Page 1


Sommaire

02


4-5 • NEWS 6-9 • L'HOMME QUI VOULAIT VIVRE SA VIE 10-11 • UNSTOPPABLE 12-13 • HOW I MET YOUR MOTHER, saison 5 14-15 • PREVIEW

03


News A

ttention les yeux car voici venir l’une des comédies les plus délirantes et les plus funs de l’année : VERY HOT TUB !

L’intrigue est, à elle seule, un concentré d’absurdité à haute dose : grâce à un jacuzzi magique, une bande d’amis désœuvrés remonte le temps et atterrit en 1986, la période de leur adolescence. Une époque où la débauche et les filles faciles étaient légions. Ils vont alors (re)découvrir les vrais plaisirs de la vie : le sexe, l’alcool et le rock'n'roll ! Mais au-delà du choc de leur voyage, les amis vont s’apercevoir qu’ils ont une chance de changer leur passé… donc leur avenir, et tous recommencer à zéro ! Comédie sexy et débridée, VERY HOT TUB, c’est RETOUR VERS LE FUTUR à la sauce VERY BAD TRIP, une « popcorn comedy » brute de décoffrage, totalement décomplexée, qui place le délire et le grand n’importe quoi à un sommet rarement atteint !

qui vient de se faire plaquer et n’a plus goût à grand-chose. Craig Robinson (DELIRE EXPRESS) est Nick, qui a tout le temps sa femme sur le dos et pas une seconde pour lui. Rob Corddry (PL AYBOY A SAISIR) interprète Lou, un homme dépressif et au bout du rouleau qui adore faire la fête, mais qui n’y arrive plus. Et enfin Clark Duke (KICK-ASS) est Jacob, un jeune homme qui passe sa vie dans sa cave avec ses jeux vidéo et qui ne connaît pas son père. Ces héros – sincères et attachants – vont se voir offrir une chance de changer leur vie, dans les années 80 ! A ce titre, la reconstitution de ces années fastes est d’ailleurs plutôt réussie, et la bande-originale savoureuse (INX, Talking Heads…), les baladeurs K7 et les combinaisons de ski fluos réveilleront à coup sûr une certaine nostalgie chez tous ceux qui étaient ados dans les années 80. Retournez dans vos années de délires le 30 mars 2011 (14,99 euros).

Le réalisateur Steve Pink impose à son film un rythme soutenu : les gags et les situations burlesques s’enchaînent avec une frénésie qui fait plaisir à voir. Et cela, grâce à des acteurs en forme et à la bonne humeur communicative. Chacun joue ici son rôle à merveille. John Cusack (2012) incarne Adam, un égocentrique

04


LES BLU-RAY DE MARS A l'occasion de la sortie au cinéma le 30 mars 2011 de BIG MAMMA 3, avec Martin Lawrence (BIG MAMMA 1 & 2) et Brandon T. Jackson (PERCY JACKSON, TONNERRE SOUS LES TROPIQUES), Fox Pathé Europa édite pour la première fois en Blu-ray un coffret réunissant BIG MAMMA 1 et BIG MAMMA 2 (19,99 euros le coffret 2 Blu-ray). Les films seront également disponibles à l'unité en Sélection Blu-VIP (14,99 euros le Blu-ray). Sortie le 16 mars 2011. Image : 2 Blu-ray 50 double couche • Encodage MPEG 4/AVC • 16/9ème • Compatible 4/3 • Format 1.85 • Durée : 1h39 (BIG MAMMA), 1h39 (BIG MAMMA 2) Son : Anglais 5.1 DTS-HD-MA , français 5.1 DTS Sous-titres : Français, anglais Bonus BIG MAMMA : Commentaires audio • 2 scènes coupées • Making-of • Bêtisier • Clips Bonus BIG MAMMA 2 : Commentaires audio • 12 scènes coupées • Les secrets de Big Mamma

Après les bombes cinématographiques que furent MARTYRS, A L’INTERIEUR ou encore L A HORDE, voici une nouvelle incursion dans la terreur Made in France avec L A MEUTE. Premier film de Franck Richard, il met en scène Charlotte, une jeune femme qui, alors qu’elle roule sans but sur une route déserte, prend Max en stop. Lorsqu’il disparaît dans un resto-routier quelques kilomètres plus loin, elle est persuadée qu’il a été enlevé. En revenant sur les lieux la nuit suivante, elle se fait surprendre par l’étrange propriétaire du bar et sa meute de zombies affamés. Prise au piège, Charlotte réalise vite qu’elle est la prochaine sur le menu… Son combat pour la survie commence alors ! Avec L A MEUTE, Franck Richard signe un film unique, terrifiant et emprunt d’une ambiance malsaine qui mettra mal à l’aise le plus endurci des spectateurs. Hormis Phillip Nahon (CALVAIRE), le cinéaste a invité à son exploration de l’enfer des comédiens novices dans l’horreur : Emilie Dequenne (L A FILLE DU RER), le chanteur Benjamin Biolay et surtout Yolande Moreau (MICMACS A TIRE-L ARIGOT) dans un rôle hallucinant d'adepte de la découpe de jambes, et mère nourricière d’une meute de monstres assoiffés de sang ! Film atypique, L A MEUTE prend le spectateur à rebrousse-poil en posant, dès la première demi-heure, les bases d’un polar glauque teinté d’humour. Une tonalité qui prend une tournure déviante dans la seconde partie, durant laquelle la Meute en question sort de terre pour se repaître de chair fraiche. Dès lors, le film devient un festival d’horreur, généreux en gore et en effets spéciaux. Complètement inattendu et surprenant, L A MEUTE est une très belle surprise qu’il serait dommage de rater. Sortie en DVD prévue le 2 mars 2011. Prix public indicatif : 19,99 euros.

05

En bref ✪ Fox Pathé Europa continue d’offrir une « nouvelle vie » aux plus grands titres de son catalogue en les éditant au format B l u - r a y. S o n t a i n s i p r é v u s e n H a u t e Définition quelques-uns des plus grands chefs-d’œuvre du cinéma pour enfants : R O B O T S , B R I S BY E T L E S E C R E T D E NIMH, GARFIELD et GARFIELD 2. Sorties programmées le 06 avril 2011. ✪ Au rayon des bonnes nouvelles, signalons la sortie très, très attendue en avril, et en Blu-ray, du film culte de Francis Ford Coppola, APOCALYPSE NOW ! Plus d’infos très prochainement ! ✪ E n s a l l e s d e p u i s l e 1 5 d é c e m b re , UN BALCON SUR LA MER, le nouveau film de Nicole Garcia avec Jean Dujardin, MarieJosée Croze et Sandrine Kiberlain, raconte l’histoire de Marc. Marié et père de famille, il mène une existence confortable d’agent immobilier. Au hasard d’une vente, il fait la rencontre d’une femme dont le visage lui est familier. Il pense reconnaître Cathy, l'amour de ses 12 ans dans une Algérie violente, à la fin de la guerre d'indépendance. Après une nuit d'amour, la jeune femme disparaît. Au fil des jours un doute s'empare de Marc : qui est vraiment celle qui prétend s'appeler Cathy ? Une enquête commence. Salué par la critique, UN BALCON SUR L A MER est un drame policier profond, qui traite autant du traumatisme laissé par la guerre d’Algérie aux rapatriés que des fêlures qui brisent le cœur des hommes. Un film magnifique, prévu en DVD et Blu-ray le 20 avril 2011. ✪ Réalisé par Michael Apted (JAMES BOND, L E MON DE NE SUFFIT PA S), LE MONDE DE NARNIA : L’ODYSSEE DU PA SSEUR D’AURORE est d’ores et déjà annoncé en DVD et Blu-ray le 13 avril 2011. Ce troisième volet marque le retour d’Edmund et Lucy dans le monde merveilleux de Narnia. Cette fois, nos jeunes héros sont projetés à bord d’un navire majestueux, le Passeur d’Aurore, afin de remplir une nouvelle mission dont dépend le sort même de Narnia. Action, grande aventure, effets spéciaux et magie, LE MONDE DE NARNIA  : L’ODYSSEE DU PASSEUR D’AURORE a été le film incontournable de noël. Il sera celui d’avril.


9 Mars 2011

06


Il y a des films comme ça. Inattendus. Qui surgissent sans crier gare, et qui s’affirment comme des pièces maîtresses du cinéma. Des œuvres importantes, marquantes et dont la vision pousse le spectateur à réfléchir sur sa propre existence. Adapté du formidable best-seller éponyme de Douglas Kennedy, L’HOMME QUI VOUL AIT VIVRE SA VIE est de ceux-là. Film à la force philosophique saisissante, L’HOMME QUI VOUL AIT VIVRE SA VIE est le quatrième long-métrage d’Eric Lartigau (MAIS QUI A TUE PAMEL A ROSE ?, UN TICKET POUR L’ESPACE et PRETE-MOI TA MAIN). Grand fan du livre, Eric Lartigau a toujours eu envie de l'adapter sur grand écran. Pour autant l’exercice reste périlleux. Combien de livres ont vu leur âme « dénaturée » au cinéma ? Pour Eric Lartigau et son producteur Pierre-Ange Le Pogam (associé de Luc Besson au sein d’EuropaCorp.), l’adaptation devait impérativement respecter les thèmes et le sens du roman. Eric Lartigau explique : « J’ai fait des choix, pris certaines libertés (…), mais j’ai essayé de respecter la complexité du propos avant tout. J’ai voulu restituer les questions que pose Douglas Kennedy dans le livre, sans les simplifier ». Après de nombreuses réécritures, le scénario atterrit sur le bureau de Douglas Kennedy en personne… lequel, impressionné, avoue : « Je n’aurais jamais rêvé d’une meilleure adaptation cinématographique de mon roman (…) c’est à la fois accessible et profond et je suis extrêmement fier de son résultat ». Un aveu de confiance de la part de celui qui a refusé, par le passé, pas moins de cinq tentatives différentes d’adapter son livre !

(L’ARNACOEUR), Paul est un homme qui est devenu ce qu’on attendait de lui : un avocat brillant, riche, marié, père de deux enfants, destin pré-tracé, situation rassurante et vie sans aspérités. Il vit dans le déni. Il est à côté de sa vie. Et c’est un « accident » qui va le réveiller. Lorsqu’il comprend que sa femme Sarah (Marina Foïs – L’IMMORTEL) le trompe avec un photographe (métier que Paul a toujours voulu faire), la détresse et la violence d’un acte irréparable vont le contraindre à s’enfuir, à abandonner ses enfants, sa femme, à laisser derrière lui sa vie pour aller trouver refuge dans les montagnes du Monténégro. Là, Paul va renouer avec la profondeur de son être. En ouvrant son esprit à sa propre vérité, en reprenant son appareil photo, il va devenir celui qu’il a toujours voulu être. Il va enfin vivre sa vie… Mais à quel prix ? L’HOMME QUI VOUL AIT VIVRE SA VIE pose des questions essentielles qui tenaillent le film de bout en bout et qui résonnent incroyablement en chacun de nous : est-ce qu’on se connaît vraiment soi-même ? Peut-on changer de vie ? Peut-on se dépouiller de notre ancienne identité ? Est-ce que nos choix sont vraiment les nôtres ? A quoi a-t-on renoncé ? Autant d’interrogations auxquelles le film ne donne pas vraiment de réponses. Seulement des pistes. A nous de les explorer (ou non).

Remettre sa vie en cause Pour Eric Lartigau, L’HOMME QUI VOUL AIT VIVRE SA VIE est surtout un film sur la peur. Sous toutes ses formes. La peur de soi, peur des autres, peur de changer de vie, peur de l’échec, peur de faire des choix… des peurs dans lesquelles se trouve enfermé le personnage de Paul Exben. Interprété par Romain Duris

08


Une esthétique de l’image Filmer la quête initiatique de Paul exige un sens de l’image et de l’esthétique qui soit totalement en accord avec le propos. Ainsi, Eric Lartigau opte pour une mise en scène évolutive. Les scènes de la première partie du film (qui se déroule à Paris), baignent dans une lumière brillante et élégante. A l’inverse, dès que Paul arrive au Monténégro, la mise en scène se modifie, s’adapte à son comportement. Les plans sont filmés caméra à l’épaule, suivent Paul dans ses moindres faits et gestes, scrutent son visage, ses émotions, soulignant le fait qu’il se met, enfin, à regarder, à être, à voir, à écouter le monde et les gens. Des gens comme Bartholomé (Niels Arestrup – UN PROPHETE), un homme ambigu, véritable force de la nature, qui va l’aider dans son accomplissement. Mais aussi des gens comme Anne (Catherine Deneuve), amie et patronne de Paul, confidente précieuse qui, très tôt, va vendre ses parts du cabinet, constituant ainsi le premier bouleversement dans l'existence de cet homme qui voulait juste... vivre sa vie.

UN thriller psychologique tendu double d'une REFLEXION intense sur L'IDENTITE ET LES CHOIX DE VIE. SPLENDIDE !

3

Questions à…

Eric Lartigau

• Dans l’écriture de ce scénario, qu’est ce qui vous a poussé à vous éloigner de la trame narrative originale ? Votre fin est notamment assez différente… Tout sujet, lorsque l’on s’en empare, devient soi. Douglas avait ses mots pour écrire son roman, j’ai eu besoin des miens pour les traduire en images. Les éloignements deviennent vivants devant les mots, car vous devez fabriquer une image devant une histoire. La fin dans le roman ne pouvait avoir ce même trajet. Douglas le traduit par les mots d’un homme pour qui tout va revenir comme au début. Une boucle. J’en ai choisi une autre. Elle reste une proposition. Que j’assume. • Comment est né votre désir d’adapter ce livre en particulier ? Le trajet de ce personnage fut comme un déclencheur d’émotions enfouies. Douglas Kennedy a tout à coup, au fil de la lecture du roman il y a onze ans, donné sens à des émotions que je voulais traduire à l’écran. • Avez-vous du faire des sacrifices narratifs lors de l'écriture du scénario ? Le choix est le maître mot de tout travail. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’une adaptation. Il faut à la fois suivre une narration qui vous a subjuguée et être fidèle aux plaisirs du lecteur. En fait, vous ne faites que construire sur des sensations. Le plus dur est de restituer à l’image ce plaisir vécu à la première lecture et de garder cette pureté, alors que vous êtes confronté en production à mille et onze soucis. Garder sa ligne. Voilà le sacrifice moral que vous êtes tenu de faire à votre auteur.

09

Un film d'Eric Lartigau avec Romain Duris, Niels Arestrup, Catherine Deneuve et Marina Foïs (2010)

Le DVD

Image : DVD 9 • Format 2.35 • Ecran 16/9 compatible 4/3 • Durée : 1h50 Son : Français 5.1 DD, français 2.0 DD, audiodescription 2.0 Sous-titres : Français pour sourds et malentendants Bonus : Interviews Douglas Kennedy et Eric Lartigau • Rencontre avec Eric Lartigau, Marina Foïs et Romain Duris • Photos • Projets d'affiches • Storyboards

Le Blu-ray

Image : Blu-ray double couche • encodage MPEG4/AVC • Format 2.35 • Ecran 16/9 compatible 4/3 • Durée : 1h55 Son : Français DTS Master Audio 5.1, audiodescription 5.1 Sous-titres : Français pour sourds et malentendants Bonus : Making of • Interviews Douglas Kennedy et Eric Lartigau • Rencontre avec Eric Lartigau, Marina Foïs et Romain Duris • Exercice pratique interactif, pour apprendre à développer des photos soi-même • Fonction Movie IQ

Contact : Lani Sogoyou lani.sogoyou@cartel-com.com - 01 71 19 74 08 Prix publics conseillés :

19,99€ le DVD

24,99 €

le Blu-ray


L

16 Mars 2011

orsqu’elle fut créée en 2005, HOW I MET YOUR MOTHER a immédiatement remporté un franc succès. Il faut dire que la série développée par Carter Bays et Craig Thomas a réussi le pari fou de combler le vide laissé par FRIENDS en 2004, en se positionnant comme la sitcom emblématique des années 2000. La grande originalité de HIMYM (comme l’écrivent les fans) réside dans ses personnages attachants et uniques, mais aussi dans sa narration qui privilégie le recours aux flashbacks et aux commentaires du narrateur principal. Aujourd’hui, après 4 saisons toutes plus hilarantes les unes que les autres, Fox sort la très attendue cinquième saison – qui a rassemblé aux Etats-Unis plus de 8 millions de fidèles.

Les enjeux de la cinquième saison

un pari : si un jour ils croisent un sosie de Barney, ils auront un enfant. Quant à Barney et Robin, ils sont désormais eux aussi en couple, même s’ils ont le plus grand mal à se supporter. Très vite, Barney redevient le séducteur que l’on connaît, allant même jusqu’à relever le défi suprême : séduire 7 filles en 7 jours !

Une saison nominée aux Emmy Awards Avec la saison 5 de HOW I MET YOUR MOTHER, les scénaristes et producteurs de la série passent à la vitesse supérieure en marquant un sacré tournant dans la vie de nos cinq amis. Les héros évoluent grandement et, surtout, on se rapproche de plus en plus de la révélation de l’identité de la fameuse « Mother » du titre. A ce sujet, les auteurs s’amusent à disséminer des indices tout au

Ted est devenu professeur d’architecture dans une université. Là, il fait la connaissance de Cindy, une étudiante qui va avoir une influence gigantesque dans sa quête du par fait amour, car elle est la colocataire de celle qui, un jour, partagera sa vie ! Plus tard, parallèlement, Ted achète, sur un coup de tête, une maison délabrée, qui va s’avérer être celle où il habitera en 2030 avec toute sa famille ! Lily et Marshall, de leur côté, sont toujours amoureux et l’envie d’avoir un enfant se fait sentir. Ils font alors

10


16 Mars 2011

T

ony Scott est l’un des cinéastes les plus emblématiques du cinéma d’action hollywoodien. Artisan solide et expérimenté, passé maître dans l’art d’allier de l’action non-stop et des personnages passionnants, il a offert au cinéma certains de ses plus beaux fleurons : MAN ON FIRE, TOP GUN, ENNEMI D’ETAT, SPY GAME, TRUE ROMANCE, JOURS DE TONNERRE, DOMINO, DEJA VU, L’ATTAQUE DU METRO 123… Avec son dernier film, l’incroyable UNSTOPPABLE, Tony Scott signe, de son propre aveu, « le film le plus difficile, à la fois physiquement et mentalement » de sa carrière. L’histoire d’UNSTOPPABLE, inspirée de faits réels, met en scène un conducteur de train vétéran et un jeune ingénieur qui vont s’associer au péril de leurs vies pour tenter d’arrêter un train lancé à toute vitesse, et dont la cargaison toxique menace de dévaster toute une région. Le scénario est à l’image du film : sec, dépouillé et efficace. Conscient d’avoir entre les mains un sujet propice à un film d’action ultra-nerveux, Tony Scott n’y va pas par quatre chemins. UNSTOPPABLE est étonnant de maîtrise, épuré au possible (il ne s’encombre jamais de séquences super flues) et filmé avec une énergie et une urgence qui flattent constamment la rétine. Pied au plancher, sans laisser la moindre chance de reprendre son souffle, UNSTOPPABLE est bel et bien le film catastrophe le plus impressionnant des années 2000 !

UN FILM CATASTROPHE QUI PULVERISE TOUT SUR SON PASSAGE ! Des héros ordinaires Pour construire une bonne histoire, Tony Scott sait qu’il faut impérativement des personnages plausibles et face auxquels le spectateur peut facilement s’identifier. Pas de héros invincibles dans UNSTOPPABLE. Pas de grands séducteurs. Juste des hommes et des femmes « comme tout le monde ». Le premier d’entre eux, Franck Barnes, est interprété par Denzel Washington, acteur fétiche de Tony Scott avec qui il collabore pour la cinquième fois (après USS AL ABAMA, MAN ON FIRE, DEJA VU et L’ATTAQUE DU METRO 123). Franck Barnes est un conducteur de train vieillissant et désabusé qui vient d’apprendre qu’il allait bientôt être mis en préretraite forcée pour laisser sa place à de jeunes recrues telles Will Colson (Chris Pine – STAR TREK), pistonné par sa famille. Entre les deux hommes, contrains de travailler ensemble dans le confinement d’une locomotive, les relations sont tendues. Mais très vite, face à l’urgence d’un train devenu fou et à mesure que la menace devient de plus en plus sérieuse, ils vont devoir mettre leurs différences de côté pour collaborer. Leur seul

12


visuels non contractuels

Un film de Tony Scott avec Denzel Washington et Chris Pine (2010)

Le DVD (+ Digital Copy)

réconfort dans le chaos qui les attend est la voix de Connie Hooper (Rosario Dawson – BOULEVARD DE L A MORT), la chef de triage. Elle prend les décisions, doit réfléchir et agir vite. Elle est la seule connexion de Franck et Will avec l’extérieur.

Un monstre d'acier Mais la vraie star du film, c’est le train 777 - un véritable bolide de plusieurs tonnes capable d’écraser tout ce qui va se mettre en travers de sa route. Tony Scott met en scène son monstre d’acier avec la même intensité animale que Steven Spielberg lorsqu'il filmait le requin dans LES DENTS DE L A MER, faisant d’UNSTOPPABLE autant un film catastrophe qu’un film de monstre. La course folle de ce missile incontrôlable, Tony Scott décide de la filmer à l’ancienne ; c'est-à-dire en privilégiant des cascades réelles et en diminuant au maximum l’apport des effets visuels. De fait, les nombreuses scènes d’action du film figurent parmi les plus impressionnantes jamais filmées par Tony Scott. Que ce soit un déraillement spectaculaire ou le train qui percute violemment des véhicules sur son passage, chaque séquence est magnifiée par un sens du cadre et des effets de style qui transforment UNSTOPPABLE en une expérience sensitive d’une intensité rare !

Image : DVD 9 • Format 2.40 • Ecran 16/9ème compatible 4/3 • Durée: 1h38 Son : Anglais 5.1 DD, Français 2.0 Surround DD Sous-titres : français, anglais Bonus : près d’1h de bonus ! • Réaliser Unstoppable (31 min) • Les Cascades (14 min) • Sur les rails avec le réalisateur et les acteurs (13 min) • Digital Copy iTunes

Le Blu-ray Triple Play (+ DVD + Digital Copy)

Image : 6 Blu-ray double couche • Encodage AVC • Format 2.40 • Ecran 16/9ème compatible 4/3 • Durée: 1h38 Son : Anglais 5.1 DTS HD Master Audio, Français 5.1 DTS Sous-titres : Français, anglais Bonus : plus d’1h de bonus ! Réaliser Unstoppable (31 min) • Anatomie d’une scène (10 min) • Les Cascades (14 min) • Sur les rails avec le réalisateur et les acteurs (13 min) • Bandes annonces • Digital Copy iTunes

EGALEMENT DISPONIBLES 29,99 €

le coffret Blu-ray UNSTOPPABLE + MAN ON FIRE

24,99 €

le coffret DVD UNSTOPPABLE + MAN ON FIRE

Contact : Perrine Place perrine.place@cartel-com.com - 01 71 19 47 89 Prix public conseillé :

13

19,99 € le DVD

24,99 € le blu-ray


Preview Avril 2011

14


15


AG communication. Mars 2011. Tous droits réservés

Jean-Baptiste Péan : 01 71 19 79 03 - jean-baptiste.pean@cartel-com.com Julie Giorgetti : 01 71 19 44 93 - julie.giorgetti@cartel-com.com Lani Sogoyou : 01 71 19 74 08 - lani.sogoyou@cartel-com.com Perrine Place : 01 71 19 47 89 - perrine.place@cartel-com.com Léa Ribeyreix : 01 71 19 74 15 - lea.ribeyreix@cartel-com.com www.cartel-com.com

FPE Mag#35 mars 2011  

Magasine FPE Numéro 35 mars 2011

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you