Page 1

RÉPONSES

Socialistes #3 - Avril 2010

ÉDITO

La lettre des socialistes essonniens

Carlos DA SILVA Premier secrétaire fédéral, Conseiller général de l’Essonne

Le 21 mars dernier, vous avez été plus de 58 % à voter pour la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes conduite par Jean-Paul HUCHON. C’est un résultat historique qui prouve indéniablement le rejet global de la politique injuste menée par Nicolas Sarkozy et de son Grand Paris qui voulait faire de l’Essonne la grande oubliée. Grâce à votre soutien, nous avons été majoritaires dans les 10 circonscriptions essonniennes, dans 41 cantons sur 42 et dans 137 communes sur 196 ! Mieux encore, dans l’entre-deux tours, ce sont plus de 30 000 électeurs essonniens supplémentaires qui sont venus renforcer le mouvement initié le soir du 14 mars. C’est aussi la preuve que lorsque nous sommes unis, nous pouvons renverser des montagnes. Devant un tel raz-de-marée, quelle a été la réponse de la droite ? Un mini remaniement gouvernemental pour faire taire les quelques trublions qui remuaient encore… ils n’ont vraiment rien compris ! Si nous nous réjouissons de votre confiance, nous avons aussi conscience de la responsabilité qui nous incombe et de la tâche qui nous reste à accomplir : améliorer durablement nos transports, recréer des emplois pérennes, inventer une écologie du quotidien et combattre les inégalités sociales. Vous pouvez compter sur moi, sur vos Conseillers régionaux PS et sur tous les Socialistes de l’Essonne pour être chaque jour à vos côtés et faire de l’Île-de-France la Région de demain, pour vous et avec vous !

Retraites Sauver le système par répartition

L’introduction de nouvelles ressources dans le système, avec notamment l’élargissement de l’assiette des cotisations à la valeur ajoutée, le prélèvement de cotisations sur les stocksoptions et autres rémunérations non assujetties ; La retraite par répartition, basée sur la soli- g Le maintien de l’âge légal du départ à la retraite à 60 ans, darité intergénérationnelle, est au cœur du c’est à dire la possibilité de faire valoir ses droits, quel que soit le montant de sa retraite. Pour rappel le candidat Sarkozy en modèle social français. 2007 était favorable à cette mesure ! Ce modèle social fièrement défendu par g Nous voulons faire en sorte que les salariés qui ont occupé Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis est pour- des emplois pénibles puissent bénéficier d’une retraite anticitant aujourd’hui attaqué de toute part par pée, par exemple en majorant d’un coefficient les trimestres ce même Nicolas Sarkozy et son gouverne- travaillés dans ces conditions ; g Nous savons aussi que l’accroissement de l’espérance de ment. vie, associée à une arrivée plus tardive sur le marché du traIl est donc primordial de défendre et de sauvegarder le sys- vail, entraîne un départ réel à la retraite à 61, 62 ans… tème de retraites par répartition sans léser aucune génération. L’âge moyen de départ à la retraite est aujourd’hui en Or, le problème du financement, celui du niveau des pensions, moyenne de 61,6 ans, mais nous voulons que les salariés la prise en compte des carrières longues, la pénibilité et les puissent faire valoir leurs droits à la retraite dès lors qu’ils différences d’espérance de vie n’ont aucunement été réglés ont cotisé le nombre de trimestres requis, ce qui signifie que pourraient partir à 58 ou 59 par les réformes réalisées en 1993 et ans par exemple des salariés qui ont 2003. à travailler tôt. Le Parti socialiste prendra commencé g Des mesures vigoureuses et effectiDans la perspective de la réforme toute sa part dans le débat ves pour le maintien dans l’emploi des à venir, le parti socialiste s’est doté plus de 50 ans alors que le taux d’emd’orientations claires pour la période à venir ploi des plus de 55 ans est de 35%. 2012-2020 : g La sauvegarde du système par réparLe Parti socialiste prendra toute sa tition, fondée sur la solidarité entre les part dans le débat à venir, défendra ses positions, rencontrera générations ; les partenaires sociaux et sera force de proposition pour g Un niveau de pension permettant aux retraités de vivre correctement, alors qu’un million de retraités vivent sous le seuil sauver notre système par répartition que la droite plus que de pauvreté et 50% ont une retraite inférieure à 1000 euros ; jamais libérale et réactionnaire souhaite détruire. g

,,

L’Île-de-France pour vous et avec vous !

,,

Je souhaite adhérer au Parti socialiste !

Fidèlement,

Nom : .................................................................................... Prenom : ................................................................................ Adresse mail : ..................................................................................................................................................................... N° .................. Voie : ........................................................................................................................................................... Code Postal : .......................................... Ville : ............................................................................................................... Tél. domicile : .............................................................Tél. portable : ............................................................................. A retourner au Parti Socialiste, Fédération de l’Essonne 11 boulevard de l’Europe 91000 Evry ou par Fax : 01.60.77.23.48

Réponses3bis.indd

1

02/04/2010, 12:20


Réponses Socialistes La lettre des socialistes essonniens #3 - avril 2010

PROPOSER

S’OPPOSER

Bouclier fiscal : Non à la protection des plus riches !

Le projet Val Vert :

70 hectares au service de l’habitat durable et intelligent Olivier LEONHARDT

Maire de Sainte Geneviève-des-Bois Président de l’Agglomération du Val d’Orge

Olivier THOMAS Conseiller régional Maire de Marcoussis

Tous les chiffres montrent que le bouclier fiscal du gouvernement UMP est exclusivement un bouclier pour les plus riches. Cela donne le vertige : - Les 2/3 du montant du bouclier fiscal bénéficient à des contribuables qui possèdent plus de 15 millions d’euros de patrimoine ; - 834 contribuables recevront un chèque de 368 000 euros en moyenne ; - Avec le bouclier de Villepin, ces précieux contribuables avaient déjà perçu un chèque de 231 000 euros en moyenne, aujourd’hui…ce chèque a doublé. Alors que ce gouvernement refuse tout coup de pouce au SMIC, qu’il accélère le dé-remboursement des médicaments, qu’il supprime les emplois dans les services publics, il trouve tout de même les moyens de faire ce cadeau aux plus aisés ! Alors que dans les rangs même de la majorité nombreux sont ceux qui affirment leur opposition au bouclier fiscal ; Alors que nous traversons une crise durable, que la majorité des français connaissent chaque jour des difficultés d’emploi, de pouvoir d’achat, d’éducation, de santé, nous assistons à la protection des plus riches. C’est bien cela le principe de solidarité vu par l’UMP ! Alors malgré les résultats sans appel des élections régionales, malgré la réalité de la crise, Sarkozy et Fillon s’obstinent à maintenir cette injustice au nom de l’idéologie libérale et pour défendre les amis du pouvoir.

Le secteur de l’habitat représente un des enjeux forts des prochaines années en matière d’environnement. C’est dans ce cadre que la Communauté d’agglomération a imaginé le projet «Val Vert Croix Blanche», pour une cité de l’habitat durable et intelligent. L’objectif ? Proposer de l’information pour le public, de la formation pour les professionnels et des produits pour tous, sur les problématiques de développement durable dans l’habitat. En Ile-de-France, tous les ans, environ 30 millions de m², dont 300 000 logements, font l’objet de rénovations lourdes. 5 millions de m² de surfaces neuves sont construites. Et 30 000 personnes devront être formées dans les 5 ans pour la prise en compte des exigences de la durabilité. Construction et rénovation ne peuvent aujourd’hui être pensées sans respect des normes environnementales, que ce soit pour une question de coût d’entretien ou de respect de l’environnement. D’énormes défis sont à relever tant pour lutter contre le réchauffement climatique que pour améliorer la gestion des ressources naturelles et pour satisfaire des besoins croissants de qualité de vie et fournir des garanties pour la santé. Novateur en Ile-de-France, ce projet se développera au sud du pôle économique de «la Croix Blanche», au cœur de l’Agglomération du Val d’Orge. 60 hectares au service de l’habitat durable et intelligent A termes, la zone économique couvrira environ 70 hectares et comprendra : - Un centre de ressources (information et formation) pour l’habitat intelligent et durable, - Un village artisanal - Un centre dédié au commerce - Un espace dédié à l’agriculture de proximité afin de privilégier les circuits courts. Le projet de cette «cité de l’Habitat durable et intelligent» a été défini précisément et de nombreuses rencontres avec les pouvoirs publics et les organisations professionnelles concernés ont été organisées pour que Val Vert Croix Blanche devienne dès 2012 / 2013 une réalité.

Quel avenir pour la Gauche ? JEUDI 8 AVRIL à 20H30 Gymnase Rochopt rue Rochopt à BOUSSY-SAINT-ANTOINE

Avec la par cipa on de : Robert Hue Sénateur David Assouline Sénateur Alain Caillé Fondateur du MAUSS. A dirigé l’ouvrage «De Gauche ?» Clémen ne Autain Auteur de «Transformer à gauche» Vincent Duclert Historien, Professeur à l’école des hautes études Auteur de «La gauche devant l’Histoire» Réponses Socialistes lettre d’information de la fédération de l’Essonne du Parti Socialiste - directeur de la publication Carlos DA SILVA - Dépôt légal à parution 11 boulevard de l’Europe 91000 Evry - Tél : 01.60.78.23.24. - Fax : 01.60.77.23.48 - www.ps91.fr Réponses3bis.indd

2

02/04/2010, 12:20

Réponse socialiste N°3  

Réponse socialiste N°3, le journal de la fédération socialiste de l'Essonne.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you