Page 1

françois baglin architecte diplômé d’état hmonp


françois baglin architecte de hmonp

06 22 85 83 80 fbaglin@hotmail.fr 20 juin 1985 2, rue de l’héronnière 44000 nantes -

archicad & revit en BIM autocad . sketchup . v-ray suite adobe . suite office dessins & maquettes permis & véhicule

charrettes & formations

agences

2018

rich lighting design

gaëlle péneau architectes associés 2017

20 mois . nantes

formations internes archicad 2016

formation BIM sur revit

berranger & vincent architectes 18 mois . nantes

2015

formation revit 2014

philippe gazeau architecte 12 mois . paris XI

blond & roux architectes valode & pistre architectes 2013

atelier nord-sud 8 mois . paris XI

2012

valéro & gadan architectes 12 mois . paris III

habilitation à la maîtrise d’oeuvre ensa bretagne . rennes 2011

gilles gouronnec architecte 18 mois . dinard formation sketchup

2010

architecte diplômé d’état ensa bretagne . rennes 2009

maryvonne rigourd architecte stage 6 mois . rennes


projets

complexe sportif . niveau régional conception éclairages . club med marbella 63 logements collectifs locatifs institut de formation du centre hospitalier sud-francilien 57 logements locatifs sociaux groupe scolaire . 15 classes centre de loisirs henry wallon 86 logements locatifs

22. lamballe

concours lauréat

es. malaga 49. trélazé

apd - pro concours lauréat

91. évry

concours

44. couëron

concours

27. évreux

concours

76. petit quevilly

concours

44. nantes

dce - pro

gare de métro du grand paris express . ligne 16

93. le blanc mesnil

gare de métro du grand paris express . ligne 15

94. villejuif louis aragon

avp

97. lamentin

apd

31. toulouse

dce - pro

92. nanterre

concours

50. cherbourg

concours

93. villemomble

dce - pro

salle zénith de 4500 places et centre de création reconstruction de l’université du mirail 150 logements et commerces caserne de gendarmerie . 127 logements groupés extension du lycée blanche de castille

avp - pro

126 logements . crèche. 4 commerces 88 logements

94. fresnes

restructuration d’une salle de sport plateforme logistique frigorifique et siège social direction de la collecte et du traitement des déchets résidentialisation de 169 logements sociaux 4 logements groupés pour personnes agées office de tourisme de saint-malo extension d’une maison individuelle

35. st-malo

35. dinard

permis - chantier

rénovations & extensions de maisons individuelles

35. rennes

aps - dce

93. bagnolet

cc lauréat - pro faisabilité

cc lauréat - dce

14. caen

aps - dce

35. st-malo

concours

35. st-malo

aps - dce

35. st-malo

cc lauréat - exe

35. st-malo

cc lauréat - apd


complexe sportif . niveau régional . 22. lamballe 2017 . gaëlle péneau architectes associés . chargé de projet . concours lauréat maître d’ouvrage lamballe terre & mer surface 5 155 m² coût 5 900 000 € équipe interne thierry méchineau françois baglin adeline couëron images platform

La halle sportive s’installe sur le site afin de dégager une entrée clairement lisible depuis la future voie de circulation reliant le centre-ville. C’est un volume simple, parallèlépipèdique. Cette sobriété volumétrique s’appuie sur l’idée que l’équipement renvoie l’image d’une unité depuis l’espace public. Les façades sont traitées par le biais d’un seul matériau accentuant l’homogénéité de l’ensemble. La caractéristique première dans l’architecture d’un équipement sportif est à l’évidence son art de développer des structures de grandes portées. Les choix structurels sont donc primordiaux et vont permettre de décliner un principe de base à l’ensemble des composants. Une structure simple est imaginée afin de libérer de larges volumes sans poteaux . Il est proposé d’adosser au déambulatoire une structure verticale composée de 2 poteaux liaisonnés reprenant les poutres treillis de la salle multisports d’une part et celles des sports de combat d’autre part. Ces 2 demi-portiques opposés sont encastrés en pied. Côté aire d’évolution, les poutres treillis s’affinent en extrémité pour dégager la vue sur le mur d’escalade. Reliées entre elles par des poutres en V variables, la

structure se développe sous forme de sheds pour apporter une lumière douce dans la salle multisports. Côté sports de combats, elles sont intégrées dans le faux-plafond. Le rythme des trames de structure se reporte sur une façade, se retourne, enveloppe le volume , une direction puis une autre, horizontalités et verticalités se recoupent, se suivent , se croisent. En écho aux triangulations des poutres treillis, des diagonales viennent les percuter. Un maillage, une cadence, un calepinage sont à présent en place et vont constituer l’identité du projet, sa personnalité. Le traitement de la lumière naturelle est un sujet particulièrement sensible dans les équipements sportifs.Notre réponse s’attache à intégrer pour chaque espace la solution la plus adaptée, en intégrant dès que nous le pouvons la lumière naturelle et les vues sur l’extérieur.. Dans une situation d’interface, le projet du complexe sportif s’intègre dans un paysage à la fois naturel et urbain.Agissant comme un point de repère, il propose une façade qualitative inscrite dans le paysage de prairies humides.


plan niveau 1

plan niveau 0

-2015-


63 logements collectifs locatifs . 49 . trélazé 2017 . gaëlle péneau architectes associés . chef de projet . concours lauréat maître d’ouvrage maine et loire habitat surface 7 030 m² coût 5 331 000 € mandataire léon grosse équipe interne thierry méchineau françois baglin maël clavier charlène denfert images platform

Au sein de l’îlot, le projet privilégie la continuité végétale avec le vallon pour offrir aux habitants la sensation d’un espace généreux, ouvert à la traversée et à l’appropriation collective. Deux grandes failles sont créées elles constituent un lien physique et visuel avec les secteurs du chemin creux au sud et elles offrent des espaces à partager. La façade de l’îlot est soulignée par une bande plantée qui borde le cheminement piéton public et met le passant à distance des rez-de-chaussée. Les accès aux halls des bâtiments sont largement ouverts. Au Sud la présence de grands balcons bois et de terrasses en attique favorise une architecture de pergolas, accentuant ainsi les effets d’ombre et de lumière qui sculptent les surfaces

construites : la nature des matériaux répond à cette implantation organique face au vallon paysager. Au Nord le projet propose une déclinaison des volumes de toitures qui permet de rompre le front bâti tout en offrant une variété dans le linéaire des faîtages des différents bâtiments : le traitement architectural et le rythme des ouvertures font écho à l’implantation urbaine des trois volumes sur rue. Les trois bâtiments reçoivent des appartements répartis selon différentes typologies favorisant la mixité des populations La conception des logements collectifs s’est appliquée à apporter une qualité de volume, de la lumière naturelle dans toutes les pièces et de privilégier leur orientation… Les séjours sont principalement orientés au Sud, à l’Est et à l’Ouest : situés dans les angles pour les T3 et les T4, ils bénéficient d’une double orientation.


plan niveau courant

plan niveau 0


institut de formation du centre hospitalier sud-francilien . 91. évry 2017 . gaëlle péneau architectes associés . chef de projet . concours maître d’ouvrage centre hospitalier sud-francilien surface 3 015 m² coût 4 600 000 € équipe interne delphine coriou françois baglin sylvaine bras images platform

L’implantation du futur projet prend appui sur trois axes qui vont définir sa géométrie : l’alignement le long de la circulation douce, l’orientation du volume bas vers le CHSF afin de permettre une lisibilité de l’entrée depuis le Centre Hospitalier et le parc proche, et enfin l’alignement des pignons Nord et SudOuest sur les voiries existantes. plan niveau 0 Le volume ayant pris place sur la presque totalité de la parcelle, la question des possibilités d’extensions s’est posée. Ces espaces, tous différents en surfaces et en positionnement, sont difficilement réductibles à seul un volume dont la construction serait différée dans le temps. La proposition volumétrique initiale intègre donc les volumes nécessaires à leur aménagement dans le clos-couvert de la construction. Ces espaces sont prévus non aménagés, non chauffés, semi-clos et leur conception permet une utilisation en demi-saisons par les étudiants. La conception générale des espaces fonctionnels s’est appuyée sur le changement de paradigme d’enseignement pour développer des lieux qui doivent permettre « la pluralité des modalités pédagogiques et ne plus contraindre l’action à une seule pratique à un seul endroit ». La notion d’espaces habités s’applique à l’ensemble des flux qui permettent de relier les lieux dédiés à l’apprentissage : le hall, les circulations, les escaliers et les espaces extérieurs. Ceux-ci ont été pensés comme des espaces de convivialité, d’échange, de travail collaboratif ou des espaces de pause. Le projet propose de fractionner les espaces pour passer d’une ambiance de travail en petits groupes à des temps de travail en classe plénière.


plan niveau 1

plan niveau 2


57 logements locatifs sociaux . 44. couëron 2017 . gaëlle péneau architectes associés . chargé de projet . concours maître d’ouvrage nantes métropole habitat surface 3 725 m² coût 5 218 290 € mandataire ic bois équipe interne thierry méchineau delphine coriou françois baglin carole pouly images platform

Le découpage des volumes en grandes « maisons » permet de retrouver pour les logements collectifs certaines caractéristiques d’un logement individuel : une entrée privative directement depuis l’extérieur, plusieurs orientations par logement, un logement facilement identifiable depuis l’extérieur. Les appartements sont répartis suivant quatre volumes pour les logements collectifs, et les maisons individuelles s’installent le long de la voirie existante face aux collectifs, générant autant de passages, d’ouvertures, de parcours transversaux. Les halls traversants sont autant de failles de lumière permettant à chacun d’appréhender l’ensemble de l’îlot et d’y trouver ses repères. Les coursives extérieures, positionnées sur les façades Nord et Ouest afin de privilégier l’ensoleillement des logements, permettent de rendre accessible chaque logement depuis l’extérieur, renforçant ainsi la notion de logement individuel. Les balcons sont l’occasion de vivre pleinement les hauteurs, et offrent des vues sur les jardins d’îlots en lien avec la coulée verte.

façade est

L’aspect traversant des appartements favorise une répartition jour/nuit. Les séjours sont principalement orientés au Sud et vers la coulée verte. La vue et la lumière traversent l’ensemble de l’espace et mettent en relation les lieux de vie entre eux.

façade ouest


groupe scolaire . 15 classes . 27. évreux 2016 . gaëlle péneau architectes associés . chef de projet . concours maître d’ouvrage ville d’évreux surface 3 765 m² coût 9 000 000 € équipe interne gaëlle péneau françois baglin carole pouly images platform

Le site de projet de l’école primaire se situe au cœur du quartier de Nétreville. Il s’inscrit dans une démarche de renouvellement urbain et poursuit la démarche initiée par la construction du centre de loisir, nouvel équipement pour le quartier. Le bâtiment est conçu afin de ménager des espaces clairement identifiés et adaptés aux programmes qui composent l’école primaire. Son implantation est guidée par de multiples orientations données à la fois par le contexte, le programme, et la configuration de la parcelle, matérialisés par 3 axes de projet : Les 2 ailes de l’apprentissage orientées Est-Ouest, accueillent les pôles «Maternelle» et «Élémentaires». Leur implantation guide les usagers vers le parvis de l’équipement. Un axe Nord-Sud, support de la liaison avec le centre de loisirs : l’aile du partage, véritable trait d’union entre ces deux équipements abrite les espaces mutualisés. L’axe des préaux fait référence à la trame du centre de loisirs, et plus particulièrement à la façade sur la rue du bois des communes. Légèrement désaxé par rapport à l’aile du partage, il complète avec subtilité la volumétrie des ailes du bâtiment. Les matériaux utilisés ont été choisis afin d’affirmer l’identité de l’équipement tout en dialoguant subtilement avec le projet architectural du centre de loisirs.


gare de métro du grand paris express . 93. le blanc mesnil 2016 . berranger & vincent architectes . chef de projet . avp.a / avp.b / pro.a maître d’ouvrage société du grand paris surface 3 500 m² mandataire égis rails équipe interne françois baglin sophie boehly benoît guyer images dorian bougouin

Le projet de la Gare pour la ville du Blanc Mesnil s’inscrit dans une logique de continuité du Parc Jacques Duclos, véritable poumon vert de la ville. Il s’installe en lisière Nord-Est de ce parc, prolonge les futurs bâtiments de logements et borde l’avenue de la Division Leclerc. Dans un souci d’intégration avec le parc et les logements dessinés par l’atelier Xavier Bohl, le projet se décline en trois entités distinctes afin de limiter l’impact visuel de la Gare dans son ensemble. Pour s’inscrire au mieux dans ce projet de « parc habité », chacun des bâtiments réinterprète à sa façon un vocabulaire architectural des parcs et jardins et fait écho aux serres des jardins publics, kiosques ou orangeries. 1. un kiosque : le bâtiment Gare 2. un bâtiment «paysage» : le bâtiment technique 3. un restaurant-serre : le commerce Dans cette logique de prolongement du parc, le parvis de la Gare est planté, jardiné, offrant une continuité végétale jusqu’à l’avenue de la Division Leclerc.


plan niveau 0

plan niveau -2

plan niveau -3 . mezzanine

plan niveau -4 . quais


gare de métro du grand paris express . 94. villejuif 2014 . philippe gazeau architecte . chargé de projet . avp.a / avp.b maître d’ouvrage société du grand paris surface 5 500 m² mandataire setec équipe interne lauraine pelé françois baglin images françois baglin


-2015-


salle zénith de 4500 places et centre de création . 97. lamentin 2013 . blond & roux architectes . assistant chargé de projet . apd maître d’ouvrage ville du lamentin surface 15 000 m² coût 24 800 000 € équipe interne malek gwiazdowski françois baglin images artefact


plan niveau 0 plan niveau gril

-2015-


salle de sport . rénovation & extension . 35. saint-malo 2010 . gilles gouronnec architecte . chef de projet . concours lauréat maître d’ouvrage ville de saint-malo surface 1 000 m² équipe interne françois baglin images romain delteil


2017 . complexe sportif . niveau régional

2017 . 63 logements locatifs

2017 . 57 logements locatifs sociaux

2017 . institut de formation centre hospitalier

2016 . groupe scolaire 15 classes

2016 . centre de loisirs henry wallon

2016 . 86 logements horizon bianco

2014 / 2016 . gare de métro du grand paris express

2013 / 2014 . gare de métro du grand paris express

2013 . salle zénith et centre de création


2013 . salle de spectacle les arènes de l’agora

2013 . université du mirail reconstruction

2012 . caserne de gendarmerie 127 logements

2013 . extension du lycée blanche de castille

2013 . 150 logements et commerces

2011 / 2012 . 126 logements . crèche . commeces

2010 / 2011 . maison individuelle rénovation & extension

2011 . 169 logements sociaux résidentialisation

2011 . office de tourisme de saint-malo

2010 . salle de sport rénovation & extension


françois baglin architecte diplômé d’état hmonp 06 22 85 83 80 . fbaglin@hotmail.fr . 2 rue de l’héronnière . 44000 nantes

portfolio 2018  
portfolio 2018  
Advertisement