Page 42

â‚Ź

EYES ON EUROPE

CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES Pour commencer, il est important de signaler que la tenue probable du rĂŠfĂŠrendum a dĂŠjĂ eu un impact nĂŠgatif sur la Grande-Bretagne. L’agence de notation Standards & Poors a baissĂŠ la note du pays Ă  une note nĂŠgative estimant que le rĂŠfĂŠrendum reprĂŠsentait un problème pour la croissance et cet abaissement de la note pourrait bloquer l’arrivĂŠe d’investissements en Grande-Bretagne. Cela reprĂŠsente dĂŠjĂ  des rĂŠpercussions ĂŠconomiques actuellement pour le pays. De plus, de nombreuses analyses ont ĂŠtĂŠ effectuĂŠes par les banques europĂŠennes, les fonds d’investissements ou encore des instituts d’Êtudes du continent, et tous s’accordent Ă  dire que le BREXIT (BriĂŒÂˆĂƒÂ… iĂ?ÂˆĂŒÂŽ ĂƒiĂ€>ÂˆĂŒ ˜j}>ĂŒÂˆv >Ă•ĂƒĂƒÂˆ Lˆi˜ ÂŤÂœĂ•Ă€ Â?½jVœ˜œ“ˆi anglaise, que pour celle de l’Union europĂŠenne. k“i>Ă•Ăƒiˆ˜`iÂ?>Ă€>˜`i‡ Ă€iĂŒ>}˜i`iĂƒĂ›ÂœÂˆĂ?ĂƒÂ˝jÂ?mvent pour montrer l’importance de l’UE dans l’Êconomie britannique. Ainsi, le CBI (Confederation of Ă€ÂˆĂŒÂˆĂƒÂ…˜`Ă•ĂƒĂŒĂ€ĂžÂŽiĂƒĂŒÂˆÂ“i¾ÕiÂ?½1˜ˆœ˜iĂŒÂ?iĂƒjVÂ…>˜}iĂƒ commerciaux avec celle-ci s’Êlève Ă  4-5% du PIB total britannique. Il est donc primordial pour certains industriels britanniques de se maintenir dans l’UE ­ , Ć‚ œ…˜]ÂˆĂ›iĂ€i>ĂƒÂœÂ˜ĂƒĂŒÂœĂƒĂŒ>Ăžˆ˜>Ă€ivÂœĂ€Â“i` 1]Ă“Ăˆ“>ˆxŽ° Il faut comprendre qu’une sortie de l’Union europĂŠenne de la part de la Grande-Bretagne implique bien d’autres choses. Pour commencer, il s’agit ĂŠvidemment d’un recul des ĂŠchanges commerciaux entre les deux entitĂŠs et donc une perte ĂŠconomique pour l’un comme pour l’autre. De plus, la sortie du pays de l’UE mènerait automatiquement Ă  la remise en place des barrières douanières entre les deux parties. La fondation allemande Bertelsmann Stiftung avance des chiffres ĂŠnormes qui engendreraient des consĂŠquences ĂŠconomiques terribles pour la Grande-Bretagne comme pour l’UE. Pour le premier, la perte s’Êlèverait Ă  plus de 78 milliards d’euros par an sur une pĂŠriode de 10 ans ! L’impact se ferait ĂŠgalement sur l’Europe avec des retombĂŠes importantes sur les pays ayant de nombreux ĂŠchanges commerciaux avec la Grande-Bretagne ­>Ă€ iĂ?i“Â?i Â?½Ă€Â?>˜`iŽ° ­ ,/ Ć‚ - -//1 ] Brexit- potential economic consequences if the UK iĂ?ÂˆĂŒĂƒĂŒÂ…i 1]“>ˆxŽ° Il ne faut pas oublier de signaler qu’au jour d’aujourd’hui, l’Union europĂŠenne reprĂŠsente le partenaire commercial le plus important de la Grande-Bretagne, encore plus que les Etats-Unis. Le marchĂŠ

Économie et social

europĂŠen reprĂŠsente un dĂŠbouchĂŠ plus grand pour les exploitations britanniques et explique pourquoi, malgrĂŠ la relation privilĂŠgiĂŠe entre Royaume-Uni et Etats-Unis, le partenaire commercial principal des britanniques est l’Union europĂŠenne. ÂŤ L’Union europĂŠenne reprĂŠsente le partenaire commercial le plus important de la Grande-Bretagne Âť. Quoi qu’il en soit, les analyses sont toutes extrĂŞmement pessimistes au niveau ĂŠconomique en cas de Ă€iĂŒĂ€>ÂˆĂŒ`iÂ?>Ă€>˜`i‡ Ă€iĂŒ>}˜i`iÂ?½1 °k“i`>Â˜Ăƒ les scĂŠnarios les plus optimistes, une augmentation du PIB britannique Ă hauteur de 1.6% (pas ĂŠnorme `œ˜VÂŽ iĂƒĂŒ ÂŤÂœĂƒĂƒÂˆLÂ?i] “>ÂˆĂƒ >Ă• ÂŤĂ€ÂˆĂ? `i VÂ…>˜}i“iÂ˜ĂŒĂƒ drastiques. On parle ici d’une dĂŠvaluation de la monnaie et d’une ouverture commerciale quasi-totale au reste du monde. Par consĂŠquent, on est en droit de se demander vu le peu de bonnes perspectives ĂŠconomiques, si Cameron n’utilise pas le rĂŠfĂŠrendum comme un moyen de pression pour obtenir des concessions de la part de l’Union europĂŠenne (OPEN EUROPE, What if there were a brexit ?, mars xŽ°

CONSÉQUENCES POLITIQUES Il est impossible de parler du BREXIT et de ses consĂŠquences sans ĂŠvoquer les consĂŠquences politiques, aussi bien au niveau europĂŠen qu’au niveau britannique. Au niveau du continent, un succès du Ă€jvjĂ€i˜`Փ ÂŤÂœĂ•Ă€Ă€>ÂˆĂŒ v>ÂˆĂ€i ÂœvwVi `i Â?Ă•Ă€ÂˆĂƒÂŤĂ€Ă•`i˜Vi pour de nombreuses autres rĂŠgions voulant sortir de Â?½1˜ˆœ˜ÂœĂ•ˆ˜`jÂŤi˜`>Â˜ĂŒÂˆĂƒĂŒi­ >ĂŒ>Â?Âœ}˜i]Â?>˜`Ă€i]oÂŽ et pourrait laisser l’idĂŠe d’une Europe Ă la carte. Bien que les cas soient radicalement diffĂŠrents, on est en droit de se demander les consĂŠquences du Brexit au niveau des autres pays et de leurs rĂŠgions ˆ˜`jÂŤi˜`>Â˜ĂŒÂˆĂƒĂŒiĂƒÂ° Ă›Âˆ`i““iÂ˜ĂŒ]ViÂ?>˜iĂƒÂˆ}˜ˆwiÂŤ>Ăƒ que les autres rĂŠgions suivraient automatiquement l’exemple de l’Ecosse mais la question mĂŠrite d’être posĂŠe. Au niveau britannique la sortie du pays de l’Union europĂŠenne pourrait mener Ă  des soucis internes. Le rĂŠfĂŠrendum ĂŠcossais de 2014 avait menĂŠ au maintien de l’Ecosse dans la Grande-Bretagne car les Ecossais sont profondĂŠment europhiles et la crainte d’un retrait de l’UE les avait poussĂŠs Ă  voter pour rester britanniques. La sortie de l’Union de la Grande-Bretagne pourrait lancer un nouveau rĂŠfĂŠ-

- 41 -

Eyes on Europe #23 - La COP 21 a-t-elle été écologiste ?  
Eyes on Europe #23 - La COP 21 a-t-elle été écologiste ?  
Advertisement