Page 64

sud de l’Alberta, qui comprennent en tout 79 paroisses et branches. (8:227-30) Depuis l’arrivée des saints dans le sud de l’Alberta, les Autochtones sont reconnus comme faisant partie du «  peuple d’Israël dispersé ». L’ œuvre missionnaire commence parmi eux peu après l’arrivée des saints dans la région, mais de façon sporadique jusqu’en 1949, quand l’Église déploie des efforts plus concertés. Les membres autochtones font partie de la quatrième paroisse de Cardston au départ, mais puisqu’ils deviennent de plus en plus nombreux, en 1964, la branche de Kainai est créée. James Blackmore est appelé comme président de la branche. En 2015, la branche accueille 95  membres. (8:230-31) À partir de 1988, quand le temple de Cardston (Alberta) ferme pendant trois ans pour des rénovations importantes, les saints des derniers jours du sud de l’Alberta se rendent au temple d’Idaho Falls. En faisant ce long voyage vers le sud, les membres se rappellent qu’ils sont bénis d’avoir un temple dans leur coin du monde depuis 1923. Quand les travaux sont terminés en 1991, plus de 100  000  personnes, dont les deux tiers ne sont pas membres de l’Église, assistent aux portes ouvertes avant la reconsécration du temple. En septembre 1995, le temple est désigné comme lieu historique national pour son architecture et pour son importance à l’échelle nationale. (8:231-32) Le séminaire, des classes d’études religieuses hebdomadaires pour les élèves du secondaire, est instauré dans le pieu de Taylor en 1944 et, entre 1944 et 1950, les classes du séminaire sont introduites dans d’autres regroupements de saints des derniers jours. Le programme de l’institut de religion, un programme d’études religieuses offert aux étudiants universitaires durant la semaine, commence à Lethbridge en 1958.

48

La première paroisse pour jeunes adultes seuls du sud de l’Alberta est organisée à Lethbridge en 1969 afin d’offrir un environnement religieux favorisant les interactions sociales. En 2015, il y a six paroisses pour jeunes adultes seuls à Lethbridge, une autre à Cardston, et une branche à Medicine Hat. Lethbridge, comme Calgary et Edmonton, devient alors un lieu de rencontre pour les jeunes d’un peu partout dans le pays. (8:233-34).

L’Église a toujours pour mandat de répondre aux besoins à la fois temporels et spirituels de ses membres. Dans le sud de l’Alberta, l’Église achète des exploitations agricoles pour le programme d’entraide. Des membres y travaillent bénévolement pour planter, arroser et récolter le blé, notamment. En 2015, l’Église possède sept exploitations destinées à l’entraide dans le sud de l’Alberta. L’un des cinq magasins de l’évêque au Canada se trouve à Lethbridge. Les services d’entraide de l’Église se développent au fil du temps et comprennent maintenant les services familiaux, le soutien en matière de santé mentale, les centres de ressources en emploi et le programme de traitement de la dépendance. En 2015, ces ressources sont installées à Lethbridge, dans le bureau du sud de l’Alberta. (8:234-35) Depuis des décennies, plusieurs Autorités générales et d’autres officiers généraux de l’Église viennent du sud de l’Alberta. Dans les années 1960, Hugh B. Brown et N. Eldon Tanner sont conseillers du président David O. McKay, dans la Première Présidence. Le président Tanner est, à son tour, conseiller de trois autres présidents de l’Église. Parmi d’autres dirigeants de l’Église, notons Victor L. Brown, évêque président; Ardeth Kapp, présidente générale des Jeunes

Après la fermeture du temple de Cardston (Alberta) durant trois ans pour des rénovations importantes, environ 25 000  membres de l’Église assistent aux douze sessions de reconsécration du temple entre le 22 et le 24 juin 1991. (Mike Cannon, Church News)

La réserve indienne de Kainai no 148, près de Cardston, est la plus grande réserve du Canada et la deuxième en nombre d’habitants. Brent L. Lybbert, président du pieu de Cardston, croit que ce n’est pas par hasard que Cardston est contiguë à la réserve. L’ œuvre missionnaire y progresse et, en 2015, la branche de Kainai accueille 95  membres. (Darrel Nelson)

Les Takeyasu, une famille japonaise, travaille dans les champs à tailler les betteraves à sucre, près de Picture Butte. Ils sourient sur cette photo, mais ils passent de très longues heures dans les champs à faire un travail ardu. Grâce au fait que les membres de l’Église dans la région les acceptent et les respectent, un grand nombre d’entre eux décident de rester dans le sud de l’Alberta et d’y élever leur famille. (Galt Museum)

Profile for FCI_Digital_ISSUU

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof  

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof