Issuu on Google+

Bulletin d’information de la mairie de Saint-Tropez

Saint-Tropez info Juillet 2012 - n°17 - www.saint-tropez.fr

Les Breitling Wingwalkers, tête d’affiche des Ailes de Saint-Tropez. (p. 5)

ACTUALITÉS p. 7

PLU : enquête publique jusqu'au 17 août

DOSSIER

p. 10-13 Propreté, sécurité, loisirs… : quoi de neuf cet été ?

ÉVÈNEMENT p. 20

Martina Navratilova au 2e Classic tennis tour.


éditorial

«

« Nos projets avancent ». Malgré un certain nombre d’inerties administratives, de complications diverses et de retards, la mise en œuvre de la plupart des projets prioritaires de la municipalité continue d’avancer (logements, pôle enfance, musée de la gendarmerie et du cinéma tropézien). Le maire Jean-Pierre Tuveri fait le point.

Nouveaux logements Concernant le programme de construction de logements sur les sites du Couvent et des Lices, la phase de démolition et de réalisation des guidages des parois moulées a été suivie d’une interruption temporaire des travaux, qui a pu laisser penser que le chantier était définitivement arrêté. Bien évidemment contrairement à la rumeur, il n’en était rien. La société concessionnaire Kaufman and Broad a dû, en effet, procéder à un appel d’offres afin de désigner les entreprises de construction. S’agissant d’une concession d’aménagement, le respect des règles de la commande publique a nécessairement entraîné certains délais. Suite aux consultations effectuées, les entreprises ont désormais été sélectionnées et les marchés attribués. Les travaux vont donc à nouveau redémarrer à la fin juillet. Je suis conscient que le déroulement d’un chantier aussi important au cœur de la saison estivale pourra entraîner un certain nombre de nuisances et de désagréments. J’ai donc attiré l’attention de la société Kaufman and Broad, ainsi que des entreprises concernées, qui en sont d’ailleurs toutes extrêmement conscientes, sur la nécessité de faire preuve d’une extrême vigilance dans la gestion de ce chantier (voir page 6). Des retards importants ont déjà été pris par rapport au calendrier initial que nous nous étions fixé pour la livraison de ces logements locatifs tant attendus. Il importe donc que ce chantier avance désormais le plus rapidement possible, afin que les logements destinés aux actifs puissent être disponibles au début de l’année 2014. Le dossier concernant le site de l’ancien hôpital progresse aussi. La procédure pour le choix de la maîtrise d’œuvre est désormais terminée. L’architecte a été choisi et les permis de construire doivent donc être déposés incessamment.

p. 2 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012

Contrairement à ce que l’on peut lire ou entendre de-ci, de-là, complaisamment relayé par l’opposition municipale, ce programme de construction qui verra la réalisation de 274 logements sur les trois sites du Couvent, de la dalle des Lices et de l’Hôpital, dont 179 logements locatifs, est loin d’être au point mort et de devenir « l’arlésienne tropézienne ». L’équipe municipale majoritaire est fermement décidée à continuer à mettre tout en œuvre pour que ce programme soit mené à bien. Nous nous y étions engagés dans notre plateforme électorale et il s’agit donc pour nous d’une priorité essentielle. Il est hors de question de tout arrêter, comme nous le conseille, pas si ingénument qu’il pourrait paraître, l’ex-tête de liste de l’opposition municipale, au prétexte qu’un candidat non retenu lors de l’attribution de la concession d’aménagement aurait introduit divers recours. Nous sommes désolés de décevoir ce conseilleur, au demeurant fort critique de ce programme et décidemment très bavard, mais les travaux se poursuivront. Même si la publicité faite par l’aménageur Kaufman & Broad porte essentiellement sur le tiers des logements destinés à la vente, la réalisation de la partie locative et largement sociale du programme s’adressant aux actifs est menée conjointement. Elle concernera même la grande majorité des logements qui seront réalisés sur les sites du Couvent et de la dalle des Lices. Il faut donc cesser d’écouter les rumeurs les plus fantaisistes colportées à des fins de déstabilisation par certains.


éditorial

Le pôle enfance En dépit, là aussi, d’obstacles d’origines diverses, les choses avancent concernant le dossier du Pôle enfance. Je rappelle que ce projet verra notamment la réalisation sur le site Saint-Roch d’une crèche multi-accueil de 60 places, d’une crèche familiale de 15 places, de deux centres de loisirs, l’un pour les moins de 6 ans et l’autre pour les enfants de 6 à 12 ans, ainsi que d’une cuisine scolaire centralisée. Les travaux ont commencé depuis la fin juin et en juillet sera entamée la phase de terrassement. En raison du retard considérable pris, là aussi, par ce chantier il importe que les travaux ne subissent pas d’interruption. Des nuisances de bruit et de circulation ne sont donc pas à exclure jusque vers la fin de l’année. La municipalité s’efforcera de faire en sorte que ces désagréments soient réduits au minimum. Il faut impérativement que ce bâtiment soit livré pour octobre 2013, afin qu’il puisse entrer en fonction en janvier 2014, juste après les vacances de Noël. Ce projet fort critiqué par l’opposition municipale est attendu avec impatience par de nombreuses mamans, car il permettra de répondre aux besoins des familles tropéziennes dans le domaine de la petite enfance.

Musée de la gendarmerie et du cinéma L’autre dossier en passe de se débloquer est celui du musée de la Gendarmerie et du Cinéma, lui aussi très souhaité par beaucoup de Tropéziens et de nombreux touristes. Grâce aux suggestions constructives de l’architecte des Bâtiments de France, un permis respectant l’identité du bâtiment et n’impactant pas sur le site, est en cours d’élaboration. Il permettra de disposer d’une plus grande surface d’exposition que ce qui avait été initialement envisagé. N’en déplaise à la représentante de l’un des « mini-groupuscules» de l’opposition municipale, systématiquement négative sur tout, ce projet verra donc bien le jour. Contrairement aux allégations mensongères de cette personne, le bâtiment ne sera pas démoli puisque trois des quatre murs, y compris la fameuse façade, seront préservés. Je tiens aussi à réitérer que ce projet ne sera pas financé par une augmentation de la dette, mais sur ressources propres inscrites dans le plan pluriannuel d’investissement. Etant donné, par ailleurs, l’histoire mythique de ce bâtiment, qui compte parmi les plus fréquentés et les plus photographiés de France, on voit mal quelle autre destination aurait pu lui être consacrée dans la mesure où sa réhabilitation était rendue nécessaire, ne serait-ce que pour des raisons de sécurité. Compte tenu de sa très riche scénographie, il est par ailleurs scandaleux de prétendre que le seul objectif de ce musée est d’exposer « des affiches de cinéma ». Le volet consacré à la gendarmerie sera, en effet, développé en partenariat avec la Gendarmerie nationale et son musée de Melun, ainsi qu’avec le service historique du ministère de la Défense. Quant à la partie dédiée à l’histoire du cinéma tropézien, il comportera bien d’autres objets et documents que simplement des affiches.

Il est vraiment déplorable qu’afin de vouloir à tout prix exister et faute de pouvoir avancer des arguments sérieux permettant de nourrir le débat de fond, ce « mini-groupuscule » d’opposition se cantonne de plus en plus, à faire de la désinformation, partant vraisemblablement du principe que « plus c’est gros, mieux ça passe ».

Mise au point sur l’Année de l’Inde Je voudrais brièvement revenir sur les divers événements et manifestions culturelles prévus les 19 et 20 juillet dans le cadre de l’Année de l’Inde (voir page 4). Contrairement aux affirmations calomnieuses du deuxième membre du même mini-groupuscule de l’opposition (ils ne sont en effet que deux !!!), ces manifestations n’ont pas été organisées pour faire plaisir, sur le dos du contribuable tropézien, au conseiller municipal Henri Prévost-Allard, descendant de l’illustre général. Elles l’ont été car, grâce au général Allard, Saint-Tropez, petite ville de 5000 habitants, jouissant certes d’une notoriété exceptionnelle, a pu nouer des contacts officiels avec l’Inde et s’inscrire ainsi dans la démarche de resserrement des liens stratégiques, économiques et culturels actuellement en cours entre l’Inde et la France C’est donc à un double titre que nous sommes fiers de pouvoir, à l’occasion de l’année de l’Inde, rendre hommage à l’un des enfants les plus illustres de notre cité qui repose depuis 173 ans dans un mausolée à Lahore (aujourd’hui au Pakistan). Tout d’abord en raison de l’épopée extraordinaire qu’il réalisa en son temps et, plus récemment, parce qu’il constitue le lien entre l’Inde, la France et Saint-Tropez. Comme beaucoup de Tropéziens, nous sommes attachés à nos racines, à notre identité et à notre histoire, ce qui n’est apparemment pas le cas de cet opposant « mini-groupusculaire ». Je vous souhaite un excellent été.

Jean-Pierre Tuveri Maire de Saint-Tropez

«

Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 3


Programmme

actualités

L’année de l’Inde débute le 19 juillet

crédit photo : Frank FRM

Initialement prévu le 14 mai, le lancement des animations dans le cadre de "L’année de l’Inde à Saint-Tropez" a été déplacé au 19 juillet. Deux expositions exceptionnelles seront visibles à la salle Jean-Despas, du 21 juillet au 15 août.

Jeudi 19 juillet* 18h : ouverture de l’année de l’Inde à Saint-Tropez, au cinéma La Renaissance, par Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, et son Excellence Rakesh Sood, ambassadeur de l’Inde en France Conférence "De Saint-Tropez à Lahore, le destin exceptionnel d’un Tropézien", par Henri Prévost-Allard, écrivain, descendant du général Allard. 21h30 : conférence de M. l’ambassadeur de l’Inde sur l’histoire du cinéma indien. Projection d'un film indien.

Vendredi 20 juillet* Inauguration à 18h de deux expositions consacrées à l'Inde, salle Jean-Despas : "Les Français au service du Maharajah Ranjit Singh", "Women changing India" (Elles changent l’Inde) proposée par BNP Paribas. Les deux expositions sont visibles du 21 juillet au 15 août. À 21h30 : à la citadelle : spectacle de gala "Bollywood legends" * (photo ci-dessous) au cinéma la Renaissance : projection du film "Bollywood, la plus belle histoire d'amour jamais contée". (entrée libre dans la limite des places disponibles)

Photo extraite de l'exposition "Women changing India" (Elles changent l'Inde)

En présence de l’ambassadeur de l’Inde en France, l’événement débutera le jeudi 19 juillet à 18h par une conférence sur l’histoire du Tropézien Jean-François Allard devenu en 1822, commandant en chef des troupes du maharajah Ranjit Singh, roi du Penjab, et par un hommage au cinéma indien. Le vendredi 20 juillet sera la "Journée de l’Inde" à Saint-Tropez avec l’inauguration de deux expositions, salle Jean-Despas, et une grande soirée à la citadelle.

*sur invitation

Deux expositions exceptionnelles Du 21 juillet au 15 août, la ville propose, au rez-de-chaussée de la salle Jean-Despas, une première exposition consacrée à la présence française en Inde et notamment aux Français qui ont, au XIXe siècle, servi le roi du Penjab, le maharajah Ranjit Singh, comme le Tropézien Jean-François Allard. Au 1er étage, la ville affichera les superbes photographies de l’agence Magmum photo, dans le cadre de l'exposition "Women changing India" (« Elles changent l’Inde »). Prêtée par BNP Paribas, l'exposition a été présentée au Petit Palais, à Paris, du 21 octobre au 8 janvier dernier. Le Maharajah Ranjit Singh dans le Temple d'Or, par Schoefft. p. 4 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012


crédit photo : Breitling

Les "Wingwalkers" à l’affiche des Ailes de Saint-Tropez

La Patrouille de France, la Breitling Jet Team et bien d’autres attractions encore complètent le programme de vol de la parade aérienne du 15 août au-dessus des eaux du golfe de Saint-Tropez. La seconde édition des Ailes de Saint-Tropez, l’appellation officielle du show aérien du 15 août organisé par la ville, fera la part belle dans son programme à la voltige et à l’acrobatie. Trois prestations particulièrement acrobatiques sont en effet prévues au planning des vols. À 16h15 précises, c’est Catherine Maunoury, la directrice du musée de l’Air du Bourget, qui donnera le tournis à son petit mais très maniable Extra 300, avant l’apparition très attendue des Breitling Wingwalkers. L’attraction majeure de ce 15 août 2012, offerte par l’horloger suisse Breitling, fait revivre la tradition des « barnstormers », ces fameuses équipes de pilotes démobilisés après la Première guerre mondiale

et de cascadeurs qui se produisaient un peu partout jusqu’en 1940. Formation unique au monde, les Breitling Wingwalkers « unissent dans un spectacle à couper le souffle deux types de voltige : celle des avions évoluant en formation et celle des deux acrobates perchées au centre de l’aile supérieure et exécutant un programme chorégraphique synchronisé, en plein vol et en plein ciel » (www.breitling. com). Leur évolution durera 12 minutes, à partir de 16h25.

Patrouille de France Une heure plus tard, la prestation d’un Extra 330 de l’École de voltige de l’armée de l’air annoncera la fin du programme qui se

conclura, comme le veut la tradition, par la démonstration non moins spectaculaire de la Patrouille de France. Au total, une dizaine d’évolutions sont proposées, à partir de 15h50 avec, comme point de départ, un exercice de sauvetage en mer conduit par un hélicoptère Dauphin de la Marine nationale. Des avions « historiques » seront également à l’honneur : le fameux Bréguet 14, à l’origine de l’épopée de l’Aéropostale, des chasseurs Spitfire, un Sea Fury et même un Morane-Saulnier 406, le premier chasseur de combat de l’aviation française. Tout le programme sur www.sain t- tro p ez . fr

15 août : Enrico Macias à la citadelle En conclusion de la journée commémorant le débarquement des troupes alliées en Provence, la ville invite traditionnellement les Tropéziens à partager une soirée et un spectacle à la citadelle. Cette année, après l’évocation de la libération de Saint-Tropez le 15 août 1944, un artiste de renom et tropézien d'adoption viendra avec sa guitare entonner des airs qui ont depuis bien longtemps fait le tour de la Méditerranée. Chanteur de la liberté et du bonheur, Enrico Macias présentera les titres de son album « Voyage d’une mélodie », sorti en mars 2011, et un revival de ses plus grands succès. Comme tous les ans, les cartons d’invitation seront à retirer à l’accueil de la mairie (se munir d’un justificatif de domicile), dans la semaine précédent la manifestation, dans la limite des places disponibles. Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 5


actualités

128 logements sont prévus sur les sites du Couvent et des Lices, dont 87 logements locatifs.

Les travaux de construction du parking du Couvent et de gros œuvre de la dalle des Lices ont démarré début juillet. Après la mise en place du chantier, les travaux de forage des parois du parking vont démarrer début août pour une durée d’environ 40 jours. Parallèlement, l’entreprise de gros œuvre entame les travaux sur la dalle.

Ainsi verront le jour 75 logements en 8 bâtiments de 3 et 4 étages, au dessus d’un parking enterré d’environ 500 places et 53 logements en 3 bâtiments, au-dessus du parking existant. Sur ces 128 créations, 87 seront des logements locatifs aidés.

La société Kaufman et Broad, concessionnaire pour la construction des nouveaux logements à Saint-Tropez, a en effet sélectionné les entreprises qui auront en charge la réalisation des 128 logements collectifs répartis sur les deux sites mitoyens de la dalle des Lices et du Couvent .

Un chantier de cette ampleur va nécessairement occasionner des désagréments en ville. Toutefois, les services communaux se sont assurés auprès du concessionnaire Kaufman et Broad et des entreprises de limiter l’impact du chantier sur le domaine public et ils suivront quotidiennement le

Démarrage mi-juillet

déroulement des travaux. Par avance la municipalité vous prie d'excuser les désagréments que causeront ces travaux. L’entreprise Kaufman et Broad indiquera sur le site un numéro d’appel pour les riverains. Des panneaux pédagogiques d’illustration des travaux seront implantés sur les barrières de chantier. Crédit photo : Kaufman & Broad

Après la phase de sélection des entreprises de construction par le concessionnaire des futurs logements, la société Kaufman & Broad, les travaux de gros œuvre peuvent commencer. Un important chantier qui se terminera fin 2013 début 2014.

illustration © François Vieillecroze - Architecte

NOUVEAUX LOGEMENTS : DÉMARRAGE DES TRAVAUX SUR LES SITES DU COUVENT ET DES LICES

Maquette en 3D des futurs logements

Rejoignez-nous !

Retrouvez Saint-Tropez, ses événements, son actualité, ses animations, la vie du village, les derniers scoops, les plus belles photos sur internet, Facebook, Twitter et sur votre iPhone w w w.saint - t ro p e z .f r p. 6 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012


PLU : ENQUÊTE PUBLIQUE JUSQU’AU 17 AOÛT

actualités

La procédure d’enquête publique relative au nouveau Plan local d’urbanisme (PLU) est ouverte depuis le 9 juillet à la mairie. Tropéziens, à vos plumes !

Retrouvez le nouveau plan local d'urbanisme sur www.sai nt-tropez.fr Le plan local d'urbanisme (PLU) est le document de planification de l'urbanisme au niveau communal. Il remplace le plan d'occupation des sols (POS) depuis 2000. La municipalité l’a construit autour de plusieurs valeurs : protection du cadre environnemental, valorisation des territoires existants, développement des pôles économiques et opérations de logement, le tout, dans le cadre d’une politique de développement durable.

Une procédure qui dure…

Le PLU, initialement prescrit en 2001 par la municipalité précédente, devait être arrêtée en 2010. Cependant, cette même année, la nouvelle municipalité a observé un vice de forme dans la procédure (erreur sur l'annonce légale publiée dans Var-matin en 2001). La procédure a donc dû être annulée pour repartir sur de nouvelles bases, en novembre 2010. Entre temps, d’autres contraintes se sont ajoutées qui ont encore rallongé les délais d'élaboration. De nouvelles règlementations ont obligé à des études environnementales complémentaires et à la consultation de nouvelles commissions.

L’enquête publique

Le nouveau PLU a donc été arrêté le 12 janvier dernier, puis envoyé aux personnes

publiques associées, comme le prévoit la procédure. Une nouvelle étape a été abordée avec l’enquête publique qui se déroulera du lundi 9 juillet au vendredi 17 août 2012 inclus. Les pièces du dossier sont consultables en mairie pendant toute la durée de l’enquête, du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h. Toute personne intéressée peut donc venir faire ses observations, soit en les consignant sur le registre d’enquête en mairie, soit en les envoyant par écrit au commissaire enquêteur (Monsieur le Commissaire enquêteur, Mairie de Saint-Tropez, BP 161, 83 992 Saint-Tropez Cedex) Il est aussi possible de venir rencontrer sur place le commissaire enquêteur aux jours et heures suivants : de 9h à 12h30 et de 13h30 à 16h30 En juillet : lundi 9, vendredi 13, mercredi 18, lundi 23, jeudi 26, lundi 30. En août : vendredi 3, mercredi 8, lundi 13, vendredi 17.

Numérotation des rues : appel aux retardataires ! Changer la numérotation des voies dans une ville relève d’un long processus, mais cette procédure est particulièrement importante pour les services de secours, pour la Poste et le cadastre. Tropéziens, ou résidents secondaires, il reste encore quelques plaques de numéros de maison à venir chercher en mairie ! Pour récupérer vos numéros, obtenir des conseils pour l’installation, savoir quelles démarches faire ensuite, contactez Jean-Marie Bordi, du service urbanisme, au 06 89 33 08 96. Permanence le matin au service de l’urbanisme du lundi au jeudi de 9h à 11h30, 1 rue de la Ponche.

Et après ?

A l’issue de l’enquête publique, le commissaire enquêteur aura un mois pour rendre son rapport et ses conclusions. A partir de là, le PLU sera modifié tout en conservant son économie générale et sera approuvé en fin d’année. Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 7


FOCUS SUR LES SERVICES La direction des services techniques se divise en 7 départements. Nous les découvrirons au fur et mesure des prochains numéros du magazine. Commençons aujourd’hui par sa direction et le département des bâtiments communaux.

Plombier, électricien, peintre, dessinateur, juriste ou comptable, de l’agent d’entretien à l’ingénieur, 90 personnes travaillent au sein de cet impressionnant service. Un budget investissement 2012 de 22 millions d’euros et de 5 millions d’euros en fonctionnement. Rattachée au directeur général des services, Henri-Paul Ruiz, la direction travaille en collaboration avec plusieurs élus : Claude Hautefeuille, conseiller municipal délégué aux travaux, Pierre Restituito, adjoint à l’environnement, Jeanine Serra, déléguée à l’environnement et à la propreté et Frank Boumendil, adjoint chargé des affaires maritimes et portuaires.

Pierre Bey, directeur adjoint

De par sa fonction et son expérience à ce poste au sein de la ville (il y est depuis plus de 25 ans !), Pierre seconde et remplace le directeur en son absence. De formation complémentaire à celle de Bruno, Pierre prend la charge de certains départements comme le service régie bâtiment et de dossiers plus spécifiques tels les projets de la chapelle du couvent ou du lavoir de la citadelle…. Il apporte aussi son soutien technique aux équipes des différents départements.

Chantal, secrétaire de direction

Elle s’occupe du secrétariat du directeur et de son adjoint : gestion des appels téléphoniques, du courrier, des plannings, rendez-vous et réunions. Rédaction, archivage, suivi de tous les courriers, notes et emails, et classement des dossiers.

p. 8 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012

Bruno Lesca, directeur des services techniques (DST)

Depuis 2006, Bruno, ingénieur territorial principal, gère le service. Trois grandes responsabilités lui incombent. Les ressources humaines : formations, évolution, affectations et règlement des litiges. Les finances : élaboration du programme pluriannuel d’investissement, prévision des budgets nécessaires aux réalisations à court et moyen terme, suivi et contrôle des dépenses. Enfin, les projets (citadelle, pôle enfance ou vieille ville…) : Bruno doit rendre réalisable dans le temps, techniquement et financièrement, les grandes orientations et décisions prises par la majorité municipale. Définir l’architecture du projet, la faire valider par les élus, déterminer l'enveloppe budgétaire, superviser l’avancement des projets. Une mission essentielle.

Hélène, directrice adjointe administrative

Au sein des services techniques, elle a la charge de la gestion du personnel, en lien avec la direction des ressources humaines : formations, évolution, notation... Elle assure une veille juridique sur les métiers et compétences de la DST. Elle pilote le service TPU (transport public urbain): vérification des plannings, réponses aux usagers, veille réglementaire. Enfin, elle apporte son soutien aux équipes techniques dans les domaines des marchés publics et des expertises juridiques.


LE DÉPARTEMENT DES BÂTIMENTS COMMUNAUX Jean-Luc Responsable du service, il en a donc

Coralie et Véronique, à la comptabilité

Elles s’occupent de l’engagement des bons de commande pour une partie des départements des services techniques, de la gestion et du traitement des factures. Si la description du travail semble simple, une grande partie des 27 millions d’euros vont transiter sous leurs doigts, du bon de 5€ à l’engagement de 300 000€. Impressionnant. En même temps, le code comptable du service ne s’oublie pas : 007 !

Direction des services techniques Accueil téléphonique de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30 tél: 04 94 55 96 20

la gestion du personnel et des projets. Montage des dossiers techniques, appels et analyse des offres, gestion et suivi des opérations de travaux. Une part importante de son temps est consacrée aux commissions de sécurité dans les bâtiments communaux, mais aussi dans toute autre structure privée qui reçoit du public sur la commune : hôtels, restaurants, citadelle, musées, événements…

Christophe, Alain et Françoise

Christophe, adjoint au chef de service, travaille à l’organisation et à la réalisation des travaux des bâtiments communaux, du plus petit au plus grand, tel que l’hôtel des finances ou le pôle enfance. Consultations, appels et analyses des offres, études, suivi terrain avec les architectes et maîtres d’œuvre et réception ou inauguration des travaux sont le quotidien de Christophe. Alain, quant à lui, gère les logements communaux, entrées, sorties, entretiens et travaux. Ainsi que tous les contrôles périodiques et mises en conformité des logements (60) et bâtiments communaux (80 !): installations électriques, ascenseurs, extincteurs,… Françoise est à l’administratif : secrétariat, devis, rédaction et suivi des commissions de sécurité et accessibilité ERP (établissement recevant du public), réponse aux administrés, comptabilité, suivi des fiches de travaux reçues en régie.

L’ équipe de la régie bâtiment :

Directement rattaché à Pierre Bey, l’équipe compte 19 personnes. Pierre L. est responsable, assisté de Jean-Pierre. A la signalisation horizontale routière, marquage au sol, travaux de peinture, maçonnerie, menuiserie, manutention, maintenance de tous corps d’état : Pierre G., Emeric, Hervé, Alain B., Bruno R. et JeanClaude. Au transport de la restauration scolaire : Gaël et Marc. Le magasin des services techniques est tenu par Jean-Marc: boulons, produits d’entretien ou équipements de travail et de protection. à l’électricité : Gilbert F., Jean-Pierre, Hervé et Ahmed sont sous la responsabilité de Gilbert G. Tous travaux d’électricité, éclairage public et installation des illuminations. En prime, ils posent les kakémonos en ville parce qu’ils ont une nacelle. Le pôle d’intervention d’urgence bâtiment est composé d’Antoine et de Thomas. Urgences dans les bâtiments communaux, et particulièrement dans les écoles puisqu’ils y travaillent tous les mercredis. Ils détiennent aussi, les clés de l'ensemble des bâtiments.

Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 9


DOSSIER : Propreté, sécurité, loisirs… Durant la période estivale, la ville renforce ses services et met en place des actions spécifiques pour améliorer la propreté, la sécurité et offrir des loisirs aux enfants et aux jeunes.

Propreté : le défi de l'été Une longue histoire, mais toujours une priorité pour la municipalité qui, chaque année, s’évertue à rendre la ville propre, pour les Tropéziens et visiteurs. Concrètement, la ville consacre en 2012 à ce secteur un budget de 2,93 millions d’euros. La société Sita a renforcé ses effectifs d’une quinzaine d'agents. À la demande des différents comités de quartiers, de nouvelles actions ont été mises en place : intensification du balayage des rues; pose de 3 corbeilles compacteurs solaires à l’essai sur 3 sites sensibles de la ville; installation de 38 distributeurs de sacs à déjections canines dans le centre et la vieille ville, mise en peinture et réparation de l’ensemble des points de collecte (PAV, corbeilles, …); vigilance accrue sur tous les points de collecte de la commune et particulièrement en centre ville.

Mémo des règles de tri Pour les particuliers Jusqu’au 31 octobre, la collecte des ordures ménagères s’effectue tous les jours à 20h que ce soit dans les conteneurs collectifs, individuels ou en pas de porte. Les déchets verts : aire de stockage à la disposition des particuliers et des professionnels, du lundi au vendredi de 7h30 à 12h et de 13h30 à 16h, route des Salins après le stade. Les D3E « déchets d’équipements électriques et électroniques » : se déposent à l'aire de stockage. Les encombrants se déposent le lundi matin à l'aire de stockage. Un service de porte à porte est proposé aux personnes à mobilité réduite, sur rendez-vous au 0 800 828 123. Les piles : points de collecte à l’hôtel de ville, au service environnement, à la bibliothèque municipale jeunesse et à l’aire de stockage.

L’entreprise SITA expérimente, pour la saison, un nouveau matériel de nettoiement qui permet de décaper en douceur et en profondeur les revêtements nobles de la ville. Ce véhicule est en plus économique en eau et laisse sèches les surfaces nettoyées.

Service environnement 0 800 828 123 Pour les commerçants Les déchets des restaurants sont collectés à 10h, 15h et 2h du matin. Les déchets des commerçants sont collectés à 20h. Les cartons sont à sortir vidés, pliés et ficelés devant l'établissement entre 12h et 15h dernier delai. Les verres sont à sortir à 9h, les caisses vides doivent être récupérées après la collecte. Les huiles doivent être sorties à 11h.

Des procès verbaux ont déjà été dressés et en cas de récidive vos droits de voirie peuvent être supprimés.

De nouvelles toilettes automatisées C’était l’un des engagements de la municipalité à son arrivée. Les anciennes toilettes publiques, trop vétustes, ont toutes été remplacées par de nouveaux modèles automatisés. Nettoyées tous les jours en été, éclairées par des LED la nuit, elles peuvent même être réparées à distance en cas de dysfonctionnement! Toilettes accessibles aux personnes à mobilité réduite au Pilon, môle Jean-Réveille, place du 15e corps, ainsi qu’à la gare routière et à la caisse centrale du parking du port. Prix d’entrée : 50 cts ! p. 10 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012


: quoi de neuf cet été ? Nettoyage et sécurité des plages Du sable sur les plages ! Après un hiver particulièrement agité, les fortes intempéries et catastrophe naturelle qui se sont déclarées, le travail de nettoyage des plages de la commune a été pour le moins… indispensable. Depuis la mi-mai, le service des plages de la ville aidé par l’entreprise Pasini, mandatée par la municipalité, s'est afféré à redonner aux plages un visage estival. Enlevés les posidonies et autres bois échoués sur les côtes pour retrouver notre sacro saint sable fin. Et le travail était de taille : 80 tonnes de bois ont été évacuées, dont des troncs d’arbre de 5 à 10 mètres. En été, le service municipal continue son travail chaque jour : niveler les plages et collecter les quelques 50 corbeilles qui s’échelonnent de la Bouillabaisse aux Salins.

Bienvenue aux sauveteurs !

14

nageurs-

Financée par la commune, la surveillance des plages de la Bouillabaisse, des Canebiers et des Salins est, cette année encore, assurée par une équipe de 14 nageurs-sauveteurs, sous la direction d’un chef de secteur de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM). Recrutés par le service des affaires maritimes et portuaires de la ville, ces jeunes officient tous les jours de 10h à 18h30, depuis le 15 juin dernier jusqu’au 15 septembre prochain. A noter la remise en fonction des douches publiques et belle nouveauté, la pose de deux toilettes autonomes accessibles aux personnes à mobilité réduite, l’une plage des Canebiers, l’autre aux Salins.

Le port en ordre de bataille 24/24h et 7/7j… tels sont les horaires qu’impose la saison estivale au personnel du port ! Avec une capacité de 734 mouillages et une escale limitée à une durée de deux à trois jours, le port de Saint-Tropez est l’un des plus réputés au monde. Motor-yachts du monde entier, voiliers classiques ou embarcations de pêche, chaque navire est reçu dans les meilleures conditions. C’est ainsi que de lourds travaux anti-affouillement viennent de s’achever dans le vieux bassin, afin de remédier aux effets de l’érosion naturelle qui ronge les parois du vieux port. L’été, ce sont 14 saisonniers qui viennent renforcer les 20 agents employés à l’année, particulièrement pour assurer l’accueil (les hôtesses parlent l’anglais, l’italien, l’espagnol, l'allemand et même le serbo-croate ! ), renforcer la sécurité sur le plan d’eau et sur les quais, aider à l’entretien technique ou à la propreté des lieux. Bref, derrière la majestueuse lenteur des bateaux qui s’affichent sur les quais se cachent, chaque jour, des dizaines d’actions et de services. Contact – Capitainerie : 04 94 56 68 70.

Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 11


DOSSIER : Propreté, sécurité, loisirs… Police municipale: leur préoccupation, votre sécurité

7 jours sur 7 et 24h sur 24, ce service de proximité assure une permanence estivale, afin de renforcer la sécurité de jour comme de nuit, tout en privilégiant la médiation. Entretien avec le lieutenant Daniel Dubois, chef de poste.

Pour conforter ses actions en vue de la saison estivale, l’effectif de la police municipale a été renforcé. Ainsi, seize agents supplémentaires ont été recrutés dont six préposés à la surveillance des horodateurs et dix ASVP (agent de surveillance de la voie publique) saisonniers. Au total, soixante seize personnes travaillent au poste de police : des ASVP à la brigade de nuit, de la fourrière aux motards, sans oublier les agents administratifs dont le travail est indispensable au bon fonctionnement de ce service municipal.

Effectifs supplémentaires Cet effectif doit permettre de mener à bien des actions aussi diverses que variées : contrôles de vitesse, encadrement des manifestations et des événements, régulation de la circulation, lutte contre le stationnement anarchique, nuisances sonores, respect des règles environnementales… Le domaine d’intervention des agents est vaste.

Matériel renouvelé Cette année, dans le cadre du renouvellement du parc automobile, la police municipale s’est dotée de deux véhicules (Dacia Sandero) pour ses interventions. L’année prochaine, deux nouveaux véhicules et deux motos viendront compléter ce dispositif.

Une police armée et formée Depuis 2011, la police municipale est armée en 4e et 6e catégorie. La 6e catégorie comprenant l’utilisation du Tonfa et de bombes lacrymogènes, délivrées

p. 12 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012

par autorisation préfectorale. Ces outils s'avèrent efficaces dans le cadre de rixes notamment, mais ils impliquent des remises à niveaux régulières du personnel. Dans le cadre de l’armement en 4e catégorie, près de vingt-deux policiers ont suivi une formation complète à l’école de police nationale de Nîmes, étape indispensable et préalable à l’armement. Un agrément accordé l'an passé par la préfecture sur requête du maire Jean-Pierre Tuveri. Depuis, des formations régulières avec tir obligatoire sont suivies tout au long de l’année par les policiers, désormais armés de pistolets Smith and Wesson S 67.

La vidéosurveillance, un outil efficace ! Le centre de surveillance urbain (CSU) a été créé en 2010. Il comprend désormais vingt-quatre caméras et mobilise sept agents, encadrés par un capitaine et un brigadier. Une surveillance permanente intervient de jour comme de nuit, et, après deux ans d’activité, son bilan s'est avéré très positif. Ce nouvel outil a permis d’améliorer considérablement le taux de résolution des délits et d'effectuer des interventions ponctuelles et précises en lien avec la gendarmerie et diverses

instances judicaires, qui viennent régulièrement visionner des images (vol de carte bleu, rixe…).

« Nous sommes des médiateurs avant tout ». Sur instruction de la municipalité, le chef de poste veille à ce que les agents développent des relations de confiance avec les acteurs économiques et les résidents tropéziens. Ainsi, dans le cadre de leur mission d’îlotage, les policiers et ASVP multiplient les contacts avec les commerçants. « Tout ce qui peut générer un climat anxiogène (nuisances sonores, problèmes de voisinage...) doit être résolu par un travail de médiation » affirme Daniel Dubois. La médiation avant la répression…à bon entendeur ! Numéro du poste de police municipale : 04.94.54.86.65


… : quoi de neuf cet été ? Sport sur les vagues à la Ponche ! Les activités aquatiques ludo-sportives reviennent cet été à la Ponche. Gilbert et son équipe de huit animateurs et éducateurs territoriaux accueillent les jeunes de 10 à 14 ans, autour d’une multitude de sports nautiques : boudin, ski bus, wake, planche tractée, concours de plongeons, natation, jeux nautiques… Si les activités reprennent comme chaque année, la structure se modifie. En effet, le CLJ « disparaît » pour intégrer l’école municipale des sports, département activités nautiques. Accueil : du lundi au vendredi de 10h et 17h. Renseignements et inscriptions au Bureau Information Jeunesse le matin (tél. 04 94 97 51 02) et sur place à la Ponche l’après-midi (tél. 04 94 97 60 20)

Base nautique: une équipe 100% tropézienne La base nautique est prête à Un grand choix de matériel  accueillir toutes les personnes Un large choix s’offre à vous entre catasouhaitant tirer leurs premiers marans, planches à voile, dériveurs, optibords, renouer avec la voile, mists, kayaks, SUP ou avirons. se perfectionner ou naviguer de façon autonome. Des compétiteurs performants  Une équipe de 25 personnes, (moniteurs, aide-moniteurs, secrétaires) vous attend pour partager leur passion et vous accompagner dans vos navigations. À noter le travail de formation des jeunes compétiteurs depuis ces dernières années puisque, cet été, tous les saisonniers sont issus de la base nautique dont plusieurs des équipes de compétition.

Stages, leçons, locations  Vous avez le choix entre les stages collectifs, qui commencent dès l’âge de 5 ans et sur divers supports (en fonction de l’âge et du niveau de chacun), des locations pour tous ainsi que des cours particuliers dans une ambiance conviviale et familiale.

Saint-Tropez continue de briller en voile grâce notamment à Tanguy Rajca, champion régional de planche à voile, Thomas Pasquini 3e régional, ainsi que l’équipe de catamaran, leader depuis trois mois du championnat de France des clubs sur plus de 500 classés. Tous ces compétiteurs participeront aux championnats de France qui se dérouleront en Bretagne fin août. N’hésitez plus entre esprit sportif et convivialité, la base nautique est le lieu incontournable de l’été ! Accueil : du lundi au vendredi de 9h à 19h et les samedis et dimanches de 11h à 19h. Contact et renseignements : 04.94.97.12.58

Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 13


sport/jeunesse

BAISSE DE TARIF ET NOUVEAUTÉS AU TENNIS MUNICIPAL

Bonne surprise pour les licenciés et futurs licenciés du tennis club municipal : la cotisation annuelle pour la saison prochaine est en baisse. Dans le même temps, les prestations augmentent. Le président de l'UST tennis, Christophe Cruciani l’avait annoncé dans le dernier SaintTropez Info. La baisse du tarif de cotisation annuelle de 200 à 150 euros pour un joueur adulte sera effective dès la rentrée. Pour un couple, il en coûtera 230 euros et 60 euros pour les moins de 18 ans. En même temps, le club offrira de nouvelles prestations. Ainsi, un club junior est créé le mercredi et le samedi, avec des ateliers permettant aux enfants d’aborder le tennis sous l’angle technique, ludique et physique. Un nouveau groupe est proposé aux mamans désireuses de s’initier ou de jouer au tennis pendant que leur enfant sera pris en charge par le club. Côté compétition, le club présentera une 3e équipe masculine et, pour la première fois,

une équipe féminine. Quant aux jeunes, ils bénéficieront, au sein d’un centre de compétition, d’un meilleur encadrement. « Concrètement, les éducateurs accompagneront les joueurs sur les tournois pour mieux les coacher », précise Marc Garnoux, l’un des quatre mousquetaires de l’école municipale de tennis. Autre bonne nouvelle, le club-house du centre de tennis Pierre-Philipot est opérationnel depuis début juin. On peut s’y reposer, boire un verre ou se restaurer.

Contact : Centre de tennis municipal Pierre-Philipot tél. 04 94 97 15 52 mail : tennis.st-tropez@wanadoo.fr

Parole à l’opposition HYPER-BETON : OPACITE ABSOLUE 

CAMPING-CARS DANS LA JUNGLE TROPÉZIENNE…..

.270 logements, 10 immeubles, 580 places Aucune municipalité n’a jamais daigné s’occude parking, 1500m2 de locaux d’activité, un per des camping-cars. Leur stationnement et spa ?...une piscine ?...un coffre-fort ? leur circulation en ville créent sans cesse des difficultés : les emplacements de parking situé .3500m2 de béton à Saint-Roch… le long de l’avenue Général de Gaulle sont Tout ceci va sortir de terre en plein centre-ville prévus pour accueillir des voitures et ils y stade Saint-Tropez. tionnent très souvent, occupant deux places de fait de leur grande longueur, et la plupart du Les Tropéziens ont-ils été assez informés sur ce temps sans payer, souvent verbalisés sans effet programme immobilier ? car immatriculés à l’étranger. A-t-on fait des réunions publiques pour dé- Leur circulation dans le village est une absurbattre avec les Tropéziens de l’esthétique des dité : que peut bien aller faire un tel véhicule bâtiments ? De leur intégration dans notre Vil- s’engageant dans la rue Allard ? Aucun panlage ? Leur a-t-on demandé leur avis ? Ont -t-ils neau ne le lui interdit… pu s’exprimer ? Bien que ce soit signalé à l’entrée de la rue RIEN DE TOUT CELA ! Gambetta, il n’est pas rare que la police soit obligée de bloquer la rue pour en laisser On nous bétonne le Cœur de notre Cité dans s’échapper un en marche arrière. Pourquoi, ne l’indifférence totale, calmement, sans bruit ni pas leur interdire la circulation dans la ville, ils vague… n’ont rien à y faire ! Mais qui a vraiment vu le projet dans son en- Il serait bon de le signaler dès le feu de la semble ?? Bouillabaisse et de sensibiliser la police et la PERSONNE ! gendarmerie afin de leur indiquer l’interdiction du centre ville. On entend déjà certains comTropéziens…où êtes-Vous ? merçants monter au créneau : c’est une bonne clientèle ! A très bientôt, Primo il n’y a pas de clientèle plus privilégiée que d’autre, secundo la plupart arrive chez nous le véhicule plein car c’est moins cher chez Dr Michel Mède eux, et peu sans doute écument les boutiques et restaurants de luxe tropéziens… Alors simple proposition de bon sens, le maire nous écoutera-t-il pour une fois ? Chantal Courchet et Pierre Pépino

p. 14 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012

DÉMOLITION DE LA GENDARMERIE Conseil municipal du 2 mai 2012. Fin de délibérations. Le maire fait voter à la va vite l’autorisation de démolition et reconstruction de l’ancienne gendarmerie à côté de l’hôtel de Paris. Aucun projet muséal n’a pourtant été présenté au préalable. Conseil municipal suivant, le 27 juin apparaît le projet. Un musée pour des affiches de cinéma!!! Un projet au coût estimatif de 3 millions€ a minima, encore financés par la dette !!! Et un budget de fonctionnement prévisionnel structurellement déficitaire, au minimum, de 39 400€ par an avec une estimation utopique de fréquentation (au moins 100 000 entrées /an). Ce projet et celui du musée de la citadelle (déficitaire de 205 000€) totalisent à eux seuls au moins 250 000€ de déficit par an ! Questions : • Les Tropéziens ont-ils envie de voir démolir ce bâtiment ? • Est-ce pour eux un projet prioritaire ? Sinon pour qui ? • Les Tropéziens ne seraient-ils pas mieux servis par un autre usage du bâtiment (ex : maison des associations) ? • L’état fait des économies. Les dotations aux communes vont être réduites. Dans un contexte aussi difficile, quel gestionnaire responsable peut se lancer dans des projets déficitaires aussi budgétivores ? Les Tropéziens n’ont pas à payer pour les tocades de leur maire ! Voilà encore une nouvelle opération qui va leur coûter une fortune et, en l’occurrence, n’apportera rien d’autre que des dépenses de fonctionnement supplémentaires ! VÉRANE GUÉRIN, fidèlement vôtre.


ASSISTANTE MATERNELLE : UN MÉTIER PASSIONNANT !

social/école

Vous aimez vous occuper des enfants et vous disposez de temps libre ? Rejoignez-nous ! L’assistante maternelle est une personne qui accueille à son domicile, moyennant rémunération, un ou plusieurs enfants. Il existe plusieurs statuts d’assistante maternelle : L’assistante maternelle indépendante : elle est directement employée par les parents. La rémunération et le contrat de travail sont négociés auprès des parents. L’assistante maternelle de crèche familiale : elle est employée soit par la municipalité, soit par une association. Elle fait partie d’une équipe de professionnels (infirmières, puéricultrices, éducatrices…). L’assistante maternelle de l’aide sociale à l’enfance (ASE) : elle est employée par le Conseil général. Elle garde les enfants issus de familles en grande difficulté. L’assistante maternelle des placements familiaux spécialisés : elle est employée par les associations spécialisées pour les enfants présentant des troubles graves. Elle est agréée.

Le métier d’assistante maternelle est enseigné, encadré et suivi. Il est conditionné par la mise en place d’une procédure d’agrément qui relève du Conseil général, au titre de la Protection maternelle infantile (PMI), pour trois enfants maximum. Cet agrément, accordé pour une période de 5 ans, est délivré après validation d’une formation obligatoire suivi d’un enseignement de 120 heures dont 60 heures avant tout accueil d’enfants.

L’assistante maternelle de crèche familiale, quant à elle, voit son agrément porté à 10 ans. L’enfant est dans ce cas régulièrement suivi par le pédiatre de la crèche. Pour en savoir plus, contacter Madame Patricia Renoux , directrice crèche familiale au 04.94.97.71.82, ou Madame Andrée Anselmi , vice-présidente du C.C.A.S. , adjointe déléguée à la solidarité – petite enfance au 04.94.97.81.57

MATERNELLE :

NON À LA FERMETURE DE CLASSE ! Afin de marquer leur désapprobation avec le projet de l’inspection d’académie de fermer une classe de l’école maternelle l’Escouleto, le Gape (Groupement autonome des parents d’élèves) a organisé un goûter de protestation, le 7 juin dernier. Les parents protestataires ont symboliquement occupé la cour de l’école avec leurs enfants. L’adjointe aux affaires scolaires, Sylvie Siri, et la conseillère municipale Evelyne Isnard se sont jointes à ce mouvement de solidarité. « Il est important pour Saint-Tropez d’éviter à la rentrée une suppression de poste, pour la simple raison que dans deux ans, avec le programme en cours de construction de logements locatifs, nos effectifs scolaires seront à la hausse », a rappelé Sylvie Siri. La municipalité renouvelle sa demande de moratoire de deux ans, en attendant la livraison des 270 nouveaux logements d’ici fin 2014, qui ne pourront que redynamiser les effectifs scolaires. Il en va de l’intérêt de notre école et de nos enfants !

LE PLEIN D’ANIMATIONS À LA MAISON DES AÎNÉS Du lundi au samedi, de 14h à 18h30, Stéphane et Loïc, toujours aussi disponibles et serviables, accueillent les anciens à la maison des Aînés. Donnant sur la place des Lices, le bâtiment qui abrite la structure offre de nombreuses potentialités : un jardin ombragé, une salle TV, une salle de jeux de cartes, un salon de discussions, une grande salle climatisée. A la maison des Aînés, le jeudi, c’est karaoké ! Alors n’hésitez pas à venir pousser la chansonnette. D’autres animations sont programmées cet été : le 4 juillet, la sardinade pour fêter l’été, le dîner à la citadelle du 15 août, puis viendra septembre et la balade en bateau. Vous êtes Tropéziens et vous avez plus de 60 ans, la porte de la maison des Aînés vous est ouverte ! Contact : 04 94 97 26 05. Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 15


culture/patrimoine

VOILES LATINES : UNE 14E ÉDITION HAUTE EN COULEURS Pointus, felouques, gozzo, farquié, barques marseillaises ou catalanes… : les différentes gréements du patrimoine maritime méditerranéen se sont rassemblés à Saint-Tropez du 10 au 13 mai dernier. 80 bateaux inscrits, près de 400 marins et accompagnateurs, un soleil permanent et assez de vent pour gonfler les voiles latines des pointus, felouques et autres tartanons : l’édition 2012 des Voiles restera un très bon cru à tous les points de vue. Rappelons que Saint-Tropez est la première étape en France du circuit méditerranéen des Voiles latines organisé par les frères Ajello. Sur le plan d’eau, ce sont les Italiens de Barracuda et le Raphaëlois Tobie qui se sont distingués. Mais l’événement se caractérise aussi par son esprit convivial et par les nombreuses attractions proposées pendant trois jours dans le village des Voiles et sur les quais. Les visiteurs ont ainsi pu apprécier le travail des artisans d’art, des charpentiers de marine, des peintres et des antiquaires spécialisés dans les objets de marine. Ils ont également pu

goûter les spécialités du marché catalan, installé devant la capitainerie, qui attendait les gourmands et leurs papilles gustatives, et assister aux spectacles de joutes nautiques et de courses de barque catalane « llagut » dans le vieux port. Le tout animé par des groupes folkloriques tropéziens, catalans et italiens (de la région de Chioggia près de Venise). Les Voiles latines sont organisées par la ville de Saint-Tropez, par l’intermédiaire des services de la capitainerie du port, avec le concours de nombreux partenaires, dont la Société nautique de Saint-Tropez, la Société tropézienne des Voiliers de tradition et des délégations venues des Pyrénées orientales, notamment de la ville de Collioure, de Tunisie et de Chioggia. Rendez-vous pour la 15e au printemps 2013 !

De mono... à ‘kini : appel à vos films de vacances La compagnie “Or Not To Be”, en collaboration avec la ville de Saint-Tropez, lance un grand appel national pour récupérer des films d’archives amateurs. Tropéziens ou vacanciers, vous avez filmé le Saint-Tropez des années 50-60 ? Vos films nous intéressent ! Envoyez-les nous afin de participer au concours et peut-être gagner le prix du jury ou le prix du public. Bobines et copies numérisées sont acceptées. Pour toute bobine envoyée, vous recevrez en retour, avec votre originale, une copie numérique sur DVD.

Envoyez vos films jusqu’au 31 août 2012 (cachet de la poste faisant foi) à :

Appel à films d’archives amateurs “De mono à ‘kini” Service des actions culturelles, du Patrimoine et de la Conservation Hôtel de ville - 45 rue Gambetta - 83990 Saint-Tropez Renseignements et règlement sur www.ornottobe.fr ou par téléphone au 01.47.03.49.84 p. 16 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012


DE DAUMIER À GIACOMETTI, LA SCULPTURE DES PEINTRES À L'ANNONCIADE Henri Matisse, Le serf, 1900.

Jusqu’au 8 octobre, le musée de l’Annonciade expose des œuvres sculptées de grands peintres de la période 1850 – 1950. L’aventure de la sculpture du XXe siècle : nombreux sont les peintres qui ont consacré, à un moment de leur vie, leur réflexion à ce domaine qui leur était apparemment inconnu. Si Honoré Daumier figure le premier sur la liste dans cette exposition, c’est pour indiquer combien la sculpture moderne, celle née d’une autre interprétation, lui Roger de la Fesnaye, doit pour sa liberté et son pouvoir de suggestion. Mais Grand nu, les mains jointes, c’est à partir de la révolution de l’Impressionnisme, sai- 1910. sissant l’instantané, que certains peintres ont été intéressés par la sculpture. Degas tente de capter un geste en mouvement, Renoir, à la fin de sa vie, se tourne vers la sculpture tant sa peinture devenait « plastique ». Gauguin en bouleverse les règles en réintroduisant la taille directe et s’écarte du langage qui était le nôtre pour révéler la beauté oubliée. Bonnard et Vallotton excelleront dans des nus modelés dans la terre et figés dans le bronze. Parmi les fauves, Matisse, surtout, a « fait de la sculpture comme un peintre » c’est-à-dire qu’il a interrogé la sculpture pour y trouver solution à des problèmes picturaux. Kirchner, à l’inverse, met à nu la peinture et ses bois sculptés sont un retour au primitif. Pour Derain ou Chabaud, la sculpture est de forme géométrique dans un espace resserré. Picasso, quant à lui, se servira sans cesse de la sculpture pour vivifier sa peinture. Edgar Degas, Danseuse agrafant l''épaulette de Braque aura une approche très différente, son œuvre son corsage, 1921-1931. frontale est presque en contradiction avec sa peinture. Giacometti est-il peintre ou sculpteur ? Il est synthèse des deux mondes. Arp ouvre un univers autre, onirique, poétique, sensuel. « De Daumier à Giacometti, la sculpture des peintres, 1850-1950 » Jusqu’au 8 octobre 2012, L’Annonciade, Musée de Saint-Tropez. Place Grammont, 83990 Saint-Tropez Horaires : ouvert tous les jours De 10 H à 12 H et de 14 H à 18 H Prix d’entrée : plein tarif 5 € € / tarif réduit 3 € € Hans Arp, Songe de hibou, 1937-1938.

Erratum Saint-Tropez Info n°16 Une photo publiée dans Saint-Tropez Info n°16, en page 13, dans un article consacré au futur musée de la gendarmerie et du cinéma était en fait une œuvre réalisée par le peintre tropézien Michel Achard. Nous lui présentons nos excuses pour cette méprise.

culture/patrimoine Bernar Venet dans les jardins de l’Annonciade Après avoir notamment investi les jardins de Versailles, le plasticien niçois Bernar Venet viendra se poser dans les jardins de l’Annonciade, en bon enfant du pays qu’il est. Ses œuvres côtoieront alors « La sculpture des peintres de 1850 à 1950», thème de l’exposition estivale du musée de l’Annonciade.

Bernar Venet, 218.5° Arc x 14, 2008, Acier corten 200 x 245 cm

Les Nocturnes littéraires sur la place des Lices Le principe de l’événement est simple : un lieu de plein air bien exposé et facile d’accès, une quarantaine de tables et chaises, des piles de livres et des écrivains prêts à l’échange et à la dédicace. Si les Nocturnes littéraires existent depuis 10 ans sous la houlette de Pierre Defendini, c’est la première fois que la manifestation s’inscrit dans le calendrier événementiel de l’été à Saint-Tropez. Le 8 août, à partir de 19h, le public aura rendez-vous sur la place des Lices avec des écrivains de renom, à commencer par le comédien Richard Bohringer, le Manosquin René Frégni, multi-primé pour son dernier roman «La fiancée des corbeaux», Michel Quint, l’auteur d’«Effroyables jardins» ou bien encore l’écrivain de romans noirs Maud Tabachnik.( programme sous réserve). Et bien d’autres encore qu’il vous appartient de découvrir. L’entrée est gratuite. Pour connaître la liste définitive des écrivains invités : www.sai nt- tro p ez . fr Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 17


A D N E AG

Juillet

Jusqu’au 7 novembre Exposition « 20 années d’émerveillement et de découvertes » Maison des Papillons

é t é ' l e d

Jusqu’au 8 octobre Exposition « La sculpture des peintres » Musée de l’Annonciade Les 12 et 13 juillet  Evénement 2e Classic tennis tour 2012 (voir p. 20) Parking du port Jeudi 12 juillet à 19h Défilé Parade de la Saint-Tropez Polo Cup Sur le port Samedi 14 juillet  Fête nationale Bal populaire à 21h Feu d’artifice à 22h45 Batterie du môle Jean-Réveille Du 10 au 23 juillet Exposition de photographies Sveeva Vigeveno Lavoir-Vasserot – entrée libre  Jeudi 19 juillet à partir de 18h Evènement L’année de l’Inde à Saint-Tropez Soirée d’ouverture : conférences, film sur Bollywood (voir p. 4) Sur invitation Cinéma La Renaissance Vendredi 20 juillet Evènement L’année de l’Inde à Saint-Tropez Inauguration de deux expositions consacrées à l’Inde (voir p. 4) Sur invitation Salle Jean-Despas à 18h Spectacle de gala «Bollywood legends». Sur invitation Citadelle à 21h30

4e foire artisanale de la Sainte-Anne La foire de la Sainte-Anne, véritable marché des créateurs et de l'artisanat d’art, regroupera cette année 90 exposants sur la place des Lices, le jeudi 26 juillet de 9h à 22h. Depuis 2009, la municipalité a redonné à cette foire historique son lustre d’antan. Adieux fripes et braderie, la foire est redevenue un événement de qualité. La ville sélectionne les participants de manière rigoureuse, avec le concours des Chambres de métiers et d’artisanat du Var et des Alpes-Maritimes. Ainsi vous pourrez y trouver des producteurs de truffes fraîches, épices, lavande, nougat, spiruline, marron, figue, biscuits, huile d’olive, miel, fromages, confitures, vin… et, côté création : peinture sur porcelaine ou verre, poteries, sculptures, céramiques, luminaires, décoration, art contemporain, horloges, plasturque, objets en bois d’olivier, cuir, bijoux, stylisme, nichoirs, restauration de tapis…

Du 26 juillet au 13 août Festival de musique Les Nuits du Château de la Moutte Château de la Moutte

FORMAT A4 HDEF.pdf

1

06/06/12

16:43

Un nouveau salon des

DU 25 AOÛT AU 2 SEPTEMBRE 2012 SALLE JEAN DESPAS • PLACE DES LICES

1 È R E ÉDITION

Salon de

Prestige

ARTS

d’

et d’Antiquités Saint-TROPEZ

p. 18 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012

Le salon des antiquaires revient à Saint-Tropez. Non plus sous un chapiteau sur le parking du port, mais sur les deux niveaux de la salle JeanDespas. C’est la société Sforman, organisatrice depuis 50 ans du Salon des antiquaires de Toulouse, qui pilote ce nouvel événement orienté vers le haut de gamme et ouvert aux galeries d’art contemporain.

RENSEIGNEMENTS SFORMAN : 05 61 21 93 25


Du 26 juillet au 8 août Exposition de peintures Michel Gaud et Jean-François Philipot Lavoir-Vasserot – entrée libre

Du 31 août au 6 septembre Exposition de peintures Monique Serrati Lavoir Vasserot – entrée libre

Jeudi 26 juillet de 9h à 22h Evénement Foire artisanale de la Sainte-Anne Place des lices

Septembre Du 7 au 13 septembre Exposition de peintures Jean-Marc Cadoret Lavoir Vasserot – entrée libre

Août

Mercredi 8 août à 18h30 Evénement Nocturnes littéraires (voir p. 17) Place des Lices

Du 14 au 20 septembre Exposition de photographies Julien Colonna Lavoir Vasserot – entrée libre

Vendredi 10 août à 21h Musique Cristina Branco (fado / tango) Place de la mairie

Les 15 et 16 septembre  Evénement Journées européennes du Patrimoine En ville.

Du 10 août au 16 août Exposition de peintures Jean-Jacques Beaume Lavoir Vasserot – entrée libre Mercredi 15 août à partir de 15h50 Evénement Les Ailes de Saint-Tropez (voir p. 5) Môle Jean-Réveille Spectacle à 21h30 Evénement Enrico Macias Uniquement sur invitation Citadelle

Du 21 au 27 septembre Exposition de peintures Dominique Filee Lavoir Vasserot – entrée libre Du 22 septembre au 3 octobre Exposition de peintures Association Internationale des artistes contemporains Salle Jean-Despas Du 28 septembre au 4 octobre Exposition de peintures Geraldo Ramos Lavoir Vasserot – entrée libre

Les 18 et 19 août Régates L’aoûtienne, trophée Pourchet Golfe de Saint-Tropez

Du 29 septembre au 7 octobre Régates nautiques Les Voiles de Saint-Tropez Golfe de Saint-Tropez

Du 17 août au 30 août Exposition de peintures Josiane et Gérard Abrial Lavoir Vasserot – entrée libre

Le 30 septembre Concert d’orgue David Maw (Oxford-Grande Bretagne) Eglise paroissiale, 17h00 entrée libre

Du 25 août au 2 septembre  Evénement Salon de Prestige d'Arts et d'Antiquités Salle Jean-Despas

Du 29 septembre au 7 octobre, les Voiles de Saint-Tropez Les grandes histoires commencent souvent par hasard. Quand un beau jour de septembre 1981, les propriétaires de deux voiliers, PRIDE et IKRA, se défient sur un parcours côtier de la Tour du Portalet au Club 55, on est à des "milles" de s’imaginer que cela allait donner naissance à l’un des plus beaux événements nautiques en Méditerranée. L’année suivante, à l’heure de la revanche, d’autres voiliers rejoignent le défi. Sous l’égide de Patrice de Colmont, la Nioulargue est née et elle va devenir une régate de légende jusqu’à sa mise en sommeil en 1995, suite à un accident. Repris en 1999 par la Société nautique sous la dénomination les Voiles de Saint-Tropez, l’événement accueille 300 voiliers modernes et de traditions et chaque année, des bateaux et des skippers de renom y font la Une de la presse spécialisée. Pour tous renseignements, www.societe-nautique-saint-tropez.fr

antiquaires et des arts contemporains Sur 400 m2, vingt exposants rigoureusement sélectionnés attendront le curieux, l’amateur d’art ou le connaisseur. Chacun pourra y trouver l’objet de ses rêves et se faire plaisir en toute confiance, grâce à la présence d’un expert qui délivrera des certificats d’authenticité trentenaires pour tout achat d’importance et ce, gratuitement.

Du 25 août au 2 septembre, salle Jean-Despas, place des Lices. - 11h à 14h et 17H à 22h en semaine - 11h à 22h sans interruption les week-ends

Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012 • p. 19


événement

Les 12 et 13 juillet, les anciennes gloires du tennis mondial se retrouveront sur le gazon synthétique du parking du port. Un an après, Björn Borg et John Mc Enroe disputeront leur revanche le vendredi 13 juillet à 18h sur le court de tennis qui sera installé devant la capitainerie du port de Saint-Tropez. Pour la seconde édition du Classic tennis tour, Christian Bîmes, organisateur de l'événement, a convaincu les joueurs qui ont fait le succès de

la première en juillet 2011 de ressortir leurs raquettes. Outre les duettistes Borg et Mc Enroe, il y aura bien Henri Leconte, Fabrice Santoro et Cédric Piolin, ainsi que les "showmen" Mansour Barahmi et Ilie Nastase. Le tableau sera complété par le russe Andreï Chesnokov et par l'américaine Martina Navratilova, la joueuse la plus titrée de l'histoire du tennis. Les joueurs se retrouveront sur le gazon synthétique installé sur le bitume du parking du port dès le jeudi à 15h pour un programme alléchant, alternant animations avec

Crédit photo: Gianni Ciaccia Sportvision

Navratil ova, Borg et Mc Enroe, au 2 e Classic tennis tour

des enfants, matches de simple contre des amateurs et de double. Les nostalgiques devraient apprécier tout particulièrement, le jeudi à 18h30, la rencontre opposant Martina Navratilova associée au facétieux Mansour Bahrami à la paire Leconte - Demongeot. Cette année, le public pourra venir plus nombreux : de 800 places l'an dernier, les gradins passent à une capacité de 1 200. Pour tout savoir sur l'événement, le prix des places et où se les procurer, rendez-vous sur le site de l'événement : www.classictennistour.com

Qu vous a pas di que … Qu vous a pas di que lou municipe voulié apara la marco "Saint-Tropez" ? N'entèndi que creidon : "Sant-Troupès es pas uno marco !" Segur, mai sabès que dins lou mounde entié lou noum de Sant-Troupès fa vèndre e que l'empegon sus de poudu mai o mens aproupria : de perfum, de braieto, de saboun, d'estilò, de vièsti, de mangiho e de bevèndo de touto merço. Alors fau agué l'uei. Vaqui perqué un cabinet de survihanço especialisa espepidouno lei 45 classo de proudu e servìci, sènso parla dei souto-categourìo, en assajant de lei faire viéure perqué s'uno categourìo demouaro sènso provo d'usage, lou dre cabusso e qu lou vóu lou pòu prèndre. De còup que li a, coumo dien, un marrit acoumoudamen vóu mies qu'un bouan arrèst. Mai se la vilo a douna, pèr eisèmple, la licènci à-n-uno bevèndo acò significo pas que la vilo coumercialiso de bevèndo, simplamen assajo de teni d'à p. 20 • Saint-Tropez info n°17 - juillet 2012

ment l'emplé de soun noum e n'en tiro mumo quàuquei royalties. L'a pamèns un relarg ounte la lèi li lou pòu pas grand cauvo : es tout ce que touco au sacra. Lou noum es proutegi, mai pas sei representacien. Quouro d'arlèri empegon l'estatuo de nouastre sant patroun au bout d'un courrejoun de braieto que vous pendoulo sus lou chichì, pènson pas à mau e sabon pas que fan de peno ei Troupelen qu'acò's pèr élei un imàgi sacra. Pouden pas mume lei tira en justìci pèr blasfèmo que la lèi franceso lou permete pas. Simplamen es uno questien de bèn-estànci. Remarcas, aguesson mès de Bouda degun aurié rèn di, pamens l'imàgi de Bouda es sacra pèr de milien de gènt. "Science sans conscience n'est que ruine de l'ame" disié Rabelais bessai que n'en vai parié dóu coumerce. Es-ti póussible de tout vèndre ? Coumerce sènso counsciènci ...

Bulletin municipal d’information édité par le service communication de la ville de Saint-Tropez  place de l’Hôtel de Ville - 83990 Saint-Tropez Tél. 04 94 55 90 56 - Fax 04 94 55 90 46 Courriel : communication@ville-sainttropez.fr

Directeur de publication : Jean-Pierre Tuveri Adjointe déléguée à la communication : Évelyne Serdjénian Rédacteur en chef : Denis Zott Rédactrices : Catherine Mallet, Virginie Yanikian Infographiste : Jessica King Secrétariat de rédaction : Laurence Pellegrino Photographe : Jean-Louis Chaix Imprimeur : Riccobono. Dépôt légal : IPN° 08/12

PRATIQUE Mairie de Saint-Tropez 04 94 55 90 00 Logistique et proximité 0 800 002 171 Service environnement 0 800 828 123 Service culturel 04 94 55 90 17 Cinéma La Renaissance 08 92 68 03 62 Office du tourisme 0892 68 48 28 (0,35€/min.)

Pôle Santé - Hôpital 04 98 12 50 00 Urgences 04 98 12 53 08 Vétérinaire 04 94 92 47 40 Police municipale 04 94 54 86 65 Gendarmerie 04 94 97 26 25 Pompiers 04 94 97 90 60


Saint-Tropez Info n°17