Issuu on Google+

N°12  Janvier - Février-Mars

FREE MAGAZINE


2

#12


Fast Hunter

ÉDITO Ce numéro n’a pas pour objectif d’honorer ou de dénigrer la chasse. La chasse est un constat, elle est. Nous sommes du gibier et les animaux tout autant. Il s’agit d’une redécouverte. De se reconnecter avec cette animalité viscérale. C’est surprenant, parfois gênant, mais nous sommes tous des animaux. Nous sommes tous pris au piège.

“Je cadre pour tuer”. J’ai toujours entretenu un lien assez ambivalent avec mon sujet dans ma photographie, étant toujours conscient d’un moment vivant que je photographiais et que donc, je tuais instantanément pour n’en garder que le souvenir. J’ai donc décidé très vite de cadrer très serré et de photographier un peu comme si j’avais un fusil à la place de mon objectif. Les gens aujourd’hui ne se rendent plus compte de l’impact d’une image... de la violence parfois contenue dans une image de famille, un souvenir du passé. Lors de mon immersion dans les parties de chasse, finalement, j’ai voulu être dans la frontalité et tout montrer, car rien de ce que j’ai vu ou photographié dans l’univers de la cynégétique, contrairement aux idées reçues, rien de ce que j’ai vécu n’est violent ou même brutal. Finalement je montre la mort, et alors? La mort quand on sait la regarder, peut être plus poétique que ce que l’on imagine et ne voit pas. Je voulais être dans les mêmes conditions que les chasseurs, les chiens, les bêtes, les forêts... Car tout ressemble à la vie. J’ai trouvé dans la chasse, sa pratique, et les règles qui l’accompagnent, énormément de moments forts que l’on retrouve dans des contextes parfois plus banals de notre quotidien. De la joie, de la solitude, de la frustration, une récompense, de l’intensité et un goût du partage et des valeurs humaines qui renverraient la moitié des DRH dans des cours de premières années ! Jamais je n’aurais pu imaginer un homme capable de rester plus d’une heure à fixer le même cadrage presque sans bouger, une heure à imaginer pour ne parfois rien voir venir. J’ai rarement vu des hommes aussi loin qui pouvaient être aussi proches, ici tous les codes de la société sont fusillés ! Ici tous les hommes sont égaux.

Olivier Amsellem

3


4

#12

FOOD FOR THOUGHTS

Un magazine qui développe un sujet sociétal ou culturel en partant d’une nouvelle mode qui nous interpelle, une culture émergente qui nous plaît, nous étonne. Une culture rock, urbaine, une culture qui donne des analyses plus fines. Fast est trimestriel. FAST est un magazine édité par l’agence 142, rue Montmartre 75002 Paris. Tel : 01 42 36 10 50 www.borntorun.fr Rédaction Gwendaline Chauvin contact@borntorun.fr Direction de création Matthieu Chanvrin matthieuchanvrin@borntorun.fr Nicolas Poirier nicolaspoirier@borntorun.fr Graphiste Amélie Pichon Responsable de publication Domitille Goullard domitillegoullard@borntorun.fr Chefs de projet Maud Régent Antonin Burbaud antoninburbaud@borntorun.fr Chargée de production Caroline Solves Relations presse Nathalie Roland nathalieroland@borntorun.fr Imprimeur H2O Printing 40 bis rue de la Folie Bessin 91620 Nozay. Thanks Matthieu Sordot, Lauriane Dula, la Galerie Spree www.fastmagazine.fr Découvrez la version mobile de FAST. Flashez le QR Code pour télécharger l’application et recevoir chaque trimestre FAST magazine sur votre smartphone.


5

VICTOR, C’EST UNE CARTE SIMPLE ET RAFFINÉE, RÉALISÉE AVEC LES PRODUITS DU MARCHÉ : LA FRAÎCHEUR FAIT LOI, ET L’IMAGINATION RÈGNE.

BORN TO RUN

SITUÉ AU COEUR DE PIGALLE, VICTOR VOUS ACCUEILLE DU MARDI AU SAMEDI, MIDI ET SOIR.

14 RUE VICTOR MASSÉ 75009 PARIS N°: + 33 9 84 07 60 22


6

#12


Fast Hunter

N°12 Janvier - Février - Mars

Photographies

Olivier Amsellem

7


8

#12

Les Chasses Fantastiques.


Fast Hunter

9


10

#12


Fast Hunter

Point de vĂŠnerie ici. Un chien. 2 hommes.

11


12

#12


Fast Hunter

13


14

#12

“We need the tonic of wildness... At the same time that we are earnest to explore and learn all things, we require that all things be mysterious and unexplorable, that land and sea be indefinitely wild, unsurveyed and unfathomed by us because unfathomable. We can never have enough of nature.�

Henry David Thoreau, Walden; or, Life in the Woods


Fast Hunter

15


16

#12


Fast Hunter

ANNA WINTOUR, LE CIVET ET LES ANGES Certains lutteront pour la peau, d’autres pour les cuisses et les derniers attaqueront les corps. La PETA attaque les anges de Victoria’s Secret pendant que les hipsters, sans se douter des antécédents, se piquent de sanglier et de lièvre à Brooklyn.

17


18

#12


Fast Hunter

BIRDS OF A FEATHER FLOCK TOGETHER Poils et Plumes. Résidus de chasse, pierres précieuses et armures de séduction. Plumes de coq, de cygne ou de paon. Vertes, roses, bleues, tombant du nid, fondant dans l’air. Ces parures pour les oiseaux en deviennent pour les femmes.

19


20

#12

This is no game. En anglais, le gibier et la chasse portent le même nom‌ Qui est donc le chasseur ?


Fast Hunter

21


22

#12

“The clearest way into the Universe is through a forest wilderness.”

John Muir


Fast Hunter

23


24

#12

DES ANIMAUX ET DES DIEUX Les usages liés à la chasse, la peur de l’inconnu, la confrontation à la mort, le sang versé, ont imprégné les usages, les croyances et les rites. Les mythes fondateurs évoquent souvent la chasse que des Dieux ou des animaux auraient enseignée à l’Homme. Les religions recèlent de traditions qui y sont liées: Arduinna, Abnoba et Vosegus dans la tradition celtique, Odin ou Wotan dans les mythologies nordique et germanique.


Fast Hunter

25


26

#12


Fast Hunter

27


28

#12


Fast Hunter

Peindre la chasse ordinaire Naturalisme contre traditionalisme

29


30

#12


Fast Hunter

Notre nature est violente

31


32

#12

TIME “Passed years seem safe ones, vanquished ones, while the future lives in a cloud, formidable from a distance.


Fast Hunter

Animal et caractĂŠriel.

33


34

#12


Fast Hunter

35


36

#12

Une ode aux Grands Animaux

Musée d’Histoires Naturelles


Fast Hunter

37


38

#12


Fast Hunter

39


40

#12


Fast Hunter

CYNÉGÉTIQUE PAS DE CINÉGÉNIE Pas de cinéma, pas de Barry Lyndon, mais la réalité toute crue.

41


42

#12


Fast Hunter

43


44

#12


Fast Hunter

Nous sommes des animaux. Le sang représente 7 à 8% de la masse corporelle de l’homme. 206 os composent notre corps. 14 dans notre visage seul. Écorchés vous dis-je.

45


46

#12


Fast Hunter

47


48

#12


Fast Hunter

Oiseaux de paradis.

49


50

#12


Fast Hunter

HIS MAJESTY {LE CERF} « Voici donc l’animal porteur d’une forêt de symboles, tous apparentés au domaine obscur de la force vitale. Et d’abord ses bois ; cette ramure dont le nom, la forme et la couleur semblent sortir des arbres et que chaque année élague comme un bois sec, chaque année les refait pour donner la preuve visible que tout renaît, que tout reprend vie ; par la chute et la repousse de ces os branchus qui croissent avec une rapidité végétale, la nature affirme que sa force intense n’est qu’une perpétuelle résurrection, que tout doit mourir en elle et que pourtant rien ne peut cesser. Aussi a-t-elle lié les bois du cerf à l’élan dont elle est tout entière la pérennité. La profusion de la sève qui les nourrit rejoint en lui la richesse de la semence, de sorte qu’il représente l’immémoriale vigueur fécondante, la puissance d’une inlassable sexualité. Son brame les met en scène d’une façon qui frappe l’imagination des hommes. Aussi a-t-on pris l’animal comme l’expression de la virilité, et par là de la puissance, puis de la suprématie. Pendant des siècles, cerf et seigneur ont été voués l’un à l’autre, il a été fait noble, un interdit frappait sa viande, son braconnage était puni de mort. Seuls les rois des hommes pouvaient chasser le roi des forêts. »

Pierre Moinot, Anthologie du Cerf

51


52

#12


Fast Hunter

Matthieu Sordot, chasseur, peintre et sculpteur passionnĂŠ. La maison du garde, les Forges, 35 380 Paimpont / 06 84 83 91 23 www.matthieu-sordot.com

53


54

#12


55

Fast Hunter

POILS & PLUMES Lemarié Fondée en 1880 à l’époque des chapeaux volières par la grand-mère d’André Lemarié, Palmyre Coyette, « la fabrique de plumes pour parures » acquit au fil des décennies son titre de premier plumassier de France. L’inégalité de la plume Tous les oiseaux ne disposent pas de la même quantité de plumage. Le plumage représente jusqu’à 50 % du poids chez les Fregatidae, 30 % chez les passereaux. Le nombre de plumes peut également beaucoup varier selon les saisons : il passe, chez le bruant à gorge blanche, d’environ 2 600 en février à environ 1 500 en octobre. Le cygne siffleur dispose, lui, lors de sa saison la plus couverte, de près de 25 000 plumes tandis que les oiseauxmouches ne disposent que d’environ 1000 plumes lors de la saison la moins couverte. Cartographie plumassière On distingue plusieurs régions d’implantation des plumes dont certains noms sont en rapport avec le vêtement : • La cape ou le manteau : la partie supérieure (le dos) du plumage. • Le bonnet ou la calotte : la partie supérieure de la tête ; lorsque les plumes sont érectiles, on parle de huppe (quelquefois improprement appelée crête). Certains oiseaux présentent des touffes de plumes dressées sur la tête, appelées aigrettes, qui peuvent (par exemple chez les hiboux) faire penser à des oreilles, mais ce n’en sont pas. • La bavette : la partie sous le bec. • La couverture parotique : sur la joue. • La couverture scapulaire : sur l’épaule. • Les miroirs : des bandes de couleur sur les rémiges. • Le camail : ensemble des plumes de la tête et du cou des animaux d’élevage. • Les lancettes, palettes : plumes de la queue.

Poils • Belette à longue queue - Mustela frenata • Belette pygmée - Mustela nivalis • Carcajou - Gulo gulo • Castor - Castor canadensis • Coyote - Canis latrans • Écureuil roux - Tamiasciurus hudsonicus • Écureuil gris - Sciurus carolinensis • Hermine - Mustela erminea • Loup - Canis lupus • Loutre de rivière - Lutra canadensis • Lynx du Canada - Lynx canadensis • Lynx roux - Lynx rufus • Martre d’Amérique - Martes americana • Mouffette rayée - Mephitis mephitis • Ours blanc - Ursus maritimus • Ours noir - Ursus americanus • Pékan - Martes pennanti • Rat musqué - Ondatra zibethicus • Raton laveur - Procyon lotor • Renard roux (argenté, croisé ou roux) - Vulpes vulpes • Renard arctique (blanc ou bleu) - Alopex lagopus • Renard gris - Urocyon cinereoargenteus • Vison d’Amérique - Mustela vison En février 2007 la fourrure d’élevage représente 85 % du commerce mondial de la fourrure.


56

#12

Chasser l’élitisme ou chasser l’ordinaire


57

Fast Hunter

TRANSLATION

P 12/13

P 2/3

P 14/15

P 4/5

P 16/17

P 6/7

P 18/19

P 8/9

P 20/21

P 10/11

P 22/23

P 2/3 - EDITORIAL. This edition isn’t about glorifying hunting or vilifying it. Hunting is a fact: it exists. We are prey and animals at the same time. This is about rediscovery. About reconnecting with this deep-rooted animal nature. It’s amazing, sometimes annoying, but we all are animals. We all are trapped. P 8/9 - HUNTS OF THE IMAGINATION P 10/11 - HUNTING WITH HOUNDS HERE. One dog. 2 men. P 16/17 - ANNA WINTOUR, THE HARE AND THE ANGELS. Some will fight for the skin, some for the legs and the last ones will go for the body. PETA attacks Victoria’s Secret’s angels, while hipsters with no idea of the origins of their food delight in wild boar and hare in Brooklyn. P 18/19 - BIRDS OF A FEATHER FLOCK TOGETHER. Feathers and Furs. Residue of the hunt, precious stones and seductive armour. Plumes from roosters, swans or peacocks. Green, pink, blue, draping over the neck, floating in air. From avian adornments to feminine adornments. P 20/21 - THIS IS NO GAME. In English, the hunted game and the game of the hunt sound similar. Who then is the hunter: a game master?


58

#12

TRANSLATION

P 24/25

P 34/35

P 26/27

P 36/37

P 28/29

P 38/39

P 30/31

P 40/41

P 32/33

P 42/43

P 24/25 - THE ANIMALS AND THE GODS.Hunting customs, fear of the unknown, confrontations with death, blood spilt: these have seeped into our manners, beliefs and rituals. The basic myths often refer to the hunting skills that the Gods or the animals taught to Man. Religions retain the traditions linked to these hunts: Arduinna, Abnoba and Vosegus in the Celtic tradition, Odin or Wotan in Nordic and Germanic mythology. P 28/29 - PAINTING THE CLASSIC HUNT. Naturalism versus traditionalism P 30/31 - OUR VIOLENT NATURE P 32/33 - BLOOD. Animal and disturbing P 36/37 - A TRIBUTE TO BIG GAME ANIMALS Museum of Natural histories P 40/41 - CYNEGETIC NOT CINEMATIC. Not cinema, not Barry Lyndon, but raw reality.


59

Fast Hunter

TRANSLATION

P 44/45

P 50/51

P 46/47

P 52/53

P 48/49

P 54/55

P 44/45 - WE TOO ARE ANIMALS. Blood makes up 7 to 8% of Man’s body mass. 206 bones make up our bodies – 14 bones in our faces alone. Flayed figure models, I tell you. P 48/49 - BIRDS OF PARADISE P 50/51 - HIS MAJESTY {THE STAG} “Here then is an animal representing a wealth of symbols, all related to the mysterious realm of the life force itself. First, his antlers, his rack, whose very name (“wood” in French), form and colour seem to emerge from the trees; these antlers that each year fall like dead wood and each year re-emerge as living proof that all is reborn, that all returns to life. By the fall and re-emergence of these branch-likebones that grow at a plant-like speed, Nature affirms that her mighty power is only a perpetual resurrection, that all must die in her and yet nothing ever ends. Thus has she linked the antlers of the stag to the creative momentum whose continued existence she assures. The abundance of the lifeblood that nourishes them combines with the richness of his seed, so that he represents a timeless fertile vigour, the power of an indefatigable sexuality. His mating call displays this in a way that strikes men’s imagination. Thus have we taken this animal as the symbol of virility, then of power, then of supremacy. Throughout the centuries, stag and sire have been devoted to one another: the stag was made noble, a ban protected his meat, and poaching was punished by death. Only the kings of men could hunt the king of the forest.” P 54/55 - FUR & FEATHERS. LEMARIE Founded by the grandmother of André Lemarié in 1880, in the era where no hat went without feathers, Palmyre Coyette, – “the studio of feathers for finery” – has gained a reputation over the decades as the leading featherworking atelier in France. NOT ALL PLUMAGE IS EQUAL Not all birds have the same amount of plumage. Feathers account for 50% of a frigate bird’s weight, but only 30% of a sparrow’s. The number of feathers also varies significantly according to the season: in the white-throated sparrow it decreases from around 2,600 in February to roughly 1,500 in October. The whistling swan, at its most heavily-plumed, has nearly 25,000 feathers, while hummingbirds have only about 1,000 during their periods of lightest coverage. A PLUMAGE MAP Feathers come from various areas on the bird, which in French (although not in English) sometimes bear names similar to those of clothing items: . The mantle or back: the upper part of the plumage .The crown: the top part of the head; when the feathers stand upright, it is

called a crest or tuft. Certain birds, such as owls, have tufts of feathers perched on their heads, called aigrettes, that give the impression of ears, but aren’t. . The chin: the part underneath the bill. . The parotid covering: on the cheek. . The scapular covering: on the shoulder. . Wing bars, bands of colour on the remiges (flight feathers). . The scapular feathers refer to the part of the wing plumage covering the bird’s shoulders at rest. . The collection of feathers found on the head and neck of farmed animals is known as the “camail” in French. . The tailfeathers are the plumage on the bird’s tail. FURS • Long-tailed weasel - Mustela frenata • Least weasel - Mustela nivalis • Wolverine - Gulo gulo • North American beaver - Castor canadensis • Coyote - Canis latrans • American red squirrel - Tamiasciurus hudsonicus • Eastern gray squirrel - Sciurus carolinensis • Stoat - Mustela erminea • Gray wolf - Canis lupus • North American river otter - Lutra canadensis • Canada lynx - Lynx canadensis • Bobcat - Lynx rufus • American marten - Martes americana • Striped skunk - Mephitis mephitis • Polar bear - Ursus maritimus • American black bear - Ursus america nus • Fisher - Martes pennanti • Muskrat - Ondatra zibethicus • Raccoon - Procyon lotor • Red fox (silver, cross or red) - Vulpes vulpes • Arctic fox (white or blue) - Alopex lagopus • Gray fox - Urocyon cinereoargenteus • American mink - Mustela vison As of February 2007, farmed fur represented 85% of the global fur market.


60

#12

TRANSLATION

P 56/57

P 64/65

P 62/63

P 66/67

P 56/57 - HUNTING THE ELITE OR HUNTING EVERYMAN


Fast Hunter

61


62

#12

CONTRIBUTORS

Né à Marseille le 2 février 1971, Olivier Amsellem se partage entre Paris et la cité phocéenne. Il présente son travail - réaliste et fascinant - comme le miroir du commun : « je suis un photographe de proximité. Je m’intéresse au quotidien, à la banalité, et j’essaye de déceler la poésie dans mon entourage immédiat ». C’est dans cette optique qu’il a choisi la photographie, « parce que c’est le seul art véritablement populaire. Il n’est pas donné à tout le monde d’être peintre ou compositeur. Mais nous sommes tous des photographes ». Depuis qu’il s’est distingué au festival de Hyères en 1998, l’artiste n’a de cesse d’enrichir cet univers étrange et cru qui a su convaincre - entre autres Dazed&Confused, Purple, le New-York Times... Reconnu partout en France pour son talent et en particulier dans sa ville natale, Olivier Amsellem est l’auteur du guide photo plébiscité par Vogue, Portrait de ville : Marseille, et a été choisi pour couvrir « MP13: Marseille Provence capitale Européenne de la culture 2013 ».

www.olivieramsellem.com


64

#12

DISTRIBUTION

104 - Librairie et Café Caché

Lomography

Artazart

Los Patos

Bliss

Maison Européenne de la Photographie

104 rue Aubervilliers 75019 Paris 83 quai de Valmy 75010 Paris 8 rue Coquillière 75001 Paris

Chez Jeannette

47 rue du Faubourg Saint-Denis 75010 Paris

Chez Maman

4 rue Tiquetonne 75002 Paris

Colette

213 rue Saint-Honoré 75001 Paris

Gaîté Lyrique

3 bis rue Papin 75003 Paris

H.A.N.D.

39 rue de Richelieu 75001 Paris

Hôtel Amour

8 rue de Navarin 75009 Paris

Ismérie

17-19 rue des Jeûneurs 75002 Paris

Kiliwatch

64 rue Tiquetonne 75002 Paris

Klay

4 bis rue Saint-Sauveur 75002 Paris

La Maison Rouge

12 boulevrad de la Bastille 75012 Paris

Le Fantôme

32 rue de Paradis 75010 Paris

Librairie Ofr

20 rue Dupetit-Thouars 75003 Paris

17 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie 75004 Paris 23 rue de Nemours 75011 Paris

5-7 rue de Fourcy 75004 Paris

Mama Shelter

109 rue de Bagnolet 75020 Paris

Palais de Tokyo

13 avenue du Président Wilson 75016 Paris

Point Ephémère

200 quai de Valmy 75010 Paris

Radio Nova

127 avenue Ledru Rollin 75011 Paris

Republic Gallery

38 rue Notre Dame de Nazareth 75003 Paris

Royal Cheese

22-24 rue Tiquetonne 75002 Paris

Schmooze

25 rue Henry Monnier 75009 Paris

Spree

11 & 16 rue Lavieuville 75018 Paris

Starcow

68 rue Saint-Honoré 75001 Paris

Tony & Guy

248 rue Saint-Honoré 75001 Paris

Van’s

31 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris

Wait

9 rue Notre Dame de Nazareth 75003 Paris


NEXT FAST N°13 avec Julien Soulier et Adrien Landre

Pour son prochain numéro, FAST annonce la couleur : le magazine aura pour thème LA NUIT. Le photographe Julien Soulier s’associera avec son double réalisateur Adrien Landre, à l’occasion de ce treizième numéro à paraître au mois d’avril. La lueur de la lune éclaire furtivement un coin de trottoir. L’ambiance du spectacle galvanise, l’électricité est palpable. Sur le parking, les voitures déversent un flot de visiteurs. Lever de rideau. Les cris résonnent, le public est en liesse. Applaudissements. La salle se vide et laisse place au chaos.

POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR LA VENTE D’ESPACE PUBLICITAIRE ET NOS OFFRES DE PARTENARIAT, N’HÉSITEZ PAS À NOUS CONTACTER. Contact Annonceurs : domitillegoullard@borntorun.fr 01.42.36.10.50


66

#12

PAST ISSUE

(1)

(2)

(3)

(4)

(5)

(6)

(7)

(8)

(9)

(10)

(11) © photographies : Richard Bord - richardbord.blogspot.com

10 septembre 2013

Doudou Fast / Achim Lippoth @ Galerie Spree, Paris

(1) Anaïs Richardin - (2) Bruno Hadjadj - (3) Nicolas Poirier, Bruno Hadjadj, Charlotte Vermynck et Matthieu Sibony

(4) Nathalie Roland et Laurent Buanec - (5) “Doudou Fast” Galerie Spree - (6) “Doudou Fast” Galerie Spree - (7) Sophie Louveau et Lauriane Dula (8) Sophie Louveau et Gwendaline Chauvin - (9) “Doudou Fast” Galerie Spree - (10)Antonin Burbaud et Domitille Goullard (11) Doudou Fast


FOOD FOR THOUGHTS


FAST #12 - "FAST HUNTER"