Issuu on Google+

DOMAINE: HISTOIRE ET GEOGRAPHIE

Fanny SAINT LAURENS

MATIERE: HISTOIRE NIVEAU:

Cycle 3

Elodie BILLAUD Charlotte SPESSOT

CM1

UE92D

TITRE DE LA SEQUENCE D'ENSEIGNEMENT:

[Les temps modernes]

LOUIS XIV: UN MONARQUE ABSOLU DESCRIPTION DE LA SEQUENCE:

OBJECTIFS

Factuels: 1643-1715. Règne de Louis XIV: A la mort de Mazarin, en 1661, Louis XIV s'accapare de tous les pouvoirs en décidant de ne pas prendre de premier ministre et de gouverner seul. La monarchie absolue atteint alors son apogée en France; la devise de Louis XIV est alors "Nec pluribus impar", ce qui signifie "Au-dessus de tous". Notionnels: monarchie - monarchie absolu - tier état – noblesse – clergé – intendant – Versailles... Méthodologiques: -Art visuel -Histoire des arts: *Une architecture royale (Versailles). *Un jardin à la française. *Une pièce de costume. *Des peintures des XVIIe et XVIIIe siècles. -Géographie -Français (la maîtrise de la langue française: lecture, expression écrite et orale...)

COMPETENCES

Pré acquis: -Leçon sur la Renaissance: comprendre les bouleversements en art et dans la pensée. -Savoir ce qu'est un roi: *Clovis *Philippe Auguste *Saint Louis L'élève est capable de: [culture humaniste] -mémoriser quelques repères chronologiques pour les situer les uns par rapports aux autres. -avoir compris et retenu le rôle des personnages et des groupes qui apparaissent dans les divers points forts, ainsi que les faits les plus significatifs, et pouvoir les situer dans leur période.


-lire et utiliser différents langages: carte, iconographique, chronologique, textes... -classer des documents selon leur nature, leur date et leur origine. FOURNITURES SPECIFIQUES

- planche n°1 - planche n°2 - tableau récapitulatif de la 1ère séance

}

pour chaque élève

DEROULEMENT DE LA SEQUENCE: •

SEANCE 1: Réactivation et amorce

Distribution d'une planche avec quatre iconographies: [cf planche n°1] 1. Enluminure de Clovis, roi des francs. 2. Sceau de Philippe Auguste : on note la fleur de lys dans la main droite, moulage, 75 mm de diamètre, Paris, Archives nationales. PHILLIPVS DEI GRATIA FRANCORUM REX (Philippe, par la grâce de Dieu roi des Francs). 3. Louis IX ou Saint Louis: Cette miniature du XIIIième siècle représente ses trois caractéristiques : sainteté (symbolisée par l'auréole), la justice (symbolisée par "la main de justice") et l'ascétisme (traits accusés du visage). 4.Portrait de Louis XIV par Hyacinthe Rigaud (1701) Peinture de l'école française du XVIIe siècle (musée de Versailles) ACTIVITE: En groupe classe: Chercher les points communs et les différences entre les différents documents et les différents rois. Au tableau: Tracer un tableau à quatre colonnes avec pour chacune d'entre elles le nom d'un roi Clovis Philippe Auguste Saint Louis Louis XIV Période

Caractéristiques

Leur faire remarquer que Louis XIV a plus de caractéristiques que les trois autres rois. Nouvelle notion: l'ABSOLUTISME. Questions et consignes: Décrivez le personnage de Louis XIV, quelle impression vous donne t-il? Relevez les signes qu'il montre qu'il est roi, et qu'il est aussi un chef militaire. ...


PLANCHE n°1

2. Sceau de Philippe Auguste. PHILLIPVS DEI GRATIA FRANCORUM REX (Philippe, par la grâce de Dieu roi des Francs).

1. Enluminure de Clovis, roi des francs.

3. Louis IX ou Saint Louis: miniature du XIIIième siècle

4. Portrait de Louis XIV par Hyacinthe Rigaud


ETUDE DU DOCUMENT 4 (Portrait de Louis XIV par Hyacinthe Rigaud): Le roi occupe presque toute la hauteur du tableau (il est plus grand que nature) et regarde vers le peintre, ce qui incite le spectateur à le regarder dans les yeux. Il se tient sur une estrade (cela lui donne de l’importance). Autour de lui se trouvent une colonne antique et un rideau rouge, dont la matière et les plis sont rendus avec réalisme. L’éclairage vient du peintre et met en valeur, par un habile jeu d’ombres et de lumières, le rendu des matières : velours, dentelle, perruque, marbre… Plusieurs symboles royaux sont visibles : – le costume de sacre, en fourrure, bleu à fleurs de lys dorées (Philippe Auguste a été le premier roi à le porter ; les fleurs de lys font allusion à celles qui ornaient le temple de Salomon), avec un envers blanc ; – la couronne, symbole de la royauté ; – le sceptre, symbole du pouvoir politique (le bâton de berger du roi qui conduit son troupeau – ses sujets), dans la main droite du roi ; – l’épée de Charlemagne (appelée « Joyeuse »), qui rappelle qu’il est le chef des armées (sa forme en croix rappelle la croix sur laquelle Jésus est mort) ; – la main de justice de Charles V, composée d’un bâton d’or et d’une main en ivoire, posée sur le tabouret, symbole de l’autorité judiciaire, qui rappelle que toute justice est rendue par le roi ou en son nom ; – le collier ou cordon de l’ordre du Saint-Esprit, distinction la plus élevée de la Cour de France, qui rappelle à la fois que le roi est le chef de la noblesse et qu’il est investi par le Saint-Esprit de sa fonction. On peut également remarquer la perruque et les chaussures à talon, à la mode, qui ont aussi pour fonction d’agrandir le roi dans le tableau (il ne mesurait que 1,61 m). Il y a un jeu sur les couleurs : le rouge du fond (symbole du feu, du sang et emblème du pouvoir), le blanc (symbole de pureté, de lumière, de la religion), le bleu (symbole de la royauté française mais aussi du ciel, donc de Dieu), l’or (symbole de la puissance, de la richesse mais aussi du soleil). Le portrait mélange le réalisme et l’idéalisation : le visage du roi est celui d’un homme vieillissant, mais son corps est svelte (alors que le roi était déjà très malade) et il esquisse un pas de danse : le peintre représente ici le roi réel (visage vieilli) et le roi symbolique (la royauté, en quelque sorte, qui ne vieillit pas et ne disparaît pas avec la vieillesse ni même la mort du roi). Le tableau mélange aussi solennité (portrait d’apparat) et décontraction. Le roi est en habit royal, en présence des attributs royaux (couronne, épée, sceptre), mais le manteau de sacre est ouvert, la couronne est posée sur un tabouret, le roi tient le sceptre à l’envers et s’appuie dessus comme qu’il s’agissait d’une canne, et il porte l’épée de Charlemagne comme une simple épée, à son côté. Le message est que le roi incarne la royauté par sa seule présence, plus que les attributs royaux ne le font. Ce tableau est une peinture officielle qui cherche à transmettre une certaine idée du pouvoir. C’est aussi un élément du patrimoine. Il n’a pas été détruit lors de la Révolution française et est devenu l’une des représentations symboliques de la monarchie absolue.

Trace écrite: une fois le travail en commun effectué, on distribue le tableau déjà complété avec tout ce qui a été dit. A coller sur le cahier d'histoire. DOCUMENT COMPLEMENTAIRE: pour montrer la notion d'absolutisme


• SEANCE 2: Expansion du territoire français Planche n°2: les territoires acquis par les rois vus dans la séance précédente.[cf ci-dessous] BUT: -montrer que le roi soleil a un territoire très étendu; au début du XVIIe siècle, la France ressemble déjà beaucoup à celle que l'on connaît, il ne manque que Nice, la Savoie, la Corse et la Lorraine. -introduire la notion d'intendant qui représente le roi dans ses provinces.

SEANCE 3: A chaque roi son château. Le château de Versailles et la vie à la Cour XVIIe-XVIIIe siècle

SEANCE 4: Le roi soleil, un monarque absolu

• SEANCE 5: Les limites à la monarchie absolue

• SEANCE 6: Evaluation sommative


PLANCHE n째2


Séquence HISTOIE UE 92D