Page 1

Bulletin d’information de la mairie de Saint-Tropez

Saint-Tropez info Octobre 2011 - n°14 - www.saint-tropez.fr

DOSSIER

p. 10-14

Écoles, espace jeunesse, sport, travaux et futurs logements : L'actualité de la rentrée

CULTURE

p. 17

Les Mystères du XXI siècle L'éthique au programme

ÉVÉNEMENT

e

p. 20

Un Noël riche en couleurs


Rétablir la vérité Pour mettre fin à la désinformation touchant deux importants sujets d’actualité, le maire Jean-Pierre Tuveri fait une mise au point sur la construction des futurs logements et sur les emprunts « toxiques » contractés par l’ancienne municipalité. J’aurais préféré dans cette rubrique vous entretenir de sujets agréables et consensuels, comme la merveilleuse semaine que nous venons de vivre durant Les Voiles de Saint-Tropez lorsque sous un ciel de rêve, le cœur de notre village a vibré au rythme du ballet des voiles des trois cents unités engagées et celui des animations terrestres (voir p. 6 et 7). Toutefois, devant les campagnes répétées de désinformation menées par certains et bien qu’il ne soit pas dans mes habitudes d’entretenir la polémique, je me vois contraint de concentrer cet éditorial sur deux sujets particulièrement importants. Le premier concerne les conditions financières qui s’attachent au programme de construction des logements et le second le problème des emprunts toxiques et notamment celui du fameux emprunt « Helvetix ».

Nouveaux logements : les derniers obstacles levés Concernant le programme de construction de logements, les derniers obstacles sont en passe d’être levés et les choses avancent désormais rapidement, comme toutes les personnes ayant assisté à la présentation officielle du programme, organisée le 30 septembre dernier par la mairie et la société Kaufman and Broad chargée de la construction des logements, ont pu l’apprécier (voir dossier page 13). Mais l’avancement de ce programme, attendu depuis de nombreuses années par tous ceux qui aspirent à pouvoir se loger à des conditions abordables à Saint-Tropez, ne fait apparemment pas que des heureux. N’en étant pas à une incohérence près, lors de la séance du conseil municipal du 2 août dernier, Monsieur Mède, ex tête de liste de l’opposition municipale et unique rescapé avec l’une de ses conseillères municipales du naufrage de son groupe, a en effet voté contre le projet au motif que l’urbanisation prévue défigurerait à jamais notre cité. Alors que lui-même s’était engagé dans sa plateforme électorale à réaliser un nombre de logements encore plus élevé, il suggère maintenant à deux ans et demi de la fin du mandat qu’un référendum d’initiative populaire soit organisé pour demander aux Tropéziens s’ils souhaitent ou non que l’on réalise ce programme de logement. Monsieur Mède dénonce aussi désormais ce qu’il considère comme une très mauvaise opération financière pour la ville qui « se serait fait rouler dans la farine ». Selon ses calculs, l’aménageur réaliserait un chiffre d’affaires de 74 millions d’euros, ce qui lui permettrait de p. 2 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011

dégager un bénéfice « énorme » de 50 millions d’euros sur le dos de la commune, qui se verrait ainsi privée de ce pactole pour solder définitivement la dette communale. Monsieur Mède a sûrement dû inventer une formule miracle lui permettant d’obtenir sur ce type d’opération d’aménagement une marge bénéficiaire de 66.6 % ( !!!). Je lui conseille vivement d’aller vendre immédiatement sa recette à tous les promoteurs de France et de Navarre. Je suis sûr qu’il y sera accueilli à bras ouverts, mais avec de grands éclats de rire.

Une marge nette d'environ 5 % Monsieur Mède, génie méconnu de la promotion immobilière, oublie en effet tout simplement qu’outre le coût de l’acquisition foncière (15,7 millions d’euros versés à la ville), l’aménageur devra aussi remettre en paiement du terrain du Couvent, 10 appartements sous forme de dation. Il devra livrer à la ville un parking souterrain aménagé de 100 places sur le site de l’ancien hôpital, d’une valeur d’environ 1 600 000 €. Il devra surtout prendre en charge l’intégralité du coût de construction pour le locatif et l’accession à la propriété sur la dalle des Lices, le couvent et l’hôpital, soit pour 22.000 m2 de SHON habitable un montant d’environ 44 millions d’euros (y compris les parkings). Il devra aussi assumer le coût de création des voiries et réseaux divers (VRD), payer des taxes d’aménagement, ainsi que des frais de notaires, d’honoraires, d’assurances et en ce qui concerne les logements destinés à l’accession à la propriété, de commercialisation. Si l’on tient compte de tous ces éléments de calcul, les profits mirobolants de Monsieur Mède fondent donc comme neige au soleil pour être ramenés, selon toute évaluation sérieuse, à une marge nette d’environ 5%. En effet, si les bénéfices retirés de l’opération étaient aussi extraordinaires que Monsieur Mède essaie de nous le faire croire, on comprendrait mal pourquoi sur les 20 promoteurs/aménageurs qui avaient retiré un dossier de candidature, seuls quatre d’entre eux ont fait des propositions concrètes. Que Monsieur Mède soit dépité de nous voir tenir nos promesses, ce qui risque ainsi de réduire à néant ses grandes ambitions électorales, je veux bien l’admettre, mais il est temps maintenant d’arrêter de dire n’importe quoi et de continuer à tromper les Tropéziennes et les Tropéziens.


question n’avaient jamais été comptabilisés dans l’encours de la dette, permettant ainsi artificiellement d’en abaisser le montant. En 2009, notre équipe municipale a décidé de régulariser cette situation et de substituer à ce prêt relais, un emprunt non toxique de 3 476 729 € incluant les intérêts capitalisés depuis 2005.

" La vérité sur les emprunts " toxiques Je voudrais aussi revenir rapidement sur le problème des emprunts toxiques que la représentante de l’un des mini-groupuscules de l’opposition municipale nous accuse de négliger. Je crois qu’il est désormais bien clair, suite au communiqué que j’ai récemment diffusé à ce sujet, que la responsabilité première de la souscription de ces emprunts dits « à taux structurés », incombe intégralement à la municipalité précédente de Monsieur Couve. Ces prêts, au nombre de 7, ont en effet été souscrits à l’occasion d’une vaste opération de renégociation de la dette de la commune, intervenue de la fin 2004 à la fin 2007. Cette opération avait pour but de dégager une marge de manœuvre en vue de permettre à Monsieur Couve de continuer à financer une politique événementielle extravagante, ainsi que divers investissements effectués à l’époque. Lorsque j’étais dans le groupe d’opposition, je n’ai cessé, comme en attestent les procès-verbaux des conseils municipaux d’alors, de dénoncer ces opérations de renégociation de la dette inutiles, coûteuses à terme et potentiellement dangereuses, ainsi que la situation actuelle malheureusement le démontre.

L’emprunt « Helvetix », souscrit par Monsieur Couve en 2007, venait en revanche en substitution de 3 prêts antérieurs dont aucun ne concernait l’achat de terrains destinés à la construction de logements. Je tiens ces documents à la disposition de tous ceux qui souhaiteraient les consulter en mairie. Si comme l’a prétendu Monsieur Couve, cet emprunt « Helvetix » était en fait un prêt relais destiné à être remboursé très rapidement au moment de la réalisation du programme de construction de logements par un aménageur, on comprendrait mal la rationalité de souscrire un prêt d’une durée de 18 ans, potentiellement très dangereux, car reposant sur la parité Euro-Franc suisse et assorti d’une très forte indemnité financière en cas de remboursement anticipé. Monsieur Couve a donc menti publiquement pour essayer de se dédouaner de sa responsabilité et je trouve particulièrement déplacé de sa part d’oser s’étonner que le prêt « Helvetix » n’ait pas été renégocié plus tôt, alors qu’il connaît pertinemment les pénalités de sortie exorbitantes qui y sont attachées.

Illustration © François Vieillecroze - Architecte

Des actions en cours

Plan d'aménagement du terrain du Couvent, vue depuis la rue des Parcs des Lices

Concernant cet emprunt « Helvetix », nous avons entamé des discussions avec l’établissement prêteur depuis un certain temps. Si elles n’ont pas abouti jusqu’ici, c’est que les propositions de cet établissement, bien qu’allant dans la bonne direction, nous paraissent encore trop coûteuses et aléatoires. Entre-temps, nous avons rejoint l’association « Acteurs publics contre les emprunts toxiques » qui regroupe de nombreuses collectivités et établissements publics (communes, communauté de communes ou d’agglomérations, conseil généraux, hôpitaux, etc.), victimes de cette dérive des banques.

Le plus toxique de ces prêts concerne l’emprunt « Helvetix », dont les taux d’intérêts dépendront à partir de l’échéance de mai 2013 d’un niveau de parité de l’Euro par rapport au Franc suisse. La souscription d’un tel emprunt était totalement irresponsable, lorsqu’on connaît le rôle de valeur refuge joué par le Franc suisse, en période de perturbations économique et financière.

Bien que nous n’écartions pas l’hypothèse d’une action devant les tribunaux, nous avons décidé pour l’instant de poursuivre les discussions avec l’établissement prêteur, tout en observant de très près l’évolution de la jurisprudence qui se dégagera des recours en justice déjà intentés par plusieurs collectivités auprès des tribunaux, ainsi que les conclusions de la commission récemment mise en place par l’Assemblée nationale et qui devraient être connues en décembre.

Je tiens à préciser sur ce point que contrairement aux déclarations faites par Monsieur Couve à la presse et lors de l’émission à laquelle il a participé sur Canal+ le 26 septembre dernier, l’emprunt « Helvetix » contracté en 2007 n’a jamais servi à financer l’achat de terrains pour la construction de logements. L’acquisition, à cette fin, des terrains de l’ancien hôpital est intervenue, elle, en 2004.

Contrairement aux allégations de la représentante du mini-groupuscule d’opposition, qui n’a pas hésité à médiatiser cette affaire et à nuire ainsi à l’image de la ville, nous sommes loin de faire preuve d’inertie, mais nous gérons ce problème dans la discrétion, avec calme et sérénité, sans s’agiter en sautant comme des chevrettes.

Elle a été financée par le biais d’un prêt relais classique à taux révisable Euribor offrant une possibilité de remboursement anticipé, sans pénalités de sortie. Toutefois, contrairement aux règles budgétaires, sur instruction de Monsieur Couve, les intérêts capitalisés du prêt relais en

Jean-Pierre Tuveri Maire de Saint-Tropez

Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 3


actualités

actualités

actualités

actualités

Hommage à l’Afrique et à Pierre georges Latécoère Dans le cadre de l’année de l’Afrique à Saint-Tropez, la ville a organisé une soirée à la citadelle, précédée par l’inauguration d’une exposition consacrée à l’œuvre d’un industriel visionnaire. Le maire Jean-Pierre Tuveri et Marie-Vincente Latécoère, belle-

et l’Afrique, symbolisés par la porte de Zanzibar sur la place de

fille du célèbre avionneur, ont inauguré samedi 23 juillet à

la mairie, avant de présenter l’invité d’honneur, Cheick Modibo

18h30 l’exposition consacrée à Pierre Georges Latécoère,

Diarra. Ancien astrophysicien de la NASA et actuel président de Microsoft Afrique, M. Diarra a donné sa vision de l’Afrique aujourd’hui et délivré un message d’espoir pour l’avenir. « Notre continent a atteint le chiffre magique d’un milliard d’habitants. Sur cette population, 60% des personnes sont âgées de moins de 30 ans. Cette génération-là est mieux éduquée et de nouveaux leaders sont en train d’émerger ».

l’industriel qui fut à l’origine de l’une des plus belles aventures de l’aviation civile, celle de l’Aéropostale. Conçue avec la participation du musée de l’hydraviation de Biscarrosse, l’exposition présentée salle Jean-Despas du 23 juillet au 18 août a permis aux visiteurs de découvrir des pièces uniques de cette époque héroïque, à travers les voix et les portraits de ceux qui ont contribué à cette aventure comme Daurat, Reine, Mermoz, Guillaumet, Saint-Exupéry, mais aussi des maquettes d’avion, des tableaux, des manuscrits, de nombreux témoignages vidéo et la reconstitution d’une cabine du Laté 631.

À la citadelle Vers 21h, le maire a ouvert, sur la scène de la citadelle, la « soirée de l’Afrique » organisée, dans le cadre des Ailes de SaintTropez, par la ville et la fondation Latécoère. Dans son discours, Jean-Pierre Tuveri a rappelé les liens historiques entre Saint-Tropez

p. 4 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011

La soirée s’est poursuivie par la remise des prix de l’innovation Pierre Georges Latécoère qui a valorisé quatre projets pour le développement de l’Afrique, avec le concours de la Guilde européenne du raid. Le premier prix, assorti d’un chèque de 20 000 €, a récompensé la fondation Antenne technologie, représentée par sa présidente Diane de Jouvencel, pour son projet d’installer au Togo des appareils destinés à désinfecter l’eau et à la rendre entièrement potable. Bravant les rafales de vent, le concert du groupe des chanteurs maliens Amadou et Mariam a clôturé l’événement.


actualités

actualités

actualités

actualités

Un 15 août spectaculaire et ENLEVÉ Baptisée « Les ailes de Saint-Tropez », la nouvelle formule de la parade aérienne du 15 août, avec les très remarqués Spitfire et autres Catalina, a séduit 10 000 personnes. La traditionnelle journée de commémoration du débarquement des troupes alliées le 15 août 1944 a débuté par une cérémonie patriotique à 10h15 devant le monument de la Libération, en présence de la sous-préfète Corinne Orzechowski, du colonel Riders, représentant l’armée de terre britannique, du capitaine Monica Stoy, présidente de l’association des vétérans américains du 3e régiment d’infanterie et du vétéran américain Robert D. Maxwell, 91 ans, qui a participé aux combats de la libération. Après un hommage rendu aux Marines alliées en fin de matinée, les Ailes de Saint-Tropez ont pris le relais à 16h, introduites par un show de la voltigeuse Catherine Maunoury sur un petit Extra 300, avant que les fumées du Sea Fury ne tourbillonnent dans le ciel azur du golfe. L’hydravion Catalina est passé ensuite avec ses longues ailes, puis le solide DC3 d’Air France. Entre les deux patrouilles de l’air, la Breitling jet team et la Patrouille de France, le public a pu entendre le grondement du Spitfire, le chasseur emblématique de la Seconde guerre mondiale. Les Ailes de Saint-Tropez étaient organisées par la ville dans le cadre des animations marquant le 67e anniversaire du débarquement des troupes alliées en Provence, en partenariat avec

la fondation Latécoère et avec le concours de nombreux services de l’Etat.

Chœurs ukrainiens En soirée, près de 1 500 personnes ont répondu à l’invitation de la municipalité pour la traditionnelle soirée du 15 août organisée par la ville et réservée aux résidents tropéziens. A l’affiche, l’Ensemble national des chœurs et danses de l’armée d’Ukraine a conquis le public par la puissance des voix de ses 18 chanteurs et par la qualité des danseurs et danseuses. De tableau en tableau, la formation a puisé dans la tradition musicale soviétique, dans le folklore ukrainien mais aussi dans les airs d’opéras italiens ou russes. Avant la prestation de l’orchestre, le maire Jean-Pierre Tuveri avait rappelé la signification de cette soirée, puis rendu un hommage appuyé à deux grands héros de la Seconde guerre mondiale, présents sur la scène de la citadelle : le caporal Robert D. Maxwell du 3e Régiment d’infanterie des Etats-Unis et le capitaine Roland de la Poype, l’un des plus fameux pilotes de l’aviation de chasse française et survivant de la première promotion du régiment de chasse Normandie-Niemen. Tous deux ont reçu la médaille de la ville pour leur bravoure et leur engagement.

Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 5


actualités

actualités

actualités

actualités

Voiles

de Saint-Tropez Retour en images

30

ans après les débuts d’une course initiée par Patrice de Colmont, qui opposait deux bateaux IKRA et PRIDE, la Nioulargue rebaptisée en 1999 les Voiles de Saint-Tropez a pris une ampleur qui fait de l’événement, l’une des plus importantes manifestations nautiques en Méditerranée. Cette année, 300 voiliers, classiques et modernes, se sont affrontés chaque matin

ou début d’après-midi au départ du golfe de Saint-Tropez au cours d’une semaine de régates, avant de se poser en fin de journée dans le port de Saint-Tropez pour le plus grand plaisir d’une foule d’admirateurs. Pour les amateurs de voile comme pour les profanes, le spectacle était à la mesure de l’événement. Grandiose ! Sous le soleil de ce début d’automne, 130 années d’histoire maritime et navale ont défilé sur les quais et dans les eaux du golfe. Des 115 yachts de tradition inscrits à cette édition 2011, le plus ancien, VICTORY, a été construit en 1884 ; l’un des plus en vue aura été le

« grand » MANITOU, ancien yawl présidentiel de John Fitzgerald Kennedy, lancé en 1936. Chez les modernes, la flotte de 173 unités comptait 43 maxi-yachts, dont LEOPARD 3, l’immense Farr de Mike Slade, recordman de la traversée de l’Atlantique, et aussi une demi-douzaine de Wally, les voiliers futuristes imaginés par l’Italien Luca Bassani. Parmi les 4 200 marins présents, de grands noms de la voile ont concouru ou sont passés au village des Voiles : les habitués ont ainsi reconnu Marc Thiercelin, Luc Alphand, Bertrand de Broc, Bruno Troublé, Lionel Péan, ou bien encore Sébastien Josse et Marie Tabarly, valeurs montantes de la spécialité. Enfin, un grand bravo aux organisateurs, André Beaufils et son équipe de la Société nautique, à l’Esprit village, l’association des commerçants qui a animé la cité, et l’ensemble des partenaires, aux côtés de la ville de Saint-Tropez. Rendez-vous l’an prochain le lundi 1er octobre 2012 pour la 31e édition des Voiles !

p. 6 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011


Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 7


FOCUS sur les services La découverte des services municipaux se poursuit avec la présentation, rentrée oblige, de l’équipe des affaires scolaires.

LA DIRECTION DES AFFAIRES SCOLAIRES Avez-vous une idée du nombre de personnes nécessaires pour encadrer la vie quotidienne de nos chères têtes blondes ? Inscriptions, étude périscolaire, bibliothèque et travaux pédagogiques, surveillance des repas et des siestes, entretien des locaux et matériels, menus, commandes et confection des repas, transports et sorties scolaires… Ce ne sont pas moins de 33 agents qui assurent le fonctionnement des trois écoles communales. Le service scolaire se divise en trois activités principales : le scolaire, la restauration scolaire, la restauration du centre de loisirs (mercredis et vacances scolaires).

Sylvie et Sylvette, assistantes

Sandrine Iberti, la directrice des affaires scolaires À la tête du service depuis 21 ans, Sandrine connaît à la perfection son fonctionnement et ses rouages. Son travail consiste bien sûr à accueillir les parents, personnels et fournisseurs, mais aussi à manager 32 agents, aider enseignants et directeurs d’écoles dans la gestion du fonctionnement de celles-ci, gérer les deux budgets « affaires scolaires » et « caisse des écoles » (restauration), élaborer les menus avec les responsables de cuisine, participer à l’organisation des plannings des travaux dans les écoles en relation avec les services techniques, participer aux conseils d’écoles sur les points nécessitant l’intervention de la municipalité. Elle s’occupe aussi des documents administratifs à présenter lors des conseils municipaux et conseils d’administration. Au niveau municipal, Sandrine est encadrée par l’adjointe Sylvie Siri.

Sylvette assure parfaitement depuis des années la comptabilité du service et le suivi des marchés alimentaires et diverses fournitures. Elle prépare aussi les commandes du restaurant scolaire l’Escouleto. Bientôt jeune retraitée, Sylvette sera remplacée par Anne-Marie, directement détachée du service comptabilité. Quant à Sylvie, adjointe au chef de service, elle a la charge du secrétariat, des régies de la restauration et des études surveillées, des consultations d’entreprises, ainsi que de la préparation des commandes de la cuisine centrale LouisBlanc. Ces dames sont aussi chargées de l’accueil des familles pour les inscriptions aux écoles, à la restauration et aux transports scolaires.

Christine, Fabienne et Grégory, bibliothèques centres documentation Sous la tutelle des directeurs, Christine, Fabienne et Grégory assurent la gestion des bibliothèques-centres documentation des écoles élémentaires et de la maternelle, l’accueil des enseignants et des élèves pour des travaux pédagogiques, l’accueil des élèves le matin et la surveillance de l'interclasse. Christine, régisseur, assure l’encaissement des repas pour les trois cantines. Direction des affaires scolaires : ouvert du lundi au vendredi : 8h30 / 12h30 et 13h30 / 17h École des Lauriers - Avenue de la Résistance 04.94.97.02.43 scolaire@ville-sainttropez.fr p. 8 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011

Le petit + Actuellement lo calisée à l’éco le des Lauriers, la direct ion des affaires scolaires rejoindr en 2013 le Pôle en a fance. Le souhait de la municipalité ét de regrouper su ant r un seul site tout ce qui est lié à enfance, l’animat la pe tite ion et l’administ ratif. Une solutio fonctionnelle et n adaptée à la de mande des parents et des éq uipes.


École Maternelle l’Escouleto

Rosette, responsable de cuisine

Martine J., Carmen, Martine F., Emilie G., Emilie B., Céline, Anaïs et Catherine, les ATSEM. Marion et Sonia, apprenties Sous la responsabilité du directeur de l’école pour le temps scolaire et de Martine J., responsable de secteur, les ATSEM (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) ont pour mission d’assister le personnel enseignant dans l’accueil, l’animation et l’hygiène des jeunes enfants, l’entretien des locaux scolaires, l’aide aux enfants pendant le repas et la surveillance de la sieste.

ÉCOLE LOUIS-BLANC Évelyne, Marilyn, Laëtitia, Cathy et Marie-Rose, l’équipe de l’école Des collaboratrices précieuses et indispensables au bon fonctionnement de l’école et de la cantine. Leurs tâches sont multiples tout au long de la journée : accueil périscolaire, accompagnement dans les bus, plonge, surveillance interclasse et entretien des locaux.

Depuis 27 ans, Rosette est à la tête de l’équipe de cuisine de l’Escouleto. 150 repas par jour sont préparés sur site sous sa direction, des repas bio ou concoctés de façon traditionnelle tous les jours. Les « lasagnes de Rosette », un grand moment de bonheur pour les papilles !

Nathalie, Fanny, Karine et Emmanuel, l’équipe de cuisine On les appelle « La brigade ». Dès 7h30, leurs tâches sont réglées comme du papier à musique : Emmanuel seconde Rosette sur la partie entrées et desserts et assure également la responsabilité par roulement de la restauration du centre aéré. Nathalie, Fanny et Karine assurent la partie « légumerie », la mise en place du réfectoire, la plonge, l’entretien des locaux et le bus du soir.

Thierry, responsable de cuisine A la tête de la cuisine centrale Louis-Blanc depuis 2001, Thierry orchestre la préparation des repas des deux écoles élémentaires (250 repas/jour préparés traditionnellement). Militant de la première heure pour l’introduction d’une alimentation biologique dans les repas des enfants, Thierry s’informe régulièrement sur la manière de les accommoder.

Anne-Marie, Claire et Amadou, l’équipe de cuisine La journée commence à 7h pour cette équipe très organisée qui assure la préparation des repas des deux sites élémentaires. Amadou est aussi responsable de la cuisine pour le centre aéré. Claire et Anne-Marie, en coulisse, préparent les denrées brutes pour l’élaboration des repas.

ÉCOLE LES LAURIERS Viviane, Joëlle, Évelyne, Annie, Leïla, Aurore et Christine, l’équipe de l’école Efficace et indispensable au quotidien, l’équipe placée sous la responsabilité de Viviane, assure le fonctionnement du self-service. Elles sont chargées de réceptionner et de dresser au self les repas élaborés à la cuisine Louis-Blanc. Viennent ensuite le service, la surveillance de la cour, la remise en état de la cuisine et du réfectoire, l’accompagnement dans les bus et l’entretien des locaux scolaires. Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 9


DOSSIER

Travaux dans les écoles, chantiers en cours ou à venir, nouveaux services et un point sur la construction des futurs logements : Saint-Tropez Info fait le tour de l’actualité municipale

ÉCOLES, ESPACE JEUNESSE, SPORT, TRAVAUX ET FUTURS LOGEMENTS :

L’ACTUALITÉ DE LA RENTRÉE

ÉCOLES : Une rentrée sous le signe de l’efficacité 1.

Sous l’œil avisé du maire Jean-Pierre Tuveri et de l’adjointe aux affaires scolaires Sylvie Siri, les enfants des écoles tropéziennes ont effectué leur rentrée lundi 5 septembre dans de bonnes conditions.

Des sourires à la maternelle À l’école maternelle l’Escouleto, le directeur Philippe Coïa accueille 17 élèves dans chacune des classes des petits et 24 élèves en moyenne et grande section. En remplacement de Malou Romagnan, Sandrine Lamauri et Sandrine Fallay, de nouveaux enseignants sont à pied d’œuvre : Frédéric Lapini, Laurie Normand, Caroline Demaret, Caroline Taurel et Alexia Tognetti (cette dernière étant actuellement en congés maternité). Côté travaux, des améliorations sont en cours : pose de gazon synthétique au sol en remplacement du sable et nouveaux jeux dans le parc.

De bonnes conditions pour les primaires Sur les deux sites de l’école élémentaire Les Lauriers / Louis-Blanc, le directeur Maurice Vallotti a reçu 253 enfants dans des locaux réaménagés cet été : nouveaux sanitaires et carrelage au rez-de-chaussée des Lauriers, implantation d’un abri devant le portail de Louis-Blanc. Un nouvel enseignant est arrivé ; il se nomme Patrick Thiaut et remplace Adrien Martin.

Un collège toujours en action Au collège du Moulin-Blanc, la principale Christine Valibouse-Huguen a inscrit 275 élèves pour douze classes, soit une bonne moyenne de 23 élèves par classe. Au rayon des nouveautés, les élèves vont pouvoir parfaire leur niveau de langues avec l’ouverture de deux sections européennes, puisque tous les quinze jours, ils bénéficieront d’une heure de cours de mathématiques en anglais, d’éducation physique en allemand ou d’histoire-géographie en italien. Autres nouveautés : les parents peuvent avoir accès au dossier de leur enfant via le site internet du collège et des projets enthousiasmants sont programmés au club Unicef. Site web : www.ac-nice.fr/college-moulinblanc Une rentrée harmonieuse où l’on note la constance des rapports amicaux et constructifs qu’entretiennent ensemble la ville, le corps enseignant et l’association des parents d’élèves. p. 10 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011


2. Espace jeunesse : l’été de tous les succès ! Le centre de loisirs et jeunesse et le club ado ont travaillé conjointement cet été pour mettre en place des nombreuses actions en faveur de la jeunesse tropézienne. De nombreuses sorties

ont ainsi pu être programmées : accrobranche, aquarando, canyoning, … Pour le plus grand bonheur des ados qui ont eu droit en prime, à une formation aux premiers secours.

Place à la rentrée ! Le club ado prend le relais et rouvre son local. Tous les jeunes de plus de 12 ans sont cordialement invités à venir s’inscrire à l’espace jeunesse. Cette structure ouverte met à disposition du jeune public des ordinateurs avec accès internet et des jeux Wii

sur écran géant, mais aussi un espace détente avec babyfoot, … D’autres sorties seront organisées durant les prochaines vacances scolaires. Le programme sera prochainement en ligne sur le site internet de la ville et diffusé à l’espace jeunesse. A vos agendas.

Espace jeunesse : Avenue du 8 mai 1945 - 83990 Saint-Tropez 04.94.96.01.91 - bij@ville-sainttropez.fr Le BIJ est ouvert toute l'année du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h. Le club ados est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h.

3. SPORT : Les écoles municipales proposent…

Depuis la rentrée, la ville propose aux enfants des activités sportives tous les mercredis durant l'année scolaire. Tour d’horizon.

Découverte sportive Accessible aux 3 - 5 ans, l'école municipale de découverte sportive propose des ateliers et des parcours ludiques pour faire l’apprentissage des différents déplacements, de la course, des sauts, de l’équilibre, des jeux de balles et de ballons ainsi que l’attaque, la défense, l’opposition et le relais dans les sports d’équipe. Tous les mercredis (p. scolaires), de 10h30 à 11h45. Accès gratuit.

Natation Pour les enfants à partir de 5 ans, l'école municipale de natation fonctionne tous les mercredis à la piscine municipale, de 10h à 11h et 11h à 11h45. Inscription : 54 € par an. Renseignement : Piscine municipale 04 94 97 50 91

Multisports Accessible aux enfants de 6 à 11 ans, l’école municipale multisports propose l’initiation ou le perfectionnement sous forme ludique à des activités sportives par groupes de niveau : piscine, vélo, jeux de balle et ballons, jeux de raquettes, approche des sports d’équipe, randonnée, hockey, tennis de table, … Tous les mercredis (p. scolaires), de 14h à 16h. Accès gratuit. Renseignement : Direction des sports, de la jeunesse et des loisirs 04 94 97 66 27

Voile L'école municipale de découverte de la voile, sur Optimist, est ouverte tous les mercredis matin de 10h à 12h et les après-midi de 14h à 16h, aux enfants de 5 à 8 ans scolarisés à Saint-Tropez. Renseignement : Base nautique des Canebiers 04 94 97 73 07

Tennis

Encadrée par trois professeurs diplômés d’état (Matthieu Lavagna, Marc Garnoux et Gilles Demeusy) et d’une éducatrice (Nathalie Rocchia), l’école municipale de tennis fonctionne le mercredi et le samedi. Renseignement : Centre de tennis municipal 04 94 54 15 52

Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 11


4. TRAVAUX : au programme, cet automne

Suite de la réhabilitation de la vieille ville, rénovation de la chapelle du Couvent et confortement des quais du port : un nouveau défi pour les services techniques qui ont 6 mois pour mener à terme ces chantiers importants.

Après les rues au-dessus de la chapelle de la Miséricorde, les travaux se poursuivent cet automne du côté de la Ponche.

La toiture et la façade rénovées, le chantier de la chapelle du Couvent se déplace à l’intérieur du site.

Réhabilitation de la vieille ville Les travaux d’embellissement de la vieille ville se poursuivront du côté de la Ponche début novembre. Sont concernées par ce chantier, les rues Salaison, du Fond Perdu, de la Rampe, du Peïrou, Cavaillon (de la place des remparts à la place Henri Person), Fontannette ainsi que les places de la Vue et Henri Person. Comme annoncé par l’équipe municipale, l’ensemble des réseaux secs et humides (comprenant l’assainissement, le pluvial et l’eau potable) sera entièrement remplacé. Par ailleurs, dans la continuité des travaux réalisés l’an passé, un revêtement de surface identique sera installé et l’éclairage public remplacé. Le chantier s’achèvera fin mars pour un coût total de 3 500 000 e.

Travaux de confortement des quais Les confortements des quais de l’Epi et ceux du vieux port sont incontestablement un des chantiers les plus spectaculaires de cette saison 2011/2012. À l’occasion d’une étude des fonds maritimes du port, les services ont pu détecter un affaissement des quais. Ce phénomène dit de « l’affouillement », manifestation naturelle due à la butée des eaux contre les

parois du quai, sera prochainement stoppé grâce à l’intervention d’une société de travaux maritimes qui réalisera, dès cet automne, des travaux de consolidation. Une enveloppe budgétaire de 900 000 e a été allouée à la réfection des quais.

Chapelle du Couvent : suite et fin Après la première tranche de travaux effectuée depuis juin 2010, afin de renforcer les structures de l’édifice et d’en ravaler les façades, place au réaménagement intérieur de la chapelle du Couvent. Cette seconde phase qui devrait également s’étaler sur un an, concernera notamment la mise

aux normes de l’installation électrique, la création d’un éclairage intérieur de mise en valeur, d’un chauffage, la réfection des sols et la restauration des décors peints. Ce n’est qu’à l’issue de cette opération que la chapelle pourra être à nouveau ouverte au public.

Ça déménage ! - L’équipe de la SEM Tourisme s’installera en janvier prochain sur la place des Lices, en lieu et place de l’actuelle direction des affaires culturelles. - La direction des affaires culturelles, quant à elle, délocalisera ses bureaux au tribunal de commerce, lequel a été réhabilité pour accueillir des bureaux, une salle d'exposition mais aussi

p. 12 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011

des associations tropéziennes. - Avec le programme d’aménagement de la zone du Couvent et de l’hôpital, de nombreuses associations tropéziennes ont dû être relogées. Au total, la municipalité a consacré 220 000 e à l’aménagement de leurs nouveaux locaux.


Illustration © François Vieillecroze - Architecte

Vue depuis l'avenue Paul Roussel

5.

NOUVEAUX LOGEMENTS : le projet détaillé Pour répondre aux besoins pressants de logements sur la commune, la municipalité a prévu la construction de 274 logements d’ici trois ans, dont 2/3 en locatif et 1/3 en accession à la propriété. Présentation des caractéristiques du projet.

Le dossier est complexe, mais il avance. La construction de logements à venir sur la dalle des Lices, la zone du Couvent et l’ancien hôpital, sera réalisée par la société Kaufman and Broad qui a été choisie au terme d’une consultation lancée en début d’année. Le conseil municipal du 2 août dernier a validé ce choix. Il est prévu que l’aménageur réalise au total 274 logements, dont 179 seront mis en location et qu’il verse à la ville en contrepartie du foncier, un montant de 15,7 M € à partir de la fin de l’année. Sur les deux secteurs mitoyens de la dalle des Lices et du Couvent, les droits à construire s’élèvent à 10 000 m² de surface hors œuvre nette (SHON), ce qui permettra la réalisation d’environ 120 logements dont 85 en locatif et de quelques surfaces d’activités commerciales. Un parking souterrain est également prévu sous les bâtiments du Couvent, d'une capacité de plus de 300 places. Sur le secteur de l’ancien hôpital, actuellement en cours de dépollution et qui doit être démoli à l’automne, la ville met à disposition un terrain de 10 000 m² susceptible de permettre la réalisation d’environ 150 logements, dont 95 en locatif.

Les chantiers de la dalle des Lices et du Couvent devraient démarrer concomitamment au début 2012. Sur la dalle, un permis de construire a, en effet, été déposé au mois de mars suivant les premières esquisses réalisées (voir illustrations). Il porte sur la réalisation de 53 logements locatifs. Sur le site du Couvent, ce sont environ 70 logements qui seront construits dont 32 en locatif, 10 en dation, au titre du paiement du terrain aux anciens propriétaires, et 28 en accession à la propriété. Les travaux sur le site de l’ancien hôpital dont le permis de construire sera prochainement déposé, pourraient démarrer à l’automne 2012. Concernant les logements réservés à la location, les futurs locataires, sur le choix desquels la mairie conservera un droit de regard, bénéficieront en fonction de leurs revenus, d’un loyer à un tarif modéré (entre 5 et 11 € / m2), le but de cette opération immobilière étant de loger en priorité de jeunes actifs qui travaillent sur la commune. Les personnes intéressées pour devenir locataire peuvent se faire connaître auprès de la mairie, en formulant leur demande par courrier à l’attention de M. le Maire. Pour ce qui est de l’accession à la propriété, qui interviendra aux prix du marché, un espace de vente et de renseignement est implanté sur la dalle des Lices depuis le 1er octobre.

Illustrations © François Vieillecroze - Architecte

Début 2012

Dalle des Lices, vue angle de l'avenue P. Roussel et av. A. Grangeon

Plan général des 3 sites

Dalle des Lices

" L'ancien hôpital "

" Le Couvent " Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 13


jeunesse&sport

jeunesse&sport

jeunesse&sport

Téléthon : un record à battre 50 000 € : c’est la somme enregistrée l’an dernier pour la 24e édition du Téléthon. Un record qui ne sera pas facile à battre mais impossible n’est pas tropézien ! Les dons du Téléthon ont permis de spectaculaires avancées. Des maladies rares, inconnues jusqu’alors du grand public, font aujourd’hui l’objet de recherches. Grâce aux progrès scientifiques, de nouveaux traitements voient le jour. Il faut donc que la mobilisation continue !

Nouveautés Cette année, le Téléthon à Saint-Tropez se déroulera sur deux weekends : les 26 et 27 novembre et les 3 et 4 décembre (ces dernières étant les dates nationales). Le monde associatif continue de se mobiliser au maximum et la ville renforce son partenariat en mettant à disposition la patinoire, la salle du club-house du centre de tennis municipal et le cinéma La Renaissance pour une projection de film.

Appel à tous Toutes les personnes désirant participer à cette manifestation, particuliers ou associations, sont priées de contacter Laurence, secrétaire de Sylvie Siri, adjointe en charge du commerce et coordinatrice locale du Téléthon, à la mairie. Pour toute aide, toute bonne volonté ou toute proposition d’action, Laurence est à votre entière disposition, du lundi au vendredi, au premier étage de l’hôtel de ville. Un seul numéro : 04 94 55 90 41.

Une urne à la mairie Comme l’an dernier, afin de faciliter les dons, une urne destinée à récolter les chèques des entreprises et des particuliers, à l’ordre de l’AFM, sera en place dans le hall d’accueil de la mairie.

Parole à l’opposition LOGEMENTS : Très mauvaise transaction

Ces impertinents qui se croient tout permis….

« C’EST PAS MOI C’EST L’AUTRE »…

Pour seulement 16,4 Md’€ la Ville perd le contrôle de l’opération et se fait rouler dans la farine. Explications : Nous possédons presque 2ha en centre-ville. Sur ces terrains on peut construire 274 logements dont 85 à la vente au prix du marché (10000€/m2). Ces 85 ap. représentent 34% des 22000m2 habitables (SHON). Soit une superficie à la vente de 7480m2, on peut donc espérer un chiffre d’affaire minimum de 74M€. Bénéfice pour l’Aménageur 50M€ ! Bilan : Encore une vente de patrimoine (15,7M€) et on se prive d’un énorme bénéfice de 50M€ pour solder définitivement notre dette. Pour la partie dite « locative » soit 179 ap. (10 en dation), ce qui représente 14520m2 à environ 8€/m2, soit 112000€/ mois/ 720mois, soit un chiffre d’aff. 80M€ pour le Gestionnaire qui va encaisser ces loyers pendant 60 ans(BEA). Mais tout s’éclaircit lorsqu’on sait que ces logements « locatifs » sont en PLI, PLS, PLAI(HLM), PLUS, avec un loyer capitalisé de 772300€.Durée des travaux : 5ans sans interruption l’été ! Possibilité de modifier le % des log. Vente/Location si retard dans le planning des acquisitions foncières. L’aménageur pourra exproprier.1700m2 d’activité et 646 park. Dont la gestion/vente vont aussi nous échapper… etc. Vous comprenez certainement mieux maintenant pourquoi le 2 Aout, j’ai été le seul Conseil Muni. à voter contre ce projet. Pour seulement 16,4M€ nous allons perdre notre Identité et subir une urbanisation défigurant à jamais notre Cité. Dr Michel Mède

La saison se termine et les tropéziens ont pu observer une fois encore qu’il existe deux catégories d’habitants : ceux qui respectent généralement la loi et qui sont verbalisés lorsqu’ils commettent une infraction, et ceux qui sont sans cesse en infraction en toute impunité… à croire que l’espace public leur appartient. Etonnant non ? Mais pourquoi se gêner… Puisqu’on les laisse faire ! Il n’y a qu’à regarder l’entrée de la rue Etienne Berny, accueillante au possible avec ses empilements de cagettes, de bidons et les scooters du commerce voisin encombrant la rue alors qu’en face existe un parking deux roues, la traverse des Lices, parking réservé des employés et lieu de stockage en tous genres, véritable dépotoir, la place Celli transformée quotidiennement en garage deux roues des commerces alentours, le trottoir de l’avenue général Leclerc obstrué à l’année par le véhicule d’un commerçant, les emplacements « arrêt minute » réservés aux magasins voisins, sans oublier la rue Quaranta réservée à certains… et on peut continuer, la liste serait longue et cela depuis des années. De quel droit ces gens se permettentils de s’octroyer l’espace public ? Sous prétexte qu’ils travaillent, eux ? Mais la grande majorité des tropéziens travaille et ils n’en sont pas dispensés pour autant de respecter les règles et font acte de civisme. Alors qu’attend la mairie pour mettre un peu d’ordre dans ce foutoir ?

Le film de Fernand Raynaud nous a fait rire, la version de JP TUVERI nous amuse beaucoup moins ! Deux ans que, sans succès, nous attirons l’attention du Maire sur l’urgence liée aux EMPRUNTS TOXIQUES... Pour quelqu’un qui dit les dénoncer depuis des années, il avait l’air bien surpris quand nous en avons parlé la première fois ! Certains emprunts ont été « renégociés ? » (En fait 20% soit 8,973M€ à fin 2010). Mais quid du vrai TOXIQUE (Helvetix)? RIEN ! Malgré nos interventions répétées, le maire se réfugie derrière un rideau de fumée, disant discuter avec la banque et RIEN n’avance. Pourquoi n’a-t-il pas agi jusqu’à présent s’il connaissait le risque ? En fait, où en sommes-nous ? Si la parité CHF/€ à 1,20 annoncée est définitivement installée en mai 2012, le taux d’intérêt sur cet emprunt atteindra 23,94% soit 1 400 000€ D’INTÉRÊTS chaque année à acquitter par la ville pendant 15 ANS ! Près de 6 fois plus qu’aujourd’hui ! Une certitude : la note sera très salée… Depuis 2008, la gestion de la ville incombe à Jean-Pierre TUVERI. Rejeter en permanence les responsabilités sur l’ancienne équipe est puéril et inconséquent. Depuis 18 mois nous défendons l’idée d’une action en justice que bien d’autres communes ont entreprise. Pour gérer, il faut regarder vers l’avenir et ne pas garder les yeux rivés sur le passé et ses vieilles rancœurs. Il faut être responsable. Il faut agir ! Fidèlement votre,

Chantal Courchet et Pierre Pépino

Vérane Guerin

p. 14 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011


social/écoles

social/écoles

social/écoles

C’est la rentrée aussi pour les aînés ! ALORS QUE LA MAISON DES AîNéS A REPRIS SES ANIMATIONS, LE PROJET D’UN NOUVEAU BâTIMENT POUR LE CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE SUIT SON COURS. PRéSENTATION DANS LE PROCHAIN SAINT-TROPEZ INFO.

Animations Cette année, l’équipe de la maison des aînés, sous la houlette d’Andrée Anselmi, adjointe, et d’Hélène Sénot de la Londe, directrice du CCAS, a concocté un planning de rencontres habituelles - fortement appréciées de tous - mais avec une nouveauté... Il va

Programme En octobre, novembre et décembre :  Thés dansants avec l’orchestre Douce France, les mardis 25 octobre, 15 novembre et 6 décembre En décembre :  Distribution des colis de Noël  Repas de Noël En janvier 2012 :  Galette des rois, le samedi 7 janvier  Loto, entre le lundi 9 janvier et samedi 15 janvier

Reprise des permanences au CCAS CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie)

falloir donner de la voix, messieurs dames ! Eh oui, d’ici la fin de l’année, des séances de karaoké vous seront proposées. Un panel de chansons de l'après-guerre, mais aussi des tubes des années 60 et 70 pour les jeunes retraités...

Raymonde a fêté ses 100 ans Née le 1er septembre 1911, fille de Joséphine Blanc et de Louis de Noyer, Raymonde Cadel vient de fêter ses 100 ans ! À la retraite de son père, sa famille quitte Ollioules et vient s’installer dans la maison familiale de Saint-Tropez, au 1 rue des Remparts. Le 7 novembre 1936, Raymonde épouse Maurice Cadel. Ils sont tous deux inspecteurs des Postes et font l’essentiel de leur carrière à Saint-Tropez, rue Gambetta puis place Celli. Raymonde s’est investi un temps en politique sous le mandat de Louis Fabre. Elle vit aujourd’hui dans sa maison d’enfance, entourée de l’affection des siens. Le maire et l’équipe municipale lui ont souhaité « longo maï » (longue vie en provençal), madame Cadel !

Tous les mercredis de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 15h30.

MNAM (Mutuelle nationale aviation marine) Tous les mardis de 13h30 à 16h30. Reprise à partir du 17 octobre 2011. Entraide sociale du Var (aides ménagères) Le 2è et le dernier jeudis du mois de 13h30 à 15h30. DOM Emplois (aides ménagères) Tous les mardis de 9h à 12h. Consultations d’avocat (Ordre des avocats) Tous les mardis de 9h à 12h. Médiation familiale (mediationvarfamille@yahoo.fr) Sur rendez-vous, les 1er et 3ème lundis du mois de 9h à 12h. Centre d’action médico-social précoce (CAMSP) Un vendredi par mois (sur rendez-vous) de 13h30 à 16h30. Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 15


culture/patrimoine

culture/patrimoine

culture

Saint-Tropez au rythme des fifres et tambours

À l’occasion de leur 20e anniversaire, les Fifres et tambours de Saint-Tropez ont organisé, avec le concours de la ville, une mémorable Fête du fifre, du 16 au 18 septembre dernier.

un spectacle grandiose, samedi soir, devant près de 1500 spectateurs à la citadelle. Après les prestations de chaque groupe, ce sont plus de 300 musiciens qui se sont retrouvés à jouer de

Durant le week-end des Journées européennes du patrimoine,

concert sur la scène pour un final en apothéose.

Saint-Tropez a particulièrement valorisé le patrimoine de la

Malgré la pluie, la musique des fifres et tambours a repris di-

musique traditionnelle, en l’occurrence celui des fifres et tam-

manche à l’occasion de la messe, d’un défilé et d’une aubade sur

bours, à l’occasion de la fête du Fifre.

la place de la mairie. L’occasion pour le maire Jean-Pierre Tuveri

En ouverture de l’événement, deux spécialistes, le musicologue

de récompenser les chefs d’orchestre et les

André Gabriel et Bernard Romagnan du SIVU tourisme du

organisateurs de cette réjouissante mani-

golfe de Saint-Tropez, ont donné une passionnante confé-

festation, lors d’une réception dans la salle

rence sur l’histoire du fifre, salle Louis-Blanc.

d’honneur de la Glaye.

Organisée par l’association tropézienne des Fifres et tambours qui fêtait son 20e anniversaire, la manifestation a régalé, à partir de samedi, le public et les visiteurs, encore nombreux dans la cité en cette mi-septembre, de mélodies lancinantes et de parades colorées dans les rues et sur les quais. Une quinzaine de troupes venues de l’Hérault, de Gironde, des Bouches du Rhône, des Alpes-Maritimes et du Var, mais aussi de Suisse, de Belgique, d’Italie et même de l’Etat de New-York ont ainsi « chauffé » leurs instruments avant d’offrir

Gonzague Saint-Bris aux Journées du patrimoine La 25e édition des Journées européennes du patrimoine

de la Moutte que l’écrivain-journaliste Gonzague Saint-Bris

a conduit 7 128 personnes à visiter Saint-Tropez et les

a donné une conférence sur la comtesse Marie d’Agoult qui

divers monuments et expositions ouverts pour l’occa-

vécut quatre ans, de 1835 à 1839, avec le musicien Franz

sion, comme la citadelle, le château de la Moutte–

Liszt, dont elle eut trois enfants. Le premier, Blandine, épousera

domaine Emile Ollivier et la Treille Muscate, la fameuse

Emile Ollivier. Le deuxième, Cosima, deviendra l’épouse de

maison de Colette. C’est dans le cadre prestigieux du château

Richard Wagner.

p. 16 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011


culture/patrimoine

culture/patrimoine

culture/patri

L’éthique au menu des Mystères du XXIe siècle La 12e édition des colloques, organisée par la ville de Saint-Tropez du 9 au 11 décembre, aura pour thème une question cruciale à un moment où les incertitudes sur notre avenir sont plus fortes que jamais : Quelle éthique pour notre société ? Littéralement science de la morale et des mœurs, l’éthique est une discipline philosophique qui réfléchit sur les finalités, sur les valeurs de l'existence, sur les conditions d'une vie heureuse, sur la notion de "bien" ou sur des questions de mœurs ou de morale. D’une manière plus générale, l'éthique peut également être définie comme une réflexion sur les comportements à adopter pour rendre le monde humainement habitable. En cela, l'éthique est une recherche d'idéal de société et de conduite de l'existence. C’est dans ce sens que le conseiller scientifique des Mystères, l’astrophysicien Francis Rocard, a envisagé le sujet et élaboré un programme qui abordera le thème au sens large, sous différents aspects comme la bioéthique, le monde de l’entreprise et des affaires, l’histoire et l’espace.

Documentaire Suivant le schéma initié en 2009, les Mystères débuteront vendredi 9 décembre vers 18h, au cinéma La Renaissance, par la diffusion d’un documentaire présentant des questions éthique. Après le film introductif, le chercheur en biologie Jean-Claude Ameisen, membre du Comité consultatif national d’éthique, interviendra pour donner son point de vue sur la question de la place de l’éthique dans notre société aujourd’hui. Jean-Claude Ameisen,

Le thème de la bioéthique ouvrira les débats

membre du Comité

de la matinée de samedi, salle Jean-Despas. Il

consultatif national d'éthique, interviendra vendredi 9 à 19h

sera question de la naissance et de la mort, du don d’organes, des cellules souches et du clonage. Pour évoquer ces sujets, la ville a convié

le professeur Marie-Frédérique Bacqué de la Société de thanatologie, Cécile Martinat de l’Institut des cellules souches, le cancérologue David Khayat, la philosophe Corine Pelluchon et l'avocate Valérie Depadt-Sebag.

Pour tous renseignements : www.mysteres21.org

Axel Kahn, invité d'honneur Le samedi après-midi sera consacré à l’exploration de sujets liés à l’éthique dans le monde économique et des affaires, à l’histoire, à l’espace, au journalisme et à la guerre. Le philosophe Jacques Arnould, la sociologue Christelle Didier, le journaliste Albert du Roy, le professeur d’économie Jacques Fontanel et François-Régis

Axel Kahn, généticien,

Mahieu, directeur de la collection Éthique

donnera une conférence

économique, interviendront lors de deux

dimanche 11 à 10h

table-rondes entre 15h et 18h30. Succédant à Michel Rocard l’an dernier, le généticien Axel Kahn, président de l'université Paris-Descartes, donnera une conférence le dimanche matin à 10h. Scientifique de renommée internationale, l’ancien directeur de recherches à l’Inserm évoquera la question du progrès et les enjeux éthiques et philosophiques de la médecine de demain et des biotechnologies. Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 17


ZOOM

AGENDA . . ..............

octobre 

Jusqu’au 31 octobre Exposition « 20 années d’émerveillement et de découvertes » Maison des Papillons

Du 18 au 24 octobre Exposition de peintures Valérie Maffre Lavoir-Vasserot

Du 10 au 16 octobre Festival cinématographique Rencontres Internationales du Cinéma des Antipodes Salle Jean-Despas et Cinéma La Renaissance 

Festival des Antipodes du 10 au 16 octobre 2011 Cinéma La Renaissance et salle Jean-Despas Alors que les aficionados de l’Ovalie auront les yeux fixés sur la Nouvelle-Zélande qui accueille la Coupe du monde de rugby 2011, Saint-Tropez portera au cœur du village le meilleur des films australiens et néo-zélandais. La 13ème édition des Rencontres internationales du cinéma des Antipodes rimera avec diversité, singularité, dureté, poésie, humour, sensibilité, découverte et grands espaces. Cette année, le jury devrait être présidé par la comédienne australienne Helen Buday (« Mad Max III », « Land for hope », « Alexandra’s project », …). Il devra choisir parmi une demi-douzaine de films celui qui recevra le Grand Prix des Antipodes ainsi que les révélations masculine et féminine. La section Antipodes junior et les documentaires auront toujours leur place. Enfin, le festival se tournera pour la première fois vers la musique, en proposant pour l’ouverture un spectacle musical du groupe Belle Roscoe, duo frère-sœur originaire de Melbourne et leurs mélodies rock-folk.

Contact www. festivaldesantipodes.org

p. 18 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011

Du 11 au 17 octobre Exposition de peintures Fabien Gronchi Lavoir-Vasserot Les 11, 12, 13, 18 et 19 octobre Comités de quartiers Hôtel de ville, salle Louis-Blanc, Tennis-club, Gymnase du Moulin-Blanc, École de voile Du 12 au 21 octobre Exposition « 34 illustrateurs africains pour la jeunesse » Bibliothèque jeunesse municipale Les 14 - 15 et 16 octobre Rendez-vous des amateurs de golf Pro-Am Indian summer Pan Deï Trophy Saint-Tropez / Gassin Le 15 octobre Événement Lecture et animation musicale autour des contes africains, de 10h à 11h Bibliothèque jeunesse municipale

Du 20 au 23 octobre Régates Centième anniversaire des Stars Port de Saint-Tropez Du 21 au 24 octobre Evénement Braderie des commerçants En ville Du 25 au 31 octobre Exposition de peintures Nadine Jeanjean Lavoir-Vasserot Du 22 octobre au 2 novembre Exposition de peintures 18e Salon Art & Essai Salle Jean-Despas Le 29 octobre Théâtre « Le testament comique » de Jean-François Regnard par Les Tragos de Cavalaire. Salle Jean-Despas à 21 heures Le 30 octobre Concert d’orgue organisé par les Amis de l’Orgue Olivier LATTRY (Notre-Dame de Paris) Eglise paroissiale à 17h

novembre  Le 16 octobre Course sportive Saint-Tropez Classic Départ à 9h sur le port – arrivée place des Lices

Jusqu’au 2 novembre Exposition de peintures 18e Salon Art & Essai Salle Jean-Despas

« Donations, acquisitions, restaurations », exposition à l’Annonciade En 1955, Georges Grammont léguait au Museon Tropelen cinquante-six pièces prestigieuses de sa collection. Il parachevait ainsi le projet de nombreux peintres qui, travaillant dans la presqu’île, voulaient laisser une trace de leur passage en constituant, avec leurs œuvres, ce premier musée. Aussi, pour rester fidèle aux fondements du

musée de l’Annonciade, la sélection des œuvres susceptibles d’entrer au musée est aujourd’hui toujours très stricte pour ne pas compromettre l’unité rare des collections et leur exceptionnelle qualité. Toutes doivent avoir été conçues entre 1890 et 1940, voire si possible entre 1890 et 1914 et témoigner des recherches sur la couleur

Retrouvez tous les événements sur :


............................ Les 5, 6, 11, 12, 13 novembre Concerts de piano organisés par les Amis de la musique 9e Festival de piano Salle Jean-Despas, à 18h

ZOOM ZOOM

Les 16 et 17 décembre Événement Salon du chocolat et des douceurs Salle Jean-Despas

Le 12 novembre Spectacle de théâtre d’ombres « Le rossignol et l’empereur » Bibliothèque jeunesse municipale, de 10h à 11h Les 26 et 27 novembre Téléthon, en ville Le 26, Fête du Téléthon, concours de danse et karaoké, salle Jean-Despas à 20h

DéCembre  Les 2 et 3 décembre Événement national Téléthon En ville Du 3 décembre au 8 janvier 2012 Exposition Crèche de Noël et chrèches du monde Lavoir-Vasserot Le 3 décembre Noël à Saint-Tropez Lancement des illuminations et animations sur le port Inauguration de la patinoire, place du XVe Corps Le 4 décembre Théâtre « Arsenic et vieilles dentelles » de Joseph Kesselring par la Cie Calidie de SainteMaxime Salle Jean-Despas à 15h Les 9, 10,11 décembre Conférences-débats Les Mystères du XXIe siècle sur le thème de l’Éthique Salle Jean-Despas et cinéma La Renaissance. Le 10 décembre Spectacle de marionnettes « Le loup Père Noël » Bibliothèque jeunesse municipale, de 10h à 11h Du 11 décembre 2011 au 5 mars 2012 Exposition de peintures « Acquisitions, donations, restaurations » Musée de l’Annonciade

du 11 décembre au 5 mars 2012 à travers le divisionnisme, le nabisme ou le fauvisme. L’éventail des possibilités est donc très restreint. De donations en acquisitions ou restaurations, le musée de l’Annonciade propose une rétrospective de ce qui fait sa fierté, sa renommée et le cœur de sa richesse.

w w w. s a i n t - t r o p e z . f r

les 5, 6, 11, 12, 13 novembre salle Jean-Despas à 18h

Le 17 décembre Spectacle de patinage « Surya Bonaly Noël Star » Patinoire, place du XVe corps

La Société tropézienne des Amis de la musique a pour vocation de diffuser de la musique classique et de la faire apprécier du plus grand nombre. Après le Printemps musical, organisé en début d’année, l’association a programmé cinq soirées autour du 11 novembre dans le cadre de son 9e festival de piano. Grâce au succès grandissant de la manifestation, le festival peut se permettre aujourd’hui d’inviter des interprètes prestigieux. Cette année, l’affiche réunira les soeurs Bizjak, David Saliamonas, Anne Queffelec, Daniel Wayenberg, Christian Mendoze et l'ensemble "Musica Antiqua ".

Du 17 au 30 décembre Exposition « 20 années d’émerveillement et de découvertes » Maison des papillons Le 24 décembre Événement Arrivée du Père noël Quai Suffren Du 26 au 30 décembre Événement 7e Festival Art’Ciné Junior Cinéma La Renaissance, à 14h Du 26 au 03 janvier 2012 Salon Noël des Antiquaires Salle Jean-Despas Le 28 décembre Concert d’orgue organisé par les Amis de l’Orgue Jean-Pierre Lecauday (orgue, Saint-Rémy de Provence) ; René Perinelli (trompette, Marseille) ; Jean-François Dion (trompette, Bordeaux) Eglise paroissiale, à 17h

Tarifs

Le 31 décembre Feu d’artifice de la Saint-Sylvestre

Tél. 0892 68 48 28 (0,35€/min)

Prix des places : 20 € - Abonnés et étudiants : 15 € - Gratuit pour les scolaires. Office de tourisme et à l’entrée des concerts, salle Jean-Despas.

Anne Queffelec

janvier  Le 14 janvier 2012 à 18h Vœux du maire à la population et aux corps constitués Salle Jean-Despas

Musée de l'Annonciade Place Grammont - Tél. 04 94 17 84 10 Horaires d'ouverture : Tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h, sauf le mardi. Fermeture annuelle en novembre. Plein tarif : 5 € - Tarif réduit et groupe : 3 €

©Vincent-Garnier

Le 27 novembre Concert d’orgue organisé par les Amis de l’orgue Daniel Roth (Eglise Saint-Sulpice, Paris) Eglise paroissiale à 17h00

Festival piano

...

Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011 • p. 19


événement

événement

événement

événement

La saison à peine terminée, la ville, les associations et les acteurs économiques tropéziens préparent déjà les réjouissances des fêtes de fin d’année. Dès le 3 décembre, la municipalité vous donne rendez-vous au pied de l’arbreroi pour fêter le moment où le village revêtira ses couleurs de fête, ses rues, ses places et les façades du vieux port seront mises en lumière. Sur la place du XVe corps, une patinoire sera prête à accueillir les enfants qui pourront aussi profiter de nombreuses autres animations, comme le mur d’escalade et le festival Art’Ciné Junior pendant les vacances scolaires. Chaque week-end apportera son lot d’attractions et de surprises. Le premier du mois coïncidera avec la fin du Téléthon et l’ouverture de la crèche de Noël, réalisée par l’association Passion traditions, qui revient cette année au Lavoir Vasserot. Le suivant, la ville invite aux colloques des Mystères du XXIesiècle, sur le thème de l’éthique (voir page 17) conclus par une conférence du généticien Axel Kahn. Le week-end du 17 décembre, la salle Jean-Despas accueillera la 3e édition du salon du Chocolat et des douceurs pour trois jours de dégustation et de gourmandises plutôt sucrées. La troupe de patinage artistique de Sarah Abitbol et Stéphane Bernadis avait fait un « tabac » l’an dernier avec son spectacle « Rêves de glace ». Elle reviendra cette année encore, sans ses leaders, mais avec un autre grand nom de la spécialité, Surya Bonaly, qui se produira le samedi 17 décembre. Le Père Noël arrivera par la mer le samedi 24, en début de soirée, et le samedi suivant, le mois de décembre et l’année 2011 se concluront par une anchoïade à midi et par le Surya Bonaly se produira sur la patinoire de la place traditionnel feu d’artifice de la Saint-Sylvestre aux douze du 15e corps, samedi 17 décembre. coups de minuit. Si le programme détaillé des animations n’est pas encore arrêté, on n’oubliera pas de signaler la Pastorale du Rampèu, le concert du groupe Barri Noù, l’exposition d’hiver au musée de l’Annonciade, sans oublier les animations qui seront proposées par les associations et par Saint-Tropez Tourisme.

© D.R.

Nouvelles illuminations de rues, patinoire et spectacle sur glace avec Surya Bonaly, crèche et animations pour les enfants, arrivée du père Noël par la mer, salon du Chocolat et des douceurs… : Noël à Saint-Tropez débutera le 3 décembre pour un mois de réjouissances.

Qu vous a pas di ... ... qu'uno avengudo de Sant-Troupès pourtavo lou noum de Bernat Blua, conse de 1973 à 1983 e, va sabès proun, escrivan de trìo. Grand barrulaire dins lou mounde, sa carriero diploumatico lou menè de Poulougno au Pourtugau, de Washington en Argié, de Mouscou en Soueisso. Pamens Bernat óublidè jamai soun peïs de Prouvènço. Tre la debuto deis annado setanto escriguè de libre pèr lei drole "Co-que-bat", "Der e Vob", publiquè uno reviraduro dóu "Cantico dei cantico" e un librihoun militant "Destin d'une langue minoritaire". Sei rouman, "L'itineràri d'Antòni Santin" (1988) e "Lou retour d'Estève Courbon" (1996) si debanon à Sant-Trassiho que tout lou mounde aura recouneissu nouastro ciéuta. En mai d'acò, Bernat escriguè mant uno crounico dins lou journau "Prouvènço aro" coumo sei "Soulas de Mouscou", temouniage

pertoucant sus la vido vidanto dei Russou au tèms de la Perstroïka. Mai n'i a uno que mi marquè, es aquelo de la Morgan, sabès aquesto autò clafido de "bijarrarié angleso" que li avié mes "Moudestino" coumo la saumo de Stevenson quouro batié lei Ceveno. Vaqui coumo la pinto : "Lou chassis es de frais durci, lou dedins di porto tambèn. La suspension a pas chanja despièi 1913. La raço es vièio. (…) Ounte anarés trouba un tapo-cuou ansin ? Chasco gibo de la routo vous fai sauta en l'èr, e en meme tèms es talamen basso qu'en laissant pendre lou bras rabaiariés de bauco. (…) Sa souleto prouteicioun es sa precàri béuta. (…) Quet chale enfin de prèndre la routo. (…) E meme li jour d'ivèr, quet plesi de se senti, à la sousto estrecho de la capoto, lou brut de la plueio dins lis aubre !" Emé Bernat, tout fa pouësìo. Troubarés sei libre à la biblioutèco de la Troupelenco.

Retrouvez la traduction de l’article en français sur www.saint-tropez.fr p. 20 • Saint-Tropez info n°14 - octobre 2011

Bulletin municipal d’information édité par le service communication de la ville de Saint-Tropez  place de l’Hôtel de Ville - 83990 Saint-Tropez Tél. 04 94 55 90 56 - Fax 04 94 55 90 46 Courriel : communication@ville-sainttropez.fr

Directeur de publication : Jean-Pierre Tuveri Adjointe déléguée à la communication : évelyne Serdjénian Rédacteur en chef : Denis Zott Rédactrices : Catherine Mallet, Virginie Yanikian Infographistes : François Alfert, Benjamin Courcot Secrétariat de rédaction : Laurence Pellegrino Photographe : Jean-Louis Chaix Imprimeur : Riccobono. Dépôt légal : IPN° 08/12 Ce bulletin «Saint-Tropez info» est imprimé à 7 000 exemplaires sur papier recyclé - Droits réservés, Ville de Saint-Tropez.

PRATIQUE Mairie de Saint-Tropez 04 94 55 90 00 Logistique et proximité 0 800 002 171 Service environnement 0 800 828 123 Service culturel 04 94 55 90 17 Cinéma La Renaissance 08 92 68 03 62 Office du tourisme 0892 68 48 28 (0,35€/min.)

Pôle Santé - Hôpital 04 98 12 50 00 Urgences 04 98 12 53 08 Vétérinaire 04 94 92 47 40 Police municipale 04 94 54 86 65 Gendarmerie 04 94 97 26 25 Pompiers 04 94 97 90 60

Saint-Tropez info n°14  

Journal municipal de la mairie de Saint-Tropez

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you