Page 1

Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

 Nom du rituel   : 

Rite de Consécration et de Bénédiction du Bosquet Elfique Durée : 30 min ‐ 2h00 ? Groupe créateur : Druides Caedeyrn et Elfiques Secret (oui/non) : Druides Elfiques et Caedeyrn Effet : Ce rituel a été construit autour de plusieurs rituels existants de manière à en conjuguer les effets. Il s’agit des rituels de consécration, de bénédiction d’Aënëa et d’appel à un esprit gardien druidique et elfique. Il permet de consacrer un lieu comme cercle de rituel. Cela permettra d’augmenter l’efficacité des rituels faits en ce lieu et d’en diminuer les risques d’échec. Le lieu choisi devra remplir certaines conditions (zone naturelle, non corrompues, arbre ou pierre en son centre…). La puissance du Cercle sera en fonction de la puissance du rituel (valeur des offrandes, nombre de participants…). Il permet également de rendre le lieu plus résistant aux effets néfastes à Aënea et le protéger contre l’intrusion d’esprits ou de personnes hostiles. Pour terminer, il éveillera un esprit gardien de Aënëa. Pour perdurer il faut que le rituel soit répété chaque jour (pour le GN), il peut être répété en miniature avec le nombre minimal de participants. Cependant ce rituel quotidien ne comptera pas dans le nombre maximal de rituel par jour. Type de lieu : (liés à la cible ou l’effet) Dans la nature, de préférence dans un lieu éloigné de toute influence spirituelle hostile, de préférence en forêt ou milieu boisé. Au centre ou au bord du Cercle devra se tenir un arbre ou une pierre qui sera considérée comme sacrée et recevra la bénédiction d’Aënëa. Maître du rituel : Un druide Caedeyrn et un taur'amandil. Caractéristiques des Participants : Ils doivent être de foi Druidique ou Elfique. Plus le nombre de druides et de taur'amandil participants est important, plus le cercle est efficace. Les personnes placées aux quatre points cardinaux, qui réciteront les quatre bénédictions, devront être des druides. Accessoires : - Les représentations des éléments: De la terre pour la terre, des flocons pour le froid et l'eau, des bougies pour la lumière, des plumes pour l'air, des toiles d'araignée pour la stase, des charbons pour la chaleur et le feu, des bougies éteintes pour les ténèbres. - Le tribut à Samaïn : L’un des 4 aspects principaux d’Aënëa appelé à travers ce rituel. Il devra être convoqué par le symbole de la mort ou d’une vie qui s’achève (crâne, animal fraichement égorgé…). - Le tribut à Lugsanad : L’un des 4 aspects principaux d’Aënëa appelé à travers ce rituel. Il devra être 1


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique convoqué par une offrande de richesses (argent, pierres précieuses…) et un symbole d’amitié ou de paix (coupe de vin qui sera partagée, arme qui sera brisée…). - Le tribut à Imbolc : Le second aspect d’Aënëa. Il devra être convoqué par le symbole d’une vie qui débute et/ou par ce qui nourrie la vie (jeunes pousses, oisillons, œufs, viande, vin…). - Le tribut à Beltaine : Dernier aspect d’Aënëa, il devra être convoqué par le symbole de la chasse et de la guerre. Des armes solides et bien forgés, des armes de chasse, des animaux chassés ou encore des butins prit à l’ennemi… - Le tribut à Aënëa: Chaque druide ou taur'amandil sera libre de verser un tribut sous la forme d’énergie vitale et ou divine. L’offrande minimale étant de 1 PV ou 1PM. - Une dague dont la lame est faite de minéral : Il s’agira de l’instrument avec lequel le tribut à Aënëa sera prélevé pour les humains, les Elfes feront couler leur force mystique à travers leur propre corps. - Une coupe pour récupérer les tributs - De la farine consacrée : Symbolisant la protection contre les énergies négatives. Il servira à tracer les oghams et symboles au sol. - L’idole spirituelle : Il s’agira d’une idole construite par les participants, sous l’office de ceux qui dirigent le rituel. D’autres personnes peuvent y participer mais elles ne devront pas être hostiles à Aënëa. Cette idole prend la forme d’un mannequin qui servira de réceptacle pour l'Esprit du bosquet. La taille et la constitution de l’idole influe donc sur la puissance de l’esprit. La plupart du temps, les idoles sont de forme humanoïdes ou animale et de taille variable, des dimensions d'une poupée à celles d'une effigie de plusieurs mètres. Les matériaux utilisés devront être naturels, des vêtements et masques pourront finaliser le tout. Parmi les matériaux utilisés certains devront représenter l’esprit invoqué dans le réceptacle (ou alors, l’esprit invoqué sera fonction de certains matériaux utilisés). Exemple : de l’eau, des plumes et des œufs de cygne pour un esprit cygne. De la pierre et de la terre pour un esprit de la Terre… Si un cercle druidique est utilisé, l’idole pourra être construite sur l’arbre ou la pierre centrale. Ce sera le cas du rituel au sein du Bosquet. Rappelons que dans le cas du Bosquet, l’esprit convoqué est l’esprit qui émane du Bosquet luimême. Le tribut à l’esprit : Tout dépendra du type d’esprit : Esprit élémentaire : l’élément concerné. Esprit végétal : lumière, eau, terre fertile, sang, cadavre Dans le cas du Bosquet, il s’agira donc d’un esprit végétal ou élémentaire. - Offrandes à l’esprit gardien de l’arbre ou de la pierre : chaque participant devra trouver une offrande à déposer au pied ou à accrocher à l’idole en guise de remerciement. Cette offrande devra être en lien avec la symbolique principale que le participant associera à ce cercle pour lui-même. - Une couronne de druide : Cette couronne sera le symbole de la force d’Aënëa venant protéger l’esprit de ses enfants. Elle devra être réalisée à partir d’éléments naturels (de préférence du Sorbier 2


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique et de l’Aubépine pour leurs vertus protectrices) et le moins travaillé possible. Elle sera ornée de plumes de Merle, cet animal symbolisant la spiritualité et le monde spirituel. Composants : - Des bougies ou sources lumineuses : Elles seront disposées de part et d’autre des points cardinaux et symboliseront les limites de portes d’entrée pour les forces des quatre aspects majeurs d’Aënëa. Chaque participant se verra également attribué une bougie. Prévoir de quoi les allumer. - De l’énergie magique et/ou vitale qui sera donnée en guise de tribu à Aënëa. Au moins 1PM ou PV par participant. - De la farine pour symboliser le cercle. - Un crayon de maquillage : pour tracer les symboles des animaux totems choisis par les participants - Des bâtons d’encens : Pour les quatre points cardinaux du cerce intérieur. Prévoir de quoi les allumer. Préparation des participants : (vêtements, textes à apprendre…) - Les participants sont vêtus simplement en ôtant tout objet trop éloigné de la nature (arme technologique, armure de métal…). Ils seront également pieds nus pour avoir un meilleur contact avec la terre. - Par précaution, on demande à chaque participant de déposer ses possessions au pied du cercle, à l’extérieur. - Chaque humain (dont celui qui dirige le rituel) pourra porter le symbole ou le masque de son animal protecteur. Ce dernier sera alors appelé durant le rituel par la bénédiction correspondante. - Les 4 druides présents aux quatre points cardinaux porteront une tenue rappelant l’élément concerné (eau, feu, terre, air).Ils devront avoir de quoi allumer bougies et encens et connaître leur composition pour les phases d’ouverture des porte et d’invocation des puissances patronnes. - Chaque elfe devra prévoir un court serment à réciter - Explication aux elfes des scénettes liés aux offrandes élémentaire lors de l’ouverture du cercle - Chaque participant devra préparer une courte prière qu’il récitera à l’arbre lorsqu’il y déposera son offrande. - Chaque participant s’assurera d’avoir sur lui l’offrande qu’il fera à l’arbre. - Chaque participant aura une bougie, fournie par les ritualistes, qu’il devra garder en main et qui sera allumée au cours du rituel (Ceux qui dirigent le rituel devront donc avoir de quoi les allumer). - Chaque participant humain devra réfléchir à une qualité ou une raison d’être qui représentera son lien avec le cercle. Il recevra alors la bénédiction de l’animal totem associé durant le rituel. Un druide passera voir chaque participant pour prendre connaissance de son choix et lui indiquer la symbolique de l’animal (pour les humains) choisi de façon à ce que le participant s’en souvienne et puisse le redire durant le rituel. - Les différentes phases et leurs points clefs (offrandes, danses, serments, scénettes…) pourront être résumées à l’ensemble des participants pour que chacun comprenne ce qu’il doit faire. (hrp : et quand il devront ou pourront perdre des PV ou MP) - Peu avant la réalisation du rituel, les druides et taur’amandil participants se consacreront par la méditation dite d’Ancrage entre la Terre et le Ciel

3


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

Préparation du lieu : (dont cercle de rituel), avec l’aide des participants Le druide consacre la farine avec les mots rituels: « Aënëa bénis cette farine et pénètre la de ton amour. Qu'elle soit digne de représenter les cercles et les symboles sacrés tout au long de ce rituel. Par Aënëa, je consacre cette farine » Le cercle sera tracé à même le sol avec de la farine, il sera symbolisé par des matériaux naturels. Il aura pour centre l’arbre ou la pierre sacrée choisi. Dans le cas du Bosquet, ce dernier se trouve en son bord. Au sein du Bosquet, il sera formé par la superposition de trois cercles non concentriques. Pour le premier cercle (le cercle intérieur): En son centre, sera tracé l'ogham d’Ebad, symbole du Foyer. Les tributs envers les aspects d’Aënëa sont disposés autour du centre, vers les portes correspondantes dans l'ordre suivant: Les tributs pour Samain seront déposés vers le nord. Les tributs à Imbolc seront déposés vers l’Est. Les tributs à Lug seront déposés vers l’Ouest Les tributs à Beltaine seront déposés vers le Sud Les tributs à l’esprit de l’arbre ou de la pierre seront disposés au centre. Le druide et le taur'amandil qui dirigent le rituel se tiendrons au centre, le druide sur le Foyer et le taur'amandil légèrement vers l'Est. Les 4 représentants des 4 éléments se placeront alors selon l’élément concerné : La Terre au Nord, l'Eau à l'Est, l’Air au Sud et le Feu à l'Ouest. Une source de lumière sera placée sur chacune de ces 4 portes. Le taur'amandil quand à lui gardera dans des sacs les symboles des éléments. Pour l’ensemble des cercles : A chacun des points cardinaux, les portes des esprits, sera tracé l'ogham correspondant : Phagos, Iphin, Uileand, Oir (respectivement Nord, Est, Sud, Ouest). Les oghams de développement, d’endurance et de vitalité seront apposées dans le cercle, sur les chemins entre les points cardinaux et le centre. Rappel : le second cercle est réservé aux Elfes ou aux Humains en fonction de leurs nombres Le troisième cercle est réservé aux Elfes ou aux Humains en fonction de leurs nombres On commence par fermer le 2ème cercle, puis le 3ème : Les participants se placeront sur les cercles en commençant par les quatre points cardinaux. Chaque côté du cercle, entre deux points cardinaux, devra être équilibré par le même nombre de participant. 4


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique Au sein du cerce des humains, les druides seront repartis de façon équilibrée tout autour du cercle. Les participants se mettront en cercle en laissant leurs tributs pour l’arbre à leurs pieds en attendant de lui offrir durant le rituel. Les participants en trop devront attendre à l’extérieur du cercle et ne pas gêner le rituel.

DEROULEMENT Celui qui dirige le rituel s’assure que tout soit en place, puis il peut débuter le rituel par le premier signal. 1) Protection du cercle : Le taur'amandil réunit les druides et les Elfes pour ce rituel de protection et dit: "Harmonisons-nous pour agir ensemble dans l'énergie de Aënëa Prenez les mains de vos semblables » Les participants se donnent alors la main « Inspirons ensemble" (Tous inspirent à fond) "Expirons ensemble" (Tous expirent à fond) "Inspirons ... Expirons" "Voyez tous votre souffle" "Inspirons ... Expirons" "Il se mêle et devient notre souffle commun" "Inspirons ... Expirons" "Qui devient du vent et de l'énergie de la Forêt" "Inspirons ... Expirons" "Et nous devenons des arbres de la Forêt » « Qui elevons leurs branches vers le ciel » Les participants se lâchent les mains et tendent leur bras vers le ciel, comme le taur'amandil « Que chacun porte sa voix aux nues pour exprimer sa nature. » Ils répètent les uns après les autres, une phrase à la fois, dans le sens des aiguilles d'une montre. "Je suis un arbre de la forêt" "Mes bras sont les branches qui protègent la forêt" "Mon tronc est un arbre qui protège la forêt" "Mes jambes sont les racines qui tiennent la forêt solidement à la terre" "J'unis ma force et ma puissance à celle de la Forêt" Le taur'amandil dit: "Ensemble nous sommes devenus la forêt, nous décidons qui laisser entrer et qui laisser sortir". « Que vos branches s’abaissent vers la Terre nourricière et prennent le fruit de cette dernière » Chacun regarde à ses pieds et prend le premier objet naturel le plus petit qu'il voit (un caillou, une poignée de terre, une feuille, une branche morte, etc.), aidé du taur'amandil si besoin. Le taur'amandil dit: : « Je vais charger cet objet et vous devrez en faire de même avec les vôtres, pour cela vous devrez répéter après moi un texte de charge, mais vous devrez nommer votre objet et trouver pour chaque objet ce qu'il représente pour la forêt Voici ma charge: 5


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique "Voici un (nommez l'objet) qui représente (improviser ce que cela représente pour la forêt) pour la forêt, je lui transmet une partie de ma force et de ma puissance unie à celle de la Forêt pour qu'il protège ce lieu au nom de la Forêt" (hrp : Techniquement, tous les participants qui possèdent un bassin magique sacrifient ainsi 1 point de mana) Le taur'amandil dit: "Chacun de ces éléments est maintenant emplis de l'énergie de la Forêt, que cette énergie fasse une barrière que nul ne pourra traverser s'il n'est pas accompagné par l'un d'entre nous" Un souffle de vent balaie la Forêt. (hrp: Lucio, le joueur, va chercher à invoquer le vent pour l'occasion, donc le taur'amandil vas faire quelques gestes) Le taur'amandil dit: "Allons disposer ces éléments en cercle autour de la Forêt afin qu'ils la protègent". Le taur'amandil invite chaque participant à aller poser son élément en bordure du bosquet tout autour du bosquet. 2) Activation du Cercle : En partant du centre, le druide et le taur'amandil font une spirale pour aller jusqu’au bord du cercle et en faire un tour complet (en partant de l’Est vers le Nord, de façon déosil) . Ils disent : « De ces pas, mon corps parcours ce lieu comme mon esprit parcours le monde. Vous qui êtes ici rassemblés, suivez le rythme de nos pas et suivez votre cercle comme si vous parcouriez les saisons votre existence » Les participants se mettent sur le périmètre du cercle en se recueillant et marchent en entrant en osmose avec la nature, sentant toutes les énergies telluriques telles que celle des Dryades Nymphes et autres esprits d’Aënëa les entourer. Le taur'amandil dit: "Eldar, répétez après moi: Je parcours ce lieu en toute amitié Mes pas au rythme du bosquet Mon cœur au rythme d'Aënëa Le bosquet et l'univers sont au diapason à travers moi" Une fois que le druide et le taur'amandil ont parcouru deux tours du premier cercle, ils s’arrêtent et les participants font donc de même. Ceux qui dirigent le rituel reviennent ensuite au centre du premier Cercle. Ils invitent les participants à sentir les énergies d’ Aënëa. Le taur'amandil dit: « Vous qui êtes ici rassemblés, ouvrez les bras. Sentez la caresse de l'Air entre vos doigts La chaleur de votre cœur qui bat L'humidité de l'eau sur votre peau Le contact de la terre sous vos pieds » Le druide prononce alors un appel aux esprits d’Aënëa et invite les participants humains à faire de même. 6


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

« Mes frères humains, appelons à nous les esprits d’Aënea Écoutez mes appels et amplifiez les de vos voix » :

Le druide dit: «Répétez après moi: Enfants Primordiaux, Incarnations des Énergies, Progéniture des Éléments » « Entendez l’Appel de vos frères de Chairs et de Sang » « Qu’au-delà des Eons » « Nos Voix soient Portées à la Mère des Créations » Le taur'amandil dit "Maintenant méditons sur ces questions et ressentons l'esprit du bosquet Qui joue avec le vent posé dans les arbres? Qui se nourrit du soleil et nous nourrit de se fruits? Qui boit l'eau de la pluie et nous la rends par ses feuilles? Qui fait monter à nous la terre et nous offre sa sève? Qui est autour de nous et nous protège de ses branches? Qui est le refuge de tous ses animaux? Qui donne un perchoir aux oiseaux? Qui donne des arbres pour y vivre et y rêver? Qui nous abritera, nous protégera et nous donnera un accès à Aënëa et à ses énergies? Esprit du Bosquet, montre-toi à nous Eveille-toi et prends corps parmi nous Enseigne-nous à révérer la terre et tous ses trésors. Soit notre ami et reçoit notre amour Nous ne t'oublierons jamais!" "Vous tous répétez après moi: Marche parmi nous Esprit du Bosquet! Encore et plus fort!" Quand ceux qui dirigent le rituel jugent le contact établi, le druide dit: « Mes frères, ouvrez vos yeux à sa lumière, Comme moi, tournez vous vers son enfant Que sa Beauté vous apparaisse Et par notre cercle jamais ne cesse. » Le druide se tourne alors vers l’Arbre et s’adresse à l’enfant D’Aënea présent « Mes frères, adressons nous à l’enfant d’Aënea Ecoutez mes appels et amplifiez les de vos voix » : « Toi Esprit du Bosquet Fait-nous l’honneur de nous contemplez Fait-nous l’honneur de nous veiller Comme nous te ferons honneur » 7


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique Car tu es les yeux de notre Mère En toi bat son cœur A l’unisson avec les nôtres. »

Le taur'amandil dit: "Esprit puissant d'Aënëa, ouvre ici pour nous un cercle de magie" Le druide dit ensuite: « En ce lieu sacré, le cercle a été formé. Mes frères, nous allons nous y lier. J’en appelle à votre guide Qu’il y apporte votre force » Le druide va alors à l'encontre des humains Au premier participant, puis aux suivants, il dira : « Toi, que choisi tu d’apporter en ce Cercle Quel est ton nom ? Quel sera le ciment de ton lien ? Quel en sera le guide et le garant ? Le participant doit alors répondre à peu de choses prêtes les phrases suivantes : « Moi (son nom) J’apporte la force de mon (il prononce la symbolique choisi avant le rituel) Que le (nom de l’animal) en soit le guide » Le druide trace alors le symbole de l’animal concerné sur le front du participant tout en prononçant la bénédiction de l’esprit animal concerné. « Esprit de (nom de l’animal) Puisses-tu renforcer la (symbolique de l’animal) de cet homme/femme Puisses-tu l’enraciner à jamais en ce lieu Que ce don cimente ce Cercle pour l’éternité. » Le druide prend alors la dague servant au rituel et entaille la paume du participant. « Que ta sève et ton sang véhicule ton don jusqu’à la Terre Agenouille toi et fais lui en offrande » Le participant s’agenouille alors pour toucher le sol avec sa paume, guidé si besoin par le druide. (hrp : le participant perd 1 PV) Une fois le participant relevé, le druide allume alors la bougie tenue par le participant tout en prononçant les paroles suivantes. «En cette lumière repose et brille ton lien » De son coté le taur'amandil va voir chaque Elfe participant au rituel et lui dit: 8


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique "Prononce ton serment envers l'esprit du bosquet, le bosquet et le cercle rituel de Aënëa" Chaque participant doit improviser un serment personnel (mais qui peut ressembler au serment d'un autre participant). Quand le participant a fini son serment, il pose la paume de ses mains sur la terre, guidé si besoin par le taur'amandil. (hrp : le participant perd 1 PV) Une fois le participant relevé, le taur'amandil allume alors la bougie tenue par le participant tout en prononçant les paroles suivantes. «En cette lumière repose et brille ton lien » Une fois les deux processus terminé, le taur'amandil et le druide reviennent à nouveau au centre du Cercle et disent ensemble : « Déposez vos lumières à vos pieds » Une fois que tous les participants humains et elfes se sont exécutés, le taur'amandil et le druide disent à l'unisson: « Que vos liens s’unissent et forment le Cercle »

2)

Ouverture des Portes :

L’ouverture des portes permet aux esprits de venir jusqu’au rituel et d’approuver ce dernier en consacrant le cercle formé et les énergies telluriques qui s’y croisent. Le druide commence par la porte Est, celle de l’Eau. Il s’y tourne et prononce ces mots : « A l’Est se le messager du printemps, celui que les hommes nomment Imbolc. » « Mes frères humains, reprenez mon appel : » Les humains répètent les phrases unes à unes après le maître : « Esprit de la purification et de la fertilité » « La porte de l’Est t’es ouverte » « Répond à notre invitation » Le druide en charge de l'Eau allume alors la source de lumière à ses pieds. Le druide prend alors les offrandes et les apporte au druide en charge de l’Est. Il lui demande : « Qui est tu ? » Le druide lui répond : «Je suis l’esprit de l'Eau et du Mouvement, Hérault d’Imbolc, que veux tu ? »

Le druide lui présente alors les offrandes : « J’apporte avec moi la vie qui débute et ce qui la nourrit. Acceptes-tu de ces humbles offrandes pour ton maître et par là même de conduire tes forces élémentaires à travers le Cercle ? » 9


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique Le druide en charge de l’Est répond alors : « Je les accepte. » Il prend alors les offrandes et les dépose près de la source lumineuse. Le druide continue avec la porte Sud : « Au Sud se tient le messager de l’été, celui que les hommes nomment Beltaine. » « Mes frères reprenez mon appel : » Les participants répètent les phrases unes à unes après le maître : « Esprit de la guerre et de la chasse» « La porte du Sud t’es ouverte » « Répond à notre invitation » Le druide en charge de l’Air allume alors la source de lumière à ses pieds. Le druide prend alors les offrandes et les apports au druide en charge du Sud. Il lui demande : « Qui est tu ? » Le druide lui répond : «Je suis l’esprit de l’Air et de la Lumière, Hérault de Beltaine, que veux tu ? » Le druide lui présente alors les offrandes : « J’apporte avec moi armes et butins de chasse et de guerre. Acceptes-tu de ces humbles offrandes pour ton maître et par là même de conduire tes forces élémentaires à travers le Cercle ? » Le druide en charge de l’Air répond alors : « Je les accepte. » Il prend alors les offrandes et les dépose près de la source lumineuse. Le druide continue avec la porte Ouest : « A l’Ouest se tient le messager de l’été, celui que les hommes nomment Lugnasad. » « Mes frères reprenez mon appel : » Les participants répètent les phrases unes à unes après le maître : « Esprit des richesses et de l’amitié» « La porte de l’Ouest t’es ouverte » « Répond à notre invitation » Le druide en charge de l’Ouest allume alors la source de lumière à ses pieds. Le druide prend alors les offrandes et les apports au druide en charge de lOuest. Il lui demande : 10


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique « Qui est tu ? » Le druide lui répond : «Je suis l’esprit du Feu et de la Stase, Hérault de Lugnasad, que veux tu ? »

Le druide lui présente alors les offrandes : « J’apporte avec moi le fruit des récoltes et de l’amitié. Acceptes-tu de ces humbles offrandes pour ton maître et par là même de conduire tes forces élémentaires à travers le Cercle ? » Le druide en charge de l’Ouest répond alors : « Je les accepte. » Il prend alors les offrandes et les déposent prêt de la source lumineuse. Le druide continue avec la porte Nord : « Au Nord se tient le messager de l’hiver, celui que les hommes nomment Samaïn. » « Mes frères reprenez mon appel : » Les participants répètent les phrases unes à unes après le maître : « Esprit de l’obscurité et du cycle perpétuel» « La porte du Nord t’es ouverte » « Répond à notre invitation » Le druide en charge du Nord allume alors la source de lumière à ses pieds. Le druide prend alors les offrandes et les apports au druide en charge du Nord. Il lui demande : « Qui est tu ? » Le druide lui répond : «Je suis l’esprit de la Terre et des Ténèbres, Hérault de Samaïn, que veux tu ? » Le druide lui présente alors les offrandes : « J’apporte avec moi les restes d’une vie qui s’achève. Acceptes-tu de ces humbles offrandes pour ton maître et par là même de conduire tes forces élémentaires à travers le Cercle ? » Le druide en charge du Nord répond alors : « Je les accepte. » Il prend alors les offrandes et les déposent prêt de la source lumineuse. Appel aux 4 : Le druide continue alors par cette formule : « Gardiens du cycle de la vie et de la mort 11


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique Enfants de celle qui est Tout Que nos offrandes vous contentes Que vos présences nous accompagnent Que vos vœux consacrent et dessinent à jamais notre Cercle »

Évocation des éléments par les Elfes: Une fois la partie druidique terminée le taur'amandil répartis les symboles suivants entre les Elfes présents : - De la terre noire pour représenter la Terre. - Il demande à des Elfes de se préparer à danser pour représenter le mouvement. - Des flocons pour représenter le froid - Des bougies qu'il allume pour représenter la lumière - Des plumes pour représenter l'air - Des toiles d'araignée pour représenter la stase - Des charbons qu'il fera allumer pour représenter la chaleur - Des bougies qu'il allumera puis que les Elfes eteindrons pour représenter les ténèbres Aux Elfes auxquels ils aura distribué les pierres il dit : "Répétez après moi, Je suis la terre et le printemps, Je soutiens toute chose Et mon ventre fertile fait vivre le monde Je suis le corps du monde." le taur'amandil demande aux Elfes de faire tomber la terre en pluie par terre. Aux Elfes auxquels il aura demandé de danser il dit : "Répétez après moi En moi s'anime le mouvement qui fait bouger le monde A travers moi passe le temps, Tout vit et tout meurt Je suis le changement et la transformation du monde." le taur'amandil demande aux Elfes de danser. Aux Elfes auxquels il a donné des flocons il dit : "Répétez après moi Je suis le froid et l'eau, Je fige et j'apporte le sommeil de l'Hiver Je suis le blizzard et la glace Je suis ce qui givre le monde." Aux Elfes auxquels il a donné des bougies pour la lumière, il allume les bougies et dit : "Répétez après-moi Je suis la lumière qui éveille et aveugle 12


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique Je suis la douceur du soleil Je suis l'éclat implacable de la foudre Je suis ce qui guide et dénonce le monde."

Aux Elfes auxquels il a donné des plumes pour représenter l'air il dit : "Répétez après moi : Je suis l'air et le vent Je suis le vent qui souffle l'automne Je suis partout et ailleurs Je suis la respiration du monde." le taur'amandil fait s'assoir et emmaillote de toiles les Elfes auxquels il a donné il a donné des toiles d'araignée, et dit : "Répétez après moi : Je suis immobile Je suis éternel Je suis la fin sans début Je suis ce qui n'est pas la vie dans le monde." Aux Elfes auxquels il a donné du charbon, il leur demande de les allumer (des bougies seront fournies à cette fin) et dit : "Répétez après moi : Je suis la chaleur et le feu Je suis ce qui réchauffe et consume Je suis le soleil de l'été et les flammes du brasier Je suis la passion, la douceur et la rage du monde." Aux Elfes auxquels il a distribué des bougies pour représenter les ténèbres, il allume la bougie et dit : "Soufflez la bougie et répétez après moi : Je suis les ténèbres douces et angoissantes Je suis la nuit enveloppante En moi tout vit et croît en liberté Car je suis la peur et le pardon pour le monde." Lorsque tous les éléments ont été convoqués, le taur'amandil dit : "Maintenant levez vous et mêlez les éléments aux offrandes et les appelant lorsque vous les disposerez. Que ceux qui apportent le mouvement touchent le sol en disant "tout" bouge et que ceux qui apportent la stase posent leur toiles en silence."

13


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

3) Invocation des puissances patronnes des humains pour protéger le cerce des influences néfastes: Le druide prend la couronne de Sorbier et d’Aubépine et la tend vers les cieux à bout de bras « Ceci est le présent de notre Mère Qui protège l’esprit de ses enfants » Le druide se tourne alors vers l’Est « Imbolc, Gardien de la renaissance et de l’espoir Nous implorons ta volonté Puisse-t-elle permettre à ce cercle de toujours guérir de ses blessures» Acceptes en cela les offrandes qui t’on été données » Le druide se tourne alors vers le Sud: « Beltaine, Gardien de la vigueur et de la puissance Nous implorons ta volonté Puisse-t-elle permettre à ce cercle de résister à ses agresseurs» Acceptes en cela les offrandes qui t’on été données » Le druide se tourne alors vers l’Ouest : « Lugsanas, Gardien de la paix et du monde des rêves Nous implorons ta volonté Puisse-t-elle permettre à ce cercle d’apaiser les volontés destructrices Acceptes en cela les offrandes qui t’on été données » Le druide se tourne alors vers le Nord : « Samaïn, Gardien du monde des morts et des esprits Nous implorons ta volonté Puisse-t-elle permettre à ce cercle de repousser les esprits néfastes Acceptes en cela les offrandes qui t’on été données » Le druide fait ensuite face tour à tour aux quatre éléments en disant ceci : « Esprits de l’Eau, Esprits Mouvement Esprits de l’Air, Esprits de la Lumière Esprit du Feu, Esprits de la Stase Esprits de la Terre, Esprits des Ténèbres « Puissiez-vous entendre nos paroles et ériger nos volontés à jamais » Les responsables des 4 éléments allument alors le bâton d’encens placé sur leur direction pour symboliser la consécration de la protection mise en place. 14


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

4) Renforcement de l’idole. Le druide se tient au centre, face à l’idole. « Toi Esprit du Bosquet Tu nous as veillés et contemplés Accepte nos offrandes pour t’en remercier. Qu’elles t’apportent force et volonté Par cela à toi nous serons liés » Le taur'amandil poursuit en s’adressant à tous les participants : «Humains et Eldar il est temps d’approcher un à un Venez honorer l’enfant d’Aënea De ce qui vous est cher De vos esprits et de vos énergies Que votre don pour toujours le renforce » Le druide fait alors signe au participant que se tient à l’Est sur le second cercle pour qu’il vienne apporter son offrande. Ce dernier rendre donc dans le cercle intérieur et s’approche de l’idole. « Esprit du Bosquet Voici un (nommez l'objet) qui représente mon/ma (improviser ce que cela représente pour le participant) » Il dépose alors son objet sur l’idole ou à ses pieds, guidé par le druide si nécessaire. « Que ce (nom de l’objet) transmette ainsi une partie de ta force et de ta puissance « Ainsi soit- il. Esprit du Bosquet boit à la source la puissance qui te permettra de venir à nous. » Quand tout les participants ont terminé, le druide va chercher son offrande et répète le procédé pour lui-même.

15


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

5) Invocation des puissances patronnes des humains pour donner vie à l’idole Appel à Saimaïn : Le druide a reprit sa place au centre et se tourne vers le Nord. « Samaïn, Père des ténèbres Toi qui Veille Nous implorons ta volonté Ouvre la porte du monde des esprits Permet à l'Esprit du Bosquet De venir à nous Et d’accepter notre accueil. » Dons des 4 éléments : Le druide se tourne alors vers l’Est et le druide responsable de l'Eau. A chaque phrase, le druide de l'Eau s’approche de l’idole dans une chorégraphie qui reprend les paroles du maître au fur et à mesure qu’elles sont prononcées. « Toi, Hérault de l’Eau Toi qui cours sur l’onde Toi qui engloutie les terres Toi qui lave la corruption Toi qui abreuve les récoltes » Accorde la caresse apaisante de la vie, de ta vie A l’Enfant d’Aënea » Le druide de l’Eau termine alors en caressant l’idole avant de s’effondrer à ses pieds. (Hrp : techniquement parlant, il sacrifie un point de magie ou plus dans l’histoire. Se mettre d’accord sur la quantité avant le rituel). - Le druide se tourne alors vers le Sud et le druide responsable de l’Air. A chaque phrase, le druide de l’Air s’approche de l’idole dans une chorégraphie qui reprend les paroles du maître au fur et à mesure qu’elles sont prononcées. « Toi, Hérault de l’Air Toi qui virevolte sur la brise Toi qui parcours les terres Toi qui repousse la corruption Toi qui guide le voyageur Accorde le souffle éphémère de la vie, de ta vie A l’Enfant d’Aënea » 16


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique Le druide de l’Air termine alors en caressant l’idole avant de s’effondrer à ses pieds. (Hrp : techniquement parlant, il sacrifie un point de magie ou plus dans l’histoire. Se mettre d’accord sur la quantité avant le rituel).

- Le druide se tourne alors vers l’Ouest et le druide responsable du Feu. A chaque phrase, le druide du Feu s’approche de l’idole dans une chorégraphie qui reprend les paroles du maître au fur et à mesure qu’elles sont prononcées. « Toi, Hérault du Feu Toi qui danse dans les flammes Toi qui embrase les terres Toi qui brûle la corruption Toi qui illumine nos existences Accorde le baiser ardent de la vie, de ta vie A l’Enfant d’Aënea » Le druide du Feu termine alors en caressant l’idole avant de s’effondrer à ses pieds. (Hrp : techniquement parlant, il sacrifie un point de magie ou plus dans l’histoire. Se mettre d’accord sur la quantité avant le rituel). - Le druide se tourne alors vers le nord et le druide responsable de la Terre A chaque phrase, le druide de la Terre s’approche de l’idole dans une chorégraphie qui reprend les paroles du maître au fur et à mesure qu’elles sont prononcées. « Toi, Hérault de la Terre Toi qui marche dans l’obscurité Toi qui soutiens les terres Toi qui protège de la corruption Toi qui accueille la mort Accorde le toucher vigoureux de la vie, de ta vie A l’Enfant d’Aënea » Le druide de la Terre termine alors en caressant l’idole avant de s’effondrer à ses pieds. (Hrp : techniquement parlant, il sacrifie un point de magie ou plus dans l’histoire. Se mettre d’accord sur la quantité avant le rituel). Le druide termine alors : « Oh Esprit du Bosquet Abreuve-Toi de nos forces Et soit parmi nous » Le taur'amandil dit : "Tous ensemble, déployons nos énergies pour l'Esprit du Bosquet. En son nom, dansons, jouons, créons de l'extase et du plaisir car l'extase et le plaisir sont notre lien le plus pur avec Aënëa. Si ce n'est grâce au plaisir, comment savons-nous que nous vivons ? Dansez en cercle, au son de cette musique (hrp : le taur'amandil prend une flûte et joue une musique elfique) et lorsque nous serons à l'apogée de notre joie et que la musique prendra fin, envoyons nos énergies de joie pour l'esprit vers le centre du cercle ! Toi (il désigne une danseuse) tu dirigera la danse et vous tous vous la suivrez !" L'assemblée danse sur un rythme de plus en plus soutenu jusqu'à ce qu'elle s'arrête. 17


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique Lorsque la musique s'arrête tous les participants hurlent leur joie pour l'Esprit. Le druide s’agenouille en disant : « Et ainsi mes frères humains, , saluons sa venue » Les autres humains font alors de même. Le taur'amandil se courbe en révérence devant l'Esprit et incite les Elfe à faire de même.

6) Présentation des demandes à l’esprit incarné. Si le rituel a fonctionné, l’Esprit devrait alors être incarné dans l’idole. Le taur'amandil s’adresse à lui pour présenter ses demandes après avoir attendu un signe potentiel de l’esprit : « Oh Esprit du Bosquet Moi (celui qui parle donne son nom) Je parle en mon nom et celui des Eldars et des Atans ici présents » Frères en Aënëa, reprenez avec moi » Les participants répéterons donc les lignes une à une à la suite du druide: « Nous, enfants d’Aënea » « Nous, facette d’Aënea » « Nous te saluons, » « Toi notre frère» Puis du taur'amandil : « Tu es depuis toujours l'émanation de ce Lieu Tu as toujours protégé ses habitants Nous te promettons solennellement de te protéger et de t'aider Dans ton œuvre qui est celle de nourrir, protéger, abriter, Etre un lien entre le ciel et la terre, un lien entre tous les éléments. Acceptes-tu en retour d’être le gardien de ces lieux ? Acceptes-tu d’êtres le garant de sa protection contre ce qui lui est néfaste ? Acceptes-tu d’être le garant de sa bénédiction ? Acceptes-tu de veiller sur ce Bosquet Sacré et sur ceux qui y sont liés ? A partir de ce jour et jusqu’à la fin des temps ? Acceptes de faire de ce lieu, pour toujours notre foyer ? Acceptes-tu de faire de ce lieu un espace sacré où la magie, la nature, les druides et les Elfes pourront se rencontrer? Acceptes-tu de protéger ce Cercle Rituel comme tu as toujours protégé ce Bosquet? En retour nous te jurons de protéger le Bosquet et son Cercle et de tenir secrète son existence." Le druide trace alors à nouveau l'ogham de foyer à l’intérieur du premier cercle Il attend ensuite une potentielle réponse de l’esprit et continue

18


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

10) Remerciement à l’Esprit Que l’esprit accepte ou non, le druide et le taur'amandil procéderont aux remerciements (à moins que l’esprit n’ai déjà demandé ses offrandes avant. Dans ce cas là ceux qui dirigent le rituel les lui auront donnés en essayant de suivre le procédé ci-dessous). Le druide se relève et, avec le taur'amandil, il prend les offrandes pour l’esprit qui sont au centre du cercle et les apporte aux pieds de l’idole. « Oh Esprit du Bosquet Nous te remercions d’avoir entendu notre appel. Nous te remercions de ta venue. Pour cela, voici nos modestes offrandes. Et chaque jour à partir de ce jour Nous les renouvèlerons. Ainsi sera scellé notre pacte Devant les yeux de notre Mère à tous. » Le druide s’agenouille une nouvelle fois, le taur'amandil contemple l'idole droit dans les yeux et tout deux attendent un signe de l’esprit ou de son départ. Sinon, taur'amandil reprend: "Esprit du Bosquet, Reste à jamais parmi nous à travers cette idole, Tu es le bienvenu!"

11) Fin du rituel et fermeture du cercle. A nouveau debout et face à l’idole, Le druide reprend en relevant les 4 druides tombés devant l’idole. Ces derniers vont alors regagner leurs places aux quatre portes du premier cercle. « Maintenant mes frères, relevez vous » Et les humains se relèvent A nouveau debout et face à l’idole le druide reprend: « Frères humains, reprenez avec moi » - Le druide se tourne vers la porte Nord et dit les phrases suivantes, que les participants reprendront : 19


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique « A toi Samaïn, nous te rendons grâce pour ta présence. Quitte ce lieu si tu le désires et emportes tes offrandes » Le druide en charge du Nord éteint alors la bougie représentant l’ouverture de la porte.

- Le druide se tourne vers la porte Est et dit les phrases suivantes: « A toi Imbolc, nous te rendons grâce pour ta présence. Quitte ce lieu si tu le désires et emporte tes offrandes » Le druide en charge de l’Est éteint alors la bougie représentant l’ouverture de la porte. - Le druide se tourne vers la porte Sud et dit les phrases suivantes: « A toi Beltaine, nous te rendons grâce pour ta présence. Quitte ce lieu si tu le désires et emportes tes offrandes » Le druide en charge du Sud éteint alors la bougie représentant l’ouverture de la porte. - Le druide se tourne vers la porte Ouest et dit les phrases suivantes, que les participants reprendront : « A toi Lugsanad, nous te rendons grâce pour ta présence. Quitte ce lieu si tu le désires et emportes tes offrandes » Le druide en charge du Sud éteint alors la bougie représentant l’ouverture de la porte. Le druide revient face à l’idole et lève les yeux et les bras aux ciels « Mes frères humains reprenez après moi » Les participants humains reprennent alors les paroles du druide les unes après les autres. « Enfants Primordiaux, Incarnations des Énergies, Progéniture des Éléments » « Vous avez entendu l’Appel de vos frères de Chairs et de Sang » « Qu’au-delà des Eons » « Grâce en soit rendu à la Mère des Créations » Le druide et le taur'amandil se rejoignent comme précédemment. En partant du centre, ils commencent à faire une spirale pour aller jusqu’au bord du cercle et en faire un tour complet (en allant de l’Est vers le Nord, toujours déosil) en disant ensemble: « De ces pas, mon corps parcours ce lieu comme mon esprit parcours le monde. Vous qui êtes ici rassemblés, suivez le rythme de mes pas et suivez votre cercle comme si vous remontiez les saisons votre existence » Les participants se mettent sur le périmètre du cercle en se recueillant et marchent en entrant en osmose avec la nature, remerciant toutes les énergies telluriques telles que celle des Dryades Nymphes et autres esprits d’Aënëa qui les ont entourés. Une fois que le druide et le taur'amandil ont effectués deux tours du premier cercle, ils s’arrêtent et les participants font de même. 20


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

Le druide et le taur'amandil reviennent ensuite au centre du premier Cercle et se tournent vers le nord, la porte entre les mondes. Ils disent: « Le Cercle est Fermé L’Appel est terminé. Mes frères soyez remerciés. Pour tout ce que vous avez donné « Ils saluent alors les participants, bras ouverts en disant : « Vous pouvez maintenant quitter le Cercle. » Le rituel est alors terminé et tous peuvent reprendre le cours de leurs existences

Annexes : Laisser les bougies et l’encens se consumer entièrement. (Éteindre en cas de risque d’incendie) Nettoyer le lieu une fois que tout est terminé. Le lendemain et les jours qui suivront, chaque participant (et nouveau druide utilisateur du Cercle) entretiendra le rituel, seul ou en groupe.

21


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

Rituel d’entretien du Cercle Effet : Ce rituel sert uniquement à entretenir les effets du rituel précédent. Il s’agit seulement d’un rituel d’entretien et n’entre pas en compte dans la limite journalière de rituel. Maître du rituel : Aucun Caractéristiques des Participants : Ils doivent être de foi Druidique ou Elfique. Accessoires : Le tribut à l’esprit : Tout dépendra du type d’esprit : Esprit primordial : inconnu Esprit majeur : voir les tributs habituels pour les 4 aspects d’Aënea Esprit élémentaire : l’élément concerné Esprit animal : animal lié, symboles liés à l’animal, nourriture du type d’animal Esprit végétal : lumière, eau, terre fertile, sang, cadavre Esprit aspect : symbole de l’aspect et/ou émanations d’énergie liée (ex : combat pour la sauvagerie) Esprit mineur : symbole ou nourriture de l’élément naturel concerné Dans le cas du Bosquet, il s’agira donc d’un esprit végétal ou élémentaire. - Offrandes à l’esprit gardien de l’arbre ou de la pierre : chaque participant devra trouver une offrande à déposer au pied ou à accrocher à l’idole en guise de remerciement. Cette offrande devra être en lien avec la symbolique principale que le participant associera à ce cercle pour lui-même. - Préparation des participants : (vêtements, textes à apprendre…) - Les participants sont vêtus simplement en ôtant tout objet trop éloigné de la nature (arme technologique, armure de métal…). - Par précaution, on demande à chaque participant de déposer ses possessions au pied du cercle, à l’extérieur.

DEROULEMENT : Le ou les participants s’asseyent devant l’arbre ou la pierre de l’esprit protecteur. Ils ferment les yeux et rentrent en méditation jusqu’à se sentir en osmose avec Aënea Une fois cela fait, ils se lèvent et porte leur offrande à l’esprit. 22


Hrp : V 2.4 / Ce document est écrit en elfique

Ce sera soit un tribut à l’esprit (voir ci-dessus) ou une offrande en lien avec la symbolique principale que le participant associe au cercle pour lui-même (du même genre que lors du rituel). Ensuite ils entretiennent le bosquet en le nettoyant d'éventuels déchets, en donnant à manger aux animaux et aux oiseaux ou en prenant soin des arbres.

23


Rituel Bosquet Kandorya 2012  

Kandorya Caedeyrn

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you