Page 1

NON-RECOURS AUX AIDES

Faites-vous dépister !

Une première au Moulin-à-Vent

La campagne Octobre rose a, une nouvelle fois, permis d’insister sur l’importance du dépistage du cancer du sein. Il faut dire que les chiffres sont limpides : si 54 000 nouveaux cas de cancer du sein sont observés chaque année en France, un dépistage précoce permet d’obtenir 97 % de guérison. Pourtant, à Vénissieux, à peine plus de la moitié des 50-74 ans a participé à une telle consultation médicale en 2019. PAGES 2-3

PHOTO P.G

OCTOBRE ROSE

Dans le quartier du Moulin-à-Vent, une expérience pilote est menée pour lutter contre le phénomène du non-recours, autrement dit quand des personnes ne font pas valoir leurs droits sociaux. Baptisée Territoire zéro non-recours, elle se donne pour mission d’aller vers les personnes en précarité, de leur faire connaître leurs droits et de mieux les orienter. PAGE 10

N° 720 du 27 octobre au 9 novembre 2021 www.expressions-venissieux.fr

Très chères énergies En cet automne 2021, les prix des énergies s’envolent et représentent une part de plus en plus importante des budgets. Alors que s’ouvre la saison hivernale, les familles sont inquiètes. PAGES 11 à 13

ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

Tranches de vie de quartiers P. 6 et 7

CRISE SANITAIRE

L’amertume des “premières lignes” P. 9

À LA MACHINERIE

Le Pockemon Crew en résidence P. 14

HISTOIRE

Père, père et maire

PHOTO D.R.

PHOTO EMMANUEL FOUDROT

P. 23

La prêtrise mène à tout... même au fauteuil de maire et au rôle de père de famille. Antoine Givord, premier magistrat de Vénissieux en 1800, le prouve !


2

Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

L’ÉVÉNEMENT

OCTOBRE ROSE

“Prenez rendez-vous avec vos seins” Consacrée à la lutte contre le cancer du sein, la campagne Octobre Rose aura encore martelé un seul mot d’ordre : faites-vous dépister. À Vénissieux, le message a du mal à passer. Chez les femmes de 50 à 74 ans, à peine plus de la moitié a participé à un dépistage en 2019. Aujourd’hui, les acteurs du dépis-

le Centre régional de coordina-

tage sont toutefois à nouveau

tion des dépistages des cancers

TOUS LES DEUX ANS

les ans allez chez le

pleinement opérationnels et la

(CRCDC). Dans le département du

Un cancer du sein résulte d’un

médecin.” Tel est le slogan de pré-

crise qui perdure ne doit pas

Rhône, ce chiffre atteint 64,1 %.

dérèglement de certaines cel-

vention de la campagne annuelle

empêcher les femmes d’agir pour

Cette situation alerte les spécia-

lules qui se multiplient et for-

Octobre rose pour la sensibilisa-

leur santé.

listes locaux, comme le docteur

ment le plus souvent une masse

Abdelmalik Khebbeb, gynéco-

appelée tumeur. Il en existe diffé-

logue aux Portes du sud, qui

rents types qui n’évoluent pas de

reçoivent dans leur cabinet

la même manière. Certains sont

tion au dépistage du cancer du sein. La situation est, en effet, urgente.

DES

52,7 % VÉNISSIANES DÉPISTÉES

L’impact du premier confinement

À Vénissieux, selon les chiffres

des femmes qui devront subir

agressifs et se développent très

se fait encore ressentir. À l’échelle

issus de la Caisse primaire d’as-

chirurgies et traitements lourds.

rapidement, d’autres plus lente-

nationale, une baisse importante

surance maladie (CPAM), seule-

“Alors que le taux de guérison est

ment. Les cellules cancéreuses

de la participation a été observée

ment 52,7 % des femmes âgées

de 97 %, précise-t-il, si le cancer

peuvent rester dans le sein mais

en 2020, en lien avec la crise sani-

entre 50 à 74 ans, les plus expo-

du sein est détecté à un stade

aussi se propager dans d’autres

taire et la fermeture temporaire

sées, ont participé en 2019 au

précoce” (lire son interview

organes, ce qui est une situation

des centres de radiologie.

dépistage gratuit organisé par

ci-contre).

encore plus menaçante. On parle

On ne répétera jamais assez :

alors de métastases.

INITIATIVE

le dépistage est primordial car

Contre le cancer du sein, la mam-

il permet de repérer une éven-

mographie de dépistage est à ce

Les filles du LOU solidaires

tuelle maladie dès les premiers

jour, en l’état actuel des connais-

signes. “Toute grosseur nouvelle

sances, la meilleure arme. En

au sein ou à l’aisselle, toute modi-

l’absence de symptômes, elle

fication de la forme ou de la taille

permet de détecter les lésions

de votre sein, tout écoulement

précoces pour aboutir à une

par le mamelon, ou encore tout

prise en charge rapide. Plus un

changement notoire de l’aspect

cancer du sein est détecté tôt,

de la peau du sein ou de l’aréole

plus les chances de guérison sont

— crevasses, pigmentations, etc.

importantes. Grâce au dépistage

— doivent être signalées à votre

précoce, la moitié des cancers

médecin car elles constituent

du sein sont décelés alors qu’ils

les symptômes visuels les plus

mesurent moins de 2 centi-

répandus et qui doivent alerter”,

mètres. Ce niveau de détection

indique l’Institut national du

permet d’atteindre de très hauts

cancer (INCA).

taux de guérison. Et ce, tout en

Rappelons que le cancer du sein

réduisant

se présente le plus souvent sous

l’agressivité des traitements

la forme d’une petite boule qui

appliqués. 

PHOTO D.R.

Les filles du LOU Rugby s’investissent dans la lutte cotre le cancer du sein. Pour chaque essai marqué par les équipes féminines Elite 1, fédérale et cadettes, 100 euros sont renversés à l’association Courir pour elles. À l’heure du bouclage d’Expressions, la cagnotte s’élevait à 1 800 euros suite aux 18 essais marqués pendant les deux premiers week-ends.

considérablement

peut être palpée parfois par la patiente elle-même.

Il faut que les femmes sachent qu’en cas de dépistage précoce, nous obtenons 97 % de guérison”

DR ABDELMALIK KHEBBEB, GYNÉCOLOGUE, PORTES DU SUD.

GROUPE HOSPITALIER LES

54 000

C’est le nombre de nouveaux cas de cancer du sein observés chaque année en France

MICHÈLE FEUILLET

PHOTO P.G.

“P

UNE MAMMOGRAPHIE

rendez-vous

avec vos seins, tous

renez

À l’hôpital des Portes du sud, la Ligue contr

Toute grosseur nouvelle au sein ou à l’aisselle, toute modification de la forme ou de la taille de votre sein, tout écoulement par le mamelon, ou encore tout changement notoire de l’aspect de la peau du sein ou de l’aréole doivent être signalées à votre médecin” Recommandation de l’Institut national du cancer

Face au cancer du sein, la mammographie de dépistage reste à ce jour la meilleure arme.


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

L’ÉVÉNEMENT

3

À VOS MARQUES, PRÊTES, PALPEZ !

1 Observez Installez-vous debout, face à un miroir. Observez l’aspect général de vos seins et faites attention à différents changements comme la couleur de la peau, la taille, la forme et la structure du mamelon.

Recommencez le palpation sur votre autre sein. S’il existe un écoulement mamelonnaire ou que vous observez une anomalie récente, consultez votre médecin traitant.

REPÈRES  Chaque année 54 000 nouveaux cas sont détectés en France. Près de 12 000 femmes en décèdent.  Près de 80 % des cancers du sein surviennent après 50 ans. Sur 100 femmes de 50 ans, trois développeront un cancer du sein dans les 10 ans.  La survie à cinq ans est de 99 % pour un cancer du sein détecté à un stade précoce, elle est de 26 % pour un cancer métastasé.

re le cancer a organisé une opération de sensibilisation à l’auto-palpation à destination du personnel et du public. QUESTIONS À

Abdelmalik Khebbeb, gynécologue aux Portes du sud

“Dès que l’on sent quelque chose d’anormal, il faut consulter” 52,7 % seulement des Vénis-

du sein et si vous n’avez pas réa-

- On propose à partir de 35 ans

sianes entre 50 et 74 ans

lisé régulièrement un dépistage, il

une échographie mammaire si

participent au dépistage systé-

sera diagnostiqué à un stade plus

on trouve une masse, ou si la

matique gratuit du cancer du

avancé. Lors de mes consultations,

femme est à risque de cancer

sein, comment expliquez-vous

il m’arrive d’accueillir des femmes

du sein. Chez la femme jeune,

cette situation ?

de 60 ans qui n’ont jamais fait de

le pronostic est très “péjoratif ” :

- Certaines nous disent qu’elles

dépistage et dont la tumeur est

il est d’emblée métastatique et

ont jeté le courrier les invitant à

très importante. Et dans ce cas, les

insensible à la chimiothérapie.

ce dépistage. D’autres ont peur

traitements chirurgicaux et médi-

On analyse systématiquement

qu’on leur trouve quelque chose

caux vont être lourds. Or il faut que

le tissu des tumeurs et l’on sait

et préfèrent ne pas savoir. Enfin

les femmes sachent qu’en cas de

si oui ou non la chimiothérapie

il y a celles qui ne se sentent pas

dépistage précoce, nous obtenons

sera efficace.

concernées. Quand elles viennent

97 % de guérison. Dans le risque de développer un

en consultation, nous les incitons systématiquement à se faire dépis-

Et l’autopalpation ?

cancer du sein, on évoque beau-

ter et prenons du temps pour leur

- Elle est indispensable. Aux États-

coup des antécédents familiaux ?

expliquer l’importance de cette

Unis par exemple, 30 % des femmes

- En effet une femme dont la sœur,

démarche. Car il faut rappeler que

se sont découvert une petite masse

la mère ou encore la grand-mère

cette maladie est la première cause

grâce à leur autopalpation. Toutes

ont eu un cancer du sein est à

de mortalité par cancer chez les

les masses ne sont pas cancéreuses.

risque. Tout être humain pos-

femmes.

Mais dès que l’on sent quelque

sède des gènes protecteurs, on les

chose d’anormal, il faut consulter.

appelle les BRCA1 et BRCA2. S’ils mutent, le risque de cancer du sein

PHOTO P.G.

Quels sont les risques à ne pas réaliser ce dépistage ?

On parle de l’importance du

- À partir de 50 ans, le risque de

dépistage des cancers du sein,

cancer du sein augmente franche-

à partir de 50 ans, qu’en est-il

ment. Si vous développez un cancer

chez les plus jeunes ?

et de l’ovaire est important.  PROPOS RECUEILLIS PAR MICHÈLE FEUILLET

Dépistage : comment ça marche ? Le dépistage s’inscrit dans le cadre d’un dispositif national mis en place depuis 2004. Il s’adresse aux femmes de 50 à 74 ans, avec le double objectif de réduire la mortalité liée à cette maladie et d’améliorer l’information et la qualité des soins. Il garantit notamment à chaque femme un accès égal au dépistage sur l’ensemble du territoire. Le département du Rhône soutient le dépistage organisé des cancers du sein à travers l’action de l’association Ademas-69 et, depuis 2019, du Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC). Si vous êtes rhodanienne, âgée entre 50 et 74 ans, l’Adémas-69 vous invite tous les deux ans, par courrier, à vous rendre chez un radiologue agréé de votre choix pour une mammographie (examen gratuit). Cette radiographie bénéficie ensuite d’une seconde lecture par un radiologue de l’Adémas-69. Concrètement, vous recevez une “invitation” par courrier. Dès sa réception, vous prenez rendez-vous avec le radiologue agréé de votre choix (sur une liste jointe). Le jour de votre rendez-vous, n’oubliez pas carte Vitale et courrier d’invitation. Si vous avez déjà réalisé une mammographie et que vous êtes en possession de vos clichés, apportez-les. Le radiologue pourra les comparer et identifier plus rapidement les éventuels changements.

INFOGRAPHIE P.G.

3 Répétez

2 Palpez Levez le bras et palpez votre sein avec les trois doigts du milieu. Allez de l’extérieur, vers l’intérieur. Faites de petits cercles jusqu’à la zone qui relie votre aisselle à votre sein. Variez les pressions afin de pouvoir repérer d’éventuels gonflements ou des grosseurs. Ensuite, pressez votre mamelon.


4

Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

Actus MANQUE DE RECONNAISSANCE

GRAND PARILLY

SOS Médecins en colère

La Maison de santé pluriprofessionnelle est ouverte

comme cela a été récemment le cas pour les médecins traitants. Pour l’association, qui travaille en complémentarité des médecins généralistes, cette revalorisation est essentielle pour l’avenir de la visite à domicile.

D’une superficie de 635 m2, la Maison de santé pluriprofessionnelle

Et notamment pour le recrutement d’autres médecins.

(MSP) de Grand Parilly accueille ses premiers patients, uniquement

“On arrive à remplacer les partants, mais pas à recruter

sur rendez-vous, du lundi au vendredi de 8 heures à 20 heures et les

davantage, on ne monte pas en effectif”, affirme Pierre-

samedis matin de 8 heures à midi. 21 professionnels de santé exercent

Henry Juan, président de l’association SOS Médecins

dans cette nouvelle structure : sept médecins généralistes, trois infir-

Lyon.

miers, trois psychologues, deux orthophonistes, une sage-femme, un et une diététicienne. Une très bonne nouvelle pour Vénissieux car la grande majorité des médecins sont nouveaux, seuls un ou deux exerçaient déjà sur la commune. “Notre atout est bien entendu d’apporter une nouvelle offre médicale. Sachant qu’actuellement une soixantaine de médecins généralistes exercent sur la commune, mais cet effectif est vieillissant : d’ici quatre ou cinq ans, la moitié d’entre eux aura l’âge de partir à la retraite”, précisent les responsables d’O-santé, structure qui a créé et gère la MSP Son coût ? Trois millions d’euros, financés par O-santé et la Région Auvergne Rhône-Alpes, cette dernière ayant participé à hauteur de 200 000  euros. g M.F.

Le

14 heures à 18 heures, joignable également prendre rendez-vous en ligne sur le site doctolib. secrétariat est ouvert de

8 heures

à midi et de

au

04 87 76 86 69. Vous

pouvez

Depuis plus de 15 ans, l’indemnité de déplacement n’a pas évolué pour les docteurs de SOS Médecins. “Le

PHOTO D.R.

ostéopathe, un kinésithérapeute, un podologue, un hypnothérapeute

prix d’une consultation est de 25 euros au cabinet et de 35 euros à domicile, détaille Pierre-Henry Juan. Nous Aucune visite effectuée, pas de prise de rendez-vous

avons donc seulement 10 euros de frais de déplacement.

ni de consultation au cabinet et un renvoi direct sur la

Les week-ends, la consultation en cabinet à la Maison

ligne du Samu. Pendant 24 heures, le 27 septembre der-

médicale de garde est à 51,50 euros alors qu’à domicile,

nier, les 1 300 médecins de l’association SOS Médecins

avec SOS Médecins, la consultation est à 55 euros. Nous

en France n’ont pas répondu aux appels de patients. Un

avons seulement 3,50 euros de frais de déplacement.”

geste fort et rare pour ces médecins qui habituellement

Une indemnisation faible quand on prend en compte

effectuent des visites à domicile, 24 heures/24, tous les

le temps pour se rendre sur le lieu d’une intervention,

jours de l’année.

la réalisation du diagnostic et le chemin pour aller voir

Ils demandent une revalorisation de leurs conditions

un autre patient. g

de travail, notamment lors des visites à domicile,

P.G.

HANDICAP

Un secteur à bout de souffle Afin d’alerter sur leurs conditions de travail, de nom-

proches à l’abandon. Les professionnels en ont assez :

breux salariés du secteur du handicap ont manifesté

ils souhaitent une revalorisation des métiers du soin, et

début octobre devant la préfecture du Rhône.

la juste reconnaissance du secteur du handicap.

“Familles, personnes en situation de handicap et salariés

Pour le département du Rhône et la Métropole de Lyon,

sont à bout de souffle, les conditions d’accompagnement

ce sont plus de 10 000 professionnels engagés auprès de

sont très clairement menacées”, indique le site de l’Ada-

plus de 25 000 personnes en situation de handicap et

pei (Association départementale de parents et amis des

75 000 proches aidants (parents, conjoints, fratries…).

personnes handicapées mentales), qui fait partie du

À Vénissieux, plusieurs structures accueillent des per-

Collectif Handicap 69*.

sonnes handicapées : le foyer l’Étape, avenue Jean-Jau-

Pointés du doigt : le Ségur de la santé et ses nombreuses

rès, le centre d’activités de Parilly, tous deux gérés par

incohérences, notamment le fait que seuls les salariés

l’Adapei, ou encore l’association Adélaïde-Perrin en

du secteur public ont été revalorisés. Ce qui a généré

charge du foyer Honorine-Santilli, rue Dreyfus. g M.F.

secteur associatif non lucratif vers le secteur public, et

(*)Le Collectif Handicap 69 regroupe les présidents et directeurs généraux de 37 associations qui accompagnent des personnes en situation de handicap dans le Rhône et la Métropole de Lyon.

PHOTO D.R.

laissant les personnes en situation de handicap et leurs

PHOTO RAPHAËL BERT

des injustices insoutenables, faisant fuir les salariés du


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

Actus

5

TESTS DÉREMBOURSÉS

Une baisse considérable du nombre de dépistage “Depuis qu’ils ne sont plus remboursés, le nombre de tests s’est écroulé”, témoigne la responsable de la Grande pharmacie des Minguettes. Entre le 15 et le 22 octobre, l’officine a réalisé 128 tests alors que la semaine d’avant, elle en était à près de 400. “La plupart des personnes qui viennent se faire tester le font pour partir en voyage, ou alors ce sont enfants dont la classe a été fermée.” PHOTO ARCHIVES EMMANUEL FOUDROT

Désormais, il faut débourser 44 euros pour un test PCR et de 22 à 25 euros pour un test antigénique, un prix qui peut atteindre jusqu’à 30 euros les dimanches. Des exceptions sont faites pour les cas suivants : si vous êtes identifié comme cas contact par l’Assurance maladie, sur justificatif de contre-indications à la vaccination, sur certificat de rétablissement, pour un motif médical sur ordonnance, pour une intervention médicale ou une hospitalisation, pour les personnes vaccinées (sans prescription), ou alors pour un mineur. Au total, sept millions d’adultes, partiellement vaccinés ou

COVID-19

non, sont concernés par cette mesure.

La vaccination mobile évolue À partir du 3 novembre, il sera possible de se faire vacciner dans des salles communales. L’occasion de rappeler aux plus de 65 ans et aux personnes fragiles l’importance de la dose de rappel.

En 2020, cela représentait pour l’Assurance maladie 2,6 milliards d’euros, et cette année le montant est trois fois plus élevé. g P.G.

LA SOLIDAGE

Les conditions météorologiques se détériorant, un

Quid de la vaccination des plus de 65 ans ?

nouveau dispositif de vaccination se met en place

Alors que les résidents des EHPAD ou des maisons

à Vénissieux dès le 3 novembre. Le camion mobile

de personnes âgées à Vénissieux ont reçu leur dose

ne stationnera plus dans différents lieux de la ville

de rappel du vaccin contre le Covid, ceux qui vivent

comme il le faisait depuis le 1er septembre.

à domicile sont encore trop peu nombreux à y accé-

En revanche, il sera possible de se faire vacci-

der. C’est pourquoi des professionnels de santé,

ner dans des salles communales en novembre et

(médecins généralistes, pharmaciens, infirmières,

décembre : lundi et mardi à la Maison des fêtes

etc.) rappellent à leurs patients l’importance de cette

et des familles (20, avenue de la Division-Leclerc,

injection. Elle concerne les personnes les plus fra-

salle numéro 1) ; mercredi et jeudi à la Halle à

giles et celles de plus de 65 ans, et doit être adminis-

Grains (85, boulevard du Dr Coblod) ; et le vendredi

trée six mois après la dernière injection de vaccin et

au foyer Vaillant-Couturier (45, rue Vaillant-Coutu-

quatre semaines après l’injection unique de Janssen.

rier), ainsi qu’au CDHS (5, place de la Paix).

À Vénissieux, tout un travail de sensibilisation est

La vaccination est ouverte de 9 heures à 17 heures,

mené par la CPTS (Communauté professionnelle

sur rendez-vous via les plateformes de réservation

territoriale de santé), la Ville, la Caisse primaire

habituelles (comme Doctolib) et sans rendez-vous

d’assurance maladie, les personnels médicaux et

dans la limite des places disponibles. Pour tout

paramédicaux sous l’égide de l’Agence régionale de

renseignement complémentaire, contacter le ser-

la santé. g

vice communal hygiène et santé au 04 72 21 44 10.

La France restait un des seuls pays à encore rembourser les tests.

M.F.

Rose Clairet a fêté ses 100 ans L’ambiance était à la fête le 20 octobre à La Solidage. L’une des résidentes, Rose Clairet, fêtait son centième anniversaire. Entourée de sa fille et son gendre, Nicole et Pierre, de Frédéric et Christophe, ses petits enfants, de Flavian et Alexis, ses arrière-petits-enfants, Rose a soufflé les bougies un siècle jour pour jour après sa naissance. C’était le 20 octobre 1921. Le personnel, auquel la famille a tenu à rendre hommage pour la qualité de l’accompagnement et des soins dispensés, avait organisé une petite fête en présence des autres résidents et de Saliha Prudhomme-Latour, adjointe en charge des personnes âgées. La chanteuse Maëva est venue spécialement interpréter des chansons de Johnny Hallyday, le chanteur préféré de Rose. Toute sa vie, Rose a exercé une activité professionnelle. D’abord en tant que canneteuse* dans une entreprise de textile, puis dans des entreprises de fabrication de machines à écrire, avant de prendre sa retraite en 1981. Dans les années cinquante, elle et son mari militaire avaient fait construire une maison à Bron. Jusqu’à ses 96 ans, elle est restée très active, jardinant beaucoup et aimant énormément les animaux. Veuve depuis un quart de siècle, elle vit à La Solidage depuis quatre ans. g

VACCINATION

M.F.

(*) Responsable d’une canetière, machine utilisée pour confectionner les cannettes de fils utilisées par les métiers à tisser.

L’efficacité contre les formes graves confirmée le 27 décembre 2020, au début de la vaccination et

formes graves du Covid-19. C’est ce qu’atteste une

le 20 juillet dernier.

vaste étude française, réalisée sur 22 millions de per-

Les chercheurs ont donc pu remarquer “une réduc-

sonnes en France. D’après les études menées par des

tion du risque d’hospitalisation supérieure à 90 %”,

chercheurs de l’Assurance-maladie et de l’Agence

au 14e jour, après la deuxième dose de vaccin. C’est

du médicament (EPI-PHARE) la vaccination permet

ce qu’a déclaré Mahmoud Zureik, directeur d’Epi-

de réduire de 90 % les formes graves de Covid-19 et

Phare et épidémiologiste, à l’AFP. “Cela signifie que

donc un risque d’hospitalisation et de décès.

les personnes vaccinées ont neuf fois moins de risque

L’étude a été menée sur 11 millions de personnes

d’être hospitalisées ou de décéder du Covid-19 que

vaccinées (avec les vaccins Pfizer-BioNtech, Moderna

les personnes non vaccinées”, affirme l’épidémio-

et AstraZeneca) et 11 millions de non vaccinées,

logiste. g

toutes de plus 50 ans. Elles ont été observées entre

P.G.

Rose et sa fille Nicole.

PHOTO M.F.

Des vaccins considérablement efficaces contre les


Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

6

PARILLY

Comme ailleurs, le poids des incivilités L’assemblée générale du mercredi 13 octobre, présidée par Murat Yazar, a fait salle pleine. Les prises de parole ont confirmé que les nuisances du quotidien en exaspèrent plus d’un.

P

eut-on parler de réelle

À ce propos, le maire, Michèle

déployées sur la commune, dont

surprise quand on liste

Picard, qui partage la colère des

certaines dans votre quartier.

les tracas des habitants de

habitants, a rappelé un chiffre

Quant aux agents de surveillance

Parilly ? Vitesse excessive (sur-

qui laisse songeur : “Nos jardi-

de la voie publique, leur effectif

tout avenue Charles-de-Gaulle),

niers passent 30 % de leur temps

passera de quatre à douze d’ici

stationnements anarchiques,

de travail à nettoyer.”

la fin de l’année. Je suis comme

tapages nocturnes… Les pro-

Et la première magistrate de

vous, pas satisfaite de ce qu’il se

blèmes mis en avant lors de l’as-

revenir sur tous les points évo-

passe. Mais, je le répète souvent,

semblée générale du 13 octobre,

qués. “On ne peut pas poster un

nous devons réapprendre à vivre ensemble.”

policier dans chaque coin de rue pour faire cesser les tapages noc-

més dans les autres quartiers.

turnes (…). S’il y a infraction, on

1 521 interventions

Des habitants de l’ancienne

peut verbaliser. Une incivilité,

de police

route d’Heyrieux, du chemin

c’est plus compliqué (…). La loi

La longue intervention du com-

des Palmes, de l’avenue Charles-

de renforcement de la lutte contre

mandant de police nationale

de-Gaulle et surtout de la rue

les rodéos à moto a évolué. Désor-

Bruneau, chiffres en main, a

Stoppa, ont ainsi pointé leur

mais, ce sont des délits à part

donné un aperçu du travail

tiers pour des troubles à l’ordre

y a eu près de 300 interventions

ras-le-bol des squatteurs, des

entière qui sont lourdement sanc-

effectué depuis janvier der-

public. Les policiers sont inter-

pour des différents familiaux, 66

adeptes des rodéos (“mais que

tionnés. Plus question d’amende

nier. Notamment dans le sec-

venus une centaine de fois pour

incendies dont 36 concernaient

fait la police ?”), de ceux qui cir-

forfaitaire (…). Je ne peux pas

teur élargi de Parilly, incluant

des accidents sur la voie publique.

des véhicules. Enfin, nous avons

culent sans assurance ou encore

laisser dire que nous ne faisons

Jules-Guesde et une partie du

Ils ont mené neuf enquêtes suite

comptabilisé 400 interventions de

de ceux qui prennent leur envi-

rien. 22 caméras de vidéo-verbali-

Centre. “On a procédé à 1 521

à des décès, qui se sont finale-

police judiciaire.” g

ronnement pour une poubelle.

sation supplémentaires vont être

interventions policières, dont un

ment révélés non-suspects… Il

PHOTO D.R.

dans une salle Labourbe bondée, sont très proches de ceux expri-

DJAMEL YOUNSI

JULES-GUESDE

Collège, squats et propreté en débats

PHOTO M.F.

Alors que le quartier de Jules-Guesde est en pleine transformation, les habitants ont participé en nombre à l’assemblée générale du conseil de quartier, le 14 octobre dernier. Pierre Matéo, son président, conduisait les débats.

L

avenue Jules-Guesde : “Les maga-

ce qu’ils veulent. Pourtant un

“Nous installerons 24 caméras

sins qui sont en face de chez nous

important travail est mené à

supplémentaires dans la ville,

font du bruit jusque très tard

Vénissieux tant par la police

y compris sur l’avenue”, lui a

dans la nuit. L’épicerie vend de

municipale que la nationale.”

répondu Michèle Picard.

l’alcool, les jeunes restent devant

L’adjoint en charge de la pro-

“Depuis plus d’un mois, les portes

pendant des heures en mettant de

preté, Lanouar Sghaier, a indi-

sont détériorées, les poubelles

la musique. Ils squattent devant

qué que les services municipaux

sont par terre”, lance une habi-

la boulangerie. Le nettoyage n’est

ont identifié une trentaine de

tante de la résidence Joliot-Curie.

jamais fait. Ça devient invivable et

points noirs sur le territoire de

Abdel Boulaouinat, directeur de

insupportable. J’ai appelé la police

la ville. “Nous allons sensibili-

l’agence Lyon métropole habitat,

mais elle ne vient pas.” Un habi-

ser les plus jeunes en organisant

le bailleur, n’a pas nié les pro-

tant ajoute : “Nous avons des pro-

des opérations propreté dans

blèmes rencontrés par les habi-

blèmes avec la station de lavage

les quartiers. On y associera les

tants. “On a trois gardiens qui

un peu plus loin. Après 22 heures,

collégiens, les lycéens. Et ce qui

travaillent dès 6 heures du matin.

il y a du bruit. Serait-il possible de

sera ramassé, nous le mettrons

On fait face à des squats. On a reçu

a maman d’une fillette

(Triolet et Aragon), ainsi qu’une

la fermer avec une barrière ? Et

en évidence pour que chacun

une délégation de locataires, on

lançait les discussions :

construction avenue de la Répu-

de demander au propriétaire de la

puisse se rendre compte de l’im-

réfléchit sur différentes mesures :

“Ma fille est en CM1. Le

blique. Au nord de Vénissieux,

camionnette qui vend des pizzas,

portance des déchets. Quant au

le contrôle de la circulation à l’in-

collège Grignard est loin. Nous

j’en conviens, un collège serait

toujours sur l’avenue, de déména-

camion du vendeur de pizzas, il

térieur de la résidence, la réduc-

sommes plusieurs parents à nous

nécessaire. Nous réfléchissons à

ger. Les gens restent, parlent fort,

est malheureusement placé sur

tion du nombre d’entrées...”

en inquiéter. On a des écoles, un

des terrains pour une éventuelle

c’est très gênant.”

un terrain privé...”

Et de rappeler le lancement d’une

lycée à proximité mais pas de

implantation mais, quoi qu’il en

collège.” Michèle Picard rappe-

soit, ce ne sera pas réalisé sur ce

lait alors le travail lancé par la

mandat.”

Métropole à ce sujet : “Dans le

Un habitant du 48, avenue Jules-

importante opération de rénova-

Opérations propreté

Guesde alertait pour sa part sur

tion, qui doit débuter dans les

à destination des jeunes

les vols et les dégradations des

mois qui viennent, pour un coût

Une résidente des Cristallines

“Depuis la fin du confinement,

voitures dans son parking sou-

de dix millions d’euros. g

prochain mandat, sont prévues

intervient à son tour pour faire

observe le maire, nous avons

terrain. Il demande la mise en

deux réhabilitations de collèges

part des nuisances constatées

l’impression que les gens font

place de vidéo-surveillance.

MICHÈLE FEUILLET


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

7

MAX-BAREL/CHARRÉARD

Exaspérés par les trafics Lors de l’assemblée générale, présidée par Nathalie Dehan, ce 20 octobre, les habitants ont exprimé avec force leur ras-le-bol des trafics de stupéfiants. Sans nier les efforts engagés pour l’amélioration du quartier.

D

epuis le début des assem-

rel/Charréard. Dès l’ouverture

ser la balle entre bailleurs, muni-

de 26 agents de la police natio-

quer nos enfants, on ne va pas les

blées générales, deux

des débats, c’est un flot d’exaspé-

cipalité et police.” Du trafic à la

nale en 2019, les effectifs de police

lâcher, croyez-moi.” Et la plupart

constats s’imposent : les

rations et d’inquiétudes qui s’est

violence gratuite pure et dure,

n’ont jamais retrouvé le nombre

des riverains de salle d’acquies-

habitants sont très nombreux à

déversé. Et le moins que l’on

il n’y a qu’un pas… Comment ne

affiché ne serait-ce qu’en 2015.”

cer. Tout s’est terminé par une

participer, et ils viennent d’abord

puisse dire, c’est que le trafic de

pas être révolté quand un père

Heureusement, les interven-

note optimiste, celle de Valérie

pour dénoncer les incivilités et

stupéfiants a occupé une grande

de famille se fait menacer de

tions d’une nouvelle habitante,

Talbi, adjointe aux conseils de

délits qui empoisonnent leur

partie des “questions-réponses”.

représailles, après avoir genti-

boulevard Jodino, ont redonné

quartier : “Après tout ce qui a été

quotidien. Une situation qui ne

Illustration avec cette com-

ment demandé à des désœuvrés

des couleurs aux débats. “Ce ne

dit, j’ai envie de dire qu’il ne faut

touche pas seulement Vénissieux,

merçante qui s’est longuement

et agitateurs de faire moins de

sont que des petites nuisances

pas oublier qu’il y a des choses

tant s’en faut. “C’est un problème

exprimée sur sa situation pro-

bruit, rue Duclos ?

dont je suis victime, des jeunes

de bien qui sont faites, on ne le

d’ordre sociétal, commentera ainsi

fessionnelle. “À cause des reven-

qui viennent squatter dans l’im-

dit jamais assez. Et pour y parve-

Michèle Picard. La place Bellecour

deurs qui ont élu domicile devant

Pas assez de policiers

meuble. Ou des stationnements à

nir, il faut que l’on travaille tous

n’échappe pas à des rodéos.”

mon local, j’ai perdu les trois-

En réponse aux questions du

répétition sur le trottoir… Mais

ensemble.”

Il n’empêche que bon nombre de

quart de ma clientèle. Si je veux

public, le travail de longue

on ne va pas se laisser faire, on

riverains semblaient à bout lors

partir, à qui je vais bien pouvoir

haleine effectué par les ser-

va agir. En commençant par édu-

du conseil de quartier Max-Ba-

revendre ? Arrêtez de vous repas-

vices de police, en relation avec

commandant Bruneau, du commissariat de Vénissieux. “Je n’ai à ma disposition que l’effectif de police actuel, le Code pénal et le procureur. Notre travail est de localiser ces points de vente, et de procéder à des interpellations et incarcérations, huit ont été effectuées depuis août…”. Et le maire de poursuivre : “La question de la PHOTO D.R.

sécurité nous est posée collectivement. Il faut le dire, même si nous avons pu bénéficier d’un renfort

DJAMEL YOUNSI

AGENDA

bailleurs et municipalité, a été une fois encore souligné par le

g

Les prochaines assemblées générales g Moulin-à-Vent/Georges-Lévy/Ernest-Renan : mercredi 27 octobre à 18h Restaurant du groupe scolaire Moulin à Vent 22, rue Pierre-Brossolette g Joliot-Curie : jeudi 28 octobre à 18 heures Salle polyvalente du groupe scolaire Irène-Joliot-Curie 5, rue Roger-Salengro

Jean-Moulin/Henri-Wallon : mercredi 3 novembre à 18 heures Restaurant du groupe scolaire Jean-Moulin - élémentaire 10, rue Vladimir-Komarov

g

g Charles-Perrault : jeudi 4 novembre à 18 heures Salle polyvalente du groupe scolaire Charles-Perrault 1, rue de la Démocratie

LOUIS-PASTEUR/MONERY

Les camions dans le viseur

Les habitants du quartier se sont retrouvés en nombre le 21 octobre au groupe scolaire Louis-Pasteur, à l’occasion de ce conseil présidé par Sophia Brikh. “Cela fait des années que nous avons

vail a été mené depuis 2016. “Un

tolérance, sinon on ouvre la boîte

rodéos, la vitesse route de Corbas.

de temps à nettoyer les espaces

des soucis avec la circulation des

courrier a été adressé à l’ensemble

de Pandore. Nous devons travailler

Pour Michèle Picard, il faut diffé-

verts par exemple. Concernant les

camions de plus de 3,5 tonnes, lance

des entreprises du secteur et nous

sur la sécurisation des abords des

rencier délits et incivilités : “Depuis

délits, les policiers nationaux et

une habitante qui vit à l’angle du

avions rencontré leurs dirigeants.

écoles. Nous allons augmenter le

la fin du premier confinement, les

municipaux font un travail remar-

chemin de la Côte et de la route de

À ces rencontres, se sont ajoutées

nombre d’ASVP de 4 à 12. Ils circu-

incivilités empirent. Les jardiniers

quable.” g

Corbas. J’ai écrit à la mairie pour la

de nombreuses verbalisations. Il y

leront à pied, à vélo, en voiture, et

municipaux passent de plus en plus

première fois le 30 septembre 2016,

a eu un mieux. Nous allons récrire

on va recentrer certaines de leurs

à l’ensemble des entreprises. Il n’y a

missions.” L’adjoint en charge de la

que la sanction qui peut dissuader.

propreté, Lanouar Sghaier, évoque

ne bouge. Quand ferez-vous quelque

Par ailleurs, sachez qu’il n’y a aucun

d’autres solutions : “Chaque enfant

chose pour éviter les camions ? La

quartier abandonné à Vénissieux.”

a moins d’un kilomètre à faire pour

circulation est insupportable, elle

La circulation autour de l’école

se rendre dans son école de secteur,

commence à 6 heures du matin

fait également débat : “Aux abords

on n’est pas obligé de prendre sa

pour finir à 22 heures.” Un habitant

du groupe scolaire nous n’arrivons

voiture. On est en train de réfléchir

de la rue Parmentier ajoute : “Les

pas à nous garer. Le temps de dépo-

entre autres à la mise en place de

camions font vibrer toute la maison.

ser ma fille et je prends un PV de

pedibus.”

Les murs se craquellent. Nous avons

135 euros, se plaint un habitant. Je

Le conseil se terminait sur d’autres

l’impression d’être des laissés-pour-

demande une tolérance le temps de

sujets  : le nettoyage de la rue

compte.”

faire traverser nos enfants.” Impos-

Jean-Duclos, des rassemblements

Michèle Picard rappelle qu’un tra-

sible, tranche le maire. “Aucune

de jeunes dans des parkings, les

PHOTO M.F.

le maire m’a répondu ; en 2020 nous avons fait une pétition. À ce jour, rien

MICHÈLE FEUILLET


8

Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

Actus

CERTIFICATS D’ÉCONOMIE D’ÉNERGIE

La Ville de Vénissieux récompensée La Ville de Vénissieux vient d’être récompensée par le SIGERLy (Syndicat de gestion des énergies de la région lyonnaise), à l’occasion du Salon des maires du Rhône, qui s’est tenu le 14 octobre à La Tour-de-Salvagny. C’est en effet notre commune qui a validé le plus de certificats d’économie d’énergie par habitant en 2020. “C’est un prix coup de cœur décerné à la Ville de Vénissieux”, a précisé Éric Perez, le président du SIGERLy, en remettant le prix à Pierre-Alain Millet, adjoint au maire vénissian en charge du logement, du développement durable et des énergies. Les Certificats d’économie d’énergie (CEE) sont un dispositif financier incitatif, favorisant la rénovation énergétique dans les secteurs énerPHOTO P.G.

givores comme le bâtiment, l’industrie, le transport ou l’agriculture… À Vénissieux, les huit dossiers déposés auprès du SIGERLy représentent 217 000 euros de travaux, qui procurent une économie totale d’un système informatique de gestion de l’énergie à la résidence de personnes âgées Ludovic-Bonin, de chaudières haute performance au Bureau information jeunesse (BIJ)et au centre de vacances DanielFéry, ou encore l’installation de pompes à chaleur hybrides dans divers locaux municipaux. g A.S.

ASSOCIATIONS

Antirouille ou l’entraide de quartier Depuis une trentaine d’années, l’association Antirouille prend en charge les enfants de 6 à 15 ans du Charréard, de Max-Barel ou de Pasteur pour les aider à acquérir les savoirs de base. L’animation est essentiellement assurée par des gens du quartier : des mamans, des nourrices, des retraités. Ou même des adolescents qui ne demandent pas mieux que d’accompagner leurs cadets, notamment pour l’aide aux devoirs. “Ici, explique Sophia Brikh, la nouvelle présidente, les enfants font le ménage, cuisinent pour le goûter du midi. Ils se battent même parfois pour passer le balai ! Nous avons vraiment à cœur de développer les notions d’entraide.” Moult activités sont au programme : menuiserie, jardinage, cuisine, bricolage, confection de bijoux, couture, danse... Entre autres. Une ombre passe... Celle de l’ancienne présidente, Jeannine Poli, décédée en juin. “Son empreinte est partout, confie Sophia Brikh. C’était typiquement la bénévole qui donne son âme à l’association. À 80 ans, elle avait toujours la pêche, elle était la lumière et l’énergie d’Antirouille.” Pour lui rendre hommage, les bénévoles devraient planter un arbre au printemps dans le jardin de l’association. Pour l’heure, les inscriptions ont repris. Une vingtaine d’enfants sont accueillis, notamment les mercredis après-midi de 13h45 à 16h45, certains samedis et pendant les vacances scolaires en fonction des possibilités. g A.S.

Contact : 06 49 85 59 84 ou s.brikh@ville-venissieux.fr

TENSIONS

Rentrée “explosive” au lycée professionnel Marc-Seguin “Nous avons eu des conditions de rentrée explosives

aussi contre les professeurs. “Nous avons des inci-

avec une hausse importante des incidents”, témoigne

dents chaque année, mais là, depuis cette rentrée, c’est

Samuel Delor, professeur de français-histoire-géo-

particulièrement intense et précoce”, affirme Samuel

graphie au lycée professionnel Marc-Seguin et syn-

Delor. D’après lui, les difficultés se rencontrent

dicaliste à la CGT Éduc’Action 69. Lundi 18 octobre,

autant du côté du lycée général que du lycée pro-

90 % des enseignants du lycée professionnel étaient

fessionnel.

en grève. Tous dénoncent des conditions de travail

Pour le corps enseignant, cette violence s’explique

délétères avec des élèves de plus en plus violents.

surtout par le contexte éducatif de ces deux dernières

“Depuis la rentrée, les incidents, dont la gravité ne

années. “La pandémie a fortement impacté le cadre sco-

cesse d’augmenter, se sont multipliés : introduction

laire et la scolarité des élèves, qui se sentent abandonnés,

d’armes, déclenchements d’alarmes, chahut, dégra-

tout comme leurs professeurs, souligne Samuel Delor. Il

dation, injures, menaces, bagarres, agressions, jets de

y a un épuisement qui affecte tout le monde.” g

chaises et autres projectiles…”, entre les élèves, mais

AESH

Un manque de reconnaissance criant C’est leur quatrième journée de mobilisation de l’an-

personnels de l’établissement. Tous dénoncent le

née. Les AESH, accompagnants d’élèves en situation

manque de moyens humains et financiers auquel

de handicap, ont lancé un appel à la grève nationale

fait face la profession. “Nous avons beaucoup perdu,

le 19 octobre dernier. Ceux du collège Paul-Éluard de

témoigne Claire Fraisse. Avant, nous nous occupions

Vénissieux ont répondu présent, accompagnés des

de 11 enfants, maintenant, on est passés à 14, mais

assistants d’éducation et de la vie scolaire.

toujours avec les mêmes moyens et peu d’heures. Nous

Les AESH manquent de reconnaissance, ce qui mène

avons besoin de plus d’accompagnants, nous pouvons

à une précarisation du métier, comme le décrit Claire

difficilement créer des relations de confiance avec les

Fraisse, AESH depuis 12 ans dans l’établissement. Elle

élèves dans ces conditions alors que c’est essentiel à

donne l’exemple de la prime REP + : les AESH n’y ont

notre métier.” g

pas droit, contrairement aux enseignants et autres

PHOTO A.S.

P.G.

P.G.

PHOTO P.G.

de 2,11 gigawatts/heure. Ils concernent notamment la mise en place


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

Actus

9

PREMIÈRE LIGNE

Une reconnaissance bien vite oubliée Ils sont éboueurs, caissiers, enseignants ou encore infirmiers. Ils ont été célébrés, parfois comme des héros, au plus dur des confinements. Mais plus d’un an après, dans ces métiers de première ligne, c’est l’amertume qui prévaut.

T

ous les soirs à 20 heures, les Fran-

Tall Mansour, agent de collecte

çais étaient à leur fenêtre et applau-

Tall Mansour travaille depuis 2015 comme

dissaient. Pendant deux mois, lors

agent de collecte chez Pizzorno, à Vénis-

du premier confinement en avril 2020,

sieux, l’entreprise qui s’occupe de la récolte

chacun tenait à témoigner sa reconnais-

des déchets dans Lyon. Il se souvient du pre-

sance envers les métiers que l’on appelle

mier confinement qui a débuté le 17 mars 2020. “Pour nous, il y a eu des changements,

sonnel médical, les caissiers, les ensei-

se remémore Tall Mansour. Pendant le Covid,

gnants, parmi d’autres.

il y avait moins de travail, moins de circula-

Ces personnes avaient répondu présent

tion, on était plus tranquille pour faire nos

pour faire vivre un pays entier alors que

tournées.” Cependant, il n’a pas le souvenir

le monde était à l’arrêt presque total face

de multiples remerciements de la part des

à une épidémie dont on connaissait très

personnes qu’il a pu croiser. “Je n’ai pas vu

peu de choses. On entendait alors de

beaucoup de reconnaissance. Quelques per-

nombreux témoignages de Français, sur

sonnes nous ont dit merci comme le Grand

les réseaux sociaux ou dans différents

Lyon qui nous a félicités pour le travail qu’on

médias, remercier ces femmes et ces

a fait dans la ville pendant cette période. Par

hommes qui ont parfois risqué leur vie

contre, de la part des gens qu’on a croisés,

afin de nous aider.

c’était rare. Et aujourd’hui aussi. Des per-

Mais sur le terrain, la réalité a été toute

sonnes peuvent être très dures et critiques

autre d’après Tall Mansour, Sylvia* et

envers notre travail en nous disant que c’est

Sarah*. L’un est un Vénissian, agent de

nul, qu’on les réveille, qu’on bloque la circu-

collecte chez Pizzorno, et les deux autres

lation, qu’on le fait mal, on nous klaxonne,

le plus important.” Il admet tout de même

Insultes, impolitesses, impatiences et par-

sont hôtesses de caisse à Carrefour Vénis-

nous insulte, mais des encouragements, on

“supporter beaucoup de choses”.

fois violences physiques, les exemples

sieux. Pour eux, cette reconnaissance a

en a peu.”

“Nous travaillons, nous représentons le ser-

s’enchaînent pour les deux femmes. Mais

été moins forte qu’on ne le pense pen-

Tous les matins, ce quadragénaire est debout

vice public donc nous ne pouvons pas réagir,

surtout, ce qui les attriste, c’est le manque

dant le confinement, et bien vite oubliée

dès quatre heures du matin, prend son poste

mais parfois, ça peut être violent verbalement

de lien social avec leurs clients. “On ne

depuis. Toujours au contact direct avec

vers 5h30 et débute sa tournée à six heures.

comme physiquement. Je me rappelle un jour,

peut même plus discuter. Quand on essaie

la population, ils considèrent de nouveau

Un travail éreintant qu’il est tout de même

une personne est descendue de sa voiture et

d’avoir une petite conversation, un lien avec

être des métiers de l’ombre pour qui nous

content d’avoir. “Je me dis que tant que j’ai du

est venue donner un coup de pied au chauffeur,

une personne, celle qui attend derrière va

avons peu de gratitude.

travail, que je peux nourrir ma famille, c’est

parce qu’on mettait trop de temps d’après lui.”

taper sur le plexiglas pour qu’on aille plus

PHOTO P.G.

de première ligne : les éboueurs, le per-

PHOTO D’ILLUSTRATION ARCHIVES 2020 RAPHAËL BERT

vite.”

Sylvia* et Sarah*, hôtesses de caisse

Leur relation avec les clients s’est même

Sylvia travaille à Carrefour Vénissieux depuis

peut-être aggravée depuis le Covid. “Au

18 ans. Sarah, elle, a 38 ans d’ancienneté.

début de la crise, je me souviens de quelques

Quand le président de la République a ins-

personnes qui nous ont remerciées d’être là,

tauré le confinement, elles étaient là. Témoins

mais ça n’a pas duré, affirme Sarah. Il y a

des vents de panique de nombreux Français,

une agressivité quotidienne, elle était déjà

terrorisés à l’idée de manquer de produits de

présente avant la crise, elle s’est accentuée

première nécessité. “La crise a été très com-

et n’a jamais cessé. » Du côté de Sylvia, le

pliquée, surtout de voir courir les gens dans le

constat est sans appel : “Des bons souve-

magasin, on avait l’impression que c’était la fin

nirs ? Je n’en ai pas, à part les quelques mer-

du monde”, se rappelle Sylvia.

cis que j’ai pu recevoir, sinon on nous disait

Très vite, les rayons se sont vidés. Le confine-

à peine bonjour.”

ment était en place et les autorisations de sor-

Mais Sarah se souvient d’une personne

ties limitées. Au début, la seule protection des

qu’elle a rencontrée. “Un jour, une dame

hôtesses de caisse face aux clients était le gel

m’a donné un petit porte-clés pour me

hydroalcoolique, puis il y a eu le film plastique

remercier, c’est mon seul souvenir positif

devant leur caisse, et les masques après plu-

de cette période. Ce petit élan de solidarité

sieurs semaines. Le plexiglas ? “On a dû l’exiger

s’est vite terminé”, se désole-t-elle. g

mais ça a été mis à la va-vite, explique Sarah, c’est rafistolé, collé, vissé” et depuis, inchangé.

POUTCHIE GONZALES

*les

prénoms ont été modifiés.


10

Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

Actus

TERRITOIRE ZÉRO NON-RECOURS

Une première nationale au Moulin-à-Vent

Ce n’est pas le moindre des paradoxes : alors que la précarité a fortement augmenté, de très nombreuses personnes ne font pas valoir leurs droits sociaux. Au Moulin-à-Vent, une expérience pilote est menée pour lutter contre ce phénomène dit de non-recours.

T

andis que les responsables de l’as-

Tous ces freins mis bout à bout forment

sociation Passerelle présentent

un phénomène d’une ampleur insoup-

officiellement le dispositif Terri-

çonnée. Selon diverses études, on estime

toire zéro non-recours (TZNR), une dame

notamment que 50 % des personnes pou-

dans la soixantaine entre dans le hall

vant prétendre au Revenu de solidarité

d’accueil du centre social du Moulin-à-

active (RSA) n’en font pas la demande. “Un

Vent. L’air soucieux, elle hésite, puis ose

autre exemple parlant est celui des retraites,

demander si quelqu’un pourrait l’assis-

souligne Laurence Berton, directrice du

ter dans des démarches informatiques.

Centre communal d’action sociale de Vénis-

Un rendez-vous lui est proposé pour le

sieux (CCAS). Beaucoup d’anciens vivotent

lendemain. Quelques minutes plus tard,

avec des petites pensions de 500 ou 600 euros,

sur le parvis, on la retrouve en larmes,

alors qu’ils pourraient prétendre au mini-

effondrée : “Si je pleure, confie-t-elle, c’est

mum vieillesse qui s’élève à 906 euros.”

gers, alors que j’ai deux filles à l’univer-

Aller vers

sité qui pourraient m’aider. Mais elles me

Face à cette réalité, le Centsept, un labo-

disent qu’elles n’ont pas le temps.”

ratoire d’innovation sociale basé à Lyon,

PHOTO G.L.

parce que je dois m’adresser à des étran-

Pour Robert Mlakar, directeur général

a lancé en janvier 2020 un projet expé-

de Passerelle, cette dame est l’illustra-

rimental de Territoire zéro non-recours

tion même du non-recours : “Elle cumule

(TZNR). Avec l’ambition d’aller vers

Michèle Poulenard et Robert Mlakar, de l’association Passerelle, ont la responsabilité de repérer les personnes en situation de précarité, les écouter, les accompagner et les orienter.

deux des principaux freins identifiés : un

les personnes en précarité, leur faire

créé des permanences d’écrivain public et

tire le fil, toute la pelote vient en général,

manque de maîtrise de l’outil numérique et

connaître leurs droits et mieux les orien-

numérique. Le non-recours est une théma-

explique Michèle Poulenard, co-directrice

un soutien familial insuffisant.” Les autres

ter. “On s’est tout de suite positionné, rap-

tique très importante à nos yeux. On vou-

de l’association Passerelle, qui enfile le

freins sont la méconnaissance des droits

pelle Saliha Prudhomme-Latour, adjointe

lait aller plus loin dans un objectif de lutte

costume d’ambassadrice des droits à

sociaux, la complexité des démarches, ou

aux Politiques sociales. Lors du précédent

pour les droits et la dignité.”

raison de deux permanences hebdoma-

encore la crainte d’être stigmatisé.

mandat, l’équipe municipale avait déjà

Pour assurer le contact avec les habitants,

daires, le mercredi et le jeudi. Cela permet

le Centsept s’est rapproché de l’associa-

de faire un bilan complet de sa situation.

tion Passerelle. Tandis que le volet coordi-

La personne repart en sachant à quelles

nation avec les autres acteurs sociaux est

aides elle peut prétendre, à qui s’adresser

assuré par le Pimms médiation Lyon-Mé-

et quels documents préparer.”

tropole. Le cadre posé, restait à définir un

Cette expérience de Territoire zéro

territoire. Le choix du Moulin-à-Vent est

non-recours est observée avec le plus

TERRITOIRE ZÉRO CHÔMEUR LONGUE DURÉE

Léo-Lagrange portera la candidature de Vénissieux

moins surprenant qu’il n’y paraît. Certes,

grand intérêt par plusieurs localités fran-

Vendredi 15 octobre, la Ville de Vénissieux a

d’emploi de longue durée de plus de un an

ce n’est pas le quartier le plus défavorisé

çaises qui pourraient emboîter le pas à

accueilli plusieurs partenaires pour le lan-

est de 417 et parmi ces personnes, 261 le

de Vénissieux. Mais le taux de pauvreté

Vénissieux. On notera aussi qu’un labo-

cement de son premier comité local pour

sont depuis plus de deux ans. Le quartier

y est quand même de 18 %, et le taux de

ratoire de recherche universitaire suit

l’emploi. L’objectif ? Réunir les actrices et

comprend des problématiques propres aux

chômage de 20 %. C’est surtout le secteur

l’expérimentation.

acteurs du territoire afin d’échanger sur

quartiers politique de la ville (QPV), mais

de la commune où le recours aux aides

“Nous ne sommes pas les seuls à mener

le projet Territoire zéro chômeur longue

il s’inscrit également dans une dynamique

facultatives du CCAS est le plus faible. Ce

un tel projet, précise Michèle Poulenard,

durée (TZCLD) et préparer la candidature

d’acteurs. Nous y retrouverons la présence

qui en fait un bon candidat pour tester

mais nulle part ailleurs le dispositif n’est

de Vénissieux.

du centre social Eugénie-Cotton, de la Mis-

l’efficience du dispositif.

aussi avancé. À la fin de l’expérience, dans

Rappelons que le conseil municipal avait

sion locale, d’un équipement polyvalent

affiché, en avril, sa volonté de voir la ville

jeunes, de deux groupes scolaires, ainsi que

Un bilan des droits

rejoindre l’association Territoire zéro

la proximité du Grand projet de ville (GPV) et

pour chaque demandeur

chômeur longue durée. Et que depuis

de La CoCotte, un espace dédié à l’entrepre-

Le TZNR est officiellement en place depuis

décembre 2020, l’État a ouvert le processus

neuriat. Je souhaite que ce premier comité

le 13 octobre dernier pour une durée d’un

de candidatures à de nouvelles communes.

local pour l’emploi permette à chacune et

an. Passerelle a préparé le terrain en dis-

“Le quartier Léo-Lagrange a été choisi

chacun de trouver sa place dans le projet,

tribuant des flyers dans les commerces, les

comme périmètre répondant aux critères

et d’amorcer les groupes de travail théma-

écoles, chez les médecins, les infirmiers…

de l’expérimentation, a annoncé Michèle

tiques, qui alimenteront la candidature de

Un maillage serré du quartier pour “repé-

Picard, maire de Vénissieux. Le taux de

Vénissieux pour une Entreprise à but d’em-

rer les invisibles” et les inciter à pousser la

pauvreté (chiffres de 2014) y est de 37,3 %.

ploi.” g

porte du centre social. “La personne arrive

Le nombre de demandeurs et demandeuses

G.M.

un an, nous avons l’ambition de créer et de

avec une demande précise, mais quand on

diffuser un kit de déploiement.”

g

GILLES LULLA

Un accueil individuel sans rendez-vous est possible le mercredi de 13 h 30 à 19 heures, et sur rendez-vous le jeudi de 10 heures à 12 heures et de 14 heures à 19 heures. Centre social du Moulin-à-Vent - 49, rue du Professeur Roux. Michèle Poulenard, ambassadrice des droits : 07 81 80 24 47 ou bonjour@passerelle-aides-fr


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

11

PHOTO D’ILLUSTRATION EMMANUEL FOUDROT

Dossier

CARBURANT, CHAUFFAGE, ÉLECTRICITÉ…

Une note de plus en plus salée Depuis la fin des confinements, les prix des carburants, de l’électricité et du gaz naturel sont repartis à la hausse. À Vénissieux comme ailleurs, les foyers sont inquiets, tant l’impact sur les budgets mensuels des familles populaires est important. Décryptage. Dossier réalisé par Grégory Moris Photos : Emmanuel Foudrot

C

’est un type de vidéo qui

moment : le carburant, comme

selon les données du ministère de la

cartonne en ce moment sur

d’autres énergies, coûte extrême-

Transition écologique 1,5583 euro,

Instagram ou TikTok, que les

ment cher. “C’est devenu un vrai

contre 1,2019 euro en octobre 2020.

jeunes s’amusent à reproduire : un

budget, témoigne Hakim, artisan

Soit une augmentation de presque

homme dit à sa compagne “Viens,

dans le bois. Quand je fais le plein

30 % en un an. Les prix des autres

je t’emmène dans un endroit cher”

de mon camion le matin, il m’arrive

carburants, principalement le

— comprenez dans un grand res-

de me dire que le travail de toute ma

SP 95 et le SP 95-E10, ont eux aussi

taurant —, puis, sous le regard

journée ne servira qu’à rembourser

flambé. Ce dernier a aussi atteint

interloqué de cette dernière, la

mon essence. Pendant la crise sani-

son record : 1,6287 euro le litre.

dépose… à la station-service. “Ben

taire, c’était bien moins cher, mais

quoi, c’est cher l’essence”, assène-t-il

ça n’a pas duré.”

à celle qui partage sa vie.

De fait, depuis plusieurs semaines,

flambent

Si les utilisateurs des réseaux

les prix des carburants s’envolent.

Cette hausse des prix des carbu-

sociaux sont nombreux à se mettre

Mais sur un an, la hausse est encore

rants correspond à la reprise éco-

en scène, c’est parce que cette petite

plus frappante. Aujourd’hui, en

nomique mondiale : avec la fin

blague traduit bien une réalité du

moyenne, le litre de gazole coûte

des restrictions de déplacement, >>>

Toutes les énergies


le prix du baril de pétrole s’est

pas encore mis le chauffage en

envolé. Et la hausse du pétrole

route, j’ai mis une couette en plus

brut a entraîné dans son sillage

sur les lits des enfants et, comme

celle du prix de l’essence.

je travaille à la maison, j’ai mon

Le problème, c’est que ce surcoût

plaid sur les épaules toute la jour-

provoqué par le simple fait de

née. Nous sommes chauffés au gaz

prendre sa voiture (pour aller tra-

de ville et nous n’avons pas les

vailler, rendre visite à sa famille…)

moyens de payer une trop grosse

n’est pas le seul auquel font face les

facture de régularisation au prin-

particuliers. En France, pour l’uti-

temps prochain.”

lisation du gaz domestique,près de

L’inquiétude des Vénissians n’est,

trois millions de foyers ont souscrit

bien sûr, pas une exception. Selon

à un contrat aux tarifs réglemen-

un sondage réalisé pour Les

tés. Au 1er septembre, la Commis-

Échos et Radio classique, publié le

sion de régulation de l’énergie

18 octobre, si plus des trois quarts

(CRE) a annoncé une hausse de

des Français s’attendent à une

+8,7 % des prix. Une troisième

hausse des prix des produits ali-

hausse en quelques mois, puisque

mentaires et du logement, ils sont

deux augmentations avaient déjà

encore plus nombreux (85 %) à

été enregistrées : +10 % en juillet

craindre une augmentation des

et +5 % en août. Résultat ? Selon

prix de l’énergie.

les données de la CRE, depuis le

Sur les énergies, 69 % des per-

début de l’année 2021, le montant

sonnes interrogées s’attendent

mensuel payé par les clients du

à ce que les prix du gaz natu-

tarif réglementé a augmenté de

rel ou de l’essence et du diesel

+50,8 % !

augmentent “beaucoup”. Consé-

Du côté de l’électricité, les tarifs

quence : plus de la moitié des

réglementés sont révisés deux fois

sondés affirment d’ores et déjà

par an, avec des hausses en 2021 de

moins utiliser leur voiture. Ils

+1,6 % en février et de +0,48 % en

sont presque autant à débran-

août. Sauf qu’une hausse “impor-

cher les appareils électriques

tante, de l’ordre de 10 %, se profile

qu’ils n’utilisent pas ou à baisser

dès février 2022”, selon la CRE.

le chauffage (dont un tiers qui le

Enfin, le fioul domestique ne s’en

coupe même s’ils ont froid, une

PHOTO EMMANUEL FOUDROT

Dossier

12

sort pas mieux. Le prix du litre s’est

proportion qui monte à 58 %

envolé, au point de passer la barre

dans les foyers gagnant moins

symbolique d’un euro le litre. Fin

de 1000 euros par mois !).

2020, il s’affichait pourtant encore

Pour lutter contre les hausses

à 70 centimes !

successives des tarifs de l’éner-

des prix de l’électricité et du gaz

Attal, supposé aider les Français

mois de l’élection présidentielle,

gie, le gouvernement a fait voter

jusqu’au printemps prochain.

à faire face à la hausse des prix

un mouvement social comme

Des craintes pour l’avenir

par l’Assemblée nationale, le

Il a aussi présenté son disposi-

des carburants.

celui des Gilets jaunes, né jus-

“C’est dur en ce moment, confie

19 octobre, un “bouclier tari-

tif “simple, juste et efficace” (un

Le sujet est hautement inflam-

tement… d’une exaspération

Sonia, maman de trois enfants

faire”, qui doit au moins per-

chèque essence de… 100 euros),

mable. Le gouvernement veut

populaire contre les prix du car-

qui vit au Moulin-à-Vent. Je n’ai

mettre de contenir la hausse

selon son porte-parole Gabriel

sans doute s’éviter, à quelques

burant. g

Avec la fin des restrictions de déplacement, le prix du baril de pétrole s’est envolé. Et la hausse du pétrole brut a entraîné dans son sil est particulièrement mal ressentie du côté des ménages populaires.

TÉMOIGNAGE

“J’ai dû emprunter de l’argent à ma fille pour payer mon fioul” Gisèle (le prénom a été modifié), retraitée, habite dans le quartier du Charréard avec son mari, dans une petite maison. Pour elle, les augmentations des tarifs des énergies sont “une difficulté de plus dans une vie qui n’est déjà pas facile tous les jours”.

D

ans la petite maison de Gisèle, au

grande, donc la facture a été difficile à payer

avec le Covid-19, s’est mis à prendre réguliè-

Et nous sommes passés aux LED pour l’éclai-

Charréard, l’accueil est chaleureux.

puisque nous n’avons que de petites retraites.

rement le bus pour les petits trajets. Moi, ça

rage. Bon, pour l’instant, je trouve l’impact sur

Mais paradoxalement, il y fait… assez

Ma fille nous a aidés en nous faisant un vire-

me rassure, mais lui trouve que cette solution

nos factures plutôt minimes, mais déjà, nous

froid. “Et encore, cette semaine, les tempéra-

ment, sinon c’était soit se chauffer pendant l’hi-

lui fait perdre beaucoup de temps. Mais il en

n’avons pas eu de grosses factures de régula-

tures sont remontées, constate la retraitée. Il

ver, soit avoir de quoi acheter à manger. Mais

a conscience, cela permet de faire de vraies

risation. C’est toujours ça de pris.” g

y a quelques jours, je portais deux pulls pour

je vais la rembourser, petit à petit.”

économies…”

éviter de mettre en route mon chauffage.”

Si elle n’utilise plus la voiture familiale (“J’ai

Et pour réduire, aussi, leur budget électri-

Si Gisèle et son mari se refusent pour le

peur de prendre la route, mes réflexes ne

cité, Gisèle a fait confiance à son plus jeune

moment à démarrer leur chaudière, c’est

sont plus vraiment ce qu’ils étaient”, recon-

fils, “un peu bricoleur”. “Il nous a installé des

parce qu’ils souhaitent économiser au maxi-

naît-elle), son mari, lui, la sort régulièrement

multiprises avec interrupteur. Tous les soirs,

mum le fioul qui s’y trouve. “Comme tous les

de leur petite allée pour aller faire les courses,

je les coupe pour éviter que nos appareils ne

ans, nous avons été livrés en octobre, raconte-

voir les enfants et les amis… “À chaque fois

restent en veille toute la nuit. Quand il a fallu

t-elle. Nous sommes à 1 euro le litre, c’est 30 %

qu’il doit faire le plein, la note augmente. Lui

changer le lave-linge et la télévision, il nous

plus cher qu’en 2020. Notre cuve est assez

qui ne voulait pas en entendre parler, surtout

a sélectionné des modèles moins énergivores.

PHOTO EMMANUEL FOUDROT

>>>

Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

DOSSIER 3 QUESTIONS À

13

Pierre-Alain Millet, adjoint au maire en charge du développement durable

“La privatisation est un échec complet” Pierre-Alain Millet, adjoint au maire de Vénissieux en charge du Logement, du Développement durable et des Énergies, analyse les causes des augmentations des tarifs énergétiques et les solutions proposées par le gouvernement. treux sur le pouvoir d’achat des

qu’on entend parfois que des

ménages, parce que tout dépend

tarifs qui augmentent, ça pousse

du marché du pétrole. Lequel

aux comportements plus ver-

est instable et lié à des questions

tueux. Mais ce n’est pas vrai pour

géopolitiques très éloignées

la plupart des foyers modestes et

de la notion de service public.

de la classe moyenne. L’immense

Par exemple, en France, il n’y a

majorité des déplacements en

aucune raison pour que les tarifs

zone périurbaine, par exemple,

de l’électricité augmentent. Elle

ce

est en effet produite principale-

contraints (pour aller travailler,

ment par le nucléaire et par l’hy-

faire garder les enfants…). Ce

draulique. Mais si elle devient

n’est pas de l’agrément ou une

plus chère, c’est parce qu’elle se

volonté, il n’y a tout simplement

trouve sur un marché européen,

pas d’autre choix !

sont

des

déplacements

plus dépendant du gaz naturel — notamment en Allemagne.

- Cette hausse des prix concerne les tarifs réglemen-

- Que pensez-vous de la

tés, mais elle n’est pas sans

réponse du gouvernement ?

conséquence pour les acteurs

Le gouvernement invente un

privés, présents sur le mar-

bouclier tarifaire à quelques

ché depuis l’ouverture à la

mois de l’élection présidentielle

concurrence…

qui n’est autre qu’un outil de

C’est bien la preuve que la pri-

communication. Il doit d’ail-

vatisation est un échec com-

leurs s’arrêter en avril… Juste

plet. Rendons-nous compte de

après le scrutin national ! Cette

la situation : des acteurs privés,

mesure repose sur un pari, celui

gavés d’aides publiques lors de

que les tarifs baisseront au prin-

l’ouverture à la concurrence,

temps prochain. Or, c’est un pari

disent, maintenant que les tarifs

risqué, sans garantie. Et comme

augmentent pour eux, qu’ils

d’habitude, ce sont les ménages

n’en peuvent plus. Ils virent

- Que ce soit avec le gaz natu-

qui paient — et qui payeront —

des clients, ne veulent plus en

rel, l’électricité ou le fioul, il

la facture.

prendre de nouveaux. C’est

devient difficile de se fournir

Nous, notre objectif politique,

une terrible leçon, mais ce n’est

en énergie en France…

c’est de faire baisser les prix, de

pas faute d’avoir prévenu : les

Posons-nous la question : pour-

réintroduire le principe selon

groupes privés ne sont là pour

quoi les prix des énergies

lequel l’énergie est un bien

remplir un service public que s’il

explosent ? Parce que la priva-

public devant, à ce titre, être

est rentable, et se retirent à la

tisation a eu des effets désas-

géré par un service public. Parce

première des difficultés.

Réseau de chaleur : une sécurité pour 12 864 logements Certes, tout n’est pas parfait, et il arrive que des habitants subissent des coupures, aient “trop froid”, voire... “trop chaud”. Il n’empêche : force est de constater qu’aujourd’hui, le réseau de chaleur de Vénissieux — auquel sont raccordés, grâce à 166 sous-stations, 12 864 logements et 53 autres sites — contribue à protéger les habitants des hausses des prix des énergies dédiées au chauffage. Ainsi, selon les dernières données communiquées par Vénissieux Énergies, société de Dalkia, le coût global (chauffage et eau chaude sanitaire) du réseau de chaleur vénissian s’élève, pour un logement type, à 987 euros par an, contre 1 050 euros pour une chaudière gaz à condensation collective, 1 205 euros pour une chaudière fioul collective, 1 404 euros pour une chaudière gaz à condensation individuelle, 1 443 euros pour un chauffage électrique individuel et... Jusqu’à 1 737 euros pour une pompe à chaleur individuelle. Rappelons, en effet, que le réseau de chaleur utilise comme source énergétique le bois, moins sujet que les autres aux variations tarifaires. “Le bois énergie a été choisi car il s’agit de la seule énergie renouvelable et locale qui s’est avérée également compétitive, c’est-à-dire moins chère globalement que les autres énergies, dont le gaz, expliquet-on chez Vénissieux Énergies. Le bois est une énergie renouvelable dans la mesure où la forêt se reconstitue au moins aussi vite qu’on ne s’en sert pour différents usages. Ainsi, en région AURA, on prélève 1 % de la forêt annuellement, alors qu’elle se reconstitue de 3 % de son volume chaque année.” Vénissieux Énergies estime par ailleurs que ce sont 16 698 tonnes de C02 qui sont évitées chaque année par rapport à une solution 100% gaz, grâce à la chaufferie biomasse et au biogaz.

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

llage celle du prix de l’essence. Cette augmentation du prix à la pompe


Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

CULTURE

14

RÉSIDENCE À LA MACHINERIE

Une histoire magnifique À La Machinerie, le Pockemon Crew a élu domicile le temps d’une résidence. Démarrée la saison dernière et perturbée par le Covid, elle multiplie cette année les interventions auprès des scolaires et des EPJ et présente le 12 novembre une nouvelle création, “Gaïa”.

S

ur la scène du Théâtre de Vénissieux, une dizaine de danseurs écoutent les indications de Kevin Berriche. Ce dan-

seur du Pockemon Crew s’est vu octroyer par Riyad Fghani, directeur artistique de la compagnie, une carte blanche. “Je lui ai donné une passation chorégraphique, explique Riyad. C’est ma neuvième création et j’avais envie de donner leur chance aux danseurs. Il y a quatre-cinq ans, Kevin m’avait parlé d’un projet. Il a mûri et, comme il allait y avoir une nouvelle création à Vénissieux, nous avons saisi l’opportunité.” À Vénissieux, le Pockemon Crew est carrément chez lui. Quatre danseurs en sont originaires et Riyad lui-même y habite depuis plusieurs années. Tout en parlant, le directeur artistique ne perd pas de vue ce qui se déroule sur la du prochain spectacle mais sait déjà ce qu’il dira aux danseurs plus tard. Il ne s’agit pas de contrecarrer la chorégraphie de Kevin mais de lui apporter un regard extérieur. Le Pockemon Crew a démarré sa rési-

Quatre des danseurs du Pockemon Crew sont originaires de Vénissieux, et Riyad Fghani, son directeur artistique, y habite depuis plusieurs années.

dence au Théâtre de Vénissieux la saison dernière. Mais le confinement est arrivé

Riyad, mais traînaient la patte. C’est pas

Il s’énerve aussi contre ceux qui prônent la

ferais marche arrière cent fois de suite.” En

et a contraint à l’annulation de plusieurs

qu’ils s’en moquaient mais quelque chose

street. “Nous avons travaillé notre art dans

tant qu’artiste, il craint juste la répétition et

actions avec les collèges, les lycées, les EPJ

les bloquait.”

la rue mais nous n’avions pas le choix. Nous

applaudit aux expériences des aînés, Trac-

et l’école de musique. “Nous n’avons pu

Amenez votre musique, propose alors le

avions la détermination et la rage de s’en sor-

tion Avant par exemple, qui savaient se

reprendre qu’avec l’allègement du protocole.

danseur. “Ils écoutaient beaucoup de la

tir. J’aimerais qu’aujourd’hui les gens aient

renouveler.

Nous aurions dû montrer le résultat de nos

K-pop, c’est-à-dire la pop coréenne. Et ils se

le choix. On n’a rien à gagner à valoriser la

“La vraie réussite est de créer une pièce

actions avec les jeunes au théâtre mais nous

sont déchaînés.”

street aujourd’hui. Je ne dénigre pas la rue, je

unique. Ne pas banaliser son travail ni s’en-

voudrais juste protéger ceux qui sont obligés

dormir sur ses lauriers. Si on crée des ten-

d’y être.”

dances et que tout le monde refait ce qu’on

Riyad est fier de l’aventure du Pockemon

a fait, il faut savoir être sur le qui-vive et

Crew. “Notre histoire est magnifique et je

trouver quelque chose pour sortir du lot.” 

n’avons pas pu le faire. Cette année, nous allons suivre le même processus.” Le but de cette résidence est d’intervenir dans tout le territoire, le tout étant orches-

“La vraie réussite est de ne pas banaliser son travail ni s’endormir sur ses lauriers” Riyad Fghani, directeur artistique du Pockemon Crew

tré par La Machinerie, cette structure qui rassemble le Théâtre de Vénissieux et l’équipement de musiques actuelles “Bizarre !” Les ateliers conduits par le Pockemon Crew

Et lorsque Riyad fait écouter un morceau de

pourraient trouver leur finalité lors des

rap qu’il apprécie, il se fait immédiatement

prochains Arts d’écho, qui se dérouleront

reprendre. C’est du rap de vieux. Rien ne

en mai 2022, mais rien n’est encore arrêté.

vaut la K-pop. “Ils sont toujours hip-hop mais plus du tout

LES ATELIERS

comme nous ni comme la génération qui nous

Et les jeunes ? Sont-ils toujours accros au

a suivis. Leurs musiques sont différentes et ils

hip-hop, s’efforçant à réussir dans leur coin

sont à fond sur les réseaux sociaux.”

un headspin (tourner sur la tête) ou autre

Riyad regrette que certains stéréotypes aient

acrobatie ? “Les gamins aiment toujours le

cours et il cite Validé, la série sur le rap créée

hip-hop, reconnaît Riyad, mais c’est fini, ils

par Franck Gastambide. “À Lyon, on est loin

ne le pratiquent plus. Les réseaux sociaux et

de ces clichés parisiens qui prennent pour

TikTok ont réglé ça. Ils ne veulent plus dan-

modèles les Américains.”

ser pour rien.”

Il sourit : “Nous, on a grandi avec Hélène et

Au cours des premiers ateliers, le Pockemon

les garçons et les boys bands, eux c’est avec

diffusait les classiques du hip-hop et du

Validé. C’est aussi mauvais les uns que les

break. “Ils avaient envie de danser, reprend

autres.”

Gaïa au Théâtre de Vénissieux : Terre-mère “L’histoire a été totalement écrite par Kevin Berriche, commente Riyad Fghani, le directeur artistique du Pockemon Crew. Elle utilisait le thème de Gaïa et une réflexion sur la Terre. Qui dit Terre dit écologie. Je n’aime pas utiliser le terme, ça fait opportuniste. Kevin est parti de la manière dont la mythologie grecque voyait la protection de la Terre. Ce n’est pas basé sur l’écologie mais beaucoup plus sur la philosophie. Nous avons avec nous trois danseurs originaires de la Nouvelle-Calédonie qui ont intégré le Pockemon. Ils ont un rapport à la Terre différent du nôtre. Je les suis depuis une dizaine d’années.” Riyad s’est rendu en Nouvelle-Calédonie plusieurs fois et sait bien que, là-bas, les danseurs préfèrent évoluer sur la plage ou dans des endroits naturels plutôt que dans une salle de théâtre. “Ils sont très sensibles et j’ai dit à Kevin que je les aurais bien vu dans son spectacle pour leur ressenti et leur naturel.” L’équipe était prête à les accueillir C’était sans compter sur la pandémie et la fermeture de l’aéroport de Nouméa. “Grâce à La Machinerie, ils ont eu une dérogation et ont réussi à venir hier — c’est-à-dire le 20 octobre. On va à présent essayer de récupérer le temps.”

GAÏA : AU THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX LE 12 NOVEMBRE À 20 HEURES. DÈS 7 ANS. LE SPECTACLE EST D’ORES ET DÉJÀ COMPLET MAIS ON UNE LISTE D’ATTENTE AUPRÈS DE LA BILLETTERIE : RESA@LAMACHINERIE-VENISSIEUX.FR. RÉPÉTITION PUBLIQUE ET ATELIER PARENTS-ENFANTS 14 HEURES. GRATUIT SUR INSCRIPTION POUR LES DÉTENTEURS D’UN BILLET DU SPECTACLE : 04 72 90 86 68 - THEATRE-VENISSIEUX.FR

PEUT S’INSCRIRE SUR LE

3

NOVEMBRE À

PHOTO PAUL BOURDREL

scène. Il se raconte, parle de la compagnie et


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

CULTURE

15

PAROLE AMBULANTE

Appels d’air A

près ce qu’on vient de vivre depuis

donc aérer le présent et son avenir le plus

plus d’un an et demi, le thème de la

immédiat.”

26 édition du festival poétique et

Sous le marrainage de Sylvie Fabre G.,

pluridisciplinaire Parole ambulante, por-

on retrouvera ici ou là des écrivains

tée gaillardement par l’Espace Pandora,

et poètes (Nancy Huston, Samantha

tombe à pic. Quel meilleur programme en

Barendson, Mohammed El Amraoui,

effet, par les temps qui courent, que d’”aé-

Daniel Pozner, Maria Berlioz, Terez Bar-

rer le réel” ?

daine, Sylvie Lagnier, Gaëlle Joly Giaco-

Pour nous donner cette respiration salu-

metti, Michel Ménaché, Marc Delouze,

taire, Pandora va multiplier, du 2 au

Liliane Giraudon), la comédienne-poète

9 novembre, performances poétiques, lec-

Élisabeth Granjon (qui travaille régu-

tures musicales et expériences littéraires

lièrement avec Traction Avant), le

dans la métropole. “Nous avons besoin

musicien-poète Dimitri Porcu, la plas-

d’air, écrit dans l’édito de la manifesta-

ticienne Catherine Ursin, les musiciens

tion Thierry Renard, directeur artistique

Charko, Maxime Perrin et Lionel Mar-

de Pandora. Et nous avons, surtout, besoin

tin, le poète, plasticien et vidéaste Kenny

des autres.”

Ozier-Lafontaine, la compagnie des

Il ajoute encore un argument qui ne peut

arTpenteurs, le comédien Emmanuel

que nous rallier tous : “Aérer le réel, c’est

Amado, la plasticienne et poète Chris-

tout bonnement rendre notre réalité plus

tine Célarier, plusieurs chanteuses (la

fluide, plus perméable, plus vivante et, sur-

Vénissiane Sonia Viel et la Marseillaise

tout, plus humaine (…) Aérer le réel, c’est

Isabelle Bonnadier), etc.

e

L’écrivaine Nancy Huston participera au festival Paroles ambulante TEXTES ET IMPROVISATIONS À L’ÉGLISE SAINT-GERMAIN

Puisqu’ambulante, la parole se posera le

Signalons encore que Katrina Aposto-

l’église Saint-Germain (place Léon-Su-

poulou recevra le prix René-Leynaud à

blet). On retrouvera Terez Bardaine

la bibliothèque municipale de la Part-

et Sylvie Fabre G., accompagnées par

Dieu le 6 novembre à 11 heures, pour

le saxophoniste improvisateur Lionel

son très beau livre, J’ai vu Sisyphe heu-

Martin.

8 novembre à 20 heures à Vénissieux, à

JEAN-CHARLES LEMEUNIER

Crédit photo : Michel Djaoui

reux (éditions Bruno Doucey).

entrepreneurs d’avenirs NOS MÉTIERS q Les réseaux de transport (électricité, gaz, hydrocarbures, chaleur, conception et études)

q Les réseaux de distribution

(réseaux HTA-BT, postes électriques, réseaux d’énergie et de communication pour domaines skiables, génie électrique et civil, maçonnerie, réseaux gaz)

q L’aménagement de la ville

(conception, maintenance, performance énergétique, éclairage public, sportif, architectural, signalisation lumineuse, mobilité durable)

q L’équipement des bâtiments (courants forts, smart building, maintenance multitechnique, automatisme, génie climatique, plomberie)

Serpollet regroupe 380 professionnels déployant leurs compétences au quotidien pour concevoir, construire, maintenir et optimiser les infrastructures d’énergie et de communication d’aujourd’hui et de demain. Avec ses nombreuses implantations, Serpollet intervient en région AuvergneRhône-Alpes, en Occitanie, en Île-deFrance, en Bourgogne-Franche-Comté, ainsi que sur tout le territoire national pour son activité Grands Travaux. SERPOLLET 2, chemin du Génie, CS 50105 - 69632 Vénissieux Cedex 04 72 89 34 34 info@serpollet.com www.serfim.com

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

Pour sa 26e édition, du 2 au 9 novembre, le festival de l’Espace Pandora multiplie performances poétiques, lectures musicales et expériences littéraires dans la métropole. Avec une soirée à Vénissieux le 8 novembre à 20 heures.

LES DIX MOTS DE LA LANGUE FRANÇAISE

Des mots qui (d)étonnent La langue française s’enrichit continuellement

Pour participer en solo ou en groupe au Jeu

de mots d’origine étrangère. Chaque année,

des dix mots, il suffit d’envoyer ses créations

le Jeu des dix mots en propose dix avec les-

par courriel à l’Espace Pandora, au plus tard le

quels on pourra créer des textes, des images,

30 avril 2022, sous les formats suivants :

des vidéos, des sons et des contributions plas-

- pour les textes, 2 000 signes max. en .doc ou

tiques non numériques.

.docx

Cette opération de sensibilisation à la langue

- pour les images, en .jpeg, .tif, .pdf

française est orchestrée dans la région par les

- pour les sons, une durée de 10 minutes max.

Vénissians de l’Espace Pandora. Ils sont sou-

en mp3, .wav, .aif

tenus par la Direction régionale des affaires

- pour les vidéos, une durée de 10 minutes

culturelles d’Auvergne-Rhône-Alpes, la

max. en .mov, .avi, .mp4

Région, la préfecture, la Direction régionale et

- pour les contributions plastiques non numé-

départementale de la jeunesse, des sports et de

riques : une photographie de la création en

la cohésion sociale, la Délégation académique

.jpeg, .tif, .pdf

aux arts et à la culture, Auvergne Rhône-Alpes

Adressez vos créations avant le 30 avril 2022

Livre et Lecture, les associations Caravane des

à contact@espacepandora.org en indiquant

dix mots, Filigrane et les arTpenteurs. Et, cette

impérativement vos nom, prénom, adresse,

année, les termes retenus, sur le thème de “Dix

ainsi que votre âge.

mots qui (d)étonnent”, sont : tintamarre, divul-

On pourra également poster ses œuvres en

gâcher, décalé, ébaubi, pince-moi, époustou-

utilisant le hashtag #DixmotsenARA sur les

flant, kaï, saperlipopette, médusé et farcer.

réseaux sociaux de l’association, Facebook et

Lesquels proviennent de France, Belgique,

Instagram : @espace.pandora 

Suisse, Québec, Sénégal et Tchad.

J.C-L.


16

Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

Culture

LE CINÉ-CLUB DES EPJ DÉBUTE À GÉRARD-PHILIPE

La première séance

L’EPJ Léo-Lagrange inaugure une collaboration entre le cinéma Gérard-Philipe et les équipements pour la jeunesse. Avec la projection d’un film choisi et présenté par les jeunes. Nayl et Waïl font partie de l’équipe

enregistré leurs voix pour la pré-

ayant travaillé sur le projet. Ils

sentation du film à leurs copains.

remercient immédiatement Badir

Pour parfaire le tout, l’équipe du

Zeroual, l’un des animateurs qui

cinéma a concocté un blind-test

les accompagnent. “Il nous a parlé

autour de la science-fiction.

d’un échange avec le cinéma et on

Content de voir la tournure que

a participé.” Si l’un est déjà venu à

prend ce ciné-club, Badir aimerait

Gérard-Philipe — parce que, dit-il,

“pérenniser le projet”. La directrice

son oncle y est projectionniste —,

du cinéma, Antonia Naïm, est tout

l’autre avoue qu’il ne regarde pas

à fait d’accord : “Nous allons ren-

trop les films, “à part les mangas”.

forcer le partenariat avec les EPJ

PHOTO J-C.L.

et créer aussi des actions avec la

Une exposition sur l’apartheid

CinéFabrique, l’école de cinéma de

Intéressés par le sujet de District 9

Vaise.”

(en Afrique du Sud, des extra-

Directrice adjointe du secteur

terrestres sont parqués dans un

Jeunesse/Familles à la Ville, Peggy

bidonville), les jeunes ont tout de

Blond est, elle aussi, très satisfaite :

suite vu des résonances avec cer-

“Le fait que l’organisation de ces

tains faits historiques. “Le film,

séances soit tournante va pouvoir

qu’on a pu voir avant, parle de

mobiliser tout le monde.”

violence, de racisme, remarquent

Tous les spectateurs sont à présent

ls étaient plus d’une cinquan-

de la médiation et de la communi-

Le but étant, à la projection, d’invi-

Nayl et Waïl. Nous avons cherché

dans la salle et les jeunes de Léo-

taine de jeunes, ce 22 octobre

cation, nous avons décidé de créer

ter les six EPJ de Vénissieux : outre

des images en lien avec ce sujet pour

Lagrange leur présentent District 9

au cinéma Gérard-Philipe,

un ciné-club avec les EPJ. Ils choi-

Léo-Lagrange, Parilly, Pyramide,

faire une exposition, en mettant en

en évoquant “les valeurs du respect

représentant les divers EPJ de la

sissent un thème et nous leur propo-

Darnaise, Moulin-à-Vent et Char-

avant des personnes qui ont résisté

et du vivre ensemble”.

ville. Ils venaient assister à la pro-

sons des films qui lui correspondent.

réard.

à l’apartheid, comme Nelson Man-

Le prochain ciné-club se déroulera

jection du film District 9, choisi et

Là, c’était sur la science-fiction.

Pour l’instant, Alexandra indique

dela et Rosa Parks.”

le vendredi avant Noël. Ce sera

présenté par l’EPJ Léo-Lagrange.

Nous leur avons montré plusieurs

aux jeunes que District 9, qui date

Ces images sont installées dans le

un film d’action qui sera projeté,

“Le vendredi avant les vacances,

bandes-annonces, entre autres Ter-

de 2009, est encore en 35 mm, c’est-

hall du cinéma et elles seront aussi

choisi par l’EPJ Pyramide. Et, en

explique Alexandra Martinez, qui

minator, Alien et Matrix, et ils ont

à-dire en pellicule. Et leur propose

diffusées sur l’écran avant la pro-

avril, ce sera une comédie. g

s’occupe au cinéma du jeune public,

choisi District 9.”

de visiter la cabine de projection.

jection. Les jeunes ont également

I

JEAN-CHARLES LEMEUNIER

LES MINGUETTOISES

Mémoires de dames Avec une exposition et un court-métrage, ces femmes des Minguettes seront au cœur de la soirée organisée au cinéma Gérard-Philipe ce 29 octobre. Avant la projection de “Des figues en avril”, poignant portrait d’une mère par son fils. En les rencontrant, j’ai compris leur

Traces (Histoire et mémoire des

L’événement est réalisé en par-

groupe de dames dési-

volonté de raconter leur quartier et

migrations en Rhône-Alpes).

tenariat avec la Maison du pro-

réseau Traces. En présence du

reuses de parler de leur vie

ses transformations.”

Ce 29 octobre, les Minguettoises

jet, le cinéma Gérard-Philipe, les

réalisateur et de sa mère. g

et de leur quartier. Nous avions à

Renommées

Minguettoises,

reprennent leur exposition, qui

centres sociaux des Minguettes,

l’époque interrogé Julie Leblanc,

ces dames voulaient juste faire

sera montrée dès 16 h 30 à la

alors doctorante en anthropolo-

revivre leurs histoires, qui

Maison du projet. La suite se

gie, qui animait des ateliers socio-

s’étaient déroulées ici et ailleurs.

déroulera au cinéma Gérard-Phi-

linguistiques de français dans les

Aidées par Julie Leblanc, la photo-

lipe où, à partir de 18 heures,

centres sociaux. “Je me suis retrou-

graphe Bénédicte Bailly et la plas-

sera d’abord projeté le court-mé-

vée à Vénissieux pour un projet de

ticienne Julie Martin-Cabetich,

trage Les Minguettoises, réalisé

centre de santé qui, finalement, a été

les Minguettoises avaient conçu

par l’association lyonnaise Til-

créé à Vaulx-en-Velin. Je suis restée

pour la médiathèque Lucie-Au-

landsia. Puis, Des figues en avril

à Vénissieux et ai rencontré ces

brac l’exposition Elles nous

est une déclaration d’amour du

“Femmes d’ici et d’ailleurs”, comme

racontent leurs Minguettes. Elle

cinéaste Nadir Dendoune à sa

elles s’étaient baptisées. Mon travail

était constituée de leurs propres

mère Messaouda. Laquelle est

de thèse est un questionnement sur

photos et d’images recherchées

tellement formidable qu’elle

l’invisibilité sociale en France des

dans les archives et s’inscrivait

deviendra

femmes immigrées et vieillissantes.

dans le cadre de la biennale

Maïwenn pour son film ADN.

l’interprète

de

J.-C.L.

PHOTO ARCHIVES 2018 RAPHAËL BERT

T

l’association Tillandsia et le

out est parti, en 2018, d’un


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

CULTURE À VENIR Traction Avant

rard Philipe

SAM 30

DIM 31

LUN 1ER

MAR 2

LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIRÉE D'ENFER 1h35 MOURIR PEUT ATTENDRE (vost/vf) 2h43 L'HOMME DE LA CAVE

10:00 14:30

14:30 16:15

14:15

14:30 16:15

14:15

14:30 18:15

10:00 14:30

20:00

20:00 vost

20:00

18:00

20:00

20:00

16:15

18:00 vfst

20:30

14:15

16:15 20:30

18:00

TRALALA 2h MON LÉGIONNAIRE 1h47

16:15

20:30

PHOTO J-C.L. PHOTO J-C.L.

16:15

14:15 20:30

18:30

14:30 20:30

14:30 16:15

16:00

14:30

16:30

18:00

16:30 20:15 14:00 20:00

14:00

18:30

14:30

Mercredi 13 octobre à 20h Propriété interdite

PHOTO D.R.

Alors qu'un soldat allemand s'apprête

inquiétant sans être jamais offensif, subversif à force de sourires et d’amabilité. Le film va puiser dans un passé pas si lointain, dont

tachent à les nier.

Le film dessine Tout le portrait drôle et pourtant simplecommence bouleversant de Messaouda Dendoune, ment avec un homme (François 82 ans, filmé par son fils Nadir.

films d’horreur quelques ressorts

Dès 4 ans

Ma mère est un gorille (et

Philippe Le Guay signe un film glaçant, original, qui emprunte aux qu’il transforme en constat sociétal. Une réussite !  JEAN-CHARLES LEMEUNIER

D.R.

14:30 18:30

18:30 20:30

16:00 18:00

14:30 20:30

ALBATROS  LUI  ALINE

16:30 18:15

talent à construire un personnage

récit beaucoup plus sombre, qui Vendredi 29 octobre à 18h progressivement dans Des figues ens’enfonce avril un cloaque où l’obscurité gagne. de Nadir Dendoune

(mais Cluzet) qui achète une cave dans Séance pas en présence du réalisateur de sa maman. seulement), le festival estetorganisé l’immeuble où vivent Bérénice première partie de programme dans les salles du GRACEn(GroupeEn partenariat avec l'association Devoir projection du court Les Rénier, une cave Béjo métrage et Jérémie ment régional d’actions cinématoMinguettoises en présence des femmes de mémoire. couple est propriétaire. graphiques) pour les vacances deet desdont du groupe jeunesle réalisateurs. la Toussaint. Il proposeEndans la Lelesrécit devenir biolopartenariat avec centres pourrait sociaux Ciné Collection des Minguettes, Tillandsia et les l'association quinzaine cinq films : Zébulon gique : comment un corps — ici Mardi 19 octobre à volants 14h le réseau médecins (dès 3etans), MaTraces. Le Ciel mère est à vous est un gorille (dès 4 ans), Fritzi, l’immeuble et ses occupants, mais l’on pourrait tout aussi bien à nouFestival des Le Peuple loup (tous deux dès 8 ans) Toiles de Jean Grémillon (Fr / 1944) et Sept jourspartagent (dès 9 la ans). Ajoutons Pierre et Thérèse Gauthier Mômes veau le comparer à une microsomême passion pour l’aviation. Thérèse date et horaires, se reporter à la grille ci-contre que le 2 novembre à 14 h 30,Pour à l’issue ciété humaine — rejette ou pas un pilote avec au point de vouloir debrio la projection de Sept jours un Dès 3 ,ans tenter un record de distance. Une jeu sera proposé pour résoudre Mushdes Mush élément et le petit extérieur et comment il œuvre rare, d’après une histoire vraie. énigmes liées à des photographies. peut monde de la forêt se retrouver contaminé. Jeudi 4 novembre à 14h Zébulon et les médecins Une vie difficile volants de Dino Risi (Italie / 1961) 16:00

14:30 18:30 17:00 20:30

Projet Les Minguettoises

En présence du réalisateur

Prochainement

16:30 18:30

À Guelma, la journée du 8 mai 1945 est Toiles de mômes un événement qui change la vie d'une Réservé aux enfants famille algérienne. Un film inédit en salle.

14:00

10:00

16:00 14:15 14:30 16:15 14:30

10:00

14:30

de Djaffar Gacem (drame – 2020 – 1h56)

16:00 18:00

Sortie nationale

20:30 16:15

Festival Toiles des Mômes

18:30 20:30

16:30 18:30

SEPT JOURS 1h28 ZÉBULON ET LES MÉDECINS VOLANTS 0h43 FRITZI 1h26 LE PEUPLE LOUP 1h43

14:30 16:15

20:30

10:00 14:30*

20:30 18:15

18:00

20:00

Dimanche 17 octobre à 14h Héliopolis

Audiodescription pour les non-voyants

16:00 18:15 18:15

16:30

16:00 18:15

18:15

LA FRACTURE 1h38 LE LOUP ET LE LION 1h39 EIFFEL 1h48 JULIE (EN 12 CHAPITRES) (vost) 2h08

14:30 18:15

14:00 17:00 17:00 vost 20:00

Mercredi 6 octobre à 14h30 La Fine Fleur de Pierre Pinaud

17:00

Festival Lumière 2021 20:00

MAR 19

14:30

LUN 18

Semaine bleue

Soirée Les Minguettoises

16:15

TRALALA 2h MON LÉGIONNAIRE 1h47

10:00 16:30

14:00 vost

18:00 20:15

20:30

10:00

20:00

Commémoration du 17 octobre 1961

20:00

18:30

14:30

16:30

18:30

14:30

MAR 9

14:30

20:30

20:30

16:30 20:30

LUN 8

16:30

18:30 20:30

18:30 20:30

DIM 7

14:30

14:30 16:15

14:30

Dans l’ombre

SAM 6

18:30

16:30 18:30

20:15

16:15

14:30 16:15

18:30

18:00

14:00

16:30

18:30 20:30

16:00 20:30

16:30 20:30

18:30 20:30 16:15

1h54

ZÉBULON ET LES MÉDECINS VOLANTS 0h44 LE PEUPLE LOUP 1h43

16:30

18:00

14:30 18:30

18:15

18:00

20:30

16:30

COUP DE PROJECTEUR

Une vie difficile

à plus forte raison si certains s’at-

14:00 16:00

14:30 18:30

Classé Art et Essai

12, avenue Jean Cagne - 04 78 70 40 47 cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr www.ville-venissieux.fr/cinema/

les souffrances affleurent encore,

14:00 16:00

14:30 16:30

Cinéma Gérard-Philipe

offre avec L’Homme de la cave un

18:00

VEN 5

Du 2 au 27 novembre, à la bibliothèque du 5e arrondissement (palais St-Jean), la photographe Malika Mihoubi expose son travail sur le thème “Comment les

(2011), voici que Philippe Le Guay

16:00

16:30

JEU 4

PHOTO RAPHAËL BERT

Exposition

16:15

14:15

16:15

16:30 20:30 14:30 18:30

14:15

20:30

14:30 18:30

16:30

18:30

18:00

16:15 20:30

20:00 20:00 20:00

10:00 14:30

LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIRÉE D'ENFER 1h35 MOURIR PEUT ATTENDRE (vost/vf) 2h43 L'HOMME DE LA CAVE

MA MÈRE EST UN GORILLE 1h15

14:30

10:00 14:30

18:00 vfst

JEU 28 MER 27 DU 27 OCT. AU 2 NOV.

LE PEUPLE LOUP 1h43

Festival Toiles des Mômes

Sortie nationale

16:15

10:00

20:30

14:30*

18:15

L’auteur vénissian réédite pour la troisième fois, cette fois aux éditions du Lys bleu, son ouvrage autobiographique Le Messager de la paix. À 78 ans, il s’attelle à l’écriture de Avec la pandémie de la Covid-19 et après ?, qui fait suite à Avec la pandémie de la Covid-19 (hâtons-nous de rendre la philosophie populaire et nécessaire). Ce nouveau livre sortira en cours d’année prochaine et bénéficiera d’une préface signée par Michèle Picard.

François Cluzet apporte tout son

20:30

18:00 20:15

MER 3

UNE VIE DIFFICILE (vost) 1h59 LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIRÉE D'ENFER 1h35 TOUT NOUS SOURIT 1h41

10:00 14:00

10:00

MUSH MUSH 0h44 FRITZI 1h26 20:00 18:00 20:15

1h15

20:00 vost

VEN 29

LE LOUP ET LE LION 1h39

LA FRACTURE 1h38

16:00 18:00

16:30

20:00

L'HOMME DE LA CAVE 1h54

16:00 18:30

14:30

18:30

14:30

MOURIR PEUT ATTENDRE 2h43 ALBATROS  LUI  ALINE RON DÉBLOQUE 1h46

Ciné-collection

Festival Toiles des Mômes

18:00

Prochainement

EIFFEL 1h48

MA MÈRE EST UN GORILLE

20:00

10:00 14:30

10:00 14:30 14:30 18:15

16:00

14:30

20:30

Audiodescription pour les non-voyants 14:15

14:00 20:00

16:15

10:00 14:30*

DU 3 AU 9 NOVEMBRE

14:30 16:15

14:00

14:30 16:00

16:00 18:00

FRITZI 1h26 LE PEUPLE LOUP 1h43

14:30 16:00

10:00

20:00

18:30 20:30

Carte Est-Ecrans valable 1 an à partir de la date d’achat. VOLANTS 0h43 Supplément : 1e pour séances en 3D - Chèques GRAC acceptés

14:00

:15

16:30

:00

16:30 20:30

Festival Toiles des Mômes

18:00

14:30*

10:00

14:30

14:30 18:15

Tarif plein 6.70€ - Tarif réduit 5.80€ 10:00 SEPT JOURS 1h28 Tarif Est-Écrans 5,20€ / - de 16 ans 4,50€ ZÉBULON ET LES MÉDECINS

14:00

14:15

16:30 20:15

14:30 16:15

14:00 20:00

MAR 2

:00 :00

LA FRACTURE 1h38 LE LOUP ET LE LION 1h39 EIFFEL 1h48 JULIE (EN 12 CHAPITRES) (vost) 2h08

16:30

DES FIGUES EN AVRIL

LUN 1ER

18:30

18:00

Sortie nationale

DIM 31

16:00 18:00

16:30

Soirée Les Minguettoises

20:00

:15 :00

16:00

18:30

Guy Créquie

Dans le cadre de Ciné Collection, 16:30 on pourra voir le 4 novembre à 18:00 18:30 14 heures Une vie difficile (1961) de Dino Risi. Le formidable Alberto Sordi incarne, une fois de plus, l’arché- L’HOMME DE LA CAVE DE PHILIPPE LE GUAY 14:30 14:30 16:30 14:30 type de l’Italien moyen. Sauf qu’ici 18:30 18:30 20:30 18:30 il délaisse la veulerie habituelle de 16:30 16:30 18:30 20:30 ses personnages pour prêter son Et si la société était symbolisée par 20:30 16:15 14:30 16:30 talent à un réfractaire qui refuse de un immeuble ? Ses parties enso16:00 18:15 16:00 20:30 18:15 18:15 jouer le jeu d’une société minée par leillées voisineraient avec des la réussite et l’argent. Une comédie recoins beaucoup plus sombres 3 salles climatisées www.ville-venissieux.fr/cinema/ 14:30* teintée de noirceur comme les ItaBoucle magnétique pour les malentendants grac.asso.fr/salles/64-cinema-gerard-philipe 10:00 liens savaient si bien les réussir. À où les murs se fissurent. Après Audiodescription pour les non-voyants le solaire Les Femmes du 6e étage redécouvrir absolument. 10:00

20:30

14:00 17:00

18:30 20:30

femmes de quartier occupentelles l’espace public ?” Ses photos ont été faites avec des femmes de Vénissieux. Cette exposition fait partie de l’évènement “À cor et à cri”, sur “les conditions des femmes et les mobilisations féministes”. Vernissage le 3 novembre à 18 heures à la bibliothèque du 5e.

14:30

VEN 29

1h54

17:00 vost 20:00

10:00 14:30

JEU 28

SAM 30

:30

14:30 16:00

MER 27

DU 27 OCT. AU 2 NOV.

:00

14:30 16:00

20:30

MAR 19

DES FIGUES EN AVRIL

LUN 18

18:30

IM 17

14:00

Le 10 novembre à 20 heures, le cinéma Les Alizés, à Bron, propose une carte blanche à l’acteur vénissian Pol White. À l’affiche du dernier OSS 117, Pol se retrouve également au générique des Olympiades de Jacques Audiard. Il présentera ce film ainsi que l’excellent court-métrage The Hangman’s Place de Julien Bertrand, en présence de ce réalisateur. Cinéma Les Alizés : 214, avenue Franklin-Roosevelt, Bron 04 78 41 05 55. Voir aussi cinemalesalizes.com.

Le Vénissian Dominique Annarelli expose 44 mosaïques à l’hôtel Marron-Teynière, 5, rue Teynière à Bourgen-Bresse, jusqu’au 31 octobre.

PHOTO D.R.

10:00 14:00

LE PEUPLE LOUP 1h43

Pol White

L’association organisatrice de Vénissieux en rire met en place des stages d’improvisation et d’éloquence. Pendant les vacances d’automne, elle convie les jeunes de 11 à 17 ans à venir improviser avec des professionnels et à monter sur scène pour exprimer ses idées lors d’une battle qui se tiendra le samedi 6 novembre. Si le premier stage a déjà démarré et s’achève ce 29 octobre, un deuxième se tiendra du 2 au 5 novembre, pour quinze personnes, à la salle Érik-Satie. Renseignements et inscriptions : 06 50 25 64 48.

Mosaïques

20:15

Sortie nationale

La Perche

14:00 20:00

“Bizarre !”

Sur la scène vénissiane de On en a déjà parlé : la compagnie musiques actuelles, le prochain vénissiane mène un projet de concert, le 29 octobre à 20 h 30, websérie. Elle sera entièrement réunira Joanna, “au subtil mélange tournée dans notre commune et de RnB et de sonorités trap ou élec- réalisée avec les participants des troniques”, Moussa et “sa fusion ateliers mis en place par Traction entre synthétiseurs, chanson et Avant. Ceux-là se déroulent tous sensation” et le rappeur lyonnais les samedis à 14 heures, salle Tejdeen. À son sujet, on peut lire Érik-Satie. La compagnie indique qu’il développe “un univers musi- encore qu’il reste de la place pour cal riche et personnel autour d’in- les cours de théâtre du mercredi fluences RnB et West Coast”. Tarif de 20 à 22 heures. unique : 5 euros. Renseignements : 04 72 90 11 84 ou Et le 10 novembre à 16 h 30, l’équipe traction.avant@wanadoo.fr. 12, avenue Jean Cagne 69200 Vénissieux de “Bizarre !” propose une visite 78 70 40 47 d’une heure à la découverte du lieu Médiathèque04 Lucie-Aubrac herche et découverte, et des artistes en cours de création et bibliothèques de quartier cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr Renseignements : 04 72 50 73 19 ou Les prochains Bébé bouquine bizarre-venissieux.fr. auront lieu les 3 et 20 novembre, IM LUN MAR MER JEU VEN SAM DIM LUN MAR DU 20 AU 26 OCTOBRE à 11 25heures, à la 10 11 12 20 21 de22 10 h 2330 24 26 moment 17:00 17:30 médiathèque. 14:00 17:00 18:00 Autre 20:00 20:00 :00 20:00 14:00 MOURIR PEUT ATTENDRE vost vost 20:00 20:00 20:00 :00 17:00 convivial réservé àvost toute la famille, (vost/vf) 2h43 vost 14:00 18:00 16:00 14:00 14:30 LE LOUP ET LE LION 1h39 le Mini Ludik16:30 . Les 14:30 prochaines ses16:00 vfst 18:15 18:00 20:15 :00 16:30 20:00 sions se déroulent à Lucie-Aubrac 20:00 3 novembre 14 à 16:15 16 heures ; 16:00 14:00 le 14:00 16:00 14:30de18:30 :30 14:00 16:00 EIFFEL 1h48 20:15 16:00 20:00 20:30 18:15 20:30 ce même jour à Anatole-France de 14:00 14:30 17:00 14:00 14:00 14:00 16:30 L'HOMME DE LA CAVE :45 16:30 14:00 9 h 30 à20:15 midi.18:30 Enfin,18:00 le 1018:30 novembre 20:30 1h54 20:15 de 9 h 30 à midi, Mini Ludik sera à 18:00 14:00 16:15 18:15 18:00 20:30 MON LÉGIONNAIRE 1h47 20:00 18:00 Robert-Desnos. 14:00 18:00 18:00 16:00 Pour 20:00 l’animation 16:00 18:30 20:00 17:45 , renTRALALA 2h Num&Rik 20:00 dez-vous 14:00 16:00 16:00 GAZA MON AMOUR (vost) 1h28 à16:30 Anatole-France le Festival Toiles des Mômes 6 novembre, entre 10 h 30 et midi. :30 16:30 10:00 MA MÈRE EST UN GORILLE Et pour Raconte-moi une histoire :30 16:00 16:00 Joanna, 1h15 à “Bizarre!” le 29 octobre. 18:30 18:00 , ce sera le 13 novembre numérique 10:00 10:00 MUSH MUSH 0h44 :00 18:00 20:00 de 15 heures à 16 h 30. 14:30* FRITZI 1h26

GAZA MON AMOUR (vost) 1h28

17


18

Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

SPORTS

CMO-V NATATION

La section sportive comme tremplin Pour l’année en cours, ils sont une douzaine de nageurs, licenciés au CMO-V, à avoir intégré la section sportive natation du lycée Lumière. Visite guidée.

I

nscrits en section sportive au lycée Lumière, dans le 8e arrondissement de

Lyon, une douzaine d’élèves âgés de 14 à

17 ans (de la seconde à la terminale) passent leur temps sportif dans les bassins de la piscine de leur établissement et ceux du centre nautique intercommunal. “Ils doivent avaler une douzaine d’heures d’entraînement hebdomadaires, détaille Fabrice Verbrugghe, responsable de la section et du CMO-V. On ne travaille pas que dans les bassins, on leur propose une heure à une heure et demie de travail physique, le lundi à partir de 17 heures dans une salle de forme du CNI.” En ce lundi 18 octobre, le programme prévu par les coaches est copieux et varié. Ayant pour une fois délaissé leurs tenues de bain, Celyan, Romain, Anis, Emma, Victoire, Sana, Amandine, Anaé, Pauline, Ambre et Janayna enchaînent les ateliers axés sur l’échauffement (petits tours en footing), l’endurance (changements de rythme, courir à cloche-pied), la souplesse (équilibre sur un ballon). Un travail intense, qui n’empêche pas des moments de franche PHOTO D.Y.

rigolade. “On en profite, en salle on peut se lâcher un peu, rire, souffler tout en travaillant, admet un des lycéens. Dans les bassins, c’est autre chose.”

POURQUOI INTÉGRER

Aux côtés de Fabrice Verbrugghe, leur entraîneur, des jeunes de la section sportive qui nagent une douzaine d’heures par semaine, au CNI et au lycée Lumière. quatre années de section sportive. Dans un

Pour Celyan Guennouni, 18 ans, lycéen de

on n’atteindra jamais le niveau élite, estime

UNE SECTION SPORTIVE ?

premier temps, quand on est un peu plus

terminale, la natation reste avant tout un

l’un d’eux. Pas question d’imiter Laure et

Deux autres éducateurs sportifs, l’un

jeune, on espère établir des super chro-

plaisir. Si pour le commun des mortels, l’en-

Florent Manaudou, Alain Bernard, Camille

confirmé (Olivier Verbrugghe) l’autre

nos, progresser chaque année. J’ai eu la

chaînement de longueurs dans une piscine

Lacour ou la regrettée Camille Muffat. Faire

en formation (Rhida El Guerfi), accom-

chance d’atteindre un niveau Nationale 2,

s’avère répétitif voire rébarbatif, lui conti-

mieux à chaque séance est bien suffisant, et

pagnent Fabrice. “Je suis passé par la sec-

juste derrière l’élite, et d’obtenir quelques

nue à y prendre du plaisir. “Je m’entraîne

confirme que nos entraînements sont réus-

tion sportive moi aussi, explique Olivier,

podiums. Le dos était ma spécialité avec un

cinq fois par semaine, sans oublier les com-

sis.”

24 ans. Ma famille a toujours baigné dans

chrono inférieur à une minute sur 100 m.

pétitions, mais je ne suis jamais blasé. C’est

Fabrice Verbrugghe résume à sa manière

le monde de la natation : des parents à la

Depuis, j’ai passé les diplômes pour pou-

avant tout une question de concentration sur

la logique de cette section sportive. “Je me

présidence du club, un père encore respon-

voir coacher, dont le DEJEPS (diplôme

sa nage et sa technique : on ne fait jamais une

souviens qu’on l’a créée il y a quatorze ans, il

sable sportif, un oncle entraîneur… Mais

d’État de cadre) et j’ai l’ambition d’entraî-

séance complète sur une seule nage, on se

y avait une forte demande et on voulait trou-

c’est par passion que j’ai effectué mes

ner dans un club.”

fatiguerait très vite en travaillant les mêmes

ver une suite logique à la section sportive de

muscles. Les coaches intègrent également

natation du collège Balzac. Chaque année,

des exercices éducatifs, du fractionné, des

de douze à quinze élèves sont en section. On

séances avec accessoires… Ça devient plus

a eu quelques nageurs qui ont tutoyé le très

ludique.” Celyan a-t-il renoncé à réussir

haut niveau, je pense à Vincent Roberto qui

des chronos, à obtenir des podiums ou à se

a pris part à des championnats élite en figu-

rapprocher de l’élite ? “Je reste avant tout

rant dans le top 15. Quant aux ambitions

un fan de sport. Ado, j’ai par exemple prati-

des nageurs, elle est de trouver leur voie

qué le taekwondo…” Progresser est un défi

dans le milieu sportif, la plupart intègrent

suffisant pour ce jeune homme, qui espère

des facs de sport ou assimilés, passent des

passer du lycée Lumière à une faculté de

diplômes pour être maîtres-nageurs, éduca-

médecine.

teurs, entraîneurs, profs de sport. Il faut être

REPÈRES Section sportive, mode d’emploi Il existe une section sportive pour les élèves du secondaire au collège Honoré-de-Balzac de la 6e à la 3e avec le CMO-V natation comme club support. L’élève doit être inscrit à l’association sportive du collège et participer aux compétitions de l’Union nationale du sport scolaire et aux épreuves de la Fédération française de natation. Pour l’inscription à la section sportive des élèves de seconde à la terminale, au lycée Lumière (Lyon 8e) qui possède sa piscine, la demande de dossier d’inscription doit se faire en avril ou mai. Les tests physiques sont effectués généralement en avril, basés sur un 200 mètres 4 nages. L’élève peut fournir un état des performances chronométriques de la saison écoulée et en cours. Les nageurs sont accueillis dans des classes dédiées, avec un emploi du temps aménagé qui prend en compte les entraînements et les déplacements lors de rassemblements, de convocations ou de compétitions.

CMO-V NATATION : 16, AV. GEORGES-LÉVY. TÉL. : 07 82 79 40 03.

fort mentalement pour encaisser des heures

LA NATATION, ÉCOLE DE LA VIE

d’entraînements. Mais ça va leur servir, et

Même dans l’eau, tous les adhérents de la

ils verront que la natation mène (presque)

section sportive gardent les pieds sur terre.

à tout.” 

“Avec notre dizaine d’heures d’entraînement,

DJAMEL YOUNSI


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

Sports

19

DANSE SPORTIVE

Champions de France à 11 ans Licenciés du club vénissian LMDS, Aëwen Puillet et Lou Charasson sont devenus champions de France en catégorie juvénile, confirmant un premier titre national obtenu il y a deux ans.

C

hristophe Rey, l’enseignant,

slow-fox, valse viennoise et quick

n’est presque pas surpris

step), le duo vénissian a obtenu

du titre de champion de

42 premières places sur 45 notes.

France obtenu, le 16 octobre à

Presque un carton plein.

Charasson – 22 ans à eux deux –

Deux grands rendez-vous

en catégorie juvénile 2, les moins

Encore à l’école primaire, Aëwen

de 12 ans. “En 2019, ils s’étaient

et Lou vont pouvoir peaufiner

déjà imposés en combiné danses

leurs entraînements, notamment

standard et latine à Paris, et l’an

durant la période de congés qui

dernier, entre un confinement

vient. “Pas question de les laisser

et un déconfinement, ils avaient

dormir sur leurs lauriers, pré-

obtenu la 5e place d’un champion-

vient Christophe. Le 6 novembre,

nat de France disputé sans public

ils vont prendre part, à Marseille,

à Bourg-en-Bresse. Les réglages

aux championnats de France de

effectués depuis, ainsi qu’une pré-

danse latine. Et un mois plus tard,

paration spécifique — on a fait

le 4 décembre à Reims, ils s’atta-

appel à une prof espagnole qui est

queront au combiné qui compte dix

venue apporter ses compétences

danses en standard et en latine.”

aux danseurs du club — ont

L’entraîneur veille toutefois à

encore amélioré le volume et la

ne pas trop tirer sur la corde.

qualité des danses en standard de

“À ces âges, la récupération est

Lou et Aëwen.”

primordiale. Ce ne sont pas des

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

Vichy, par Aëwen Puillet et Lou

En l’espace de trois ans, le duo vénissian a déjà remporté deux titres majeurs. Il sera surclassé en janvier.

Et cela s’est vu à Vichy ! Sur les

adultes capables d’ingurgiter des

En janvier, Lou et Aëwen passe-

“Ils n’auront pas encore 12 ans,

deviendront les plus jeunes concur-

cinq danses qui étaient au pro-

heures et des heures de travail

ront dans la catégorie supérieure,

précise Christophe. Vu qu’ils sont

rents de cette catégorie.” g

gramme (valse anglaise, tango,

sur les parquets.”

celle des juniors de 12 à 15 ans.

nés en août, ils seront surclassés et

GYMNASTIQUE RYTHMIQUE Le CMO-V à l’aise aux agrès

DJAMEL YOUNSI

RUGBY

Séraphine Okemba, ambassadrice du rugby

Ilhana Mujezinovic n’a guère été

lisent dans des catégories bien

inquiétée en Nationale C chez les

distinctes. Illustration après les

14-15 ans, sa dauphine saint-fo-

championnats

départemen-

niarde finissant à plus de trois

débuts en entrant en cours de

taux disputés à Rillieux les 16 et

points d’elle. Autre succès, celui

match face à Bayonne (succès

17 octobre. Le CO Saint-Fons s’est

de Noémie Diaz (16-17 ans) qui,

15-13), Séraphine Okemba a

ainsi montré intraitable chez les

en Nationale C, a devancé une

accepté l’invitation d’une éduca-

10-11 ans en Fédérale (4 gymnastes

concurrente de Lyon GR d’un

trice sportive de Vénissieux. La

placées entre la 1re et la 7e places).

point. Manon Beuque ajoutait

championne de 25 ans est venue

Et Lyon GR, avec trois premières

pour le CMO-V une médaille de

distiller, le 12 octobre, quelques

places glanées en Nationale B chez

bronze dans cette même épreuve.

conseils à des enfants des écoles

les 14-15 ans, ou même Montchat

Encore un titre, obtenu assez

primaires Jules-Guesde et Parilly.

en Régionale, reparti de Rillieux

facilement par Lina Coelho (16-

“Je viens au LOU pour le pro-

avec quatre podiums conquis par

17 ans). Enfin, la dernière lau-

jet, pour le comportement des

ses deux groupes des 12-13 ans

réate a pour nom… Mujezinovic,

et des 14-15 ans, ont également

et pour prénom Naela, la petite

connu de beaux succès.

sœur d’Ilhana ; elle s’est imposée

Considérée comme l’étoile du

Séraphine Okemba a tapé dans

pour des ambitions sportives.

Mais on attendait surtout la pres-

en Nationale chez les 10-11 ans.

rugby à 7 national (lors des JO de

l’œil des recruteurs du LOU. Les-

J’ai aussi envie de participer au

tation des Vénissianes, emmenées

C’est Samia, la maman, par ail-

Tokyo, elle a notamment obtenu

quels ont réussi à convaincre l’in-

développement du rugby dans les

par la responsable technique et

leurs présidente du club de gym-

une médaille d’argent avec l’équipe

ternationale tricolore de démarrer

quartiers. C’est une manière de

sportive Mariana Turcitu. Contrat

nastique rythmique vénissian,

de France), et après avoir été élue

une nouvelle aventure avec le club

faire évoluer les mentalités sur le

rempli avec quatre victoires dans

qui a dû apprécier. g

meilleure joueuse française de

de rugby… à 15.

rugby féminin.” g

rugby à 7 de la saison 2020-2021,

Après avoir effectué ses grands

des catégories de niveau national.

D.Y.

PHOTO D.Y.

Les clubs régionaux se spécia-

gens que j’ai rencontrés et les infrastructures, et pas seulement

D.Y.


Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

Sports

20

CROSS SCOLAIRE

Courir, un plaisir partagé Les cross scolaires d’Elsa-Triolet et de Paul-Éluard ont une saveur toute particulière. La preuve avec les éditions d’octobre.

T

out le monde est sur le pont

ment que les collégiens y participent

pour le cross du collège Paul-

par vagues. Histoire d’éviter les bou-

Éluard, “sauf ceux qui consi-

chons, chaque classe a son propre

dèrent que courir est une torture”,

créneau horaire.”

remarque, amusée, Bénédicte

Pour plus de convivialité, ensei-

Gastellu, principale adjointe. Tout

gnants et membres du personnel

le monde, cela représente tout de

administratif font à leur tour leur

même quelque 760 élèves, ce qui

petit cross. L’histoire ne dit pas qui

oblige la principale, Mathilde Brot-

a franchi le premier la ligne d’ar-

tet, et son équipe à planifier cet

rivée...

en l’occurrence celle du 22 octobre.

Marque de fabrique

Un événement qui mobilise d’ail-

À Elsa-Triolet, le cross d’octobre

: enseignants, leurs largement

est aussi incontournable. Patrick

équipe de la vie scolaire (CPE, AED

Arlaud, le principal, l’a constaté

assistants, service médico-social),

de nouveau avec satisfaction

et parents d’élèves s’arrangent

le 22 octobre dernier. Combien

en effet toujours pour donner un

d’élèves, parmi les 600 collégiens, se

coup de main, notamment pour

sont abstenus de faire quelques cen-

la restauration (pâtisseries, jus de

taines de foulées sur un parcours

fruit, chocolat chaud...). De quoi

dessiné autour des terrains de foot

PHOTO D.Y.

événement sur toute une journée,

Le vendredi 22 octobre, près de 600 élèves ont participé au cross d’Elsa-Triolet.

créer une sacrée ambiance, base

du stade Auguste-Delaune ? “Même

l’établissement du complexe sportif,

Morel, un autre enseignant des

part au cross départemental pro-

de la pérennisation de ce cross,

en marchant, les élèves y participent

pour être au rendez-vous.”

sports. “On ne compte plus le nombre

grammé en novembre, puis au cross

devenu temps fort de l’année. “On

volontiers, commente Philippe Gon-

Philippe Gondard et Patrice Oua-

de cross organisés autour du com-

de l’Académie, une ou deux semaines

peut estimer qu’il y a bon an mal

dard, professeur d’EPS. Certains ont

zar, professeurs d’EPS, organisent

plexe Auguste-Delaune, explique

plus tard. Et éventuellement, une pré-

an quatre absents par classe pour

à peine fini un de leurs cours de la

de nombreuses manifestations sur

Patrice. À l’origine, cette date avait

paration de plus pour les fanas des

cette journée particulière, poursuit

matinée, qu’ils se dépêchent d’avaler

cette aire sportive, comme la course

été choisie pour mettre en condition

Foulées...” g

la principale adjointe. Et heureuse-

les centaines de mètres qui séparent

contre la faim chère à Maxence

les jeunes susceptibles de prendre

DJAMEL YOUNSI

PRÉPARATIFS

Dans un mois, le retour de la Foulée

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

La 41e édition de la Foulée vénissiane est programmée le 21 novembre prochain. Un retour très attendu après l’annulation en 2020.

A

pu poser problème, observe Cédric Bith, du

Annulation de la Foulée scolaire

service des sports. Mais la fin des travaux

Mais la principale information concerne la

sera sifflée bien avant l’évènement. Il y aura

Foulée des scolaires, habituellement pro-

assurément quelques trous à reboucher,

grammée la veille, que les organisateurs

c’est récurrent. La Métropole, qui a la com-

ont préféré annuler. L’Office municipal

pétence en matière d’entretien des routes et

du sport, la Ville de Vénissieux et l’AFA

des trottoirs, sera prévenue le cas échéant,

: “Le Feyzin-Venissieux s’en expliquent

on ne se fait pas de soucis.”

protocole sanitaire dans les écoles interdit

Après une année blanche en 2020, les

depuis la rentrée le brassage des élèves par

participants devraient être nombreux au

niveau, et donc par école. Ces mesures, conju-

rendez-vous de cette 41e édition. Le village

guées aux fortes contraintes organisation-

sera installé une fois encore au gymnase

nelles humaines, logistiques et budgétaires,

Jacques-Anquetil. Le ravitaillement des

empêchent la tenue de la Foulée des scolaires

coureurs sera assuré par l’hypermarché

le 20 novembre.”

près une édition 2020 annulée

direction des sports et de la police muni-

Carrefour. Les horaires des courses ont été

Une décision partagée par les responsables

pour cause de Covid, les orga-

cipale ont ainsi effectué un repérage des

légèrement modifiés par rapport à la précé-

d’établissements scolaires et les enseignants

nisateurs de la Foulée vénis-

tracés. Opération de routine destinée

dente édition. Le départ du semi-marathon

traditionnellement associés à l’événement.

siane ont des fourmis dans les jambes. Le

notamment à s’assurer qu’aucun chantier

(21,1 km) est programmé à 9 h 45, et celui

Interrogés en amont sur leurs intentions, 17

19 octobre dernier, à un peu plus d’un mois

ne viendra gêner les coureurs dans leur

des 5 km à 10 h 05. Enfin, les adeptes de la

sur 23 s’étaient en effet prononcés pour une

de l’événement (programmé le dimanche

progression. “Si la Foulée avait lieu dans les

course des générations attendront 11 h 15

non-participation. g

21 novembre), plusieurs membres de la

prochains jours, plusieurs travaux auraient

pour s’élancer de la ligne de départ.

D.Y.


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

SPORTS

SPORT ADAPTÉ

AGENDA

Vénissieux plus que jamais concerné

Dimanche 31 octobre Les rugbymen de l’USV accueillent le RC Villeneuvois au stade Laurent-Gérin, à 15 heures. ● Les basketteuses de l’ALVP reçoivent Fraisses Unieux Basket 42 au gymnase Jacques-Anquetil, à 15 h 30. ●

La seconde édition de Sport et

Handicap avait élu domicile à l’IME Jean-Jacques-Rousseau de Vénissieux, en septembre der-

Samedi 6 novembre

nier.

Les footballeurs de VFC accueillent l’US Feurs au stade Laurent-Gérin, à 18 heures.

Depuis, le Comité départemental de sport adapté (CDSA) ne ménage pas ses efforts pour pro-

Dimanche 7 novembre

poser des manifestations tous

Les basketteuses de l’ALVP reçoivent le CTC Saint-Chamond au gymnase Jacques-Anquetil, à 15 h 30.

azimuts : découverte du foot à Givors le 30 septembre avec 65 adultes et enfants, journée de

Jeudi 11 novembre

tennis à Bessenay le 12 octobre, une autre dédiée au basket le 14 octobre à Vénissieux, et enfin PHOTO D.R.

une compétition d’athlétisme au stade du Rhône de Parilly le 21 octobre. “C’est un constat, le sport adapté s’affiche un peu partout, des

21

● L’ACMV organise le 11e Cyclocross de Vénissieux Parilly. Départs dès 13 h 15 et arrivées vers 17 heures au parc Alpestre du parc, boulevard Émile-Bollaert.

Samedi 20 novembre

À Givors, la cohésion entre les différentes structures a permis d’organiser de nombreuses activités autour du football.

familles s’y intéressent davan-

à Givors (“le Foot ensemble”),

sieux. Quelque soixante sportifs

née, pause déjeuner en plein air

tage, remarque José Inzerillo,

Handisport Lyonnais, le CDSA et

étaient présents, accompagnés

suivie de mini-tournois inter-

impliqué au District du Rhône de

le district de Lyon et du Rhône

de leurs éducateurs.

centres, remise de diplômes et de

football et au CRESS. Les passe-

avaient réussi à inviter neuf

Afin que cette journée soit

médailles et enfin goûter offert à

relles entre différentes structures

centres, venus de tout le dépar-

une réussite, les organisateurs

tous. Mission accomplie, les sou-

s’intensifient.”

tement, au rang desquels l’IME

avaient tout misé sur la convi-

rires étaient au rendez-vous.

Ainsi lors de la journée du foot

Jean-Jacques-Rousseau de Vénis-

vialité : ateliers de foot en mati-

D.Y.

● Coupe Sud pour les jeunes organisée par le CMO-V natation à la piscine Auguste-Delaune, de 13 h 30 à 18 h 30. ● L’équipe de Vénissieux Football Club accueille, dans le cadre du championnat de R1, le FCO Firminy Insersport au stade Laurent-Gérin, à 18 heures.

LES PERFS DU WEEK-END

RÉSULTATS

OK pour VHB ET VFC

Karaté

Futsal

On attendait la confirmation de l’état de forme des handballeurs et des footballeurs vénissians après les promesses affichées en septembre. Impressions concluantes, tout va pour le meilleur des mondes pour Vénissieux Football Club et Vénissieux Handball. La formation dirigée par Damiani-Voisard avait démarré en douceur son championnat : revers à la maison face au Puy. Depuis, tout est entré dans l’ordre, avec deux succès à l’extérieur et un autre à Laurent-Gérin. Ce qui impressionne, c’est le pouvoir offensif du groupe, dix buts inscrits lors des deux derniers matches, 6-1 face à Salaise, et 4 à 0 chez les Clermontois, le 23 octobre. Les handballeurs vénissians ont fait mieux. Ils sont invaincus après six journées de championnat de N2, après s’être défaits de Grenoble et Annecy, deux des sérieux prétendants à l’accession à la N1. Face à Longvic, samedi 23 octobre, ils ont inscrit 30 buts, en ont encaissé 23, se faisant accrocher jusqu’à la pause, avant de retrouver leurs marques. Qui va pouvoir les mettre en défaut ?

Aux championnats départementaux qui se sont disputés le 23 octobre à la Maison du judo (Lyon 3e), le Sen no sen karaté club n’a pas fait de détail, en ramenant pas moins de 31 médailles... Dont la grande majorité en or (21), sept autres récompenses en argent et enfin les trois dernières en bronze. On retrouve les indéracinables Nisrin Nekoul, Yanis Elguir, Marie-Claude et Pierre-Yves Barbin, auxquels on peut ajouter pêle-mêle Soumaya Tahrati, Hira Dogru, Yohann Papereux, Madriss Azebouch, Léonie Albertas... On notera que six des champions du jour ont disputé la compétition — de niveau départemental — dans leur catégorie d’âge et ont été surclassés pour en faire une autre dans la catégorie supérieure.

En futsal, Vénissieux FC a concédé un deuxième match nul face à l’équipe de Cournon (2-2), samedi 23 octobre, au gymnase Micheline-Ostermeyer. En ouverture de championnat de R1, le 18 septembre, VFC avait partagé les points avec Martel Caluire. Désormais la formation vénissiane occupe le milieu de tableau avec autant de victoires, que de matches nuls et de revers.

Basket-ball Les basketteurs seniors du CLAM-V Basket ont réduit au silence l’équipe des Deux Rives/ SO Givors, dimanche 24 octobre au gymnase Alain-Colas, sur le score fleuve de 123 à 48. Un second succès qui fait presque oublier le revers subi face à Bessenay le 16 octobre, et installe le club vénissian en milieu de tableau.


22

Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720 / EXPRESSIONS

AU QUOTIDIEN

PRÉVENTION

BON À SAVOIR

Gestes barrières contre infections saisonnières Se laver les mains fréquemment et soigneusement,

Pour la grippe, “des détections sporadiques ont été

dès l’apparition de symptômes respiratoires, et

observées dans la région, sans impact significatif

protéger nos proches — et notamment les plus

sur les passages aux urgences”. Mais attention : du

fragiles — en portant un masque et en gardant

fait de l’absence de circulation épidémique de la

nos distances : c’est le message rappelé par Santé

grippe l’hiver dernier, “la population générale n’a

publique France (SPF), qui élabore un suivi épidé-

plus été exposée depuis plus de 18 mois, entraînant

miologique régional des infections saisonnières.

une baisse de l’immunité individuelle vis-à-vis de ces

SPF observe “une augmentation des consultations

virus grippaux”.

pour bronchiolite chez les moins de deux ans dans

D’où l’importance du maintien des gestes barrières

la région Auvergne Rhône-Alpes. Pour la semaine

tout au long de l’hiver. Le niveau de couverture

du 27 septembre au 3 octobre, ce sont 127 passages

vaccinale pour la grippe chez les personnes à risque

aux urgences conduisant à 44 hospitalisations qui

jouera également un rôle majeur de prévention. 

ont été observées”.

M.F.

3114

Un nouveau numéro de prévention du suicide

“Demain, j’aimerais habiter...” Dans le cadre de l’Observatoire partenarial de l’habitat, l’agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise réalise une enquête sur les choix des ménages en matière de logement. Il s’agit de mieux comprendre leurs besoins, préférences et souhaits, les éventuelles difficultés qu’ils rencontrent, les décisions qu’ils prennent ainsi que leurs projets pour les prochaines années. Toute personne ayant entre 20 et 35 ans peut répondre de façon totalement anonyme à ce questionnaire qui nécessite une dizaine de minutes. Les conclusions de l’étude seront consultables sur le site internet de l’agence d’urbanisme (www.urbalyon.org) début 2022. Rappelons que l’Observatoire partenarial de l’habitat, créé en 2010 et porté par l’Agence d’urbanisme, est une instance co-pilotée par la Métropole de Lyon, le Sepal en partenariat avec l’État. Ce dispositif a pour mission de centraliser, structurer et valoriser les données relatives au logement, à l’habitat et d’en faciliter l’accès. L’Insee enquête L’Insee réalise jusqu’au 11 décembre une enquête sur le thème des technologies de l’information et de la communication. Cette enquête vise à mesurer l’équipement et les usages en matière de téléphonie, informatique, Internet. Quelques ménages vénissians seront sollicités par un enquêteur, muni d’une carte officielle l’accréditant.

Les braderies du SPF

Numéro de téléphone gratuit mis en place fin sep-

tentative de suicide, VigilanS, créé en 2015 dans

tembre, accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7,

les Hauts-de-France. Actuellement déployé dans

le 3114 permet aux personnes en détresse psycholo-

12 régions métropolitaines sur 13 et dans deux

gique d’échanger et de trouver une réponse adaptée

régions d’outre-mer, il sera étendu à l’ensemble

auprès de professionnels de la psychiatrie et de la

des régions avant la fin l’année 2021.

santé mentale (psychiatres, infirmiers spécialisés

En France métropolitaine, les tentatives de suicide

et psychologues).

entraînent près de 100 000 hospitalisations et envi-

Ce nouveau numéro vert complète le système de

ron 200 000 passages aux urgences par an.

rappel et de suivi des personnes ayant fait une

M.F.

BIO-DIVERS-CITÉ

Des jardinières et des nichoirs “maison” Le 6 novembre prochain, au centre social Eugé-

Une semaine plus tôt, le 30 octobre, de 9 h 30 à midi,

nie-Cotton, l’association Graines de bio-divers-cité

l’association organise un chantier d’automne dans

propose deux ateliers : le matin, de 10 heures à

son jardin du 7, rue Antoine-Billon. L’occasion de

midi, on pourra construire un nichoir à abeilles

s’initier ou se perfectionner en semis, repiquage…

et l’après-midi, de 14 à 17 heures, fabriquer des

Renseignements et inscriptions : 07 83 30 93 30 ou

jardinières en palette. Le coût de chaque atelier

grainesdebiodiverscite@gmail.com

est de 5 euros.

G.L.

RESTO DU CŒUR

Le comité local du Secours populaire organise une braderie solidaire (jouets, livres d’enfants), le samedi 7 novembre de 8 h 30 à 11 h 30, dans ses locaux du 99, boulevard Irène-Joliot-Curie. Le 13 novembre, nouvelle braderie aux mêmes horaires, toujours dans les locaux de l’association, proposant cette fois vêtements, vaisselle et objets divers. Renseignements au 04 78 76 23 31.

MENUS DES RESTAURANTS SCOLAIRES MENUS DU 8 AU 10 NOVEMBRE Lundi 8 : Salade verte / vinaigrette maison, Croustillant fromager, Carottes persillées, Tarte au citron meringuée, Pain. Mardi 9 : Céleri rémoulade, Filet de poisson sauce crustacés, Pommes de terre vapeur persillées, Fromage, Fruit de saison, Pain. Mercredi 10 : Salade de lentilles / vinaigrette maison, Omelette au fromage, Chou-fleur persillé, Yaourt nature, Fruit de saison, Pain.

(*) PRODUITS BIO. LA VILLE

PEUT ÊTRE AMENÉE À MODIFIER CES MENUS, CONSULTABLES SUR WWW.VENISSIEUX.FR.

PRATIQUE NUMÉROS RAPIDES D’URGENCE Samu : 15 Police secours : 17 Pompiers : 18 Violences conjugales, victime ou témoin : 3919

MAISON MÉDICALE DE GARDE

Ouverture des inscriptions le 2 novembre Le 23 novembre prochain débuteront les premières

Les Restos lancent un appel aux bénévoles, qui

distributions alimentaires des Restos du cœur pour

font cruellement défaut pour la ramasse, le tri des

la saison d’hiver. Les inscriptions se déroulent les

denrées et la mise en rayon.

2, 4, 9, 10, 16 et 18 novembre, de 8 h 30 à 11 h 30 et

Restos du cœur : 11-13, avenue de la République.

de 13 h 30 à 16 h 30. Les distributions auront lieu

Tél. : 04 78 67 56 00.

M.F.

aux mêmes horaires, tous les mardis et jeudis. Rédaction : 9 rue Aristide-Bruant 69 200 Vénissieux. Téléphone : 04 72 51 18 12. Mail : redaction@expressions-venissieux.fr Site du journal : www.expressions-venissieux.fr

17, place de la Paix - 04 72 50 04 05 - appel préalable au 04 72 33 00 33 Ouverte tous les soirs de 20 heures à minuit ; les samedis de midi à minuit ; les dimanches et jours fériés de 10 heures à minuit. PHARMACIES DE GARDE 3237 Résogardes (0,34 €/minute) COMMISSARIAT DE POLICE 9, avenue Marcel-Houël 04 72 50 04 76

POLICE MUNICIPALE 1, rue Jean-Macé 04 72 50 02 72

TOP MUNICIPAL Médiation - prévention. 24 heures/24 - 365 J./an - 04 72 51 52 53

Paraît un mercredi sur deux sur papier recyclé. Directrice de publication : Delphine Peyre. Rédacteur en chef : Gilles Lulla ✆ 04 72 51 18 12. Rédacteur en chef adjoint : Grégory Moris ✆ 04 72 51 76 65. Secrétaire de rédaction : Alain Seveyrat ✆ 04 72 51 76 84. Journalistes : Michèle Feuillet ✆ 04 72 51 76 63. Jean-Charles Lemeunier ✆ 04 72 51 18 12. Poutchie Gonzales ✆ 04 72 51 18 12. Djamel Younsi ✆ 04 72 51 76 62. Photographe : Raphaël Bert. Assistante de gestion : Krisztina Papp. Chargé de publicité : Boris Miachon ✆ 04 72 90 95 98 Éditeur : Régie autonome personnalisée du journal Expressions. Fabrication : IPS - 01 600 Reyrieux ✆ 04 74 08 96 96. Distribution : Codice - 69 200 Vénissieux ✆ 04 72 33 04 30. Abonnement : 45 euros par an. Prix au numéro : 1 euro. Tirage 33 500 exemplaires. ISSN : 1151-0935

DIRECTION SOLIDARITÉ ACTION SOCIALE En cas de besoin, contacter le 04 72 21 44 44. CENTRE HOSPITALIER MUTUALISTE LES PORTES DU SUD 2, av. du 11-novembre-1918 - 04 72 89 80 00


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

Histoire

23

SOUS LA RÉVOLUTION ET L’EMPIRE

Père, père et maire Le moins que l’on puisse dire, c’est que la carrière d’Antoine Givord ne fut pas banale. Commencée en soutane, elle se poursuivit avec l’écharpe de maire… et de nombreux enfants !

D

imanche 13 avril 1794,

n’arrive plus à remplir “toutes

ou plutôt le 24 germinal

les fonctions pénibles” de son ministère. Aussi propose-t-il à Givord de le remplacer comme

réunie dans l’ancienne église de

curé, et de toucher à sa place les

Vénissieux, muée en “Temple de

2 000 à 3 000 livres de revenu

la Raison” par la Révolution. Le

annuel de la paroisse, une for-

maire y est venu pour célébrer

tune à l’époque. Cadeau gra-

le mariage d’Antoine Givord

tuit ? Pas du tout : en échange

“officier public de la ditte com-

de ce joli gâteau, Antoine Givord

mune”, et de Marie-Étiennette

devra verser ad vitam aeternam

Champavert. L’on murmure un

à son prédécesseur une pension

peu dans les rangs de l’assis-

annuelle de 900 livres. Au prix

tance, car le futur époux aligne

d’une vente digne d’une foire

43 ans d’âge, tandis que sa pro-

aux bestiaux, Givord devient

mise n’en a que 22. Mais ce n’est

ainsi le nouveau détenteur de

rien à côté de la stupeur de cer-

la cure vénissiane. À partir

tains Vénissians. Pensez donc :

du 11 janvier 1780, il signe le

Lui se maintient, inébranlable,

durant toute la période napoléo-

veiller le retour des soldats de la

il n’y a pas deux ans, ce marié

registre paroissial en tant que

à Vénissieux. Les registres

nienne. En zélé agent de l’empe-

Grande Armée de Napoléon Ier.

de l’An II était encore le curé de

“Givord vicaire” puis, à comp-

paroissiaux sont-ils laïcisés, en

reur, Antoine Givord prend fait

Le côté militaire de sa fonction

la paroisse ! Antoine Givord lui,

ter du 19 février, en tant que

1792 ? Qu’importe, il continue

et cause pour les Vénissians. Dès

prend alors le pas sur le côté

n’en a cure. Il veut vivre avec son

“Givord curé”, l’archevêque

de les tenir, en tant qu’“officier

la première année de son man-

civil. Jusqu’à la déroute finale,

temps et ne tient aucun compte

ayant entretemps proclamé sa

public” de la commune. Mieux

dat, il demande une réduction

marquée par un afflux de déser-

des commérages de ses conci-

nomination.

même, fin 1792 ou courant 1793,

des impôts versés par la com-

teurs en 1814, par l’occupation

il jette sa soutane aux orties —

mune, afin d’alléger le fardeau

des troupes autrichiennes, puis

En pleine révolution,

il “défroque” —, puis se marie,

fiscal des habitants. Il veille aussi

par l’abdication de Napoléon Ier,

est né près de Vienne, à Ville-

le prêtre tient bon

comme on l’a vu. Le père d’hier

au développement du village : en

en juin 1815. Antoine Givord

sous-Anjou, le 7 décembre 1750,

Arrive la Révolution. Le père

devient père, sa jeune épouse lui

faisant réparer tous ses chemins

tente alors de se maintenir à

d’un père châtelain du seigneur

Givord se trouve comme tous

donnant six enfants, dont deux

de desserte ; en créant trentep

la tête de Vénissieux, en jurant

de Terrebasse, et faisant à ce

les prêtres de l’époque, soumis

petites jumelles.

hectares de prairies artificielles

fidélité au roi Louis XVIII dès

titre partie des notables de son

à un maelström d’évènements

village.

adolescent,

politiques. Il devient un salarié

Antoine Givord suit des études

toyens. Cette tête brûlée n’est pas un Vénissian de souche. Il

PHOTO D.R.

de l’an II de la Répu-

blique. Une petite foule s’est

Marcello Mastroianni et Sophia Loren dans “La femme du prêtre” de Dino Risi. Ce film franco-italien, sorti en 1970, met en scène la relation amoureuse entre une femme au tempérament suicidaire et un prêtre.

dans les brotteaux du Rhône,

octobre 1814, puis en prenant

afin de favoriser l’élevage des

des mesures contre les Bonapar-

de la Nation, obligé de prêter

Nommé maire de Vénissieux par le préfet de l ’I sère

bovins ; en inaugurant les pre-

tistes en novembre 1815, mais

de théologie à l’université de

serment en 1791 à la Consti-

Sa carrière ne s’arrête pas là.

mières cultures de betteraves

rien n’y fait : trop marqué par

Valence, jusqu’à obtenir le

tution civile du clergé, lui qui

Le 30 messidor an VIII, soit le

sucrières ; en décidant la réali-

son passé, l’homme doit céder

titre de bachelier. Puis en 1775,

devait jusque-là allégeance à

19 juillet 1800, Antoine Givord

sation du tout premier cadastre ;

son écharpe de maire en avril

le jeune diplômé est recruté

son évêque et au pape. Sur-

atteint le firmament vénissian,

ou encore en appelant de ses

1816. Il part s’installer montée de

comme vicaire à Chaponnay,

tout, il voit les révolutionnaires

en étant nommé maire de notre

vœux la création d’une grande

la Grand’Côte, à la Croix-Rousse,

avec pour mission d’assister le

s’en prendre à son église, qu’ils

commune par le préfet de l’Isère.

place, ancêtre de celle qui por-

où il meurt deux ans plus tard, le

curé du lieu. Mais Givord n’en-

déchristianisent pour la trans-

Il jouit alors d’une incontestable

tera le nom de Léon Sublet.

1er avril 1818. Une date qui sonne

tend pas en rester là. En 1779, à

former en “Temple de la Raison

popularité, le préfet ayant pris

Son mandat est aussi fait de

comme une farce. g

l’âge de 29 ans, il va trouver le

de l’Être suprême”, tandis que le

sa décision “d’après les témoi-

petits riens qui rythment son

curé de Vénissieux, Pierre-Fran-

presbytère devient la “cy devant

gnages avantageux qui lui ont

quotidien, comme lorsqu’il inter-

çois Lebeuf, et fait avec lui

cure”. Bien des prêtres sont

été donnés sur le civisme et l’in-

dit en juin 1804 aux auberges de

une bien curieuse transaction.

alors chassés de leurs paroisses,

telligence du citoyen Givord”. La

servir des clients jusqu’à point

Lebeuf “ayant eu le malheur

contraints de se cacher, de fuir,

preuve encore de son succès, il

d’heure de la nuit, faute de quoi

de perdre un œil il y a environ

quand ils ne sont pas purement

est nommé pour un second man-

“personne ne sera en sureté dans

trois ans, et étant depuis sujet a

et simplement arrêtés et dépor-

dat en février 1808, ce qui lui per-

sa maison”. Le temps avançant,

d’assez fréquents maux de tête”,

tés. Mais pas Antoine Givord.

met de porter l’écharpe de maire

on le voit de plus en plus sur-

Devenu

ALAIN BELMONT

Sources : Archives du Rhône, 3 E 7393 A, 3 E 11472, 4 E 5381, 5385 et 7728, 5 E 559/1. Archives municipales de Lyon, 2 E 0151. Archives municipales de Vénissieux, 259 GG 7, et registre des délibérations municipales (an III-1816).


EXPRESSIONS / Mercredi 27 octobre 2021 - n° 720

Portrait

24

ASSOCIATION DEVOIR DE MÉMOIRE ET DE RÉCONCILIATION

Pour une reconnaissance du 17 octobre 1961 L

brera le 60e anniversaire en 2022, ndlr).”

Algériens descendaient dans les

Devoir de mémoire et de réconciliation

rues de Paris “afin de manifester

envisage aussi de réunir “quelques milliers

contre l’instauration d’un couvre-feu à

de personnes, à l’échelle régionale pour

partir de 17 heures, et seulement à leur

rendre hommage à Camille Blanc.” Alors

encontre”, rappelle Farouk Ababsa, l'un

maire d’Évian, Camille Blanc avait accepté

des membres fondateurs de l’association

d’accueillir les délégations algériennes et

Devoir de mémoire et de réconciliation.

françaises pour qu’ils continuent d’écrire

Une association “créée il y a exactement

le cessez-le-feu de la guerre d’Algérie. Il a

dix ans” afin de “permettre qu’une stèle

été tué le 31 mars 1961, lors d’un attentat

soit érigée en l’hommage du 17 octobre

perpétré par l’OAS, l’organisation qui luttait

1961”. Vénissieux avait alors été une des

pour que l’Algérie reste un département

premières villes à le faire.

français.

Car ces manifestations pacifiques avaient

L’association veut aussi se pencher sur un

fortement été réprimées par la police.

projet plus local, à la prison militaire Mont-

“Aucun manifestant n’est armé, rappelait

luc à Lyon, devenue Mémorial national. De

Michèle Picard, maire de Vénissieux, dans

1954 à 1962, l’établissement pénitentiaire

son discours commémoratif le 17 octobre

accueillait les Algériens qui avaient com-

dernier. Les organisateurs demandent

mis des attentats et qui étaient condamnés

même à chacun d’entre eux de marcher sur

à mort. Ils y étaient alors incarcérés dans

PHOTO P.G.

e 17 octobre 1961, de nombreux

les trottoirs pour ne pas gêner la circulation (…) Brutalement tout dégénère (…). Au cinéma Rex, des rafales de mitraillettes sont entendues. Un car de police fonce sur la foule boulevard Bonne-Nouvelle. Dans tous les lieux d’arrivée des manifestants, des rafles s’organisent, elles se transforment

Créée à l’origine pour permettre l’installation d’une stèle et rendre hommage aux nombreux Algériens décédés le 17 octobre 1961, l'association vénissiane, conduite par Farouk Ababsa et Amar Chebel, fête ses dix ans.

l’attente d’être guillotinés. “Notre objectif est de faire installer une plaque à l’endroit où 13 Algériens ont été guillotinés, sur les 17 emprisonnés à Montluc. Les quatre autres ont survécu grâce à la proclamation de l’indépendance. Nous ne souhaitons pas les magnifier, mais faire

très vite en ratonnade. (…) Paris vient de

tantisme pour le FLN lui vaudra un pas-

il est allé jusqu’au bout de cette injustice his-

reconnaître que de 1956 à 1962, il y a eu

vivre une nuit d’horreur, une nuit de cau-

sage en prison, et il sera ensuite interdit

torique, ça nous a reboosté. On s’est dit que

17 prisonniers condamnés à mort par le

chemar au cours de laquelle une violence

de séjour dans le département du Rhône.

nous n’étions pas dans le faux.” Cette année,

tribunal militaire.”

sans borne et une haine de l’autre se sont

Il décidera alors de se rendre à Paris et de

un hommage particulier lui a été rendu afin

Ces nouveaux projets ne font pas oublier

déchaînées.”

participer à l’organisation de la manifesta-

de le remercier pour son travail.

à l’association son premier combat : la

tion du 17 octobre.

reconnaissance du 17 octobre 1961. Même

Des cérémonies essentielles pour l'histoire

Pour Farouk Ababsa, ces cérémonies sont

Projets pour l’avenir

si de nombreux pas en avant ont été faits

essentielles pour l’histoire. “Cette année, on

Suite à l’installation de la stèle, “la recon-

ces dernières années, elle continuera de

Ils seraient des centaines d’Algériens morts

a rendu hommage à Monsieur Hamdiken, il

naissance de cette date est en partie faite, elle

se battre “tant que ce massacre ne sera

pendant ce rassemblement : jetés dans la

a 94 ans, c’est une mémoire qui peut bientôt

fait son chemin. Maintenant, on est vraiment

pas reconnu comme étant un crime d’État”,

Seine, fusillés en pleine rue ou roués de

partir et ce sera une mémoire perdue. On

dans le devoir de mémoire et de réconcilia-

assure Farouk Ababsa. g

coups, sur les ordres du préfet de police de

doit profiter de ces rencontres, de ce vécu.”

tion”, affirme Amar Chebel, autre pilier de

l’époque, Maurice Papon. On estime entre

Ces atrocités ont longtemps été passées

l’association.

140 et 200 le nombre de victimes, même si

sous silence par la police, mais aussi par les

Alors aujourd’hui, le groupe a plein de

le FLN parle aussi de 400 personnes dispa-

familles algériennes. “Quand il y a eu l’indé-

projets en tête afin de faire perdurer la

rues. Depuis 2010, tous les ans, la Ville de

pendance, les Algériens ont voulu oublier,

mémoire des combattants morts lors de la

Vénissieux, avec l’association, rend hom-

c’était lourd, très lourd comme souvenir.”

révolution algérienne. “Nous voulons créer

mage à ces Algériens décédés.

Mais c’était sans compter sur les travaux

un programme d’initiatives qui aura une

Parmi ces manifestants, se trouvait alors

de nombreux historiens, dont Jean-Luc

dimension culturelle et historique, à travers

Mahmoud Hamdiken. Ouvrier chez Berliet,

Einaudi, auteur du livre La Bataille de

une pièce de théâtre, un film ou une exposi-

il a longtemps vécu à Vénissieux. Son mili-

Paris. “Quand il a publié son livre en 1991,

tion, sur les accords d’Évian (dont on célé-

POUTCHIE GONZALES

Quand il y a eu l’indépendance, les Algériens ont voulu oublier, c’était lourd, très lourd comme souvenir” Farouk Ababsa, l'un des membres fondateurs de l’association Devoir de mémoire et de réconciliation.


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.