Page 1

Octobre 2011 n° 5

laGazetteduFoyer La revue du Foyer Résidence Tolosane - CCAS Ramonville St-Agne

LE BOUSTROPHEDON au FOYER RÉSIDENCE TOLOSANE

«CAMELIA» - Titre Provisoire


Sommaire Le Boustrophédon Pages. 2, 3, 4, 5

LE BOUSTROPHEDON au FOYER RÉSIDENCE TOLOSANE

Ce que nous révèlent les faits divers. Partie 1. Page. 6

Sainte Catherine Drôles de devinettes Page. 7 Poésie Page. 8 Les infos du Foyer Page. 9

CHAPEAU !... le Boustrophédon. D’avoir réussi à faire jouer des « vieux »… De les faire monter sur les planches… De les faire valser… De jouer avec des marionnettes… De leur faire raconter des moments de leur vie… De les faire chanter… Quelle belle aventure nous avons vécue là… Denise Ducos

Jeux et Passe temps Page. 10

L’équipe de rédaction Renée BEAUDON Yvonne SOULET Denise DUCOS Giorgina CHASTEL Pierre FERAUT Suzanne DUPRAT

Foyer Résidence Tolosane 83 ter Avenue Tolosane 31520 Ramonville St-Agne 2. La Gazette du Foyer, Oct. 2011

Nous avons fait la connaissance de la compagnie « Le Boustrophédon » en octobre 2010. Depuis, cet atelier très diversifié, comprenant chants, danses et marionnettes, est venu toutes les semaines au foyer. Peu à peu des liens se sont créés et la troupe nous a proposé de participer

avec eux à deux spectacles au centre culturel de Ramonville sur le thème des « vieux » (personnes âgées). Nous étions ravis de participer à cette expérience. Nous avons beaucoup travaillé en répétant de nombreuses heures, mais, toujours dans une ambiance fort sympathique. La troupe nous a beaucoup gâté : repas partagés, goûters… ils étaient aux petits soins pour nous. Nous avons découvert le monde du théâtre, avec son exigence et ses difficultés.


Nous sommes fiers d’avoir participé à ce projet avec des artistes remarquables qui nous ont fait confiance. Personnellement, je n’oublierai jamais cette expérience extraordinaire, j’ai vécu des moments magnifiques. Quand je les ai remerciés pour leur travail et leur ai demandé s’ils étaient contents de nous, ils m’ont répondu, avec leur simplicité habituelle, que c’était à eux de nous remercier, car, grâce à nous, ils avaient beaucoup appris. Merci mille fois au Boustrophédon pour cette joie que vous nous avez Georgine Chastel offerte…

Le vendredi 7 octobre, en soirée, et le samedi 8 l’après midi, dix d’entre nous, résidents du Foyer Résidence Tolosane, avons eu le plaisir de prendre part, en tant qu’acteurs, au spectacle de la troupe Le Boustrophédon, qui s’est déroulé au centre

culturel de Ramonville Saint-Agne. Nous avions fait connaissance avec plusieurs membres de cette troupe dans le cadre des activités du foyer qu’ils ont animées pendant plusieurs mois, le vendredi après midi. Des liens se sont progressivement tissés

Camélia

entre eux et nous, et ils nous ont proposé de participer à leur côté, au spectacle de la première semaine d’octobre. Après deux semaines de préparation et de répétitions, nous avons pu, avec leur aide, présenter nos « numéros » à un public venu en nombre. Ces deux semaines consacrées à la préparation du spectacle et au spectacle lui-même nous ont beaucoup apporté sur le plan individuel et collectif. En premier, le plaisir légitime d’avoir bien œuvré. Chacun de nous, en effet, avec ses qualités propres, s’est fortement investi dans son rôle et à donné le meilleur de luimême. Certes, tout n’a pas dû être parfait, mais, dans l’ensemble, et sans verser dans une autosatisfaction La Gazette du Foyer, Oct. 2011. 3


excessive, il faut reconnaître que notre prestation fut très convenable ; les réactions du public pendant et après le spectacle l’attestent. De plus cet événement a été très positif sur le plan relationnel. D’abord entre les dix participants du foyer. Même si nous n’en avons pas nécessairement eu conscience, nous avons été un groupe soudé et solidaire. Chacun a été amené à tenir compte de l’autre, à mettre l’individuel au service du collectif. Nous avons vécu une expérience commune qui contribuera à nous rapprocher davantage. De plus ce spectacle a élargi notre horizon relationnel. Certes nous connaissons déjà certaines 4. La Gazette du Foyer, Oct. 2011

personnes de la troupe, mais, outre que cette expérience nous a permis de faire connaissance avec d’autres qui ont pris part à l’organisation du spectacle, notre rapport avec ceux qui nous connaissions déjà, a changé de nature. Quand ils venaient au foyer, ils étaient pour nous des animateurs qui nous aidaient, en nous proposant une activité, à passer un bon moment. Là ils étaient nos partenaires. Certes, étant des professionnels, ils nous guidaient, mais ils nous faisaient sentir aussi, avec beaucoup de tact, que nous contribuerions, pour une part non négligeable, à la réussite du spectacle, que c’était autant le nôtre que le

leur. Une illustration de ce nouveau rapport est hors scène de théâtre, quand nous nous sommes retrouvés avant et après le spectacle pour partager, dans une ambiance festive et amicale les repas. Il n’y avait pas d’un côté les gens du Boustrophédon, de l’autre les résidents du foyer, mais une communauté d’individus contents d’avoir bien œuvré ensemble et d’avoir montré que les barrières générationnelles et culturelles sont dépassées par la volonté commune de créer. Pierre Feraut


Article paru à la Depêche du Midi. Le 06 Octobre 2011

les personnes âgées de la commune où se joue le Les «vieux» aussi font le spectacle spectacle. Dans leur univers plus ou moins autarcique, on se débrouille. Il y aura donc des moments marrants et d’autres plus émouvants. Qui sera sur scène lors de cette création à Ramonville? Trois comédiens marionnettistes musiciens polyvalents et les dix participants du Foyer résidence. Une autre équipe a confectionné des Pour Jeannette qui a un rôle dans « Camélia » comme marionnettes « habitées » d’autres personnes âgées : « Je suis contente d’être là, figurant d’autres personnes sinon je n’y serais pas ! »./Photo DDM, M-A D. et qui apparaissent dans En résidence d’artistes auxquels s’ajoute la des scènes différentes. au centre culturel pour sa musique. Les personnes âgées les création 2011, la compagnie Quelle est la spécificité de utiliseront, comme pour Le Boustrophédon répète vos spectacles ? danser… ces jours-ci avec dix D’abord le côté un Camélia est le fruit d’un habitants du Foyer résidence peu « magique » de travail collectif ? Tolosane. Christian Coumin, la manipulation de Le spectacle est une metteur en scène du marionnettes. Et puis, création collective dirigée. spectacle qui sera présenté nous cherchons ce qui fait Nous y travaillons depuis un les 7 et 8 octobre raconte la l’humanité, avec ses qualités an. Il y a des « invités », les jolie aventure de « Camélia et ses défauts. Cette fois, personnes âgées qui ont un ». nous voulions parler de ce rôle dans le spectacle. Un de vos précédents que l’on appelle «les vieux». spectacles fait le tour du Il y a une image associée à monde ? cette expression, mais les Sorti fin 2006 à Ramonville, personnes âgées ont une « Court-miracles » a été autre idée d’elles-mêmes. une révélation du festival Quelle est l’histoire de d’Avignon 2007. Il tourne « Camélia » ? depuis dans le monde entier Camélia est un archétype, et se prépare à partir en celui d’une vielle personne Chine, au Mexique et en qui pourrait être un ancien Équateur. prof de piano, une concierge La compagnie est issue du aimant la musique ou une monde du cirque ? danseuse manquée… Elle Elle a ses origines au évolue dans deux univers: Lido, à Toulouse et le l’un représenté par les Boustrophédon continue le Circassiens et l’autre travail amorcé alors autour évoquant une communauté du cirque, de la marionnette de « vieux » interprétée par La Gazette du Foyer, Oct. 2011. 5


Ce que nous révèlent les faits divers. Partie 1.

Si la rubrique des faits divers est lue par beaucoup de personnes, elle ne suscite qu’indifférence, voire mépris, chez un certain nombre de lecteurs qui la considèrent comme le parent pauvre de l’information, destinée à des individus non cultivés, peu diplômés, qui vont y satisfaire leur curiosité parfois malsaine. Pourtant un examen attentif de cette rubrique souvent appelée celle des « chiens écrasés » par dérision, montre qu’elle présente plusieurs centres d’intérêt qui méritent qu’on s’y arrête. En premier, évoquant les accidents, les mésaventures de nombreuses victimes, elle a un caractère pratique, utile à notre vie quotidienne en nous faisant prendre conscience de certains risques ou dangers. J’ai souvenance de cette dame me disant qu’elle était devenue plus prudente et 6. La Gazette du Foyer, Oct. 2011

méfiante depuis qu’elle avait lu dans son journal la mésaventure survenue à une personne âgée dupée par un faux employé d’EDF, qui s’était introduit chez elle sous un prétexte fallacieux et lui avait dérobé des objets précieux et de l’argent. Un autre fait divers récent mentionnait comment un adolescent naïf s’était fait piéger, à la suite d’une rencontre sur le réseau internet, par une jeune fille qui lui avait extorqué d’importantes sommes d’argent. Les exemples pourraient être multipliés, montrant que ces évènements fâcheux, présent dans cette rubrique, peuvent si on sait en tirer la leçon, s’avérer utiles pour nous-mêmes. Une autre raison pousse à réhabiliter les faits divers : les évolutions techniques, économiques font que nous vivons dans une époque où la mondialisation envahit notre vie quotidienne et tend à nous faire perdre nos racines. Or les faits divers, en particulier, ceux qui sont présents dans les pages régionales, mettant en premier plan des évènements, incidents, accidents concernant des

personnes de la région, du département, parfois de notre ville ou village, vous interpellent en nous rappelant que nous sommes les individus d’un terroir qui a sa propre originalité et auquel nous sommes liés. N’en déplaise à leurs détracteurs, les faits divers qui se sont déroulés dans un passé plus ou moins lointain, ont également un intérêt sociologique et historique. On s’aperçoit, en effet que, selon les époques, telle ou telle catégories de faits divers tient une place particulière. Ayant eu l’occasion de parcourir certains journaux parus entre 1940 et 1945, je remarquais la fréquence très sensible de délits économiques liés au marché noir. A travers cette lecture, c’était toute l’atmosphère d’une période sombre qui se révélait, celle d’un pays occupé où les problèmes de subsistance étaient devenus la préoccupation première de nombreux français, victimes de restrictions. De même, dans la seconde moitié du XVIème siècle marquée par les guerres de religion, les faits divers évoquant violences, assassinats prédominent, ils restituent bien l’atmosphère de grande insécurité de cette époque. Pierre Feraut


Sainte – Catherine Le culte de la Sainte – Catherine ne s’est répandu qu’au moyen âge au 12ème siècle. Fiancée mystique de Jésus Christ dans la tradition chrétienne, elle devint la patronne des jeunes filles vierges, les catherinettes, qui habillaient et coiffaient sa statue le 25 novembre. D’où l’expression ‘’coiffer Sainte – Catherine ‘’pour désigner les célibataires qui atteignent l’âge de 25 ans et que l’on fêtait encore au début du siècle le 25 novembre. La tradition se perpétue dans les ateliers de couture où les ‘’ petites mains ‘’ coiffent ce jour là un chapeau avec des frivolités de couleurs vertes, l’espérance, et blanches, la virginité, en espérant trouver bientôt un mari.

Drôles de devinettes. Quelle est la différence entre un cafard et un homme?

Pourquoi Verdi avait-il besoin d’une écope?

Un homme a parfois le cafard mais jamais le cafard n’a homme (capharnaüm)

Parce qu’il en avait besoin pour écoper l’eau (Otello)

Quel est le mot le plus long de la langue française?

Pourquoi en Angleterre les maisons sont-elles fragiles?

Quel est le peuple le plus cruel d’Europe?

Parce qu’elle sont en glaise (Anglaise)

C’est le peuple Britannique car il prend plaisir à étrangler (a être anglais ) La Gazette du Foyer, Oct. 2011. 7


Poésie Un cœur énorme, Une belle façon de voir la vie, Toujours prête à donner, N’attendant rien en retour. Plutôt petite avec beaucoup de douceur dans le visage, Elle porte dans son cœur, Une solitude dissimulée sous le plus radieux des sourires. A. V. J’ai écris ton nom sur le sable Le vent l’a effacé. J’ai écris ton nom sur un arbre Le bûcheron l’a coupé. J’ai écris ton nom dans mon cœur Rien ne pourra l’effacer.

Les chrysanthèmes. La coutume d’apporter des chrysanthèmes sur les tombes, à la Toussaint est Française; au Japon, en Corée ou en Chine, ils sont le symbole de la paix et de la joie . Au japon le chrysanthème est le symbole de la famille impériale et le sceau impérial du japon représente une fleur de chrysanthème. La fleur de chrysanthème symbolise la mort. DD

A. V.

Dans l’ombre d’ARAGON Moi le poète Toi la muse Moi le présent Toi la vie

La solitude

Mes yeux voyeurs dans ton regard d’émail et ton sourire Vise un peu ce sourire et ce palpitement Ma vie ….c’est toi bouleversante, enivrante Toi qui évoques le ciel clair et la nuit tendre Mon cœur tu peux l’ entendre Ma vie c’est toi Toi ma muse A moi poète S Duprat 8. La Gazette du Foyer, Oct. 2011

La solitude ce n’est pas marcher le long d’une plage sans personne pour vous tenir la main La solitude ce n’est pas arpenter le flanc d’une montagne accompagné de la brume du matin Ce n’est pas être assis au beau milieu d’une forêt avec le chant des oiseaux pour unique conversation NON La solitude ce n’est pas le vent dans les cheveux, le soleil qui vous brûle la peau La nature n’est jamais indifférente L’indifférence c’est les hommes, mais la nature ne juge pas, elle est instinctive ET la solitude.... C’est être dans une foule grondante comme une goutte d’huile dans une masse d’eau insoluble. Agitez le flacon et vous obtiendrez une émulsion d’infimes particules qui vont se rassembler pour ne former qu’une masse unique et solitaire. C’est pourquoi, il faut m’excuser, si quelque fois, pour être moins seul, je me retire. S. D.


Les Infos du Foyer Elections du nouveau CVS, (Conseil de la Vie Sociale) Ces élections ont attiré 85% des résidents du Foyer. La liste D. Ducos / M. Texier obtient 15 voix Les listes S. Duprat / F. Salvador et P. Feraut / P. Doumenc sont à égalité avec 6 voix chacune. La liste G. Chastel / R. Mouazan obtient 5 voix La liste A. Vaissie / R. Baudon obtient 4 voix Enfin, une dernière liste non sélectionnée a obtenu 2 voix.

le bureau de vote

Denise Ducos

M. Gely

AVIS AUX NOUVEAUX ÉLUS ET ÉLUES!!! La première réunion du conseil aura lieu dans le courant du mois de Novembre. A l’ordre du jour: Le choix du nouveau président du CVS. Soyez attentifs à vos boites aux lettres, vous recevrez votre convocation sous peu. L’équipe du Foyer Résidence Tolosane

Agenda Culturel Mardi 8 Nov.

10 heures 30. 1ère réunion du comité de lancement de la Gazette municipale pour les seniors. 14 heures 30. 2ème édition du «Thé au Ciné», au cinéma l’Autan, à Ramonville. Séance cinéma «The Artist», suivie d’un goûter offert. Inscriptions auprès de Fernando.

Vend. 18 Nov.

14 heures 30. RDV. à l’accueil pour une sortie goûter spectacle à l’EHPAD «Les Fontenelles». Inscriptions auprès de Fernando.

Mardi 22 Nov.

14 heures. RDV. à l’accueil pour aller visiter l’exposition «Hyacinthe et Rose», suivie de la lecture à haute voix du livre du même nom, à la Médiatheque de Ramonville. Inscriptions auprès de Fernando.

La Gazette du Foyer, Oct. 2011. 9


Passe temps VERTICALEMENT : 1 - Circuler en hauteur . La mienne . Peut servir plus tard . 2 - Sacré service . Hésitation maladive . 3 - Abandons . Lawrencium . 4 - Marie . Trouver que ca manque de sel . 5 - Décision autonome . 6 - Enlevai . 7 - Alertassiez . 8 Adjectif possessif . Gnostique . Travaux pratiques . 9 - Brûlant . Station . 10 - Dirigeai . Ceinture traditionnelle du Japon . 11 Grand navire . Façonnames . 12 - Monolithe gravé . Enchevêtré .

HORIZONTALEMENT : 1 - Préventions . 2 - Étendue . Filet . 3 - Solution alcaline . Noyau de notre planète . 4 Manche . Très sollicitée . 5 - Musique populaire . Lettre grecque . Sans rien . 6 - Vent froid . Ce qu’on consomme en dernier . 7 - Transformerait en pièces . 8 - Autant . Genre de canari . 9 - Blé . Modulation d’amplitude . 10 - Semé de rectangles . Volume . 11 - Ventile . Médicament utilisé dans le traitement du sida . Superbe . 12 - Il trône . Touche . Charades

Solution numéro précèdent

Mon premier est une construction élevée toujours immense dans les grandes villes et plus modeste faisant partie d’un bâtiment de village ou dans les remparts. Mon second fait parti d’un angle ou se trouve sur un arbre fruitier. Mon tout est une ville de ‘’Chtis’’ Réponse: Tour – coin (Tourcoing) Mon premier est une ville du midi de la France. Mon second est le nom d’un animal sauvage d’Asie et d’Afrique. Mon tout est une ville de dentelles. Réponse: Valence -Hyène (Valenciennes)

10. La Gazette du Foyer, Oct. 2011

laGazettedufoyer n°5  

La nouvelle formule de la gazette du Foyer Résidence Tolosane.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you