Page 1

Les 21 jours les plus durs du Judaïsme p6

Comment en finir définitivement avec la cellulite p22

N° 17 Juillet-Août 2009

‫בס”ד‬

Un mariage réussi sans se ruiner, ça existe p12

Viva la vida !

Michel Fugain en concert à Jérusalem

© Carole Bellaic

he

p18

Corriger une poitrine asymétrique p16 Les Conseils de Coco Sivan’s p20

VISITEZ NOTRE SITE INTERNET

www.feminin.co.il


éditorial

I

nternet, vous connaissez ? Les femmes ont, paraît-il du mal à s’y mettre ! J’ai eu du mal à y mettre Féminin. Mais vous connaissez le dicton : «Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !» J’ai donc changé d’avis et nous voici sur le net.

www.feminin.co.il

Il sera le complément interactif du magazine. Nous comptons sur vous pour surfer entre les articles et laisser vos impressions. Une critique constructive est toujours appréciée… et très utile. Vous allez y trouver tous les sujets qui intéressent les femmes, VOUS, et la famille. D’ailleurs, nous attendons surtout vos témoignages, vos idées, vos recettes, bon la femme n’est destinée à rester derrière son fourneau de nos jours, mais une bonne recette rapide et facile à confectionner, pourquoi pas ? En 2 mots, nous espérons que le site Féminin deviendra la bonne adresse à conseiller à vos meilleures amies ! Et cela ne sera possible que GRACE À VOUS ! Féminin, lui, continue sa route. Ce numéro est consacré au mariage, à la fête. Nous avons cherché pour vous la meilleure façon de se marier sans se ruiner, par les temps qui courent, c’est nécessaire ! En parlant de fête, j’ai eu le grand plaisir d’interviewer un Monsieur que j’aime beaucoup : Michel Fugain. J’ai vraiment apprécié son naturel, sa sincérité. Je n’avais pas l’impression d’interviewer un homme connu mais plutôt un ami dont j’avais perdu la trace depuis plusieurs années. Un moment très sympa que vous pouvez lire en intégralité sur le site. Ce numéro ETE a été concocté avec beaucoup de plaisir, plaisir que nous voulons vous faire partager, mais l’été ne doit pas nous faire tout oublier, comme nous le rappelle encore et encore le Hafetz Hayim, un Juif ou une Juive doit savoir garder sa langue…toute l’année. Et avec l’arrivée des Français dans notre beau pays, nous pensons à Guilad Shalit, Français tout autant qu’Israélien, qui n’a pas vu son pays depuis plus de 1000 jours. Bonnes Vacances et à bientôt sur Féminin !

Directrice de la Publication & Rédactrice en Chef Martine Sroussi 054 798 83 30 Rédaction Hedva Amouyal, Yaël Bensimhoun, Myriam Berger, Michelle Boukobza, Clo, Sarah Myara, Etty Zohar, Pascale Zonszain

Pour vos publicités YONI YEOUTS 08 854 37 40 - 054 798 83 30

17

Feminin Le magazine des femmes d’Israël

JUILLET-AOÛT 2009

JUDAISME

P6. Lois sur le Lachon Hara – Dr Benjamin Cohen Tanugi La période de Ticha be Av – Nessim Dahan P7. Deux femmes, deux Shabatot Hedva Amouyal

EDUCATION

P8. Gan im Ima – Etty Zohar

DOSSIER : «LE MARIAGE»

P10. La Ketouba – Asher Knafo P12. Pour une fête authentique en 2009 Hedva Amouyal P14. Mariage obligatoire – Hedva Amouyal P15. Les mauvais plans shidou’h Hedva Amouyal

BEAUTE

P20. Boï Kala – Coco Sivan’s

EXCLUSIF

P18. Michel Fugain en concert à Jérusalem – Martine Sroussi

SANTE – BIEN ETRE

P16. La poitrine asymétrique Dr Avner Bensoussan P22. Comment se débarrasser définitivement de la cellulite – Corinne Sitbon

ACTUALITE

P24. Le Bloc Notes – Pascale Zonszain

PSYCHOLOGIE

P26. Le respect et le shalom baït – Hanna Haddad Et nos pages Cuisine, People, Voyages… Le contenu des articles et des publicités n’engage que la responsabilité des auteurs et des annonceurs, en aucun cas celle de Feminin.

FEMININ POB 5474 77154 ASHDOD 08-854 37 40 www.feminin.co.il femininmag@yahoo.com feminimag@gmail.com Crédit photos: Hana Mih’al | Carole Bellaïche Nous remercions :Dr Avner Bensoussan, Dr B. Cohen Tanugi, Asher Knafo, Nessim Dahan, Hanna Lachkar Haddad, David Mansour, Corinne Sitbon.

JSGdesign 054-2173040

Conception et Fabrication:


7

12 HEURES EN ISRAEL : Une journée sur mesure pour tous les francophones Martine Sroussi : Avraham Azoulay, on entend déjà parler d’une journée exceptionnelle le 26 août prochain… Dites-nous tout! Avraham Azoulay: Le P’tit hebdo a décidé d’innover et d’organiser une journée de rencontre unique pour tous les francophones d’Israël en association avec un spécialiste de l’organisation d’événements : le groupe Image et grâce à notre partenaire Optical CenterMichkan Aréyia. Ce sera donc à Jérusalem au palais des congrès Binyaney Ahouma où nous pourrons accueillir un maximum de visiteurs dans des conditions idéales pour cette journée familiale et communautaire. Vous dites familiale, mais les enfants seront encore en vacances, avez-vous pensez à eux ? Et comment Martine! On n’a pensé qu’à ca ! Les enfants ont été notre première préoccupation : car sans cela les mamans ne pourraient pas profiter. Les activités seront très attractives : plus de 400 m2 leur seront réservés: grand espace de jeux de Kapla, gymbory, coins d’animaux, théâtre, magie, moniteurs et pleins d’autres surprises… Donc les femmes pourront laisser leurs enfants jouer et profiter de leur journée? Exactement, et nous avons prévu des stands très attrayants comme par exemple un pâtissier français de chez Shimrit qui leur présentera tous ses secrets, un petit marché avec atelier de fabrication de savons, vente de bijoux, artisans, artistes, bref, il y aura tout juste le

temps de papoter ! Mais ne vous inquiétez pas, un coin rafraîchissements vous attendra pour vous retrouvez avec vos amies! Y aura-t-il des moyens de transports organisés pour arriver de tout le pays ? Nous sommes évidement en train d’établir un système de transports en coopération avec Ami, avec plusieurs stations de ramassage dans les grandes villes vers Jérusalem et dans les différents quartiers de Jérusalem vers Binyaney Aouma. Alors aucune excuse ! Comment convaincre les maris de réserver leur journée ? Tout d’abord lorsque les enfants et les femmes sont bien occupés les maris sont tranquilles ! Il y aura aussi le ‘’Moadon Isski’’ du P’tit hebdo, des stands de grandes sociétés…et les copains d’avant du Bné Akiva des E.I ou de la Alya… Un Beth Midrach sera organisé par Alef Ledorot du Rav Yaacov Sitruck : études et téfilot non stop, puis table ronde et conférences autour de thèmes économiques et actualité, plusieurs Rabanims de toutes tendances s’exprimeront aussi autour d’un même thème ‘’ l’unité à travers nos différences’’. Une soirée de gala est prévue… En effet il ne faudra manquer pas ce gala : tombola, remise de prix à des personnalités de grand mérite par le maire de Jérusalem, musique, spectacle. On ne va pas tout vous révéler tout de même, il y a encore beaucoup à découvrir sur place ! Un peu de patience. Rendez-vous le 26 août ! voir page 23


judaïsme

LES INTERDITS DU LACHON HARA TIRÉ DU LIVRE «HAFETZ HAYIM» MEKOR HAYIM Dr Benjamin Cohen Tanugi

Halakha à étudier le 9 Av. (Chapitre 8 des la résurrection des morts et pour lesquels les affres de l’enfer n’auront pas de fin, comme cela est expliqué interdits du lachon hara) Sache aussi qu’il est interdit de dire du mal d’un Juif en présence d’un autre, à plus forte raison est-il interdit d’en dire en présence d’un non-juif ; la faute dans ce cas, est beaucoup plus grande, car le médisant non seulement déshonore un Juif devant un non-juif et profane ainsi le Nom de D., mais en plus il cause beaucoup de désagréments à son prochain. En effet, s’il disait du mal d’un Juif en présence d’un autre, ce dernier ne prêterait pas forcément et immédiatement foi à ses paroles. Par contre s’il en disait en présence d’un non-juif, par exemple qu’un tel (qui est Juif) est un rusé qui trompe les gens, ou quelque chose de semblable il serait cru immédiatement et l’information serait diffusée sans ménagement, il s’en suivrait souffrances et dommages pour la personne visée par le lachon hara. A plus forte raison s’il va parmi les non-juifs et qu’il dénonce un Juif, sa faute serait d’autant plus insupportable ! Car il ferait alors partie des délateurs du peuple juif et son statut serait comparable à celui des hérétiques et des renégats qui renient la Torah et

dans le traité Rosh Hashana (17a) ; c’est pourquoi, chacun doit bien se garder d’en arriver là. Médire*sur un Juif en présence de non-juifs revient à insulter, injurier et lever la main sur la Torah de Moché notre Maître que la paix soit sur lui, ainsi que cela a été tranché dans le Choulhan Aroukh Hochen Michpat (Chapitre 26, paragraphe1)1.

*[Note de l’auteur : comme le font parfois certains témoins à la solde d’une des parties d’un jugement, pour porter un faux témoignage contre l’autre partie, afin de lui soutirer de l’argent malhonnêtement auprès d’un Tribunal non-juif (ceci semble avoir été écrit à cause de la censure {qui régnait à l’époque de l’auteur})]. «Il est interdit de demander justice auprès de juges idolâtres ou auprès de leurs autorités… Celui qui le ferait serait un racha (pécheur) et serait considéré comme s’il avait insulté, injurié ou levé la main sur la Torah de Moché» (Choulhan Aroukh Hochen Michpat chapitre 26, paragraphe1). {Il n’est permis de se faire juger par un Tribunal non-juif qu’avec l’accord d’un Beth Din (Tribunal Rabinique). 1 

Et la Chekhina déserta les lieux profanés par son peuple et les nations étrangères. S’il y a des dates qui marquent profondément le peuple juif, celles du 17 Tamouz et du 9 Av sont des plus percutantes au son du glas. Ces deux dates délimitent une période de deuil liée à la destruction de Yérouchalaïm, des deux «Beth Hamikdach» et également aux exils de notre peuple. Les causes de ce deuil que nous commémorons, chaque année, pendant 21 jours, au zénith de la chaleur de l’été, sont nombreuses. Nous citerons entre autres celles de la faute du Veau d’or qui causa la catastrophique brisure des tables de la loi gravées par Hashem, la médisance des explorateurs, l’idolâtrie, la corruption, le non respect de la chemita et du Yovel, sans omettre le lachone hara et le manque de fraternité. Les enchaînements de ces péchés nous ont conduits à deux jeûnes : Celui du 17 Tamouz, jour qui marque dès le 1er siège de Yérouchalaïm l’arrêt du Korban quotidien ; une brèche dans la muraille de Yérouchalaïm par les romains ; incendie du 2ème Beth Hamikdach et mise d’une idole dans le 2ème Beth Hamikdach. Et, le 9 Av, jour des calamités, qui marque la destruction des deux Beth Hamikdach ; la triste fin de Bar Kokhba et des armées juives en 135 de l’ère vulgaire ; ainsi que la destruction de Yérouchalaïm et l’interdiction pour les juifs, ayant survécu aux massacres, de vivre parmi les ruines de Yérouchalaïm. Cette période de remémoration, remplie d’interdits, doit nous conduire vers une sincère téchouva personnelle, afin de réparer toutes nos brèches. Dans sa clémence, Hashem, dépêchera son messager Yecha’ya. Le prophète viendra nous apaiser, juste après cette dure période, pour le Chabbat Nah’amou. Il nous rapportera des paroles de consolation délivrées par l’Eternel. Nissim Dahan

6

www.feminin.co.il


par Hedva Amouyal

judaïsme

Deux femmes, deux shabbatot Qu’il soit observé scrupuleusement, qu’il marque l’heure du repos et des loisirs, ou réunisse amis et parents, l’arrivée du Shabbat est toujours un moment vécu comme une grâce. Chacun l’attend et le célèbre à sa manière. Dans la ferveur à Jérusalem ou en famille à Ashkelon, deux femmes décrivent cet instant et ce qu’il représente pour elles.

Sa Majesté la Reine de Sabbat libérée de ses chaines d’esclave, elle En revanche, le shabbat, c’est LE La fenêtre virtuelle se referme au son du signal caractéristique de l’extinction, toujours bienvenue, de l’ordinateur, suivie peu après de celui du téléphone portable, tous deux désormais muets jusqu’à nouvel ordre. Bientôt, la sirène lancinante qui tranche l’heure profane pour projeter quasi mystiquement la ville dans l’ère sainte du Shabbat, vibrera entre les murailles et au-delà, de Jérusalem l’Intemporelle. Entre ces deux moments, soit une ou deux heures avant l’émission de l’appel austère et lugubre du vendredi, c’est ben aarbayim, ou ben hashemashot, l’intervalle entre chien et loups, entre l’apparition de la première étoile et de la troisième, la phase occulte de fin de journée, un peu oppressante, du jour qui file (encore un) et de la nuit qui s’installe. Un crépuscule grave, voilé d’une lumière orangée et de silences métaphysiques. Il ne fait plus ni jour ni nuit, comme dirait Bialik, c’est l’heure de grâce, l’heure des confessions : le soleil tire sa révérence, le rideau tombe et les étoiles s’allument. Selon la Kabbale, ces heures sont celles de l’espoir, Dieu écouterait les prières précisément à cet instant. A Jérusalem, les rues se sont vidées brutalement de la frénésie du vendredi et un climat habité d’inquiétudes latentes et d’une sourde impatience s’installe. Des échos et des parfums propres à cette heure inspirée s’échappent encore des foyers et participent à l’étrange tension. Mais en dépit de cette appréhension h e b d o m a d a i r e   d i f fi c i l e m e n t déchiffrable, et quelque soit l’accueil qui lui est réservé, le Shabbat est toujours exact au rendez-vous. Il se matérialise soudain, juste après les derniers gestes du cérémonial d’ouverture. 1. Allumage des bougies, 2. Bénédiction prononcée les yeux masqués par les mains, 3. Baisers sur le bout des doigts, 4. Regard libre de contempler les flammes luire, la maison impeccable et le cristal sur la nappe. 5. Soupir de soulagement : l’âme a mué,

renait sanctifiée en vêtements de fête. jour de la famille. C’est vrai, nous ne respectons pas le cérémonial religieux, Voilà, la Reine du Shabbat est arrivée mais je n’échangerai pour rien au dans un enchantement. Enfin. Sa monde tout le bonheur et l’harmonie majesté s’installe en douceur, avec de ce jour là. On ne peut certainement son escorte d’anges de la paix, et pas le qualifier de shabbat h’iloni (non c’est parti pour 24 heures béates de religieux), même s’il n’y a ni kidoush ni communion spirituelle. Cette immuable synagogue. résurrection au terme d’une semaine métallique permet ni plus ni moins Car il y a une telle grâce, tant de trouver repos, refuge, oubli, et de d’amour, de sérénité et de joie dans puiser forces et inspiration à l’aube de nos shabbat, qu’ils ne peuvent pas six nouveaux jours. Hélas, ils arrivent être considérées profanes, ils sont toujours trop tôt, et c’est reparti pour un bel et bien saints et même sacrés. Et crépuscule, vraiment redoutable celui- pourtant si simples : le vendredi soir, ci. après le diner, musique : nous jouons et chantons ensemble, et chacun peut L e s   â m e s   t r a n s m u t e n t interpréter ses propres compositions. douloureusement, la neshama yétera Après, affalés sur les canapés, on lit, s’éclipse, comme Cendrillon et son on discute, on grignote et surtout on ne carrosse redevenu citrouille, l’heure se quitte pas, personne n’en a envie, profane arrache la robe du shabbat nous restons ensemble au moins et revêt l’armure de plomb, ou le bleu jusqu’à minuit, et souvent des amis de travail. Le charme est tombé, sa nous rejoignent. Le matin, chacun se majesté la Reine se retire, en laissant lève à son rythme et s’attable pour derrière elle un sentiment de nostalgie, le café et le gâteau de maman sur la «Shabbat est sortie», bref, le samedi terrasse. soir, quand la tendresse s’en va toute seule. (Mais ça c’est une autre Ensuite, on peut jardiner, ou partir névrose…) Lisa Darmon, Jérusalem. en ballade, à la mer, l’essentiel étant d’être ensemble, et la plupart du nous ne faisons rien d’autre que Notre sacro-saint shabbat temps discuter, parler bouquins et musique, raconter nos derniers déboires, et Chez nous, la semaine est bruyante et se beaucoup rire. furtive – mes parents travaillent tous deux beaucoup, maman à la maison Voilà, c’est ça notre shabbat : nous où son gan accueille chaque jour une célébrons la famille, la chaleur du vingtaine d’enfants, et papa se déplace foyer. Notre principe est simple : le sans cesse, part tôt et rentre tard tous travail est nécessaire pour la parnassa, les jours, il est l’avocat d’une grande pour faire vivre la famille. Et le shabbat, fondation. c’est notre raison de vivre. Le fait qu’il ait qu’un jour de shabbat et 6 jours C’est ainsi que j’ai grandi, ainsi que n’y mes six autres frères et sœurs : dans de création ne change rien. le vacarme de la garderie d’enfants La valeur du shabbat est si grande, la qui fonctionne de 7 à 19 heures, qualité de vie si élevée et concentrée, dans les cris, les pleurs, la musique, que travailler 6 jours pour y arriver, et les conversations des mamans qui ça le vaut bien. Il me semble que s’attardent toujours pour papoter, sans notre famille représente la pratique parler du vacarme de la menuiserie exacte du verset : «Celui qui a œuvré voisine, et avec un père toujours avant shabbat, mangera le shabbat» absent. Et même après leur boulot, (Talmud Baveli, avoda zara, 3-1). Yaël mes parents sont encore occupés, Hirshfeld, Ashkelon enfin bref, nous n’avons vraiment pas ce qu’on appelle des «parents disponibles». blog.feminin.co.il

7


vos enfants vos ados

Maman va au Gan

Tandis que trop de voix exhortent à «réformer le système éducatif», « rééduquer les parents démissionnaires » et à dépister les futurs délinquants en couches-culottes, et où la « logique du marché » s’immisce jusque dans les écoles, Israël s’initie à une nouvelle structure d’accueil dédiée à la petite enfance. Entre crèche parentale et club de jeux, le gan im ima (crèche avec maman) est une alternative à la garderie et à l’ennui quotidien à la maison. Mais surtout, cette formule qui fait loi dans de nombreux pays, notamment aux Etats-Unis et en Australie, contribue au développement moteur, intellectuel, affectif et social des touts petits, en leur offrant des activités stimulatrices et des copains, sans toutefois les priver de toute la tendresse et l’attention maternelle dont ils ont besoin à cet âge essentiel.

Les inscriptions en maternelle ont commencé déjà depuis plusieurs mois, mais contrairement aux années précédentes, les listes d’attentes sont vides. Les directeurs d’établissements sont surpris du peu d’inscrits à la prochaine rentrée, mais la crise économique touche tous les secteurs. Comme les femmes sont les premières touchées par la vague de licenciements, que les crèches municipales donnent la priorité aux mères qui travaillent, et que le tarif d’une garderie privée représente environ la moitié du salaire moyen de la femme, de nombreuses mamans se retrouvent au foyer avec leur petit. Tant mieux, disent les spécialistes du développement infantile. Les premières années de l’enfant sont cruciales à son développement, et les

8

www.feminin.co.il

parents conscients de l’importance de l’enjeu hésiteront à le confier à des bras étrangers. Un bébé d’un an et demi qui commence à peine à s’exprimer a besoin de beaucoup d’orientation et de soutien, et les parents comprennent bien qu’il ne l’obtiendra pas dans le cadre d’une garderie classique. Toutes ces considérations ont naturellement conduit les mamans aux ganim im ima, apparus tout récemment en Israël. Une ou deux fois par semaine, bébé va au gan pour deux ou trois heures, et maman reste aussi (on peut aussi envoyer le papa, la grand-mère ou la baby-sitter). Une puéricultrice ou une professionnelle du développement infantile les accueille et les invite à participer à des activités ludiques, ou à profiter des jeux et des livres mis à leur disposition. Quels sont donc les avantages de cette garderie pas comme les autres ?

changer les couches ou à consoler les enfants qui pleurent. - Il peut rencontrer des petits de son âge en toute sécurité, de sorte que ses premières confrontations sociales se déroulent sans violence. Dans les autres structures la puéricultrice n’a souvent pas le temps d’intervenir dans les disputes entre enfants. - Il peut pratiquer toutes sortes d’activités qui ne sont pas toujours réalisables à la maison, comme la peinture avec les mains, le bac à sable… - La spécialiste du développement peut observer l’évolution de l’enfant et orienter les parents en temps réel, et selon les besoins. - Les mamans peuvent papoter tranquillement autour d’un café tandis que leurs enfants jouent en en toute sécurité… - Le coût est symbolique (entre 20 et 40 shekels)

Si vous hésitez toujours à l’approche de la rentrée, si vous ne savez toujours pas où l’inscrire, ou comment payer la nourrice, réfléchissez bien à la possibilité de le garder à la maison, et de l’emmener régulièrement au gan im ima… Il en y a près de 20 dispersés - L’enfant ne souffre pas de la dans tout le pays. séparation d’avec sa maman, très difficilement vécue à ce stade. Adresses et renseignements : - Il reçoit une attention maximale, Etty Zohar, éducatrice spécialisée, maman n’est pas occupée à la animatrice du forum «femme au cuisine ou l’ordinateur et se consacre foyer» sur Tapuz, et directrice de totalement à lui. l’atelier pédagogique Meh’oguim - La ganenet n’est pas occupée à Tel: 0528-915912


par Asher Knafo

La kétouba

Article intégral sur blog.feminin.co.il

Dans un précédent numéro, nous avions parlé du livre écrit par Asher Knafo et David Bensoussan, Mariage Juif à Mogador. Ils ont patiemment compilé des Ketoubot enluminées, faites par des artistes de Mogador (Maroc). 83 ketoubot enluminées, datant de 1789 à2003, figurent dans ce magnifique ouvrage. Asher Knafo nous explique qu’est ce que la Kétouba (contrat de mariage). La Kétouba est l’Acte de Mariage religieux Israélite. Ce contrat de Mariage est ecrit en araméen et en hébreu et il a un pouvoir juridique de base dans la famille. En premier lieu il indique les obligations du mari envers sa femme. Ce contrat indique également que mari et femme sont issus de parents israélites. Ce document sera demandé lors de la Brit Mila; la Bar Mitsva et pour le mariage des enfants. Il est écrit avant la cérémonie et il sera signé devant les témoins puis la Kétouba sera remise à l’Epouse. Parfois, elle est conservée par les parents de la mariée.

Traduction de la Ketouba

Le ... jour de la semaine, le ... du mois de ... en l’année 57... de la création du monde, suivant le compte que nous effectuons ici dans la ville de ... , voici comment M. ..., fils de M. ... a dit à cette jeune fille ..., fille de M. ... : «Sois ma femme conformément à la loi de Moïse et d’Israël et moi, avec l’aide des Cieux, je travaillerai pour toi, je t’honorerai, te nourrirai, t’entretiendrai, t’alimenterai et te vêtirai. Conformément aux obligations imposées aux maris juifs qui travaillent, honorent, nourrissent et entretiennent leurs femmes avec fidélité. Je te donnerai ta nourriture, tes vêtements, ce dont tu as besoin, et je vivrai avec toi comme mari et femme, tel que l’usage l’exige. Et ..., cette jeune femme, a déclaré qu’elle consentait à être sa femme.» Ainsi a dit M. ... : «Ce contrat devra être payé par moi ou par mes héritiers après moi, sur mes meilleurs biens et acquisitions qui sont sous les cieux que j’ai acquis ou que j’acquerrai, sur les biens meubles ou fonciers, gagés ou hypothéqués. Ils garantiront ce contrat de mariage jusqu’au vêtement que je porte, que je sois vivant ou mort, à partir d’aujourd’hui et à jamais.» M. ... s’engage à respecter les clauses de ce contrat avec la gravité qui s’impose pour tout contrat de mariage en cours chez les filles d’Israël, conformément à l’institution rabbinique et non comme une simple promesse, ni comme de simples formulaires. Nous avons effectué un acte d’acquisition auprès de M. ..., fils de M. ..., pour ..., fille de M. ..., sur tout ce qui est mentionné ou explicité plus haut. Ainsi tout a été certifié, clarifié et bien-fondé. Signature des deux témoins Asher Knafo nous fait remarquer pertinemment que la Ketouba n’évoque que les devoirs du marié envers son épouse: celuici s’engage, en signant ce document, à la nourrir, la vêtir, subvenir à tous ses besoins, la satisfaire (même sexuellement) et, l’honorer. C’est donc un véritable acte d’engagement et de responsabilité.

10

www.feminin.co.il

Commentaire de femme: Qu’en est-il alors de la solidarité, de la réciprocité? Il semblerait que celle-ci est évidente… Effectivement, les devoirs de la femme, eux, ne sont nullement mentionnés. Celle-ci consent simplement «à être sa femme», à savoir, finalement et prosaïquement, l’objet d’une acquisition en bonne et due forme, sous termes d’un contrat d’achat effectué par son «baal» (mari, mais surtout propriétaire) auprès de son père… Comme le conclut le dit «acte d’acquisition»: «Ainsi tout a été certifié, clarifié et bien-fondé.» Notons tout de même, que même si elle n’est ni très romantique, ni vraiment féministe, la Ketouba n’en demeure pas moins le seul acte légal de mariage, garantissant à la mariée, le droit de revendiquer une vie épanouie!


JSGdesign 0542173040


par Hedva Amouyal

Pour une fête authentique en 2009 Qui n’a pas rêvé d’un évènement différent et authentique, sur un site particulièrement symbolique, et qui laisserait à tous un souvenir ébloui ? Ne rêvez plus, en Israël tout est possible et accessible : sous des saules pleureurs en Galilée, une antique synagogue de Jérusalem, au bord de la mer de Césarée ou du lac Kinneret, au sommet de la forteresse de Massada, sur une péniche au port de Acco, ou encore dans un club ultra branché de Tel Aviv, un musée contemporain ou une somptueuse villa à Zihron Yaacov... Quant à l’ambiance, créer une atmosphère unique n’est qu’une question de choix, parmi une multitude de thèmes les plus originaux en matière d’animations, décors, et autres services liés à la célébration. Lâchers de colombes de la paix, troupe de danses folkloriques, troubadours Hébreux, ou arrivée en tank et marche militaire : les envies les plus folles peuvent être scénarisées pour conférer à vos fêtes une dimension supplémentaire, et marquer dans les mémoires des moments intenses. Mais si la question économique est probablement la moins romantique lors d’un mariage, elle reste un sujet crucial. Un mariage coûteux n’est pas forcément synonyme de mariage réussi - même si les prestataires ambitieux profitent de

l’émotion qui est en jeu pour multiplier les offres de services. Il n’est pourtant pas obligatoire de dépenser des sommes démesurées pour faire de ce jour un moment merveilleux, ce qui serait d’ailleurs assez immoral en temps de crise économique, alors que de nombreuses familles souffrent de la faim. Sans renoncer à vos envies, découvrez quelques moyens économiques et originaux pour organiser votre h’oupa selon vos goûts, mais avec la modestie qui s’impose pour ces alliances saintes. Si la crise ne vous concerne pas, offrez l’argent économisé à un organisme ou invitez tous les pauvres de la ville, selon une vieille tradition juive encore souvent pratiquée en Israël…

Saison: En hiver, les prix des salles sont plus bas, chargez les invités de photographier – le résultat sera

12

surtout en décembre et janvier. Toutes les autres certainement intéressant ! prestations sont également moins chères. Dès mars, les prix augmentent, et les mois d’été sont les plus Décoration: Préparez vous-même des petits bouquets de fleurs, achetez de la verdure et décorez demandés, septembre est le plus cher. les tables, trouvez des bougeoirs, des vases et d’autres Jour: Le dimanche est le jour le moins cher de la accessoires pour quelques shekels dans les bazars ou sur semaine, suivi du lundi. Le jeudi est le jour le plus sollicité les marchés, avec un peu de créativité et d’imagination, car le nombre de convives disponibles est plus important, créez un décor personnalisé. en raison du vendredi, chômé pour beaucoup. En journée, les tarifs baissent également, et les invités seront Invitation: Avec un peu de connaissances graphiques, ou de talent en dessin, vous pouvez concevoir moins nombreux. et imprimer vous-même des cartes d’invitation originales Site: Les salles sont moins chères que les jardins, si et personnalisées. Des sites Internet proposent aussi vous tenez à l’extérieur pensez aux Parcs et Réserves, des modèles à télécharger gratuitement. ainsi qu’aux jardins publics, il est souvent simple d’obtenir une autorisation. Vérifiez auprès des associations qui Vêtements: La robe de mariée commandée chez disposent de cadres prestigieux ou de salles polyvalentes un couturier de quartier revient moins cher qu’un qu’elles louent à un prix modique. La mairie de votre modèle acheté chez un styliste et peut être sublime. Les ville peut vous proposer la salle des fêtes ou un espace robes indiennes en coton sont hyper romantiques. Le suffisamment grand à des tarifs très intéressants. On réflexe location ou occasion est aussi très en vogue et trouve aussi dans tous le pays de belles et antiques permet un grand choix, aussi bien pour les robes que synagogues. Enfin, si vous avez des amis ou de la famille les accessoires. Emprunter, c’est encore mieux: les disposant d’une terrasse ou d’un jardin, ils accepteront bijoux de grand-mère, la robe de la cousine, le voile de maman… Porter quelque chose d’emprunté et quelque peut-être de vous laisser en disposer pour l’occasion. chose d’ancien, le jour de son mariage, porte bonheur Animation Musicale: Un DJ est moins cher selon la tradition ! qu’un orchestre et souvent plus agréable. Préparez des CD de vos chansons préférées, la plupart des salles Idées originales: Double fête: après minuit et le disposent d’une sono. Adressez-vous aux écoles de départ des convives les plus âgés, continuez la fête entre musique, des groupes d’amateurs très talentueux se jeunes dans un club branché. Projection d’un montage produisent pour une somme minime. spécial de vos photos et films de famille, tournage d’un scénario humoristique sur votre rencontre. Préparer une Photo-Video: Demandez à un ami de s’en chanson en duo, une chorégraphie, et assurer le spectacle. charger, ou choisissez un package digital. Vous pouvez Si vous n’êtes pas nombreux, un restaurant peut être vous adresser à des écoles d’art, et trouver un étudiant une alternative sympathique, certains servent aussi de très doué qui fera un excellent travail. Formule surprise: discothèque, vous pourrez ainsi profiter du dancefloor sans achetez une douzaine d’appareils photos jetables et avoir à payer un DJ ou un orchestre.


par Hedva Amouyal

Mariage obligatoire Entre les couples en crise permanente, ceux qui s’ennuient toute leur vie, ceux qui finissent par divorcer, ceux qui ne se marient jamais et les solitaires désespérés, choisir un célibat tranquille relève de la raison pure. Mais cette option n’en n’est pas une : pour la famille juive, se marier est un commandement, divin et social. Célibataires, attention… Rester célibataire, vivre en concubinage ou avec un lévrier afghan est inconcevable dans l’esprit de la famille juive. La première raison : les parents sont certains que le bonheur de leur progéniture (et le leur) passe obligatoirement par le rabbin. Pour eux, il n’y a pas d’autre alternative pour parvenir à l’équilibre – mental et physique. La société en général considère d’un œil inquiet, et souvent condescendant, ceux qui tardent ; père et mère n’auront de répit que lorsque leur descendance sera assurée. Prières, pèlerinages, talismans, rabbins, gourous, offrandes, agences matrimoniales, entremetteuses – rien ne les arrête. Selon le Talmud, l’homme est mûr pour la h’oupa à 18 ans, et il est considéré « vieux garçon » dès 25-30 ans dans certains milieux. Effectivement, « il est mauvais pour l’homme d’être seul », ou « un homme non marié n’est qu’un demi homme » et bien d’autres adages semblables abondent chez nos Sages. Pourtant, non tributaire de la ménopause ou du « déshonneur », le garçon sera un peu moins harcelé et pressé de s’engager. En ce qui concerne les filles, être célibataire après 20 ans, c’est flirter avec la menace de « finir vieille fille » : aucune obligation n’existe, mais le Talmud stipule que l’âge admis du mariage est de trois ans et un jour (Sanhedrin 7/55B). Elles n’y sont cependant point soumises par un commandement précis. En fait, on ne leur demande tout simplement pas leur avis. Les exégèses – parents compris – interprètent ce fait par une déduction logique (la leur) : toute femme saine d’esprit aspire naturellement à se marier et, se reproduire ; son instinct de femelle la poussera de toute façon vers le mâle, même boiteux, il est dit: «La femme préfère être mal accompagnée que seule». Et comme la plupart des mitsvot spécifiques aux femmes se pratiquent après le mariage (pureté familiale, prélèvement de la ‘halla, allumage des bougies, se couvrir la tête…) il s’agit donc d’une évidence. Ainsi, pour éviter le drame de vieillir seul, obligatoirement amer, aigri, malheureux et pitoyable, rabbins et parents suggèrent d’être moins difficile dans le choix du partenaire. De réviser ses exigences matrimoniales. De renoncer au coup de foudre, à l’amour passionnel, voire à l’amour. L’estime, l’amitié et la tolérance seraient souvent des valeurs plus sûres, selon eux. Assurez-vous tout de même de ne pas écoper d’un pervers obsessif ou d’un abruti chronique : dans certaines communautés orthodoxes on aspire généreusement à unir les cas «difficiles». Par pure bonté d’âme, par exemple, on proposera à un/e h’ozer betshuva ou un/e converti/e (à savoir, des personnes re/venues à la vérité après errance et débauche, sans pédigrée juif, passé yéchivique ou ancêtres nobles), un/e conjoint/e présentant un handicap mental ou physique, certes – mais authentiquement juif et religieux, de naissance. Selon la conscience des dévots biens pensants, les deux catégories se complètent : l’un apporte la santé, et l’autre la spiritualité ; c’est mathématique, moins et moins égal plus! Le reste, de la littérature. NDLR: Il ne s’agit pas d’une vérité universelle, mais de cas relativement fréquents et révoltants. Enfin, bonne chance à tous les célibataires, n’oubliez pas que si le mariage est souvent une institution cruelle, voire inhumaine, selon certains, malgré tout, et pour cette simple raison, essayez : pour le meilleur et pour le pire, à deux, c’est toujours mieux…

Proverbe sépharade :

14

Fille à marier, n'oublie jamais : à 20 ans : qui tu veux, à 30 ans : qui te veut, à 40 ans: si D.ieu veut, après 50 ans : à la grâce de D.ieu… www.feminin.co.il


par Hedva Amouyal

L’art subtil du premier rendez-vous Lors du premier rendez-vous, les mauvaises surprises sont fréquentes ; il ou elle ne correspond pas à la description, ne s’exprime pas, est garni de tics et de tocs, ou s’avère être un(e) pervers(e). Nous avons recueilli quelques témoignages de ces rencontres «foireuses» où vous avez rêvé de fuir... Monosyllabe et Monologue : «J’ai toute suite compris que ce n’était pas une fille très exubérante. A l’arrivée, à peine l’ombre d’un sourire, et un mot : shalom. Je ne suis moimême pas super doué pour la conversation, mais j’ai fait des efforts. Tu étudies ? Non. Tu travailles? Oui. Dans quel domaine ? Laboratoire. Et que fais-tu ? De la recherche. En quoi ? Déchets chimiques. Enfin au terme d’un interrogatoire gênant, j’avais réussi à lui extraire deux mots de suite : déchets chimiques. Au bout d’un moment j’ai arrêté de poser des questions, mais comme je suis très correct, il fallait que je tienne le délai requis par la bienséance – une heure, minimum. Longs silences, toussotements, ultimes tentatives et quelques verres plus tard, je me suis mis à monologuer, à parler de moi principalement. Et j’ai tenu une demi-heure au-delà du délai.» Jacob Schonberg, Jérusalem.

annonce en premier que, non, - là c’est vous qui subirez l’affront et la formule semblera destinée à le laver : double humiliation : «Eh bien, écoute, j’ai passé une soirée super cool et intéressante, mais je crois que ce n’est pas vraiment ça, et c’est sans doute réciproque semble-t-il… mais en tous cas je te trouve vraiment sympa, et je suis contente de t’avoir rencontré, et béatslaha». Après on peut faire quelques variations, pousser même la sollicitude à lui proposer de lui présenter une copine, et pourquoi pas, le faire. Peut-être qu’il vous renverra l’ascenseur…. Sarina Berrebi. Natanya

Guernica «Arrivé sur le lieu de rencontre, je ne trouve pas Muriel, 33 ans. Et pour cause, elle a menti de 16 années qui ne l’ont pas épargnée. Avec sa tête de Guernica, j’ai envie de lui avouer que le lifting à répétition, c’est mauvais pour la santé ! Correction oblige, je me tais et lui paye un godet. La Mystificateur : «Elle ne me plaisait pas du tout, ni lumière plongeante du bar insiste sur ses joues tombantes de physiquement, ni bulldog. Lorsque nous partons pour sa conversation enfin, j’essaye de prendre mon t o t a l e m e n t chemin mais elle me retient par inintéressante. Moi le bras : Non, dit-elle, ce soir j’te en revanche, j’avais kidnappe ! Grand moment de l’air d’avoir trouvé panique. Comment lui dire que plus que grâce à ses ça n’est pas possible ? Fautyeux. Comment m’en il être grossier ? Faut-il être débarrasser sans odieusement honnête ? Faut-il paraître grossier, fuir en courant ? Aucune des d’autant qu’il s’agissait solutions n’est à mon avantage. de la fille du rabbin. Eternel moment où l’on se J’ai employé les demande toujours : Mais qu’estgrands moyens. Je lui ce je fous là, moi ?» blog de ai confié au cours de la conversation que j’étais habité par Charly Barbier. une sorte de dibbuk, lequel me dictait parfois des propos ou des actes étranges. Je lui ai révélé des secrets et des Narcisse : Je suis sûre que vous avez déjà rencontré des formules kabbalistiques incohérentes, en lui faisant jurer le personnes qui vous font sentir «nulle» car eux ont réussi, secret, et elle m’a vraiment pris pour un allumé. Je crois en cela ne les empêche pas de rechercher l’âme soeur à travers plus que cette petite traitresse a dû en informer son père, car des petites annonces. Eh bien, j’en ai rencontré un, une on me regarde bizarrement à la synagogue, depuis.» Yossi fois. Il était venu me chercher dans sa grande voiture, m’a Karo, Tsfat. invitée dans un restaurant chic... Bref, il a étalé sa fortune. Pendant toute la soirée, j’ai essayé d’être courtoise pour ne Elégante : «Moi j’en ai eu des shidouhim, ça oui on peut pas me montrer incorrecte. Toute la conversation a tourné le dire. Et la plupart du temps, ça n’allait pas plus loin que autour de lui. Après le dessert, nous revoici à la case départ, la première rencontre. J’ai fini par élaborer une formule devant l’appartement. C’est là qu’il a eu l’outrecuidance de de sortie super élégante, courtoise et sincère, et surtout, me dire que je ne correspondais pas à ce qu’il recherchait... ménageant la sensibilité de ces messieurs, auxquels je ne Je ne m’intéressais pas assez à sa personne et sa fortune. souhaite que du bien, mais sans moi. Je vous la livre, je l’ai Mesdames, si un homme vous dit : «tu n’as pas le style que moi-même piquée à l’un de mes rencarts : Sourire gentiment je recherche !» Ne vous inquiétez pas, cet homme ne vous et prendre courageusement la parole, dès que la soirée mérite pas non plus. La preuve, 3 ans plus tard, j’ai rencontré prend fin. Qu’il ne vous devance surtout pas, car si vous l’homme de ma vie. Hannah de Tel Aviv. lui plaisez, il y aura affront, malgré la formule. Et s’il vous blog.feminin.co.il

15


chirurgie esthétique

par Dr Avner Bensoussan

LA POITRINE ASYMÉTRIQUE La poitrine a toujours été un sujet sensible chez la femme. Combien sont complexées par une poitrine menue alors que la mode est à la poitrine «à la Sophia Loren». Aujourd’hui, nous vous parlons d’un cas un peu plus douloureux, il ne s’agit pas d’augmenter le volume de sa poitrine mais plutôt de rendre à la femme, ayant une poitrine asymétrique, son assurance. Dr Bensoussan nous explique comment, grâce à la chirurgie plastique, les femmes, souvent complexées par ce problème, retrouvent une silhouette harmonieuse.

Féminin : Dr Bensoussan, certaines femmes ont un problème d’asymétrie au niveau de la poitrine. Pouvezvous nous en dire davantage sur le sujet ? Dr Bensoussan : Contrairement aux idées reçues, l’asymétrie mammaire est très fréquente, d’ailleurs aucune poitrine n’est vraiment symétrique. En revanche, il existe des cas, où l’asymétrie est particulièrement importante Cela se traduit par un manque de proportion dans l’apparence des seins, du fait d’une différence de taille, de forme, de chute, ( ptose) ou de mamelon agrandi et élargi. Tous ces éléments pouvant être plus ou moins associés. Ceci entraine un aspect disgracieux du thorax et du décolleté et, bien que chaque femme a ses propres préoccupations, toutes ont le même but : avoir deux seins sensiblement de la même taille et de la même forme pour pouvoir porter des vêtements, des maillots de bain ou même se balader en camisole sans soutiengorge en n’ayant pas l’impression qu’on les fixe du regard. Féminin : En quoi consiste l’opération et quels résultats obtenez-vous ? Dr Bensoussan : La correction des seins asymétriques s’effectue suite à l’établissement d’un plan personnalisé afin de répondre aux besoins uniques de chaque femme. Certains cas sont corrigés par une procédure sur un sein seulement. Les cas plus compliqués peuvent nécessiter une procédure sur les deux seins et parfois, plus d’une intervention chirurgicale est nécessaire pour atteindre les résultats souhaités. En combinant les techniques de « lifting », de re-drapage et d’augmentation, l’asymétrie des seins est corrigée afin de rehausser l’apparence esthétique de ceux-ci Ces interventions nécessitent un réel apprentissage et une vraie expérience : rien n’est improvisé. Les techniques de correction de malformation du sein sont : la réduction mammaire, l’augmentation par prothèses, le lipofilling (injection de graisse), ou plusieurs techniques combinées. En pratique, Il faut prendre en considération le sein de référence (c’est à dire le plus joli des 2) et équilibrer au mieux l’autre, grâce aux techniques modernes de chirurgie du sein. Féminin : Dr Bensoussan comment se déroule la procédure? Dr Bensoussan : Ces interventions sont habituellement

16

pratiquées sous anesthésie générale légère et ne nécessitent pas d’hospitalisation. La procédure dure généralement d’une à deux heures et les femmes quittent la salle d’opération avec de légers pansements sur chaque sein. Une guérison rapide et sans incident permet à la plupart des femmes de reprendre leurs activités quotidiennes habituelles dans les quelques jours suivant l’intervention. Féminin : Peut-on avoir une augmentation mammaire par la même occasion? Dr Bensoussan : Oui, les femmes combinent souvent la correction des différences de forme de leurs seins à l’augmentation mammaire. Cette augmentation mammaire prolongera la procédure d’environ 20 minutes. Féminin : Quelle apparence les seins auront-ils après l’intervention? Dr Bensoussan : Après la procédure, plusieurs femmes remarqueront que leurs seins sont un peu plus hauts et pointent plus vers le bas que ce à quoi elles s’attendaient. Cela est tout à fait normal : les seins adopteront une position plus naturelle et plaisante esthétiquement au cours des semaines qui suivront la procédure. Féminin : Quand pourront-elles reprendre leurs activités quotidiennes habituelles? Dr Bensoussan : La plupart des femmes peuvent faire des activités modérées (et retourner au travail) dans les quelques jours suivant l’opération. Le retour aux activités physiques habituelles, y compris le sport, est permis après 4 semaines. Féminin : Y a-t-il des risques associés à la correction des seins asymétriques? Dr Bensoussan : En général, les interventions chirurgicales mammaires sont très sûres et fiables. Lors de la consultation, le chirurgien discutera avec sa patiente des risques et des complications associés à cette procédure. Heureusement, la plupart de ces derniers sont rares. Dans la majorité des cas, cette opération se déroule positivement et la période de rétablissement est sans incident. Rendez-Vous  Direction de cliniques Janet Lugassy 054-5636426 Dr Avner Bensoussan 054-6222960 www.drplastic.co.il


Viva la vida ! Michel Fugain, en concert à Jérusalem

© Carole Bellaïche

par Martine Sroussi

Michel Fugain nous a parlé «d’un beau roman». De chanson en tube, il nous a fait voler «comme des oiseaux» jusqu’à la fin du concert et nous ne pouvons rien faire d’autre que «de parler de lui». Michel nous a fait sourire, rire mais surtout chanter. Comment ne pas le suivre dans ses délires et ses plaisirs ! Son énergie, sa joie de vivre étaient si éclatantes ce soir-là, le public était enthousiaste et enthousiasmé. Il nous a dit: «J’ai débuté à 25ans et 42ans après je comprends les paroles de: Je n’aurai pas le temps». Permettez-moi de vous dire Michel que les années n’ont aucun impact sur vous. La voix est la même, la sincérité est la même, et le public de Jérusalem a retrouvé sa jeunesse, avec plaisir et émotion. Intervews intégales sur www.feminin.co.il Extraits de nos entretiens. Michel a répondu avec simplicité et sincérité. Je n’ai jamais vu une star de sa qualité être si abordable et si disponible. Merci Mr Fugain, vous n’êtes pas seulement un grand chanteur, vous êtes un grand Monsieur.

exceptionnels, j’écris la musique pour l’interprète que nous connaissions très bien. S’ils n’avaient pas reflété le fond de ma pensée, je n’aurais pas pu chanté ces textes.

MS : Si peu ! Mais il n’en est pas de même pour vos chansons. Votre répertoire a évolué. Il colle à l’actualité. «La bête immonde» c’est dur et dans «Je parlerai de toi», ma préférée, vous dites des choses tendres, d’autres pas, qu’est-ce qui a motivé cette orientation ? MF : Les chansons du Big Bazar concernaient 15 personnes. Impossible de faire de l’intime avec 15 personnes différentes. Et je suis un citoyen du Monde. En 95 avec la montée de Le Pen, j’écris «la Bête immonde». Aujourd’hui, la bête immonde, ce sont des choses en « isme », des hommes qui veulent imposer une loi difficile à d’autres qui n’ont envie que de liberté. Mais il y a aussi l’amour de la vie je termine le spectacle avec «Viva la vida» Vive la vie parce que oui, vive la vie. Je sais ce qu’est la mort. Elle m’a frôlé. Alors je préfère dire : «c’est beau la vie !» En fait le spectacle est un peu particulier. Je parle beaucoup sur scène, je raconte une histoire illustrée par 40 chansons.

Bonheur qu’il nous a fait partager. Ses impressions du spectacle : «Cette chaleur humaine, je la connais, le peuple Juif je le connais, Mais à Jérusalem il y a une profondeur particulière. On sent cette folie… on ne se retient pas, on fait, on donne, on a envie d’exulter ? On exulte. Magnifique ! Quand on est sur scène, c’est terrible ! Ca vous porte l’âme. L’impression la plus forte, c’est une émotion, nous sommes des amis, des frères… ça paraît neuneu mais c’est fort ! On sort du contexte public/chanteur. Ca va plus loin. On évoque des choses sympas ou dures, on partage tout ça, on va d’émotions en émotions. C’était délicieux à vivre !» Il nous a confié être impatient de visiter Jérusalem et espérer revenir en Israël pour tout voir de notre pays. Merci Michel pour cet entretien si chaleureux!

MS : Pour l’an prochain, vous préparez «Chantecler» donc, Michel Fugain ne sera pas à la retraite, il © Carole Bellaïche Martine Sroussi : Michel, on continuera à chanter, jusqu’à 120 ans… vous a connu avec «Une belle MF : 120 ans ?… je mets en doute ! (rires) Parce qu’à 120 Histoire». Aujourd’hui, j’écoute ans la peau, ce n’est pas terrible (rires) votre nouveau répertoire et je retrouve Michel Fugain de ses MS : Nous parlons ainsi en Israël ! débuts. La même énergie, la MF : (Rires) Tant que je serai physiquement présentable, même tendresse. Le temps je ferai le saltimbanque, j’adore ça. J’aime partager des n’est pas passé sur vous. soirées avec des gens et faire le spectacle avec mes amis. Votre voix a gardé sa force et Nous sommes 7 sur scène. Ca joue de la musique, très, son tonus. très bien. Donc je ne vois pas pourquoi j’arrêterai. C’est un Michel Fugain : Il est passé plaisir que je vis chaque fois que je quitte ma Corse, où je quand même ! (rires) suis bien, où je travaille et ! Je jardine… c’est un bonheur !

MS : Vous avez écrit un livre, mais vous n’avez jamais écrit les textes de vos chansons, pourquoi? Car, elles vous collent à la peau. Ces chansons, c’est vous. MF : D’abord, parce que je suis un gros fainéant (rires). Mais surtout, j’ai le bonheur de travailler avec des hommes

© Yvodent


‫ּב ֹו ִאי ַּכ ּ ָלה‬ par Coco Sivan’s

Comment accueillir la reine du jour

Pour moi une kala représente la beauté, la jeunesse et l’émotion à l’aube d’une vie en couple, un nouveau chemin. Le jour de sa «houpa» est le jour le plus important dans sa vie.

Ce jour là doit être un jour de «kif», joyeux mais le plus serein possible. C’est pourquoi le choix du coiffeur est important, il est préférable, pour ce moment spécial, de bien cibler son coiffeur, celui-ci doit suivre la kala depuis une certaine période pour connaître ces envies. Je conseille toujours à la mariée d’être accompagnée de ses amies qui, la connaissant bien, feront de son séjour au salon, un intermède très agréable. Bien sûr, il ne faudrait pas qu’elles fassent des critiques inappropriées qui finiront par stresser la jeune kala. Une critique constructive est toujours utile et bien acceptée. Permettez-moi, également, de souligner un point qui me dérange un peu : il existe des professionnels, maquilleurs, stylistes, coiffeurs stylistes pour qui la mariée représente une entrée d’argent conséquente. Or, nous ne devons pas oublier que la kala n’espère qu’une chose : être la plus belle pour ce jour primordial. Cela doit être notre unique souci.

Revenons à la coiffure elle-même : Le principe le plus important pour la réussite de la coiffure, c’est qu’elle doit être en harmonie par rapport au visage, à la personnalité, à la qualité des cheveux et au design de la robe. Chez Coco Sivan’s, nous avons une devise : nous adapter à la qualité du cheveu de la cliente, qu’ils soient bouclés, ondulés, épais ou fins. Il ne faut donc pas alourdir les cheveux par des «barricades» de rajouts, mais se conformer à la nature du cheveu, s’aider de bons produits et de bonnes couleurs, dans la limite du bon goût, et créer une coiffure élégante et naturelle. Nous utilisons parfois le babyliss, quand il est nécessaire, ou encore de légers ajouts. Mais tout doit être exécuté en douceur afin que la mariée ne soit que tendresse et beauté. Ce point est essentiel à mes yeux. Pour finir, n’oublions de prendre en considération les exigences de la mariée afin que le jour le plus important de sa vie soit réussi et ainsi, cet événement spécial se passera dans l’amour et la compréhension. La kala doit se sentir une reine, le jour de sa houpa et une reine pour son mari pour le reste de leur vie ensemble.

20

A chaque future mariée, nous adressons nos meilleurs vœux de Mazal Tov, Bonheur et Réussite dans leur nouvelle vie ! www.feminin.co.il


santé et bien-être

© Hana Mi’hal

par Corinne Sitbon

COMMENT DETRUIRE A JAMAIS LA CELLULITE ? Définition et cause de la cellulite. 

La cellulite est une inflammation cellulaire des tissus graisseux non irriguée (c’est-à-dire que la circulation sanguine est pratiquement nulle) et les cellules graisseuses sont emprisonnées dans un réseau de fibres collagènes hydrophiles. Ces 2 causes font que la cellulite ne peut être brûlée dans un régime «basses calories», contrairement à la bonne graisse. Dans ce dernier cas, les adipocytes ne pas emprisonnés et la circulation sanguine est bonne. C’est la raison pour laquelle les médecins, autrefois, disaient que la cellulite ne pouvait être supprimée.

Quels sont les remèdes contre la cellulite ?

Ces dernières décennies ont prouvé que nous pouvions diminuer la cellulite, aujourd’hui, nous pouvons la faire DISPARAITRE !!! J’ai prouvé, depuis 40 ans, grâce à ma technique nutritionnelle (pas de formation de toxines et nettoyage de l’organisme) et ma technique de soins bioénergétiques, que cette cellulite pouvait être sérieusement diminuée tout en modifiant la morphologie de notre corps (perdre essentiellement aux endroits problématiques). Depuis 1989, j’ai ajouté la thalassothérapie (soins par des produits marins, des algues riches en iode). La thalasso permet la désintoxication du corps et de la cellulite et nous aide à brûler la graisse. Ma technique nutritionnelle, jointe aux «déblocages énergétiques» et à la thalasso, m’avaient permis de diminuer la cellulite de 80% en 3

mois !

En 2007, l’emploi de courants galvaniques ou d’un appareil à infrarouges et laser adjoint à cette technique m’a permis de GARANTIR

une diminution de 80% de la cellulite en MOINS de 2 MOIS. L’année dernière, une patiente a combiné toutes ces techniques. Elle a perdu en 22 JOURS, du 2 juillet au 23 juillet 2008, 14.1 cms au niveau de la culotte de cheval, 4.750 kgs de mauvaise graisse et 80% de sa cellulite tout en augmentant le haut du corps, décharné suite à un régime basses calories très restrictif. Ce régime avait augmenté sa cellulite au niveau de la culotte de cheval, mais elle avait perdu de la bonne graisse.

22

www.feminin.co.il

Autres techniques utilisées actuellement : a- Le palpé roulé, utilisé

par les masseuses, esthéticiennes ou kinésithérapeutes, est trop douloureux et traumatisant pour l’organisme. Cette technique me semble néfaste car la douleur nous fait fabriquer des toxines. De plus, tout traumatisme physique ou psychologique est enregistré et se traduit plus tard par d’autres problèmes. Enfin je ne suis ni maso, ni sadique ! b- Le L.P.G. est une technique très appréciée des Français. Elle a cependant 3 inconvénients : les résultats ne sont pas immédiats (30 séances !), la cellulite revient dès l’arrêt des séances, elle est très onéreuse. Cela fonctionne bien quand nous la combinons avec ma technique nutritionnelle et les soins énergétiques (excellents résultats, même avec 5/10 soins de L.P.G.). Elle permet à la cellulite de s’ouvrir plus rapidement et diminuer fortement sans réapparaître, même si vous arrêtez le L.P.G. Il y a 12 ans, les médecins ont mis au point une technique qui utilisait l’ULTRASON. Elle faisait imploser les adipocytes, libérant les graisses et les toxines. Ces dernières se dirigeaient vers le foie. Les membranes étaient digérées par les macrophages, ces cellules «dévoreuses» de cellules mortes. Cette technique présentait 2 inconvénients : l’implosion devenait dangereuse par sa répercussion sur l’environnement et le foie était trop sollicité pour ce travail de désintoxication. Aujourd’hui, des médecins et des techniciens (spécialisés dans le domaine de l’ultrason) allemands et

italiens ont mis au point une nouvelle technique d’ultrasons. Les cellules graisseuses n’implosent pas, elles sont vidées de leurs graisses et toxines par un système de gonflage et de dégonflage des membranes. Les toxines sont, en grande partie, éliminées dans les urines grâce à l’emploi de produits naturels désintoxicants. Ainsi, seule une faible partie des toxines se dirige vers le foie.

Cette nouvelle arrive en Israël.

technique

Elle permettra, si D. veut, la destruction définitive des adipocytes retenus dans la cellulite. Cette technique, combinée à

la

technique

nutritionnelle

de nettoyage de la cellulite et à la thalassothérapie peut donner des résultats merveilleux, équivalant à une liposuccion réussie, sans danger et à la portée de toutes

les bourses !

L’ultrason SCG détruit à jamais les cellules graisseuses et permet le raffermissement de la peau IMPORTANT: L’ULTRASON a un programme

de travail sur le collagène que nous utilisons en début de traitement pour aider à ouvrir la cellulite (cellules graisseuses enfermées dans les fibres collagènes). Il permet, si vous le désirez, de raffermir les tissus vidés de leurs cellules graisseuses.

Réagissez à cet article sur www.feminin.co.il


Maigrissez et perdez votre cellulite Ke

s se m

Si vous avez un problème : - D’excès de poids - De cellulite - De rondeurs mal placées © Hana Mi’hal

Trouvera une solution à vos problèmes, grâce

A sa technique nutritionnelle mise au point depuis 40 ans

A sa technique de soins bioénergétiques Aux soins de Thalassothérapie A l’introduction du nouvel ULTRASON S.C.G. (Generateur de Gravitation Stable) cf. article.

Nutritionniste (30e année) La seule à donner une garantie écrite d’une perte, dès le 1er mois :

- soit de 15 -

cms à un endroit problématique soit 6 kgs de graisse «mal placée» soit la perte de 80% de votre cellulite aux

endroits problématiques (en moins de 2 mois).

Clinique ‫קסם‬ 5 rehov Baruh Ram – Netanya Tel : 09 861 46 77 – 052 453 56 11 Quand la nutrition rejoint la médecine quantique cela paraît «magique» = ‫מ‬.‫ס‬.‫ק‬


bloc notes

par Pascale Zonszain

Que veut vraiment Barack Obama ?

Ç

a devait arriver. Le soutien indéfectible des EtatsUnis a vécu. Barack Obama n’est pas George Bush et les dirigeants israéliens ne sont plus reçus à la Maison Blanche comme des amis d’enfance. Différence de caractère, sûrement ; mais différence de conception surtout. Le nouveau président américain a décidé d’en finir avec « l’Axe du Mal » de son prédécesseur et avec la démocratisation forcée du Moyen-Orient. Le fait qu’Israël soit la seule véritable démocratie de la région ne suffit plus à lui assurer un statut privilégié. Barack Obama pense que l’intérêt bien compris des Etats-Unis est de se réconcilier avec le monde arabo-musulman pour stabiliser la région, et que pour cela, Israël doit « participer aux frais ». Israël est désormais considéré comme un allié parmi d’autres, avec des droits et des devoirs. Le message a été remis directement à Benyamin Netanyahou et répété depuis avec quelques variantes, mais avec la même détermination. Que l’exigence américaine de geler totalement la construction dans les implantations de Judée Samarie puisse déclencher une crise politique interne n’est pas le problème de Washington. Les explications fournies à droite comme à gauche sur l’impossibilité matérielle de refuser des logements supplémentaires dans les implantations existantes, n’ont jusqu’à présent pas fait fléchir les Américains. Alors bien sûr, Barack Obama peut éventuellement considérer que le verrou qui le sépare de son projet est la coalition majoritairement droitière de Benyamin Netanyahou et qu’un changement de couleur politique du gouvernement israélien serait la solution. Mais non seulement on ne peut pas construire sa politique étrangère sur un facteur aussi hasardeux – d’abord parce que cela relève de l’ingérence pure et simple dans les affaires intérieures d’un pays – mais c’est aussi la preuve d’une incompréhension fondamentale de la  réalité.  Aucun

gouvernement israélien, qu’il  soit de droite ou de gauche, ne peut  tranquillement décider de faire bouger 300.000 personnes sans déclencher un cataclysme intérieur. On pouvait encore le croire de toute bonne foi il y a quelques années, mais depuis le retrait unilatéral de la Bande de Gaza en 2005, le doute n’est plus permis. Même Ehud Olmert, qui s’était pourtant engagé très loin dans les concessions avec l’Autorité Palestinienne, n’a jamais poussé ses cartes aussi loin et restait sur le principe du maintien des grands blocs d’implantations sous souveraineté israélienne. Et cela, Barack Obama, même s’il n’est aux affaires que depuis quelques mois, ne peut l’ignorer. Alors, que veut vraiment le président des Etats-Unis ? Se rapprocher des Etats arabes, c’est une certitude. Changer les bases du dialogue américain avec le monde, c’est probable. Dès le début de son mandat, il avait commencé par se rapprocher de ses voisins américains, puis il avait achevé sa première tournée européenne par une étape en Turquie. Tout un symbole… Barack Obama est d’ailleurs le premier président américain à ne pas regarder en priorité vers l’Europe. Les liens historiques de son pays avec le vieux continent ne sont pas ses références culturelles ni politiques. Ce n’est donc pas seulement Israël qui est concerné par ce recadrage de la politique étrangère américaine. Mais la question est de savoir si Israël peut à son tour nouer d’autres alliances ou s’il lui faut se préparer à un nouvel isolement diplomatique.

Une loi contre la Naqba

On peut comprendre que pour les Arabes israéliens, la fête de l’Indépendance ne soit pas vraiment une réjouissance. Yom Haatsmaout leur rappelle notamment qu’en 1947 les Etats arabes avaient rejeté le plan de partage de la Palestine et qu’ils avaient lancé leurs armées quelques mois plus tard pour détruire l’Etat d’Israël nouveau-né, sans aucune considération d’ailleurs pour leurs frères de Galilée ou de Yafo pris sous le même feu que les Juifs. Mais vouloir aujourd’hui leur interdire par la loi de marquer leur « Catastrophe », sous peine d’amende et d’emprisonnement, n’est certainement pas la solution. On n’efface pas un problème en décrétant qu’il est illégal. On en fait seulement un problème illégal. Il serait beaucoup plus utile de se demander comment on en est arrivé à laisser les citoyens israéliens arabes à se forger leur contre-culture, comment dans un Etat démocratique, le fondement même de cet Etat peut être considéré comme une malédiction par une minorité de la population, et

24

www.feminin.co.il

comment la majorité a pu laisser une telle dérive s’installer. Il faut reconnaître que les politiques ont leur part de responsabilité, quand on se souvient qu’en 2006, la ministre de l’Education Yuli Tamir avait encouragé l’introduction du récit de la Naqba dans les programmes d’histoire des écoles arabes. Si la majorité juive de l’Etat d’Israël était capable d’accepter sa propre légitimité historique, sans culpabilité maladive, il ne se serait pas créé le vide qu’occupe maintenant ce récit en négatif de la naissance d’Israël. Et si vraiment on veut sanctionner le discours anti-israélien de certains Arabes, il suffit d’appliquer les peines prévues par le code pénal contre l’incitation à la haine ou à la violence, qui existent depuis longtemps. Ce serait d’ailleurs la meilleure preuve de la bonne santé des institutions et beaucoup plus efficace que de voter des lois superflues et qui par leur maladresse, risqueraient de se révéler pires que le mal.


psychologie

Le respect et le «Shalom bait» Dans son dernier livre, le Rav Benchetrit définit le respect : « Respecter l’autre c’est le faire exister ». Dès l’enfance, si un individu trouve sa place au sein de sa famille, il deviendra un adulte à part entière. Fort de cette enfance, il aura envie de recréer lui même une famille. Le jeune adulte, ayant de bonnes références parentales, aura l’ambition de recréer ce noyau familial. Malheureusement, celui qui en manquera cherchera des références idéales à l’extérieur ou prendra le contrepied de ce qu’il a vécu.

s’exercer au sein du noyau familial. Si un membre du couple s’adresse à l ‘autre calmement, doucement, l’autre lui répondra de la même manière... Ce comportement quotidien a aussi une répercussion implicite sur le comportement des enfants. Ils comprendront que, pour être entendus, ils devront adopter le même ton envers leurs frères et sœurs qu’envers leurs parents.

C’est une attitude à travailler pour les personnes qui n’ont pas eu l’exemple de parents «calmes». Ceux, dont les parents étaient stressés, survoltés ou nerveux, ont souvent souffert de cette tension constante. Ils auront, néanmoins, tendance à le reproduire au sein de leur propre famille. Savoir qu’à force de volonté et de travail sur soi vous pouvez rectifier votre comportement ouvre la porte à une possibilité de changement dans son couple et dans sa L’homme et la femme, en couple, s’attirent par une famille... complémentarité. Dans la Torah, on appelle «zivoug» la personne qui nous est Le respect en société. destinée, notre âme sœur. Que faire si un membre du couple a un comportement, une Elle correspond à une personne totalement différente de nous, parole, une critique qui ne plait pas à l’autre en société ? avec ses qualités et ses défauts. Il faudrait pouvoir faire la remarque après (ou avant si on sait Ces derniers sont là pour nous faire faire des efforts, nous anticiper) mais non pendant. Cette réflexion causerait une rectifier, nous perfectionner (tikoun) et réciproquement. vexation en public et accentuerait le malaise au sein du couple. Le respect passe essentiellement par la parole. Dans le couple, la parole de l’autre est créatrice de mal être ou de bien être. La façon et le ton par lesquels un membre du couple s’adresse à l’autre sont déterminants pour l’atmosphère générale familiale. La douceur et l’écoute sont la clé de la bonne entente (autant avec son conjoint qu’avec ses enfants). Si vous avez un reproche à exprimer à l’autre (ceci est valable pour toute relation : enfants, amis, collègues) il ne faut pas le faire directement. Tout d’abord, vous devez redire à la personne combien vous l’estimez et mettre en avant ses qualités réelles. Ensuite seulement vous pourrez, avec des mots choisis et nuancés, apporter votre avis sur sa façon de parler, d’agir, de répondre... De cette façon votre interlocuteur sera disponible pour vous entendre. Ceci doit se faire dans les deux sens. Chacun doit faire l’effort d’accepter les critiques de l’autre. Évidemment, couper la parole à l’autre est considéré comme un manque de respect, il faut savoir écouter jusqu’au bout.

Références aux Pirkei Avot (Maximes de nos Pères) Entre Pessah à Chavouot, nous avons lu des michnayot. Dans le premier chapitre de la michna14, dans la partie « la vie en société » il est écrit : « Mais qu’il est riche celui qui aime son prochain et s’efforce de s’occuper de lui. Infiniment riches sont les époux lorsqu’un amour désintéressé les unit, qui fait que l’un cherche et trouve sa joie dans le bonheur et la joie de l’autre. Infiniment riches sont les parents par les soucis et les peines que leur causent le bien être et l’éducation de leurs enfants. Infiniment riche est tout homme bon qui prend une part joyeuse au bonheur de son prochain et qui cherche à adoucir les peines et les douleurs des autres. C’est l’un des grands principes du Judaïsme selon lequel nous n’avons pas à trouver le but de notre existence dans notre seul bien terrestre». A la fin du chapitre IV, michna1 nous pouvons lire «Honorer D. et ses créatures. Celui qui est tellement pénétré de respect pour D. qu’il s’efforce d’honorer dans chacune de ses créatures, celui-là en vérité s’honore lui-même, il est honoré» Le respect en famille. Ceci rejoint la parole de Rav Benchetrit «Pour être respecté, Le respect et la bonne parole face à l’autre doit pouvoir soit respectable».

MAZAL TOV! IMAVE a 1 an. Venez fêter cet anniversaire avec les enfants le 18/08/09 aux salons Rina, à Ashdod Contact: 052-5223939

26

www.feminin.co.il

Hanna Lachkar Haddad Psychologue, psychothérapeute (adolescents, femmes) Dom. : 08-8642814


bon appétit Bonjour, c’est Sarah, je voudrais vous donner quelques recettes ANTI-CHOLESTEROL car malheureusement, nous en avons tous un peu. Bon ou mauvais, il est bien de faire attention.

Sarah et ses bons p’tits plats

Une soupe de courgettes très simple

 600g de courgettes 2 échalotes 1 gousse d’ail 1 feuille de laurier 1 cuillère à café de curcum ou curry vous savez la poudre jaune 1 grosse ou 2 petites pommes de terre pour rendre épaisse la soupe et du sel. Versez 50 cl d’eau dans une marmite salez  l’eau, ajoutez le laurier puis portez à ébullition. Otez les extrémités des courgettes, fendez les courgettes en deux et recoupez-les en tronçons. Pelez  les échalotes et l’ail, puis coupez-les en morceaux. Jetez tous les légumes dans l’eau bouillante, ajoutez le curry ou curcum  et mélangez. Couvrez  et faites cuire 15 minutes jusqu’à ce que les courgettes et pomme de terre deviennent tendres. Ôtez le laurier, mixez le tout et faites réchauffer quelques minutes, goûtez et rectifiez l’assaisonnement. Versez dans une soupière, parsemez de basilic et servez... Pour ceux qui ont la chance de ne pas avoir de cholestérol, vous pouvez ajouter quelques dés de fromage de chèvre au milieu du plat c’est un régal.

Risotto aux épinards

Aubergines farcies au bœuf

 400g de viande hachée pas trop grasse 4 aubergines 500g de tomates 2 échalotes 2 gousses d’ail Un peu de persil 2 pincées de 4 épices sel et poivre  Faites chauffer le four à 170° (th 6) Otez le pédoncule des aubergines, lavez les aubergines, fendez les d’un bout à l’autre sans séparer  totalement les deux moitiés, puis entrouvrez-les  et entaillez la chair avec un couteau, salez et poivrez. Pelez l’ail et les échalotes. Hachez-les ainsi que les feuilles de persil, ajoutez-les à la viande, salez et poivrez, poudrez de quatre-épices et mélangez. Introduisez la préparation à la viande dans les aubergines, puis disposez-les bien serrées dans un plat. Lavez les tomates et coupez-les en tranches épaisses, recouvrez les aubergines de ces tranches, salez et poivrez, mettez au four et laissez cuire 1 heure 30. Voila c’est prêt...

300g de riz pour risotto ou à défaut de riz rond. 500g d’épinards frais c’est mieux sinon vous en trouverez du cacher Badats. Attention à ne pas l’acheter n’importe où car ils sont remplis de petites bêtes. 3 oignons 3 cuillères à soupe de parmesan râpé 2 cuillères à soupe d’huile 2 tablettes de bouillon de poulet 1 pincée de noix de muscade 1 pincée de sucre Sel et poivre.  Pelez les oignons et hâchez-les, équeutez les épinards, lavez-les à grande eau, égouttez-les et hâchez-les grossièrement avec un couteau. Faites fondre les oignons 3 minutes avec la moitié de l’huile, ajoutez les épinards et faites-les fondre également, salez, poivrez, sucrez, et ajoutez 2 pincées de noix de muscade, couvrez et arrêtez la cuisson. Faites bouillir 1.5 litre d’eau, ajoutez les tablettes de bouillon, gardez au chaud. Mettez le reste de l’huile à chauffer dans une sauteuse à revêtement  anti-adhésif, faites revenir le riz jusqu’à ce qu’il soit translucide, arrosez-le avec une louche de bouillon chaud, laissez le riz absorber le liquide en remuant régulièrement. Versez à nouveau une louche de bouillon laissez absorber en remuant et continuez ainsi jusqu’à ce que le riz  soit moelleux, comptez environ 25 minutes de cuisson. Mélangez délicatement les légumes au riz, puis ajoutez le parmesan et servez chaud.

28

www.feminin.co.il


sur les traces de nos ancêtres par David Mansour

Partons aujourd’hui Mesdames à la découverte de Rosh Hanikra, au nord d’Israël, dans cette belle région de Galilée ; cet endroit réellement magique, un des sites les plus visités en Israël au panorama à couper le souffle, né d’une extraordinaire complicité entre l’eau et la roche… Créé d’une collision tectonique de plaques, il y a quelques milliers d’années faites de craies et de calcaires, perché sur la cote, face à la mer, Rosh Hanikra est une spécificité géologique d’une rare beauté. C’est par l’érosion des vagues sur la falaise que se sont formées les fentes si particulières sur la roche du site. Historiquement, Rosh Hanikra est cité pour la première fois dans le livre des Makabim, sous le nom : « Soulam Tzor » ; il est déjà alors décrit comme un point stratégique pour conquérir Erets Israël, tel que ce sera confirmé tout au long de l’Histoire depuis Alexandre de Macédoine, en passant par les Byzantins, jusqu’à l’armée britannique en 1918 sur son chemin vers la conquête du Levant . Ces mêmes Anglais projetaient la construction d’une ligne de chemin de fer, ralliant le Sinaï, la Turquie, et l’Europe, projet qui ne fut réalisable que lors de la défaite du gouvernement de Vichy au Liban, en 1941. C’est donc rapidement que le projet se met en place, et le 24 août 1942, la ligne est inaugurée. L’un des arrêts de cette voie est justement Rosh Hanikra. Pour ce faire, ils ont été amenés à construire un tunnel de 200 mètres, soutenu par 15 ponts, sous la fameuse falaise ! A l’approche de la Guerre d’Indépendance, pour éviter le passage d’armes et de soldats arabes depuis le Liban, la brigade commando « Carmélite », appartenant à la Haganah, réalisera une opération spectaculaire en faisant exploser le pont principal de la voie ferrée de Rosh Hanikra, mettant hors service la ligne ferroviaire ! Aujourd’hui, le site de Rosh Hanikra, qui est aussi un des points frontaliers entre Israël et le Liban, vous propose un accès par le funiculaire le plus escarpé au monde (60%), vers les secrets des grottes splendides de la falaise. Un spectacle sons et lumières (y compris en français) décrit en images l’Histoire du site. Sur place, vous trouverez aussi des boutiques et un restaurant… face à la mer.

-20 Août : Voyage Amouka, Meron…

Rosh Hanikra est donc naturellement catalogué « site romantique » peut-être l’occasion aussi, pour nous, de réaffirmer par une visite, notre amour…. à notre beau pays : ô combien nous l’aimons. Bonnes vacances !

 -30 Août : Jérusalem, la vieille ville, les tunnels du Kotel, et les slih’ot !…

TIYOUL-TOV, spécialiste des visites d’Israël, organise cet été des journées exceptionnelles et  inédites sur les traces de nos ancêtres  ! -10 Août : Hévron,  tombeau de Rah’el , Gouch Etsion… kivrei

Tsadikim: Tibériade,

Sfat,

-23 Août : Les cascades d’Ein Gedi et la Mer morte… -27 Août : Hévron,  tombeau de Rah’el , Gouch Etsion…

David Mansour: 052-43-34-254 www.tiyoul-tov.org blog.feminin.co.il

29


people

Dernières News La mort subite de Michael Jackson a choqué par sa soudaineté. Elle a non seulement engendré les réactions en chaîne de ses fans, mais a laisse des questions sans réponses, deux semaines après sa mort. Nous ne savons toujours pas où Mickael sera enterré, à Neverland ou dans le cimetière de Los Angeles. Sa famille est divisée à ce sujet. Une rumeur court : il aurait déjà été incinéré ! A suivre.. La municipalité de Los Angeles a déboursé plus d’1.5 millions de dollars pour préparer la cérémonie en hommage à Mickael. Qui va régler la note, les organisateurs des concerts ou la ville ? En tout cas les fans ont répondu à l’appel et déjà 35 000 dollars de dons ont été enregistrés. La cérémonie d’adieu au «roi de la pop» à Los Angeles a été comparable aux obsèques de la princesse Diana, et suivie par 2,5 milliards de personnes à travers la planète, selon l’estimation des spécialistes.(31 millions seulement aux USA) Toujours à propos de Michael Jackson Il semble que Mickael Jackson ait eu, envers les Juifs, une attitude aussi contradictoire que fut sa vie, en général. A sa mort, les spéculations sur ses relations avec les Juifs ont repris car il avait demandé, par testament, que la garde de ses 2 premiers enfants, nés de mère juive, soit confiée à ses parents (verdict le 20/07). Leur mère, Debbie Rowe, a été sa femme pendant plusieurs années. Prince Michael et Paris Michael Katherine sont considérés comme Juifs selon la Halakha. Retrouvez l’intégralité de cet article sur http://blog.feminin.co.il Enfin, notons que Dieudonné a récupéré la mort de Michael Jackson et l’utilise à ses fins personnelles. Jusqu’où ira sa bassesse ! (voir la vidéo sur le blog du magazine)

Michel Drucker sur la sellette L’écrivain Calixthe Beyala, qui a revendique une liaison avec Michel Drucker entre 2004 et 2006, a été déboutée de l’action pour rupture de contrat. L’écrivain d’origine camerounaise prétend avoir ecrit un livre à sa place mais n’avoir jamais reçu les 200.000 euros promis en échange de son travail L’avocat de Michel Drucker avait opposé un démenti catégorique sur l’accord financier et dénonce la stratégie perverse et sournoise de l’écrivain la condamnant même à verser un euro à Michel Drucker pour procédure abusive. EN BREF... Alors que les rumeurs murmuraient que Jennifer Aniston avait peut-être retrouvé l’amour avec Bradley Cooper, son partenaire à l’écran dans Ce que pensent les hommes, il n’en serait finalement rien. En effet, l’acteur aurait apparemment des vues sur une autre star: Renée Zellweger. Pour info, Bradley et Renée ont en effet été aperçus en têteà-tête dans un restaurant italien Ben Affleck: «Jennifer Lopez a ruiné ma carrière!» Si Ben Affleck se fait si discret sur grand écran, c’est évidemment... de la faute de son ex, Jennifer Lopez! L’acteur a déclaré à la presse américaine que la publicité autour de leur romance a nui à sa carrière cinématographique. Même si Ben Affleck fait preuve d’une mauvaise fois évidente, rejetant son propre échec professionnel sur le dos des autres, on doit bien reconnaître qu’il a l’air beaucoup plus heureux maintenant!

Carnet Rose Laurence Ferrari, la présentatrice du 20 Heures de TF1, a épousé le violoniste Renaud Capuçon. De nombreuses Ils nous ont quitté : vedettes du petit écran étaient présentes. Karl Malden, à l’âge de 97 ans, connu pour son rôle dans la série Les Rues de San Francisco, face à Michael Douglas. Mariage de Frank Dubosc et Danielle. David Carradine, principalement connu pour son rôle Bertrand Delanoë a recueilli le consentement mutuel des dans la série Kung Fu, diffusée dans les années 1970. époux devant leur famille et leurs amis. Parmi ceux-là, il y Farrah Fawcett. Quelques jours après la avait Elie Semoun , le séduisant Dany Brillant qui semble belle et émouvante demande en remariage être très amoureux de sa jolie Nathalie . faite par Ryan O’Neal, Farrah Fawcett est ET SANS OUBLIER: Procès Halimi décédée, Elle avait 62 ans. Atteinte d’un «Indulgence» coupable, la Cour cancer du côlon contre lequel elle luttait d’Assises des mineurs de Paris a depuis trois ans et qu’elle pensait avoir condamné vendredi soir le chef du «gang un temps vaincu, l’interprète vedette de des barbares», Youssouf Fofana, 28 ans, «Drôles de dames» a vu, son état de santé se à la réclusion criminelle à perpétuité détériorer brutalement. Elle était entourée de assortie d’une mesure de sûreté de Ryan O’Neal, de sa meilleure amie, l’actrice 22 ans, pour avoir enlevé, séquestré Alana Stewart, et de plusieurs membres de et torturé à mort en février 2006 Ilan sa famille. Halimi. Suite à la demande de l’avocat de la famille, la Garde des Sceaux a Chante Israël, Chante ! Après Véronique Sanson et Michel Fugain, d’autres artistes immédiatement demandé au Parquet de faire appel des sont attendus en Israël, parmi lesquels : Patricia Kass, Lady condamnations inférieures aux réquisitions de l’Avocat Gaga, les Rolling Stones, Leonard Cohen, Madonna. Bref, il Général, pour 14 accusés. «Je regrette que la Cour ait fait preuve d’une particulière indulgence envers ceux qui ont y en aura pour tous les goûts !! assisté et aidé Youssouf Fofana», a déclaré Me Szpiner. www.feminin.co.il

30


Feminin n°17 | ETE 2009  

Dans ce numéro de Feminin. [INTERVIEW] Viva la vida ! Michel Fugain en concert à Jérusalem - Les 21 jours les plus durs du Judaïsme - Comme...

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you