Issuu on Google+

www.ville-fecamp.fr

OCTOBRE 2012 // N°49

Des chantiers… De l’emploi

L

es chiffres du chômage dans notre pays et dans notre ville sont particulièrement

préoccupants. La municipalité, avec le soutien de la Communauté de communes, met tout en œuvre pour faire reculer le chômage. Il touche particulièrement les jeunes et les femmes. Par le lancement de chantiers importants avec des investissements conséquents, la ville de Fécamp entend donner du travail aux entreprises locales et régionales. Le musée (13,5 millions d’euros), la station d’épuration (8,5 millions d’euros) et surtout la rénovation urbaine du Ramponneau (50 millions d’euros) sont les principaux exemples de chantiers en cours. Les projets ne manquent pas : nouvelle école d’infirmières financée par la

À LA UNE : Nouveaux contrats aidés

L'emploi, une priorité pour l'équipe municipale A vec la mise en place des contrats d’avenir votée par le Parlement dans la nuit du 12 au 13 septembre dernier, la Ville de Fécamp va une fois encore jouer son rôle et permettre à des jeunes d'entrer dans la vie active. Comme la collectivité l’a fait par le passé avec les emplois jeunes et l’ensemble des emplois aidés mis en place par les gouvernements successifs (voir encadré), la Ville va s’inscrire dans ce nouveau dispositif. Il convient de noter que les emplois d’avenir ne remettent pas en cause l’existence des CUI (les Contrats Uniques d’Insertion)

au sein des collectivités territoriales et des associations ".

La Ville va donc recruter des jeunes au travers de ce dispositif, autant de filles que de garçons. La volonté de la collectivité est d’assurer des formations pour les accompagner tout au long de leur contrat. Dans certains cas, il peut être envisagé de proposer à des agents devant partir prochainement à la retraite, d'accompagner ces jeunes. Nous consacrerons une large place à la question de la jeunesse et de l’emploi dans le prochain numéro de Fécamp Mag qui paraîtra le 29 octobre prochain.

Comme nous l’explique Estelle Grelier, Députée de Seine-Maritime et Première adjointe au Maire de Fécamp : " Les emplois d’avenir s’adressent à des jeunes sans emploi de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés et vivant dans des zones dites défavorisées. L’État finanEstelle Grelier, Députée cera à hauteur de 75% ces contrats pouvant aller de un à trois ans, le reste du financement sera assuré par la Ville. Les premiers recrutements pourront se faire à partir du 1er novembre prochain

LA VILLE DE FÉCAMP A RECRUTÉ : 101 emplois jeunes entre 1998 et 2002 (37 ont été pérennisés) 76 CEC (Contrats emplois consolidés) entre 1998 et 2005 405 CES (Contrats emplois solidarité) entre 1998 et 2005 47 apprentis entre 1998 et 2009 56 CAV (Contrats d’Avenir) entre 2005 et 2009 302 CAE (Contrats d’Accompagnement à l’Emploi) entre 2005 et 2011 225 CUI (Contrats Uniques d’Insertion) en 2010 et 2011

Région, pôle social sur le plateau Saint-Jacques, rénovation de l’éclairage, travaux sur le port financés par le Département, projet de réaménagement de la gare et de la Mâture, front de mer, abbaye…

RETOUR : 20 ans pour le label Ville d'Art et d'Histoire...

80 ans pour l'Étoile et la Belle-Poule

Des initiatives privées reprennent avec la construction d’une centaine de logements plateau Saint-Jacques et une trentaine en centre ville. Le projet Bowling va être finalisé et un projet d’hôtel sur la presqu’île Grand Quai est à l’étude. Notre ville attire de plus en plus de visiteurs, c’est une réalité. Les manifestations de septembre l’ont confirmé, l’activité touristique c’est aussi de l’économie et de l’emploi. Comme elle l’a toujours fait, la municipalité accompagnera le gouvernement par la création d’emplois d’avenir destinés aux jeunes sans qualification. Par sa politique dynamique (chantiers jeunes, contrat d’apprentissage, contrat d’insertion), la Ville de Fécamp apporte sa contribution à la réduction du chômage, priorité nationale.

À l'occasion des Journées du Patrimoine, Philippe Hello, Commandant de l'École Navale, Vincent Largeteau et Olivier Linke, Commandants de l'Étoile et de la Belle-Poule, Patrice Pollet, Président de l'association l'Afage et Didier Marie, Président du Département ont célébré avec Patrick Jeanne, Estelle Grelier et les élus fécampois les 80 ans des goélettes Étoile et BellePoule. La plaque commémorative sera fixée Quai Bérigny.

© martinfredy - Fotolia.com

ÉDITO :


LA PAROLE À L’opposition municipale Une rentrée des classes décevante  La Gauche Fécampoise et notamment Mme Grelier s’offusquait en mars dernier du report de l’ouverture d’un BTS électrotechnique dans notre ville, lors de cette rentrée. ‘‘La colère’’ semblait aussi grande, suite à l’annonce de la fermeture de 3 classes dans les écoles J. Macé, J. Lorrain et A. Allais et le retrait de 6 postes au Lycée Descartes… La Gauche disposant de tous les pouvoirs depuis juin, certains Fécampois espéraient que ces classes, ces postes soient maintenus. Leur déception est grande aujour’hui et nous craignons que dans les mois à venir, ils connaissent d’autres déceptions… Une nouvelle hausse des impôts : Le " matraquage " continu ! Il faudra bientôt être riche pour rester propriétaire à Fécamp… Les petits propriétaires ont constaté une nouvelle fois, l’augmentation de la taxe foncière et notamment, la part du Département. Rappelons que le Maire de Fécamp est membre de la commission des finances du Conseil Général. La Gauche fait encore le choix d’augmenter les impôts plutôt que de baisser les dépenses…En cette période difficile pour tous, familles, retraités, sans emploi, cette nouvelle hausse d’impôts va pénaliser encore un peu plus le pouvoir d’achat. Urgent... des mesures doivent être prises pour la Sécurité !!! Des dégradations et incendies criminels sur des véhicules ou des bâtiments ont été commis durant l’été. Doit-on attendre que la situation ne se dégrade encore et dégénère comme à Amiens? Le travail de prévention effectué par les acteurs sociaux, doit être complété d’un volet protection. Nous voulons une véritable politique de la sécurité avec des effectifs et des moyens renforcés pour la Police municipale. La vidéo-protection devient une nécéssité.

ACTUALITÉ : Un coup de pouce bien utile

La conduite : c’est permis !

A

ujourd’hui, passer son permis n’est pas une mince affaire et cela coûte cher. La Ville de Fécamp a donc décidé de lancer la troisième session de la " Bourse au permis de conduire ". Depuis mai 2011, la Mairie a mis en place cette aide et s’engage ainsi à verser une somme de 1000 euros à l’une des quatre écoles de conduite partenaires. En contrepartie, les jeunes doivent effectuer chacun 80 heures au sein des différents services municipaux. Ce dispositif s’adresse aux Fécampois non imposables et l'obtention du permis doit faire partie intégrante de leur projet professionnel. La troisième session signée en juillet dernier compte vingt bénéficiaires.

Amandine Levasseur, bientôt 20 ans, est lauréate depuis le 28 juin dernier. Ainsi en cinq mois et demi et 28 heures de conduite, elle a décroché le précieux césame qui lui permettra de suivre, à partir de janvier 2013, une formation de moniteur-éducateur au Havre. " C’est une réelle chance d’avoir reçu cette aide. Maintenant avec mon permis en poche, je suis plus sereine pour mon avenir professionnel, le fait de ne pas être mobile était un frein lors des entretiens de recrutement " nous confie Amandine. Bénéficiant d’un contrat aidé au sein du PAIO*, elle a pu s'acheter une voiture et profiter ainsi d’une réelle liberté de déplacement.

Les jeunes permis - Février 2012

Plus de renseignements : Sandrine HIS au 02 35 10 34 95

Amandine Levasseur, détentrice du permis depuis le 28 juin.

Les 20 bénéficiaires du dispositif - Juillet 2012 *PAIO : Permanence d'Accueil, d'Information et d'Orientation

EN BREF ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

12 octobre : soirée prévention

La Mare à Thon a mis le feu !

A la plage, le nouveau sens de circulation fait des mécontents.  Quelle est l’utilité d’une telle modification ? Il est urgent de faire le bilan de ce sens de circulation et de garder en mémoire que la plage doit rester accessible et attractive tant pour les Fécampois que pour les touristes et que toute modification doit être compatible avec une activité commerçante. Le musée des pêcheries en panne ? Que se passe-t-il au musée des pêcheries ? Pourquoi les travaux y sont-ils arrêtés depuis plusieurs mois ? Pourquoi n’a-t-on plus d’informations sur le sujet ? Nous avons interpellé la majorité et obtenu, comme d’habitude, des réponses évasivent quand aux conséquences juridiques et financières de ces retards. La couverture du belvédère poserait problème ? Une ossature totalement rouillée au début de l’été, puis de nouveau présentable en cette rentrée et toujours pas couverte ? Rappelons que ce projet va couter très cher au contribuable, une information fiable est bien le minimum qu’ils puissent attendre de leurs élus. David ROUSSEL, Agathe RIOULT, Philippe SALENNE, Marie-Agnès POUSSIER-WINSBACK et Raynald MAHEUT Pour nous contacter ou nous rejoindre : opposition.municipale.fecamp@gmail.com ou tél : 07-60-59-97-08

Brigitte

La Ville de Fécamp renouvelle pour la cinquième année sa participation à l’opération Octobre Rose. Le Docteur Benhammouda, de l'association EMMA, le Docteur Philippe Mocquard, Adjoint au Maire, chargé de la Communication, la Ligue contre le Cancer du Sein et le Comité Féminin 76 seront cette année encore à Fécamp les relais locaux et porte-paroles pour la promotion du dépistage du cancer du sein. Pour l'occasion Fécamp organise une grande soirée rose, soirée possible notamment grâce à la contribution de nombreux soutiens comme les Magiciens de la Nuit, la Lyre Maritime, l'IFSI et l'ISMM - Voiles de l'Espoir : - Toute la journée : les commerces en rose - 19h30 : tous au Petit Parc qui sera illuminé pour l'occasion, distribution de lampions, documentation et rubans roses - 20h : déambulation aux lampions avec la Lyre Maritime - 20h30 : arrivée autour des bassins et des bateaux éclairés (La Tante Fine, La Boudeuse, Le Marité), échanges avec les médecins et associations. 20h45 : cocktail offert par la municipalité à bord des bateaux.

King Charles

Olivia Ruiz

Les 7 et 8 septembre derniers, Fécamp accueillait la 5e édition du festival La Mare à Thon. Plus de 5 000 festivaliers âgés de 7 à 77 ans ont pu partager les univers d’Olivia Ruiz, Brigitte, King Charles et bien d’autres artistes... La foule des grands jours était présente devant les deux scènes installées sur la presqu’île du Grand Quai. Un nouveau lieu, une belle programmation et un soleil radieux, il n’en fallait pas plus pour faire de ce festival un rendez-vous incontournable…


VOTRE AVIS : la parole aux habitants

ACTUALITÉ : Rentrée

Une pression soutenue…et des écoles entretenues " Si la rentrée s’est passée dans de bonnes conditions, on peut regretter de ne pas avoir encore obtenu la réouverture de la classe fermée en juin dernier à l’école Jean Macé, ainsi qu’une ouverture de classe à François Rabelais ", ce sont les premiers mots du Maire, Patrick Jeanne après la rentrée des classes. Mais Estelle Grelier, Députée, qui est intervenue auprès de l'lnspection académique, reste déterminée. Il s’agit en effet de décisions validées par le précédent gouvernement qui avait en charge la préparation de la rentrée 2012. Le nouveau gouvernement vient d'ailleurs d'annoncer le recrutement de 40 000 enseignants à la rentrée 2013. La pression des élus locaux, Estelle Grelier en tête, des syndicats enseignants et des parents d’élèves est forte et le Conseil Départemental de l’Éducation Nationale s’est engagé sur la mobilisation de moyens de remplacement.

Jlc

À titre d’essai, la circulation sur le Boulevard Albert 1er s’est faite à sens unique tout au long de l’été. Dans le même temps, chacun était invité à donner son avis sur le site internet de la Ville de Fécamp (www.ville-fecamp.fr). Voici quelques extraits de messages que nous avons reçus :

Michel P. : " Comment éviter le doublement de circulation dans la rue de La Plage ? Comment remplacer le stationnement supprimé d'un des côtés du boulevard du front de mer ? " Nadia P. : " Nous trouvons que l'aménagement proposé sur le front de mer est sympathique, mais nous n'apprécions pas la proposition du sens unique pour les voitures… "

Rentrée à l'école Jean Macé en présence de Patrick Jeanne et Estelle Grelier

Avant que la rentrée ne se fasse, comme chaque année, les services techniques de la Ville ont donc profité de l’absence des enfants en période estivale pour embellir ces établissements scolaires. C’est en présence du Maire, d’Estelle Grelier et de Françoise Lemaître, adjointe chargée de l’Éducation, que l’ensemble des travaux réalisés ont été passés en revue le 6 septembre dernier, deux jours après la rentrée des classes. Petit tour d’horizon… Dans les écoles maternelles, plusieurs travaux d’ampleur ont été entrepris, à commencer par la cour de l'école Germaine Coty. À l’école Jean Macé, la passerelle du bâtiment a ainsi bénéficié d’une réfection de son revêtement au sol et de ses peintures. Quant à l’école ma-

Éric P. : " Depuis la mise en place de la circulation en sens unique sur la plage je constate un gros problème d’évacuation des véhicules en raison du stop rue de la Plage et rue Georges Cuvier suivi du feu tricolore ".

Pierre L. : " Très content du platelage bois pour l'aménagement de la digue promenade, mais pour ce qui est du sens unique…que de galères en prévision ". ternelle du Pavillon de l’Enfance, un bloc sanitaire a été créé et les baies vitrées de la façade ont été remplacées. Biensûr, les écoles élémentaires, ne sont pas non plus en reste et ont également bénéficié de travaux importants. C’est par exemple le cas à l’école élémentaire Jean Macé avec l’embellissement de la nouvelle entrée du self, la pose d’une alarme incendie et le changement du portail du préau à Albert Camus. En tout, ce sont donc près de 354 000 euros* qui ont ainsi été affectés au programme de travaux dans les écoles fécampoises. * Y compris travaux programmés avant la fin de l’année.

Lionel C. : " Le retour par la rue de la Plage qui est en double sens ne facilite pas la circulation. " Gérard G. : " Cette idée de sens unique est formidable. Le Front de mer est la vitrine de Fécamp, il faut le préserver. " On le voit bien, le sujet fait débat, mais ce sens unique de circulation n’a été mis en place qu’à titre expérimental. L’heure du bilan a sonné et une réunion publique est programmée le lundi 15 octobre à 18h au Musée des Terre-neuvas. Celle-ci portera exclusivement sur les questions de circulation. Chaque riverain est invité à y participer.

EN BREF ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆EN ◆ ◆BREF ◆ ◆ ◆ ◆◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

Congrès éolien offshore à Fécamp Le groupe européen Wind Power Développement (WPD), un des principaux acteurs du futur parc éolien offshore au large de Fécamp réunit chaque année ses filières allemandes, suédoises, finlandaises, italiennes et françaises en séminaire pour optimiser leurs pratiques en Europe. Cette année c’est à Fécamp que se sont retrouvés plus de 70 professionnels de l’éolien offshore. Ils ont pu échanger du 12 au 14 septembre sur les perspectives de leurs entreprises. Les travaux ont mis en avant l’exemplarité de la concertation menée sur le projet fécampois avec les pêcheurs, les associations, les entreprises, la CCI, la Ville et tous

les acteurs du territoire. Le vendredi matin, une rencontre entre les élus fécampois, le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de FécampBolbec, Bertrand Duboys-Fresney, le Président du Comité Régional des Pêches de Haute-Normandie, Yannick Pourchaux et Achim Berghe, PDG de WPD, a permis de confirmer le soutien du territoire dans les années à venir pour la création du parc éolien offshore au large de Fécamp avec EDF - Énergie Nouvelle, DONG et AREVA. Les membres de WPD aux côtés de Patrick Jeanne, Bertrand Duboys-Fresney et Yannick Pourchaux


DANS MA VILLE : quoi de neuf...?

Le Ramponneau nouveau se dessine. C’est une des finalités du projet de rénovation urbaine du quartier du Ramponneau : s’ouvrir au maximum sur la ville. C’est tout le sens du nouvel axe créé au cœur du quartier, plus particulièrement entre la rue Camille Blanc et la rue Traversière. Un axe qui se trouve à l’endroit même où s’élevait encore il y a quelques mois le bâtiment Savoie. D’autres voies vont être créées tout au long de ce vaste chantier. Il s’agit de la phase 1 des travaux menés par la Ville alors que de leur côté, les bailleurs, Immobilière Basse-Seine et Habitat 76, mènent ou vont mener des travaux d’amélioration de l’habitat au cœur des bâtiments. Cette première

Quatre jeunes dans le vent

phase se poursuivra ensuite avec la pose de candélabres sur la nouvelle voie créée. À l'heure actuelle, ce sont les bordures qui sont posées le long de ce nouvel axe.

Les services techniques au chevet des édifices cultuels

Agenda ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ Vendredi 5 octobre 20h30 : " André ". Un spectacle de Marie Rémond. A partir de 10 ans. Au Théâtre Le Passage - 54 rue Jules Ferry.

◆ Dimanche 7 octobre 16h : " Ondes de guerre ", fiction sonore dans l’hôpital militaire allemand. Rendezvous au parking du parc éolien.

◆ Vendredi 12 octobre Les volontaires fécampois ont signé leur contrat de service civique, en présence du Maire, Patrick Jeanne, d'Emmanuel Patry et Laurent Demare, adjoints au Maire, de Grégory Pruvot, chargé de mission Jeunesse et de Charles Legrand, coordinateur Jeunesse.

C’est fait ! Le 12 septembre dernier, Cécilia Corblin, Laura Lethuillier, Mathilde Cressent et Thomas Lecuyer ont signé leur contrat de service civique en présence des élus. Une première à Fécamp. Cette signature marque pour les quatre jeunes Fécampois, le début d’une expérience humaine riche en enseignements pour eux-mêmes… mais pas seulement ! En effet, les quatre volontaires vont embarquer prochainement pour un mois à bord du trois-mâts La Boudeuse. Objectif : relier Fécamp à Dakar. Mais leur mission ne s’arrêtera pas pour autant au Sénégal, puisqu'un travail de restitution de leur expérience leur sera ensuite demandé, au bénéfice de toute la population fécampoise. Ils nous présenteront eux-mêmes leur mission dans le prochain numéro de Fecamp Mag.

Urgence médicale :

Les services techniques de la Ville viennent d’achever toute une série de travaux de restauration des édifices cultuels fécampois. Citons tout d’abord la Chapelle NotreDame-de-Salut. Le bâtiment a bénéficié de travaux de rejointement (façade Est), mais aussi d’une reprise des pieds de murs (façade Sud), et d’une remise en état du mur de l’escalier donnant accès aux combles (façade Nord). À l’église Saint Etienne, ce sont plusieurs pierres du clocher qui ont été rénovées. La sécurisation de l’ensemble de l’édifice était, quant à elle, confiée à une entreprise

spécialisée en travaux acrobatiques. Enfin, à l’Abbatiale de la SainteTrinité, de nombreux aménagements ont notamment permis de rendre ce bâtiment accessible aux personnes à mobilité réduite, par la cour de l’Hôtel de Ville. Il a par ailleurs été commandé pour la fin de l’année, une remise en état des cloches de l’abbaye. L’ensemble des travaux ont été effectués pour un coût total de 42 000 €, en liaison étroite avec le service du Patrimoine et sous la houlette des services de la Conservation régionale des Monuments Historiques.

Villes jumelles et commémoration Le 2 septembre dernier, dans le cadre du 68e anniversaire de la Libération de Fécamp, des gerbes de fleurs ont été déposées au cimetière du Val-auxClercs par les anciens combattants en hommage aux déportés du travail, aux morts pour la France, aux victimes de guerre belges et anglaises. Pendant qu’Estelle Grelier, Députée et Première adjointe au Maire, menait le cortège de cette commémoration, le Maire Patrick Jeanne participait, à la 45e édition de la Trottoirfest à Rheinfelden en Allemagne. Après le perçage du fût par Klaus Eberhardt, nouveau maire de Rheinfelden, une descente du Rhin en bateau et la visite du château Beuggen, les maires des deux villes jumelles ont abordé le projet du jubilé du 50e anniversaire de l’amitié entre Fécamp et Rheinfelden en automne 2013.

À partir de 19h30 : " Octobre rose ", manifestation de mobilisation contre le cancer du sein. Illumination du Petit parc*, déambulation aux lampions et cocktail à bord des vieux gréements. * Jardin public, rue Alexandre Legros

◆ Mercredi 17 octobre

15h : " Messieurs Papillon et Jolicœur (drôle d’endroit pour une rencontre ! " par la Compagnie des Voyageurs Imaginaires. À partir de 8 ans. Au Théâtre Le Passage - 54 rue Jules Ferry

◆ Samedi 20 octobre

14h30 : Conférence " Chaim Soutine et la 1ère École de Paris ". À l’École Municipale d’Arts Plastiques (EMAP), 113 rue Alexandre Le Grand.

◆ Dimanche 21 octobre

16h : " Fécamp moda italia : sur les pas des artistes de la Renaissance ", baladedécouverte. Rdv devant l’Abbatiale Sainte-Trinité.

◆ Vendredi 26 octobre

18h : Conseil municipal en Salle des Mariages de l’Hôtel de Ville - 1, place du Général Leclerc Du 2 au 4 novembre " Pays de Caux - Pays de chanteurs " : manifestation de mise en valeur des traditions musicales du Pays de Caux. Renseignements au 02 31 68 73 49 chambre du Grand-Quevilly et le chœur du collège G.Cuvier. À l’Abbatiale de Fécamp. Cérémonie de commémoration de la Libération de Fécamp - 2 septembre 2012

Fécamp MAG 101 disponible dès 29 octobre 2012. Publication municipale d’information BP 178 - 76404 FÉCAMP cedex Tél. 02 35 10 60 00 / Fax. 02 35 28 14 56 / www.ville-fecamp.fr

Une du quotidien Rheinfelden du 1er septembre dernier avec Patrick Jeanne à la Trottoirfest

Directeur de la publication : Philippe MOCQUARD Rédacteur en Chef : Éric TINDILIÈRE Rédaction : Benjamin LOESEL Rédaction et photos : Virginie BONTEMPS Mise en page et photos (p.1) : Julie LIVER-CARLESI Impression : CORLET - Condé S/Noireau | 13 500 exemplaires Distribution : ADREXO

le


Fécamp Actu 49 - Octobre 2012