Page 1


édito

Corvéables S’

il y a bien une qualité que l’on ne peut nier à Marisol Touraine, c’est sa formidable régularité à manquer chaque année le congrès des pharmaciens, le rendez-vous incontournable de la

profession. Après une absence remarquée en 2012, la ministre de la Santé a séché le 66e congrès, qui s’est tenu à Lyon fin octobre, préférant se rendre à

Par Olivier Valcke,

rédacteur en chef adjoint

l’université de rentrée de l’Intersyndicat national des internes (Isni) afin de mieux y dénoncer le statut des internes, « corvéables à merci ». Corvéables. étrange comme en cette période de Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), le terme semble familier aux pharmaciens. Corvéables, les pharmaciens le sont plus que jamais, à l’aube d’un PLFSS 2014 qui prévoit une économie de 870 millions d’euros sur les médicaments, dont 350 millions les concernent directement. Qualifié de « triste record » par Philippe Gaertner, président de la FSPF, et de « nouveau cataclysme » par Gilles Bonnefond, président de l’USPO, le budget 2014 prévoit une fois de plus une contribution massive des pharmaciens à la maîtrise des dépenses de santé. L’assujettissement est même total à la lecture des articles  40 et 12 bis du PLFSS. Le premier oblige en effet les génériqueurs à déclarer au Comité économique des produits de santé (CEPS) l’ensemble des remises versées aux pharmaciens et met en péril les contrats de coopération commerciale, source de revenu vitale pour l’officine. Déposé en catimini, l’article 12 bis s’avère pour sa part plus pernicieux. Il instaure une taxe de 20 % sur les ventes directes, privant ainsi la profession de la possibilité de négocier ses achats et de faire jouer la concurrence entre répartiteurs. Une escapade lyonnaise de quelques heures aurait suffi à Marisol Touraine pour constater le désarroi de pharmaciens en proie à de graves difficultés économiques. Espérons, pour l’avenir de notre profession et la santé des Français, que les prochaines réunions entre les pouvoirs publics et les syndicats ne soient pas pour la ministre des corvées…

novembre 2013 • Pharma N°106 • 3


N° 106 • novembre 2013 • cahier 1 26 Back-office Sur quels critères faut-il choisir son génériqueur ?

perspectives

28 Conseil financier Quand renégocier son prêt immobilier ? 30 Cursus Cinq formations universitaires au management officinal 32 Génération manager Charlotte fait évoluer sa politique salariale 56 Cabinet de curiosité Aux origines de la médecine avec le papyrus Ebers 58 Le jour où… … J’ai lancé un traducteur médical pour smartphone

thérapeutique

©© SPL / BSIP

34 Lu pour vous Sélection d’articles parus dans la presse scientifique internationale

Et si les morphiniques étaient les antidiabétiques de demain ? actualité Directeur de la publication : Antoine Lolivier Directrice du développement et de la publicité : Valérie Belbenoit Directeur de la rédaction : Antoine Lolivier Rédactrice en chef : Amélie Baumann-Thiriez Rédacteur en chef adjoint : Olivier Valcke Conception graphique : Laurent Flin Secrétaire de rédaction : Vincent Béclin Rédacteurs pour ce numéro : Saïd Bekka, Julien Boyer, Anne Champy, Clémence Clerc, Anne Fellmann, MarieHélène Gauthey, éric Marsaudon, Rose Perrier Directrice de production et de fabrication : Gracia Bejjani Assistante de production : Cécile Jeannin Publicité : Emmanuelle Annasse, Aurélie Barnier, Valérie Belbenoit, Catherine Colsenet, Philippe Fuzellier Service abonnements : Claire Lesaint  Photogravure et impression : Imprimerie de Compiègne, 60205 Compiègne Pharma est une publication © Expressions Pharma 2, rue de la Roquette - Passage du Cheval-Blanc Cour de Mai - 75011 Paris Pour nous joindre : courrierpharma@expressiongroupe.fr Tél. : 01 49 29 29 29 - Fax : 01 49 29 29 19 RCS Paris B481 690 105 Commission paritaire : 0317 T 86202 ISSN : 2101-4752 - Mensuel Comité de rédaction et de lecture : Claude Arnoldi : pharmacien ; Irène Bakal : pharmacienne ; Anne Baron : pharmacienne ; Françoise Beaunier-Daligault : pharmacienne ; Catherine Boyer : pharmacienne ; Patricia Daligault : pharmacienne ; Damien Galtier : diététicien ; Emilie Lecorps : pharmacienne ; Aude Lepoutre : gastro-entérologue ; Philippe Lesieur : psychiatre ; Mme Maury : pharmacienne ; Marguerite Mouilleseaux : pharmacienne ; Elizabeth Muller : pharmacienne ; Pascal Poncelet : cardiologue ; Sylvie Rosenzweig : pharmacienne (réseau douleur-soins palliatifs) ; Gilles Traisnel : cardiologue ; Mr Vanpoulle : pharmacien.

4 • Pharma N°106 • novembre 2013

6 Actus Les faits marquants du monde officinal 12 Rencontre Menacée et agressée, une consœur nous livre son calvaire 14 Entretien Bernard Leroy, directeur de l’Iracm : « Les faux médicaments sont plus rentables que la drogue » 16 L’observatoire des pharmaciens « Générique, mon ami » 18 Reportage La nouvelle agence Cerp Rouen à Nantes

socio-pro 21 Dossier Titulaires et équipes, les secrets des officines qui fonctionnent

36 10 questions sur… Les dangers réels ou supposés de l’aluminium vaccinal 38 Dossier thérapeutique Obésité, l’épidémie qui menace le monde 41 Conseil associé Vitamine C, minéraux et plantes du tonus 42 Cas de comptoir Prévenir la thrombose veineuse 46 Focus Lecture critique des recommandations de la HAS en diabétologie 47 Perspectives Effets antidiabétiques des morphiniques 50 Doc+ Produits d’entretien en contactologie

Gammes 51 Dermo-cosmétique Le rétinol est-il vraiment efficace ? 52 Matériel et soins Du bon usage des autotensiomètres 54 Nouveaux produits Médicaments, conseil et parapharmacie, zoom sur les dernières innovations des laboratoires

Retrouvez le bulletin d’abonnement en page 29 Cette publication comporte deux cahiers : cahier 1 (60 pages) et cahier 2 « Spécial transactions » (4 pages). Assemblés à cette publication : une invitation aux 7es Rencontres de l’officine (2 pages) et deux bulletins d’abonnement (2 et 4 pages). En couverture : © Viorel Sima – Fotolia


Actualité profession

télex

Négociations

L’USPO lance l’opération « Des clés pour... » « Madame la ministre, voici les clés… pour ouvrir la négociation ou fermer les pharmacies ? » Au vu d’un PLFSS 2014 catastrophique pour le secteur officinal, et alors que les négociations avec l’Assurance maladie sont dans l’impasse, l’USPO et l’UNPF lancent une action flash en invitant les pharmaciens à envoyer symboliquement un double des clés de leur officine à la ministre de la Santé, Marisol Touraine. « Tous

92

C’est le pourcentage de pharmaciens qui ne sont pas d’accord avec l’expérimentation de dispensation de médicaments à l’unité selon un sondage Evolupharm réalisé auprès de 1 500 officines. A contrario, 77 % des Français y sont favorables selon une enquête Ipsos menée auprès de 1 000 individus. Ce chiffre descend à 35 % lors

nos efforts pour améliorer la prise en charge de nos patients sont compromis par la dégradation rapide de l’économie de nos officines, expliquent les deux syndicats. Veuillez trouver les clés de ma pharmacie afin de vous faire part de ma déception mais aussi de ma mobilisation pour défendre notre métier. » Selon les dernières estimations de l’USPO, 3 000 clés ont déjà été envoyées au ministère. •

d’une enquête menée auprès d’une centaine de patients au sein des pharmacies.

1,6

C’est, en million, le nombre de patients français qui pourraient se retrouver dans un désert médical en 2015 selon une étude prévisionnelle de Celtipharm pour l’Association de pharmacie rurale (APR).

Formation

OCP et Ma formation officinale unissent leurs forces « L’alliance d’une jeune pousse et d’une grande entreprise. » C’est en ces termes qu’Hubert Olivier, président de l’OCP, a qualifié le partenariat signé entre OCP Formation et Ma formation officinale. Les deux sociétés viennent d’unir leurs forces pour lancer un catalogue de formation e-learning de plus de cinquante thématiques, soit 200  heures couvrant les domaines « cœur de métier » et « entreprise ». Unités d’apprentissage de courte durée (30 minutes ou 1 heure), accès simplifié et sécurisé via le site OCP Point Il a dit…

et la plate-forme Point formation, formations conçues par des experts indépendants, vidéos tournées en officine avec des cas concrets… OCP Formation et Ma formation officinale apportent aux titulaires et aux équipes une offre de formation complète, adaptée à leurs besoins et validante dans le cadre d’un programme de développement professionnel continu (DPC). Les pharmaciens clients d’OCP bénéficieront également d’un tuteur qui les accompagnera tout au long de la formation. •

Spécial Congrès national des pharmaciens

En tant que président du conseil d’administration du Centre national des professions de santé, je ne peux que me réjouir que l’Ondam de ville (2,4 %) soit supérieur à l’Ondam de l’hôpital (2,3 %) mais au travers des économies prévues dans le PLFSS 2014, c’est encore à la ville qu’on demande le plus d’efforts. Philippe Gaertner, président de la FSPF 6 • Pharma N°106 • novembre 2013

Pharmacorp rejoint l’UDGPO Après PHR, un nouveau groupement vient grossir les rangs de l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO). Pharmacorp, SRA émanant du groupement Pharmapyrénées, lui-même issu de Pharmariège, fondé il y a quarante ans par le syndicat de l’Ariège, a décidé d’unir son destin à celui de l’UDGPO. Laurent Filoche, président de ce groupement régional de 112 adhérents, a été nommé viceprésident de l’UDGPO. L’OPCA-PL devient Actalians Changement de nom pour l’OPCA-PL (Organisme paritaire collecteur agréé des professions libérales) qui devient Actalians. Un nouveau nom d’usage et une nouvelle identité visuelle rendus nécessaires par « un champ de compétence élargi ». Depuis son nouvel agrément en novembre 2011, l’OPCA des professions libérales est également celui des établissements de l’hospitalisation privée et de l’enseignement privé. Aujourd’hui, Actalians regroupe dixneuf professions adhérentes et six sections paritaires professionnelles. LEO 2.0 : le LGPO nouvelle génération d’Astera Fruit d’une démarche collaborative entre le groupe Astera et la société Microsoft, LEO 2.0 entend révolutionner l’informatique officinal. Simple, innovant et intuitif, ce nouveau logiciel de gestion intègre plus de 1 700 fonctionnalités, de la plus élémentaire (encaissement) à la plus technique (gestion des stocks). L’outil, conçu pour assister le pharmacien dans ses tâches chronophages, se distingue par une utilisation simplifiée et une interface inspirée de celle de Windows 8. Les Pharmaciens associés s’attaquent aux troubles du sommeil Durant tout le mois de novembre, les 240 pharmaciens du réseau Les Pharmaciens associés participent à une vaste campagne de prévention des troubles du sommeil. Vitrophanie, mobiles, badges, affichettes comptoir… des supports de communication sont mis à disposition du pharmacien et de son équipe pour sensibiliser les patients.


PLFSS 2014

Pour Evolupharm, les économies sont dans le générique Pour combler les déficits de l’Assurance maladie, le groupement Evolupharm propose sa méthode choc, empreinte de réalisme. Dévoilée le 17 octobre, cette mesure d’économie repose exclusivement sur les génériques. « La prescription actuelle du médicament générique dans le répertoire représente 36 % du total des médicaments remboursés, observe Jean-Pierre Chulot, président d’Evolupharm. Notre proposition consiste à passer à 55 % en 2014, ce qui représente une économie de 3  milliards d’euros en un an. C’est une mesure de bon sens que feignent d’ignorer nos dirigeants. » S’inspirant du modèle allemand, où les médecins prescrivent très souvent les molécules anciennes

et substituables dans la même famille (statines par exemple), le groupement Evolupharm mobilise les acteurs du médicament et les autorités publiques pour augmenter la prescription et la dispensation du générique. « Ce n’est plus au pharmacien de porter les efforts sur les génériques, note Jean-Pierre Chulot. Ce dernier a totalement rempli sa mission de dispensation des génériques. Charge maintenant aux autorités compétentes de prendre les mesures économiques qui s’imposent logiquement. L’efficience économique des génériques est colossale. Pour un euro de générique remboursé, c’est un euro qui part directement dans les caisses de l’Assurance maladie. » •

Dispensation

La vente à l’unité de certains antibiotiques adoptée

©© Kadmy – fotolia

L’Assemblée nationale a donné son feu vert, le 25 octobre, à des expérimentations de vente à l’unité de certains antibiotiques, afin de limiter leur gaspillage et d’éviter une automédication dangereuse. Ces expériences, réduites à trois ans au lieu de quatre initialement, se dérouleront avec des pharmacies volontaires, dans des conditions fixées par décret, dans le cadre du PLFSS 2014, examiné en première lecture par les députés. Ces essais ont été assortis de garde-fous par les députés par le biais d’amendements. Ils ont ainsi voté l’obligation de consulter les professionnels de santé afin de fixer les modalités de l’expérimentation ainsi qu’une information de l’assuré par le pharmacien. Un amendement du parti centriste UDI a aussi été retenu. Ce dernier prévoit de définir « l’engagement de la responsabilité » des acteurs de la filière pharmaceutique face aux risques judiciaires en cas d’incident. •

Il a dit…

Spécial Congrès national des pharmaciens

Le PLFSS 2014 prévoit 300 millions d’euros de baisses de prix, soit 12,5 % des économies totales attendues, alors que le médicament générique ne représente que 2 % des dépenses de santé. Le générique fait vivre 80 entreprises en France. Je vous laisse imaginer les conséquences dramatiques sur l’activité industrielle des génériqueurs. Pascal Brière, président du Gemme

374 552

C’est, en euros, la marge brute moyenne d’une pharmacie en 2013. Elle augmente de 0,2 % par rapport à 2012 (source : FSPF).

80,7

C’est le taux de substitution au début septembre, soit une régression de 0,43 point par rapport à la signature de l’avenant 7 de la convention.

6 000

C’est le nombre d’officines qui sont menacées de fermeture avec la fin des contrats de coopération commerciale. L’article 40 du PLFSS 2014 impose en effet aux fabricants de génériques de déclarer tous les avantages commerciaux et financiers accordés aux pharmaciens. télex Diagnostic de l’angine avec Univers Pharmacie Univers Pharmacie mène jusqu’au 30 novembre une grande campagne d’orientation diagnostique de l’angine. Virale ou bactérienne ? Pour 2 euros, le patient peut être diagnostiqué par un pharmacien Univers Pharmacie et ainsi éviter une consommation inadaptée d’antibiotiques. Alliance Healthcare lance l’offre installation Parce que l’installation est une démarche décisive qui ne laisse pas de place à l’improvisation, Alliance Healthcare Répartition propose, depuis le mois de septembre, une offre personnalisée de soutien aux pharmaciens qui souhaitent s’installer. Cet accompagnement en trois grandes étapes couvre tout le parcours d’installation du pharmacien : je cherche mon officine, je m’installe, j’optimise.

novembre 2013 • Pharma N°106 • 7


Actualité profession

Honoraires

Négociations conventionnelles : des syndicats toujours divisés C’est en ordre dispersé que les syndicats retrouveront l’Assurance maladie le 13 novembre pour la suite des négociations conventionnelles. Alors que la FSPF juge positive la proposition faite par Frédéric Van Roekeghem d’une transposition en honoraires d’une partie de la marge à hauteur de 1 euro par boîte associée à un honoraire spécifique de 50 centimes pour les ordonnances de cinq lignes et plus, l’USPO et l’UNPF militent pour une revalorisation du forfait à la boîte de 53 à 60 centimes. Lors du congrès national des pharmaciens, Philippe Gaertner, président de la FSPF, a évoqué pour la première fois « une avancée

significative » vers la mise en place d’un honoraire de dispensation. « S’il reste quelques ajustements à apporter, notamment pour diminuer l’impact lié aux volumes, lorsque l’Assurance maladie vous propose de convertir la moitié de la marge officinale sur le médicament remboursable en honoraires pharmaceutiques, cela ne se refuse pas. » Pour Gilles Bonnefond, président de l’USPO, « l’ensemble des pistes de travail et leurs conséquences sur les pharmacies seront examinées mais la priorité actuelle est le PLFSS 2014 qui, sans amendements, est destructeur pour l’économie de l’officine et la politique du générique. » •

Congrès pharmactiv

Trois jours de congrès riches en échanges et en convivialité, 450 participants, 250 pharmacies, des tables rondes réunissant des représentants syndicaux, des experts de l’industrie pharmaceutique, des économistes de la santé, le tout ponctué par des soirées de gala… C’est un programme riche et varié qu’avait concocté le groupement Pharmactiv pour ses 6es  Rencontres qui se sont tenues à Lisbonne les 11, 12 et 13  octobre. Dans un contexte économique particulièrement délicat, Serge Carrier, directeur général de Pharmactiv, a voulu rassurer ses troupes. « Chez Pharmactiv, nous pensons que pour se battre, il faut créer de la valeur ajoutée. Pour cela, il est nécessaire de se démarquer pour fidéliser la clientèle, innover pour développer de l’attractivité et actionner toutes les synergies possibles. » Point d’orgue de ce congrès, la table ronde intitulée « LFSS, SPFPL, Internet, Services santé : quels sont les impacts économiques de ces réformes sur l’officine ? » qui a réuni Gilles Bonnefond, président de l’USPO, Philippe Besset, président de la commission économique de la FSPF, Stéphane Billon, économiste de la santé, Luc Fialletout, directeur

92

©© D.R.

Convivialité et synergies gagnantes

général d’Interfimo, Jérôme Gobesso, cofondateur de la pharmacie en ligne belge NewPharma, et Jean Bourhis, directeur national des relations institutionnelles et économiques de Novartis. à noter également, la participation de Laurent Alexandre, fondateur de Doctissimo, qui a disserté sur les progrès de la science, des technologies et l’avenir de l’humanité. •

C’est le pourcentage de Français qui se soignent sans les conseils d’un médecin selon un sondage 1001Pharmacies réalisé auprès d’un panel de 20 000 consommateurs.

8 • Pharma N°106 • novembre 2013

Ils ont dit

Sur les 870 millions d’euros d’économies prévus dans le PLFSS 2014, 350 millions concernent directement l’officine. C’est un niveau jamais atteint dans une loi de financement de la Sécurité sociale. Philippe Gaertner, président de la FSPF

En termes de formation, la mobilisation des pharmaciens sur les entretiens pharmaceutiques a été exceptionnelle. Jamais dans l’histoire, autant de pharmaciens se sont formés en aussi peu de temps. Et que dire du DPC. Les pharmaciens sont les premiers en nombre à être inscrits sur le site de l’ODGPC. C’est vous dire que lorsqu’on a des objectifs intéressants et intelligents, on se mobilise pour les réussir. Thierry Barthelmé, président de l’Utip, au congrès national des pharmaciens

L’adoption de l’article 12 bis du PLFSS 2014, issu d’un amendement déposé en catimini et visant une taxation des ventes directes des laboratoires, est un coup de poignard pour l’économie de l’officine au seul profit des grossistes-répartiteurs. Gilles Bonnefond, président de l’USPO


Actualité profession

télex

Statut

Giropharm devient courtier en médicaments Habité par la volonté de professionnaliser son activité, Giropharm prend le statut de courtier en médicaments. « Reconnu par le code de la santé publique, ce statut nous confère une légitimité professionnelle, explique Franck Vanneste, le président du groupement. C’est également un statut qui nous permet d’assurer la rentabilité et de développer la compétitivité de nos officines. » Le groupement entend aussi devenir le spécialiste de la prévention avec la création d’un observatoire de la prévention, un think tank

réunissant acteurs et experts du médicament. Une évolution naturelle pour Jean-Christophe Lauzeral, directeur général de Giropharm. « La prévention fait partie de l’ADN du groupement. La relation pharmacie/patient a considérablement évolué ces dernières années. Le patient ne nous voit plus comme un simple dispensateur de médicaments mais comme un acteur de santé, un soignant. Pourquoi ne pas être un ‘‘préventologue’’, précurseur dans le dépistage, lanceur d’alertes et référent dans les enjeux de santé publique ? » •

Vétérinaires

Le découplage ordonnancedélivrance retoqué Les vétérinaires ont obtenu gain de cause. Reçus par les ministères de la Santé et de l’Agriculture, les représentants de la profession ont obtenu que la mesure de découplage ordonnance/délivrance initialement prévue dans le projet de loi sur l’avenir et la modernisation de l’agriculture pour 2014 soit retirée. S’inscrivant dans le

cadre de la lutte contre l’antibiorésistance, cette mesure prévoyait d’interdire aux vétérinaires la vente de certains antibiotiques pour la confier aux pharmaciens. Face à la démonstration de force du lobbying des vétérinaires, le gouvernement a fait marche arrière, ce que déplore notamment l’APR (voir télex ci-contre). •

Les inscriptions sont ouvertes sur rencontresdelofficine.org

7 Samedi 8 • Dimanche 9 • Lundi 10 février 2014 - Palais des Congrès de Paris

Le sondage pharma/Celtipharm L’intersyndicale en question Créée au mois de juillet à l’initiative de l’USPO, l’intersyndicale (USPO, FSPF et UNPF) entend peser dans les rapports avec les pouvoirs publics. • J ugez-vous utile l’intersyndicale pour mener à bien les négociations

avec l’Assurance maladie ? OUI ........................................ 90 % NON ................................................... 10 %

• Jugez-vous utile l’intersyndicale pour défendre les intérêts

des pharmaciens ? OUI .......................................89 % NON .................................................... 11 % Étude réalisée par le département gestion de call center de Celtipharm, sur un échantillon représentatif stratifié de 400 officines françaises sélectionnées dans sa base de données (du 16 au 24 octobre 2013).

10 • Pharma N°106 • novembre 2013

Suivi’santé, l’application dédiée aux entretiens pharmaceutiques Simplifier l’organisation des entretiens pharmaceutiques en guidant le pharmacien à l’aide d’un outil innovant et intuitif, tel est l’objectif de Suivi’santé, la nouvelle application de Teva Laboratoires. Adaptée aux différents supports numériques, elle permet au pharmacien de gérer ses rendez-vous, de réaliser ses entretiens en toute sérénité et d’analyser l’impact de son suivi auprès des patients à l’aide de statistiques. Fraudeurs en série 149 millions d’euros… C’est le montant des fraudes chez les professionnels de santé en 2012, soit 25 % de plus qu’en 2011. De son côté, la fraude des assurés représente 16 millions d’euros. (source : Assurance maladie). L’APR déplore une délivrance sans garde-fous L’Association de pharmacie rurale (APR) regrette l’opposition des vétérinaires à la mesure de découplage initialement envisagée dans un projet de loi. L’APR reproche au gouvernement d’avoir cédé sur cette mesure et déplore que « la profession vétérinaire revendique avec succès le droit de délivrance de médicaments, et en particulier d’antibiotiques, sans contrôle ni gardefous. » L’APR exige de pouvoir participer à ces réunions et rappelle le rôle actif du pharmacien dans la prise de conscience à l’égard de l’antibiothérapie médicale. « Médicaments à la maison », la web-série du Leem Après « Un monde sans médicament » en 2012, le Leem lance une nouvelle web-série pour promouvoir le bon usage du médicament à la maison. Filmée en caméra subjective, cette web-série s’articule autour de quatre épisodes d’une minute : « La notice », « La contrefaçon », « L’observance » et « Le médicament, c’est personnel ». Plus d’infos sur www.leem.org/ medicaments-a-la-maison Vente en ligne : première réunion de l’Afpel La première réunion des pharmaciens titulaires d’un site de vente en ligne de médicaments, mi-septembre, a regroupé vingt-deux pharmaciens, qui ont décidé de mobiliser leur énergie pour créer une association de défense des droits des pharmacies en ligne : l’Afpel.


l’observatoire des pharmaciens

>> Générique, mon ami

TITULAIRES

De l’objectif de substitution fixé à 85 % d’ici la fin de l’année aux remises commerciales, en passant par la volonté gouvernementale de stabiliser la délivrance chez les patients âgés, comment organise-t-on sa stratégie « génériques » en officine ? Pharma et Pharmagest vous donnent la parole.  Par Olivier Valcke

ADJOINTS

PRÉPARATEURS

• Pensez-vous atteindre le taux de substitution de 85 % d’ici la fin de l’année ? 2% 45%

34%

55%

31% 67%

66%

TITULAIRES

ADJOINTS

OUI

NON

PRÉPARATEURS

SANS RÉPONSE

Optimisme de rigueur sur l’objectif de substitution Contrairement à certaines rumeurs qui faisaient état d’un relâchement, les pharmaciens sont plutôt optimistes quant à l’objectif de taux de pénétration des génériques à 85 % fixé par l’accord entre l’Assurance maladie et les syndicats de pharmaciens. En 2012, le taux de substitution s’était établi à près de 83,5 %. À noter que les plus confiants sont les préparateurs.

• Avec combien de génériqueurs travaillez-vous ?

Bonnes relations avec les représentants

12%

Un seul

• Sur quels critères les avez-vous choisis ? (plusieurs réponses possibles) 52% 67%

Remises avantageuses Moins de 5

83%

Services proposés (formation, e-learning…)

5%

Entre 5 et 10 0

20

73%

Étendue de la gamme 22%

Autres 40

60

80

15%

100

0

16 • Pharma N°106 • novembre 2013

10

20

30

40

50

60

70

80


• Les génériqueurs sont-ils plus que de simples partenaires commerciaux ? 1% 17%

82%

TITULAIRES

OUI

NON

SANS RÉPONSE

Des partenaires commerciaux minutieusement choisis 82 % des titulaires considèrent les génériqueurs comme de simples partenaires commerciaux et seuls 22 % des interrogés déclarent les sélectionner pour les services qu’ils proposent (e-learning, formation…). C’est davantage l’étendue de la gamme et les remises avantageuses qui orientent le choix. À noter toutefois que le relationnel n’est pas exclu des critères de sélection (52 %).

• L’USPO souhaite supprimer le plafond de remises sur les génériques et les spécialités soumises au TFR. Êtes-vous favorable à cette mesure ? Une faible majorité pour la suppression du plafond des remises La proposition de l’Union des syndicats des pharmaciens d’officine (USPO) de supprimer le plafond de remises de 17 % prévu sur les médicaments génériques et les spécialités soumises au TFR divise la profession. 48 % seulement s’y montrent favorables.

8% 48% 44%

TITULAIRES

OUI

NON

SANS RÉPONSE

Témoignages « Il est difficile de substituer à plus de 85 %. Il faut un fournisseur sans ruptures de stocks, et assurer à chaque patient de demeurer sur le même générique. Cela implique un choix à long terme pour l’officine et une relation de confiance avec le génériqueur retenu. » Titulaire dans le Var (83)

« Nous sommes devenus dépendants du générique. Sans ses largesses économiques, nous serions en dépôt de bilan. » Titulaire en Seine-et-Marne (77) « Supprimer le plafond… contre quoi ? Certain à 50 et d’autres à 20 en fonction de leurs volumes ? Cela équivaut à la fermeture des petites officines

et entraînera la disparition du maillage régional, donc plus aucune force de négociation sur bien d’autres sujets. » Titulaire dans le Lot-etGaronne (47) « La stabilité de délivrance des génériques aux personnes âgées est utopiste. Avec les ruptures, cela relève du

parcours du combattant pour fournir nos seniors. » Adjoint dans le Pas-de-Calais (62) « Le calcul de la prime ‘‘générique’’ par la Cnam est inepte et crée des écarts énormes entre les pharmacies selon leur entourage médical… À revoir absolument. » Titulaire en Dordogne (24)

Méthodologie : 98 titulaires, 38 adjoints et 42 préparateurs interrogés entre le 24 septembre et le 11 octobre 2013.

En partenariat avec


nouveaux produits

>> Zoom sur…

L’info des génériques

//////////////////////////

˕˕Actavis Actavis propose une gamme orthopédie riche de 49 références dont colliers cervicaux, ceintures de soutien lombaire, genouillère élastique… Fentanyl 25, 50, 75, 100 μg/h, dispositifs transdermiques Boîtes de 5 patchs Princeps : Durogesic

Prolia

•D  enosumab 60 mg • Anticorps monoclonal •B  iothérapie, inhibiteur du RANK ligand • Seringue préremplie à 60 mg de denosumab •P  rescription par généralistes et spécialistes • SMR important et ASMR mineure (IV) dans l’ostéoporose post-ménopausique en deuxième intention • Remboursable à 65 % • Prix : 207,16 € la seringue • Laboratoires Amgen

Biothérapie injectable dans l’ostéoporose post-ménopausique Prolia (denosumab) est une biothérapie ciblée

envisagé si le traitement par biphosphonates ne

qui inhibe la formation, la fonction et la survie des

peut être poursuivi.

ostéoclastes, cellules responsables de la résorption

Les études ont montré une réduction des risques

osseuse, en inhibant spécifiquement le RANK ligand

de fracture vertébrale, non vertébrale et de la

(médiateur de la résorption osseuse).

hanche sous Prolia. Les effets secondaires les

Il est indiqué et remboursé dans le traitement de

plus fréquemment rapportés ont été douleurs des

l’ostéoporose post-ménopausique chez les femmes

membres, infection urinaire, infection des voies

à risque élevé de fracture, en seconde intention et

respiratoires supérieures, sciatique, cataracte,

en relais des biphosphonates. Un traitement par

constipation, éruption cutanée, eczéma.

biphosphonate d’au moins trois mois consécutifs

La posologie comprend une injection tous les six

durant l’année précédant le début du traitement par

mois, en sous-cutané dans la cuisse, l’abdomen

Prolia est en effet requis. Le passage à Prolia sera

ou le haut du bras.

˕˕Biogaran Doxylamine 15 g conseil Boîte de 10 comprimés pelliculés sécables Princeps : Donormyl ˕˕Cristers Donepezil 5 et 10 g Boîtes de 28 comprimés pelliculés Princeps : Aricept ˕˕EG Nicotine 2 et 4 g, gommes Boîtes de 36, 108 et 204. Gommes goût menthe sans sucre ˕˕KRKA Ramipril 1,25, 2,5, 5 et 10 g Boîtes de 30 et 90 comprimés. Princeps : Triatec ˕˕Mylan Atovaquone/proguanil 250/100 g Boîte de 12 comprimés pelliculés Princeps : Malarone

//////////////////////////

Mémantine 10 mg Boîte de 56 comprimés pelliculés Princeps : Ebixa

Breakyl, films orodispersibles de citrate de fentanyl dosés à 200, 400, 600, 800 et 1 200 μg – Nouveau baume visage ultra-nourrissant apaisant SensiBiafine – Nouveau coloris pourpre pour le motif Tango de Radiante – Nouveaux coloris pastels dans la gamme Bambou de Sigvaris et éditions limitées pailletées pour la fin d’année – Deux nouveautés chez Saforelle bébé : liniment oléocalacaire et lait-crème apaisant nouvelle formule – Petit prix et design rigolo pour le baume à lèvres Balmi, dans sa boule colorée.

Mémantine 20 mg Boîte de 28 comprimés pelliculés Princeps : Ebixa

en bref…

54 • Pharma N°106 • novembre 2013


Pharyndol

Alvityl Petit Boost

BepanthenCica

Unique antiviral local pour la gorge

Grande énergie pour les petits

Silicone et bille massante

En identifiant des tanins capables de se fixer aux protéines présentes sur l’enveloppe des virus responsables des infections de la gorge, Vitrobio a pu concevoir un spray qui enraye l’infection virale : les tanins bloquent les glycoprotéines et stoppent l’attachement des virus aux cellules. Un film hypertonique à base de glycérol permet une forte exsudation au niveau de la gorge, avec élimination des particules virales libres et des autres contaminants.

Gelée royale, miel, vitamines et minéraux sont ici associés pour redonner de l’énergie aux enfants fatigués par le changement d’heure, la reprise de l’école ou les dernières vacances scolaires ! Le bouchon spécial permet une séparation des composants et le complexe de vitamines et minéraux est libéré au dernier moment pour une conservation optimale. Complément alimentaire à conseiller en cures de huit jours, à raison d’un flacon par jour, chez l’enfant à partir de 3 ans.

Gamme cosmétique Nep

Immunostim diarrhée

Spray enfant 20 ml : 8,90 € (dès 3 ans) Spray adulte 30 ml : 9,90 € Vitrobio, distribué par Pédiact

Boîte de 8 flacons de 10 ml Ppc : 10,90 € Alvityl

Ce gel anti-cicatrice est indiqué dans le traitement des cicatrices récentes ou anciennes, et ce jusqu’à deux ans après la fermeture de la plaie. Silicone et dexpanthénol permettent de limiter la perte en eau et l’inflammation, et de maintenir un niveau d’hydratation optimal. La bille de massage permet de casser les fibres de collagène immature et d’aplanir la cicatrice. Appliquer une fine couche matin et soir pendant au moins deux mois, après avoir massé avec la bille.

Flacon-pompe de 20 g avec bille de massage Ppc : 15,95 € Bayer Santé familiale

Liérac homme

Huit références 100 % françaises

Acide tannique vs turista

Renouveau pour le mâle

Les produits n’ont pas été élaborés au hasard. Avec ces huit références, Nep entend couvrir 95 % des besoins cosmétiques : crèmes antirides jour et nuit, crèmes hydratantes jour et nuit, sérum jeunesse, soin contour des yeux, gommage, masque hydratant. Tous ont été formulés avec des actifs marins composés à 95 % d’actifs naturels : eau de mer, algue rouge, algue brune… la marque revendique son caractère breton. Exempts de paraben, silicone, huile minérale, PEG… .

Cette formule originale permet de traiter la diarrhée sans effets secondaires. Le tannate de gélatine forme un biofilm protecteur sur la paroi intestinale pour protéger la muqueuse, et favoriser l’élimination des pathogènes ; les ferments lactiques aident à restaurer la flore intestinale. Immunostim Diarrhée est à conseiller seul ou en complément de ralentisseurs du transit, en cas de diarrhée aiguë virale, turista ou post-antibiothérapie.

La ligne homme de Lierac se refait une beauté avec un design moderne et épuré. Mais les formulations n’ont pas été oubliées, avec l’arrivée d’un actif Skinpower nouvelle génération riche en calcium visant à renforcer la résistance des épidermes masculins. Au total, onze produits hightech aux parfums toniques et aux textures non collantes et non grasses, de la mousse à raser hydratante et protectrice au gel défatigant antipoches et anti-cernes contour des yeux.

De 9,90 € pour le masque hydratant « antisoif » à 21,50 € pour le sérum jeunesse Laboratoires Népenthès

Boîte de 12 comprimés Prix public indicatif : 11 € Immunostim

De 10,30 € le déodorant 24h à 59,30 € le fluide anti-âge intégral Lierac

novembre 2013 • Pharma N°106 • 55


Formations, débats, actualités, échanges : les clés pour booster l’officine

préparez dès maintenant vos rencontres !

Titulaires, adjoints, préparateurs, étudiants, venez nombreux les 8, 9 et 10 février 2014 au Palais des Congrès de Paris pour la 7e édition des Rencontres de l’officine. Des Rencontres qui passent en mode participatif !

Choisissez sans plus attendre les thématiques que vous souhaiteriez voir aborder par nos experts

©© olly - fotolia • © Beboy_ltd - istockphoto

1. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Répondez en ligne sur www.rencontresdelofficine.org Envoyez ce coupon à Expressions Pharma • 2, rue de la Roquette Passage du Cheval Blanc • 75011 Paris

Vous pouvez également échanger autour des Rencontres sur votre réseau


Découvrez le premier réseau social de la pharmacie

1

Plus de 6 membr  000 e Et vous s ! ?

réseau social professionnel dédié

er aux pharmaciens

Titulaires, adjoints, étudiants… Rejoignez vos confrères !

Groupes échangez avec vos contacts et constituez un réseau professionel

Emploi Vous êtes recruteur ? Vous cherchez un emploi ? TalentPharmacie simplifie vos démarches de recrutement

Actualités Les dernières actus de la profession en quelques clics

Echanger s’informer Recruter Diffuser Rejoignez un réseau de plus de 6 000 pharmaciens en vous inscrivant dès maintenant sur : talentpharmacie.com Un réseau Expressions Pharma

Pharma 106 flip pharmagest  
Pharma 106 flip pharmagest  
Advertisement