Issuu on Google+


édito

Jardin secret

M

a dermato est une femme charmante. Elle exerce dans un minuscule cabinet, tout encombré de classeurs à tiroirs. Dans chaque tiroir, des centaines de fiches. En papier. Toute sa patientèle depuis

probablement des décennies y est répertoriée, de son écriture hiéroglyphique, sur des bristols. Ça me plaît et ça m’inquiète : niveau protection des données, c’est assez efficace. Quand bien même une personne malintentionnée ferait

Par Amélie BaumannThiriez, rédactrice en chef

main basse sur ces fiches, il lui faudrait encore les déchiffrer… et ça, à part un pharmacien, je ne vois pas qui pourrait y arriver. D’un autre côté, il suffirait d’un incendie ou d’un dégât des eaux pour que les fiches et leurs précieuses informations disparaissent à jamais. Brûlées, les verrues de Madame Michu, noyée, l’acné du petit Martin… et pour moi plus aucun moyen de savoir si mes grains de beauté ont évolué depuis l’année passée. Mon ophtalmo est un homme charmant. Il exerce dans un bureau immaculé où rien ne traîne. Son agenda, ses ordonnances, les examens qu’il réalise sur les patients, tout est informatisé, stocké numériquement. Ça me plaît et ça m’inquiète. C’est efficace, pratique, et il effectue des sauvegardes régulières sur un cloud. Mais ses données, mes données, sont-elles bien protégées ? Qui y a accès, est-il possible de les « hacker » ? Madame Michu risque-t-elle de voir un jour ses fonds d’œil circuler sur le Web ? Et nous, pharmaciens, qui sommes passés en quelques années au tout informatique, prenons-nous assez soin des données de santé de nos patients ? Si la question se pose pour toutes les officines, qui ont l’obligation de garantir la confidentialité des données personnelles dont elles disposent, le point devient encore plus crucial pour les pharmacies qui se sont lancées dans la vente en ligne. C’est pourquoi, en parallèle de notre dossier qui aborde l’ecommerce (voir p. 18), nous avons tenu à faire le point sur l’agrément HDS et ses implications à l’officine (voir p. 24). Histoire de s’assurer que les dossiers des patients ne disparaissent pas en cas de souci informatique, mais ne soient pas non plus accessibles au premier pirate venu. C’est Madame Michu qui vous dira merci.

MARS 2014 • Pharma N°110 • 3


N° 110 • MARS 2014 • cahier 1 socio-pro

10 questions sur…

18 Dossier Automédication et vente en ligne, une aubaine commerciale pour l’officine ? 22 Back-office L’essor des pharmacies discount 24 Qualité Données de santé, enjeux et opportunités 26 Cursus  Quand la fac passe au numérique 54 Le jour où… … j’ai publié mon premier polar

thérapeutique 28 Lu pour vous Sélection d’articles parus dans la presse scientifique internationale 30 Doc+ Subutex et méthadone, leur dispensation en pratique

©© B. BOISSONNET – BSIP

32 Rencontres de l’officine Comment améliorer l’observance thérapeutique ?

la dégénérescence maculaire liée à l’âge actualité Directeur de la publication : Antoine Lolivier Directrice du développement et de la publicité : Valérie Belbenoit Directeur de la rédaction : Antoine Lolivier Rédactrice en chef : Amélie Baumann-Thiriez Rédacteur en chef adjoint : Olivier Valcke Conception graphique : Laurent Flin Secrétaire de rédaction : Vincent Béclin Rédacteurs pour ce numéro : Julien Boyer, Anne Champy, Clémence Clerc, Anne Fellmann, Jérôme Lapray, Laetitia Leclercq, Rose Perrier, Marie Simonot Directrice de production et de fabrication : Gracia Bejjani  Assistante de production : Cécile Jeannin Publicité : Emmanuelle Annasse, Aurélie Barnier, Valérie Belbenoit, Catherine Colsenet, Philippe Fuzellier Service abonnements : Claire Lesaint  Photogravure et impression : Imprimerie de Compiègne, 2 Av Berthelot, ZAC de Mercières BP 60524, 60205 Compiègne cedex Pharma est une publication © Expressions Pharma 2, rue de la Roquette - Passage du Cheval-Blanc Cour de Mai - 75011 Paris Pour nous joindre : courrierpharma@expressiongroupe.fr Tél. : 01 49 29 29 29 - Fax : 01 49 29 29 19 RCS Paris B481 690 105 Commission paritaire : 0317 T 86202 ISSN : 2101-4752 - Mensuel Comité de rédaction et de lecture : Claude Arnoldi : pharmacien ; Irène Bakal : pharmacienne ; Anne Baron : pharmacienne ; Françoise Beaunier-Daligault : pharmacienne ; Catherine Boyer : pharmacienne ; Patricia Daligault : pharmacienne ; Damien Galtier : diététicien ; Emilie Lecorps : pharmacienne ; Aude Lepoutre : gastro-entérologue ; Philippe Lesieur : psychiatre ; Mme Maury : pharmacienne ; Marguerite Mouilleseaux : pharmacienne ; Elizabeth Muller : pharmacienne ; Pascal Poncelet : cardiologue ; Sylvie Rosenzweig : pharmacienne (réseau douleur-soins palliatifs) ; Gilles Traisnel : cardiologue ; Mr Vanpoulle : pharmacien.

4 • Pharma N°110 • mars 2014

6 Actus Les derniers faits marquants du monde officinal 10 7es Rencontres de l’officine Retour en images sur un salon dont le succès ne se dément pas 12 Entretien Serge Papin, président de Système U : « Le pharmacien doit se fédérer pour résister » 14 L’observatoire des pharmaciens êtes-vous au point sur la protection des données de santé ? 16 Portrait Julie Decoopman, préparatrice dans le Nord et championne de France de motocross

36 10 questions sur… La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) 38 Mémo conseil Les solutions contre le rhume des foins 40 Dossier Nouvelles avancées en diabétologie 44 Cas de comptoir Cancer colorectal, le paradoxe à vaincre 46 Molécule Paracétamol, générique polémique

Gammes 48 Matériel et soins Marché du maintien à domicile : y aller ou pas ? 50 Dermo Peut-on vraiment préparer la peau au soleil ? 52 Nouveaux produits Médicaments, conseil et parapharmacie, zoom sur les innovations des laboratoires

Retrouvez le bulletin d’abonnement en page 51 Cette publication comporte deux cahiers : cahier 1 (56 pages), cahier 2 « Spécial transactions » (8 pages). Assemblés à cette publication : deux bulletins d’abonnement (2 et 4 pages). En couverture : © Alphaspirit – Fotolia


Actualité profession

télex

Santé publique

Progression inquiétante de l’obésité en France

©© Tracy King — fotolia

Un Français sur deux est en surpoids et 16 % sont obèses. Les résultats d’une étude MGEN/OpinionWay – « Habitudes de vie et surpoids » menée auprès de 2 339 personnes entre janvier et février 2014 – traduisent la progression inquiétante de l’obésité. Pourtant, 86 % des sondés jugent qu’ils ont une « bonne alimentation » et seuls 20 % des obèses considèrent leur alimentation « plutôt mauvaise ». Autre enseignement : 11 % des personnes interrogées déclarent manger au moins une fois par semaine dans un fast-food. Côté suivi médical, 23 % des Français ont déjà consulté un diététicien. Cette proportion passe à 42 % chez les obèses. Enfin, l’étude révèle que 73 % des sondés jugent leur mutuelle complémentaire légitime pour leur proposer un accompagnement en matière de prévention santé et d’activité physique. •

60

C’est, en pourcentage, le nombre de professionnels libéraux qui se disent inquiets pour l’avenir de leur activité, selon une enquête Harris Interactive-MACSF pour l’UNAPL sur un échantillon de 1 189 professionnels libéraux.

0,1

C’est, en pourcentage, ce que représente Internet pour le marché de l’automédication en France, contre 8 % en Allemagne ou au Royaume-Uni (source : Celtipharm).

Stop aux fuites urinaires ! Podium en 3D, affichettes, badges, fiches et livrets de conseils destinés aux patients… En mars, Les Pharmaciens associés, groupement de la coopérative Astera, se mobilisent contre l’incontinence. Un sujet tabou mais un marché dynamique. En moyenne, 8 % des clients d’une pharmacie sont concernés par ces problèmes, soit 15 clients potentiels par jour. Ce problème fréquent, qui augmente avec l’âge, touche de 3 à 5 millions d’individus. L’Académie pas favorable aux salles de shoot Considérant « l’absence de garantie de qualité, d’identité et d’asepsie des produits injectés » et « l’absence de rigueur méthodologique de l’expérimentation envisagée », l’Académie de pharmacie s’est déclarée contre l’ouverture de salles d’injection contrôlée de drogues. L’institution milite pour un renforcement des moyens alloués aux centres de soins pour toxicomanes et aux unités d’addictologie. 1001Pharmacies.com lève 2 millions d’euros La start-up 1001pharmacies.com, plate-forme permettant aux pharmacies de vendre leurs produits de santé sur Internet, a levé 2 millions d’euros auprès de la banque publique d’investissement (BPI), de la région LanguedocRoussillon et de plusieurs « business angels ». Ces fonds devraient permettre à la société de poursuivre son essor et de se lancer à l’international.


Actualité profession

télex

Initiative

Mieux accompagner Alzheimer Renforcer le rôle de conseil du pharmacien sur les pathologies sensibles, tel est l’enjeu de Biogaran Expertise Alzheimer, un service dédié aux patients atteints de cette maladie. Réalisé par des experts neurologues et pharmaciens, ce programme d’accompagnement, disponible sur clé USB, ambitionne d’aider les officinaux à mieux suivre leurs patients via des outils interactifs simples et ergonomiques. Une formation Alzheimer est proposée pour développer l’expertise des équipes sur cette pathologie.

Elle se décline en quatre modules : physiopathologie, analyse d’ordonnances, cas de comptoir et interviews de patients. Sont également au programme des quiz, des fiches de synthèse, des conseils personnalisables ou un annuaire répertoriant les centres d’aide régionaux pour améliorer la qualité de la dispensation au comptoir et l’accompagnement patients/aidants. En France, 3 millions de personnes sont concernées (entourage et malades) par la maladie d’Alzheimer, dont plus de 850 000 malades. •

Entretiens pharmaceutiques

Observia, pour le suivi des patients AVK Cet outil interactif, développé par l’opérateur de services e-santé Observia avec les laboratoires Sandoz, propose une solution dynamique et pédagogique pour préparer, mener et assurer le suivi des entretiens des patients sous antivitamine K. Le service permet, en amont des rendez-vous, de se préparer et de préparer les équipes grâce à des supports de formation ou des conseils. Bulletin d’adhésion, courrier d’information de l’Assurance maladie, fiche de suivi de l’entretien, carnet d’information patient… sont disponibles et imprimables depuis le logiciel. Durant l’entretien, les modules comprenant vidéos, pilulier interactif,

conseils et contenus multimédias enrichissent le dialogue avec le patient. Le questionnaire d’entretien peut être rempli simultanément et les outils sont imprimables. Après l’entretien, le module agenda permet la gestion des rendez-vous, avec rappels par SMS ou appel vocal cinq jours et 48 heures avant. Des SMS hebdomadaires contenant des conseils hygiéno-diététiques peuvent aussi être envoyés entre deux entretiens. Ce logiciel est téléchargeable gratuitement et compatible PC, tablette Android ou IOS. Une tablette avec accès Wii ou carte 3 G peut être louée auprès d’Observia au besoin. • www.observia.fr

Le sondage pharma/Celtipharm L’e-prescription à l’essai

Le 29 janvier, lors d’une rencontre avec les syndicats de pharmaciens et de médecins, l’Assurance maladie a présenté un projet d’expérimentation d’e-prescription. •Ê  tes-vous favorable à l’e-prescription ? OUI ................................................. 51 % NON ...................................................49 % • La transmission d’ordonnances par messagerie entre médecins

et pharmaciens vous semble-t-elle sûre ? OUI ................................................. 57 % NON ...................................................43 % • Pensez-vous que l’e-prescription soit, comme le définit l’Ordre, « un

garant d’efficacité et de qualité des soins, par la réduction des erreurs et la possibilité de mieux relier ‘‘prescripteur’’ et ‘‘prescrit’’ » ? OUI ................................................. 40 % NON ...................................................60 % Étude réalisée par le département gestion de call center de Celtipharm, sur un échantillon représentatif stratifié de 400 officines françaises sélectionnées dans sa base de données (du 14 au 21 février 2014).

8 • Pharma N°110 • MARS 2014

Le rendez-vous Pharmagora Le salon de la pharmacie d’officine se tiendra le week-end des 29 et 30 mars, porte de Versailles à Paris. L’occasion de découvrir nouveautés et partenaires, de rencontrer les exposants et de se former lors de conférences dédiées. Infos et inscriptions sur le site www.pharmagora.com. Pharmagest dans le « cloud » C’est à Pharmagora que Pharmagest dévoilera sa nouvelle application cloud de suivi patients. Hébergée dans un environnement HDS (voir p. 24), elle permet aux pharmaciens de répondre à leurs nouvelles missions, notamment les entretiens pharmaceutiques. Des solutions pour la vente en ligne seront également présentées.

• Le tableau de bord de la nouvelle application cloud de suivi patients de Pharmagest, à découvrir le 29 mars. Avenant générique polémique L’Union nationale des pharmacies de France (UNPF) maintient sa position et a réaffirmé le 6 mars, lors de la commission paritaire nationale, qu’elle ne signerait pas l’avenant sur les génériques tant que l’arrêté d’application concernant la fixation du taux des remises consenties au titre des génériques ne sera pas publié au JO et conforme à ses demandes. 66 millions d’impatients… Douze ans après l’adoption de la loi Kouchner sur les droits des malades, le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) lance le site www.66millionsdimpatients.org. Au travers d’actualités, de dossiers de fond, de témoignages (coups de gueule) et de modules pédagogiques comme des infographies ou le simulateur du « Vrai coût de votre santé », ce site ambitionne d’apporter au grand public les clés pour appréhender le fonctionnement de leur système de santé.


Actualité salon

7es Rencontres de l’officine

Un succès qui ne se dément pas Les 7es Rencontres de l’officine ont remporté un franc succès auprès des pharmaciens, avec trois jours de débats, d’échanges et de formation sur les mutations de la profession, ainsi que l’expertise de nombreux partenaires.

10 • Pharma N°110 • mars 2014


échanges informels sur les stands, convivialité, démonstration de dispositifs médicaux, de formations pratiques à distance, prises de contact, conseils dédiés... Merci à tous nos partenaires qui ont fait vivre et animé ce congrès pendant trois jours. Rendez-vous est pris pour l’an prochain.

Rendez-vous l’année prochaine pour les 8es Rencontres ! mars 2014 • Pharma N°110 • 11


l’observatoire des pharmaciens

>> Protection des données de santé, êtes-vous au point ? Alors que la santé se numérise pour faciliter les échanges entre professionnels de santé et patients, êtes-vous sensibilisé aux questions de sécurité des données de santé ? à vous de jouer ! Par Olivier Valcke 1. La création d’un dossier pharmaceutique nécessite… ❐ La carte Vitale du patient ❐ La carte de professionnel de santé du pharmacien 4% 86 % % ❐ Le consentement verbal du patient 0 1 ❐ Les trois

A. Proposez-vous systématiquement à vos patients l’ouverture d’un dossier pharmaceutique ?

65% 35%

2. Le patient peut-il choisir de ne pas inscrire certaines dispensations dans son DP ? Titulaires ❐ Vrai ❐ Faux

Titulaires

3. Tout DP non utilisé dans les trois ans est-il conservé par l’hébergeur ? ❐ Vrai ��� Faux %

Non

7% 72%

4. Les structures pharmaceutiques 21 qui stockent des données à caractère personnel ont l’obligation de faire une déclaration auprès de la Cnil ? ❐ Vrai Titulaires ❐ Faux 5. Quels sont les droits de vos patients envers leurs données ? Oui

Oui

B. La protection des données de santé à caractère personnel vous paraît-elle suffisante dans le DP…

4% 86 % % 10% 4% 86 % 10

Non

(plusieurs réponses possibles)

Ne se prononcent pas

❐D  roit au respect de la vie privée ❐ Droit à l’information ❐ Droit d’opposition ❐ Droit d’accès ❐ Droit de rectification ❐ Tous

5. Qui est responsable des traitements des données à caractère personnel mis en œuvre au sein d’une officine ? ❐ Le pharmacien titulaire ❐ L ’Ordre ❐ L’hébergeur ❐ L a Cnil

Titulaires Titulaires

… et dans le DMP ? %

21% 21

65% 35% 65% 35%

Témoignages « Lorsqu’il s’agit de leurs données de santé, les patients sont méfiants, ce qui est Titulaires paradoxal. Ils sont prêts à dévoiler leur vie Titulaires sur Internet mais ils refusent d’inscrire leurs dispensations dans un outil informatique sécurisé. » Oui Adjoint dans le Calvados (14) Non Oui

Non

« Source d’informations précieuses pour les pharmaciens, le DP facilite la coordination des soins. Il fait progresser la relation patient-pharmacien, et bientôt la relation pharmacien-médecin. » Adjoint en Haute-Savoie (74)

Titulaires

« Comment être sûr que mon outil informatique est étanche à toute intrusion ? » Titulaire en Ille-et-Vilaine (35)

Non

Résultats

Oui Non Ne se prononcent pas

1 : les trois ; 2 : vrai ; 3 : faux ; 4 : vrai ; 5 : tous ; 6 : le titulaire

Ne se prononcent pas

14 • Pharma N°110 • mars 2014

B. DP et DMP, des données de santé suffisamment sécurisées Imaginé par l’Ordre afin de sécuriser la dispensation des médicaments à l’officine, le DP est perçu par 86 % des pharmaciens comme un outil sûr, sécurisé. Les titulaires sont 72 % à juger la protection des données de santé à caractère personnel suffisante dans le DMP.

7% 72% 7% 72%

Titulaires

Oui

A. Le DP, pas encore un réflexe Au fait des différentes règles et fonctionnalités qui régissent le dossier pharmaceutique, le pharmacien n’a pas encore le réflexe de le proposer systématiquement à ses patients. Pourtant, selon les dernières données de l’Ordre (septembre 2013), plus de 98 % des officines sont raccordées au DP et plus de 28 millions de patients ont ouvert un dossier.

Méthodologie

57 titulaires, 43 adjoints, 37 préparateurs et 25 étudiants interrogés entre le 4 et le 20 février 2014.

En partenariat avec


Molécule au microscope

Paracétamol, générique polémique Alors que l’inscription du paracétamol au répertoire des génériques fait débat, Pharma fait le point sur cette molécule bien connue mais dont la dispensation mérite toute votre attention. – 130 spécialités contenant du paracétamol seul – Formes orales, rectales, injectables – SMR important – Le paracétamol est l’antalgique de premier choix dans son indication – Remboursement à 65 % pour les spécialités prises en charge

HO

1 Indications

Le paracétamol est indiqué dans le traitement symptomatique des douleurs d’intensité légère à modérée et des états fébriles. Le paracétamol à la dose de 1 g par prise est également indiqué dans les douleurs de l’arthrose. 2

Mode d’action

Le paracétamol est un analgésique et un antipyrétique ayant un mécanisme d’action central et périphérique. Son absorption par voie orale est complète et rapide. Par voie rectale, elle est moins rapide mais totale également. Après absorption, il se distribue vite dans tous les tissus, et est métabolisé par le foie. L’élimination est essentiellement urinaire. 3

Repère La pipette de Doliprane sirop permet d’administrer 15 mg/kg/prise. Il ne faut donc pas dépasser quatre prises par jour.

Posologie

La dose quotidienne recommandée de paracétamol est de 60 mg/kg/jour, à répartir en quatre ou six prises (la dose maximale est de 80 mg/kg/j). Ceci équivaut à 15 mg/kg pour quatre prises par jour ou à 10 mg/kg pour six prises. Le grand nombre de présentations et de dosages doit permettre une administration adaptée au poids du patient. Chez l’adulte et l’enfant de poids supérieur à 50 kg, la posologie est de 500 mg à 1 g par prise avec un maximum de 4 g par jour. Les prises doivent être espacées de quatre heures au minimum. Chez l’enfant, on recherche des prises régulièrement espacées, y compris la nuit. Les prises systématiques permettent d’éviter les oscillations de douleur ou de fièvre.

H N

4

Effets indésirables

Quelques cas de réactions d’hypersensibilité ont été rapportés (érythème, urticaire, rash cutané, œdème de Quincke, choc anaphylactique), ainsi que de très rares cas de thrombopénie, leucopénie et neutropénie.

Précautions d’emploi

L’insuffisance hépatocellulaire légère à modérée, l’insuffisance rénale sévère, l’alcoolisme chronique, la malnutrition chronique et la déshydratation imposent une utilisation avec précaution.

Contre-indications

Le paracétamol est contre-indiqué en cas d’hypersensibilité et d’insuffisance hépatocellulaire. La forme suppositoire est contre-indiquée en cas d’antécédent récent de rectite, anite ou rectorragie. 7

En cas de surdosage, l’antidote est la N-acétylcystéine.

adaptée. Par ailleurs, la prise de paracétamol peut fausser le dosage de la glycémie par la méthode à la glucose oxydase-peroxydase et le dosage de l’acide urique sanguin par la méthode à l’acide phosphotungstique. 8

5

6

Repère

O

Interactions

En cas de prise aux doses maximales (4 g par jour) pendant au moins quatre jours, il existe un risque d’augmentation de l’effet anticoagulant oral et du risque hémorragique avec les anticoagulants oraux. Le contrôle de l’INR doit être plus fréquent et la posologie de l’anticoagulant, éventuellement

Grossesse et allaitement

Le paracétamol est autorisé durant ces périodes. De récentes études se sont intéressées au paracétamol pendant la grossesse et certaines suspectent un impact sur le développement moteur des enfants exposés. Une étude de 2010 indiquait un lien entre prise d’antalgiques légers et cryptorchidie mais, pour le Centre de référence sur les agents tératogènes (Crat), ce lien n’est pas établi. 9

Conseils

Les comprimés effervescents contiennent du sodium, ce qui doit être pris en compte en cas de régime hyposodé. Les poudres pour solution buvable comprennent du saccharose et les suspensions buvables sans sucre, du maltitol et sorbitol. Le risque de surdosage est présent avec le paracétamol, employé dans de nombreuses spécialités d’automédication. À rappeler impérativement au comptoir. Rose Perrier, pharmacienne

mars 2014 • Pharma N°110 • 47


nouveaux produits

>> Zoom sur…

L’info des génériques

//////////////////////////

˕˕Cristers Rabeprazole 10 mg Boîte de 14 comprimés Princeps : Pariet ˕˕Mylan Acarbose 50 mg Boîte de 90 comprimés Princeps : Glucor Acarbose 100 mg Boîte de 90 comprimés sécables Princeps : Glucor

Flutiform

• Fluticasone et formotérol • Association fixe d’un corticoïde inhalé et d’un bronchodilatateur bêta-2 agoniste à longue durée d’action • Traitement de l’asthme • Aérosol-doseur avec compteur de doses, flacons de 120 doses • Deux dosages : 50/5 µg et 125 /5 µg par dose • Liste I • Remboursable à 65 % • Laboratoire Mundipharma

˕˕Pierre Fabre Médicament Tanganil Gé, acétylleucine 500 mg Boîte de 30 comprimés Princeps : Tanganil Pro

Nouvelle association fixe dans l’asthme Cette spécialité associant le propionate de fluticasone

toujours être recherchée. Si les dosages disponibles

et le fumarate de formotérol est indiquée chez l’adulte

ne suffisent pas à contrôler la pathologie, il faudra

et l’enfant à partir de 12 ans dans le traitement

recourir aux molécules administrées séparément.

continu de l’asthme, dans les cas où l’administration

L’administration se fait debout ou assis, et nécessite

par voie inhalée d’une association corticoïde inhalé

une bonne coordination main-poumon. Si tel n’est pas

et bronchodilatateur bêta-2 agoniste de longue

le cas, recourir à une chambre d’inhalation adaptée.

durée d’action est justifiée. Il s’agit donc des patients

Le dispositif doit être amorcé avant la première

chez qui la prise d’une corticothérapie inhalée associée

utilisation ou s’il n’a pas été employé depuis trois jours

à un bêta-agoniste de courte durée d’action à la

ou plus. Le mode d’emploi doit être expliqué au

demande ne suffit pas à contrôler la pathologie, ainsi

patient pour une bonne observance : agiter le flacon,

que les personnes qui prennent déjà un corticoïde

retirer le capuchon, expirer et placer l’embout dans la

inhalé et un bêta-agoniste de longue durée d’action

bouche, commencer à inspirer et déclencher la dose,

séparément, et chez qui ce traitement est efficace.

finir d’inspirer puis bloquer la respiration 10 secondes

La posologie est de 2 bouffées matin et soir, en

environ, retirer l’inhalateur puis expirer. Ceci doit être

débutant avec 50/5 µg par dose. Si l’asthme reste

répété après environ 30 secondes. Rappeler au patient

insuffisamment contrôlé, la dose peut être augmentée

de se rincer la bouche après inhalation pour éviter

à 125 /50 µg. La posologie minimale efficace doit

les risques de candidose ou de raucité de la voix.

˕˕Création de 9 nouveaux groupes génériques Dompéridone 20 mg, comprimé orodispersible Esoméprazole 40 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion Acetate de flecaïnide 50 mg, 100 mg, 150 mg, 200 mg, gélule à libération prolongée Lévonorgestrel 0,1 mg + éthinylestradiol 0,02 mg, comprimé enrobé Mupirocine 2 %, pommade Chlorure de trospium 20 mg, comprimé enrobé

en bref…

//////////////////////////

Kelo-cote UV, protection spécifique pour les cicatrices exposées quotidiennement au soleil • Solution naturelle pour les poussées dentaires avec Babygencalm de Gifrer, gel de massage gingival à base d’extraits de camomille • Nouvelles fonctionnalités pour le tensiomètre brassard Omron M3 et brassard M/L pour tour de bras de 22 à 42 cm • Les gourdes Babybio se déclinent aussi en salé avec un velouté de petit pois-carottes-canard et une purée de légumes doux • L’huile protectrice Phytoplage « l’originale » s’habille d’osier pour l’été.

52 • Pharma N°110 • mars 2014


Petit Drill

Salvacast

Densilogy Men

Contre la toux des tout-petits

Chevillée au froid

Formule au poil

La nouvelle orthèse stabilisatrice de cheville Salvacast avec cryothérapie localisée permet d’optimiser le traitement par le froid. Elle peut en effet désormais être placée au congélateur, pour une réfrigération plus rapide, favorisant l’action antalgique et anti-oedémateuse. Par ailleurs, des sangles renforcées et une talonnette avec traitement antimicrobien à action anti-odeur ont été ajoutées.

Innéov s’intéresse à la santé des cheveux masculins. La formule associe vitamine D3 (pour son action sur la division cellulaire) et acides gras oméga 3 et zinc (contribuant au bon ancrage des cheveux) à la taurine, actif dérivé d’acide aminé soufré spécifique à cette formule. La promesse : des cheveux plus épais, plus toniques et une meilleure couvrance capillaire. À conseiller par cures de deux mois, à raison de 1 capsule et 1 comprimé par jour lors d’un repas.

Le conseil de la toux sèche chez le nourrisson est réduit le plus souvent à la désobstruction du nez, au maintien d’une bonne hydratation et à l’aération des pièces. Cette spécialité Drill apporte une nouvelle solution à partir de 3 mois grâce au glycérol et à son action mécanique sur les muqueuses. 3 à 4 prises par 24 heures, de 1 ou 2 doses de 5 mL selon l’âge (de 3 mois à 6 ans). La pipette facilite l’administration.

Flacon de 125 ml Prix  : 7,10  € Dispositif médical Pierre Fabre Santé

Déodorant antitranspirant 48h Et le rasoir prend des vacances… Sans alcool, sans paraben et hypoallergénique, ce déodorant promet, en plus d’une efficacité longue durée, de ralentir la repousse des poils et d’affiner le grain de la peau. L’action kératolytique repose sur le LHA ER195, qui exfolie et permet de retarder la repousse. La perlite au haut pouvoir absorbant confère son effet buvard pour un toucher sec et les sels d’aluminium leur efficacité antitranspirante. À conseiller aux peaux sensibles ou épilées. Rappelez que l’application de sels d’aluminium ne doit pas se faire sur peau lésée (soit immédiatement après rasage, par exemple).

Ppc : 9,90 € Vichy

Tailles small et standard Coloris blanc ou noir Prix LPPR : 27,44 € Cooper

Boîte de 28 capsules et 28 comprimés Ppc : 27 € Inneov

Novanuit

Ibufetum 5 % gel

Dans les troubles du sommeil légers

Dans le sac du sportif

Ce complément alimentaire table sur trois actions et plusieurs actifs pour restaurer un sommeil de qualité : la passiflore relaxante, la mélatonine pour favoriser l’endormissement et le pavot de Californie associé à la mélisse contre les réveils nocturnes. Conseiller durant quinze jours 2 gélules par jour, 30 minutes à 1 heure avant le coucher. À renouveler si nécessaire. À associer aux conseils hygiéno-diététiques habituels : activité physique, horaires réguliers de couchage, alimentation équilibrée, éviction des excitants…

Boîtes de 30 gélules Ppc : N. C. Sanofi

Indiquée dans le traitement symptomatique de la traumatologie bénigne (entorses, contusions) et des tendinites superficielles, cette spécialité est un gel anti-inflammatoire, dosé à 5 % d’ibuprofène. La posologie est de 1 application, en massage doux et prolongé sur la région douloureuse, 3 fois par jour chez l’adulte de plus de 15 ans. Rappeler de bien se laver les mains ensuite. Impliqué de longue date dans la médecine du sport, le laboratoire lancera aussi ce printemps le site www.lamedecinedusport.com.

Tube aluminium de 60 g, 2,77 € Remboursement SS à 30 % Menarini

mars 2014 • Pharma N°110 • 53


Pharma110 flip pharmagest