Page 147

Montréal. En juin 2004, Brian Higgins, résident d’Iqaluit, est baptisé pendant une visite à Ottawa, en Ontario. En septembre, David O. Ulrich, président de la Mission canadienne de Montréal, envoie deux missionnaires à Iqaluit pour soutenir le nouveau converti et commencer l’œuvre missionnaire dans la région. À la fin de 2004, Ulrich indique qu’une petite branche est créée à Iqaluit, avec environ dix membres de l’Église et un missionnaire qui sert à titre de président de branche. La branche d’Iqaluit ferme en 2009. (16:496) Conclusion Dans le Grand Nord canadien, certaines branches progressent énormément pendant que d’autres régressent, en raison des fluctuations économiques et de la population migrante. Des branches, à Inuvik et à Iqaluit par exemple, qui fonctionnent pour quelque temps dans des petits centres succombent à des pertes périodiques de membres. De plus grands centres, comme Whitehorse et Yellowknife, s’ en sont mieux tirés à long terme. Grâce à des branches bien établies dans ces deux endroits, chacune ayant sa propre église, il y a une base solide pour assurer une croissance future, malgré l’obstacle de la distance et l’isolement souvent ressentis par les membres éparpillés.

131

Profile for FCI_Digital_ISSUU

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof  

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof