Issuu on Google+

FEDELEC

161

magazine ANNEE 30 - JUI/AOUT/SEP 2013

ELECTRO VDS Marché principal: le commerce en détail

I.N.T. ‘Notre entreprise est le résultat de 53 ans d’expérience dans la branche’

BRONTEC “Une bonne entreprise d’installation fournit l’énergie de demain”

MEMBER OF: be

Photo © FEDELEC - Bureau de dépôt Bruxelles X - BC9646 - Périodique trimestriel Editeur responsable: Filip Cossement - Bld. des Canadiens 118 - B-7711 Dottignies


Notre assurance Accidents du Travail gagne le Trophée de l’Assurance ! Depuis plus de 100 ans, nous protégeons plusieurs milliers d’entreprises et leur personnel contre les risques d’accidents du travail. Nous vous offrons, à des tarifs particulièrement compétitifs : • l’expertise de notre département Prévention, qui vous conseille gratuitement ; • une gestion de qualité : notre département Sinistres Accidents du Travail est certifié ISO 9001 ; • un accompagnement gratuit par notre service spécialisé en cas d’accident grave du travail ; • la déclaration et la gestion de vos sinistres via Internet. De plus, nous partageons nos bénéfices avec nos clients. Fin 2012, Fédérale Assurance remportait déjà le Trophée de l’Assurance Vie pour son assurance de Groupe F-Benefit. En 6 mois, nos assurances pour votre personnel ont donc été primées comme les meilleures couvertures du marché belge dans leur catégorie. Ces deux prix, décernés par un jury de professionnels du secteur et de journalistes spécialisés, illustrent la qualité des solutions offertes par la compagnie aux entreprises.

Plus d’info :

www.federale.be

Pour rencontrer le conseiller ou le gérant de bureau de votre région :

L’assureur qui partage ses bénéfices avec vous


Colofon

PREFACE

Magazine Fedelec. Revue spécialisée destinée au secteur de l’électricité. Envoyé gratuitement aux entrepreneurs en électrotechnique, aux architectes, aux bureaux d’étude, aux commerces de gros en électricité et aux entreprises industrielles.

Il y a de cela quelques semaines, j’étais présent à un bruchseminar organisé par notre fédération avec en tant qu’orateur un responsable de l’ONSS qui a donné un exposé détaillé concernant le futur enregistrement électronique obligatoire des présences sur chantiers.

PERIODICITE Trimestrielle

Les installateurs présents craignaient surtout qu’il allait à nouveau s’agir d’une obligation com-

REDACTION FCOmedia T 056 771310 | F 056 771311 redactie@fcomedia.be

restera hors d’atteinte.

publicitE - conseil FCOmedia, Boulevard des Canadiens 118, 7711 Dottignies T 056 771310 | F 056 771311 filip.cossement@fcomedia.be Conception graphique Lien Hoste lien.hoste@fcomedia.be

plémentaire pour nos entreprises “sérieuses”, là où la concurrence provenant de l’étranger Cependant, il fut confirmé par l’administration que les travailleurs provenant de l’étranger et qui tombent sous la “réglementation Limosa ”, sont également visés. Je pensais à première vue que tout était en ordre, mais lorsque je m’informai quant à savoir ce que la déclaration Limosa contenait exactement et que je reçus des chiffres à ce sujet, je suis tombé littéralement “à la renverse”. Les entreprises étrangères doivent faire une telle déclaration lorsqu’elles envoient leurs travailleurs pour une mission temporaire en Belgique afin d’y exécuter des missions. Jusque-là il n’y a pas de problèmes jusqu’à ce que l’on analyse les chiffres et faits: - cette mission peut durer 2 semaines, mais elle peut aussi être de plus d’un an et demi …; - pour ces travailleurs il n’y a pas du tout d’ONSS à payer;

Nederlandse versie op aanvraag

- ces travailleurs ne doivent pas être rémunérés selon les barèmes que nous devons respecter. N’est-ce pas parler de concurrence déloyale!

editeur responsable Filip Cossement Boulevard des Canadiens 118, 7711 Dottignies Magazine officiel de Fedelec: FEdEration Nationale des Installateurs-Electriciens DIRECTEUR FEDELEC Willy Pauwels J. Chantraineplantsoen 1, 3070 Kortenberg T 02 757 65 12 | F 02 757 65 41

Rien de cette édition ne peut être reproduit ou/et publié par impression, photocopie, microfilm ou tout autre moyen sans accord écrit préalable de l’éditeur. Les articles sont publiés sous la responsabilité de l’auteur.

Qu’en est-il de l’ampleur de la concurrence? Sur base des chiffres officiels, il apparaît que l’année passée 381.193 travailleurs étrangers, enregistrés via Limosa, étaient au travail dans notre pays. De ces travailleurs étrangers, 42,8% étaient actifs dans la construction, ce qui revient à environ 163.000 personnes. Mais seulement un sur quatre serait officiellement enregistré et en outre les indépendants provenant de l’étranger ne sont pas repris dans le nombre et cela représente une quantité non négligeable. Chiffres alarmants donc et de plus ceux-ci continuent à augmenter! Nous ne pouvons bien-sûr cloisonner notre marché et les étrangers ont le droit de venir travailler chez nous – par ailleurs ils le font dans des métiers en pénurie - mais cela ne peut se pratiquer à des prix-chocs. Nos politiciens sont-ils donc aveugles ou sont-ils indifférents à l’avenir de nos entreprises et à l’emploi qu’elles engendrent et que le tout est sérieusement mis en péril? Nous devons réagir contre cet état de choses car cela devient tout simplement intenable et inacceptable!

MEMBRE DE L’UNION DES EDITEURS DE LA PRESSE PERIODIQUE

Antoine Van Lierop, Président FEDELEC National


contenu

20

26 34

INSIDE NEWS

05

FEDELEC - INFO DE LA FEDERATION - Travaux immobiliers et obligation de retenue - Nouveaux membres - Tecnolec: Centre de connaissances et d’innovation belge pour l’électrotechnique - Plafonds fiscaux 2013 - Bornes de chargement pour véhicules électriques - Vers une actualisation de la réglementation sur le travail intérimaire - Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail - Vaste offre de formations techniques pour les électriciens - L’Electro-Event attire 150 enseignants à Bruxelles

08 09 10 12 13 14 16 18 21

TECNOLEC INFORME - Zhaga: une norme spécifique pour les modules LED

22

ProjeTS - Electro VDS: Marché principal: le commerce en détail 26 - I.N.T.: ‘Notre entreprise est le résultat de 53 ans d’expérience dans la branche’ 34 - Brontec: “Une bonne entreprise d’installation fournit l’énergie de demain” 42

reportageS

42

- Vanparijs Engineers: ‘La plus grosse UPS mobile d’Europe’ - One Smart Control™: Des composants domotiques qui communiquent via le réseau électrique - Euro-Index: Les performances photovoltaïques sous pression - Geoenergy: ‘Le luminaire led design le plus fin du marché’ - Encon: L'avenir des énergies renouvelables - Project Zero: Devenir l'unique source d'approvisionnement pour les énergies renouvelables - ERCO Lighting: “Nous optons pleinement pour les LED”

product news

25 30 32 37 38 40 45 48


INSIDE NEWS STS, le cluster des Techniques spéciales organisa un Brunchseminar le 6 juin 2013 FEDELEC, ICS et UBF-ACA, respectivement les différentes fédérations professionnelles du cluster, invitèrent leurs membres les plus importants pour cette première rencontre. Les salons de Romrée à Grimbergen fut le lieu de rencontre. Environ 35 entreprises furent représentées et intéressées par les exposés de: • Marleen Porré (Confédération construction) au sujet de l’indemnité de mobilité • Ann Eeckhout (Bureau d’avocats) au sujet des états d’avancement des marchés publics • Carine Volters (ONSS) en matière d’enregistrement électronique des présences sur chantier Le but est de renouveler régulièrement un tel évènement; la prochaine rencontre est prévue pour l’automne de cette année.

Marleen Porré

Ann Eeckhout

Carine Volters

Fedelec Hainaut Sud: journée familiale à Pairi Daiza L’association Fedelec Hainaut Sud (qui rassemble les installateurs affiliés FEDELEC de Charleroi-Thuin-Le Centre) a orga-

ORES informe ses partenaires

nisé sa journée familiale. Un rendez-vous devenu traditionnel

Fedelec et ORES collaborent désormais ensemble et dans ce

et annuel maintenant. Cette année, l’association régionale

cadre de collaboration, Fedelec a récemment participé aux

avait choisi Pairi Daiza (ex-Paradisio) à la grande joie des

sessions d’information organisées par ORES (opérateur des

petits… mais aussi des grands!

réseaux Gaz et Electricité en Wallonie) dont le thème principal aura été les raccordements compteurs.

Fedelec magazine | 5


inside news Nouveaux locaux pour Labis Ingelec sa

Soirée technique annuelle organisée par Fedelec Hainaut Sud

Labis Ingelec sa (Mouscron) s’est installé dans ses

Selon une tradition bien établie, Fedelec Hainaut Sud a organisé une soirée technique durant laquelle les nombreux installateurs présents ont pu s’informer sur les dernières évolutions techniques réalisées par Niko (variateurs), Linko (cablâge data) et s’imprégner des conseils pratiques distillé s par Me Olivier Eschweiler sur la nécessité de se doter de conditions générales d’entreprise.

nouveaux bâtiments à Mouscron. A cette occasion, l’administrateur de l’entreprise, Mr Frédéric Labis et son équipe, ont fait découvrir le nouvel espace à une centaine de convives dans une ambiance chaleureuse, conviviale et musicale.

Confédération Construction Luxembourg a 75 ans La Confédération Construction Luxembourg a fêté ses 75 ans en organisant un challenge sportif ponctué par un banquet et une soirée dansante. Deux cents concurrents se sont affrontés durant toute une après-midi sur le site d’activités sportives de Martué et 500 professionnels de la construction (dont FEDELEC) se sont retrouvés dans le cadre de la soirée de gala.

Passation de la présidence à Fedelec Liège au château de Harzé

Le château de Harzé (Aywaille) aura été le magnifique décor pour la passation de la présidence entre Mr Carabin José et Mr Alain Kohn. Plus de 100 convives ont été le témoin du passage.

6 | Fedelec magazine


Dixième édition du Trophée de la formation en alternance dédié à l’électricité

s.a. balteau i.e. fête ses 30 ans en musique

Pour sa dixième édition, le Trophée de la formation en alternance

L’Opéra Royal de Wallonie (Liège) aura été le décor

(partenariat entre Altis-Institut et le Centre de coordination et

magnifique pour la fête anniversaire de la s.a. balteau i.e.

de gestion des projets européens de la Fédération Wallonie-

(Montégnée), membre de notre fédération FEDELEC. Les

Bruxelles) a mis à l’honneur notre secteur de l’électricité. La

nombreux convives ont non seulement admiré les résultats

phase finale du trophée a eu lieu le 15 mai 2013 sur le site de

des travaux de rénovation réalisés autour et dans l’enceinte

Tour & Taxi (Bruxelles) où les équipes des CEFA, de l’IFAPME

mais aussi apprécié les qualités vocales de Serge Bosch et

et du SFPME ont présenté un projet sur le thème de l’électricité.

ses accompagnements judicieux. 30 ans d’accords par-

Cet événement aura été l’occasion de mettre en valeur la qua-

faits dont les stars (les étoiles) de la soirée furent Mrs Sylvain

lité du travail fourni par une

Rizzo et José Carabin, les administrateurs de la société.

équipe de jeunes issus de l’enseignement en alternance et de leur équipe pédagogique mais aussi de susciter des collaborations et donc des rapprochements au sein même des organismes de formation et d’enseignement, du corps professoral, des secteurs de formation ainsi que les organisations professionnelles. FEDELEC, votre fédération, avait une participation active dans l’événement. 1er prix: Cefa de l’Institut Saint-Roch - Marche-en-Famenne 2ème prix: Espace Formation PME – Bruxelles 3 ème prix: ex aequo: Cefa des Fagnes- Institut Sainte Marie – Couvin et Centre Ifapme de Charleroi

Fedelec magazine | 7


L’excellence pour Sebastien de Maere au Worldskills Quelle belle aventure pour notre représentant

Gaetane Cambier et Olivier Beeckman (CEFA de

belge Sebastien de Maere au Worldskills qui s’est

Court-Saint-Etienne), Eric Bossart (ORES et pré-

déroulé à Leipzig. Il a décroché le médaillon d’ex-

sident du comité Electricien), Jean-Pierre Pijcke,

cellence grâce à des cotations obtenues au-delà de

Jean-François Delerue et Patrick Elskens (Forem)

la moyenne. Ce médaillon est non seulement une

pour les formations des modules installations

récompense pour ce jeune Bruxellois mais aussi

et le module dépannage, Raphaël Fernandez

pour l’ensemble des personnes qui l’ont soutenu

(Forem) et Christian Delaisse (D.C.E. Assesse/

tout au long du parcours et pendant le concours.

Membre FEDELEC) pour la programmation KNX.

Denis Devos, son expert, l’a encouragé, remonté le

Sans oublier David Huys (REXEL), Henri Granjean

moral et finalement amené à la récompense.

(ORES), Angelo D’addamio et Yves Magritte

Mais les véritables artisans de la victoire sont aussi

(FOREM) pour leur contribution pendant les pré-

ceux qui travaillent dans l’ombre. Une équipe sou-

selections. Yvan Longin (Fedelec) a officié comme

dée composée à côté de Sebastien et Denis, de

agent de liaison entre les différentes parties.

fedelec

Travaux immobiliers et obligation de retenue L’obligation de retenue et le règlement de responsabilité solidaire concernent les commettants, entrepreneurs et soustraitants qui exécutent ou font exécuter des activités visées à l’article 20, § 2 de l’arrêté royal du 28 décembre 1992 relatif aux mesures pour assurer le paiement de la TVA. Un commettant qui fait exécuter des travaux visés par l’article 30bis par un entrepreneur ou un entrepreneur qui fait exécuter ces mêmes travaux par un sous-traitant, sont tenus sous certaines conditions (indépendantes de celles prévues en matière fiscale) de retenir 35% du montant dû et de verser la retenue à l’Office National de Sécurité Sociale. Le service en ligne «Obligation de rete-

nue» sur le site de l’ONSS ou pour nos membres les informations sur le site de

8 | Fedelec magazine

la Confédération Construction permettent aux intervenants de vérifier si une telle obligation de retenue s’applique à la facture présentée pour l’exécution de certains travaux par une entreprise déterminée. Pour rappel, depuis le 1er janvier 2009, sous certaines conditions (indépendantes de celles prévues en matière sociale), les mêmes intervenants sont tenus de retenir 15% du montant dû et de verser la retenue au SPF Finances, bureau de recettes de Bruxelles 3 et recettes spéciales. L’obligation de retenue éventuelle peut être contrôlée sur le site du SPF Finances ou pour nos membres sur le site de la Confédération Construction. Cette obligation de retenue sur factures au profit de l’ONSS ou/et du SPF

Finances et la responsabilité solidaire pour les dettes fiscales ou sociales d’un entrepreneur ou/et d’un sous-traitant sont donc liées à l’existence de dettes sociales ou/et fiscales. Excepté le particulier - personne physique qui fait exécuter des travaux à des fins strictement privées - tout maître d’ouvrage faisant appel à un entrepreneur pour l’exécution de travaux immobiliers ou tout entrepreneur (ou sous-traitant) faisant exécuter ces mêmes travaux par un sous-traitant doit vérifier si l’entrepreneur ou le sous-traitant ont des dettes sociales ou/et fiscales. Ce contrôle doit être fait tant au moment de la conclusion du contrat qu’au moment du paiement de la (des) facture(s). Les renseignements obtenus de cette manière ont un caractère de force probante.


info de la fédération

Nouveaux membres - 2ème trimestre 2013 Francophones

1760 ROOSDAAL

B.V.B.A. Ewl

3512 HASSELT

B.V.B.A. Hiwo 4530 VILLERS-LE-BOUILLET

S.P.R.L. Bada

6032 CHARLEROI

M. Baudson Thomas M. Bawin Jean

4470 SAINT-GEORGES-SUR-MEUSE 1400 NIVELLES

S.A. Biion

7623 BRUNEHAUT

M. Bleuzé Alexis

6200 CHATELINEAU

M. Cansirro Ricardo M. Castellano Emmanuel

3300 TIENEN

B.V.B.A. Iba Technics G.C.V. J&j-

3271 SCHERPENHEUVEL-ZICHEM

Timmermans

be

1852 GRIMBERGEN

G.C.V. Nbbb

1780 WEMMEL

B.V.B.A. Polylectric

2630 AARTSELAAR

N.V. Porteyes 7160 CHAPELLE-LEZ-HERLAIMONT 4000 LIÈGE

S.P.R.L. Centech

6464 CHIMAY

M. Chamberlin Laurent S.P.R.L. Conduites et Cables

9100 SINT-NIKLAAS

B.V.B.A. Integrated Systems

7860 LESSINES

B.V.B.A. Publisign Vp

8200 BRUGGE

De Hr Roels Stijn

3473 KORTENAKEN

B.V.B.A. Sdk Electrics

3960 BREE

B.V.B.A. Sgrs Elektro 6031 CHARLEROI

Entreprises

7100 La Louvière

S.A. D et B Elec

7810 MAFFLE

M. Desterbecq Andy

E.B.V.B.A. T.M.C. Security

3380 BUNSBEEK 9870 ZULTE

B.V.B.A. Veritec

9890 GAVERE

N.V. Vertronics

7532 TOURNAI

M. Evrard Julien

1480 TUBIZE

S.P.R.L. Frigaugain

6686 BERTOGNE

M. Gilles François

6001 MARCINELLE

S.P.R.L. Home Transform

1300 WAVRE

S.A. Inloc International

4830 Limbourg

M. Jourdan Johnny

5020 NAMUR

S.P.R.L. Lallemand Eco Projects

1780 WEMMEL

M. Leone Salvatore

7140 MORLANWELZ

S.A. Lexar Technics

5000 NAMUR

M. Louvet Xavier

6280 GOUGNIES

M. Minet Yanick S.P.R.L. Montage, Electricite et

7100 LA LOUVIÈRE

Expertise

1367 RAMILLIES

M. Nicolaï Hubert M. Pennartz Benoit

our tous gratuit p Montage ements Sortimo nag * vos amé 00 HTVA de ¤ 1.5 à partir

4621 FLERON (RETINNE)

S.P.R.L. Solar4you

5030 GEMBLOUX

M. Sywkim Dimitri

7331 SAINT-GHISLAIN 6060 CHARLEROI

M. Tripi Carmelo

6061 CHARLEROI

M. Van Geertsom Stany

6180 COURCELLES

S.P.R.L. Vostier Electricite

Sortimo Centre 1800 Vilvoorde

NEERLANDOPHONES 8400 OOSTENDE

B.V.B.A. Berton Koeltechniek

8400 OOSTENDE

De Hr De Bruin Ringo

8540 DEERLIJK

De Hr Depreux Frederik G.C.V. Ekm Van de Vyver

9200 DENDERMONDE

B.V.B.A. Electric & Power Solutions

3150 HAACHT

B.V.B.A. Elektro Bouckhout

8870 IZEGEM

B.V.B.A. Elmecom

SHOWROOM ATELIER

3600 GENK

Sortimo Ouest 8793 Sint-Eloois-Vijve Sortimo Est 3980 Tessenderlo

STATION DE MONTAGE 7822 ATH

4520 WANZE 1300 WAVRE

* montage dans une de nos stations pour un montant de max 10% de la valeur de l‘aménagement/Action valable à partir du 1 avril jusqu‘au 30 juin 2013/Action non cummulable avec autres promotions et/ou conditions

TÉL GRATUIT 0800 857 59 fax 0800 857 60 • info@sortimo.be

B.V.B.A. European Communication Networks

9890 Gavere

Fedelec magazine | 9


fedelec

Tecnolec

Centre de connaissances et d’innovation belge pour l’électrotechnique

“D

epuis le 1er janvier 2013, l’opérationnalisation de Tecnolec, en tant qu’organisation sectorielle paritaire nationale, est un fait. Le soutien technologique apporté par l’organisation sectorielle paritaire aux électro-installateurs est donc disponible désormais dans l’ensemble du pays. Kris Van Dingenen, direc-

teur, est épaulé par sept collaborateurs et développera le support technologique pour l’ensemble du pays.

Activités sur deux voies

prises actives dans le secteur de

L’installation a été étendue avec des pro-

"Nous avons en réalité commencé nos

l’électro par le biais de séances d’in-

jets préalablement détaillés et des confi-

activités en août 1996 déjà, avec deux

formation et de publications.

gurations a posteriori, de la pose et du

ingénieurs," se souvient encore parfai-

"Par an, nous prodiguons quelque trois

branchement d’un appareil contre le mur,

tement Kris Van Dingenen. "Au fil des

cents avis enregistrés (= dont on peut

aux choix des bons appareils lors de la

ans, nous avons mené à bien de nom-

retrouver trace écrite dans un dossier)

phase de conception, pour les paramé-

breux projets et noué des contacts avec

aux entreprises du secteur," explique

trer après installation et leur intercon-

d’autres centres de connaissances, dif-

Kris Van Dingenen. "En réalité, on en

nexion avec des paramètres logiciels.

férents pouvoirs publics, avec toutes les

compte davantage, car il convient d’y

En outre, l’installation technique d’une

universités et les écoles supérieures,

ajouter une flopée d’interventions ad

habitation ou d’un bâtiment dans son

avec des conseils consultatifs pour la

hoc. Généralement, nous répondons

ensemble doit de plus en plus être inté-

politique scientifique et de l’innovation".

aux questions par téléphone ou par mail,

grée dans un seul et même ensemble, de

Les activités de Tecnolec sont doubles:

mais une visite de chantier est également

manière efficace en termes de coûts et

• réactives: Les entreprises actives

possible". Les séances d’information ne

pratique.

dans le secteur de l’électro et leurs

sont pas un forum promotionnel pour les

Un large éventail de technologies est

collaborateurs peuvent s’adresser

fabricants: elles sont techniques, neutres

passé en revue lors des séances d’infor-

à Tecnolec avec leurs problèmes

et indépendantes (des marques). Il n’y a

mation. "Cela peut aller de l’éclairage et

techniques, leurs questions en

donc pas d’approche commerciale,

de la power quality à la communication et

matière de réglementation, les appli-

même ces séances peuvent favoriser

au câblage de données, jusqu’aux smart

cations, dysfonctionnements...;

la pensée commerciale dans le chef de

grids. Nous voulons armer les entreprises

l’installateur.

actives dans le domaine de l’électro-

• proactives: Tecnolec choisit ellemême des thèmes en vigueur dans

technique pour les défis technologiques qu’elles auront à relever demain," pour-

loppement des connaissances est

Faire face à la complexité Le monde de l’installation ne se limite

articulé, et qui sont transmises aux

plus depuis longtemps à l’enfoncement

sont-ils par exemple IP-ready lorsqu’ils

patrons et aux travailleurs des entre-

de fiches dans des prises électriques...

quittent l’école? Je crains fort que non.

le secteur, autour desquels le déve-

10 | Fedelec magazine

suit Kris Van Dingenen". Les installateurs


info de la fédération

Faire plus avec les mêmes moyens sous un même toit En tant qu’organisation nationale, Tecnolec a entre-temps pris ses quartiers dans le bâtiment de l’électro-secteur à Neder-over-Heembeek, abritant également l’organisation sœur Formelec, ainsi sur le Fonds sectoriel de Sécurité d’Existence. Si vous voulez servir le secteur de manière plus efficace, la collaboration, l’échange et les synergies coulent de source. Pourquoi conserver des emplacements et des systèmes distincts pour ces trois piliers alors qu’il est possible de travailler ensemble, en se renforçant mutuellement. Il en résulte indéniablement un gain d’efficacité.

De nombreux installateurs n’en ont

l’incendie et les effractions, contrôle

loppements novateurs puissent être

jamais entendu parler, car à leur époque,

des accès, production d’énergie,

mis en œuvre de manière plus rapide et

une telle chose n’existait pas encore!"

domotique...), pour laquelle des

ciblée et à ce que les capacités d’inno-

Tecnolec s’efforce systématiquement de

connaissances poussées sont

vation soient renforcées, dans le but de

mettre en lumière “the big picture” et de

requises pour la conception, le pla-

veiller à un emploi durable et de qua-

zoomer sur un point précis lorsque cela

cement et le paramétrage;

lité. "Nous accompagnons le secteur

s’avère nécessaire. Les smart grids par

» d’autre part, des multi-techniques,

belge de l’électro afin qu’il puisse offrir

exemple peuvent être placées dans un

où une entreprise, en plus des

cette valeur ajoutée," souligne Kris Van

cadre plus large, envisagé par groupe-

électrotechniques, se charge éga-

Dingenen.

cible: d’une part, les électriciens se voient

lement de l’installation technique

"Nous voulons encourager le secteur et

offrir la possibilité d’embarquer dans un

HVAC (Heating, Ventilation and Air

l’inciter à innover et apportons notre sou-

trajet d’amélioration concrète de leurs

Conditioning) et de la gestion de

tien lorsque des pas sont franchis dans

connaissances en matière de techno-

l’énergie, de sorte qu’elle peut pro-

cette direction. Tecnolec se livre égale-

logies réseaux comme ethernet et IP, et

poser un one stop shop à ses clients.

ment à de la veille technologique: nous

de l’autre, les fabricants de domotique

Ces deux approches professionnelles

tenons à l’œil les innovations et dévelop-

peuvent emprunter le chemin de l’inno-

offrent une valeur ajoutée non équivoque

pons des projets d’information sur ces

vation induit par les systèmes de gestion

par rapport aux formules standard des

dernières en opérant dans un spotting

de l’énergie.

installateurs traditionnels qui – soyons

network. Nous allons également déve-

réalistes! – ont encore leur place.

lopper les contacts nécessaires à cet

L’avenir est électrique!

Tecnolec veut être un levier pour les

effet dans la Belgique francophone".

"L’avenir est rose pour l’électro-installa-

entreprises et leurs collaborateurs de la

teur," estime Kris Van Dingenen, "Songez

SCP 149.01, de façon à ce que les déve-

www.tecnolec.be

aux importants systèmes d’énergies renouvelables qui utilisent le soleil et le vent pour générer de l’énergie électrique, à l’émergence de la mobilité électrique et à la percée des pompes à chaleur comme source de chauffage électrique..." D’après lui, deux modèles d’entreprises sont assurément couronnés de succès: » d’une part, les installateurs qui se spécialisent dans une niche de

Fonctionnement national Le champ d’action de Tecnolec est à présent national". Etant donné que nous examinons les thèmes sous l’angle de la technologie, notre approche peut être la même pour l’ensemble des installateurs belges, mais en fonction des projets et des conditions du marché, l’approche et/ou le timing de ces thèmes peuvent différer d’une région à l’autre," explique Kris Van Dingenen. Tecnolec est également actif dans les commissions techniques et les groupes de travail sur le plan de la réglementation (comme le RGIE) et la normalisation, principalement au niveau national, et même de plus en plus au niveau européen et international. Ainsi, Tecnolec est-il l’opérateur sectoriel en Belgique, avec Sirris-Agoria, pour les TC4 services for fire safety and security systems.

l’électrotechnique (protection contre

Fedelec magazine | 11


fedelec

Plafonds fiscaux 2013

“L

es assurances vie et les crédits hypothécaires offrent des perspectives intéressantes d’un point de vue fiscal. Voici un condensé des principaux plafonds fiscaux en vigueur pour

l’année de revenus 2013 (exercice d’imposition 2014).

Epargne à long terme

Pour l’épargne pension, l’épargne à long

déduction fiscale pour habitation propre

La prime maximale de l’épargne à long

terme et l’engagement individuel de pen-

et unique est forfaitaire et indépendante

terme (assurances Pension et Décès) est

sion, l’avantage fiscal est de 30% de la

du montant des revenus ou de l’emprunt.

calculée en fonction des revenus profes-

prime versée.

En fait, le montant forfaitaire de € 3 010

sionnels nets imposables. Pour l’année

se compose de deux parties: un montant

de revenus 2013 (exercice d’imposition

Pension complémentaire libre pour

de base de € 2 260 et un montant com-

2014), elle s’élève à € 169,20 + 6% des

indépendants (PCLI)

plémentaire de € 750 applicable pen-

revenus professionnels nets imposables,

Pour la PCLI (Vita PCLI), la prime maxi-

dant les 10 premières années du crédit

montant plafonné à € 2 260. La marge fis-

male s’élève à 8,17% des revenus profes-

(ou jusqu’à l’année où l’assujetti devient

cale disponible doit toutefois être évaluée

sionnels nets imposables revalorisés d’il

propriétaire d’une deuxième résidence).

en tenant compte des avantages fiscaux

y a 3 ans (revenus 2010 donc), avec un

Le montant déductible global comprend

éventuels liés au remboursement d’un

montant maximal de € 3 017,73 (plafond

tant les intérêts et les amortissements en

crédit hypothécaire.

2013), ce qui représente € 754,43 par

capital que les primes d’assurance vie.

trimestre. Les primes sont déductibles Epargne pension

au titre de charges professionnelles, de

Pour 2013, une famille avec trois enfants

Dans le cadre de l’épargne pension (Vita

sorte que les avantages fiscaux sont cal-

à charge peut donc déduire jusqu’à

Pension chez Fédérale Assurance), la

culés au taux d’imposition marginal. Le

€ 6 180. L’économie d’impôt pouvant

prime annuelle maximale pour l’année de

revenu sur base duquel les cotisations

aller jusqu’à 50%, elle pourra de la sorte

revenus 2013 s’élève à € 940.

sociales sont calculées est diminué du

récupérer jusqu’à € 3 090 par an des

montant de la prime PCLI, ce qui vous

dépenses liées au crédit.

Engagement individuel de pension

permet de payer moins de cotisations

pour travailleurs salariés (EIP)

sociales.

La cotisation patronale pour un engagement individuel de pension en faveur

Crédit hypothécaire: déduction

de travailleurs salariés (VIP-Plan chez Fédérale Assurance) est plafonnée à

pour habitation propre et unique Depuis le 1er janvier 2013, la déduction

€ 2 300 pour l’année de revenus 2013.

fiscale accordée pour un crédit hypothé-

Dans les limites de la règle des 80%,

caire s’élève à € 3 010, moyennant tou-

les cotisations payées par le travailleur

tefois certaines conditions. La déduc-

lui-même ne sont soumises à aucune

tion est majorée de € 80 pour les familles

limitation.

ayant au moins 3 enfants à charge. La

12 | Fedelec magazine

www.federale.be


info de la fédération

Bornes de chargement pour véhicules électriques

Général

constructeurs mondiaux des voitures,

loppement (comme partie inté-

La Commission européenne a publié une

les garagistes), CEI vers ISO, …

grante de l’installation domestique,

stratégie pour les carburants alternatifs.

 La normalisation des infrastructures:

directive EU), contraintes et pro-

Dans le même temps, ils ont proposé

protection contre les chocs élec-

blèmes (sécurité, intégration, le prix,

une directive qui contrôle le développe-

triques, risques spécifiques (extérieur,

compatibilité), offre-du domaine de

ment des infrastructures pour ces car-

espace public, charge mécanique,

l’électricien, anatomie (différentiel de

burants alternatifs. Si le Parlement et le

personnel non compétent (BA1)),

30 mA, contrôle pilote, contacteur,

Conseil suivent la Commission, en 2020,

infrastructures standards, infras-

il y aura 207.000 stations de recharge en Belgique dont 207.000 publiques.

tructures spécifiques, les modes de charge (1-2-3-4), …

prise type 2, le RGIE)  Conclusions: chaque véhicule peut charger en sécurité partout!!!

 Les accessoires de charge: les types Séance informative

de prises/fiches (1-2-3-combo), câble

Après l’exposition très intéressante, il

Le 22 mai TECNOLEC a organisé sa

fixé au véhicule, câble détaché, câble

y eut encore une réception offerte par

première séance informative dans la

fixé à la borne,…

TECNOLEC.

Wallonie à Gembloux avec comme titre

 Les puissances et l’influence sur le

«Bornes de chargement pour véhicules

réseau: les réseaux de distribution

électriques».

(Europe, Amérique du Nord), niveaux

Orateur invité était le professeur Peter Van den Bossche de la VUB-Erasmus

de charge (ordinaire, semi-rapide, rapide), 1kW -› 4,4 km/h, réseau intel-

Hogeschool Brussel, un expert dans le

ligent, optimisation de la charge (peak

domaine de la mobilité électrique.

shaving), vehicule to grid, influence sur

Les sujets suivants ont été traités:

la batterie

 Les véhicules électriques et la norma-

 La communication: communication

lisation: un paysage bien complexe

pilote, communication haut niveau,

à cause des différents joueurs (les

acteurs de communication, services,

installations fixes (installateurs, les

paysage de communication, canaux

exploitants de réseaux de distribution, le modèle d’affaires) et les voitures (les

www.tecnolec.be

de communication  Infrastructure résidentielle: déve-

Fedelec magazine | 13


fedelec

Vers une actualisation de la réglementation sur le travail intérimaire - Inge Verdonck – juriste – Acerta

“L

e 1er septembre 2013 sera introduite une importante modification (modernisation) de la réglementation sur le travail intérimaire. Cette modification intervient à la suite du compromis atteint par les parte-

naires sociaux au sein du Conseil National du Travail en février 2012. Dans le même temps, un projet de CCT (interprofessionnelle) comprenant des dispositions supplémentaires entrera en vigueur.

1. Nouveau motif: l’«insertion»

être mis à la disposition d’un utilisateur

indéterminée en vue d’être occupé

Dans l’intention de lutter contre les tra-

dans le but d’attribuer le poste vacant.

comme travailleur intérimaire pour motif

fiquants de main-d’œuvre, le législateur

Si aucune de ces trois tentatives ne per-

d’insertion, ou non. Si le travailleur a

belge a réglementé très sévèrement la

met de trouver un candidat convenable,

quitté un emploi fixe, l’agence d’intérim

mise à disposition de personnel. Le travail

l’employeur ne pourra plus invoquer le

doit lui offrir une garantie d’occupation

intérimaire est autorisé moyennant des

motif d’insertion. L’agence d’intérim n’a

d’un mois. Les autres travailleurs béné-

conditions strictes. Le règlement impo-

aucune responsabilité en la matière: il

ficient d’une garantie d’occupation qui

sant un motif est l’une des clés de voûte

incombe à l’utilisateur de l’informer du

sera fixée ultérieurement, en principe en

de ce système. Ce règlement implique

nombre de tentatives déjà effectuées.

fonction de la durée de la période d’essai

que des intérimaires peuvent être enga-

Cette information doit en outre figurer

dans le cadre du statut harmonisé pour

gés uniquement pour des motifs bien

dans le contrat de travail intérimaire du

les ouvriers et les employés.

spécifiques: remplacement d’un colla-

nouvel intérimaire. Engagement au terme de la période

borateur fixe, surcroît temporaire de travail et exécution d’un travail exceptionnel

De plus, la durée de l’occupation pour

d’insertion

(«pics de production et de maladie»).

motif d’insertion est limitée à une période

Un utilisateur qui souhaite engager l’inté-

maximale de neuf mois par poste vacant.

rimaire au terme de la période d’occupa-

A cette liste s’ajoutera bientôt un motif

Le contrat de travail intérimaire pour motif

tion pour motif d’insertion doit en principe

d’insertion (exclusivement pour le tra-

d’insertion peut être conclu pour une

lui proposer un contrat de travail à durée

vail intérimaire). Ce motif permet à l’em-

durée de minimum une semaine et de

indéterminée, sauf s’il existe un autre

ployeur de recruter temporairement une

maximum six mois.

usage, confirmé par un accord conclu au

personne par le biais de l’intérim en vue

niveau du secteur. La période d’occupa-

d’un engagement ultérieur définitif («inté-

Garantie d’occupation

tion intérimaire pour motif d’insertion est

rim avec possibilité de contrat fixe»).

Dans le cadre du motif d’insertion,

prise en compte dans la constitution de

l’agence d’intérim doit tenir compte

l’ancienneté chez le nouvel employeur

Conditions du motif d’insertion

d’une garantie d’occupation. S’il est

ainsi que dans le calcul d’une éventuelle

Le nombre de tentatives pour remplir

mis fin anticipativement à l’occupation

période d’essai. Cette règle ne porte

un poste vacant sera limité. La loi auto-

chez l’utilisateur, l’agence a l’obligation

pas préjudice aux règles de comptage

risera un nombre maximal de trois essais

de fournir un travail de remplacement.

incluant les périodes de travail intérimaire

par offre d’emploi. Par conséquent, un

La garantie varie selon que le travailleur

dans le cadre du nouveau règlement en

maximum de trois intérimaires peuvent

a mis fin à un contrat de travail à durée

matière de licenciement.

14 | Fedelec magazine


info de la fédération 2. Obligations d’information

d’un jour («contrats journaliers»). Bientôt,

à compter du moment de l’entrée en

En deuxième lieu, mentionnons le renfor-

cette succession de contrats ne sera

service du travailleur. Dans le cas de

cement des obligations d’information sur

possible que si elle correspond à la réa-

contrats de travail intérimaire journaliers,

le recours aux travailleurs intérimaires au

lité de la mission.

cette mesure signifie qu’au moment de

bénéfice des organisations syndicales.

En d’autres mots, l’utilisateur doit pouvoir

signer le contrat de travail, la mission est

S’il y a un conseil d’entreprise ou une

démontrer le besoin de flexibilité. C’est

souvent terminée.

délégation syndicale, l'utilisateur fournira

le cas par exemple lorsque le volume de

A partir de 2014, cette règle ne sera plus

tous les six mois au conseil d'entreprise

travail chez l’utilisateur dépend en grande

appliquée dans le cadre des contrats

ou à défaut de conseil d'entreprise, à la

partie de facteurs externes ou lorsque ce

de travail intérimaire journaliers succes-

délégation syndicale une information glo-

volume de travail fluctue fortement ou est

sifs. En attendant, il faudra trouver une

bale, ventilée par motif, sur le nombre de

lié à la nature de la mission. Lorsque l’uti-

méthode pour communiquer le début de

travailleurs intérimaires et leurs presta-

lisateur ne peut pas démontrer le besoin

l’exécution des activités par voie électro-

tions. En l’absence de ces organes, c’est

de flexibilité, l’agence d’intérim est tenue

nique. A plus long terme, l’introduction

l’agence d’intérim qui doit transmettre

de payer au travailleur intérimaire, outre la

du contrat de travail intérimaire électro-

mensuellement ces informations au

rémunération, une indemnité correspon-

nique devrait permettre d’alléger la pro-

Fonds de sécurité d'existence pour les

dant à deux semaines de salaire.

cédure.

4. Suppression de la règle des 48 heures

Ce texte est écrit sous réserve de publication

Pour conclure, citons encore la pro-

belge et de l’entrée en vigueur de la CCT en

messe de supprimer la règle dite des 48

rapport au Conseil national du travail.

intérimaires, par voie électronique.

3. Règlement sur l’utilisation de contrats de travail intérimaires journaliers successifs La troisième modification significative

heures. D’après cette règle, le contrat

concerne l’utilisation de contrats de tra-

de travail intérimaire doit être établi au

vail intérimaire successifs d’une durée

plus tard dans les deux jours ouvrables

de la modification de loi dans le Moniteur

Location d’équipement de mesure Power QualIty analysers

Cable testers

InFrareD Camera’s

› En Europe la société de location la plus importante pour les équipements de test et mesure ›

Plus de 5.000 appareils disponibles en stock

Dataloggers

InstallatIon testers

FIber InstallatIon tools

Livraison endéans les 24 heures Prix compétitifs pour chaque durée de location

› Prêt à l’emploi immédiat : matériel vient avec les accessoires nécessaires, mode d’emploi et certificat de calibration

12100394

Livingston.com Livingston Belgium Grote Steenweg 48, B-2550 Kontich, Tel.: +32 (0) 15 286 281, Fax: +32 (0) 15 286 287 infobe@livingston.com, www.livingston.be

12100394 LIV ADV A5 Fedelec FR.indd 1

16-11-12 11:44

Fedelec magazine | 15


fedelec

Arrêté royal du 4 décembre 2012 concernant les prescriptions minimales de sécurité des installations électriques sur les lieux de travail (M.B. 21.12.2012) Général

risques de chaque installation électrique

défectuosité ou une dysfonction d’un

Dans le Moniteur belge de 21 décembre

qu’il détient et il décèle au moins les

composant électrique tel qu’un organe

2012, l’AR concernant les prescription

risques suivants et les évalue:

de commande ou un circuit de com-

minimales de sécurité des installations

• les risques de chocs électriques par

électriques sur les lieux de travail est publié. En principe, c’est un AR pour les employeurs parce qu' on indique les actions qu’ils doivent faire avec les dates limites. Parce qu’il s’agit des installations électriques, plusieurs employeurs vont consulter les électriciens pour les aider. Contenu en bref

contact direct; • les risques de chocs électriques par contacts indirects; • les risques dus aux décharges et aux arcs; • les risques dus à la propagation du potentiel; • les risques dus à l’accumulation de

mande. En tenant compte au moins des paramètres suivants: • les domaines de tension; • la tension limite conventionnelle absolue et la tension limite conventionnelle relative; • le système des liaisons de mise à la terre;

l’énergie, comme dans les condensa-

• les influences externes;

teurs;

• l’implantation éventuelle de l’installation

• les risques dus aux surtensions notam-

électrique dans un espace exclusif du

Le présent arrêté s’applique aux instal-

ment suite aux défauts pouvant inter-

service électricité dans le sens tel que

lations électriques servant à la produc-

venir entre les parties actives de cir-

tion, à la transformation, au transport, à

cuits de tensions différentes, aux

• les autres facteurs éventuellement pré-

la distribution ou à l’utilisation de l’énergie

manoeuvres et aux influences atmos-

sents qui peuvent influencer la gravité

phériques;

des risques, notamment la présence

électrique, pour autant que la fréquence

visé par le RGIE;

nominale du courant ne dépasse pas

• les risques de surchauffe, de brûlures,

d’autres canalisations électriques ou

10.000 Hz, situées dans les bâtiments ou

d’incendie et d’explosion causés par

non électriques et d’éléments conduc-

sur le terrain de l’entreprise ou de l’éta-

l’équipement électrique;

teurs étrangers.

blissement d’un employeur. On fait naturellement un distinction entre

• les risques dus aux surintensités;

Sur base de l’analyse des risques, l’em-

• les risques dus à une baisse de tension

ployeur prend toutes les mesures de pré-

les anciennes installations qui ne sont pas

et à la réapparition de celle-ci;

vention nécessaires pour protéger les

couvertes par le RGIE et les installations

• les risques inhérents à l’utilisation de

qui sont couvertes par le RGIE conforme

l’énergie électrique et aux travaux

nés ci-dessus.

au définition qui se trouve dans le RGIE.

d’installations électriques;

On fait une distinction entre les anciennes

L’employeur effectue une analyse des

16 | Fedelec magazine

• les risques non électriques dus à une

travailleurs contre les risques mention-

installations qui ne sont pas couvertes


info de la fédération

par le RGIE et les installations qui sont

L’employeur prend les mesures néces-

Le rôle de l’électricien

couvertes par le RGIE conforme à la défi-

saires pour que uniquement des tra-

L’employeur peut demander l’assistance

nition qui se trouve dans le RGIE:

vailleurs qui disposent de la compétence

de l’électricien dans chaque étape: éva-

• Concernant les exigences qui sont

nécessaire à cet effet, soient chargés de

luation des risques, prendre des mesures

imposées aux installations: » La réalisation de chaque instal-

l’utilisation, de l’exploitation et des tra-

de prévention générales, faire l’instal-

vaux aux installations électriques ou aux

lation complètement conforme aux exi-

lation électrique satisfait, pour

parties de ces installations qui sont sus-

gences. Mais surtout la dernière étape

chaque risque à évaluer, au moins

ceptibles de présenter un risque à carac-

est importante pour l’installateur parce

aux dispositions du RGIE.

tère électrique.

que pour faire l’installation conforme aux

» Il est permis que les anciennes

Les dispositions du RGIE réservant cer-

exigences, ce sont sa connaissance et

installations électriques remplis-

taines activités, ou réservant l’accès à

son expérience qui seront importantes

sent les conditions visées à l’an-

certaines installations ou parties d’ins-

pour amener cela à bonne fin.

nexe I de l’AR. » Exceptions sont les installations

tallations, aux personnes disposant de la

TECNOLEC organisera dans le dernier

compétence caractérisée par le code BA

trimestre de cette année des séances

énumérées dans l’article 1.02 du

4 ou BA 5 s’appliquent aux personnes et

informatives pour les électriciens,

RGIE (la traction électrique, mili-

aux installations électriques visées par le

concernant cet AR. Dans ces séances

taire, SNCB, télécommunica-

présent arrêté.

on va spécifiquement expliquer com-

tions, etc.).

ment l’installateur peut faire en pratique

• Concernant les contrôles de conformi-

L’employeur constitue un dossier sur

l’installation complètement conforme

té par un organisme agréé tel que visé à

l’installation électrique, le conserve sur

aux exigences. Pour savoir plus (où et

l’article 275 du RGIE: » Chaque installation couverte par

un support adéquat et le met à la dispo-

quand), vous pouvez consulter à partir de

sition des personnes pour qui ces docu-

septembre notre site web:

le RGIE doit faire l’objet d’un exa-

ments sont utiles à l’exécution de leur

www.tecnolec.be

men de conformité tel que visé,

travail ou à l’accomplissement de leur

selon le cas, à l’article 270 ou à

mission. (Annexe II del’AR)

l’article 272 du RGIE. Lorsque l’employeur est en possession du

Plan d’actions-dates importantes

rapport de l’examen de conformi-

• Le premier contrôle d’une ancienne installation: le 1er janvier 2014 au plus

té, le contrôle précité ne doit plus être effectué.

tard.

» Toute ancienne installation élec-

• Evaluation des risques et mesures de

trique fait l’objet d’un premier

prévention générales: au plus tard le 31

contrôle. Concernant les contrôles périodiques, toutes les installations électriques font l’objet d’un contrôle périodique par un

décembre 2014 • Une

installation

complètement

conforme aux exigences: au plus tard le 31 décembre 2016

organisme agréé tel que visé à l’article

Remarque: l’employeur peut dépasser

275 du RGIE avec la même fréquence

cette date de 31 décembre 2016 avec un

que celle définie dans le RGIE.

délai maximum de 2 ans, seulement en

Lorsque le rapport établi après une visite

ce qui concerne d’avoir une installation

de contrôle démontre que l’installation

complètement conforme aux exigences,

électrique ne répond pas aux exigences,

avant l’expiration de cette date, un plan

l’employeur est tenu de la mettre en

détaillé d’exécution et ceci sur l’avis du

conformité à ces dispositions aussi vite

conseiller en prévention compétent et du

que possible.

comité.

Fedelec magazine | 17


fedelec

Vaste offre de formations techniques pour les électriciens

“A

u sein de «Confederatie Bouw Opleidingen» (ndt: organisme de la Confédération Construction chargé des formations), partenariat entre la Flandre occidentale, la Flandre orientale et le Waasland, l'offre de formation s'étend considérablement pour les électriciens. Comment et pourquoi? Entretien avec deux de ses promo-

teurs: Jan Libeer en Evelien Thiers, de la Confederatie Bouw West-Vlaanderen (ndt: section Flandre occidentale de la

Confédération Construction).

«Il était ressorti d'une étude de marché

Une offre étendue

publics, mais l'offre de formations tech-

auprès de nos membres et d'une étude

Evelien Thiers, responsable des projets

niques était insuffisante. Surtout si l'on

interne de la Confédération Construction

et de la formation à la Confederatie Bouw

sait que Fedelec West-Vlaanderen (ndt:

(il y a une dizaine d'années maintenant)

West-Vlaanderen, détaille: «Notre offre

section Flandre occidentale de Fedelec)

que le fonctionnement de notre organi-

de formation concerne tant la technique

compte pas moins de 280 entreprises

sation était considéré comme très bon

que l'informatique, la sécurité, la gestion

affiliées, ce qui en fait la deuxième sec-

sur le plan de la prestation de services

ou les langues. S'il semble y avoir besoin

tion locale du pays. Nous avons aussi,

au sens large du terme. Mais notre score

de nouvelles formations, nous exami-

dans l'intervalle, reçu l'homologation

était clairement inférieur au niveau des

nons avec nos collègues de Flandre

Vormelek-Formelec pour donner une

formations», déclare Jan Libeer, directeur

orientale et d'autres partenaires com-

série de formations. 70 pour cent de nos

général de la Confederatie Bouw West-

ment les organiser au mieux. Dans l'inter-

formations embrassent un vaste point

Vlaanderen. «C'est ainsi qu'a mûri l'idée

valle, les entrepreneurs savent à quoi s'en

de vue et entrent en considération pour

de prendre davantage en main l'organisa-

tenir avec nos formations. 67 pour cent

divers groupes cibles (dont les électri-

tion des formations. Avec nos collègues

des formations pour employés se dérou-

ciens). Nos premières formations tech-

de Flandre orientale (qui ont une longue

lent à la Confédération Construction. Le

niques pour électricien ont débuté il y a

tradition dans l'organisation de forma-

nombre de formations pour ouvriers du

environ quatre ans. Initialement, nous

tions), nous avons uni nos forces et vérifié

bâtiment atteint actuellement 17 pour

nous limitions à des formations BA4 et

si nous pouvions faire certaines choses

cent et poursuit une ligne ascendante.

BA5 spécifiques, permettant de tra-

ensemble. Nous avons alors établi un plan

Dans la plupart des cas, il s'agit de for-

vailler sur des installations électriques.

de formation et engagé quelques colla-

mations d'un ou deux jours.»

Proposer des formations de base en

borateurs à temps plein pour continuer

électricité n'est pas notre rôle mais bien

de développer le volet formations. Alors

Des formations qui font place aux

celui des écoles techniques notamment.

que nous comptions, il y a 5 ans, environ

nouvelles technologies

Mais le secteur des installations élec-

600 participants par an en Flandre occi-

La majeure partie des formations

triques évolue très rapidement: pensez

dentale, il en passe désormais de l'ordre

proposées par «Confederatie Bouw

par exemple aux développements en

de 6000 dans nos locaux de formation,

Opleidingen», partenariat entre la

matière de câblage data (fibre de verre)

à Courtrai mais aussi à Ostende. A côté

Flandre occidentale, la Flandre orien-

et de technologie d'éclairage LED. Et

de cela, nous organisons aussi des for-

tale et le Waasland (voir cadre «Oost-

l'intégration des techniques se poursuit

mations en entreprise si nous ne dispo-

West-Waas») relève naturellement de la

toujours. Les installateurs-électriciens

sons pas nous-mêmes de l'infrastructure

CP 124. «Jusqu'il y a peu, les électriciens

deviennent de plus en plus des entre-

adaptée. Je pense ici par exemple aux

pouvaient par exemple participer aux for-

prises mixtes, des entreprises d'installa-

conducteurs de pont roulant.»

mations générales autour des marchés

tion tout court. Nous devons donc être

18 | Fedelec magazine


info de la fédération

«Oost-West-Waas» La collaboration en matière de formation entre la Confederatie Bouw West-Vlaanderen et la Confederatie Bouw Oost-Vlaanderen (ndt: section Flandre orientale de la Confédération Construction) s'est entre-temps étendue à la section locale du Waasland. Il s'agit d'un partenariat flexible au niveau duquel le planning annuel et la brochure volumineuse reprenant l'offre (non limitative) de formation sont établis ensemble. Jan Libeer déclare: «Ça n'a aucun sens d'organiser une même formation à 3 endroits différents de ce périmètre, avec respectivement 5, 2 et 3 participants. Pour des raisons de rationalité économique, nous organisons donc cette formation en un seul lieu: Courtrai, Gand ou Sint-Niklaas.» «Confederatie Bouw Opleidingen» n'a pas seulement été reconnue par les autorités flamandes comme organisme de formation, elle a aussi été labellisée Qfor dans le cadre de KMO-Portefeuille (ndt: système permettant aux PME de recevoir des subsides des autorités publiques flamandes).

très réactifs avec notre offre de forma-

affiliée ou tout aussi bien d'un change-

tâche est assez dangereuse. Il faut dès

tion», indique Jan Libeer.

ment législatif (je pense par exemple à

lors suivre des procédures rigoureuses

la sécurité)», dit Evelien Thiers. «BA4 et

et une formation complète est un must.»

B’Aula

BA5 font certainement partie des for-

Ces dernières années, on a lourdement

mations électrotechniques classiques.

De nouvelles formations

investi dans de nouveaux locaux de for-

Travailler sur des installations électriques

Plusieurs formations pour électriciens

mation et une nouvelle infrastructure. Il y a

ou à proximité, sous tension ou pas, n'est

sont des premières. Evelien Thiers pré-

ainsi sur le site de Courtrai la B(ouw)'Aula,

pas sans danger. La formation se focalise

cise: «La formation sur les facteurs

un nouveau bâtiment où de vastes locaux

sur les risques potentiels et les mesures

externes particuliers, par exemple,

ont été aménagés pour les formations

de sécurité à prendre. Toute personne

s'adresse aux techniciens qui doivent

théoriques. «Actuellement, on s'attaque

capable de présenter un diplôme BA4

adjoindre ou déplacer des appareils

au hall des formations pratiques. La loi

peut suivre la formation BA5 seule. Une

ou machines et qui, à cet effet, vérifient

dite Tobbak prévoit des exigences spéci-

connexion en toute sécurité à la haute ten-

si l'environnement (le lieu d'installation)

fiques pour l'aménagement de ces locaux

sion est aussi un classique de notre offre.

n'est ni trop chaud, ni trop froid, ni trop

de formation. Le regard tourné vers l'ave-

Dans toute entreprise, une ou plusieurs

poussiéreux. Une autre nouvelle forma-

nir, on pense aussi à investir dans une

cabines haute tension sont raccordées

tion, intitulée «Electricité et sécurité sur

salle informatique à part entière. Dans le

au réseau haute tension. Généralement,

le chantier», s'adresse surtout aux per-

cadre de nos formations «e-tendering»

ce sont d'abord des techniciens d'entre-

sonnes impliquées dans l'électricité sur

(adjudications électroniques), ce serait

tien auxquels on fait appel pour décon-

chantier, notamment des chefs de projet,

par exemple une bonne chose», affirme

necter ou reconnecter cette haute tension

installateurs et coordinateurs de sécurité.

Jan Libeer. «Mais le point noir est et reste

en cas de défaillance ou de travaux. Cette

En effet, les installations et alimentations

de trouver les instructeurs qui conviennent. La plupart du temps, nous pistons de nouveaux enseignants par l'intermédiaire de formateurs existants. Il peut s'agir tant de gens qui donnent cours en freelance que de personnes actives en entreprise ou qui donnent déjà des cours dans un centre de formation.»

Connecter à la haute tension en toute sécurité Au fil du temps, «Confederatie Bouw Opleidingen» continue d'étendre son offre de formation pour les électriciens. «De nouvelles formations sont mises sur pied au départ de trucs d'enseignants qui disposent d'un savoir-faire spécifique. L'idée peut encore venir d'une entreprise Connecter à la haute tension en toute sécurité

Fedelec magazine | 19


fedelec

électriques sont soumises à un risque accru de détérioration et doivent pouvoir résister à des conditions atmosphériques extérieures. Le raccordement du chantier peut être tant monophasé 400 volts que triphasé 400 volts ou triphasé 220 volts... ce qui entraîne un schéma de raccordement toujours différent et n'est donc pas sans danger. L'attention est aussi consacrée à la structure des tableaux (EN 60.439) et des tableaux électriques de machines (EN 60.204). Les tableaux de distribution électriques ne peuvent menacer la sécurité des biens et des personnes. Lors de la conception, de la construction et de l'entretien, il faut tenir compte de facteurs comme les influences externes, la tension du réseau, la fréquence, etc.» (voir aussi cadre). www.opleidingindebouw.be

Evelien Thiers et Jan Libeer de «Confederatie Bouw Opleidingen»

“ 

L'intégration des techniques fait que les installateursélectriciens deviennent de plus en plus des entreprises mixtes, des entreprises d'installation tout court. Nous devons donc être très réactifs avec notre offre de formation

Encore plus de formations pour les électriciens Il y a encore de nouvelles formations en cours d'élaboration chez «Confederatie Bouw Opleidingen», notamment «Sécurité et éclairage d'urgence». En cas de coupure de courant, l'éclairage de sécurité doit permettre aux personnes présentes dans un local de s'orienter sans paniquer et d'évacuer par les issues de secours. En outre, diverses législations imposent une obligation d'éclairage de secours, comme pour les locaux accessibles au public, les constructions depuis 1994, les hôpitaux et MRS. Il y a aussi la formation «Travailler sur des installations haute tension et à proximité». Lors de tels travaux, on n'est pas toujours conscient du danger (invisible) dû à la haute tension. Contrairement à la basse tension, un arc peut s'amorcer (arc à flamme, éclat,...), avec des conséquences catastrophiques pour la personne concernée.

Formations électrotechnique automne 2013 – printemps 2014 EN 60.439 - construction de tableaux électriques sur chantier

Courtrai

3/12/2013

09h00 - 16h00

BA4 pour électriciens

Gand

5/12/2013

09h00 - 16h00

BA4 pour électriciens

Courtrai

12/03/2014

09h00 - 16h00

BA4 pour non- électriciens

Courtrai

15/10/2013

09h00 - 16h00

BA4 pour non- électriciens

Gand

27/01/2014

09h00 - 16h00

Eclairage de sécurité et de secours sur chantier de construction

Courtrai

16/01/2014

09h00 - 16h00

BA5 pour électriciens

Gand

12/12/2013

09h00 - 16h00

EN 60.204 - Construction de tableaux d’équipement électrique pour machines sur chantier

Gand

17/01/2014

09h00 - 16h00

BA5 pour électriciens

Courtrai

19/03/2014

09h00 - 16h00

Manœuvres effectuées aux et à proximité d’installations HT sur chantier

Saint-Nicolas

21/01/2014

13h00 - 16h00

Commutation de la HT en toute sécurité dans le secteur de la construction

Courtrai

24/01/2014

09h00 - 16h00

Facteurs d’influence extérieurs particuliers sur chantier

Courtrai

7/02/2014

09h00 - 16h00

EN 60.439 - construction de tableaux électriques sur chantier

Saint-Nicolas

20/03/2014

09h00 - 16h00

Electricité et sécurité sur chantier

Gand

28/03/2014

09h00 - 16h00

20 | Fedelec magazine


info de la fédération

L’Electro-Event attire 150 enseignants à Bruxelles Les fabricants ont assuré des workshops «produits» très prisés

“L

e 31 mai dernier, Formelec organisait la première édition de l’Electro-Event pour les enseignants en électrotechnique à l’hôtel Crowne Plaza Brussels – Le Palace. En collaboration avec plusieurs fabricants, des workshops «produits» passionnants ont été organisés sur la techno-

logie des tableaux de distribution dernier cri pour une utilisation tertiaire et industrielle. Une initiative réussie visant à rapprocher le secteur et l’enseignement.

Des informations «produits»

gnement. Ces dernières années, nom-

vail, afin qu’ils puissent effectivement se

passionnantes

breuses sont les actions entreprises

mettre à pied d’œuvre en tant qu’instal-

Des représentants et product mana-

pour venir à bout de toutes les pierres

lateur électrotechnique. La table ronde

gers d’Eaton, GE Consumer & Industrial,

d’achoppement entravant un afflux idéal

organisée le 12 mars de cette année a,

Hager, Legrand, Schneider Electric et

d’élèves dans les sections électrotech-

elle aussi, fourni l’input nécessaire à l’éla-

Siemens ont assuré des exposés pra-

niques et l’engagement d’électriciens

boration d’une vision d’avenir stratégique

tiques sur leurs composants spécifiques

dans le secteur. L’Electro-Challenge est

faisant l’objet d’un large consensus. Cet

pour tableaux et la distribution de l’éner-

un projet crucial permettant d’examiner

automne, cela devrait déboucher sur un

gie sur la base d’un tableau de distribu-

dans quelle mesure les élèves de dernière

master plan incluant des points d’action

tion de 160 Ampères. Tantôt les ensei-

année sont prêts pour le marché du tra-

prioritaires pour les prochaines années.

gnants pouvaient mettre eux-mêmes la main à la pâte, tantôt les workshops étaient plus théoriques. Les participants

REACTIONS POSITIVES DES PARTICIPANTS ET DES FABRICANTS

pouvaient prendre part à 4 des 6 works-

“C’est une magnifique initiative pour l’enseignement technique. En un seul jour, toutes les infos des différentes marques les unes à côté des autres”   Johan Helsen – VTI Bruges

hops, mais au terme de l’événement, ils ont pu repartir avec une clé USB contenant des instructions pédagogiques et des informations techniques sur l’ensemble des workshops. Cerise sur le gâteau: chacun a pu emporter un exemplaire du tout nouveau dossier pédagogique sur la mise à la terre et les liaisons équipotentielles. Vers un master plan Le recyclage des enseignants n’est que l’un des points d’action au travers desquels Formelec entend combler pas à

“Permet d’avoir une mise à jour des nouveautés lorsqu’on n’est pas tous les jours sur les chantiers et d’avoir des explications non obsolètes pour les élèves”   Angelo Di Francesco – Don Bosco Liège “Très intéressant pour avoir des explications des différents fabricants sur le même produit, selon leurs propres méthodes d’exécution”   Dirk Van Bastelaere – VTI Alost “Idéal pour une communication rapide et structurée à destination de l’enseignement”   Guido Jaeken – GE Energy “En tant que fabricant, c’est très efficace pour pouvoir voir autant d’enseignants en un seul jour”   Tony Daems – GE Energy

pas le fossé entre le secteur et l’ensei-

Fedelec magazine | 21


Tecnolec informe

Zhaga: une norme spécifique pour les modules LED Les culots classiques, E27 ou GU10 par exemple, sont large-

L'inconvénient des LED intégrées de façon permanente, ce sont

ment répandus. Mais constituent-ils aussi la solution idéale pour

les possibilités limitées de réparation ou d'extension et la dépen-

les ampoules LED?

dance vis-à-vis d'un seul fabricant. La question de la commer-

Les culots classiques, comme les GU10 ou E27, ont été conçus

cialisation de configurations standardisées spécifiques aux

pour les lampes à incandescence (p. ex. Figure 1). Ces ampoules

LED est dès lors née chez des consommateurs, des donneurs

fonctionnent à haute température et, outre la lumière, produisent

d'ordre et des acheteurs professionnels. Le consortium de fabri-

beaucoup de chaleur qu'elles émettent sous forme de rayonne-

cants Zhaga y répond (voir Figure 4 par exemple).

ment infrarouge. Les culots ont été développés en fonction. Par rapport à leur puissance, ils ont une surface de contact relativement limitée avec l'armature d'éclairage.

Zhaga [2] est un consortium qui élabore des spécifications pour les interfaces entre une source lumineuse LED et son armature. Cela doit permettre l'interchangeabilité d'armatures et de

D'autre part, les LED sont très sensibles à la température et fonctionnent mieux à basse température [1]. Ayant un meilleur rende-

sources lumineuses LED de différents fabricants. L'organisation

ment, elles produisent par conséquent moins de chaleur. En rai-

des fabricants d'armatures et de sources lumineuses d'origine

son de la faible température, cette chaleur s'évacue bien moins

(OEM), fournisseurs de composants et laboratoires de test.

par rayonnement mais doit quitter le composant LED lui-même

Le but de cette standardisation est de mettre sur le marché des

par conduction. Les culots actuels (GU10, E27,...) sont sou-

alimentations, modules et sources LED permettant le rempla-

vent inadaptés pour évacuer suffisamment de chaleur. Afin d'y

cement ou l'extension en cas de défaillance d'un composant,

remédier, le composant LED est alors relié à de gros organes de

de changement au niveau des besoins en éclairage de l'utilisa-

refroidissement dans une ampoule ou un module LED (Figure 2).

teur ou d'augmentation éventuelle du rendement des modules

Il s'ensuit que les ampoules LED à culot classique ont soit une

futurs, le tout indépendamment des marques. L'initiative existe

puissance limitée soit de gros organes de refroidissement et des

déjà depuis quelques années.

dimensions importantes.

Dans la terminologie Zhaga, on parle de «light engine» ou

compte plus de 180 membres de par le monde, notamment

module d'éclairage. Celui-ci comprend le module LED et l'aliLes LED peuvent aussi être intégrées de manière permanente

mentation ou le système de commande (control gear) corres-

dans une armature. Dans bien des cas, c'est même nécessaire

pondant. Les deux composants peuvent être intégrés ou reliés

pour atteindre la longue durée de vie revendiquée. Celle-ci dimi-

par un câble.

nue en effet drastiquement si la LED chauffe trop à cause d'une évacuation déficiente de la chaleur. C'est ainsi qu'aujourd'hui

Pour parvenir à un concept robuste, des exigences sont impo-

différentes solutions sont mises sur le marché (Figure 3).

sées tant au module d'éclairage qu'à son armature, et ce sur

Figure 1: Ampoule halogène à culot GU10

22 | Fedelec magazine

Figure 2: Ampoule LED à culot GU10

Figure 3: Ampoule LED sous forme d'armature


4 plans (interfaces): mécanique, thermique, électrique et photométrique (Figure 6). • Les aspects mécaniques couvrent entre autres la forme, les dimensions de montage et le culot. • L'interface thermique fixe les exigences en termes de capacité de refroidissement et de résistance de contact vers les ailettes de refroidissement, pour pouvoir ainsi garantir la durée de vie du composant LED. • L'interface électrique spécifie entre autres la puissance, la tension et l'intensité de courant, mais aussi les convertisseurs et les systèmes de régulation, notamment pour la variation de

Figure 4: «module LED» Zhaga à intégrer à une armature

l'intensité lumineuse. • L'interface photométrique définit par exemple des exigences pour le flux lumineux minimum, la couleur et la distribution de la lumière. Une percée à grande échelle de cette approche est encore incertaine, notamment parce qu'il y a encore de nombreux brevets revendiqués en matière de technologie LED, pas toujours compatibles avec une approche standardisée soutenue largement.

A Light+Building 2012, à Francfort, plus de 30 entreprises ont présenté des produits LED respectant les spécifications Zhaga. En juin 2012, Coopers Lighting a lancé sur le marché un premier appareil d'éclairage certifié Zhaga (Figure 7). - Paul Van Tichelen (VITO)

[1] Application Brief AB 20-4: «Thermal Management considerations for Superflux LEDs», www.philipslumileds.com [2] Vous trouverez de plus amples informations sur le site web de l'organisation: www.zhagastandard.org

Figure 6: Interfaces Zhaga

Figure 5: Terminologie Zhaga pour des configurations classiques

Figure 7: Premier appareil d'éclairage certifié Zhaga

Fedelec magazine | 23


Préparez-vous ! Hager lance son nouveau programme d'appareillage mural

Surprenez-vous avec les multiples possibilités de ce programme d'interrupteurs traditionnels et KNX ! Du classique S1 aux intelligents TS Sensor, en passant par le génie créatif du B.IQ, la créativité n'a plus de limites... Le 2 septembre 2013 deviendra une date-clé dans l’histoire de Hager Modulec. En effet, c’est à cette date que la commercialisation des produits Berker by Hager se fera par notre réseau de partenaires étendu. Dès ce moment, les produits pourront être commandés de la même manière que les produits Hager.

www.hager.be


reportage

Vanparijs Engineers

‘La plus grosse UPS mobile d’Europe’

“L

a problématique des interruptions de courant - provoquées ou non par des conditions hivernales - oblige bon nombre d’entreprises et d’organisations à prendre leurs précautions à temps. Une installation UPS mobile de

Vanparijs Engineers peut apporter la réponse.

Qui suit l’actualité en a certaine-

ou un centre de données. Et alimenter

100% sur leur alimentation en énergie.

ment déjà entendu parler: centrales

de façon ininterrompue car, contraire-

Pourtant, hôpitaux et centres de don-

nucléaires mises à l’arrêt pour cause

ment à un groupe d’appoint tradition-

nées ne sont que deux exemples parmi

de microfissures, centrales conven-

nel qui ne démarre qu’au bout d’une

d’autres: citons aussi les aéroports qui

tionnelles au gaz fermées par manque

dizaine de secondes, une UPS restaure

doivent assurer un éclairage permanent

de rentabilité, une électricité qu’il faudra

l’alimentation au moment même où le

des pistes, ou les opérateurs en télé-

peut-être importer de l’étranger, … Les

réseau connaît une défaillance. Aucun

communications dont les réseaux de

entreprises et organisations qui dépen-

risque de panne ou de dommages!’

téléphonie mobile doivent rester opéra-

dent d’une alimentation électrique inin-

tionnels.’ De grandes entreprises inter-

terrompue ont tout intérêt à s’équiper

Alimentation assurée à 100%

nationales telles que Thomson Reuters,

d’installations UPS (Uninterruptible

Les systèmes UPS mobiles sont fré-

le Groupe Richemont International

Power Supply) convenables. La firme

quemment utilisés lorsque les UPS exis-

(Cartier, Panerai,…) et différents ser-

Vanparijs Engineers de Hoegaarden

tantes doivent être entretenues ou répa-

vices publics font également appel aux

se spécialise depuis 20 ans déjà dans

rées, ou lorsque le client est en attente

UPS mobiles de Vanparijs Engineers.

la problématique de l’alimentation en

d’une nouvelle installation. En plus des

énergie, de la qualité de l’énergie et

systèmes mobiles loués, Vanparijs

des centres de données, et ceci pour

Engineers installe également des solu-

Plug & Play ‘Nos systèmes UPS sont de type plug

des clients dans toute l’Europe. Ses 35

tions permanentes, fixes. L’hôpital Sint

and play’, explique Clijsters. ‘Quelle

employés génèrent un chiffre d’affaires

Trudo de Saint-Trond, entre autres, dis-

que soit la configuration technique chez

annuel de quelque 10 millions d’euros.

pose d’un tel back up. ‘On s’imagine

le client, nous réussissons toujours à

Cette PME flamande, qui pourvoit des

les conséquences désastreuses d’une

y intégrer notre matériel. L’installation

entreprises belges et étrangères d’un

panne de courant pour les services de

est entièrement autonome: dès qu’un

courant ininterrompu de qualité supé-

soins intensifs, par exemple’, poursuit

problème d’alimentation a été détecté,

rieure, dispose de la plus grosse UPS

Hans Clijsters. De ce point de vue-là,

l’UPS prend automatiquement le relais.

mobile d’Europe. ‘L’installation, montée

les hôpitaux sont pour nous des clients

Le client ne s’en apercevra même pas

sur semi-remorque, fournit pas moins

typiques. Mais les centres de données,

car il n’y aura pas le moindre scintillement

de 1600 kVA ou kilovolts-ampères’,

que l’on retrouve actuellement dans un

de lampe, absolument rien. Et le courant

explique le sales engineer Hans Clijsters.

grand nombre de secteurs, sont tout

que nous fournissons est de même qua-

‘Un ménage moyen consomme de 6 à

aussi exigeants en matière d’électri-

lité élevée que celui du réseau public.’

7 kVA: avec un camion de ce type, on

cité. La moindre coupure de courant

peut donc facilement alimenter 300

leur coûte de l’argent, et beaucoup.

www.vanparijs-engineers.be

ménages environ, ou un hôpital entier,

Nos clients veulent pouvoir compter à

www.upsverhuur.be

Fedelec magazine | 25


PROJET

Electro VDS

Marché principal: le commerce en détail

“D

ans la Rijselstraat à Menen, la firme Electro VDS vient récemment de convertir un ancien commerce d’habillement en une succursale Press Shop, c’est-à-dire un point de vente de journaux annexe sandwicherie et coincafé. L’entreprise de Zottegem n’en est pas à son coup d’essai ayant déjà installé, l’année passée, une quin-

zaine de ces commerces sur tout le territoire. La plupart des points de vente sont aménagés dans des bâtiments neufs, mais celui de Menen le fut dans une construction existante qui subit une rénovation approfondie.

Stefaan Van Driessche a reçu une forma-

défi, il s’établit comme électricien indé-

ou autres commerces et, en moindre

tion d’installateur-électricien dont il sui-

pendant en occupation secondaire.

mesure, aussi dans des bureaux. Mes

vit les quatre premières années à l’école

chantiers se situent principalement en

technique de Zottegem et les trois sui-

Commerce en détail

Flandres Orientale et Occidentale et à

vantes à l’Institut Technique Provincial

“Ma carrière d’indépendant débuta le

Bruxelles, mais – grâce à mes contacts

de Ninove où il se perfectionna dans les

dernier jour ouvrable avant les congés

avec plusieurs chaînes de magasins –

techniques de commande. Après ses

du bâtiment, en 1999. J’ai progressive-

aussi dans le reste du pays.” Entre-

études, il prit du service chez Fabricom

ment fait la connaissance de collègues

temps, les activités continuent à se déve-

– l’actuelle Fabricom GDF Suez – et put

électriciens de la région pour lesquels

lopper et la firme de Zottegem, nommée

y acquérir une solide expérience en

j’effectuais des travaux en régie. Lors de

Electro VDS d’après les initiales de Van

matière d’électricité industrielle sur de

mes débuts, j’ai réalisé en majorité des

Driessche Stefaan, est maintenant aus-

nombreux chantiers. Tout d’abord sur

projets résidentiels mais des contacts

si le distributeur principal des appareils

le site de Dow Chemicals à Terneuzen,

fortuits m’ont ensuite permis d’installer

de chauffage électriques ACEC pour les

où sa tâche consistait à poser le câblage

l’éclairage dans plusieurs salles de vente

Flandres Orientale et Occidentale.

et installer les tableaux de distribution.

pour objets d’art. Ainsi, j’ai pu me consti-

Ensuite – et toujours pour le compte de

tuer une bonne clientèle personnelle,

Fabricom – il travailla pendant deux ans

principalement dans le monde du com-

sandwicherie et coin-café

comme monteur-électricien chez Sidmar

merce en détail. Depuis lors, j’ai réalisé

Un bon client d’Electro VDS est ‘LSTravel

(actuellement Arcelor Mittal) à Zelzate.

pas mal de travaux d’électricité et d’éclai-

Retail’, propriété du groupe français

En ‘99, impatient de relever un nouveau

rage dans des magasins d’habillement

Lagardère, qui exploite non seulement

26 | Fedelec magazine

Point de vente de journaux, annexe


les magasins HUBIS et One Minit, mais

de stockage à l’arrière – pour une largeur

aussi les points de vente de journaux

d’à peine 4,5 mètres. Un escalier ouvert,

la porte d’entrée automatique n’était pré-

Press Shop et Relay, bien connus pour

situé à peu près au centre de l’espace

vue que le 4 février, ce qui nous obligea

leurs enseignes rouges. Rien que dans

commercial mène à l’étage où se trou-

de reporter les travaux de démolition de

notre pays, le groupe compte quelque

vent encore un bureau et un espace de

l’ancien étalage d’habillement, néces-

270 commerces. Les 4 dernières années,

stockage supplémentaire. Ici, un grand

saires à l’aménagement de la zone d’en-

Electro VDS a déjà installé une trentaine

lanterneau fait pénétrer la lumière du jour.

trée du nouveau Press Shop. En dernière

deux semaines environ. “L’installation de

minute, il nous fallut même démolir une

de magasins Press Shop – répartis sur toute la Belgique. Un des plus récents

Choix des matériaux et des coloris

partie du sol existant et poser une nou-

chantiers sut celui de la Rijselstraat à

Un projet de rénovation de telle envergure

velle chape”, poursuit Van Driessche.

Menen où un bâtiment existant, qui abri-

se déroule évidemment en étroite col-

tait jadis un commerce d’habillement, a

laboration avec les services techniques

Goulottes à câbles visibles

été loué à Press Shop pour y établir un

internes du maître d’œuvre – Press Shop

La puissance totale du nouveau magasin

point de vente de journaux avec sandwi-

dans ce cas – qui se charge du mesu-

passe de 25A à 63A/380V. La majeure

cherie et coin-café où les clients ont l’oc-

rage exact des lieux et de l’établissement

partie de cette puissance électrique

casion de se détendre un instant.

des plans de construction et/ou de trans-

est requise pour le micro-ondes indus-

formation. En ce qui concerne le choix

triel ‘Merryche’, la pompe à chaleur, les

Un espace profond et étroit

des matériaux et des coloris pour les

groupes réfrigérants et la chambre à sur-

Les travaux de démolition débutèrent

meubles et parois, la chaîne de magasins

gélation. Une fois toutes les anciennes

après les congés de Noël 2012 et l’an-

avait imposé des directives très strictes,

installations enlevées, les nouveaux

cien bâtiment fut presque complète-

toutes ces données étant intégrées dans

câbles d’éclairage ont été posés dans

ment ‘déshabillé’. La totalité du projet

le métré. “Ceci n’empêche pas l’entre-

des goulottes Stagobel. La longueur

de rénovation – des démolitions jusqu’à

preneur des travaux de conserver un cer-

totale du câblage de ce projet se situe

l’aménagement intégré et l’installation

tain degré de liberté pour agir à sa guise

entre 550 et 600 mètres. Les goulottes

de l’électricité – a été prise en charge

sur chantier”, explique encore Stefaan

portent aussi 29 armatures d’éclairage

par Electro VDS, en collaboration avec

Van Driessche.

de type Lunnoo tocla HIT 70W et 6 arma-

plusieurs sous-traitants. L’immeuble,

tures de type Lunnoo planet Air 950 4xT5

âgé de 40 ans, était en assez bon état

Achèvement de l’entrée: un exploit!

24W. Stefaan Van Driessche: “Le maître

bien qu’il ait fallu réparer quelques fis-

Le 14 février 2013, le nouveau maga-

d’œuvre avait explicitement demandé

sures dans la structure en béton. Il fait 23

sin de presse de la Rijselstraat pouvait

des goulottes de câblage visibles. Sauf

mètres de profondeur – 18 mètres d’es-

accueillir ses premiers clients. Pourtant,

en un endroit spécifique – où étaient ins-

pace commercial et 5 mètres d’espace

les travaux avaient été arrêtés pendant

tallées les conduites de réfrigération –

Fedelec magazine | 27


PROJET

nous ne pouvions faire aucun usage de

Rénovation: espace disponible

Au début des travaux, il n’était même pas

faux plafonds. Le bâtiment devait, à la

difficile à évaluer d’avance

clair du tout de combien d’espace on dis-

demande expresse du maître d’œuvre,

Stefaan Van Driessche: “La plupart des

posait pour aménager le point de vente

conserver le plus possible son authenti-

Press Shop s’installent dans des bâti-

de journaux. Ceci était, entre autres, dû

cité. La construction existante ne pouvait

ments neufs – je pense par exemple à

au fait que l’ancien étalage du magasin

subir qu’un strict minimum de modifica-

des centres commerciaux ou à des quar-

d’habillement avait été supprimé et que

tions dans le but de pouvoir – si néces-

tiers de gare revalorisés. Sur de tels sites,

la nouvelle entrée du magasin se trou-

saire – lui assigner une autre fonction

on peut partir d’une ‘cellule vide’ si je puis

vait, par conséquent, plus près de la rue.

commerciale à l’avenir.”

m’exprimer ainsi, ce qui offre l’avantage

Il va sans dire que le projet de rénova-

d’un travail plus rapide et plus aisé. Par

tion de Menen a été suivi de près par les

Nouvel emplacement pour le

contre, un projet de rénovation comme

services techniques internes de Press

tableau de distribution

ce Press Shop pour lequel on choisit une

Shop. “Le chef de service vint plusieurs

L’armoire réseautique du magasin, de

maison de rangée dans une rue commer-

fois sur place contrôler les travaux. Les

fabrication Gigamedia, se compose d’un

çante fort animée, prend nettement plus

problèmes éventuels furent rapidement

coffret mural avec 9 unités d’1 rack, 24

de temps. Des problèmes imprévus peu-

identifiés et résolus, au fur et à mesure de

ports RJ45, 2 étagères fixes, 2 blocs à

vent surgir lors du ‘déshabillage’ de l’an-

l’avancement du projet.”

prises et 1 UPS de 650VA. Avant les

cien bâtiment. Dans notre cas, ce furent –

transformations, le tableau de distribu-

par exemple – des fissures dans le béton.

www.electrovds.be

tion se trouvait à l’étage mais il a été transféré au rez-de-chaussée partiellement pourvu de caves, dans un placard à l’arrière de l’espace commercial. Les prises traditionnelles existantes ont toutes été remplacées par des prises réseautiques dans le comptoir et les vitrines – invisibles aux clients et aux visiteurs. Il s’agit de 18 prises ‘mosaic’ de marque Legrand et de 8 prises ‘mosaic’ RJ45 du même fabricant, toutes intégrées dans des goulottes DLP. L’éclairage de l’espace commercial est constitué en majorité de lampes conventionnelles et à décharge gazeuse. A l’avant du magasin – derrière les panneaux publicitaires – on a néanmoins installé des lampes LED. L’éclairage de secours du rez-dechaussée et de l’étage est également de marque Legrand et l’espace de stockage arrière a été équipé d’un détecteur de mouvement. Bien qu’on n’ait pas monté de parlo- ni de vidéophone, on a prévu – pour des raisons évidentes – un système de détection des intrusions, installé par la firme Automatic Alarm.

28 | Fedelec magazine

Electro VDS & Fedelec La firme Electro VDS de Zottegem est membre de Fedelec depuis début 2000. “Ce qui m’intéresse principalement en ma qualité de membre, c’est le volet technicoinformatif que la fédération propose aux installateurs et électriciens. Je pense, entre autres, aux soirées informatives sur les développements en matière d’éclairage LED. Pour l’instant, les maîtres d’œuvre se laissent encore guider par des arguments de prix dans leur choix pour l’éclairage LED, bien que cette mentalité va changer à terme.” Récemment encore, l’entreprise de Stefaan Van Driessche comptait deux collaborateurs. Maintenant, il travaille seul et – pour certains projets – en collaboration avec des sous-traitants qu’il connaît bien. “Il est de plus en plus difficile de trouver de jeunes électriciens compétents qui sont prêts à travailler pour une petite entreprise comme la mienne”, remarque Stefaan Van Driessche.


v8.0-sept 2013:des changements légaux avant l’heure Hormis les adaptations pour le SEPA qui sont d’ailleurs déjà disponibles en 7.2 (version mars), les adaptations tva BEL+LUX 2014 ainsi que la gestion de demande aux clients pour l’envoi de factures électroniques seront déjà disponibles dès septembre !

La solution logicielle pour entrepreneurs et installateurs … étroitement liée à la comptabilité Bob50 mais également à PlanningPME

 Pour les adaptations en matière de tva pour lesquelles une loi a été votée et publiée fin 2012 au Moniteur belge, pour une entrée en vigueur définitive au 31/12/2013, Bc-Pro se synchronisera et se basera intégralement sur les changements qui ont été introduits à la nouvelle version Bob50 4.1 qui sera disponible dès la fin juillet.

 Bc-Pro se prépare aussi tout doucement à la facturation électronique ! En 8.0 la gestion des demandes aux clients et acceptation/refus sera déjà intégrée ! L’option choisie par le client vous sera alors affichée en facturation : envoi facture papier (par défaut), PDF par e-mail ou facture BC-PRO est une suite de logiciels pour entrepreneurs, installateurs électronique (XML). Cette dernière option ne sera disponible qu’en 8.1 en tout genre et même commerçants. Comprenant plusieurs modules fonctionnant soit indépendamment soit en interaction, BC-PRO  Et enfin, afin que les utilisateurs puissent se préparer petit à petit aux apporte de multiples solutions aux divers besoins des utilisateurs en virements SEPA obligatoires au 1er février 2014, Bc-Pro met déjà à procurant des outils puissants et modernes mais aussi surtout en disposition des routines de conversion automatique des comptes BBAN proposant une solution globale de gestion d’entreprise avec une en IBAN pour surtout convertir tous vos fournisseurs en une fois. liaison très étroite avec la comptabilité Bob50 (transfert aisé en comptabilité générale/analytique des factures/NC/caisses, liaison bancaire – VCS, synchronisation des paiements factures, etc…) mais aussi une liaison avec PlanningPME qui vous permettra de planifier aisément et efficacement les travaux pour chaque technicien, dépanneur, installateur ou par équipe (exportation de la base de données Clients vers PlanningPME et importation des travaux planifiés en interventions, dépannages, entretiens, etc en Bc-Pro). v8.0 - sept 2013: des nouvelles fonctionnalités…

v8.0 - sept 2013: des nouveautés techniques… Passons ici en revue les principales nouveautés techniques qui seront intégrées à la nouvelle version 8.0

Mais en plus de toutes ces adaptations techniques et légales, la nouvelle version 2013 du Bc-Pro enrichira encore un peu plus les nombreuses fonctionnalités de très belles nouveautés :

 Une révision complète de la gestion des contrats permettra non seulement de décrire les installations clients sous contrat d’entretien, maintenance, etc mais en offrant des facilités de recherche sur un ou  Bc-Pro a depuis le début assurer une liaison poussée avec les plusieurs mots clé:certain type de chaudière, appareil de climatisation,… logiciels phares de la suite Office que sont Excel (import/export) et Word (ouverture automatique nouvelle lettre/fax avec entête  Un tout nouveau module de suivi des interventions va être programmé client/fournis. prémeublée, mailing, etc…) : ceci fonctionne avec pour être utilisé sur écran tactile et destiné à être utilisé par les toutes les versions de MS-Office et sera encore le cas avec la techniciens sur la route via tablettes équipées de Win8 PRO (pas RT !) version d’Office 2013 dans la nouvelle version Bc-Pro 8.0 comme le HP Elite Pad, Microsoft Surface Tablet ou bien d’autres  Cette nouvelle version Bc-Pro 8.0 intègrera également quelques adaptations techniques afin d’optimiser le fonctionnement sous Windows 8 et Windows Server 2012. Il s’agit là de petits changements internes pour une entière compatibilité avec les tous derniers OS précités si même la version actuelle fonctionne déjà très bien sur ces versions Windows. Pour rappel, par contre, toutes les anciennes versions avant Windows XP ne sont plus supportées, ce qui est tout à fait courant maintenant.  Une de ces améliorations techniques la plus attendue, et elle sera également disponible en Windows 7, c’est l’affichage plus clair et plus lisible des écrans en taille Windows standard et l’utilisateur pourra même encore avoir plus grand où tout deviendra plus grand y compris les titres de champs, zones de saisie, etc…

tablettes que les constructeurs équipent maintenant pour les professionnels du Windows8 PRO. Une connexion internet mobile 3G permettra alors un échange régulier avec le bureau où un site FTP interne devra être configuré. Le technicien pourra ainsi visualiser les interventions prévues sur la journée, en y distinguant celles urgentes qui ont été intercalées. Il pourra alors pointer les arrivées et départ, introduire les travaux réalisés et pièces utilisées, prendre des photos de l’installation avant/après et faire signer le client via un stylet et ce aussi bien pour des entretiens, dépannages ou nouvelles installations. Après validation d’une intervention client, le bureau disposera de son encodage endéans quelques minutes !!! … si du moins il est dans une zone où il est connecté au 3G durant 15 à 30 sec. (1 à 2 minutes avec des photos), sinon le dernier transfert interrompu se refera dès que la tablette aura à nouveau une connexion 3G.

 Un nouveau type de document sera ajouté dans les achats pour introduire ou plutôt constituer les factures d’achat marchandises afin d’améliorer nettement l’étape de validation des prix d’achat à la réception de la facture fournisseur mais aussi alors éviter un réencodage en comptabilité dans la mesure où le transfert des factures d’achat pourra se faire de la même manière très aisée que les factures de vente.  A cette occasion, une option permettra à l’utilisateur de choisir une validation directe ou un transfert dans les journaux temporaires pour une validation manuelle en Bob50.

 VISITEZ AUSSI LE SITE www.bcpro.be

Où vous pourrez télécharger directement une version de démonstration Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter

Fedelec magazine | 29 Eicher BC au 080.22.68.11 ou par E-Mail à l’adresse info@eicher.be


reportage

One Smart Control™ Des composants domotiques qui communiquent via le réseau électrique

“A

u dernier salon Batibouw, un nouvel acteur s’est profilé sur le marché belge de la domotique: One Smart Control. Avec son système One Smart Control, la firme anversoise du même nom lance un concept domotique à installation aisée et conçu pour la gestion d’une grande variété de techniques – éclairage, chauffage, volets

roulants, sécurisation, sonorisation et économies d’énergie – dans des habitations unifamiliales ou des appartements. Contrairement à la plupart des autres systèmes domotiques, celui-ci ne requiert aucun câblage additionnel.

Facile à installer… et à déménager

Commande intuitive

nario d’éclairage adéquat ou atténuer

“Avec One Smart Control – un système

Les fonctions One Smart Control™ sont

(quasiment) chaque luminaire. On peut

qui se prête aussi bien aux installations

activées par l’intermédiaire de boutons-

aussi ajuster les consignes de tempé-

neuves qu’aux rénovations – une famille

poussoirs traditionnels (230V). Pour la

rature dans chaque pièce séparément

peut dorénavant automatiser son habita-

finition du matériel de commutation, on

et profiter ainsi d’un climat agréable à

tion sans enlever une seule brique ni car-

peut faire son choix parmi l’offre des dif-

tout moment. La sécurisation de la mai-

relage. Le même système fait aussi fonc-

férents fabricants. Même après installa-

son n’a pas été oubliée, elle non plus. Un

tion d’instrument de contrôle dans la lutte

tion d’un système One™, la commande

seul bouton ‘intelligent’ placé à côté de

contre les gaspillages d’énergie”, affirme

reste très intuitive pour l’habitant. En plus

la porte d’entrée se charge de tout pour

Bert De Haes, CEO et codéveloppeur de

des boutons-poussoirs bien connus,

la dernière personne qui quitte la mai-

One™. “Nos composants ne requièrent

on peut faire appel à une application

son: éclairage coupé, thermostat sur

aucun câblage spécifique. Ils communi-

sur iPhone, iPad et - dans un stade ulté-

consigne jour, volets baissés et alarme

quent entre eux via le réseau électrique.

rieur aussi - sur un smartphone de type

activée. N’importe quel bouton-pous-

La plupart des fonctions sont incorpo-

Android. Une fois la liaison établie via

soir dans la maison peut, en outre, être

rées dans de petits modules parallélépi-

internet, le système permet à l’utilisateur

configuré comme ‘touche panique’ pour

pédiques qui ont l’aspect d’un sucre de

de commander toutes les fonctions à dis-

générer toutes les alarmes requises:

raccordement. Ces blocs miniaturisés

tance, où qu’il se trouve.

éclairage allumé, sirène activée, famille avertie… Avec ONE Smart Control, il est

se montent discrètement derrière des d’éclairage et des blocs à prises, ou à

Par une seule action sur le bouton Le système domotique One combine

proximité des moteurs de volets roulants.

plusieurs fonctions: éclairage, chauf-

En outre, les modifications au tableau

fage, contrôle d’accès, volets roulants

de distribution sont minimes et elles ne

et tentures, sonorisation et – finalement

requièrent pratiquement aucun espace

mais non des moindres – les techniques

supplémentaire. L’extension ou le réamé-

d’économie d’énergie. Bert De Haes par-

nagement de ces composants est aisé.

court ces fonctions une par une: “ONE

En cas de déménagement, l’investisse-

Smart Control dispose de l’intelligence

ment n’est pas perdu non plus: tous les

requise pour pouvoir combiner tous les

composants se démontent et se remet-

points d’éclairage et sélectionner – sur

tent en place sans problème, une véritable

commande d’un seul bouton ou par une

première dans le monde de la domotique.”

seule action sur le smartphone – le scé-

boutons-poussoirs, dans des armatures

30 | Fedelec magazine


One Smart Control™ en quelques mots One Smart Control est une entreprise belge qui se consacre au développement de solutions innovatrices et conviviales pour la gestion et la commande de fonctions d’automatisation domotiques et immotiques. Ses systèmes s’appliquent aux habitations aussi bien qu’aux immeubles professionnels. L’équipe de développement One™ comprend des experts nationaux et internationaux en matière de design et de technologie. L’entreprise est dirigée par Bert De Haes et David Thielman qui ont uni leur savoir-faire considérable en matière d’automatisation pour créer One Smart Control. Ce nouvel acteur sur le marché belge de la domotique/immotique est établi à Anvers et distribue ses produits dans toute l’Europe.

également possible de gérer l’occultation

One™ fonctionnent dès qu’ils sont mon-

en abaissant tous les volets roulants d’un

tés: il suffit de les visser en place pour

Couper tous les consommateurs inu-

coup, ou un seul volet à la fois. La même

que tout soit prêt à l’emploi. “Il est pos-

tiles et baisser les volets au bon moment,

chose est possible à distance, via smart-

sible d’adapter ou même d’ajouter des

voilà encore deux possibilités d’écono-

phone. L’habitant peut aussi écouter sa

fonctions en un tour de main et de les

mies. Dans ce contexte, les fonctions

musique favorite, où qu’il se trouve dans

enlever tout aussi facilement. Si le client

automatiques du système ont certes

la maison.”

le souhaite, un de nos conseillers peut

leur utilité, par exemple en permettant

venir à domicile inspecter les lieux et ana-

d’éteindre en une fois toutes les lumières

Economie d’énergie: une fonction

lyser les besoins avec l’habitant. La plu-

ou de commander l’ouverture/ferme-

‘hors catégorie’

part des composants One Smart Control

ture des protections solaires. Aussi l’on

Pour ONE Smart Control, l’économie

se commandent via internet et l’habitant

obtient un aperçu détaillé des consom-

d’énergie est une fonction ‘hors catégo-

peut en confier l’installation, au choix, à

mateurs d’énergie: dans notre cas spéci-

rie’. Les composants du système One™

son électricien habituel ou à notre équipe

fique, nous savons exactement combien

renferment une puce programmable qui

spécialisée”, poursuit Bert De Haes.

d’électricité notre bureau d’architectes

permet de tailler la consommation éner-

les plus grands gaspilleurs d’énergie.

consomme par rapport au bilan total

gétique à la mesure de l’habitant. “Ces

ONE™ et la construction passive

de la maison. Les scénarios d’éclairage

composants mesurent l’énergie qu’ils

One Smart Control est de plus en plus

adaptés nous tentaient beaucoup, mais

détectent et en avertissent l’utilisateur,

présent sur le marché des habitations

nous ne voulions absolument pas un

de façon à ce qu’il reste en permanence

passives. De tels projets exigent des

système trop compliqué qui nous aurait

au courant de l’historique de consom-

investissements considérables en

empêchés d’allumer ou d’éteindre ‘sim-

mation de chaque appareil électrique et

matière d’appareillage économique,

plement’ la lumière. Le système ONE

qu’il puisse réagir en conséquence. Les

d’isolation performante et de systèmes

Smart Control ne tombe pas dans ce

fonctions avancées du système One™

intelligents gérant la consommation

piège: les nouvelles touches de com-

font que l’éclairage, le chauffage et l’oc-

d’eau – mais cela ne suffit pas tou-

mande font (aussi) les choses simples

cultation solaire concourent à maintenir

jours... Un couple d’architectes qui se

qu’on attend d’elles. Le confort réside

une atmosphère optimale à l’intérieur de

fit construire récemment une habitation

surtout dans les fonctions qui viennent

la maison, mais sans aucun gaspillage

passive avec un système One Smart

en plus.”

d’énergie. Dès que l’habitant quitte la

Control témoigne: “Il faut être conscient

maison, les consommateurs non essen-

du fait que nous sommes, nous-mêmes,

www.onesmartcontrol.com

tiels sont coupés et le chauffage passe en mode économique”, explique encore Bert De Haes. Extensible Contrairement à la majorité des autres systèmes domotiques, celui-ci ne requiert pas de paramétrage compliqué par des spécialistes. Les composants

Fedelec magazine | 31


REPORTAGE

Euro-Index Les performances photovoltaïques sous pression Le contrôle des installations photovoltaïques toujours plus important dans un marché axé sur les performances

“L

es fabricants de panneaux photovoltaïques promettent des rendements toujours meilleurs sur des périodes toujours plus longues. L'utilisateur final fait son choix sur la base de ces données et s'attend également à obtenir les performances promises. Mais le placement et l'entretien des installations comptent pour beaucoup.

Bien qu'on ait assisté ces dernières années à un accroissement de la prise de conscience et du professionnalisme, il reste encore pas mal de place pour l'amélioration. De ce point de vue, des mesures sur les installations photovoltaïques ne sont pas un luxe superflu et peuvent prévenir ou résoudre de très nombreux problèmes.

Mesure du zéro

d'un enregistrement. Il est dès lors désor-

La mesure du zéro est la première

mais souvent impossible de déterminer

A côté des performances d'une ins-

mesure qui suit le placement de l'instal-

la perte de rendement réelle d'installa-

tallation photovoltaïque, il importe de

lation photovoltaïque. Cette mesure doit

tions photovoltaïques plus anciennes.

tenir compte des règles générales de

être réalisée avec précision. C'est en se

S'il y a bel et bien eu mesure du zéro, cela

sécurité, comme pour tout produit par-

basant sur celle-ci que l'on peut contrô-

simplifie la question et des mesures de

couru par du courant. Des mesures de

ler que l'installation atteint le rendement

contrôle peuvent être accomplies régu-

résistance d'isolement au niveau des

spécifié dans les fiches techniques du

lièrement (par exemple annuellement).

panneaux photovoltaïques peuvent par

fabricant. Si ce n'est pas le cas, il peut y

Sécurité

exemple éviter des chocs électriques ou

avoir un problème avec un ou plusieurs

Une baisse de rendement n'est pas

des électrocutions. Lors de travaux sur le

des panneaux, avec les raccordements

l'autre

toit, un simple choc électrique peut vite

ou avec l'onduleur. Des mesures minu-

Une baisse de rendement restant dans

mener à des situations capables d'en-

tieuses et une bonne interprétation

les spécifications indiquées par le fabri-

traîner la mort. Contrôler ces aspects n'a

de leurs résultats peuvent mettre en

cant ne pose normalement pas de pro-

donc rien d'anodin lors de l'installation.

lumière le problème en question. Les

blème et est due à l'altération normale

Qui, par exemple, est responsable si une

actions nécessaires pourront ensuite

des panneaux photovoltaïques. Mais si

personne est blessée par une installation

être entreprises pour atteindre un ren-

vous enregistrez une chute de rende-

que vous ou votre collègue avez fournie?

dement optimal. Ce rendement servira

ment supérieure, c'est que l'installation

Chaque situation est naturellement diffé-

dès ce moment-là de référence pour les

même a sans doute un problème. Celui-

rente, mais (en cas d'utilisation normale

contrôles futurs.

ci peut être recherché et résolu à l'aide

dans des conditions normales) il n'est

des instruments de mesure adéquats. Un

pas exclu que la responsabilité de l'ins-

Mesures de contrôle

bon service après-vente est une chose

tallateur soit engagée.

Dans les premières années de la «révo-

intéressante tant pour l'installateur que

lution photovoltaïque», la mesure du zéro

pour l'utilisateur final. L'installateur s'as-

Mesures pertinentes

fut rarement réalisée sérieusement...

sure partiellement du travail, tandis que

Pour déterminer l'état, le rendement et la

pour autant qu'elle l'ait été tout court, et

l'utilisateur, de son côté, bénéficie d'un

sécurité d'installations photovoltaïques,

les informations ont rarement fait l'objet

rendement optimal.

il y a pas mal de mesures possibles. Les

32 | Fedelec magazine


L'ELEKTRO LIJN PVCheck permet de réaliser toutes les mesures relatives à une installation photovoltaïque à l'exception du Mpp, du rendement AC (Eff.) et de la courbe I-V.

principaux termes sont énumérés ci-

fonctionnements dans le système.

dessous:

• Irr: rayonnement incident

• Voc: tension en circuit ouvert

La direction et l'intensité du rayonne-

tive des panneaux photovoltaïques par rapport à la terre (selon la norme CEI 62446).

• Isc: courant de court-circuit

ment solaire incident influencent le

• Rlo: continuité

• Courbe I-V: graphique intensité du

rendement des panneaux photovol-

La continuité mesure le raccordement

taïques. Ces données doivent donc

de la terre conformément à la norme

aussi être enregistrées, notamment

CEI 62446.

courant/tension La courbe I-V représente le rapport entre tension et intensité de courant

pour établir la courbe I-V.

d'un panneau photovoltaïque. Le

• Temp. panneau: température

Instrument de test

fabricant fait tester son panneau dans

La température d'un panneau photo-

Andy Claes, directeur marketing et com-

des conditions d'essai normalisées

voltaïque influence le rendement et doit

munication d'EURO-INDEX sprl, l'af-

(STC = 1 000 W/m² ; 25 °C ; 1,5 AM). La

donc aussi être mesurée pour obtenir

firme: «Toutes les mesures ci-dessus

courbe I-V de référence d'un panneau

une comparaison correcte de la courbe

peuvent être réalisées à l'aide de LIGNE

est établie dans ces conditions d'essai

I-V.

ELECTRO PVCheck, un instrument de

normalisées et consignée sur la fiche

• Mpp: point de puissance maximale

test multifonctionnel pour le contrôle des

technique. Avec le bon instrument de

• Rendement AC (Eff.): rendement de

installations photovoltaïques. La gamme

mesure, la courbe I-V réelle peut être déterminée lors de la mesure du zéro et des mesures de contrôle, puis comparée avec celle indiquée par le fabricant. Dans des conditions idéales (nou-

l'onduleur • Rendement DC (Eff.): rendement des panneaux photovoltaïques • Prp: ratio de performance (facteur de rendement)

veau panneau, placement parfait), la

Le ratio de performance représente le

courbe I-V réelle diffère peu ou prou de

rendement de l'installation complète.

la courbe de référence. Si l'on constate

• Riso: résistance d'isolement

clairement un écart, c'est l'indice d'une

La résistance d'isolement est mesu-

altération, d'une ombre sur ou de dys-

rée entre les entrées positive et néga-

LIGNE ELECTRO compte également des appareils destinés à mesurer le rendement AC (Eff.) de systèmes monophasés ou triphasés, à déterminer le point de puissance maximale et à afficher et comparer des courbes I-V.» www.euro-index.be

Fedelec magazine | 33


PROJET

“L

a firme I.N.T. de Saint-Vaast est un nouveau venu ambitieux parmi les entreprises

d’électricité – relativement peu nombreuses – à se spécialiser dans les travaux au réseau basse tension et l’éclairage public, y compris l’installation de poteaux électriques. JeanPol Viel et son fils Mathieu ont fondé leur entreprise il y a huit ans à peine, ce qui ne les empêche pas de cumuler à eux deux quelque 53 années d’expérience dans la branche. Fedelec Magazine a visité pour vous un chantier I.N.T. à Marbaix-la-Tour.

I.N.T.

‘Notre entreprise est le résultat de 53 ans d’expérience dans la branche’ I.N.T. est l’abréviation de ‘Industrie

propre compte. L’entreprise familiale des

cialisé: nos collaborateurs ont tous reçu

Nouvelles Technologies’. Il s’agit en fait

Viel opère à partir de Saint-Vaast, dans

une solide formation de base et – pour

du redémarrage d’une entreprise exis-

la région de La Louvière. En plus du père

les projets ORES – ils ont même suivi

tante rachetée jadis par Jean-Pol Viel,

et du fils, on retrouve aussi l’épouse de

des formations spécifiques pour pou-

un homme avec d’excellents états de

Jean-Pol Viel en qualité d’administratrice

voir travailler en conformité totale avec

service auprès d’une firme de la même

chez I.N.T.

leurs directives et standards de qualité”,

région spécialisée dans les mêmes

explique Jean-Pol Viel.

tâches – bien qu’à plus grande échelle

Conformité avec les directives et les

– et opérant aujourd’hui sous un autre

standards de qualité

Trajet de 500 mètres

nom. Jusqu’il y a huit ans, Jean-Pol Viel

L’entreprise de Saint-Vaast réalise entre

Dans la rue Miserque à Marbaix-la-Tour,

était responsable de chantier pour cette

autres des projets pour ORES et la ville

une commune faisant partie de l’entité

entreprise. Son fils Mathieu est un ‘mor-

de Wavre, et travaille en sous-traitance

de Ham-sur-Heure, à mi-chemin entre

du’ du métier lui aussi: en 1997, il rempor-

pour Fabricom Suez. Parmi les activités

Charleroi et Thuin, ORES avait mis en

ta son diplôme A3 en électromécanique

principales d’I.N.T. figurent les travaux au

projet des travaux d’aménagement du

à l’Institut Saint-Joseph de La Louvière.

réseau basse tension, l’éclairage public

réseau basse tension local. La transfor-

Tout comme son père, il fut employé

et l’installation de poteaux électriques.

mation d’un ancien château - situé dans

par le même patron pendant plusieurs

“Ces derniers travaux se font souvent

la même rue mais juste hors des limites

années et il a, entre-temps, déjà 13 ans

dans des endroits difficilement acces-

du village - en plusieurs unités d’habi-

de métier dans les doigts. A eux deux,

sibles aux camions et excavatrices, par

tation modernes nécessitait le renfor-

Viel père et fils ont donc accumulé pas

exemple dans des ruelles. “Nous avons

cement du réseau d’un côté de la rue.

moins de 53 années d’expérience dans

peu de concurrents dans la région, bien

ORES avait déjà mené son étude pré-

cette branche. Il y a huit ans, ils esti-

que ce soient tous de ‘grosses boîtes’.

paratoire et établi des plans de réalisa-

mèrent le temps venu de s’établir à leur

Notre niche exige un savoir-faire très spé-

tion détaillés. Sur un trajet d’environ 500

34 | Fedelec magazine


mètres, le cahier des charges prévoyait

passé à 400 V – au lieu des 220 V pré-

de la rue. Jean-Pol Viel évalue le dérou-

des travaux d’adaptation à six poteaux

cédemment – tandis que la capacité est

lement de ce projet: “Le travail deman-

électriques et au câblage.

restée inchangée de l’autre côté de la

dé n’était pas vraiment compliqué, bien

rue. Jean-Pol Viel donne un aperçu som-

qu’assez délicat dans ce sens que les six

Un poteau n’est pas l’autre

maire des travaux réalisés: “Le tout nous

poteaux se trouvaient très près l’un de

Jean-Pol Viel explique: “Ces poteaux

a pris une petite semaine. Le démantè-

l’autre. Pour le fameux sixième poteau on

électriques avaient plus de 30 ans. Cinq

lement des 5 poteaux existants, l’enlè-

a dû, en outre, procéder avec précaution

d’entre eux ont dû être remplacés car ils

vement du poteau en béton déclassé et

vu la présence de conduites électriques

ne pouvaient supporter des câbles sup-

l’implantation du nouvel exemplaire ont

et téléphoniques souterraines, bien que

plémentaires, le plus critique du projet,

duré en tout 2 jours et demi. Les travaux

celles-ci fussent recouvertes de protec-

un très ancien modèle en béton ajouré

d’adaptation au câblage même – dépose

tions en PMC recyclé et d’une couche

– a dû être déterré et remplacé par un

puis remise en place de l’ancien ainsi que

de sable pur. C’est pourquoi l’excava-

nouveau modèle en béton, plus lourd et

l’installation d’un nouveau câblage sup-

tion prévue en cet endroit par les res-

d’une largeur au sol de 55cm. Pour les

plémentaire – ont pris environ 2 jours.

ponsables d’ORES – et qui devait avoir

travaux de renforcement du réseau local,

Pendant ces travaux, les câbles élec-

une profondeur de 160 cm – a dû être

ce poteau situé à hauteur de la place de

triques déposés ont été stockés tem-

creusée à la main par nos ouvriers, les

l’église dans la rue Miserque était, en effet

porairement sur nos camions, pour des

machines étant interdites. Le nouveau

mal implanté, suite du réseau électrique.

raisons de sécurité évidentes. Les nou-

poteau électrique a été mis en place avec

Le nouvel exemplaire – pesant quelque

veaux câbles sont de type PRS BAXB

l’orientation correcte, en fonction de la

2.200 kilos – a été installé à plus ou moins

1KV 3X95+54,6+2X16-, réalisés en alu-

traction des nouveaux câbles.”

1 mètre de l’emplacement de l’ancien et –

minium.”

dans le but de pouvoir installer les câbles supplémentaires – orienté dans la bonne

Un travail pas vraiment compliqué,

direction.”

bien que délicat Le dernier jour, comme prévu, les

De 220 V à 400 V

ouvriers d’ORES purent – après la brève

Maintenant que les travaux sont termi-

coupure de courant requise – raccor-

nés, la capacité du réseau électrique

der le chantier entièrement finalisé à la

d’un des côtés de la rue Miserque est

cabine électrique située du côté opposé

Fedelec magazine | 35


PROJET

Collaboration sans accrocs

de permission auprès de la municipa-

de Houdeng”, nous explique le direc-

On a également installé un nouvel éclai-

lité concernée et font les inspections

teur d’I.N.T. “La nature de nos projets et

rage public sur les cinq poteaux conser-

nécessaires sur chantier. I.N.T. se charge

chantiers est très variable: il peut s’agir

vés de la rue Miserque. Les armatures

ensuite de tous les travaux sur site. Grâce

du remplacement d’un seul poteau élec-

ont été réceptionnées sur chantier par

à une collaboration de longue date, cer-

trique mais aussi du renouvellement de

les ouvriers d’I.N.T. pour être, ensuite,

tains automatismes se sont installés et la

plusieurs kilomètres de câbles. Ou d’une

fixées aux poteaux après les travaux

confiance mutuelle n’a fait que croître.”

combinaison des deux. Pour l’instant,

de câblage. Jean-Pol Viel: “On nous

nous sommes impliqués, entre autres,

demande de plus en plus souvent – et

Planning méticuleux mais flexible

dans un projet public de grande enver-

pour des raisons de coût – de profiter des

“Nous respectons un planning assez

gure à Charleroi où une nouvelle ligne de

travaux électriques pour remplacer éga-

méticuleux, bien qu’une certaine flexibi-

métro est en cours d’aménagement le

lement l’éclairage public. Si un tel poste

lité soit requise vis-à-vis de nos clients,

long de la Chaussée de Bruxelles. La lon-

fait partie du projet, la municipalité locale

par exemple lorsque les priorités chan-

gueur totale – de Charleroi à Jumet – fait

est directement impliquée. La planifi-

gent inopinément. A midi, le projet de

quelque 6 kilomètres. Sur ce trajet, nos

cation des travaux au réseau électrique

Marbaix-la-Tour se terminera et, cet

collaborateurs font le démontage de l’an-

est, par contre, du seul ressort d’ORES.

après-midi, nous prévoyons encore

cien réseau électrique et des poteaux.”

Ils demandent à consulter les plans

un petit chantier – le démantèlement

existants, se chargent des demandes

d’une cabine électrique dans la région

Croissance = déménagement I.N.T. est une PME dynamique qui emploie actuellement 5 ouvriers et une secrétaire à mi-temps. L’entreprise dispose d’un important parc de véhicules et de machines: deux excavatrices, deux pelleteuses de 3 et de 8 tonnes respectivement, quatre camions équipés d’une nacelle élévatrice, une camionnette à nacelle élévatrice et trois camionnettes de transport. Suite à un manque de place sur le site actuel, le réaménagement de l’entreprise dans une infrastructure plus spacieuse, également à Saint-Vaast, est prévu à terme. Le champ d’action d’I.N.T. s’étend sur toute la région de Mons-La Louvière, Charleroi et Tournai, mais des projets ont également été réalisés dans le Brabant-Wallon et les Cantons de l’Est (Eupen, Malmédy…). L’entreprise dispose d’une agréation de classe 1, sous-catégories C6 et P3, et depuis peu aussi d’une de classe 2, sous-catégorie P2.

I.N.T. dorénavant aussi membre de Fedelec Depuis le début de l’année, la firme I.N.T. de Saint-Vaast est membre actif de Fedelec, division Hainaut-Sud. Jean-Pol Viel: “Toute entreprise qui connaît une forte croissance en peu de temps et dont les activités s’étendent a besoin d’assistance professionnelle et de conseils éclairés en de nombreux domaines. Il est bon, alors, de pouvoir s’affilier à une fédération telle que Fedelec. Je m’occupe personnellement, et à longueur de journée, de la tâche que je considère comme primordiale pour mon entreprise: le suivi des chantiers. Ceci me laisse très peu de temps pour tous les aspects administratifs ou juridiques du boulot, et mes connaissances sont d’ailleurs assez limitées dans ces domaines. J’ai la chance de pouvoir profiter des bons conseils de Fedelec lorsqu’il s’agit des procédures d’obtention d’agréations spéciales dans une catégorie supérieure, pour ne citer que cet exemple.”

L’équipe I.N.T. sur le chantier de Marbaix-la-Tour. Dgàd: Jean-Pol Viel, son fils Mathieu Viel, et 3 autres collaborateurs de l’entreprise de Saint-Vaast (photo PDC)

36 | Fedelec magazine


reportage

Geoenergy

‘Le luminaire led design le plus fin du marché’

“A

vec Geoenergy, le marché belge de l’éclairage led compte un nouvel acteur. Cette jeune entreprise de Louvain-la-Neuve est le partenaire belge de LUCIBEL, fabricant français de solutions d’éclairage basse

consommation. «Avec le Lucipanel Double Face, Geoenergy lance le luminaire à leds design le plus plat du marché», nous affirme la responsable marketing,

Marion Picard.

Dans les 10 années qui viennent, 70%

rénovation, avec des solutions de refonte

En diffusant la lumière des deux côtés,

des installations d’éclairage de notre

totale de l’éclairage (relighting) à basse

de manière homogène, ce luminaire

pays seront remplacées par des solu-

consommation d’énergie. Marion Picard,

semble vraiment flotter dans l’espace.

tions à basse consommation. L’éclairage

responsable marketing de Geoenergy:

Le Lucipanel est disponible en trois tem-

leds est l’instrument le plus efficace qui

«Nous disposons d’un vaste assortiment

pératures de couleurs différentes: blanc

permette de réduire sensiblement la

de solutions d’éclairage de qualité pour

chaud (lumière douce), blanc neutre

consommation d’énergie avec un impact

les bureaux, l’industrie, les locaux com-

(lumière confortable) et blanc froid. En

immédiat. La révolution led permet non

merciaux, l’horeca - hôtellerie-restaura-

proposant une qualité de lumière confor-

seulement de réduire jusqu’à 80 pour

tion-cafés- et le secteur santé, et nous

table et homogène, sans aucun scin-

cent la consommation d’électricité des-

proposons aussi notre propre gamme

tillement ni éblouissement, le Lucipanel

tinée à l’éclairage, mais également d’ac-

d’éclairage extérieur.»

améliore le confort des espaces de tra-

croître de façon appréciable la durée de

vail, en réduisant surtout la fatigue ocuTechnologie double flux

laire du personnel. Sur une durée de vie

Les bureaux de Louvain-la-Neuve abri-

de 50.000 heures, cette solution d’éclai-

Refonte totale de l’éclairage

tent en outre un showroom interactif

rage led permet d’économiser jusqu’à

Au début de cette année, s'est créée au

flambant neuf, dans lequel sont pré-

50% d’énergie.»

Parc Scientifique Einstein de Louvain-

sentées les solutions led de LUCIBEL.

la-Neuve, l’entreprise Geoenergy, spé-

Parmi les innovations récentes, citons

Ultra mince et très léger

cialisée dans le développement et l’ins-

le Lucipanel Double Face. Marion

Ce luminaire led ultra mince et très léger

tallation de solutions d’éclairage led.

Picard précise: «Ce luminaire design de

de LUCIBEL s’intègre de manière élé-

L’entreprise s’oriente principalement

LUCIBEL allie qualité de lumière et dou-

gante aux bureaux, salles de réunion et

vers le marché en pleine expansion de la

ceur, grâce à sa technologie double flux.

espaces d’accueil. La couche de finition

vie des luminaires.

en aluminium, d’1 cm d’épaisseur seulement, assure une esthétique contemporaine et soignée. Le Lucipanel Double Face est alimenté de l’extérieur. La lumière est diffusée à travers un cadre équipé d’ailettes en aluminium. Il existe trois possibilités de montage: apparent, encastré et suspension. www.geoenergy.be

Fedelec magazine | 37


reportage

Encon

L'avenir des énergies renouvelables

“R

obin Bruninx, fondateur et directeur général d'Encon, un bureau

des dernières années, on en est venu à

d'études en énergie de Genk, spécialisé dans les projets d'écono-

considérer l'énergie renouvelable en par-

mie d'énergie et de production d'énergie renouvelable pour les

tant d'un scénario de pur rendement.»

entreprises, dans un exercice de réflexion sur l'avenir des énergies renouvelables.

Quelqu'un doit payer Selon Robin Bruninx, cette attente de rendement élevé nous joue désormais des tours, tout comme un faible soutien

Les énergies renouvelables tiennent évi-

une manière économique et efficace de

de la part de la société. «Pourtant, l'inno-

demment une place importante dans le

stocker l'énergie quand nous produisons

vation peut rendre l'énergie renouvelable

débat sur le futur de notre approvision-

plus d'électricité que nécessaire», selon

plus abordable et donner à la Flandre

nement énergétique. «Avec Christ'l Joris,

Robin Bruninx.

une place sur la carte de l'énergie au plan économique. La conversion d'un sys-

présidente d'Etap ET de la fédération de l'industrie technologique Agoria, je suis

La forme la plus évidente d'énergie

tème d'approvisionnement énergétique

d'avis qu'il faut accorder plus d'attention

verte

classique à une variante plus durable

à l'innovation technologique structurelle.

«Une forme d'énergie renouvelable

va coûter de l'argent (même avec une

La politique actuelle subventionne sur-

manque encore. Elle est bon marché,

innovation substantielle). Et personne

tout les techniques renouvelables «clas-

efficace, durable et disponible pour quasi

ne semble prêt à payer ce supplément.

siques». Une innovation poussée devrait

tout un chacun: c'est l'énergie que vous

Un débat sociétal s'impose. Qui veut être

pouvoir rendre l'énergie verte moins

ne consommez pas. Par notre pratique

premier de classe doit assumer des frais

chère et aussi renforcer notre position

de travail, nous savons qu'il est encore

de scolarité. Sur certains plans, nous

concurrentielle. En pratique, il y a encore

possible d'économiser de l'énergie dans

étions parmi les premiers de la classe et

une grande différence entre renouve-

la plupart des entreprises, sans perdre en

nous avons bel et bien payé des frais de

lable et innovant. La technique des pan-

confort ou en fiabilité. Dans quasiment

scolarité. Désormais, des voix s'élèvent

neaux solaires qui se trouvent aujourd'hui

tous les projets d'économie d'énergie, les

pour attendre l'expérience d'autres avant

sur nos toits date pour l'essentiel des

deux s'améliorent encore. Les économies

d'adapter nos systèmes (une fois qu'il

années 50, le modèle primitif de l'éolienne

potentielles sont tellement importantes

sera "prouvé" que tout fonctionne, et à un

moderne également. Depuis, les deux

qu'un projet se rembourse de lui-même

prix de revient très bas). Cette approche

techniques se sont fortement amélio-

en 2 à 4 ans en moyenne. Le gouverne-

possible s'accompagne de 2 grands

rées. Mais il reste encore aujourd'hui une

ment flamand vient ainsi d'approuver un

points d'interrogation. Déjà maintenant,

place sur le marché pour des applications

projet où les PME reçoivent le soutien de

il sera difficile d'atteindre notre objectif

vraiment novatrices, encore plus effi-

la Vlaams Agentschap Ondernemen (ndt:

pour 2020. Attendre davantage signifie

caces. Le défi de l'innovation va bien au-

agence flamande pour l'entreprenariat)

que nous l'abandonnons définitivement

delà de la technique avec laquelle nous

pour procéder à un audit énergétique de

et que nous acceptons les amendes.

pouvons produire une énergie propre.

leur entreprise. Le vrai défi suit ce pas-

Le deuxième "mais" concerne le coût

Nous devons repenser tout le système

sage en revue: les entreprises doivent

des combustibles fossiles. Les énergies

énergétique. Les réseaux doivent être

effectivement faire quelque chose des

renouvelables sont chères si on les com-

adaptés au nouveau mode de produc-

conseils. Du point de vue sociétal, l'éner-

pare au prix encore relativement bas de

tion d'énergie, décentralisé. Une réserve

gie verte a perdu du crédit ces 2 dernières

ces combustibles. Mais comment évo-

est indispensable pour les moments

années. Au sens figuré comme au sens

lueront les prix une fois que l'économie

calmes, sans vent ni soleil, tout comme

littéral. A cause du fort soutien financier

sera revenue à la normale? Le gourou

38 | Fedelec magazine


de l'énergie Jeremy Rifkin part du principe d'une hausse. Et une infrastructure convertie aux énergies renouvelables ne voit pas le jour en 5 ans. Celui qui attend les premiers signes du marché sera en retard. En tout cas, nous paierons plus à l'avenir pour notre énergie. Aujourd'hui, nous pouvons encore choisir de mettre de l'argent dans des investissements durables ou dans des amendes et une énergie "classique" chère.» Règles et espace pour l'innovation Une approche plus large, intégrée, est recommandée. «Pas seulement au niveau du développement technique du

Une programme pour tous les besoins d’entreprise électrotechnique

secteur, mais aussi au niveau du cadre

Calcul & Devis

législatif. Le législateur doit créer un cli-

Dossiers & Projets

mat stable dans un secteur qui, sous la Lien webshop grossistes

pression de l'évolution technologique, est

Etats d’avance ments

en perpétuel mouvement. Un climat d'investissement stable peut nous garantir de pouvoir, dans notre pays, travailler sur le

Stock

Vous et Cafca, une equipe forte

vrai climat. Dans le paysage énergétique fortement régulé, l'innovation requiert un espace suffisant (pour expérimenter au niveau des réseaux, modes de distribu-

Factures & Rappels

Régie & Service

Achats

tion, techniques et tarifs), en particulier pour des projets pilotes. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons opter pour un meilleur système énergétique, moins cher. Et il faut prendre «moins cher» au pied de la lettre, car aujourd'hui tout le monde doute des investissements économiseurs, qui

visitez notre sites web

rapportent de l'argent. Un temps viendra où nous devrons investir dans l'environnement sans que ça rapporte de l'argent,

Borderaux sur tablette

parce que nous n'aurons plus le choix», conclut le directeur général d'Encon. www.encon.be

Cafca nv Rue Rembert Dodoens, 45 Z.I. Kristalpark B-3920 Lommel T. 011 55 40 10

www.cafca.be www.cafcatrack.be www.digabon.be

Software pour l’installateur

Plus que 2500 utilisat

eurs !

CONTACTEZ-NOUS POUR UNE DEMO info@cafca.be


REPORTAGE

Project Zero

Devenir l'unique source d'approvisionnement pour les énergies renouvelables

“P

roject Zero, grossiste dans le domaine des énergies renouvelables, vient de s'installer dans un bâtiment industriel rénové de Waregem. En plus de ses activités photovoltaïques classiques,

l'entreprise est désormais également active sur les marchés des pompes à chaleur et de l'éclairage LED. «Notre nouvel immeuble est en soi notre nouveau show-room», nous dit le chef d'entreprise Piet Tyvaert.

Piet Tyvaert a lancé Project Zero il y a

moyens ou grands). Il va de soi que nous

cinq ans environ. A l'origine, l'entreprise

ne nous limitons pas au rôle de fournis-

consomment que de l'électricité. Ce bâti-

(alors établie à Beveren-Leie) était essen-

seur, mais que nous offrons aussi des

ment est du reste chauffé par défaut au

tiellement un grossiste et distributeur

conseils et des services. Je pense par

moyen d'une telle pompe à chaleur. Nous

de produits pour les solutions photo-

exemple au choix de la bonne configu-

stockons à l'intérieur la chaleur que nous

voltaïques. Depuis, la société en amé-

ration des chaînes pour les installations

captons dehors par le biais d'un panneau

nagé dans un bâtiment industriel rénové

photovoltaïques. L'installateur peut

solaire. La loi de la thermodynamique,

(une ancienne filature) de Waregem. Piet

s'adresser à nous tant pour de petits pro-

disons. Un circuit fermé complet est ain-

Tyvaert explique: «Les installations pho-

jets que pour des grands: d'une installa-

si créé et on travaille avec un cycle où la

tovoltaïques constituent encore notre

tion de 1 kW avec micro-onduleur à une

chaleur peut être réutilisée en continu. Il

core business. Ici, nous disposons d'un

de 50 kW. Au fil du temps, de grandes

s'agit d'un système entièrement "plug-

espace pour un très vaste stock de pan-

entreprises d'installation sont aussi

and-play" atteignant un COP situé entre

neaux solaires et d'onduleurs, pour les

devenues clientes chez nous. C'est sur-

2,5 et 7. 1 kW génère jusqu'à 7 kW de

installateurs qui réalisent des projets

tout aux Pays-bas que les activités pren-

soit petits, soit moyens. Un installateur

nent leur envol. Peu à peu, Project Zero

trouvera chez nous tous les composants

s'est familiarisée avec les biens résiden-

qu'il souhaite, en just-in-time. En ce qui

tiels de petite taille ou de taille moyenne,

concerne les panneaux solaires, nous

mais nous avons également des clients

distribuons entre autres les marques

dans le secteur tertiaire et l'horeca.»

SolarFabrik, ET / ZN-Shine, Sunrise et JA Solar. Nos onduleurs proviennent

Pompes à chaleur solaires

notamment du fabricant autrichien répu-

Project Zero a fait une percée sur un mar-

té Fronius. De plus, nous distribuons

ché des énergies renouvelables complé-

aussi (en exclusivité nationale) les ondu-

mentaires du solaire: celui des pompes

leurs Delta Solivia. Au niveau des sys-

à chaleur. Piet Tyvaert déclare: «Nous

tèmes de montage, nous collaborons

cherchions à étendre nos activités exis-

avec Renusol, un fabricant allemand

tantes en direction soit des panneaux

qui commercialise des systèmes certi-

solaires thermiques soit des systèmes

fiés TÜV. Mais entre-temps, nous avons

de pompes à chaleur "plug-and-play" de

continué d'étendre nos activités vers les

type léger. Finalement, nous avons choisi

pompes à chaleur et les éoliennes.»

la deuxième option. Sur un salon professionnel international, nous sommes

Des activités complémentaires

entrés en contact avec le fabricant espa-

«Nous tentons d'être le lieu d'approvi-

gnol Neo-Energy. Depuis peu, Project

sionnement unique en énergies renou-

Zero revend aussi les pompes à cha-

velables pour les installateurs (petits,

leur de ce fabricant. Celles-ci fonction-

40 | Fedelec magazine

nent avec un évaporateur statique et ne


pouvoir calorifique; même par temps de

l'installation de l'éolienne est en soi un

énergies renouvelables. «La plupart des

gel, la pompe à chaleur atteint encore un

élément important (surtout en fonction

installateurs proposent à leurs clients une

coefficient de performance de 2,5.»

de la direction du vent). Il est essentiel

combinaison de concepts économiseurs

de rester hors des zones de turbulence.

d'énergie. Les projets en matière d'éner-

Chaque pompe à chaleur est

En d'autres termes, on a besoin d'un

gie ne se limitent plus à la production

différente

vent laminaire et continu. L'éolienne doit

d'énergie mais s'intéressent de plus en

«Une pompe à chaleur classique avec

aussi être suffisamment haute et, bien

plus aux économies d'énergie. Souvent,

un panneau extérieur extrait la chaleur

entendu, l'espace autour doit être com-

des installateurs s'adressent à nous pour

de l'environnement, du sol (par l'inter-

plètement dégagé. De plus, en guise de

le projet d'un client déterminé, qui ne

médiaire d'un forage) ou encore à l'aide

préparation, il faut mesurer les courants

concerne pas que des panneaux pho-

d'un ventilateur. Contrairement à un tel

pendant un demi-mois voire un mois

tovoltaïques mais aussi, par exemple, de

système, nous tirons la chaleur d'un pan-

entier pour vérifier les chances de réus-

l'éclairage LED (spots intérieurs ou exté-

neau solaire accroché à un mur extérieur

site du projet. Un projet éolien demande

rieurs, tubes,...) et/ou des pompes à cha-

du bâtiment. Le panneau en question

une étude préalable approfondie, qui

leur. Pour ce qui est de l'éclairage LED,

récupère la chaleur issue du soleil ou de

peut prendre de 6 mois à 1 an. Mais de

nous travaillons en étroite collaboration

l'environnement. Ce concept est appli-

toute manière l'énergie éolienne sera

avec la firme Airis, un fabricant installé à

qué depuis des années en Europe du

l'une de nos énergies du futur.»

Aix-en-Provence.»

leur classique vous avez un COP de 1

Un dernier chapitre: l'éclairage LED

www.project0.be

sur 3 par exemple, vous pouvez grâce à

Désormais, le segment de l'éclairage

ce système de Neo-Energy (en installant

LED fait aussi partie de l'offre du gros-

le panneau solaire au bon endroit sur le

siste de Waregem spécialisé dans les

sud. Tandis qu'avec une pompe à cha-

mur extérieur) augmenter le COP de 1,5 à 2 unités. Actuellement, nous installons chaque mois une trentaine de ces pompes en France, aux Pays-Bas et en Belgique», indique Piet Tyvaert. Une éolienne dans le domaine Puyenbroeck Depuis plus ou moins deux ans, Project Zero s'est aussi lancée sur le marché

Le boom du marché photovoltaïque néerlandais Alors que le marché belge des panneaux solaires traverse une passe difficile (à cause de l'abandon des subventions), le marché néerlandais décolle seulement, selon Piet Tyvaert. «Produire son propre courant y est encouragé (bien que de façon assez «prudente») par les autorités publiques. Sur le marché français, il y a de nouveau moins d'intérêt pour les panneaux solaires, mais d'autant plus pour l'installation de pompes à chaleur.» En outre, Project Zero dispose désormais en région parisienne d'une filiale française comptant 5 collaborateurs.

des (petites) éoliennes. Leur projet de référence par excellence: l'éolienne qui fut installée dans le domaine provincial Puyenbroeck de Sint-Niklaas. Piet Tyvaert explique: «Une éolienne tourne en principe nuit et jour. Celui qui investit dans une installation d'une puissance de 1000 W peut, sur base annuelle, tirer de son investissement un rendement de 1500 à 2000 kWh. Les frais d'installation sont supérieurs à ceux d'une installation photovoltaïque et le délai de récupération est plus long, mais à terme c'est certainement un investissement rentable. Les environnements résidentiels soulèvent parfois des problèmes de nature urbanistique: en principe, les éoliennes ne sont autorisées que dans les zones industrielles et agricoles. Naturellement,

Fedelec magazine | 41


PROJET

Brontec

“Une bonne entreprise d’installation fournit l’énergie de demain”

“D

ans la Vliegpleinkouter – une rue tranquille de Mariakerke, près de Gand – on vient récemment d’abattre une rangée de vieilles maisons. L’espace ainsi récupéré, jardins compris, a permis la réalisation d’un projet d’habitation communautaire comprenant une maison d’hôtes (B&B), un espace bien-être et une salle polyvalente.

Partant d’une vision bien établie en matière d’énergie durable, l’entreprise d’installation généraliste Brontec a livré

toutes les techniques pour ce projet.

Le B&B est situé côté rue et comprend

céramique mais aussi pour l’organisation

sur chantier. Ici, nous avons eu à faire à

quatre unités d’habitation dont une peut

de soirées cinéma ou de conférences.

un maître d’œuvre particulièrement bien

être scindée en trois chambres d’hôtes

L’alimentation électrique y est assu-

informé qui, en collaboration avec l’entre-

distinctes. Le concept architectural du

rée par un tableau séparé qui renferme

preneur et l’architecte, avait déjà réalisé

projet témoigne d’une grande flexibilité,

un système de commande intégré per-

une grande partie de l’étude préliminaire.

dans ce sens même que le B&B peut

mettant, entre autres, de coupler l’équi-

Les techniques prévues comprennent,

être reconverti au besoin – et pour plu-

pement audiovisuel Bose à l’immotique

en premier lieu, des panneaux photo-

sieurs années éventuellement – en un

Duotecno installée sur place. Une fois

voltaïques qui doivent fournir la majeure

immeuble de 3 à 4 appartements à occu-

terminé, l’ensemble de bâtiments pourra

partie de l’énergie électrique en été.

pation permanente. A l’arrière gauche

accueillir une vingtaine d’habitants.

Dans les caves, on retrouve un système

sur cette vaste parcelle se trouve une

de micro-cogénération qui fonctionnera

infrastructure de bien-être comprenant,

Un maître d’œuvre pas comme les

principalement en hiver et fournira l’eau

entre autres, un étang- piscine qui relie

autres

chaude sanitaire, assisté en cela par un

l’espace intérieur avec le jardin. En plus

Le maître d’œuvre du projet fait montre

système solaire thermique intégré à l’ar-

des équipements sanitaires tradition-

d’une vision bien établie en matière d’ha-

chitecture. Le site sera en outre équipé

nels (douches, sauna, hammam…) on

bitations passives ou ‘à énergie nulle’.

d’un système de monitoring prévu pour

y trouve un coin-café pour les visiteurs

Ainsi, il opta pour une combinaison

et un local technique. Une pièce d’eau

équilibrée de plusieurs concepts éner-

décorative borde cet espace bien-être.

gétiques durables. Lard Vanobbergen,

Le troisième bâtiment faisant partie de

directeur de Brontec (voir aussi l’enca-

ce projet d’habitation communautaire

dré), l’entreprise d’installation généra-

est un vaste espace polyvalent dont le

liste qui a fourni toutes les techniques,

vitrage généreux fait entrer la lumière du

explique: “On nous demande souvent de

jour à profusion. Un système immotique –

réaliser ce genre de projets. Il y a toujours

voir plus loin – permettra de commander

d’une part l’aspect d’entreprise princi-

électriquement les diverses fonctionna-

pale des travaux et d’autre part celui des

lités de cette salle, non seulement pour

installations techniques pour lesquelles

l’occulter mais aussi pour contrôler son

nous avons assumé la responsabilité

degré d’insolation. Cette infrastructure

intégrale, du concept à la réception en

peut servir, par exemple, d’atelier de

passant par la coordination quotidienne micro-cogénération

42 | Fedelec magazine


donner au maître d’œuvre un aperçu

sert au stockage d’eau chaude sani-

non seulement en matière d’enveloppe

permanent de la consommation énergé-

taire, principalement pour les chambres

constructive mais aussi en tout ce qui

tique – chauffage, eau, électricité – ainsi

d’hôtes. Le maître d’œuvre a très bien

concerne les installations techniques

que du rendement des installations pho-

compris l’importance que peut avoir un

intégrées.”

tovoltaïque, solaire et de cogénération.

dispositif de tamponnement intelligent

Résultat: une approximation presque

dans un concept énergétique globalisé.”

Immotique Le monitoring et la gestion des flux éner-

parfaite du concept d’habitation à énerLes architectes sont sur la même

gétiques ont fortement évolué les der-

ligne

niers temps. Mais ceci complique sou-

Tamponnement intelligent

“Pour ce genre de projets en particu-

vent le choix du maître d’œuvre. “Un

Les caves du B&B sont accessibles via

lier, notre force est de pouvoir proposer

projet bien étayé du point de vue écolo-

une cage d’ascenseur du côté gauche

l’assortiment complet des techniques

gique aura également un impact budgé-

du bâtiment. On y a prévu tout l’espace

– électricité, chauffage, sanitaire, … –

taire bénéfique. En tant qu’installateur, il

requis pour un local technique à part

et ceci en régie propre”, poursuit

ne faut pas hésiter à jouer cartes sur table

entière, un débarras et une cellule frigo-

Vanobbergen. “Au fil du temps, nous

avec le maître d’œuvre, bien que cela

rifique. Lard Vanobbergen: “L’étude et

avons acquis notre propre vision sur la

demande parfois un certain courage.

l’engineering du projet furent des tâches

durabilité des techniques énergétiques.

Au fil du projet et à tout instant, le maître

complexes qui nous ont pris pas mal

Brontec fut jadis un des pionniers de la

d’œuvre a le droit de connaître l’état de

de temps. Toutes les installations sani-

micro-cogénération dans notre pays,

ses investissements, la micro-cogéné-

taires et électriques des trois bâtiments

bien qu’on ne puisse jamais se limiter à

ration par exemple, et leur rendement

sont interconnectées dans les caves du

une seule technique si on veut réaliser

financier. Dans ce projet, c’est un sys-

B&B, côté rue. Il s’agit entre autres d’une

un parfait équilibre énergétique dans

tème de monitoring énergétique sophis-

cogénération à condensation du fabri-

des chantiers comme celui-ci. Le bureau

tiqué de marque Enistic qui s’en charge.

cant allemand KWE qui produit 7,5 kW de

d’architectes responsable du projet de

L’ensemble des installations comporte

puissance électrique et 19 kW de puis-

Mariakerke – evr Architecten de Gand –

d’ailleurs fort peu de câblage car elles

sance thermique. En plus de cette instal-

est d’ailleurs sur la même ligne que nous,

opèrent sous la supervision directe

gie nulle.”

lation performante, on a prévu une série de réservoirs de tamponnement – 2 de 1000 litres et 1 de 500 litres – qui stockent en partie la chaleur produite par le système de cogénération et en partie celle produite par les panneaux thermiques solaires. Un réservoir tampon séparé

Un pionnier en matière de techniques énergétiques durables Brontec est une entreprise d’installation ‘généraliste’, active depuis 1974 dans le secteur des techniques. Jusqu’en 2012, la firme opéra sous son nom d’origine, De Jaeger. Cette même année, les activités furent scindées et attribuées à plusieurs entreprises distinctes. Aujourd’hui, la firme De Jaeger se limite aux travaux d’installation pour le secteur de l’élevage en gros tandis que Brontec, qui occupe quelque 28 personnes, se consacre aux techniques d’installation pour le marché de l’immobilier professionnel et résidentiel. L’entreprise d’Aalter est incontestablement un des pionniers des techniques énergétiques durables en Belgique. L’actuel directeur, Lard Vanobbergen, a rejoint Brontec en 1996 et a étendu ses activités au marché de contrat, plus particulièrement dans la branche du tourisme résidentiel et du secteur hôtelier. Il y a quelques mois d’ici, Brontec eut l’occasion de racheter les activités de Dairco, une firme brugeoise spécialisée en ventilation et climatisation occupant 7 personnes. “Une occasion à ne pas manquer”, proclame Vanobbergen: “Notre savoir-faire couvrait pratiquement toutes les techniques d’installation, sauf en ventilation et en climatisation. Les activités et les compétences de Dairco sont donc parfaitement complémentaires aux nôtres.”

local technique dans les caves

Fedelec magazine | 43


PROJET

d’un système immotique ‘Duotecno’.

des cuisines. Un autre défi de taille fut la

L’armoire de distribution centrale – dans

mise au point des aspects hydrauliques.

le local technique sous le B&B – est rac-

Il fallut aussi équilibrer avec précision

cordée via des liaisons de données aux

les différents flux d’énergie, tout en res-

tableaux secondaires situés dans les

pectant certaines règles logiques. Ainsi,

autres bâtiments. Le câblage structuré

l’énergie solaire aura toujours priorité sur

se limite aux câbles d’alimentation et à

le fonctionnement de la micro-cogénéra-

ceux pour la transmission de données.

tion. Il est crucial que tous les systèmes

En matière d’éclairage, le maître d’œuvre

puissent fonctionner en harmonie, sans

a sciemment rejeté les lampes halogènes

que l’habitant ne doive faire des conces-

en faveur d’un éclairage PL et LED”,

sions en matière de confort. Pour la

conclut Vanobbergen.

mise au point de tous ces réglages, on prévoit une période d’environ 6 mois.

Raccordements: toute une histoire!

Vanobbergen poursuit: “Le paramétrage

Pour les entreprises d’utilité publique

correct est d’une importance primordiale

aussi, cette nouvelle approche éco-

pour le bilan énergétique de notre projet.

énergétique comporte un élément de

Cette période débute à la mise en ser-

surprise. “Nous avons greffé le concept

vice des installations, lorsque les bâti-

‘énergie nulle’ de ce projet, en particulier

ments sont réceptionnés. A partir de ce

pour l’électricité, sur une infrastructure à

moment-là, on pourra disposer des pre-

raccordement – et donc aussi à comp-

miers chiffres/paramètres. On connaîtra

teur – unique, bien que nous soyons par-

alors la consommation réelle d’ECS et la

faitement en mesure de gérer ainsi les

demande calorique journalière, pour ne

flux énergétiques indépendamment l’un

citer que ces exemples.”

de l’autre. Malheureusement, l’entreprise d’utilité publique insiste pour qu’on

www.brontec.be

adopte une solution avec six compteurs différents, ce qui ne rime absolument pas avec le concept de durabilité. Une affaire regrettable, surtout dans le cadre d’un projet pilote comme celui-ci. Même histoire en ce qui concerne les raccordements de gaz et d’eau mais, ici, nous avons pu mener des négociations constructives avec EANDIS”, explique encore Lard Vanobbergen. Défis Les besoins en eau chaude sanitaire du projet de Mariakerke ne sont pas encore connus pour l’instant. Et comme le taux d’occupation est difficile à prévoir, on part actuellement d’une consommation journalière d’ECS d’environ 50 litres par personne, non seulement pour le centre de bien-être mais aussi pour les besoins Lard Vanobbergen

44 | Fedelec magazine

Un rôle de ‘clignotant d’alerte’ pour Fedelec Les firmes De Jaeger et Brontec, établies à Aalter, sont toutes deux affiliées à Fedelec. Lard Vanobbergen: “Une personne qui veut se lancer dans notre secteur doit être disposée à suivre une formation de perfectionnement pratiquement tous les quinze jours, pour ainsi dire. Le métier d’installateur exige un approfondissement continu de nos connaissances. Il y a quelques années d’ici, je fus moi-même, et au nom de Fedelec, impliqué dans un projet d’innovation du VEI. En ce temps-là, j’étais également membre du Cluster Techniques de la Confédération Construction. Mais, actuellement, mes activités au sein de Brontec prennent chaque minute de mon temps. Nous investissons d’importants moyens dans la formation de nos collaborateurs, p.ex. en organisant des cours internes sur le monitoring énergétique. Ici, j’estime que Fedelec doit remplir son rôle de ‘clignotant d’alerte’. Le monde de l’installation évolue en effet vers une intégration poussée de toutes les techniques: les entreprises affiliées doivent donc se préparer dans ce sens car un bon installateur est le fournisseur de l’énergie de demain. La plupart des fabricants sont d’ailleurs prêts à relever ces défis. Nous allons aussi vers une multiplication du nombre de sous-disciplines dans le domaine des techniques de l’énergie. Les travaux d’intégration sur chantier requièrent une multitude de compétences et de spécialisations: mécaniciens, techniciens du gaz agréés, spécialistes en hydraulique et – bien sûr – électriciens. Le prix d’un kW/heure est devenu – pour ainsi dire – moins important que la façon dont on le consomme.”


reportage

ERCO Lighting

“Nous optons pleinement pour les LED”

“C

ette année, le spécialiste allemand de l'éclairage ERCO ne lance que des produits LED. En 2016, son catalogue ne contiendra plus que de l'équipement LED. «A l'échelle du globe, environ 50% des appareils ERCO vendus sont équipés de LED. Notre pays fluctue même autour des 75%. Notre vision a toujours été: faire nettement

mieux que "juste bien". Faire mieux que nos concurrents. Une lumière de qualité, quatrième dimension de l'architecture. Au départ de cette philosophie, nous développons, concevons et produisons quasi tout en interne», indique

Christiaan de Langhe d'ERCO Lighting.

Le spécialiste de l'éclairage de

heures par an ne soit pas dépassé. Les

haitions de cette source de lumière élec-

Lüdenscheid, entreprise de la famille

grands musées accordent une impor-

tronique à laquelle nous voulions asso-

Maack (où la troisième génération est

tance extrême à la conservation optimale

cier le nom d'ERCO», affirme Christiaan

désormais à la barre), dispose d'un

des œuvres d'art et disposent de leurs

de Langhe. «Nous n'avons franchi cette

département R&D de quelque 100 ingé-

propres spécialistes dans diverses disci-

étape qu'il y a trois bonnes années. En

nieurs. «Concentrer tout le savoir-faire

plines (physique,...) pour évaluer de près

effet, ERCO ne voulait pas faire la moindre

et la propriété intellectuelle au sein de

sur une base scientifique tous les aspects

concession. Rendu des couleurs, effi-

notre propre entreprise, ce n'est certai-

élémentaires d'une solution d'éclairage

cacité, cohérence colorimétrique, etc.

nement pas opter pour la facilité. Nos

possible. Au fil du temps, ERCO a éten-

étaient essentiels dans le processus pour

concurrents (notamment plusieurs fabri-

du les domaines d'application de ses

commercialiser un produit durable et

cants de lampes) travaillent presque sans

projets. C'est ainsi que l'entreprise s'est

cohérent. En outre, nous nous focalisons

exception au moyen de modules LED et

engagée aux côtés de gros bureaux d'ar-

strictement sur le segment professionnel.

assemblent d'ordinaire des compo-

chitectes comme Foster & Partners pour

sants, comme c'était l'habitude avec les

équiper d'éclairages ERCO des projets

anciennes lampes. ERCO reste un phé-

comme l'aéroport Stansted de Londres

nomène à part dans le monde de l'éclai-

et la banque HSBC de Hong Kong par

rage. Ces dernières années, la société a

exemple. «Ce qui se fait de mieux en

connu une forte évolution, mais le style

matière d'architecture et la meilleure qua-

épuré et les couleurs maison (blanc, noir

lité vont de pair. Il n'est pas rare qu'une

et gris) sont restés. ERCO n'a jamais dû

telle interaction se concrétise suite au lan-

sacrifier à la mode des produits "catchy"

cement d'un nouveau produit», déclare

et des formes "tendance"», explique

Christiaan de Langhe. Dans notre propre

Christiaan de Langhe, Sales Manager

pays, quelques projets ERCO prestigieux

d'ERCO Lighting à Zaventem.

recourant exclusivement aux LED sont

Dans notre propre pays, quelques projets ERCO prestigieux recourant exclusivement aux LED sont actuellement en cours, notamment le porte-étendard en Flandre d'un constructeur allemand de voitures de sport

actuellement en cours, notamment le

Des musées au summum de

porte-étendard en Flandre d'un construc-

l'architecture Au fil des ans, ERCO a fait de l'éclairage

teur allemand de voitures de sport.

muséal sa carte de visite. Dans le monde

Une arrivée tardive dans le monde

entier, des milliers de musées sont éclai-

des LED

rés par des armatures de ce fabricant.

ERCO est arrivé sur le tard dans la techno-

«Pour minimiser l'impact de dégrada-

logie LED. «Et il s'agissait d'un choix tout

tion des œuvres d'art, il est essentiel que

à fait délibéré. La technique de LED haute

tant la source lumineuse que l'optique

puissance que nous avons vu sur le mar-

et l'électronique soient de qualité supé-

ché n'offrait pas l'ensemble des qualités

rieure et que le nombre préétabli de lux-

supérieures cohérentes que nous souChristiaan de Langhe (photo PDC) Fedelec magazine | 45


REPORTAGE

Nous ne faisons pas de remises à niveau et ne travaillons ni pour le grand public ni vraiment par l'intermédiaire de grossistes. Ce qui engendre parfois la perception erronée qu'ERCO est plus cher que certains concurrents. L'efficacité est la clé des économies. Hormis les LED (fabriquées selon les spécifications d'ERCO), tout a été produit en interne selon les techniques les plus avancées de l'électronique. Les ateliers d'ERCO ont entretemps évolué d'un environnement de production traditionnel à un environnement entièrement adapté à l'électronique. Des salles blanches équipées de robots de saisie-placement, des stations de travail conformes aux normes ESD,... Ainsi, tous les paramètres possibles des lentilles sont également testés: concentricité, efficacité, inclusions, pureté optique,... La

Au salon L+B 2012, ERCO a pu éclairer le grand stand de 500 m² et 6 m de haut avec à peine 7,38 W/m² tout en atteignant 500 lux. A peu près la puissance d'une machine à expresso», affirme Christiaan de Langhe (photo ERCO)

production est comparable à celle d'un environnement automobile piloté par un

de LED de premier plan, qui fabriquent

sement. Souvent, nos concurrents

système kanban. Mais le processus de

ces LED en exclusivité pour ERCO. Nos

recourent à des réflecteurs en matière

production est ainsi organisé qu'un tra-

appareils sont équipés de LED affichant

synthétique, qui vieillissent également

vailleur spécialisé peut traiter lui-même un

3000 ou 4000 K et un IRC > 90. Entre

rapidement. Le résultat? Un rendement

produit de A à Z et le voir se concrétiser.

2012 et 2013, nous avons pu accroître

qui chute rapidement et un faible confort

Le produit sera ensuite contrôlé optique-

le rendement lumineux de nos produits

visuel. La conception et le polymère

ment et électroniquement à la machine:

de 10% tout en réduisant leur puissance

optique de qualité supérieure d'ERCO, au

intensité, points couleur, LED, pureté du

de 10%. Pour garantir un point couleur

contraire, assurent un guidage précis de

faisceau lumineux, électronique,... Ce

cohérent, il faut une sélection en grappe

la lumière vers les micro-optiques secon-

n'est que lorsque tous les tests reçoivent

sur le lieu des corps noirs et ¼ des bins

daires. L'affirmation «tune the light» réunit

le feu vert que le produit obtient un label

de chromaticité compatibles ANSI. Cela

plusieurs compétences fondamentales

de qualité et parvient au client.»

(combiné à notre technologie brevetée

d'ERCO: l'émission et le contrôle de la

Spherolit) garantit que la cohérence de la

lumière de la manière la plus efficace qui

Gestion optimale des interfaces

lumière reste inférieure à 2 SDCM dans

soit, avec une attention suffisante pour un

Chez ERCO, l'enjeu est de réduire les

tout le faisceau lumineux, y compris au

confort visuel aussi élevé que possible.»

pertes jusqu'au minimum absolu avant

bord. C'est la base d'une lumière électro-

de s'interroger sur la quantité produite.

nique cohérente de qualité.»

Gestion efficace de la chaleur Le développement de produits pour une

Au salon L+B de Francfort, ERCO a opté pour une gestion optimale des interfaces,

Optiques LED: le choix du principe

Tamb de 40 °C (L70/B10) demande une

avec en perspective une optoélectro-

de projection

attention particulière pour gérer effica-

nique efficace et du matériel d'éclairage

Les optiques LED d'ERCO sont consti-

cement la chaleur. ERCO recourt exclu-

d'un haut confort visuel. Christiaan de

tuées de polymères optiques de très

sivement à un refroidissement statique

Langhe reprend: «Dans notre vision, le

grande pureté et de qualité supérieure.

(ni ventilateurs ni membranes). La ges-

choix des LED, la plateforme et la disposi-

Christiaan de Langhe déclare: «Notre

tion de la chaleur, point d'attention cru-

tion sont déterminants pour l'application

optoélectronique repose sur le principe

cial dans l'optoélectronique pour les

et les spécifications de qualité supérieure

de la projection alors que la plupart des

applications professionnelles, exige les

des produits. Un espace suffisant pour

autres fabricants utilisent le principe de la

expertises nécessaires (dès l'avant-pro-

les LED évite les points chauds sur les

réflexion, de tels systèmes laissant appa-

jet). L'utilisation d'un système de refroi-

cartes à circuits imprimés. Nous collabo-

raître pas mal de lumière diffuse incon-

dissement efficace permet de faire fonc-

rons étroitement avec des producteurs

trôlable, avec une bonne dose d'éblouis-

tionner les LED pendant 50 000 heures

46 | Fedelec magazine


de manière fiable, stable et efficace. Les LED qui chauffent trop durent moins longtemps, voient leur couleur changer, se détériorent et tombent prématurément en panne. Les pilotes gèrent les LED de manière correcte. Eux aussi doivent respecter une durée de vie de 50 000 heures. ERCO développe et produit aussi ses propres designs de pilote car ceux-ci doivent s'harmoniser parfaitement avec le design du système et s'intègrent dans la gestion complète des interfaces au plan thermique, électronique et optique.

Conformité CEM absolue L'électronique et les systèmes LED peuvent entraîner de graves effets secondaires, susceptibles de provoquer des interférences avec d'autres appareils électroniques: thermostats, ordinateurs, systèmes et étiquettes RFID, systèmes de sécurité, instruments de mesure, écrans, etc. Christiaan de Langhe l'affirme: «C'est pourquoi l'équilibrage en matière de compatibilité électromagnétique (CEM) doit toujours avoir lieu en usine au niveau du système. La CEM est propre au système et ne peut être corrigée par la suite. Une certification CE implique (du moins en théorie) la conformité légale en matière de CEM. Simplement combiner des composants entre eux comporte donc de gros risques. Il y a de plus en plus d'électronique dans les techniques du bâtiment. Cela fait de l'absolue conformité CEM une nécessité. Naturellement, tous les systèmes ERCO respectent ces aspects

le câble et le pilote) un noyau de ferrite

caces (même s'ils sont 25% moins chers

de qualité. Songez par exemple à tout

adapté pour livrer un produit conforme

à l'achat) coûtent vite au client final 25% à

ce qui peut aller de travers si des appa-

en matière de CEM. Ce noyau de ferrite

30% de plus. En effet, il faut plus d'appa-

reils sensibles d'un hôpital affichent des

est toujours spécifique à une combinai-

reils, ce qui entraîne des coûts de place-

résultats erronés suite à des perturba-

son déterminée. Chaque pilote requiert

ment supérieurs et gonfle la facture éner-

tions électromagnétiques...»

un noyau adapté. C'est que pour des

gétique de 33%. Des appareils moins

puissances et largeurs à mi-hauteur simi-

chers, moins efficaces, coûtent surtout

Sécurité et efficacité testées pour le

laires, des produits à première vue équi-

davantage au client final. Les produits

client professionnel

valents de fabricants différents affichent

LED ERCO conviennent dès lors parfai-

Les appareils encastrables ERCO sont

d'énormes différences (jusqu'à 35% et

tement dans le cadre de programmes de

toujours livrés sous forme d’unités for-

plus). Une première mesure après l'allu-

certification Breeam et LEED», conclut

mant un tout. «Du fait de l'utilisation de

mage et une deuxième après à peine une

Christiaan de Langhe.

pilotes programmables, nous utilisons

heure font voir des résultats souvent sur-

toujours (en combinaison avec les LED,

prenants. Des appareils 25% moins effi-

www.erco.com

Fedelec magazine | 47


Product News

ALEO SOLAR: des solutions d’autoconsommation

LA CONCEPT GALLERY

Au salon Intersolar, à Munich, aleo solar a placé l’autoconsommation d'électricité

Sous le slogan «L’union fait la force des

solaire au centre de tous les intérêts. Pour faire écho au thème proposé ‘Vivre l'éner-

entreprises», quatre entreprises, issues du

gie’, le stand était conçu comme une maison. Avec PVT hybride aleo solar montrait

monde du design et de l’architecture, se sont

comment le photovoltaïque et le solaire thermique sont réunis dans un seul module: à

donné la main pour une nouvelle manière

l’aide d’un collecteur thermique placé au dos du S_79 noir aleo, l’énergie solaire peut

d’entreprendre. Une collaboration originale

produire à la fois de l’électricité et de l’eau chaude. Comme les composants thermiques

entre fabricants - Senso (revêtements de

de refroidissement garantissent une température

sols coulés et cloisons esthétiques), Estrikor

de régime optimale, la production d’électricité du

(plafonds et murs tendus), Niko (interrup-

module est également accrue. L’association de la

teurs et prises de courant) et Modular (éclai-

pompe à chaleur et de l’électricité solaire permet

rage architectural design) ayant repensé la

une autre utilisation attrayante du photovoltaïque.

notion de showroom: La Concept Gallery.

Les développeurs d���aleo solar présentaient des

Ce lieu incontournable pour amateurs de

prototypes d’avenir, comme le module à courant

design, architectes et décorateurs d’in-

alternatif, parfaitement adapté pour les petites ins-

térieur, permet de découvrir les solutions

tallations destinées à l’autoconsommation. Parmi

architecturales, totalement intégrées, les

ses prototypes innovants, aleo solar présentait

plus récentes. L’architecte néerlandais

aussi un module bi-verre et un module haute effi-

réputé, Edward van Vliet, était chargé de

cacité et haute performance. Il y avait également

son aménagement. En dehors d’être un

un système de montage pour les laminés aleo, et

showroom, la Concept Gallery est aussi un

d’autres systèmes de montage permettant une

espace événementiel, avec des expositions

intégration esthétique au bâtiment.

temporaires, des ateliers et des happenings.

www.aleo-solar.de

www.conceptgallery.be

SYLVANIA lance son T8 LED Tube à haut rendement Havells-Sylvania vient de démarrer la production du T8-LED Tube dans son usine allemande d’Erlangen. Les Sylvania ToLEDo T8 LED Tubes, 100% compatibles ‘rattrapage’, sont commercialisés en version 11W, 26W et 32W, avec des rendements lumineux respectifs de 1200 lm, 2600 lm et 3200 lm. Le LED Tube a été spécialement conçu pour le remplacement rapide des tubes fluorescents linéaires à ballast magnétique dans les armatures existantes. Ce type de source lumineuse s’emploie à grande échelle dans l’industrie et les espaces commerciaux. Dans les installations existantes, on conservera néanmoins le ballast magnétique: seul le starter doit être remplacé. La technologie led utilisée ne requiert aucun préchauffage et est absolument silencieuse. Les LED Tubes offrent également une solution aux températures extrêmes, de -30°C jusqu’à +50°C. Grâce aux fréquences de commutation élevées, la Toledo T8 s’affirme comme une solution d’éclairage des plus flexibles, en particulier pour tous les montages en rattrapage (retrofit). Les modèles bénéficient tous d’un index de rendu colorimétrique supérieur à 80, et sont livrables en version 3000K, 4000K ou 6500K, garantie d’une parfaite fidélité des couleurs sans aucun scintillement. Le ToLEDo T8-LED Tube dispose d’un culot ajustable à 100° avec un mécanisme de blocage qui assure la stabilité de l’angle d’éclairage choisi. Un avantage incontestable pour tous les emplacements de montage soumis à de fortes vibrations, comme dans les garages et les trains. Havells-Sylvania garantit une longévité d’au moins 40.000 heures. www.havells-sylvania.com

48 | Fedelec magazine


PRODUCT NEWS

LEGRAND: distribution optimisée et solutions pour postes de travail Legrand propose une nouvelle gamme pour une distribution optimisée. Ce système de répartition comprend les gammes VX³, HX³ et IS, et remplace l’actuelle gamme XL-Part². Elle offre aux tableaux de plus nombreuses possibilités de configuration et une solution pour pratiquement tous les tableaux de distribution de Legrand, pour des applications résidentielles, tertiaires et industrielles. Quelques avantages: raccordements durables et rapides (connexions préfabriquées), gain de place dans le tableau de distribution, concept de base extensible et combinable avec la répartition standard. Les répartiteurs tétrapolaires optimisés VX³ auto (verticaux) et HX³ auto (horizontaux) présentent un degré de protection IP2x et sont équipés de bornes rapides pour la réalisation des dérivations. Avec sa nouvelle offre de solutions intégrées, Legrand apporte des différents espaces de bureaux. Ces pop-ups, modules de bureau et blocs nourrices encastrés s’intègrent dans tous les types de mobiliers des salles de réunion, des bureaux… Les pop-ups – avec une forme extra plate pour une intégration discrète dans le mobilier - garantissent un confort d’utilisation des ordinateurs, smartphones… Les utilisateurs disposent de toute la connectique courant fort et faible à portée de main pour être opérationnels immédiatement. www.legrand.be

SOCOMEC déménage

GPC EUROPE: distributeur officiel des onduleurs Omnik

Socomec Belgium quitte les bâti-

GPC Europe, le grossiste de Meulebeek en systèmes photovoltaïques et sous-ensembles,

ments de Forest pour un immeuble

étend sa gamme de produits avec un nouvel assortiment: les onduleurs Omnik. GPC Europe

de bureau flambant neuf à

a été sélectionné en tant que distributeur officiel des onduleurs de la société Omnik New

Anderlecht. Depuis le 17 juin, l’entre-

Energy Co. Ltd., une joint-venture sino-allemande de haute technologie innovante, spécia-

prise fonctionne depuis le Paepsem

lisée en R&D et fabrication d’onduleurs PV. Dans l’optique d’une production d’onduleurs

Business Park. La nouvelle adresse

couplés au réseau, destinés aux installations en environnement résidentiel et PME, Omnik

de Socomec Belgium est: avenue

fournit des onduleurs efficaces, fiables, rentables et performants, pour lesquels l’alliance

Paepsem 18E, 1070 Anderlecht. Les

entre la technologie allemande et

autres coordonnées de contact ainsi

la production chinoise, représente

que le numéro de TVA de l’entreprise

un bon rapport qualité-prix, pour

demeurent inchangés.

un rendement optimal.

www.socomec.be

www.gpceurope.com

Fedelec magazine | 49


Product News

EATON lance l’ASI 5P

ABB lance le répartiteur ZV16

La nouvelle alimentation sans interruption (ASI) 5P d’Eaton permet

ABB introduit le répartiteur ZV16, destiné au raccordement sûr

une meilleure efficacité et une surveillance intégrée de l’énergie;

et compétitif de panneaux solaires dans des habitations exis-

elle est de plus compatible avec les plates-formes virtuelles. Cette

tantes. Il convient particulièrement aux dérivations à réaliser sur

ASI haut rendement, en interaction avec le réseau, convient parti-

des canalisations électriques existantes; il garantit une distri-

culièrement à la protection des serveurs, commutateurs, routeurs

bution, en toute sécurité, de l’électricité produite et permet de

et appareils de stockage des racks et petits centres de données,

débrancher les panneaux en cas d’urgence. Ce répartiteur inno-

ainsi qu’aux environnements virtuels, grâce à la l’intégration sans

vant a reçu de la part du jury ETOP, le statut d’‘ETOP-innovator’.

faille au logiciel Intelligent Power® d’Eaton. La gestion de l’énergie

Le ZV16 existe en différents modèles, pour une fonctionnalité

n’a pas été oubliée: L’affichage graphique intuitif indique de façon

et une facilité de mise en œuvre optimales dans des installa-

simple la consommation d’énergie. L’ASI 5P complète la série

tions domestiques existantes; il répond à toutes les prescrip-

récente d’Eaton, 5PX, et offre aux clients une vaste gamme d’ASI

tions (entre autres à la NEN1010) et garantit une mise en place

hautes performances, jusqu’à 3 kVA. «La virtualisation devient

en toute sécurité des panneaux solaires à condition que ces

sans cesse plus importante, y compris dans les installations infor-

derniers soient raccordés dans les normes. En outre, le ZV16

matiques les plus petites» affirme Christophe Jammes, Product

constitue une extension du coffret de comptage, en aval d’un

Manager Systèmes ASI monophasés chez Eaton. «Nos nouvelles

interrupteur différentiel; il peut être débranché en cas d’intem-

séries 5P et 5PX résolvent ce problème par une intégration directe

péries (orage…) et est équipé, en option, d’un compteur élec-

aux plates-formes virtuelles. Les systèmes ASI offrent également

trique permettant de relever l’énergie produite et d’être asso-

aux utilisateurs un rendement élevé. L’affichage LCD graphique,

cié à d’autres coffrets et

à l’avant de l’ASI, indique les informations les plus importantes

répartiteurs. Comme il n’est

concernant son état ainsi que les valeurs principales de l’appareil,

pas besoin d’une liaison

mesurées en temps réel.»

électrique supplémentaire allant du coffret de comp-

www.eaton.be

tage à l’onduleur, ce répartiteur s’installe rapidement et simplement. www.abb.be

OSRAM: développe une solution d’éclairage pour Zalando Zalando, boutique en ligne d'Europe dans le domaine des chaussures et des vêtements, a un centre de distribution avec des rayonnages walk-in en Allemagne. Chaque jour des milliers de chaussures sont prêtes à être expédiées. OSRAM a développé une solution, composée d’un système d’éclairage moderne T5 combiné à un système de gestion de l’éclairage intelligent. L’investissement initial en éclairage et installation, et la minimalisation des coûts opérationnels ultérieurs en termes d’énergie et d’entretien, sont primordiaux. Le projet a débuté par une analyse détaillée des besoins, réalisée par Zalando - en

50 | Fedelec magazine

collaboration avec l'équipe de projet d’OSRAM -, qui a montré que le travail réel s’effectue dans 16% des rayonnages seulement. Dans les 84% restants un système de gestion de l’éclairage avec détection de présence, combiné à une régulation constante de l’éclairage, a été installé. Par défaut, les 13.552 luminaires du type avec ballast électronique DALI Multiwatt, installés dans les allées, sont atténués à 10% du flux lumineux nominal. www.osram.nl


Verwaltungsprogramm / Programme de gestion

Gestion devis • FACTURATION • VENTES • COMMERCIAL • COMMERCIAL plus • COMMERCIAL méga • POINT DE VENTE

(offres de prix, commandes, livraisons, …) (achats) (prestations, frais, pointeuse) (rentabilités,interventions,contrats) (ventes au comptoir et autres opérations)

Gestion commerciale • Etablissement de devis (avec passage en commande) • Importation devis Excel / soumissions • Suivi de chantier avec gestion de stock • Etats d'avancement avec facturation • Export MS-Project (planification des travaux)

Gestion catalogue • Importation de listes de prix fournisseurs Excel, Texte, dBase • Consultation et comparaison entre plusieurs fournisseurs • Modifications groupées (initialiser les prix de vente, …) • Exportation vers articles COM. & DEVIS Namur Brxls

Hasselt Maastricht

E40 Verviers

Liège

Spa E42

E25

Malmedy Vielsalm St-Vith

eicher Bastogne Prüm/Trèves

Autoroute E42 Verviers-Prüm

Sortie 14 St.Vith-Nord

e e - Alarm u iq n h c Electrote res de bureau t Fournitu ication - Interne un Télécommes informatiques Systèm ammation Progr

eicher

Tél. 080 / 22 68 11 Fax 080 / 22 68 15

Zoning II • 4780 ST-VITH e-mail: info@eicher.be

Büro & Kommunikation


arch: François martens

Les nouveaux logements prévoient de plus en plus

plus pointues, plus personnalisées, plus accessibles.

l’installation d’équipements domotiques. Les clients

Résultat : le marché de la domotique explose et

souhaitent, en effet, télécommander les différentes

le

fonctions de leur logement – et réaliser ainsi des

Pourquoi ne rejoindriez-vous pas nos partenaires

économies d’énergie – depuis des écrans tactiles à

installateurs agréés ? Deux jours de formation gratuite

domicile

Véritable

suffisent pour profiter pleinement des développements

référence dans ce domaine depuis de nombreuses

de ce nouveau marché. Intéressé ? N’hésitez pas à

années, Domintell consacre l’exclusivité de son

nous contacter pour une démonstration. 067 88 82 50

expertise et de lourds investissements en recherche

info@domintell.com - www.domintell.com

et

leurs

appareils

télécoms.

et développement afin d’offrir des solutions toujours

52 | Fedelec magazine

besoin

d’installateurs

spécialisés

augmente.

www.avvisi.com

1 NouVeLLe habItatIoN suR 5 s’équIPe eN DomotIque. Ne Ratez Pas ce maRché : DeVeNez INstaLLateuR DomINteLL.


Fedelec magazine 161 - FR