Page 1

Le magazine des habitants de Faches Thumesnil

AU CŒUR DE LA VILLE www.ville-fachesthumesnil.fr

TOUS MOBILISÉS POUR UNE VILLE DURABLE JUILLET 2017 N° 187

Le dossier p.11

1


RETOUR EN IMAGES Un marché aux puces printanier, fruit d'un travail collectif Plus de 600 exposants, un soleil radieux, des animations familiales proposées par le Comité d'Animation, une organisation sécurisée par les services municipaux, c'était le cocktail réussi d'un bon marché aux puces fin avril dans les rues de Thumesnil en Nord. Le marché aux fleurs proposé en collaboration avec « les Maisons fleuries », a aussi permis aux passants de profiter de plantes variées pour un cadre de vie coloré.

Médaille du 1er mai : convivialité et reconnaissance A l'occasion de la cérémonie du 1er mai, une trentaine de travailleurs ont été mis à l'honneur par Monsieur le Maire, soulignant l'importance de la vitalité économique d'un territoire nourrie par ses actifs. Tous les domaines d'activités étaient représentés dans les carrières des habitants retracées devant l'assistance. Souvent venus en famille, les médaillés ont reçu leur diplôme, un petit cadeau de la ville et un joli brin de muguet porte-bonheur.

Record de participation à la fête des voisins Pas moins de 17 fêtes des voisins ont été recensées dans la ville, soit 2 de mieux qu'en 2016, preuve que les relations de bon voisinage se cultivent dans nos quartiers ! Comme chaque année, la ville soutenait ces bonnes initiatives en prêtant tables et chaises aux organisateurs.

ACTUALITÉS P. 4-6 Trois entrées au Conseil municipal du 30 juin 2017 Résultats locaux des élections législatives Olivier Muanji : “la sécurité est un travail collaboratif” La vidéoprotection, outil de dissuasion et d'enquête, s'installe en ville INITIATIVES P. 8 Massage et aromathérapie pour apaiser corps et esprit Le salon Chloé Beauté a déménagé Pizza Factory : le goût et le service

QUARTIERS

Quatre projets de quartier engagés pour le bien-vivre ensemble Les chantiers de l’été

P. 9 - 10

DOSSIER

Tous mobilisés pour une ville durable

P.11 - 14

GÉNÉRATIONS

P.17 - 18 La nouvelle école maternelle Daudet livrée pour novembre L’Espace Loisirs Jeunes et le Point information Jeunesse ont déménagé Le Forum des jeunes invite à la tolérance par le graff Bénévoles “provocateurs de sourires” à la résidence Arthur François

SPORT ET VIE ASSOCIATIVE

Mettez du SEL dans vos échanges entre voisins ! La piscine de Ronchin vous accueille à tarif préférentiel

Le magazine de Faches Thumesnil n°187 - juillet 2017 est édité par la ville de Faches Thumesnil en 9 000 ex. Directeur de la publication : Nicolas LEBAS- Rédaction : Caroline BRANQUART - Photos : Caroline BRANQUART - Conception et mise en

2

page : François VAN DE WOESTYNE - Impression : Delezenne - Régie publicitaire : C utile

P. 19


Des visiteurs curieux dans les jardins familiaux Début juin, dans le cadre des nouvelles activités périscolaires, une trentaine d'enfants de l'école Louise de Bettignies ont visité le jardin du groupe Cinti (rue Henri Dillies) de "l'association des jardins familiaux". Après avoir découvert les différentes plantations (tomates, carottes, échalotes, pomme de terre, poivrons, bulbes, etc) et abordé les sujet des insectes pollinisateurs, ils ont dégusté avec plaisir des framboises, fraises et groseilles...

ÉDITORIAL Mes chers concitoyens, Vous recevez ce nouveau numéro de votre magazine municipal « Au cœur de la ville » à quelques jours de la fête nationale du 14 juillet. Je vous invite à participer nombreux aux animations proposées, marquant ainsi votre attachement à la tradition républicaine et aux valeurs qui la fondent : Liberté, Égalité, Fraternité. Alors que flotte un air de vacances, je veux revenir sur plusieurs sujets qui vous préoccupent si j’en crois les messages reçus récemment. Les rythmes scolaires tout d’abord : sur ma proposition et après consultation des conseils d’école, le Conseil Municipal a voté le retour à la semaine de quatre jours travaillés dès la rentrée de septembre, solution désormais autorisée par le gouvernement. Les implantations sauvages de caravanes : phénomène exaspérant qui a touché plusieurs quartiers cette année : la Jappe, les Aubépines et l’étang des Périseaux. Autant de sites appartenant à la Métropole Européenne de Lille qui protège insuffisamment ses équipements malgré mes avertissements répétés. La loi impose un terrain d’accueil que nous n’avons pas. La loi impose aussi 25 % de logements conventionnés que nous n’avons pas. Autant d’obligations incompatibles avec l’espace limité dont nous disposons (462 hectares et pas mal de catiches…) déjà occupé par 18 000 habitants qui aspirent légitimement à une certaine qualité de vie. Je recevrai prochainement notre nouveau Député pour lui exposer notre situation et lui proposer de changer la loi.

La fête de la musique réunit les générations L'école de musique municipale a proposé pour la fête de la musique de multiples représentations pour provoquer des vocations et faire entendre à un large public nos talents locaux : de jeunes musiciens dans les deux résidences de personnes âgées, des choristes à la médiathèque et dans les communes voisines, et un groupe de rock local au centre musical Les Arcades, précédé par les élèves du département musiques actuelles.

La sécurité et la tranquillité publique : si l’arrivée prochaine de caméras de vidéo protection constitue une avancée dont nous espérons des résultats probants, la lutte contre toutes les formes de délinquance doit d’abord être assurée par l'État et sa Police Nationale. J’attends de ses représentants, le Préfet et le Procureur de la République, qu’ils nous préservent efficacement des trafics et des débordements qui ont gagné certains de nos quartiers récemment. Alors que notre pays s’est doté de nouveaux gouvernants, soyez assurés qu'avec le Conseil Municipal et les agents municipaux, nous sommes plus déterminés que jamais à améliorer votre vie quotidienne pourvu que l'État soit au rendez-vous. Je vous souhaite une belle fête nationale et un très bel été.

RENCONTRE P.20 Mathilde Bracq : l’Amérique du Sud, une terre d’épanouissement

TEMPS LIBRE

Le Café-Théâtre s'installe aux Arcades avec MONSIEUR FRAIZE TROIS FOIS RIEN

p. 21

Votre Maire Nicolas LEBAS

TRIBUNE

P.22

AGENDA

P.23

RETROUVEZ-NOUS SUR

facebook

twitter

youtube pinterest

www.ville-fachesthumesnil.fr

Rejoignez-moi sur

: Nicolas LEBAS

www.facebook.com/lebasnicolas

3


ACTUALITÉS

Trois entrées au Conseil municipal du 30 juin 2017 Suite à la démission de trois conseillers municipaux (Antoine Thérain a déménagé, Edith Liénard prend la Présidence de l’Office Municipal des Personnes Agées, et Majda Benali quitte le conseil pour raison personnelle), les suivants des listes de la majorité et de l’opposition font leur entrée dans l’assemblée locale. Il s’agit de Marine Godisiabois et Pierre Spittael pour la majorité et de Leilya Bouvier.

Leilya BOUVIER Je suis secrétaire médicale dans un institut médico-éducatif, et habite depuis 1998 dans le quartiers des 5 Bonniers. J’ai toujours été très intéressée par le domaine social et suis impliquée bénévolement en tant que Trésorière fédérale de la Confédération nationale du logement. En 2014, j’ai rejoint naturellement la liste d’Antoine Thérain car j’étais secrétaire adjointe de la section locale du Parti Socialiste. C’était une suite logique. Je souhaite apporter mon expérience de citoyenne et d’habitante dans le conseil municipal pour développer ma ville. Je siègerai dans les commissions personnes âgées et culture animation et vie associative. Je serai suppléante à la commission d'accessibilité des handicapés aux équipements.

Pierre SPITTAEL

Marine GODISIABOIS

Je vis dans le quartier de Sainte-Marguerite depuis 1995 et j’ai un parcours professionnel dans la banque où j’ai occupé différentes fonctions jusqu’à être depuis 2002 directeur d’un centre d’affaires. Je me suis engagé dans l’association “Faches Thumesnil, c’est vous” depuis quelques années en suivant les traces de mon père qui y est investi depuis 15 ans. Je me suis pris au jeu, d’abord en intégrant le conseil d’administration puis le bureau. Quand Nicolas Lebas m’a proposé d’être sur sa liste en 2014, j’avais déjà pris goût, à travers les échanges et les travaux de l’association, à la constitution de projets d’intérêt général. Je siègerai aux commissions finances, culture, animation, et vie associative.

J’ai une formation en sciences économiques, et je suis maintenant commerciale. Au début des années 2000, je suis entrée bénévolement au conseil de quartier de Côte de Faches aux côtés de Joël Duval qui le présidait à l’époque pour participer activement à la vie de la cité. Il nous expliquait bien les enjeux locaux et nous permettait de donner notre avis sur les aménagements, les projets. En 2008, j’ai voulu m’impliquer davantage et j’ai fait partie des conseillers municipaux élus avec Nicolas Lebas. En 2014, j’étais plus loin sur la liste, et je suis ravie de retrouver un siège au conseil. Je ferai partie des commissions sports et économie et commerce qui demandent de la créativité et du dynamisme, c’est exactement ce que j’aime.

Résultats locaux des élections législatives Dans la 1ère circonscription du Nord (Faches Thumesnil, Loos, une partie de Lille), le vote du second tour des législatives 2017 a donné les résultats suivants : Adrien Quatennens (La France insoumise) est arrivé en tête avec 50,10% des voix devant Christophe Itier (La République en marche). Le taux d'abstention dans la 1ère circonscription du Nord est de 61,65%. Adrien Quatennens est donc le Député de notre circonscription (la première du Nord) pour les 5 ans à venir. Dans notre commune Dans notre ville, c’est Christophe Itier (République en marche) qui arrivait en tête du second tour des législatives avec 53,07% des voix, tandis que Adrien Quatennens (France Insoumise) collectait 46,93% des voix. Au premier tour, Christophe Itier, République en Marche, était arrivé aussi en tête : 28,33% , Nicolas Lebas (LR-UDI), second avec 24,78%, puis Adrien Quatennens (France insoumise) avec 14,65%, et Eric Dillies (FN) 14,19%. Retrouvez les résultats détaillés des dernières élections sur notre site internet, bureau par bureau : www.ville-fachesthumesnil.fr

4


ACTUALITÉS

DES QUESTIONS, UN PROBLÈME,

? R E T C A T N O C I QU SIGNA LER UNE AN OM A

SELON VOS BESOINS,

LIE

PLUSIEURS SOLUTIONS

Poteau descellé Branche ou arbre dangereux Aire de jeux dégradée Lampadaire défecteux Trou dans chaussée ou trottoir

IQ U E R UN E I N F R AC T I O N , U N

5

Stationnement prolongé Tentative de cambriolage Démarchage abusif Infraction ou délit en cours, ou très récent Animal errant Police municipale : 03 20 62 61 47 policemunicipale@ville-fachesthumesnil.fr

Un renseignement Une demande Un emploi ou un stage Une réclamation

MANIÈRES DE TROUVER UNE RÉPONSE À SES QUESTIONS

Hôtel de ville 50, rue Jean Jaurès 03 20 62 61 61 service.courrier@ville-fachesthumesnil.fr

DÉL ST

E

NF

OR

ME

R, S

’ABON

NER

DEM

E AND

PE

E

monsieurlemaire@ville-fachesthumesnil.fr 03 20 62 61 61

LL

RE RI

Communication@ville-fachesthumesnil.fr : ville faches thumesnil : ville faches thumesnil : FT59155

Projet à soutenir Demande particulière Idée à soumettre Contacter un élu

NE

IT Suivez-nous sur facebook, découvrez nos vidéos sur YouTube ou recevez régulièrement par mail des nouvelles de la ville

N SERVICE MUNICIP DRE U AL JOIN

IN D

numéro vert : 0 800 18 43 78 sagacite@ville-fachesthumesnil.fr

O RS

N

5


ACTUALITÉS

Olivier Muanji : “la sécurité est un travail collaboratif” Olivier Muanji est depuis mars dernier le nouveau chef de la Police Municipale. Retraçons avec lui les grandes lignes de son action au quotidien et des projets qu’il va mener. Olivier Muanji apprécie la diversité des missions de policier municipal (patrouilles, surveillance des manifestations publiques, verbalisations des infractions au code de la route et à la propreté, médiation et prévention). De formation juridique, il a d’abord travaillé à Beuvrages, apprenant le métier “au contact d’un chef de service très compétent”. Un volet de pédagogie Il indique : “ Le policier municipal est d’abord un pédagogue qui doit aller vers la population, expliquer la loi, faire des rappels de civisme, de respect de l’autre et savoir passer à la sanction qui a un rôle moralisateur.” Responsable Adjoint à Bondues pendant 8 ans, il a passé l’examen professionnel de chef de service et postulé ensuite dans notre commune. “Ce poste correspondait à ce que je voulais faire,” explique-t-il , “coordonner des agents au sein de la Direction de la Sécurité et de la Tranquillité Publique, mettre en oeuvre le mieux possible les missions dévolues aux 5 policiers municipaux et aux 11 Agents de Surveillance de la Voie publique (ASVP) du service, selon les orientations stratégiques du Maire, et en lien avec la Police Nationale''.

Développer la formation des agents Dans les prochains mois, mes objectifs sont de développer la formation des ASVP, qui sont nos yeux et nos oreilles sur le terrain. Par leurs patrouilles sur la voie publique, et lors des sécurisations des écoles, ils collectent des informations précieuses. Il poursuit :”Nous allons ainsi mettre l’accent sur la verbalisation électronique des dépôts sauvages de déchets sur la voie publique. Mais le meilleure “remède” contre cette atteinte au cadre de vie serait la citoyenneté des habitants qui devraient aller à la déchèterie… “

c’est-à-dire en stationnement prolongé abusif. Mais pour cela, quand les habitants nous indiquent un véhicule qui a l’air abandonné, il nous faut des informations précises : adresse, type, plaque, ce qui permettra une surveillance rapide et une mise en fourrière. Tout le monde est acteur de la sécurité, il faut donc nous appeler vite et directement et ne pas passer par l’accueil de la mairie.” Gros dossier en cours également : la vidéoprotection, “un sujet très technique mené par ma direction. Cela nous assistera pour élucider infractions et fournir des éléments à la police nationale sur les délits.”

Lutte contre les stationnements abusifs “Nous souhaitons également avec ma Directrice, Mme Oukaïd, améliorer notre réactivité sur le sujet des véhicules dits “ventouses”,

Police municipale, Tél : 03 20 62 61 47. Commissariat mixte de secteur, 50 rue Salengro.

Travaux de mise aux normes de la déchèterie Boulevard d’Alsace jusque mi-août Vous pouvez déposer à la déchèterie tous les déchets encombrants et les objets réutilisables (mobilier, jouets…). Ceux-ci seront revalorisés au maximum en fonction du tri opéré sur place. Des travaux importants de rénovation et mise aux normes sont prévus dans la déchèterie la plus proche de notre commune, Boulevard D’Alsace, à Lille Sud. Elle sera fermée au public du 10 juillet au 13 août inclus. Vous êtes donc invité à vous rendre dans l’autre déchèterie de Lille, rue Jean-Charles Borda. Par ailleurs, le 4ème mercredi de chaque mois de 12h à 13h sur le parking avenue de Verdun, une camionnette d’Esterra vient collecter les déchets diffus spécifiques, c’est-à-dire des déchets dangereux pour la santé et l’environnement : peintures, acides, solvants, engrais et pesticides, soude, décapants, javel... Plus d’informations sur le service des déchèteries : 0800 711 720 Collecte des produits chimiques : mercredis 26 juillet, 23 août, 27 septembre de 12h à 13h, parking avenue de Verdun.

6

Devenez des modèles photo d’un jour pour la bonne cause ! Le centre social des 5 bonniers a l’habitude d’organiser chaque année en octobre pour la “semaine rose” des actions de sensibilisation mobilisatrices et positives sur la prévention du cancer du sein. L’an dernier, c’était un grand défilé de mode de femmes, jeunes filles et enfants touchées directement ou non par la maladie avec l’Espace Ressources Cancer. Cette année place à la photo ! Petits et grands, venez vous faire photographier avec un accessoire rose du 25 au 29 septembre prochains, de 10h à 12h (le 28 de 10h à 16h). Des accessoires seront disponibles au Centre Social ou à choisir dans vos propres vêtements, lunettes, broche, perruque... ! Une exposition de ces photos sera ensuite visible à partir du 20 octobre au centre (vernissage 18h30) et sera un support pour ouvrir la discussion sur le dépistage. Détecté tôt le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10. Ensemble, mobilisons-nous ! Centre social des 5 Bonniers Avenue de Bordeaux, tel : 03 20 53 31 82


ACTUALITÉS

Outil de dissuasion et d'enquête, la vidéoprotection, s'installe en ville Ce sont 24 caméras de vidéoprotection qui sont déployées dans notre commune à partir de ce mois de juillet 2017 pour un budget de 350 000 euros. Pour Bernard Beaumont, Conseiller municipal délégué à la sécurité et à la tranquillité publique : « la vidéoprotection est un outil qui a deux objectifs. D'un côté, elle permet la prévention des délits et infractions, de l'autre, c'est un appui technique utile fournir des éléments d'enquête (visages, plaques d'immatriculation...). Cela ne remplace pas l'humain et nous mettons dès que c'est possible les policiers municipaux en patrouille sur le terrain ». A la différence de la vidéosurveillance, il n'y aura pas d'agent qui surveillera constamment les images captées par les caméras, celles-ci seront visionnées en cas d'infraction ou délit pour faciliter les investigations.

Des emplacements étudiés selon les faits constatés Les emplacements ont été choisis en coopération avec la Police Nationale. « Nous avons travaillé avec la Direction Départementale de la Sécurité Publique pour repérer les endroits les plus opportuns pour placer les caméras,” précise Leïla Oukaïd, directrice pour la ville de la sécurité et de tranquillité publique. La municipalité s’est aussi appuyée sur un logiciel qui géolocalise les faits de délinquance depuis plusieurs années dans la commune grâce aux statistiques de la police nationale. «D’où l’importance de porter plainte, reprend la responsable. Cela permet d’alimenter ces données. »

Certains quartiers seront donc concernés en priorité : la frontière avec Lille-Sud, le quartier des 5-Bonniers, les abords d'équipements publics, les collèges, ainsi que plusieurs axes routiers où des caméras spéciales liront les plaques d’immatriculation jour et nuit pour faire de la vidéoverbalisation. Des règles strictes de conservation Dans une charte éthique accompagnant ce dispositif, la ville de Faches-Thumesnil s’engage à conserver les images enregistrées pendant 14 jours. Elles seront ensuite automatiquement détruites, en boucle, sauf dérogation prévue par la loi (enquête de flagrant délit, enquête préliminaire, information judiciaire).

Des consultations Le projet de vidéoprotection est en préparation depuis 2015 pour répondre à une délinquance de proximité récurrente dans certains quartiers. Après une phase de consultation d'habitants, commerçants, bailleurs, le principe de l'installation en deux phases avec évaluation intermédiaire a été acté par le Conseil Municipal de décembre 2015. Une préparation technique La phase technique préparatoire, longue mais essentielle, a permis d’analyser, en lien avec la Métropole Européenne de Lille, des solutions opérationnelles pour s'adapter au réseau de communication de la ville, complexe car mêlant hertzien et fibre.

Cérémonie d’accueil des nouveaux habitants Comme chaque année en septembre, les nouveaux arrivés dans la commune sont conviés à participer à la cérémonie d’accueil des nouveaux habitants. Dans le jardin de la médiathèque, Monsieur le Maire et des élus du conseil municipal vous présenteront la ville et ses équipements. Vous recevrez une pochette contenant divers documents et petits cadeaux de bienvenue et vous pourrez de suite vous inscrire à la médiathèque avec un justificatif de domicile. C’est gratuit et vous aurez accès à de nombreux livres, magazines, DVD.... N’hésitez pas à vous faire connaître ou à confirmer votre participation sur : comunication@ville-fachesthumesnil.fr Accueil des nouveaux habitants samedi 9 septembre à 11h, médiathèque, 199 rue Carnot.

7


PLOMBERIE COUVERTURE

CHAUFFAGE ZINGUERIE ENTREPRISE

DESWASIERE 55, RUE PASTEUR - 59155 FACHES-THUMESNIL Tél. 03 20 53 48 58 - Fax 03 20 52 94 13

COURANT D’HAIR Coiffure

OUVERT ENOÛT A JUILLET ET

• NOUVEAU : Coloration 80% végétale et VEGAN • Soin René Furterer 2017

• Maquillage Couleur Caramel (Bio)

Tél. 03 20 53 11 13 (sur rendez-vous) 49, Avenue du Général Leclerc 59155 Faches-Thumesnil

Du mardi au au jeudi de 9h à 12h et de 14h à 18h Vendredi de 9h à 19h - Samedi de 8h à 17h

PLOMBERIE - SANITAIRE ENERGIE RENOUVELABLE

Professionnel Gaz Naturel RGE - Qualifié Qualibat Dépannage - Entretien - S.A.V.

4 bis, rue Pasteur - 59155 FACHES-THUMESNIL

Tél. 03 20 53 21 37

lionel.choquet@wanadoo.fr

VOTRE PUBLICITÉ dans le journal municipal de la Ville de

Contactez Michèle PIERINI

Tél. 03 20 68 92 98 999, avenue de la République 59700 MARCQ-EN-BARŒUL cutile@nordnet.fr

www.cutile.fr

8


INITIATIVES

Massage et aromathérapie pour apaiser corps et esprit Corinne Brunetti s’intéresse depuis longtemps aux différentes facettes du bien-être, au point de vouloir en faire une partie de son activité professionnelle ; elle a récemment validé une certification en massage bien-être auprès de l’école européenne du toucher-massage. “C’est un massage rapide, d’une vingtaine de minutes qui se pratique habillé, sur une chaise spécifique. Il permet une détente, et un apaisement du corps et de l’esprit”, explique-t-elle. Elle met en oeuvre un cheminement précis qui va du sommet du crâne jusqu’au bout des doigts “en suivant les méridiens de la médecine chinoise”. Le massage s’adresse à tous les publics, mêmes les enfants souvent très réceptifs comme elle a pu le constater en proposant des massages lors de la “fête de la lenteur” de l’association de jardin partagé de “l’Ejappe est belle”. Elle peut aussi intervenir en entreprise pour notamment prévenir les troubles musculo-squelettiques et les risques psychosociaux. Elle dispense enfin des conseils en aromathérapie. Elle indique : “Une séance d’aromathérapie dure une heure pour analyser dans le détail ce dont la personne a besoin. Elle ira ensuite chercher les huiles essentielles correspondantes en pharmacie. Je les utilise depuis 2011 pour soigner ma famille plus naturellement. Il est important de bien les connaître car ce ne sont pas des produits anodins. Par exemple, pour prévenir l’apparition de poux à la rentrée par exemple, je place 2 petites gouttes d’huile essentielle de lavandin est efficace !”. (1 goutte au niveau de la nuque et une goutte derrière les oreilles) Arthémis Bien-Etre : massagesur chaise, aromathérapie, relaxation, tél : 06 87 50 62 11

Le salon Chloé Beauté a déménagé Le salon Chloé Beauté existe depuis 1989 d’abord situé rue Ferrer, puis rue Carnot, il vient de déménager rue Henri Barbusse. “Nous cherchions un local plus adapté à notre activité, et beaucoup de clientes habitaient le quartier, cette localisation est donc plus pratique pour elles et pour nous”, explique Catherine Maucoeur, la créatrice de l’enseigne. La salon a investi sur l’amincissement et le rajeunissement. “Nous proposons par exemple des soins mécaniques d’amélioration de la silhouette avec la dernière génération d’appareil et des méthodes naturelles basées sur le froid et le massage.“ La palette des soins esthétiques se complète avec des soins du visage et du corps relaxants, la beauté des ongles, et des prestations d’épilation. “C’est une petite structure familiale, notre équipe de 4 personnes est la même depuis 6 ans, l’ambiance est agréable, le contact facilité. On se forme, on se renouvelle pour offrir la solution la plus judicieuse aux besoin de nos client(e)s. Nous proposons aussi des animations régulières, des mailings de promotion et des offres flash sur notre page facebook.” Chloé Beauté, 24 rue Henri Barbusse, 03 20 53 66 96, ouverture 9h-19h, fermé dimanche et lundi. Chloe-beaute.fr

Pizza Factory : le goût et le service Une pizzeria mobile s’installe tous les lundis et mercredis soir sur l’espace Baron, rue Edouard Vaillant. Vous ne pouvez pas la louper, la bonne odeur de la pâte vous chatouille les narines dès 18h. Ce camion, c’est d’abord le rêve de monsieur, boulanger depuis l’âge de 15 ans. “C’est un challenge que j’ai relevé avec mon épouse en un an. Nous ne sommes pas de la ville mais nous connaissions le secteur. C’est un bon quartier, les gens nous encouragent volontiers.” Ils font aussi escale à Toufflers et Erquinghem le sec, et peuvent sur demande s’installer le midi sur des parkings d’entreprises. La carte compte 17 pizzas classiques à base de tomate ou de crème fraîche réalisées dans un esprit local avec des produits frais de qualité. La pâte est pétrie tous les matins.” Nos points forts, clame le couple, c’est le goût et l’accueil chaleureux. “ Le camion, moderne et fonctionnel, a été préparé sur mesure, la carte est évolutive en fonction des retours des clients et de la saison. Bon appétit ! La Pizza Factory, parking rue Edouard Vaillant, tous les lundis et mercredis 18h-21h. www.la-pizza-factory.com, carte de 8 à 11 euros.

9


QUARTIERS

Quatre projets de quartier engagés pour le bien-vivre ensemble Les conseils de quartiers, instances participatives regroupant des habitants bénévoles, ont imaginé quatre projets pour répondre aux besoins spécifiques de chaque secteur. Thumesnil en Nord : Aménagement de l'espace situé à l'angle des rues Gambetta/Ghesquière

Animation menée en 2016 et élargie au conseil de Thumesnil Nord. Budget : 1000 euros. Objectifs : Faire connaître les associations du quartier au cours d’une visite ludique en plusieurs étapes Inviter les habitants à créer un support artistique (tableau) sur le quartier Créer du lien entre habitants par ce jeu de piste réalisable à pied, à vélo, en trottinette

Ce travail issu d'une visite de quartier réalisée en octobre 2016 qui a mené le Conseil de Quartier à réfléchir sur la base de propositions d’aménagements faites par les services techniques de la ville. Une somme de 20 000 euros est inscrite au budget 2017 pour ce projet. Objectifs : - Aménager cet espace sécurisé mais pour l'heure inesthétique - Créer un lieu de vie à destination des habitants proches, notamment ceux des rues Gambetta et Ghesquière - Proposer un équipement qui pourrait servir de base à des initiatives de développement durable.

Thumesnil Mairie et Thumesnil Nord : Un parcours de découvertes et un aménagement

Sainte-Marguerite : Supports descriptifs de lieux d'intérêt du quartier

Projet précisé cet été qui fera l’objet d’une communication spécifique à la rentrée de septembre. > Un autre projet d’aménagement du square entre les habitations rue Despature est à l’étude. Une consultation, menée auprès des riverains, doit être renouvelée. Côte de Faches : des bacs de jardinage partagé

Installation imaginée lors des réunions du Conseil de Quartier courant 2016 Un budget de 2700 euros inscrits au budget 2017 Objectifs : - Créer des supports pour du jardinage partagé favorisant la rencontre entre habitants de différentes générations - Encourager le partage des savoir faire en développement durable - Faciliter des actions pédagogiques autour de ces plantations. Propositions du Conseil de Quartier : Installation de deux bacs dans le périmètre des aires de jeux des avenues de Bordeaux et de Roubaix (4m x 1m x 1m) , avec un accompa-

10

Projet validé qui sera installé au cours de l’été 2017

> Date fixée au 8 octobre matin avec différents points d’étape.

Réflexions du Conseil de Quartier : volonté d’un espace ouvert mais délimité par une petite clôture, nettoyage des murs, puis habillage végétal, sable de marquise au sol, massifs, aménagement d'un petit carré potager à l'usage des riverains. Les riverains ont été consultés sur ce projet en avril dernier par une enquête en porte-àporte. Certains riverains ayant fait d'autres propositions pour ce terrain, la Ville a mis toutes les possibilités à l'étude et reviendra vers les habitants du quartier prochainement.

gnement par les Jardins Familiaux (conseils d'utilisation) mais ouverts à tous les habitants sur le modèle des “incroyables comestibles”.

Travail issu des réflexions du Conseil de Quartier courant 2016. Budget : 4000 euros Objectifs : - Créer un projet culturel et participatif - Valoriser les bâtiments historiques, et faire connaître l'histoire de la ville et de ses acteurs - Installer une signalétique durable, cohérente et qualitative Propositions du Conseil de Quartier : Installation de supports descriptifs selon la valeur patrimoniale, historique ou le nom du lieu - Lieux proposés : église Sainte-Marguerite, Centre Musical des Arcades, salle Baron, Résidence Arthur François Choix des supports à préciser, installation second semestre 2017


QUARTIERS

Les chantiers de l’été Centre sportif Kléber : > Éclairage de salle de tennis de table > Amélioration de l’éclairage et économies d’énergie dans la salle du sous-sol pour 10 000 euros

Travaux de sécurisation incendie dans la salle Jacques Brel > Rénovation du système de désenfumage et adaptation des locaux à l’accueil de la batterie fanfare, remplacement de quelques portes : 100 000 euros de budget

Peintures et rénovations dans les écoles ou restaurants scolaires : > Murs et plaquage dans le couloir de l’école maternelle La Fontaine > Salle de jeux de l’école maternelle La Bruyère > Hall d’entrée de l’école élémentaire Victor Hugo-Lamartine > Changement du revêtement de sol de l’office de restauration Jean Zay

Rénovation énergétique du boulodrome > Isolation renforcée, ventilation, et éclairage pour rendre les locaux plus confortables et économes en énergie : 100 000 euros

Accessibilité : > Mise aux normes d’accessibilité de la cour de l’école maternelle Mozart pour supprimer les dénivelés en rentrant dans les classes et refaire la cour et le portail : 55 000 euros de budget. > Adaptation du local à l’entrée du cimetière et des sanitaires

Plan canicule : restez vigilants et informés La Ville met en oeuvre le plan canicule national sur son territoire. Les personnes les plus vulnérables aux fortes chaleurs sont les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes. La Maison des aînés est particulièrement mobilisée depuis plusieurs semaines pour recenser les personnes fragilisées en raison de leur état de santé ou de leur isolement. En cas d’épisode de canicule, des agents municipaux prennent régulièrement contact avec ces personnes afin de s’assurer de leur bien-être et de leur sécurité. En cas de besoin, elles pourront apporter une aide et un soutien à domicile à ces personnes. La demande de recensement peut être formulée par la personne elle-même ou un proche (famille, voisin, ami, service à domicile…). Des conseils pour lutter contre la chaleur sont par ailleurs disponibles à la Maison des aînés et sur le site internet de la ville : www.ville-fachesthumesnil.fr Maison des aînés, 103 rue Carnot (9h-12h/13h30-17h30) N° vert gratuit : 0 800 51 74 88 maisondesaines@ville-fachesthumesnil.fr Conseils sur www.ville-fachesthumesnil.fr

Travaux bruyants : respectons la tranquillité de notre voisinage Aux beaux jours, souvent le soir et à toute heure du week-end, le ballet des tondeuses, tronçonneuses et autres taille-haies reprend dans nos quartiers. Ces travaux de jardinage, tout comme les travaux de bricolage à l'aide de perceuse, raboteuse, scie, visseuse électrique, sont réglementés. Un arrêté du 3 juin 2002 stipule que “les bruits gênants par leur intensité, leur durée, leur caractère agressif ou répétitifs sont interdits “. Les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l'aide d'outils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore peuvent être effectués seulement : - les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h - les samedis de 9h à 12h et de 15h à 19h - les dimanches et jours fériés de 10h à 12h

11


TOUS MOBILISÉS POUR UNE VILLE DURABLE

Sites publics et espaces verts : un entretien naturel, des agents mobilisés Voilà 18 mois que le service espaces verts n’utilise (quasiment) plus de produits chimiques pour entretenir notre territoire. Ses agents nous ont expliqué leurs techniques et projets pour mettre en oeuvre une ville durable au quotidien. Six agents et deux apprentis jardiniers s’activent sur les parcs, les squares, les massifs, les abords des bâtiments publics. Ils gèrent également le stade, le cimetière, les places, les aménagements paysagers sur les ronds-points, les espaces plantés dans nos quartiers, ou en entrées de ville pour introduire un peu de verdure et de beauté dans le gris bitumé de la ville. Cela fait 18 mois qu’ils ont abandonné les produits chimiques (engrais, herbicides, insecticides…) anticipant la loi qui interdit toute chimie sur les espaces publics au 1er janvier 2017, avec dérogation pour les stades et cimetières où il est encore possible d’utiliser des désherbants. Désherbage, tailles et tontes “Pour la santé de l’équipe et celle du public dont l’eau n’est plus polluée, c’est un vrai progrès,” note Bruno Duhem, responsable espaces verts. “Nous utilisons des méthodes mécaniques et manuelles pour arracher les “mauvaises herbes” sur les trottoirs, allées et parkings. Cela demande beaucoup de minutie, de temps, et donc de fixer des priorités en fonction des saisons”. La taille d’arbustes, par exemple, se fait au printemps, de manière systématique. “Nous effectuons des jours entiers de taille intensive car il est important de le faire au bon moment et d’avoir une cohérence sur tout le territoire et non pas d’agir au coup par coup,” explique Bruno. Au printemps et en été, c’est le ballet des tontes régulières, le démontage des massifs pour installer des plantes estivales. L’été, priorités à l’arrosage et au désherbage.

Une broyeuse utile “On utilise des techniques simples pour faciliter notre travail comme le paillage. C’est une couverture végétale du sol avec des copeaux de bois récupérés de tailles de branches, cela garde l’humidité du sol, ça le nourrit en se dégradant, et ça empêche les herbes indésirables de s’installer, explique Rudy, jardinier.” La Ville a ainsi fait l’acquisition cette année d’une broyeuse, d'un coût de 28000 euros, pour transformer des tailles d’arbustes en copeaux, immédiatement réutilisés en paillage sur les massifs. Avec cette méthode, finis les allers et retours coûteux en temps et en essence vers les déchèteries ! Un fleurissement préparé dès l’automne Le fleurissement est bien différent d’il y a quelques années. Finie la multitude de plantes annuelles qu’on rachetait en masse chaque année. « Aujourd'hui, on joue sur les volumes, la texture, les formes, les couleurs. On laisse aussi des bandes d’herbes hautes pour favoriser la vie des insectes, détaille Bruno. En automne, c’est la période où on sème beaucoup pour que la plante s’enracine bien au printemps suivant. On plante majoritairement de la végétation vivace qui va rester en place 3-4 ans puis qu’on rajeunira, ou qu’on replantera ailleurs pour réorganiser les massifs. Et l’hiver ? “On prépare les sols, on met les plantes fragiles à l’abri, on assure le plan hivernal de salage en cas de gel.” Le travail quotidien, est donc multiple mais parfois rendu difficile par le manque de citoyenneté

voire le vandalisme souvent constatés : clôtures abîmées, plantes de massifs arrachées ou cueillies, dépôts de déchets, déjections canines dans la rue ou les espaces verts. Des actes qui non seulement rallongent les heures de travail pour nettoyer avant d’aménager, mais coûtent cher à la collectivité et au contribuable (voir ci-dessous).

LE COÛT DE LA PROPRETÉ par an, c’est le coût du personnel affecté à la propreté : deux emplois d’avenir embauchés directement par la ville, un partenariat avec l’association d’insertion Interm’aide qui déploient des agents de propreté sur le terrain

162 000 euros

de poubelles et sacs, traitement des graffitis, balayage mécanique des trottoirs et caniveaux (10 passages par an + lavage de certains trottoirs), évacuation des dépôts sauvages

131 700 euros

d’investissements en 2016 (distributeurs de sacs canins, corbeilles de propreté, aspirateur à crottes…)

11 000 euros

Des plans de gestion plus précis

Le conseil municipal du 30 juin dernier a adopté une délibération fixant l’entretien des espaces publics minéralisés (voirie, trottoirs, cheminements) suivants différents niveaux de végétation spontanée tolérée, en fonction de leur situation : gestion très soignée sans aucune pousse pour des abords de lieux remarquables ou des voies très fréquentées, gestion soignée avec quelques “herbes folles" isolées pour des zones résidentielles, gestion naturelle avec des herbes hautes pour certains cheminements dans des secteurs plus champêtres. “Il faut aussi changer de regard, que chacun accepte quelques herbes indésirables sur l’espace public," note le responsable espaces verts, "ou que les citoyens préférant une voirie sans aucune plante participent en entretenant les caniveaux devant chez eux, ce qui est une obligation légale''. Des fiches de suivi pour faire évoluer les espaces Un diagnostic des 145 espaces verts de proximité de la ville a aussi été réalisé. Chaque fiche de ce diagnostic va désormais être étudiée et remodelée par le services espaces verts, en collaboration avec les habitants bénévoles des conseils de quartier, pour un meilleur suivi et une gestion plus durable : un plan pour chaque espace définira l’attribution de telle fonction et sa gestion à court, moyen et long terme. Comment planter des espaces plus naturels, adaptés à notre région, et résistants qui ne demandent pas un entretien constant ? Pourquoi ne pas transformer certains carrés de pelouses sans intérêt esthétique en petits potagers collectifs ouverts ? Ne devrait-on pas semer du gazon sur certains chemins de cailloux pour éviter le désherbage (comme autour de la salle Baron par exemple) ? Des réponses concertées seront formulées dans les mois et années à venir pour préparer la ville de demain.

12


TOUS MOBILISÉS POUR UNE VILLE DURABLE

De beaux clichés pour sublimer la “nature en ville” Dans le cadre de la semaine du développement durable, la Ville organisait un concours photo sur le thème de “la Nature en ville”. Au cours du mois d’avril, Les Faches Thumesnilois étaient invités à photographier la ou les plantes qui illustrent le mieux la biodiversité en milieu urbain : photographie insolite, ingénieuse, de la biodiversité et des milieux écologiques en ville., tout était possible. © Amélie Verdonck Les 20 lauréats ont été exposés en juin à la Médiathèque, des tirages photographiques haut de gamme encadrés de leurs photos leur ont été offerts ainsi que des bons d’achats aux trois photos les plus appréciées sur facebook. La gagnante du concours “moins de 18 ans” a reçu le jeu de société Terrabilis, le premier jeu de gestion et de stratégie sur le développement durable. Marie-Anne Héaulme, Conseillère Municipale déléguée au Développement Durable, et Joël Duval, Adjoint au Maire délégué à la Culture, ont souligné la très belle qualité globale de toutes les photos reçues. Il a néanmoins fallu faire des choix. Les clichés ont été jugés sur les critères de la pertinence par rapport au thème, de la maîtrise technique, de l’originalité du sujet ou de la prise de vue. C’est Amélie Verdonck, avec une photo prise dans la rue Anatole France d’un véritable “champ de myosotis” en milieu urbain, qui a séduit à la fois public et jury par son cadrage, son joli ciel, et son décor mêlant friche industrielle et habitations.

Les lauréats du concours

Emile et Adrien remettent le prix jeunesse

Huit commerçants labellisés “mon commerçant s’engage” pour la planète MON

COMMERÇANT En mai dernier, le label « Mon commerçant s’engage pour le planète » était lancé par s’engage pour la planète la Ville. Il a d’abord été proposé aux commerçants “pilotes” et professions libérales de l’association locale Force Économique. D’emblée, huit commerçants ont accepté de réaliser tout ou partie des gestes proposés pour économiser de l’énergie, réduire les déchets qu’ils génèrent et sensibiliser leur clientèle. En adoptant les bons gestes, comme ne pas proposer de sacs jetables, accepter les contenants apportés par leurs clients, ou éteindre leur devanture la nuit, les commerçants et professions libérales participent de façon significative à une démarche développement durable. Op optique : 3 et 5 rue Carnot Christophe Coiffure : 18 rue Henri Barbusse Moribana : 1 bis place Victor Hugo Dujardin Gérard Kinésithérapeute : 29 rue Henri Barbusse Delecroix traiteur : 75 rue Ferrer Carrefour city : 23 rue Ferrer Lamandin Boucherie : 6 rue Kléber Coiffure Brigitte : 105 rue Carnot

13


TOUS MOBILISÉS POUR UNE VILLE DURABLE

Le Défi des familles à énergie positive : bilan et nouvelle édition ! Prendre des douches de 4 mn, mettre systématiquement un couvercle sur une casserole, baisser à 17 degrés la température de la chambre... Autant de petits gestes qui, mis bout à bout, réduisent vos consommations de gaz, d'électricité, et d'eau ! Cette année, la ville de Faches Thumesnil a participé pour la première fois au défi des familles à énergie positive, organisé sur notre territoire par la Métropole Européenne de Lille. De décembre à mai,f une vingtaine de familles Faches Thumesniloises ont relevé régulièrement leurs compteurs et se sont engagées à ces gestes simples avec une efficacité redoutable : en moyenne, elles ont réalisé 10% d’économies par rapport à l’année précédente (l’objectif est d’atteindre au moins 8%). Les fous du compteur Encadrée par deux jeunes en service civique Adrien Hérisson et Emile Vasselle qui organisaient des réunions régulières d’échanges, notre équipe s’est distinguée par son exceptionnelle motivation. En effet, elle a réalisé en moyenne un relevé tous les 6 jours, figurant sur le podium des "fous du compteur". Notre région est la première en terme de réductions d'énergie réalisées, ce qui représente 1000 tonnes de CO2 soit l'équivalent de 500 voitures retirées de la circulation. Bravo à tous les participants ! Le défi est relancé pour la saison 2017-2018, si vous êtes intéressé transmettez-nous vos nom, adresse, et téléphone, sur defiernergie@ville-fachesthumesnil.fr ! Vous pouvez aussi former une équipe entre amis ou collègues !

© Gilles Lootvoet

BIENTÔT

UN NOUVEAU DÉFI

Retrouvez des tutoriels

ZÉRO DÉCHET La Métropole européenne de Lille va lancer en novembre prochain un défi famille “zéro déchet”, comme Roubaix et d’autres villes voisines l’ont déjà réalisé avec succès. Notre commune lance dès aujourd’hui un appel aux familles qui voudraient réduire leur quantité de déchets produite. Cette démarche sera positive pour l’environnement bien sûr mais aussi pour le porte-monnaie des foyers. On sait que le meilleur déchet est le déchet non produit, l’emballage qui n’a pas été créé, transporté, puis souvent incinéré. En achetant la juste quantité de produit dont vous avez besoin, mais aussi en fabriquant vous-même des cosmétiques, produits ménagers, en démarrant un compost, vous pouvez réduire significativement vos dépenses quotidiennes et vos rejets dans l’environnement. Pour vous y aider, des ateliers seront proposés et un accompagnement réalisé.

N’hésitez pas à vous inscrire dès maintenant, vous serez recontactés cet automne : defizerodechet@ville-fachesthumesnil.fr

14

Pour apprendre les bases du paillage, comment créer et commencer un composteur, et planter une prairie fleurie, découvrez trois petites vidéos de 3 à 4 mn sur notre chaîne YouTube : villeFT59155.


TOUS MOBILISÉS POUR UNE VILLE DURABLE

Des associations engagées Plusieurs associations présentes dans notre commune portent les valeurs du développement durable : préservation de la biodiversité, transition énergétique, projets collaboratifs, consommation locale… Apprendre à jardiner et cultiver l’entraide "L’Ejappe est belle" gère un jardin communautaire dans la rue La Fontaine. Tout le monde participe dans la mesure de son temps aux cultures décidées collectivement et organisées pour favoriser la biodiversité. Les productions sont mises en commun et des ateliers pour enfants organisés le week-end. Un apiculteur amateur y a installé des ruches, tandis que des poules de l’association participent à l’esprit champêtre et pédagogique du lieu. Des animations autour de la nature y sont régulièrement organisées. l’Ejappe est belle, rue La Fontaine.

Projets collaboratifs pour toutes les générations Les deux centres sociaux de la ville sont ouvert à tous les publics. Il réécrivent en ce moment leur projet en lien avec les habitants. Il s’agit de créer des projets pour et par les habitants : animations, santé, sport, langues, lutte contre l’échec scolaire, école de consommateurs, ateliers parents-enfants… Les domaines d’action des centres sociaux sont multiples. Leur programme d’activités impressionnant, que vous cherchiez à vous détendre, vous instruire ou à donner de votre temps pour les autres. N’hésitez pas à franchir leurs portes, vous n’êtes à l’abri de vous y faire des amis ! Centre social du chemin rouge, 80 chemin rouge Centre social des 5 bonniers, avenue de Bordeaux

Consommer local avec le CAVA Le Centre d’Adaptation à la Vie Active est une association d’insertion sociale qui propose à des personnes éloignées de l’emploi de se former au maraîchage biologique sur les parcelles du parc de la Croisette. Des ventes directes sont organisées tous les jeudis soirs de 17h30 à 19h de fruits, légumes, fleurs ... et l’association adhère aussi à un groupement de producteurs locaux sur le site internet “la ruche qui dit oui”. Vous tapez “Faches Thumesnil”, vous vous inscrivez gratuitement, et vous pouvez commander à diverses fermes locales (toutes à moins de 100km) : fruits et légumes, fromages, yaourts, oeufs, jus de fruits, tartes, quiches, etc, jusqu’au mardi soir chaque semaine. Vous allez récupérer vos courses dans les locaux du CAVA, au parc, le jeudi soir. CAVA, rue Guy de Maupassant (cabanon en bois de vente directe), site internet de vente : laruchequiditoui.fr, plus d’informations sur www.ville-fachesthumesnil.fr, rubrique actualités.

Déplacements doux vers l’école avec le Pédibus L’association de parents d’élèves de l’école Louise de Bettignies développe le projet d’un pédibus (parcours pédestre vers l’école accompagné par des parents volontaires). Cette initiative permettrait de limiter les voitures aux abords de l’école et tous les soucis de sécurité que le stationnement et la circulation peuvent causer aux heures d’entrée et de sortie d’école. La ville de Faches Thumesnil soutiendra ce projet dans le cadre de sa volonté d’encourager les déplacements doux et la sécurisation des écoles. Si vous êtes parent ou grand-parent d’élève de cette école et que vous souhaitez prendre part au projet : bettimomes@gmail.com

15


GÉNÉRATIONS

La nouvelle école maternelle Daudet livrée pour novembre Depuis fin 2016, les travaux de la future école maternelle Daudet ont été entrepris rue d'Artois pour remplacer les anciens bâtiments modulaires. L'objectif de la Municipalité est de proposer aux jeunes élèves des écoles Daudet et Perrault, une seule école vaste, moderne, et écologique pour un meilleur confort d'apprentissage. Le stationnement sera repensé afin de dégager un plus grand parvis et gagner quelques places. Enfin, les locaux de l’école primaire Louise de Bettignies, située à proximité, seront agrandis pour accueillir une salle de restauration dédiée aux élèves de maternelle. Le chantier de l'école a pris quelques semaines de retard, elle devrait être livrée en novembre 2017. La rue d’Artois barrée en juillet Parallèlement à ces travaux, la voirie va être adaptée pour accueillir le parvis commun et du stationnement. C'est pourquoi la rue d'Artois est interdite depuis le 3 juillet à la circulation automobile (sauf riverains). Des déviations seront mises en place. Les engins de chantier passent par la rue de la Meuse. Ces travaux de voirie devraient durer 5 semaines.

L’Espace Loisirs Jeunes et le Point Information Jeunesse ont déménagé Depuis mi-juin, ces deux lieux de ressources et de loisirs pour les jeunes sont au 44 rue Gambetta. Un projet immobilier débutera très bientôt place Victor-Hugo. L’ancienne école Victor Hugo (qui servait de local associatif) a été vidée pour être déconstruite et laisser place à des logements en accession à la propriété. La façade qui borde la place sera conservée et le rez-de-chaussée sera réservé à des services publics, mais les locaux qui abritaient déjà des services pour la jeunesse doivent être réaménagés. En attendant, l’ancien bâtiment des services techniques de la ville, rue Gambetta, a été adapté pour abriter le Point Information Jeunesse et l’Espace Loisirs Jeunes durant les deux ans de chantier prévus.

16

> L'Espace Loisirs Jeunes L’ Espace Loisirs Jeunes est une grande salle avec différents propositions afin que les ados se retrouvent et bénéficient d’équipements adaptés à leurs goûts : accès WIFI, accompagnement de projets, baby-foot, table de tennis de table, ordinateurs pour jeux en réseaux…

> Le Point Information Jeunesse (P.I.J.) C'est un lieu d'information et d'orientation sur les métiers, la formation continue, la vie pratique, la santé, les études. Ses animatrices vous accompagnent dans vos projets culturels ou humanitaires : recherche de financements, aide au montage de dossier. On vous y propose aussi une bourse au permis de conduire pour faciliter la recherche d'un travail ou d'une formation (sous condition de ressources et en échanges d'heures de volontariat d'une association). Deux ordinateurs sont disponibles pour effectuer des recherches sur internet, rédiger votre C.V.

Thomas et Sajid en 5ème au collège Jean Zay viennent régulièrement s’amuser dans cet espace : “c’est dans notre quartier et cela permet de retrouver nos copains en dehors du collège. En cas de besoin, on peut demander conseil à Jean-François, l’animateur qu’on connaît bien''.

Contacts : Muriel HUGUET, responsable du P.I.J. Karine LECLERCQ, Animatrice insertion– Informatrice jeunesse.

Christelle Viateur, Adjointe au Maire déléguée à la jeunesse, indique : ''Les deux espaces sont complémentaires et permettent aux jeunes

de connaître par exemple, le dispositif BAFA, la bourse au permis… simplement en discutant avec les personnes sur place“. Point Information Jeunesse, Espace loisirs jeunes, 44 rue Gambetta , Tél:03 20 44 71 19. Horaires d’ouverture estivaux détaillés sur www.ville-fachesthumesnil.fr


GÉNÉRATIONS

Le Forum des jeunes invite à la tolérance par le graff Le Forum des jeunes regroupe des adolescents et jeunes adultes qui souhaitent engager des projets citoyens. Ils se réunissent deux samedis par mois pour mener des actions diverses. Cette année, ils ont travaillé sur le thème de la non-violence et des discriminations. “Nous sommes partis d’un jeu qui les avait fait s’exprimer sur la violence qu’ils peuvent ressentir tous les jours. Ce sont des sujets qui les touchent dans leur vie quotidienne au collège ou au lycée. Ils ont souhaité diffuser des messages de tolérance par l’art urbain. “, expliquent Muriel et Gérald, animateurs du forum. Pour cela, ils ont repéré des armoires électriques qui sont régulièrement taguées avec des graffitis plutôt inesthétiques pour les peindre avec des dessins travaillés sur les thèmes choisis rue Mandela et rue Barbusse. Une dizaine de jeunes de 14 à 18 ans ont eux-même réalisé de maquettes de dessins sur ordinateur, au crayon, à la peinture, puis ont présenté leurs projets aux conseils de quartiers des deux secteurs concernés pour recueillir leur avis. Trois projets ont été choisis. Ils seront réalisés à la rentrée par les jeunes accompagnés d’un graffeur professionnel. “Nous souhaitons partager nos idées et montrer que le street art ou art urbain, peut être vecteur de messages de paix”, expliquent Floriane et Tom.

Forum des jeunes, Point Info Jeunesse, 44 rue Gambetta, 03 20 44 71 19. Réunions un samedi sur deux de 13h30 à 15h30. Rejoignez-les !

Bénévoles “provocateurs de sourires” à la résidence Arthur François Une quinzaine de bénévoles se relaient régulièrement dans la résidence de personnes âgées rue Dillies. Le jeudi 8 juin, ils ont signé une charte du bénévolat afin d'encadrer leur action et d'inciter de nouveaux habitants à donner de leur temps. Marie-Noëlle est bénévole depuis 2009 à la résidence Arthur François. En retraite, elle voulait se rendre utile et fait preuve de beaucoup de patience et de bienveillance avec les personnes âgées. Elle anime un atelier chant tous les mardis. "C'est un plaisir de voir les sourires des résidents'', explique-t-elle. ''Je viens une fois par semaine et pendant les vacances scolaires, un peu plus souvent. J'aide pour les jeux de société, les animations, des fêtes." Une autre bénévole est entrée à la résidence car son mari y a habité durant 8 mois. Elle est aussi bénévole au Restos du coeur. Au décès de son époux, elle a décidé de continuer à venir aider à organiser des animations, des ateliers jeux à la résidence," pour rendre ce qu'on nous avait donné : de la gentillesse, des sourires. J'aime les gens et j'aime donner". Tout le monde coopère Jean-Bernard aime seconder "l'équipe de la résidence qui est très sympa, les soignants, l'animatrice, les bénévoles, tout le monde coopère". C'est justement pour fixer les rôles de chacun et le cadre de l'intervention des bénévoles que la résidence a rédigé avec eux la charte qui vient d'être signée par chacun. Elle rappelle l'esprit de bienveillance, de désintéressement, de partage qui caractérise ces personnes et représente un cadre simple pour “recruter de nouveaux bénévoles”. Monsieur le Maire, signataire également, a remercié chaleureusement tous ceux qui donnent de leur temps pour les autres. Pour Naïma, l'animatrice, "ils représentent une aide précieuse, une ouverture vers l'extérieur, de nouvelles idées et compétences qui rendent heureuses les personnes âgées. " Pour devenir bénévole : résidence Arthur François : 03 20 29 80 45.

17


18


SPORT ET VIE ASSOCIATIVE

Mettez du SEL dans vos échanges entre voisins ! Le Système d’Echanges Local, ou SEL des 5 Bonniers, porte bien son nom. Il apporte de la saveur dans un voisinage en permettant des échanges de savoir faire, ou de petit matériel, mais aussi de la convivialité. On le fait tous naturellement : prêter une échelle à un voisin qui repeint sa façade, demander à la voisine si elle n’aurait pas un taille-haie électrique pour changer de notre vieille cisaille, arroser les plantes du jeune couple en face pendant ses vacances… Les échanges entre voisins sont monnaie courante. Mais on peut les organiser à plus grande échelle pour les élargir à tout un quartier voire une ville entière, et créer de nouveaux liens. C’est tout l’objectif d’un SEL (Système d’Echanges Local). Du matériel, du service, de la bonne humeur Le SEL des 5 Bonniers a été créé il y a quelques années par un stagiaire du centre social. Après son départ, l’association a perduré, sous la coordination de Sandrine Nina, une adhérente de la première heure. Le principe est simple : à votre inscription, vous disposez d’une base de “monnaie d’échange”, de 500 bonniers. Vous indiquez ce que vous pouvez proposer (garde d’animaux, covoiturage, cours d’anglais, gaufrier…), et ce que vous recherchez (une scie à main, des partitions de guitare…). Ensuite les échanges fonctionnent avec des “crédits” et “débits” : A donne à B, C donne à D, C reçoit de A... Contact par mail et réunion Les contacts se font par mail et lors d’une réunion mensuelle le 1er lundi du mois à 18h30 au centre social de 5 bonniers. Des petites animations sont organisées aussi dans l’année en fonction des propositions des participants. En juin, ils ont ainsi fait une cueillette des fraises collective pour faire des confitures distribuées à tous, et confectionnées dans la bonne humeur ! Une trentaine de personnes participent régulièrement pour l’instant, comme Marie-Ange qui “trouve l’idée d’échange sans argent formidable. J’ai donné des cartons pour un déménagement et en échange, la dame m’a fait un soin du visage !'' Florence, nouvellement installée, est heureuse d’avoir fait connaissance avec des “voisins” par le SEL. Rejoignez-les ! Sel des 5 bonniers : seldes5bonniers@gmail.com, centre social des 5 bonniers, avenue de Bordeaux. Tél : 03 20 53 31 82

La piscine de Ronchin vous accueille à tarif préférentiel Pour permettre aux habitants de Faches Thumesnil d’avoir accès à une piscine proche à un bon tarif, la Municipalité a passé une convention avec la ville de Ronchin en mai dernier. Vous avez donc accès désormais cette piscine pour le même prix que les Ronchinois, la Municipalité de Faches Thumesnil prenant en charge la différence de prix entre les extérieurs et les “résidants”. Les tarifs concernés sont l’entrée simple, adulte, jeune, plus de 50 ans, moins de 4 ans, et carte d’abonnement, hors espace forme. Profitez donc des petit et grand bassins avec toboggan et plongeoirs, et du couloir réservé aux nageurs avec palme pour les plus aguerris ! Piscine de Ronchin, rue Comtesse de Ségur, 03 20 62 12 62

DU FAITES

SPORT

Allez à la rencontre des clubs sportifs Bonne résolution de rentrée : on prolonge l’activité sportive réalisée cet été. Pour vous faire découvrir leur club et promouvoir la pratique sportive, 22 associations sportives seront réunies dans le salle Jean Zay rue de la Linière,pour “Faites du sport”. A l’initiative de l’Office Municipal des Sports (OMS), ce forum est ouvert de 11h à 17h avec des stands d’information et d’inscription et des démonstrations. Réduction pour les femmes et les jeunes Pour encourager les jeunes (moins de 20 ans) et les femmes, une réduction de 15 euros sur leur adhésion est possible (il faut être habitant de Faches Thumesnil) lors de leur première inscription dans un club. N’oubliez pas de retirer un dossier au stand de l’OMS pour en bénéficier. Samedi 9 septembre de 11h à 17h, Centre sportif Jean Zay, rue de la Linière (attention places stationnement limitées), parkings proches rue de la Résistance, ou rue Hoche, autour de la salle Brel.

19


RENCONTRE

Mathilde Bracq : l’Amérique du Sud, une terre d’épanouissement Partir seule en voyage à travers l’Amérique du Sud pendant 18 mois à 23 ans, ce n’est pas donné à tout le monde, et c’est pourtant à la portée de chacun. Il faut savoir aller vers l’autre, se laisser porter, et vaincre ses peurs. Mathilde Bracq a été capable de tout cela. Au départ pourtant, elle n’avait pas, “d’attirance particulière pour l’Amérique du Sud” mais une grande envie de voyage. “J’avais mis de l’argent de côté avec un travail de manutentionnaire, pour voyager un peu plus de 6 mois.” Sa famille avait hébergé une jeune Vénézuélienne venue étudier un an en France, alors elle y est d’abord partie avec sa petite soeur. “Nous avions préparé ce premier mois car les circonstances politiques et économiques étaient dangereuses. Ensuite, je rejoignais mon meilleur ami au Pérou et on devait voyager 6 mois ensemble. Mais au bout d’un mois, il a eu un souci et a dû rentrer en France.” La jeune fille d’un naturel plutôt timide et d’un espagnol encore scolaire, prend de l’assurance. Elle se dit qu’elle est capable de continuer seule. Elle donnera des nouvelles par mail et sur sa page facebook… Car elle s’est fait voler son téléphone portable dès le Pérou. Mais elle l’affirme désormais, “ce n’était pas plus mal”. Beaucoup d’improvisation Elle s’est adaptée à ses rencontres. “Je prenais le bus, j’étais exotique avec mon teint pâle et mes cheveux blonds, du coup des dames de l’âge de mes parents m’abordaient souvent pour m’aider, me donner des conseils de lieux à voir. Evidemment, j’ai fait des sites touristiques comme le Machu Picchu au Pérou, mais les meilleures moments sont ceux auxquels je ne m’attendais pas.” C’est ainsi qu’elle a traversé la Bolivie, le Paraguay, le Chili, la côte du Brésil, Guyana, le Surinam, et la Guyane Française, en bus, à pied, en avion aussi pour faire un petit détour par l’île de Pâques. Hébergée chez l’habitant Si au début du voyage, elle a dormi en auberge de jeunesse, elle a ensuite choisi d’être hébergée chez l’habitant via un site internet spécialisé. “Cela permet de vivre vraiment la vie locale, de mieux connaître le pays et sa culture. Il m'arrivait de ne pas croiser un touriste pendant 3 mois. En Bolivie, j’ai voulu aller dans la jungle 4 jours dans un parc national. Là c’était organisé avec une agence sur place. Mais les 4 jours sont passés trop vite, je voulais rester. Alors on m’a conseillé de faire du volontariat. Je suis arrivée dans une famille de 7 enfants, où on était 5 volontaires pour aider à construire une maison. Les 4 autres touristes sont partis au bout d’un mois, la famille m’a dit que je pouvais rester si je voulais, en aidant pour replanter le riz. Je me suis retrouvée toute la journée avec des enfants très autonomes dans la jungle : ils m’ont appris à pêcher, conduire un ba-

20

teau, grimper aux arbres pour cueillir des fruits. Ils étaient pauvres mais riches de connaissances.” Conserver l’essentiel “De semaine en semaine, je découvrais de nouveaux horizons, plus je voyageais, plus je faisais attention à mon budget pour continuer, et plus j’allais à un rythme lent. Je me suis débarrassée de tout le superflu au fur et à mesure du parcours. Mon sac à dos était lourd, 23 kg, alors j’ai renvoyé beaucoup de choses en France. En randonnant, je me demandais parfois ce qui craquerait en premier : mes pieds, mes genoux, mes hanches… ? Et puis on s’habitue. J’ai appris à ne plus m’inquiéter des problèmes, à me dire qu’il y a toujours des solutions. Je restais parfois seule mais finalement jamais plus de 3 semaines. “

çaise plaquée sur une culture sud-américaine, un pays dans le dénuement qui manque d’écoles, de routes. Je suis rentrée pour Noël 2016, à la surprise générale de ma famille qui avait fini par arrêter de demander quand je rentrerais. Je l’ai

''Plus je voyageais, [...], plus j’allais à un rythme lent.,...''

Paysages de carte postale et réalités plus complexes J’ai vu des gens ouverts, bienveillants, des paysages magnifiques, les cascades les plus hautes du Vénézuela, un désert de sel, des glaciers en Patagonie, des montagnes impressionnantes... Et j’ai eu la chance de faire escale sur l’île de Pâques au moment d’un festival culturel de chants et danses polynésiennes. C’est le plus beau spectacle que j’ai jamais vu. Mais j’ai aussi vu la grande pauvreté au Brésil et différentes formes de racisme. J’ai terminé par la Guyane Française, je voulais voir décoller une fusée. J’y ai constaté un mélange étrange de civilisation fran-

juste senti, j’étais fatiguée, j’avais envie de voir ma famille. Une transformation De janvier à mars 2017, Mathilde a travaillé pour repartir au Portugal et mieux apprendre le Portugais qu’elle avait pratiqué au Brésil. Revenue en mai après avoir exercé la langue en travaillant en auberge de jeunesse sur place, elle est désormais sûre de vouloir trouver un métier dans une forme de tourisme proche des gens et de la nature. Elle en aussi retiré un état d’esprit positif qu’elle veut désormais communiquer : “On pense que voyager seul est compliqué, surtout quand on est une fille, mais en fait avec un peu de prudence et de bon sens, tout est possible. Je suis désormais moins stressée par ce qui peut arriver et plus sûre de mes capacités. Je suis aussi convaincue qu’être Française est une vraie chance. “


TEMPS LIBRE

TROIS FOIS RIEN

Cie du Loup-Ange / La Clef des Chants

Théâtre musical et cirque (à partir de 5 ans) Deux femmes vivent dans leur maison de poupée, baroque et suspendue, où chaque geste est réglé comme du papier à musique. Un inconnu arrive... Étranger, intrus, il bouleverse cette partition. Dans les tissus suspendus et dans les chants à une, deux ou trois voix, les envolées s’enchaînent. De leurs frictions naissent des rythmes et de leurs corps fusent des jeux drôles, tendres ou cruels, jusqu’à la cacophonie. Musique et cirque s’entremêlent, corps et voix se répondent et jouent avec des situations quotidiennes qui glissent vers l’absurde et le burlesque. Trois fois rien est une fresque faite de clins d’œil à nos vies partagées. Elle pose un regard chargé d’humour et d’humanité sur les frémissements du rapport à l’autre et les collisions du vivre ensemble.

Mercredi 4 octobre à 10h30 et 15h30 Tarif : 6 euros

Le Café-Théâtre s'installe aux Arcades avec MONSIEUR FRAIZE Terriblement drôle, virtuose des ruptures inattendues, Monsieur Fraize pourrait appartenir à la famille des clowns. Un énergumène de scène qui vous attrape irrésistiblement dans les mailles de son univers décoiffant et non conventionnel. Une sorte d’énigme qui décide de se livrer au public en toute naïveté et qui, au fil des rires, dévoile un univers ultrasensible où s’entremêlent les non-dits, le doute et la cruauté du quotidien.

Dimanche 8 octobre à 17h Tarif : 8 euros

21


TRIBUNE

Retour à la semaine de 4 jours dans les écoles Cher(e)s Faches-Thumesnilois(e)s, J’ai démissionné du Conseil Municipal le mois dernier. Les aléas de la vie m’obligent à quitter la région. Cette décision est prise à regret, mon attachement à notre ville est sincère. Les débats municipaux me manqueront comme les Conseillers municipaux que j’ai côtoyés. Je remercie les membres du groupe de la minorité et particulièrement René PILLE, avec qui j’ai travaillé en toute confiance dès mes premiers pas dans la commune. J’ai porté avec mon équipe l’ambition de redynamiser la commune, faire vivre les commerces de proximité, animer la vie culturelle, sportive et associative. Nous souhaitions mettre les citoyens au cœur des décisions publiques et expérimenter de nouvelles formes de démocratie participative. L’équipe de la majorité actuelle ne partage pas ces combats. Il faudra qu’à l’avenir, celles et ceux qui me succèderont puissent vous convaincre davantage pour construire une ville plus conforme à nos valeurs. Je souhaite très sincèrement le meilleur à Faches-Thumesnil et à chacun d’entre vous.

Antoine THERAIN

Après la réforme confuse imposée en 2012 par le précédent Gouvernement, le nouveau Ministre de l'Education Nationale, JeanMichel BLANQUER, a indiqué à plusieurs reprises que davantage de liberté serait donnée à la communauté éducative. Un décret du 28 juin est venu rendre possible le retour à la semaine de quatre jours. Vendredi 30 juin, Monsieur le Maire a donc proposé au conseil municipal une délibération visant à rétablir la semaine de quatre jours (lundi, mardi, jeudi, vendredi) au sein des écoles de la commune dès la rentrée de septembre 2017. L’équipe municipale considère que l’école, les enfants, la famille ont besoin d’un rythme de vie stable et permettant un repos récupérateur. Cette stabilité dans les rythmes scolaires permettra de se concentrer sur l’essentiel : l’acquisition des apprentissages fondamentaux (lire, écrire, compter). L’éducation des jeunes Faches Thumesnilois constitue une de nos priorités et nous continuerons de lui consacrer d’importantes ressources humaines et matérielles. Nous préparons activement la prochaine rentrée avec des nombreux moyens investis : travaux de rénovation, installation de tablettes numériques, tableaux blancs électroniques et projecteurs, interventions renforcées sur le gaspillage alimentaire dans les restaurants scolaires avec les animateurs périscolaires… etc. Le sport, la culture, le développement durable sont des facteurs d’épanouissement que nous continuerons à soutenir pour que chaque enfant cultive ses talents et aptitudes. La Municipalité, ses agents, et les équipes éducatives sont mobilisés pour la réussite de vos enfants. Alors que la période des vacances vient de s’ouvrir, nous vous souhaitons un très bel été !

Le groupe Gauche et Citoyen souhaite la bienvenue à Leilya BOUVIER en remplacement d’Antoine THERAIN, lequel nous remercions pour son engagement et son action.

22

L'ÉQUIPE ''AVEC VOUS POUR FACHES THUMESNIL''


AGENDA CULTURE / ANIMATIONS

Festivités du 14 juillet 12h-23h Cérémonie républicaine, jeux gonflables, karaoké,soirée dansante Espace ou salle Baron, rue Vaillant (selon météo) Pique-nique musical

Soirée magie Samedi 7 octobreà 20h Salle Jacques Brel Gratuit pour les Faches Thumesnilois Réservation obligatoire au 07 82 50 56 62

SPORT

Faites du sport

Café-Théâtre : Monsieur Fraize Dimanche 8 octobre à 17h Les Arcades, rue Kléber, Tarif : 8 euros Réservations 03 20 62 96 96 "Avant le tour''

Samedi 9 septembre 11h-17h Complexe sportif Jean Zay, rue de la Linière ÉCHANGES

Samedi 14 octobre à 20h Les Arcades, rue Kléber, Gratuit sur réservation 03 20 62 96 96

The last moonshiners Samedi 1er septembre à 19h Médiathèque Marguerite Yourcenar, rue Carnot Gratuit sur réservation 03 20 96 12 44 Marché aux puces de Faches

Atelier allumoirs Samedi 28 octobre de 14h à 15h30 et de 15h30 à 16h Médiathèque Marguerite Yourcenar, rue Carnot Gratuit sur réservation 03 20 96 12 44 ASSOCIATIONS

Dons du Sang Lundi 21 août et lundi 16 octobre de 15h-19h Salle Baron Loto Goûter de l'OMPA Mardi 12 septembre Salle Baron Loto Goûter du « Club du Temps Libre & de l'Amitié » Jeudi 14 septembre Salle Baron Belote du Comité des Jumelages Samedi 16 septembre Salle Jacques Brel

Dimanche 24 septembre 8h-14h Inscriptions début septembre, infos au 03 20 62 61 61 “Trois fois rien” Spectacle jeune public musique et cirque Mercredi 4 octobre à 10h30 et 15h30 Les Arcades, rue Kléber, Tarif : 6 euros Réservations 03 20 62 96 96

Médi tthèque Marguerite Yourcenar

Loto du Comité des Jumelages Dimanche 17 septembre Salle Jacques Brel Repas dansant de l'Office Municipal des Personnes Âgées Vendredi 29 septembre Salle Jacques Brel

Inscriptions aux accueils de loisirs Jusqu’au 24 juillet pour le mois d’août Maison d’activités pour la jeunesse 130, rue Dillies Centre sportif Kléber, 298 rue Kléber Centres sociaux Ludothèque Ouverture du 10 juillet au 4 août et du 7 août au 2 septembre Lundis, mardis, jeudis de 9h30 à 12h Mercredis : 14h- 17h Centre social du chemin rouge, 80 chemin rouge Collecte des déchets spécifiques Peintures, solvants, pesticides, acides, solvants, huiles, médicaments, radios Mercredis 26 juillet , 23 août, 27 septembre de 12h à 13h Parking Avenue de Verdun Inscriptions aux école de musique, danse, arts plastiques Mardi 5 septembre 15h-19h Mercredi 6 septembre 10h-12h /14h-19h Vendredi 7 septembre 15h-19h Les Arcades, rue Kléber Accueil des nouveaux habitants Samedi 8 septembre à 11h Médiathèque Marguerite Yourcenar, rue Carnot Conseil Municipal Jeudi 12 octobre 19h30 Salle d’Honneur de l’Hôtel de ville Bourse aux vêtements « Faches Thumesnil Amitiés » Samedi 28 et dimanche 29 octobre Salle Jacques Brel

HORAIRES D'ÉTÉ DE LA MÉDIATHÈQUE MARGUERITE YOURCENAR

La médiathèque vous accueille durant les vacances d'été du mardi 4 juillet au samedi 2 septembre. > le mardi de 14h à 18h > vendredi 14h à 18h > le mercredi de 14h à 18h > samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h Fermeture exceptionnelle le samedi 15 juillet la durée du prêt pendant cette pèriode est de 6 semaines. 23

Magazine municipal 187 juillet 2017  

Le magazine municipal de la ville de Faches Thumesnil