Issuu on Google+

Janvier 2013 n° 17

laGazetteduFoyer La revue du Foyer Résidence Francis Barousse - CCAS Ramonville St-Agne

BONNE ANNÉE

2013

À TOUS!!! Frohes neus jahr Allemand

Bona annada Languedocien (Occitan)

Feliz ano novo

Chuc mung nâm mo’i

Portuguais

Vietnamien

Feliz año nuevo Espagnol Szcezesliwegonowego roku Bon any nou Polonais

Catalan


Sommaire Hommage à Francis Barousse

JEUDI 17 JANVIER 2012

Page 2 Une pensée...

Page 3 La féve des gatêaux des rois Marchés de Noël Page 4 Repas de Noël du FRT La coupe de champagne Page 5 Poésie L’Accent Page 6 Récreation Subtilités de la langue Française Page 7 Les deux amis Page 8 Le saviez-vous? Page 9 Activités au FRFB Page 10 Conseil de la Vie Sociale Page 11 Humour et Passe temps Page 12 L’équipe de rédaction Renée BEAUDON Yvonne SOULET Denise DUCOS Giorgina CHASTEL Pierre FERAUT Suzanne DUPRAT Andrée VAISSIE

Foyer Résidence Tolosane 83 ter Avenue Tolosane 31520 Ramonville St-Agne 2. La gazette du foyer

Cérémonie d’hommage à Francis Barousse Maire de Ramonville St-Agne de 1977 à 1989 Créateur du Foyer Résidence Tolosane en 1985 En son honneur le FoyerRésidence Tolosane est rebaptisé «Foyer Résidence Francis Barousse» Cérémonie en présence de M. Christophe Lubac Maire de Ramonville Mme Françoise Pouget Conseillere Générale du canton de Toulouse 9 M. Christophe Borgel député de la 9ème circonscription de Haute Garonne M. Jean-Paul Coltat Directeur général SA HLM Les Chalets


Une pensée pour les exclus du bonheur de Noël. Ce drame de la pauvreté, de la misère, ne touche plus seulement, hélas, les habitants de ce qu’appelaient autrefois les pays sous-développés et que par un artifice de langage propre à rassurer les nantis et les biens pensants, on nomme maintenant les pays en voie de développement. Il atteint également comme une épidémie funeste les pays développés, dont le nôtre. Le constat est brutal, implacable : 3,1 millions de chômeurs, plus de 4,2 millions de personnes à la recherche d’un emploi car s’ajoutent aux premiers ceux qui ne travaillent que quelques heures par semaine ou quelques jours par mois et les précaires qui ont un emploi pour quelques mois seulement ; Il en résulte que les organismes d’aide (restos du cœur et autres secours divers) ont à faire face à une augmentation croissante de gens à court de ressources : femmes seules sans emploi, familles monoparentales, retraités à la pension dérisoire, jeunes de moins de 25 ans de plus en plus nombreux à être dans le besoin, travailleurs pauvres etc. Noël, à ce nom sont associés d’autres termes à connotation heureuse ! Fête religieuse pour les croyants célébrant la naissance du Sauveur, fête profane pour les autres, avec son cortège de plaisirs de table (saumon fumé- foie gras- champagne), des cadeaux apportés par le légendaire bonhomme à barbe blanche, des lumières scintillantes dans les rues, ou suspendues aux branches des sapins, sans oublier les traditionnelles cartes postales aux paysages neigeux en harmonie avec l’époque de l’année. Oui Noël serait une belle fête, si par derrière ces images d’Epinal ne se profilait une réalité beaucoup plus sombre. Car, pour beaucoup trop d’individus et de familles, cette fête a un goût amer. Je songe à ces millions de personnes qui, loin des festivités de cet événement, sont confrontées au problème de la faim et qui, sans se faire beaucoup d’illusions, attendent un nouveau sauveur qui à défaut de racheter le péché originel et d’apporter le salut spirituel, viendrait remplir leurs assiettes désespérément vides.

Pour tous ces blessés de la vie qui luttent pour survivre, les mots Noël- fêtes- cadeaux ne peuvent avoir qu’une résonance douloureuse. Malheureusement l’horizon apparaît bien sombre si l’on en croit les perspectives économiques et, dans une société de plus en plus inégalitaire, où la fracture entre les nantis et ceux qui sont de plus en plus marginalisés s’accentue de jour en jour, les optimistes diront « Ayons foi en l’espérance » ce à quoi les autres rétorqueront par ces propos de Nicolas de Chamfort (18ème siècle) « L’espérance n’est qu’un charlatan qui nous trompe sans cesse ». Pour ne pas terminer sur une note trop sinistre, adressons au Père Noël cette supplique « Père Noël au nom de la justice, et de la dignité humaine » nous te demandons de mieux répartir tes présents ; donne moins à ceux qui ont déjà le superflu et distribue davantage aux plus démunis, aux plus déshérités de la vie, à ceux qu’un chant célèbre appelle « les damnés de la terre » Pierre Féraut La gazette du foyer. 3


La fève des gâteaux de rois

Marchés de Noël

A la fin du XVIII e siècle, des fèves en porcelaine apparurent représentant l’enfant Jésus. Sous la révolution on remplaça l’enfant Jésus par un bonnet phrygien. En 1870 les fèves furent systématiquement remplacées par des figurines en porcelaine, ou plus récemment, en plastique. On peut encore trouver de vraies

Les premières traces des marchés de Noël remontent au XIV e siècle en Allemagne ou en Alsace, sous l’appellation de «Marché de saint Nicolas». fèves. A l’origine, fève légume, elle est devenue maintenant petit objet surprise caché dans le gâteau des rois, galette, brioche etc… Différents gâteaux l’accueillent suivant les régions de France. La fève est devenue un véritable objet de collection, du haricot sec, à la fève dorée à l’or fin, du poupon emmailloté aux santons, d’animaux aux personnages de Walt Disney, il y en a pour tous les gouts. Une légende raconte que la fève serait née avec la bague de Peau- d’Ane qu’elle aurait oublié dans sa galette. De nombreuses personnes font la collection de fèves (Jusqu’à 5000 fèves), elles se nomment fabophiles. La collection de ces petits objets se nomme fabophilie (fabo=fève), ( phile=qui aime). 4. La gazette du foyer

Le premier document relatant un marché de Noël, est daté de1434, sous le règne de

Frédéric II de Saxe. Le marché de Noël de Strasbourg date de 1570, celui de Nuremberg de 1628. Un important renouveau, considéré comme commercial, a eu lieu au milieu des années 1990. De nombreuses villes en Europe ont instauré leur propre marché de Noël, avec des chalets et parfois des attractions (patinoire éphémère, grande roue…). Lors de Noël 2011 il y avait sur la place du Capitole, parmi les chalets et une grande foule, une chorale Gospel. En Alsace, le plus célèbre en France est le marché de Strasbourg (Christkindelsmarik) en alsacien qui, en 2012, en sera à sa 442e édition ; il rassemblera plus de 300 chalets, 33 km


Repas de Noël du FRT de guirlandes et environ 2 millions de visiteurs. En France presque toutes les grandes, moyennes et petites villes ont créé un marché de Noël. Cette tradition s’est même répandue très largement en Europe, au Canada et même au Cameroun. Les marchés de Noël sont, en général, organisés par la municipalité pendant tout le mois de décembre. On y trouve des décorations de Noël, des produits régionaux ou artisanaux, des petits cadeaux et de quoi se restaurer (traditionnellement vin chaud à la cannelle, gâteaux). Ils s’accompagnent d’illuminations de Noël, de spectacles de rue, musiques de Noël en ambiance sonore. Ramonville n’est pas en reste, puisque le dimanche 25 novembre 2012, se déroulait dans la salle des fêtes du parc technologique du canal, le marché de Noël. Beaucoup de stands nous proposaient des bijoux, du chocolat, de la maroquinerie et même d’adorables petits chapeaux… Tout cela pour nous faire penser aux achats et aux choix des cadeaux qui seront offerts à la famille ou aux amis. Les lumières qui faisaient étinceler les articles proposés par les participants à cette manifestation ont attirés beaucoup de visiteurs et aussi d’acheteurs. Merci pour cette journée sympa. D. D.

Quel bel après-midi avonsnous passé le vendredi 21 décembre 2012 lors de la journée du Repas de Noël au Foyer résidence. Monsieur Lubac, maire de Ramonville, des membres du conseil d’administration du CCAS et Madame Jandau, notre directrice, participèrent avec les résidents à cette journée festive. Après le bon repas, nous avons chanté et dansé, malgré le peu de place qui restait entre les tables, sur des musiques et des chansons interprétées par la troupe «Les dés chantants» qui ont assuré une très bonne ambiance.

A l’issu du repas madame Jandau nous a offert une boite de délicieux chocolats. Cette journée a aussi été l’occasion de fêter les anniversaires de deux résidentes, nous avons tous et toutes levé notre flute emplie de champagne et en dégustant un bon gâteau, nous avons souhaité à tous bonne santé et un joyeux Noël. Un grand merci à tous les organisateurs pour cette journée qui fut très joyeuse, conviviale et qui restera très certainement dans les bons souvenirs du foyer. G.C.

La coupe à champagne Les fêtes sont finies, mais en buvant du champagne avez-vous pensé à l’origine de la forme de la coupe dans laquelle vous buvez ce délicieux breuvage? La légende raconte que la première coupe à champagne a été moulée sur le sein de la marquise de Pompadour (1721- 1764) qui était la maîtresse favorite de Louis XV. Une autre légende prétend quelle a été moulée sur le sein de Marie-Antoinette (1755-1793) reine de France et épouse de Louis XVI. Ces légendes étaient probablement

colportées pour donner une image décadente de la marquise de Pompadour et de MarieAntoinette. Elles ont peut-être aussi pour origine un cadeau que Louis XVI fit à la reine : un service en porcelaine pour boire le lait, qui comportait des bols inspirés d’un modèle grec de l’antiquité, en forme de sein. La légende ne parle pas comment a été moulée la flûte où l’on sert aussi ce fameux champagne...

La gazette du foyer. 5


Poésie

L’accent du pays

Mon grenier C’est dans la maison des saisons Qu’il y a mon grenier à grains. Vautrés, j’ai trouvé dans un coin Un ourson, un poupon chiffon. Et puis un panier en rotin Contenant drapeau en beau drap Un chapelet, et du gros grain Et un miroir. Et un grimoire. Un bougeoir vert- gris d’un boudoir Des mouchoirs de Cholet sont là Comm’ s’ils séchaient sur un séchoir Près de coussins, un chapiteau De guignol avec ses Pierrots. Une guitare, une cithare Sont au rencard dans ce bazar. Puis, des chapeaux à la « Charlot » Des coquilles et des godillots Temps révolus tout vermoulus Dans ces chemisiers chiffonnés Ces cache-pots et ces chapeaux Et ces chaussons inattendus… Tous ces objets inanimés La survivance d’un passé… Tirons rideaux. Yvonne Soulet 6. La gazette du foyer

L’accent de mon «pays» rayonne dans le monde Il a pris le parfum des produits du terroir. Il est plein de chaleur et gai comme l’espoir On l’entend résonner d’une lieue à la ronde. Cet accent de «chez nous» sent la bonne châtaigne, Le gros cèpe trapu, la truffe et l’eau de noix, La prune, l’abricot et la fraise des bois. Il court entre deux mers où le soleil se baigne. Il sent bon le pain chaud, la miche des campagnes, Il sent les foins coupés où crissent les grillons, Entonne «Les blés d’or», les soirs de réveillons Et le «Bel ceü de Pau» qui chante nos montagnes. L’accent possède encore la saveur des noisettes, Celle du fruit bien mûr recherché du gourmet, De la bonne bouteille il a pris le fumet, Il emporte partout l’odeur des violettes. Quand, loin de mon village aux senteurs de bruyère, J’entends tout près de moi parler avec l’accent, Le bonheur m’envahit et fait battre mon sang, Car l’accent du pays, c’est la voix de ma terre.

Texte donné par Suzanne Duprat


Récréation « Les gens » Il y a des gens gendarmes, des gens sergents, des gens agents, Des gens sans argent Il y a des gens gentils, des gentil’ hommes et des gens de génie. Il y a des gens gênants, des gentlemen sans gêne et des Jeanfoutre. Il y des drôles de gens, comme mon gendre et qui ont du genre. Il y a des gens qui jappent, des gentil’ hommes jaloux, des changeants, des négligents. Heureusement il y a des gens bons, qui peuvent être intelligents, remplis de gentillesse. Et j’en passe !... Yvonne Soulet P S : J’envie ces gens courage, ces géants, ces Jean, Janson, Jantou, Jean Santerre à trinquer au 1erJanvier au bar « Le Jean Bart ».

Les subtilités de la langue française Voici les plus longs palindromes de la langue française. «Ressasser», «Élu par cette crapule» «Esope reste ici et se repose». Amusez-vous à lire ce mot ou ces phrases par la fin. «Squelette» est le seul mot masculin qui se termine en «ette». «Institutionnalisation» est le plus long lipogramme en «e», C’est-à-dire qu’il ne comporte aucun e. L’anagramme de « guérison » est « soigneur ». «Où» est le seul mot contenant un «u» avec un accent grave. Il a une touche de clavier à lui tout seul Le mot «simple» ne rime avec aucun autre mot. Tout comme «triomphe», «quatorze», «quinze», «pauvre», «meurtre», «monstre», «belge», «goinfre» ou «larve».

«Endolori» est l’anagramme de son antonyme «indolore», ce qui est paradoxal. «Délice », «amour», «orgue» ont la particularité d’être du genre masculin et de devenir féminin à la forme plurielle. «Oiseau» est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres. «Oiseau» est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles. EH OUI. La gazette du foyer. 7


Les deux amis

C’est l’histoire de deux amis qui marchaient dans le désert. A un moment, ils se disputèrent et l’un deux donna une gifle à l’autre. Ce dernier, endolori mais sans rien dire, écrivit dans le sable: « Aujourd’hui mon meilleur ami m’a donné une gifle ». Ils continuèrent à marcher puis trouvèrent une oasis, dans lequel ils décidèrent de se baigner.

Mais celui qui avait giflé manqua de se noyer et son ami le sauva. Quand il se fut repris, il écrivit sur la pierre: « Aujourd’hui mon meilleur ami m’a sauvé la vie ». Celui qui avait donné la gifle et avait sauvé son ami lui demanda: quand je t’ai blessé tu as écrit sur le sable, et maintenant tu as écrit sur la pierre, pourquoi ?

L’autre ami répondit: «Quand quelqu’un nous blesse, nous devons l’écrire dans le sable, où les vents du pardon peuvent l’effacer, mais quand quelqu’un fait quelque chose de bien pour nous, nous devons le graver dans la pierre, où aucun vent ne peut l’effacer». Apprenez à écrire blessures dans le sable et joies dans la pierre.

Les amis sont comme les étoiles, nous ne pouvons pas toujours les voir, nous savons pourtant qu’ils sont là... 8. La gazette du foyer

D.D.


?

vie

a

S Le

s u o zV

Massif du Canigou 12-11-2007 Martigues Photo: Alain C.

Phénomène optique Deux fois par an, il se produit un phénomène optique surprenant à Marseille : on peut voir se dessiner sur le soleil couchant la silhouette du mont Canigou, qui se situe à 253 km de la ville dans le massif des Pyrénées.

A ces dates, le soleil, le mont Canigou et le point d’observation sont alignés et la réfraction atmosphérique qui courbe la lumière permet de voir cette silhouette.

Ce phénomène peut se voir dans d’autres endroits à des dates différentes tant que le soleil est aligné avec le point d’observation et le Canigou.

Source Internet

Marianne Marianne est une figure incarnant de nos jours la république Française et ses valeurs, qui apparut suite à la Révolution de 1789. Ce prénom a été choisi car parmi les plus répandus en France à cette époque, on trouvait Marie-Anne, Marie, Anne. Ces prénoms étaient également ceux de nombreuses reines restées célèbres, comme Marie de Médicis ou Marie-Antoinette. Source Internet

Big Ben La tour de l’horloge à Londres (souvent nommée « Big Ben » mais c’est la cloche de 13,5 tonnes qui a donné son nom à la tour) commence à pencher. Son inclinaison, qui commence à être visible par un œil aguerri, serait depuis 2003 de 0,9 mm par an. Toutefois c’est encore loin de poser problème, il faudrait entre 5 000 et 10 000 ans avant que la tour atteigne l’inclinaison de la tour de Pise. Source Internet La gazette du foyer. 9


Les activités au foyer

Au foyer depuis 7 ans, j’essaie de faire quelques activités pour rester autonome. Un peu de marche tous les jours, le mardi après-midi atelier mémoire, le mercredi chant. Et les autres après-midi je joue au scrabble avec 2 ou 3 résidentes. Que m’apporte le scrabble? D’abord le contact avec les autres et le travail de la mémoire. C’est un jeu de lettres et de mots. On dispose de 7 lettres sur le chevalet, avec lesquelles il faut former des mots et les mettre sur le

plateau, en essayant d’avoir des cases doubles ou triples, selon les couleurs (c’est le système des mots croisés). Il faut toujours que les mots soient reliés entre eux. Nous apprenons beaucoup de mots nouveaux. Nous avons le dictionnaire du scrabble pour vérifier les mots. On essaie aussi d’empêcher les autres de placer leur mot dans les cases doubles ou triples. On a la possibilité de faire un mot de 7 lettres, relié à un autre, c’est le scrabble et cela compte 50 points en plus.

en cours de préparation. Nous vous solliciterons et vous informerons sur ces nouvelles animations lors d’une prochaine réunion qui se tiendra dans le courant du mois de février. Cordialement. L’équipe du FRFB 10. La gazette du foyer

Difficile si on a 1 seule voyelle ou 1 seule consonne de faire un mot. Long moment de réflexion. Celle qui a le plus de points a gagné. Mais ce qui compte c’est les bons moments passés ensemble. Avis aux amateurs!!!... Renée Beaudon

Journée châtaigne

Du nouveau au Foyer... De nouvelles activités sont

Le plus dur à placer ce sont les lettres q w x y z et elles valent 10 points chacune.

Le matin du 14 novembre nous avons préparé 20 kg de châtaignes pour les faire griller. Fernando a fait un beau feu de cheminée. L’après- midi, plusieurs résidents(es) de la maison de retraite « les fontenelles », se sont joins à nous, autour de la cheminée, avec un feu flamboyant et beaucoup de braises. Nous étions très nombreux, pour encourager Fernando qui

faisait cuire les châtaignes. Nous écoutions une musique douce en harmonie avec les bonnes odeurs. Nous avons dégusté les châtaignes très bien cuites, excellentes, avec des jus de fruit et des boissons chaudes, en parlant avec nos amis. Nous avons passé un aprèsmidi très agréable. Merci encore Fernando. G CH


LE CONSEIL DE LA VIE SOCIALE SE MOBILISE POUR VOUS Le cuisinier ne nous a pas caché qu’après toutes ces manipulations les viandes peuvent être un peu dures, réclamations unanimes des résidents et des résidentes du foyer.

Le jeudi 20 décembre dernier à l’initiative de Mme Jandau notre directrice et les membres du CVS (conseil de la vie sociale) du foyer nous avons visité la cuisine de l’ehpad « Le Fontenelles », où sont confectionnés les repas servis dans notre résidence, depuis octobre 2012, puis la cuisine de notre foyer, où sont servis ces repas. Voici un petit compte rendu. Etaient présents : Pierre FERAUT, Georgina CHASTEL et Denise DUCOS, tous trois membres du CVS. Mme JANDAU, directrice du FRFB. Après plusieurs réclamations de quelques résidents et résidentes du foyer sur la qualité des repas servis en salle à manger, nous sommes allés visiter les cuisines de l’ehpad « les fontenelles » et ainsi poser des questions aux chefs cuisiniers afin de comprendre leur fonctionnement. Les produits et ingrédients qu’ils utilisent pour confectionner les repas, arrivent frais, en conserve ou surgelés. Ces derniers, sont décongelés et cuisinés. Une fois prêts, les plats

sont immédiatement placés dans une « cellule de refroidissement » afin d’être refroidis en moins de 2 heures, selon les normes de sécurité alimentaire. Ensuite, ils sont stockés au frais, dans des bacs inox, appelés «gastro», jusqu’à leur livraison le lendemain ou le surlendemain.

Ces bacs gastro sont ensuite transportés dans un véhicule réfrigéré vers le foyer, ou ils sont réchauffés dans des fours vapeur spécifiques, dits de remise en température, en moins de 2 heures également, selon les mêmes normes de sécurité alimentaire, pour le service à table.

-Très bientôt, les repas seront cuisinés avec davantage de produits frais (viandes, poissons, légumes). -Les menus seront plus variés et vous pourrez, si vous le désirez, proposer des plats que vous aimeriez consommer. Nous affirme le cuisinier référent. -Nous prévoyons l’embauche d’un, ou une nutritionniste, qui, en collaboration du médecin coordonnateur de l’EHPAD, élaboreront des menus adaptés, en assurant le maintien de la qualité et de la quantité servie. Le cuisinier nous fait part du manque de personnel, surtout pendant les absences pour congés ou maladie. Ils ne sont que 6 repartis en deux équipes pour cuisiner et préparer environ 240 repas par jour. Également, de nouvelles grilles de menus sont à l’étude et seront mises en place dans courant du mois de février. Le Conseil de la Vie Sociale. La gazette du foyer. 11


PASSE-TEMPS

ulet nne So

’Yvo

ades d s Char

Le

Mon 1er est une charrue Mon second le fait dans une chanson des Compagnons Mon tout est l’hymne Belge

Mon 1er est l’abréviation pour un départ Mon second le perchiste le prend pour son départ Mon tout est un oiseau marin

Réponse, braban. Sonne (Brabançonne)

Réponse, go. Elan (Goéland). Mon 1er a ses piliers toujours fidèles Mon second est liquide qu’on ne peut boire Mon tout est un auteur.

Réponse, porte. Ail (portail). Quel nombre doit venir au centre du troisième triangle?

Réponse, bar, javel (Barjavel)

Je franchis mon premier Après avoir ouvert mon tout pour aller récolter mon second dans mon jardin Quel est mon tout

Quel heure doit indiquer la cinquième montre?

Exercice 9. Quel nombre doit venir dans cette séquence?

12. La gazette du foyer


laGazettedufoyer n°17