Page 103

Programme Mammographie : je participe !

Parce que le cancer du sein est la première cause de mortalité par cancer chez la femme, et qu’un dépistage précoce augmente les chances de guérison, le Ministère de la Santé a développé un programme national de dépistage du cancer du sein au Luxembourg: le «Programme mammographie». Chaque année, environ 26 000 invitations à réaliser une mammographie sont envoyées: 60 à 65% des femmes y répondent favorablement, alors que le taux de participation recommandé par les experts est de 70%. Il est donc impératif pour les femmes de mieux se mobiliser afin de faire reculer la maladie. Est-ce obligatoire ? mon examen chez mon médecin ne suffit pas ? Cet examen n’est pas obligatoire, mais il est fortement conseillé. En effet, la mammographie, répétée tous les 2 ans, est le maître achat, dans le cadre d’un dépistage organisé, pour détecter une tumeur maligne. De façon générale, en cas de cancer de stade débutant mis en évidence par un dépistage précoce, les femmes augmentent leurs chances de guérison, avec des protocoles de soins moins lourds, ce qui permet d’espérer une qualité de vie satisfaisante après le traitement. Qu’est-ce qu’une mammographie ? La mammographie est un examen des seins utilisant des rayons X, comme une radiographie. Elle peut détecter des anomalies de petite taille, non décelables à la palpation, et qui pourraient correspondre à un cancer débutant. Dans le cadre du Programme Mammographie, cet examen est gratuit. Comment puis-je bénéficier du Programme Mammographie ? C’est automatique: tous les deu x a ns, les fem mes de 50 à 70 a ns affi liées à la CNS et résidentes au Lu xembourg sont i nv itées à effect uer une ma m mograph ie de dépistage. Vous recev rez une i nv itation pa r courrier. En cas de non-réponse de votre pa rt, une lettre de rela nce est envoyée, vous rappela nt les i n formations concerna nt le dépistage. Les fronta lières peuvent elles aussi y pa rticiper grat uitement. Cependa nt, elles doivent en fa i re elles-mêmes la dema nde au Centre

de Coordi nation du PM. L’i nv itation est va lable dura nt deu x a ns. Chaque fem me prend elle-même rendez-vous da ns le centre de son choi x. Comment se déroule le dépistage ? Vous êtes d’abord invitée à remplir un questionnaire concernant certains de vos antécédents. Pour la mammographie, l’ATM réalise 4 clichés : un de face et un en profil pour chaque sein. Est-ce que l’examen est douloureux ? La mammographie nécessite la compression du sein afin de l’étaler, ce qui permet une meilleure analyse du tissu mammaire et, ainsi, d’éviter les fausses images. Ce moment peut être inconfortable, mais est bref et rarement douloureux. Aurais-je les résultats de suite ? Vous et votre médecin recevrez un courrier quelques jours après le test. En effet, les clichés sont lus par 2 radiologues indépendants de façon successive : d’abord dans le centre de dépistage , ensuite les clichés sont envoyés aux radiologues-sénologues du Centre Coordinateur pour un second avis. Elles interprètent les images sans connaître l’avis du premier radiologue, afin de garantir l’objectivité de la lecture. Et si les radiologues ne sont pas d’accord? Toutes les semaines, les radiologues confrontent leurs avis sur les dossiers discordants puis donnent leur résultat final. La méthode de la double lecture

permet de rattraper des cancers qui n’auraient pas été vus par un des deux radiologues : ceci concerne, selon les années, 10 à 20 % des cancers. Une attention particulière est également portée à la qualité technique de l’examen réalisé, ce qui est spécifique au dépistage organisé. Et ensuite ? Si le résultat est normal, aucun autre examen ne sera conseillé, en dehors d’un examen clinique annuel, et l’invitation suivante sera envoyée 2 ans plus tard, jusqu’à vos 70 ans. Si le résultat est anormal et qu’une anomalie a été détectée par les radiologues, vous serez invitée à subir des examens complémentaires pour en apprendre davantage. Par exemple : une échographie, une IRM, une biopsie ou un contrôle rapproché. Tout dépendra de la lecture faite par les radiologues. Quel est le pourcentage de résultats anormaux ? C’est le cas pour environ 5 % des mammographies réalisées. Mais en définitive, toutes les mammographies anormales au départ ne correspondent pas à un cancer et les bilans complémentaires sont le plus souvent rassurants.

«Pour 1000 femmes dépistées, 994 résultats seront normaux et six cancers seront dépistés, la plupart à un stade précoce.»

Responsable : Dr Claire Dillenbourg, Centre de Coordination des Programmes de Dépistage des cancers - Direction de la Santé - mammographie@ms.etat.lu

www.sante.lu

Fm185  

Femmes Magazine 185 is out!

Fm185  

Femmes Magazine 185 is out!