant un certain nombre d'options spécialement adaptées pour satisfaire les demandes des professionnels dans les secteurs de la photographie et de l’édition d’art. L'encre Ultrachrome Epson K3 est une formulation particulièrement conçue en incorporant un nouveau pigment à une couche de résine qui produit une large gamme de teintesr pour une excellente reproduction de couleurs saturées et une simulation précise des standards dans l’épreuvage.. En outre, elle fournit des copies qui apparaissent comme bonnes sous n'importe quel éclairage et elle offre une finition « professionnelle ». Il y a trois nuances de noir : encres (K) : noir photo ou noir mat, noir fortement éclairé et noir légèrement éclairé. Les encres couleur sont, le cyan, le magenta, le jaune, le cyan clair et le magenta clair, une combinaison qui fournit des gradations plus neutres en couleurs et des copies noires et blanches, aboutissant à une reproduction vivante de tons chair. Il donne aussi une très bonne échelle des gris et une reproduction tonale plus lisse et continue pour l'impression en noir et blanc de haute qualité.


10 Une nouvelle technologie améliorée du « driver » offre des modes d'ajustement des couleurs de l’imprimante, rend facile l’impression dans n'importe quel mode correspondant à un espace d’entrée couleur numérique, par exemple, sRGB ou l'Adobe RGB. Pour plus d'informations : www.epson.com Esko-graphics fête l'installation de sa 1000ème table Kongsberg Pic : EG_SCA-Kongsberg1000_HR.jpg Esko-graphics a fabriqué et installé sa 1000 ème table d’épreuvage Kongsberg XL dans le monde à l'usine d’emballage de Ferrara pour SCA Italia. Pure coïncidence, la première Kongsberg a été aussi installée à SCA il y a environ 15 ans et elle marche toujours très bien ! Les tables de Kongsberg XL font partie de la famille des produits Kongsberg, qui ont maintenant été installés dans plus de 75 pays du globe. Reconnues pour leur fiabilité et leur longévité, les tables Kongsberg ont subi des remises à jour continuelles en vue de nouvelles améliorations et l’ajout de particularités. Le dernier développement à succès est la série I-XL qui a été lancée à FESPA 2005 et intègre l'Ingénierie Graphique Mikkelsen (MGE) le système de vision d'i-coupe et le workflow d'i-script pour un parfait repérage de l’impression jusqu’à la coupe. Ces solutions complètent l'impression d’emballages, de signalétique et de matériels pour PLV avec une unique solution de façonnage qui offre à la fois haute productivité et haute précision pour une gamme plus vaste de supports souples et rigides. SCA Packaging Italie est une division du Groupe suédois SCA, une multinationale, qui se spécialise dans la fabrication de produits de papiers graphiques, hygiéniques et d'emballage. La chaîne de production offre un grand choix d'emballages de haute qualité allant des boîtes américaines classiques à de solides conteneurs en carton. En commentant l'installation qui a été réalisée par B+B International, le distributeur italien exclusif de Kongsberg, Gianfranco Pierotti, le Directeur de l’usine de Ferrara, dit : « nos capacités de production d'emballage nous permettent de produire des emballages personnalisés pour toutes les variétés et les formes de machines et pour des displays imprimés, ce qui explique pourquoi la qualité de coupe de la table de Kongsberg est très importante pour cette sorte d'emballage, en particulier pour les petites quantités ». Pour plus d’informations : www.esko-graphics.com La ProfileMaker 5 réduit les temps de production et les coûts GretagMacbeth, a élargi sa famille des ProfileMaker 5 avec l’ajout de la ProfileMaker 5 Emballage, une nouvelle solution de gestion de couleur pour l'impression polychrome allant jusqu’à dix couleurs spot, avec ou sans CMJN. Ce nouveau logiciel, qui est disponible immédiatement, répond aux demandes croissantes des professionnels de l’emballage imprimé avec x-couleurs, qui exige une reproduction précise et prévisible des couleurs dans une séquence de travail polychrome Basé sur le module d'extension spécial de séparation des couleurs et les technologie Generic Output Profiler de Gretag, il rapporte des résultats exceptionnels dans une fraction du temps précédemment exigé avec un retour investissement important. Précédemment, la gestion des couleurs dans une impression polychrome implique la création de nouveaux profils pour chaque nouvelle combinaison de couleurs imprimées, alors que - avec la technologie installée dans la ProfileMaker 5 Emballage de GretagMacbeth - les utilisateurs peuvent maintenant générer automatiquement un nouveau profil quand une ou plusieurs couleurs spot changent, sans la nécessité de recréer des chartes-test, des plaques ou des cylindres. Un nouvel outil sur le site web GretagMacbeth, aide les utilisateurs à déterminer les économies substantielles qu'ils peuvent en espérer en calculant leur propre retour sur investissement.


11 Pour plus d’informations : www.gretagmacbeth.com.

Imprint’s Spyder va ouvrir de nouveaux marchés Pic : 6014_hr.jpg L'imprimeur britannique Imprint, qui utilise deux imprimantes à jet d'encre Inca Eagle Inca d'Aigle dans son usine de Newcastle, a reçu l’une des premières machines Inca Spyder 320 au monde. La société, qui fournit du matériel de PLV pour des groupes de détail et horticoles importants partout dans le Royaume-Uni, annonce que la Spyder 320 lui permettra d’accéder à de nouveaux marchés cibles. « Nous avons pris livraison de notre première imprimante Inca Eagle en 2001, la deuxième machine est arrivée un an plus tard et elles ont changé les perspectives de l’entreprise qui était précédemment une entreprise de sérigraphie et d’offset, » dit le directeur du développement David Bullivant. « Ces deux imprimantes qui ont une remarquable capacité de production 24 heures sur 24 quand on leur en donne la possibilité, représentent maintenant 75 pour cent de notre CA, et quand nous avons vu les démonstrations de la nouvelle Spyder 320 nous avons pu immédiatement en apprécier le potentiel ce qui nous a permis d’entrer dans de nouveaux marchés. L'imprimerie utilise ses Eagle pour de petits tirages, jusqu'à 300 exemplaires, mais a l'intention d'utiliser la Spyder 320 pour imprimer de plus petites séries vouées à des utilisations à haute valeur ajoutée. Bullivant continue : « bien que nous l'ayons depuis seulement quelques semaines, nous l’avons déjà mise à l’œuvre sur une gamme énorme de supports avec des résultats fantastiques et nous envisageons de l'utiliser pour imprimer des panneaux d'exposition, un des marchés que nous envisageons de développer. » Pour plus d'informations : www.screen.co.jp ColorGATE augmente l'efficacité de la production en impression numérique ColorGATE, offre une mise à jour gratuite pour tous les produits de sa Version 4 par téléchargement sur son site Web, y compris celui de ses solutions actuelles de logiciels, Productionserver4, Photogate4 et Proofgate4. La nouvelle sortie de la version 4.05, Build 195, se recentre sur la vitesse à l’écran, une technologie de RIP puissante pour une productivité accrue dans des environnements voués à la production de jet d'encre en grand format. Le produit vedette de ColorGATE, Productionserver4, offre un remarquable traitement des trames, nettement plus rapide et combiné avec des vitesses de production d'image utilisant le tramage ColorGATE Speed Screen ce qui va de pair avec une meilleure qualité d’impression. Si l’on compare à des sorties d’imprimante utilisant le tramage ColorGATE Crispy, ColorGATE Speed Screen offre une vitesse RIP saisissante, aboutissant à une production plus efficace et à des économies en temps de fabrication. Les mises à jour respectives de la Version 4.05, Build 195 pour Productionserver4, Photogate4 et Proofgate4, sont disponibles pour téléchargement par les clients en établissant la connexion client www.colorgate.com/colorgate.rip/en/download/updatezentrale/updates/.


12 TETENAL reçoit le « Statut d'encre approuvée » en un temps record TETENAL and Co. KG avec sa technologique avancée dans le domaine des encres pour jet d'encre UV a reçu le « statut d'encre approuvée » par Spectra, pour son nouveau T-Jet UV-White en un temps record. La nouvelle encre blanche T-Jet du TETENAL'S UV-White est une formulation d'encre blanche opaque imprimable au jet d’encre adaptée à l'utilisation avec des têtes Spectra. L'encre blanche est importante, notamment dans l'impression d’emballages et dans les marchés graphiques en PLV, où des supports comme des feuilles de métal, des films transparents et des supports colorés sombres sont très utilisés. Ces supports ou bien n'ont pas l'opacité nécessaire ou sont trop sombres pour réaliser la qualité d'image appropriée en employant les encres semitransparentes utilisées en quadrichromie. En imprimant une sous-couche blanche, on crée une surface d'impression apte à donner une forte réflectivité. La gamme des produits de TETENAL s'étend dans le secteur d'encres UV (la marque T-Jet UV) comprend huit formulations de couleur et son nouveau blanc T-Jet UV-White. La société produit aussi des encres aqueuses sous le nom de T-Jet W et diverses encres spéciales pour une grande variété d’applications industrielles sous la marque T-Jet F. Pour plus d'informations : www.tetenal.com Intelicoat lance de nouveaux supports Pic : VISCOM.jpg InteliCoat Technologies, a lancé une série de nouveaux produits de marque Magic. Elle sera intégralement présentée à l'exposition Viscom de Dusseldorf cet automne. Magic GFPOLY, est un support pour bannière en polypropylène brillant de 250 micron qui a été formulé pour travailler avec la dernière génération d'imprimantes jet d'encre à solvant fabriquées par Raster Arizona, Mimaki, Mutoh, Roland, Seiko, Vutek et Nur. C’est un polypropylène brillant, couché avec une couche spéciale qui offre un haut degré de blancheur et de prise de couleurs, ainsi qu'une surface extrêmement lisse pour la haute résolution photographique, ce qui en fait le 1er polypropylène brillant de haute qualité parmi les médias pour jet d'encre à solvant. Il peut être employé pour produire des bannières. de haute qualité pour la PLV, des displays roulables et des graphismes pour expositions. Magic DMPSV-G est un produit adhésif vinylique brillant, universel avec une couche adhésive sensible à la pression et un liner pour l'utilisation dans des imprimantes thermiques aqueuses en grand format, avec des teintures ou des encres UV. L'épaisseur est de 290 micron (130 micron sans release liner) et les applications possibles comprennent les images graphiques pour tableaux et des displays pour PLV. Le polypropylène POLY-PRO brillant est fabriqué avec une couche spéciale qui offre un haut degré de blancheur et une vaste gamme de couleur ; sa surface est extrêmement lisse pour une haute résolution photographique. Ce produit universel 190 de 190 microns peut être employé sur des imprimantes en grand format à base aqueuse avec des teintures ou des encres à pigment pour toutes les applications d'intérieur y compris les images promotionnelles de courte durée et la publicité pour les expositions et la PLV. Pour plus d'informations : www.magicinkjet.com. Des « Expositions itinérantes» autrichiennes Pic : Kodak 1200i_B.jpg Encad va organiser une série d’expositions itinérantes en Autriche en septembre et octobre. Organisés en commun avec son revendeur autrichien, Kalle Repro Média, Encad va utiliser ces


13 événements pour montrer une imprimante en grand format, la Kodak 1200i récemment lancée, aussi bien qu'une vaste gamme de médias grand format Kodak pour jet d'encre. Les dates et des lieux pour les événements d'Octobre sont les suivant : 10.10 Linz 13.10 Dornbirn 11.10 Salzbourg 12.10 Hall Pour plus d’ informations sur Encad mettez-vous en contact avec Andres Gruber à Encad à +49 89 660390 50 ou agruber@encad.com

P.14-16 NOUVELLES DES ASSOCIATIONS Encore plus de services pour les membres de la FESPA Pic : 6006_hr.jpg Dans le but d’élargir ses « Services aux Associations membres », la FESPA a nommé Chris Smith Directeur des « Nouveaux Projets et Services aux Membres ». Installé au bureau de la Fespa à Reigate, Smith, qui en réfèrera au Secrétaire général, Nigel Steffens, sera responsable de la coordination, du planning et de la gestion des nouveaux projets et des services aux 27 Associations Nationales membres de la FESPA. Smith rejoint la FESPA en venant de l'Association Numérique et Sérigraphie de Grande-Bretagne (DSPA), dont il a été le Secrétaire Exécutif pendant les huit dernières années. Parmi ses responsabilités il y avait toutes les communications avec les membres en ce qui concerne le service aux membres, l'organisation du Conseil National, des Assemblées Générales ordinaires et la mise au point des budgets de l'Association. Avant la DSPA, Smith avait passé 30 ans à l'Union des services publics, l'Unisson (autrefois NALGO), puis plus récemment comme Chef du personnel, quand il était responsable du fonctionnement du service du personnel avec la responsabilité directe de neuf personnes. Nigel Steffens, le Secrétaire général de FESPA'S, commente : « étant une organisation à but non lucratif, nous nous devons d’utiliser nos revenus que nous à l’avantage et au service de nos membres, qui sont maintenant plus de 5000 dans le monde entier. Nous avons déjà mis en oeuvre des plans de réduction les dépenses dans nos expositions, comme le montrent les prix inférieurs annoncés pour FESPA World Expo India, FESPA et FESPA Digital Printing Europe en 2007. Cette nomination est l’étape suivante logique qui nous permettra d'identifier et mener le développement de nouveaux services. Nous sommes enchantés d'avoir recruté un dirigeant éprouvé du calibre de Chris et nous sommes certains que nos membres sentiront rapidement les effets positifs de son savoir-faire ». Chris Smith ajoute : « mon engagement avec le DSPA et avec d'autres Associations Nationales m'a donné une idée réelle des problèmes auxquels les associations doivent faire face donc j’attend avec beaucoup d’impatience de travailler étroitement avec les Associations Nationales de la FESPA et de les aider en développant les services existants et en en créant de nouveaux ». Caption : Chris Smith – le Directeur des Nouveaux Projets et des Services aux membres de la FESPA Nouvelle Initiative de l’Association Suédoise La SSTF, l'Association des Imprimeurs Sérigraphes Suédois, a lancé un nouveau projet « le Bureau des Cerveaux » qui aspire à clarifier la législation actuelle, les règlements, les obligations et à mieux travailler les questions pratiques dans un format facile à assimiler qui permettra aux


14 imprimeurs sérigraphes et numériques d'avoir accès à n'importe quelle information qui puisse les aider à diriger leurs affaires bien et efficacement. Chaque membre de l’Association recevra un classeur dans lequel ils peut rassembler les informations fournies par le Bureau des Cerveaux. Elles seront développées et mises à jour en temps réel et en continu. La première section couvrira le secteur important et complexe de la qualité et des questions environnementales sur lesquelles le travail commence dès maintenant et on estime à environ huit mois le délai nécessaire pour achever ce travail. La SSTF considère aussi la possibilité d’accréditer officiellement les sociétés qui décident d’y participer. Pour plus d'informations : www.screentryck.org Le Projet Suédois pour le Concours d’affiches Quand l'Association a lancé son projet de Concours d’affiches il y a cinq ans, bien peu ont réalisé la somme de travail que cela allait représenter mais, grâce à l’appui des membres et à la réponse des Ecoles de sérigraphie les résultats ont été formidables. Si bien que l'Association a décidé de continuer cette expérience aussi longtemps qu’elle suscitera un tel intérêt. Les affiches gagnantes sont choisies par Torbjörn Lenskog et Lars Liljendahl, deux des principaux sérigraphes Suédois, avec les représentants des entreprises de sérigraphie importantes, parmi littéralement des centaines d'envois. Chaque année, on donne aux étudiants en sérigraphie un thème différent, qui est choisi conjointement avec leurs enseignants. Parmi les thèmes précédents il y a eu « la Suède 2001 », « la Responsabilité dans la Création», « la Globalisation », « l'Année 2003 » et « l'Année 2004 », cette dernière exposition a été présentée en septembre l'année dernière et les œuvres gagnantes exposées à Stockholm en mars 2005 et à la FESPA 2005 à Munich. L'idée sous-jacente au projet est de fournir aux jeunes gens une chance d’exprimer leur manière de penser et leur sentiments sur le monde qui les entoure par des moyens de communication visuelle et graphique tout en promouvant aussi la sérigraphie en général. Pour plus d’informations www.screentryck.org

sur

le

Projet

d'Affiche

de

cette

année

allez sur :

Rendez-vous d’'automne en Slovaquie L'Association de Sérigraphie Slovaque a annoncé qu'elle organise un Séminaire de deux jours en octobre en collaboration avec l'Association Tchèque et le Comité des Projets de la FESPA. Les 7 et 8 octobre Sis dans lieu de Bratislava, le Séminaire comprendra des sessions couvrant tous les aspects de la sérigraphie et Bill Appleton a accepté d’en être un conférencier. Le premier jour, les sujets couverts seront : - le comportement des couleurs et l'impression haute fidélité, qui explore de nouvelles voies pour augmenter la gamme colorimétrique et améliorer la tonalité et la résolution. - La technologie des écrans en couche mince, qui étudie comment résoudre les problèmes dans l'impression en quadrichromie en employant des encres UV conventionnelles, - comment augmenter les bénéfices fabriquant des circuits imprimés de précision sont d’autres sujets du séminaire.. - Détermination de la meilleure séquence d’impression sérigraphique en quadrichromie. - Compréhension et traitement des problèmes de moirage en sérigraphie. Le deuxième jour, il y a une discussion en table ronde informelle pendant laquelle les délégués peuvent poser des questions sur les sujets du jour précédent. Pour plus d’informations aller sur ::www.sietotlacovyzvaz.sk


15 Un Atelier de travail sur les UV en sérigraphie et en numérique Suite à deux séminaires « pré-Fespa » extrêmement bien suivis organisés au début de cette année par Materia Grigia, avec l'appui de l'Association des Sérigraphes Grecs (HELSPA) et de la FESPA, la société de promotion d'événement et d’édition devait organiser un « atelier de travail » sur la sérigraphie et l'Impression numérique UV à Athènes du 14 au 16 octobre 2005, Cet atelier UV, dont Materia Grigia avait fait la promotion sur son stand à la FESPA de Munich a été reporté à une date ultérieure, probablement en Janvier 2006 à cause de quelques problèmes d’organisation liés au manque de temps et à l’épuisement des budgets 2005 des fournisseurs

NOUVELLES DE L’ESMA Un événement spécialisé dans la décoration du verre La décoration du verre et des produits en verre devient de plus en plus importante pour les fabricants de ce secteur aux fins d’ajouter de la valeur à leurs produits et – dans la mesurer où les technologies dans ces secteurs changent rapidement en ce moment, les fabricants réclament d’avoir une possibilité d’en discuter et de revoir l’ensemble des problèmes en profondeur. Pour faire face à ce problème, Glass Magazine s’est joint à quelques-uns des plus importants fournisseurs de ce marché d’outils pour la décoration, les équipements , les matériaux et les services pour créer un événement « conférence/exposition » consacré à ce domaine fort excitant. Glass Print en est le résultat, un séminaire spécialisé dans la décoration du verre avec les technologies et les techniques d’avant-garde dans ce domaine qui se tiendra le 26 octobre à l’Hôtel NH Moerfelden à Francfort en, Allemagne., un endroit facile à trouver en partant de l’aéroport international de Francfort, Les conférences seront centrées sur les tendances spécialisées et les nouveaux développements particuliers dans le secteur du verre plat et du verre creux. Une exposition mise sur pied par les membres de l’ESMA travaillant en liaison étroite avec les éditeurs de Glass Magazine pour mettre ce projet sur pied.ce projet très excitant. L’exposition ouvrira dès 8 heures et les visiteurs pourront y voir tous les détails sur les techniques de décoration du verre, technologies promues par15 fournisseurs différents. Andrew Bopp de l’entreprise américaine Society of Glass & Ceramic Decorators donnera une conférence-clef à 9 heures. Bopp, qui est une autorité reconnue dans la décoration du verre et sur les défis économiques, de production, et législatifs qui l’entourent parlera une heure avant que le séminaire se divise en deux groupes différents, l’un étudiant les nouveaux développements alors que l’autre étudiera les nouvelles technologies. Parmi les orateurs, le Dr Martin Baumann de Ferro Glass Systems, Christian Scheiwckert de Thieme, Raimundo Mediavilla de Saatiprint, Robin McMillan de Sun Chemical Screen, David Parker d’Autotype, Martin Hehl-Heinz de Marabu, Oliver Kammann de Werner Kammann et Harald Gavin d’Isimat. Les participants sont libres de basculer d’un groupe à l’autre de façon à pouvoir assister aux conférences qui les intéressent le plus. La journée comportera des poses pour les rafraîchissements et le déjeuner et à 15h30, il y aura une discussion ouverte en panel et après celle-ci, les participants pourront passe plus de temps dans l’exposition qui reste ouverte jusqu’à 19 heures. Le prix par participant à GlassPrint est de 225 Euros ce qui permet d’assister à la conférence-clef et à toutes les conférences techniques, la discussion ouverte et l’exposition, avec bien entendu les rafraîchissements et le déjeuner. Pour réserver votre place, contactez Sian McConnell chez Glass, tel : +44 1737 85 51 72 – e-mail : sianMcConnell@uk.dmgworldmedia.com ou allez sur : www.glassmediaonline. pour avoir plus de détails. Pour réserver, à l’Hôtel NH Moerfelden, allez sur : www.nh-hotels.com


16

P.18-20 LE FORUM FESPA DE LA TECHNOLOGIE Une Mission d'Information Comme une partie de sa mission est de fournir aux sérigraphes éducation et accès à l'information, le Forum FESPA de la Technologie a organisé une tournée de deux jour pour les sérigraphes hollandais et belges. Le voyage a été conçu pour leur fournir l'occasion de rencontrer certains des fournisseurs principaux du secteur et d’en apprendre plus sur les offres des tous derniers équipements et matériels. Organisé par Christian Duyckaerts et Isabelle Lebfebvre, respectivement Président et Secrétaire du Groupe de travail Sérigraphie et Numérique de la Febelgra/FESPA Belge et Marius Gort, secrétaire du ZSO (l’Organisation pour l'impression sérigraphique et la signalétique des Pays-Bas); le voyage d’information avait aussi l’entier soutien et l'appui de la FESPA. En conséquence, à la fin de juin, un groupe de 18 sérigraphes a commencé un long voyage d'Anvers vers l'Allemagne du Sud. Après un arrêt nocturne à Freiburg, le premier jour a commencé au Quartier général de Thieme, à Teningen nos hôtes pour cette première partie de cet événement. Le groupe a reçu un accueil chaleureux de Juergen Wischedel et de Frank Thieme de Thieme et de Michel Ryan du FESPA et tous trois ont encouragé les visiteurs à tirer plein parti et faire un bon usage de l'occasion de vraiment parvenir à connaître leurs pairs et les fournisseurs dans notre technologie. En effet, nombre de sérigraphes ont bien heureusement pris ce conseil à coeur et décidé de faire fi de la concurrence et des bagarres de la vie quotidienne des affaires, pour plutôt discuter de chaque aspect de la sérigraphie et trouver des solutions réalistes à des problèmes de production communs. Thieme Peter Geiger de Thieme a commencé les conférences par une discussion en profondeur sur la dernière ligne d'impression multi-couleurs de Thieme, la 5000 XL. Son auditoire a été étonné d’apprendre combien de lignes multi-couleurs sont déjà opérationnelles, Thieme en ayant vendu plus de 100, dont un quart est installé au ROYAUME-UNI. Il est rapidement devenu évident que le sujet qui préoccupe le plus les sérigraphes à l’heure actuelle est l’intégration du flux de production, chacun acceptant de dire que cela doit devenir un préalable absolu si des entreprises de sérigraphie veulent rester compétitives. Une nouvelle discussion a aussi révélé qu'il y a maintenant une demande croissante d'imprimantes de plus grand format et des machines comme la 5000 XL, qui est particulièrement conçue pour l’impression en sérigraphie en très grand format. Elle travaille sur des supports de 1600 x 3050 mm à 2020 x 3300 mm et contient beaucoup de particularités techniques nouvelles et améliorées, comme l'alimentation des feuilles et des systèmes de pinces, l'économie d'énergie, le montage des racles et le séchage UV. La 5000 XL, une quatre couleurs entièrement automatisée, imprime aussi sur des supports plus épais - 10mm au lieu de 6mm - et à une vitesse allant jusqu'à 3.000 m2/heure. En plus de sa taille et de sa vitesse, la machine offre aussi beaucoup d'innovations techniques en fonction du système de commande, l'unité porte racle et le système de pinces ont été adapté pour répondre aux exigences spécifiques de la sérigraphie en grand format. Après un tour de l’impressionnante usine de Thieme, le déjeuner a eu lieu près de la fameuse MPress en fonctionnement; si bien que l’assemblée était plutôt désireuse d’absorber chaque facette des équipements de la machine que le déjeuner a été en grande partie oublié ! La M-Press, qui combine la technologie à jet d'encre avancée d’AGFA avec l’habileté industrielle de Thieme pour la conception et la fabrication, est la première presse à jet d'encre à plat entièrement automatisée qui imprime rapidement et économiquement et chacun a voulu se faire une idée de la qualité et la vitesse de production.


17 Beaucoup d'éloges ont été faits sur le concept intégré entièrement automatique, aussi bien que sur les vitesses d'impression réalisées avec les têtes nouvellement développées, la plupart des personnes pensant que le M-Press allait créer de nouveaux standards dans le secteur de l'impression numérique industrielle. La navette à 64 têtes et le système perfectionné de pinces, qui placent et transportent automatiquement une large variété de supports rigides et flexibles, a reçu une mention spéciale et le groupe a aussi fait des remarques favorables sur la conception modulaire et la construction de la machine et le fait qu’elle est entièrement compatible avec la série Thieme 5000 XL La M-Press peut ainsi être configurée dans une ligne d'impression d'hybride entièrement automatique, ce qui facilite des options comme le blanc, la couleur spot et l'impression de vernis. Sans surprise, la vue de la M-Press a engendré quelques doutes sur l'avenir de la sérigraphie. Mais Frank Thieme a répondu point par point, en soutenant que sérigraphie et impression numérique sont complémentaires plutôt que compétitives et peuvent être employées ensemble à volonté pour fournir la combinaison parfaite de vitesse, la qualité et de coût pour chaque application. Il a résumé : « l'impression en sérigraphie et l'impression numérique offrent des possibilités et des avantages très spécifiques ». Et Peter Geiger a ajouté : « la raison en est la polyvalence de la sérigraphie qui offre beaucoup plus dans le secteur industriel que nous ne l’avons encore compris. Par exemple, dans l'impression de disques compacts, qui sont devenus une industrie portant sur des millions de dollars et qui a mené au développement de concepts de machines complètement nouveaux. Un autre exemple est l'impression directe de bouteilles de bière et les applications de parfum sur du papier et d'autres supports. Il est donc absolument essentiel de conserver un esprit ouvert et de reconnaître les nouvelles possibilités de l'impression en sérigraphie quand elles se présentent. Et puisque beaucoup d'applications industrielles exigent des standards d'impression élevés, nous voyons toujours beaucoup de potentiel pour sérigraphie dans ces secteurs ». Sericol Le Directeur des exportations de Sericol - UV Graphics, Kevin Rhodes, a donné la conférence suivante avec une vue d'ensemble très complète des techniques de sérigraphie et a provoqué beaucoup de questions de l'auditoire. Selon Rhodes, une préoccupation croissante de qualité et des réductions de coût a aidé à augmenter la somme d'automatisation et la standardisation dans des entreprises de sérigraphie et à son avis, une simplification efficace du processus de production est le problème-clé pour l'avenir. La quadrichromie représente maintenant un si haut pourcentage de production en sérigraphie, la qualité d'impression est constamment comparée avec d'autres processus d'impression, comme le numérique et l’offset en conséquence les attentes qualitatives sont plus élevées. Rhodes a suggéré que la bonne gestion des couleurs est la clef de la gestion des dépenses et de la constance de la production. Cependant, il a averti que les systèmes de gestion de couleur ne sont bons qu’en fonction des formulations de base employées, et c’est là qu’il prétend que Sericol offre un avantage tangible. Il a fait le point sur le fait que Sericol livre des formulations qui sont produites par des coloristes habiles plutôt qu’en accordant simplement foi aux prédictions d'un ordinateur. Il a continué à ajouter que bien que les encres soient maintenant conçues pour l'utilisation dans de nombreuses applications différentes, le taux d'adhérence dépend aussi de la réponse adaptée et correcte à toutes les exigences de la finition. Il a alors révélé que les matériels pour la PLV sont maintenant presque toujours produits en sérigraphie UV, une tendance qui a été générée principalement par les plus grand sérigraphes, qui ont déjà investi dans des lignes multi-couleurs, gagnant ainsi des parts de marché. Cependant, à la suite de cela, la plupart des sérigraphes se mettent maintenant graduellement à niveau et remplacent leurs presses originales. Il a remarqué qu'en raison du large choix de presses maintenant disponibles, choisir la bonne machine était une tâche de plus en plus difficile pour tous les sérigraphes. En termes plus simples, comment savoir si une presse est appropriée à leurs propres exigences ? Il a pris le cas de Sericol avec beaucoup de persuasion. Il a dit : « les affaires de Sericol sont basées sur des ventes aux sérigraphes, quand nous sommes entrés sur le marché


18 numérique, en distribuant les presses Inca, le besoin d'assurer que les exigences du sérigraphe soient correctement respectées est resté notre première priorité. Cela dépasse toujours notre désir de simplement vendre des machines - nous estimons trop notre métier fondamental à long terme pour le mettre en danger en vendant une machine qui ne soit pas directement pour un client et ses affaires ». Fimor Emmanuel Zuckermann de Fimor, un des principaux fabricants de racles, était le suivant à s’exprimer sur le podium. Tout d'abord il a stupéfié son auditoire en révélant et évaluant ce que représente le complexe processus de fabrication des racles. Par exemple, les racles de polyuréthane doivent résister et à la corrosion de certaines encres de sérigraphie et la friction avec le tissu de l’écran et les supports. En conséquence, elles sont immergées dans des encres UV pendant 24 heures et dans des encres à solvants pendant trois heures pour évaluer leur durée de résistance. Beaucoup d'imprimeurs sous-estiment l'importance de la racle, un manque de surveillance qui peut aboutir à une escalade des coûts allant bien au-delà du prix réel de la racle elle-même. Il a alors continué par quelques recommandations utiles qui aideront à assurer qu'une racle dure une bonne et longue période de temps : En général

• Les stocker à plat (pendant une longue période) / laisser reposer à plat avant l'utilisation • Les protéger de la lumière directe et des températures excessives • Poser les racles montées sur un système de soutien (pas sur la lame) • Ne pas tremper les lames dans des solvants • Nettoyer immédiatement après impression (même avec des encres UV!) • Les laisser reposer pendant plusieurs heures (idéalement 24 heures) avant et après affûtage • Faire tourner des lames régulièrement : employer plusieurs jeux de porte-racles par machine • n'appliquer jamais de pression excessive à l'impression ou l'affûtage Indépendamment de votre équipement ou de votre procédure : • Établir des paramètres de racle optimums en évaluant et en tenant compte des recommandations de vos fournisseurs • Établir une procédure de maintenance des racles écrite, y compris : • l'assurance qu'il y ait assez de porte-racle pour chaque machine • Choix de racle par type de travail d’impression • Définition du nombre de cycles avant le re-affûtage à long terme • Définition de la méthode d’affûtage • Définition de la méthode de nettoyage (incluant le choix des produits chimiques) • Contrôle du stockage, Contrôle des stocks et niveaux minimaux par racle et porte-racle • Promotion de la prise de conscience et formation des imprimeurs sur l'importance de la racle Zentner Plus tard dans l'après-midi, le groupe s’est dirigé vers le sud à l’usine de Zentner Systems , un fabricant important de systèmes de lavage d'écran automatiques et de machines de dégravage, où il a été accueilli par Bernd Wilhelmi et la famille Bochonow. En plus de la production d'appareils de nettoyage, Zentner fournissent aussi des systèmes liés comme la distillation sous vide d'agents de nettoyage, le traitement des eaux des égouts et la purification des rejets dans l’air. Traditionnellement, on a souvent négligé la sécurité des employés dans le secteur de la sérigraphie, malgré le fait que les imprimeurs sont constamment en contact avec une variété de produits chimiques nuisibles quand ils nettoient manuellement les écrans. A peine moins


19 importants les soucis liés au coût élevé des produits et à la cohérence du processus de fabrication. Cependant, grâce à Zentner, ces soucis peuvent appartenir au passé. La société offre un ensemble de services et ses systèmes peuvent être peut être faits sur mesure pour convenir à des exigences individuelles. Les systèmes vont des machines de base jusqu'à un système entièrement automatique qui inclut le traitement modulaire et les unités d'alimentation qui récupèrent les écrans et préparent le tissu de l’écran pour une nouvelle enduction, un processus qui combine la plus grande efficacité de production avec les meilleures pratiques environnementales. De plus, Zentner Systèms offre un certain nombre de solutions de retraitement des solvants, comme le Système à 3 réservoirs SOLTEK, qui est vendu complet avec le remplissage automatique de solvant et offre le nec plus ultra en matière de sécurité à l’emploi et la satisfaction de l'opérateur, couplée avec des réductions significatives de la consommation de produits chimiques. Remco Werner Deck, Le Directeur de Remco GmbH, un spécialiste de la chimie, qui a une expérience de plus de 25 ans sur le marché, a donné la conférence suivante. Remco fournit les émulsionnants "Varioclean" et "Variowash" des nettoyeurs d’écrans, qui dissolvent pratiquement toutes les encres de sérigraphie graphique, industrielle et textile et les laques, qu’il s’agisse d’encres à solvant, aqueuses ou UV. Comme Zentner, Remco est totalement voué à la production de produits sécurisés pour la santé, la sécurité et l’environnement et pour ce faire, la gamme Varioclean offre beaucoup d'avantages. Par exemple, tous les produits chimiques employés sont entièrement biodégradables, produisent peu de déchets, sont faciles à transporter et sont très économiques. Après quelques rafraîchissements, il était le temps de remonter à bord de l'autocar FESPA et de quitter l'Allemagne pour la belle campagne de la Suisse du nord pour une soirée et une nuit amusante, avant la réalisation du deuxième jour du voyage. Sign-Tronic La journée a commencé par une visite à l’usine de Sign-Tronic à Widnau, en Suisse pour y voir les dernières technologies de prépresse pour l’offset et la sérigraphie. Le Stencilmaster de Sign-Tronic, premier système mondial entièrement automatisé de clichage au prépresse dans son genre, expose les écrans numériquement (CTS), en employant des rayonnements UV, à une vitesse allant jusqu'à 26 m2/heure pour produire des images d’excellente qualité. Le Stencilmaster est construit pour la production intégrée verticale entièrement automatisée de cadres jusqu'à 225x 265 cm avec une dimension d'image de 162,5 x 215 cm. La haute résolution de 1270 DPI, la précision au micron et la reproduction assure une qualité d'image unique en sérigraphie à 150 lignes/pouce. En outre, le Stencilmaster est un système ouvert que l’on peut utiliser avec n’importe laquelle des interfaces et n'importe quel RIP avec des fichiers TIFF. Pendant la visite de l’usine, le groupe était capable de voir le grand nombre des systèmes qui étaient en phase finale de production avant la livraison à des sérigraphes du monde entier. Sefar Le « final » du voyage a emmené le groupe à travers la belle campagne suisse à Sefar, une société dont le nom est synonyme de sérigraphie et qui produit des tissus pour les écrans de sérigraphie aussi bien qu’elle offre des applications de sa vaste expertise technique. Colette Shanahan a présenté à l'auditoire une des dernières innovations de la société, Sefar, le LFM, un tissu en grand format qui a été particulièrement développé pour la sérigraphie en format géant. L'épaisseur réduite des fils facilite un dépôt d'encre uniforme, un rendu excellent des couleurs et des lignes et en plus des points tramés. Le fil employé pour la maille est bien supérieur au fil normal, mais est presque aussi résistante et peut être employé de la façon classique. En outre,


20 puisqu'il se détend moins après tension, il offre une durée de la vie très améliorée, prolongeant ainsi la vie de l'écran et aidant à réduire les coûts. Le LFM de Sefar est idéal pour l'utilisation avec une large variété de supports différents comme le papier, le verre et le textile et pour n'importe quelle large application de formats où une reproduction de qualité supérieure est d’une importance primordiale. La dernière conférence, donnée par Monika Spirig, a engendré un grand intérêt et pas mal de commentaires. Monika a présenté deux nouveaux produits Sefar, Decovision et Decoview, des feuilles imprimables, qui sont perforées pour fournir une transparence, quand elles sont posées sur les fenêtres, sur les pare-brise de voiture et sur les portes vitrées. Alors que Decovision est un produit non-adhésif, Decoview a un support auto-adhésif et est disponible dans une gamme entière de feuilles opaques ou transparentes adaptées à des utilisations pour un grand choix d’applications en intérieur et en extérieur. Il offre une durée de vie de six mois, après lesquels il peut toujours être facilement enlevé sans laisser de traces. Les deux matériaux peuvent être employés en sérigraphie et en impression numérique en offrant une excellente imprimabilité et sont faciles à utiliser et à poser. La journée à fini bien trop tôt et il était le temps de remonter à bord de l’autocar pendant le voyage final. Chacun a reconnu que le voyage avait été agréable sur bien des plans, en offrant des occasions d'apprendre beaucoup de choses sur les équipements et les matériaux les plus récents, interroger des fournisseurs, partager des idées, unir la connaissance et les expériences et – ce n’est pas le moins important - se faire un tas de nouveaux amis tout au long de la route ! La FESPA voudrait remercier les sociétés suivantes pour leur hospitalité Remco - www.remco-chemie.de Sericol www.sericol.com Thieme www.thieme-products.com Sign-Tronic www.sign-tronic.ch Sefar www.sefar.com Fimor www.serilor.com Zenter : www.zentner-systems.de Les représentants des sociétés suivantes ont fait le voyage : Azerty Zeefdruk, Cogeaf, De Groot et Klein, Étiquettes Ramgal, Évident, Felbrega, FESPA, Illico, Kappa Drogenbos Displays & Packaging, Nex Roels Displays, Omnimark, Print & Displays, Utinam, Van Der Waal

P.22 CELEBRATIONS Des événements chez Durst


21 Durst Images Technology, un département de Durst Phototechnik AG, installé à Brixen, a récemment accueilli un événement de deux jours pour des distributeurs, des clients et des amis, pour fêter une série de nouvelles initiatives. La plus importante de celles-ci est l'achèvement de nouveaux bâtiments et l'installation d'équipements de production de haute technologie au quartier général de la société à Lienz. Ces nouveaux bâtiments, qui couvrent environ 3.150 m2 font partie du programme de 4.6 millions d’Euros d'investissement, comprennent des kanban et des lignes de productions convoyeurs, semblables à celles utilisées dans le secteur de l'automobile. Cette dernière expansion ponctue la croissance régulière de l’usine de Lienz qui avait été construite en 1999. Depuis, la main-d'oeuvre est passée de 12 employés à 71 et 5 % du volume des ventes de la société sont habituellement réinvestis pour financer la recherche et le développement et l'investissement. Michel Luckner, Directeur du Marketing de la technologie numérique de Durst a révélé que Durst fabrique maintenant sa troisième génération d'imprimantes à plat utilisant ses propres têtes d’impression, qui sont fabriquée dans les nouvelles salles blanches de Classe C sur le site de Lienz. Il a aussi annoncé que Durst a ouvert une « Académie Technique » pour l'impression numérique. Il dit : « le problème avec la présentation de technologies nouvelles vient du fait que les employés sont soudainement confrontés avec de nouveaux cycles de travail et de méthodes d’évaluation des performances. Il existe des séminaires de formation qui couvrent des secteurs particuliers, comme la gestion des couleurs ou l'assurance-qualité dans l'impression, mais seulement dans certains secteurs et prennent rarement en compte le déroulement des opérations global bien que ce soit un point crucial pour les performances d'une entreprise et sa rentabilité. Notre nouvelle Académie Technique couvre toutes ces questions en tandem et est conçue pour être très pratique à utiliser par les sociétés qui emploient nos équipements ». Les premiers séminaires, qui seront tenus en allemand et anglais, sont prévus pour cet automne, des sessions espagnoles et russes sont prévues pour les sessions de printemps et japonaises et chinoises suivront ensuite. Luckner continue : « en plus de nos propres experts des experts à l'intérieur de la société, nous emploierons aussi des spécialistes extérieurs . Une équipe de quatre personnes surveillera le centre de formation et les sujets couverts comprendront la préparation de fichiers, la gestion de couleur, l’épreuvage des techniques créatrices d’images, l'optimisation de l’impression, les perforations réalisées numériquement, le pliage et la mise en forme des supports imprimés, des calculs de rentabilité, l’étude des coûts et l'optimisation du schéma de travail ». Le Docteur Richard Piock, Directeur Général du Groupe Durst ajoute : « les séminaires sont conçus pour intéresser les créatifs aussi bien que les imprimeurs-sérigraphes et les imprimeries. Nous ne faisons pas cela simplement pour en tirer un bénéfice, mais en tant que partie d'une stratégie complète de promotion et d’acceptation de technologie numérique et pour faire de la marque Durst un vrai leader du marché ». Durst a investi 1,5 million d'Euros dans cette Académie et prévoit qu'il en sortira environ 1000 diplômés chaque année. La société a aussi profité de l'occasion pour ouvrir officiellement « Art Parc », qui offre des parkings, à côté du secteur de production dans Lienz. Le parc est conçu pour représenter tous les continents qui se sont démarques du lot général en utilisant des arbres et des plantes locaux. Les images réalisées par des artistes qui ont participé à un Concours récent de Durst ajoutent encore plus de couleur et d'intérêt à cet endroit. Ce parc d'art sera complété l'année prochaine par un complexe de galeries nommé d’après le co-fondateur de Durst, Luis Oberrauch, le père du présent propriétaire et le président de l’association des employeurs du sud Tyrolien, Christof Oberrauch. Le Docteur Piock explique : « en tant qu’entreprise, qui a ouvert la voie dans les systèmes de reproduction d'images, nous avons naturellement un intérêt particulier pour la communication visuelle et comme beaucoup d'artistes Tyroliens, particulièrement au début de leur carrière, n'ont pas la possibilité d'exposer leurs œuvres, le parc d'art est conçu pour y remédier » La première exposition montre le travail d’artistes qui ont pris part à une compétition photographique d'art appelée « la Barrière », que Durst a lancé au début de cette année. Les


22 envois gagnants, choisis parmi 78 soumissions, ont été imprimés sur un choix de supports différents, y compris l’aluminium brossé, le verre-textile imprimable, avec une Durst Rho, l'imprimante à jet d'encre UV, longue durée.

P.23 SUR VOTRE CALENDRIER Viscom 2005 29 septembre – 1er Octobre 2005 Düsseldorf Messe, Allemagne Organisateur: Reed Exhibitions Deutschland GmbH Tel: +49 (0) 2 11 90 191 197/-218 Fax: +49 (0) 2 11 90 191-14 www.viscom.-messe.com Slovak/Czech Screen Printing Seminars 7 - 8. octobre 2005. Bratislava, Slovakia. Organisateur: Slovak Screenprinting Association Tel: ++42 1 32 74 43 589 Fax: ++42 132 74 30 434 e-mail: bartos@bartos.sk www.sietotlacovyzvaz.sk Slovenian-Italian Print Forum 30 septembre – 1er octobre 2005 Hotel Jama, - Postojna, - Slovenia Organisateur:Miha Rejc, Section For Screen, Pad And Digital Print and Zavod SDT Se=9Eana Tel: ++01 / 565 72 50 E-mail: miha.rejc@all4print.net www.all4print.net/forum2005/index.php Digital and Screen Printing Association Awards 200 Jeudi, 13 octobre 2005 Stationers Hall, Londres - GB Organisateur: DSP Tel: +44 1737 240 792 E-mail: info@spauk.co.uk GlassPrint 2005 26 octobre 2005 NH Moerfelden Hotel, Frankfurt, Allemagne Organisateur: ESMA/DMG World Media (UK) Tel: +44 1737 855 172 e-mail: sianmcconnell@uk.dmgworldmedia.com IMLCON 2005 - International In-Mould Labeling Conference and Tabletop Exhibition 26-28 octobre 2005


23 NH Barbizon Palace Hotel, Amsterdam, Pays-Bas Organisateur: AWA Conferences and RBS Technologies, Inc Tel: +31 20 676 2069 Fax +31 20 676 2375, e-mail info@rbstechnologies.com IMI Ink Jet Academy: Theory of Ink Jet Technology 7 - 8 novembre 2005 Sheraton Hotel & Towers, Lisbonne, Portugal Organisateur: IMI Tel: +44 1223 236920 www.imieurope.com Visual Communication 2005 10 - 12 novembre 2005 Fiera Milano, Halls 15/16, Milan, Italie Organisateur: Reed Exhibitions Italia E-mail: visualcommunication@reedexpo.it Productronica 15 - 18 novembre 2005 The World's Leading Trade Show for Electronics Production New Munich Trade Fair Centre, Munich, Allemagne Organisateur: Messe MĂźnchen GmbH www.productronica.com Screen Printing & Signs China 2005 21- 24novembre , 2005, Guangzhou City Exhibition Centre (Huacheng Avenue East, Guangzhou) Organisateur: ASGA and CSGIA) Tel: ++86 10 84043402, Fax:++ 86 10 64034996 e-mail: shenchunyan@csgia.org or visit www.csgia.org Fespa World Expo India 05 1er -4 dĂŠcembre Pragati Maiden Fair Ground New Delhi - Inde Organisateur: FESPA Tel: ++44 1737 22 97 27 Fax: ++44 1737 24 07 70 e-mail: info@fespa.com www.fespa.com TV Textilveredlung & Promotion 27 - 29 janvier, 2006 Stuttgart Fairground - Allemagne Organisateur : Messe Stuttgart Tel.: +49 (0) 711 / 2589 - 225


24 Fax.: +49 (0) 711 / 2589 - 657 e-mail: annabell.bischoff@messe-stuttgart.de www.messe-stuttgart.de FESPA Digital Printing Europe 16 -18 mai 2006 RAI Exhibition Centre, Amsterdam, Pays-Bas Organisateur: FESPA Tel: +44 1737 229 727 Fax +44 1737 240 770 e-mail: info@fespa.com www.fespadigital.com FESPA 2007 5 - 9 juin 2007 Messe Berlin, Berlin, Allemagne Organisateur: FESPA Tel: +44 1737 229 727 Fax +44 1737 240 770 e-mail: info@fespa.com www.fespa.com Si vous désirez voir un événement que vous organisez figurer dans cette rubrique, envoyez tous les renseignements à son sujet par e-mail à Val Hirst : val@valhirst.demon.co.uk P.24-26

NOUVELLES DE LA FESPA LA FESPA VISE UN NOUVEAU PUBLIC FESPA World Expo India, du 1er au 4 décembre 2005, New Delhi Après le formidable succès de 2005 FESPA en Allemagne cette année, il est évident que FESPA a une grande équipe de professionnels qui sont capables de mettre sur pied des événements de classe internationale. Maintenant la même équipe travaille avec ardeur sur l'événement suivant dans le cadre de l'expansion de la FESPA, FESPA World Expo Indai 2005. La FESPA va mettre toute l'expérience et les connaissances glanées dans l'organisation de FESPA 2005 en Allemagne à la disposition d’International Services, qui lui fournit l'appui logistique sur le terrain en Inde. International Services s’est aussi bâti une réputation solide et ils sont habitués à travailler en tandem avec des organisations étrangères pour mettre sur pied des expositions couronnées de succès. Dans la mesure où la FESPA connaît parfaitement la sérigraphie et le numérique en Inde et a de bons contacts dans ces technologies, elle estime qu'il est important de s’assurer que les besoins de la clientèle régionale soient également bien compris, entièrement pris en compte et satisfaits. C'est pourquoi lls sont enchantés d'être associés à International Services. FESPA World Expo India 2005 est unique – il n’y avait jamais eu auparavant en Inde une exposition sur la sérigraphie et le numérique qui ait montré des équipements européens en fonctionnement. C'est surtout une exposition « de travail » et comme telle, elle offre à la


25 sérigraphie et à l’impression numérique indienne l'occasion d'essayer en première main une gamme complète de technologies différente. La FESPA travaille aussi très étroitement avec l'Association des Imprimeurs-sérigraphes indiens (SPAI) de façon à bien comprendre les besoins particuliers et les spécificités du marché indien. Bhargav Mistry, le Vice-président de la SPAI, dont l’entreprise est le plus important fabricant d'équipement pour la sérigraphie en Inde, a apporté une aide extrêmement importante à cette mise sur pied. Bhargav et ses collègues de la SPAI sont également impliqués dans l'exposition et la SPAI a contribué à la mise au point du concept de FESPA World Expo India 2005. Comment l'exposition progresse-t-elle ? L’équipe des organisateurs de la FESPA a visité Delhi en août pour rencontrer certains des participants, effectué une visite du site de Pragati Maidan et faire connaissance de certains des exposants indiens et de la presse professionnelle locale pour discuter de l’organisation de l'exposition. Pic : le dîner des exposants Frazer Chesterman (à gauche) examine des échantillons de la cuisine indienne traditionnelle avec (de gauche à droite) Joseph Chau (Autotype International), Gurbaksish Gulati (Gurbaksish Entreprises), Vineet Jain (Spinks India)

Plus de 80 % de l'espace disponible a déjà été vendu et les fabricants indiens et européens se sont avérés très motivés. Il est prévu avec certitude que l'événement attirera plus de 150 exposants du monde entier et environ 10,000 à 15,000 visiteurs de l'Inde, du Moyen-Orient et d’Asie. La FESPA s'attend à ce que l'exposition comprenne deux tiers d’équipements et de matériels de sérigraphie et un tiers de produits numériques. Avec plus de 100,000 imprimeurs-sérigraphes en Inde, il y a une formidable diversité, avec à la fois des entreprises « familiales » de très petite taille et des affaires de très grande importance en plein succès. L'Inde a déjà un marché porteur et très bien établi dans la signalétique et le graphisme et il a été significativement boosté par la croissance de Bollywood et de sa demande d’images colorées et vibrantes. La technologie numérique a un énorme impact ici, dans la mesure où elle a facilité la production de telles images à un prix relativement bas. Cependant, l'Inde produit aussi certains des meilleurs produits sérigraphiés du monde, en particulier dans les secteurs de textile, du graphisme commercial et de l'électronique, tout en satisfaisant à un grand choix de demandes pour des applications industrielles. On ne peut sous-estimer la contribution de la sérigraphie et de l'impression digitale à l'économie indienne. Quels bénéfices les visiteurs vont-il retirer de FESPA India ? FESPA India est une exposition de travail, donc tous les visiteurs auront l'occasion de voir toute une gamme de technologies d’impression en action et seront ainsi capables de tester et d’essayer en première main tout ce que les principaux fabricants de la sérigraphie et du numérique auront à offrir. De plus, l'événement offrira aussi aux visiteurs une expérience avec une riche portée pédagogique, dans la mesure où il combinera les démonstrations des tous derniers équipements et des matériels avec un programme de séminaires éducatifs. Les séminaires auront lieu vendredi 2 - et samedi, 3 décembre et pleins détails de pleins détails sont disponibles sur le site Web de l'Inde FESPA www.fespaindia.com Pour les imprimeurs sérigraphes et numériques indiens et ceux de tout l'hémisphère sud, l'exposition offrira aussi une superbe occasion de se réunir, allant de pair avec la chance de


26 pouvoir explorer à fond l’ensemble du secteur. Par exemple, FESPA attend certains des fabricants européens qui pourront se servir de l'exposition comme d’un premier tremplin sur le marché indien. L'entrée à l'exposition est gratuite – il faut simplement aller sur www.fespaindia.com pour se faire inscrire et avoir son badge d'entrée. Que fait la FESPA pour soutenir la sérigraphie et l'impression numérique en Inde et dans les pays environnants ? Tous les profits engrangés par FESPA India seront employés par la SPAI pour créer un collège pour des imprimeurs-sérigraphes, de façon à encourager les jeunes gens à envisager une carrière dans le secteur dde la sérigraphie. Frazer Chesterman, le Directeur des Expositions de la FESPA est extrêmement heureux de voir comment les projets se précisent. Il dit : « je suis très excité par cette nouvelle entreprise et peux prévoir en toute certitude que cet événement va être extrêmement bénéfique pour tous les imprimeurs sérigraphes et numériques travaillant dans cette région". Les visiteurs pourront voir les exposants suivants à FESPA World India Entreprise

Stand

Nationalité

Afford Industrial

11/J1

Espagne

Apollo Colours Ltd

11/F2

UK

Apsom

10/A1

Inde

Aqua Tint

11/D8

Inde

Aroxide

11/H4

Inde

Arrow Coated Products*

10/B1

Inde

ATMA**

11/K3 & K6

Taiwan

Autoscreen (India (P) Ltd

11/ B0/B1/B4

Inde

Autotype International

11/C1

Singapour

BSA

Bangkok

CHT*

11/J4

Inde

Changzhou Hawk

11/E1

Chine

Chinese Pavilion

10/B2/B3

Chine

Chromoline Corporation**

11/G4

USA

Dave Renton Screenprinting Supplies

11/C9

UK

Dhaval Color Chem (P) Ltd

11/F3

Inde

Durst

10/C4

Autriche

Electron

11/J7

Inde

Encres Dubuit*

11/C2

France

Fimor

11/B5

France

Forever Digital Transfer**

11/C4

Allemagne

Fotec

11/G3

Suisse

Gandi Innovations

10/C1

USA

Global Impressions

11/F6

USA


27 Grafica Flextronica*

11/D2

Inde

Grunig Interscreen**

11/C5

Suisse

Gurubakshish Group*

11/E3

Inde

Hanky & Partners

11/H8

Taiwan

Hebei Kanglida

11/K7

Chine

Hix Corporation**

11/F3

USA

ICI

11/B10

Inde

Indian Dyes Sales Corporation**

11/F5

Inde

Indoflex Screen Print Supplies

11/A1

Inde

IST*

11/H7

Italie

JN Arora*

11/A3

Inde

Kinnari*

11/E10

Inde

Kiwo**

11/A4,5,6,7

Allemagne

KNF

10/D1

Inde

Knowell Corporation

11/J10

Inde

Lancer Group

11/F5

USA

L端scher AG*

11/B6

Suisse

M & R**

11/F3

USA

Magicrayon

11/G1

Canada

Manoukian/Lechler**

11/A1

Italie

Marabuwerke**

11/C5

Allemagne

Matan Digital Printers**

11/K3 & K6

Israel

Mehler Haku

11/E8

Allemagne

MHM Siebdruckmaschinen

11/D3

Autriche

Micro Inks Ltd

11/H6

Inde

Monochem

11/G7

Inde

Murakami Co Ltd

11/C8

Japon

Nicomatic

11/B2

France

Nor-Cote International**

11/K3 & K6

UK

Ora Squeegees**

11/G4

UK

Papermart

11/K2

Inde

Parag

11/E9

Inde

Photokina Chemicals (P) Ltd

11/G4

Inde

Polipren srl

11/B4

Italie

Polyone/Wilflex**

11/A1

UK

Print Kimya

11/E7

Turquie

Priplax*

11/A2

France

Proditec*

11/C7

Allemagne


28 Pröll KG**

11/E2 & E3

Allemagne

Promoworld

11/C4

Inde

Reliable Screen Printers

11/B9

Inde

Rita Pad Printing

11/E2

Inde

Rutland Plastic Technologies**

11/F3

USA

Saatichem**

11/B0

Italie

Saatiprint**

11/B0

Italie

San Fibres

11/B3

Inde

San Printech

11/G3

Inde

Screenways

11/D5

Inde

Sefar

11/G3

Suisse

Sericol

11/I2

Inde

Shenzhen Juisun Screen Printing Machin. Co. Ltd* 11/B8

Chine

Siasprint*

11/E5

Italie

Spinks India

11/G2

Inde

Star Elastomeri

11/D9

Italie

Sunlight

11/H3

Inde

Sunstar Graphics (P) Ltd

11/K3 & K6

Inde

Svecia Engineering AB

11/C3

Suède

T & M Maschinenbau GmbH

11/E11

Allemagne

TAS International

11/I3

Australie

Technigraf**

11/C5

Allemagne

Tony Screen Supplies

11/D6

Chine

Ulano**

11/B0

USA

Union Ink**

11/A3

UK

Unirich Trading**

11/G4

Singapour

Unitech

11/H1

Inde

US Screenprinting Institute**

11/F3

USA

Verseidag Techfab**

11/A3

Allemagne

VFP**

11/B1

France

Vutek Inc**

10/B0

USA

Waghulde Screens

11/K0

Inde

Zydex*

11/C6

Inde

* Stand Exclusif ** Co-exposants


29 P.28 AUTRES NOUVELLES DE LA FESPA FESPA Digital Printing Europe, 16-18 Mai 2006, RAI, Amsterdam L'Exposition numérique à ne pas manquer Depuis son lancement au début de juin, des réservations de stands dans FESPA Digital Printing Europe ont déjà dépassé de loin les espérances, avec 45 % (3,400 mètres carrés) d'espace de stand maintenant loués. Suite à des recherches très complètes, l'événement se concentrera dans la sphère de plus en plus diversifiée des applications industrielles de l’impression numérique. Ainsi, l'exposition montrearà non seulement ces sociétés impliquées dans la production de signalétique et de graphique imprimés en numérique, mais aura aussi des exposants qui fournissent l'équipement et des matériels employés pour l’impression numérique sur la céramique, le verre, le textile, des produits blancs, le bois, le mobilier et l'électronique. BeDigital Llumicolor, ColorSpan, Esko-Graphics, Gandinnovations et NUR sont dans le groupe des exposants qui ont déjà réservé de l'espace à l'exposition après son lancement officiel à la vente pendant la récente exposition FESPA 2005 à Munich. Frazer Chesterman, le Directeur des Expositions de la FESPA commente, « Nous sommes enchantés par l'enthousiasme qui a immédiatement entouré le lancement de FESPA Digital Printing Europe 2006. On peut l’attribuer dans une grande mesure à l’énorme succès de FESPA 2005 à Munich, qui a de nouveau souligné les capacités de la FESPA et son habileté à organiser et à mettre sur pied des événements de classe mondiale ». Parmi les sociétés qui ont déjà réservé de l'espace à l'exposition d'Impression numérique de l'année prochaine il y a NUR Macroprinters, un des principaux fournisseurs de systèmes d'impression à jet d'encre en grand format. « En tant qu’ exposant FESPA de longue date nous avions eu le plaisir d'entendre dire qu'une exposition consacrée à la technologie d'impression industrielle doit être montée », dit Thibault Dejaiffe, le Directeur du Marketing et des Ventes de NUR. Il ajoute : « c'est un secteur de croissance énorme pour nous et ce nouvel événement nous offre une occasion idéale de démontrer nos capacités devant un public forcément international. Très simplement, c'est un événement que nous ne pouvons pas nous permettre de manquer ». C'est une vue répercutée par Basile Fattal, le Directeur de la Commercialisation et de la Communication du fabricant de presse grand format au jet d'encre, ColorSpan, qui remarque, « le fait que la FESPA ce soit voué à suivre de près des dernières tendances du marché pour satisfaire les besoins de fabricants est vraiment important pour nous. En tant qu’entreprise travaillant dans le secteur de l’impression numérique, FESPA Digital Printing Europe 2006 est pour nous la principale arène pour exposer notre toute dernière technologie ». Sandra Buxadé, le Directeur des Exportations du fabricant espagnol de grand format, BeDigital Llumicolor SL, est également très conscient des avantages qu’offre l'événement : « à l’heure actuelle, FESPA est l'exposition mondiale la plus importante pour nous en termes de garantie d’avoir des visiteurs de haute qualité. Nous améliorons sans cesse notre réseau de distributeurs dans le monde et grâce à l’élan international donné par la FESPA, nous avons toujours connu des résultats remarquables, non seulement en Europe, mais aussi en Afrique, au Moyen-Orient et audelà. Nous en attendons encore plus l’année prochaine à Amsterdam ». FESPA Digital a déjà reçu sur le web plus de 1000 inscriptions de gens souhaitant visiter l'exposition. Les visiteurs seront capables de voir les applications existantes et nouvelles pour l'impression numérique, ce qui les encouragera à développer leurs affaires pour couvrir des


30 secteurs nouveaux et passionnants et leur permettra aussi de répondre aux demandes sans cesse croissantes de leurs clients. En plus de la possibilité de visiter tous les principaux fabricants et les fournisseurs sur leurs stands, les visiteurs pourront aussi participer à une grande variété d'ateliers de travail et de séminaires, qui leur offriront l'occasion d'en apprendre plus sur ces nouvelles applications. Pour plus d'informations sur FESPA Digital Printing Europe 2006 et pour vous inscrire pour recevoir votre badge GRATUIT de visiteur, allez, s'il vous plaît, sur www.fespadigital.com Si vous désirez exposer entrez en contact, s'il vous plaît, avec Michael Ryan ou James Ford, téléphone : +44 1737 240788.

P.30 & 31 OPINION « IL ME SEMBLE » Un Instantané sur la sérigraphie en Inde Par Mike Young

Bien que l'Inde soit la plus grande démocratie du monde, elle n’a pas encore autant d’appétit que l’hémisphère occidental pour les utilisations créatrices de la sérigraphie. Cependant, alors que l'occasion ne s’en était pas présentée pendant l'âge d'or de la sérigraphie occidentale dans les années 70 et 80, la sérigraphie a maintenant une nouvelle stature dans cette partie de l'Asie. Pratiquement toutes les industries en Inde ont grandi et se sont développées depuis son Indépendance en 1947, en raison d’un fort potentiel de main-d'oeuvre et d’une forte éthique de travail.. En effet, plus de 500 sociétés OEM, sous contrôle étranger et des marques renommées internationalement ont ouvert des succursales commerciales en Inde, et beaucoup d’autres font la queue pour fabriquer des produits pour les marchés domestiques et l'exportation. Ces alliances ont permis à l'Inde de devenir une base sérieuse et rentable de fournisseurs potentiels, en particulier en ce qui concerne les applications commerciales et industrielles de haute qualité. En conséquence, les principaux importateurs du pays pour l'équipement et les articles de consommation ont non seulement été témoins d'une augmentation significative de leur courant commercial - ils ont plus que compensé n'importe lequel de leurs déficits sur leurs marchés traditionnels. Cela a peut-être aussi donné aux fabricants locaux un bon motif pour répondre à la qualité demandée par les importateurs et à procéder à des améliorations des produits pour répondre aux demandes croissantes des clients. La croissance économique prévue pour l'Inde - de l’ordre de 10-15 % - est d’autant plus stupéfiante si l’on considère les énormes barrières culturelles, chose qui ne gène que rarement les sérigraphes occidentaux. En voici un exemple. Pays qui peut être et fascinant et exaspérant à chaque instant, l'Inde a une population de plus d'un milliard d’habitants et de très riche à très pauvre elle offre un paysage de contrastes extrêmes. C'est aussi un creuset de croyances, de cultures et d’industries - de haute technologie pour nombre d’entre elles - et présente un incroyable champ de mines linguistique – c’est incroyable, mais il y a environ 18 langues officielles et des centaines de dialectes différents! Cela a dit, l'Anglais est choisi par défaut et est largement compris à travers tout le pays. L'Inde a environ 25,000 entreprises de sérigraphie à temps complet dont seulement dix pour cent peuvent être considérées comme des entreprises importantes, avec plus de 40,000 autres sérigraphes « partiels » Alors que seules les plus grandes entreprises avaient des capacités d’impression numérique, elle est utilisée maintenant presque de la même façon qu’ailleurs. On évalue à 150 les principaux imprimeurs commerciaux et industriels (souvent très grands), plus de


31 7,000 imprimeurs textiles et bien 1 million de sociétés gagnant leur vie avec la sérigraphie, mais avec un personnel de seulement trois ou quatre personnes. Autant que je le sache, l’on a jamais évalué « professionnellement » la valeur de cet apport et je ne vais sûrement pas m’y risquer maintenant! Il serait juste de caractériser l'Inde comme étant un « attrape-tout » à la mode. La sérigraphie commerciale a sauté une génération ou deux puisque la publicité intérieure/extérieure n’est devenue que récemment un courant dominant et que la PLV commence tout juste à jouer un rôle clef dans le marché de la consommation. Malgré cela, la technologie se développe rapidement sur trois fronts : le numérique, les applications commerciales et les applications industrielles. Ici comme ailleurs, l'impression numérique est considérée comme un complément de la sérigraphie pour servir les besoins du client, mais elle est surtout appropriée à un marché qui exige beaucoup de variété, mais en quantités limitées. Mais peut-être la croissance la plus importante s’est-elle faite dans le secteur de l'impression commerciale « de haute qualité » et « des applications industrielles demandant une haute précision » comme des programmes d’overlays graphiques, des adhésifs pour l'automobile, des étiquettes et logos OEM et des enseignes, etc. Ce sont des secteurs qui continueront à se développer dans la mesure où de plus en plus de sociétés étrangères font de l'Inde leur « seconde maison ». Quant à la part du lion du marché, Mike Robertson, le Président du SGIA'S, a récemment observé que dans l'hémisphère occidental, 20 % des entreprises sérigraphiques font 80 % des affaires, alors qu'en Inde, 10 % en font 90 %! De telles idées soulignent leur désir d'investir dans les produits les plus récents et les compétences dans la fabrication. Contrairement à ce qu’on croît, l'argent n'est pas un obstacle en soi, puisqu’ils sont de plus en plus désireux d'investir dans la plus haute qualité et productivité possibles et que les coûts plus faibles de production interne en sont le dividende. On peut observer aussi que le transfert des opérations industrielles vers des sites proches du littoral pour réduire des dépenses, si populaire dans le monde occidental, n'est pas encore observé en Inde. De nouveau, on peut dire que cela est davantage lié à l'obsession indienne de la qualité plutôt que de la « quantité ». Les sérigraphes indiens exportent déjà en Chine et au Japon et bien qu'ils accueillent volontiers des occasions d'exportations plus lointaines, ils sont plus concernés par l’amélioration de leur qualité pour se mettre en accord avec les standards internationaux ! Dans la poursuite de cette obligation, les sociétés font la queue pour la certification ISO, y compris 14000 et ISO/TS 16949 (pour une plus grande discipline de fabrication) et beaucoup établissent des infrastructures de classe internationale pour rivaliser avec les sociétés occidentales. Les sérigraphes indiens veulent réussir et ils feront ce qu’il faut pour réaliser cet objectif et bien que ces sérigraphes indiens aient engrangé un nombre assez considérable de récompenses à FESPA2005, à l'extérieur de l'Inde, peu semblent se rendre compte qu'ils peuvent maintenant réaliser les standards les plus élevés d’une manière quasi routinière. En ce qui concerne leur intégration dans la technologie la plus nouvelle, eh bien, imaginez ma surprise quand après l'entrée dans une construction aussi vieille que délabrée, j'ai été confronté à un studio climatisé complet avec une armada de Macs haut de gamme avec des moniteurs de très grande taille, possédant chaque logiciel de conception graphique imaginable et complété par une flotte des derniers scanners, flasheuses et des imprimantes numériques en grand format, toutes tournant joyeusement 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 ! Personne ne devinerait jamais le niveau sophistiqué de ces fabrications en voyant la construction de l’extérieur, sans parler de la localité, mais je suis sûr que ce serait un objet d'envie pour de nombreuses sociétés occidentales de prépresse et d’impression. À la différence d'autres parties du monde, le commerce est mené par le secteur sérigraphique de l'Inde - pas par les fournisseurs. Néanmoins, les fournisseurs jouent un rôle principal dans des standards élevés, donc il est malheureux qu'un élément qui pourrait saper l'évolution de la sérigraphie soit leur indifférence généralisée et le pauvre service qu’ils offrent. Les fournisseurs


32 ont tendance à promouvoir leurs gammes de produits de basse qualité bien que les sérigraphes payent pour l'accès aux mêmes produits que leurs homologues occidentaux. Si la croissance doit être soutenue alors les fournisseurs devront se concentrer sur la meilleure façon d’aider les utilisateurs finaux spécialisés qui ont besoin des meilleurs outils et produits. Un défi, peut-être, mais auquel il faut répondre très rapidement. Sans exception, j'ai constaté que les sérigraphes indiens ont voulu investir dans l'excellence et la prochaine Exposition FESPA World India leur apportera beaucoup d'inspiration, pendant que de nouveaux visiteurs plus lointains apprécieront tout ce que le marché indien peut offrir, y compris beaucoup de plaisirs avec la diverse et délicieuse cuisine du Nord de l'Inde! Caption: Mike Young discute les principes d'impression du cyan avec le personnel de Spectrum Scan une des premières sociétés d'impression commerciale en sérigraphie et numérique de Mumbai Mike Young a mené une carrière de gestion sur le terrain de 35 ans dans les arts graphiques et des applications industrielles de haute qualité de la sérigraphie. Il fait souvent des conférences sur tous les aspects de la sérigraphie haute définition il a écrit de nombreux articles techniques et a contribué à toutes les principales revues professionnelles dans le monde. Mike est actuellement Directeur de Production à, Heinrich Ceramic Décal, à Worcester, Massachusetts, USA.

P.32 & 33 FOCUS SUR … la finition Concentrez-vous sur une finition florissante Quand il est question d’impression numérique, une bonne « touche finale » peut faire toute la différence entre un bon produit et un produit seulement attractif pour d'oeil. Trois techniques de finition populaires sont mises en évidence ici : elles assurent une rentabilité maximale pour chaque application. Couchons-le ou scellons-le ! Pics : 62series.jpg, Signez Coater.jpg, SW3300 contrôlent panel.jpg SEAL Graphics est un des principaux fournisseurs de solutions de finition des images imprimées dans le monde. En plus de l’équipement de laminage et d’encapsulage, il a investi une somme d'argent importante dans la mise au point d'un grand choix de supports, qui conviennent particulièrement aux demandes spécifiques des imprimantes à jet d'encre en grand et super-grand format. A FESPA 2005, par exemple, il a lancé pas moins de 11 articles de ce genre, depuis les médias en vinyle destinés à l'impression aqueuse aux supports appropriés pour l'utilisation avec le jet d’encre à solvant et éco-solvant et avec les imprimantes UV. Dans l’ensemble, avec une grande variété de supports-papier, SEAL peut offrir des articles de consommation courante pour l’ensemble de la gamme des applications pour exposition en intérieur et extérieur. En termes de nouveaux supports, le but principal de SEAL Graphics est de faire en sorte que l’ensemble du processus soit aussi simple et facile à utiliser que possible et ce, qu’il s’agisse des films ou des laminateurs liquides. Au début de cette année, il a lancé une coucheuse pour vernis liquide à moins de 2000 £ pour la signalétique, le système AquaSEAL. Cela consiste en une unité de couchage avec la couche correspondante et des solutions de nettoyage, qui utilisent des supports bon marché, comme des vinyles non couchés, et peut protéger des images de feuille jusqu'à 1372mm de large.


33 Fonctionnant à des vitesses allant jusqu'à 1.5 mètres par minute, le laminateur est décrit comme « prêt à fonctionner » et est si simple d'emploi qu'il n'exige aucune formation ! Une barre de Meyer est employée pour assurer qu'une couche identique d'environ 14 microns est appliquée, pour produire les finitions d’images qui sont idéales pour utilisation dans une gamme entière d’applications pour intérieur et extérieur de courte durée, un trimestre, par exemple des pancartes, des bannières et des graphismes d'exposition. L’AquaSEAL Sign Coatest un liquide de lustrage clair, respectueux de l'environnement, à base d'eau pour laminages fins, contenant de composés organiques pratiquement inodores et volatils. C'est sec au contact en 30 minutes aux températures ambiantes normales, polymérisation en 24 heures et est compatible avec un certain nombre d'encres à solvants et à solvants légers de fabricants comme Mutoh, Mimaki, Roland et Océ. À l'autre bout du spectre de la stratification liquide, la société a ajouté l'AquaSEAL SW3300 à sa gamme de laminateurs liquides pour UV, chimique, aqueux et la protection à l’abrasion en impression numérique, surtout pour des panneaux d'affichage, des rideaux latéraux de camion et d'autres applications souples pour l’extérieur. Capable d'appliquer le liquide de laminage à la vitesse de trois mètres par minute, dans des largeurs allant jusqu'à 3.3m, cette machine est aussi extrêmement facile à utiliser. Dans ses particularités on trouve un écran tactile simplifié à cristaux liquides pour contrôler la vitesse, les arrêts et la chaleur et aussi des fonctions de vitesse, reliées à un système de polymérisation infrarouge automatisée. Il emploie aussi des appareils de chauffage segmentés pour conserver la puissance en utilisation avec des supports étroits, avec une tuyauterie commune pour la conception des réservoirs simples et doubles,pour offrir un chemin plus efficace du flux du liquide. Après utilisation, un drainage anti-adhérent couvre la valve d’écoulement) ce qui offre un bonus réel quand il ont en arrive au nettoyage. Tandis que des applications liquides rencontrent une faveur grandissante en tant que moyens idéaux pour protéger la production des imprimantes à plat, les laminateurs de SEAL Graphics restent le soutien des technologies de finition. Un des derniers compléments à sa grande gamme de matériel est la Seal 62, qui existe en deux versions, le 62C et les 62S, qui offrent un rouleau supérieur froid ou légèrement chauffé. Ces deux machines dérivent du fameux 62Pro et emploient le même système de pincement à haute pression pour donner une puissance de plus de 2N/mm2 et donnent de superbes résultats en employant des films sensibles à la pression, à des vitesses allant jusqu'à cinq mètres/ minute. Pour plus d'information www.sealgraphics.com. Dômez-le ! Il y a environ vingt ans, les habituelles étiquettes sérigraphiées ont été transformées en emblèmes tridimensionnels avec l’ajout d'une couche de résine de polyuréthane transparent. Plus tard, ce nouveau complément a non seulement créé des étiquettes uniques - il leur a aussi donné de la résistance aux agents environnementaux ce qui en faisait l'idéal pour une utilisation pour la plupart des applications pour des conditions difficiles. La forme de cette couche spéciale a donné aux étiquettes un fini particulier, qui, en pratique, est devenu ce que l’on appelle simplement le « doming ». Donner une claire définition du terme doming, aujourd'hui, n'est cependant pas facile parce qu’il se développe constamment et a l'habitude de produire un grand choix de nouveaux produits. Et, pour leur plaisir, beaucoup du sérigraphes qui ont investi dans une machine de doming ont été capables de développer leurs affaires dans des directions nouvelles et donc profitables. Une société innovatrice dans ce genre est la Danish label Coating et son Directeur général, J∅rgen Clemmensen, est heureux de parler de quelques morceaux choisis glanés lors de son utilisation de la technique pendant les dix dernières années. Il dit : « Pour nous le « doming » est une façon idéale d'augmenter l’impact du produit du client, puisque nous l'employons pour transformer une impression ordinaire en quelque chose qui est à la fois durable et attirant. Le doming est une technique facile à utiliser sur beaucoup de supports différents, comme le polyester, le polycarbonate, le PVC et l'aluminium, etc. De plus, la transparence du polyuréthane


34 peut être utilisée pour créer des « fenêtres » où un doming particulier peut aussi être appliqué à des textes et des logos petits et grands » .

Il continue : « le fait que le doming soit un procédé relativement rapide signifie que nous pouvons l'employer pour augmenter toute nos gammes de produits. En fait nous avons construit une usine qui s'y spécialise, ce qui nous permet de travailler en liaison étroite avec nos clients, qui sont principalement des imprimeurs d’Europe du Nord, leur fournir des solutions réalisables pour leurs problèmes d'identification de marque, un appoint qui a significativement augmenté la rentabilité de notre société ». Clemmensen continue à dire qu'il a choisi l'équipement Demak parce que c'était la première société à offrir un impressionnant système automatique. Il dit : « Demak a été aussi heureux d'effectuer plusieurs petites modifications à ma demande et ainsi nous avions la machine qui a parfaitement répondu à nos exigences particulières ». Aujourd'hui, Danish Labels Coating utilise trois machines entièrement automatiques et deux machines spécialement conçues, toutes achetées à Demak, qui sont faciles à utiliser et dont la programmation est mise en réseau au Centre des Services de Demak. Clemmenson ajoute : « si quelque chose tourne mal et que nous ayons besoin d'aide, nous devons seulement les activer en nous servant du clavier. En faitt, nous utilisons rarement cette facilité - nous avons acheté notre première machine Demak en 1995 et elle sert encore tous les jours, et très bien ! » Pour plus d'informations : www.demak.it Coupez-le ! Pic : Esko-Graphics_Kongsberg_i-XL_LI Esko-Graphics offre une gamme de systèmes de finition numérique automatisés pour la signalétique et les displays. Elles sont basées sur la Kongsberg XL-Serie, des tables de découpe pour petites quantités. Les tables Kongsberg i-XL conviennent idéalement pour la découpe, le pliage et le marquage de petits volumes de carton ondulé en les pliant grâce à leur outillage à la fois excellent et polyvalent. La machine polyvalente MultiCUT à outil monté sur tête, récemment présentée augmente encore leur capacité de coupe pour l'utilisation dans l'emballage, la signalétique, le display et la PLV, en employant des supports rigides comme le PMMA, les polycarbonates, les polypropylènes, les alucobonds, le contre-plaqué, etc. Le système de commande est unique grâce à la visualisation de MGE i-cut intégrée, avec la caméra i-cut dans la tête de MultiCUT. Chaque objet imprimé sur chaque feuille est ainsi mesuré avec ses marques de repérage pour l'enregistrement et n'importe quels changements dimensionnels, altérations ou variations matérielles comme un rétrécissement ou un étirement sont notées. Le logiciel d'i-cut règle alors avec précision et automatiquement chaque contour de coupe pour une découpe parfaite de l’imprimé. Via l'intégration du schéma de travail d'i-script dans le RIP de l'imprimante numérique et le système de commande d'impression, les instructions de coupe et les données de mise en place sont régi par un code barres imprimé avec les marques de repérage . Au démarrage du processus de finition, la caméra d'i-cut lit le code barres, récupère les indications de coupe et les données de mise en place et se déplace automatiquement aux marques de repérage pour mesurer. C'est suivi par l'alignement automatique des tracés de coupe sur l’image pour l’ensemble de la mise en place, ce qui aboutit à une découpe très précise, qui compense les distorsions de repérage et d’image. La Kongsberg i-XL peut aussi être équipée d'un mécanisme d'alimentation par convoyeur pour le chargement des supports imprimés en continu, en rouleau ou en feuilles, quand il est relié avec le margeur de feuille automatique du MGE. Des économies de temps et de coût importantes peuvent être réalisées puisque le système combiné aide à réduire la durée du calage, les temps de production superflus et la gâche de supports ce qui permet d’établir des calculs de coût exacts.


35 Jef Bogaerts, Directeur du Développement Commercial à Esko-Graphics, commente : « la solide solution combinée de Kongsberg i-XL pour ses tables de découpe avec la technologie de contrôle visuel d'i-coupe MGE apporte une valeur énorme à l'emballage, à la signalétique, au display et aux produits de PLV. Les applications d'impression numérique au jet d'encre à plat, imprimées directement sur à une large variété de supports rigides, deviennent de plus en plus populaires, avec de plus petits tirages et le raccourcissement des délais de livraison. Esko-Graphics et les solutions complémentaires MGE d’impression numérique avec cette possibilité de finition automatisée unique qui permet une haute productivité et une haute précision pour une gamme de supports extrèmement vaste ». Pour plus d'informations : www.esko-graphics.com

P.34-42 FESPA 2005 PASSEE EN REVUE Une belle histoire La plus grande et la meilleure FESPA a commencé en grande pompe, avec la cérémonie officielle d’inauguration aprésidée par le Président de la FESPA Ricardo Rodriguez Delgado et son « successeur » Hellmuth Frey qui ont coupé le ruban barrant l'entrée des quatre halls à Messe Munich. Les visiteurs de 121 pays différents furent alors libres d’aller rencontrer les 523 exposants qui ont occupé 27,500 mètres carrés de stands. L'exposition a accueilli 20,301 visiteurs, 4,000 d'entre eux venant pour la première fois à l'exposition et 60 % sont venus de l'extérieur de l'Allemagne, reflétant l'attrait mondial de l’exposition FESPA. 53 % des visiteurs venaient d'autres pays européens, et 9 % sont venus des autres continents. À la fin de cinq jours extrêmement occupés, avec un programme d'événements annexes, les exposants et les visiteurs ont déclaré que l'exposition était un succès retentissant ce qui a donné beaucoup d’espoir pour la prochaine opération européenne de la FESPA, la première exposition Numérique FESPA qui se tiendra à la Rai, à Amsterdam des 16 au 18 mai prochain, en 2006 donc. Dans les quelques pages qui suivent, Val Hirst, Michel Caza et MarkGodden font partager leurs impressions sur cet événement, et les photos parlent d’ellesmêmes ! Une grande histoire Tout change ! FESPA 2005 a accueilli un contingent du numérique plus important que jamais, mais pour quelque unes des sociétés les plus influentes de ce secteur, il y a des changements importants en cours. Val Hirst en parle. Il n'y a rien de mieux qu'une exposition pour offrir aux entreprises d’un secteur une plate-forme leur permettant de délivrer leur message professionnel et les trois géants du super-grand formaf, NUR, Scitex et VUTEK sont tous dans une période de changement, FESPA 2005 leur a fourni une occasion idéale pour dévoiler leurs visions d'avenir. Voyons d'abord VUTEK : pour sa première sortie depuis son acquisition par EFI, un leader mondial de l'imagerie numérique et des solutions de gestion d'impression. VUTEk a probablement toujours été, parmi tous les fabricants d'imprimantes, le plus conscient de l’importance des médias et désirait rassurer chacun en expliquant que ses nouveaux propriétaires seraient simplement porteurs de « valeur ajoutée » à la fabrication, plutôt que les initiateurs de n'importe quels changements. Depuis des années, VUTEk a appartenu à un certain nombre de sociétés d'investissement différentes, EFI, une société avec qui il a des synergies et qui investit régulièrement environ 28 % de ses profits dans la recherche et le développement, semble être quelque chose comme un véritable bienfaiteur.


36 Comme on insistait pour savoir quels étaient ses plans pour le futur, Thingummjinx, le Président d'EFI a dit : « VUTEk est une société déjà fermement dirigée et rentable et nous voulons nous assurer qu’elle persiste dans cette voie, tout en utilisant nos propres talents pour augmenter son offre complète de produits ». Quand on lui demande s’ils ont aussi l'intention d’aller vers de nouveaux marchés, ce dirigeant déclare : « nous ne nous considérons pas comme des missionnaires. Comme nous voyons que le timing est crucial pour le succès d’un produit, donc nous sommes plus concernés par la production de machines pour entretenir le marché de nos clients actuels. Nous n'aspirons pas à être les premiers, nous aspirons simplement à être les meilleurs. « il a continué en écartant le défi posé par des concurrents de l'Extrême-Orient, en disant : « Ce que nos clients attendent de nous, ce sont des machines fiables et bien construites qui répondent à leurs espoirs. En plus, les machines qui viennent d'Extrême-Orient n’apportent pas les mêmes garanties quant à la qualité de leurs performances en production. Je ne critique en aucune façon ces fabricants et je les applaudis même pour leur aptitude à la reproduction, mais je n'estime pas qu'ils représenteront une menace réelle tant qu’ils ne proposeront pas une plus grande innovation et une distribution et un après-vente fiables ».. « Notre travail est maintenant de créer une plus grande distance entre VUTEk et ses concurrents. Nous projetons d’en être propriétaires pour toujours et nous ferons tout ce qui sera nécessaire pour renforcer la réputation qu'il s’est déjà construite ». Au stand de NUR, David Amir, le charismatique Directeur Général de la société avait un message un peu différent : « NUR a toujours été un pionnier » a-t’il a déclaré et il a continué en faisant comprendre que la société se prépare à travailler dans de nouveaux secteurs du marché. « Nous avons travaillé sur une nouvelle technologie révolutionnaire, que nous serons capables de commercialiser dans un an », a t’il expliqué, ajoutant qu’il est temps de quitter un marché quand le nombre des concurrents se multiplie. Amir estime qu'en ce qui concerne le secteur graphique, NUR a répondu et fait face à tous les défis, en ce qui concerne la production de machines dont les clients ont besoin. Il signale que la société se penche toujours sur les nouveaux concepts qui ont aidé à élargir les horizons de ses clients, tout en étant en même temps très scrupuleuse quant à l'assurance que n'importe quelle machine vendue était conforme à son but désigné. « Je préfère perdre une affaire que vendre pour vendre » quand les clients achètent les machines qui ne font pas le travail qu'ils en attendent, ils se méfient de la technologie numérique dans son ensemble et il faut beaucoup de temps pour refaire le chemin perdu, en plus vous pouvez perdre un client pour toujours », affirme Amir. Il a admis cependant, que les plans du NUR' dépendent en grande partie d’une garantie plus grande de la consolidation de ses finances. Heureusement, environ trois mois après l'exposition, il semble avoir fait ce qu’il fallait en signant un accord définitif avec Fortissimo Capital Fund qui investira 12 millions de $ dans NUR, avec l'accord de ses trois banques de prêt. La présence de Scitex à la FESPA a été quelque peu assombrie par l'incertitude quant à sa future appartenance. Les rumeurs d'un lien avec Hewlett-Packard ont abondé. Plutôt que de prendre le risque d'une série de confrontations avec la presse, Scitex a offert un petit déjeuner de presse, apparemment pour parler de ses machines. Cependant, le Vice-président Exécutif, Itai Halevy a, raisonnablement, parlé de la question de la propriété elle-même, déclarant que la société n’était toujours pas à même d’annoncer une appartenance possible à HP ou à qui que ce soit d’autre. Il a expliqué que Scitex avait connu neuf trimestres consécutifs de croissance et de rentabilité et que ses responsabilités premières étaient celles que la société a envers ses actionnaires et ses clients. « Nous prenons notre temps sur ce point parce que nous devons être sûrs que n'importe quelle décision que nous prenions soit la bonne », a-t-il dit. Mais il a aussi admis que l'incertitude ne pouvait pas durer indéfiniment et il a espéré avoir des nouvelles plus positives « très bientôt ». Il a écarté la menace chinoise, soutenant que bien que Scitex soit déjà opérationnel en Chine et puisse ainsi profiter de fait des équipements meilleur marché offerts là-bas, les imprimantes chinoises n'ont pas en soi encore atteint les normes de fiabilité exigées par les sérigraphes occidentaux. En tous cas, c'est un défi auquel HP fera maintenant face, lui qui a finalement acquis Scitex peu de temps après l'exposition, lui apportant ainsi une diffusion enviable de produits dans tous le spectre du numérique.


37 D'autres sociétés avaient aussi à faire face à de telles questions pendant la FESPA, la Directrice du marketing d’INCA Digital, Heather Kendle a été très franche en expliquant ses objectifs. « Nous faisons porter notre effort principal sur le développement de la technologie du jet d'encre » a-t-elle dit ingénument, confirmant ainsi qu’Inca, comme NUR regardent déjà plus loin que vers les applications purement graphiques. Ce qu'elle n'a pas dit était qu’Inca était sur le point d'être acheté par Dainippon Screen Manufacturing Ltd, une nouvelle qui a explosé le quatrième jour de l'exposition. Depuis lors les assurances habituelles comme « les affaires sont normales » ont été données et avec l’appui d'une société japonaise géante, l’aide à l'entrée d’Inca sur de nouveaux segments du marché recevra tout l'investissement supplémentaire nécessaire. On espère que toutes ces sociétés prospéreront et que leurs nouveaux propriétaires et les investisseurs reconnaîtront que la clef de leur succès futur se trouve dans la conservation de la qualité d'entrepreneur de la société originale, et que leur apport offrira un niveau de sécurité financière plus élevé et les nécessaires capacités d'investissement à long terme. Tout en observant ces acquisitions, nous devons aussi nous rappeler deux alliances d’Agfa, dont les fruits ont été dévoilés lors de l'exposition. La M-Press, le résultat de la collaboration d'Agfa avec Thieme est passé en revue plus à fond ailleurs, mais c'est probablement les liens d’Agfa avec Mutoh, aboutissant au lancement de l'Anapurna 100, qui s'avéreront être les plus appropriés pour le futur des imprimeurs sérigraphes et numériques. Cette imprimante grand format UV à jet d'encre a été créée pour des applications industrielles en volume et offre des têtes d’impression développées conjointement par Agfa et Xaar. Agfa sera aussi responsable de la fabrication des encres UV pour la machine. L'apparition de ces machines souligne la détermination d'Agfa de couvrir chaque aspect du marché numérique, avec des répercussions possibles pour certaines des sociétés innovatrices précédemment mentionnées. Il sera donc intéressant de revoir toutes ces sociétés l'année prochaine à la Rai, pour vérifier si des changements se sont produits et jusqu’où ils ont progressé dans leur désir de s’étendre vers de nouveaux horizons. Un tour de l'Exposition avec Michel Caza Comme d'habitude, à cause de la ronde frénétique de mes obligations « FESPA », agréables au demeurant, je n'ai pas eu le temps de voir autant de l'exposition que je l’aurais aimé, ce qui est, je le soupçonne, vrai pour beaucoup de visiteurs. Cependant, mon impression d’ensemble a été que la sérigraphie est bien vivante et bien que la popularité de l'impression numérique continue à augmenter, elle se limite encore, pour l’instant du moins, surtout au secteur graphique., il y avait aussi beaucoup de nouvelles imprimantes au travail dans le travail dans le hall textile. De plus, beaucoup de fabricants commencent aussi à utiliser la technologie numérique dans le large spectre des applications industrielles, un développement que nous serons sans aucun doute plus à même d’apprécier en juin prochain à Amsterdam. Une des choses qui m'ont immédiatement frappé était l'imagination de conception et la qualité des stands avec beaucoup d'exposants offrant des stands très bien conçus et esthétiquement agréables. Cela souligne l'importance croissante de FESPA et c’est ce qui permet d’offrir une plus grande stimulation visuelle aux visiteurs en rendant l'expérience encore plus intéressante. Mon seul regret est que personne n'ait pensé à créer un Concours du plus beau Stand pour récompenser de telles réussites, bien que les juges – devant une telle prolifération - auraient peutêtre eu beaucoup de mal à choisir les vainqueurs ! Mon stand favori était celui de Fimor, qui avait comme centre d’intérêt une voiture de compétition type « Le Mans », aux couleurs de Fimor le vert et le blanc. Fimor montrait aussi – bien sûr - ses lames de racle et deux affûteuses remarquables, une automatique et une semi-automatique, toutes les deux équipées de doubles meules diamant. Fimor a aussi montré des lames multi-shore (jusqu’à cinq lames combinées et co-extrudées (!), des lames moulées, des lames de racle spéciales pour l'utilisation avec la céramique et le textile, les lames faites de polyuréthane conducteur pour aider à réduire l'électricité statique engendrée par le frottement sur l’écran, des


38 pinces manuelle pour découper les lames et une nettoyeuse de racles pneumatique. Toujours dans ce contexte des plus beaux stands je dois aussi mentionner celui de Sefar, vraiment très original et les féliciter aussi pour la très agréable célébration d’un soir qu’ils ont organisé pour fêter leur 175ème anniversaire. Compte tenu de mon fort temps limité, j'ai décidé de me concentrer sur les halls consacrés à la sérigraphie, bien que sérigraphie et numérique en arrivaient à se chevaucher souvent, complémentarité oblige, comme dans le cas de la collaboration Agfa/Thieme pour la M-Press très montée en épingle dès avant le Salon ! En fait, cette grande presse numérique/sérigraphie à plat tant attendue était l’Arlésienne de l'exposition, parce que la seule vue que l'on ait pu en avoir était une vidéo en temps réel ! Quel dommage ! Un des avantages de cette presse avec ses 64 têtes piezo est sa vitesse annoncée - 400 m2 / heure (mais en combien de DPI ?) - et il aurait été intéressant de la voir vraiment de près en production. Un des plus séduisants atouts de la M-Press étant, à priori, qu'elle peut être utilisée en tandem avec des presses de sérigraphie Thieme existantes pour faciliter des améliorations apportées par la sérigraphie comme les vernis et des couleurs spot. Et, si quelques uns estiment que leur prix élevé agira comme une force de dissuasion, ils seront intéressés d’apprendre qu'Agfa/Thieme déclare en avoir vendu déjà l7 ! On a longtemps soutenu que l'inconvénient le plus grand de la sérigraphie par rapport au numérique,est la fabrication de l'écran lui-même, bien qu'avec le développement des technologie CTS, c’est devenu beaucoup moins vrai. Donc il était intéressant de voir que les autres parties du processus de fabrication des écrans s’automatisent aussi. Des sociétés comme Buisine, Chim'92, Grünig, ESC et Dane-Grönlund ont les lignes automatisées très innovantes qui offrent le lavagedégravage des écrans, le séchage, la re-enduction de l'émulsion, l'insolation et le dépouillement, dans une grande variété de combinaisons différentes comprenant ou la projection directe, ou le CTS UV ou le CTS jet d’encre à la cire inactinique. Ainsi, tout en réduisant considérablement la durée et le coût du travail, de tels dispositifs réduisent aussi les rejets et contribuent à protéger l’environnement.). Je prévois que cela deviendra un véritable vecteur de croissance pour la sérigraphie. Les efforts de l'équipe FESPA pour faire exposer des entreprises servant verticalement et horizontalement nos marchés ont commencé à porter leurs fruits et nous avons vu des exposants répondant à un grand choix d’applications industrielles, y compris des machines pour l'impression sur les feuilles de verre. Il y avait aussi beaucoup de sociétés impliquées dans l'impression d'étiquettes, bien que l’une des plus connues, le suisse Gallus soit curieusement absente. Cela a laissé le champ ouvert pour Kammann avec sa nouvelle et très rapide machine K-61 OS la (2.000 m / l'heure), qui combine l’offset à sec et la sérigraphie rotative, avec aussi des presses de Stork, Kinsel, Zimmer et M&R. Autres nouveaux secteurs d'intérêt : l’IMD, l'impression de membranescontact, l'impression de circuits imprimés rigides et flexibles (PCB) et l'impression de RFID, une innovation qui est employée dans le secteur de l’étiquetage pour fournir l'identification de produit via l'utilisation de fréquences-radio. J'ai aussi vu des équipements pour l'impression sur bouteilles de verre, les CD / DVDs et les emballages plastiques et métalliques. L'impression tampographique était aussi très présente et représentée par des sociétés comme Teca-Print, Tampograph, Tampoprint, Chungfou, Cofellow, Everbright et Tampo Techniek. Exposant digne d’une note spéciale, Autotype, qui en plus de la production de produits innovateurs d'une grande richesse d'utilisation sur bien des marchés différents de la sérigraphie, a présenté un nouveau et étonnant support, l’Autotex DP, un film qui arrête la croissance et la dispersion de bactéries. Ce produit a beaucoup d'applications évidentes dans les hôpitaux, mais peut aussi être employé à bon escient sur des claviers d'ordinateur, des membrane-contact et sur presque n'importe quel objet que vous puissiez trouver qui existe ou travaille dans un environnement sensible pour la santé. Autotype a aussi présenté un autre matériel intéressant, un polyester spécial, qui aide à réduire le problème des graffitis quand il est appliqué en signalétique ou de la publicité. Côté racle tous les joueurs principaux étaient là, Fimor déjà vu, RKS qui dévoile une nouvelle lame de racle au carbone, qui, il le prétend en tout cas, est aussi facile à affûter que le


39 polyuréthane. Il montrait aussi des racles faites d'une combinaison de fibre de verre et le polyuréthane, une racle spéciale qu'il a créé particulièrement pour la sérigraphie rotative et une affûteuse de racle contrôlée par laser En ce qui concerne les presses de sérigraphie il n'y avait aucune nouveauté « extraordinaire » à annoncer, mais plutôt des améliorations touchant à la fiabilité, la qualité, l'électronique, les outils, de commandes, etc. Il y avait beaucoup de nouveaux exposants dans ce secteur et c’est maintenant incontournable, certains venant de la Chine et de l'Inde. Une note spéciale pour la presse multicolore montrée (en image seulement) par la société indienne Grafica Flextronica Parmi les grands joueurs, la taille d’impression devient quelque chose de primordial ! Siasprint et Thieme ont des presses de 2 x 3m, comme d’ailleurs Argon et EST, et le britannique Kippax offrait une énorme machine semi-auto de 6 x 3,3m ! Sakurai a montré sa presse cylindrique bicouleurs, où la feuille passe d'une cylindrique à une autre. D’autres presses cylindriques sur les stands de SPS et d'ESC et le plus important fabricant chinois, Atma, était aussi présent sur un grand stand. La popularité de la technologie UV s’est énormément accrûe dans le monde, et ce dans tous les secteurs graphiques et industriels. De nouvelles encres pour des circuits, l’IMD, le membranescontact, les RFID et dans le secteur de l'automobile sont maintenant sur le marché et Nior-Cote a maintenant conquis un des derniers bastions avec la mise au point d'encres conductrices et électro-luminescentes UV. Tous les principaux fabricants et fournisseurs d'encre d'Europe et d'Amérique étaient présents à FESPA 2005 : Encres Dubuit, VFP et Tiflex pour les français bien sûr, mais aussi la société chinoise Zongyi et le thaïlandais Chayaboon qui faisait leur débuts européens. Le hall « textile » était une nouveauté pour FESPA et tous les grands fabricants étaient là. Les sociétés ayant les deux plus grands stands étaient MHM avec sa machine Type E, qui imprime l’étonnante quantité de 1,400 T-shirts / l'heure et M&R, qui montrait ses presses de 6 à 12 couleurs. Sefa et Tas International avaient aussi des stands assez importants et Don Newmann et ses cadres auto-tendeurs était là. Ailleurs, les visiteurs pourraient voir toutes sortes d'imprimantes numériques aqueuses et à base de teinture, du flockage, du transfert et de nombreuses presses à transfert. Du nouveau dans l’impression textile : la tendance vers une nouvelle génération de plastisols « écologiquement amicaux », surtout à cause de la féroce opposition du Danemark et de l'Allemagne en particulier, contre les phthalates et les composants PVC des plastiso classiquesl. Cependant, ces nouvelles alternatives sont beaucoup plus chères! C'est un autre secteur où l'encre UV appotera finalement un de ces jours sa propre technologie plus écologioque. Peut-être le développement le plus significatif dans ce hall était l'utilisation de jet d'encre pour imprimer des T-shirts comme on en montrait sur le stand de Kornit. En somme ce fut une très grande et très heureuse FESPA et bien que, comme quelqu'un qui a suivi toutes les expositions depuis la première Fespa en 1963 (à Paris) et qui est habitué à entendre dire que l'événement le plus récent est le « le plus grand et le meilleur » cette fois, c’était encore plus vrai que jamais ! Des points forts à remarquer par Mark Godden Qui a eu l'idée de mettre l’exposition FESPA à Munich ? Pour des raisons logistiques, j'ai volé à Amsterdam, puis conduit jusqu’à Munich et quelque part le long de la route, j’ai attrapé une infection des voies respiratoires vraiment effrayante. Inutile de dire, je n'avais jamais rien ressenti de tel dans le transport de ma misérable carcasse vers une exposition, mais je dois des remerciements à un régime à base d’ice-creams pour calmer ma gorge et à de roboratives et régulières visites au Centre de presse où je pouvais trouver beaucoup de choses intéressantes et me distraire.


40 Sur scène, un des « bourdonnements » les plus forts était le développement des relations entre deux poids lourds de l'industrie Mutoh et Agfa. Le comment et le pourquoi de ce que sous-tend cette fusion sont sans aucun doute décrits ailleurs, donc je préfère poser une innocente question « qu’est ce que cela veut dire ? Bien, si vous êtes impliqué dans cette industrie, disons par exemple en tant que revendeur d’imprimantes à jet d'encre, ou de supports et fassiez des offres de services dans la sérigraphie et les industries alliées, Agfa pèse-t’il sur votre analyse compétitive du marché ? Probablement pas, mais cela se devrait. Oubliez n'importe quelle idée reçue que pourriez avoir sur que vous auriez pu avoir sur Agfa et ses petites boîtes oranges de film 35mm, ou sa reprographie périmée et d'autres choses de ce genre Agfa est une société d'image de classe internationale et vous êtes dans l’imagerie. Agfa apporte l'esprit d'invention, un marketing musclé et son énorme capacité industrielle. C’est une entreprise qui a l'esprit et les moyens de vraiment cultiver le marché. Il montre aussi ses intentions. Il veut sa part du gâteau dans l'arène de l’'imagerie. Les fruits de cet accord suggèrent aussi que Mutoh est davantage que ce que l’on en voit. Voici une société qui est capable d'obtenir ce qui doit être un projet de développement très stimulant à la satisfaction d’Agfa, ce qui est à mon avis à porter tout à son crédit. La production de Mutoh, ici, je veux dire celle des imprimantes, fait appel à des applications informulées dans « l'industrie de l’imagerie ». C'est une description très commode de quelque chose qui arrive, va arriver même de plus en plus, un mixage d’une grande portée. Le positionnement à cette occasion est le travail de Mutoh et cela signifie qu'il va devoir traiter avec des tas de sous-secteurs industriels et des tas de chevauchement de ses intérêts. Je n'attends aucun applaudissement chaleureux pour la dernière promenade de Mutoh avec Agfa, mais je ne critiquerai jamais une société qui fait son travail et le fait très bien. Si vous avez été dans autant d'expositions que moi, un traceur de découpe à plat est quelque chose devant laquelle vous pourriez facilement passer et ne pas y penser une seconde. Je suis heureux d’avoir fait une assez longue pause au stand d'Esko pour y voir une superbe machine Kongsberg sportivement « gonflée » par des apports exotiques de MGE Ce qu'Esko montrait, dans une coquille de noix, est l’aptitude à prendre un produit imprimé et à le découper en toute sécurité dans le contexte d'une production de travail orientée en continu. La découpe de la production imprimée n'est pas nouvelle bien sûr, mais la faire sur une machine à plat du calibre de la Kongsberg est une idée avec de grandes perspectives. Grâce à son très malin i-Cut, le système d'Esko ne se soucie pas beaucoup des petites et erreurs d'ordre primaire et secondaire comme la déformation d'image, les défauts de mise en place, et cetera. La Konsberg exécute simplement une coupe précise, tout autour de votre image imprimée. C'est rapide, c'est fiable et la chose la plus passionnante c’est que cela marche à tous les coups. Je pense que cet espace d’application de coupe et d'une impression d’un seul coup est une occasion à peine voilée pour les opérateurs plus créatifs pour se faire des réputations imposantes ainsi que des piles d'argent non moins imposantes. Il doit y avoir des applications indescriptibles pour le concept complet de la fabrication d’une production individualisée et fortement personnalisée, qui capitaliserait sur le mélange de l'impression, de la découpe et du routage. Mon message est, d’examiner cette possibilité et de l’examiner de très près. C'est un géant encore en sommeil dans une technologie qui est capable d’ajouter de la valeur à ce que vous imprimez pour aller bien au-delà du prix traditionnel. Dans un événement de la taille de FESPA il y a une possibilité très réelle de ce que les arbres cachent la forêt !. Comment fait l'homme qui vend des lames de caoutchouc de 5 mm pour attirer votre attention au Salon de l’Automobile quand vous venez simplement acheter des Ferraris ?


41 Comment fait quelqu'un avec un disque épais de plastique transparent épais de 5 mm pour retenir votre attention à FESPA ? Les chances en sont infimes. Je ne le cherchais pas, mais j'ai trouvé un tel disque, un échantillon d'un plastique très intelligent. Il peut être modelé. Il peut être coupé. Il pourrait être foré sans peine et il est aussi transparent qu'un morceau de plastique peut l’être. Vous pourriez en faire une lentille acceptable. Il n’a aucune couche. Oh ! et j'ai presque oublié, il est électriquement conducteur et quelques clients à MI-5 l’adorent! Avez-vous visité le stand Zimmer ? Maintenant c'est ce que j'appelle un morceau en kit. J'hésite à le décrire comme une jet d'encre, probablement parce que ce n'en est pas une, mais c'est une imprimante. C'est une de ces pièces d’équipement relativement rares qui remplit immédiatement les yeux du peuple de sigles de dollar ou d'Euro. La machine fait des essuie-pieds imprimés. Vous pouvez prendre une natte renforcée dure, en caoutchouc et y imprimer un concept, un logo ou autre chose. Un système à base de vapeur fixe et lave la production et là vous avez « un produit très sympa » que vous pouvez en réalité vendre pour une agréable somme d'argent. J'aime cette machine, elle imprime des encres en seize couleurs directement sur la fibre. Ce n'est pas une impression faiblarde et superficielle. Elle vous saute littéralement aux yeux, c'est Pop et coloré. Zimmer le prouve. Je ne vais pas faire un examen détaillé de chaque imprimante à jet d'encre de l'exposition à cause du manque d’espace, mais y suffit de dire qu’il y en avait beaucoup, de ces 'imprimantes ! De toutes les industries qui supportent l'arrivée et le brassage inévitable qui en résulte quand des technologies perturbatrices apparaissent, je dirais que la sérigraphie fait un bon travail en intégrant tout cela et que les évènements tournent à son avantage. Je n'entends pas les râles du procédé sérigraphique ni maintenant ni bientôt et ce que je vois c’est une expansion du marché pour des sérigraphes équipés en numérique et la preuve est faite d'une assimilation parfaite par les opérateurs les plus créatifs. Donc, pour conclure, les exposants ont fait un grand travail et les visiteurs sont venus par milliers et ont acheté des choses. La FESPA a fait une exposition fantastique. Voici une recette qui doit engendrer un grand désir de la répéter. Prenez une industrie créative, notoirement diversifiée et fondée sur la notion de contrôlabilité pour déposer pratiquement n'importe quel liquide imprimable sur des supports chimiquement et physiquement plus ou moins réceptifs et asseyez vous pour un bon bout de temps. Maintenant vous avez vos éléments de base. Ajoutez quelques-uns de ces technologies irrésistiblement perturbatrices, (assurez-vous d’y mettre une bruine généreuse de numérique) un zeste ou deux de fraîches pensées et un flash flamboyant de nouvelles idées. Secouez-le tout et là vous l'avez « FESPA » ! J'attends avec impatience mon coup de main suivant à Amsterdam!

P.44-53 LE CONCOURS DES AWARDS FESPA 2005 De l’or pur ! Le Concours Fespa Awards 2005 a été sans aucun doute un des éléments les plus valorisants de l’exposition. Ce concours a été créé pour mettre en valeur les meilleures


42 impressions en sérigraphie et numérique. Cette année, les juges ont du faire face au difficile travail du jugement de plus de 400 envois, soumis par des entreprises de 20 pays différents. Les vingt catégories couvraient de nombreux aspects différents de la sérigraphie et de l’impression numérique : par exemple la PLV, les calendriers, les affiches, les textiles et différentes catégories dans le numérique pour n’en nommer que quelques unes. Nigel Steffens, le Secrétaire Général de la Fespa fait le commentaire suivant: : « nous avons été très impressionnés par les travaux étonnants et la vaste gamme de produits envoyés par tous ces pays. Un vrai plaisir de voir tous ces envois de l’Inde qui ont été primés en Or, Argent et Bronze ». « Un des aspects les plus encourageant du Concours était qu’il montre clairement que la sérigraphie continue d’évoluer et de se développer. Nous avons vu des envois à la fois vraiment excellents et techniquement très achevés, le tout allant des circuits imprimés aux icônes religieuses et montrant les meilleurs aspects de notre technologie qui arrive aussi maintenant à des résultats solides et de haute qualité. De la même façon, les envois dans les quatre catégories numériques pouvant se comparer à ceux des procédés classiques ». Les vainqueurs du Concours FESPA Awards 2005 Catégorie 1 Produits pour PLV ( impression sur papier et carton y compris bannières sur papier et retro-éclairés sur papier) Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Or Argent Bronze

CIB Bellemare Augustus Martin CIB Bellemare

Process Pic: DSCF0036.JPG

Rig Persona Rig Persona Sitopapir

- single/multi: DSCF0034.JPG DSCF0035.JPG

Catégorie 2 Produits pour PLV (Impression sur tous types de plastique, y compris les bannières en plastique et les platiques retro-éclairés + les lenticulaires) Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Silver Bronze

Or Argent Bronze

Augustus Martin CIB Bellemare Augustus Martin

Process Pic: DSCF0040.JPG

Pasja Michel Caza Eurl Sitopapir

- Single/MultiPic:DSCF0033.JPG

Catégorie 3 Produits pour PLV (plastiques en feuilles, rigides ou souples) Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Or Argent Bronze

FM Siebdruck Werbung Augustus Martin Spectrum Scan Pvt

CIB Bellemare Studio Reya Klenke


43 Pic: DSCF0043.JPG Catégorie 4 Calendriers Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Gold Silver Bronze

Pasja CIB Bellemare ogi Display Arts

Process Pic: DSCF0044.JPG DSCF0045.JPG Catégorie 5

Klenke Rig Persona Disgraf

- Single/multi: DSCF0046.JPG

Cartes postales, de vœux et de Noël

Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Or Atelier Fur Siebdruck L. Boegli Argent Atelier Fur Siebdruck L. Boegli Bronze Atelier Fur Siebdruck L.Boegli

Atelier Fur Siebdruck L. Boegli Atelier Fur Siebdruck L. Boegli MichelCaza Eurl

Process Pic: DSCF0047.JPG - Single/Multi: DSCF0048.JPG DSCF0049.JPG Catégorie 6

Affiches en un morceau

Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Bronze

Augustus Martin Weiss Siebdruck Augustus Martin

CIB Bellemare

Pics Process: DSCF0054.JPG, DSCF0055.JPG Catégorie 7

Affiches multi-morceaux

Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Bronze

No award

Catégorie 8

Kumazawa Screenprinting

Sérigraphies originales et travaux d’art

Une ou plusieurs couleurs Or Argent Bronze

Michel Caza Eurl Studio Reya Klenke

Single/Multi pic: DSCF0060.JPG Catégorie 9

Reproductions d’art, livres, rochures


44 Quadrichromie Or Argent Bronze

Une ou plusieurs couleurs

CD Papanikopoulos CD Papanikopoulos CIB Bellemare

Or Argent Bronze

Atelier Fur Siebdruck L.Boegli CIB Bellemare Studio Reya

Process Pic: DSCF0050.JPG - Single/Multi pic: DSCF0051.JPG DSCF0052.JPG Livres (catégorie supplémentaire) Or Argent Bronze

Sitopapir Atelier Fur Siebdruck Lorenz Boegli Omega Print

Pic: DSCF0053.JPG Catégorie 10

Adhésifs, labels, marquage de véhicules, vitrauphanies, etc

Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Or Argent Bronze

Augustus Martin Classic Stripes New Jev Screen

Riebl Siebdruck New Jev Screen Monochem Graphics

Process Pics: DSCF0038.JPG, DSCF0039.JPG Single/Multi pic: DSCF0058.JPG/ DSCF0059.JPG Catégorie 11

T-shirts et autres vêtements, casquettes, transfers

Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Or Argent Bronze

Torun Print Tech Midi Print Graphic Elements

Anil Labels Pulitel SAS Torun Print Tech

Process Pic: IMG_0348.JPG Single/Multi pic: DSCF0056.JPG - DSCF0057.JPG Catégorie 12

drapeaux, bannières, tapisseries, draperies

Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Pas de Prix

Pas de Prix

Catégorie 13 peintre

Autres produits textiles (sacs, cravats, écharpes et canevas

Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or

Bronze

Michel Caza Eurl

Graphic Elements


45 Process Pic: DSCF0072.JPG

Catégorie 14 Verre et céramique (arts de la table, carreaux, verres, miroirs – en forme ou plats, impression directe, décalcomanies et retro-éclairés Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Or Argent Bronze

Heinrich Ceramic Decal Deco Mat Kft OM Decals

Process Pic: DSCF0071.JPG Catégorie 15

- Single/Multi = Pic: IMG_0349.JPG

Metal & bois signalétique et objets

Quadrichromie Or Argent Bronze

Heinrich Ceramic Decal JSC Elga Santi Arts Hi Tech

Une ou plusieurs couleurs

OM Decals FM Siebdruck CIB Bellemare

Or Argent Bronze

Studio Reya Klenke Atelier Fur Siebdruck L. Boegli

Pic Process: DSCF0069.JPG, DSCF0070.JPG Single/Multi pic: DSCF0067.JPG - DSCF0068.JPG Catégorie 16 emballage, etc..

Impression directe sur bouteilles, objets en 3-D, skis, pots,

Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or

Or

Efekt

JSC Elga

Process Pic: DSCF0132.JPG Single/Multpic: DSCF0134.JPG - DSCF0135.JPG Catégorie 17 Produits divers: CD-DVD, cartes, produits pour automobile, IMD, faces avants, plaques, cadrans, signalétique, measures, circuits et membranes, circuits hybrids, etc.. Quadrichromie

Une ou plusieurs couleurs

Or Argent Bronze

Or Argent Bronze

Klenke Kroma Riebl Siebdruck

Process Pics: DSCF0065.JPG, DSCF0066.JPG Catégorie 18

Monochem Graphics Schurter Schreiner Group

Single/Multi pic: DSCF0064.JPG DSCF0063.JPG

Impression numérique sur support rigide


46 Or Panorama ArgentPalmer Werbe Art Gold pic: DSCF0074.JPG Catégorie 19 Or

Kroma

Catégorie 20 Or

Impression numérique sur support flexible

Impressions numériques spéciales

Domberger

Pic: DSCF0037.JPG CONCOURS DES JEUNES FESPA 2005 Or Argent Bronze

IPTS Lda, Portugal Iptomar Estt, Portugal Lycee Professionnel Zola, France

Gold Pic: DSCF0073.JPG Highly Commended: Dhirubhai Mistry Centre for Excellence, Inde Kobnhavns Tech Skole, Danemark Kroschke, Allemagne

P.54 & 55 EN VITRINE Pics : DSCF0838.jpg DSCF0844.jpg Quand Mark et Spencer ont récemment lancé leur nouvelle gamme « Natures » ils ont eu besoin d'une étiquette de haute qualité répondant à la fois au côté luxueux et naturel de la marque. La gamme comprend une large variété de produits différents, qui entrent tous dans un assortiment de parfums exotiques. Il n’est pas étonnant que Mark et Spencer aient donné toute latitude à Harlands Labels, un imprimeur du ROYAUME-UNI ayant une longue expérience du travail avec des sociétés très actives dans le secteur de la beauté et de la santé. La société située à Hull a produit le nombre énorme d'étiquettes exigé sur sa presse mixte MPS330 nouvellement installée et jusqu'ici, en a produit plus de 650,000. Dans celles-ci, des étiquettes de face avant imprimées sur PE blanc en Flexo sept couleurs, plus le vernis, puis des étiquettes en huit couleurs sur PE transparent et étiquette de face arrière imprimée en deux ou trois couleurs sur PE blanc. Qui plus est, la production est toujours en cours! Pics: Colour Care Leave In Conditioner (2).jpg Moisture Plus Nourishing Intensive Conditioner (2).jpg


47 Moisture Plus Shampoo (2).jpg Style Shine Gloss Serum =(2).jpg Harlands Labels a aussi enchanté Marks et Spencer en créant un fini fantastique pour sa nouvelle gamme Capillaire Daniel Galvin. Harlands a produit 18 types différents d'étiquettes dont des enveloppes, le bouchon et l’habillage et des étiquettes à lire sur une gamme de PE transparent, PP et PP blanc en jusqu'à cinq couleurs plus le vernis. Le succès de la conception doit beaucoup à l'utilisation innovatrice par Harlands d'une encre sérigraphique blanche transparente particulièrement formulée pour donner un aspect semi opaque à la conception de base. Cela a été complété par un vernis mat complet et quatre nouvelles couleurs d'écran de lustre avec des couleurs spot gris, blanc ou noir selon le type d'étiquette. Pics : Artfix300.jpg ARTFIX de Sao Paulo, a récemment achevé un travail d'habillage de véhicule - le plus grand jamais réalisé au Brésil. Il a utilisé ses imprimantes VUTEK UltraVu 3360FC et UltraVu 2360FC pour produire plus de 18,000 m2 de graphisme pour entièrement habiller 1200 véhicules pour le géant de la boisson brésilien, AmBev, ARTFIX a imprimé directement sur vinyle adhésif pour produire 35 habillages de 15 m2 de graphisme par jour! Pics : Monster300.jpg Le spécialiste du grand format en Grande-Bretagne, Monster Digital a employé une combinaison de compétence et la Scitex Vision Xljet 5 + pour produire plus de 1000 m2 de displays de vitrine proprement stupéfiants pour les installer dans 25 magasins de la première chaîne de vêtements Ban, en une semaine. Le client de Monster Digital Tony G Creative Retail a été si heureux de la qualité du travail et de la rapidité de livraison, qu'il a maintenant donné tout pouvoir à Digital Monster pour fournir des expositions semblables pour les agences de la First dans tout le pays. Pic : Graphics300.jpg Le voyage dans le rouleau d'une vague féroce est une expérience que vous n'oublierez jamais, mais seul un surfer habituellement habile et intrépide adore ça.. Malgré tout maintenant, même le plus poltron des terriens peut ressentir ce sentiment de joie de vivre, simplement en visitant « la Vie d’une Plage » l'exposition à Newport News, au Musée des Marins. L'exposition est conçue pour créer un moment très visuel de vie de la plage et les visiteurs sont confrontés à la pièce centrale de l'exposition « le mur de vague » dans le secteur du Surf et de la Récréation, qui retrace l'évolution des sports nautiques. Graphics Gallery a utilisé sa PressVu UV VUTEk UV 200/600 pour produire ce graphisme, qui a été imprimé directement sur du vinyle auto-adhésif avant sa pose dans un encadrement préfabriqué. Pics : Hungary1300.jpg Hungary2300.jpg Hungary300.jpg Quand la Hongrie a rejoint l'Union européenne l'année dernière, deux énormes bannières ont été tendues en travers de l’Elisabeth Bridge sur le Danube, célébrant le retour du pays en Europe occidentale et le fait qu'il avait rejoint 24 autres nations dans la CEE. Un peu de cette gloire est retombée sur OSG Hungary Ltd, la société qui a produite la bannière et toutes sortes d’habillages de bâtiments, des affiches pour réverbères et des décors colorés pour les tramways de Budapest sur sa Scitex Vision XLjet 5 +. Pic : SinFung300.jpg SinFung1300.jpg


48 SinFung2300.jpg Sin Fung, la société basée à Hong-Kong récolte les bénéfices d'un investissement dans une TURBOjet de Vision Scitex en s’en servant pour attirer des tas de nouvelles commandes. Depuis l'installation de l'imprimante, la société a vu sa part de marché des publicités sur panneau d'autobus de Hong-Kong passer de 20 % à 50 %. La TURBOjet a aussi contribué à aider Sin Fung à produire des impressions lucratives pour le géant des appareils électriques Philips. En attendant, l'achat précédent de Sin Fung de deux imprimantes Scitex Vision XLjet + lui a permis de maintenir son importante position sur le marché de la publicité pour les Abribus de Hong-Kong

Pic : Mack300.jpg

Markley Enterprise , Inc., d'Elkhart en Indiana, USA, est la première société au monde à mettre à niveau sa PressVu UV 200/600 pour y ajouter la nouvelle option d'encre blanche, une option qui lui a permis de produire un travail pour des Camions de Mack Trucks, un des fabricants de poidslourds les plus important des USA. Markley a produit plus de 100 logos du bouledogue en 120 x 30 cm, qui sont maintenant exposés dans les agences de vente de Mack Trucks partout en Amérique. Auparavant, il avait utilisé des bandes blanches de 6mm Sintra pour ces logos, mais puisque le logo représente seulement 10 % de la surface réelle, le reste demandant une l’impression d’un noir, beaucoup d'encre et de temps d'impression avaient été gaspillés. Maintenant la société doit simplement imprimer un logo blanc sur Sintra noir, produisant un produit supérieur avec une évidente réduction de coût.

P.58 ET FINALEMENT! « GRAZIE MILLE » ALBERTO NOVARESE ET « THANKS A LOT » MARC GODDEN! Si vous vous attendez à ce que cet éditorial se concentre sur la récente exposition FESPA, j'ai peur que vous ne soyez plutôt déçus. L'exposition fut, bien sûr, un énorme succès, dépassant même nos plus grandes espérances et de nouveau j'ai fait tout ce que je pouvais pour y contribuer de mon mieux. Mais je dois avouer que pendant qu'à Munich, mes jours étaient tellement occupés par les obligations FESPA, que je ne suis pas vraiment arrivé à voir toutes les merveilles que l’exposition offrait, bien que vous puissiez trouver ma modeste contribution sur son aspect sérigraphique dans le passage en revue complet sur FESPA 2005 qui se trouve ailleurs dans ce magazine. En fait, ce que je veux vraiment faire ici est de me concentrer sur deux articles qui ont paru dans le dernier numéro de Fespa World ; à savoir, l'article « Face à Face » avec Alberto Novarese, le PDG de Saati et la « de-mythification » du marché des imprimantes numériques dans « Et Finalement » de Marc Godden. En ce qui concerne le premier, j'ai lu l'interview d’Alberto Novarese, avec le plus grand plaisir, non seulement, parce que je partage les vues qu’Alberto y a soutenu, mais aussi parce que sa vision quant à l'avenir de la sérigraphie, je la partage et c’est celle que je préconise depuis des années! Je suis, de tout cœur, en accord avec lui quand il déclare que la mise en oeuvre d'un programme de formation efficace du personnel est probablement la chose la plus importante que nous puissions faire, si nous voulons nous assurer que la sérigraphie reste une technologie viable et continuant de se développer. Les clients y mettent déjà un grand espoir et au fur et à mesure,


49 celui-ci deviendra plus fort, parce que la capacité d'offrir un haut niveau de service et une grande qualité deviendront cruciaux pour le succès complet d'une entreprise. Alberto fait aussi un point très valable,sur le fait que la popularité actuelle des méthodes d'impression numériques commence à pâlir quand on s’éloigne du secteur de la signalétique et des displays pour aller vers les sphères industrielles et textiles, où la sérigraphie reste toujours la technologie majeure. Il est tout-à-fait vrai que, quand on visite des expositions, on voit beaucoup d'équipement numérique, mais c’est surtout parce que ces expositions ont tendance à se concentrer sur « la communication visuelle », l'aspect « impression graphique », plutôt que l'aspect industriel et textile, bien que cette tendance ait commencé à changer, à FESPA 2005 cette année. L’idée d'Alberto de standardiser la technologie sérigraphique est aussi très valable et très saine, bien que personnellement, j'estime qu'il ne faut pas aller trop loin, dans le sens d’une standardisation complète, qui permet certes d’arriver à un résultat « moyennement bon et cohérent », mais écarte la création de quelque chose qui soit vraiment sensationnel. D’une certaine façon, c'est ce qui est arrivé en offset. De nos jours, il y a beaucoup d’imprimeurs offset qui peuvent fournir un travail parfaitement acceptable, mais il y a beaucoup moins de chances de trouver un imprimeur qui puisse fournir un travail de la même - remarquable - qualité que ce maître de l’offset que fut Draeger, ou d'autres entreprises aussi douées qui ont succédé à cette célèbre société. Je crois aussi, pour les sérigraphes, aux marchés de niches spécialisées qui exigent des normes de la plus haute qualité de travail. Pour de nombreuses sociétés ce sera certainement la voie d’avenir. D'autre part, il a raison de dire aussi que beaucoup de fournisseurs se sont aussi trop préoccupés de leur propre niche de produits, au détriment d’importantes applications dans des industries différentes. Je pense, très fortement, que c’est à nous, sérigraphes ou imprimeurs numériques, d’expliquer aux fabricants ce que nous attendons d’eux, plutôt que de les laisser nous dicter ce qu’ils pensent être « ce qui est bon et ce qui n'est pas bon pour nous » ! Ils doivent aussi essayer de se rappeler que tous les composants doivent travailler ensemble - après tout, à quoi sert l’utilisation d’un bon tissu avec une mauvaise émulsion, une encre médiocre et une presse peu sûre ? Ainsi quand Alberto préconise plus de collaboration entre les divers fabricants d'équipement d'écran, des matériels et des produits auxiliaires, je le salue bien bas ! Grazie mille, Alberto, tu as raison ! L'avenir du procédé sérigraphique dépend de discussions intelligentes et de la coopération entre tous les fournisseurs - sans cela les sérigraphes ne pourront pas simplement faire le mieux « possible ». Et donc nous en venons à « Et Finalement » et du coup, j'applaudis aussi très fort Mark Godden d’avoir mis en évidence, avec beaucoup d’ironie, le phénomène, les « mensonges », du « Specmanship » ! Et j'ai été en particulièrement enchanté qu'un grand spécialiste du monde numérique ait courageusement décidé de confirmer par écrit quelque chose que je soupçonnais depuis bien longtemps, à savoir que les fabricants d'équipement numérique brodent un tant soit peu sur la vérité quand ils parlent de la vitesse de leurs machines ! Bien sûr quand j'ai mis en doute ces prétentions auparavant, j'ai été accusé de le faire pour simplement défendre ma préférence « supposée » pour la sérigraphie - bien que j’ai été un des initiateurs de la technologie de l’impression jet d’encre UV dans les années 1997-98! Pendant très longtemps, j'ai dit que quand on prétend imprimer 400 m2 / heure on induit les clients terriblement en erreur si on ne précise pas aussi que c'est en 72 dpi. Si vous vous attendez à pouvoir imprimer des matériels de PLV ou des displays de vitrine avec une qualité graphique raisonnable pour la vision de tout près, vous ne le ferez pas en 72 dpi. Vous règlerez – si possible - très probablement l’imprimante en 720dpi et vous n’obtiendrez certainement que des vitesses de l’ordre de 40 m2 / heure ou quelque chose dans ce genre !


50 Comme Marc l’explique aussi si clairement, bien que l'imprimante puisse « en principe » atteindre telle ou telle vitesse, c’est de peu d’utilité pour le client moyen qui s'attend à produire un travail vendable d'une qualité raisonnable. En fait, il serait intéressant de savoir combien d'entrepreneurs dans le numérique ont déposé leur bilan parce que leurs projections de rentabilité avaient été basées sur les mirifiques promesses des fabricants sur la vitesse de sortie en production de leur machines. Ils qui ont aussi souvent prétendu que l'impression numérique consistait simplement à pousser quelques boutons et que la gestion des couleurs ne servait à rien. Il me semble que trop de fabricants ont promis beaucoup sans se donner la peine d'expliquer la complexité de cette fameuse gestion des couleurs ou le besoin de vendeurs experts et bien entraînés et d’un marketing particulier. Après tout, c'est un tout autre problème que de trouver 20 clients exigeant 1.000 copies que 1.000 clients exigeant chacun 20 exemplaires ! Marc a aussi expliqué que l'encre est abominablement chère et s'est plaint que les fabricants d'imprimante ont tout fait pour obliger leurs clients à acheter leurs propres encres de marque en suggérant le risque de mauvais résultats si des produits de remplacement sont utilisés. « Si vous n'achetez pas notre encre nous ne garantissons pas le résultat obtenu » , c’est donc un chantage menaçant et bien sûr, Marc a raison, c’est exactement le cas ! Sans parler des surfaces couvertes sans relier les pourcentages de couverture selon les images ! Mais maintenant les choses changent lentement et c’est tant mieux. A Fespa 2005, il était évident que les fabricants d'imprimantes et leurs agents devenaient plus circonspects et réalistes. Oui, ils focalisent toujours sur la vitesse comme étant un atout majeur, mais dans l'ensemble, ils en parlent en tenant compte maintenant de la fonction « résolution/vitesse ». Et les acheteurs changent aussi : nombre d’entre eux comme Marc l’a dit, réagissent comme un « chat échaudé qui craint l'eau froide », et sont donc beaucoup plus prudents, moins crédules et ils ont décidé de ne plus acheter « chat en poche » ! (deux bons vieux proverbes placés !). Mais j'ai énormément apprécié ce que Marc a dit et je salue sa sincérité. Une fois encre, « Thanks a lot » (grand merci) Marc. Et, encore mieux, je suis absolument ravi de ne plus être, enfin, un des seuls à oser dire tout haut ce qui doit l’être une chose qui, en général, fait souvent pas mal de vagues!

======== 24.627 words


51


FESPA WORLD Issue 41 - Français  

FESPA WORLD Issue 41 - Français

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you