Page 1

ARTS ET SCIENCES fas.umontreal.ca Programmes de 1er cycle


LES DIPLÔMES ET LES TYPES DE PROGRAMMES

Baccalauréat spécialisé

>

Baccalauréat bidisciplinaire

>

Baccalauréat par cumul

>

Majeure Mineure 30 crédits >

IL EST POSSIBLE DE POURSUIVRE VOS ÉTUDES PENDANT L’ÉTÉ. Les cours offerts par l’UdeM durant la belle saison (dont près de 200 à la Faculté des arts et des sciences) vous permettent de moduler votre parcours universitaire ou de découvrir un nouveau programme d’études.

universitedete.umontreal.ca

Mineure 60 crédits >

Mineure

>

Mineure

>

Diplôme

Pour obtenir un diplôme de baccalauréat dans un programme de la Faculté des arts et des sciences, il faut habituellement accumuler 90 crédits. Différentes combinaisons sont possibles :

90 crédits >

Le baccalauréat spécialisé La grande majorité des 90 crédits sont obtenus dans une même discipline ou un même champ d’études. Ce programme pourrait permettre l’accès aux cycles supérieurs. Le baccalauréat bidisciplinaire Ce programme de 90 crédits jumelle deux disciplines connexes. Il pourrait permettre l’accès aux cycles supérieurs dans l’une ou l’autre des deux disciplines. Le baccalauréat par cumul > Composé d’une majeure et d’une mineure (ou d’un certificat) La majeure compte 60 crédits. Jumelée avec une mineure de 30 crédits, elle permet l’obtention d’un diplôme de baccalauréat par cumul (ès arts ou ès sciences). Ce baccalauréat pourrait permettre l’accès aux cycles supérieurs dans la discipline de la majeure. > Composé de trois mineures (ou certificats) La mineure (et le certificat) compte 30 crédits. Trois mineures peuvent être jumelées pour composer un diplôme de baccalauréat par cumul (ès arts ou ès sciences). Le module Les modules sont des programmes de courte durée qui peuvent être suivis parallèlement à votre programme d’études. Au terme des 15 crédits (de 6 à 12 crédits pour des cours de langue et de 3 à 9 pour ceux sur la culture), vous obtiendrez une attestation d’études.

Les programmes de la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM sont en constante évolution. De nouveaux programmes sont créés, alors que d’autres sont revus afin de les adapter aux défis et réalités de notre société en matière de formation universitaire ou suivant le dévelop­ pement de la discipline. Nous vous invitons à visiter régulièrement les sites Web des unités responsables des programmes qui vous intéressent, de même que le site de la Faculté :

fas.umontreal.ca


QUELQUES DÉFINITIONS UTILES

Cote R

La cote de rendement au collégial, aussi appelée cote R, est une méthode statistique visant à mesurer la performance des étudiants du collégial au Québec. Pour obtenir l’information la plus à jour concernant la cote R à l’admission de chaque programme, allez à admission.umontreal.ca. Pour les programmes à capacité d’accueil limitée, la cote R est donnée à titre informatif. Elle représente celle du dernier candidat admis. Cependant, le fait d’avoir une cote égale à celle de la dernière personne admise l’année précédente ne garantit pas l’admission l’année suivante. Pour les programmes avec une cote R minimale, la cote R représente celle en deçà de laquelle un candidat ne peut être admis au programme. Toutefois, selon la disponibilité des ressources et la qualité des dossiers reçus, l’atteinte de cette cote R minimale ne peut garantir l’admission. Dans tous les cas, il vaut mieux se référer au site Web pour obtenir l’information la plus à jour.

Crédit

Un crédit est une unité qui permet d’attribuer une valeur numérique à la charge normale de travail exigée d’un étudiant pour atteindre les objectifs d’un cours. Un crédit représente 45 heures consacrées par un étudiant à l’atteinte des objectifs d’un cours ; ce nombre inclut, s’il y a lieu, les heures de travail personnel jugées nécessaires par la Faculté. À la Faculté des arts et des sciences, un diplôme de baccalauréat équivaut à 90 crédits. La plupart des cours correspondent à 3 crédits.

1er cycle

Les programmes dits de 1er cycle sont les baccalauréats, les majeures, les mineures et les certificats.

2e cycle

Les programmes dits de 2e cycle sont les maîtrises (avec stage, mémoire ou travail dirigé), les diplômes d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) et les microprogrammes.

3e cycle

Les programmes dits de 3e cycle sont les doctorats.

Cycles supérieurs

Lorsqu’on parle de cycles supérieurs, on fait référence aux 2e et 3e cycles.

Orientation

L’orientation est un regroupement thématique de cours à l’intérieur d’un programme de 1er cycle. L’inscription dans une orientation exclut la possibilité de choisir des cours dans une autre.

Cheminement honor

La Faculté propose une vaste gamme de champs d’études et de parcours adaptés aux besoins de tous, tel le cheminement honor. Ce parcours s’amorce en troisième année. Il totalise au moins 12 crédits d’un programme. Le cheminement honor est réservé aux étudiants qui excellent dans l’ensemble de leurs cours et qui sont inscrits à l’un des baccalauréats spécialisés de la Faculté des arts et des sciences suivants : biochimie et médecine moléculaire, études anglaises, géographie environnementale, histoire, histoire de l’art, informatique, littérature comparée, neuroscience cognitive, psychologie, relations industrielles, science politique, sciences biologiques, sciences économiques.

Cheminement international

Destiné aux étudiants désirant acquérir une expertise internationale et vivre une expérience à l’étranger. À la Faculté des arts et des sciences, il est offert aux baccalauréats spécialisés suivants : biochimie et médecine moléculaire, géographie environnementale, relations industrielles, sociologie, traduction, travail social. Par ailleurs, notez qu’il est possible de participer à un échange étudiant dans la majorité des disciplines de la Faculté des arts et des sciences. Pour en savoir plus, reportez-vous à la page ci-contre.

Cheminement intensif

Ici, il est possible de faire un baccalauréat en deux ans seulement. Ce cheminement intensif prévoit six trimestres consécutifs à temps plein, incluant deux étés. Les programmes offerts en cheminement intensif sont les suivants : communication, informatique, mathématiques, science politique.

Passerelles DEC-BAC

Les passerelles DEC-BAC de la Faculté des arts et des sciences permettent la reconnaissance de crédits aux étudiants titulaires d’un DEC technique souhaitant poursuivre leurs études dans l’un des baccalauréats spécialisés suivants : biochimie et médecine moléculaire, informatique, relations industrielles, sciences biologiques, sociologie, travail social. Ces passerelles permettent d’éviter le dédoublement des connaissances acquises et de réduire la durée de la scolarité.

COOP

Trois stages rémunérés de quatre mois chacun sont prévus au régime coopératif. Les stages commencent généralement après la première année, en alternance avec les trimestres d’études. À la fin du programme, l’étudiant possède une année d’expérience et a noué des relations avec des personnes clés du marché du travail. À la Faculté des arts et des sciences, l’orientation COOP est offerte aux baccalauréats spécialisés suivants : informatique, mathématiques, traduction. D’autres définitions se trouvent à admission.umontreal.ca/info-conseils/outils/glossaire


Ce qui m’a attirée en anthropo­logie, c’est la possibilité d’étudier et de comprendre l’humain par rapport aux différents systèmes sociaux et culturels qui l’entourent et le façonnent.

Anthropologie Camille Thomas, diplômée du bac et étudiante à la maîtrise en anthropologie

Le Département d’anthropologie est le seul au Québec à couvrir ses quatre sousdisciplines : la bioanthropologie, l’ethnologie, l’anthropologie linguistique et l’archéologie.

Un tableau du passé pour dessiner demain > Vous êtes intéressé par le comportement de l’être humain, la diversité des cultures et des langues ? > La préhistoire est une époque qui vous passionne ? > Vous souhaitez découvrir l’évolution de l’espèce humaine ? L’anthropologie vous propose un regard unique et des approches concrètes et pratiques relativement aux sociétés humaines du passé et du présent. La formation interdisciplinaire que nous offrons permet d’aborder des problèmes propres à une société, à une région du monde ou à la planète entière. Elle est de plus ouverte sur l’in­ter­culturalisme, le multiculturalisme, l’ethnicité, le développement, l’humanitaire et la mondialisation. Étudier l’anthropologie, c’est acquérir une formation polyvalente et bien ancrée au cœur des préoccupations et des défis du 21e siècle.

> Pour l’information la plus à jour visitez

anthropo.umontreal.ca


anthropologie

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en anthropologie Cote R minimale de 22........................................

AUT.

HIV.

Vous pourrez choisir des cours dans les champs suivants : > Bioanthropologie : s’intéresse aux origines et à l’évolution de l’espèce humaine grâce à la primatologie, à la paléontologie et à la génétique. Étudie la varia­bilité biologique entre les individus d’une même population ou de popu­lations différentes et les relations complexes entre la nature et la culture. > Ethnologie : considère les sociétés humaines du point de vue de leur orga­­nisation traditionnelle (écologie, politique, droit, économie, religion, parenté, santé, technologie) et de leur réalité contemporaine (migrations et exils, ethnicité, productions culturelles, mondialisation). Apprentissage des méthodes de terrain et de l’ethnocinématographie. > Anthropologie linguistique : examine la diversité des pratiques linguis­tiques des communautés (multilinguisme, registres, styles). Étudie les parti­cularités des langues et de la communication humaine. Approfondit une communauté linguistique. > Archéologie : observe notre espèce, des origines à nos jours ; reconsti­tution des modes de vie à partir des données matérielles issues de fouilles archéologiques. Apprentissage des techniques de fouilles, de l’enregistrement des artéfacts et des analyses en laboratoire. Majeure en anthropologie Cote R minimale de 20..........................................................................

AUT.

HIV.

Mineure en anthropologie Cote R minimale de 20..........................................................................

AUT.

HIV.

Baccalauréat bidisciplinaire en études classiques et anthropologie Cote R minimale de 22...............................................................................................

AUT.

HIV.

Pour permettre l’étude approfondie du monde gréco-romain – l’accent étant mis sur l’archéologie – avec une formation en littérature. Baccalauréat bidisciplinaire en démographie et anthropologie Cote R minimale de 22................................................................................................

J’ai choisi l’UdeM parce que je voulais étudier l’anthropologie dans un département qui mélange théorie et pratique. La vie étudiante est dynamique, il y a toujours quelque chose qui se passe au café étudiant ou des activités prévues, comme les 4 à 11, un souper cabane à sucre, des visionnements de films ethnographiques, une journée de ski… Mélissa Trottier, diplômée du bac en anthropologie

AUT.

HIV.

NOUVEAU ! Mineure en études autochtones Cote R minimale de 20................................. AUT. Pour acquérir une formation de base quant aux réalités autochtones, en dépassant les frontières canadiennes. Le programme offrira aux étudiants des outils pour travailler avec les Autochtones tout en présentant l’histoire, les cultures et les questions sociales de ces peuples. Deux stages d’observation facultatifs compléteront le programme. L’étudiant pourra aussi décider de s’inscrire au module en études autochtones, un programme court de 15 crédits.

HIV.

Pour découvrir les thèmes communs aux deux disciplines : l’étude de la parenté, des déplacements de populations, de la génétique, de la fécondité, des schèmes d’établissement, des pratiques linguistiques.

Vos perspectives d’emploi Au sein de ministères (éducation, immigration, culture, affaires indiennes et du Nord, relations internationales, etc.), d’organismes gouvernementaux ou non gouvernementaux, vous pourrez être responsable ou agent : > de recherche ; > de communication ; > de développement ; > de programme ; > de relations interculturelles ; > communautaire. Vous pourrez également travailler dans les médias ou les musées.

fas.umontreal.ca

Les diplômés peuvent aussi être engagés comme personnes-ressources ou médiateurs culturels pour aider les comités de citoyens et groupes d’autochtones à mieux connaître les besoins de leurs membres, puis à former des projets et formuler des revendications. OSEZ CONTINUER Pour les titulaires d’une maîtrise ou d’un doctorat, les emplois liés à l’anthropologie touchent notamment l’enseignement collégial et universitaire, la recherche, la muséo­ logie, les domaines des relations ethniques ou de la santé ainsi que le développement international.

et encore plus... > Stages en archéologie historique à l’École de fouilles archéologiques, sur les sites du fort Ville-Marie et du château de Callière. > Stage en archéologie préhistorique dans des villages iroquoiens de la région de Saint-Anicet. > Collection d’objets ethnographiques comptant près de 3000 pièces datant du début du 20e siècle à nos jours.

> Possibilité d’effectuer un stage de fouilles au Québec et ailleurs dans le monde.


J’ai côtoyé des professeurs dont les connaissances sont à la fine pointe de la technologie, qui sont dévoués et qui ne ménagent aucun effort pour la réussite de leurs étudiants. Ainsi outillé, je me suis senti en mesure d’entreprendre la maîtrise en sciences de l’information.

Archivistique Gestion de l’information numérique DAVID ECLOU, DIPLÔMÉ DU CERTIFICAT EN GESTION DE L’INFORMATION NUMÉRIQUE ET DE LA MAÎTRISE EN SCIENCES DE L’INFORMATION

ARCHIVISTIQUE Avide de connaître les principes régissant la gestion de l’information dans les organisations ?

L’archivistique est la discipline qui s’intéresse à la gestion de l’information, quels que soient le support et la date de création.

GESTION DE L’INFORMATION NUMÉRIQUE Vous souhaitez comprendre les enjeux et maîtriser les méthodes employées dans les diverses étapes de la gestion de l’information numérique ?

L’information numérique désigne toute information qui se présente sous une forme traitable par ordinateur et transmissible par réseau informatique tel Internet. Cela inclut les documents bureautiques (p. ex. les fichiers de traitement de texte), les bases de données, les sites Web, les images et vidéos numériques, etc.

Ces programmes relèvent de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information (EBSI).

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

L’archiviste conçoit des outils et des méthodes de gestion des documents papier ou numériques et s’assure que le patrimoine documentaire de l’organisation pour laquelle il travaille sera conservé à des fins historiques.

Les organisations et les individus utilisent et produisent quotidiennement de l’information numérique. Sa gestion efficace est donc une préoccupation centrale pour les organisations.

ebsi.umontreal.ca


ARCHIVISTIQUE GESTION DE L’INFORMATION NUMÉRIQUE

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Certificat en archivistique Cote R minimale de 20..................................................................... AUT.

HIV.

La formation de l’étudiant s’articule autour de trois pôles : > la chaîne documentaire et les fonctions qui en découlent (analyse des besoins, création, évaluation, acquisition, classification, description, indexation, préservation, diffusion des documents) ; > les différents documents d’une organisation : définition et typologie ; > les outils de travail de l’archiviste : outils externes (p. ex. les lois qui ont une influence sur la gestion des documents et les normes dans le domaine) et outils internes, c’est-à-dire ceux qui sont élaborés et mis en place par l’archiviste (plan de classification, calendrier de conservation, instruments de recherche, etc.). Certificat en gestion de l’information numérique Cote R minimale de 20................ AUT.

HIV.

Ce programme permet aux étudiants d’acquérir une expertise en gestion de contenus numériques grâce aux nombreux outils disponibles. L’accent est mis sur les concepts sous-jacents aux outils, et non sur des outils en particulier, ce qui permet de s’enrichir de compétences durables qui résistent à l’évolution rapide des technologies. Il répond à un besoin des organisations de gérer efficacement leurs ressources numériques.

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI ARCHIVISTIQUE Les diplômés du certificat en archivistique peuvent intégrer directement le marché du travail. Des offres d’emploi en archivistique sont régulièrement diffusées sur le site Web de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information. Ces offres concernent aussi bien les organismes publics (services natio­naux d’archives, ministères, municipalités, commissions scolaires, etc.) que les organismes privés à but lucratif ou non (entreprises de produits ou de services, sociétés d’histoire, associations, etc.). Tous les organismes, peu importe leur mode de financement ou leur mission, produisent et reçoivent des documents qu’ils doivent gérer.

ET ENCORE PLUS... GESTION DE L’INFORMATION NUMÉRIQUE Les diplômés du certificat en gestion de l’information numérique ont la possibilité, selon leur bagage, d’intégrer directement le marché du travail et d’y occuper des postes de : > gestionnaire de sites Web ; > conseiller en information numérique ; > responsable de la gestion des documents numériques ; > analyste de données. Puisque toutes les organisations doivent gérer de l’information numérique, ces postes peuvent se trouver dans n’importe quel secteur : > entreprises privées ; > ministères ; > milieux de la santé ou de l’éducation.

ARCHIVISTIQUE > Nombreux cours offerts par des professionnels qui sont sur le marché du travail et qui connaissent bien les besoins des organisations. > Technologies de l’information faisant partie intégrante du programme. > Possibilité d’effectuer un stage crédité (3 crédits) et supervisé, d’une durée de 25 jours, en milieu professionnel à la fin du programme. GESTION DE L’INFORMATION NUMÉRIQUE > Formation à la fine pointe des nouvelles réalités technologiques qui intègre, par exemple, les outils de gestion de contenu (CMS), de gestion de documents (GED) et ceux du Web social (blogues, wikis, etc.). > Cours comprenant des travaux pratiques en laboratoire d’informatique.

OSEZ CONTINUER Nous offrons une maîtrise en sciences de l’infor­mation. Pour faire une demande d’admission, vous devrez être titulaire d’un baccalauréat peu importe la discipline, ou d’un baccalauréat par cumul. Sont particulièrement recherchés, les candidats ayant une formation initiale en sciences exactes, gestion, informatique ou droit.

fas.umontreal.ca


Parce que l’œil de la caméra est un point de vue privilégié afin d’étudier notre société et d’en dessiner les traits, j’ai choisi le baccalauréat spécialisé en cinéma.

Cinéma et études du jeu vidéo EMMANUEL CAMPEAU, DIPLÔMÉ DU BAC EN CINÉMA

Nos programmes en études cinématographiques offrent une formation diversifiée, équilibrée et complète, tant sur le plan de la réflexion critique, théorique et historique que sur le plan de la pratique et de l’esthétique du cinéma. Cette approche, qui privilégie un dialogue fécond entre l’étude et la pratique du cinéma, est unique au Québec et au Canada ; tout comme l’est le programme en études du jeu vidéo.

Les programmes en cinéma et en études du jeu vidéo relèvent du Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

Voir avec des idées Penser avec des images > La culture, la recherche ou la création cinématographiques vous intéressent ? Nous offrons une variété de programmes en études cinématographiques qui sauront répondre à vos champs d’intérêt. Le volet étude du cinéma offre des cours axés sur le langage cinéma­tographique, l’analyse filmique, la théorie et l’histoire du cinéma. Le volet pratique du cinéma se définit, quant à lui, comme un laboratoire d’expérimentation et de recherche qui met l’accent sur la création de sens et de formes plutôt que sur la seule virtuosité technique. Le dialogue entre l’étude et la pratique du cinéma est fortement encouragé. Certains de nos programmes offrent une double formation qui a fait ses preuves : le seul fait d’initier à la recherche les étudiants qui choisiront le milieu de la production fera d’eux de meilleurs praticiens et, inversement, les historiens, les théoriciens et les critiques seront mieux avertis du seul fait d’avoir été initiés à la pratique du cinéma.

histart.umontreal.ca


CINÉMA ET ÉTUDES DU JEU VIDÉO

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en cinéma Cote R variable*............................................................... AUT. Un programme à deux volets où s’allient étude et pratique du cinéma afin de stimuler la réflexion, l’analyse et la création. Majeure en études cinématographiques Cote R minimale de 20...................................... AUT.

HIV.

Mineure en études cinématographiques Cote R minimale de 20..................................... AUT.

HIV.

Mineure en études du jeu vidéo Cote R minimale de 20......................................................... AUT.

HIV.

Offre une base relativement à l’esthétisme, l’histoire et la théorie du jeu vidéo aux étudiants qui veulent travailler dans les médias, la recherche ou l’enseignement. Représente aussi un excellent complément de formation pour travailler dans le milieu du jeu vidéo. Baccalauréat bidisciplinaire en écriture de scénario et création littéraire Cote R variable*............................................................................................... AUT.

J’ai eu l’occasion de participer à la réalisation de nombreux courts métrages. Vers la fin du bac, dans le cadre du cours Projets dirigés, j’ai pu mener à terme un film qui a par la suite été récompensé dans de nombreux festivals. PHILIPPE DUPONT, diplômé du baccalauréat spécialisé et de la maîtrise en études cinématographiques

Pour s’initier à diverses formes d’écriture : scénario (fiction cinématographique ou télévisuelle, cinéma documentaire, etc.), roman, nouvelle, poésie, théâtre, essai, etc. Le Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques possède des installations techniques qui permettent aux étudiants du volet pratique du cinéma de s’initier aux diffé­rentes étapes de la production vidéographique et cinématographique en ayant accès à du matériel spécialisé :

ET ENCORE PLUS... > Possibilité d’effectuer un stage au baccalauréat spécialisé en cinéma.

> caméras 16 mm, numériques et HD ;

> Projections régulières de films.

> salles de montage numérique et 16 mm ;

> Conférences données par des artisans du cinéma.

> studio de mixage numérique ; > salle de colorisation ; > studio de tournage ; > salle de cinéma avec serveur relié à l’Office national du film du Canada. *[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ]

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Les programmes en études cinématogra­phi­ques mènent à des débouchés divers : > création cinématographique ; > critique de cinéma et de jeu vidéo ; > enseignement ; > recherche ; > programmation ; > documentation. Ils constituent aussi un atout pour entrer sur le marché du travail dans les domaines : > de la diffusion culturelle ; > des communications ;

OSEZ CONTINUER Un diplôme de 2 e cycle en études cinémato­ graphiques peut vous mener à l’ensei­­ gnement au collégial ainsi qu’à une carrière dans le milieu plus global des médias. Vous pouvez aussi choisir l’option offerte en études du jeu vidéo ou celle en chemi­nement international.

> Accès à un laboratoire d’enseignement et de recherche du jeu vidéo qui compte la majorité des consoles de salon nordaméricaines, des consoles japonaises, plusieurs consoles portables, de nombreux accessoires et périphériques, et plus de 1750 jeux. > Participation à des festivals internationaux de courts métrages étudiants ou à des activités culturelles. > Conférences, tables rondes et séminaires pour familiariser les étudiants avec le milieu de la recherche. > Publication de CiNéMAS, revue internationale d’études cinématographiques. > Bourse Francis-Mankiewicz, remise à l’étudiant qui poursuit des études en cinéma et qui présente les meilleurs résultats. > Rétrospective annuelle des films étudiants.

> du multimédia.

> Vous aurez la possibilité d’étudier durant un trimestre ou même une année dans une université étrangère.

fas.umontreal.ca


Étudier la communication à l’UdeM me permet de comprendre les relations humaines de ce monde avec le soutien de professeurs très compétents et surtout très disponibles.

Communication HOUSSEIN RODA FAWAZ, DIPLÔMÉ DU BAC EN COMMUNICATION-POLITIQUE

Le Département de communication de l’UdeM est le seul de langue française à offrir une formation à la fois très polyvalente et spécialisée, dans les trois domaines qui caractérisent la discipline : médias et culture, communication organisationnelle ainsi que communication et technologie.

Interactions, nouvelles technologies et mouvements sociaux On associe généralement la communication à la télévision, à la radio et aux journaux. Pourtant, le domaine des communications, c’est aussi la publicité, les relations publiques, les politiques de radiodiffusion, les nouvelles technologies et la communication d’entreprise. Au terme de votre formation, vous aurez quelques pistes pour répondre aux questions suivantes : > Quelles sont les répercussions individuelles et sociales des médias, le sens et la portée de leurs images et de leurs textes ? > Quel est le rôle de la communication dans l’évolution des mouvements sociaux, culturels et politiques ? > Comment intégrer les nouvelles technologies en milieu organisationnel ? > Qu’est-ce que la planification stratégique de la communication ?

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

com.umontreal.ca


COMMUNICATION

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en sciences de la communication Cote R variable*........ AUT. Le baccalauréat en sciences de la communication comprend un tronc commun durant la première année. Dès la deuxième année, vous pourrez choisir parmi quatre orientations, dont la générale (qui vous permet de faire votre propre sélection de cours) et les trois suivantes : > Médias et culture : initie les étudiants à l’écologie des industries cul­tu­relles et des médias québécois et canadiens, aux organisations qui régulent leurs rapports ainsi qu’à l’analyse des pratiques médiatiques et culturelles. > Communication organisationnelle : présente les théories ainsi que les méthodes d’analyse et d’intervention qui portent sur le rôle de la communication dans les multiples aspects de la réalité des organisations (changement, relations publiques, publicité, gestion de conflits, action collective, etc.). > Communication et technologie : permet aux étudiants d’acquérir des compétences pour comprendre et utiliser les médias numériques, qui transforment les pratiques de communication, et pour connaître les enjeux associés à ces technologies. Majeure en sciences de la communication Cote R variable*............................................ AUT. Mineure en sciences de la communication Cote R variable*............................................ AUT. Baccalauréat bidisciplinaire en communication et politique Cote R minimale de 23.......................................................................................................... AUT.

HIV.

Pour former des personnes capables d’analyser les phénomènes politiques et de gérer les communications des partis, groupes et administrations. Les programmes sont régulièrement révisés pour correspondre aux besoins et réalités des différents marchés. Ils restent toutefois centrés sur les sciences de la communication et offrent ainsi aux étudiants la capacité de s’adapter dans un monde en constante évolution. *[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ]

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Les diplômés en communication sont très recherchés pour leurs compétences métho­ dologiques, leur polyvalence et leur esprit analytique. La plupart des diplômés sont embauchés dès la fin de leurs études. Ils deviennent conseillers en communication, agents d’information ou attachés de presse et on les retrouve dans les : > organismes gouvernementaux ; > entreprises ; > firmes-conseils ; > municipalités ; > commissions scolaires ; > sociétés de transport. Certains opteront pour le domaine de la publicité et des relations publiques, alors que d’autres se tourneront vers les firmes spécia­lisées en communication ou les services dans des entreprises où ils auront pour tâche le développement stratégique, la recherche, les sondages, les relations avec les médias ou la gestion de comptes publicitaires.

fas.umontreal.ca

ET ENCORE PLUS... Ils seront aussi appelés à travailler à la con­ception, à la recherche et à la rédaction dans les médias. OSEZ CONTINUER Certains des finissants du 1er cycle poursuivent leurs études aux cycles supé­ r ieurs. Trois spécialités sont offertes au 2 e cycle : Communication médiatique, Communication organisationnelle et Communication politique. Le doctorat en communication forme, pour sa part, des chercheurs de haut niveau qui aspirent à une carrière universitaire ou dans les secteurs public ou privé.

> Laboratoire multimédia complètement rénové avec studios et régie de radio et de télévision, salles de montage, salle de production, salle multifonctionnelle et salles d’informatique. > Possibilité d’obtenir 3 ou 6 crédits pour un ou deux stages de formation permettant d’acquérir une expérience professionnelle dans le milieu des communications. > Programme de bourses pour les étudiants qui se distinguent par la qualité de leur dossier universitaire.

Le Département de communication offre aussi plusieurs programmes courts de deuxième cycle, que ce soit un microprogramme (5 cours, 15 crédits) ou l’un des diplômes d’études supérieures spécialisées (10 cours, 30 crédits). > Possibilité de faire un ou deux trimes­tres d’études dans une université étrangère.


Je voulais que mon parcours universitaire soit mémorable. Pour la vie étudiante stimulante, la qualité des professeurs ainsi que la pertinence de la matière, à l’École de criminologie, j’ai trouvé mon compte ! De plus, j’ai la possibilité d’étudier un trimestre en Belgique, puis de travailler dans divers domaines de la criminologie.

Criminologie MARIANNE COLLERETTE, DIPLÔMÉE DU BAC ET ÉTUDIANTE À LA MAÎTRISE EN CRIMINOLOGIE

L’École de criminologie de l’UdeM est la plus importante de toute la francophonie. Combinant les influences européenne et américaine, elle présente des idéologies et une couleur bien à elle.

Au-delà du fait divers, le phénomène criminel > Vous vous intéressez à la relation d’aide, vous souhaitez intervenir auprès d’une clientèle judiciarisée ou qui a subi les contrecoups d’un crime ? > Vous vous intéressez à l’élaboration et à l’application des normes pénales, aux politiques et aux lois qui régissent l’administration de la justice ? Alors, vous devriez songer à devenir criminologue, un expert du traitement de la criminalité. Le criminologue s’intéresse aux différents types de crimes et de criminels, à la prévention du crime et à la façon de traiter les contrevenants, au traitement réservé aux victimes d’actes criminels et à ses effets, aux droits des personnes et des groupes, à la réaction sociale, aux peines, aux lois et à leur application jusqu’à la réinsertion sociale des délinquants.

> Majeure en criminologie Campus de l’UdeM à Laval

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

crim.umontreal.ca


CRIMINOLOGIE

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en criminologie Cote R variable*.................................................. AUT. Le baccalauréat en criminologie se divise en deux grandes orientations. À la fin de la première année, vous devrez choisir l’une d’entre elles : > Intervention : traitement et prévention auprès des contrevenants ou des victimes d’actes criminels. Relation d’aide directe avec la clientèle. > Analyse : recherche sur les questionnements relatifs à la criminalité et aux lois au moyen de données statistiques ou par l’entremise d’entretiens avec la clientèle. Majeure en criminologie Cote R variable*..................................................................................... AUT. OFFERTE UNIQUEMENT AU CAMPUS DE L’UdeM À LAVAL

> Les étudiants qui optent

pour le stage en intervention au baccalauréat ou à la maîtrise en criminologie peuvent accéder à l’Ordre des criminologues du Québec – le premier ordre de ce type au monde.

Mineure en criminologie Cote R variable*..................................................................................... AUT. *[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ]

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI

ET ENCORE PLUS...

Titulaire d’un diplôme de baccalauréat, le criminologue peut entrer directement sur le marché du travail et être reconnu comme un professionnel.

Plusieurs champs d’intervention s’offrent au criminologue :

La plupart des criminologues travaillent dans des programmes visant :

> traitement de la dépendance ;

> l’aide aux délinquants adultes et juvéniles et leur réinsertion sociale (mesures probatoires, libération conditionnelle, centres de détention ou centres de réadaptation) ; > l’assistance aux victimes ; > la prévention du crime ; > les mesures de déjudiciarisation ; > l’analyse des politiques pénales. Ils rédigent des évaluations, des plans d’intervention ou des rapports, effectuent des suivis. Ils peuvent aussi être appelés à être présents en cour. En intervention, le criminologue effectue des évaluations et des suivis (individuels, de groupe, de couple, familiaux) auprès de personnes, mineures et adultes, ayant enfreint les lois ou auprès de celles qui ont été victimisées.

> prévention ; > relation d’aide ; > santé mentale ; > victimologie, etc. Ces interventions se font en milieux ouverts (ressources communautaires, probation, libé­ rations conditionnelles, victimologie, maisons de transition, etc.), ou en milieux fermés (cen­tres jeunesse, prisons, pénitenciers, centres de traitement spécialisés). Formé en analyse, le cri­ minologue peut répondre à diverses questions touchant à plusieurs aspects de la criminalité et de l’application des lois. Pour ce faire, il peut mettre à contribution différentes métho­­do­logies qualitatives, quantitatives, mixtes, évaluatives et faire ainsi des recomman­da­tions visant à régler des situations criminelles pro­blématiques. OSEZ CONTINUER Avec un diplôme d’études supérieures en criminologie, le professionnel peut occuper des postes de gestion, participer à la struc­turation de programmes, faire de la recherche ou enseigner.

> Stage obligatoire d’une durée de 60 à 75 jours en troisième année du baccalauréat. Lieux de stage pour ceux qui ont choisi l’orientation Intervention : les pénitenciers, les maisons de transition pour ex-détenus, les bureaux de libération conditionnelle et de probation, les centres jeunesse, l’Institut Philippe-Pinel de Montréal, les ressources spécialisées en santé mentale ou en toxicomanie, les ressources d’aide aux victimes, les écoles, les hôpitaux, les centres pour hommes violents et les organismes communautaires. Lieux de stage pour ceux qui ont opté pour l’orientation Analyse : mêmes endroits que pour l’orientation Intervention, en plus des milieux policiers et de la sécurité intérieure. > Centre international de crimino­logie comparée, situé dans les locaux adjacents à l’École de criminologie : permet aux étudiants et aux professionnels de se tenir à jour quant aux dernières recherches et parutions dans la discipline.

> Possibilité d’effectuer un trimestre à l’étranger et de profiter des ententes prévues avec des établis­sements européens et américains.

fas.umontreal.ca


La démographie est beaucoup plus qu’une simple analyse des populations. C’est un domaine multidisciplinaire où toutes les sciences sociales sont utilisées pour n’en former qu’une seule. La démographie est aussi une science où les chiffres étudiés ne demandent qu’à parler. De ce fait, la formation offerte nous ouvre les portes de multiples emplois.

Démographie EMY BOURDAGES, DIPLÔMÉE EN DÉMOGRAPHIE ET GÉOGRAPHIE

L’UdeM est la seule université au Canada à posséder un département de démographie et la seule au Québec à offrir des études de démographie au 1er cycle. Le Département de démographie est reconnu comme l’un des meilleurs centres d’enseignement et de recherches démographiques de langue française du monde.

Une perspective globale du monde qui nous entoure > Pourquoi les couples ont-ils moins d’enfants que le nombre nécessaire au renouvellement de la population ? > Quels sont les effets du vieillissement de la population sur la demande de services sociaux et de santé ainsi que sur le financement public ? > Quelle est l’influence de la mondialisation sur les migrations internationales et quels facteurs facilitent l’intégration des migrants dans leur société d’accueil ? > Pourquoi la fécondité reste-t-elle si élevée et comment réduire l’incidence du VIH/SIDA chez les jeunes de l’Afrique subsaharienne ? Comment modifier leurs comportements sexuels ? La démographie s’intéresse à des phénomènes qui sont au cœur de la vie des individus : fécondité, mortalité, migration, formation des couples. La démographie constitue ainsi un outil précieux pour comprendre et résoudre certains des problèmes majeurs auxquels doivent faire face notre société et notre monde, tels le vieillissement de la population, l’intégration des immigrants, la sous-fécondité au Québec et la croissance de la population mondiale.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

demo.umontreal.ca


DÉMOGRAPHIE

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat bidisciplinaire en démographie et anthropologie Cote R minimale de 22............................................................................................. AUT.

HIV.

Pour découvrir les thèmes communs aux deux disciplines : l’étude de la parenté, des déplacements de populations, de la génétique, de la fécondité, des schèmes d’établissement, des pratiques linguistiques. Baccalauréat bidisciplinaire en démographie et géographie Cote R minimale de 22.................................................................................................... AUT.

HIV.

Pour étudier les problèmes de population et des relations entre les popu­lations humaines et leur milieu. Baccalauréat bidisciplinaire en démographie et statistique Cote R minimale de 22...................................................................................................... AUT.

HIV.

Pour mettre à profit les outils statistiques de façon à mieux suivre l’évolution des phénomènes démographiques et à en comprendre les causes et les conséquences sur le fonctionnement social. Mineure en démographie Cote R minimale de 20......................................................................... AUT.

Il est vrai que mon stage de recherche au Cambodge fut très enrichissant sur les plans scolaire, profes­sionnel et scientifique, mais il le fut tout autant sur le plan personnel. J’y ai rencontré des personnes tout à fait exceptionnelles. ARIANE LANOUE, diplômée en démographie

HIV.

PROGRAMMES UNIQUES AU QUÉBEC !

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI

ET ENCORE PLUS...

Les diplômés en démographie sont très re­ c her­ c hés pour leurs compétences métho­do­logiques et leurs capacités d’analyse. La plupart des diplômés sont embauchés dès la fin de leurs études.

OSEZ CONTINUER Un grand nombre de finissants de 1er cycle poursuivent leurs études au 2e cycle. La maîtrise en démographie assure la formation des professionnels pour le marché du travail.

> Travaux pratiques en laboratoire d’informatique dans plusieurs cours.

Ils seront appelés à travailler dans des domaines et des milieux très variés, souvent au sein d’équipes multidisciplinaires :

> Possibilité de collaborer avec les milieux de travail des démographes.

> ministères provinciaux ou fédéraux ;

Depuis 2013, nous proposons deux modalités aux étudiants du 2e cycle : la rédaction d’un mémoire ou un stage sur le terrain accom­pagné d’un travail dirigé.

> organismes gouvernementaux (Statistique Canada, Institut de la statistique du Québec, Agence canadienne de dévelop­pement international) ;

Le doctorat en démographie forme des chercheurs de haut niveau pour une carrière univer­sitaire et pour le service public, tant au Canada qu’à l’international.

> réseau de la santé (Institut national de santé publique du Québec, Direction de santé publique de l’Agence de Montréal) ; > commissions scolaires ; > municipalités ; > organismes internationaux (Organisation des Nations Unies, UNESCO, Organisation mondiale de la santé, Oxfam-Québec, IRD France) ;

> Possibilité d’être engagé par un professeur pour participer à ses travaux de recherche.

> Possibilité de prendre part aux colloques des associations – et d’y faire des présentations – comme l’Association des démographes du Québec, la Population Association of America et l’Union internationale pour l’étude scientifique de la population. > Adhésion sans frais à l’Association des démographes du Québec et abonnement gratuit aux Cahiers québécois de démographie. > Vie étudiante stimulante grâce aux activités de l’Association des étudiants de démographie.

> grandes entreprises publiques ou privées.

> Possibilité de faire une partie de ses études à l’étranger, par exemple à l’Université catholique de Louvain, en Belgique.

fas.umontreal.ca


Les orientations de ce baccalauréat sont de véritables atouts, puisqu’elles donnent l’occasion à chacun de se spécialiser. Les cours offerts permettent non seulement d’acquérir des connaissances théoriques indispensables, mais aussi de se préparer à devenir des acteurs clés dans les processus qui façonnent le monde.

Simulation d’une séance des Nations Unies, à New York, à laquelle l’UdeM envoie régulièrement une délégation. Cette expérience permet aux étudiants de se familiariser avec le fonctionnement de cette organisation internationale et de découvrir les rouages du métier de diplomate.

Études internationales LÉO BARRUOL, DIPLÔMÉ DU BAC EN ÉTUDES INTERNATIONALES

Notre programme se distingue des autres par l’étendue des cours offerts, ses trois orientations, la diversité des cours de langues, son caractère multidisciplinaire et les possibilités d’échanges internationaux.

Ouvrir ses horizons > Les relations entre les États vous intéressent ? > Vous aimeriez connaître les rôles des gouvernements dans les échanges économiques ? > La coopération internationale revêt un caractère essentiel pour vous ? Notre programme vous fournira des outils pour mieux comprendre les différentes dimensions de chacune de ces questions, et plus encore ! Les études internationales ont comme objet les interactions entre les États et les autres acteurs sur la scène mondiale. Les nouveaux moyens de communication rendent de plus en plus rapides et faciles les échanges entre les États, les entreprises, les groupes et même les individus un peu partout sur la planète. Leurs activités se déroulent de plus en plus dans un contexte international, débordant les frontières nationales.

Ce programme relève du Département de science politique.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

pol.umontreal.ca


ÉTUDES INTERNATIONALES

NOTRE PROGRAMME [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en études internationales Cote R variable*......................... AUT. Après une année de tronc commun, l’étudiant choisit l’une des trois orientations suivantes : > Droit et gouvernance : s’intéresse au droit international, aux institutions et aux grands acteurs internationaux. Elle vise l’acquisition de connaissances sur l’élaboration de traités et autres normes juridiques, sur l’adaptation du droit aux nouvelles réalités internationales, sur l’aspect économique de la mondialisation et sur les théories et pratiques de la politique étrangère, ainsi que de l’organisation administrative, notamment. > Coopération et développement : l’environnement et le développement durable, la pauvreté et la sécurité humaine, le développement économique et les enjeux démographiques, les politiques urbaines et locales sont les thèmes privilégiés, notamment dans le contexte des relations entre pays industrialisés, émergents et en voie de développement. > Paix et sécurité : outre les thèmes des relations inter-étatiques, de géopolitique, de stratégies et de politique étrangère, l’accent est mis sur les enjeux tels que les guerres intra-étatiques, les relations ethniques, les mouvements religieux et ethniques. Les cours abordent tant les aspects conflictuels que les éléments de maintien de la paix. *[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ]

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Les diplômés du programme d’études internationales ont de bonnes chances de trouver un emploi dans la fonction publique ou les organisations non gouvernementales vouées au développement. Ils sont également admis­sibles aux examens du Service extérieur du Canada. Le baccalauréat en études internationales offre une formation multidisciplinaire qui ouvre de vastes horizons. Le diplôme permet d’accéder à divers programmes de maîtrise, une autre voie pour accéder à de prometteuses carrières.

OSEZ CONTINUER Le titulaire d’un diplôme de cycles supérieurs est apte à mener une carrière internationale comme : > agent de développement international ; > délégué aux affaires internationales ; > diplomate ;

ET ENCORE PLUS... > Apprentissage et perfectionnement d’une troisième langue avec accès à des laboratoires hautement spécialisés. > Simulation d’une séance de l’Organisation des Nations Unies. > Stage facultatif dans chacune des orientations. > Possibilité d’être engagé par un professeur pour réaliser divers travaux liés à ses programmes de recherche. > Conférences, débats, rencontres avec des professionnels et simulations de l’Organisation des Nations Unies, du Parlement européen et de l’Organisation des États américains. > Plusieurs unités de recherche liées aux études internationales. Ces unités contribuent à la profusion d’idées et permettent d’acquérir des connaissances approfondies à propos de toutes les régions du monde.

> spécialiste en relations internationales ; > conseiller en commerce international. Il pourrait travailler dans les : > ministère des Relations internationales et de la Francophonie ou Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes ; > sociétés d’État spécialisées dans le recrutement d’investisseurs étrangers ; > entreprises privées exerçant des activités à l’étranger ; > organismes tels que l’Agence canadienne de développement international ou Développement et Paix ; > médias.

Les échanges constituent notre principal atout ! > Possibilité de suivre jusqu’à deux trimestres de cours reconnus dans le programme dans une université étrangère, en bénéficiant d’une bourse de mobilité offerte aux étudiants québécois. > Possibilité de faire un stage dans un organisme public ou privé, au Canada ou à l’étranger*. * Au cours des dernières années, les stagiaires ont travaillé dans des ministères, des ambassades et des organismes de coopération internationale notamment au Brésil, au Pérou, en Italie, en Espagne ou au Togo. Ils ont occupé des fonctions au sein d’organismes tels que l’Agence canadienne de développement international, Développement et Paix, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ou Médecins du monde.

fas.umontreal.ca


Étudier à l’Université de Montréal en histoire, c’est non seulement avoir la chance de fréquenter l’une des plus prestigieuses universités d’Amérique du Nord, mais aussi de s’assurer d’avoir une profession reliée à la discipline après l’obtention du diplôme.

Histoire ALEXANDRU NANU, ÉTUDIANT AU BAC EN HISTOIRE

Le Département d’histoire se distingue par l’ouverture de ses programmes à la dimension internationale, le caractère cosmopolite de son corps professoral et une perspective interdisciplinaire marquée.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

Le passé : aux portes de votre avenir > Envie de voyager à travers le temps, des civilisations antiques jusqu’à la mondialisation du 21e siècle ? Étudier l’histoire à l’UdeM, c’est une invitation à scruter l’expérience du passé pour évaluer les enjeux significatifs de notre temps et contribuer à dessiner les voies d’avenir des sociétés. Essentielle à la compréhension des phénomènes qui interpellent les sociétés actuelles, l’histoire est la mémoire de l’humanité.

histoire.umontreal.ca


HISTOIRE

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en histoire Cote R minimale de 22................................................... AUT.

HIV.

Un vaste choix de cours permet de s’initier à l’histoire de nombreuses sociétés du monde et de se spécialiser dans l’un des parcours proposés : > Antiquité ;

> Histoire sociale et culturelle ;

> Asie et monde arabe ;

> Histoire politique ;

> Moyen Âge ;

> Histoire des relations internationales ;

> Europe moderne et contemporaine  ;

> Enjeux impériaux et coloniaux ;

> Canada | Québec ;

> Mondes contemporains.

> Amériques ; Des cours optionnels permettent d’apprendre une troisième langue. Sont aussi offerts des cours de multimédia, de muséologie et d’archivistique. Majeure en histoire Cote R minimale de 20....................................................................................... AUT.

HIV.

Mineure en histoire Cote R minimale de 20....................................................................................... AUT.

HIV.

ET ENCORE PLUS...

Baccalauréat bidisciplinaire en histoire et études classiques Cote R minimale de 22...................................................................................... AUT.

HIV.

> NOUVEAU ! Cheminement honor au baccalauréat spécialisé pour les étudiants les plus performants leur proposant une initiation à la recherche avancée.

Pour mieux comprendre les racines de notre civilisation. Le monde grécoromain mérite le regard plus englobant que nous offrent les études classiques en associant histoire, langues, littérature, archéologie et philosophie. Baccalauréat bidisciplinaire en études allemandes et histoire Cote R minimale de 22............................................................................................................. AUT.

HIV.

Par une formation solide et équilibrée dans les deux disciplines, ce programme propose un cadre comparatif situant l’évolution de la civilisation germanique dans le contexte historique. Mineure en études québécoises Cote R minimale de 20......................................................... AUT.

HIV.

Pour explorer la société québécoise sous différents angles en privilégiant une approche interdisciplinaire. On y aborde le Québec en faisant appel à diverses disciplines, dont l’histoire, la sociologie, la littérature et la science politique.

> Possibilité d’effectuer un stage dans des sociétés d’histoire, des musées, des organismes communautaires, des médias écrits ou électroniques, etc. (offert au baccalauréat spécialisé en histoire). > Accent placé sur la formation pratique et les cours d’accompagnement pour bien maîtriser les outils essentiels de la discipline historique. > Salle de travail disponible pour les étudiants du baccalauréat.

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Les habiletés acquises pendant des études en histoire permettent aux diplômés d’ouvrir leurs horizons. Les capacités d’analyse, de communication écrite et l’esprit critique développés mènent à des carrières de : > documentalistes ; > relationnistes ; > recherchistes ; > scripteurs ; > journalistes. Les connaissances historiques peuvent aussi orienter vers l’archivistique ou la muséologie. Les services d’historiens sont également requis dans la fonction publique, l’entreprise privée, les agences de tourisme et les industries culturelles s’intéressant à la mise en valeur du patrimoine et à la création de produits multimédias, ainsi que dans le monde de l’édition. On retrouve aussi des diplômés en histoire dans l’industrie du jeu vidéo.

fas.umontreal.ca

Finalement, les formations en histoire permettent d’acquérir une solide culture générale et de développer un rigoureux esprit d’analyse, deux qualités fondamentales et recherchées sur le marché du travail. OSEZ CONTINUER Avec un diplôme d’études supérieures en histoire, vous multipliez vos chances sur le marché du travail. Vous pourriez accéder à des postes de diplomates ou d’attachés de presse.

> Six bourses d’excellence offertes aux étudiants de premier cycle qui ont su conserver la meilleure moyenne dans différents champs historiques. > Équipe de professeurs passionnés parlant plusieurs langues, faisant partie de sociétés savantes nationales et internationales. Professeurs renommés pour leurs recherches et leurs nombreuses publications d’ouvrages historiques, qui accompagnent les étudiants tout au long de leur parcours universitaire.

Les carrières de chercheurs en histoire et de professeurs d’histoire (au collégial comme à l’université) constituent des débouchés traditionnels. Notez que nous offrons une maîtrise avec l’option histoire au collégial pour ceux qui se destinent à l’enseignement à ce niveau. L’option histoire en pratique vise, quant à elle, à favoriser des passerelles entre la formation historique et le monde du travail.

> Les cours-voyages sont offerts en collaboration avec d’autres départements. Cuba, la France, l’Italie, la Tunisie, la Grèce et la Bulgarie ont déjà figuré parmi les destinations choisies.


Mon programme offre des choix de cours intéressants et le Département entretient des accords avec d’autres universités qui facilitent les échanges étudiants. Je crois que de nombreuses portes vers le monde s’ouvriront à moi.

Histoire de l’art CÉCILE FÉRAUD-EYMARD, DIPLÔMÉE DU BAC EN HISTOIRE DE L’ART

Notre département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques offre un enseignement couvrant toutes les étapes importantes de l’art en Occident, depuis le haut Moyen Âge jusqu’à la période contemporaine, tout en accordant une place de premier plan aux arts des Amériques.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

Voir avec des idées Penser avec des images > Vous vous intéressez à l’art contemporain, à l’impressionnisme ou à la Renaissance ? > Vous possédez des aptitudes pour l’analyse, un bon sens de l’observation, une solide culture générale ? Si, par surcroît, les questions historiques, les problèmes théoriques et les phénomènes artistiques suscitent votre intérêt, c’est en histoire de l’art que vous pourrez étancher votre soif de connaissances.

histart.umontreal.ca


HISTOIRE DE L’ART

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en histoire de l’art Cote R minimale de 22................................. AUT.

HIV.

Au baccalauréat, familiarisez-vous avec plusieurs disciplines : la peinture, la sculpture, l’architecture, la gravure et le design, en adoptant les points de vue de leur développement, de leurs modes de signification, de leur dimen­sion esthétique ainsi que de leurs relations avec leurs contextes d’apparition et de réception. La formation vous permet de porter un regard historiographique sur l’art, ses pratiques les plus traditionnelles et ses tendances les plus récentes : rhétorique, psychanalyse, sociologie, anthropologie, etc. Grâce au vaste choix de cours optionnels, vous pourrez approfondir un domaine particulier : l’art médiéval, classique, moderne ou contemporain, l’histoire de l’architecture ou de la photographie, etc. Majeure en histoire de l’art Cote R minimale de 20.................................................................... AUT.

HIV.

Mineure en histoire de l’art Cote R minimale de 20.................................................................... AUT.

HIV.

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Les principales fonctions de l’historien de l’art consistent en : > la gestion des biens culturels ; > la critique ; > la promotion de la justice sociale ; > la conservation d’œuvres d’art ; > l’organisation d’expositions ; > l’animation d’activités éducatives. Parmi ceux qui engagent des diplômés en histoire de l’art, il y a les : > services gouvernementaux voués aux arts et à la culture ; > musées ; > collectionneurs institutionnels ; > maisons d’édition ;

ET ENCORE PLUS... OSEZ CONTINUER Ceux qui se destinent à l’enseignement au collégial doivent de préférence être titulaires d’une maîtrise. Le programme de 2e cycle vous permettra aussi d’approfondir vos connaissances et de vous initier à une réflexion plus approfondie des différentes périodes artistiques. Pour ceux qui seraient plutôt intéressés par la classification des pièces, la conservation et l’identité culturelle et l’interprétation, nous offrons aussi la maîtrise en muséologie. Ce programme professionnel inter­disciplinaire examine et explore l’institution muséale et ses nombreux champs de compétences.

> Possibilité d’effectuer un stage au baccalauréat. > Cheminement honor pour les étu­diants performants du bacca­lauréat spécialisé, comportant un stage avancé de recherche pour favoriser le passage aux cycles supérieurs. > Possibilité d’apprendre une troisième langue. > Voyages culturels organisés par l’association étudiante. > Conférenciers invités à présenter les résultats de leurs travaux. > Professeurs reconnus sur les scènes européenne et américaine, tous spécialistes d’une période de l’histoire ou d’un mouvement artistique.

> services policiers et l’appareil judiciaire ; > industries créatives ; > services culturels municipaux ; > médias.

> Possibilité de poursuivre vos études à l’étranger pour un trimestre ou même un an.

fas.umontreal.ca


Neuroscience cognitive ÉLODIE BÉROARD, DIPLÔMÉE DU DÉPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE

Notre département de psychologie a été le premier dans la discipline à offrir une formation en français en Amérique du Nord. Encore aujourd’hui, il joue un rôle de premier plan au Québec dans la formation des chercheurs en neuropsychologie et des neuropsychologues professionnels.

> NOUVEAU PROGRAMME ! Ce programme relève du Département de psychologie

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

Comprendre le cerveau > Une personne atteinte de la maladie de Parkinson arrive à danser sans trembler : comment cela se fait-il ? > Les personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer peuvent encore apprendre de nouvelles choses : quels en sont les mécanismes ? > Un aphasique peut encore chanter alors qu’il ne peut plus parler : comment est-ce possible ? > Le sommeil contribue à la consolidation de nouvelles mémoires : quels en sont les mécanismes neuronaux et physiologiques sous-jacents ? La neuroscience cognitive étudie le lien entre le fonctionnement du cerveau et l’esprit humain. De nos jours, il est effectivement possible d’observer le cerveau en action, d’enregistrer l’activité cérébrale et de stimuler des régions du cortex. La compréhension du cerveau représente encore aujourd’hui un défi énorme. La neuroscience cognitive, qui implique plusieurs disciplines (notamment la psychologie, la linguistique et la neurobiologie), aspire à mieux saisir le développement et l’organisation des fonctions cérébrales qui mènent à l’expression de phénomènes complexes tels le langage, les émotions, la mémoire, l’attention, la prise de décision, etc.

psy.umontreal.ca


NEUROSCIENCE COGNITIVE

NOTRE PROGRAMME [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en neuroscience cognitive Cote R variable*...............................

AUT.

Le baccalauréat vise à faire comprendre les mécanismes cérébraux sous-jacents aux fonctions mentales supérieures, telles que la mémoire, la perception, le langage, la cognition musicale, etc. Leur observation est notamment rendue possible grâce à l’imagerie cérébrale, qui permet de répondre à une panoplie de questions. Tous les étudiants de ce programme auront acquis les connaissances fondamentales et les compétences méthodologiques et techniques leur permettant d’utiliser les principales méthodes d’exploration du fonctionnement cérébral. La première année est composée de cours obligatoires communs. Les étudiants auront à choisir leur orientation au début de la deuxième année. Ce tronc commun offre des cours d’introduction à la neuroscience cognitive ainsi que des cours de psychologie, de méthodologie, de linguistique et d’informatique. En deuxième année, l’étudiant choisit l’une des orientations suivantes : > Fondamentale : pour les étudiants qui se destinent à la recherche en neuro­science cognitive, dans le but de faire une carrière universitaire ou pour obtenir un poste de chercheur dans les secteurs public ou privé.

+ Assortie d’études aux cycles supérieurs, cette orientation (comme les suivantes) permet à l’étudiant de devenir professeur ou chercheur.

> Neuropsychologie : pour ceux qui souhaitent devenir neuropsychologue, dont le rôle est notamment d’évaluer la nature et l’importance des troubles neuropsychologiques à la suite d’un dysfonctionnement cérébral (épilepsie, dyslexie, traumatisme crânien, tumeur cérébrale, démence de type Alzheimer, sclérose en plaques, maladie de Parkinson, etc.).

+ Il s’agit de la seule orientation du baccalauréat en neuroscience cognitive qui peut donner accès à l’exercice de la profession de psychologue à la suite d’études doctorales.

> Neurolinguistique : pour les étudiants qui veulent notamment s’initier aux avantages du bilinguisme, à l’origine du langage, aux caractéristiques des déficits langagiers selon l’étiologie, et à la récupération langagière à la suite d’une lésion cérébrale.

+ Cette orientation permet d’accéder à une formation d’orthophoniste-audiologiste

ET ENCORE PLUS...

ou de poursuivre dans le même domaine à la maîtrise.

> Neurocognition de la musique : pour ceux qui visent à comprendre le fonction­nement du cerveau musical et ainsi étudier des mécanismes cérébraux fondamentaux (impliqués dans les émotions, les apprentissages, la motricité fine).

+ Cette orientation interdisciplinaire en neuropsychologie et en techniques

musicales (par exemple : musique numérique) ouvre la voie à des formations profes­sionnelles de 2e cycle en musicothérapie ou en éducation musicale, entre autres.

*[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ]

Comme le baccalauréat spécialisé en neuro­science cognitive offre une formation scientifique initiale, l’étudiant peut aussi continuer aux cycles supérieurs, pour plus de possibilités, en psychologie ou dans une discipline connexe.

fas.umontreal.ca

> Cours et laboratoires exclusifs aux étudiants du baccalauréat en neuro­science cognitive. > Accent du programme mis sur l’axe scientifique.

APRÈS LE BAC Après le baccalauréat, le diplômé pourrait évoluer dans un domaine qui requiert des connaissances du fonctionnement cérébral ou des techniques propres à l’étude du cerveau. Il pourrait par exemple œuvrer comme technicien dans un laboratoire, un centre de recherche ou même une entreprise dans le domaine de la santé.

> Cheminement honor permettant aux étudiants en 3e année de baccalauréat de réaliser six crédits en recherche sous la supervision d’un chercheur en psychologie. Ce cheminement est conçu pour faciliter l’accès aux cycles supérieurs.

OSEZ CONTINUER L’orientation en neuropsychologie clinique peut donner directement accès aux programmes de doctorat de formation professionnelle en psychologie (D. Psy. et Ph. D. R/I). Toutes les orientations donnent accès à la maîtrise (M. Sc.) et ensuite au doctorat (Ph. D.) en recherche en psychologie. L’orientation neurolinguistique donne quant à elle accès à la maîtrise en orthophonie des universités McGill, Laval et d’Ottawa ou en audiologie.

> Testothèque renfermant plus de 1000 tests servant à l’enseignement, aux stages et à la recherche. > Clinique universitaire de psychologie, située au pavillon Marie-Victorin, qui sert à la formation professionnelle des étudiants des cycles supérieurs. Ouverte au grand public, elle offre des services d’évaluation psychologique, de consultation et d’évaluation en neuropsychologie clinique. La firme QS classe l’Université de Montréal parmi les 100 universités par excellence au monde en psychologie, tandis que le US News octroie le 72e rang mondial à l’UdeM en neuroscience et comportement.


Philosophie AUDREY PAQUET, ÉTUDIANTE À LA MAÎTRISE EN PHILOSOPHIE

Le Département de philosophie de l’UdeM est l’un des meilleurs du Canada dans la discipline : il est à l’avant-garde de la recherche dans des secteurs jugés prioritaires à l’échelle internationale.

Le temps de la réflexion La réflexion philosophique invite au questionnement critique au sujet des problématiques fondamentales concernant l’existence humaine. Ainsi, vous souhaitez mieux comprendre les diverses conceptions du monde qui ont marqué les époques de la civilisation humaine ? Vous aimeriez vous pencher sur de nombreuses questions concernant la nature humaine, la science, l’art, l’éthique et la justice ? Dans le contexte tourbillonnant de la société contemporaine, les études en philosophie encouragent la réflexion approfondie et jettent un regard englobant sur l’ensemble des connaissances et des activités humaines.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

philo.umontreal.ca


PHILOSOPHIE

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en philosophie Cote R minimale de 22......................................... AUT.

HIV.

Majeure en philosophie Cote R minimale de 20............................................................................ AUT.

HIV.

Mineure en philosophie Cote R minimale de 20............................................................................ AUT.

HIV.

Nous offrons une formation rigoureuse qui couvre tous les secteurs de la philosophie. Les quatre grands axes de notre enseignement sont : > l’histoire de la philosophie ; > l’éthique et la philosophie politique ; > la philosophie du langage et des sciences ; > la philosophie continentale contemporaine. La formation offre un vaste choix de cours spécialisés visant l’approfondis­sement de thèmes philosophiques axés sur la lecture et la rédaction de textes philo­sophiques et sur l’initiation à la recherche. Baccalauréat bidisciplinaire en littératures de langue française et philosophie Cote R minimale de 22................................................................................................... AUT.

HIV.

Pour ceux que la littérature et la philosophie passionnent, le programme offre une solide formation dans les deux disciplines. Il permet, par la suite, de poursuivre ses études dans l’un ou l’autre des domaines aux cycles supérieurs. Baccalauréat bidisciplinaire en philosophie et études classiques Cote R minimale de 22..................................................................................... AUT.

HIV.

Permet d’étudier en profondeur les dimensions à la fois historiques, sociales, politiques, culturelles et conceptuelles de l’époque classique.

Mon passage au Département de philosophie m’a fait voir que les choses sont rarement simples, m’a confirmé que la réflexion est notre meilleur outil et m’a appris que tout, et surtout notre propre pensée, mérite d’être analysé et critiqué. CLAYTON PETERSON, diplômé du baccalauréat, de la maîtrise et du doctorat en philosophie

Baccalauréat bidisciplinaire en science politique et philosophie Cote R minimale de 24................................................................................................... AUT. Pour acquérir des compétences générales et transférables dans une foule de domaines requérant une capacité de réflexion approfondie. Mineure en éthique et droit Cote R minimale de 26,5............................................................... AUT. Permet aux étudiants de cerner plus clairement les enjeux éthiques dans le cadre de situations problématiques et à la lumière d’une approche interdisciplinaire. Un bagage universitaire préalable est fortement conseillé. Ce programme n’est pas conçu pour faciliter une demande d’inscription à la Faculté de droit.

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI L’étudiant en philosophie ne reçoit pas une formation professionnelle à proprement parler, mais une formation générale axée sur l’ana­lyse et la réflexion. On trouve des diplômés à de nombreux postes à responsabilités dans une variété de domaines, dont : > le journalisme ; > les communications ; > l’administration publique ; > la politique ; > la diplomatie ; > l’éducation.

fas.umontreal.ca

ET ENCORE PLUS... OSEZ CONTINUER Le principal débouché demeure l’enseigne­ment au collégial. À cet égard, notez que nous offrons une maîtrise avec l’option philosophie au collégial.

> Cours optionnels pour apprendre l’une des principales langues de la tradition philosophique : allemand, arabe, anglais, grec ou latin. > Encadrement constant assuré par des professeurs chevronnés, des auxiliaires de recherche compétents et des étudiants des cycles supérieurs. > Conférences, activités et colloques offerts aux étudiants désireux de se prêter à l’exercice de la réflexion philosophique. > Bourses d’excellence pour les meilleurs étudiants de troisième année inscrits au baccalauréat spécialisé.


Durant ces dernières années à l’UdeM, j’ai eu la chance d’étudier dans un milieu stimulant, riche et diversifié. J’en ressors avec une meilleure compréhension du rôle que je souhaite avoir en tant que professionnel de la relation d’aide.

Psychoéducation François Lévesque-Seck, diplômé du bac et de la maîtrise en psychoéducation et étudiant au doctorat

L’École de psychoéducation de l’UdeM est à l’origine du développement de la psychoéducation au Québec. Elle offre des programmes de psychoéducation aux trois cycles d’études.

Aider l’autre dans le besoin > Vous vous intéressez aux personnes en difficulté d’adaptation présentant des problèmes sociaux, affectifs, intellectuels ou physiques ? > Vous souhaitez établir des relations significatives avec elles en intervenant de façon planifiée et en partageant leur vie quotidienne ? > Vous êtes sensible à la souffrance des personnes en difficulté d’adaptation ? Le psychoéducateur se démarque des autres spécialistes de la relation d’aide par sa connaissance approfondie du développement de la personne, de l’enfance à l’âge adulte. Il intervient directement auprès des personnes dans leurs différents contextes de vie (familial, scolaire, social, institutionnel), notamment par la planification d’activités adaptées à leurs besoins. Il peut agir autant à l’étape de la prévention qu’en situation de traitement.

> Pour l’information la plus à jour visitez

psyced.umontreal.ca


Psychoéducation

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en psychoéducation Cote R variable*....................................... AUT. Le baccalauréat spécialisé en psychoéducation est axé sur la connaissance : > du développement des enfants, des adolescents et des adultes, du fonction­ nement de leurs divers milieux de vie et du comportement de la famille ; > de l’inadaptation sociale, de la psychopathologie développementale ; > des méthodes de recherche et d’analyse quantitatives en psychologie et en sciences sociales ; > des modèles et des programmes d’intervention fondés sur des données probantes ; > des outils d’évaluation, notamment l’observation des comportements ; > du travail clinique auprès des personnes dans divers milieux d’intervention. Mineure en psychoéducation Cote R variable*.......................................................................... AUT. Baccalauréat bidisciplinaire en psychoéducation et psychologie Cote R variable*............................................................................................................. AUT. S’adresse à vous si vous désirez aider les personnes en difficulté et que vous hésitez entre la psychoéducation et la psychologie. *[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ] Nous offrons également un certificat en intervention psychoéducative. Ce programme, qui peut être suivi à temps partiel, est destiné à des inter­venants déjà actifs sur le marché du travail et qui désirent intégrer une approche psycho­éducative à leurs activités professionnelles. Cote R minimale de 22 OFFERT EXCLUSIVEMENT AU CAMPUS DE L’UdeM À LAVAL.

Vos perspectives d’emploi Les diplômés travaillent notamment dans les réseaux de l’éducation, des services sociaux et de la santé : > centres jeunesse ; > écoles ; > centres hospitaliers ; > garderies ; > foyers de groupe ; > centres de réadaptation ; > CLSC ; > organismes communautaires.

et encore plus... Ils sont : > psychoéducateurs* ; > éducateurs ; > intervenants psychosocial ; > agents de réadaptation. * Pour porter le titre, il faut avoir terminé une maîtrise et être membre de l’Ordre des psychoéducateurs et psycho­éducatrices du Québec.

OSEZ CONTINUER Le baccalauréat spécialisé en psychoéducation et le baccalauréat bidisciplinaire en psycho­ édu­cation et psychologie peuvent donner accès à la maîtrise en psychoéducation. Le baccalauréat bidisciplinaire peut aussi donner accès aux cycles supérieurs en psychologie.

> Stages obligatoires et optionnels dans les programmes de baccalauréat (de 6 à 21 crédits) en milieu scolaire, dans le réseau de la santé ou dans des centres jeunesse. > Embauche d’étudiants au baccalauréat pour exécuter divers travaux liés à l’enseignement et aux programmes de recherche des professeurs. > Programmes de bourses qui facilitent la progression des études. > Accès à la Revue de Psycho­­é du­c ation, l’une des plus importantes publications scientifiques francophones en éducation spécialisée. > Corps professoral inspirant ! Plu­sieurs membres de l’École s’investissent dans la recherche et dans le réseau des services éducatifs et de réadaptation pour enfants et adolescents québécois.

fas.umontreal.ca


Psychologie MARIE-ÈVE MARTINEAU-DUSSAULT, ÉTUDIANTE AU BAC EN PSYCHOLOGIE

Notre département de psychologie a été le premier dans la discipline à offrir une formation en français en Amérique du Nord. Encore aujourd’hui, il joue un rôle de premier plan au Québec dans la formation des chercheurs en psychologie et des psychologues professionnels.

>

Baccalauréat spécialisé et mineure aussi offert au Campus de l’UdeM à Laval

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

Résoudre des problèmes liés à l’activité humaine > Quels sont les mécanismes de la mémoire ? > Comment le cerveau règle-t-il le langage, la pensée et les émotions ? > Pourquoi certaines personnes ont-elles des tendances suicidaires ? > Comment peut-on s’adapter au stress ? > Quelles sont les répercussions de la violence familiale sur le développement affectif de l’enfant ? Si vous décidez d’entreprendre des études en psychologie, vous apprendrez, entre autres, à répondre à ces questions. Au-delà des secteurs traditionnels d’intervention en psychologie clinique, en milieu scolaire ou de travail, les psychologues investissent de nouveaux champs fascinants comme la neuro­psychologie, la psychologie de la santé et la psychogérontologie.

psy.umontreal.ca


PSYCHOLOGIE

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en psychologie Cote R variable*........................................................

AUT.

HIV.

Majeure en psychologie Cote R variable*..........................................................................................

AUT.

HIV.

Mineure en psychologie Cote R variable*.........................................................................................

AUT.

HIV.

Pour ceux qui veulent acquérir une connaissance générale de la psychologie contemporaine. AUSSI OFFERT AU CAMPUS DE L’UdeM À LAVAL. Le baccalauréat est offert aux campus de l’UdeM à Montréal et à Laval. L’étudiant a le choix de faire une demande d’admission à l’un, l’autre ou aux deux campus. Une fois admis, l’étudiant suit ses cours au campus où il a été admis.

Certains cours sont aussi offerts au Campus de l’UdeM à Laval. NOUVEAU ! Baccalauréat spécialisé en neuroscience cognitive Cote R variable*............................................................................................................................

AUT.

Pour comprendre les mécanismes cérébraux sous-jacents aux fonctions mentales supérieures, telles que la mémoire, la perception, le langage, la cognition musicale, etc. Le programme est composé de quatre orientations. C’est à leur deuxième année que les étudiants pourront choisir entre l’orientation :

> fondamentale ; > neuropsychologie ; > neurolinguistique ; > neurocognition de la musique. Baccalauréat bidisciplinaire en psychoéducation et psychologie Cote R variable*...............................................................................................................

AUT.

Pour ceux qui sont passionnés par la psychologie, qui désirent aider les enfants et les adolescents en difficulté et qui hésitent entre la psychoéducation et la psychologie. Baccalauréat bidisciplinaire en psychologie et sociologie Cote R minimale de 23.........................................................................................................

AUT.

HIV.

Pour saisir toute la complexité des relations et des actions sociales dans leurs contextes culturel, économique et politique tout en tenant compte des bases cognitives et affectives des comportements humains.

*[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ]

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Le baccalauréat spécialisé en psychologie offre une formation scientifique initiale. Par conséquent, la plupart des bacheliers poursuivent leurs études aux cycles supérieurs en psychologie ou dans une discipline connexe. Les psychologues doivent être titulaires d’un diplôme de doctorat (D. Psy. ou Ph. D. R/I) pour être inscrits au tableau de l’Ordre des psychologues du Québec et pour obtenir le droit de pratiquer. Ils pourront alors travailler dans : > le réseau de la santé ; > le réseau des services sociaux ; > le réseau de l’éducation ; > les entreprises ; > les cliniques privées ; > les collèges et les universités. Les psychologues et les chercheurs en psycho­logie pourront aussi exercer dans des secteurs d’intervention innovants, par exemple : > la psychologie sociale ; > la psychologie de la santé ; > la neuropsychologie ; > la neuroscience cognitive ;

fas.umontreal.ca

ET ENCORE PLUS... > le développement normal et pathologique de l’enfant ; > la psychologie du travail et des organisations ; > le vieillissement normal et pathologique. Le candidat qui veut intégrer le marché du travail à la fin de son baccalauréat peut travailler, entre autres, dans des organis­mes communautaires ou des milieux de réadaptation comme agent de relations humaines. Il peut aussi être engagé comme psychotechnicien et faire passer des tests psychologiques.

OSEZ CONTINUER Le baccalauréat spécialisé en psychologie ou celui en neuroscience cognitive (selon l’orientation), le bacca­lauréat bidisciplinaire en psycho­édu­cation et psychologie et la majeure en psychologie (lorsqu’elle est combinée avec une mineure d’une autre discipline) peuvent donner directement accès aux programmes de doctorat de formation professionnelle en psychologie (D. Psy. et Ph. D. R/I). Tous les programmes de 1er cycle en psychologie dont les bidisciplinaires, sauf la mineure, don­nent accès à la maîtrise (M. Sc.) et ensuite au doctorat (Ph. D.) en recherche en psychologie.

> Possibilité d’effectuer un stage dans un milieu professionnel. > Cheminement honor (aux baccalauréats spécialisés en psychologie et en neuroscience cognitive) comprenant un projet de recherche supervisé par un professeur. Offert seulement au Campus de l’UdeM à Montréal. > Testothèque renfermant plus de 1000 tests servant à l’enseignement, aux stages et à la recherche. > Clinique universitaire de psychologie, située au Campus de l’UdeM à Montréal, au pavillon Marie-Victorin. Elle est le lieu tout désigné pour la formation professionnelle des étudiants des cycles supérieurs. Elle offre au grand public de la région montréalaise des services d’évaluation psychologique, de consultation et d’évaluation en neuropsychologie clinique. > Clinique satellite de neuropsychologie, située au Campus de l’UdeM à Laval.


Les relations industrielles me permettent de mieux comprendre les enjeux du travail et des ressources humaines à tous les niveaux : mon domaine de prédilection; étant donné l’importance que le travail occupe dans nos vies.

Relations industrielles MERIEM KAZI-TANI, ÉTUDIANTE AU BAC EN RELATIONS INDUSTRIELLES

L’École de relations industrielles de l’UdeM est l’un des deux plus grands établis­sements universitaires canadiens à donner un enseignement axé à la fois sur la gestion des ressources humaines, sur les relations collectives de travail et sur les politiques gouvernementales régissant le monde du travail.

Le travail : un monde en constante évolution > Devant la rareté appréhendée de main-d’œuvre et les départs massifs à la retraite, quelles stratégies adopter dans les organisations et les politiques publiques ? > Quelles mesures faut-il prendre pour attirer et retenir la main-d’œuvre ? > Comment innover en matière de développement des compétences, de gestion de carrière, de travail en équipe et de qualité de vie au travail ? > Comment appliquer adéquatement les lois relatives au travail dans les organisations ? > Comment soutenir et gérer la diversité de la main-d’œuvre ? > Comment assurer à la fois l’équité et l’efficacité dans les organisations ? > Quelle incidence la mondialisation a-t-elle sur les lois relatives au travail et comment les syndicats s’adaptent-ils aux nouvelles règles qui en découlent ? Si ces questions vous intéressent, c’est le programme de relations industrielles que vous devez choisir !

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

eri.umontreal.ca


RELATIONS INDUSTRIELLES

NOTRE PROGRAMME [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en relations industrielles Cote R variable*........................... AUT. Le programme offre une solide formation pluridisciplinaire qui aborde les enjeux du monde du travail en gestion des ressources humaines, en relations du travail, en droit du travail, en santé et sécurité au travail, en sociologie et en psychologie du travail et des organisations. Le programme permet également d’approfondir l’un des trois champs des relations industrielles. > La gestion des ressources humaines : comprend le recrutement, la sélection et la rémunération du personnel ; la planification et la gestion des carrières ; la gestion de la santé et de la sécurité au travail ; la for­mation de la main-d’œuvre ; la gestion des programmes d’équité en matière d’emploi ; l’étude de la satisfaction professionnelle ; l’élaboration d’activités pour améliorer la qualité de vie au travail. > Les relations collectives de travail : concernent notamment la prépa­ration, la négociation et l’administration des conventions collectives ; le règlement des litiges et des différends patronaux-syndicaux ; l’amé­lioration du climat de travail ; l’action syndicale ; les aspects juridiques du lien d’emploi. > Les politiques gouvernementales : touchent à l’administration des lois et des programmes gouvernementaux ayant trait au travail et à l’emploi tels l’équité salariale, le développement des compétences de la maind’œuvre, les normes du travail, les congés parentaux, l’accès à l’égalité en emploi. *[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ]

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Dans les entreprises ou les organisations privées comme dans les organisations publi­ques, selon le domaine de spécialisation que vous aurez choisi, vous pourrez devenir conseiller : > en ressources humaines ; > en recrutement et en sélection ; > en formation ; > en rémunération ; > en relations de travail ; > syndical. Dans les ministères ou organismes gouvernementaux, vous pourrez travailler en tant que : > agent de recherche en travail et rémunération ; > conseiller en évaluation et recherche ; > conseiller en accès à l’égalité ; > inspecteur en santé et sécurité au travail ; > conseiller en gestion des ressources humaines.

Pour porter les titres de conseiller en ressources humaines agréé ou de conseiller en relations industrielles agréé, il faut être membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industriel­les agréés du Québec. Lorsqu’il obtient son bac­calauréat en relations industrielles, le diplô­mé y est admis automatiquement s’il en fait la demande. OSEZ CONTINUER Depuis quelques années, un nombre croissant de diplômés du 1er cycle poursuivent leurs études aux cycles supérieurs afin d’être mieux préparés à des postes de direction ou de rang supérieur dans les orga­nisations, voire à une carrière en recherche ou en enseignement postsecondaire. Les titulaires d’une maîtrise ou d’un doctorat occupent des postes de profes­ s ionnels, de gestionnaires ou de professeurs-chercheurs dans différents champs d’activité de la discipline.

ET ENCORE PLUS... > Cheminement honor qui facilite le passage vers les études de maîtrise. > Stage obligatoire, généralement rémunéré, d’une durée de quatorze semaines. > Passerelle DEC-BAC pour les diplômés d’une technique. > Nombreuses activités d’échanges avec les milieux professionnels, dont la Semaine des relations industrielles et des visites en entreprise. > Activités sociales et d’intégration organisées par l’association étudiante. > Présence d’unités de recherche de renommée internationale : la Chaire de recherche du Canada sur la mondialisation et le travail et le Centre de recherche inter­universitaire sur la mondialisation et le travail (CRIMT), ainsi que l’Équipe de recherche sur le travail et la santé mentale (ERTSM). > L’un des avantages de notre bac­calauréat est de donner accès simultanément aux titres profes­sion­nels régis par l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

> Cheminement international composé de cours spécialisés sur les enjeux internationaux du travail. > Possibilité de faire un stage optionnel crédité en France, en Belgique ou en Chine pour se familiariser avec les pratiques de gestion et les relations professionnelles de ces pays.

fas.umontreal.ca


Le formation en science politique de l’Université de Montréal permet de s’ouvrir sur le monde par le biais d’un enseignement polyvalent, stimulant et qui vise l’excellence.

Étudiants ayant participé à une réunion de l’OTAN. Étudiants participant au Programme de stage parlementaire, à Ottawa.

Science politique FLORENCE SÉGUIN, DIPLÔMÉE DU BAC EN SCIENCE POLITIQUE

Le Département de science politique de l’UdeM se classe parmi les deux premiers au Canada pour le nombre et la qualité de ses activités de recherche. Ses professeurs sont très souvent sollicités par les médias pour analyser l’actualité.

Posez votre candidature en science politique > Le débat sur l’avenir constitutionnel du Québec vous intéresse ? > La question autochtone ou les conflits au Moyen-Orient sont des sujets qui vous interpellent ? Chaque jour, les médias nous font part de conflits et de crises, de négociations et de nouvelles ententes sur les scènes nationale et internationale. En tant que citoyens, nous sommes appelés à prendre des décisions, à élire ceux qui nous représentent et à payer des impôts. En somme, la politique nous concerne tous. Pour y voir plus clair, la science politique propose d’excellents outils d’analyse et s’ouvre à une grande diversité de champs d’observation tels que le fonctionnement de l’État, le compor­tement des électeurs, la représentation des citoyens, les affaires internationales et la diplomatie des grandes puissances.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

pol.umontreal.ca


SCIENCE POLITIQUE

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en science politique Cote R minimale de 24.............................. AUT.

HIV.

Pour acquérir des aptitudes intellectuelles permettant d’analyser les phénomènes politiques et leurs implications. Majeure en science politique Cote R minimale de 24................................................................. AUT.

HIV.

Mineure en science politique Cote R minimale de 24................................................................. AUT.

HIV.

Baccalauréat bidisciplinaire en communication et politique Cote R minimale de 23.......................................................................................................... AUT.

HIV.

Pour former des personnes capables d’analyser les phénomènes politiques et de gérer les communications des partis, groupes et administrations. Baccalauréat bidisciplinaire en économie et politique Cote R minimale de 22.......................................................................................................... AUT.

ET ENCORE PLUS... HIV.

Pour donner à l’étudiant une formation dans deux disciplines complémentaires permettant de comprendre les politiques gouvernementales et leurs répercus­sions économiques. Dès la deuxième année, vous pourrez choisir l’une des trois orientations suivantes : > finances et politiques publiques ; > relations internationales, commerces et marchés financiers ; > sciences économiques. Baccalauréat bidisciplinaire en science politique et philosophie Cote R minimale de 24.................................................................................................... AUT. Pour acquérir des compétences générales et transférables dans une foule de domaines requérant une capacité de réflexion approfondie.

> administration publique fédérale, provinciale ou municipale ; > presse écrite ou électronique ; > diplomatie ; > coopération internationale ; > relations publiques ; > firmes-conseils ; > firmes de communication ; > maisons de sondage.

> Stages facultatifs aux baccalauréats bidisciplinaires en communication et politique et en économie et politique, au baccalauréat spécialisé et à la majeure. > Apprentissage d’une troisième langue : allemand, arabe, catalan, chinois, coréen, espagnol, grec moderne, italien, japonais, portugais ou russe. > Simulation d’une séance de l’Organisation des Nations Unies. > Conférences d’acteurs de la scène politique ou de diplômés s’illustrant dans leur milieu professionnel.

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Avec un diplôme en science politique en main, vous aurez accès à des postes liés aux affaires publiques :

> NOUVEAU ! Cheminement honor au baccalauréat spécialisé pour les étudiants les plus performants leur proposant une initiation à la recherche.

Vous pourriez être :

> Tables rondes et séminaires informels.

> recherchiste pour un parti politique ;

> Professeurs ayant vu leurs travaux reconnus par plusieurs bourses et prix.

> agent de recherche et de planification socioéconomique ; > attaché politique ; > responsable des relations avec la presse ; > analyste des politiques publiques ; > journaliste ou chroniqueur politique ; > conseiller politique ; > adjoint ministériel ; > agent de développement régional ou international ; > agent de relations publiques ;

La présence de nombreux groupes et chaires de recherche traduit bien le dynamisme du département. Parmi ces groupes et chaires, on trouve le Centre d’études sur la paix et la sécurité internationale, le Centre de recherche sur les politiques et le développement social, le Centre d’excellence sur l’Union européenne, la Chaire de recherche du Canada en études électorales ainsi que la Chaire de recherche du Canada en citoyenneté et gouvernance.

> agent de programmes gouvernementaux ; > député. OSEZ CONTINUER Si vous décidez de poursuivre vos études à la maîtrise, vous aurez le choix d’une formation en science politique qui mène notamment à une carrière de chercheur ou d’enseignant ou d’une formation orientée vers le marché du travail. La maîtrise en recherche comprend la rédaction d’un mémoire ou d’un travail dirigé. La maîtrise avec stage en affaires publiques et internationales propose quant à elle trois concentrations : journalisme et communication politique ; diplomatie et affaires internationales ; politiques publiques.

fas.umontreal.ca

> Possibilité de suivre jusqu’à deux trimestres de cours reconnus dans le programme dans une université étrangère, en bénéficiant d’une bourse de mobilité offerte aux étudiants québécois. > Possibilité de faire un stage, au baccalauréat spécialisé ou à la majeure, dans un organisme public ou privé, au Canada ou à l’étranger.


Le programme de sciences économiques de l’UdeM donne un avantage indéniable à ses étudiants sur le marché du travail dans les domaines financier et économique.

Sciences économiques ANTOINE NOËL, DIPLÔMÉ DU BAC EN SCIENCES ÉCONOMIQUES

Le Département de sciences économiques de l’UdeM est l’un des meilleurs départements francophones du monde dans la discipline et le premier de langue française au Canada.

Indice de réussite > L’économie vous intéresse ? > Vous suivez d’un œil attentif les fluctuations du dollar ? > La mondialisation des échanges vous préoccupe ? > La gestion des ressources comme l’eau et l’électricité vous importe ? > Vous vous demandez comment il peut être question de pauvreté en période de croissance économique ? Un choix s’impose : des études en sciences économiques. Si vous croyez que vous n’étudierez que l’inflation, le chômage et les finances publiques, détrompez-vous ! La complexité croissante des problèmes à traiter vous entraînera loin : éco­nomie internationale, développement économique, finances, économie industrielle, du travail, des organisations, de l’environnement ou des transports et plus encore.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

sceco.umontreal.ca


SCIENCES ÉCONOMIQUES

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en sciences économiques Cote R minimale de 22................. AUT.

HIV.

Pour acquérir les aptitudes et les outils de base permettant à l’étudiant d’utiliser le cadre d’analyse économique dans l’exploration de divers phénomènes sociaux et économiques. Majeure en sciences économiques Cote R minimale de 20.................................................... AUT.

HIV.

Mineure en sciences économiques Cote R minimale de 20.................................................... AUT.

HIV.

Baccalauréat bidisciplinaire en économie et politique Cote R minimale de 22...... AUT.

HIV.

Pour donner à l’étudiant une formation dans deux disciplines complémentaires permettant de comprendre les politiques gouvernementales et leurs répercus­sions économiques. Dès la deuxième année, vous pourrez choisir l’une des trois orientations suivantes : > finances et politiques publiques ; > relations internationales, commerces et marchés financiers ; > sciences économiques. Baccalauréat bidisciplinaire en mathématiques et économie Cote R minimale de 22....................................................................................................... AUT.

HIV.

Pour permettre à l’étudiant d’acquérir les outils mathématiques nécessaires à la modélisation et l’analyse des phénomènes économiques.

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI Ce sont les secteurs publics, des services aux entreprises, des finances et des assurances qui vous offriront le plus de possibilités d’emplois en tant que : > analyste économique ; > analyste de marché et des ventes ; > gestionnaire financier ; > agent de recherche ; > conseiller financier (avec formation complémentaire en finance). Le travail de l’économiste est essentiellement un travail d’analyse-conseil. Il consiste à : > interpréter des données statistiques et trouver des solutions aux différents problèmes de prévision économique, de planification stratégique, d’investissement et de mise en marché ; > préparer des dossiers fouillés sur des problèmes socioéconomiques importants comme le chômage chez les jeunes ou la délégation des services publics ; > analyser à la fois le contexte économique global et la situation particulière des entreprises.

fas.umontreal.ca

ET ENCORE PLUS... OSEZ CONTINUER La complexité des sciences économiques et les attentes du marché du travail sont telles que les titulaires d’une maîtrise bénéficient d’une longueur d’avance sur leurs collègues diplômés du 1er cycle. Ils sont avantagés sur les plans de la diversité et de l’envergure des postes offerts.

> Possibilité de remplacer un cours de troisième année par un stage de recherche ou un stage en entreprise pour les étudiants du baccalauréat spécialisé. Ce stage a souvent lieu l’été et peut être rémunéré. > Stage facultatif pour les étudiants des baccalauréats bidisciplinaires en économie et politique et en mathématiques et économie. > Travaux pratiques animés par des étudiants à la maîtrise ou au doctorat. > Cheminement honor au baccalauréat spécialisé, qui facilite le passage vers les études de maîtrise. > Deux importants centres de recherche : le Centre interuniversitaire de recherche en économie quantitative et le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations.


La sécurité est un domaine complexe avec des ramifi­cations, tant dans la sphère privée que la sphère publique, qui sont méconnues. Ce domaine d’études me permet de repousser les limites de la connaissance populaire qui est strictement médiatique et d’approfondir ma compré­hension des notions d’inter­vention, de protection et de prévention de la criminalité.

Sécurité et études policières Rosie Savard-Charette, diplômée du bac en sécurité et études policières

Notre baccalauréat en sécurité et études policières est unique en son genre. Aucune autre université canadienne ne propose une réflexion aussi approfondie sur la sécurité intérieure ou n’offre une formation aussi complète en analyse, planification et évaluation de la sécurité privée et publique.

Ce programme relève de l’École de criminologie.

> Pour l’information la plus à jour visitez

Déceler les menaces, prévenir le danger > Les menaces qui pèsent sur la société contemporaine sont des sujets qui vous intéressent ? > Vous souhaiteriez faire partie des solutions pour les prévenir ? Vol, fraude, trafics multiples, crimes violents, crime organisé, piratage ou crises majeures : devant de tels risques, les citoyens, les entreprises et les organismes publics et privés réclament des mesures de protection efficaces et respectueuses des libertés et des droits fondamentaux. Les spécialistes de la sécurité intérieure sont appelés à analyser en profondeur les sources de danger et à élaborer des plans de prévention et d’intervention qui s’appuient sur des consi­dérations juridiques, éthiques, sociales, politiques et culturelles. Notre programme vise à former des stratèges de la sécurité intérieure et non des policiers ou des enquêteurs.

crim.umontreal.ca


Sécurité et études policières

NOtre PROGRAMME [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en sécurité et études policières Cote R variable*............ AUT. PROGRAMME UNIQUE AU CANADA ! En deuxième année, l’étudiant devra choisir l’une des deux orien­t ations proposées : > Analyse : l’étudiant fera l’étude systématique des problèmes criminels rencontrés par les divers services de sécurité publics et privés. Il recevra une formation en analyse criminelle, en méthodologie et en renseignement afin de poser des diagnostics de sécurité et de fournir des pistes d’explication. > Intervention : l’étudiant recevra une formation centrée sur la conception, l’application et la gestion de mesures de prévention, de plans d’urgence, sur l’utilisation des technologies et le recours à d’autres opérations de sécurité intérieure. *[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ]

Vos perspectives d’emploi Les domaines de la sécurité intérieure com­ pren­­nent la police, mais aussi les nombreux services de sécurité créés au sein des organi­ sations privées, publiques et parapubliques : > administrations municipales ; > aéroports ; > agences de douane ; > banques ; > casinos ; > centres commerciaux ; > compagnies d’assurance ; > écoles ; > firmes d’analyse-conseil ; > hôpitaux ; > ministères ; > sécurité d’entreprise ; > sociétés de transport en commun. Lorsqu’ils sont affectés à l’analyse et au renseignement, les diplômés procèdent à : > la collecte et l’analyse de données sur la criminalité ; > l’évaluation des risques ; > l’inspection de sécurité ; > la conception et l’évaluation de mesures de sécurité. En matière de prévention, ils assurent : > la surveillance ; > la vérification ; > le contrôle d’accès ; > le contrôle des armes, etc.

fas.umontreal.ca

et encore plus... Leur travail consiste également à : > prévenir le vol et la violation de la propriété intellectuelle ; > gérer des situations de crise ; > élaborer des mesures d’urgence ; > s’occuper des tâches d’investigation. OSEZ CONTINUER L’option sécurité intérieure de la maîtrise en criminologie tout comme le D.E.S.S. en sécu­rité intérieure visent à former des experts dans le domaine, aptes à mobiliser un vaste ensem­ble de connaissances pratiques en matière de protection des lieux, des individus et de l’infor­­ mation, tout en étant capables d’en ana­lyser la nature, la source, les dynamiques, l’évolution, ainsi que leurs conséquences sur le corps social. Le diplômé sera en position très favorable auprès d’organismes gouvernementaux fédéraux, provinciaux et municipaux, où il mettra en place et analysera des politiques, ou réalisera de la prospective stratégique. Il représentera également un atout pour le secteur commercial, dans l’analyse de la criminalité, des risques, des vulnérabilités, et la mise en place de systèmes de protection, ainsi que leurs effets.

> Stage obligatoire au dernier trimestre de la troisième année. > Encadrement personnalisé dans la recherche d’un milieu professionnel pour effectuer le stage. > Participation à des activités d’animation scientifique. > L’une des meilleures collections de recherches en criminologie du Canada. > Conférences midi sur des thèmes d’actualité. > Présence de la Chaire de recherche du Canada en sécurité, identité et technologie.


J’ai choisi l’Université de Montréal pour son département de sociologie, qui est très réputé dans le milieu universitaire.

Sociologie Dario Maldonado, diplômé du bac en sociologie

La grande force de la sociologie est de favoriser la combinaison de l’esprit scientifique et de l’esprit critique.

Comprendre les transformations de la société > Vous êtes curieux de nature ? > Vous souhaitez observer, analyser, comprendre et participer aux changements qui s’opèrent dans la société ? La sociologie est l’étude des relations, actions et représentations sociales par lesquelles se constituent les sociétés. Elle vise à comprendre comment les sociétés fonctionnent et se transforment, et à contribuer à l’atteinte d’une plus grande justice sociale. Elle peut être appliquée à tous les domaines de la vie en société. Le savoir sociologique alimente les politiques, programmes, interventions et mobilisations sociales en matière, par exemple, de discrimination, d’inégalités sociales, de nouvelles techno­logies, de précarisation de l’emploi, de coopération internationale, d’éducation post­secondaire et d’environnement urbain.

> Pour l’information la plus à jour visitez

socio.umontreal.ca


Sociologie

NOS PROGRAMMES [ admissions ] Baccalauréat spécialisé en sociologie Cote R minimale de 22.............................................. AUT.

HIV.

En sociologie, vous étudierez les : > rapports entre individus et sociétés ;

Participer à la vie intellectuelle du Département de sociologie et s’impliquer au sein de l’association étudiante, voilà deux éléments qui donnent aux études universitaires une tout autre dimension. Cela dynamise les études tout en permettant de mettre en pratique ce que la sociologie nous enseigne, ­c’est-à-dire porter un regard nouveau et réfléchi sur le monde qui nous entoure.

> parcours de vie ; > actions sociales tels le travail, la science, les mouvements sociaux ; > groupes sociaux tels les familles, les jeunes ou les réseaux d’amis ; > organisations telles les écoles ou les entreprises ; > sociétés entières intégrant les aspects culturel, économique et politique ; > enjeux planétaires tels la migration internationale ou l’environnement. Vous acquerrez des compétences pour : > l’entretien semi-directif et le récit de vie ; > le sondage et le questionnaire ; > l’étude de cas ; > la statistique sociale et l’analyse statistique ; > l’analyse de discours et l’analyse documentaire. De plus, vous devrez choisir l’une des quatre orientations suivantes :

Mathieu Bourgault, diplômé du bac en sociologie

> fondamentale ; > études de la population ; > santé et société ; > relations ethniques, immigration et racisme. Majeure en sociologie Cote R minimale de 20................................................................................. AUT.

HIV.

Mineure en sociologie Cote R minimale de 20................................................................................. AUT.

HIV.

Baccalauréat bidisciplinaire en psychologie et sociologie Cote R minimale de 23........................................................................................................ AUT.

HIV.

Pour saisir toute la complexité des relations et des actions sociales dans leurs contextes culturel, économique et politique tout en tenant compte des bases cognitives et affectives des comportements humains.

Vos perspectives d’emploi Les diplômés en sociologie s’intègrent plutôt facilement dans le marché du travail.

> Organismes publics

Que font les sociologues ?

> ONG internationales

> Organismes à but non lucratif

> Développement communautaire

> Maisons de sondage

> Défense des droits

> Grandes entreprises

> Intégration des nouveaux immigrants

> Médias

> Employabilité

OSEZ CONTINUER Avec un diplôme de 2e cycle, il est aussi possible de travailler en :

> Vente ou relations publiques > Management et marketing > Journalisme > Recherche sociale

> élaboration, coordination ou évaluation de programmes publics ;

> Coopération internationale

> consultation relative aux politiques sociales ;

Où travaillent-ils ?

> enseignement postsecondaire ;

> Centres de recherche

> santé publique.

> Ministères provinciaux et fédéraux

fas.umontreal.ca

et encore plus... > Stages facultatifs en milieu de travail ou dans une équipe de recherche de son choix (jusqu’à 6 crédits) aux baccalauréats spécialisé et bidisciplinaire. > Projet personnel dans le cadre d’un laboratoire. > Passerelle DEC-BAC au baccalauréat spécialisé en sociologie pour les diplômés d’une technique en travail social.

> Possibilité d’opter pour le cheminement international au baccalauréat spécialisé en sociologie. Acquérez des outils et des connaissances en comparaison internationale et en perspectives comparées. Vivez une expérience à l’étranger en suivant des cours de sociologie portant sur le pays visité ou en accomplissant un stage en milieu de travail dans ce pays.


Mon implication dans la vie étudiante m’a amenée à remettre en question les structures en place. Mes études me permettront, quant à elles, de me positionner comme travailleuse sociale en ayant pour objectif de favoriser les changements sociaux.

Travail social CORALIE LABELLE, DIPLÔMÉE DU BAC EN TRAVAIL SOCIAL ET ÉTUDIANTE À LA MAÎTRISE

L’École de travail social répond aux normes établies par l’Association canadienne pour la formation en travail social et offre un enseignement aux trois cycles : baccalauréat, maîtrise et doctorat.

Intervenir à l’extérieur des sentiers battus > Les problèmes sociaux tels que la pauvreté, l’isolement, les mauvais traitements envers les enfants, l’itinérance ou la violence vous touchent profondément ? > Vous aimeriez améliorer la vie des personnes marginalisées ou en détresse sociale ? > Vous épousez volontiers les causes liées aux inégalités sociales et recherchez la justice sociale ? Le travailleur social aide les individus, les familles, les groupes et les communautés qui éprouvent des difficultés. Il favorise leur implication active dans la résolution de leurs problèmes et participe au développement des ressources dont ils ont besoin pour se sortir de situations difficiles et vivre dans des environnements équitables.

> POUR L’INFORMATION LA PLUS À JOUR VISITEZ

travail-social.umontreal.ca


TRAVAIL SOCIAL

NOS PROGRAMMES [ admissions ] NOUVEAU ! Baccalauréat spécialisé en travail social Cote R variable*.................... AUT. Le programme vise à former des travailleuses sociales et des travailleurs sociaux. Il est conçu de façon à permettre à l’étudiant d’acquérir les connaissances de base en matière de problèmes sociaux ; de politiques sociales et d’organismes voués au travail social ; de méthodologie de l’intervention individuelle, de groupe et collective ; de recherche sociale ; et les autres connais­s ances générales jugées nécessaires à la pratique. Il vise également à développer les capacités d’analyse critique à l’égard des problèmes individuels et collectifs et de leurs solutions, en tenant compte de l’ensemble des composantes de l’intervention en travail social. Le baccalauréat revu, pour lequel des modifications importantes ont été apportées, propose une nouvelle structure davantage orientée vers la pratique. Le programme comprend de nouveaux cours de méthodologie d’intervention auxquels s’ajoutent plusieurs heures de stage. Au cours de son cursus universitaire, l’étudiant effectuera trois stages. AUSSI OFFERT AU CAMPUS DE L’UdeM À LAVAL Le baccalauréat est offert aux campus de l’UdeM à Montréal et à Laval. L’étudiant a le choix de faire une demande d’admission à l’un, l’autre ou aux deux campus. Une fois accepté, l’étudiant suit ses cours au campus où il a été admis. Pour obtenir plus d’information, nous vous invitons à consulter notre site Web. *[ cote R variable en raison de la capacité d’accueil limitée ] Nous offrons aussi un certificat en action communautaire. Ce programme permet d’acquérir des connaissances quant aux fondements, à la pratique et aux cadres institution­nels de l’action communautaire. Ce certificat s’adresse aux personnes qui travaillent déjà dans le réseau de la santé et des services sociaux, les centres d’accueil, les organisations commu­nautaires ou syndicales. Il est également destiné aux personnes bénévoles qui sont présentes dans les champs de l’action sociale et sanitaire.

Le travailleur social peut exercer sa profession : > dans le milieu institutionnel (centres hospitaliers, CLSC, centres jeunesse, centres d’accueil pour enfants, adolescents, adultes ou personnes âgées, centres de réadaptation, écoles primaires et secondaires) ; > dans le milieu communautaire (groupes de femmes, maisons de jeunes, associations de défense des droits sociaux, etc.) ; > dans divers ministères ; > en cabinet privé.

fas.umontreal.ca

> Stage d’observation, dès la première année, pour se familiariser avec le milieu professionnel. > Stages de formation pratique dans le réseau des services sociaux ou des organismes communautaires. > Activités de stages totalisant plus de 750 heures et 22 crédits universitaires. > Bourse Maurice-Moreau de 1000 $, remise à des étudiants au baccalauréat ou à la maîtrise qui se distinguent par la qualité de leur dossier universitaire et par leur engagement social. > Passerelle DEC-BAC pour les diplômés d’une technique en travail social.

VOS PERSPECTIVES D’EMPLOI La majorité des travailleurs sociaux exercent leur profession dans le réseau de la santé et des services sociaux (milieux institutionnel et communautaire). La demande se fait de plus en plus pressante du côté des familles (pauvreté, mauvais traitements, violence, etc.), des services de gérontologie et de maintien à domicile ainsi que des personnes souffrant de problèmes de toxicomanie ou de santé mentale.

ET ENCORE PLUS...

Le baccalauréat spécialisé en travail social donne accès à l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. L’appartenance à l’Ordre est d’ail­leurs obligatoire pour porter le titre de travailleur social. OSEZ CONTINUER La maîtrise en service social comprend deux options, celle avec mémoire, destinée aux étudiants qui aspirent à une carrière en recherche, en enseignement postsecondaire ou comme praticien chercheur dans un milieu d’intervention et celle avec stage pour ceux et celles qui opteraient pour une carrière professionnelle en travail social. La maîtrise permet aussi d’acquérir des habiletés techniques et d’analyse particulières à une approche ou à un champ spécifique du travail social.

> Plusieurs cours obligatoires suivis en petits groupes, favorisant ainsi les échanges. > Conférences « Desserts de l’École de travail social » (suivies de discussions, visionnements de films) ouvertes à tous les membres de l’école pour discuter de résultats d’études novatrices et d’enjeux sociaux d’importance.

> NOUVEAU ! Avec le cheminement international du baccalauréat en travail social, il est possible de poursuivre ses cours tout en voyageant et d’effectuer un stage international. > Les étudiants inscrits au cheminement régulier pourront aussi poursuivre leurs études à l’étranger le temps d’un trimestre, celui de l’hiver de la deuxième année.


UNE PORTE OUVERTE SUR LE MONDE

Vous songez à étudier en Europe ? Vous préférez demeurer sur le continent américain ? Ou alors, est-ce l’Asie qui vous attire ? Avec plus de 300 universités partenaires sur les cinq continents, la Faculté des arts et des sciences vous ouvre toutes grandes les portes sur le monde. À vous de choisir où vous irez approfondir vos connaissances dans le cadre d’un échange étudiant ou d’un stage ! Envie de partir à la découverte du monde ? Plusieurs ressources sont disponibles pour vous aider à préparer votre projet. Pour connaître les possibilités liées à votre programme d’études, nous vous suggérons de vous adresser au responsable des échanges étudiants du département ou de l’école que vous intégrerez. Les conseillers de la Maison internationale pourront, quant à eux, vous donner les outils nécessaires à la préparation de votre séjour. maisoninternationale.umontreal.ca

Les langues À VOUS DE CHOISIR ! Avant de planifier votre séjour à l’étranger, utilisez le nouvel outil de recherche élaboré pour les étudiants de la Faculté des arts et des sciences. Parfait pour trouver la destination qui vous conviendra, selon votre champ d’études ou la langue d’enseignement. fas.umontreal.ca/international

Avant de quitter le sol québécois et afin de faciliter votre séjour à l’étranger, consi­d érez apprendre une autre langue ! La Faculté des arts et des sciences vous offre des cours d’allemand, d’anglais, d’arabe, de catalan, de chinois, de coréen, d’espagnol, de grec moderne, d’italien, de japonais, de portugais et de russe. Les cours de langues de la Faculté des arts et des sciences vous permettront d’atteindre les niveaux de compétences définis par le Cadre européen commun de référence pour les langues. En plus de vous permettre d’obtenir une reconnaissance linguistique internationale, ils favoriseront votre intégration dans une université étrangère ou au marché du travail. centre-de-langues.umontreal.ca


L’ÉTUDIANT, AU CŒUR Un esprit sain dans un corps sain Ce proverbe prend tout son sens à l’UdeM, où vous pourrez profiter de ressources liées à la condition et à l’activité physiques et où l’on fait de la santé une priorité…

CEPSUM – Le Centre d’éducation physique et des sports de l’Université de Montréal (CEPSUM) est l’un des plus grands complexes sportifs du Québec. Activités, ligues, séances animées, gymnase, salle de conditionnement physique, piscine olympique, clubs sportifs, pratiques libres et piste de course ; le CEPSUM, c’est le rendez-vous des gens actifs ! cepsum.umontreal.ca Les Carabins – Le programme de sport d’excellence de l’Université de Montréal accueille 450 étudiants-athlètes parmi les meilleurs. Chacun d’eux a l’occasion de se dépasser dans sa discipline : badminton, cheerleading, football, golf, hockey féminin, natation, rugby, ski alpin, soccer, tennis ou volleyball. Affichez vos couleurs ! carabins.umontreal.ca

Les cliniques de l’UdeM sont nombreuses et proposent leurs services aux étudiants : Clinique de médecine du sport, Clinique de kinésiologie, Cliniques dentaires, Clinique universitaire de la vision, Clinique universitaire de nutrition, etc. umontreal.ca (sous Vie sur le campus, cliquez sur Cliniques) Le Centre de santé et de consultation psychologique regroupe des psychologues, médecins, nutritionnistes et infirmières prêts à vous venir en aide. cscp.umontreal.ca

UN CAMPUS PLUS BLEU QUE JAMAIS ! L’environnement et le développement durable font partie des préoccupations de l’UdeM. Agriculture urbaine, préservation du patrimoine naturel, réduction de l’empreinte écolo­gique, promotion du transport collectif et du covoiturage ou virage bleu, les initiatives ne manquent pas ! durable.umontreal.ca

Vous n’êtes pas de la région montréalaise ? On peut vous aider à trouver un endroit où loger !

Le Bureau du logement hors campus gère une banque d’appartements bien situés, à proximité des différents pavillons de l’UdeM. logement.umontreal.ca

Le Service des résidences propose jusqu’à 1120 studios à prix très abordable sur le campus. residences-etu.ca


DES PRIORITÉS Réalisez vos objectifs d’études Vous êtes, il va sans dire, le principal artisan de votre réussite, mais soyez assuré que nous nous en préoccupons aussi et que nous mettons à votre disposition plusieurs outils et programmes pour vous guider tout au long de votre parcours universitaire.

Le Carrefour des Services aux étudiants vous réserve un accueil convivial et fournit une aide indispensable pour une adaptation rapide et harmonieuse à la vie sur le campus. carrefoursae.umontreal.ca Le Centre étudiant de soutien à la réussite (CÉSAR) propose de nombreux ateliers de dévelop­pement de compétences et de recherche d’emploi. Son personnel vous accompagne de votre entrée à l’Université jusqu’à vos débuts sur le marché du travail. Le CÉSAR offre aussi du soutien aux étudiants en situation de handicap. cesar.umontreal.ca

Le Service d’appui à la formation interdisciplinaire et à la réussite étudiante (SAFIRE) de la Faculté des arts et des sciences est un centre de services pédagogiques et universi­taires pour les étudiants. Il informe notamment les étudiants qui désirent être admis dans un programme d’études offert à l’UdeM, conseille ceux qui ont besoin d’une préparation parti­ culière ou d’un perfectionnement et met en place des mesures pour favoriser la réussite étudiante. safire.umontreal.ca

Le Bureau de l’aide financière (BAF) offre des ressources-conseils et de nombreux programmes de bourses pour donner un coup de pouce à votre situation financière. Les étudiants qui possèdent un bon dossier scolaire sont admissibles à des bourses d’excellence. baf.umontreal.ca

Le personnel du réseau des bibliothèques de l’UdeM fournit un accompa­ gnement de premier ordre dans les démarches de recherche et d’accès à la documentation. Les bibliothèques comptent plus de quatre millions de livres et documents numériques. bib.umontreal.ca

Impliquez-vous ! Peu importe votre champ d’études, vous aurez la chance de vous impliquer que ce soit dans les journaux ou à la radio, dans les associations ou les cafés. Nous vous proposons aussi des activités qui vous aideront à stimuler votre créativité et votre curiosité culturelle.

Journaux étudiants – En plus de Quar­tier

Libre, plusieurs journaux sont publiés pério­­ diquement par les étudiants et vous offrent la chance d’affiner votre plume. sae.umontreal.ca/associations/journaux.htm

Radio étudiante CISM – Véritable tremplin pour la relève, CISM se veut une radio jeune qui vise à promouvoir la diversité et l’innovation. cism893.ca

Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAÉCUM) – La FAÉCUM est l’organisme qui regroupe la plupart des associations étudiantes du campus de l’UdeM. Elle offre de nombreux services à ses membres, dont des assurances et des conseils juridiques. faecum.qc.ca

Les activités culturelles – Les Servi­ces aux étudiants offrent plus de 140 ateliers en arts visuels, cinéma, médias, danse, théâtre, langues, communications, mode, création, musique et photographie à l’UdeM. Quelle sera votre préférence ? sac.umontreal.ca

Une foule de questions ? Un carrefour d’informations !

514 343-PLUS Plus d’aide, plus de renseignements, plus d’indications, plus de ressources.


Plusieurs disciplines vous passionnent et vous hésitez encore ? Vous ne savez laquelle choisir ? TEST CURSUS 1

2

3

POUR FAIRE LE BON CHOIX DE PROGRAMME

Passez le test ! Le test Cursus est une démarche exploratoire qui vous permettra de cerner vos préférences. Parcourez les profils de professionnels qui travaillent dans le milieu qui vous intéresse et les programmes offerts !

admission.umontreal.ca/cursus

Toujours indécis ? Optez pour la mineure en arts et sciences ! Cote R minimale de 18 Constituée d’au moins deux concentrations choisies par l’étudiant, la mineure en arts et sciences permet de vérifier ses champs d’intérêt ou de consolider ses connaissances avant d’entamer un autre programme.

Vous êtes titulaire d’un DEC (ou l’équivalent), mais il vous manque des préalables pour être admis au programme souhaité ? Le programme Compléments de formation vous permettra de compléter les préalables requis pour le programme dans lequel vous souhaitez être admis.

Vous n’avez pas de diplôme d’études collégiales (ou l’équivalent) ? Le programme Année préparatoire s’adresse à vous si vous n’avez pas obtenu un diplôme d’études collégiales (ou l’équivalent). Sous certaines conditions, ce programme peut vous permettre de vous rendre admissible à la majorité des programmes de 1er cycle.

safire.umontreal.ca


Vivez Montréal et le quartier Côte-des-Neiges ! À flanc de montagne et entouré d’espaces verts, le campus principal de l’UdeM est situé dans Côte-des-Neiges, un quartier convivial qui se distingue par la moyenne d’âge peu élevée de sa population. Laissez-vous porter par la richesse culturelle d’un quartier où les saveurs du monde, les langues et les musiques s’entremêlent dans de nombreux cafés et restaurants. Selon le journal Voir*, il s’agit du quartier « idéal pour quiconque a envie de partir à la découverte du monde en quelques coins de rue ! ». Le campus est desservi par trois stations de métro, plusieurs lignes d’autobus et le BIXI, qui vous permettent de vous y rendre facilement. En plus des boutiques, librairies, épiceries…, on trouve de tout à proximité ! Vous pourrez également accéder au centre-ville en quelques minutes.

L’UNIVERSITÉ VUE DU MONT ROYAL

LE QUARTIER DES SPECTACLES

LE QUARTIER CÔTE-DES-NEIGES

Montréal est une métropole des plus vivantes. Elle possède une culture en ébullition, une scène artistique prolifique, des festivals réputés. C’est la plus européenne des grandes villes nord-américaines. Comme elle est de taille humaine, on s’y sent en sécurité. Ses multiples possibilités en matière de logement et l’efficacité de son transport en commun séduisent d’emblée.

Pour le meilleur des deux mondes : un campus au cœur d’un milieu naturel et d’un quartier vibrant, puis à quelques stations de métro d’un centre-ville dynamique. *Marjolaine ARCAND, « Vie de quartier : CDN-NDG », Voir Montréal (21 mars 2013)


OSEZ CONTINUER !

XIA ZHOU ZHOU a osé continuer à la maîtrise en sciences économiques !

Désireux de poursuivre vos études aux cycles supérieurs pour avoir le plus d’atouts possible une fois sur le marché du travail ? Pensez-y dès à présent et maintenez votre moyenne élevée pour mettre toutes les chances de votre côté... > Maîtrises avec profil de recherche (avec mémoire) ou appliqué (avec stage ou travail dirigé) – 45 crédits > Diplômes d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) – 30 crédits > Microprogrammes – de 9 à 18 crédits

Poursuivre au doctorat ? Dans certains programmes de maîtrise, il est possible d’effectuer un passage accéléré au doctorat, sans avoir à rédiger un rapport ou un mémoire.

fas.umontreal.ca/osezcontinuer

2016

Pour consulter la liste des programmes de 2e et de 3e cycle :


Pour connaître les dates limites pour déposer une demande, les conditions d’admission et la structure des programmes ou pour faire votre demande d’admission en ligne : admission.umontreal.ca

Anthropologie

Histoire de l’art

Archivistique

Informatique

Biochimie et médecine moléculaire

Linguistique

Bio-informatique

Littérature comparée Littératures de langue française

Chimie Cinéma

Littératures et langues modernes

Communication

Mathématiques | Statistique | Actuariat

Criminologie Démographie

Philosophie

Études allemandes

Physique

Études anglaises

Psychoéducation

Études asiatiques

Psychologie

Études autochtones

Relations industrielles

Études classiques

Science politique

Études du jeu vidéo Études hispaniques

Sciences biologiques

Études internationales

Sciences économiques

Études médiévales

Sécurité et études policières

Géographie Gestion de l’information numérique Histoire

Sociologie Traduction Travail social

Faculté des arts et des sciences   /FASUdeM   /FASNouvelles

fas.umontreal.ca

Sciences sociales et humaines 2016  

Brochure des programmes de sciences sociales et humaines de la Faculté des arts et des sciences

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you