Page 12

DOSSIER | DÉCRYPTAGE Novembre 1967. Un agent spatio-temporel nommé Valérian entre en scène dans l’hebdomadaire Pilote. Sa mission ? Patrouiller à travers l’espace-temps afin de « lutter contre les pirates du voyage dans le temps ». Épaulé par la délicieuse Laureline, une jeune femme qui lui a sauvé la vie et qui deviendra sa compagne, il s’impose comme une figure populaire de la bande dessinée franco-belge. Loin de se borner à mettre en scène ses exploits, le scénariste Pierre Christin et le dessinateur Jean-Claude Mézières insufflent une certaine morale dans leurs histoires. Ils confient à leurs personnages une mission originale : transmettre à leurs lecteurs leurs convictions humanistes, leur générosité et leur ouverture aux autres. Juillet 2017. L’année de ses 50 ans, Valérian est adapté au cinéma par Luc Besson, « fan » de la première heure, dans un film intitulé Valérian et la Cité des mille planètes. Une belle reconnaissance pour Christin et Mézières, mais certainement pas une mise à la retraite anticipée : à la veille de leurs 80 ans, qu’ils fêteront en 2018, ils s’apprêtent à publier un nouvel album d’ici quelques mois… PAR CHRISTOPHE QUILLIEN

Une famille extraterrestre

Difficile de confondre les espèces extraterrestres disséminées tout au long des albums de la série avec les habitants de la Terre ! Pourtant, certains d’entre eux se révèlent terriblement humains dans leur comportement. À commencer par les sympathiques Shingouz, ces espions attachants dont l a c u p i d i té et l’absence de morale (même s’ils ont des excuses) n’ont rien à envier à celles de certains d’entre nous. Alflololiens, Shimballiliens ou tout simplement Terriens, les peuples mis en scènes dans Valérian appartiennent à une même famille, celle des humanoïdes. Tous différents… mais tous pareils ? n

VALÉRIAN TOUT UN MONDE !

Un fabuleux bestiaire

L’étrangeté de leur aspect n’a rien à envier au pouvoir évocateur de leur nom : du Spiglic de Bluxte au TümTüm de Lüm, du Tchoung traceur au Bourfluq Guideur ou du Transmuteur grognon au Shalafut dédoubleur, Pierre Christin a créé tout un bestiaire original, avant de laisser Jean-Claude Mézières lui donner vie sur le papier grâce à son imagination graphique. Pour ceux qui veulent en savoir plus, l’album hors-série Les Habitants du ciel recense ces diverses bestioles (plus ou moins sympathiques) et les classe en trois catégories : les Utiles, les Grégaires et les Nuisibles. n

56

Duo de héros et couple d’amoureux

En théorie, Valérian est le héros de la série. En pratique, il partage le premier rôle à parts égales avec sa chère Laureline. Autant il est volontiers « service-service », toujours prêt à obéir aux ordres de sa hiérarchie, autant la seconde affirme une indépendance d’esprit dictée par sa conscience morale. Laureline et Valérian ne forment pas seulement un duo de héros mais aussi un couple d’amoureux, traversant toutes les tempêtes (jalousie, infidélité, chamailleries) auxquelles celui-ci peut être confronté dans la vraie vie, ce qui est plutôt original pour une bande dessinée franco-belge. n Le français dans le monde | n° 412 | juillet-août 2017

Le français dans le monde N°412 (extraits)  

Extraites du numéro de juillet-août 2017 de la revue internationale des professeurs de français

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you