Page 1

PRÉSENTATION

“TOUS LES MÉTIERS SONT MIXTES”

Sous le Haut Patronage de Najat Vallaud-Belkacem Ministre de l’Education nationale

Pascale Boistard Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes

FEMMES ICI ET AILLEURS 15, rue de la Bannière F-69003 Lyon Tél. 04 37 43 02 35 contact@femmesicietailleursmag.com


Seulement 12 % des professions sont considérées comme mixtes sur notre territoire. Il est urgent d’agir pour casser ces barrières. A travers des portraits de femmes exerçant des métiers dits “masculins” et vice versa, l’exposition de l’associaition Femmes ici et ailleurs met en avant des professions non mixtes offrant des débouchés actuels et futurs. Pensée pour être visuellement attrayante pour un public adolescent, l’exposition offre également des informations concises sur le contenu réel des métiers et sur les formations. Un livret pédagogique est fourni avec l’exposition. Il permet la prise en main et l’accompagnement de la part du corps enseignant. L’exposition est spécialement conçue et conditionnée pour une itinérance aisée, un accrochage/décrochage sur tous types de supports, en un temps record. L’exposition, réalisée en partenariat avec l’Institut Randstad, est placée sous le Haut Patronage de Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale et de Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes.

de

CHERCHEUSE à assistant maternel

Des femmes dans des métiers “masculins”

Des hommes dans des métiers “féminins”

Cheffe d’entreprise PME

Sage-femme (maïeuticien)

Soudeuse

Orthophoniste

Boulangère

Maquilleur

Cheffe de cuisine

Assistant social

Viticultrice

Documentaliste (éducation nationale)

Chercheuse

Assistant administratif

Professeure d’université

Assistant maternel

Ajusteuse monteuse cellules

Greffier

Conductrice poids-lourds

Etalagiste

Technicienne en informatique

Chirurgienne

Technicienne chauffagiste

composition “Tous les métiers sont mixtes” est composée de 22 bâches de format 75 x 110 cm :  1 bâche d’ouverture avec le logo de l’institution, quelques données sur la mixité professionnelle et deux brefs propos de la Ministre de l’Education nationale et de la Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes. Les logos de l’Institut Randstad et de l’association seront également présents ;  21 portraits de femmes occupant des métiers dits “d’hommes” ou des hommes dans des métiers dits “de femmes”.


EXPOSITION sous le haut patronage de

Najat Vallaud-Belkacem Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Le constat est souvent posé : seules 12 familles professionnelles sur 87 sont considérées comme mixtes. Les autres sont à dominante masculine (comme le bâtiment ou le transport) ou à dominante féminine (comme la garde d’enfant ou le soin aux personnes âgées), parfois de façon caricaturale (99 % des assistants maternels sont des femmes). Et cette situation progresse peu, trop peu. Trois raisons principales justifient de rechercher une plus grande mixité dans les métiers : . la liberté : les individus, hommes et femmes, ne devraient pas avoir à choisir leur métier en fonction de leur sexe, mais seulement en fonction de leurs envies et de leurs capacités ; . l’égalité : les rémunérations des femmes sont inférieures en moyenne d’un quart aux rémunérations des hommes. La segmentation des métiers y contribue beaucoup, et une plus grande mixité favorisera alors une plus grande égalité salariale ; . l’efficacité : parmi les métiers non mixtes, beaucoup sont en tension. Les employeurs cherchent en vain des ingénieurs informatiques (20 % de femmes), des professions paramédicales (73 % de femmes). Que l’on raisonne à l’échelle d’une entreprise ou de notre économie, la mixité est un facteur de croissance démontré. Notre pays ne peut plus aujourd’hui se payer le luxe de se priver de la moitié de ses talents.

Pascale Boistard Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes

les employeurs, mais aussi les parents, les pairs, les médias, véhiculent des images et des clichés, qui concourent à donner une représentation sexuée des professions. Réussir la mixité des métiers est une ambition collective qui doit donc toutes et tous nous mobiliser. Le gouvernement a lancé en 2014 une plateforme pour la mixité des métiers. Il s’est donné pour objectif d’atteindre un tiers des métiers mixtes à l’horizon de 2025. Nos ministères sont pleinement mobilisés, mais au-delà, des régions, des départements, des fédérations professionnelles, des entreprises, des associations sont réunis pour faire progresser la possibilité pour chacune et chacun de choisir sa voie professionnelle. Cette exposition contribue à lutter contre les stéréotypes et à promouvoir la liberté de choix des métiers. En montrant simplement des femmes et des hommes, épanouis dans leur profession, en soulignant que les noms de métiers peuvent s’accorder au masculin tout comme au féminin, elle permet à chacune et chacun de se projeter dans l’univers professionnel de son choix.

Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Pascale Boistard, Secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes

Ce sujet pourtant est complexe, car nous portons toutes et tous des stéréotypes. Ainsi, trop souvent encore, l’école, le service public de l’emploi,

Cette exposition a été réalisée grâce au soutien de

Une création originale de l’association Conception et textes : Femmes ici et ailleurs Création graphique : Sandrine Lismonde Photographies : Julien Faure http://www.femmesicietailleursmag.com


Tous les métiers sont mixtes  

Exposition photographique

Tous les métiers sont mixtes  

Exposition photographique

Advertisement