Issuu on Google+

Contactologie

Pour optimiser le port des lentilles Consignes de précaution n Vous venez d’adapter avec succès des lentilles de contact à votre patient. Votre rôle de conseil se poursuit alors au décours des différentes consultations de contrôle et de suivi.

C

omme la somme d’informations délivrées est importante, il est possible que votre interlocuteur n’ait pas tout retenu, ni compris, et qu’il n’ait pas osé vous l’avouer. Vous allez lui procurer des documents. Certains sont assez généraux et reprennent les grands principes. 1. L’incontournable fiche de consentement 63 de la Société française d’Ophtalmologie (SFO) (disponible sur le site de la SFO http://www.sfo.asso.fr/sites/sfo. asso.fr/files/files/FICHE-INFOPATIENT_/63_Lentilles_pour_ correction_ametropie.pdf ). 2. Plus précise sur certains points, la fiche complémentaire disponible pour les membres de la Société française des Ophtalmologistes adaptateurs de lentilles de contact (SFOALC) (www.sfoalc.info, accès membres, fiche info patients). D’autres sont plus ciblés en fonction du dispositif médical prescrit : les fabricants de lentilles comme ceux de produits d’entretien sont

*Praticien attaché au CHNO des Quinze-Vingts, Paris/Chantilly

Dr Jean-Philippe Colliot*

tenus de délivrer concomitamment une notice explicative. Enfin, les sites Internet des principaux fabricants de dispositifs médicaux reprennent, soit en texte, soit en photos ou en séquence animée les conseils, par exemple : • http://coopervision.fr/votre-vision/entretien-des-lentilles-decontact • http://www.laboratoire-lcs. com/porteurs/manip-icd-porteur • http://www.menicon.fr/porteurs/conseils-porteurs • http://www.acuvue.fr/manipuler-des-lentilles-de-contact Nous allons détailler certains conseils spécifiques en fonction de différents types de lentilles et d’entretien : conseils de port, d’entretien, de suivi, de manipulation, d’hygiène, de conduite à tenir en cas de problème.

Conseils communs à tout port de lentilles • Se laver les mains (savonnage, rinçage et séchage parfait) avant toute manipulation.

Pratiques en Ophtalmologie • Janvier 2014 • vol. 8 • numéro 70

• Interdire formellement tout contact des lentilles et des étuis avec l’eau douce (eau du robinet, eau minérale – même en bouteille – eau de piscine, bain, douche, lac, rivière, sauna, etc.), avec la salive ou avec une solution non spécifiquement prévue à cet usage. • Respecter les fréquences de renouvellement des lentilles selon les préconisations des fabricants, même portées une seule fois (du fait de la dénaturation des dépôts protéiques) : une lentille mensuelle doit être ainsi jetée un mois après l’ouverture du blister. • Toujours disposer d’une paire de lunettes à sa vue afin de ne pas s’obstiner à vouloir utiliser ses lentilles lorsqu’un œil rouge ou une gêne apparaît. • Boire suffisamment et cligner souvent pour hydrater la lentille. • Ne pas échanger les lentilles avec celles d’une autre personne. 5


Contactologie

• Ne pas se servir d’un collyre sans le conseil préalable de l’ophtalmologiste adaptateur.

Conseils pour les lentilles souples L’apprentissage de la manipulation va mettre l’accent sur certains détails. • Éviter de toucher la concavité de la lentille qui sera en rapport avec l’épithélium, car la clairance lacrymale est très réduite et la stase permet le développement des micro-organismes. Figure 1 - Conjonctivite giganto-papillaire.

• Pour optimiser la pose, penser que la lentille va adhérer à la surface la plus grande présentée : si elle est largement adhérente au doigt, elle y restera à son retrait. • Le maquillage doit être fait après la pose (sinon, des particules risquent d’être piégées sous la lentille) et ne pas concerner le bord palpébral rétro-ciliaire, les maquillages ne doivent pas être utilisés plus de 3 mois (contamination fréquente). Les produits cosmétiques gras et les crèmes ne doivent pas être manipulés avant la pose des lentilles. Ceux qui résistent à l’eau (waterproof) sont à l’origine des dépôts lipidiques et ne sont pas conseillés chez le porteur de lentilles. Le démaquillage doit être fait une fois les lentilles retirées. Ci-après quelques signes cliniques imposant le retrait des lentilles : - Larmoiement, sécrétions ; - Irritation ou rougeur oculaire ; - Vision brouillée, sensibilité à la lumière ; - Douleurs ; 6

- Infections de voisinage ; - Arc-en-ciel ou halo autour des lumières ; - Sensation de corps étranger.

ont été autorisées par l’ophtalmologiste adaptateur pour une activité aquatique (piscine, baignade ou sports nautiques), elles doivent être jetées dès la fin de l’activité.

Conseils pour les lentilles jetables journalières

En l’absence de procédé de désinfection, une lentille jetable journalière tombée à la pose doit être jetée et remplacée, ainsi que celles dont le blister est endommagé ou ouvert.

Le caractère éphémère de ces lentilles s’accompagne du plus grand nombre d’écarts de conduite : réutilisation (avec trempage dans l’étui d’origine), port nocturne, absence d’hygiène des mains, et le taux de kératites infectieuses est particulièrement élevé (2). On rappellera donc les 3 conseils majeurs : • Le lavage des mains avec savonnage et séchage parfait, même pour le retrait. • La réutilisation d’un dispositif à usage unique est rigoureusement contre-indiquée (en particulier en réutilisant le blister et la solution d’origine). • En aucun cas le port nocturne n’est permis avec ce type de lentilles. Pour le contact avec l’eau : si elles

Conseils pour les lentilles bimensuelles La déviance majeure est le nonrespect de la fréquence de renouvellement de 15 jours, pouvant entraîner une diminution de la tolérance au-delà de cette durée, avec un risque inflammatoire. Une animation à destination des patients l’explique : http://www. acuvue.fr/node/5523/ Certains fabricants proposent de programmer un SMS à chaque début de quinzaine afin de rappeler la date de changement. http://www.acuvue.fr/application-acuvue-et-vous

Pratiques en Ophtalmologie • Janvier 2014 • vol. 8 • numéro 70


pour optimiser le port des lentilles

On peut également conseiller de prendre le 1er et le 16 de chaque mois comme repères, ou de noter les dates à l’avance sur un calendrier.

Conseils pour les lentilles de couleur Les lentilles planes ne sont pas encore classées comme dispositifs médicaux mais les risques sont ceux de toute lentille, d’autant que les contraintes techniques interdisent les matériaux modernes en Silicone Hydrogel. Selon leur teinte, elles peuvent modifier la vision nocturne (il faut mettre en garde les conducteurs). Figure 2 - Microrayures.

Conseils pour les lentilles rigides Le risque est plus mécanique qu’infectieux. Le massage à la dépose et surtout la déprotéinisation fréquente (hebdomadaire) vont garantir une lentille sans dépôts car ceux-ci, comme tout corps étranger, vont générer une conjonctivite giganto-papillaire (Fig. 1) qui va rendre le port inconfortable. Pour les lentilles cornéennes, proscrire les étuis type lentilles souples dans lesquels les lentilles peuvent se rayer par frottement sur les parois, préférer les étuis à pinces (mais pas pour les lentilles sclérales). Un contrôle au moins annuel va rechercher des microrayures (Fig. 2) ou un défaut de mouillabilité (avec risque d’adhésion de secrétions), et vérifier par l’image fluo les rapports avec la cornée et le film lacrymal (bonne clairance sans appui). En cas de chute à la pose, elle peut

rebondir sur un support rigide : il est préférable de prévoir une serviette ou un mouchoir jetable sur le plan de travail. Pour certaines lentilles (sclérales), la pose doit se faire tête baissée : un miroir posé à plat aidera la visualisation. La lentille sera posée remplie d’une goutte du produit multifonction qui, par son viscosifiant, va la lubrifier au clignement.

Figure 3 - Évaluation de l’atteinte épithéliale fluo + (staining).

Conseils pour l’entretien des lentilles L’entretien des lentilles est capital, sa négligence entraînant à plus ou moins court terme intolérances et abandon, ou infections pouvant conduire à la perte de l’œil (1). En temps qu’adaptateur, vous allez prescrire la solution d’entretien en fonction de la lentille et de sa durée de vie, de votre retour d’expérience sur les compatibilités, de la surface oculaire de votre

Pratiques en Ophtalmologie • Janvier 2014 • vol. 8 • numéro 70

patient, de son mode de port (intermittent, régulier ou non). Ainsi, un porteur ayant des astreintes de nuit ne pourra pas utiliser un oxydant qui nécessite 6 heures de neutralisation, un porteur allergique aura tout intérêt à éviter un multifonction. Certains sites aident au choix d’un produit multifonction pour telle ou telle lentille, en particulier évaluent l’atteinte épithéliale fluo + (staining) (Fig.3). Les travaux de l’Institute for Eye Research (IER Matrix 7


Contactologie

Study) sur une moyenne de 3 mois de port (http://www. clspectrum.com/articleviewer. aspx?articleid=101452 et ceux d’Andrasko après 2 heures de pose http://www.staininggrid. com/) donnent des pistes de choix (3). Vous devrez être d’autant plus convaincant que la vente de ces produits est en voie de dérégularisation (vente sur Internet et en libre-service) et que vos patients n’auront plus le conseil professionnel du distributeur : il faut donc qu’ils aient bien compris l’intérêt et la spécificité du système d’entretien que vous leur prescrivez. Les marques de distributeur (ou produits blancs) sont un piège car sous l’étiquette de l’enseigne du distributeur, avec un prix d’appel, la solution contenue dans le flacon va changer au gré des négociations de l’enseigne avec les fabricants, sans que le patient en soit informé. Il sera donc exposé à de multiples molécules avec un risque d’intolérance ou d’allergies croisées augmentant avec le temps, alors même qu’il se croit fidèle à la “marque”, ou faisant l’amalgame avec les médicaments génériques. Rappelons qu’en matière de

dispositifs médicaux, il n’y a pas de génériques. Le toping-off (compléter à chaque utilisation le niveau d’un étui sans le vider) est une attitude à haut risque infectieux : la solution doit être renouvelée intégralement chaque jour dans l’étui, qui doit être vidé, séché et laissé ouvert à l’air libre (retourné sur un support propre) au cours de la journée. Le flacon ne doit pas contenir autre chose que le produit d’origine (pas de transvasement) et son embout ne doit pas être touché par les doigts ni la lentille. Si votre patient est susceptible d’enlever ses lentilles au cours de la journée, plutôt que d’emporter son étui rempli de solution, vous pouvez lui indiquer des unidoses de produit multifonction. Si vous optez pour un entretien par peroxyde, votre patient doit avoir compris l’intérêt de la neutralisation, faute de quoi il peut être tenté de se servir d’un étui plat, de se brûler à la pose, et d’abandonner cet excellent système pour un multifonction. L’étui (fourni avec chaque flacon de solution d’entretien) doit être renouvelé tous les mois au mieux, tous les 3 mois au maximum.

Le massage à la dépose élimine 90 % des micro-organismes, permettant au désinfectant d’agir avec plus d’efficacité. La lentille souple ayant trempé dans une solution multifonction peut être rincée au sérum physiologique juste avant la pose pour diminuer l’imprégnation et le relargage de la solution dans l’œil et l’inflammation chronique. Ce rinçage est inutile après un peroxyde, et est contre-indiqué pour une lentille rigide car il annule les effets du viscosifiant qui évite les zones d’assèchement (dry spots). Enfin, méfiance vis-à-vis du porteur habituel, qui au fil des années se forge des habitudes parfois délétères, un sentiment d’invulnérabilité et une sousestimation des risques encourus induisant un retard préjudiciable de prise en charge. Le Dr Chave (4) a fait paraître sous forme humoristique un “permis à points pour les lentilles de contact” quantifiant les écarts et qui permet au médecin d’avoir une base de discussion avec son patient porteur lors d’un renouvellement. n

Mots-clés : Lentilles, Précaution, Consignes

Bibliographie 1. Abry F, Sauer A, Brisard M et al. 157 Abcès cornéens sous lentilles de contact. Caractéristiques épidémiologiques des patients et étude des facteurs de risque environnementaux, du profil des porteurs et de leurs habitudes en matière de contactologie. J Fr Ophtalmol 2009. 2. Colliot JP, Degeorges F. Place des lentilles de contact dans les consul-

8

tations hospitalières d’urgence à Paris. Cahiers d’Ophtalmologie 2008 ; 122. 3. Malet F, Le Blond E, Bloise L. Les Lentilles de Contact, in Rapport SFO 2009, p.858. 4. Chave C. Cahiers de l’Ophtalmologie, novembre 2013, n°174 TAP. Pratiques en Ophtalmologie • Janvier 2014 • vol. 8 • numéro 70


page patient

Les incontournables conseils de port des lentilles L’hygiène (risque infectieux majeur) ✗ Les mains doivent impérativement être lavées au savon, rincées, séchées avant toute pose ou dépose. ✗ Le contact des lentilles avec toute forme d’eau est prohibé (douche, robinet, eau minérale, baignades) de même que la salive. ✗ Tout échange avec une autre personne est à risque de transmission infectieuse.

L’entretien ✗ La solution d’entretien prescrite par votre médecin adaptateur est spécialement conçue pour vos yeux et pour le matériau de vos lentilles. ✗ Il n’y a pas de produits génériques, tout changement doit recevoir l’accord de votre médecin, n’utilisez pas de produits marqués à l’enseigne de l’opticien (produits dits blancs). ✗ La lentille doit être massée avec quelques gouttes du produit multifonction à la dépose avant d’être mise dans l’étui, sauf pour les solutions “oxydantes” (Aosept, Oxysept, Easysept, Peroxyde). ✗ Les lentilles doivent être rincées au sérum physiologique (solution saline) en petites doses unitaires avant la pose (sauf pour les lentilles rigides et pour les solutions oxydantes). ✗ Videz l’étui de trempage, séchez-le avec un mouchoir jetable et changez la solution chaque jour ou à chaque pose. ✗ Ne complétez pas un étui partiellement rempli. ✗ Changez d’étui au moins une fois par mois. ✗ Emportez vos lunettes, un étui et des dosettes unitaires de produit multifonction en cas de besoin de dépose inopinée. ✗ Les lentilles rigides doivent être régulièrement déprotéinisées.

Manipulations ✗ Ne vous positionnez pas au dessus d’un lavabo, préférez un plan de travail recouvert d’un mouchoir jetable, avec un miroir. ✗ Ne touchez qu’à la face convexe (bombée) des lentilles. ✗ Maquillez-vous après la pose et déposez-les avant le démaquillage. ✗ Ne touchez pas aux cosmétiques avec les mains avant la pose.

Évitez les conduites à risque ✗ Ne réutilisez sous aucun prétexte une lentille jetable journalière, ne dormez jamais avec. ✗ Remplacez une lentille jetable journalière tombée ou dont l’emballage est ouvert ou endommagé. ✗ Retirez vos lentilles en cas d’œil rouge, sécrétant, douloureux, de sensation de gêne et repassez en lunettes et consultez votre ophtalmologiste si ces symptômes persistent. ✗ Les lentilles sont conçues pour une durée limitée qu’il ne faut en aucun cas dépasser, même si vous ne les avez pas mises tous les jours. ✗ Programmez une alarme régulière pour vous avertir de la date de changement. ✗ Remettez régulièrement vos habitudes en question en en parlant à votre ophtalmologiste en visite de contrôle une fois par an.

Pratiques en Ophtalmologie • Janvier 2014 • vol. 8 • numéro 70

9


Po70 05a09 contacto