Page 1

Régionales 2010

Les Fécampois " aiment leur région ! " 62,62 % pour la liste d'Alain Le Vern

www.ville-fecamp.fr

L’agenda Jusqu’au 31 mars Semaine de la Petite Enfance, organisée par la Communauté de communes Mardi 31 mars 18h30 : Concert des professeurs, organisé par l’École municipale de Musique au Musée des Terre-Neuvas - 27 boulevard Albert 1er Samedi 3 avril à 14h15 et dimanche 4 avril à 10h30 Séances P’tit Ciné " Monstres contre aliens " cinéma Grand Large - place Bellet Samedi 3 avril Semaine du développement durable De 10h à 17h : village du développement durable - Parking de la Mâture De 10h à 12h : portes ouvertes de l’Espace Info-énergie des Hautes Falaises - 3 rue Saint-Nicolas De 14h30 à 16h : visite ludique de la Bidulerie - 46 quai Maupassant 16h : visite-découverte " Les éoliennes du Cap Fagnet " - rdv au parking du Cap Fagnet Dimanche 4 avril Semaine du développement durable 10h : nettoyage de la plage suivi d’une discussion-débat sur le thème des macrodéchets et de la biodiversité - rdv au niveau de la place de l’Éclipse, sur la plage Mardi 6 avril De 14h à 17h : " Les rendez-vous de la Ludo " à la Bibliothèque municipale - 5 rue Théagène Boufart Samedi 10 avril Semaine du développement durable 15h : visite d’une maison équipée d’un chauffeeau solaire individuel De 14h30 à 16h : visite ludique de la Bidulerie 46 quai Maupassant Du 21 au 24 avril Forum " Fécamp’dicap " sur le thème " T’es cap de (com)prendre mon handicap ? " Samedi 24 avril 16h : théâtre forain " Dans l’œil du judas ", Hors les Murs du théâtre Le Passage, sous chapiteau - Parking de la Mâture Dimanche 25 avril 10h : petite randonnée au rythme des anecdotes " De la sente aux Matelots à la chapelle des Marins " - rendez-vous à l’Office intercommunal de tourisme - quai Sadi Carnot

37

Edito Edito

avril 2010

Un vote d’adhésion et un vote sanction

L

Les français ont largement renouvelé leur confiance aux exécutifs de gauche qui gèrent les régions. À Fécamp, le Président sortant Alain Le Vern est arrivé nettement en tête aux premier et second tours ; les électeurs apprécient son bilan. Ces dernières années, de nombreux dossiers ont reçu l'aide de la Région (ANRU, La Piscine, gymnase du lycée, le futur musée " Les Pêcheries, cité des Terre-neuvas "...). La Région intervient dans des domaines importants de la vie quotidienne des Fécampois (santé, éducation, sport,

culture, transport, économie, tourisme, emploi.), qui le savent bien. Lors de ce scrutin, ils ont donc témoigné à la fois reconnaissance et confiance en l’avenir. Notre collègue Bénédicte Martin, conseillère municipale sera désormais notre relais à la Région pour soutenir nos projets et nous n­­­ous en réjouissons. C’est aussi un vote sanction à l’égard de la Droite. L’Opposition municipale était bien représentée sur la liste de l’UMP, mais les Fécampois ont douté, et ne l'ont pas jugée en capacité d'apporter des solutions à leurs problèmes et à leurs attentes. Les réformes voulues par le Président de la République et son Gouvernement, et soutenues par les Parlementaires de la Majorité présidentielle ne sont pas comprises, et leur contenu ne va pas dans le sens d’un progrès pour nos concitoyens.

Ceux-ci ont le sentiment que tout est fait pour certaines minorités nanties, au détriment des plus nombreux, et le manque de justice sociale est un reproche quasi-unanime. L’obstination du Gouvernement, en cette période de crise, à maintenir les privilèges fiscaux pour les plus riches à travers le bouclier fiscal, entraîne l'incompréhension de nos concitoyens. Ce vote, qui renforce la Gauche, confirme qu’il y à d’autres voies possibles. C'est pourquoi nous allons engager toutes nos forces dans la construction rapide d'une agglomération autour de Fécamp.

À Une À la la Une

Projet éolien : rebondissements et offensive Patrick Jeanne, Maire de Fécamp et Estelle Grelier, Députée européenne suivent avec vigilance et détermination le dossier éolien en mer. En février, ils ont rencontré à Brême les actionnaires de WPD, société qui porte le projet offshore fécampois. Les élus ont eu la surprise de découvrir que WPD disposait d’une carte venant des services de la Préfecture de Région sur laquelle la zone au large de Patrick Jeanne, Estelle Grelier et Matthias Groote, Député européen allemand Fécamp était qualifiée de " difficilement fa- visitent la plate-forme d'assemblage avec Frédéric Lanoé, directeur général de WPD offshore France. vorable à l’implantation d’un parc éolien ". Patrick Jeanne et Estelle Grelier ont de suite écrit à Rémi Entre autres actions, Estelle Grelier a interrogé la ComCaron, Préfet de Région : " Nous ne pouvons cacher mission européenne concernant la compatibilité entre notre profonde déception de n’avoir pas eu connaisl’implantation d’un parc éolien et le zonage européen sance de cette cartographie.(…) De plus, nous avons " Natura 2000 en mer ". L'enjeu est de permettre un appris que ces cartes ont fait l’objet d’une concertation véritablement développement économique dans ces organisée par vos soins. (…) Nous n’avons jamais été zones, ce qui n'est pas incompatible avec la préserconviés à ces réunions portant sur ces sujets dont vous vation de la diversité biologique. savez pourtant combien ils nous concernent. " Lors de leur visite à Brême, les élus fécampois ont pu constater à quel point l’offshore est un facteur de développement économique et industriel. Le projet d’éoliennes en mer constitue donc un enjeu important pour Fécamp et sa région. C’est pour cette raison que la municipalité met toute son énergie à défendre ce dossier. Réunion au siège de la société WPD à Brême


Actualités Actualités

/FAUX VraiVRAI / Faux /////////////////////////

Le Maire répond :

/////////////////////////

Les recours aux expulsions sont en augmentation à Fécamp. Vrai Le pôle logement a vu ses activités fortement progresser entre 2008 et 2009. Avec pour mission de prévenir les expulsions, le pôle logement a traité 90 dossiers en 2008, 148 en 2009. Cette tendance forte est liée à des difficultés, principalement économiques, que rencontrent les familles : des revenus trop faibles, une situation de chômage, des missions intérim qui ne sont pas renouvelées, ou encore des familles qui éclatent. Le pôle logement peut intervenir pour des personnes en difficultés, auprès de leurs bailleurs, publics ou privés, afin de mettre en place des solutions : étalement du paiement de la dette, plan d’épurement, négociation pour le retour des allocations pour le logement (APL) ou fonds de solidarité logement (FSL). Grâce à ce dispositif, la plupart des expulsions ont été évitées : une expulsion en 2008 et une également en 2009. Toute personne rencontrant des difficultés financières concernant son logement peut demander l’aide du pôle logement au 02 35 27 66 67 - 3/5 rue Henri Dunant.

POURQUOI UNE COMMUNAUTÉ D’AGGLOMERATION AUTOUR DE FÉCAMP ?

Le 5 mars dernier, le Conseil municipal de Fécamp s’est largement prononcé en faveur du principe de créatio tenant à d’autres collectivités de se prononcer à leur tour, et ainsi rejoindre cet élan en faveur de la naissanc Pour créer une communauté d’agglomération, il faut : Une communauté d’Agglomération, c’est quoi ?

Une ville-centre d’au moins 15 000 habitants. l C'est le cas de Fécamp et ses 20 000 habitants. Un territoire d’au moins 50 000 habitants, d’un seul tenant et sans enclaves l Le rayonnement naturel de Fécamp répond parfaitement à ces critères.

Une communauté d’agglomération a quatre compétences obligatoires :

Trois autres compétences au moins peuvent être transférées à la communauté d’agglomération :

• le développement économique (compétence de la Communauté de communes de Fécamp) • l’aménagement du territoire (implantation de grands équipements et services, commerces, complémentarité des zones d'activités, santé...) • politique du logement (qui concerne le programme local de l’habitat ou encore la lutte contre l’insalubrité) • la politique de la ville (prévention de la délinquance, rénovation urbaine…).

• la voirie • l’assainissement • l’eau potable • l’environnement et le cadre de vie • l’action sociale • les équipements sportifs et culturels • etc.

s Autre avantage d’une communauté d’agglomération, les dotations de l’État sont plus importantes. Dans le cas présent, la hausse sera de 600 000 à 800 000 € par an. La Communauté de communes de Fécamp,sur la base de son organisation actuelle peut supporter un élargissment de son territoire, ce qui fait que ces financements supplémentaires seront directement réinjectés dans le financement du projet d’agglomération. NB : En France, seuls dix territoires remplissant ces obligations ne sont pas encore constitués en communauté d’agglomération dont Fécamp.

Ce que nous souhaitons

La Ville de Fécamp refuse de travailler avec le Havre ! FAUX La Ville de Fécamp, comme la Communauté de communes de Fécamp n’ont jamais refusé de travailler avec Le Havre. Des cinq communautés de communes qui composent le pays des Hautes Falaises, celle de Fécamp est sans doute celle qui a le plus de relations avec la région havraise, tout particulièrement dans le cadre du Havre Développement (agence de développement économique de la région havraise). Il ne faut pas faire de l’intercommunalité une question partisane, les enjeux territoriaux sont d’un tout autre ordre. Et puis, demander à Fécamp de rejoindre dès aujourd’hui la Communauté d’Agglomération du Havre implique qu’avant cela les communautés de communes de Goderville et de Criquetot-l’Esneval se prononcent en ce sens, ce qui pour l’heure ne semble pas être d’actualité.

Les réunions de concertation sur le réaménagement du front de mer sont un succès ! VRAI Les trois réunions des 17, 23 et 29 mars  ont rassemblé plus de 300 personnes autour des thèmes de l’économie, du cadre de vie et du développement durable. Elles ont été l’occasion d’un foisonnement de propositions. Fort de cette véritable expression d'une réelle démocratie participative, un préprogramme sera établi pour une présentation publique dans le courant du mois de juin.

la Création d’une communauté d’agglomération autour de Fécamp est incontournable Il s’agit de fédérer un maximum de communes du territoire du pays des Hautes Falaises. - Un périmètre à taille humaine - Une cohérence de territoire et de services - Plus d’entreprises, plus d’emplois, plus de recettes et donc plus de services à la population. - Réaffirmer et défendre les potentialités de développement économique, touristique, sanitaire, durable... de notre territoire Les objectifs : - Une gouvernance ouverte et dynamique - Des projets structurants réalisés grâce à un endettement faible - Des services publics de proximité répondant à l’attente des habitants.

La Présidente de la Communauté de communes de Fécamp, Estelle Grelier , se propose d’aller à la rencontre de l’ensemble des conseils municipaux pour expliquer le projet, mais aussi pour écouter : " nous avons sollicité une délibération de chacun des conseils municipaux en faveur du principe de création d’une communauté d’agglomération autour de Fécamp, pour que nous puissions discuter des problématiques qui intéressent les citoyens ".

Budget en bref 2010 à budget constant Le 26 mars, le Conseil municipal a voté son budget pour l’année 2010. L’ensemble des projets à mener sera financé à pression fiscale constante en dépit d’un contexte budgétaire compliqué. Un budget ambitieux, axé sur la solidarité et sur des projets visant à créer de la croissance économique. Services et équipements publics Alors que l’État se désengage des territoires, la municipalité maintiendra le fonctionnement de tous les services publics et veillera à ce qu’ils soient toujours accessibles au plus grand nombre d’habitants, notamment l’offre sanitaire du pays des Hautes-Falaises. Les dépenses seront optimisées par l’évaluation des politiques publiques. Le budget rénovation voiries est en hausse, 430 000 € (177 000 € en 2009).

Emploi Rôle de relance grâce aux investissements qui bénéficie à l’économie locale : • projet musée des Pêcheries • énovation urbaine du Ramponneau • promotion du commerce en centre ville Solidarité • Subvention de 150 000 € au C.C.A.S. sur 2 exercices (2009 et 2010) • Prix du ticket de bus divisé par 2 au 1er juillet 2010 • Subvention d'équipement de 25 000 € à l'AFDAM (idem en 2011 et 2012)


La parole à

L’opposition L’opposition mmunicipale unicipale

on d’une communauté d’agglomération autour de notre ville. Un acte introductif fort qui permet maince de ce nouveau territoire intercommunal.

La Communauté de communes de Fécamp aujourd’hui

Constat

La Communauté de communes de communes de Fécamp regroupe 13 communes pour une population d’un peu plus de 30 000 habitants, elle fête cette année ses dix ans d’existence. La communauté de communes de Fécamp exerce six compétences : • le développement économique

• la petite enfance

• les déchets ménagers

• le tourisme

• la lutte contre les inondations

• D’ici la fin de l’année, la compétence transport.

• le centre aquatique

s Forte de ses 30 501 habitants (chiffre 2009), la Communauté de commune de Fécamp perçoit une DGF (dotation globale de fonctionnement) de l’État d’un peu plus de 1 million d’Euros, environ 37 € par habitants.

Depuis plusieurs années force est de constater que de nombreux services publics ont quitté notre territoire pour Le Havre : les Douanes, la CAF, le tribunal des prud’hommes, des menaces pèsent sur les bureaux de poste dans de nombreuses communes rurales...

s Il est donc urgent de structurer notre territoire, de lui donner de la force, de la cohérence et du dynamisme.

t Une gouvernance partagée où chaque commune aura sa place. t Un financement sans hausse de la fiscalité ménage, malgré une réforme de la taxe profesionnelle qui y incite. t Un territoire cohérent, à taille humaine où le service à la population sera le maître-mot. t Une identité économique et touristique qui génèrera des emplois non délocalisables. t Des projets structurants répondant à l’attente des populations.

Pourquoi nous ne souhaitons pas Rejoindre dès aujourd'hui la CODAH (Communauté d’Agglomération du Havre) : La Ville du Havre comme la CODAH perdent proportionnellement plus d’habitants que la région fécampoise. Du seul fait de la réforme de la Taxe Professionnelle, la Communauté d’agglomération du Havre devrait voir ses recettes amputées de 50 millions d’Euros. La CODAH a donc de moins en moins de marge de manœuvre pour financer ses grands projets : 2 Le grand stade va coûter 80 millions d’Euros 2 La Cité de la Mer presque 92 millions d’Euros 2 Le tramway du Havre 395 millions d’Euros Il s’agit de réalisations déjà programmées, certaines sont même déjà lancées. ­ uelle marge de manœuvre et quels investissements pouvons-nous espérer sur notre territoire, si nous décidons de Q rejoindre la CODAH aujourd’hui ? Quelle place pour les élus de la région fécampoise au sein de la CODAH ?

Culture Action sociale • Promotion du micro-crédit social • Augmentation des subventions allouées au CCAS • Maintien des subventions aux associations et acteurs sociaux qui représentent une chaîne efficace auprès des habitants qui connaissent des difficultés financières • Poursuite de la réalisation de chantiers d’insertion et recrutement en contrats aidés

• Poursuite du chantier du futur musée " Les Pêcheries, cité des Terre-Neuvas " • Aide à l’achat d’un chapiteau dont l’utilisation sera mutualisée entre différentes associations fécampoises • Réflexion sur la politique culturelle municipale pour définir un projet proposé à des compagnies de spectacle vivant Quotidien et proximité

Logement • Poursuite du soutien à l’ASTU et l’Oasis dans leur rôle d’hébergement d’urgence • Requalification du quartier du Ramponneau avec un projet comportant un investissement de 60 millions d’€.

• Rénovation des bâtiments publics et de la voirie avec comme priorité l’amélioration de l’accessibilité des personnes à mobilité réduite • Consolidation des conditions de travail des assistantes de vie qui accompagnent les personnes âgées au quotidien • Développement des actions inter-générationnelles

Lors du débat d’orientation budgétaire, qu'avez-vous abordé? Le compte administratif de 2009 a révélé que la Ville de Fécamp n’a jamais aussi peu investi. Seulement 3,9 millions d’€uro correspondant principalement au report des investissements de 2008. Au plus fort de la crise, les investissements publics auraient permis de soutenir l’activité des entreprises Fécampoises et sans doute maintenir plus d’emplois. Est-ce cela le plan de relance local vu par la Gauche? Quelles ont été les orientations du débat sur le principe d’une agglomération? Tous les élus s’accordent sur la nécessité pour Fécamp d’intégrer une communauté d’agglomération. Toutefois, deux visions s’opposent. D’un coté la Gauche défend le principe d’une Agglo avec Fécamp comme ville centre, même si à terme elle reconnaît envisager un rapprochement avec la CODAH (Communauté d’agglomération Havraise). De l’autre, nous, élus de l’opposition, souhaitons un rapprochement immédiat et une intégration de notre communauté de communes à la CODAH. Quels sont les enjeux d’une agglomération pour Fécamp? Une agglomération permet d’obtenir plus de dotations de l’Etat, de mutualiser des moyens et d’investir durablement sur des projets coordonnés entre les communes partenaires. Hélas, la Gauche, pour nous, commet une faute grave et une erreur stratégique pour notre ville. L’orientation qu’elle vient de prendre sera lourde de conséquence car demain, que pèsera une Agglo de Fécamp avec 50000 habitants face aux agglomérations de Rouen et du Havre? La CODAH aujourd'hui, nous tend la main… Nous pourrions en profiter pour négocier des investissements importants dont Fécamp a tant besoin et que nous ne pourrions financer seuls. Notre ville ne doit pas être isolée mais au contraire, être au cœur de la CODAH et profiter pleinement du dynamisme et des retombées économiques du Havre. Autre dossier d'actualité… quel est votre sentiment sur la situation de la Criée? Si les partenaires, grâce à des subventions de l’Etat et des Collectivités, ont pu trouver une solution et passer un cap, une réflexion durable doit s’engager pour l’avenir de la Criée. Nous voulons assurer l’ensemble des professionnels de la filière pêche de notre soutien et appelons de nos vœux pour que les uns et les autres prennent leurs responsabilités et s’installent autour d’une table. La Criée de Fécamp doit évoluer vers une structure publique ou semi-publique comme la plupart des halles à marée en France. Est-ce normal que ce soient les pêcheurs seuls qui supportent les déficits d’un service public? David Roussel, Agathe Rioult, Philippe Salenne, Marie-Agnès Poussier-Winsback, Raynald Maheut


L’info Quartiers L ’ i n f odes des Q uartiers Un carnaval pour lancer le projet de rénovation urbaine

Animer, fédérer, mobiliser tout un quartier, c’est l’objectif de ce carnaval qui se déroulera le samedi 24 Avril. Une journée d’animation, de fête qui sera préparée en amont avec les enfants, les jeunes et les

Restauration de l’Abbatiale, la suite…

Après trois ans de travaux, la restauration de quatre travées de l’Abbatiale se termine. Le Conseil municipal souhaite poursuivre sa démarche de mise en valeur du patrimoine fécampois. Il a donc autorisé M. le Maire à entreprendre les démarches nécessaires pour la réalisation d’une nouvelle tranche de restauration et ainsi solliciter les subventions nécessaires. " Concernant les travées 1 à 6 de la façade sud de la nef, l’opération de restauration est estimée à un montant de 2,7 millions d’€ H.T. La Ville de Fécamp, suite aux dispositions légales prises en juin 2009, assurera la maîtrise d’ouvrage délaissée par l'État. " explique Pierre Pierre Viricel, Viricel, conseiller municiConseiller pal délégué, chargé de la municipal délégué Culture.

Tous pour urbaine

la

propreté

La Ville de Fécamp, en collaboration avec la Communauté de communes, lance une campagne de sensi-

habitants du quartier durant les vacances scolaires de printemps. Il s’agira alors de confectionner les costumes, les décors, ainsi qu'un char sur le thème de l’audiovisuel (clin d'œil au journal vidéo de quartier qui sera créé dans le cadre de l’atelier d’éducation à l’image). Le jour J, le parc urbain où se déroulera l’essentiel des animations s’habillera de mille couleurs au travers d’un défilé carnavalesque sur le thème des fleurs, avec animations musicales. Un goûter convivial sera également proposé, ainsi que des ateliers animés par les structures, associations, partenaires, représentants de quartiers et les groupes d’habitants. Un moment fort sera créé au travers d’un spectacle ludique et tout public. En fin d'aprèsmidi, les élus lanceront officiellement le projet

bilisation à la propreté urbaine et au respect du cadre de vie, en direction des habitants. En ce qui concerne Fécamp, cette action est une application concrète des préconisations de l’Agenda 21. Les conseillers de quartiers seront les moteurs de cette campagne avec leur implication dans des groupes de travail sur les thèmes des ordures ménagères, du nettoiement ou encore des déjections canines. Ils vont mener une réflexion sur la façon dont le plan de propreté urbaine et ses outils peuvent être mis en place. La propreté et le cadre de vie sont l'affaire de tous.

de rénovation urbaine du Ramponneau (PRU) autour d'un buffet. Des visites du " 1 Lorraine " seront organisées par groupes, afin que chacun s’approprie ce lieu d’accueil. La journée se terminera, si le temps le permet, par la projection sur écran géant ou sur la façade d’un bâtiment, du journal vidéo de quartier tant attendu.

tion alternée. Une démarche similaire a été conduite avec les riverains de la route de Cany, de l'avenue Jean Lorrain et de la route de Valmont, dans le cadre du renouvellement des canalisations en plomb pour des raisons d'hygiène et de sécurité.

Le Conseil municipal en vidéo

Des travaux en concertation

Après avoir vu son réseau eau entièrement refait il y a un peu plus d’un an, la rue du Président Coty est en travaux jusqu’à la fin de l’année pour ce qui concerne le gaz. Une question revient souvent : pourquoi les deux réseaux n’ont pas été traités en même temps ? Deux réponses sont à apporter : d’une part les deux réseaux ne sont pas du même côté de la route ce qui aurait obligé à couper totalement la circulation, d’autre part les deux chantiers ne peuvent être menés conjointement pour des questions de sécurité. Les travaux se déroulent en phases successives à partir du bas de la rue. Ils seront stoppés du 15 juin au 15 septembre, durant la période estivale, mais se poursuivront tout de même dans certaines rues adjacentes. Tous les compteurs de gaz vont être placés en extérieur avec passage de basse en moyenne pression. Lors d’une réunion publique, le 3 février dernier, les services de la Ville et les entreprises intervenant sur le chantier ont précisé aux riverains l’ensemble des modalités de ce chantier, à commencer par la mise en place de la circula-

Prochainement, le Conseil municipal sera filmé et l’ensemble de la séance pourra être visionné quelques jours après sur le site internet de la Ville de Fécamp : www.ville-fecamp.fr. Cette innovation offre la possibilité de prendre connaissance des débats se déroulant lors du Conseil. La consultation via le site internet est un moyen supplémentaire mis à la disposition des citoyens pour suivre la vie municipale. L’acquisition d’un tel matériel a été motivée par le renouvellement nécessaire de la sonorisation utilisée jusqu’à présent. Selon Philippe Mocquard, adjoint au Maire, chargé de la Communication et des Nouvelles Technologies, " ce système audio-vidéo permettra à l’avenir d’assurer aussi la sonorisation de réunions publiques et l'organisation de conseils municipaux décentralisés dans les quartiers, et Philippe constitue un nouvel outil Mocquard, d'information à destinaadjoint au tion des Fécampois ". Maire

ne, plus respectueux de l'environnement, va améliorer les conditions de travail des agents et renforcer cette prestation de service public " explique Laurent Demare, adjoint au Maire, chargé des services techniques et du cadre de vie. " Les équipes sont polyvalentes et sont affectées à Laurent d’autres travaux en deDemare, hors de la belle saison adjoint au (d'avril à octobre) ". Le Maire planning de travail est chargé, beaucoup de marquages au sol ont été dégradés avec les intempéries du début d’année (gel, sel et sable). Le marquage routier étant un élément indispensable à la sécurité des usagers de la route, les équipes des services techniques de la Ville vont démarrer leur campagne dès que les conditions météorologiques le permettront.

(

Le prochain Fécamp MAG sera disponible à partir du 26 avril 2010. Publication municipale d’information BP 178 - 76404 FÉCAMP cedex Tél. 02 35 10 60 00 Fax. 02 35 28 14 56 www.ville-fecamp.fr Directeur de la publication : Philippe MOCQUARD Directeur de la communication : Éric TINDILIÈRE Rédactrice en Chef : Nathalie GASTON

Suivre la ligne blanche La municipalité vient d’acquérir un fondoir tout neuf afin de réaliser le marquage au sol de la voirie. Qu’estce qui a motivé cet investissement ? " Ce nouveau matériel, plus moder-

Ont participé à ce numéro : Muriel Lecacheur Bénedicte DUFOUR Conception/Mise en page : Julie LIVER-CARLESI Impression : Imprimerie E.T.C. Distribution : ADREXO


Fécamp actu n°37 avril 2010  

publication municipale de la ville de fécamp avril 2010

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you