Page 1

B;C7=7P?D;E<<?9?;B:;B7ICED79E<9

Alex A lex Licata Licatta Le foot en fête

Dario Simic O

R M AT

IO

F

Gentleman footballeur

N N

EL

C

LAB

RO

UGE & BL

A

Dossier La formation à l’ASM FC

Alejandro Alonso

LA RAGE DE VAINCRE DÉCEMBRE 2008 - JANVIER 2009 | N°11 M 28512 - 11 - F : 3,90 €


hobbies

Adriano

Adriano

Au fil de l’eau Dans un précédent numéro, le défenseur brésilien nous avait confié sa grande passion pour la pêche. Nous l’avons pris au mot et interrogé sur ce qu’il considère comme “ un art” et qui lui permet de prendre du recul sur sa vie.

Adriano, comment est née cette passion pour la pêche ?

Y a-t-il un type de poisson que tu recherches particulièrement ?

J’ai commencé à pêcher à l’âge de 7 ans et j’en suis tombé amoureux. Quand je pêche, j’ai un sentiment de liberté, je me sens en paix avec moi-même. Cela me permet de réfléchir, de penser à mes proches. Je me sens vraiment bien.

Je prends ce que je trouve (rires). Je n’y prête pas trop attention, que ce soit une belle prise ou un petit poisson, le plus important, c’est le plaisir, l’art de pêcher, la technique.

Plutôt mer ou rivière ?

As-tu pêché régulièrement au cours de ta carrière ?

Je pêche aussi bien en mer qu’en rivière, cela dépend des moments et du temps qu’il fait. Mais je préfère pêcher en mer, je ne saurais pas vous expliquer pourquoi, mais cela me provoque des émotions plus fortes.

En Italie, je pêchais en rivière toutes les semaines, dès que j’avais un jour de repos. En mer, c’était plus compliqué, il n’y avait pas d’endroits facilement accessibles pour moi. Et je ne voulais pas non plus prendre trop de risques, mon club l’aurait mal pris (rires).

Montes-tu à bord d’un bateau pour pêcher ? Non, généralement je pêche du bord de mer, depuis la plage ou à la rigueur sur une barque, mais jamais très loin des côtes. J’espère que j’aurais l’occasion un jour d’aller au large avec un bateau pour pêcher.

La pêche, est-ce une passion que tu vis seul ? J’aime bien aller pêcher avec un ami ou avec mon fils, que je commence à initier. Mais si personne ne veut ou ne peut m’accompagner, ce n’est pas grave, je vais quand même pêcher tout seul. Depuis que tu es à Monaco, où vas-tu pêcher ? Je pêche à Nice parce qu’il y a plus d’espace et si l’on connaît bien quelques coins, à force de chercher, on peut trouver des plages plus ou moins désertes, où je peux avoir toute la tranquillité que je recherche pour pêcher. J’aime bien être tranquille dans ces moments-là. Quelle est ta plus belle prise ? C’était lors d’une pêche en rivière, le poisson faisait un kilo et demi. C’est pas mal non ? Mais j’espère faire bien mieux et battre mon record. Je prendrai la photo pour Diagonale (rires).

Aurélien Maestracci

34

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

35


hobbies

Adriano

Adriano

Au fil de l’eau Dans un précédent numéro, le défenseur brésilien nous avait confié sa grande passion pour la pêche. Nous l’avons pris au mot et interrogé sur ce qu’il considère comme “ un art” et qui lui permet de prendre du recul sur sa vie.

Adriano, comment est née cette passion pour la pêche ?

Y a-t-il un type de poisson que tu recherches particulièrement ?

J’ai commencé à pêcher à l’âge de 7 ans et j’en suis tombé amoureux. Quand je pêche, j’ai un sentiment de liberté, je me sens en paix avec moi-même. Cela me permet de réfléchir, de penser à mes proches. Je me sens vraiment bien.

Je prends ce que je trouve (rires). Je n’y prête pas trop attention, que ce soit une belle prise ou un petit poisson, le plus important, c’est le plaisir, l’art de pêcher, la technique.

Plutôt mer ou rivière ?

As-tu pêché régulièrement au cours de ta carrière ?

Je pêche aussi bien en mer qu’en rivière, cela dépend des moments et du temps qu’il fait. Mais je préfère pêcher en mer, je ne saurais pas vous expliquer pourquoi, mais cela me provoque des émotions plus fortes.

En Italie, je pêchais en rivière toutes les semaines, dès que j’avais un jour de repos. En mer, c’était plus compliqué, il n’y avait pas d’endroits facilement accessibles pour moi. Et je ne voulais pas non plus prendre trop de risques, mon club l’aurait mal pris (rires).

Montes-tu à bord d’un bateau pour pêcher ? Non, généralement je pêche du bord de mer, depuis la plage ou à la rigueur sur une barque, mais jamais très loin des côtes. J’espère que j’aurais l’occasion un jour d’aller au large avec un bateau pour pêcher.

La pêche, est-ce une passion que tu vis seul ? J’aime bien aller pêcher avec un ami ou avec mon fils, que je commence à initier. Mais si personne ne veut ou ne peut m’accompagner, ce n’est pas grave, je vais quand même pêcher tout seul. Depuis que tu es à Monaco, où vas-tu pêcher ? Je pêche à Nice parce qu’il y a plus d’espace et si l’on connaît bien quelques coins, à force de chercher, on peut trouver des plages plus ou moins désertes, où je peux avoir toute la tranquillité que je recherche pour pêcher. J’aime bien être tranquille dans ces moments-là. Quelle est ta plus belle prise ? C’était lors d’une pêche en rivière, le poisson faisait un kilo et demi. C’est pas mal non ? Mais j’espère faire bien mieux et battre mon record. Je prendrai la photo pour Diagonale (rires).

Aurélien Maestracci

34

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

35


dossier

formation

Excellence + Tradition = la Formation

NC

EL

LA

FO LA

B

M ATIO

N

en Rouge & Blanc

R

RO U G E &

B

La formation à l’AS Monaco FC est une véritable tradition, entamée à la fin des années 60. Ce dossier, dans lequel interviennent tous les grands formateurs passés et actuels de l’ASM FC, retrace la naissance et l’évolution du centre

José Broissart

de formation. Découvrez ou redécouvrez les méthodes, les différentes étapes sur le long chemin des champions de demain. Retrouvez enfin dans ce dossier quelques-uns des plus grands champions formés sur le Rocher et ceux qui

FO

MA

Frédéric Barilaro

TIO N

R

feront demain la fierté du club.

Paul Pietri

36

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

B

LA

BE

LA

NC

Gérard Banide

L RO G E & U

Pierre Tournier


dossier

formation

Excellence + Tradition = la Formation

NC

EL

LA

FO LA

B

M ATIO

N

en Rouge & Blanc

R

RO U G E &

B

La formation à l’AS Monaco FC est une véritable tradition, entamée à la fin des années 60. Ce dossier, dans lequel interviennent tous les grands formateurs passés et actuels de l’ASM FC, retrace la naissance et l’évolution du centre

José Broissart

de formation. Découvrez ou redécouvrez les méthodes, les différentes étapes sur le long chemin des champions de demain. Retrouvez enfin dans ce dossier quelques-uns des plus grands champions formés sur le Rocher et ceux qui

FO

MA

Frédéric Barilaro

TIO N

R

feront demain la fierté du club.

Paul Pietri

36

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

B

LA

BE

LA

NC

Gérard Banide

L RO G E & U

Pierre Tournier


noël

Licata

Alexandre Licata

Mon Noël à moi…

“Alex” a gentiment joué le jeu en posant pour Diagonale, lui qui vit à l’approche des fêtes, un joli conte de Noël, illuminé de buts et de temps de jeu. Une belle récompense pour le jeune attaquant qui a su faire preuve de patience, avant de saisir sa chance.

Les premiers cadeaux ? Quand j’étais petit, déjà, je ne demandais au Père Noël que des accessoires de foot (rires) : ballon, protège-tibias, crampons, chaussettes, shorts, maillots… J’avais toute la panoplie ! Du coup, pendant les jours qui suivaient, j’étais tout le temps habillé comme ça et ça faisait bien rire ma famille ! Le plus beau cadeau ? Je me souviens d’un petit billard… Et d’un baby-foot (rires). Oui, je sais, on ne reste jamais loin du football. Je continue encore de temps en temps, j’essaye de ne pas trop perdre la main. Les cadeaux à ton fils ? Alors, déjà pour commencer, il va faire comme moi, je vais l’habiller de la tête aux pieds en petit footballeur. Mais il est encore jeune, il n’a que 7 mois, ça n’existe pas, les crampons de cette taille-là (rires) ! Donc pour ce Noël, ce seront plutôt des vêtements et des jouets. Les cadeaux à ta famille ? Mes frères, c’est simple : ils ont les mêmes goûts que moi, donc je vais faire le tour de mes magasins de vêtements préférés et leur prendre ce que moi-même j’aimerais porter. Ma mère, je sais ce qu’elle aimerait avoir mais je garde l’effet de surprise. Quant à mon père, qui a une passion, peut-être quelques bouteilles de bon vin, comme je l’ai déjà fait par le passé, même si je vais essayer de lui dénicher aussi quelque chose d’original. Le cadeau à ta femme ? Je sais ce qu’elle attend (il sourit). Surprise ! Ton cadeau perso ? Ce que je vis en ce moment, les titularisations, les buts, c’est super. J’espère que ça ne va pas s’arrêter. Depuis toujours, c’était mon objectif d’en arriver là. J’ai eu mon entraîneur de Louhans-Cuiseaux et d’anciens coéquipiers au téléphone, ils sont super heureux pour moi. C’est aussi un cadeau que je fais à mes parents et à ma femme, à l’approche de Noël, c’est la bonne période pour que cela arrive.

L’ AS Monaco FC et la rédaction de Diagonale vous souhaitent un joyeux Noël et d’excellentes fêtes de fin d’année

Aurélien Maestracci

16

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

17


noël

Licata

Alexandre Licata

Mon Noël à moi…

“Alex” a gentiment joué le jeu en posant pour Diagonale, lui qui vit à l’approche des fêtes, un joli conte de Noël, illuminé de buts et de temps de jeu. Une belle récompense pour le jeune attaquant qui a su faire preuve de patience, avant de saisir sa chance.

Les premiers cadeaux ? Quand j’étais petit, déjà, je ne demandais au Père Noël que des accessoires de foot (rires) : ballon, protège-tibias, crampons, chaussettes, shorts, maillots… J’avais toute la panoplie ! Du coup, pendant les jours qui suivaient, j’étais tout le temps habillé comme ça et ça faisait bien rire ma famille ! Le plus beau cadeau ? Je me souviens d’un petit billard… Et d’un baby-foot (rires). Oui, je sais, on ne reste jamais loin du football. Je continue encore de temps en temps, j’essaye de ne pas trop perdre la main. Les cadeaux à ton fils ? Alors, déjà pour commencer, il va faire comme moi, je vais l’habiller de la tête aux pieds en petit footballeur. Mais il est encore jeune, il n’a que 7 mois, ça n’existe pas, les crampons de cette taille-là (rires) ! Donc pour ce Noël, ce seront plutôt des vêtements et des jouets. Les cadeaux à ta famille ? Mes frères, c’est simple : ils ont les mêmes goûts que moi, donc je vais faire le tour de mes magasins de vêtements préférés et leur prendre ce que moi-même j’aimerais porter. Ma mère, je sais ce qu’elle aimerait avoir mais je garde l’effet de surprise. Quant à mon père, qui a une passion, peut-être quelques bouteilles de bon vin, comme je l’ai déjà fait par le passé, même si je vais essayer de lui dénicher aussi quelque chose d’original. Le cadeau à ta femme ? Je sais ce qu’elle attend (il sourit). Surprise ! Ton cadeau perso ? Ce que je vis en ce moment, les titularisations, les buts, c’est super. J’espère que ça ne va pas s’arrêter. Depuis toujours, c’était mon objectif d’en arriver là. J’ai eu mon entraîneur de Louhans-Cuiseaux et d’anciens coéquipiers au téléphone, ils sont super heureux pour moi. C’est aussi un cadeau que je fais à mes parents et à ma femme, à l’approche de Noël, c’est la bonne période pour que cela arrive.

L’ AS Monaco FC et la rédaction de Diagonale vous souhaitent un joyeux Noël et d’excellentes fêtes de fin d’année

Aurélien Maestracci

16

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

L E M A G A Z I N E O F F I C I E L D E L’ A S M O N A C O F C - N ° 1 1

17


B;C7=7P?D;E<<?9?;B:;B7ICED79E<9

Alex A lex Licata Licatta Le foot en fête

Dario Simic O

R M AT

IO

F

Gentleman footballeur

N N

EL

C

LAB

RO

UGE & BL

A

Dossier La formation à l’ASM FC

Alejandro Alonso

LA RAGE DE VAINCRE DÉCEMBRE 2008 - JANVIER 2009 | N°11 M 28512 - 11 - F : 3,90 €

Diagonale 11  

Diagonale 11

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you