Issuu on Google+

AU TOmNE 2010 6 RAISONS POUR ACHETER UN VêTEmENT éCOLOGIqUE TENDANCES à VENIR POUR L’AUTOmNE COLLECTION THIRD EyE By DESSAIVRE


G La Gaillarde est une boutique de mode écologique à but non lucratif, située dans le quartier Saint-Henri à Montréal. En plus d’offrir une grande sélection de créations recyclées et biologiques, de vêtements et accessoires usagés pour hommes et femmes, La Gaillarde donne aussi des cours de couture et organise des événements mensuels.

La mission de La Gaillarde est de promouvoir et d’encourager l’industrie locale de l’éco-design et ses artisans, de sensibiliser sa clientèle aux enjeux environnementaux et de réduire les déchets textiles en encourageant la réutilisation et le recyclage des vêtements.

conséquences irréversibles sur l’économie, l’air qu’on respire et l’eau qu’on boit.

L’extrême croissance des dernières décennies a permis de développer un meilleur niveau de vie pour des millions d’habitants de la planète, par contre la contamination liée à cette croissance menace aujourd’hui de remettre en cause notre qualité de vie, avec des

L’heure est au développement durable. Notamment, le Québec regorge de talentueux éco-designers qui ont plusieurs idées ingénieuses pour réduire notre empreinte environnementale et ce, sans jamais que votre style ne soit mis de côté.

Heureusement, il n’est pas trop tard pour agir et des solutions existent pour contrer les effets de la pollution et des changements climatiques.


ROBE DITA BELLA 48$ CEINTURE VINTAGE 3$ COLLANTS 16$


POUR ELLE & LUI différents modèles de souliers et bottes vintage à partir de 15$


IL FAIT FROID? IL FAIT GRIS? VESTON CSX 117$ FOULARD DTBL 27$ TSHIRT DTBL 17$ jeans urbnn 73$ LUNETTES VINTAGE 8$


ENSOLLEILLEZ VOTRE JOURNテ右!

50% 15%

sur tout le vintage LES DERNIERS WEEKENDS DU MOIS sur le troisiティme achat de collants, bas et soutifs

CHEMISE URBNN 44$


OSEZ LES IMPRIMÉS JUPES AVEC MOTIFS IMPRIMÉS À PARTIR DE 22$


6 raisons pour acheter un vêtement écologique à lagaillarde

1.

Pour l’environnement Un achat local favorise la réduction des émissions de gaz à effets de serre. Comment? Toutes les créations de La Gaillarde sont fabriquées au Québec. L’impact environnemental dû au transport est donc beaucoup plus faible, sachant que la distance parcourue depuis la récolte du coton jusqu’à son acheminement en magasin peut aller jusqu’à 65 000 km.

2.

Pour LA RÉDUCTION des déchets textiles Acheter un vêtement écolo réduit les déchets textiles ainsi que la consommation d’électricité et d’eau. Selon Recyc-Québec, chaque Québécois achète environ 23 kg de vêtements et autres produits textiles en moyenne par année et en met au rebut 21 kg. Cette surconsommation multiplie l’impact négatif de la production de vêtements, la consommation d’eau et d’électricité ainsi que les émissions de gaz à effets de serre.

3.

Pour les matières organiques et recyclées Les fibres synthétiques augmentent les émissions de gaz à effets de serres et ne sont aucunement biodégradables. Les matières synthétiques telles que le polyester, le nylon ou l’acrylique sont obtenues à partir des dérivés de pétrole. Celles-ci sont moins coûteuses à produire et beaucoup plus faciles d’entretien, mais sont extrêmement polluantes lors de leur production et ne sont pas renouvelables.

4.

Pour éviter les pesticides 38% de l’utilisation du coton est destinée à l’entreprise du textile et du vêtement. Cette production de coton utilise à elle seule 25% des pesticides dans le monde. De plus, 22 000 personnes meurent chaque année en raison de l’application de pesticides destinés au coton.

5.

Pour l’ÉQUITÉ Trop souvent, les travailleurs de l’industrie du vêtement oeuvrent dans des conditions de misère: salaires minables, heures supplémentaires obligatoires et non payées, absence de mesures d’hygiène et de sécurité au travail, représailles antisyndicales, travail des enfants, licenciement en cas de grossesse, etc. À La Gaillarde, nous achetons les créations directement des designers québécois et nous assurons de leur fournir le soutien nécessaire pendant la confection de leurs vêtements, mais aussi durant leur commercialisation.

6.

Pour son caractère unique Acheter un vêtement écologique, c’est acheter un vêtement unique ou créé en très petites quantités. De plus, la mode éthique s’assure elle aussi de toujours être à l’affût des nouvelles tendances. Allez, plus de raisons de la bouder...


CINQ AMIES CINQ STYLES


MANTEAU MILITAIRE INXL 117$ CEINTURE VINTAGE 5$ CHAPEAU URBNN 12$


MANTEAU VINTAGE 94$ CRAVATE VINTAGE 12$ CHEMISE URBNN 44$

VESTON DTBL 94$ CHEMISE VINTAGE 18$


ACHETEZ-EN UNE PAIRE CHAPEAU URBNN 12$ SLEEVELESS LOUIS XIV 42$ SUPERSKINNY TROUSERS NOIR 77$ BOTTES VINTAGE 44$

BRACELET PERLÉ 8$ ROBE VINTAGE 12$ SOULIERS OXFORD 42$

OBTENEZ LA 2ième À MOITIÉ PRIX


Tendances automne 2010 À la recherche d’une allure au chic intemporel, la femme de l’hiver 2010/2011 se laisse séduire par les fondamentaux du style. En effet, après des années d’extravagances, de fantaisies et de «fast fashion», la tendance s’inverse, privilégiant les classiques aux folies 80’s. En quête d’absolu, les créateurs puisent alors leur inspiration dans les décennies passées ou dans les archives de leur griffe, et dessinent une saison pragmatique destinée à sublimer la femme, et ce sans la déguiser... L’économie mondiale a beau se remettre peu à peu de la crise, le spectre de cette dernière n’a pas fini de marquer les collections. Face aux turbulences, les réponses varient cependant en fonction de la sensibilité du créatif. Ainsi, pour l’hiver 2010/2011, si quelques-uns choisissent de recycler le vestiaire de l’executive woman (afin de conférer à la femme force et assurance), d’autres ont jugé bon de la parer de peaux animales protectrices, tandis que certains recherchent un idéal rassurant dans la beauté charnelle des icônes sixties. Viennent ensuite ceux qui voient dans les seventies le salut de la femme d’aujourd’hui et dans l’épure l’expression de l’air du temps...

Les silhouettes ien de tel qu’un tailleur bien coupé pour donner à celle qui s’y glisse l’assurance nécessaire pour assumer ses ambitions. Jamais complètement masculine, la garde-robe de la working girl exhale en effet une sexyness fascinante. C’est précisément cette image de femme forte - dont la séduction transparaît en filigrane - qui a inspiré certains créateurs, les poussant à réinterpréter le concept du tailleur.

Minimalisme radical Lors des fashion weeks de mars, l’esprit d’Helmut Lang a flotté sur bon nombre de podiums. Classiques jusqu’à l’épure la plus totale, empreints d’un minimalisme quasi monacal, les vêtements élaborés par certains ont en effet tenté de se résumer à l’essentiel. Dépourvus de toutes fioritures, ceux-ci semblent vouloir se faire oublier derrière la femme qui s’y glisse...

Les couleurs Longtemps boudés pour leur manque de glamour, le camel et ses dérivés tiennent aujourd’hui leur revanche. Classiques d’entre les classiques, ces teintes tour à tour douces ou corsées allant du crème au cappuccino s’avèrent en effet être l’un des marqueurs - si ce n’est Le marqueur principal - de la saison automne/hiver 2010-2011.

Bleu marine officier Cette saison, le bleu officier vole la vedette au kaki des simples soldats. Montant en grade, la fashionista adopte ainsi un bleu marine synonyme

de rigueur, de classicisme et de sobriété. Il est vrai qu’entre tenue de pensionnaire et uniforme de marin, le bleu a tendance à évoquer l’ordre et la discipline ; reste à savoir si une fois sur les podiums, il ne se laissera pas tenter par un brin de fantaisie...

Les matières Après de nombreuses années passées loin du coeur des modeuses, le velours ras tente actuellement de faire son grand retour au sein du fashion world. Il faut dire que si cette matière fut l’apanage des élégantes du XIXe siècle s’habillant en Charles Frédéric Worth, elle était dernièrement davantage connotée baroque que trendy. Cependant, à en croire les collections automne/hiver 2010-2011, les choses pourraient bien rapidement évoluer...


THIRD EYE BY DESSAIVRE PHOTOGRAPHE MATHIEU FORTIN


SOYEZ ÉTHIQUES JUSQU’AU BOUT CONSULTEZ CE LOOKBOOK AU

WWW.LAGAILLARDE.CA/LOOKBOOK

PHOTOGRAPHIE Julie Jigsaw http://www.flickr.com/juliejigsaw Tous droits réservés La Gaillarde 2010



LOOKBOOK - La Gaillarde