Page 102

Crooks confronte la foule, cette dernière se disperse.36 Au cours des années 1950, les tensions s’atténuent peu à peu et des villes et des communautés de la région accordent aux membres de l’Église le droit de prêcher librement. En dépit de la persécution et de la violence, les missionnaires continuent de prêcher leur bon message à d’autres villages et villes de la province. Deux missionnaires optimistes décrivent leurs premiers efforts de prosélytisme à Drummondville, en 1941 : « Environ 90 % de la population de la ville est francophone, mais le nombre de membres potentiels est élevé parmi la population anglophone.37 » La croissance dans les années 1950 En 1950, les missionnaires reçoivent la permission de faire du prosélytisme à Greenfield Park, une banlieue anglophone de Montréal. Après quelque temps, ils baptisent quelques familles exemplaires, dont Hans et Elsa Peets. La branche de Greenfield Park est organisée en 1962, et Hans Peets est appelé comme premier président de branche.38 La famille Peets, des réfugiés estoniens, est arrivée au Canada à la fin des années 1940, et est convertie à l’Évangile au Canada. Hans devient membre de l’Église en 1956 et sa femme s’y convertit trois ans plus tard, en 1959.39 Entre-temps, l’Église connaît une croissance continue dans la région nord-ouest de l’île de Montréal. En 1967, la branche de Pointe-Claire est organisée avec quelque 125 membres. La salle de réunion de cette branche est située au 93, avenue Saint-Louis, dans un ancien immeuble de l’Église baptiste acheté par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, et la consécration a lieu en 1969.40 Au fil des ans, de nombreux efforts sont faits pour combiner la force des deux communautés de saints des derniers jours des régions de Montréal et d’Ottawa. Le district d’Ottawa-Montréal, formé en 1957, avec Kenneth F. Nielsen comme premier président, tient des conférences alernativement à Ottawa et à Montréal.41 Au cours de la conférence trimestrielle du district d’Ottawa-Montréal, tenue les 14 et 15 juin 1969, C.  Leland Davey, président de la Mission canadienne, divise le district et crée le district d’Ottawa et le district de Montréal. Hans Peets devient le premier président du district de Montréal.42 L’œuvre missionnaire dans les quartiers francophones du Québec dans les années 1960 La mise en place des fondations Les premiers efforts sérieux visant à apporter l’Évangile aux habitants francophones du Québec débutent en décembre 1946, lorsque quatre missionnaires 86

Souvenirs de Hans Peets Georges L. Bourget J’étais étroitement associé à Hans Peets peu après mon baptême en 1971, pendant qu’il servait comme président de district et jusqu’à ce qu’il ait été relevé en 1974. J’avais encore des associations directes avec lui en 1976, pendant qu’il servait comme membre de la présidence de mission, en compagnie de Wayne Owens. Dans son rôle de président de district, Hans Peets dirigeait, la plupart du temps, l’enseignement de tous les nouveaux convertis qui servaient dans les présidences de branches et de collèges d’anciens, ainsi que dans les conseils de district. C’était un homme rigoureux, dévoué et bien spirituel, et il voyageait très souvent dans la province afin d’instruire et de soutenir les dirigeants et les saints. Il organisait les conférences d’enseignement pour des leaders les fins de semaine, à Drummondville et ailleurs, afin de nous aider à mieux comprendre comment diriger les saints dans nos rôles de dirigeants spirituels. Il avait préparé quelques documents intitulés «  Labyrinthes de décision », d’environ 25 pages chacun. Il demandait aux participants aux conférences de « prendre une décision » concernant les situations typiques vécues par les dirigeants de branche et les dirigeants des collèges dans leurs appels respectifs. Chaque décision nous menait à une autre page où la conséquence de la dernière décision nous poussait à prendre une nouvelle décision. Le cadre de situations hypothétiques nous dirigeait vers une résolution définitive. Je sens que nous avons été tous encadrés par ce dirigeant spirituel géant. Ce dernier a plus tard servi comme patriarche de pieu et conseiller dans la présidence du temple de Toronto.43

Profile for FCI_Digital_ISSUU

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof  

HistoryofLatterDaySaints_051619 Softproof