Page 142

Le temple d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, consacré en 1999 par Gordon B. Hinckley, président de l’Église, est une grande bénédiction pour les membres de l’Église du Canada atlantique. (Arnon Livingstone)

auxquels ils faisaient face à l’époque relativement au petit nombre de membres dispersés existent toujours. (15:483-84) Un regard vers l’avenir On pourrait remettre en question les possibilités de croissance future de l’Église au Canada atlantique. Il est important, cependant, de se rappeler que les membres du Canada atlantique ont fait face à de très grands défis dans le passé. En fait, l’Église

n’ existait quasiment pas dans cette région en 1919 mais, en 2015, il y avait plus de 8 000  membres, avec des dizaines d’églises magnifiques, deux pieux et un temple. (15:483-85) Le riche héritage de foi que laissent les membres du passé est bien prometteur pour le développement futur de l’Église dans la région.

Difficultés dues au petit nombre de membres dispersés Comme on le constate ailleurs au Canada où les unités de l’Église sont petites et où les membres, une petite minorité de la population, sont dispersés, les membres de l’Église du Canada atlantique doivent souvent faire face à une forte opposition de la part de ceux qui ne connaissent pas leur foi. Il arrive souvent, par exemple, qu’un jeune saint des derniers jours soit le seul membre de l’Église à son école secondaire. Un grand nombre de membres de l’Église doivent faire plus de trente minutes de route pour participer aux services religieux du dimanche. Il n’est pas rare que les membres aient plusieurs responsabilités ou appels, et qu’ils doivent couvrir plusieurs kilomètres pour faire les visites au foyer chez des membres dispersés. Mais ces sacrifices fortifient la foi et le témoignage, surtout de ceux ayant une attitude positive et qui sont déjà forts dans la foi. Pour eux, servir dans les petites branches et paroisses qui éprouvent bien des difficultés accroît leur développement personnel et resserre les liens avec d’autres membres de l’Église. Les saints des derniers jours du Canada atlantique ont l’occasion d’avoir une influence positive dans l’Église. Plus important encore, ils peuvent être profondément touchés par l’Église même. Cette dernière n’est pas répandue dans ce coin du monde mais, grâce à ce riche héritage de foi chez les membres (du présent comme du passé), l’Évangile peut avoir un effet très profond sur l’individu et sur la famille. (15:484)

126

Profile for FCI_Digital_ISSUU

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof  

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof