Page 25

rencontre le prophète Joseph Smith à Toronto en 1837, décrit son expérience : «  Lorsque j’ai serré la main de [Joseph Smith], j’ai été remplie d’enthousiasme; j’ai su à ce moment-là que c’était un prophète de Dieu. Et j’ai toujours eu ce témoignage. » (2:35-36) Des missionnaires locaux, parmi lesquels John Taylor, fortifient les efforts de prosélytisme dans le Haut-Canada. De nouveaux convertis déterminés partagent le message du rétablissement avec d’autres habitants de la région. Theodore Turley, qui est baptisé dans la région de Toronto en 1837, en est un exemple remarquable. Il est appelé à partir en mission le lendemain de son baptême et, dans les trois semaines qui suivent, il baptise dix-sept personnes. (2:38)

Cependant, dans l’est du Haut-Canada, un autre missionnaire – John E. Page  – connaît encore plus de succès dans la région de Leeds. Entre 1836 et 1838, Page et ses compagnons baptisent plus de 600  personnes, parmi lesquelles la famille d’Ira Nathaniel Hinckley, grand-père du président Gordon B. Hinckley. En juin 1837, Page dirige une conférence à Portland, au sud de Smiths Falls. Plus de 300 membres de l’Église d’au moins huit branches assistent à cette conférence. (2:36-38) Plusieurs membres baptisés par Parley P. Pratt et John E. Page quittent le Canada en 1837 et 1838 pour rejoindre les saints à Kirtland et au Missouri. L’œuvre missionnaire se poursuit dans le Haut-Canada durant les années suivantes, et d’autres branches sont formées, dont les branches d’Essa/Tosorontio, de Warwick, de Mersea, de Mountain et d’Osnabruck. Comme d’autres convertis avant eux, ces convertis vendent leurs fermes, font leurs valises et partent en direction de Nauvoo peu après, pour rejoindre le groupe principal de l’Église dans l’ouest des États-Unis. Dès son arrivée en Utah, Robert T. Burton, de Mersea, devient conseiller dans l’épiscopat président et occupe ce poste pendant plus de 33 ans. (2:38-41) La famille Gardner, baptisée en 1843 et 1844 dans le comté de Lambton, à l’ouest de London, est parmi les dernières à quitter le Canada. Pendant l’hiver de 1845-1846, les Gardner apprennent que les saints quittent bientôt Nauvoo pour voyager avec le groupe

principal des membres de l’Église vers les Rocheuses pour fuir les persécutions intenses. Les Gardner désirent se rendre à Nauvoo afin de voyager avec les autres membres du groupe principal de l’Église. Les routes forcent les Gardner à suivre un long itinéraire indirect pour se rendre à Nauvoo et, en 1846, ils ouvrent un chemin de neuf kilomètres dans la forêt densément boisée pour rejoindre une route principale menant plus directement à Nauvoo. Cent ans plus tard, ce tronçon de route ontarien se nomme chemin Nauvoo. (2:41) Le Québec et les provinces maritimes Pendant que Pratt, Page et d’autres missionnaires réussissent à convertir un grand nombre de personnes dans le Haut-Canada, d’autres missionnaires œuvrent dans la région du Bas-Canada (le Québec), au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. La famille Leavitt est le plus grand groupe de convertis du Québec d’aujourd’hui. Sarah Sturtevant Leavitt et son mari Jeremiah entendent parler de l’Évangile à Hatley en 1835. Peu après, ils se rendent à Kirtland avec leurs nombreux enfants et des membres de leur famille élargie.

Certains membres de la famille meurent en route durant leur voyage vers l’ouest, mais la famille Leavitt arrive enfin en Utah et devient l’une des plus grandes familles de l’Église. (2:41-42) 9

Profile for FCI_Digital_ISSUU

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof  

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof