Issuu on Google+

PANORAMA MAGAZINE CLIENTS | NUMERO 6 | JANVIER 2013

Page 3

CONSTRUIRE ET MODERNISER CHAMBRES TEMOINS DANS TOUS LES HOTELS Page 7

MONITEURS DE SKI D'AROSA COURS DE SKI GRATUITS POUR LES ADOS Page 9

REGION TOURISTIQUE ENGADINE ST-MORITZ FORFAIT SKI POUR CHF 25.– PAR JOUR Page 10

25E ANNIVERSAIRE DU CLUB-H0TEL GIVEROLA FESTIVITES ET PROMOTIONS


André Baumann, architecte HES, management des projets de construction

CHERE LECTRICE, CHER LECTEUR

2 ASSOCIATION VACANCES

Nos clients ont découvert cet été des changements architecturaux de taille. Alors qu’une nouvelle zone d’accueil avec réception, bar et lounge les attendait au club-hôtel Tirreno en Sardaigne, ils ont séjourné dans les chambres boisées d’arolle rénovées à l’hôtel Schweizerhof à Sils-Maria. Leurs réactions positives me confortent dans l’idée que ces investissements valent la peine et que nous avons fait le bon choix en optant pour un design épuré, intemporel et fonctionnel. Les diverses possibilités d’optimisation qui apparaîtront en cours d’utilisation seront intégrées aux futurs projets et phases d’extension. L’Association Vacances continuera d’investir par étapes dans les hôtels, dans le but de vous offrir une valeur ajoutée et rendre vos vacances encore plus agréables. Dès l’hiver 2012/13, vous disposez par exemple du Wi-Fi gratuit dans tous les espaces des établissements helvétiques – y compris dans votre chambre – qui vous donne un accès illimité aux e-mails, à Internet, Facebook, etc. via votre téléphone mobile, votre tablette ou votre ordinateur portable. Nous avons fait augmenter la rapidité et la «ET SI VOUS PROFITEZ capacité des connexions afin de vous permettre de surfer D’UTILISER LE WI-FI à une bonne vitesse. Il s’agit POUR EVALUER NOS HOTELS d’une amélioration du service pour nos clients qui souhaiSUR LE WEB, NOUS EN tent rester en ligne même SERONS TRES HEUREUX.» pendant leurs vacances. Et si vous profitez d’utiliser le Wi-Fi pour évaluer nos hôtels sur le web, nous en serons très heureux. Nous avons en outre installé des téléviseurs à écran plat et faible consommation d’énergie dans les hôtels Victoria-Lauberhorn et Valaisia. Pour que ces investissements restent possibles à l’avenir, il faut une planification minutieuse tenant compte de l’orientation à long terme de notre groupe d’hôtels ainsi que de la situation actuelle du tourisme. N’oublions pas que, en plus des interventions visibles pour les clients, les bâtiments et leurs constructions annexes nécessitent un entretien conséquent. Nous investissons en permanence dans la conservation de la substance bâtie, en d’autres termes dans la rénovation des installations techniques des bâtiments, des façades et des toits, ainsi que dans l’adaptation aux conditions actuelles des espaces réservés aux infrastructures. Il me tient à cœur dans ce domaine d’améliorer sans relâche l’efficience énergétique, notamment par l’utilisation de luminaires LED à faible consommation d’électricité et d’appareils aux performances optimisées.

TABLE DES MATIERES ASSOCIATION VACANCES

3

CARTE VACANCES

5

CRANS-MONTANA

6

AROSA

7

WENGEN

8

SILS-MARIA

9

COSTA BRAVA

10

SARDAIGNE

14

IMPRESSUM «PANORAMA» Nous nous réjouissons d’ores et déjà de vous surprendre avec une nouveauté à chacune de vos futures visites. Cordialement vôtre

André Baumann

EDITEUR: Ferienverein, Tscharnerstr. 37, CH-3007 Berne, T +41 31 387 87 87, F +41 31 387 87 88, info@ferienverein.ch | TIRAGE: 19 000 ex. en allemand / 4000 ex. en français | EDITION: janvier 2013. Le magazine «Panorama» paraît deux fois par année. Il est réservé aux clients de l’Association Vacances | EDITEUR: POSCOM Ferien Holding SA | REDACTION: Michael Lüthi, Linda Hunziker | COLLABORATEURS REDACTIONNELS: directeurs des hôtels et partenaires de l’Association Vacances | LAYOUT: Association Vacances | ANNONCES: Association Vacances, Linda Hunziker | IMPRESSION: Stämpfli Publikationen SA, Wölflistr. 1, CH-3001 Berne


CONSTRUIRE ET MODERNISER CHAMBRES TEMOINS DANS TOUS LES HOTELS

3 ASSOCIATION VACANCES

Chambre d’arolle design de l’hôtel Schweizerhof – sous le signe du confort

«Panorama»: André Baumann, vous êtes au service de l’Association Vacances depuis le 1er avril 2012. En quoi vos tâches se différencient-elles de celles que vous assumiez dans le cadre de votre précédent poste? André Baumann: Je réalisais des constructions pour des investisseurs ou des propriétaires sans être impliqué dans l’exploitation ultérieure des locaux. Aujourd’hui, dans ma fonction d’exploitant, je suis également concerné par le fait que l’exploitation et l’entretien soient assurés à moindres coûts et dans un souci de durabilité. Par ailleurs, mon activité me plonge dans le monde du tourisme et de l’hôtellerie, ce qui m’a notamment permis de constater à quel point il est ardu de gérer un hôtel avec succès.

acheté sur l’île doit être ramené en bateau depuis le continent. Il en résulte évidemment des frais de transport plus élevés que dans le cadre d’un chantier usuel.

A quels défis êtes-vous confronté lorsque vous réalisez des projets à la montagne ou au bord de la Méditerranée? Les emplacements de nos hôtels suisses requièrent la mise en place d’une logistique spéciale au niveau des constructions, en particulier Wengen où le matériel peut uniquement être acheminé par le rail. Et les établissements situés dans les Grisons sont relativement éloignés des axes principaux, raison pour laquelle le transport du matériel est plus coûteux. En Sardaigne, tout matériel qui ne peut pas être

Le déroulement des opérations est-il différent d’un pays à l’autre? Dans les grandes lignes, la planification se déroule de la même manière partout. Ce qui m’a impressionné, c’est le savoir-faire artisanal encore présent dans de nombreuses professions en Espagne et en Italie. Et, contrairement à nos craintes, nous n’avons connu aucun problème jusqu’ici quant au respect des délais à l’étranger.

Comment se passe votre collaboration avec les architectes espagnols ou italiens? J’ai pu constater, tant en Espagne qu’en Sardaigne, que le travail se base encore nettement davantage sur une relation de confiance qu’en Suisse. Les contrats détaillés, émaillés de nombreuses conditions préalables et prestations de garantie, ne sont pas monnaie courante. J’ai en outre appris que, en Espagne, l’architecte responsable de la planification n’a pas le droit d’assurer aussi le suivi de l’exécution.

Quels sont les projets que vous menez à l’heure actuelle? Nous avons prévu de construire des chambres témoins dans tous les hôtels afin de présenter l’impact d’une rénovation et d’un rafraîchissement du design, de montrer comment ces changements s’intègrent à l’exploitation et de savoir si nos clients s’y sentent bien. Le renouvellement de nos installations de bien-être et de fitness constitue un autre projet central. Nous sommes actuellement en train d’évaluer les besoins en la matière avec le soutien de professionnels spécialisés dans le domaine et sur la base des feedbacks de nos clients. Les courts de tennis du club-hôtel Tirreno seront remis à neuf. Au club-hôtel Giverola, nous projetons de rafraîchir la salle à manger, des travaux qui permettront en même temps d’améliorer son exploitation. La rénovation complète de l’hôtel Altein, un ancien sanatorium vénérable datant de 1916, est en discussion depuis longtemps. J’ai analysé l’avant-projet et nous allons l’optimiser en nous fondant sur les expériences réalisées dans le cadre de la transformation des chambres à Sils-Maria. La rénovation, qui englobera également les mesures nécessaires en termes de technique du bâtiment, de sécurité et d’installations d’exploitation, sera réalisée par étapes.


Michael Philipp, réalisateur

«LES CLIENTS CONSTITUENT LE SUJET CENTRAL» UNE CLE DE CHAMBRE EGAREE EN GUISE DE FIL ROUGE DANS LES PORTRAITS D’HOTELS

4 ASSOCIATION VACANCES

Chaque scène représente un important travail – même si elle ne dure que quelques secondes dans le clip

A fin 2011, j’ai été chargé de produire plusieurs clips d’image pour les hôtels de l’Association Vacances. Il était d’emblée clair pour moi que ces portraits d’hôtels ne seraient pas de «simples films sur les établissements»: pas de halls d’entrée cliniques, de salles à manger vides et de chambres ripolinées. Une chose m’importait: que les clips racontent de brèves histoires sur les clients. Les clients et les expériences qu’ils vivent constituent le sujet central, l’hôtel et son offre exceptionnelle destinée à assurer un séjour décontracté servent de décor. Le déroulement d’une journée au sein de l’établissement concerné est au cœur de l’histoire. La caméra accompagne un couple du matin au soir. Dans l’euphorie des vacances, il oublie ou égare régulièrement la clé de sa chambre. Heureusement pour le couple, les collaborateurs de l’hôtel ne reculent devant aucun obstacle pour lui ramener la clé où qu’il se trouve – à la plage, en balade ou au repas du soir. En d’autres termes, la clé de chambre égarée fait office de fil rouge dans ces court-métrages. Après un film test réalisé à Wengen en collaboration avec l’Association Vacances, place aux tournages définitifs: durant l’été, je me suis régulièrement rendu dans les établissements

suisses et étrangers en compagnie de deux acteurs professionnels et d’une petite équipe de cinéma. Le nombre de jours de tournage étant limités, nous étions parfois confrontés à des défis de taille, notamment en cas de conditions météo défavorables ou parce que le plan de tournage définitif ne pouvait être fixé qu’au dernier moment pour des raisons d’ordre logistique. Les films durent trois minutes seulement afin de capter l’attention des internautes. De nombreuses images à l’ambiance agréable donnent une première impression de l’hôtel concerné et sont destinées à motiver le spectateur à en savoir davantage et, bien sûr, à se rendre dans l’un ou l’autre endroit. Je vous souhaite bien du plaisir en visionnant ces court-métrages – et bien plus encore dans le cadre de vos futurs voyages.

Michael Philipp est graphiste de formation. Il est également actif depuis plusieurs années en tant que réalisateur de films et motion designer. Michael Philipp aime les nouvelles expériences. Il filme des portraits, produit des court-métrages d’image et crée des animations. Avec son épouse Nicole Philipp, spécialiste en relations publiques et photographe, il est à la tête d’un petit atelier au cœur de Berne répondant au nom de Luxs – Kommunikation gestalten. WWW.LUXS.CH


Franziska Glutz, marketing carte vacances

COLLECTEZ ET ECONOMISEZ NOUVEAU CONCEPT POUR LE PROGRAMME DE FIDELITE

Vos points vacances valent de l’argent cash: pour tout chèque vacances muni de sept points vacances, nous déduisons CHF 75.– de vos frais d’hébergement et de repas, et souvent d’autres prestations encore. Vous collectez les précieux points vacances sur la base de vos dépenses: chaque tranche de CHF 250.– vous rapporte un point vacances. RABAIS SUR PLACE Grâce à votre carte vacances, vous bénéficiez également de privilèges exclusifs durant votre séjour. HOTELS DE L’ASSOCIATION VACANCES EN SUISSE ü 50% de réduction sur le massage de votre choix Massage aux pierres chaudes, massage réflexologique, massage sportif – faitesvous choyer tous les jours de 09h00 à

12h00. Nous vous recommandons de vous inscrire suffisamment à l’avance. ü 50% de réduction sur les frais de parking Dans les parkings des hôtels Valaisia, Altein et Schweizerhof, les clients titulaires de la carte vacances ne paient que la moitié du tarif. ü Gâteau gratuit Dégustez tous les après-midi une tranche gratuite du gâteau proposé en offre du jour. HOTELS DE L’ASSOCIATION VACANCES AU BORD DE LA MEDITERRANEE ü 50% de réduction sur la location de canoës et de pédalos Envie de glisser tranquillement sur l’eau? Sur présentation de la carte vacances, la location de nos canoës et pédalos vous sera facturée à moitié prix de juin à septembre. ü Plaisir pizza avec 30% de réduction Offre valable du lundi au vendredi à midi,

à partir du mois de mai au restaurant «Il Corallo» (club-hôtel Tirreno) et du mois d’avril au restaurant «La Tasca» (club-hôtel Giverola). ü 20% de rabais sur les leçons de tennis Votre carte vacances vous permet de profiter des compétences de nos moniteurs de tennis avec un rabais de 20%. Nous vous recommandons de vous inscrire suffisamment à l’avance. Vous souhaitez commander la carte vacances? WWW.FERIENVEREIN.CH/CARTE-VACANCES

SONDAGE LECTEURS ET TIRAGE AU SORT DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS

Vous tenez entre vos mains le sixième numéro de notre magazine clients et l’heure est venue de tirer un premier bilan. Que pensez-vous de notre magazine «Panorama» (sur la base du présent numéro)? Quels sont les sujets traités qui vous intéressent le plus? Que pouvonsnous améliorer? QUELS SONT LES SUJETS QUI VOUS INTÉRESSENT LE PLUS? (plusieurs réponses possibles) Nouveautés au sein de l’Association Vacances Investissements et projets de construction Informations sur la carte vacances Rapports des directeurs d’hôtels Rapports sur les destinations Conseils en matière de manifestations Vacances en famille Portraits de collaboratrices et collaborateurs Recettes Jeux dotés de prix

QUELS SUJETS AIMERIEZ-VOUS VOIR TRAITÉS? QUEL EST VOTRE AVIS SUR LES AFFIRMATIONS SUIVANTES? Le magazine «Panorama» propose … trop d’images trop peu d’images des images bonnes des images mauvaises des articles trop longs des articles trop courts des sujets intéressants des sujets ennuyeux COMMENT LE MAGAZINE «PANORAMA» VOUS PLAIT-IL DE MANIERE GENERALE? beaucoup bien pas trop pas du tout COMBIEN DE FOIS LE MAGAZINE «PANORAMA» DEVRAIT-IL PARAITRE PAR ANNEE? (indiquez le chiffre) COMBIEN DE PAGES LE MAGAZINE «PANORAMA» DEVRAIT-IL COMPORTER? (indiquez le chiffre)

Nom/prénom, adresse:

Nous tirons au sort 3 x 1 nuitée pour 2 personnes dans un hôtel de l’Association Vacances. Merci de retourner le questionnaire d’ici au 31 mai 2013 à l’Association Vacances, POSCOM Ferien Holding SA, sondage «Panorama», Tscharnerstr. 37, CH-3007 Berne, ou par e-mail à redaktion@ferienverein.ch

5 CARTE VACANCES


CAPRICES FESTIVAL DEUX FOIS PLUS LONG POUR DEUX FOIS PLUS D’ARTISTES

6 CRANSMONTANA

Pegasus sur scène en 2012

Pour son dixième anniversaire, le Caprices Festival a vu grand en offrant à son public une expérience musicale encore plus riche. Cette édition, qui se déroulera du 8 au 16 mars 2013 à Crans-Montana, promet des moments inoubliables. Le Caprices Festival va investir la station valaisanne pendant neuf jours – soit deux fois plus de jours et d’artistes et encore davantage de surprises. La grande scène – le Chapiteau – augmente sa capacité pour accueillir 5300 festivaliers. Cet argument a permis aux organisateurs de motiver des musiciens encore plus célèbres à faire le déplacement. Quant à la plateforme du New Talent Contest, qui assure la promotion de jeunes talents, elle offrira l’occasion de découvrir des artistes en devenir sur le plan suisse et international. LE CAPRICES FESTIVAL DEVOILE SA PROGRAMMATION Que du beau monde en perspective: le groupe rock américain The Killers garant d’une ambiance survoltée, la chanteuse et compositrice islandaise Björk et le trio de trip-hop britannique Portishead. Le meilleur du hip-hop avec Nas et des émois musi-

caux avec Sophie Hunger. Sans oublier une explosion de couleurs avec Mika et Nelly Furtado ainsi que le beat entraînant de Fatboy Slim. Le groupe Cypress Hill et son rap West Coast ne manqueront pas d’enflammer le dernier soir. Prévente en cours: www.caprices.ch Détendez-vous à l’hôtel Valaisia à partir de CHF 143.– p.p. en chambre double, demi-pension et entrée à la piscine d’eau saline à 33 °C comprises


GIGI D’AROSA DE L’HISTOIRE ANCIENNE?

maines: une partie de cartes à l’auberge, une fondue le soir ou du shopping à Coire – Gigi était toujours de la partie et payé pour le faire. Le plus beau et plus célèbre moniteur de ski de l’époque l’admet: «bien sûr que j’ai vécu quelques idylles.» Ou comme le dit la chanson: «Il brise un cœur par heure en mars.» Après le succès de «Gigi», Daniel Meisser se lança lui-même dans la chanson, ravi d’être sous le feu des projecteurs et de siroter du champagne en compagnie de VIP. Aujourd’hui âgé de 67 ans, Daniel Meisser se remémore volontiers «cette période formidable» et sourit à l’évocation de son image de playboy. Quelques photos tapissent les murs de sa maison dans les Alpes: Gigi avec ses fans, Gigi dans des émissions télévisées. «Mais je ne me suis certainement pas fait davantage remarquer que mes 160 collègues d’Arosa.» Marié depuis des décennies et père de deux filles, l’architecte se consacre maintenant à la collection de timbres et d’opercules de café. Et lorsqu’il rit, son charme opère toujours, permettant de comprendre sans peine pourquoi le cœur des dames fondait alors comme neige au soleil.

© Arosa Tourisme

Daniel Meisser alias Gigi d’Arosa

De la montagne au bar, du bar au lit – ou le marathon quotidien des moniteurs de ski dans les années 70. La comédienne Ines Torelli a même fait une chanson de ce cliché: «Voici Gigi d’Arosa, aucune femme du lieu ne lui résiste.» C’était autrefois. «Gigi d’Arosa», le tube créé en 1975, a fait un tabac. Et la maison de production de disques s’est mise à la recherche d’un authentique moniteur de ski susceptible d’incarner le héros de la chanson. Son choix s’est finalement porté sur Daniel Meisser. Ce dernier a endossé sans hésiter le rôle du Don Juan des Alpes, debout sur la table, l’anorak ouvert et la chemise dégrafée sur le torse, dansant sur la musique les bras en l’air. Bronzé à souhait, mince et arborant des favoris énormes. Les hommes candidats au casting étant déjà mariés, c’est Daniel Meisser qui a remporté le morceau. A l’époque, le moniteur de ski d’Arosa était sollicité jour et nuit pendant des se-

ET AUJOURD’HUI? La journée d’un moniteur de ski compte dix heures, l’après-ski n’est pas compris dans le prix. Même si la chanson relatant la vie trépidante de Gigi passe toujours sur les ondes, l’enneigement assuré constitue aujourd’hui l’argument principal plaidant en faveur de vacances d’hiver à Arosa. Les jeunes moniteurs de l’école suisse de ski et de snowboard luttent contre cette ancienne image de séducteur et soulignent leur conscience professionnelle. Ils expliquent à leurs élèves comment dévaler la pente sans danger, scrutent la montagne, fournissent des conseils techniques et proposent des heures de théorie. Ce qui, même de nos jours, ne leur interdit pas un petit flirt de temps à autre …

Les sympathiques écoles de sports d‘hiver d’Arosa ont le don d’enthousiasmer la relève. A partir de deux nuitées à l’hôtel Altein, les jeunes hôtes jusqu’à l’âge de 17 ans (année de naissance 1995) profitent de cours de ski et de snowboard gratuits dispensés en groupe.

7 AROSA


L’ascension de l’Eiger en quelques dates clés 1858 Première ascension de l’Eiger par la face ouest (Charles Barrington, Christian Almer, Peter Bohren) 1864 Première femme au sommet de l’Eiger (Lucy Walker) 1921 Première ascension de l’arête Mittellegi (Yuko Maki, Fritz Amatter, Fritz Steuri, Samuel Brawand) 1932 Ouverture de la voie Lauper à 1700 mètres d’altitude via la face nord-est (Hans Lauper, Alfred Zürcher, Alexander Graven, Joseph Knubel) 1936 Les Allemands Andreas Hinterstoisser et Toni Kurz et les Autrichiens Willi Angerer et Edi Rainer partent séparément à l’assaut de la face nord le 18 juillet avant de se retrouver pour former une seule cordée. Au cours de la descente, trois

8 WENGEN

alpinistes perdent la vie le 21 juillet. Le lendemain, Toni Kurz meurt également, pendu à sa corde, sous les yeux impuissants des sauveteurs venus le secourir.

Ascension de l’Eiger par l’arête Mittellegi (arête nord-est)

1938 Première ascension réussie de la face nord de l’Eiger (Anderl Heckmair, Ludwig Vörg, Fritz Kasparek, Heinrich Harrer)

Jungfrau Region Marketing AG

MYTHIQUE EIGER

1963 Première ascension en solitaire de la face nord de l’Eiger (Michel Darbellay) 2008 Record de l’ascension la plus rapide de la face nord de l’Eiger (Ueli Steck)

MONDIALEMENT CONNU, LEGENDAIRE, FABULEUX

L’Eiger, qui culmine à 3970 mètres, est sans conteste l’un des sommets les plus célèbres du monde. Une renommée qu’il doit en partie aux événements tragiques qui se sont déroulés sur sa face nord. Pour les habitants de la vallée et les pionniers de l’alpinisme, l’Eiger est longtemps resté auréolé d’une réputation d’invincibilité. C’était sans compter l’Irlandais Charles Barrington, qui se mit en tête de démontrer le contraire en 1858. En compagnie de Christian Almer et Peter Bohren, guides de montagne chevronnés natifs de Grindelwald, il partit de la Wengernalp pour atteindre le sommet sans difficultés notoires et revenir à la Scheidegg. Charles Barrington avait réussi son pari: le mythe d’invincibilité de l’Eiger était brisé sans drame. Dès lors, la voie fut ouverte. Dans les décennies qui suivirent, les alpinistes s’attaquèrent à toutes les arêtes considérées comme de petits sommets à part entière. Mais l’Eiger se vengea de son peu de résistance à la première ascension, lorsque les plus téméraires décidèrent de se mesurer à l’arête nord-est ou arête Mittellegi. La première tentative remonte à 1874 déjà. Elle fut suivie de nombreuses autres, qui se soldèrent toutes par un échec. C’est en 1921 seulement qu’une cordée composée de trois guides de montagne de Grindelwald, Fritz Amatter, Fritz Steuri et Samuel Brawand, ainsi que du premier alpiniste professionnel japonais, Yuko Maki, réussit l’ascension. Pour la nouvelle génération d’alpinistes après l’ère des pionniers, les possibilités d’escalade de l’Eiger étaient loin d’être épuisées. Deux hommes en particulier s’intéressaient de

près aux imposantes parois nord de la chaîne des Alpes bernoises s’étendant de l’Eiger au Breithorn: l’Allemand Willi Welzenbach et le Suisse Hans Lauper. Ce dernier entama en 1932 l’ascension de la face nord de l’Eiger sur son versant oriental, tracé aujourd’hui connu sous le nom de voie Lauper, en compagnie d’Alfred Zürcher ainsi que des guides Alexander Graven et Joseph Knubel. Il faudra attendre 1935 pour voir les premières tentatives sur la face nord proprement dite, réputée – et redoutée – pour ses chutes de pierres et les brusques changements de temps. TRAGÉDIES SUR LA FACE NORD «Si la paroi peut être vaincue, nous la vaincrons – sinon nous y resterons!» Cette déclaration formulée par Edi Rainer et Willy Angerer allait se vérifier d’une manière tragique pour tous deux – ils y restèrent en 1936. Il s’agit probablement du drame le plus médiatisé survenu sur la face nord. Trois jours après, le gouvernement du canton de Berne promulgua une interdiction d’escalade, avant de la retirer la même année. Ce décret libéra cependant les guides locaux de l’obligation de secourir les alpinistes s’aventurant sur la face nord de l’Eiger. La première ascension fut finalement réalisée par Andreas Heckmair, Ludwig Vörg, Fritz Kasparek et Heinrich Harrer du 21 au 24 juillet 1938. Partis à l’origine en deux cordées, les alpinistes se rejoignirent après avoir survécu à une avalanche. En 2008, Ueli Steck, alpiniste professionnel du lieu, établit un record de vitesse en gravissant la paroi en 2 heures et 47 minutes. Dans la véranda, l’hôtel Victoria-Lauberhorn projette chaque semaine sur grand écran le film «Duel au sommet» (réalisateur: Philipp Stölzl), qui raconte le drame vécu par la cordée des quatre alpinistes, parmi lesquels Toni Kurz.


Ariane Ehrat, CEO Tourisme Engadine St-Moritz

DEMARCHE COMMUNE ET CREATIVE AU SEIN DE LA REGION TOURISTIQUE ENGADINE ST-MORITZ DE LA COMPETITION DE HAUT NIVEAU AUX DEFIS DU MARKETING EN TOURISME

Ariane Ehrat dirige depuis 2008 l’organisation touristique Engadine St-Moritz, qui est responsable de la commercialisation de la destination et couvre la région des 13 communes situées entre Maloja et Zernez. Pour «Panorama», Ariane Ehrat lève le voile sur les développements et offres actuelles en Haute-Engadine.

candidature des Grisons pour l’organisation des Jeux Olympiques en 2022. «Hôtel avec forfait ski»: de quoi s’agit-il et pour quels domaines skiables cette offre est-elle valable? A partir de la deuxième nuitée, par exemple à l’hôtel Schweizerhof, les clients ont droit au forfait ski pour toute la durée de leur séjour au prix préférentiel de CHF 25.– par personne payante/jour. Cette offre qui est valable durant toute la saison, y compris en haute saison, permet aux amateurs de sports d’hiver de profiter de 350 kilomètres de pistes parfaitement

la combinaison unique qu’offre notre région, celle du glamour de St-Moritz qui accueille de nombreuses manifestations d’envergure mondiale et de la nature préservée de la Haute-Engadine.

9 SILS-MARIA

«Panorama»: A quels défis la région touristique Engadine St-Moritz est-elle confrontée? Ariane Ehrat: A l’instar de l’industrie horlogère il y a 40 ans, le tourisme helvétique se trouve au tournant d’une époque. La situation monétaire négative n’est pas prête de se détendre et aucun changement de comportement n’est en vue au niveau de la consommation. Comment la destination Haute-Engadine relève-t-elle «NOUS FAISONS PREUVE DE ces défis? Nous faisons preuve de créaCREATIVITE EN PROPOSANT DE NOUVELLES tivité en proposant de nouOFFRES DE QUALITE A NOS CLIENTS.» velles offres de qualité à nos clients, par exemple la solution «hôtel avec forfait ski» mise sur pied en coopération avec les hôteliers. Et nous nous efforçons d’élargir notre prospection du marché. En d’autres termes, entretenues ainsi que de 57 installations de nous voulons toucher d’autres pays en plus de remontées mécaniques dans l’ensemble du nos marchés de base que sont la Suisse, l’Alle- domaine skiable du Pool Engadin St. Moritz magne et l’Italie. Par ailleurs, il nous importe Mountain. de mettre en évidence notre bon rapport prestations-prix ainsi que d’encourager la collabo- Quels sont les autres temps forts qui atration entre les communes et l’univers du tou- tendent les touristes en Haute-Engadine? risme. Et pour terminer, nous allons exploiter Sur le plan sportif, c’est la Coupe du monde de l’excellente opportunité que nous offrent les bobsleigh et de skeleton qui se déroulera à StChampionnats du monde de ski alpin FIS 2017 Moritz du 21 janvier au 3 février 2013. De plus, à St-Moritz, ainsi que les débats autour de la nos hôtes seront certainement séduits par

L’ancienne skieuse alpine, Ariane Ehrat s’est classée au quatrième rang de la descente aux Jeux Olympiques de Sarajevo en 1984. Dans la même discipline, elle décrochait l’année suivante la médaille d’argent aux Championnats du monde à Santa Caterina. Depuis son retrait de la compétition, elle travaille dans le marketing. WWW.ENGADIN.STMORITZ.CH


10 COSTA BRAVA

Travaux 1985 –1988

25E ANNIVERSAIRE DU CLUB-HOTEL GIVEROLA FESTIVITES ET PROMOTIONS

Le nouveau club-hôtel Giverola a ouvert ses portes en 1988. Situé au cœur d’une magnifique réserve naturelle, directement au bord de la Cala Giverola et de ses eaux azur cristallines, Giverola s’est mué au fil des ans en un paradis international de vacances apprécié des jeunes et des moins jeunes. Notamment grâce à sa vaste palette d’activités qui s’adresse tant aux familles et aux personnes qui voyagent seules qu’aux sportifs et aux amateurs de musique.

DATES CLES 1957

Fondation de la société helvético-espagnole Giverola S.A.

1958

Ouverture du camping Pola

1961

Premier transformateur assurant l’alimentation en électricité du camping Pola

1966

Début de la construction du Country Club Giverola. Le chantier est toutefois bloqué suite à des dettes et des divergences d’opinions.

1980

L’architecte Rolf Angst poursuit le développement de Giverola; l’Association Vacances acquiert la société Giverola S.A. dans le but d’organiser des vacances actives; mise en place de l’approvisionnement en eau, de la station d’épuration, de l’alimentation en électricité et des lignes téléphoniques

En 2013, Giverola fêtera son 25e anniversaire. A cette occasion, des surprises ainsi que de nombreuses offres spéciales attendront les clients durant toute la saison. ü 25% sur les nuitées, petit déjeuner inclus Valable du 29.06 au 05.07 et du 24.08 au 30.08.2013. A réserver jusqu’au 31.03.2013, non cumulable avec la réduction pour réservation anticipée. ü 25% sur la demi-pension (petit déjeuner et buffets du soir) Valable du 04.05 au 10.05., du 31.08 au 06.09 et du 21.09 au 27.09.2013. Cumulable avec la réduction pour réservation anticipée. ü 25% sur les activités sportives le 25 de chaque mois Valable pour la location de courts de tennis, vélos, canoës, kayaks, pédalos ainsi que pour les leçons de tennis et l’entrée au skate- park. Non cumulable avec d’autres actions spéciales sur place.

1985 – 1988 Construction, resp. achèvement du club-hôtel Giverola 1991

L’Association Vacances acquiert le camping Pola

Directeurs 1989 – 1991

Bruno Rupflin

1991 – 1999

Peter Gätzi

1999 – 2007

Kevin et Karin Kunz

2007 – 2009

Juan Robert

2009 – 2012

Patrick Flückiger

Dès 2012

Patrick et Gaby Flückiger


11 COSTA BRAVA

JAOUHARI TAGHZOUTI ABDELALI PORTRAIT DE COLLABORATEUR

«Panorama»: Jaouhari Taghzouti Abdelali, également connu sous le nom d’Ali – vous travaillez depuis 25 ans à Giverola. Comment êtes-vous arrivé en Espagne? Ali: J’ai émigré en Espagne en 1982 en raison de la pénurie de travail au Maroc et ouvert un commerce d’articles en cuir à Lloret de Mar, que j’ai exploité pendant quatre ans. Mes contacts avec la clientèle m’ont permis d’apprendre rapidement de nombreuses langues étrangères. Comme les affaires ne tournaient pas très bien en hiver, j’ai décidé de postuler en 1987 pour rejoindre l’équipe de construction à Giverola. Quelles étaient vos tâches à Giverola? J’ai été affecté à la construction des quatre escaliers dans le secteur des appartements

A et j’ai également effectué des travaux de terrassement à la pelleteuse. Au mois de mai 1988, peu avant l’ouverture, j’ai aidé à installer les meubles dans les appartements. C’est à ce moment-là que je suis officiellement entré au service de l’Association Vacances. La piscine extérieure a été inaugurée en juin 1988. En raison de mes bonnes connaissances des langues étrangères et de mes facilités de contact, Denis Wollner, le directeur de l’époque, m’a alors proposé d’assurer la surveillance de la piscine durant les six mois d’été. Hors saison, j’étais chargé des travaux d’entretien. J’ai suivi un cours de maître nageur et de premiers secours de trois mois à Gérone. Avant l’ouverture de la piscine couverte en 1989, j’ai travaillé durant deux mois dans la piscine couverte en compagnie de deux collègues suisses afin de me familiariser avec l’exploitation complète et la technique y relative. Etant donné que je massais parfois les cyclistes et que ces derniers me reconnaissaient un talent indéniable en la matière, j’ai suivi un cours de massage à Barcelone en 2001. En quoi consiste votre activité actuelle? Mes tâches sont nombreuses et intéressantes. Je suis responsable de tous les secteurs bains, de la piscine couverte avec sa salle de fitness,

du contrôle de l’eau et des filtres, des chaises longues, des parasols, de la location des pédalos et des canoës, ainsi que de l’organisation du travail des maîtres nageurs. Par ailleurs, je pratique les premiers secours et suis la personne de contact pour les médecins et les opérations de sauvetage en cas d’urgence. Mes massages représentent également une part importante de mon activité. Quelle est votre plus belle expérience? La réanimation, après quarante minutes de massage cardiaque et de respiration bouche à bouche, d’un client victime d’une crise cardiaque et son retour à Giverola, une année après, pour m’adresser ses remerciements. Quels sont les aspects que vous appréciez particulièrement dans votre travail à Giverola? Je suis toujours très heureux de satisfaire les vœux des clients, d’être à leur disposition et d’avoir chaque année la possibilité de faire de nouvelles rencontres. Les nombreux e-mails dans lesquels les clients demandent de mes nouvelles me font extrêmement plaisir. Je sais ainsi que mon travail est apprécié.


Christian Schenker, musicien

EN FAMILLE: «LA CERISE SUR LE GATEAU» DIX ANS D’EXISTENCE ET TOUJOURS AUTANT D’ENERGIE POUR LE GROUPE GRÜÜVELI TÜÜFELI

12 COSTA BRAVA

Christian Schenker et son groupe Grüüveli Tüüfeli ont donné deux concerts dans le cadre des dernières semaines pour les familles au club-hôtel Giverola. Les musiciens en ont profité pour découvrir en famille le complexe de vacances en qualité de clients. «Nous avons passé de merveilleux moments avec deux concerts complètement différents», explique Christian Schenker pour résumer son séjour à la Costa Brava. Aucun point commun entre les deux représentations: la première

fois, il a fallu fermer le toit du patio-bar en raison de la pluie et les musiciens ont dû se battre avec une acoustique difficile. Le lendemain, les conditions avaient changé du tout au tout – le toit était ouvert et l’acoustique meilleure. Pour varier les plaisirs, le groupe Grüüveli Tüüfeli a intégré dans son second concert de nombreuses chansons qui n’étaient plus dans son répertoire depuis longtemps. «Repêcher ces perles oubliées, que nous ne jouons pas en temps normal, nous a rempli de bonheur et a également ravi nos fidèles fans.» UN ANNIVERSAIRE DIGNEMENT FETE Le groupe a fêté son dixième anniversaire à Giverola – loin de la scène,

du studio et de la salle de répétions. Et pour Christian Schenker, le fait que leurs familles étaient présentes à cette occasion constituait «la cerise sur le gâteau». Les membres du groupe ont organisé leurs journées de vacances à titre individuel. Ils ont loué des vélos, entrepris des excursions et profité du programme proposé en soirée, en consacrant toutefois le plus clair de leur temps à ne rien faire à la plage. Comme les enfants de Christian Schenker sont encore petits – Malou a quatre ans et Yaël deux ans –, il a passé de nombreuses heures à genoux dans le sable. Etait-ce dû à l’ambiance conviviale autour de la table ou à la qualité du buffet? Toujours estil que les musiciens faisaient régulièrement partie des derniers à quitter la salle à manger. Semaines familiales club-hôtel Giverola, Costa Brava: 21.09 –19.10.2013 Semaines familiales club-hôtel Tirreno, Sardaigne: 28.09 –13.10.2013


Famille Lüthi de Suhr

LES SEMAINES FAMILIALES VUES PAR PETITS ET GRANDS EXPERIENCES VECUES NICOLAS (10) «J’ai participé à presque toutes les activités du maxi-club. Nous avons joué au pingpong, au football sur la plage, à la pétanque, au basketball, au tennis et au ballon dans l’eau. C’est le match de unihockey que j’ai préféré. Et ce qui me plaît aussi pendant la semaine familiale, c’est d’avoir le droit de manger de la glace tout l’après-midi.» YANNIK (8) «J’ai beaucoup aimé les repas du soir et les différentes boissons sucrées. J’avais de la peine à choisir entre le Fanta, le Coca et le thé froid. Après le repas, je me réjouissais de regarder le dessin animé.»

QUIRIN (7) «Moi, c’est le buffet du matin qui m’a plu le plus. J’avais le droit de manger tous les jours des crêpes au Nutella, autant que j’en voulais. J’aimais beaucoup aller au maxi-club où nous faisions des jeux. C’est le concours de fléchettes que je préférais.» CHRISTINA (MÈRE) «Nous avons décidé de revenir à Giverola cette année parce que l’offre proposée est très diversifiée et que le personnel est extrêmement aimable et serviable. Nous nous sentons toujours les bienvenus! Lorsque les enfants sont au maxi-club, j’ai du temps pour moi, pour participer à des activités sportives et de remise en forme ou tout

simplement pour lire un livre. A titre personnel, j’apprécie la demi-pension ainsi que les autres prestations hôtelières. Pour nous, une excursion à Tossa de Mar fait partie intégrante de notre séjour à Giverola, surtout que le bus de l’hôtel assure le transport aller et retour.» PETER (PÈRE) «Toutes les personnes qui travaillent au clubhôtel Giverola sont très attentionnées. Dans cet environnement, je peux allier idéalement la pratique du VTT et le repos. Chaque membre de la famille y trouve son compte. Les montagnes de l’arrière-pays ne sont pas des sommets impressionnants, mais ce sont de vraies montagnes avec des pistes de VTT exigeantes sur le plan technique.»

Dirk Molline de Wettingen

RECHARGER LES BATTERIES DANS UN ENVIRONNEMENT MAGNIFIQUE EXPERIENCES VECUES

Dirk Molline s’est rendu pour la première fois à Giverola en octobre 2012 en compagnie de son épouse Christine Klussmann et de leur fille Muriel âgée de 16 ans. Il a accepté de raconter ses vacances à «Panorama». A la recherche d’une destination de vacances pour l’automne, nous avons découvert Bikeholiday grâce à Swiss Cycling. Après quelques voyages intervilles, nous avions décidé d’opter cette fois pour des vacances actives tout en espérant prolonger l’été. Un souhait qui s’est pleinement réalisé puisque nous nous dorions au soleil de l’Espagne à 28 °C pendant que l’automne faisait son entrée en Suisse. Nous étions un peu réticents à l’idée de voyager à bord du GIVEROLA-EXPRESS, convaincus d’être trop jeunes pour ce mode de transport. Des doutes rapidement balayés: jamais encore nous n’avions voyagé de manière aussi décontractée. Ma femme et moi avons choisi le forfait sportif réservé aux adeptes du VTT plaisir. La

plupart du temps, nous prenions le petit déjeuner en famille avant de nous séparer. Pendant que mon épouse et moi partions à vélo, notre fille en profitait pour participer au programme d’animation, par exemple pour jouer au tennis et au unihockey. Ma femme rêvait aussi de passer un jour ou deux à la plage avec un bon bouquin. Raison pour laquelle ma fille, qui était pour sa part ravie de faire ses premières expériences en VTT, l’a remplacée dans le cadre de quelques randonnées. Dans l’après-midi, nous nous retrouvions à nouveau ensemble à la plage ou sur la terrasse de notre appartement. Après une année très fatigante, nous avons profité de cet environnement magnifique pour recharger nos batteries. Et chaque soir, avant le repas, nous prenions plaisir à siroter un apéritif au bar de la plage dans une ambiance conviviale. Les environs de l’hôtel offrent de nombreuses possibilités d’excursions. Le «jour du repos» (c’est-à-dire sans tour à vélo), nous avons participé à l’excursion accompagnée à destination de Barcelone. Tout était organisé à la perfection et notre guide nous a fourni

des informations passionnantes sur la ville et la Catalogne, notamment en ce qui concerne la situation économique actuelle en Espagne. Nous nous sommes également rendus à Gérone dans le cadre de nos randonnées, où nous avons fait une pause de midi bienvenue en profitant de l’occasion pour visiter la belle vieille ville. Par ailleurs, mon épouse et ma fille sont parties un jour à Tossa de Mar pour une virée shopping. Je suis enchanté par l’encadrement et l’infrastructure de Bikeholiday. Les moniteurs sont toujours à l’écoute et ont répondu à nos vœux dans tous les domaines. Le moindre problème technique était résolu le soir même au sein de l’atelier. En bref, une solution zéro souci à recommander chaudement. Les paysages, le calme et l’ambiance très décontractée nous ont particulièrement séduits à Giverola. Sans oublier la cuisine, qui mérite toutes nos félicitations. A vrai dire, je m’étais mis en tête de perdre quelques kilos grâce au sport. Une saine résolution malheureusement réduite à néant par l’excellent buffet …

13 COSTA BRAVA


Regina Zürcher, club-hôtel Tirreno

MAMUTHONES ET ISSOHADORES UNE COUTUME RESTEE VIVANTE CHASSE L’HIVER

14 SARDAIGNE

Les mamuthones et issohadores de Mamoiada sont les masques les plus connus et les plus typiques à admirer dans le cadre du carnaval en Sardaigne. Mais ces mystérieux personnages hantent également les grandes fêtes en dehors de cette période. Cette tradition séculaire, profondément ancrée dans le village de Mamoiada, remonte à l’ère préchrétienne. Les habitantes et habitants chassent ainsi les mauvais esprits de l’hiver et saluent le renouveau de la nature. La première procession de l’année se déroule toujours le 16 janvier, à la fête de San Antonio. Les mamuthones avancent sur deux files parallèles en adoptant un pas cadencé afin que le mouvement des grelots produise les sons caractéristiques empreints de mysticisme. Les

issohadores bougent au même rythme mais sautillent de manière plus gracieuse entre les rangs. Avec leurs longs lassos, ils tentent de capturer les spectateurs, avec une préférence pour les jolies femmes. Prix de la libération: un baiser ou un verre de vin. COSTUMES SOIGNEUSEMENT CONFECTIONNÉS À LA MAIN Mamuthone: masque en bois noir de châtaignier, d’aulne ou de poirier exprimant la souffrance. Sur la tête, un béret couvert d’un foulard de couleur brun foncé. Sur les vêtements traditionnels en velours foncé, une longue veste en peau de mouton. Sur le dos, près de 20 kg de cloches et grelots de différentes tailles, qui cadencent le pas. Issohadore: couvre-chef typique appelé «sa berritta», qui est attaché sous le menton par un tissu coloré en soie. Masque blanc inexpressif. Sous la veste rouge, une chemise blanche en

lin. Pantalon noir avec un châle autour de la taille. Une courroie en cuir munie de clochetons en bandoulière. Cette coutume est attribuée à diverses sources: certains y voient la lutte entre Sardes et Maures. Dans le rituel, les Maures oppresseurs deviennent les oppressés (mamuthones), tandis que les Sardes se glissent dans la peau des vainqueurs (issohadores). Autre théorie fascinante, celle de la renaissance du dieu grec Dionysos, un fils de Zeus. Deux versions cohabitent. Pour l’une, Dionysos a été assassiné enfant et s’est réincarné en pied de vigne. Pour l’autre, il a perdu la raison dans ses jeunes années et a été guéri par la suite. Le terme de mamuthone (fou) s’inscrit parfaitement dans cette théorie. Le rituel de la renaissance, respectivement de la guérison du dieu-enfant, était déjà célébré dans la Grèce antique comme symbole du renouveau de la nature au terme de l’hiver.


Antonella Puggioni, pâtissière au club-hôtel Tirreno

AMARETTI BISCUITS DU SUD

15 SARDAIGNE

Amaretti sardi «Tirreno»

Au cours de ces trois dernières années, les desserts sont devenus le point fort incontestable du remarquable buffet servi en soirée. Notre pâtissière sarde Antonella Puggioni prépare jour après jour de délicieuses douceurs et pâtisseries. Elle travaille uniquement avec des produits frais, les produits finis ou semi-finis sont bannis chez nous. Les amaretti Tirreno, que nous proposons également à l’emporter sur commande, ont largement contribué à forger la légende du buffet de desserts. Par chance, nous avons réussi à convaincre Antonella de nous révéler l’un de ses secrets:

PREPARATION Moudre finement les deux sortes d’amandes de manière à obtenir une farine qui reste légèrement granuleuse. Mélanger la farine d’amandes, le sucre et le zeste de citron râpé dans un grand bol. Battre doucement les blancs d’œufs à la fourchette (ne pas les monter en neige), ajouter lentement à la masse et bien mélanger la pâte. Former des boules de taille moyenne avec les mains mouillées. Les disposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, pas trop proches les unes des autres étant donné qu’elles gonflent à la cuisson. Faire cuire les amaretti 30 à 40 minutes au four préchauffé à 160 °C jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Bien du plaisir et bonne dégustation.

INGREDIENTS POUR 16 PERSONNES (env. 2 kg d’amaretti) 1 kg d’amandes mondées 200 g d’amandes amères mondées 1 kg de sucre 10 blancs d’œufs frais Zeste d’un citron


VACANCES ACTIVES A CRANS-MONTANA 7 AU 14 JUILLET 2013

De magnifiques balades à pied ou en vélo vous feront parcourir le Valais – accompagné de l’équipe de guides expérimentés de Bike- & Fitholiday et d’Urs Gerig, coach sportif. Idéal aussi pour les familles. ü Kliby et Caroline: ventriloque fameux depuis 30 ans ü Urs Gerig: entraînement d’endurance, musculation fonctionnelle, régénération ü Programme-cadre: divertissement et esprit d’équipe Découvrez la diversité du paysage des montagnes valaisannes lors de tours en VTT et ajoutez-y de la course à pied, du Nordic Walking et de la randonnée. Allure tranquille ou entraînement intensif, il y en a pour tous les goûts. En groupes de différents niveaux particulièrement bien structurés, vous êtes sous la conduite de moniteurs qualifiés connaissant bien la région. Hôtel Valaisia Oasis de bien-être avec piscine d’eau saline à 33 °C, lits jacuzzi, parcours d’eau vive, bain turc, piscine extérieure chauffée, salle de fitness, emplacement central et au calme, vue impressionnante sur les Alpes valaisannes. 1 semaine pour CHF 1145.–

(au minimum 30 participants)

Prestations incluses – 7 nuitées en chambre double avec demi-pension – Programme hebdomadaire avec 5 excursions guidées d’une demi-journée ou d’une journée, 1 journée de repos – Utilisation de téléphériques pendant les excursions guidées – Programme-cadre: spectacle de Kliby et Caroline, Fun Forest (parc accrobranches), randonnée commune avec pique-nique au coin du feu, soirée de fête au bar, barbecue avec de la musique, présentation de photos le dernier soir – Ochsner Sport Travel Special: package sportif de bienvenue, matériel d’essai, conseils pratiques d’experts sportifs, exercices de stabilisation, de musculation et de détente avec le coach sportif Urs Gerig

Hôtel Valaisia, CH-3963 Crans-Montana, T +41 27 481 26 12, info@hotel-valaisia.ch

www.hotel-valaisia.ch


Panorama