Page 132

Ray Aloi — Avant 1974, si les membres désirent se faire sceller au temple, il faut aller au temple à Cardston (Alberta) ou à Salt Lake City, pour entendre les sessions en anglais. Autrement, il faut aller au temple de Cardston ou en Suisse pour les ordonnances en français. À l’été 1974, le temple de Washington, D. C., accueille le grand public lors des journées « Portes ouvertes  ». Fait remarquable, les onze jeunes adultes célibataires (dont la plupart ne sont pas membres) qui voyagent à Washington pour visiter le temple seront tous baptisés plus tard dans l’Église. Ce groupe de nouveaux convertis compte, parmi d’autres, Ray Aloi, Kevin Lauder, Vince Belanger, Mildred Nagy. Carol Labelle, qui accompagne également le groupe, retourne à l’Église, après une période d’inactivité. Leonard Barnes, un membre d’Alberta qui demeure à Montréal à cette époque, fait aussi le voyage avec le groupe.212

Quand Ray Aloi devient l’évêque de la paroisse de Montréal (de 2003 à 2009), il se charge de préparer des paniers personnalisés pour les membres pendant la période des Fêtes. Souvent, au cours de la soirée, au cours de la semaine, même les fins de semaine, il travaille de son bureau à l’Église. La lumière brille fortement dans son bureau bien après le coucher du soleil pendant les soirées hivernales.213

Au-delà du devoir Stephan et Sandra Jehoda, membres de l’Église à Montréal depuis bien des années, témoignent de la croissance de l’Église et y participent au cours des cinq dernières décennies. Stephan raconte ce qui suit : En 1969, quelques jours avant d’être appelé comme président de la branche d’Hochelaga, Jehoda reçoit une visite informelle de Hans Peets, président de district, qui lui demande s’il aimerait être président de branche. Jehoda vient d’acheter une maison à Dollard-des-Ormeaux afin d’être plus proche de son travail, à l’aéroport de Dorval, et il «  n’est pas très content  », parce que sa nouvelle maison se situe à trente kilomètres de la chapelle du boulevard Saint-Joseph, qui accueille la branche d’Hochelaga. En plus, sa femme et ses enfants fréquentent une branche anglophone. Alors, accepter l’appel comme président de branche crée une séparation dans la famille presque tous les dimanches, lorsque sa femme se rend dans une branche dans le quartier ouest pendant qu’il reste dans l’est en raison de son nouvel appel. Il s’inquiète surtout de tous les déplacements.214 Néanmoins, Jehoda accepte l’appel et sert dans plusieurs appels dans le district de Québec (en français) au cours des années suivantes, pendant que sa femme et ses enfants assistent toujours à la branche de Pointe-Claire, dans le district anglophone. Il continue, pour sa part, à servir dans le district de Québec, jusqu’en 1977, quand le président de mission, Wayne Owens, qui observe bien la tension que crée cette situation dans la famille Jehoda, décide de faire des changements permettant aux membres de la famille de fréquenter l’Église ensemble dans la paroisse de Pointe-Claire.215 La construction de la chapelle de Pointe-Claire (connue de nos jours sous le nom de Kirkland), en 1978, est une source de fierté pour la famille. C’est un bâtiment moderne ordinaire des saints des derniers jours, soit le premier immeuble de ce genre au Québec. En réponse aux questions concernant l’immeuble, Stephan déclare : « c’est nous qui l’avons construit ». Sandra ajoute que « ce bâtiment est tout nouveau; nous l’avons construit grâce à beaucoup de sacrifices.216  » Des mots simples comme ceux-ci, quoique sous-estimés, montrent comment les saints des derniers jours du Québec ont construit leur communauté – depuis sa fondation initiale – grâce à un dévouement consacré.

116

Trois couples prennent un vol en provenance de Montréal, à destination de la Suisse, en 1974, afin de recevoir leurs ordonnances au temple et d’ être scellés dans le temple de Berne, en Suisse, où les ordonnances sont disponibles en français. Deux des couples – Ghyslaine et Jean Saintonge (à gauche), et Jocelyne et René Sénéchal (deuxième couple à partir de la gauche) – et deux enfants de la famille Sénéchal – partent pour la Suisse le 16 février 1974. Nicole et Alain Allard (le troisième couple à partir de la gauche) font également le voyage en Suisse deux semaines plus tard pour recevoir leurs ordonnances au temple. Georges L. Bourget, le président de branche, en compagnie de sa femme, Huguette, (le couple à la droite sur la photo) avaient visité le temple auparavant et décident d’accompagner les familles Saintonge et Sénéchal lors de leur départ.211 (Nicolas Athanassi)

Des collectes d’ aliments deviennent une activité de service importante pour les saints des derniers jours au Québec, comme ailleurs au Canada. (Photo fournie par Catherine Jarvis)

Les membres de l’Église vêtus de dossards des « Mains serviables mormones » participent en grand nombre au nettoyage des rives au Québec, en 2010. Des actes de service comme celui-ci accroissent la visibilité de l’Église au Québec. (Ronald Wong)

Profile for FCI_Digital_ISSUU

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof  

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof