Page 1

++++++

LES LACS DE L’ESSONNE STRATÉGIE PROSPECTIVE DES ESPACES DE NATURE EN MILIEU URBAIN

GILLES CLÉMENT & COLOCO JANVIER 2011

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*1


DIAGNOSTIC

CONTEXTE

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ SOMMAIRE Un contexte politique favorable et des initiatives concluantes sur le terrain Page 3

L’analyse des fondements de ce paysage urbain et de ses qualités écologiques actuelles Page 10

Du partage d’un rêve collectif à la concrétisation progressive d’une utopie réaliste Page 43

De la recherche des critères communs pour une mise en réseau des espaces de nature sur le territoire de la CALE Page 32

Une proposition de programmation pour optimiser les actions et leurs synérgies possibles Page 85

Comment projeter la cohérence des actions à mener par tous, des gestes quotidiens aux grands projets d’aménagement à venir Page 49

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*2


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ CONTEXTE UN MOMENT HISTORIQUE DE CHANGEMENTS DES INITIATIVES POSITIVES >>>>UNE CONSCIENCE COLLECTIVE POUR DE PROFONDES TRANSFORMATIONS

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*3


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ INTRODUCTION La demande de l’agglomération des Lacs de l’Essonne porte sur différentes prestations complémentaires pour développer les recherches sur la stratégie d’intervention sur les espaces naturels. Des visites de terrain, des entretiens avec le CAUE 91 et un atelier avec les agents techniques de l’agglomération ont permis d’évaluer le point de départ des réflexions et les différents acteurs de cette problématique. Notre travail se propose de compléter et poursuivre le diagnostic du CAUE 91 et de prendre en compte les questionnements quotidiens de gestion des jardiniers pour définir les tendances d’évolution à long terme d’une vision de la nature de l’agglomération des Lacs de l’Essonne.

Tanacetum vulgare

«Diversité se réfère au nombre d'espèces vivantes distinctes parmi les animaux, les végétaux et les êtres simples (bactéries, virus, etc.), le nombre humain étant compris dans une seule et unique espèce dont la diversité s'exprime par les variétés ethniques et culturelles.»

Sambucus nigra

«Le Jardin planétaire représente la planète comme un jardin. Le sentiment de finitude écologique fait apparaître les limites de la biosphère comme l'enclos du vivant.» Gilles CLEMENT zygène de la Filipendale Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*4


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES DEMARCHES ENCOURAGEANTES

En signant la Convention sur la Diversité Biologique (Convention sur la diversité biologique conclue à Rio de Janeiro) le 13 juin 1992 (ratification le 1er juillet 1994), la France s’engageait à atteindre trois objectifs : • la conservation de la diversité biologique ; • l’utilisation durable de ses éléments constitutifs ; • le partage juste et équitable des avantages découlant de l’exploitation de ses ressources génétiques.

2010 Année Mondiale de la Biodiversité. La démarche de la Communauté d’Agglomération des Lacs de l’Essonne va dans ce sens.

Elle s’inscrit dans le territoire. La communauté d’agglomération s’est d’ailleurs engagé depuis plusieurs années dans des démarches écologiques sur son territoire: des transports en commun sans publicité : des V’Lacs, une mise en place de containers pour le tri Or ce n’est toujours pas le cas selectif,installer à la Grande Borne, aujourd’hui soit quasiment vingt- des travaux pour réaménager années après.En terme de perte les berges de manière la plus de biodiversité on est toujours « écologique possible, etc. dans le rouge ». La Chartre de l’Environnement : La Chartre de l’Environnement (adoptée le 28 février 2005)qui met : Article 1 : Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé. Ok ! Je vis ou ? Article 2 : Toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement. Aujourd’hui comment fait-on en tant que simple citoyen ? Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*5


DIAGNOSTIC

CONTEXTE

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ POURSUIVRE DES INITIATIVES ENCOURAGEANTES Une série d’expériences écologiques à l’oeuvre dans l’agglomération Parsemé sur le territoire, des actions sont menées par la communauté d'agglomérations. Nous pouvos voir ici unextrait des experiences oeuvrant pour la planification écologique. L'étude entre dans cette dynamique et dans sa poursuite. +++Les V’Lacs

+++Séminaire avec les jardiniers

+++Des ateliers de la biodiversité +++Tri Sélectif

+++Revalorisation des abords des lacs

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*6


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LA CALE ET SON PROJET «BIODIVERSITÉ» Développer une vision fédératrice pour optimiser les actions Nous pouvons voir depuis 2008 de nombreuses initiatives ont été mises en place. L'étude sur la planification écologique et sa coordination la biodiversité mêlant les différents acteurs et les différentes actions en place et futures. Un but et un territoire communs : Une restauration de la biodiversité sur la communauté d'agglomération des lacs de l'essonne. L'étude qui s'incrit après de nombreux engagements et expériences à le but de maintenir et d'enrichir ses actions, dans un rôle de coordination générale.

Chronogramme des Actions en faveur de la biodiversité source CALE Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*7


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES ACTIONS EN COURS Une politique de gestion des espaces de la CALE Une des actions exemplaires est celle de l'atelier de la biodiversité où les agents avaient repéré des sites pour appliquer une gestion différenciée. 105 points ont été selectionnés, sans forcément de relations avec le territoires ou de ralations entre eux.

+

Une campagne de communications est mise en place avec les actions. Des informations sur les modifications de la gestion sont indiquées sur des panneaux, pour permettre une meilleure compréhension des habitants.

Espaces structurés très fleuris

ENTRETIEN

Espaces structurés

Espaces d’accompagnements

Après cette expérience, il semblerait que les différents niveaux de gestion sont mal compris par la population, une réflexion sur sa simplification pour les années à venir est donc engagée.

Espaces champêtres

Espaces de nature

n

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*8


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UNE IMPLICATION GLOBALE DE LA CALE Des acteurs pluridisciplinaires au service d’actions diversifiées

Laissons pousser Inventaires MNHM CNRS Ecole de la biodiversité Ateliers biodiversité CNFPT Evry Amin Compagnie théatrale Fête des Lacs Jardin de la biodiversité CAUE SIVOA INterland Richez & Associés trait vert Travail des agents au quotidien Ecole du Paysage de Versailles Noé conservation Gilles Clément & Coloco

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

*9


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DIAGNOSTIC UNE GÉOGRAPHIE RICHE DE SITUATIONS DES PAYSAGES UNIQUES UNE URBANISATION FRAGMENTÉE DES ESPACES PUBLICS DÉVALORISÉS >>>>DES ESPACES DE VIES À RETROUVER

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 10


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN TERRITOIRE FRANCILIEN A 30MIN DE PARIS Un positionnement et un contexte recherchés dans l’agglomération

Paris

La Marne 22 KM

Sénart Parc Régional de la haute vallée de Chevreuse

Urbanisation

La Seine Le contexte géographique des lacs et la recherche de la richesse biologique sont les éléments de départ de l'étude. Un positionnement recherché dans une métropole.

n

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 11


CONTEXTE

ENJEUX

DIAGNOSTIC

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN TERRITOIRE FAÇONNÉ PAR LA SEINE Des plateaux fractionnés La situation de la Cale est un territoire unique dans le sens ou le territoire est est à la foissur un ensemble de plateaux, de vallées et un maillage hydrologique important. Le territoire offre donc des situations uniques dans ses paysages et dans son implantation naturelle.

LA Paris

La

Ce maillage est à l'échelle de la CALE, mais aussi au niveau départemental et régionnal.

C.A. Les Lacs d’Essonne L’Al-

L’Es-

La Gau-

++++++ La Seine, ++++++

Elément fondateur dans le paysage

Le n 0

5

10km

++++++ La Communauté d’Agglomération dans son territoire ++++++ Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 12


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ TRAMES VERTES ET BLEUES Une base de connexions écologiques régionales Les trames vertes et bleues maillent le territoire sur différentes échelles. On peut le voir à l'échelle de l'Ile de France, ainsi que sur le département de l'essonne.

ILE DE FRANCE

ESSONNE

La Cale

Les grands massifs forestiers comme Sénart et Rambouillet sont considérés comme des noyaux de diversités et des corridors biologiques, ils viennent tisser avec les différents courts d'eau, comme l'Orge ou La Seine qui sont vu comme des vecteurs de diversité.

Paris

L'étude consiste à entrer dans les différentes échèlles et venir tisser dans la communauté d'agglomération, différentes connections.

Intérêt national Intérêt interrégional Intérêt régional

++++++ Carte des grandes continuités écologiques d’Ile de France d’après Institut d’Aménagement et d’Urbanisme ++++++

++++++ Les principaux corridors écologiques du département de l’Essonne. ++++++

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 13


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UNE RICHE DIVERSITÉ D'AMBIANCES Des emprises foncières comme terrains d’aventures et espaces d'accueil de la biodiversité Arrivé sur le territoire, les premières recherches de terrains se font par des repérages, des promenades. Nous avons recherché des ambiances, des différents espaces de nature urbaine qui composent ce territoire et des qualités paysagère généralement cachées par des infrastructures. Des relevés permettent de comprendre cette richesse. Mais une compréhension historique de ce territoire permet de diagnostiquer cet assemblage d'urbanisation et milieux naturels. Des terrains oublier ou la nature peut prospérer

La nature au pied p la gare g de Viry-Châtillon y + Les coteaux

+ Les jardins partagés + Les lacs

Des lacs au milieu d’une urbanisation

Une rivière en plein coeur d’un tissu pavillonaire

Des espaces insoupsonnés au coeur de la zone industrielle Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 14


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN TERRITOIRE, UNE HISTOIRE la N7

Les villages historiques de Grigny et de Viry étaient sur les coteaux. Les plateaux étaient agricoles. La vallée de la Seine à un long passé d'exploitations, ce qui est à l'origine de la créaton des lacs. Les lacs qui font l'emblème et le nom de la communauté d'agglomération sont finallement récents.

++++++ Carte de Cassini La Seine, L’Orge, La forêt de Sénart et la N7. ++++++

En effet la CALE s'insère avant tout dans un contexte géomorphologique plus vaste que celui des lacs. avec un lourd passé industriel avec la Seine.

++++++ Grigny et Viry, un passé et une histoire ++++++

++++++ Carte des armées, 1906 Le vieux Grigny et le vieux Viry sur les coteaux, les lacs n’existent pas encore ++++++ Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 15


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LES DEGRÉS DE PROTECTION DU TERRITOIRE Des zones protégées, des zones naturelles en connections

Rambouillet

Fontainebleau

++++++ Les Zones Natura 2000 Les marais de l’essonne aux contacts aves les lacs ++++++

Rambouillet PNR Haute vallée de chevreuse

Sénart PNR Gatinais Français

++++++ Les Parcs Naturels régionaux PNR de la haute vallée de Chevreuse PNR du gatinais Français ++++++

Rambouillet

Fontainebleau

++++++ Les ZNIEFF Un réseau vert existant qui encerclent les lacs. ++++++

Sénart

Fontainebleau Les lacs, au coeur d’une dynamique naturelle régionale | Superposition des zones protégées n

++++++ Les massifs boisés Arc de Biodiversité de Rambouillet à Fontainebleau, parcours floristique et faunistique. ++++++ Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 16


CONTEXTE

ENJEUX

DIAGNOSTIC

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LE SOCLE NATUREL DE LA CALE ET SES PERMÉABILITÉS

Juvisy sur Orge

Savigny sur Orge

Forêt de Sénart

Vallée de l’Orge Vallée de la Seine Morsang sur Orge

Ris Orangis

Fleury Merogis

n

0

2

3km

Carte aérienne du territoire des lacs Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 17


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN SOCLE NATUREL | CARTE GÉOLOGIQUE Un socle alluvial sculpté par l’érosion

Vallée de l’Hyeres

++++++ La CALE au coeur de plusieurs expositions ++++++

Vallée de Chevreuse

Plateau de Sénart

Vallée de l’Orge

n

0

2

3km

Marnes, argiles, glaises Sables de Fontainebleau Argiles à Meulières Alluvions anciens des plaAlluvions récents Alluvions anciens Limons des Plateaux Calcaires CCarte géologique l ddu territoire dde lla CCALE ALE AL

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 18


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES RISQUES D’INONDATION DANS LA VALLEE Une partie du territoire sous un risque naturel d'innondation Malgré une présence topographique forte, la Seine et l'Orge ont des capacités de débordements ou d'inondations importantes.

Plateau d’Orly

Vallée de l’Hyeres

Une prise en compte des phénomènes naturels est donc importante pour toute l'instalation urbaine des fonds de vallées. Des zones industrielles et des infrastrucures lourdes se sont donc installées en fonds de vallées.

Vallée de Chevreuse

Les coeurs historiques des villes sont positionnées sur les coteaux, et des extensions urbaines sur les plateaux . Plateau de Sénart

Cours normal de la Seine Eau canalisé, traffic fluvial peu dense

Débordement, immersion 1m

Vallée de l’Orge

Les lacs comme bassin de rétention

submersion entre 1m et 2m submersion de la zone pavillonaire de Viry

submersionplus de 2m L’eau vient balayer le pied du côteau

n

0

2

3km

Risque dd'inondation R ' d dde lla vallée ll dde lla SSeine

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 19


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN TERRITOIRE MARQUÉ PAR SES INFRASTRUCTURES Des axes historiques et industriels vécus comme des blocages

++++++ Une route Nationale, une autoroute, des voies de chemin de fer fragmentent le territoire écologique naturel ++++++

n 0

500

1km

Urbanisation U b et infrastructures f

++++++ En bord de Seine, des infrastructures industrielles occupent le front ++++++ Bâti Industriel Voie Ferrée Autoroute Route Nationale Réseau local primaire Réseau local secondaire Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 20


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES TYPOLOGIES URBAINES HÉTÉROGÈNES Urbanisations successives et quartiers fragmentés, un univers cosmopolite Le résulat de toutes les interventions urbaines est un collage de structures.

1920 Le Pavillonaire Trame systématique et régulière La Plaine habitée Tissu urbain hétérogène La Plaine basse industrielle 1980 Un front de Seine d’infrastructures

Des entités diverses qui offrent des espaces différents pour l'existence d'une nature en ville. Le travail est de réussir à venir tisser avec cette urbanisation existante pour maintenir et augmenter la biodiversité.

1950 D’anciennes carrières Les Coteaux Expositions sur les vallées Les Lacs

La ZAC de centre ville Articulations d’infrastructures Le Pavillonaire Régulier, homogène 1969 Grigny 2 Les tours du coteau, repères 1967-1971 La Grande Borne Une cité, des vies Les Radars Zone industrielle 1967-1971 Les Patios Petit quartier intime

n

0

500

1km

LLes typologies l urbaine b dde lla CCALE ALLLEE A

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 21


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LA CALE ET SON SOCLE PERMÉABLE Des coteaux et un fond de vallée perméable Les parcs, les squares, les talus, les jardins privés, les bois, les forêts, les cours d’eau constituent les surfaces perméables de la ville En faisant la carte, Une lecture plus simple du territoire nous est montré. Toutes les surfaces potentielles d'accueil de la biodiversité. sont donc mises en avant sur cette carte.

L’Orge et le parc Duparchy

Forêt de Sénart

La continuité entre les coteaux, les lacs et la vallée de la Seine est donc plus visible sous cet angle.

La Seine

Les Lacs

Le bois de l’Arbalète

Les délaissés de l’Autoroute

La Sapinière n 0

500

1km

Surfaces perméables Surfaces imperméables CCarte ddes perméabilités bl

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 22


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LES ESPACES DE NATURE URBAINE Une diversité d’espaces sur le territoire Les espaces du tiers paysages urbains viennent tisser une autre forme de nature et se juxtaposer avec les espaces de nature reconnus. Les délaissés sont des foyers de transformations possibles, lieux des inventions futures. «C’est à partir de ces terrains incertains et sans nom, de ces zones troubles d’indifférence que devront être pensées les orientations et les modalités d’une nouvelle politique» (JM BESSE) La superposition de tout ces espaces offre un paysage d'habitats complexe. Ce territoire est donc composé d'une diversité d'habitats et des connexions sont déjà visibles et en place. Les coteaux de l'Orge et de la Seine, par leurs géomorhologie et leurs histoire, peuvent être porteurs d'un continuum biologique sur l'ensemble de la CALE.

Les lacs et la Seine Bois et forêts Parcs et jardins Les délaissés n

0

500

1km

CCarte ddes espaces dde nature

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 23


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN PAYSAGE D’HABITATS DIVERS Des niches de biodiversité qui constituent la richesse de la CALE Dans le détail de la composition des habitats, il apparait une décomposition du territoire entre les différentes entités. Une lecture par domaine paysager est donc un moyen simple pour se rendre compte de sa composition et de ses potentiels.

La Morte Rivière

La Forêt de Sénart

Les coteaux de l’Orge

Milieu aquatique Eau Courante: la Seine et l’Orge Eau Stagnante: Les lacs Espaces inondables: Forêts alluviales Zones hygromorphes rearquables: les roselières

Les Lacs

Le Bois de l’Arbalète La Seine

Les friches Friches industrielles et ferroviaires

La Grande Borne

Espaces agricoles Champs cultivés

Les Délaissés de l’Autoroute

La Sapinière n

0

500

1km

Milieu forestier Feuillus: les Chênaies, Frênaies,... Résineux: la Sapinière Les prairies Calcicoles Humides

Carte des habitats

Espaces horticoles Parcs et Jardins Pelouses Alignement d’arbres et de haies Jardins privés Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 24


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LE PLATEAU

Le plateau est constitué d'éléments importants, comme de grandes entités naturelles comme la future ZAC centre ville ou la sapinière qui fait parti d'un continuum avec les boisements de fleury-merogis. L'aqueduc traverse le territoire et est également une grande connexion, potentiel d'un grand support de diversité.

Le haut du plateau, L'autoroute, la grande borne et la future Zac Centre ville

De grands linéaires

La Sapinière, un poumon vert pour le plateau

La grande borne, un lieux de vies (source APR de Versailles)

Des friches en attente

Le long de l’autoroute

Des gestions adaptées

Mais le plateau est aussi le support de grands emsemble et de grandes opérations urbaines et d'infrastructures, l'autoroute et la Grande Borne sont les deux entités les plus marquantes.

L’aqueduc, une promenade Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 25


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LES COTEAUX

Les coteaux de la Seine offrent un contexte exceptionnel pour les communes.

Une image de nature en milieu urbain, une chance

De part leur situation et leur exposition, ils sont le support de nombreux boisements et surfaces non perméables. Ils deviennent donc un corridor biologique important pour le territoire.

Une partie urbanisée

Les coteaux offrent des situations de belvéderes sur les vallées.

Une ambiance de nature recherchée

Des coeurs de ville, un patrimoine

Grigny 2; une cité sur les coteaux

Les coeurs historiques

Les Coteaux, un terrain exposé sur les vallées, prise en compte du territoire Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 26


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LES VALLÉES La Seine et l'Orge.

Les Lacs, des lieux de nature

Un fond de vallée caché par des infrastructures

Une diversité aussi culturelle

Des zones industrielles et ses infrastructures associées

Une Seine industrielle

Malgré une présence importante dans le territoire les bords de Seine sont très difficilement accessibles pour les riverains. Il faut contourner les zones industrielles et autrres parcelles privés pour pouvoir arriver sur les berges. Grigny 2 sur les coteaux, un repère

Un fond de vallée aux potentiels diversité fort, mais caché par des infrastructures

Un élément dominant dans le fond de vallée, est la présence des lacs. Ils ofrent des qualités paysagères et naturelles importants, pour tout le territoire.

Une connexion avec la Seine indus-

Observer la forêt alluvialle depuis les bords de Seine, des délaissés aux potentiels importants Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 27


CONTEXTE

ENJEUX

DIAGNOSTIC

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES ENTITÉS COMPLÉMENTAIRES POUR P UNE DIVERSITÉ MAXIMALE Les vallées de la Seine et de L’orge, les coteaux et le plateau Une nouvelle vision du territoire. Une diversité de situations et d'habitats.

+ LES COTEAUX DE L’ORGE

+ LE PLATEAU

+ LES COTEAUX DE LA SEINE

+ LA VALLÉE DE L’ORGE

Des situations qui sont simples à comprendre mais parfois difficile à lire.

0 + LES LACS

1km

Le territoire des lacs, peut se décomposer de façon simplifiée :

+ LA VALLÉE DE LA SEINE

LE PLATEAU.

2km

LES COTEAUX DE LA SEINE ET LES COTEAUX DE L'ORGE.

+ LE PLATEAU DE SÉNART

LA VALLÉE DE LA SEINE ET SES LACS, AINSI QUE LA VALLÉE DE L'ORGE.

Un territoire autour des lacs Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 28


CONTEXTE

ENJEUX

DIAGNOSTIC

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES DOMAINES Des dynamiques et des continuités naturelles Nous pouvons aboutir à une représentation schématique des lacs. Des entités fortes qui la composent et des dynamiques naturelles en place. les coteaux de l'Orge

Un travail sur les liens, les raccordements, le renforcement de ces dynamiques est à mettre en place.

Vallée de l'Orge Le plateau l'Orge les coteaux de la Seine

0

Morte rivière d'Orge

les lacs

la SSeine

1km

2km

Valléee de la Seine

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 29


CONTEXTE

ENJEUX

DIAGNOSTIC

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN ASSEMBLAGE COMPLEXE D’ENTITÉS JUXTAPOSÉES

1 2 3

+ LES LACS

+ LA GRANDE BORNE

+ L’AUTOROUTE

+ GRIGNY2 + LES BORDS DE SEINE

1

a6

SNCF SNC Paris-Orléans Paris

zone résidentielle

zone boisée

zone résidentielle & pavillonaire

vallée de l'orge

zone pavillonaire

2

a6

zone résidentielle

q zone aqueduc

zone résidentielle

zone sportive p

zone industrielle

Seine

3

a6

RER D

zone résidentielle

coteau jardiné

zone pavillonaire

Etang de la justice

zone industrielle

Seine Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 30


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ COMPOSÉE D’UNE BIODIVERSITÉ BANALE ET EXCEPTIONNELLE Rendre compte de la nature ordinaire présente en ville

Coprinus comatus

Ranunculus ficaria

Anemone nemorosa

Lamium La am miium i purpu ppurpureum p

Veronica persica

Urtica Ur U rti tica ca dioica ca d

Capsella bursa-pastoris

Cette nature ordinaire devient exceptionnelle. elle peut être le support de pédagogies. Lorsque nous savons les repérer, les nommer, les reconnaitre, nous savons dans quel contexte nous évoluons. L Lamium aalb album

Une base pour l'appropriation des espaces et de ce qui nous entoure. Cette nature s'assemble avec les entités juxtaposées. L 'intéret de cette nature urbaine, est de rendre compte de son utilité et de sa part indispensable pour l'intéret commun.

Les espaces du tiers paysage

TTanacetum ana n ceetu tum m vvulgare Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 31


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

+ DES

PLANNING D’ACTIONS

ENJEUX

DES RELATIONS À [RE]DÉFINIR DIVERSITÉ D'ACTEURS ET D'ENJEUX >>>>UNE VISION ET UNE POSTURE À ADOPTER

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 32


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES RELATIONS Interdépendance des structures urbaines Les espaces naturels Les pavillons et les résidences privés constituent avec les jardins un ensemble et des continuités biologiques Relations d’usages Batis Des relations étroites entre les espaces bâtis et les infrastructures Relations humaines

Les infrastructures génèrent des remblais / déblais : zones de diversités Infrastructures

Les zones agricoles, les bois, les parcs urbains, les jardins privés et publics et le tiers paysage constituent la perméabilité del la CALE.

Liaisons et échanges avec le territoire la Seine, les espaces ouverts agricoles

Perméabilité

Echanges biologiques internes entre les différents types d’espaces Privés/publics agricoles/délaissés...

Trouver des liens entre les différentes couches qui composent la CALE. Réussir à maintenir ou à créer des continuités écologiques revient à avoir différents types d'enjeux, allant de l'urbanisation à la manière d'investir et d'intervenir sur les espaces.

«Le projet invente un territoire en le représentant et en le décrivant. Mais cette invention est d’une nature singulière : car ce qui est inventé est en même temps déjà présent dans le territoire, mais comme non vu et non su jusqu’alors. L’invention révèle ce qui était déjà là, elle dégage et dévoile par là même un nouveau plan de réalité. Mais cette réalité, on ne l’aurait pas vue, on ne l’aurait pas vue si on ne l’avait pas dessinée et pensée. Comme si l’intelligence humaine participait, au fond à la création du monde. Car si l'invention est descriptive, symétriquement, la description est inventive. La description est l'attention scrupuleuse au signes de ce qui est là-devant, et, plus encore, elle s'évertue à tisser des liens entre ces signes et à y saisir comme une forme, ou tout du moins l'esquisse d'une sorte d'achèvement des choses» Le Gout du monde , J.M Besse, Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 33


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES ENJEUX MULTIPLES POUR LA COMMUNAUTÉ DES LACS DE L’ESSONNE

+ Urbains

Acceptation de la diversité urbaine et de son utilisation comme support de conception dans la ville.

+ Sociaux et Culturels

Répondre aux nouveaux besoins des utilisateurs des espaces et améliorer le cadre de vies des citadins.

Offrir aux usagers des espaces Diversification des modes de moins homogènes gestion en fonction des usages et des contraintes techniques, Interventions du public dans la sociales, paysagères et ville et dans sa gestion écologiques.

+ Economiques

Adaptation des techniques, des outils et des coûts.

+ Ecologiques

Une approche par les gestionnaires et les aménageurs devant préserver et enrichir la biodiversité, répondant également à des objectifs scientifiques mais aussi esthétiques, poétiques et pédagogiques. Amélioration de la gestion des ressources naturelles et diminution des pollutions (valorisations des déchets verts et des eaux pluviales, limitation des produits phystosanitaires...)

+ Poétiques

C’est l’idée de plaisir dans la ville, de ses ambiances, de son cadre de vie. Une ville heureuse avec la Nature. Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 34


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ ENJEUX URBAINS Une longue démarche de "ménagement urbain" Des sacrifices du potentiel de développement urbain ont été opérés pour garantir la préservation des potentiels naturels, aujourd’hui qualité première de la CALE Maîtrise du foncier (RESERVES FONCIERES) et densification de la ville : croiser les opportunités d’aménagement futur avec les espaces nécessaires à la mise en place d’un réseau cohérent de nature urbaine. / réseau de circulation végétale et humaine en parallèle. Déterminer où « NE PAS CONSTRUIRE » Moins de pub depuis quelques années mais encore des lieux génants. MENAGER LA VILLE comme arrangement avec soin des perspectives d’évolution (cf. définition du mot « ménager » Ne pas contraindre le temps d’évolution_RALENTIR LA VILLE Ralentir en densifiant : CREER DES CENTRES D’OCCUPATION, D’USAGES, au bénéfice des zones naturelles en expansion. Les espaces libres sont la condition de la création d'une nouvelle forme urbaine (plus dense et compacte, qui prend en compte le diversité, la création d'emplois par la mise en place des dessertes (circulation humaine et végétale) Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 35


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN TERRITOIRE À MÉNAGER Défendre la vision d’une société de la Biodiversité ANTICIPER POUR APRES DEMAIN : récupérer les potentiels de perspectives de développement de la ville selon des axes identifiables aujourd’hui, laisser des champs d’évolution ouverts aux transformations futures LE TEMPS // LES TEMPS : combinaison des rythmes de construction, des durées des Visibilités, éléments remarquables. Articuler biodiversité et qualité de vie (emploi, accessibilité, mixité, URBANITE) Développer des « Centres d’usage » tel celui des Lacs, axé sur la perception et la proximité de la nature :(côteaux et vallée de l’Orge, Front de Seine, Plaine, …) VALORISER LA BIODIVERSITE

RESTAURER UN ÉQUILIBRE ENTRE LA NATURE ET LA VILLE

DÉVELOPPER L'EMPLOI LOCAL

PRODUIRE LA VILLE POUR TOUS NATURE & VILLE Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 36


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

VISION PROSPECTIVE

ENJEUX

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ ENJEUX ÉCONOMIQUE : LE TERRITOIRE DE LA CALE DANS LES PROCHAINES ANNÉES Un territoire sous des transformations marquantes • • • PRU Les Coteaux de l’Orge

ZI Bords de Seine

• • Jardin de la Biodiversité

• • •

Raccorder les territoires extraterritoriaux avec le socle naturel, raccorder les temps Pouvoir s’installer dans un territoire aux caractères paysagers particuliers Offrir une ville meilleure aux habitants En diversifiant les espaces de nature de proximité, changer le quotidien et transformer la ville Diversifier et offrir une complémentarité de nouveaux parcours avec les continuités biologiques Prendre en compte les délaissés dans l’aménagement urbain de la ville Employer avec économies (économie de moyens et de temps) la fabrication de la ville. Préparer avec habilité, organiser avec soin le futur. Ménager la ville, c'est aussi traiter avec indulgence.

PRU Grigny 2 ZAC Coeur de Ville

PRU La Grande Borne

La Folie Maraîchage Ecolon 0

500

1km

20%

de la CALE en requalification Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 37


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ ENJEUX ÉCOLOGIQUE : UNE TRAME ÉCOLOGIQUE À COMPLÉTER Un territoire à la croisée de dynamiques territoriales complémentaires • • • •

Plateauu ag aagricole ririco cole co le

Vallée de la SSeine

Vallée de l’orge rge ge

Invention de nouvelles méthodes extensives ou peu interventionnistes Affinement des applications de gestion différenciée sur le territoire Protection et maintien des ressources naturelles Développement des corridors écologiques en lien avec les territoires hors de la CALE intégration des espaces libres comme zones refuges potentielles acceptant les cycles de vies de la biodiversité.

Forêt de Sénart

Dynamique générale Espaces couverts de plateaux Espaces couverts de vallées Espaces découverts Agriculture n

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 38


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ ENJEUX POETIQUES : DES ESPACES DE LIBERTÉS Aujourd’hui, les endroits ou l’on peut s’échapper • • •

L’Orge

• •

Une nature pour s’évader Des espaces publics pour l'errance heureuse Des Jardins pour une ville en mouvement Des délaissés comme territoires privilégiés de l'étonnement Des parcours transversaux, faces cachées de la ville

Dégagements sur la Seine

Le Coteau de l’Orge Les rives des lacs

Les espaces délaissés du plateau

Les bords des lacs

Alter flugplatz,

La ferme du Bonheur, Nanterre

Les vues sur la Vallée

Les Délaissés de l’Autoroute

Les espaces de libertés ressentis n

0

500

km 1km

La Sapinière

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 39


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

VISION PROSPECTIVE

ENJEUX

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ ENJEUX SOCIAUX ET CULTURELS Terrains d’action

• • • • Requalification de la Zone Industrielle entre lacs et

• • •

Partage de la ville : VIVRE ENSEMBLE Elargissement des modes de gestion Pédagogies urbaine, apprendre par et pour la nature Communications et actions, contre l'exclusion Appropriations et nouveaux rôles actifs des habitants Participer à la construction de notre ville Relations intergénérationnelles à développer.

Requalification des Coteaux de l’orge

requalification de Grigny 2

Requalification de La grande Borne

n 0

500

La1kmSapinière

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 40


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ ENJEUX SOCIAUX ET CULTURELS Des espaces à investir

+ Projet d'écologie urbaine appliquée > Association ECObox/Impasse de la Chapelle Paris 18e

+ Investissement du P.R.E (Pré Rural Expérimental) > Rendez vous aux Jardins 2008, La Ferme du Bonheur/Nanterre + Lieu pédagogique autour de la sauvegarde d'un patrimoine horticole > Association MAP/Murs à pêches, Montreuil

+ Espaces pédagogiques jardinés par des écoles > Mairie de Paris

+ Espace culturel et écologique géré par les habitants > Atelier d'Architecture Autogéré et les habitants du quartier St Blaise/ Paris 20e Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 41


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ SYNTHÈSE DES ENJEUX Créer des liaisons transversales entre le plateau et la vallée

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 42


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

+ VISION

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

PROSPECTIVE ADOPTER UNE POSTURE UTOPIQUE UN TERRITOIRE RÊVÉ >>>>TROUVER UNE STRATÉGIE

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 43


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LES LACS DE L’ESSONNE EN

2030

Nous pouvons imaginer une ville tout à fait différente, qui ne trouverait pas ses formes dans un ressassement du passé, mais dans une invention. Une ville nature s’intégrant à son socle, une ville intégrant tout les échanges biologiques et ses usages : une ville rêvée. Le territoire de la communauté d’agglomération à des potentiels qui lui sont propres sur lesquels nous pouvons imaginer une ville rêvée.

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 44


CONTEXTE

DIAG DI DIAGNOSTIC AGNO NOST STIC IC

ENJE EN ENJEUX JEUX UX

VISION VIS V ISIO ION N PR PROS PROSPECTIVE OSPE PECT CTIV IVEE

PERS PE PERSPECTIVES RSPE PECT CTIV IVES ES D D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+L LES ES LACS DE L’ESSONNE EN

Corridors écologiques le long de l'Orge

2030

Corridors écologiques le long de la Seine

• • •

Corridors écologiques le long des coteaux

• • • •

Peut-on : Développer ou préserver la biodiversité en ville ? Penser la ville comme des niches possibles pour la biodiversité ? Ralentir la ville pour une vision durable ? Envisager la ville comme un projet permanent ? Lier ville rêvée, la ville programmée et la ville possible ? Retrouver les dynamiques et les forces paysagères du territoire enn re retissant des connexions écologiques es ?

Corridors écologiques le long des coteaux

La grande borne intégrée sur son socle naturel

n 0

500

kkm m 1km

Coloco et Gilles es Clément Janvier 2011

* 45


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ VISION RÊVÉE DU TERRITOIRE Grigny 3

Installations éphémeres observatoires

Grigny 2, cité Nouveaux transports en

Déperméabilisation

Ouverture sur la vallée de la Seine Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 46


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ STRATÉGIES DE LA CALE ? Retrouver des traversantes du plateau à la Vallée Après une lecture de la composition du territoire et des différents enjeux qui s'oppèrent dessus, une stratégie peut être mise en place sur la CALE.

Renforcement de la vallée de L’Orge

Des renforcements des dynamiques déjà en places et des logiques de traversantes sont à créer.

id Porosités dduu lillido

Cette stratégie est une logique de connexions biologiques des différents espaces Connections des Lacs Perméabilité ité té ddes té eess coteaux

Les Lacs

Dynamiques existantes

Les Lacs Créations de traversantes Dynamiques à mettre en places

Connections avec les espaces naturels du plateau

Structures à renforcer ou à créer n 0

500

1km

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 47


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ STRATÉGIES DE LA CALE Travailler avec les trames bleue | SIVOA et AUDESO Cette stratégie est le travail des différents trames vertes sur le tarritoire, mais c'est aussi un maillage avec les trames bleues. C'est une logique à mettre en place avec les différents partenaires qui participent dejà à une vison à grande échèlle des trames, ce travil est en raccord avec l'Audeso et la Sivoa. Il faut trouver des extensions et des complémentarités entre les différentes trames pour arriver à une coordination générale la plus riche possible.

La vallée de L’Orge ge

La vallée de la Seine

Les lacs

Trame bleue n 0

500

1km

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 48


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

+ PERSPECTIVES

PLANNING D’ACTIONS

D'ACTIONS

TROUVER LES DIFFÉRENTS MOYENS D'INTERVENTIONS ADOPTER UNE STRATÉGIE MISE EN PLACE D'ACTIONS EXEMPLAIRES

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 49


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES ENTITÉS PAYSAGÈRES CORRESPONDANT AUX DOMAINES ÉCOLOGIQUES

+ LES COTEAUX

LES VALLÉES : VISION LARGE ET CONTINUITÉS

DE L'ORGE

+ LA VALLÉE DE L'ORGE

+ LA VALLÉE DE LA SEINE

LES COTEAUX : CONTINUITÉS ET LIAISONS

+ LES LACS

+ LES COTEAUX

DE LA SEINE LE PLATEAU : RENFORCER ET ÉTENDRE

+ LE PLATEAU

Carte schématique des domaines

Les plateaux Les coteaux La vallée de la Seine La vallée de l'Orge Les lacs

Il faut donc une prise en compte des domaines paysagers comme des entités paysagères. pour mettre en place des interventions adaptées et des projets spécifiques. Dans chaque domaine, il y a des échèlles d'interventions à trouver, qui sont différentes pour des niveaux de projets multiples. Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 50


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DYNAMIQUES POTENTIELLES Pour aboutir a ce territoire révé. Nous pouvons voir les dynamiques naturelles potentielles. S'appuyer sur l'existant et émettre l'hypothèse d'interactions entre elles. Un maillage du tarritoire est donc en place. Pour y aboutir, des modifications, des gestions, des projets sont sont donc à trouver. Les actions à mener son à gérer dans l'evolution de la ville et dans ses comportements.

n 0

500

1km

Carte des dynamiques naturelles potentielles

Milieux aquatiques Espaces boisés Espaces ouverts Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 51


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ 4 NIVEAUX DE PROJETS DANS CHAQUE DOMAINE Différents niveaux de projets à mettre en cohérence sur le territoire de la CALE. Les niveaux de projets pour aboutir au mieux à des continuités sont variables en fonction des attentes et de la cohérence territoriale. Nous avons décomposé en quatre groupes les différents niveaux à appliquer.

+ GRANDES OPÉRATIONS URBAINES GROUPE D'ACTEURS : ÉTAT / COLLECTIVITÉS / CAUE / MAITRISE D'OEUVRE / ENTREPRISES...

+ ÉTUDES ET NOUVEAUX PROJETS GROUPE D'ACTEURS : CALE / RÉGIE / MAITRISE D'OEUVRE

+ GESTION GROUPE D'ACTEURS : RÉGIE JARDINIERS / ASSOCIATIONS

+ ACTIONS ÉVENEMENTIELLES GROUPE D'ACTEURS : COLLECTIFS ARTISTIQUES

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 52


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LES GRANDES OPÉRATIONS URBAINES De grandes opérations urbaines sont planifiées sur le territoire. Une contuinuité et des relations sont à trouver dans ses opérations et aussi entre elles. Le continuum des coteaux est un des corridors qui permet relier de grands projets urbains, allant des coteaux de l'Orge a la Zac centre ville. Les grandes opérations urbaines sont des projets importants dans leurs relations entre elles et entre les différents maitrises d'oeuvres.

Grignu 2

Les coteaux de l'Orge

Zac centre ville

La grande borne

Le rôle de coordination est donc important.

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 53


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LES ÉTUDES ET LES NOUVEAUX PROJETS Des opérations gérées en régie par les services de la Cale sont des initiatives à poursuivre dans le reste des communes. Les intéractions entre les services communaux et les agents de terrains sont des expérimentations insitu, permettant de tester et d'en tirer des conclusions pour la suite. Les expériences du pré aux beaufs, du parc Duparchy ou encore dernièrement du jardin de la biodivesité sont des actions à promouvoir et à développer dans le reste de la collectivité.

Le pré aux boeufs

Le parc Duparchy

Le jardin de la biodiversité

La folie Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 54


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LA GESTION La modification des pratiques en faveur de l'augmentation de la biodiversité commencent à s'étendre sur le territoire. Cette gestion s'accompagnant d'un inventaire du muséum national d'histoires naturelles, permet la modification d'espaces ainsi que des continuités entre différents projets et corridors. Cette gestion peut s'implanter dans des espaces existants, mais elle peut aussi s'intégrer directement à la base du projet.

Les prairies fleuries

Panneaux de gestion différenciée

Laissons pousser

Les bords de routes Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 55


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ CARTE DES SECTEURS DE GESTION Les limites entre les différents secteurs sont parfois nettes et radicales. En effet les secteurs sont découpés sans relations avec les domaines paysager. Les secteurs de gestion pourraient être repensés en fonction d'une logique de continuités, en accord avec les entités relevées. Ici une proposition de refonte des secteurs. On observe des gestions différentes en fonction des personnes. Des coupures et discontinuités sont perceptibles, ne permettant pas la logique de connexions interne aux entités. En mettant en relations les domaines paysagers et de gestion, on s'assure d'une certaine continuité et de manière d'opérer.

n 0

500

1km

n 0

500

1km

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 56


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ DES OBJECTIFS DE GESTION

Des intensités d"efforts sur des actions à faire et des non actions

Principes de la gestion différenciée et de son intensité Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 57


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ ACTIONS ÉVENEMENTIELLES La participation citoyenne comme acteur du développement de la biodiversité. Les actions évenementielles sont des moments où l'on peut fusionner les différents bureaux d'études, la maitrise d'ouvrage, les traveaux en régie, les artistes et les citoyens sur une même action.

+ Les ateliers de jardinage de la grande Borne

C'est un moyen pédagogique de créations, d'appropriations d'espaces et de projets..

+ 104:Parcours et Récoltes avec les habitants du 19ème

Jardin de main, Montpellier

+ Processus de déperméabilisation

bankside birthday barrows parade,

Beaudesert, Bordeaux Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 58


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ COHÉRENCE GÉNÉRALE DE DES ES DIFFÉRENTS NIVEAUX DE PROJ PROJETS Tous s'articulent en synergie sur le terr territoire

+ OPÉRATIONS URBAINES

+ GESTION

+ REGIE CALE

+ ANIMATIONS

Coloco et Gilles Clément Janvie Janvier 2011

* 59


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ APPLICATIONS ET VISUALISATIONS SUR LE TERRAIN Reconnaissance de terrain collective 20 octobre 2010 : Les coteaux Pour déterminer quels sont les enjeux sur le terrain, des visaites entre les différents services techniques de la ville sont effectuées. Des dialogues entre les agents permettent de détecter des sites précis à enjeux, avec des applications directes de modifications de gestion et des discussions sur des évolutions possibles. Les visites se basent sur les différentes stratégies détectées dans le diagnostic

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 60


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ APPLICATIONS ET VISUALISATIONS SUR LE TERRAIN Reconnaissance de terrain collective 19 novembre 2010 : Le plateau, les coteaux, les lacs

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 61


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ PRÉVISIONS DES ACTIONS SUR LE TERRITOIRE Différents outils et niveaux de projets à mettre en place sur la CALE Afin d'aboutir à une cohérence générale sur l'ensemble de la Cale. Des priorités et des actions exemplaires sont à mettre en place sur le territoire. Des situations de blocages des continuums se retrouvent sur le territoire. Une concentration sur les blocages peut permettre des actions exemplaires sur l'ensemble de la CALE. Une concentration sur un corridor majeur peut faciliter les différents actions à mener. Commencer par 15 actions emblématiques pour 2015.

n 0

500

1km

Des coupures présentes sur lles territoire D

Continuum des coteaux Situation de blocage Espaces boisés existants esopaces ouverts existants

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 62


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ PRÉVISIONS DES ACTIONS Noyaux en place à conserver Noyaux à mettre en place Isolats existants à requalifier Vecteurs biologiques en place à dynamiser Vecteurs blocages à requalifier Gestion adaptée à adopter

s 15 urProj20et15 po

s

15 urProj20et15 po

VECTEURS

s

15 urProj20et15

NOYAUX

po

s

15 urProj20et15 po

ISOLATS

s

15 urProj20et15

s

po

15 urProj20et15 po

NON DÉLAISSÉS s

15 urProj20et15

Les 15 premiers projets exemplaires NS I A RB S U S ET J T JE IEL RO T O P PR EN ET S N M S D O E E I AN ST EN UD R E T V É É G G ojets5 5 Projets5 5 Projets5 5 Projets5 r P 5 1 ur 201 1 ur 201 1 ur 201 1 ur 201 po po po po

po

s 15 urProj20et15 po s

DÉSAMÉNAGEMENTS

15 urProj20et15 po

s

15 urProj20et15 po

15 PROJETS POUR 2015 s

15 urProj20et15 po

s

15 urProj20et15 po

s

15 urProj20et15 po

s

15 urProj20et15

s

15 urProj20et15

po

po

s

15 urProj20et15 po

s

15 urProj20et15 po

s

15 urProj20et15 po

n 0

500

1km

01. 02. 03. 04. 05. 06. 07. 08. 09. 10. 11. 12. 13. 14. 15.

BASCULEMENT PLATEAU/COTEAUX LES COTEAUX DE L'ORGE PRU LA VALLÉE DE L'ORGE PRAIRIE DUPARCHY LES ABORDS DE L'AQUEDUC DE LA VANNE AVENUE MARMONT ET N445 LE CIMETIÈRE PLACE FRANÇOIS MITTERAND QUARTIER RÉSIDENTIEL PLACE DE LA MAIRIE LE BORD DES LACS LE BOIS DE L'ARBALÈTE LA GRANDE BORNE LA SAPINIÈRE VALLÉE DE LA SEINE Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 63


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PLANNING D’ACTIONS

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

BASCULEMENT PLATEAU / COTEAUX

• • • •

|1|

Une relation avec le plan de circulations douces Traiter la circulation comme espace de transition et de protection Réfléchir aux espaces récupérés en gestion CALE Redimensionnement de la voirie et les accès à la future MJC

Jardin

| CONTEXTE |

Jardins familiaux à l'étude (plan base d'env 20 parcelles de 100 m2) (Espace vert en prairie?)

Jardins familiaux

Buts Raccorder le coteau avec le plateau et créer une circulation douce Acteurs concernés La CALE et CAUE

!

Centre de loisirs ?

Extension parking +/- 20 places

- Devenir de la cour ? - Marquer l'entrée de la ludobib + autres services publics

Autoroute A6 arbre

Débouché impossib parking tr

NGF 76.3

Cour 77.4

NGF 77.8

77.2

NGF

Ludobib

parvis d'équipement

MJC

76.6

NGF

!

77.6

sécurisation ou fermeture?

2 0

NGF

Partenariats Partenariats avec les futurs maitres d'oeuvres

T T M E

NGF

Compétences CALE le service voiries et espaces verts

Dénivelé à traiter

Aménagements parvis: -qualification de l'espace public -agrandissement du trottoir

Organiser des réunions de concertation sur les projets en cours Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 64


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

PLANNING D’ACTIONS

LES COTEAUX DE L'ORGE

• • •

|2|

Créer des continuités avec les corridors de la vallée ou des coteaux Réfléchir à un plan lumière et de trame noire Identification de tout les points de gestion possible et des plages de libertés, dans la logique de mise en place d'une continuité biologique.

Aqueduc L'orge Le bois des coteaux, élément naturel

VECTEURS

| CONTEXTE | Buts Articuler le plateau et la vallée de l'Orge en amorçant une continuité écologique Acteurs concernés CALE, Bailleurs Compétences CALE Coordination des projets, Gestion du bois Partenariats Coloco et CAUE

NOYAUX

ISOLATS

NON DÉLAISSÉS

DÉSAMÉNAGEMENTS

+ LES NOYAUX DE DIVERSITÉ + LES VECTEURS + LES ISOLATS + LES CONTINUITÉS POSSIBLES

Lire les coteaux sur l'ensemble du territoire pour coordonner les différents intervenants Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 65


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

LOCALISATION

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

LA VALLÉE DE L'ORGE

• • •

|3|

Considérer l'ensemble de la vallée pour avoir un plan de gestion Etude faunistique et floristique : Analyse et exptertise écologique Développer les actions en place et associer la gestion

morte Vallée de

| CONTEXTE | Buts Rendre accessibles les berges, étendre la gestion Acteurs concernés SIVOA, CALE et les propriétaires Compétences CALE Gestion des abords, reconversion des berges et achats des différents parcelles. Poursuivre les évolutions du PLU. Partenariats MNHN

Plan d'entretien des fonds de vallées

Réhabilitation des berges à morsang sur orge Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 66


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

LOCALISATION

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

LBERGES DE L'ORGE ET DE LA MORTE RIVIÈRE

• • •

|3|

Augmentation de la biodiversité Politique d'acquisition foncière et accords de gestion Acter les préconisations dans les documents d'urbanisme

METTRE EN ÉVIDENCE

Sols drainants

Le continuum de l'Orge

Rives jardinées Nouveau mail piétion

Sols drainants

Sols drainants

Sols drainants

Extansions jardinées Nouvel amprise de là rivière

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 67


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

PLANNING D’ACTIONS

PRAIRIE DUPARCHY

|4|

RACCORDER

• • •

Intégration de la plaine dans une logique plus large Gestion de la lisière entre le bois et avec la prairie Création et installations de nouveaux jardins familiaux

RACCORDER

RACCORDER A LA GESTION DE L'ORGE

JARDINS FAMILIAUX

Transition entre les jardins par des DENSIFIER JARDINS FAMILIAUX

JARDINS FAMILIAUX

| CONTEXTE | Buts Créer une continuité entre le bois présent et la prairie du parc. La route n'est plus une coupure. Une partie de la gestion est diminué en faveur de la biodiversité

DENSIFIER

Espace de régénération naturelle

Acteurs concernés Viry Compétences CALE Service des espaces verts secteur des coteaux Partenariats Associations pour la réalisation de jardins familiaux

Etat actuel la route sépare le bois

Extension de la lisière du bois

Reconquête naturelle Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 68


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

LOCALISATION

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

LES ABORDS DE L'AQUEDUC DE LA VANNE

VENIR DIVERSIFIER

• • • •

|5|

Poursuivre la gestion en place comme axe de biodiversité Affirmer l'aqueduc comme une connexion majeure Avoir un regard transversal sur les espaces à gérer Comment redéfinir une convivialité entre la nature, le piéton et la voiture.

| CONTEXTE | Buts Une gestion en place sur l'aqueduc qu'il faut développer et raccorder avec les espaces avoisinants. Définir les priorités d'aménagements et les évolutions possibles. Services concernés Service des espaces verts # Possibilités d'évolutions

Développer les actions de gestion

#1 #

Possibilités d'évolutions Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 69


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

LOCALISATION

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

AVENUE MARMONT ET LA N445

• • •

PLANTER

|6|

Retrouver une place pour le piéton Créer une relation avec la continuité boisée Offrir de nouveaux espaces pour les circulations douces

CHANGER LA GESTION

| CONTEXTE | VENIR DIVERSIFIER

Buts Création d'une continuité boisée sur les coteaux. Amélioration des espaces piétons. Acteurs concernés La ville et le CAUE Compétences CALE les services voiries et espaces verts Partenariats Plantations avec les écoles Une zone anecdotique

Améliorations de la continuité

Poursuivre la gestion / Rond point Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 70


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

LOCALISATION

LE CIMETIÈRE

• • • •

|7|

Faire entrer la diversité dans un lieu pauvre. Appuyer la continuité Diminuer la gestion Jouer de son positionnement comme belvédère sur la vallée, travailler les perméabilités et les perceptions de l'espace ouvert.

DIVERSIFIER ET ÉTABLIR DES CONTINUITÉS

| CONTEXTE | Buts Réflexions sur la part biologique dans les cimetères et changement des pratiques Acteurs concernés Viry Compétences CALE Mise à disposition du personnel pour l'entretien Partenariats CAUE Travailler les vues

Mettre en scène le cimetière

Espaces belvédères

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 71


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

LOCALISATION

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

PLACE FRANÇOIS MITTÉRAND

• • • • •

|8|

S'appropier un espace à travers une démarche commune et participative Rendre perméable Redéfinir l'espace de la voiture en conservant le nombre de stationnements Relations avec les espaces avoisinants Création d'un comité spécifique

RÉINVESTIR

| CONTEXTE |

Acteurs concernés La ville, les habitants, les associations et les bureaux d'études Compétences CALE les services techniques et animatifs Partenariats Les écoles, les associations de quartiers, Coloco

TRANSFORMER

RACCORDER

Recenser les différents acteurs du réunion de concertation entre habitants et

Récolte des matériaux réunion de concertation entre habitants et Mobiliser les différentes ressources municiCommunications

évenement de construction

Buts Réaménager un espace avec le différents acteurs du quartier Créer un acte évenementiel fort et marquant

évolutions et

Processus à mettre en place Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 72


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

|9|

LOCALISATION

ZONE RÉSIDENTIELLE DE VIRY

• • • • •

Etablir un dialogue la collectivité et le privé Redimensionner la voirie Désaménager et désimperméabiliser Implanter une diversité dans la rue Valoriser les opérations pédagogiques de biodiversté (laissons pousser...)

| CONTEXTE | Buts Offrir de nouveaux usages dans les rues existantes Recalibrer les rues en fonction du contexte et des attentes Acteurs concernés CALE, Viry et associations de riverains Compétences CALE le service voiries et réseaux divers Partenariats MNHN et CAUE

Rues jardinées Sols drainants

Sols drainants

Requalification possible des voiries

Gestion des eaux pluviales Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 73


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

LOCALISATION

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

PLACE DE LA MAIRIE, SQUARE RENÉ-PIKETTY

• • • • •

|10|

Définir des objectifs d'aménagement, consultations des habitants de Grigny Investir de façon différente Préfigurer un projet Créer un espace pédagogique et évolutif Créer un jardin de centre ville

INVESTIR

| CONTEXTE | Buts Offrir de nouveaux usages dans les rues existantes Recalibrer les rues Acteurs concernés CALE Compétences CALE les services voiries et espaces verts Partenariats CAUE Depave Holy Redeemer Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 74


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

PLANNING D’ACTIONS

LE BORD DES LACS

|11|

• •

Créer une continuité avec les lacs et les coteaux poursuivre l'expérience concluente de gestion différenciée sur les bords des lacs • Préserver les dynamiques en places et les différentes strates • Inventaires et recencements entre les différents milieux • Expérimentation d'écopastoralisme

| CONTEXTE | Buts Etendre les interventions de gestions Acteurs concernés CALE Compétences CALE les services voiries et espaces verts Partenariats Museum, convention avec un éleveur. Sols drainants

Rives piétonnes

Fossé drainant jardiné

Le cas de la piste de karting

Travailler sur la reconquète végétale Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 75


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

PLANNING D’ACTIONS

BOIS DE L'ARBALÈTE

• • • • •

|12|

Travailler avec les dynamiques naturelles / Laisser faire Etendre le projet vers Grigny 2 Mise en place de dispositifs permettant la lecture de la biodiversité espace pratique pour l'école permanente de la biodiversité Parcours pédagogique

| CONTEXTE | Buts Etendre les interventions de gestion. Expérimentation d'écopastoralisme. Acteurs concernés Ville de Grigny Compétences CALE Services techniques Partenariats MNHN, ENSP Versailles

Mise en place de nature à lire Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 76


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

LOCALISATION

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

LA FOLIE

|13|

Expérimenter et développer des actions en régie à partir des dynamiques en place • Créer une agriculture de proximité en lien avec la ville • Utilisation temporaire d'une réserve foncière • Ateliers pédagogiques

| CONTEXTE | Buts Mise en place d'une agriculture de proximité Acteurs concernés CALE, Caue, habitants Compétences CALE Requalification et premièrs aménagements Partenariats Association locale, AMAP Lieux d'expérimentations / Agnès Sou-

Lieux de production / Prinzessinnengarten / Berlin Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 77


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

PLANNING D’ACTIONS

LA GRANDE BORNE

• • • • • •

|13|

Vision plus large que le triangle de la Grande Borne Permettre une réappropriation des espaces extérieurs par les habitants Ouvrir la Grande Borne sur les espaces Redéfinir et dynamiser les espaces de la plaine centrale Communiquer et rassembler les bailleurs Anticiper les transformations en informant les habitants VECTEURS + L'AQUEDUC

NOYAUX

LA SAPINIÈRE

+ LES COTEAUX

ISOLATS

NON DÉLAISSÉS RACCORDER

DÉSAMÉNAGEMENTS

Venir planter

+ N445

+ ZAC CENTRE VILLE

| CONTEXTE | Buts Role de coordinaton des projets pour une continuité. Une programmation active (communication)

investir

Acteurs concernés CALE, CAUE, bailleurs Compétences CALE Coordination des projets et des maitres d'oeuvres Partenariats CAUE, Les bailleurs sociaux, INTERLAND, Pro developpement, Richez et associés

+ LES NOYAUX DE DIVERSITÉ + LES VECTEURS + LES ISOLATS

+

LA SAPINIÈRE

+ LES CONTINUITÉS POSSIBLES

Changement de gestion Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 78


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PLANNING D’ACTIONS

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

LA GRANDE BORNE

• • •

LA SAPINIÈRE

|13|

la Plaine centrale est une pièce d’articulation entre les quartiers Créer les conditions pour accueillir le vivant, la diversité, Créer une continuité boisée entre la sapinière et le bois de l'arbalètte.

Place François mitté-

RACCORDER

Plaine cen-

Investir de nouveaux espaces

Bois de l'arba-

La Sapi-

Créer une continuité boisée - APR versailles

Créer une continuité dans la plaine centrale - APR versailles Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 79


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

LOCALISATION

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

LES BORDS DE SEINE

• • • • •

|14|

Etude sur l'ensemble de la Seine et de ses berges avec l'Audeso Les bords de Seine comme grand projet de nature urbaine relations avec Sénart et les autres espaces Interactions entre les trames vertes et bleues Préparer les circulations douces, cf étude CAUE.

| CONTEXTE | Buts Redéfinir la Seine comme corridor régional Acteurs concernés La CALE, La région et le département Compétences CALE Gestion des abords, reconversion des quais et achats des différents parcelles. Poursuivre les évolutions du PLU. Partenariats AUDESO, CAUE et communes avoisinantes.

LLes bbords d dde SSeine et ses bbl blocages l Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 80


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

PLANNING D’ACTIONS

LES BORDS DE SEINE

• • •

|14|

Se concentrer sur les confluences Réinvestir et combiner les usages. Insérer la mixité Politique d'acquisition foncière et de gestion

| CONTEXTE | Buts Rendre accessibles les berges, travailler la diversité.

Investir les espaces possibles, les quais

Acteurs concernés La ville, et les propriétaires privés Compétences CALE Gestion des abords, reconversion des quais et achats des différents parcelles. Poursuivre les évolutions du PLU. Partenariats CAUE et communes avoisinantes.

Mise en scène des confluences

Berges ddu R B Rhone h / LLyon Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 81


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PLANNING D’ACTIONS

PERSPECTIVES D’ACTIONS

LOCALISATION

LA SAPINIÈRE

• • • •

| CONTEXTE | Buts Esquisses insitu et expérimentations

|15|

Créer une continuité avec la Grande Borne Expérimenter de nouvelles pratiques Préserver les dynamiques en places et les différentes strates Mise en place par des ateliers d'étudiants 7 février 8 février 9 février

Etat des lieux Présentation de l’état des lieux ENSPV Présentation de quelques états des lieux aux partenaires Visite des environs - Siège de la Communauté d’agglomération

28 fév, 1 et 2 mars 7 et 8 mars 9 mars 14 mars

Arts plastiques ‘La Plante’ Esquisse par groupes, Jardinage Présentation des esquisses à l’école (tous les encadrants + partenaires) ENSPV

15 et 16 mars

Adaptation des esquisses

17 et 18 mars

Etude technique et estimation des besoins en matériel et matériaux. Synthèse.

23, 24 et 25 mars Chantier avec journal 25 mars Récollement par un groupe 28 et 29 mars Retour sur projet ...

Acteurs concernés CALE, Caue Compétences CALE Mise en relations des étudiants avec les services de la ville Partenariats ENSP Versailles, chantiers de réinsertions Ateliers conduire le vivant, ENSP Versailles Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 82


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ SYNTHÈSE DES PRINCIPES À PRENDRE EN COMPTE Pour arriver au maintient et à un niveau de richesse maximun de diversité urbaine, des combinaisons entre les différentes attentes et objectifs de chacun sont à négocier. C'est cet assemblage et cette prise en compte qui permettra une réussite durable d'une biodiversité urbaine.

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 83


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ LA CALE ET SES ENGAGEMENTS

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 84


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

+ PLANNING

PLANNING D’ACTIONS

D’ACTIONS

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 85


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

VALLÉE DE LA SEINE

GRANDES OPÉRATIONS URBAINES

ENJEUX ÉTUDES ET NOUVEAUX PROJETS

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

ACTIONS ÉVENEMENTIELLES

GESTION

ZI DES BORDS DE SEINE NATIONALE 7

+ TABLEAU D'ORGANISATION SPATIALE

LES QUAIS

GESTION DES BERGES

ANIMATIONS DES BERGES

REQUALIFICATION DES BERGES DE LA MORTE RIVIÈRE EXTENSION TERRAINS DE SPORT VIRY

LES LACS

AMÉNAGEMENTS EXPANSIFS N 445

GESTION EXTENSIVE LE BORD DES LACS

FÊTE DES LACS

VALLÉE DE L’ORGE

LES BORDS DE L'ORGE PARC DUPARCHY GESTION DE LA VALLÉE

LES COTEAUX

CÔTEAUX DE L'ORGE

FÊTE DES JARDINS PARTAGÉS ROUTE DÉPARTEMENTALE

GRIGNY 2

BOIS DE L'ARBALÈTTE ZAC CENTRE VILLE

N 445 AQUEDUC CONNEXION ZAC DU CENTRE / LAC CIMETIÈRES

LES PLATEAUX

LA GRANDE BORNE LA PRAIRIE DE LA GRANDE BORNE CONNEXION ZAC DU CENTRE

PLACE FRANÇOIS MITTÉRAND SQUARE RENÉ PIKETTY

AQUEDUC LA FOLIE

EXTENSION GESTION DIFFÉRENCIÉE AQUEDUC

ACCOMPAGNEMENTS DE VOIRIE

LA SAPINIÈRE

PROJETS TEMPORAIRES Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 86


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ CHRONOLOGIE EVOLUTIVE DE LA VISION PROSPECTIVE (2010-2050)

2011

[

2015

1 5

P R O J E T S

P O U R

2 0 1 5

2030

]

GRIGNY 2

Les coteaux de l'Orge

ZAC du centre ville

La grande Borne

GRANDES OPÉRATIONS

Mutation industrielle-Requalification bord de Seine

ZAC CENTRE VILLE

Grigny 2 Aménagements des voies SNCF des bords

de Seine

LA FOLIE

Ouverture et agrandissement des jardins NOUVEAUX PROJETS familiaux des coteaux Requalifiaction des coteaux de l’Orge. Renforcement de la vallée de l’orge

Requalification

Requalification des voiries, des ess tro ttrottoirs ttoirs et du ttoi tto tt

LE CIMETIÈRE

Création de franchissements pour les ruptures

mobilier urbain ain

du quartier et du centre commercial mercial rcial cial iall de de Grigny2

urbaines (autoroute-nationale-voies ferrées)

Lutte contre la pollution lumineuse, requalification

de l’éclairage

Préservation des zones de nature au sein des

SNCF de Grigny

Création de cheminements entre les lacs

et la Seine

Requalibrage de la RN7

réaménagement des abords

PLACE FRANÇOIS MITTÉRAND

GESTION 2010

Densification des ilôts d'habitations

La ville de demain est une ville multi-polaires Préservation des zones de nature au sein des

futurs corridors

Fauche écologique

Gestion des boisements et sous-bois

Fauche écologique tonte avec mulchage

Déperméabilisation des sols, stationnement drainant

JARDINS PARTAGÉS

Appropriation par les habitants et les services techniques de ces espaces de libertés

Plantations participatives entre les habitants et les services techniques Déperméabilisation des sols, stationnement drainant

Mise en place d’un fleurissement alternatif

Mise en place d’un fleurissement alternatif

Déperméabilisation des sols, stationnement drainant

Mise en place d’un fleurissement alternatif

Plantations participatives entre les habitants et les services techniques

tonte avec mulchage Plantations participatives entre les habitants et les services techniques

Nouveaux transports en commun + installation de nouvelles circulations douces en bord de Seine

terrains de sports et zones de repos

AVENUE MARMONT

Gestion des boisements et sous-bois

Mise en place d’un

fleurissement alternatif

Investissement de l'aqueduc avec créations de

Construction de passerelles sur la morte rivière Densification des ilôts d'habitations

Aménagements de noues boulevard Gabriel péri

futurs corridors

Gestion des boisements et sous-bois

Fauche écologique tonte avec mulchage

Fauche écologique tonte avec mulchage

Déperméabilisation des sols, stationnement drainant

LE BOIS DE L'ARBALÈTE

ESPACE AQUEDUC

PARC DUPARCHY

ACTIONS ÉVENEMENTIELLES

Réaménagement et percées sur le continuum

PLACE PUBLIQUE SAPINIÈRE

Inauguration des nouveaux jardins partagé Inau

de l'Orge

Installation des maraichers de la folie

Marché des fruits & légumes bio de la Folie

Ecole de la biodiversité

Evénements festifs sur les délaissés des bords

AQUEDUC

Nouveaux élus,

LES BORDS DE L'ORGE

Les jeunes,

nouvelle dynamique

Inauguration des quais de Seine

de Seine

Ecole de la biodiversité

une nouvelle vision

Nouveaux élus,

nouvelle dynamique

LA PLAINE CENTRALE

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 87


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ UN ENSEMBLE DE PROJETS POUR IMPULSER UNE DYNAMIQUE DU VIVANT SUR LA CALE La CALE possède un patrimoine riche qu'il faut préserver et revalosriser. Un ensemble d'actions permettent une cohérence générale des dynamiques du vivant. Chaque action est une valorisation singulière, mais c'est l'ensemble qui permettent l'activation des continuums. C'est créer un renforcement des continuités et des relations entre les dynamiques alluviales des vallées, les boisements des coteaux et les espaces ouverts des plateaux. C'est augmenter l'intensité des relations. Cette planification est un support expérimental pour la CALE, qu'il faut réussir à prendre en compte dans les différents documents d'urbanisme et qu'il faut poursuivre dans la politique d'augmentation de la qualité de vie de l'agglomération.

n 0

500

1km

Ensemble des projets sur la CALE

Espaces boisés existants Espaces ouverts existants Les projets futurs Les 15 projets pour 2015

« Mais si on se mettait à repenser la ville comme un système d’accueil du vivant, et qu’on la pense dans sa matérialité, dans sa forme, dans sa structure et dans ses matériaux, comme étant des niches possibles pour que la biodiversité s’installe, alors on offrirait un territoire gigantesque. » Michel CORAJOUD LaCUB Septembre 2009 Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 88


+L LA AC COMMUNAUTÉ OM MMUNA AUTÉ DES LACS DE L’ESSONNE L’ESSO EN

n 0

1km

2030


+ LE TERRITOIRE DES LACS DE L’ESSONNE EN les bords de Seine

Sénart

Vallée de l'Orge

Les coteaux

fleury merogis

n 0

1km

2030


CONTEXTE

DIAGNOSTIC

ENJEUX

VISION PROSPECTIVE

PERSPECTIVES D’ACTIONS

PLANNING D’ACTIONS

+ PLANIFICATION SUR LE TERRITOIRE

Zone Pavillonaire Bord de l'Orge

Zone Pavillonaire Bord de la Morte Rivière Espace à protéger Plateau Espace à protéger Bord de Lacs

Zone Résidentielle Autoroute Viry-Châtillon

EEs s Espace à protéger Bord de Seine iden deennttie de ieellllle llee Zone Résidentielle Lacs

E Es Espace à protéger Bo d de Lacs Bor Bord

Zone Résidentielle Coteau

Zone Résidentielle Plateau Morsang sur Orge

Zone Industrielle ellle le Noues de Seine

Zone Résidentielle Grigny II

Densifier à court terme Espace à protéger Bord de Lacs

Densifier à moyen terme Densifier à long terme Création Mutation Franchissement Corridor Quartiers nouveaux Espace vert public Corridors et alignements Continuités possibles

n 0

500

1km

Coloco et Gilles Clément Janvier 2011

* 91

Les lacs de l'essonne  

Stratégie de gestion des espaces de nature de la communauté d'agglomération de la CALE

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you