Page 1

RÉPONSES

Socialistes

La lettre des socialistes essonniens

#4 - octobre 2010

ÉDITO

LE CONSEIL GENERAL DE L’ESSONNE : AMBITIEUX, SOLIDAIRE ET VOLONTAIRE !

En mars 2011, vous voterez pour élire vos représentants au Conseil général de l’Essonne. Ce sera la dernière élection au suffrage universel direct avant les présidentielles de 2012. C’est le moment de faire entendre votre voix, et de renouveler votre confiance à la majorité de gauche qui dirige le département depuis 1998. Voter pour les socialistes à cette élection, c’est faire le choix d’un Conseil général ambitieux, solidaire, et volontaire.

Carlos DA SILVA

Premier secrétaire fédéral, Conseiller général de l’Essonne

Le gouvernement a décidé de placer cette rentrée 2010 sous le signe du mépris. Ce mépris, c’est celui avec lequel on a traité, pendant l’été, les communautés Roms. Celui avec lequel le Premier Ministre a considéré les manifestations contre la réforme des retraites. Mépris aussi, pour les institutions européennes et les pays voisins lors du dernier sommet européen. Mépris enfin, au sein même de l’Assemblée nationale, qui a voté en catimini, jeudi 16 septembre, une réforme des collectivités territoriales absurde, injuste et insupportable. Chaque jour apporte désormais son lot de régressions démocratiques et le gouvernement poursuit son travail de casse sociale et de concentration du pouvoir, au mépris de tous. Cette réforme, si elle était adoptée, réduirait drastiquement les capacités d’action du Conseil général de l’Essonne, en lui ôtant la clause de compétence générale qui lui permet d’agir pour tous, au-delà de ses seules compétences obligatoires, pour plus de solidarité et pour un développement harmonieux de ce département. Ce sont des pans entiers de l’action départementale qui disparaîtront sous les coups de boutoir de la droite. Mais je ne cède pas à l’inquiétude, car j’ai des raisons d’espérer. En mars prochain, nous voterons pour les élections cantonales. Ce sera la dernière élection au suffrage universel direct avant 2012. En nous mobilisant, et en votant massivement pour les socialistes dans les cantons renouvelables, nous enverrons un message clair à la droite, et au gouvernement : nous voulons continuer à offrir un service public de proximité de qualité, pour tous. Nous voulons poursuivre la voie ouverte par la décentralisation. Nous voulons surtout être solidaires et protecteurs, notamment grâce à la poursuite du bouclier social. Car ce que nous voulons pour les Essonniennes et les Essonniens, c’est tout le contraire du mépris. C’est un Conseil général qui agit chaque jour pour le bienêtre et le mieux-vivre. C’est un Conseil général qui tient compte des aspirations, des difficultés et des revendications de chacun. Vous pouvez compter sur nous, élus socialistes de l’Essonne, pour être, chaque jour, à vos côtés. Alors en mars, votons socialiste !

Ambitieux : car nous voulons offrir toujours plus de services publics de proximité aux Essonniennes et aux Essonniens. Nous faisons le choix, chaque jour, d’investir au-delà de

nos seules compétences obligatoires, dans la culture et le sport, le développement économique et l’innovation, le logement social et les quartiers populaires, les collèges, les transports publics ou encore l’environnement, pour améliorer au quotidien les conditions de vie des Essonniens mais aussi pour préparer l’avenir de l’Essonne.

Solidaires : nous le sommes résolument, à vos côtés, depuis le début. Face à la crise financière et économique qui a ébranlé notre territoire, nous avons résolument opté pour

le bouclier social, pour une solidarité qui fait notre force, et nous entendons poursuivre dans cette voie. L’action sociale est au cœur des compétences du Conseil général, qui gère la protection de l’enfance en danger, la prise en charge de la vieillesse, le versement du RMI/RSA, et l’aide aux personnes handicapées. En 2010, nous sommes allés plus loin, en proposant de nouveaux dispositifs : micro-crédit personnel, épiceries sociales, école de la 2ème chance, nouveaux partenariats tissés avec les centres sociaux, etc.

Volontaires : nous agissons, quotidiennement, pour un développement durable et un aménagement équilibré du territoire départemental et ainsi répondre aux besoins

des Essonniens : plus de transports publics, des infrastructures d’éducation, de formation, ou de loisirs performantes, un soutien fort aux entreprises et centres de recherche. Nous voulons poursuivre une politique active d’investissement pour soutenir l’économie, favoriser la création d’emploi, structurer notre territoire et ainsi préparer l’avenir de l’Essonne. Voter pour les socialistes aux élections cantonales, c’est aussi défendre l’existence du Conseil général, c’est-à-dire les services publics offerts aux Essonniens. Face à une droite qui fait peu de cas de nos territoires, et qui organise chaque jour un peu plus la casse sociale, il faut se mobiliser. Comment faire confiance à un parti dont les représentants au sein du gouvernement orchestrent, chaque jour, la disparition des départements, en les asphyxiant financièrement et en voulant réduire leurs compétences ? Leur position relève de la schizophrénie la plus pure : ils sont candidats à un poste qu’ils veulent eux-mêmes supprimer ! Si la droite gagne ces élections, ce sera moins de solidarité, plus d’inégalités, et un Conseil général qui se limitera à ses compétences obligatoires. Ce sera aussi une forme de soutien à la politique menée par Nicolas Sarkozy. Au contraire, il faut aussi par votre vote sanctionner un gouvernement et un Président qui abîment la République et accentuent les inégalités. Alors, contre une droite qui ne rêve que de recentralisation des pouvoirs, nous comptons sur vous en mars pour vous mobiliser en masse derrière le Parti Socialiste lors de ces élections cantonales. Car en votant socialiste, vous faites un acte double : vous affirmez vous aussi « L’Essonne, j’y tiens ! » et vous reconduisez à la tête du département une majorité solidaire et à votre écoute.

Réponses Socialistes La lettre des socialistes essonniens #4 -octobre 2010 - www.ps91.fr Réponses4.indd

1

23/09/2010, 14:29


Réponses Socialistes La lettre des socialistes essonniens #4 - octobre 2010

Le Conseil général, partenaire de votre quotidien Au mois de mars 2011, les médias se désintéresseront des élections cantonales. L’Etat-UMP s’en réjouira, espérant ainsi gagner des conseils généraux grâce à l’abstention des électeurs. Pourtant, les élections cantonales ne sont pas à négliger, elles déterminent l’avenir de la solidarité sociale et territoriale en Essonne.

A six mois du scrutin, faisons le point sur le bilan du Conseil général et de la majorité de gauche dirigée par les socialistes. Face aux régressions de l’UMP, un département qui protège

Des mesures concrètes en faveur du pouvoir d’achat des Essonniens

La solidarité en actes

n 15 000 nouveau-nés suivis chaque année dans

n 38 000 jeunes de 16 à 19 ans bénéficient

vent l’Allocation Personnalisée pour l’Autonomie (APA) à domicile et 4 900 l’APA en établissement ; n 1 900 bénéficiaires de la Prestation Compensation du Handicap et 1 850 places en établissement pour les personnes handicapées, dont près de 1000 créées en 10 ans ; n 21 500 allocataires du RMI/RSA suivis par 400 professionnels départementaux chargés de faciliter leur insertion sociale et professionnelle.

les 62 centres de PMI du département ; n Création de 2 Ecoles de la deuxième chance qui ont permis à 430 Essonniens, sortis du système scolaire sans diplôme, d’emprunter le chemin de la formation ; n Financement de 8 300 constructions de logements et de 21 726 rénovations. Alors que la droite réduit les budgets accordés au logement au profit des niches fiscales, le Conseil général pose des actes concrets pour lutter contre le mal-logement.

Des actes concrets en faveur de l’environnement ! n 532 hectares d’es-

paces naturels sensibles acquis et protégés depuis 2000 par le Conseil général ; n 80% des objectifs de l’Agenda 21 départemental mis en œuvre ; n Adoption d’un plan-climat départemental pour une maîtrise des gaz à effet de serre à partir de 2014.

chaque année de la Carte Jeune 91 d’un montant de 150 euros ; n 40 000 lycéens et collégiens obtiennent le financement de 50% de leur carte Imagine’R ; n 21 000 collégiens bénéficient d’une aide financière à la demi-pension ; n 12 300 personnes âgées et handicapées voyagent avec la carte Améthyste à tarif réduit ou gratuitement.

42

21

des Numériclés dans les 100 collèges du département pour encourager les nouveaux modes d’apprentissage ; n Soutien à 2 pôles de compétitivité (Génopole,Systém@tic), et installation de grands équipements de recherche en Essonne (Synchrotron Soleil…). C’est en Essonne que s’invente aujourd’hui la société de demain ; n 4 700 projets de création d’entreprises par des chômeurs soutenus, depuis 2003, par l’Agence pour l’Economie en Essonne.

le département d’Ile-de-France qui soutient le plus l’équipement des communes ; n Prise en charge totale du financement des pompiers de l’Essonne par le Conseil général, soit une économie annuelle de 44 millions d’euros pour les communes ; n La pratique sportive de 320 000 licenciés des clubs de nos villes et de nos campagnes soutenue financièrement et techniquement par les services départementaux.

1 200 000

C’est le nombre de cantons concernés par cette élection: de mars 2011 : Arpajon, Athis-Mons, Chilly-Mazarin, Corbeil-Essonnes, Dourdan, Draveil, Epinay-sous-Sénart, Etrechy, Evry, Grigny, Gif-surYvette, Juvisy-sur-Orge, Massy Est, Massy Ouest, Méréville, Millyla-forêt, Montlhéry, Morsang-sur-Orge, Orsay, Vigneux-sur-Seine, Sainte-Geneviève-des-Bois.

6

n Implantation d’écrans numériques et distribution

n 90 euros par an et par habitant. L’Essonne est

Le nombre d’habitants, répartis dans 196 communes.

17

Face à la crise, le Conseil général prépare l’avenir de l’Essonne

Un département au service des communes

Le Conseil Général en chiffres Comme le nombre de cantons en Essonne

n 6 200 personnes âgées dépendantes perçoi-

Les transports : marre de la galère ! n Appel à la mobilisation d’un plan de modernisation des lignes B, C et D

pour une qualité de service à la hauteur des attentes des usagers ; n Mise en place de nouvelles lignes de transports en Essonne : le tram Massy-Evry, le tram VillejuifJuvisy, le bus en site propre Sénart-Corbeil-Essonnes. La création d’un site propre sur la ligne 402 et le prolongement de la ligne Massy Polytechnique récemment créée jusqu’à Saint Quentin ; n 200 millions d’euros dépensés pour rénover les routes au cours de la décennie 2000-2010.

Le nombre d’élus socialistes au Conseil Général

Comme le nombre d’années de mandat des Conseillers généraux

Je souhaite adhérer au Parti socialiste !

Nom : .................................................................................... Prenom : ................................................................................ Adresse mail : ..................................................................................................................................................................... N°

Le Conseil général est dirigé par une majorité de gauche présidée par Michel Berson depuis 1998. Ses compétences sont l’action sociale (RMI/RSA, aide aux personnes handicapées et âgées, protection de l’enfance), la voirie départementale, les collèges, le sport et la culture, le développement local et l’aide aux communes, les transports, le logement.

..................

Voie

:

..............................................................................................................

Code Postal : .......................................... Ville : ............................................................................................................... Tél. domicile : .............................................................Tél. portable : ............................................................................. A retourner au Parti Socialiste, Fédération de l’Essonne 11 boulevard de l’Europe 91000 Evry ou par Fax : 01.60.77.23.48

Réponses Socialistes lettre d’information de la fédération de l’Essonne du Parti Socialiste - directeur de la publication Carlos DA SILVA - Dépôt légal à parution 11 boulevard de l’Europe 91000 Evry - Tél : 01.60.78.23.24. - Fax : 01.60.77.23.48 - www.ps91.fr Réponses4.indd

2

23/09/2010, 14:29

Réponse dosicliste N°4  

Réponse socialiste N°4, le journal des socialistes de l'Essonne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you