Page 19

problèmes pour l’Église. (1:6) Il y a plusieurs grandes villes au Canada, pays bien industrialisé. Cependant, son économie s’appuie en grande partie sur les industries primaires et sur l’extraction des ressources. L’immense disparité dans la productivité économique des nombreuses régions du Canada a de grandes répercussions sur la croissance et l’évolution de l’Église lorsque les membres, comme d’autres Canadiennes et Canadiens, vont migrer d’une région à l’autre à la recherche d’emplois surtout, mais pour d’autres raisons aussi. Le Canada et les États-Unis partagent une longue frontière commune qui est la seule barrière partielle contre la circulation constante des gens et de leurs idées. L’histoire des saints des derniers jours au Canada est, par conséquent, étroitement liée à l’histoire de l’Église aux États-Unis. (1:6)

mormons qui cherchent à fuir les persécutions faites sous la férule des États-Unis en 1887, surtout parce qu’ils pratiquent la polygamie. (L’Église a cessé cette pratique en 1890. Voir Déclaration officielle 1). Parmi d’autres réfugiés, il y a des loyalistes de l’Empire-Uni, des membres des Premières Nations, des esclaves, des mennonites, des doukhobors, des huttériens, des juifs, un quart de million de personnes déplacées après la Seconde Guerre mondiale et 37 000  réfugiés qui fuient l’oppression soviétique en 1956. Des réfugiés de l’Amérique latine, de la Chine, du Pakistan, des Balkans, de l’Asie du Sud-Est, de l’Afrique et du Moyen-Orient quittent leurs pays et s’installent au Canada à partir de 1960. Le Canada accepte, en 2010, des réfugiés de 140 pays et, en 2016, il accueille plus de 36  000  réfugiés syriens. (1:11-13)

Périodes d’évolution La croissance de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours au Canada connaît trois périodes principales qui se reflètent dans l’ordre chronologique du présent livre. Ces périodes, en ordre successif, comprennent : les débuts du prosélytisme dans l’est du Canada et le rassemblement qui suit lorsque ces saints de l’est rejoignent le groupe principal de l’Église dans l’ouest des États-Unis (entre 1830 et 1853). Ensuite, en 1887, l’Église s’installe en Alberta, et particulièrement à Cardston, grâce à l’arrivée d’un groupe de pionniers mormons dirigé par Charles Ora Card. Une deuxième vague de colons, qui construit un canal d’irrigation, suit ce premier groupe en Alberta. Enfin, vers la fin du 19e siècle, la renaissance de l’œuvre missionnaire commence en phases dans les provinces, ce qui donne à l’Église une présence permanente d’un bout à l’autre du pays. Tandis que la croissance du troisième groupe est due en partie à une présence mormone dans le sud de l’Alberta, elle connaît un grand succès, grâce à l’œuvre missionnaire et au service des membres de l’Église qui travaillent d’arrache-pied pour édifier l’Église dans leurs propres communautés. (1:6-9) La présente histoire aborde chacune des trois phases, mais la plus grande partie du livre traite de l’établissement permanent de l’Église à travers le Canada, essentiellement aux 20e et 21e siècles, un sujet qui, à ce jour, n’a pas fait l’objet d’une profonde étude. (1:8) Le Canada dans le plan divin Le Livre de Mormon proclame que les Amériques deviendront une terre de liberté si les habitants adorent le Dieu de leur terre qui est Jésus-Christ (2 Néphi 1:7-11; Éther 1:8-11). Faisant partie des Amériques, le Canada partage cette mission et sert également de lieu de refuge pour plusieurs groupes, y compris les 3

Profile for FCI_Digital_ISSUU

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof  

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof