Expressions 738

Page 1

SANTÉ

Dansons, maintenant !

17 actions dans le nouveau Contrat local

Le festival Fêtes escales démarre ce jeudi avec le traditionnel pique-nique républicain. Après deux éditions perturbées par le Covid-19 et par la pluie, les organisateurs espèrent un retour du public parc Louis-Dupic. Où l’attendent temps conviviaux, animations pour les petits et grands aini que de nombreux artistes, dont Camélia Jordana, tête d’affiche de l’événement.

expressions PAGE 14

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

FÊTES ESCALES

Lundi 11 juillet, un nouveau Contrat local de santé a été signé en mairie de Vénissieux, en présence notamment du maire, Michèle Picard. Fort de 17 actions, il ambitionne de réduire les inégalités, de prévenir le non-recours aux soins et de garantir l’accès à la médecine de ville. PAGE 3

N° 738 du 13 juillet au 30 août 2022 www.expressions-venissieux.fr

Les nouvelles de Vénissieux

Arbres en péril

SÉCURITÉ PUBLIQUE

La réforme territoriale, ça change quoi ? P. 5

À Vénissieux comme partout, le réchauffement climatique affecte sévèrement les arbres. Plus de 120 tilleuls viennent d’être abattus à Parilly. Alors, maintenant, on plante quoi ? Pages 11 à 13

ENDOMÉTRIOSE

“Comme un bouclier de douleur” P. 8

PRIX DU PAPIER

Les imprimeurs au bout du rouleau P. 10

HISTOIRE

19 000 ans de passé vénissian

PHOTO F.D.

PHOTO T. VICARD

P. 23

De 1985 à 2015, les archéologues ont multiplié les chantiers de fouilles au vieux Bourg, découvrant ainsi des pans entiers d’un passé complètement ignoré.


2

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Événement TRANSPORTS EN COMMUN

FORTES CHALEURS

Où se rafraîchir à Vénissieux ?

Le budget du T10 revu à la hausse

Alors que les vacances d’été ont

Louis-Dupic. Pour ce dernier,

commencé et que de nouveaux

un brumisateur est situé entre

épisodes de fortes chaleurs sont

les deux jeux pour enfants. De

attendus dans les prochains

nombreuses bornes-fontaines

jours, la Métropole de Lyon, en

sont par ailleurs recensées

lien avec les communes qui la

sur le site de la Ville, rubrique

Le conseil d’administration du

composent, a publié une carte

“Actualités”.

Sytral a aussi acté le renforce-

des “lieux frais”, accessible sur

Enfin, rappelons que le CCAS

ment de lignes de bus passant

le site Toodego. À Vénissieux,

a mis en place une cellule de

plusieurs options existent pour

veille saisonnière. Elle orga-

qui souhaite se rafraîchir.

nise une veille téléphonique

Citons, entre autres, les bassins

régulière lors d’épisodes cani-

de la piscine Auguste-Delaune

culaires, sur la base d’une

et du Centre nautique intercom-

liste constituée depuis avril

munal, les lieux climatisés que

sur inscription volontaire.

sont la médiathèque Lucie-Au-

Les inscriptions ne sont pas

brac et le cinéma Gérard-Phi-

closes : pour tout renseigne-

lipe, ou encore les bancs sous

ment, il convient de contac-

les arbres des squares Aulagne

ter le pôle 3e âge du CCAS au

et Gabriel-Péri, et des parcs

04 72 21 43 00. g

de Parilly, des Minguettes ou

G.M.

PHOTO SOUDAN E/ALPACA PRODUCTIONS POUR SYTRAL

Fin juin, le conseil d’administration du Sytral a acté une hausse du budget consacré à la réalisation du futur T10. Il a aussi renforcé certaines lignes de bus qui passent par Vénissieux.

à Vénissieux. Ainsi, on a appris que la ligne 62 (reliant la gare de Vénissieux à Mions, tout en desservant de nombreux collèges et la ZAC Berliet), verra sa fréquence passer à 12 minutes aux heures de pointe au lieu de 15 minutes actuellement. “Ce renfort nécessite la mise en ligne de deux véhicules supplémen-

A

taires en heure de pointe matin

ctuellement en phase de

nue Tony-Garnier), et au regard

et un en heure de pointe soir”,

concertation continue, le

des emprises foncières à acquérir

ajoute le Sytral.

projet T10 (qui permettra

par le Sytral”. L’enveloppe bud-

De plus, la ligne 111 (reliant

de relier la gare de Vénissieux

gétaire a ainsi été réévaluée

Vénissieux à Vienne) va voir

à Gerland) a connu, le 30 juin,

à 295 millions d’euros, contre

son offre renforcée, avec deux

une étape importante : les élus

230 millions jusqu’à présent.

nouveaux services par jour, du lundi au vendredi, en période

d’enquête publique préalable.

Les lignes 62 et 111

scolaire, et six nouveaux ser-

Un impératif en vue de la future

renforcées

vices en période de vacances

Déclaration d’utilité publique

“[Le dossier d’enquête publique

scolaires. La ligne 113 (reliant

(DUP) du projet, que devra confir-

préalable] permettra d’informer

Vénissieux à Givors), pour sa

mer une autre enquête publique.

le grand public du projet défini-

part, va faire l’objet d’une uni-

Surtout, les élus ont revu à la

tif, de ses impacts sur l’environ-

formisation en semaine.

hausse le budget consacré à l’opé-

nement et des engagements du

Enfin, une bonne nouvelle

ration, “compte tenu de l’avance-

Sytral en matière d’évitement,

pour l’été : la ligne N81 permet

ment des études, des évolutions de

de réduction et de compensation

désormais de rejoindre le parc

périmètre d’opération (à savoir le

ainsi que les mesures d’accom-

de Miribel depuis la gare de

prolongement de T10 jusqu’à la

pagnement et de suivi déployés

Vénissieux en 40 minutes, via

halle Tony-Garnier et l’intégra-

pour la bonne mise en œuvre du

le parc de Parilly. g

tion de la requalification de l’ave-

projet”, précise le Sytral.

En prévision des grosses chaleurs, un brumisateur est installé parc Louis-Dupic.

GRÉGORY MORIS

PLACE DE LA PAIX

COVID-19

50 personnes rassemblées contre la guerre

Nouvelle vague

Une bonne cinquantaine de per-

Alain Millet. Ce sont les peuples

une solution politique qui repose

On apprenait il y a quelques

augmentation, avec un taux

sonnes ont été attentives, ven-

qui paient, le peuple ukrainien

sur des garanties de paix.”

jours que la barre symbolique

qui passe de 13 % à 17 % entre

dredi 1er juillet, place de la Paix,

dans la guerre, les Africains mena-

Propos que reprendront à leur

des 200 000 nouveaux cas de

les semaines du 20 juin et du

aux discours énergiques et déter-

cés par la famine, les peuples euro-

compte Arlette Cavillon puis

Covid-19 en 24 heures avait

27 juin.

minés de Pierre-Alain Millet,

péens menacés par le chômage et

Aurélien Scandolara, pour souli-

été franchie en France. Avec un

Le Gouvernement appelle de

adjoint au maire PCF de la Ville,

l’inflation.”

gner l’absurdité de ces milliards

taux d’incidence de 1 261 cas

nouveau les Français à la vigi-

d’Arlette Cavillon, responsable

Et l’élu vénissian d’ajouter : “Les

dépensés qui auraient pu être

pour 100 000 habitants dans

lance. La Première ministre,

locale du Mouvement de la paix,

médias et certains dirigeants n’ont

redistribués pour l’école, la santé

le Rhône et de 1 153 au niveau

Élisabeth Borne, a incité aux

et d’Aurélien Scandolara, qui

de cesse de tenter de nous habituer

et autres services publics. g

national, la situation est simi-

bons réf lexes et à la responsa-

représentait la CGT. Tous trois

à cette guerre, et d’organiser une

laire à celle de fin mars - début

bilité de chacun quant au port

ont appelé les députés de gauche

véritable économie de guerre. On

avril, lors de la précédente

du masque, qu’elle préconise

à affirmer leur refus de la guerre

nous annonce au quotidien de

vague.

“dans les espaces fermés où il

en Ukraine.

nouvelles livraisons d’armes, de

À Vénissieux, d’après les résul-

y a beaucoup de monde”, mais

“Ce sont d’abord les Ukrainiens qui

nouveaux morts. Les communistes

tats des deux laboratoires Bio-

assure ne pas souhaiter à ce

meurent, à l’ouest sous des bombes

appellent toutes les forces progres-

group situés au centre-ville et

jour “une mesure nationale

russes, à l’est sous des bombes

sistes à s’exprimer contre les hor-

aux Minguettes, le nombre de

d’obligation”. g

occidentales utilisées par l’armée

reurs de la guerre, mais aussi et

ukrainienne, soulignait Pierre-

surtout à exiger un cessez-le-feu et

tests revenant positifs est en

P.G.

G.M.

PHOTO G.M.

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

du Sytral ont approuvé le dossier


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Événement

3

CONTRAT LOCAL DE SANTÉ

Un plan d’action sur cinq ans C’

est un plan en 17 actions qui

de garantir le bien-être des habitants, avec

a été signé ce lundi 11 juil-

un engagement sans faille de l’ensemble des

let.

acteurs.”

Michèle

Picard,

maire

de Vénissieux, en compagnie de Phi-

L’attractivité du territoire est aussi un

lippe Guetat (directeur départemental

enjeu important. Ces dernières années, le

du Rhône et de la Métropole de Lyon

nombre de médecins partant à la retraite et

à l’Agence régionale de santé), Vanina

non remplacés ne cesse d’augmenter. “Il y a

Nicoli (préfète déléguée pour l’égalité

20 ou 30 ans, les médecins ne s’installaient

des chances) et Marie-Dominique Benevent

pas de la même manière, observe Michèle

(directrice déléguée au secteur médico-

Picard. Maintenant, ils se regroupent avec

social, fondation ARHM), ont officialisé

d’autres professionnels pour répondre aux

la mise en place d’un nouveau Contrat

besoins des habitants, notamment dans

local de santé pour Vénissieux.

des maisons de santé.” Un constat partagé

Cette convention, qui doit être exécutée

par Philippe Guetat, qui imagine l’ou-

en cinq ans, doit favoriser l’accès aux

verture d’autres structures de ce type :

soins pour les habitants. Suite à un dia-

“On souhaite attirer de nouveaux profes-

gnostic local réalisé en 2019, la Ville avait

sionnels. La présence de la CPTS est un

déterminé ses priorités. “On relève des

atout : avec des financements, elle peut atti-

difficultés de santé plus marquées chez les

rer des stagiaires qui pourraient s’installer

publics très modestes ou en situation de

dans la durée ensuite. À travers cette nou-

précarité, observe ainsi Michèle Picard.

velle façon de travailler, nous allons inciter

De manière générale, le surpoids, le diabète

les professionnels à revenir pour longtemps

et la souffrance psychique ont été repérés

sur Vénissieux.” g

comme des problématiques majeures au sein

POUTCHIE GONZALES

de la commune.” Avec différents partenaires comme la CPTS (Communauté professionnelle territoriale de santé), l’hôpital des Portes du Sud ou bien encore l’Association départementale d’éducation pour la santé du Rhône, quatre axes principaux vont être travaillés : la prévention et la promotion de la santé, la santé mentale, la santé liée à l’environnement (pollution sonore, qua-

PHOTO D.R.

La municipalité, l’ARS, la Métropole ainsi que la fondation ARHM et la Préfecture ont acté les principes d’un nouveau Contrat local de santé à Vénissieux, afin d’améliorer l’offre sur le territoire.

Parmi les priorités du Contrat local de santé, on retrouve le diabète, l’obésité et la souffrance psychique. Des problématiques très présentes à Vénissieux.

SANTÉ MENTALE

L’IEAJA a partiellement ouvert ses portes Cet institut, installé dans l’ancienne clinique de La Roseraie, vise à venir en aide aux jeunes entre 12 et 25 ans avec des problématiques de santé mentale.

A

près quatre années de réflexion,

Avec 50 lits en hospitalisation complète

de soignants et d’éducateurs spécialisés

l’Institut de l’enfant, de l’adoles-

et 20 places en hôpital de jour, l’établis-

sera présente avec différents thérapeutes

cent et du jeune adulte (IEAJA),

sement propose un accompagnement

en fonction des activités proposées. Le

ouvre à Vénissieux. “C’est progressif

innovant, basé sur deux axes : l’un thé-

but étant de garantir un suivi rigoureux

Retrouver l’attractivité

pour le moment, nous avons moins d’une

rapeutique, l’autre scolaire. “Le premier

des patients. “Nous souhaitons dédrama-

lité de l’air, alimentation respectueuse de l’environnement) et l’accès aux soins.

du territoire

dizaine de patients”, précise Pierre-

axe propose différents soins thérapeu-

tiser les pathologies psychiatriques, les

Des thématiques larges et innovantes

Mathieu Arcas, directeur adjoint de

tiques et médicamenteux. Nous allons

aider à avancer.” Cette démarche inclut

pour certaines qui visent à réduire les

l’établissement.

aider le patient à évoluer à partir de sa

aussi les familles des patients. “Nous vou-

inégalités, prévenir le non-recours aux

L’objectif de l’Institut, issu d’un partena-

pathologie, le faire travailler différents

lons créer des moments où ils se retrouvent

soins et garantir à la population la possi-

riat public et privé, est de remédier au

éléments comme la relation au groupe,

ensemble autour d’ateliers afin de parta-

bilité d’accéder à des médecins. Concrète-

manque d’offres de soins en santé mentale

la confiance en soi... Pour l’aspect sco-

ger des moments.”

ment, cela va se traduire par différentes

sur le département pour les jeunes de 12

laire, nous allons permettre au patient

L’IEAJA vise une intégration territoriale

actions en lien avec les écoles de la ville

à 25 ans avec des troubles du comporte-

de maintenir sa scolarité ou alors le faire

complète sur Vénissieux. Installé dans les

dans le cadre de la Cité éducative, mais

ment alimentaire (anorexie ou boulimie),

renouer avec s’il y a eu une rupture. Pour

locaux de l’ancienne clinique de La Rose-

aussi avec des acteurs locaux de la santé

des troubles du spectre autistique ou bien

les majeurs, nous allons les inscrire dans

raie, l’Institut souhaite créer des passe-

comme l’IEAJA (voir ci-contre) ou en

des pathologies psychiatriques qui appa-

un projet professionnel et mobiliser leurs

relles avec les différentes infrastructures

recréant le lien social pour lutter contre

raissent à l’adolescence comme la schizo-

compétences.”

municipales, les acteurs locaux de la

l’isolement des personnes âgées.

phrénie ou la bipolarité.

“L’accompagnement de la Ville de Vénissieux

Une problématique majeure à Vénissieux.

Une intégration complète

Sud), ainsi que les établissements sco-

par l’Agence régionale de santé a du sens et

La santé mentale, et notamment celle des

au territoire

laires, où des jeunes seront accueillis de

c’était pour nous une priorité, explique Phi-

jeunes, est l’une des priorités de la Ville,

Au sein de l’établissement, une équipe

façon ponctuelle afin de renouer le lien

lippe Guetat. Nous avons bâti un plan d’ac-

comme le montre le Contrat local de santé

formée, entre autres, de médecins généra-

avec l’école. g

tions rationnel et réaliste. L’enjeu collectif est

mis en place lundi 11 juillet.

listes, d’enseignants, de pédopsychiatres,

santé (comme la CPTS ou les Portes du

P.G.


4

mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Actus

CADRE DE VIE

Publicité : ce qui va changer

PHOTO F.D.

Après plusieurs années de débats, la Métropole de Lyon a adopté, fin juin, un nouveau règlement local de publicité. Les 59 communes de l’agglomération, dont Vénissieux naturellement, sont concernées

La place allouée aux panneaux publicitaires va progressivement diminuer dans les villes de la Métropole lyonnaise.

D

(comme ceux que l’on peut trou-

ment d’une équité, à l’échelle de

ver dans les stations de métro

la Métropole, avait expliqué, en

Parilly et Gare-de-Vénissieux),

début d’année, Michèle Picard,

ainsi que les bâches publicitaires

lors du vote d’une délibération

géantes sur les bâtiments en tra-

portant sur le sujet en conseil

vaux (un type de publicité que

municipal. Nous y souscrivons

l’on croise plutôt dans le centre

et nous les approuvons, d’autant

de Lyon). Le nouveau règlement

plus que Vénissieux a toujours eu

prévoit par ailleurs l’extinction

un règlement plus strict que bien

des enseignes lumineuses de

d’autres villes de l’agglomération.

minuit à six heures du matin,

“Mais nous voulons attirer l’at-

la réduction du nombre de pan-

tention de la Métropole (…). Il

neaux publicitaires et de leurs

nous semble important d’exclure

tailles (4 m2 maximum), et l’in-

[l’information municipale et

terdiction des enseignes lumi-

culturelle] du règlement local

neuses en toiture (comme le long

de publicité. Cette information-là

du périphérique Laurent-Bonne-

n’est pas de la publicité, c’est un

vay ou des berges du Rhône).

moyen de communication, qui s’adresse tout autant à l’habitant

Quid de la communication municipale ?

qu’au citoyen vénissian.” Désormais, l’heure est à la

“À travers l’élaboration du règle-

réa l i sat ion

d’u ne

enq uête

es espaces publicitaires

nier. Lancé sous la précédente

velle dimension” pour réduire

ment local de publicité, les objectifs

publique, permettant de préci-

moins nombreux, moins

mandature, le texte avait fait

concrètement la place accordée

de la Métropole sont la préserva-

ser les attentes des collectivités

visibles et moins inva-

l’objet d’une vaste concertation

à la publicité dans les villes du

tion de la qualité paysagère et

et des habitants. Et ce, avant un

sifs. C’est, en substance, ce qu’im-

auprès des habitants et des pro-

territoire.

urbaine, la lutte contre la pollution

vote définitif en mars 2023, et

pose le nouveau règlement local

fessionnels du secteur. Après

Ainsi,

dispositifs

lumineuse, le développement d’un

une application dans les mois

de publicité, adopté par l’exécu-

les élections métropolitaines de

seront progressivement inter-

cadre de vie apaisé, et l’harmoni-

suivants. g

tif métropolitain le 27 juin der-

2020, il devait prendre une “nou-

dits : les panneaux numériques

sation des règles et du développe-

plusieurs

GRÉGORY MORIS

MODES ACTIFS

14E CIRCONSCRIPTION DU RHÔNE

La Métropole vote son premier “plan piéton”

Idir Boumertit a commencé le travail parlementaire

“Le conseil métropolitain a voté, le 27 juin, son premier plan piéton,

Élu député de la 14e circonscrip-

Le député du Rhône a par ailleurs

sera consacré à l’aménagement de

tion le 19 juin, au second tour

commencé les allers-retours entre

trottoirs et d’équipements piétons

face à Yves Blein, Idir Boumertit

Paris et sa circonscription que ses

(NUPES) a commencé fin juin son

fonctions lui imposent : vendredi

PHOTO EDWARD LICH - PIXABAY

doté d’un budget de 25 millions. Il

dans les villes de la Métropole. “Nous avons décidé de lancer le premier plan piéton de la Métropole de Lyon dans le cadre des 320 millions d’euros dédiés aux mobilités actives, afin que la

travail parlementaire. Occupant la

1er juillet, il était invité à une céré-

place 88, il est désormais membre

monie de passation de comman-

de la commission des affaires

dement au SDMIS de Saint-Priest.

culturelles et de l’éducation.

Le lendemain, il a participé à la

Celle-ci était initialement présidée

kermesse de l’école du Centre à Vénissieux, et s’est rendu au stade

marche retrouve sa place privilé-

pement des modes actifs, des

dans un grand quartier populaire

par Agnès Firmin Le Bodo, dépu-

giée dans la mobilité quotidienne”,

attributions de subventions aux

comme celui des Minguettes. Les

tée (Horizons) de la septième cir-

de la Cressonière à Saint-Fons pour

a expliqué, à cette occasion,

ateliers vélo d’autoréparation

infrastructures existent, même s’il

conscription de la Seine-Maritime,

le “Festi’ Sport”. g

Bruno Bernard, le président de la

ont été décidées. “Avec 14 ateliers

reste beaucoup à faire notamment

laquelle a été appelée à un poste

vélo soutenus dont 8 en dehors de

sur le stationnement et sur cer-

Un budget de 10 millions sera

Lyon, pour un montant de près

tains points noirs, comme quelques

ministre de la Santé, en charge

consacré à la rénovation de trot-

de 200 000 euros au total — dont

carrefours et les franchissements

de l’Organisation territoriale et

toirs et à la création de nouveaux

plus de 120 000 euros en fonction-

de périphérique. Il faut mieux

des Professions de santé. Cette

itinéraires piétons. La Métropole

nement qui ont vocation à être

accompagner les usages, bien

commission a pour domaines de

ambitionne aussi de renforcer la

pérennes —, nous changeons de

entendu ceux des débutants et des

compétence l’enseignement sco-

prévention autour des bienfaits

braquet, a apprécié Pierre-Alain

hésitants, mais aussi éduquer les

laire, l’enseignement supérieur, la

de la marche, avec un soutien

Millet, conseiller métropolitain

plus aguerris à ce code de la rue

recherche, la jeunesse, les sports,

au déploiement de pédibus et de

vénissian. Nous voyons tous

partagée qui est encore trop sou-

les activités artistiques et cultu-

plans de mobilité scolaire.

désormais des vélos partout dans

vent oublié.” g

relles, la communication, la pro-

S’agissant encore du dévelop-

la périphérie lyonnaise, y compris

G.M.

priété intellectuelle.

G.M.

PHOTO D.R.

collectivité.

de ministre déléguée auprès du


EXPRESSIONS / mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Actus

5

SÉCURITE PUBLIQUE

“Plus d’efficacité pour la police du quotidien” L’organisation de la police nationale dans la métropole dépend depuis quelques mois de quatre grandes divisions, dont celle de Vénissieux pour le Sud lyonnais. Commissaire divisionnaire, Éric Debeugny explique les changements liés à cette réforme territoriale. Vous avez rejoint Vénissieux au moment du lancement de la réforme territoriale, en tant que commissaire, chef de division*. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Éric Debeugny : - J’ai en effet été muté à Vénissieux en mars 2022. Je fais partie de la DDSP (Délégation départementale des services publics) depuis douze ans ; j’officiais auparavant en tant que chef de circonscription à Villefranche-sur-Saône. Ma mission première a été la préparation de la mise en œuvre de la réforme territoriale — décidée au niveau national — qui a abouti à la création de la division sud de la circonscription de sécurité publique, qui regroupe Vénissieux, Bron, SaintPriest, Saint-Fons et Feyzin. Après cette phase de préparation, j’ai été titularisé pour la gestion quotidienne des effectifs qui, désormais, prennent leur service avenue Marcel-Houël. Que change cette nouvelle organisation, pour les effectifs de police de PHOTO G.M.

l’Est lyonnais ? - Beaucoup de choses. Cette réforme, lancée dans une volonté de moderniser a créé à Lyon quatre divisions, situées

Pour le commissaire divisionnaire Éric Debeugny, la réforme territoriale permet “un passage des consignes plus simple, plus uniforme” ainsi qu’un “meilleur suivi des affaires en cours, sans oublier un temps d’intervention optimisé”.

à l’hôtel de police de Lyon 8e (pour les

Qu’avez-vous gagné grâce à cette nou-

nous espérons que notre nouvelle orga-

néanmoins que des renforts sont arrivés

arrondissements lyonnais centraux), au

velle organisation ?

nisation nous permettra d’apporter une

en 2020 et 2021, et que des sorties d’école

commissariat de Lyon 9e (pour les arron-

Plus d’efficacité au quotidien pour répondre

réponse plus satisfaisante, plus rapide,

ont eu lieu et auront lieu en 2022. Il est cer-

dissements et les communes de l’Ouest),

aux besoins des habitants. Le passage des

aux citoyens victimes d’infractions, de

tain que cette nouvelle organisation nous

à Villeurbanne (pour le secteur nord-est

consignes est plus simple, plus uniforme. Il

délits ou de crimes.

permet de faire circuler plus de patrouilles

de l’agglomération), et donc à Vénissieux.

y a aussi un meilleur suivi des affaires en

Auparavant, il y avait trop d’entités diffé-

cours. Sans oublier un temps d’interven-

Cette réforme s’est-elle accompagnée

rentes, de commissariats autonomes, d’ef-

tion optimisé sur l’ensemble du territoire

d’une augmentation des effectifs qui

fectifs dispersés et d’unités éparpillées.

sud, avec des effectifs volants, déployés en

opèrent à Vénissieux ?

Résultat, certaines missions ne pouvaient

fonction des appels des habitants.

Nous ne commentons pas les évolutions

et rationaliser la police du quotidien,

des effectifs du commissariat. Sachez

être menées convenablement. Avec la réforme, dans le cas du Sud lyon-

sur tout le territoire. Y compris, donc, à Vénissieux. g PROPOS RECUEILLIS PAR GRÉGORY MORIS

* Manuel Archer reste commissaire et chef de service de voie publique

( )

Et du côté des habitants ? Que change

nais, tous les effectifs à de rares excep-

la réforme ?

tions prennent leur service à Vénissieux,

Il y a d’abord un effet “visibilité” des

avec une brigade “fidélisée” pour le pla-

effectifs de police. Nous avons plus de

teau des Minguettes. Nos agents reçoivent

voitures dehors et un temps de réponse

ensuite leur affectation pour une période

aux appels au 17 plus court, ce qui d’une

donnée, à Vénissieux ou dans d’autres

part rassure les habitants et de l’autre

villes de la division. Le siège accueille

décourage ceux qui pourraient avoir

également un service dédié à l’investi-

envie de ne pas respecter la loi. Ensuite,

gation, qui fonctionne 24 heures sur 24

notre objectif, c’est d’obtenir de meil-

et 7 jours sur 7. Nous avons également

leurs taux de résolution des affaires.

une BAC sur le secteur ; auparavant, elle

Enfin, un mot sur ce que cette réforme

était départementale, désormais elle est

ne change pas : le dépôt de plainte. Il se

vénissiane.

fait toujours à Vénissieux. Mais là encore,

Michèle Picard salue “une réponse supplémentaire à des attentes légitimes” Maire de Vénissieux, Michèle Picard avait, dès mai 2022, salué le lancement de cette réforme territoriale. “Dans un courrier à l’adresse de Gérard Darmanin, ministre de l’Intérieur, le 9 juillet 2020, j’exprimais ma position sur la nécessité de créer une quatrième division dans la circonscription de sécurité publique (CSP) de Lyon, dont le siège serait Vénissieux et avec des effectifs et des moyens renforcés, a expliqué l’élue dans un communiqué. J’accueille donc très positivement ce nouveau fonctionnement qui regroupera la totalité des différents effectifs opérationnels.” Et de poursuivre : “C’est une réponse supplémentaire aux attentes légitimes de nos concitoyens face aux problèmes de sécurité rencontrés au quotidien. La dynamique enclenchée et le travail mené conjointement par tous les acteurs seront confortés (...) Tous les habitants ont droit à la tranquillité et à la sécurité, c’est un combat au quotidien, un devoir de la République aussi.”


6

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Actus

EN PRATIQUE

Trois mois pour devenir un “geek du Bâtiment” Aux Minguettes, dix jeunes éloignés de l’emploi ont intégré le projet Geeks du bâtiment*. En rénovant les anciens locaux de la Mission locale, les stagiaires montent rapidement en compétences. choix. Abdoulamid (19 ans),

semaines, sa palette s’est étoffée.

en difficulté après six mois d’ap-

“On apprend les bases de quatre

prentissage dans la restaura-

métiers, s’enthousiasme-t-il. Et on

tion, s’oriente vers l’électricité :

a un vrai suivi.”

“Ici, j’apprends beaucoup de

Abdelaziz Taguine, encadrant

techniques. Travailler en équipe

technique d’insertion et forma-

apporte beaucoup d’expérience.”

teur pour Les Clés de l’Atelier, se

Comme son collègue, Ali (21 ans),

réjouit de guider ses protégés vers

n’avait ni projet défini ni déve-

l’emploi : “Après avoir découvert les

loppé de compétences dans le

métiers, ils apprendront les codes

bâtiment : “Maintenant, je veux

du monde du travail grâce à l’alter-

faire de la peinture et du Placo.

nance. La réussite, c’est la clé de ce

Je préfère un métier physique.

projet. Dans les quartiers, l’enjeu,

C’est mieux que de rester der-

c’est de donner de l’espoir.” g

rière un bureau.” Plus âgé, Karim (28 ans), savait déjà peindre avant d’intégrer la formation. En huit

FABRICE DUFAUD

* Geek : cet anglicisme désigne une personne passionnée de nouveautés techniques, notamment dans l’informatique ( )

PHOTO F.D.

À la sortie, un travail ou une formation qualifiante

L’

ancien site de la Mission

phose est frappante : les murs et

La formation, gratifiée par une

locale fait peau neuve.

les plafonds ont l’air d’avoir été

rémunération mensuelle de

Depuis le 25 avril, une

rénovés par des ouvriers che-

500 euros financée par Pôle

dizaine de motivés s’activent au

vronnés.

emploi, met l’accent sur la pra-

premier étage de la tour 8 de la

Ces jeunes gens sont les acteurs

tique. En 400 heures, les Geeks

Division-Leclerc. Les 200 m2 de

du projet des Geeks du Bâtiment.

auront appris les gestes fonda-

locaux, délabrés après trois ans

Ce dispositif d’insertion profes-

mentaux et acquis des bases

de vacance, méritaient plus que

sionnelle, porté par l’association

solides dans les métiers du

trois coups de pinceau. En seu-

Impala Avenir Développement,

second œuvre.

lement deux mois de travaux,

offre des perspectives aux jeunes

ils sont quasiment réhabilités.

adultes peu qualifiés des Quar-

Après la plomberie, la peinture,

tiers prioritaires (QPV). Aux

c’est la clé de ce projet”

la pose de fibre de verre et de

Minguettes, l’organisme de for-

Un stage en entreprise de deux

plaques de plâtre, l’équipe s’at-

mation local Les Clés de l’Atelier

semaines leur offre une expé-

taque à l’électricité. La métamor-

assure l’accompagnement.

rience dans le domaine de leur

“La réussite,

Depuis 2021, les sept premières écoles ouvertes en France, principalement en région parisienne, rencontrent un certain succès. Dans un secteur en forte tension, deux élèves sur trois ont connu une issue positive dans les trois mois. Cette solution se concrétise par un emploi ou un apprentissage dans un centre de formation. “À la reprise d’activité, on sécurise le poste pendant trois mois, précise Laurent Chassagnon, conseiller Pôle emploi. Le risque de décrochage est important, notamment les premiers jours. Des freins peuvent apparaître, comme la garde d’enfants ou des questions de mobilité. On est là pour trouver des solutions.”

À Vénissieux, le 24 juin, des recruteurs du BTP sont venus rencontrer les futurs pros pour constater leur savoir-faire. “Ici, des jeunes seront recrutés par des sous-traitants d’Alliade Habitat, le bailleur social du quartier”, avance Ségolène Frandon, responsable du développement chez Impala Avenir. Les chantiers de rénovation urbaine et de rénovation énergétique ne manquent pas, notamment dans le parc immobilier public. En Auvergne Rhône-Alpes, les ouvriers du second œuvre sont particulièrement demandés. Dans son enquête d’avril 2022, Pôle emploi dénombre pas moins de 3 960 intentions d’embauches dans ces métiers.

ASSISES DE L’INSERTION

Première rencontre pour une myriade d’acteurs Les Assises de l’insertion remplissent

“La création des Assises de l’insertion vient

deux objectifs : créer des synergies

d’un constat, a introduit Djilannie Ben-

entre acteurs du secteur et capter

mabrouk. L’interconnaissance entre les

davantage de bénéficiaires. La pre-

acteurs n’est pas tout à fait complète. Et il

mière édition de cette rencontre inter-

existe des difficultés à remplir les sessions.”

professionnelle organisée par la Ville

L’adjoint au développement économique,

s’est tenue à la Maison des fêtes et des

à l’emploi, à la formation, à l’insertion et

familles le jeudi 30 juin. La journée a

aux relations avec les entreprises a ajouté :

réuni une cinquantaine de structures,

“À Vénissieux, le potentiel est là. Le public

comme Positive Planet, Solerys, l’Épide

aussi. Or, des rencontres ne se font pas.” g

ou encore Messidor.

F.D.

SPIE CityNetworks LA RÉFÉRENCE DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

SPIE CityNetworks Centre de Saint-Priest 6 rue de Provence 69 800 SAINT-PRIEST

www.spie.com


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Actus

7

INSERTION

Coups de pouce vers l’emploi Le Contrat d’engagement jeune (CEJ) et Équip’emploi, deux dispositifs d’accompagnement portés par Pôle emploi à l’intention des publics vulnérables, font leurs preuves à Vénissieux. Pour Beneditte et Amira, la réussite est au bout du chemin. ternance d’un an lui ouvre une

Encore inexpérimentée, Bene-

trons Beneditte. La jeune

formation de conseillère rela-

ditte s’était illustrée en 2021 lors

femme se présente à son

tion client à distance chez C2N.

de son service civique chez Pôle

agence Pôle emploi avec appré-

Ce centre villeurbannais reven-

emploi. “Ces six mois l’ont beau-

hension. Diplômée d’un bac

dique 88 % de sorties positives

coup aidée, estime Laurent Chas-

pro

administration,

en emploi. “J’ai rencontré l’en-

sagnon, conseiller. Elle était très

elle commence son parcours

treprise lors de portes ouvertes,

souriante et positive : ça fait 50 %

de recherche. La signature du

relate-t-elle. L’entretien a duré

du travail.”

Contrat d’engagement jeune (CEJ)

cinq minutes. Ça a été le coup de

doit la guider vers la réussite.

foudre.”

Très vite, ce dispositif intensif

Quelques semaines plus tôt, sa

porte ses fruits.

conseillère l’avait incitée à inté-

Amira est veuve et a besoin

Deux mois après, Beneditte prend

grer l’Entreprise éphémère, un

d’avancer dans sa vie profession-

son poste au siège d’Interflora

dispositif itinérant dédié aux

nelle. À 39 ans, elle se démène

(Lyon 6e). Chez le leader de la

jeunes. “L’action combinée de plu-

pour offrir une vie décente à ses

livraison de fleurs, la Vénissiane

sieurs acteurs l’a aidée à trouver

deux filles, scolarisées dans un

de 22 ans s’épanouit au sein du

une solution correspondant à ses

collège de Vénissieux. Dès son

service clientèle. Le contrat d’al-

besoins”, observe Jade Saïbi.

arrivée de Tunisie fin 2021, elle

Gestion

Accompagner vers des solutions pérennes Le CEJ construit des projets professionnels solides Le Contrat d’engagement jeune (CEJ) est entré en vigueur en France le 1 er mars 2022. Il a pour objectif de construire un projet professionnel durable. Il est réservé aux moins de 26 ans sans formation ni emploi. L’accompagnement sur-mesure peut durer de six mois à un an. Le programme est intensif : entre 15 et 20 heures par semaine. Une allocation, délivrée en fonction des ressources du demandeur, peut atteindre 500 euros par mois. La validité du contrat est soumise au respect des engagements du jeune.

Équip’emploi, uniquement à Vénissieux, Vaulx et Rillieux Lancé en avril 2021, Équip’emploi est réservé aux personnes les plus éloignées de l’emploi, en particulier les résidents des Quartiers prioritaires (QPV) : chômeurs de longue durée ou bénéficiaires de minima sociaux. En Auvergne Rhône-Alpes, cet accompagnement d’un an est déployé dans seulement quatre agences, dont trois dans la métropole de Lyon (Vénissieux, Vaulx-enVelin et Rillieux-la-Pape). Les conseillers disposent de portefeuilles de demandeurs réduits. Les rendez-vous sont très rapprochés. Des partenariats avec des entreprises du territoire permettent de multiplier les opportunités.

de la

Amira, Tunisie au CDI

dégote un boulot à temps — très — partiel dans une boulangerie. “Ce n’était pas suffisant, confie

PHOTO D.R.

L

e 1er mars, nous rencon-

cette titulaire d’un diplôme de technicienne

supérieure

en

administration et communication (bac +3). J’ai préparé mon CV

Beneditte a signé un Contrat d’engagement jeune, qui lui a ouvert les portes d’un poste en alternance chez Interflora, au sein du service clientèle.

et me suis inscrite à Pôle emploi en février 2022.”

j’ai préféré Lidl, confie Amira. Le

entente dans l’équipe.” Laurent

La mère de famille, qui ne maî-

magasin est à 800 mètres de chez

Chassagnon évoque “un accom-

trise pas encore parfaitement

moi. J’y vais à pied.”

pagnement rapide, au long duquel

le français, est orientée vers

Elle signe son CDI fin avril

on a misé sur la confiance et la

Équip’emploi,

dispositif

et commence mi-mai en tant

valorisation des compétences.”

adapté aux demandeurs d’emploi

qu’équipière polyvalente. “Je

Le référent salue la motivation

en difficulté. Après quelques ren-

m’occupe de la caisse, de la bou-

et l’autonomie de la nouvelle

dez-vous en agence, elle décroche

langerie, de la mise en rayon...

embauchée et entrevoit “des pos-

deux entretiens chez Carrefour

Ça me plaît. J’aime le contact

sibilités d’évolution.” g

et Lidl. “J’ai réussi les deux mais

avec les gens et il y a une bonne

un

FABRICE DUFAUD

ENTREPRENEURIAT

Subventionnée par la Ville de Vénissieux,

adaptée et pourrez accueillir les porteurs

l’Association pour le droit à l’initiative éco-

de projets, contribuer au montage de leur

nomique (Adie) défend l’idée que même

dossier, leur accorder un financement,

sans moyens, sans réseau ou sans diplôme,

les coacher dans leur développement…

chacun peut créer son entreprise, grâce à

ou étudier les demandes de microcrédit

l’accès au crédit et à un accompagnement

pour faciliter la mobilité des demandeurs

personnalisé.

d’emploi.

“Être bénévole à l’Adie, assure l’association,

Pour tout renseignement ou pour envoyer

c’est rendre possible les projets de centaines

votre candidature, vous pouvez :

de créateurs locaux et œuvrer à l’insertion

- adresser un mail à cpradeillesbrousse@

par l’entrepreneuriat.” Aujourd’hui, la

adie.org ou appeler le 06 87 23 83 18.

structure recherche des bénévoles dans

- consulter les missions proposées et vous

le département du Rhône, disponibles

porter volontaire sur le site de l’Adie :

au moins une demi-journée par semaine,

https://benevole.adie.org/

actifs ou retraités, et issus de tous les hori-

- vous rendre directement à l’agence Adie

zons professionnels.

de Vénissieux (photo ci-contre), Espace “La

Si vous souhaitez devenir bénévole à

Cocotte”, 23, avenue Jean-Cagne. g

l’Adie, vous bénéficierez d’une formation

G.L.

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

L’Adie recherche des bénévoles à Vénissieux


8

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Actus

ENDOMÉTRIOSE

“J’avais comme un bouclier de douleur” Encore très méconnue, l’endométriose, une maladie gynécologique chronique qui toucherait une femme sur dix en France, peut être longue à diagnostiquer et lourde de conséquences. Le témoignage de Manon.

PHOTO D’ILLUSTRATION PIXABAY

EndAURA, plateforme d’entraide Dans le cadre du plan national de lutte contre l’endométriose lancé début janvier par le Gouvernement, un réseau de prise en charge a été mis en place au niveau de la région. Le site EndAURA met à disposition un annuaire de praticiens spécialisés, ainsi que des vidéos ou des articles. “Cette plateforme est essentielle pour guider les patientes vers la meilleure prise en charge et permet aussi d’en savoir plus sur cette pathologie”, décrit Florence Couder, médecin-spécialisé gynécologue-obstétricienne à l’hôpital Saint-Joseph/SaintLuc.

Plus d’infos

mais il y a encore un long chemin à faire...” À l’hôpital de la Croix-Rousse, le docteur Philip travaille sur une nouvelle méthode, l’Hifu (voir ci-dessous), afin d’atténuer les symptômes pour les patientes qui subissent une extension de la maladie jusqu’au rectum. Elle se présente comme une alternative à la chirurgie, qui peut être lourde et entraîner des complications. Pour Manon, la solution a été de prendre une pilule contraceptive en continu afin de couper son cycle menstruel et de faire du sport à haute dose. “Je n’ai plus les périodes d’inflammations les plus difficiles,

sur www.endaura.fr

mais les problèmes de digestion

L’endométriose toucherait près d’une femme sur dix en France, mais sept années peuvent s’écouler avant le diagnostic.

M

beaucoup de choses ont évolué,

sont toujours présents et peuvent

aux de ventres intenses

pations et problèmes urinaires

auraient des problèmes pour

cien. “Il peut y avoir un traite-

arriver à tout moment.”

ou troubles digestifs :

(mycoses, infection urinaire...). Des

concevoir un enfant. Cette mala-

ment adapté à chacune d’elles”,

Résiliente, la jeune femme est

des symptômes long-

symptômes récurrents avec l’endo-

die est même la première cause

confirme

devenue la représentante régio-

temps banalisés chez les femmes,

métriose. “J’avais comme un bou-

d’infertilité en France. “Dans cer-

gynécologue-obstétricienne.

nale d’EndoFrance, une associa-

notamment pendant leurs règles,

clier de douleur dans toute la zone

tains cas, elle peut aussi entraîner

Pour certaines femmes, les trai-

tion qui organise des groupes de

et qui pourtant sont tout à fait anor-

du ventre. C’était invivable, mon

de fortes douleurs lors des relations

tements médicaux classiques ne

parole, dispense des conseils. Et

maux. Ces souffrances peuvent

mari me retrouvait parfois par terre

sexuelles, au fond du vagin”, ajoute

sont pourtant pas suffisants. À

Manon n’hésite pas à en parler

être dues à l’endométriose, une

tellement la douleur était forte.”

Charles-André Philip, praticien

l’hôpital Saint-Joseph/Saint-Luc,

autour d’elle, dans sa vie person-

maladie gynécologique chronique

Après sa deuxième grossesse, la

hospitalier au service gynécolo-

centre expert et de référence

nelle comme professionnelle. “Je

gie-obstétrique à l’hôpital de la

sur l’endométriose où exerce

le fais depuis quelques mois, ça

Croix-Rousse.

Florence Couder, on recourt à

m’enlève un poids et du stress. On

encore

l’acupuncture, à l’ostéopathie, à

m’a un peu volé dix ans de ma vie,

aujourd’hui très méconnue, autant

des séances de kiné. “Certaines

maintenant ça suffit !” g

par les spécialistes que par les per-

patientes en ont vraiment besoin

sonnes touchées. “Nous sommes

et leur vie peut être améliorée,

Manon, 32 ans.

au début de la recherche. Il y a

affirme Florence Couder. Nous

beaucoup de découvertes à faire,

sommes dans les débuts de la

leurs lors des cycles menstruels.

souffrance a été tellement impor-

il y a sûrement d’autres formes,

prise en charge. En cinq ans,

Cela a été le cas pour Manon,

tante lors de son retour de règles

d’autres symptômes que nous ne

aujourd’hui âgée de 32 ans. Ses

qu’elle a décidé de prendre les

connaissons pas encore”, estime

symptômes sont apparus en 2012

devants. “Je m’étais renseignée. J’ai

Charles-André Philip.

alors qu’elle était étudiante. Malgré

dit à mon médecin : ‘J’en ai marre,

ses nombreux appels à l’aide, per-

je veux une IRM’. J’ai eu mon ren-

Des traitements

sonne ne l’a cru et c’est seulement

dez-vous et deux heures après, le

pour atténuer les symptômes

en 2021 qu’on a posé un nom sur

résultat a mis fin à dix ans d’inco-

Une fois l’arrivée de la méno-

ses maux. “J’ai commencé à avoir

hérence médicale et de culpabilité.

pause, les douleurs dispa-

des douleurs du jour au lendemain.

Quand les médecins disent que ce

raissent. Mais aucun traitement

Puis ça a évolué, j’ai eu mal avant

n’est rien pendant des années alors

curatif n’a été trouvé. “C’est une

mes règles, ensuite pendant, puis

qu’on souffre, ça a un impact psy-

maladie hormonale, un désé-

depuis quatre ans, c’est devenu quo-

chologique.”

quilibre, on ne sait pas encore

tidien.” Les effets de la maladie ont

Si les deux grossesses de Manon

comment la guérir, on peut seu-

pris de l’ampleur : vomissements,

se sont bien déroulées, 40 % des

lement améliorer la situation

maux de ventre, diarrhées, consti-

femmes atteintes d’endométriose

des patientes”, précise le prati-

qui toucherait près d’une femme sur dix en France. En moyenne, sept années peuvent s’écouler avant que le diagnostic ne soit réalisé, en raison de la faible spécificité des symptômes, du tabou autour des règles ou

“J’ai dit à mon médecin : ‘J’en ai marre, je veux une IRM’. Deux heures après, le résultat a mis fin à dix ans d’incohérence médicale et de culpabilité.”

encore de la banalisation des dou-

Cette

maladie

reste

Florence

Couder,

POUTCHIE GONZALES

Plus d’informations sur www. endofrance.org ou en écrivant à rhonealpes@endofrance.org.

Un traitement révolutionnaire made in Lyon Depuis maintenant sept ans, l’hôpital de la Croix-Rousse travaille sur une nouvelle méthode afin d’atténuer les symptômes de l’endométriose pour les patientes qui subissent une extension de la maladie jusqu’au rectum. Cette technologie, dite Hifu, est faite d’ultrasons focalisés à haute intensité. Ils sont introduits au niveau du rectum via une sonde et le nodule est alors brûlé. “C’est un enjeu majeur avec une efficacité significative sur les symptômes : diminution des douleurs de règles, amélioration des signes digestifs, des relations sexuelles sans douleur...”, détaille Charles-André Philip, praticien hospitalier au service gynécologie-obstétrique, qui travaille sur cette méthode. Cette alternative à la chirurgie en est encore aux essais cliniques et va d’ici peu entamer sa dernière phase de test. “Pour le moment, nous avons moins de 1 % de risque. On espère que toutes les femmes concernées pourront y avoir accès d’ici deux ans”, conclut Charles-André Philip.


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Actus

9

RENTRÉE SCOLAIRE

Déjà un énorme casse-tête Les vacances commencent à peine pour les écoliers que les établissements scolaires et les parents se préparent à une rentrée plus que compliquée.

E

ntre inflation et pénurie d’ensei-

caires. Ils ne sont pas rémunérés pendant

gnants, en septembre, la rentrée

l’été, n’ont pas de formation... Nous souhai-

s’annonce mouvementée. Alors que

tions, à la place, que soient recrutées les

les élèves viennent à peine de quitter les

personnes qui n’ont pas eu le concours et

bancs de l’école pour profiter des grandes

sont sur les listes complémentaires.”

vacances, parents et services scolaires s’inquiètent déjà de leur retour en classe.

L’inflation touche aussi l’école Les Français le savent, depuis plu-

soit là pour les encadrer. Toute la France

sieurs mois l’inflation et les pénuries de

manque de profs. Ces dernières années,

matières premières sont omniprésentes

la situation ne fait qu’empirer, comme le

dans leur quotidien. À Vénissieux, comme

rappelle Camille Bastien, secrétaire dépar-

dans toutes les communes, les cantines

tementale adjointe au SNUIPP du Rhône, le

subissent de plein fouet ces augmenta-

syndicat national des instituteurs : “Cette

tions, mais aussi les pénuries. “Nous avons

année scolaire a déjà été catastrophique

dû parfois modifier les menus des cantines

dans le département. Les postes vacants

face à des produits manquants”, détaille

d’enseignants ont été donnés aux rem-

Anthony Antoine, directeur de la cuisine

plaçants et après, ces derniers nous man-

centrale de Vénissieux.

quaient pendant l’année.”

D’après lui, les fournisseurs ont jusqu’à

Sur l’académie de Lyon, en 2022, il y a eu

présent absorbé le plus possible la hausse

à Vénissieux, “aucune hausse des prix n’est

le montant de la rentrée scolaire devrait

un nombre insuffisant de candidats au

des prix ; mais aujourd’hui ils ne peuvent

prévue pour la rentrée prochaine”, assure

s’élever à 516 € par enfant, une hausse de

concours pour devenir professeur des

plus la supporter seuls. Et les répercus-

Véronique Forestier, adjointe au maire en

54 € sur un an.

écoles. “Nous risquons d’avoir un gros pro-

sions commencent à se faire ressentir. “On

charge de l’Éducation.

Pour acheter tout le matériel dont son

blème sur le département, craint Camille

essaie de trouver des compromis... Mais le

Bastien. Nous n’avons pas encore de chiffre

retour à la normale n’est pas pour tout de

Augmentation de l’ARS

ron 91 €, ce qui revient à une hausse de 20 à

précis, mais nous manquons de moyens.”

suite et l’approvisionnement sera toujours

Entre l’augmentation du papier, les réper-

25 %. Le gouvernement a annoncé fin juin

D’après la syndicaliste, l’académie envi-

compliqué à la rentrée.”

cussions de la crise du Covid et la guerre en

une revalorisation de 1,8 % de l’Allocation

sage pour occuper les postes vacants le

Il y a quelques semaines, l’Association des

Ukraine, les familles doivent se préparer à

de rentrée scolaire (ARS) afin de venir en

recrutement de contractuels, des ensei-

maires de France a prévenu que l’augmen-

la hausse conséquente d’un autre budget

aide aux familles les plus modestes dans

gnants non-titulaires qui n’ont pas passé

tation des prix de production des repas

pour la rentrée prochaine : celui du matériel

l’achat du matériel. g

le concours. “Ce sont des contrats ultra-pré-

scolaires pourrait aller de 5 % à 10 %. Mais

scolaire. D’après l’institut Générations & Co,

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

Et pour cause, il se peut que personne ne

enfant a besoin, il faudra débourser envi-

POUTCHIE GONZALES

FIN D’ANNÉE

23 fermetures de classes pour 8 créations

C’est la fête au PRE !

PHOTO ARCHIVES EMMANUEL FOUDROT

CARTE SCOLAIRE le dédoublement des élèves en

Le Programme de réussite éduca-

présence de l’adjointe à l’édu-

grande section, afin de créer

tive (PRE) de Vénissieux, qui vient

cation, Véronique Forestier, les

des classes de douze enfants

en appoint de l’Éducation natio-

différents projets sur lesquels ils

dans les établissements clas-

nale pour accompagner les élèves

ont travaillé tout au long de l’an-

sés en REP, a été repoussé. Une

en difficulté, a vu les choses en

née. “On a voulu rassembler tout le

classe va ouvrir, six doivent

grand pour fêter la fin de l’année

monde, explique Mériem du PRE,

fermer à Max-Barel, à Léo-

scolaire à la Maison des fêtes et

il y a aussi un spectacle de danse et

Lagrange ou encore à Moulin-

des familles. En plus des ateliers

un goûter avec des plats préparés

à-Vent, dont les parents se sont

couture, maquillage ou des jeux,

par les familles.” g

récemment mobilisés contre

les jeunes ont pu présenter, en

P.G.

cette fermeture. Véronique Forestier, adjointe au maire à l’Éducation, considère pour sa part que les effectifs dans les écoles sont Comme à l’accoutumée, le

Pasteur (2), Anatole-France A (2),

stables. L’élue espère par ail-

Comité

spécial

Anatole-France B (1), Centre (1),

leurs “un réajustement à la

départemental a annoncé ses

Paul-Langevin (1), Flora-Tristan

rentrée, ainsi qu’un maintien

délibérations concernant la

(2), Henri-Wallon (2). Mais il y

de la classe au Moulin-à-Vent

carte scolaire. À Vénissieux,

a également au total sept créa-

après le comptage qui aura lieu

pour l’année scolaire 2022-2023,

tions au Charréard, à Saint-Exu-

en début d’année scolaire.”

17 classes vont être fermées en

péry ou encore Ernest-Renan.

élémentaires : à Max-Barel (1),

Du côté des écoles maternelles,

g

P.G.

PHOTO P.G.

technique


Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Actus

10

CRISE DU PAPIER

Les imprimeurs au bout du rouleau Fragilisés par la hausse des prix et les pénuries de papier, les imprimeurs tentent de survivre.

Les maisons d’édition font face

PHOTO F.D.

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

Thierry Renard, directeur de l’Espace Pandora, est également l’un des dirigeants des éditions La Rumeur libre. La maison, qui édite une trentaine de livres par an, a dû rehausser les prix de ses ouvrages, de l’ordre de 13 à 20 % selon les collections. “Les livres à 15 euros sont passés à 17, précise le poète vénissian. Ceux vendus à 10 euros sont passés à 12. Nous avions constaté une hausse du prix du papier de 30 à 40 %. Nous résistons car nous avons un imprimeur qui possédait du stock. Il a joué le jeu et n’a pas considérablement augmenté ses tarifs.” Pour La Rumeur libre, l’autre enjeu est de gérer les retards de livraison. “Nous revoyons notre calendrier, explique Thierry Renard. Nous retardons certaines parutions. Heureusement, les auteurs nous restent fidèles. Et notre public aussi !”

Laurence Bailly-Maître, Philippe Bertannier et Falbo Carmine (Public Imprim). Dans un secteur en souffrance, l’entreprise vénissiane cherche des solutions.

B

Thierry Renard.

allottés entre la crise sanitaire et celle

Prises dans la bourrasque, Les Feuilles de

duits. Aujourd’hui, ils se comportent comme

de proposer des produits à prix constants.”

du papier, les professionnels de l’im-

saison réduisent la voilure. “J’avais deux

des banquiers et nous demandent notre bilan

Laurence Bailly-Maître, la directrice, fait

primerie tanguent. Tout d’abord, la

employés, poursuit Jean-Jacques Barre.

comptable.”

son possible pour maîtriser ses achats : “On

pandémie a donné lieu à une baisse d’ac-

Une est partie pendant la crise Covid. En

Cette nouvelle donne oblige Public Imprim

développe notre nombre de fournisseurs pour

tivité de l’ensemble de la filière, tout en

juillet 2021, j’ai eu un départ en retraite.

à jouer serré. “Le secteur est hyper concur-

ne pas être dépendants. La grande bataille de

contrariant l’approvisionnement de papier.

Aujourd’hui, je suis tout seul pour limiter la

rentiel, constate Philippe Bertannier. On ne

ces derniers mois, c’est d’avoir du volume.” g

Paradoxalement, la reprise économique n’a

casse. Le 1er mars 2025, je tire le rideau.”

peut pas répercuter toute cette hausse sur

pas souri aux imprimeurs. Le niveau de pro-

Au centre-ville, Vénicopie n’échappe pas à

nos prix. Alors nos commerciaux tentent

duction de papier à usage graphique ne per-

la hausse des tarifs pratiqués par ses four-

met pas en effet de contenter la demande.

nisseurs. En revanche, le gérant de cet éta-

Début 2022, les 112 jours de grève du géant

blissement fondé en 1987 fustige surtout de

du papier, le Finlandais UPM, ont perturbé le

récents soucis d’approvisionnement. “Nous

marché. La guerre en Ukraine, qui fait grim-

sommes surtout touchés par les ruptures

per les prix du gaz et de l’électricité, n’aide

de stock, précise Taïeb Boubaker. Depuis

pas non plus l’industrie papetière, très gour-

le début de la guerre en Ukraine, ça arrive

mande en énergie.

fréquemment. Le confinement en Chine entre

Par conséquent, depuis novembre 2021, le

aussi en ligne de compte.”

prix de la pâte à papier ne cesse de monter. En six mois, le cours de la “pulpe” a

“Les marchands de papier

progressé de 60 %*. Intergraf, la fédération

se comportent comme des banquiers”

d’imprimeurs européens, relevait en mars

Les structures de taille plus importante

une hausse moyenne du prix du papier “de

sont également secouées. C’est ce qu’on

l’ordre de 45 % sur un semestre” et évoquait

rapporte chez Public Imprim (27 collabora-

“une pénurie sans précédent”.

teurs). Cette entreprise ancrée dans la zone

Pour une petite imprimerie comme Les

industrielle se débat entre la flambée des

Feuilles de saison, basée à Vénissieux dans

prix et un volume d’impression qui diminue

le quartier Jules-Guesde, la note est salée.

de 2 à 3 % par an. Ses dirigeants anticipent

“Certains papiers ont pris 100 % d’augmen-

un avenir assez sombre pour la filière. “Cette

tation, s’alarme Jean-Jacques Barre. Pour

crise va accélérer la transformation de la

les plaquettes, on est passé de 66 euros les

profession, anticipe le président Philippe

1 000 feuilles à 127 euros.” Acteur d’une

Bertannier. Seuls ceux qui sont solides finan-

filière “au bout du rouleau”, le gérant déplore

cièrement vont résister. Avant, les marchands

une baisse de son chiffre d’affaires de 43 %.

de papier venaient nous présenter leurs pro-

FABRICE DUFAUD

* Source : indice des prix de l’Insee.

( )

“Expressions”, toujours aussi fourni... mais plus léger Selon l’Apig (Alliance pour la presse d’information générale), le prix du papier journal s’est envolé en un an, passant environ de 500 à 800 euros la tonne. Expressions-Les Nouvelles de Vénissieux a su s’adapter à ce contexte. Votre bimensuel gratuit a modulé son grammage. “Le journal était entièrement imprimé sur du 52 grammes, précise Gilles Lulla, directeur et rédacteur en chef. En 2022, nous

avons opté pour un mix entre du 42 et du 52 grammes sur le modèle de L’Équipe. En revanche, le format, compris entre 20 et 24 pages, reste le même. Cette solution a été suggérée par notre imprimeur qui rencontrait des soucis d’approvisionnement. Avec cette formule, nous restons sur les tarifs de 2021 et maintenons notre budget papier qui allait subir une hausse de l’ordre de 20 %.”

76, rue Louis Pradel

69960 CORBAS


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

11

PHOTO F.D.

Dossier

DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE

Et maintenant, qu’est-ce qu’on plante ? À Vénissieux, le patrimoine arboré, géré par la Ville et la Métropole, est mis à rude épreuve. Depuis quelques années, les arbres pâtissent des conditions climatiques. Soumis au stress hydrique et aux canicules répétées, les végétaux sont également touchés par les parasites. Le renouvellement de ce patrimoine vert n’est pas chose aisée. Dossier réalisé par Fabrice Dufaud. Photos : Fabrice Dufaud, Raphaël Bert.

O

lement, depuis quatre ans,

parc des Minguettes, entre 2019

en ligne de compte. Ils s’accordent

leur souffrance est de plus en plus

et 2020, les services ont abattu

à identifier quatre “plaies” : en

flagrante. À Vénissieux, des cen-

145 arbres morts, principalement

premier lieu, le manque de pluie

taines de feuillus et de résineux

des érables et des bouleaux, pour

et les coups de chaud en été. Mais

dépérissent chaque année à la

replanter 280 jeunes arbres.

aussi une mauvaise qualité de sol

belle saison. Les deux gros repré-

Selon les élus et les gestionnaires

et le développement de parasites.

sentants du patrimoine arboré de

du Grand Lyon et de la Ville, ce

la ville, le parc métropolitain de

cycle infernal s’explique par une

Parilly et le parc municipal des

multitude de facteurs. Bien sûr,

sols drainants et parasites

Minguettes, paient un lourd tri-

le réchauffement climatique est

“Les années de sécheresse ont bien

but. En particulier celui de Parilly,

spontanément pointé du doigt.

affecté les arbres, résume Pierre

où 2 000 arbres ont dû être abattus

Il serait le coupable numéro un.

Athanaze, vice-président de la

en quatre ans, soit plus de 10 %

Mais la raison de cette surmorta-

Métropole de Lyon et forestier

de son patrimoine. Le renouvel-

lité semble plus complexe.

de métier, auteur de nombreux

n dit que les arbres

lement est assuré : 3 000 végétaux

En effet, les spécialistes estiment

souffrent en silence. Seu-

y sont plantés chaque année. Au

que plusieurs éléments entrent

Sécheresse, canicule,


ouvrages. On manque d’eau sur

Grand Lyon, gère les arbres d’ali-

des sols très drainants. Derrière,

gnement, le long des voiries. Pour

on subit des canicules. C’est la

cet expert, les iconiques allées de

double peine.”

platanes appartiendront bientôt

Vénissieux, bâtie sur un ancien

au passé : “Le platane, c’est fini à

site glaciaire, n’est sans doute

cause de la maladie du chancre

pas l’endroit le plus propice

coloré. L’érable, c’est compliqué à

au développement de “géants

cause de la suie, un champignon.”

verts”. L’été, ses sols s’assèchent

Le tilleul et le frêne tendent eux

rapidement. C’est ce qu’explique

aussi à disparaître de la palette

Mathieu Lamure, responsable

végétale de la collectivité.

des espaces verts, parcs et retrouve des moraines avec peu

“On n’a pas trouvé l’arbre magique”

d’épaisseur de sol, composé de

Alors que planter ? Et surtout,

jardins du Grand Lyon : “On

limon sur du sable. L’Est lyonnais

comment ? Ces deux simples

est régulièrement en alerte séche-

questions remuent les méninges

resse avant les autres.”

des professionnels. Des réponses

Un

les

affluent. La diversification est le

branches” est à la merci d’hôtes

arbre

qui

“baisse

maître-mot. Désormais, plus de

indésirables, comme les insectes

400 espèces peuplent le sol. “On

ravageurs ou les champignons

n’a pas trouvé l’arbre magique,

lignivores. “L’épicéa, qui résiste

ironise Philippe Baron. Le leit-

mal à la sécheresse et à la cani-

motiv, c’est de choisir un grand

cule, est attaqué par le scolyte

nombre d’essences différentes.”

qui l’achève de l’intérieur, illustre

Pascal Goubier abonde : “On

Philippe Laurent, directeur du

veut mélanger pour dévelop-

service espaces verts de la Ville.

per la biodiversité et apporter

Un conifère comme le pin fait face

de la fraîcheur. Il y aura moins

aux chenilles processionnaires.”

d’arbres bien alignés. L’esthé-

Ces changements climatiques

tique sera différente mais tout

révèlent une chose. La façon

aussi belle.”

dont on plantait hier n’est plus

Côté Ville, Philippe Laurent a

adaptée. Le manque de diversi-

coché quelques noms d’espèces

fication est aujourd’hui décrié.

viables : “Le micocoulier, le

“Par le passé, on a commis l’er-

Sophora et le Melia résistent un

reur d’être dans un système

peu mieux. L’important, c’est de

avec peu d’espèces, analyse Pas-

planter des arbres plus jeunes.

cal Goubier, directeur adjoint

Leur système racinaire, moins

du patrimoine végétal de la

développé, subit moins de trau-

Métropole. Platane, micocoulier,

matismes.”

érable : à l’époque, c’était le trio

Au parc de Parilly, Mathieu

gagnant. Il y avait même 75 % de

Lamure l’assure : malgré des

platanes. Aujourd’hui, il n’y en a

projections climatiques inquié-

plus que 18 %. Les espèces ont été

tantes, aucun palmier ne fera

multipliées sous forme de clones.

son apparition prochainement :

Comme elles partagent le même

“Ce n’est pas parce qu’on aura de

patrimoine génétique, lorsqu’un

plus en plus de coups de chaud

individu est touché, la probabilité

qu’on aura un climat méditerra-

que les autres résistent est égale

néen. On aura aussi des gelées en

à zéro.”

avril. Aujourd’hui, on replante du

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

Dossier

PHOTO F.D.

12

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Pour la Ville et la Métropole, la gestion du patrimoine arboré devient de plus en plus délicate. L’enjeu consiste à le renouveler avec de REPÈRES La Ville de Vénissieux gère environ 7 000 arbres sur la voie publique, dans des squares, rondspoints, écoles et autres équipements municipaux. La Métropole est responsable de 7 300 arbres d’alignement, notamment le long des rues et des voies de tramway. Le parc métropolitain de Parilly compte environ 18 000 arbres. Soit 32 000 specimens environ à Vénissieux, sans compter le plateau agricole des Grandes Terres et les espaces privés...

ECHANGEUR JOLIOT-CURIE/BONNEVAY

Des milliers d’arbres mort-nés longue période de sécheresse. Il a fallu attendre plusieurs semaines avant que des gouttes de pluie n’atteignent les racines des plants forestiers.

75 % de pertes

du frêne à fleurs. On s’autorise

Face à ce constat alarmant, les

de l’exotisme avec des espèces du

pouvoirs publics modèlent leur

Moyen-Orient.” g

stratégie de plantation. Sans aller jusqu’à établir une liste noire des arbres, certaines espèces sont aujourd’hui soigneusement évitées. Parmi les essences à proscrire, Philippe Laurent cite “l’épicéa, le hêtre, le bouleau et certains érables, qui ont subi énormément de pertes en 2019 et 2020 au parc des Minguettes.” Philippe Baron, responsable du service nature et fleuves au

Le platane, c’est fini à cause de la maladie du chancre coloré. L’érable, c’est compliqué à cause de la suie, un champignon.” Philippe Baron, responsable du service nature et fleuves au Grand Lyon.

PHOTO F.D.

chêne vert, du chêne pubescent et

Adieu, platanes et épicéas

L’échangeur routier de la porte de Parilly, dont l’enroulement des bretelles forme un trèfle à quatre feuilles, est identifié comme un îlot de chaleur. C’est ici, sur environ deux hectares de pelouses coincés entre le périphérique Sud et le boulevard Joliot-Curie, que la Métropole de Lyon avait décidé de faire pousser une forêt urbaine de 4 500 arbres. La quasi-totalité des plançons — branches servant de boutures — a grillé. Les plantations avaient été réalisées fin février-début mars, au beau milieu d’une

“On pense qu’il y a 75 % de pertes, évalue Philippe Baron. Le bilan sera réalisé en septembre. On avait planté dense : environ 1 800 par hectare, en sachant qu’il y a toujours de la perte. Malheureusement, l’hiver et le printemps ont été secs et il a fait chaud très rapidement.” Les érables, cèdres, frênes, chênes et les divers arbustes de lisière qui devaient s’enraciner dans le trèfle seront replantés dans les prochains mois. La collectivité aurait fait valoir la reprise de garantie auprès de son prestataire. “On a perdu un an, c’est dommage, soupire Pierre Athanaze. On avait planté tardivement pour des raisons de plannings de chantiers.” Selon Pascal Goubier, de nouvelles précautions sont à prendre dès la saison prochaine, sous peine de connaître de nouvelles déconvenues : “Il faudrait planter au plus tard en janvier et en godet plutôt qu’en racines nues.” g


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

es essences capables de résister à la sécheresse, à la chaleur et aux parasites.

Dossier

13

PARC DE PARILLY

120 tilleuls argentés abattus

L’

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

emblématique allée charretière du parc de Parilly a vécu. Le 4 juillet dernier, la Métropole a commencé les travaux d’abattage des tilleuls argentés qui la bordaient. Les engins forestiers les ont coupés, débités et broyés. Ces arbres, originaires des rives de la Mer Noire et du Caucase, étaient condamnés à une mort certaine : un champignon les grignotait par en dessous et fragilisait leur assise. Entre 118 et 126 arbres ont été marqués. Au moins 36 d’entre eux étaient déjà parasités et présentaient un réel danger pour les promeneurs. Huit chutes d’arbres ou de ruptures de branches avaient été déplorées en quatre ans. “Malheureusement, c’étaient des clones, multipliés par des greffes ou des boutures, constate Pierre Athanaze. Ils n’étaient pas issus de semis. Ils étaient génétiquement identiques. C’était une mode. Il fallait avoir des arbres bien alignés et homogènes.”

Un champignon encore indétecté Ce champignon était passé sous les radars lors des expertises. Jusqu’à ce que la Métropole mandate un bureau d’études toulousain pour effectuer des recherches approfondies en juin 2021. C’est Pierre Aversenq, un expert en arboriculture ornementale, qui a résolu l’énigme du champignon tueur de tilleuls sexagénaires.

“On a détecté la présence de ce champignon suite à une rupture, précise le directeur de Chlorophyl’Assistance. Un arbre avait basculé et présentait un système racinaire dégradé dans sa partie centrale.” Si ce champignon est minuscule, la découverte fut de taille. “Il s’agit d’un genre de Coniophora qui attaque des bois enfouis dans des conditions de faible oxygénation, précise Pierre Aversenq. Il n’avait pas encore été détecté sur des racines d’arbres. L’analyse PCR n’avait encore jamais identifié ça.” La Métropole a un plan pour faire revivre l’allée charretière sous une autre forme. L’alignement haussmannien des deux rangées de tilleuls n’est plus d’actualité. Mais le décor, plus fouillis avec 250 arbres et 2 100 arbustes, aura son charme. “Dès novembre, on replante une quinzaine d’espèces, précise Mathieu Lamure. Des hauts jets, avec des Féviers d’Amérique et des micocouliers, et des arbres de taille moyenne comme des amandiers, des aubépines, des Érables de Montpellier ou des Arbres de Judée.” La palette est validée par l’association naturaliste Arthropologia. “On essaye de recomplexifier un milieu qui a été trop simplifié, expose Hugues Mouret, son directeur scientifique. L’idée, c’est de recopier ce qui marche dans la nature, où les végétaux sont collés les uns aux autres et s’entraident.” g


14

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Culture

RESTRICTIONS BUDGÉTAIRES DE LA RÉGION

Les acteurs culturels restent mobilisés PHOTO D.R. - “LE COMPLEXE DE L’AUTRUCHE”, PAR LE COLLECTIF D’ÉQUILIBRISTES

Après que la Région a décidé de réduire ses aides culturelles d’une façon drastique, plusieurs organisations syndicales ont appelé à un second rassemblement devant l’hôtel de Région le 30 juin dernier.

Perte d’équillibre pour le théâtre de Vénissieux, avec un budget amputé de 50 000 euros.

N

le SYNAVI Auvergne Rhône-Alpes, THE-

“Nous demandons l’annulation des votes

MAA, etc. — ont appelé à un nouveau

de mai-juin, reprend Antoine Galvani.

rassemblement devant l’hôtel de Région

Nous avons rencontré deux fois Sophie

le 30 juin dernier.

Rotkopf, la vice-présidente en charge des

“Nous étions moins nombreux”, recon-

affaires culturelles, et, la deuxième fois,

naît Antoine Galvani (de l’Union régio-

nous avons senti qu’il y avait peut-être

nale fédérale CGT spectacle), qui ajoute

une petite ouverture. N’oublions pas que

aussitôt : “C’est une période difficile pour

le ministère de la Culture a aussi mis la

mobiliser, les intermittents sont disper-

pression.”

sés dans les nombreux festivals. C’était

Il insiste sur la menace pesant sur les

une action symbolique, pour dire que

emplois : “Les intermittents ne sont pas

nous étions toujours là. Un nouveau ren-

les seuls concernés. Sont également visés

dez-vous sera fixé à la rentrée si nous

tous les postes de permanents dans les

n’avons pas d’avancées.”

orchestres, les écoles et les différentes

Ces coupes budgétaires décidées par

structures. Plus d’une centaine de ces

Laurent Wauquiez et son équipe sont

structures sont concernées par la baisse

conséquentes. Nathalie Perrin-Gilbert,

de subventions.”

ous en avions parlé lors de la

drastique. Après une première manifes-

l’adjointe de la Ville de Lyon déléguée à

Le 30 juin, alors qu’il quittait le Conseil

présentation de la nouvelle sai-

tation le 7 juin, plusieurs organisations

la culture, les estime à 4 millions d’euros.

régional, Laurent Wauquiez fut inter-

son de La Machinerie, qui réunit

syndicales — citons la CGT Spectacle, le

Directrice de La Machinerie, Françoise

pellé par l’un des manifestants. “Bon

le Théâtre de Vénissieux et l’équipe-

Collectif Marionnettes Auvergne-Rhô-

Pouzache nous annonçait (voir notre

courage !” furent les seuls mots que put

ment “Bizarre !” : la Région a décidé de

ne-Alpes, le SFA-CGT, le SNAM-CGT, le

précédente édition) une perte de sub-

obtenir le syndicaliste. g­­

réduire ses aides culturelles d’une façon

SYNPTAC-CGT, SUD Culture Solidaires,

vention de 50 000 euros.

JEAN-CHARLES LEMEUNIER

“LISONS AU JARDIN”

FÊTES ESCALES

Bibliothèque hors les murs

Plongées musicales

“C’est le livre qui vient à votre rencontre”.

manque de visibilité, confie Nathalie.

Demain 14 juillet marquera le démarrage

(entre Gambetta et la place de la Paix).

Voilà comment Nathalie, employée à la

Encore trop de gens n’osent pas y entrer

des Fêtes escales. Pendant trois jours, les

Le parking de l’hôtel de ville sera éga-

bibliothèque Robert-Desnos, décrit l’ate-

car ils pensent que l’endroit n’est pas fait

festivités gratuites du parc Louis-Dupic

lement interdit au stationnement du

lier “Lisons au jardin”. Pour la sixième

pour eux. Nous cherchons à faire découvrir

offriront un panel de concerts, allant du

dimanche 10 juillet à 20 heures au lundi

fois, l’équipement s’est associé au centre

la bibliothèque, mais aussi le centre social

classique — avec les enfants de la maî-

18 juillet à 8 heures. g­­

social du Moulin-à-Vent à l’occasion d’une

et la crèche juste à côté.”

trise de l’Opéra de Lyon — au rap et de la

séance de lecture en plein air. Ouverte à

“C’est un moment de convivialité et

world music à la chanson française, avec

tous les curieux, celle-ci s’est tenue sur la

d’échange, rappelle Nathalie. Les grands

une Camélia Jordana très attendue. Le

place Ennemond-Romand le mardi 28 juin.

viennent en aide aux petits.” La biblio-

14 juillet sera toujours ponctué du grand

Bandes dessinés, revues, romans et mangas

thécaire constate aussi un gain d’indé-

pique-nique agrémenté d’animations en

attendaient les petits lecteurs. Les parents

pendance chez les plus jeunes : “À la

tous genres. La journée s’achèvera aux

étaient également présents, comme cette

bibliothèque, certains parents surveillent

sons de Kaynixe et du Battle 6.9.2., coor-

maman, venue accompagnée de ses trois

encore le choix de leurs enfants. Ici, ils sont

donné par le Pockemon Crew.

enfants : “J’ai l’habitude de faire le tour des

libres de prendre le livre qui les intéresse,

Le 15 juillet, à partir de 18h30, verra se

bibliothèques mais c’est la première fois

qu’il s’agisse d’un manga ou d’un roman.”

succéder sur la scène El Exquisito, Ti’ka-

que j’assiste à cet atelier, témoigne-t-elle.

Sans oublier les incalculables bienfaits

niki, Camélia Jordana et Ghetto Kumbe. Et,

Je trouve ça plus agréable de lire en plein air

de la lecture. Au travers de cet atelier, les

le 16 juillet à partir de 18 heures, Kaynixe,

et de découvrir de nouveaux livres.”

enfants ont l’occasion de travailler leur

Radio Kaizman, Chilla, Scylla et Slimka.

De leur côté, Rémi et sa fille rejoignent

imagination, d’enrichir leur vocabulaire

Vous pouvez retrouver le programme

l’atelier pour la deuxième fois : “J’habite

et d’améliorer leur mémoire.

détaillé sur expressions-venissieux.fr

dans le quartier, en rentrant de l’école on est

Pour les retardataires, pas de panique : “Lisons au jardin” revient le mardi

Stationnement réglementé

raconte le père de famille. C’est vraiment

19 juillet, de 10 h 30 à midi, en face

Rappelons que, pour la sécurité, le sta-

génial, ma fille aime beaucoup.”

de la pharmacie de La Pyramide (rue

tionnement et la circulation seront inter-

Pour les organisatrices du projet l’ob-

Abbé-Glasberg,

dits du 14 au 16 juillet, de 18 heures à une

jectif est de mieux faire connaître leur

guettes). g­­

enseigne. “La bibliothèque Robert-Desnos

quartier

des

Min-

heure du matin, rue Gambetta (entre MarKHALISSA KEBBAB

cel-Houël et Jean-Macé) et rue Jean-Macé

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

tombé dessus et on a décidé d’y retourner,

J-C.L.

Populaire et participative, la manifestation réunit chaque année un large public.


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Culture

15

Une odyssée dans l’espace

Deux classes de CE2 de l’école élémentaire B Anatole-France ont participé au défi éducatif Mission X, patronné par la NASA et le CNES, et remporté le deuxième prix.

PHOTO J-C.L.

ÉCOLE ANATOLE-FRANCE

POCHOIRS

L’art à l’école

Après Théo Haggaï, un autre street artist investit l’école élémentaire B Anatole-France : outre une fresque sous le préau, Ërell a accroché ici et là des pochoirs ayant servi à la réalisation de cette fresque. “Chaque module, indique l’artiste, constitué par la superposition de pochoirs, a été fait par les enfants. Plus d’une centaine d’élèves y ont participé.” Ërell a été contacté par Cendrine Roure, enseignante à Anatole-France, parce qu’elle avait vu son travail à l’école maternelle Chappe, à SaintÉtienne. Il insiste sur le fait d’“amener l’art dans l’école et tester les techniques” et ajoute : “Le projet touche à plein de choses. Les enfants ont dessiné leurs initiales. Ils ont colorié les carrés, pixelisé les formes. L’idée de la signature est spécifique au graffiti, univers d’où je viens.” Ërell a abordé avec les enfants la notion d’empreinte. En mélangeant les formes au pochoir, les leurs et les siennes, l’individu s’effaçait au profit du groupe. “Avec un exercice simple, on touche à tout cela.” g­­ J.-C. L.

Plus d’infos sur https://erell-street.art/

COLLÈGE MICHELET

PHOTO D.R.

Les classes sont dans l’escalier

Les élèves d’Amandine Ramaugé et de Christelle Lance ont visité la Cité de l’espace à Toulouse.

L

ancé par la Nasa et coordonné par le CNES

Il est encore question de vitesse de la lumière et

(Centre national d’études spatiales) et

de réflexe. Un élève prend une règle et la laisse

l’Agence spatiale européenne dans une qua-

tomber. Son copain doit l’attraper au vol. Bon, et

rantaine de pays, le projet éducatif Mission X est un

le résultat de tout cela ? Les enfants lèvent le doigt :

véritable défi. Il propose aux scolaires (primaires et

“On était les deuxièmes de France ! Non, de l’Europe !

collèges) de participer à des épreuves scientifiques

Non, du monde !”

et sportives s’inspirant de celles des astronautes.

Amandine rectifie : “On pensait qu’on était deu-

Sous le nom d’Anatole Crew, deux classes de l’élé-

xième du classement français. À Toulouse, ils nous

mentaire B de l’école Anatole-France ont participé

ont dit que plusieurs pays participaient, donc le clas-

à cette Mission X et se sont classées deuxièmes avec

sement est mondial.”

L’expression est connue, qui affirme que “la concierge est dans l’escalier”. En juin, deux classes de 3e du collège Michelet ont pris sa place, non pas pour nettoyer lesdits escaliers mais pour les peindre. Dans le cadre d’un projet artistique mené par la Ville, avec le GPV et l’association lyonnaise Superposition, l’escalier qui longe le collège pour aboutir du côté de la rue des Martyrs-de-la-Résistance a été décoré par l’artiste Trépid et les élèves de 3e D de Madame Montagne et de 3e B de Madame Mouhib, toutes deux professeures d’arts plastiques. “Pendant une journée, raconte Trépid, les collégiens se sont succédé par groupes de six pour peindre l’escalier. Je leur ai montré des pochoirs et ils en ont créé eux-mêmes.” Pour lui, le plus intéressant est l’anamorphose, une image déformée que l’on peut voir en regardant la montée sous un certain angle, un

6 964 pas, derrière les Ninjas de l’espace de l’école

Claudie Haigneré et Thomas Pesquet

totalisaient 11 698. Ces pas symbolisent une marche

Grâce à la Ville et à l’Institut Mérieux, le voyage

jusqu’à la Lune. Laquelle représente 384 000 km.

à Toulouse a pu être financé. Et les enfants, ravis,

Nous voici donc avec les élèves d’Amandine

racontent en montrant la casquette bleue rappor-

Ramaugé et de Christelle Lance qui, de retour de

tée de là-bas : “On a vu une vraie fusée, l’ancien

Toulouse où ils ont visité la Cité de l’espace, nous

module de l’ISS, la station Mir, la fusée Ariane, la

accueillent dans leur école. Qu’est-ce qu’ils ont

combinaison de Claudie Haigneré, la première Fran-

fait, exactement ? Des bras se tendent : “La marche

çaise de l’espace… Puis, l’après-midi, on a présenté

de l’ours et du crabe !” Ah ! Et c’est quoi ? Imène,

les missions qu’on avait réalisées.” Et c’était facile ?

qui a montré devant tout le monde à Toulouse ces

“Oui… euh, non… C’était super dur !”

coordinations des bras et des jambes, en refait la

Les maîtresses ajoutent : “Ils ont montré qu’ils

démonstration. Tout est question d’endurance,

étaient capables de travailler en groupe, de penser

d’équilibre et de travail des muscles des pieds, des

collectivement. Leur déception est de n’avoir pu ren-

jambes et des bras. Les enfants sont incollables.

contrer Thomas Pesquet, qui était là quinze jours

“Nous avons fait des puzzles avec des gros gants.

avant. Nous avons envoyé comme une bouteille à la

Dans l’espace, ils les utilisent pour faire des répa-

mer, dans l’espoir de pouvoir un jour communiquer

rations. On a aussi travaillé sur l’alimentation. Les

avec lui, peut-être par visioconférence.” g­­

astronautes mangent équilibré pour être en forme !”

JEAN-CHARLES LEMEUNIER

concept développé par les deux enseignantes en cours. Chargée de projet à Superposition, Violette Thibaudin explique que ce projet “à long terme” va se poursuivre. Dans un premier temps, sera peint le haut de l’escalier, puis le bas d’une tour. “Ce sera fait avec les habitants, pour qu’ils puissent mieux s’approprier leur quartier.” g­­ J.-C. L.

PHOTO J-C.L.

élémentaire Camille-Claudel de Montauban, qui en

Trépid aux côtés de Violette Thibaudin.


16

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Culture

ARRÊT DARNAISE

Entre avenir et passé L’association Dialogues en photographie a demandé à neuf jeunes de La Darnaise de réfléchir sur la transformation du quartier. Leurs photos ornent désormais les tours. avaient déjà mené le même genre de tra-

des casques de robots, un futur proche de

vail à Monmousseau. Il s’agissait donc

la science-fiction. Et, après le passé et le

de réfléchir sur la transformation du

futur, ils ont aussi parlé du présent.”

quartier. Neuf jeunes de l’EPJ, âgés de

C’est ainsi que l’on retrouve des images de

12 à 18 ans, ont ainsi voyagé, dans cet

la tour démolie, des gravats, des engins.

atelier, du passé au présent et du présent

Pendant ce temps, Lucie, Antoine et

au futur. “Ils sont revenus sur une histoire

Julie (au son) ont travaillé de leur côté

du quartier qu’ils ne connaissaient pas

à recueillir des témoignages d’habitants

bien, explique Lucie Moraillon. Ont ima-

ayant déménagé ou vivant encore dans

giné un passé plus lointain, en photos noir

le quartier. Baptisé “Arrêt Darnaise”,

et blanc, montrant la nature originelle.”

comme l’exposition sur les murs du quartier, un film-témoignage d’une vingtaine

Ouvrir

PHOTO J-C.L.

d’autres pespectives

80

de minutes a été montré ce 29 juin, lors du vernissage de l’opération.

Ces images, ajoute-t-elle, ont été prises

“Le projet a suscité des questionnements,

dans les parcs. Puis les jeunes ont illus-

indique encore Lucie. Nous avons obtenu

tré l’agriculture et, enfin, les bâtiments.

de vraies propositions de responsabilité

: c’est le nombre de photos

Cela a donné envie au bailleur Grand

“La première semaine, reprend Lucie,

partagée. Ici, la précarité est grande et

que l’on retrouve collées ici

Lyon Habitat de confier à l’association

ils ont utilisé des appareils argentiques

nous avons aussi entendu que ce n’est pas

et là en bas des tours du quar-

lyonnaise Dialogues en photographie un

Holga pour traiter du passé. La deuxième

en démolissant les tours que l’on va régler

tier Darnaise. Certaines atteignant la taille

projet avec les jeunes du quartier, en par-

semaine, ils ont changé de technique et

les problèmes. Comment faire rêver notre

de trois mètres sur trois. La démolition

tenariat avec l’EPJ (équipement polyva-

ont pris un reflex numérique couleurs,

jeunesse ? Peut-être en lui donnant les

de la tour 36, à partir de février 2022,

lent jeunes) et la maison de quartier.

pour se projeter dans le futur et imaginer

moyens d’avoir d’autres perspectives.” g

est aujourd’hui effective et celle de la 71

Lucie Moraillon et Antoine Boureau,

à quoi il ressemblera. Ils ont photographié

prévue (les relogements ont commencé).

les deux photographes de l’association,

de l’architecture moderne, des gens avec

JEAN-CHARLES LEMEUNIER

COURT-MÉTRAGE

ÉCOLE PRIMAIRE GABRIEL-PÉRI

Le braqueur change de braquet

Un roi lion pour des enfants rois

“C’est Plus belle la vie, version

Florence s’occupe de la mise en

sourit en le résumant : “Un

Minguettes !”, lance ce monsieur

place du projet pour La Ciné-

jeune aimerait être un grand

que l’on croise dans le parc, à

Fabrique : “En mars, des ren-

braqueur, sans en avoir l’étoffe.

quelques pas de l’école Ana-

contres ont eu lieu à l’EPJ tous

Il est ridiculisé par ses copains,

tole-France. Sur l’aire de jeux

les mercredis entre les jeunes et

puis change de rêve et veut deve-

attenante, des jeunes discutent,

d’anciens étudiants de l’école,

nir pilote de Formule 1, ce qui

sous l’œil attentif d’une caméra

passés pros. Ils ont ensuite

est plus correct mais tout aussi

et d’une équipe technique. En

répété et préparé le tournage, qui

difficile à atteindre. N’a-t-on pas

partenariat avec La CinéFa-

a eu lieu du 5 au 7 juillet à Vénis-

le droit de rêver à tout, s’inter-

brique, l’école de cinéma instal-

sieux. La réalisation du film a été

rogent les jeunes qui ont écrit

lée dans le 9e arrondissement,

confiée à l’un de nos étudiants,

une scène avec une conseillère

une dizaine de jeunes des EPJ

Rémi Sogadji.”

d’orientation. Le film parle aussi

Léo-Lagrange et Parilly ont écrit

Quant au scénario du court,

de la relation aux autres.”

et interprété un court-métrage.

qu’elle juge “complexe”, elle

Le film sera projeté en séance gratuite au Pathé Vaise — date à venir —, en même temps que d’autres courts-métrages tournés

Le 30 juin dernier, la classe de

eux qui ont choisi les danses,

cet été dans plusieurs communes.

CM1-CM2 de Mme Gelly était

les musiques. Quant aux dialo-

“Tous les jeunes peuvent postuler

sur la scène de la salle Érik-Sa-

gues, qui sont tirés du film de

sans diplôme à la CinéFabrique,

tie. Maîtresses, parents d’élèves

Disney, ils les connaissaient déjà

précise Florence. Chacun a sa

et enfants de l’école Gabriel-

par cœur !”

chance et peut opter pour la pro-

Péri ont ainsi profité d’une

Visiblement émue — “ils m’ont

duction, le scénario, l’image, le son

adaptation du Roi Lion enjouée

tiré une larme, à la fin”, avoue-

et le montage. Et la dernière année

et ponctuée de fous rires.

t-elle —, la maîtresse salue l’im-

se déroule en alternance.” g­­

“Les élèves ont travaillé deux

plication des enfants, qui fut

mois, expliquait à la fin du

visible de bout en bout. g­­

J.-C. L.

Renseignements : https://cinefabrique.fr/

spectacle Mme Gelly. Ce sont

J-C.L.


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Culture CHARRÉARD TV

À VENIR Médiathèque Lucie-Aubrac

se tiendra de 10 h 30 à 12 h 30 le 14 juillet à l’Entresol, les 15 et 16 juillet à la salle Érik-Satie. c o n t a c t @ l e s s c e n e s a p p a rtagees.com - 06 77 80 12 89. Tout au long de l’été, Lunée l’Ôtre va partager son savoir théâtral. Citons encore l’atelier du 28 juillet à 10 heures avec la bibliothèque Anatole-France, réservé aux 6-12 ans. Inscriptions au 04 72 21 45 54 04 72 89 40 46. Puis, deux périodes de théâtre en espace public : du 25 au 29 juillet, de 18 h 30 à 20 heures dans le parc des Minguettes, pour créer un petit spectacle. Et, du 26 au 31 août, de 17 h 30 à 19 h 30 sur l’esplanade du Cerisier, devant le centre académique Michel-Delay, pour là encore créer un petit spectacle à l’issue des ateliers. Ces deux animations se tiendront dans le cadre des Quartiers d’été de la Métropole. Inscriptions au 06 22 56 43 67.

Les 20 et 27 juillet à 10 h 30, Bébé bouquine prend des vacances au centre social de Parilly. L’animation est réservée aux 0-3 ans, sur inscription à la médiathèque. C’est aussi là qu’il faudra s’inscrire pour profiter, à la médiathèque donc, de Racontemoi une histoire le 20 juillet à 15 heures (pour les 4-7 ans). Et d’À fond les manettes les 20 et 27 juillet, de 14 h 30 à 16 heures (à partir de 8 ans). Grâce à la Fabrique numérique itinérante, on pourra également tout savoir sur les machines de demain (à partir de 10 ans, les 27, 28 et 29 juillet à 15 h 30). Réservations au 04 72 21 45 54.

Ateliers théâtre Installée à l’Entresol (6, avenue de la Division-Leclerc), la compagnie Lunée l’Ôtre propose un atelier intergénérationnel Lire et dire le théâtre ensemble. Il

Reportages de quartier Ce 27 juin, le foyer Max-Barel

Avant, donne plus de véracité aux

réard. “Je ne me vois pas habiter

accueillait plusieurs habitants,

discours sur le quartier, en contre-

ailleurs !” Ce qui n’empêche pas de

dont de nombreux jeunes, pour

point de ce que l’on trouve dans les

signaler ce qui ne va pas : l’absence

voir le résultat de l’aventure

médias traditionnels.”

de commerces et de médecins ou

menée en avril dernier. À l’ori-

Dans tout ce qui est montré, le souci

les licences sportives trop chères.

gine, deux éducateurs de rue,

de varier les formats est flagrant.

Des questions sur la drogue, la

Laurianne et Anthony, avec le

Le plateau TV traditionnel, avec

mixité sociale, la religion, la liberté

soutien de la Sacoviv, demandent

son débat animé par Inès, est suivi

des filles sont posées et tout le

à la compagnie Traction Avant de

de mini-reportages sur le City, ter-

monde répond clairement. Il est

tenter une expérience originale :

rain de foot pour les jeunes, ou sur

également question des paillottes,

construire une télévision locale

le quartier en général. De mini-por-

“tolérées pendant le Ramadan”, qui

avec les habitants.

traits style Konbini, baptisés “Fast

servent des repas toute la nuit.

Aussitôt, les bonnes volontés ne

& Curious”, répondent chaque fois

“Quelle suite donner à cela ?, inter-

manquent pas : conduire un tra-

à une question : “Tacos ou kebab ?

roge Slimane. Vous serez à l’origine

vail d’investigation, interroger

Musique ou manga ? Film ou jeu

des idées de la prochaine session.”

les autres, répondre… Ce 27 juin,

vidéo ? YouTube ou Twitch ? Foot,

Car, c’est une évidence, tous ont

Charréard TV a conquis son public.

basket ou tennis ?”

envie de poursuivre. Et de revoir

“Offrir à tout le monde la possibilité

La diversité formelle ne cache

sur grand écran les reportages déjà

de faire des reportages, indiquent

pas le fond : les personnes inter-

en boîte. Peut-être lors de la fête du

Anthony et Slimane Bounia, le

viewées, quel que soit leur âge,

quartier, le 24 septembre. g

directeur artistique de Traction

sont heureuses de vivre au Char-

rd Philipe Cinéma Gérard-Philipe Vénissieux Gérard Philipe rd Philipe

:00 :00 :00

14:00 20:00 20:00

:00 :00 :15

20:00 16:00 18:00

:00 :00 :15 :00

16:00 14:00 18:00 20:15 14:00 20:15

16:00 16:00 18:00

:00 :00

18:00 16:15

:00

16:15

UN 1 UN 1 :30

MAR 12 MAR 12 14:30

:15

16:15

:30 :15 :00 :00

14:30 16:15 18:00 20:30

:00 :00 :15

18:00 20:30 16:00

:15 :15

:00 :15

Cine16:00 café 14:15 Cine18:00 café 20:15 14:15 14:00 18:00 20:00 20:15

LES NUITS DE MASHHAD C'EST MAGNIFIQUE ! Sortie nationale (VOST) 1h57 1h37 2022 Cannes BUZZ L’ÉCLAIR (Dès 6 ans) LES NUITS DE MASHHAD Avant-Première 1h49 (VOST) 1h57 L'ANNIVERSAIRE DE TOMMY Sortie 1h15 nationale BUZZ L’ÉCLAIR - Cannes (Dès2022 6 ans) DèsNUIT 4 ans DU 12 1h54 LA 1h49 LA TRAVERSÉE 1h45 Cannes 2022 - Cannes 2022 Sortie nationale LESNUIT CRIMES DU1h54 FUTUR LA DU 12 IRRÉDUCTIBLE 1h26(vf/ vost) 1h47 LA TRAVERSÉE 1h45 PETER 1h25 Cannes VON 2022KANT IRRÉDUCTIBLE 1h26 FRÈRE ET SŒUR Cannes 2022 1h48 VON PETER 1h25 DECISION TOKANT LEAVE (VOST)

14:30 16:15 18:00 14:00 20:15 16:00

18:00 10:00 20:15 14:15 14:15

LES MINIONS 2 : IL ÉTAIT

1h30 DU 8 AU 14 JUIN LES MINIONS 2 : IL ÉTAIT Avant-Première + Ciné-Cadeaux (Dès 6 ans) UNE FOIS GRU Little Films Festival Sortie Nationale 1h30 POMPON OURS 0h36 (Dès 4 ans) JURASSIC WORLD : LE Avant-Première + Ciné-Cadeaux MONDE D'APRÈS (vf) Little FilmsFESTIVAL Festival (VF) 1h28 RIFKIN’S 2h27 POMPON OURS 0h36 (Dès 4 ans) Sortie Nationale C'EST MAGNIFIQUE ! 1h28 RIFKIN’S FESTIVAL (VF) MIA ET MOI, L’HÉROÏNE DE 1h37 CENTOPIA (Dès 6 ans) 1h22 Sortie Nationale BUZZ L’ÉCLAIR MIA MOI, L’HÉROÏNE DE SortieET Nationale (Dès 6 ans) 1h49 CENTOPIA (Dès 6 ans) L'ANNIVERSAIRE DE1h22 TOMMY Sortie 1h15 Nationale BUZZ L’ÉCLAIR DèsPETITE 4 ans LA BANDE 1h46 (Dès 6 ans) 1h49 Cannes 2022 Cannes 2022 Sortie Nationale

LES NUITS DE MASHHAD DON JUAN BANDE LA PETITE 1h46 1h57 (VOST) 1h50 Cannes 2022 PETER V0N KANT 1h26 LES NUITS Cannes 2022DE MASHHAD 1h57 (VOST) Cannes 2022 TOP GUN : MAVERICK (vf) LA NUITV0N DU KANT 12 1h54 1h26 2h12 PETER Cannes 2022 Cannes 2022 2022 Cannes

6

7

LU 14:30 14:00 18 16:15 20:15 14:30 16:15 18:00 16:30 20:15 18:15

MAR 14:30 18:00 19 16:15 20:30 14:30 16:15 18:00 14:00 20:15 16:00

18:00 14:15 20:15 16:00

16:15 20:15 14:15

16:15 20:15 16:15

18:15 14:15

18:00 20:15 14:15

18:00 20:15 14:15

goûter 16:15 10:00 20:15 14:15

16:15 14:15 20:30 16:00

16:15 14:15

14:00 16:15 18:15

16:15 14:15 18:30

16:15 14:15 20:30

16:15 14:15 20:30

18:15 16:15 20:30 20:15 18:30 vost

18:30 16:00 16:15 vost 20:30 18:00 14:00 18:30 14:00 20:30 20:00 14:00 18:00 20:30 14:00 18:00 18:00

20:15 16:00 16:15 20:15 18:30

18:30 16:15 20:30 20:30 18:30

16:00 20:00 16:00 20:15 14:00 20:00 18:00

16:00 10:30 14:00 18:00 16:00 16:00 20:30 14:00 18:00 14:00 20:30

14:00 16:15 vost 18:30 18:30 14:00 16:30 16:00

18:30 14:00 16:15 18:00 20:30

16:00 vfst JEU 20:15 21

14:00 14:00 VEN 18:00 18:00

16:00 14:00 SAM 20:15 20:30

ciné-

16:30 16:15 18:30

14:00 MER 18:15 18:00

DU AUGRU 26 JUILLET (Dès 6 ans) UNE20 FOIS

5

DIM 14:30 14:00 17 16:15 18:00 14:30 16:15 14:00 18:15 16:00

HOMMES AU BORD DE LA EN ROUE LIBRE 1h29 CRISE NERFS DU 20 DE AU 26 JUILLET 1h37

4

SAM 14:30 14:00 16 18:30 18:15 14:30 18:30 16:15 16:30 20:15 20:30

DON JUANTO LEAVE (VOST) DECISION EN ROUE LIBRE 1h29 1h40 2h18

3

VEN 14:30 18:00 15 18:30 20:30 14:30 18:30 16:15 14:00 20:15 16:00

14:00 16:30 20:00 16:00 20:15 14:00 18:15 20:00

2h18 Cannes 2022 Cannes 2022

2

20 MER 10:00 20 14:30 MER 8 10:00

14:30 09:30 14:15 17:00 16:15 20:00

JEU 14:30 18:00 14 16:15

JEU 14:30 21 18:00 JEU 9 14:30

18:00 09:30 17:45 vfst 16:15 20:00

20:15 16:00 14:00 18:30 18:00

22 VEN 14:30 22 16:15 VEN 10 14:30

16:15 17:45 18:00 20:00

18:00 14:00 18:15

23 SAM 14:30 23 16:15 SAM 11 14:30

16:15 15:45 20:15 18:00 20:00

14:00 18:00 16:00 16:00 18:00 18:00

DIM 24 DIM 15:15 24 DIM 12

15:15 14:30 18:00

18:30 14:00 16:00 20:15 18:00 14:00 20:30 16:00 20:15 18:00 16:00 20:30 14:00 LUN 16:00 18:00

25 LUN 14:30 25 16:15 LUN 13 14:30

16:15 16:00

14:00 16:15 18:30 14:00 16:00 14:00 18:00 18:30 16:00 20:15 16:00 18:30 MAR 20:15 20:15

26 MAR 14:30 26 16:15 MAR 14 14:30

17:00 14:30 18:40

18:00 20:00

16:15 17:45 20:30 18:00 20:00

14:00 18:00 20:00

14:15 18:00 14:30 16:00 20:00

Ciné 20:00 16:15 14:00 16:00 16:15 18:00 10:00 Cadeaux 16:00 14:15 20:30 20:00 20:00 20:00 14:30 16:00 20:30 Ciné 10:00 18:00 10:00 Cadeaux 14:15 14:30 14:30 16:00 16:00 16:00 14:00 16:15 18:00 20:15 20:15 18:15

14:00 18:00 14:15 18:30 20:00

14:00 17:00 14:30 16:00 18:40

14:15 14:00 15:30 16:15 20:30

14:30 14:00 15:30 16:15 18:15

16:15 20:30

16:15 20:30

20:00 16:00 18:00 20:15 20:30

14:00 16:15 14:00 18:15

14:00 16:15 14:00 16:00 20:30 18:15

14:00 16:30 18:00 18:15 20:30 18:15 16:30

14:00 16:15 18:15 16:00 20:30 20:30 18:15 18:15 18:00 16:00 20:15 18:15

20:00

16:00 14:00

14:00 16:15 14:00 16:00 18:15 20:15

20:00 16:15 14:00 20:30 18:15

18:00 17:30 20:30 16:00 18:15

14:00 14:00 18:00 16:00 20:15 20:30 16:15 18:00 18:00 14:00 18:00 16:15

14:00 18:30 18:00 20:15 20:30 20:15 18:30

14:00 16:15 17:30 18:15 18:00 20:15 16:15

16:00 18:00

14:00 14:00

14:00

18:00

14:00 17:00 16:00

14:30

20:15 16:00 14:00 18:15 DECISION TO12 LEAVE (VOST) vost 20:15 vost 20:15 18:00 16:00 18:00 20:15 LA DU 1h54 LESNUIT CRIMES DU FUTUR (vf/ 18:15 2h18 vost) 1h47 Cannes 2022 14:00 20:15 16:00 18:15 20:30 14:00 EN ROUE LIBRE 1h29 DECISION 14:00 16:00 20:00 16:00 16:00 14:00 16:00 16:00 HOMMES TO AU LEAVE BORD (VOST) DE LA :00 14:00 16:00 2h18 18:00 18:00 CRISE DE NERFS 1h37 :00 :30 20:00 18:00 : Les vieux fourneaux 2  Krypto et les Super14:00 18:15 20:30 14:00 EN ROUE LIBRE 1h29 Cannes 2022 18:00 14:00 14:00 18:30 14:00 20:00 Animaux  Flee  Marcel ! 16:00 As bestas :00 16:00 20:00 20:00 16:00 20:00 18:00 FRÈRE ET SŒUR 1h48 :30 18:00 : Les vieux fourneaux 2  Krypto et les SuperAudiodescription pour les non-voyants Animaux  Flee  !  As 6 JUILLET INCLUS TARIF UNIQUE 4€Marcel SUR TOUTES LESbestas SÉANCES ! LITTLE FILM FESTIVAL 2022  BUZZ L’ÉCLAIR MINIONS : IL ÉTAIT!UNE FOIS GRU  PETER VON KANT 6 JUILLET INCLUS TARIF UNIQUE 4€ SURLES TOUTES LES2SÉANCES

:00 :00

Prochainement Prochainement

Prochainement :

16 Accessible dès 6 ans, 15 ce film 14:30 L'ANNIVERSAIRE d’animationDE TOMMY sera diffusé le 16:00 1h15 21 juillet à 16 heures, avec des Dès 4 ans cadeaux la proSortie Nationaleofferts lors de 16:00 14:00 jection. 20:15 20:15 FRATÈ 1h25 17:30 18:00 COMPÉTITION OFFICIELLE (vost) 1h54 20:30 16:00 HOMMES AU BORD DE LA CRISE DE NERFS 1h37 09:30 20:15 JURASSIC WORLD : LE 14:15 MONDE D'APRÈS (vf) 2h27

17:15

Cannes 2022 DON JUAN 1h50

20:00

14:00

17

18

19

14:00 15:30

14:00 15:30

20

21

17:00

14:00

14:00

18:30

18:00 20:15

16:00 18:15

Sincère ou manipulatrice ? 14:00 14:00 ecision18:00 to 16:00

D

18:00

Leave

20:00

Prix de la 16:30 18:00

de 16:00 Park Chan -wook 20:30

mise en14:00 scène au der14:00

rôle de la veuve de la première

20:15 nier festival de Cannes, Decision

victime dont tombe amoureux

20:15

to Leave toutes les 20:30 chances 17:00 a 18:30

l’inspecteur. En 2007, son pre-

d’être considéré comme un

mier rôle dans Lust, Caution

14:00

14:00

14:00

20:00

16:30

18:00

18:00

14:00 14:00 est avant 16:00 16:00

tout

d’Ang Lee lui valut les foudres

Cannes 2022

un puissant14:00 film d’amour, amour 20:30

du gouvernement chinois, dues

2h12

obsédant jusqu’à l’insomnie et

aux séquences érotiques du

impossible.

film. Elle fut obligée de pour-

TOP GUN : MAVERICK (vf) 14:00

Ciné-Collection

ORFEU NEGRO 1h45 C'EST MAGNIFIQUE !

14:00

Pompon Cannes 2022

18:15

1h37

Ours

L'ANNIVERSAIRE DE TOMMY

En Corée du Sud, des poli-

suivre sa carrière à Hong-Kong.

ciers enquêtent sur la mort

Elle est ici parfaite dans son

16:00 18:30 16:00 d’un 20:00 homme qui18:00 a chuté 18:15 20:00

d’un

interprétation d’une veuve dont

rocher. Park Chan-wook a le

on ne sait jamais si elle est sin-

talent d’immédiatement situer

cère ou manipulatrice. Avec un

son récit dans un lieu insolite

finale magnifique. g

16:00 vfst

20:15

20:30

FRÈRE ET SŒURdans 1h48 le cadre du Little Proposée Festival Caravane des Cinémas Films Festival le 24 juillet18:00 à d'Afrique 14 h 30, la projection de ce film LES FEMMES DU PAVILLON J d’animation visible dès 4 ans 1h37 (vost) sera suivie de cadeaux. MER JEU DU 22 AU 28 JUIN 22 23 1h15

polar. Sauf qu’il

10:00 14:30

16:00

16:40

et de toute beauté. Il sait utiliVEN SAM DIM LUN MAR ser les 24 les 25paysages 26 embrumés, 27 28 bords14:30 de mer et les vues sur les 14:30

16:00 18:15

16:00 18:00

décide16:00 de 14:00 20:00

LES GOÛTS ET LES COULEURS

18:00 20:15

14:00 20:00

14:00 18:00 18:00 18:00 20:00 amour absolu,

JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRÈS (vf)

09:30 14:00

Sortie Nationale

16:30 20:30

Sortie Nationale

1h50

1h15

19:00

J-C.L.

se rapprocher de son 16:00 16:15 16:00 18:15

20:00

sujet principal, l’histoire d’un 14:00 14:00 20:15 en lui 18:00 tournant

autour. Comme le brouillard très 14:00 14:00 17:30

17:30

présent dans le film, le specta-

2h27

EL BUEN PATRON (vost) 2h INCROYABLE MAIS VRAI

18:00

cités modernes. Mais, surtout, il

Dès 4 ans

FRATÈ 1h25

16:00

teur a de prime abord du mal

14:00 17:30

20:15

16:10 20:00

16:00 19:00 l’amener. 20:15

14:15 LABlack, CHANCEBlanc, SOURÎT ÀBeur 16:15 Dans leNIKUKO cadre 1h37 du dispositif Mèche MADAME Dès 10 ans courte, ce court-métrage humo18:00 LAristique RUCHE (vost) 1h23 de Princia Car et Matthieu Ponchel sera diffusé avant Cannes 2022 16:00 La JUAN Traversée DON 1h50 et Peter Von Kant.vfst 20:15 20:00 COMPÉTITION OFFICIELLE (vost) 1h54

16:45

18:30

14:00

14:00

20:30 20:15 veut à distinguer où le17:45 cinéaste 17:00 16:15 16:10 D’où cette impression 20:00

de lenteur que viennent trou14:15 14:15

bler soudain des séquences plus abruptes, 14:00 16:15 16:00

plus 16:00directes. 18:00 14:00

Il faut également parler20:00 de Tang

16:00

18:00

18:00

20:15

16:00

18:00

14:00

16:00

Wei, l’actrice chinoise 20:00 qui joue le 18:30

Park Hae-il et Tang Wei

PHOTO D.R.

14:00 18:00 20:00

1h30 TOPMINIONS GUN : MAVERICK (vf) LES 2 : IL ÉTAIT 2h12 nationale Sortie (Dès 6 ans) UNE FOIS GRU Cannes 2022 Sortie Nationale 1h30

1 10:00 MER 14:30 16:00 13 16:15 18:15 10:00 14:30 18:00 16:15 14:00 20:15 20:30

D.R.

:00 :00 :00

LES MINIONS 2 : IL ÉTAIT

DU 13 AU 19 JUILLET (Dès 6 ans) UNE FOIS GRU Cannes 2022

D.R.

:00 18:00 Cinéma

:00 :15 :00

12, avenue Jean Cagne - 04 78 70 40 47 cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr www.ville-venissieux.fr/cinema/

COUP DE PROJECTEUR

UN MAR Cinéma 4 5

:00 :15

J.-C. L.

12, avenue Jean Cagne 69200 Vénissieux

12, avenue Jean Cagne 69200 Vénissieux 04 78 70 40 47 12, avenue Jean Cagne 69200 Vénissieux 04 78 70 40 47 e et découverte, cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr Cinéma et40 découverte, Classé Art classé et Essai Art et Essai, jeune public, recherche 04 78 70 47 cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr patrimoine et répertoire e et découverte, cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr Mia et moi, l’héroïne MER JEU VEN SAM DIM LU MAR UN MAR DU 13 AU 19 JUILLET MER JEU VEN SAM DIM LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM LUN MAR 13 14 15 16 17 18 19 de Centopia 4 5 DU 1ER AU 7 JUIN DU 15 AU 21 JUIN ER

:00 :00

17


18

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Sports

FOOTBALL

Destins croisés pour Reale et Vogel Formés respectivement à l’USV et à l’ASM, puis à l’OL, Hugo Vogel et Enzo Reale vont se croiser. Le premier vient de signer un contrat pro en Suisse, alors que le second, en rejoignant Chasselay, club de National 2, se rapproche de Lyon et Vénissieux. Hugo Vogel file au FC Bâle

d’Europe derrière Jean-Louis Rivoire

volonté de vivre une expérience à l’étranger.

Hugo Vogel ne va pas poursuivre son

(17 ans et 234 jours dans les années

J’avais la possibilité de me rendre en Écosse,

aventure à l’Olympique lyonnais. L’un

soixante), mais devant Karim Benzema

en Belgique, en Lituanie ou au Kazakhstan,

des hommes forts de la victoire en Coupe

(17 ans et 352 jours en 2005). Il ne lui reste

mais l’Espagne était plus proche.”

Gambardella a pris la route de la Suisse

plus qu’à s’aguerrir et briller en Suisse. g

Longtemps considéré comme un espoir

et plus précisément du FC Bâle qui a pro-

D.Y.

apte à évoluer au plus haut niveau, Enzo

posé un contrat de quatre ans au défen-

Reale a tout de même disputé, depuis son

seur formé à l’US Vénissieux par Nordine

premier contrat pro avec l’OL (3 juin 2011),

Benamar, puis à l’OL. “Avec l’OL, on entrait

quelque 150 matches en pro, de la Ligue 1 au

dans un tunnel sans issue, une porte s’est

National. Est-ce son caractère entier et sans

ouverte en Suisse, a commenté Laurent,

Hugo Vogel Digest Né le 4 janvier 2004 Clubs : US Vénissieux, OL (2 matches en L1 et 2 en Europa League), Bâle FC Sélections : équipe de France U16 puis équipe de France U18

concession qui l’a conduit à souvent changer

son père. À Hugo de démontrer que le club

de club ? Cette instabilité lui a-t-elle été pré-

de Jean-Michel Aulas avait tort de le laisser

Enzo Reale se pose à Chasselay

judiciable ? Sur cet épineux sujet, sa réponse

partir”. Pourtant — même si Hugo a pro-

fuse et claque : “Lors de mon passage à l’OL,

fité d’un concours de circonstances favo-

Onzième club pour le Vénissian de 31 ans

j’ai sans doute manqué de patience, la chose

rable pour avoir du temps de jeu contre

qui, en optant pour l’ambitieux club de

la plus importante lorsqu’on est jeune.”

les Glasgow Rangers (Dubois blessé, Gusto ménagé) — on peut penser que Peter

Chasselay, a décidé de se rapprocher de sa famille et de ses amis. Sa dernière aventure en Espagne (le CD Manchego Ciudad Real, 3e division) n’aura été qu’anecdotique, le club espagnol qui n’affichait guère d’ambitions a même été sportivement rétrogradé en division inférieure. “Ce n’était vraiment pas un

Enzo Reale Digest Né le 7 octobre 1991 Clubs : AS Minguettes, OL (1 match en L1), Boulogne (L2), Lorient (L1), Arles-Avignon (L2), Clermont (L2), Lyon Duchère (Nat), Cholet (Nat), Béziers (Nat), Manchego (D3 espagnole), GOAL FC Chasselay (Nat2) Sélections : équipe de France U17 (11), U18 (1), U19 (6), U20 (10).

Bosz avait déjà repéré l’espoir olympien depuis quelque temps. En entrant en jeu en décembre 2021 face aux Rangers à 17 ans et 339 jours, Hugo est devenu le deu-

PHOTO D.R.

PHOTO D.R.

choix financier de signer en Espagne, juste la

xième plus jeune joueur de l’Olympique Lyonnais à débuter un match de coupe

MAISON DE QUARTIER ET EPJ DARNAISE

À vélo jusqu’à Saint-Pierre-de-Bœuf RÉSULTATS Athlétisme - Avec un chrono de 2h20’53” sur le 20 km marche, Liliane Bonvarlet (AFA Feyzin/Vénissieux) est devenue vice-championne du monde en Master 65 (vétérans de plus de 65 ans), le 6 juillet à Tampere (Finlande). Patrick Bonvarlet a pris la 5e place du 10 km (59’08) en Master M60. Au classement général, l’équipe de France termine première. Le même jour, au meeting de clôture d’athlé qui s’est tenu au stade du Rhône de Parilly, Léa Kazem (12”94 sur 100 m), Chloé Geniez (59”71 sur 400 m), Lucas Moulard (4’07”25 sur 1 500 m), Danick Degoul (11’’23 sur 100 m et 6,78 m à la longueur), Marc Ozier (23”06 sur 200 m) et enfin Issam Bouadjar (23”32 sur 200 m) ont été les “Afasiens” les plus en vue. Lors des championnats régionaux cadets, juniors et seniors qui se sont déroulés à Clermont, le week-end des 2 et 3 juillet, Léa Kazem a été titrée au triple saut (11,71 m). En établissant un nouveau record du club (42”38), l’équipe du relais 4x100 m (toutes catégories) composée de Tom Sartelet, Danick Degoul, Nel Martinez et William Bert, l’a également été.

PHOTO D.Y.

g

L’an dernier, les EPJ Darnaise et

d’Elsa-Triolet, sont partis de la

appuyé sur la compagnie Second

Charréard avaient organisé à la

maison de quartier, encouragés

souffle, la Cité éducative, l’atelier

même période, un voyage à vélo

par plusieurs personnalités.

Santé ville et des membres de

vers Avignon. Rebelote en ce lundi

Sport et nutrition allant de paire,

Sens et savoirs, indique Sabrina

11 juillet, mais direction de Saint-

un petit-déjeuner équilibré a

Sghaier, animatrice à la maison

Pierre de-Bœuf, sur les contre-

été offert avant le départ aux

de quartier. Nous avons aussi

forts du Massif du Pilat (Loire).

rouleurs, accompagnateurs et

proposé un atelier ludique et par-

Dirigés par des éducateurs de la

familles, soit une soixantaine de

ticipatif élargi aux habitués de la

Sauvegarde et de l’EPJ Darnaise,

personnes. “Pour concilier santé,

maison de quartier.” g

quatorze adhérents, collégiens

bien-être et vie de groupe, on s’est

D.Y.

AGENDA Du lundi 22 août au vendredi 26 août - Journées sport organisées par la direction municipale des sports, de la jeunesse et des familles, l’Office municipal du sport et le Grand projet de Ville, au gymnase scolaire du Charréard de 17 h 30 à 19 h 30. g

g Samedi 3 septembre - Tournoi Lucien-Lewandowsi Youth Cup M15, organisé par Vénissieux Handball aux gymnases Jacques-Anquetil, Jean-Guimier et Tola-Vologe, de 9 à 20 heures. Le lendemain, suite et fin sur les mêmes sites, de 9 à 18 heures. g Samedi 10 septembre - Forum des associations organisé par la direction municipale des sports, de la jeunesse et des familles, l’Office municipal du sport et le centre associatif Boris-Vian à la salle Irène-Joliot-Curie, de 10 à 18 heures. Contacter le service des sports au 04 72 21 44 44.


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Sports

19

KARATÉ

Le Sen No Sen en mode zen

PHOTO D.Y.

PHOTO D.Y.

Pas question de se reposer sur ses lauriers. Le club de karaté vénissian, qui vient de souffler ses quarante bougies ce 2 juillet, déborde d’ambitions.

La qualité des démonstrations exécutées par quatre champions d’Europe et du monde a impressionné les licenciés du club. À l’image de celle de Sophia Bouderbane, multititrée (photo de droite).

Q

du

pour immortaliser l’événement,

250 adhérents du club ont été de

ateliers de perfectionnement

référents, Stéphane Gothuay et

monde et d’Europe de

une tombola, une soirée festive

la fête, le temps d’une journée

offerts par Lila Bui, Sophia Bou-

Djamel Bezriche. “On a au total

karaté invités au gym-

à la salle Joliot-Curie… Les diri-

riche en émotions, notamment

derbane, Alexandre Biamonti

quatre enseignants salariés et

nase Jacques-Anquetil pour un

geants vénissians ont vu grand

lors des stages de démonstrations

et Kenji Grillon, un quatuor de

quatre autres bénévoles, sans

stage de perfectionnement, une

à l’occasion des quarante ans

en matinée pour enfants-ados et

qualité qui a occupé les tatamis

oublier une vingtaine de sym-

borne de photos instantanées

du Sen No Sen. Une majorité des

en après-midi pour adultes. Des

du gymnase Jacques-Anquetil, le

pathisants qui nous donnent la

samedi 2 juillet.

main.”

uatre

champions

Le Sen No Sen est un club de

Lydie et Djamel Bezriche : “On ne pensait pas être encore là en 2022” nous ont permis de côtoyer la crème des karatékas, de créer un réseau d’amis sur lesquels j’ai pu compter. À l’image des quatre champions d’Europe et du monde qui sont venus à nos quarante ans et qui ont déclaré avoir été touchés d’être invités dans l’un des grands clubs français.” L’avenir, c’est aujourd’hui, puisque le club entend passer un nouveau cap, comme l’a sou-

ligné Ghislaine Barbin, la présidente (lire ci-contre). “Voir Djamel poursuivre ce travail de transmission aux jeunes est une preuve de son attachement au club et au karaté, explique Lydie. S’il lui arrive de passer un costume pour représenter officiellement le club ou féliciter nos champions vénissians, rien ne lui sied mieux que son kimono pour transmettre son expérience à la relève.”

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

En créant à Vénissieux l’Atémi Karaté Club, puis le Sen No Sen, Djamel Bezriche était loin d’imaginer que, quarante ans plus tard, il enseignerait encore aux côtés de sa femme Lydie, responsable de l’administratif. Il est vrai qu’à l’époque, son objectif était simplement de satisfaire des amis karatékas, qui voulaient s’entraîner une ou deux heures par semaine... “J’ai fait un petit parcours sympa de karatéka (champion de France puis quart de finaliste européen à Düsseldorf, ndlr), rappelle Djamel. J’ai eu la chance d’avoir Gothuey, Del Rey et Nouri, des gamins qui ont très vite apporté des titres au club, puis je me suis investi dans l’arbitrage régional, national puis international. J’ai fait le choix de ne pas poursuivre à un niveau mondial pour me consacrer davantage à mon club, qu’il ne fallait surtout pas laisser vivoter. Ma femme a eu raison d’insister là-dessus.” Au fil des années, le Sen No Sen se pare de reconnaissance, considéré comme l’un des meilleurs clubs nationaux. “Les compétitions de haut niveau

Djamel et Lydie Bezriche (à droite) récompensés en 2011 de la médaille d’argent Jeunesse et sports par Michèle Picard (à gauche).

Le Sen No Sen en veut plus

transmission. Berhoun, Cha-

Entre deux explications de tech-

gnard et Di Ruscio, les précé-

niques à améliorer, les quatre

dents présidents, ont apporté

champions ont bien évidemment

au gymnase du Centre, fief du

parlé de leur avenir proche, et

karaté, des valeurs incontour-

regretté que leur discipline de

nables résumées en ces termes :

prédilection ne soit pas repré-

respect, convivialité et entraide.

sentée aux JO de Paris, dans deux ans, alors que le surf, l’es-

Franchir un nouveau cap

calade, le skateboard et le break-

Qu’attendre de la prochaine sai-

dance seront les nouveaux sports

son ? “Après cette crise du Covid,

additionnels olympiques.

on espère franchir un nouveau

Histoire de ne rien oublier de

cap, confie Ghislaine Barbin. Les

ces rencontres avec des as du

résultats sont une chose, mais on

tatami, le Sen No Sen avait loué

veut progresser en nous amélio-

une borne photos Cheerz, qui

rant dans différents domaines

permettait à tout un chacun de

comme la communication, le

venir récupérer instantanément

partenariat et le sponsoring,

son cliché-souvenir.

une meilleure gestion des dépla-

Revenant sur une saison sportive

cements des compétiteurs et des

marquée par quelques temps

accompagnants, le recrutement

forts, comme la récente partici-

d’éducateurs supplémentaires,

pation d’Ilyes Elguir aux cham-

une préparation physique plus

pionnats d’Europe et peut-être

poussée, un regard attentif à des-

une sélection aux Mondiaux,

tination des personnes porteuses

Ghislaine Barbin, présidente

de handicap… On peut parler de

depuis 2011, a rappelé le travail

vaste chantier.” g

sans relâche de son équipe technique et des deux entraîneurs

DJAMEL YOUNSI


20

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

Sports

ANIMATIONS

L’été sport a démarré De nombreuses activités sportives sont prévues tout au long de l’été pour les enfants scolarisés en classes de CE1 à CM2.

D

epuis le 11 juillet et

tout-terrain, spéléologie, BMX…

Ces journées sont encadrées

jusqu’au

des

Le programme complet, avec

par des éducateurs sportifs de

sorties en plein air sont

toutes les activités, est à retrou-

la Ville. Toutes les sorties sont à

organisées à la journée près de

ver auprès du service des sports

8 euros. Inscriptions et rensei-

chez nous, ou à quelques fou-

de la commune, ainsi que sur le

gnements à la Maison des spor-

lées, au fort de Feyzin, au parc

site ville-venissieux.fr

tifs Roger-Couderc, 10, rue des

de Miribel Jonage, voire au parc

Un test de natation est obligatoire

Martyrs-de-la-Résistance ou par

du Pilat… Les enfants peuvent

pour toutes les activités d’eau :

téléphone au 04 72 50 74 02.

s’initier ou se perfectionner dans

possibilité de le passer à la pis-

Pour un bain de fraîcheur,

de nombreux domaines : équita-

cine Delaune (04 72 50 16 96) ou

“Delaune plage” au complexe

tion, tir à l’arc, accrobranche,

au Centre nautique intercommu-

Auguste-Delaune

via ferrata, tyrolienne ou mini-

nal (04 37 90 54 54) sur présenta-

ses portes le 8 juillet et ce,

grimpe,

tion d’une pièce d’identité.

jusqu’au 28 août de 14 heures

kayak,

5 août,

trottinette

a

ouvert

à 18 heures. Le reste du complexe reste ouvert de 11 heures à 18 h 30. Des animations seront proposées : tennis de table, jeux de ballon, tir à l’arc, trampoline… Les enfants de moins de PHOTO D.R.

12 ans doivent être accompagnés d’un majeur et sous sa responsabilité.

PHOTO D.R.

La Métropole organise aussi

ALVP JUDO

son été à Vénissieux pour les

La plupart des activités se

tions et informations sur le

enfants et adolescents. Éveil

déroulent au parc de Parilly. La

site de la métropole à l’adresse

ludique, volley, rugby, roller,

présence d’un parent ou d’un

www.grandlyon.com/a-vivre/

escrime sabre laser ou encore

adulte accompagnant est obli-

programme-vacances.

échecs et taekwondo, des sports

gatoire. Animations gratuites

adaptés à chaque tranche d’âge.

et sur inscriptions. Réserva-

g

DJAMEL YOUNSI

USV RUGBY

Gala sur tatami

L’école de l’Ovalie en fête

que pour annoncer chiffres du

L’école de rugby de l’US Vénis-

sacre sur des boîtes de conserve,

d’encouragement sont à chercher

de l’ALVP Judo, François Marie-

jour, ordre de passage...

sieux organisait sa fête de fin

relais mixtes avec participation de

dans l’assiduité de la relève. On a

Claire, est aux commandes d’un

Sur le blog du club, François Marie-

d’année, samedi 2 juillet, au

quelques mamans…”

pu compter sur une cinquantaine

événement comme le gala de fin

Claire avait invité les parents d’en-

stade Laurent-Gérin. “On a

Quel bilan sportif dressent les

d’enfants de 6 à 12 ans, détaille

d’année, il y a le plus souvent

fants nés entre 2014 et 2017 à se

essentiellement proposé des ate-

deux dirigeants au terme d’une

Ahmed. Globalement, la pro-

Pascal Di Fabio, son compagnon

présenter au gala en tenue décon-

liers ludiques, ont expliqué Gaëlle

saison qui a vu l’équipe senior

gression du nombre de licenciés

de route, qui le supplée. Quant

tractée pour faire quelques enchaî-

Cerro, vice-présidente du club, et

échouer dans son objectif d’in-

en catégories jeunes avoisine les

au président, Jérôme Calamusa,

nements avec leurs enfants sur le

Ahmed Elkasbaji, coresponsable

tégration à la 1re série, en dépit

30 %. S’y ajoutent les encadrants,

toujours en tenue, il reste com-

tatami. En ce vendredi 1er juillet, 79

de l’école : lancer de frisbee, sla-

de phases finales de qualifica-

des éducateurs déjà formés ou en

pétiteur dans l’âme. Ne serait-ce

judokas se sont ainsi approprié le

lom autour de piquets, jeu de mas-

tion de bon niveau ? “Les signes

cours de formation, ainsi que l’ap-

gymnase Anquetil. “Cette saison a

pui d’un apprenti dans le cadre du

été encourageante, soulignait Pas-

dispositif Coupe du monde “Cam-

cal Di Fabio. Même si les exercices

pus 23” élaboré par la Fédération

2020 et 2021 ont laissé des traces,

française de rugby (FFR). On se

notamment chez les jeunes dont

doit d’être confiant pour la saison

l’assiduité baisse légèrement. Ils

à venir, il y a déjà eu des inscrip-

s’intéressent moins au sport et à la

tions supplémentaires chez les

performance.” Mais l’ALVP reste

enfants, et notre entente avec les

bel et bien un réservoir de talents.

clubs de Saint-Priest et Mions, tou-

La preuve avec Lisa Jacquin et

jours dans les catégories jeunes,

Jade Zenga, deux jeunes judokates

nous permettra de participer à des

qui viennent d’intégrer le pôle

championnats, soit en rugby à 15,

espoir. g D.Y.

PHOTO D.Y.

PHOTO D.Y.

Lorsque le responsable sportif

soit en rugby à 10.” g D.Y.


PHOTO D.R.

Sports

21

PHOTO D.Y.

EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Près de 150 stagiaires ont participé, du 7 au 13 juillet, au “Camp de basket Noua” au gymnase Jacques-Anquetil.

Amine Noua revient à l’ASVEL ... et à Vénissieux De nouveau joueur de l’ASVEL après des piges à Andorre et Strasbourg, le joueur formé à l’ALVP est venu partager sa passion du basket avec les jeunes Vénissians.

L

es voyages forment la jeu-

compter un appel du pied des

Cerise sur le gâteau, il était

nesse. Après avoir quitté

dirigeants villeurbannais qui

accompagné le 7 juillet de Paul

le club villeurbannais

veulent bâtir un effectif étoffé

Lacombe, un autre basketteur

en 2021 pour goûter au cham-

pour la saison prochaine. “J’ai

de renom qui a fait ses armes

pionnat espagnol à Andorre —

été à deux doigts de continuer

à l’ALVP.

“Je voulais quitter ma zone de

à Strasbourg, mais l’ASVEL m’a

“Ce camp est important pour

confort, nous avait-il alors indi-

appelé… Impossible de refuser.”

moi, soulignait Amine. Me

qué, même si je ne signe que pour

Pragmatisme, quand tu nous

retrouver avec ces mômes pas-

un club de milieu de tableau” —,

tiens !

sionnés est une manière de redonner au basket tout ce qu’il

Amine Noua (2,03 m, 25 ans) a fini les deux derniers mois de

Un stage

m’a apporté. Histoire de toucher

la saison régulière à Strasbourg,

pour doper les passions

un plus large public, on a invité

évoluant en Betclic Élite. Une

Et de Villeurbanne à Vénissieux

des jeunes des EPJ à la dernière

réelle réussite puisqu’il y a ins-

il n’y a qu’un pas, qu’Amine a

journée du stage.”

crit une moyenne de quatorze

franchi. Après le succès de son

Pour Timothée, basketteur de

points par match, deux fois plus

premier “Camp de basket Noua”,

onze ans de l’avenue Viviani, il

qu’en Espagne où il n’a pas été

organisé il y a un an avec l’appui

était en effet absolument impen-

épargné par les gênes muscu-

de la Ville, de l’AL Vénissieux

sable de rater cette opportunité.

laires.

Parilly et de l’éducateur sportif

“J’étais déjà là l’an dernier, mais

Julien Claret, il s’est de nouveau

j’avais également participé au

installé au gymnase Jacques-An-

stage de Paul Lacombe. Le bas-

“L’Asvel m’a appelé.

Impossible de refuser”

quetil du 7 au 13 juillet pour

ket, c’est ma passion, sourit-il. Et

L’équipe d’Andorre ayant été

proposer un stage ouvert aux

voir Amine Noua, spécialiste des

reléguée en 2e division, on pen-

enfants et aux adolescents.

tirs à trois points, nous conseil-

sait qu’Amine, Vénissian formé

Clin d’œil de sa part, le cham-

ler pendant cinq jours, ce n’est

à l’ALVP avant d’éclater à l’AS-

pion a débarqué au gymnase

que du bonheur.” g

VEL, allait s’établir durable-

Anquetil avec tout un lot d’équi-

ment en Alsace. Mais c’était sans

pements offerts aux stagiaires.

DJAMEL YOUNSI

ALVP : cinquante ans fêtés en famille La présidente Christine Thiebaut et ses fidèles compagnons de route ont célébré en toute simplicité les cinquante ans du club, le 25 juin. Les hasards du calendrier ont fait que l’actualité sportive était omniprésente, ce jour-là, dans la commune et l’agglomération. Vénissieux Handball, un des autres grands clubs, célébrait à quelques centaines de mètres de Guimier les trente ans de son doublé coupe-championnat en élite. Et l’ASVEL, club ami de l’ALVP, disputait le titre de champion de France face à Monaco, à l’Astroballe. Pour amplifier cette conjonction de vents contraires, l’assemblée générale de la ligue AURA se tenait à Saint-Quentin-Fallavier (38). On le voit, ce n’était pas forcément la bonne date pour célébrer un demi-siècle de basket local. “Pourtant, on a réussi à offrir une journée conviviale, se félicite Julien Claret, directeur sportif. L’après-midi, on a organisé une kermesse pour enfants avec des structures gonflables et des jeux d’eau ainsi qu’un stand de maquillage... Après une cérémonie symbolique en présence de Jacques Crozet, du comité directeur de la ligue de basket, et Nacer Khamla, adjoint aux sports, qui nous ont remis un trophée pour nos cinquante ans, on s’est précipité au siège pour assister, sur notre grand écran, au sacre de Villeurbanne. Avant de mettre en place notre annuelle partie de pétanque.” Les discussions ont porté sur l’avenir du club. Sur le plan sportif, en dépit d’une descente de l’équipe féminine de Nationale 3 en Prénationale, l’ALVP reste ambitieuse. Entre le basket pour baby, le loisir, le 3x3 désormais en vogue — l’équipe de France féminine sacrée championne du monde le 26 juin –, et les différentes équipes engagées en championnats, le club peut s’appuyer sur 320 licenciés issus de 30 équipes. “On espère atteindre les 350 à la rentrée, a confié l’éducateur. Même si un nouveau cycle est en marche chez les féminines, on est confiant, on a même dû refuser d’inscrire de nouveaux licenciés dans certaines catégories, faute de créneaux horaires suffisants.”

PHOTO D.R.

RETOUR AUX SOURCES

Christine Thiebaut, présidente de l’ALVP, entourée de Jacques Crozet (comité du Rhône) et de Nacer Khamla, adjoint aux sports.


Au quotidien EXPRESS

“Mon été vénissian” Jusqu’au 21 août, la Ville de Vénis-

qui aura recueilli le plus grand

sieux organise sur ses réseaux

nombre de likes. En récompense :

sociaux un jeu-concours photos.

deux entrées gratuites au cinéma

Partagez vos plus beaux clichés

Gérard-Philipe, des entrées gra-

des activités et animations de l’été

tuites à la piscine Auguste-De-

à Vénissieux sur Facebook — en

laune, une composition des

postant votre photo dans l’espace

espaces verts et une impres-

commentaire de la publication

sion grand format de la photo

du jeu-concours “Mon été vénis-

gagnante. g

sian” — ou sur Instagram — avec

G.L

le hashtag #monetevenissian et en mentionnant le compte @villedevenissieux. Un jury, composé d’agents communaux (dont le photographe du service communication), réalisera une présélection des photos finalistes. Un album sera ensuite publié sur la page Facebook de la Ville pour permettre aux usagers de voter jusqu’au 4 septembre. PHOTO PIXABAY

Un relais sur le compte Instagram @villedevenissieux et le site web de la Ville sera également réalisé. La photo gagnante sera celle

HYGIÈNE ET SANTÉ

Lutte contre les rongeurs nuisibles dératisation des espaces publics,

la Ville de Vénissieux, habilités

après expertise partagée des

par le préfet et assermentés dans

agents de salubrité, et en collabo-

les conditions fixées par le code de

ration avec le(s) bailleurs du sec-

la santé publique, interviennent

teur et/ou les acteurs concernés.

dans les domaines de l’habitat,

Attention : concernant les espaces

des commerces alimentaires et

privés

des nuisances liées aux animaux.

communes des patrimoines des

La lutte contre la présence de

bailleurs, jardins privatifs), il

rats est l’une des actions menées

appartient aux propriétaires de

conjointement avec les parte-

mettre en place les bonnes pra-

naires concernés.

tiques pour prévenir la présence

Dans la majorité des cas, les rats

des nuisibles : propreté, herméti-

prolifèrent dans le réseau d’as-

cité des locaux (absence de trous

sainissement en gestion métro-

ou ouvertures au niveau du sous-

politaine. La Ville de Vénissieux

sol de l’immeuble), vérification

saisit régulièrement les services

de l’étanchéité des canalisations

de la Métropole de Lyon afin

d’évacuations des eaux usées…

qu’ils procèdent à la dératisation

Si vous constatez la présence de

du réseau d’assainissement du

rongeurs nuisibles dans l’espace

secteur concerné. Le délai d’inter-

public, contactez le SCHS par mail

vention est inférieur à sept jours.

(schs.venissieux@ville-venissieux.fr)

Le Service communal d’hygiène et

ou par téléphone au 04 72 21 44 10. g

de santé (SCHS) procède aussi à la

G.L

expressions Les nouvelles de Vénissieux

Locataires, la CLEF défend vos droits Basée à Lyon, dans le 7e arrondissement, mais rayonnant sur tout le département, la Commission des locataires et des familles (CLEF) représente les locataires auprès des bailleurs et défend leurs intérêts collectifs. Elle les informe sur leurs droits et les accompagne dans le cadre d’un litige. Elle milite en outre pour un habitat décent et l’amélioration du cadre de vie des familles. La CLEF, 63, rue André-Bollier, 69 007 Lyon. Internet : laclef.eu Tél : 07 64 71 31 15, tous les jours de 9 à 18 heures.

Stérilisation des chats errants

Trois inspecteurs de salubrité de

(copropriétés,

Une aide alimentaire de 100 euros Dans le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat, le gouvernement a annoncé la mise en place d’une “indemnité alimentaire d’urgence de 100 euros par foyer et 50 euros par enfant”. Cette aide devrait être versée à 9 millions de Français aux revenus modestes, qui bénéficient déjà d’aides sociales comme le RSA, les APL ou l’AAH. Aucune démarche n’est à réaliser par les bénéficiaires. Le montant sera directement versé sur leur compte en banque dès septembre 2022.

parties

Dans le quartier du Moulin-àVent, la Ville mène jusqu’au 31 août une campagne de capture des chats errants vivant en groupe, non identifiés et sans propriétaire connu, afin qu’ils soient stérilisés puis relâchés sur leur lieu de vie dans le périmètre délimité par la rue Paul-Verlaine (du n° 2 au n° 26 puis du n° 27 au n° 29), la rue Vaillant-Couturier (jusqu’au n° 24) et la route de Vienne (du n° 311 au n° 327). Les propriétaires de chats sont invités à maintenir leurs animaux à domicile pendant la campagne de capture, de 5 à 10 heures et de 14 à 19 heures.

CONSEILS DE QUARTIER Les permanences à venir ● Charréard/Max-Barel

● Charles-Perrault

Permanence lundi 18 juillet à

Visite de quartier jeudi 21 juillet.

18 heures. Salle de la Halle à

Rendez-vous à 18 heures devant

grains (85, bd du Docteur-Coblod).

le centre social Eugénie-Cotton

Présidente : Nathalie Dehan.

(23, rue Georges-Lyvet). Président : Jeff Ariagno. g

● Anatole-France/Paul-Langevin Permanence mardi 19 juillet à 18h30. Maison des fêtes et des familles (20, avenue de la Division-Leclerc). Présidente : Amel Khammassi.

PLAN CANICULE

Le CCAS veille Comme chaque année, la Ville

À compter du niveau 3 d’alerte

de Vénissieux organise un plan

canicule, une veille téléphonique

de prévention et de veille sur

régulière est organisée par le pôle

les risques encourus par les plus

3e âge, sur la base d’une liste consti-

fragiles lors d’une période cani-

tuée depuis le mois d’avril et sur

culaire. Via le CCAS, une cellule

inscription volontaire.

de veille saisonnière coordonne

Pour tout renseignement ou ins-

et organise les actions des dif-

cription, contacter le pôle 3e âge

férents acteurs présents sur la

CCAS au 04 72 31 43 00. g

commune jusqu’au 31 août.

G.L.

INITIATIVE

Au chevet des enfants maliens Venir en aide aux enfants

pays. L’association finance ses

maliens en butte à la déscolari-

activités principalement par des

sation, aux travaux forcés, aux

manifestations culturelles et

mariages imposés et à l’exci-

des dons. “Pour l’instant, on se

sion, tel est le vaste programme

concentre sur Babougou, où vit

auquel a décidé de s’atteler

une partie de ma famille, mais on

l’association vénissiane Dji-

souhaite intervenir à terme dans

guiya Espoir. Fondée par trois

tout le pays, souligne la prési-

habitantes de la commune, elle

dente, Mme Touré Halimatou (à

a déjà à son actif la construction

gauche sur la photo). On a vrai-

(terminée) d’un puits et celle,

ment envie d’agir concrètement

en cours d’achèvement, d’une

sur le terrain”. Plus d’infos au

école à Babougou, une ville

06 67 32 64 18. g

de 10 000 habitants au sud du

Centres sociaux recherchent bénévoles Les centres sociaux des Minguettes sont à la recherche de bénévoles pour la saison 20222023 afin d’animer des ateliers d’apprentissage du français, des cafés numérique ou simplement participer à la vie de l’association. Plus d’informations au 04 78 70 19 78.

Rédaction : 9 rue Aristide-Bruant 69 200 Vénissieux. Téléphone : 04 72 51 18 12. Mail : redaction@expressions-venissieux.fr Site du journal : www.expressions-venissieux.fr

Paraît un mercredi sur deux sur papier recyclé. Directrice de publication : Delphine Peyre. Rédacteur en chef : Gilles Lulla & 04 72 51 18 12. Rédacteur en chef adjoint : Grégory Moris & 04 72 51 76 65. Secrétaire de rédaction : Alain Seveyrat & 04 72 51 76 84. Journalistes : Jean-Charles Lemeunier & 04 72 51 18 12. Poutchie Gonzales & 04 72 51 18 12. Djamel Younsi & 04 72 51 76 62. Fabrice Dufaud & 04 72 51 76 64. Assistante de gestion : Krisztina Papp. Publicité : & 04 72 51 18 12 Éditeur : Régie autonome personnalisée du journal Expressions. Fabrication : CIRA - 01 150 Saint-Vulbas & 02 28 02 23 60. Distribution : Codice - 69 200 Vénissieux & 04 72 33 04 30. Abonnement : 45 euros par an. Prix au numéro : 1 euro. Tirage : 33 500 exemplaires. ISSN : 1151-0935

A.S.

PHOTO D.R.

CONCOURS PHOTOS

D.R.

22

Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738 / EXPRESSIONS

PRATIQUE NUMÉROS RAPIDES D’URGENCE Samu : 15. Police secours : 17. Pompiers : 18. Violences conjugales, victime ou témoin : 39 19. Top municipal (médiation - prévention) : 04 72 51 52 53 - 24 heures/24.


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Histoire

23 15

SOUS LES TRUELLES DES ARCHÉOLOGUES

19 000 ans de passé vénissian

Pendant plus de trente ans, de 1985 à 2015, les archéologues ont multiplié les chantiers de fouilles à l’intérieur et autour du vieux bourg de Vénissieux, découvrant ainsi des pans entiers d’un passé ignoré.

A

nnées 1980. La rénovation du bourg bat son plein. Les maisons vieilles de plusieurs siècles, parfois en bien mauvais état, cèdent la place à des immeubles neufs. Attirés par la possibilité d’avoir ainsi une fenêtre ouverte sur le Vénissieux du Moyen Âge, les archéologues accourent. Les premiers se contentent d’abord de surveiller le travail des pelles mécaniques, en prenant des photos des vestiges découverts et sans pouvoir vraiment fouiller. Vénissieux n’est pas Lugdunum, la priorité demeure aux bétonnières.

PHOTO T. VICARD

le centre-ville, zone archéologique sensible Mais tout change en 1986. Cette année-là, un jeune garçon jouant sur le plateau des Minguettes découvre dans un talus aménagé avec de la terre provenant de la place de la Paix, une foule de céramiques très anciennes. Il les montre autour de lui. Pas de doute, elles datent de l’âge du Bronze final, entre 1 400 et 800 ans avant Jésus-Christ. Les archéologues se précipitent pour fouiller le talus, recueillent plus de 5 000 tessons, et comprennent qu’un site majeur a été détruit lors de la construction de l’immeuble “Rencontre” (fouille P. Hénon, 1986). Dès lors, le regard sur Vénissieux change du tout au tout : le centre-ville devient une zone archéologique sensible, rendant les fouilles obligatoires avant tout chantier de construction. Et les découvertes s’enchaînent, toutes plus incroyables les unes que les autres. Comme ce sol d’habitat de 32 m2 retrouvé rue Gambetta, à plus de deux mètres de profondeur ; il était équipé d’un foyer dont les charbons de bois, datés par la méthode du carbone 14, donnent une date invraisemblable : ils ont plus de 19 000 ans, et prouvent que Vénissieux était déjà occupée par les hommes préhistoriques du Solutréen (fouille T. Vicard, 2008). À l’époque du Néolithique, qui voit l’invention de l’agriculture, les hommes sont aussi présents, qui s’installent vers 3000 avant J.-C. entre la rue Marcel-Paul et la rue Gambetta, et y sèment céramiques et silex taillés (fouille S. Nourissat et T. Vicard, 2002). Puis sous la Protohistoire, alors que l’humanité invente la métallurgie, les habitats se multiplient. À l’angle ouest de la rue Jean-Macé et de la place de la Paix, l’âge du Bronze final a ainsi livré des foyers, des céramiques, et surtout des fosses

cours et de jardins (fouilles J.-L. Joly 1993, 1999 et T. Vicard 2002). Les archéologues restent donc sur leur faim. Une villa romaine se cacherait-elle encore sous le bourg ?

Chantier de fouille d’un puits public datant du XIe siècle, trouvé en 2007 rue Paul-Bert. ayant servi de silos — dont l’une, de 1,80 m de diamètre, fut réutilisée pour enterrer un adulte, mort vers 1490-1265 avant J.-C. (fouille J.-L. Joly, 1999). Mais pour se risquer à parler vraiment de “village”, les archéologues attendent la seconde moitié de l’âge du Fer, entre les Ve et Ier siècles avant notre ère. Alors fleurissent les regroupements de maisons, aux murs de torchis appuyés sur des poteaux de bois, dont on a retrouvé les trous d’implantation par centaines sous et autour de l’actuel supermarché Casino, entre l’avenue Marcel-Paul et la rue Gambetta (fouilles S. Nourissat et T. Vicard, 2000, 2002). Ces ancêtres et contemporains d’Astérix et d’Obélix s’adonnent à l’agriculture, à l’élevage et à l’artisanat, et sont

suffisamment aisés et raffinés pour se parer de beaux bracelets en bronze. Ils importent aussi des céramiques grecques ou d’inspiration grecque, comme des amphores et des poteries peintes “pseudoioniennes”, venant de Marseille ou du sud de la Drôme. À côté de ces riches découvertes, la période romaine apparaît comme le parent pauvre du patrimoine archéologique vénissian. Alors même que Vénissieux – Viniciacum en latin —, doit son nom aux Gallo-Romains, ceux-ci n’ont laissé que quelques dizaines de fosses, deux petits bâtiments des Ier ou IIe siècles de notre ère — dont un probablement en pisé, construit à l’emplacement du Casino actuel —, et surtout des fossés dessinant les contours de parcelles agricoles ou de

Vénissieux grenier à blé de Lyon ? Quoi qu’il en soit, la fin de l’empire romain marque une rupture dans l’histoire vénissiane. Passé les IVe et Ve siècles, son territoire apparaît dépeuplé, et ne livre plus qu’un fond de cabane troglodyte de 10 m2, creusé aux VIe-VIIe siècles à la hauteur du 20, rue Gambetta (fouille T. Vicard, 2008). Tout change après l’An Mil. Au XIe siècle, durant l’une des plus belles périodes du Moyen Âge, Vénissieux se dote d’une enceinte en bois équipée d’un fossé circulaire de 80 m de diamètre, large de 5 m et profond de 4, enserrant peut-être un château mais surtout un village et son église (fouille S. Motte, 1986). Qui en est à l’origine ? Mystère. Peut-être un seigneur laïc, à moins qu’il s’agisse des religieux du prieuré de Vénissieux. Toujours est-il que la population s’accroît à l’abri du rempart, et met intensément en valeur les paysages environnants en cultivant des champs de céréales. La preuve ? Pour conserver leurs récoltes, les Vénissians creusent aux Xe-XIIe siècles des centaines de silos souterrains pouvant contenir dans les 600 et jusqu’à 10 000 litres de grains (fouilles T. Vicard 2000, 2002, 2007, 2008, C. Bellot 2013, F. Bonvalot 2015). Ces silos sont si nombreux qu’ils forment une couronne entourant le remwpart jusqu’à 200 m de distance, ce qui a amené certains archéologues à se demander si Vénissieux n’aurait pas été, à l’époque médiévale, un grenier à blé alimentant Lyon. Enfin, au XIIIe ou au XIVe siècle, craignant probablement les guerres entre Savoyards et Dauphinois, Vénissieux se protège derrière une enceinte plus grande et cette fois en pierre, dont le rempart court sur 320 m de long et au moins 4,5 m de haut, et qui était précédé par un fossé de 13 m de large (fouille J.-L. Joly, 1993). Les fouilleurs purent l’observer au cours de leurs chantiers, tout comme vous pouvez le faire encore aujourd’hui : les maisons bordant la bien nommée rue du Château, au centre du bourg, suivent parfaitement son tracé. g ALAIN BELMONT


EXPRESSIONS / Mercredi 13 juillet 2022 - n° 738

Portrait

24

BASTIEN MASSIAS

Un berger dans la ville Ce Vénissian promène ses moutons dans les espaces publics de la métropole pour le compte de la Bergerie urbaine.

R

ural à la base, c’est ainsi que se définit Bastien Massias, qui vit depuis trois ans et demi à quelques pas de

l’hôtel de ville de Vénissieux. “Je suis né en Saône-et-Loire, issu d’un territoire où il y avait énormément d’agriculture et d’élevage de vaches charolaises.” Désireux de voir autre chose, le jeune homme arrive à Lyon pour connaître “les différents enjeux de la ville”. Et s’intéresse à l’écologie, l’économie et la mondialisation. “Entre deux années d’études, j’ai fait une césure et me suis investi dans l’association du Passe-jardins et au jardin de l’Envol, à Vénissieux. J’avais envie de travailler dans l’agriculture urbaine. J’étais en ville et l’agriculture permettait le passage vers plein d’autres choses : la pédagogie, l’événemen-

tiel, le lien social, etc.” À l’école Sup’Écolidaire, à Limonest, il se recentre donc sur l’agriculture urbaine et PHOTO EMMANUEL FOUDROT

sur la transition écologique et solidaire. Il fait un stage à la Bergerie urbaine, dont il devient le deuxième salarié après Bastien Boyer. Cette association, qui possède une quarantaine de moutons, concilie pâturage itinérant et animations pédagogiques au sein de la métropole. “Il existe certes une similarité entre un berger urbain et un berger rural, explique Bas-

“Le berger urbain, rappelle Bastien Massias, se consacre à des activités telles que le lien social, la création d’événements, les animations pédagogiques, les tâches administratives ou la gestion du collectif.”

tien Massias, sauf que le berger urbain fait

sons pas de journée ni de semaine types. C’est

trois jours, du 29 septembre au 1er octobre.

vache. L’objectif est la vente de produits,

d’autres activités telles que le lien social, la

ce qui est intéressant, cette absence de rou-

Aidés par la Ville de Vénissieux, nous

directe ou en épicerie, et nous sommes

création d’événements, les animations péda-

tine, et nous devons travailler autant avec nos

allons parcourir 8 à 10 km par jour avec

déjà en relation avec des structures telles

gogiques, les tâches administratives, la ges-

mains que nos cerveaux. Nous entretenons

les moutons. Le soir, nous nous arrête-

que l’AMAP (Association pour le maintien

tion du collectif… C’est très diversifié.”

des liens avec les habitants, les agriculteurs,

rons dans des parcs publics et d’autres

d’une agriculture paysanne). Nous avons

les porteurs de projets, des associations

associations partenaires se chargeront

45 moutons et nous ambitionnons de par-

comme Graines de Bio-Divers-Cité.”

d’animer les soirées. Nous partirons du

venir à 80 dans les prochaines années.

Pas de monotonie, donc, mais une sai-

jardin de l’Envol, stopperons la première

Pour l’instant, notre seul bâtiment est à

sonnalité : “L’hiver est marqué par la

nuit au parc de Parilly et la seconde au

Collonges-au-Mont-d’Or, où se déroulent

naissance des agneaux mais aussi par la

parc de Gerland. Nous serons associés au

les naissances.”

recherche de financements. Au printemps,

Passe-jardins, Des Espèces parmi’Lyon,

Pour lui, il s’agit de relever “un grand défi”

c’est la production alimentaire et la pré-

Récup et Gamelles, La Tartine sonore,

et de mettre un jour en pratique en cam-

paration de l’année. L’été, ce sont les ani-

Mu’ethik qui projettera un film sur les

pagne ce qui a été appris sur un territoire

mations pédagogiques. À l’automne, nous

acteurs de la vie agricole lyonnaise, etc.”

urbain. Pour la première, il signale “la fer-

nous tournons à nouveau vers la produc-

Parallèlement à son activité de berger

meture des commerces, le vieillissement

tion alimentaire, la viande et la laine. Notre

urbain, Bastien donne des cours en

de la population, l’abandon des services

C’est à la Bergerie que Bastien découvre les

plus grande inquiétude, cette année, a été

licence pro “Nature en ville”, à Sup’Éco-

publics” et parle de la création dans son

moutons et se forme sur le terrain. “Une

la sécheresse de juin. L’arrivée de grosses

lidaire et à l’université de Lorraine, où il

village d’une association de redynamisa-

relation particulière se crée avec l’animal.

pluies a été une chance.”

travaille avec des groupes de chercheurs

tion rurale.

sur les terrains pollués aux métaux

Ce jour-là, les moutons arrivent au stade

lourds.

Laurent-Gérin. Des dizaines d’élèves de

La Bergerie urbaine dispose de 14 hec-

l’école Max-Barel les attendent et, déjà,

Une relation particulière se crée avec l’animal. Pendant la période des naissances, on aide les mères. Nous avons un rapport de proximité très fort.”

Pendant la période des naissances, on aide mité très fort. Comme chez les humains, les

La petite transhumance du Grand Lyon

individus sont très différents. Certains sont

Il évoque immédiatement la transhu-

tares de terrains sur six sites et cinq

des mains cherchent les têtes des brebis

timides, d’autres moins. C’est une question

mance, cette “recherche de ressources

communes de la métropole. “Nous recher-

pour les grattouiller. Données par les

de personnalité, autant chez les moutons que

fourragères pour les animaux en se dépla-

chons un lieu central où l’on pourrait

bergers, les explications suivent et l’on

chez les bergers. Observer les animaux, entrer

çant dans les espaces naturels publics ou

garder les animaux, accueillir le public,

comprend que c’est ainsi que peuvent

en relation avec eux, j’adore faire cela.”

privés”.

stocker, développer aussi le maraîchage et

être atteints des objectifs jugés hors de

Bastien met en avant la multitude d’activités

“Cette année, reprend Bastien, la petite

avoir quelques poules pondeuses. Un col-

portée. g

que comporte son métier. “Nous ne connais-

transhumance sur le Grand Lyon durera

lègue rêve même d’y intégrer un jour une

les mères. Nous avons un rapport de proxi-

JEAN-CHARLES LEMEUNIER