Page 1

CRISE SANITAIRE ET SOCIALE

La réforme qui ne passe pas

Une précarité galopante

La réforme de l’assurance chômage doit entrer en vigueur ce vendredi. Si le gouvernement voit en elle un outil pour lutter contre la multiplication des contrats courts, les syndicats considèrent surtout qu’elle impactera les plus précaires des demandeurs d’emploi. D’autant qu’elle se traduira par une allocation mensuelle plus faible pour plus d’un million de personnes.

Le dernier baromètre de la pauvreté, publié par le Secours populaire, fait état d’une aggravation de la précarité liée à la crise sanitaire. Ainsi, de nombreuses familles font état d’une perte de revenus, d’une accumulation de dettes et de privations potentiellement dangereuses pour la santé. “Depuis la crise, tout est allé très vite” : Lydia et Noël, deux Vénissians, témoignent avec leurs enfants.

PAGES 11 À 13

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

ASSURANCE CHÔMAGE

PAGE 10

N° 718 du 29 septembre au 12 octobre 2021 www.expressions-venissieux.fr

Coup de neuf sur les collèges

La Métropole a annoncé la réhabilitation des collèges Louis-Aragon et Elsa-Triolet, ainsi que la construction prochaine d’un établissement de 700 places, rue de la République. Pour les parents, enseignants et élus vénissians, il était temps. PAGE 3

CONSEILS DE QUARTIER

Les assemblées générales de retour P. 7

EMPLOI

Chronopost dans la ZAC de l’Arsenal P. 9

TRACTION AVANT

Une web-série à la vénissiane P. 14

HISTOIRE

Les nourrissons de Lyon

PEINTURE D’ETIENNE AUBRY - VISITE À LA NOURRICE

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

P. 23

Au XVIIIe siècle, des Vénissianes optèrent pour une activité professionnelle singulière, tout aussi tendre que tragique.


2

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

Actus SANS LOGEMENT

Mobilisation pour une famille vénissiane Ils étaient une cinquantaine, rassemblés devant la mairie de Vénissieux, jeudi 23 septembre, pour soutenir une famille vénissiane sans logement. “C’est une situation inacceptable. Cette mère seule avec ses quatre enfants dont la plus petite est en moyenne section, a été obligée de dormir dans la rue en juin faute de solution”, témoigne Marina Antoniolli, enseignante à l’école primaire Charles-Perrault et membre du collectif. La mère a alerté l’école de sa situation quelques jours après. Et dans l’établissement, l’élan de solidarité a été immédiat. “Nous avons réussi à leur obtenir des aides de différents services de la Ville ou de la Métropole, mais maintenant, nous sommes bloqués. Aucune solution dans la durée n’a été trouvée”, continue l’enseignante. Aidé par l’association Jamais sans toit, le collectif composé d’enseignants, de parents d’élèves et de différents soutiens, s’est démené sans relâche pour accompagner la famille. “Nous avons même récolté des PHOTO EMMANUEL FOUDROT

dons auprès de partenaires de l’école (enseignants, parents, atsem, ade, aesh… ) pour leur payer des nuits d’hôtels, affirme Isabelle Bressand, directrice de l’établissement Charles-Perrault. Certains élus ont également réalisé une collecte au sein de la municipalité pour venir en aide à la famille. Mais loger cinq personnes dans un hôtel, ça revient très cher, nous ne pouvons pas continuer.” Véronique Forestier, adjointe à l’Enfance, Saliha Prudhomme-Latour, adjointe aux Politiques sociales et à la Lutte contre la grande pauvreté

ÉDUCATION NATIONALE

Le retour de l’inspectrice Depuis le 1er septembre, Magali

trice, un métier qu’elle exerce à

Le rôle des IEN à Vénissieux ?

Allafort-Duverger est l’inspectrice

Joliot-Curie et à la Maison des trois

Piloter l’éducation prioritaire et

de l’Éducation nationale (IEN) de

espaces à Saint-Fons.

coordonner sur le terrain la mise

ainsi que Pierre-Alain Millet, adjoint au Logement, se sont joints à la mobilisation du 23 septembre. “La municipalité a fait tout ce qu’elle peut pour leur venir en aide, assure Véronique Forestier. Nous sommes en lien étroit avec l’école et la famille. Dès que nous avons pris connaissance de la situation, nous avons alerté la Métropole et les services de la Préfecture.” Grâce à cette importante mobilisation, la famille a pu trouver un hébergement depuis lundi soir. g

Lutter contre

l’accueil des enfants de la commu-

j’ai vécu aux Minguettes pendant

les inégalités sociales

nauté du voyage. Bref, s’assurer

33 ans, raconte-t-elle, d’où mon

Dans le même temps, elle est se

que, quels que soient ses besoins,

attachement à Vénissieux et sur-

lance, avec plusieurs personnes

chaque enfant puisse trouver les

tout au Plateau.”

des Minguettes, dans la création de

meilleures conditions possibles

Magali Allafort-Duverger com-

la crèche parentale interculturelle

pour sa scolarisation.

mence son parcours au groupe

Arc-en-Ciel. “J’ai toujours essayé de

À Vénissieux, Magali Allafort-Du-

scolaire Léo-Lagrange, avant de

trouver ma place dans la lutte contre

verger assure avoir rencontré

rejoindre le collège Paul-Éluard,

les inégalités sociales”, insiste-t-elle.

“des équipes très investies, qui

puis le lycée Jacques-Brel. En

Après avoir enseigné, elle devient

savent pourquoi elles sont là”.

parallèle, elle pratique la nata-

conseillère pédagogique, puis ins-

“Cette ville est attractive grâce à

tion synchronisée au CMO-V. “J’ai

pectrice de l’Éducation nationale.

un vrai travail partenarial. Il s’agit

également été animatrice dans les

“Après 21 ans hors de Vénissieux,

pour nous d’accompagner chacun,

centres de loisirs de la Ville, mais

j’y reviens avec beaucoup de plaisir.

quelle que soit sa mission au sein

aussi à Bollène, Eyzin-Pinet, Cham-

Il s’agit pour moi d’un vrai retour

de l’école, et de donner la juste

pagneux et au Noyer”. Au fil des

aux sources. Toute ma carrière, j’ai

place aux familles, avec un seul

années, elle devient éducatrice

travaillé en zone d’éducation prio-

objectif : la réussite de l’enfant.” g

de jeunes enfants, puis institu-

ritaire.”

qu’elle connaît bien. “Je suis née et

M.F.

PHOTO P.G.

en place de l’école inclusive et

la circonscription 1. Un territoire

ÉDUCATION NATIONALE

Bienvenue aux nouveaux enseignants Les enseignants nouvellement nommés à Vénissieux étaient conviés le 23 septembre à l’hôtel de ville pour une cérémonie d’accueil en présence du maire et de l’équipe municipale, des personnels de l’adminis-

SPIE CityNetworks LA RÉFÉRENCE DE L’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

tration municipale et des représentants de l’Éducation nationale.

SPIE CityNetworks Centre de Saint-Priest 6 rue de Provence 69 800 SAINT-PRIEST

Après avoir souhaité la bienvenue à tous, Michèle Picard revenait sur le contexte de cette nouvelle rentrée : “Les contraintes et la vigilance sont toujours là. Mais surtout, c’est une rentrée à part dans la mesure où les enfants sortent de plus d’une année anxiogène”. Puis le maire rappelait la longue tradition vénissiane en faveur de l’éducation. “À Vénissieux, il y a un esprit, cet esprit, c’est une politique enracinée, solide, pérenne, de toujours améliorer les conditions d’appren-

www.spie.com

tissage des enfants et les conditions d’enseignement des personnels. C’est aussi de dresser des passerelles entre l’école, nos politiques de proximité et nos équipements”. g


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

L’événement

3

COLLÈGES

Deux réhabilitations lourdes et une construction Le 17 septembre, l’exécutif métropolitain a annoncé, pour un montant global de 83 millions d’euros, la réhabilitation en profondeur des collèges Louis-Aragon et Elsa-Triolet, ainsi que la construction d’un établissement de 700 places, rue de la République. Des nouvelles attendues depuis des années. tion engagée en 2019. Les travaux

confiance avec les différents inter-

d’élèves, a pour sa part réagi

débuteront en 2024. Concernant

venants de l’école”, précise-t-on

Marie-Christine Burricand, élue

Aragon, il ne s’agit pas d’un coup

sur le site du ministère.

vénissiane, lors du conseil métro-

de peinture mais bien d’une recons-

PHOTO ARCHIVES R.B. - COLLÈGE ELUARD

I

politain du 27 septembre, au nom du groupe Communiste et

28 millions d’euros, qui débutera

Une restauration “exemplaire”

en 2025 et devrait durer quatre

Le nouveau collège bénéficiera

ne fait pas tout, mais elle est un

ans”. Et de préciser que cette

aussi d’une cantine en régie, que

élément important pour que les

“opération à tiroirs” permettra

la Métropole souhaite “exem-

élèves se sentent bien et que les

au collège de poursuivre ses acti-

plaire”, à l’image de celles mises

parents gardent confiance dans

vités pendant les travaux, qui se

en place dans le 7e arrondissement

l’école de la République, mais

dérouleront principalement pen-

de Lyon et à Saint-Priest. Un effort

aussi dans la commune dans

dant les vacances scolaires.

particulier sera consacré au recru-

laquelle ils vivent”. L’élue salue

La Métropole a aussi confirmé

tement et aux équipements. “Nous

aussi la construction du nou-

l’ouverture, avenue de la Répu-

voulons des équipes renforcées,

vel établissement avenue de la

blique, en 2025, d’un nouveau

portées par une envie très forte de

République, “d’abord parce qu’il

collège de 700 places. Budget de

s’engager vers le bio”, a souligné

répond aux besoins d’une popu-

truction dotée d’un budget de

républicain. La qualité des locaux

l était temps. Depuis leur

de la Métropole un engagement

l’opération : 35 millions d’euros

Véronique Moreira, appelant de

lation scolaire croissante, ensuite

ouverture en 1972 et 1974,

ferme et précis.

environ. Il accueillera aussi des

ses vœux “un effet d’entraînement”

parce qu’il ne cède pas aux sirènes

les collèges Elsa-Triolet et

L’horizon s’est éclairci le vendredi

élèves de Saint-Fons, dont l’ac-

propice à améliorer la qualité du

d’une mixité sociale petit bras, qui

Louis-Aragon n’avaient pas béné-

17 septembre. Bruno Bernard et

cès sera facilité par une station

service sur l’ensemble du terri-

combat toute construction de col-

ficié de travaux majeurs. Pour le

Véronique Moreira, respective-

de tram T10 implantée devant

toire métropolitain.

lège dans les villes frappées par

premier, une enveloppe de neuf

ment président de la Métropole

l’établissement. “Ouvert sur l’ex-

Le maire de Vénissieux, Michèle

les inégalités sociales.” g

millions avait bien été votée

et vice-présidente en charge de

térieur”, il sera construit avec des

Picard, a exprimé sa satisfac-

par le conseil métropolitain en

l’éducation et des collèges, ont

matériaux à bas carbone, pourvu

tion. “Les enseignants, les parents

novembre 2018. Mais seule la

annoncé que les deux établisse-

d’une surface importante d’es-

d’élèves et les élus de Vénissieux

réfection de la SEGPA et, côté EPS,

ments feront l’objet de “réhabilita-

paces verts et doté d’une salle

réclamaient depuis des années un

des vestiaires, du bureau des pro-

tions totales” pendant ce mandat.

d’accueil pour les parents. Véri-

plan de réfection totale des col-

fesseurs et des locaux de stockage

“Ces collèges ont dépassé leurs

table “lieu de coopération éduca-

lèges Elsa-Triolet et Louis-Aragon,

du matériel avait été effectivement

capacités théoriques, a reconnu

tive” selon l’Éducation nationale,

qui n’avaient pas fait l’objet de tra-

menée. Pour le second, la Métro-

Véronique Moreira. La popula-

cet espace sera dédié aux ren-

vaux majeurs depuis leur ouverture

pole avait annoncé l’an dernier

tion a augmenté, mais le nombre

contres entre parents, profes-

dans les années soixante-dix. La

qu’une réhabilitation lourde serait

de places en collège n’a pas suivi.

seurs et autres acteurs éducatifs.

Métropole vient d’accéder à notre

engagée lors du prochain mandat,

Nous avons constaté qu’ils avaient

“Il peut accueillir des événements

demande.”

sans en dire plus. Et ce, alors que

besoin de travaux d’ampleur, que

de l’école (forum des métiers, aide

“L’annonce de ces deux rénova-

depuis plusieurs années, parents

nous allons commencer dans ce

à la recherche de stage, etc.) avec

tions est une excellente nouvelle

et enseignants organisaient des

mandat. Nous consacrerons ainsi

toutes les personnes concernées.

pour les collégiens de Vénissieux,

manifestations pour dénoncer la

20 millions d’euros à Elsa-Triolet,

L’espace parents est un endroit pri-

leurs enseignants, l’ensemble du

vétusté des lieux. Attendant donc

afin de poursuivre la réhabilita-

vilégié pour nouer des relations de

personnel ainsi que les parents

Les collèges Elsa-Triolet et Louis-Aragon n’avaient pas fait l’objet de travaux majeurs depuis leur ouverture dans les années soixante-dix.”

Michèle Picard, maire de Vénissieux

35

C’est, en millions d’euros, le coût estimé de la construction d’un nouveau collège à Vénissieux.

ALAIN SEVEYRAT

La population a augmenté, mais le nombre de places en collège n’a pas suivi. Nous avons constaté qu’ils avaient besoin de travaux d’ampleur, que nous allons commencer dans ce mandat. Véronique Moreira, vice-présidente de la Méropole, en charge de l’éducation et des collèges

Les opérations envisagées permettront notamment d’adapter le nombre de places disponibles au dynamisme démographique de la ville.


4

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

Actus

JUSQU’À 25 ANS

PORTES DU SUD

La contraception féminine va devenir gratuite C’est une avancée majeure pour

la contraception, c’est également

trois millions de jeunes Fran-

permettre aux femmes de consul-

çaises. Le ministre de la Santé,

ter leurs médecins et d’avoir

Claire Ravier, nouvelle directrice

Olivier Véran, a annoncé le 9 sep-

des échanges sur la méthode de

Nommée le 1er septembre, Claire Ravier, 58 ans, a une

tembre que la contraception sera

contraception la plus adaptée à

longue expérience de la direction d’établissements hos-

gratuite pour les femmes, jusqu’à

leurs situations et à leurs besoins.

pitaliers, dont 15 ans en tant que directrice générale

25 ans, à partir du 1er janvier 2022.

C’est aussi prévenir les poten-

d’une clinique à Aix-en-Provence. Mais c’est en tant

“Il y aura une prise en charge de la

tielles répercussions de l’IVG sur

que soignante qu’elle a commencé. “Tout au début de

contraception hormonale, du bilan

la santé des femmes qui y ont

ma carrière j’étais infirmière au CHU de Dijon”, rap-

biologique qui peut aller avec, de la

recours.

pelle-t-elle.

consultation de prescription et de

La limite d’âge a été fixée à 25 ans

Claire Ravier ne connaissait pas Vénissieux. En arri-

tous les soins qui sont liés à cette

car “c’est un âge qui correspond, en

vant aux Portes du sud, elle a découvert “une structure

contraception jusqu’à 25 ans”, a

termes de vie économique, sociale

belle, bien entretenue”. Elle a déjà rencontré l’ensemble

précisé le ministre.

et de revenu à davantage d’autono-

des médecins et le personnel. “Ils ont de vraies valeurs

De trop nombreuses femmes

mie”, selon le ministre. “C’est aussi

de soins et sont attachés à l’hôpital. Nous avons un bel

n’ont pas accès aux méthodes de

l’âge où l’on va quitter définitive-

établissement. Ici, on a tout ce qu’il faut pour prendre

contraception les plus efficaces

ment la complémentaire santé de

en charge les patients : nous pratiquons des chimiothé-

pour des raisons essentiellement

son foyer.” g

rapies, nos services ont des activités importantes en gastro-entérologie, en pneumologie, en endocrinologie,

M.F.

PHOTO M.F.

financières. Étendre la gratuité de

sans oublier la gériatrie et la chirurgie. Nos urgences accueillent une centaine de patients par jour. Et puis 1 300 bébés naissent chaque année à la maternité.”

du territoire. Du reste, elle doit “prochainement assister

Pour Claire Ravier, le management doit manier “la

à une réunion avec le maire et d’autres professionnels

bienveillance et l’exigence”. La nouvelle directrice croit

sur la mise en place d’un contrat local de santé”. g

également beaucoup au travail partenarial à l’échelle

M.F.

GRAND-PARILLY

PHOTO M.F.

La nouvelle agence CPAM est ouverte Une nouvelle agence CPAM et un centre d’examens

Du côté de la CPAM, l’accueil du public se fait

de santé (CES) ont ouvert leurs portes au cœur du

sur rendez-vous, du lundi au jeudi de 8 heures à

Grand-Parilly. Tous deux situés au 24, rue Simone-

12 heures et de 13 h 30 à 17 heures et le vendredi

Veil, ils viennent remplacer les anciens locaux de

de 8 heures à 12 heures et de 13 h 30 à 16 heures.

la CPAM à Vénissieux, 21, rue Jules-Ferry, et du

Les agents peuvent venir en aide aux assurés dans

CES dans le 8e arrondissement de Lyon, qui ont

différentes démarches via les services en ligne du

définitivement fermé.

compte Ameli, sur leur téléphone, les bornes multiservices présentes dans les locaux ou sur des postes internet. Pour le CES, c’est une équipe pluridisciplinaire qui

DIABÈTE

va proposer un service d’accompagnement et de prévention en santé. Elle est là aussi pour proposer

Semaine nationale de prévention

des examens en fonction des besoins du public. On y retrouve trois secrétaires, quatre infirmières, quatre médecins, un gynécologue, un dentiste et un neuropsychiatre. Afin d’obtenir un rendez-vous

à se faire tester afin de savoir si

au centre d’examens de santé, il faudra préalable-

la Fédération française des dia-

elles sont à risque.

ment se tourner auprès de la CPAM.

bétiques organise la semaine

Pour savoir si vous êtes exposé

D’ici octobre, la maison de santé pluridisciplinaire

nationale de prévention du dia-

ou non au risque de diabète, un

ouvrira aussi ses portes dans le bâtiment. Contrai-

bète, pour la dixième année

test simple et rapide a été mis au

rement au CES, celle-ci n’a pas de lien avec la CPAM

consécutive. Ces quelques jours

point et validé par les autorités

et est ouverte au public, sur rendez-vous. Une ving-

ont pour but d’encourager les

sanitaires internationales.

taine de praticiens y travailleront et plusieurs axes

comportements préventifs. Mais

Si vous souhaitez le faire, ren-

y seront développés : la pédiatrie, la périnatalité,

la Fédération souhaite également

dez-vous sur www.contreledia-

la prise en charge de la réadaptation à l’effort ou

sensibiliser sur cette maladie

bete.fr.g

chronique et inciter les personnes

P.G.

PHOTO P.G.

Du 24 septembre au 1er octobre,

encore les troubles musculo-squelettiques. g P.G.


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

ACTUS

5

COVID-19

Obligation vaccinale : peu de réfractaires à Vénissieux

Dans l’ensemble des établissements de santé vénissians, le nombre de personnels vaccinés est très largement majoritaire.

L

des vacataires. Ils ont jusqu’au 16 octobre pour se faire vac-

entrée

le

ciner ; sinon nous serons dans

15 septembre pour 2,7 millions

l’obligation de nous en séparer.”

de professionnels : soignants

Du côté des services munici-

libéraux, aides à domicile,

paux, aucun réfractaire : toutes

pompiers, ambulanciers, dans

les personnes intervenant chez

les hôpitaux, les maisons de

les patients (soins infirmiers,

retraite… Les contrevenants, qui

aide à domicile) sont vaccinées.

ne justifient pas d’une première

Dans les Ehpad, les récalcitrants

injection, d’une contre-indica-

sont également l’exception. “Sur

tion vaccinale ou d’une conta-

66 de nos soignants, précise

mination récente, “ne peuvent

Mme Chevrier, la directrice des

plus exercer leur activité”, selon

Tulipiers, on ne compte que deux

la loi du 5 août 2021. “Ils sont

suspendus : une auxiliaire de vie

suspendus et ne perçoivent plus

et une infirmière actuellement

aucun salaire.”

en congé.” Enfin à La Solidage,

À Vénissieux, dans l’ensemble

“tous les professionnels perma-

des établissements de santé, les

nents sont vaccinés, souligne la

professionnels sont vaccinés en

directrice, mais deux salariés en

l’employeur est applicable à

CDD qui venaient régulièrement

QUID DES PROFESSIONNELS NON VACCINÉS ?

sonnes concernées devront justi-

grand nombre. Claire Ravier, la

fier, auprès de leur employeur,

compter de la notification à

nouvelle directrice du groupe

à l’Ehpad ne le sont pas. Il s’agit

Jusqu’au 15 octobre 2021, les

d’un schéma vaccinal complet ou

l’agent, et peut être retardée si le

hospitalier Les Portes du sud

d’un administratif et d’un person-

professionnels soumis à l’obli-

ne pas y être soumises en raison

salarié utilise des jours de repos

(lire en page 4) tient à remer-

nel soignant.”

gation vaccinale sont autorisés

de contre-indication médicale

ou de congés. La suspension

cier l’ensemble de son person-

Les responsables des deux

à exercer leur activité à condi-

ou d’un rétablissement après

prend fin dès que l’agent rem-

nel dont la très grande majorité

Ehpad

espèrent

tion de justifier de l’administra-

une contamination par le Covid-

plit les conditions nécessaires

a reçu ses deux injections. “Sur

encore convaincre ces derniers

tion d’au moins une des doses

19. À défaut d’avoir été vaccinés

à l’exercice de son activité. Un

430 salariés, seuls trois sont sus-

réfractaires car, dans ce type

requises dans le cadre du schéma

dans les temps, les salariés ou

licenciement en cas de défaut de

pendus, indique-t-elle : un maga-

d’établissement, les difficultés

vaccinal et de présenter le résul-

agents publics sont suspendus,

vaccination au Covid n’est pas

sinier et deux brancardiers, que

de recrutement restent un pro-

tat négatif d’un test virologique.

sans rémunération.

possible.

nous avons dû remplacer par

blème majeur.

À compter du 16 octobre, les per-

La suspension prononcée par

en

vigueur

vénissians

MICHÈLE FEUILLET

VACCINATION MOBILE

Troisième dose : début de la vaccination pour les plus de 65 ans

Une centaine de doses injectées quotidiennement

PHOTO P.G.

À la résidence pour personnes âgées Les Tulipiers, l’heure est à la vaccination. Depuis début septembre, les plus de 65 ans peuvent obtenir la troisième dose du vaccin contre le Covid-19, seulement si la deuxième dose a eu lieu il y a six mois ou plus. Pour Andrée Breugnon, 91 ans, ce rappel est indispensable et elle en est reconnaissante. “Tout s’est très bien passé, je n’ai pas eu mal, ni eu peur. Puis nous avons des infirmières qui sont admirables.” Les résidents qui le souhaitent vont tour à tour se faire vacciner. Et les familles peuvent elles aussi en profiter. “Nous les avons prévenues, elles peuvent venir se faire vacciner ici, ça nous permet de ne pas jeter les doses en trop. Puis pour eux, c’est pratique, ils peuvent venir voir leurs proches et se faire vacciner en même temps”, détaille la directrice des Tulipiers, Madame Chevrier.

PHOTO ARCHIVES EMMANUEL FOUDROT

vaccinale

contre le Covid-19 est

’obligation

Depuis le 1er septembre, un camion

âgées recevant leur troisième dose.

La vaccination est ouverte sur ren-

de vaccination mobile, mis en

Ce camion aménagé et adapté

dez-vous via les plateformes de

place à l’initiative de la Ville, de

à la vaccination, mis à disposi-

réservation habituelles, ou sans

la CPTS (Communauté profession-

tion par l’Établissement français

rendez-vous dans la limite des

nelle territoriale de santé) et de

du sang, stationne chaque jour

places disponibles.

l’Agence régionale de santé, sil-

du lundi au vendredi entre 9 et

Des créneaux de vaccination

lonne Vénissieux. Stationnant en

17 heures sur un site différent :

sur rendez-vous sont également

un lieu différent chaque jour, il

lundi place Léon-Sublet ; mardi

ouverts aux personnes vulnérables

contribue à augmenter le nombre

place Ennemond-Romand ; mer-

ainsi qu’aux personnes à mobilité

de personnes vaccinées contre le

credi terre-plein central de l’ave-

réduite tous les vendredis de 9 à

Covid-19. Actuellement, une cen-

nue Jacques-Duclos ; jeudi place

17 heures au CDHS, situé 5, place

taine de personnes viennent se

Grandclément (métro Parilly) ;

de la Paix à Vénissieux. Renseigne-

faire vacciner quotidiennement.

vendredi place du marché des

ments au 04 72 21 44 10. 

Parmi elles, les personnes les plus

Minguettes.

M.F.


6

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

ACTUS SEMAINE BLEUE

Bien dans son âge, bien dans son territoire NON AUX ARMES NUCLÉAIRES

“70 ans d’histoire pour la valorisation de la place des

Mercredi 6 octobre

aînés dans la vie sociale”, c’est le thème retenu cette

• 14 heures-17 heures : kermesse avec les enfants

année pour la Semaine bleue, du 4 au 8 octobre, orga-

du conseil municipal d’enfants (CME), à la résidence

nisée à l’initiative de la Ville. Tout au long de cette

Henri-Raynaud (4, rue Prosper-Alfaric).

semaine, de nombreuses manifestations sont prévues.

Une journée pour la paix Le Mouvement de la Paix et la Ville de Vénissieux ont célébré, le 21 septembre, la Journée internationale de la Paix. “Il est urgent que l’humanité adopte enfin une culture de paix, déclarait Arlette Cavillon, présidente du Mouvement de la Paix du Rhône. Une culture où les conflits se règlent par des négociations, où les droits de l’homme sont respectés, où la solidarité n’est plus punie par la justice.” Symboliquement, un Ginkgo Biloba a été planté sur la nouvelle place Ennemond-Romand, dans le quartier Moulin-à-Vent. Considérée comme la plus vieille espèce d’arbre au monde, elle a été une des seules plantes à résister à la bombe atomique lancée sur Hiroshima. Michèle Picard, maire de Vénissieux, a en outre signé l’Appel des villes de l’association ICAN (International campaign to abolish nuclear weapon). Cette association, lauréate du prix Nobel de la paix en 2017, a lancé un appel mondial en faveur du

Si vous souhaitez participer à un atelier, il est indispen-

Jeudi 7 octobre

sable de s’inscrire auprès du CCAS au 04 72 21 43 00.

• 14 heures-17 heures : après-midi récréatif organisée par les centres sociaux Moulin-à-Vent, Minguettes et

LES TEMPS FORTS DU PROGRAMME

Parilly avec l’OMR, à la Halle à grains (angle du boulevard Coblod et de la rue Allende).

Lundi 4 octobre

• 14 heures-17 heures : ateliers “Être bien & bien-être”,

• 14 heures-15h30 : exposition et activité pein-

à la Maison du Tulipier (2, rue Professeur-Calmette).

ture à la résidence La Solidage (avenue du 11Novembre-1918), suivie de 15h30 à 17 heures d’une

Vendredi 8 octobre

animation chansons.

• 15 heures : clôture de la semaine par la chorale Claude-Debussy à la Halle à grains.

Mardi 5 octobre • 14h30-16h30 : “Café des aidants” avec France

Retrouvez l’intégralité du programme de la Semaine

Alzheimer, à la résidence Ludovic-Bonin (15, ave-

bleue sur le site de la Ville : venissieux.fr

nue Jean-Cagne).

M.F.

Traité des Nations Unies sur l’interdiction des armes nucléaires. “Il est indispensable de créer un nouveau projet de civilisation respectueux des peuples, et de la planète, a déclaré le maire. Il est impératif de promouvoir un nouveau modèle de relations internationales, basé sur le partage, l’entraide et la solidarité.”  P.G.

DISPARITION

Henri Bonnet nous a quittés C’est avec plusieurs mois de retard que nous apprenons la disparition, survenue le 26 avril dernier, de M. Henri Bonnet. Bien connu des Vénissians comme le bijoutier du village, fonction qu’il occupa avec son épouse, Annick, entre 1990 et 2021, il eut de multiples autres engagements. Au sein de l’association locale de commerçants bien sûr, mais pas seulement. Passionné de foot, il présida un moment aux destinées de l’US Vénissieux. Il eut également des responsabilités à l’AS Minguettes. Il fut d’ailleurs l’un des premiers à travailler pour une fusion des deux clubs locaux. Henri Bonnet avait aussi des convictions politiques. Avec Maurice Iacovella, il a été le cofondateur en 2008 du Rassemblement des Vénissians, et participa dans la foulée à plusieurs campagnes municipales sous les couleurs du centre et de la droite. Ce qui ne l’empêchait pas de cultiver des amitiés à gauche.

L’aide à domicile sur-mesure

Chez Petits-fils, nous avons le même niveau d’exigence que pour nos propres grands-parents. Nous vous garantissons toujours la même auxiliaire de vie. Un conseiller dédié pour un service personnalisé. Des prestations flexibles qui évoluent selon vos besoins.

Il s’était installé avec sa famille à Vénissieux en 1969. Il a toujours habité aux Minguettes, dans la résidence Grandes Terres des Vignes. Il préparait son déménagement en région narbonnaise pour rejoindre son fils quand un infarctus l’a terrassé. À ceux — et ils sont très nombreux à Vénissieux — qui ont eu le plaisir de le côtoyer, Henri Bonnet laisse le souvenir d’un homme affable, altruiste et pleinement investi dans la vie locale.  G.L.

Aide à l’autonomie

Aide Accompagnements Aide aux repas ménagère

04 28 00 17 50

petits-fils.com


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

Actus

7

CONSEILS DE QUARTIER

Les assemblées générales font leur retour Annulées à l’automne 2020 en raison de l’épidémie de Covid-19, les assemblées générales des 13 conseils de quartier se tiendront, cette année, du 6 octobre au 18 novembre.

L

e Covid-19 ne les aura

Un événement d’autant plus

forcement de la zone à faibles

annulées qu’une fois. Deux

important qu’il s’agira d’une

émissions (ZFE).

ans après les dernières

première pour les 139 délégués

“Nous avons mis à profit [le

en date, les assemblées géné-

de quartier élus juste avant l’été.

temps d’arrêt imposé par la crise

rales des conseils de quartier

Sans compter que cette rentrée

sanitaire] pour relancer, innover

de Vénissieux se tiendront cet

est marquée par deux grosses

et booster la démocratie de proxi-

automne. La première concer-

opérations de concertation por-

mité, déclarait Michèle Picard,

nera le Centre, dès le 6 octobre.

tant, d’une part sur la création

maire de Vénissieux, peu après

La dernière, mi-novembre, sera

d’une ligne de tramway T10

la rentrée. On ne va pas se cacher

consacrée aux enjeux du quartier

entre la gare de Vénissieux et

la vérité, la crise civique est telle,

Saint-Exupéry.

Gerland, d’autre part sur le ren-

la défiance des citoyens si élevée, que les consultations nationales, la démocratie représentative et la démocratie de proximité en subissent les effets. Mon attachement indéfectible aux conseils de quartier, c’est de dire aux habitants qu’une autre politique est

PHOTO ARCHIVES 2019 RAPHAËL BERT

possible, qu’elle s’inscrit dans le concret, dans la proximité, et non dans des jeux de pouvoir, qui n’intéressent plus personne. Les habitants font aussi la ville, la font vivre, évoluer, il faut qu’ils s’engagent dans la chose publique.” g G.M.

AGENDA Les 13 assemblées générales g Centre : mercredi 6 octobre à 18 heures Restaurant du groupe scolaire du Centre, 43, boulevard Laurent-Gérin g Gabriel-Péri : jeudi 7 octobre à 18 heures Restaurant du groupe scolaire Gabriel-Péri, 1, rue Prosper-Alfaric g Parilly : mercredi 13 octobre à 18 heures Salle Jeanne-Labourbe, 6, rue Jeanne-Labourbe g Jules-Guesde : jeudi 14 octobre à 18 heures Restaurant du groupe scolaire Jules-Guesde, 55, rue Joannès-Vallet g Charréard/Max-Barel : mercredi 20 octobre à 18 heures Restaurant du groupe scolaire Charréard, 10/12, rue Ethel-et-JuliusRosenberg g Pasteur/Monery : jeudi 21 octobre à 18 heures Restaurant du groupe scolaire Pasteur, 6, route de Corbas g Moulin-à-Vent/Georges-Lévy/Ernest-Renan : mercredi 27 octobre à 18 heures - Restaurant du groupe scolaire Moulin-à-Vent, 22, rue Pierre-Brossolette g Joliot-Curie : jeudi 28 octobre à 18 heures Salle polyvalente du groupe scolaire Irène-Joliot-Curie, 5, rue Roger-Salengro g Jean-Moulin/Henri-Wallon : mercredi 3 novembre à 18 heures Restaurant du groupe scolaire Jean-Moulin - élémentaire, 10, rue Vladimir-Komarov g Charles-Perrault : jeudi 4 novembre à 18 heures Salle polyvalente du groupe scolaire Charles-Perrault, 1, rue de la Démocratie g Léo-Lagrange/Louis-Pergaud : mercredi 10 novembre à 18 heures Restaurant du groupe scolaire Léo-Lagrange - élémentaire, 49 bis, rue Léo-Lagrange g Anatole-France/Paul Langevin : mercredi 17 novembre à 18 heures Maison des fêtes et des familles - Salle n°2, 20, avenue de la Division-Leclerc g Antoine de Saint-Exupéry : jeudi 18 novembre à 18 heures Groupe scolaire élémentaire Saint-Éxupéry, 37, boulevard Lénine

CONCERTATION

Le quotidien avec un nouveau tram en questions Mardi 14 septembre, ils étaient une centaine de Vénissians à échanger sur le projet de tramway T10, et notamment sur ses deux variantes de tracés. Mais pas seulement.

M

a par exemple demandé une

tracé, soit avenue Jean-Jaurès,

sieux, il est possible d’utiliser des

nouvel atelier d’échanges, en

près de 100 Vénissians

Vénissiane. “Comme les lignes

soit boulevard Laurent-Gérin,

rames plus longues, comme cela a

visioconférence, sera organisé le

ont participé à la réu-

60 et 93, la ligne C12 fera l’objet

relevait pour sa part un délégué

été le cas avec le T4.”

12 octobre. Plus d’informations

nion de concertation pour le

d’une réorganisation pour amé-

de quartier du Centre. Je propose

Rappelons que la concertation

sur le site www.t10-sytral.fr. g

futur tramway T10. L’occasion

liorer sa complémentarité avec

un passage du tram par les deux

se terminera le 23 octobre. Un

pour les habitants d’échanger

le T10”, a-t-on fait savoir du côté

voies, la première dans un sens

avec les élus et les responsables

du Sytral. “Si le tramway passe

de circulation, la seconde dans

du Sytral.

sur le boulevard Laurent-Gérin,

l’autre.” “C’est possible techni-

Les questions de l’assistance ont

comment vont circuler les rive-

quement, a concédé Jean-Charles

été nombreuses et les sujets évo-

rains ?”, a interrogé un habitant.

Kohlhaas. Mais cette solution

qués très concrets. Car au-delà

“Plusieurs options existent, a

pose un problème de clarté et de

des deux variantes de tracés à

répondu Jean-Charles Kohlhaas,

lisibilité pour les voyageurs.”

l’étude — boulevard Gérin ou

vice-président de la Métropole

“Dix

avenue Jean-Jaurès dans la tra-

en charge des déplacements.

tramway, c’est trop peu”, assu-

versée du centre-ville —, les

Sur un court passage devant le

rait une autre riveraine. “La

habitants ont souhaité se proje-

Théâtre de Vénissieux, on pour-

fréquence peut être adaptée, lui

ter au maximum sur ce que sera

rait soit fonctionner en mixité,

a-t-on répondu. On peut des-

leur quotidien avec la nouvelle

soit dévier le trafic sur la voie

cendre à 5 minutes aux heures

ligne de tramway.

qui passe à l’arrière du bâtiment.”

de pointe.” “De plus, a ajouté

“Que va devenir la ligne C12 ?”,

“Il nous est proposé de choisir un

Michèle Picard, maire de Vénis-

minutes

entre

G.M.

chaque

PHOTO G.M.

ardi 14 septembre,


8

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

Actus

MOURAD BENCHELLALI

“Ce n’était pas une bonne idée”

Parue il y a quelques jours, une bande dessinée de Jérémie Dres remet en lumière le parcours de deux Vénissians partis en Afghanistan en juin 2001, Nizar Sassi et Mourad Benchellali. Ce dernier a accepté de témoigner pour Expressions.

L

’histoire n’est-elle qu’un éternel recommencement  ? Alors

que

l’Amérique commémore les atten-

tats du 11 septembre 2001 et que les talibans reviennent au pouvoir en Afghanistan, l’actualité s’empare de l’aventure de deux Vénissians partis en Afghanistan en juin 2001, Mourad Benchellali et Nizar

Sassi. La bande dessinée Le Jour où j’ai rencontré Ben Laden de Jérémie Dres, aux éditions Delcourt/Encrages, s’intéresse au parcours des deux jeunes hommes. L’occasion d’un entretien avec Mourad Benchellali, qui vit toujours à Vénissieux. Pouvez-vous nous donner la chronologie des faits ? Mourad Benchellali : Nous sommes partis de Vénissieux en juin 2001. Nous avons quitté le camp afghan vers le 12 ou 13 septembre. En décembre, nous étions PHOTO J-C.L.

au Pakistan. Nous sommes restés un mois aux mains des Pakistanais et, début janvier 2012, nous avons été remis aux Américains. Nous avons d’abord été internés à Kandahar, en Afghanistan, puis, à la mi-janvier, j’ai été transféré à Guan-

Avec le dessinateur Jérémie Dres et Nizar Sassi, Mourad Benchellali (au centre), lors d’un reportage tourné à la médiathèque et diffusé sur France 2 le 11 septembre.

tanamo. Nizar est arrivé à la mi-février.

croire en cela. Quand nous sommes partis,

Je n’ai pas la réponse, c’est un miracle. J’ai

témoigner dans les écoles. Et est un pré-

Nous y sommes restés deux ans et demi,

Oussama Ben Laden n’était pas très connu.

toujours fait la part des choses entre ma

texte pour m’inviter. La bande dessinée est

jusqu’en juillet 2004. Nous avons ensuite

Il y a une injustice dans l’interprétation que

petite histoire et la grande Histoire dans

un bon support pour les enfants et je veux

été transférés en France, à Fleury-Méro-

l’on fait de notre parcours. Cela fait à pré-

laquelle je me suis noyé. Le système et les

continuer ce travail de prévention. Ce sont

gis, jusqu’en 2006.

sent vingt ans que l’on parle de terrorisme,

responsabilités sont complexes. J’ai pu

des sujets sensibles qu’il n’est pas évident

de Daech, de Merah, Abdeslam… C’est com-

échanger avec des militaires américains

d’aborder en milieu scolaire. J’interviens

Est-il important pour vous de reparler

préhensible que les gens confondent tout.

qui m’ont raconté leur parcours : le 11 sep-

aussi en prison, auprès de radicalisés. C’est

de tout cela ?

Dans leur tête, c’est la même chose.

tembre, l’engagement sous le choc, l’envoi

différent et ce n’est pas le même objectif. J’ai,

Je voulais témoigner. C’était l’occasion de

Nous avons toujours reconnu et assumé

à Guantanamo qu’ils n’avaient pas choisi…

avec certains, le même parcours qui permet

raconter notre vérité, pas celle des jour-

notre responsabilité. Nous avons témoi-

Ils étaient conditionnés. Ils me disaient

de poser les conditions du débat. Mais, pour

nalistes ni des apparences. Comme une

gné, fait de la prison, sans nous planquer. Si

aussi que mon histoire était difficile à com-

quelques-uns, le djihad reste leur objectif.

sorte de thérapie. Quand j’étais à Fleury,

nous avions voulu fuir ces responsabilités,

prendre mais que leur armée n’avait pas le

des combattants, des talibans français

nous ne serions pas là, à faire un travail de

droit de nous traiter ainsi. Ils faisaient l’ef-

Vous avez écrit un livre intitulé Le Piège

venaient me voir en promenade. Ils

prévention. Si nous avions le choix, nous ne

fort de me comprendre et je le faisais aussi.

de l’aventure. C’était cela ?

s’identifiaient à moi pour de mauvaises

le referions pas.

Qui ne connaît pas les Minguettes ne peut Saviez-vous à l’époque qu’André Gerin,

comprendre l’envie que j’avais de voya-

décor. Je n’étais pas parti pour faire le

À Guantanamo, n’y avait-il pas un dan-

le maire de Vénissieux, s’efforçait de

ger et découvrir le monde. Mon grand

djihad. J’ai perdu cinq ans de ma vie. Et

ger qu’en subissant le même sort et

vous faire quitter Guantanamo ?

frère m’a embarqué là-dedans, lui-même

je n’ai pas pu aider la cause musulmane.

les mêmes tortures que des personnes

On était coupés du monde. On a appris, une

influencé par mon père. Pour moi, l’Afgha-

Ce n’était pas une bonne idée.

radicalisées, vous en arriviez à penser

fois en prison en France, qu’il existait un

nistan était fascinant, mystérieux… Loin.

comme eux, en tout cas à partager la

comité de soutien. Qui a connu une scis-

Ce n’était pas un petit voyage, pour qui

même haine des bourreaux ?

sion parce que l’affaire avec ma famille n’a

n’a jamais voyagé. C’était l’aventure de sa

qui doutaient de votre récit ?

Là-bas, nous avons connu des conditions

pas aidé. Quand je suis sorti de prison, je

vie. Avec Nizar, nous avons été chanceux

Tout le temps. Les événements autour de

de détention arbitraires, des tortures. Nous

suis allé remercier le maire et les jeunes

malgré tout. On aurait pu mourir, devenir

ma famille ont créé la confusion. L’autre

avons été privés de nos droits et confron-

qui avaient milité. Ça m’avait touché et

fous, nous radicaliser. Les superstitieux,

confusion vient de ce que l’on savait avant

tés à la propagande qui circulait. Certains

redonné du moral.

ou les religieux, diront que Dieu a décidé

et après le 11 septembre. Nous avons été

des prisonniers étaient radicalisés mais ce

raisons. Je voulais parler de l’envers du

Vous avez dû être confronté à des gens

qu’on vive cela pour pouvoir faire ce qu’on

entendus avec le filtre de l’après 11 sep-

n’était pas la majorité. On peut dire malgré

Que pensez-vous de la bande dessinée

tembre. On pouvait partir en Afghanistan

tout que Guantanamo a été une école du

qui raconte votre histoire ?

pour d’autres raisons que le combat. Mais

djihadisme. On avait toutes les raisons de

Nos personnages sont ressemblants pour

PROPOS RECUEILLIS PAR

après le 11 septembre, on ne pouvait plus

se radicaliser. Pourquoi ça ne s’est pas fait ?

l’état d’esprit. Ce livre efficace m’aide à

JEAN-CHARLES LEMEUNIER

fait aujourd’hui. g


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

Actus

9

PÔLE AUTOMOBILE

Nouvelles concessions Le pôle automobile de Vénissieux — qui déborde désormais sur SaintFons — ne cesse de s’agrandir. Dernière concession en date à avoir choisi de s’implanter le long du périphérique : Jean Lain automobiles, qui s’est installé dans les anciens locaux de Toyota, au 10 de la rue des Frères-Louis-et-Émile-Bertrand. Cette entreprise compte déjà près de soixante points de vente dans la région. Elle propose des véhicules neufs d’une dizaine de marques, des véhicules d’occasion, de la location, mais a également investi le marché des véhicules électriques. Jean Lain est ainsi distributeur des marques Goupil, Kleuster et MG. En face d’Ikea, côté nord du périphérique, dans le cadre du projet d’aménagement Deltalys mené par EM2C, une autre concession est attendue à moyen terme. Après l’ouverture ces dernières années de BMW 6e avenue et de CarNext, la démolition cet été de l’ancien foyer de PHOTO D.R.

travailleur de la rue Louis-Blanc va permettre l’arrivée d’un nouveau distributeur. EM2C nous a confié être en négociation avec plusieurs candidats à l’installation. g

G.L.

EMPLOI

Chronopost s’installe dans la ZAC de l’Arsenal Le site de l’ex-SAD ne sera pas resté vide bien longtemps. Le géant français de la livraison express, Chronopost, va reprendre les 10 000 m2 de locaux de la rue Sentuc. 120 emplois sont attendus.

PHOTO G.L.

L

FRANCE RELANCE

es colis vont remplacer les journaux et les

intervenir à la mi-novembre, pour ne pas louper la

magazines, mais l’activité restera assez simi-

peak period des fêtes de fin d’année. La montée en

laire : réceptionner, trier, expédier. À peine cinq

charge sera ensuite progressive, jusqu’à l’été 2022.

mois après le départ des ex-salariés de la SAD (Société

Un ministre chez Iveco

d’agence et de diffusion), qui ont sauvé leur activité

50 000 colis par jour

en créant une société coopérative désormais basée à

Pour faire face à une croissance à deux chiffres dans

Dans le cadre d’un déplacement en région lyonnaise, le 17 septembre, le

Chaponost, l’immense site de 10 000 m2 de la rue Sentuc

la région lyonnaise, le site disposera d’une machine de

a trouvé repreneur.

tri automatisée de dernière génération permettant de

Le nouvel arrivant est tout sauf un inconnu puisqu’il

gérer environ 50 000 colis par jour. Quelque 70 tour-

s’agit de Chronopost. L’entreprise, créée en 1985 par le

nées de distribution partiront de la rue Sentuc.

groupe La Poste, emploie plus de 3 800 collaborateurs

En termes d’effectif, Chronopost annonce 120 postes.

aujourd’hui. Elle est membre de DPDgroup, n° 2 en

Dans sa recherche de candidats, l’entreprise s’est

Europe pour l’activité de livraison de colis.

d’ores et déjà rapprochée du service économie de la

ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt, a consacré une grosse heure à la visite des installations d’Iveco France, à Vénissieux. L’entreprise de construction de cars et bus, n° 2 européen derrière l’Allemand Daimler, est en effet lauréate du plan France Relance, que le gouvernement a déclenché en réaction à la crise sanitaire pour accélérer les transformations écologique, industrielle et sociale du pays. Le site de Vénissieux, derrière la gare SNCF, concentre toutes les activités de recherche et de développement du constructeur, héritier du savoir-faire de Berliet et de Renault-VI. Quelque 400 personnes y travaillent. Guidé par Stéphane Espinasse, président d’Iveco France, le ministre était notamment accompagné du maire de la ville, Michèle Picard, et du député de la 14 circonscription, Yves Blein. Il a notamment pu découvrir en exclue

sivité le prototype du bus autonome qu’Iveco entend commercialiser dans les prochaines années. g G.L.

Les anciens locaux de la SAD ne manquent pas d’atouts

Ville de Vénissieux. “Nous y travaillons depuis quelques

pour devenir la nouvelle agence lyonnaise de Chro-

semaines, indique Djil Ben Mabrouk, adjoint au maire

nopost : vastes, situés en zone urbaine, proches des

en charge du développement économique, de l’emploi

grands axes de transports, et déjà configurés pour la

et de la formation. Nous allons mettre tous nos parte-

logistique et la distribution. Mais ils ne sont pas de pre-

naires dans la boucle, à savoir Pôle emploi, l’AFPA, le

mière jeunesse. La société Segro, propriétaire des lieux,

Greta, le Certa… On a l’objectif d’organiser une visite

a donc engagé une réhabilitation lourde, en reprenant

dans les locaux de Chronopost pour organiser au mieux

l’ensemble du réseau électrique, les façades, l’isolation

le recrutement.” g

du bâtiment, et en investissant dans une nouvelle installation de chauffage et rafraîchissement d’air. L’installation effective des équipes de Chronopost doit

GILLES LULLA

Quelques postes sont d’ores et déjà en cours de recrutement sur : https ://www.chronopost.fr/fr/nous-rejoindre

POUVOIR D’ACHAT

.L.

PHOTO G.L.

+ 2,2 % pour le SMIC À partir du 1er octobre, le SMIC va être revalorisé de

15 septembre, qui montrent une augmentation de 2,2 %

2,2 % pour permettre aux Français concernés de faire

de l’indice des prix servant de base à de possibles reva-

face à la hausse des prix, a annoncé la ministre du Tra-

lorisations. L’Insee confirme également l’accélération de

vail, Élisabeth Borne. L’augmentation devrait atteindre

1,9 % en un an de l’inflation, “qui résulte notamment du

les 34,89 euros brut par mois, soit un SMIC mensuel de

rebond des prix des produits manufacturés”, mais aussi

1 554,58 euros brut. Cette hausse est une première depuis

de ceux de l’énergie, de l’alimentation et des services. g

2012. Elle fait suite aux données de l’Insee publiées le

G.L.


10

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

Actus

UNE PRÉCARITÉ GALOPANTE

“Depuis la crise, tout est allé très vite...”

D

ans leur appartement

ché 84 % de notre salaire. Mais

de la rue du Profes-

dans la restauration, je recevais

seur-Roux, dans lequel

aussi quelques pourboires et je

ils vivent avec leurs deux enfants

n’étais pas totalement déclaré —

(Enzo, 12 ans, et Nour, 10 ans),

une pratique répandue dans ce

Lydia et Noël* ne s’attendaient

secteur. Si bien que les aides de

pas à tomber aussi rapidement

l’État ont été calculées en fonc-

dans la précarité. “Depuis la

tion des heures indiquées sur

crise du Covid, tout est allé très

mon contrat de travail.”

vite”, soupirent-ils.

La boutique où travaillait Lydia

Lydia, 38 ans, était prothésiste

n’a, elle, pas survécu à la crise.

ongulaire à mi-temps. Son mari,

“Elle était ouverte depuis cinq

41 ans, était serveur dans un

ans, se souvient-elle. Certaines

restaurant. “Avec nos deux reve-

de nos clientes ont fait face à

nus, précisent-ils, avant le Covid,

des difficultés financières. Elles

nous arrivions à vivre. Nous per-

avaient d’autres priorités que les

cevions environ 2 100 euros nets,

ongles. J’ai été licenciée.”

en comptant les allocations fami-

Suite à la crise, et après le second

liales. Aujourd’hui ce n’est plus

confinement, Noël a décidé de

le cas”.

quitter la restauration. “Nous

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

La 15e édition du baromètre de la pauvreté du Secours populaire montre une aggravation de la précarité, liée à la crise sanitaire. Lydia et Noël témoignent, avec leurs enfants.

avions perdu environ 1 000 euros

“Chaque dépense est comptée, même pour nos enfants.”

par mois. Les dettes se sont accu-

“Pendant les confinements, nous

jours payé notre loyer (...) Je suis

sinier. Chaque dépense est comp-

des Français déclaraient en 2020

2018) et 30 % sont dans l’impos-

avons été mis en chômage partiel,

actuellement en intérim, envoyé

tée, y compris pour nos enfants.”

avoir perdu des revenus, cette pro-

sibilité de se procurer une alimen-

explique Noël. Nous avons tou-

dans une société en tant que maga-

“La tenue de sport d’Enzo, qui

portion atteint les 45 % en 2021.

tation saine en quantité suffisante

est en 5e, ne lui va plus, illustre

Pour Sébastien Thollot, secré-

pour faire trois repas par jour (+7

sa maman. Il a fallu en acheter

taire national en charge du sec-

points par rapport à 2019).”

une autre. Il y a aussi la licence

teur France et responsable de

La situation est identique au

Un an d’expérimentation au Moulin-à-Vent

pour le football. Notre fille fait

la fédération du Rhône du SPF,

niveau local. “Nous avons aidé

de la danse, on a payé son cours

“l’année 2020 a été extrêmement

dans le Rhône l’an dernier 19 500

en plusieurs fois. C’est extrême-

difficile en termes d’explosion

personnes,

ment difficile. Heureusement que

sociale. Beaucoup de salariés en

tien Thollot. Dont plus de 7 000

nos parents ne sont pas loin.” Et

chômage partiel n’ont perçu que

enfants concernés par une solu-

pourquoi la Ville s’est engagée

les enfants se rendent compte

84 % de leur salaire. De nom-

tion de solidarité.”

Vénissieux et ses partenaires expé-

dans un programme expérimental

de la situation : “On voit que nos

breuses entreprises n’ont fait

rimenteront pour une année le

initié par le Centsept, une associa-

parents sont inquiets”, témoigne

aucune compensation de salaire.

dispositif “Territoire zéro non-re-

tion lyonnaise qui développe des

Enzo. “Ce qui me fait peur, ajoute

Les dettes se sont alors accumu-

cours” sur le quartier du Moulin-

projets en faveur d’une société

Nour, c’est de ne plus pouvoir

lées. Actuellement, il y a une petite

à-Vent. Le non-recours désigne

inclusive, équitable et durable.

vivre ici, dans notre appartement,

reprise économique, pour autant

toutes les prestations sociales qui

Concrètement, un “ambassadeur

de quitter ma chambre et pire

la situation n’est pas stable”.

ne sont pas perçues par des publics

des droits” sera accueilli au centre

encore, quitter mon quartier.”

Une dégradation qui se traduit

qui, pourtant, y ont droit. Comme

social du Moulin-à-Vent. Sa mis-

le revenu de solidarité active (RSA),

sion sera de repérer, écouter et

la couverture maladie universelle

orienter les personnes à travers

en perte de revenus

port montre que 20 % des Fran-

complémentaire (CMU-C), l’aide au

une interaction de proximité.

Ce que vit la famille de Lydia et

çais, soit un sur cinq, déclarent

paiement de la complémentaire

Parallèlement, à l’échelle de la

Noël est une triste illustration du

sauter certains repas ‘parfois

santé (ACS)…

métropole lyonnaise, un super

constat fait par le Secours popu-

ou souvent’, alors qu’ils étaient

Si les freins à l’accès à ces pres-

coordinateur porté par le PIMMS

laire, dans son sondage annuel

14 % dans ce cas en 2020. 32 %

tations sont bien identifiés (la

sera chargé de faire le lien entre

réalisé avec l’Institut Ipsos : la

ne peuvent pas consommer des

méconnaissance, la complexité,

les dispositifs et les professionnels

crise sociale liée à l’épidémie de

fruits et des légumes frais tous

de l’action sociale. g

Covid a davantage frappé les plus

les jours (+3 points par rapport

précaires. Ainsi, alors qu’un tiers

à 2019 et +5 points par rapport à

mulées. Mais nous avons tou-

TERRITOIRE ZÉRO NON-RECOURS

Dès le mois d’octobre, la Ville de

la peur de la stigmatisation… ), il reste très difficile de les lever. C’est

G.L.

par des privations de plus en

Près d’un Français sur deux

plus nombreuses. “Notre rap-

reprend

Sébas-

g

MICHÈLE FEUILLET

(*) Les

prénoms ont été modifiés.

Notre rapport montre que 20 % des Français, soit un sur cinq, déclarent sauter certains repas ‘parfois ou souvent’, alors qu’ils étaient 14 % dans ce cas en 2020.” Sébastien Thollot, secrétaire national du Secours populaire français.


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

11

PHOTO D’ILLUSTRATION - ARCHIVES RAPHAËL BERT

Dossier

RÉFORME DE L’ASSURANCE CHÔMAGE

À quoi faut-il s’attendre ? Annoncée en 2019, la réforme de l’assurance chômage a depuis fait grand bruit. Prévue pour le 1er juillet 2021, puis suspendue par le Conseil d’État, elle doit entrer en application à partir du 1er octobre. Qu’est-ce qui va changer pour les futurs inscrits à Pôle Emploi ? Dossier réalisé par Poutchie Gonzales Photos : Archives Raphaël Bert, P.G.

I

ls ne lâcheront rien. Malgré

mise en application à partir du

le texte doit encore être étudié

le Covid-19, la gronde des

1 er juillet dernier. Le Conseil

sur le fond par le Conseil d’État,

syndicats ou la suspension

d’État a alors été saisi en référé

le gouvernement n’a pas sou-

par le Conseil d’État, le gou-

par les différents syndicats afin

haité attendre sa conclusion. Il

vernement tient son cap. Ini-

de s’opposer à sa mise en place.

affirme constater un “vif rebond

tialement prévue pour 2019, la

Et, à la surprise générale, fin

de l’emploi depuis mai” en met-

réforme de l’assurance chômage

juin, à seulement quelques jours

tant en avant le fait que “fin juin

va bien voir le jour, de façon pro-

de l’exécution de la réforme,

l’emploi salarié privé a d’ores et

gressive, “entre le 1 octobre et

cette dernière a été suspendue

déjà dépassé son niveau d’avant-

le 1er décembre” annonçait début

par l’institution qui a invoqué

crise”.

septembre Jean Castex consi-

des “incertitudes sur la situation

Le 16 septembre, le gouverne-

dérant que son application est

économique”.

ment a donc fait parvenir aux par-

er

tenaires sociaux le nouveau projet

“absolument indispensable”. Cette réforme est pourtant bien

Persistance du gouvernement

de décret. Nouveau, et pourtant

loin de plaire, mais l’État en a

Suite à cette décision, le minis-

extrêmement similaire à l’ancien

décidé autrement. Repoussée

tère du Travail s’est trouvé

puisque seule la date du jour de

en raison de la crise sanitaire,

dans l’obligation de repousser

l’application de la réforme a été

le gouvernement souhaitait une

la date d’application. Alors que

modifiée, à savoir au 1er octobre. >>>


>>>

Dossier

Denis Gravouil, négociateur de

rence, base du montant de l’al-

l’assurance chômage pour la

location au retour à l’emploi, va

CGT, dénonce auprès de l’AFP un

fortement impacter les deman-

“passage en force” du gouverne-

deurs d’emploi et surtout, les

ment et une méthode “ignoble

plus précaires comme ceux qui

pour les demandeurs d’emploi”.

alternent des périodes d’activité

“Le décret est le même. Nous, on a

et de chômage, que l’on appelle les

toujours considéré que c’était une

“permittents”.

réforme injuste. Donc on conti-

Laurent Berger, secrétaire géné-

nuera de le combattre (...) On va

ral de la CFDT, affirme sur France

le faire pour le (nouveau) décret”

Info que “le gouvernement a tort

affirme-t-il.

et s’apprête à mener une réforme

“Les chiffres du chômage sont

totalement injuste. Il y aura plus

mieux que ce qu’on craignait

d’iniquité. Les personnes qui

mais ils ne sont pas si bons que

auront travaillé une même durée

ça”, continue-t-il tout en rappe-

et pour un même salaire mais selon

lant que la réforme “intervient

un rythme différent toucheront des

en plus à un moment où le coût de

allocations d’un montant très dif-

la vie est en train de progresser,

férent”.

notamment pour les ménages les plus (…) modestes”. Alors que, du côté de l’exécutif, on met en avant que “la forte reprise observée sur le marché du travail, associée à des difficultés de recrutement en particulier dans les secteurs ayant recours aux contrats courts, invite à ne

1 pour 13 C’est la proportion entre le nombre de chômeurs et celui de postes vacants au 2e trimestre, selon une étude de la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES).

pas différer davantage la mise en œuvre des nouvelles règles de

Même constat de la part de

calcul des indemnités chômage”.

l’Unédic. La réforme n’étant pas

sur la situation économique”.

rétroactive, elle ne concernera pas les personnes déjà inscrites

1,15 million

à Pôle emploi. Mais, d’après l’as-

PHOTOS ARCHIVES RAPHAËL BERT

12

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

de personnes impactées

sociation, près de 1,15 million

Avec cette réforme, le gouverne-

de personnes ouvrant des droits

ment espère lutter contre la mul-

au chômage, dans l’année sui-

tiplication des contrats courts.

vant l’application de la réforme,

Notamment les CDD d’un mois qui

devraient toucher une allocation

fait de rester au chômage volon-

droits au chômage et la dégressi-

organisations ont appelé à un

ont augmenté de 250 % en seule-

mensuelle plus faible. Leurs reve-

tairement, ce qui est complète-

vité des allocations pour les hauts

mouvement de grève le 5 octobre

ment 10 ans. L’Unédic, une asso-

nus seraient en moyenne 17 %

ment faux”. De son côté, Laurent

salaires vont être mises en place, s’il

prochain. Des manifestations sont

ciation chargée de la gestion de

plus bas avec la réforme mais

Berger estime que “sous prétexte

y a un “recours à meilleure fortune”.

aussi prévues afin de demander

l’assurance chômage en France,

leurs durées allongées (14 mois

d’équité on fait de la régression

Une expression large de sens qui

une augmentation des salaires, de

en lien avec Pôle emploi, estime

environ contre 11 jusqu’à pré-

sociale pour des chômeurs qui

est définie par les critères suivants :

l’emploi et l’abandon de la réforme

que la réforme engendrera près de

sent).

sont indemnisés parce qu’ils

“Un nombre de demandeurs d’em-

de l’assurance chômage. g

2,3 milliards d’euros d’économies

Le gouvernement, lui, défend

subissent de la précarité”.

ploi en catégorie A* qui a baissé

Retoquée au printemps, la réforme de l’assurance-chômage doit entrer en vigueur au 1er octobre. Elle s’annonce comme la prochaine bat de mobilisation interprofessionnelle et intersyndicale du 5 octobre.

par an : 1 milliard avec le nouveau

un “enjeu d’équité”. Emmanuel

mode de calcul, 800 millions avec

Macron a estimé qu’il fallait

le durcissement des conditions

“s’assurer qu’il n’est jamais plus

à meilleure fortune”

de déclarations préalables à l’em-

positifs de recherche

d’affiliation et 460 millions avec

rentable de ne pas travailler que

Outre la nouvelle règle de calcul

bauche pour des contrats de plus

B : personnes

la dégressivité de l’allocation des

de travailler”. “Un argumentaire

de l’indemnisation chômage, les

d’un mois supérieur à un seuil (fixé à

maximum par mois, tenues d’accomplir des actes positifs

hauts salaires.

de mauvaise foi, pour Denis Gra-

autres points chauds de la réforme

2 700 000) sur une période de quatre

de recherche

Mais pour les syndicats, l’applica-

vouil, puisqu’on nous ressort

sont eux aussi loin de convaincre les

mois consécutifs”. D’après l’exécu-

tion des nouvelles règles de calcul

une sorte de corrélation entre les

syndicats. À partir du 1er décembre,

tif, ce “retour à meilleure fortune”

C : personnes ayant exercé une activité de plus de 78  heures par mois, tenues d’accomplir des actes

du salaire journalier de réfé-

règles d’assurance chômage et le

les conditions d’ouverture des

devrait être atteint d’ici quelques

d’au moins 130 000 au cours des six

“Retour

derniers mois et un nombre total

mois. Même si les dates fatidiques se rapprochent dangereusement, les syndicats n’ont pas prévu de se laisser faire. “Nous n’allons rien lâcher”, annonce Michel Beaugas, secrétaire confédéral chargé de l’emploi chez FO à La Tribune. “Nous irons contre ce passage en force”, conti-

76, rue Louis Pradel

69960 CORBAS

nue de son côté la CGT. Différents syndicats comme la CGT, la CFDT, FO, Solidaires, et d’autres

*Les différentes catégories : A : personnes sans emploi, tenues d’accomplir des actes ayant exercé une activité de

78 heures

positifs de recherche

On nous ressort une sorte de corrélation entre les règles d’assurance chômage et le fait de rester au chômage volontairement, ce qui est complètement faux” Denis Gravouil, négociateur de l’assurance chômage pour la CGT


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

Dossier

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

3 QUESTIONS À

taille syndicale de la rentrée 2021. Son point d’orgue devrait être la journée

13

Guillaume Dumoulin, secrétaire de l’UL CGT

“Les plus précaires vont trinquer en premier”

Secrétaire de l’Union locale CGT, Guillaume Dumoulin regrette le “passage en force” du gouvernement s’agissant de la réforme de l’assurance chômage. Il identifie également “d’autres pistes” pour le marché de l’emploi. - Estimant que sur le front de

- Le 5 octobre sera une jour-

comme le souhaite le patronat,

l’emploi, les voyants étaient

née d’action intersyndicale,

baisser les cotisations ou l’impôt

globalement au vert, le gouver-

“pour les salaires, les emplois

sur les sociétés. Il faut que l’argent

nement a décidé d’accélérer

et les conditions de travail et

soit pris sur la rémunération des

l’application de sa réforme de

d’études”. Quel message sou-

entreprises et non sur la protec-

l’assurance chômage. Quelle est

haitez-vous faire entendre ?

tion sociale !

votre réaction ?

Tout simplement qu’il existe

Bien sûr, nous n’en faisons pas

d’autres pistes pour améliorer

- Dans le contexte actuel, vous

la même lecture. Certes, les indi-

la situation du marché de l’em-

semble-t-il possible d’augmen-

cateurs économiques montrent

ploi. La question des salaires est

ter les salaires ?

que nous ne connaissons pas la

primordiale. Depuis des années,

Le patronat trouve toujours

catastrophe qui avait été annon-

nous sommes face à un blocage à

une bonne excuse pour ne pas

cée. Sauf que si les entreprises s’en

ce niveau-là. Un blocage qui a un

augmenter les salaires : la crise

sortent bien, c’est surtout parce

impact sur le chômage parce que

sanitaire aujourd’hui, la crise

qu’elles ont été aidées, avec de

certains emplois ne trouvent pas

économique de 2008 et ses consé-

l’argent public ! Or, ce “quoi qu’il en

preneur faute d’attractivité suffi-

quences hier, la concurrence avec

coûte”, selon l’expression d’Emma-

sante. Or, la réponse du gouverne-

d’autres zones économiques…

nuel Macron, va s’arrêter, le gou-

ment c’est de baisser le montant

La vérité, c’est qu’on a tous à y

vernement l’a affirmé à plusieurs

des indemnités chômage, pour

gagner : des salaires plus élevés,

reprises. Les difficultés ne sont pas

que les personnes à la recherche

c’est plus d’argent destiné à l’assu-

derrière nous, mais devant nous.

d’un travail se retrouvent forcées

rance chômage pour financer un

Ce sont les petits salaires et ceux

d’accepter des emplois mal payés,

retour à l’emploi de qualité, c’est

qui recherchent un emploi qui

loin de chez elles ou éloignés de

des emplois plus attractifs donc

vont trinquer en premier. Et cette

leurs qualifications initiales. Nous

moins de chômeurs. Le chemin

réforme de l’assurance chômage

proposons plutôt d’augmenter les

vers le plein-emploi dans notre

ne va faire que précariser encore

salaires pour renforcer l’attracti-

pays passe d’abord par la revalo-

plus les faibles revenus.

vité de ces emplois. Et cela sans,

risation du travail. g

REPÈRES

Une réforme en quatre grandes mesures n Nouvelle

règle de calcul de l’allocation-chômage

Jusqu’à présent, le salaire journalier de référence (SJR) qui sert de base au calcul de l’indemnité était obtenu en divisant tous les salaires touchés sur les 12 derniers mois par 1,4 fois le nombre de jours travaillés. Deux calculs étaient alors effectués. Dans le premier, le SJR était multiplié par 57 %. Dans le second, par 40,4 % et 12 euros étaient ensuite ajoutés au résultat. Le montant le plus élevé était alors gardé pour devenir l’allocation de retour à l’emploi (ARE). À partir du 1er octobre, pour déterminer le montant du chômage, le SJR sera encore basé sur les salaires perçus par la personne, mais sur les 24 derniers mois. Ensuite, cette somme sera divisée sur l’ensemble des jours des deux années, et donc les jours d’inactivité, et non plus seulement les jours travaillés. Même si le calcul de l’ARE reste le même, cette mesure entraînera une baisse dans le montant des versements touchés et pénalisera les personnes qui alternent contrats courts et périodes de chômage (voir ci-contre). n Durcissement

des conditions d’ouverture au chômage.

Afin de percevoir une allocation-chômage, il ne faudra plus avoir travaillé quatre mais six mois, sur une période de référence de 24 mois. n Dégressivité

des allocations-chômage pour les hauts salaires

Cette nouvelle mesure va concerner les demandeurs d’emploi de moins de 57 ans, et qui percevaient un salaire mensuel brut supérieur à 4 500 euros. À partir du 1er décembre prochain, les nouveaux inscrits à Pôle emploi auront une diminution de 30 % sur leur allocation à partir du septième mois de chômage.

bonus-malus pour les entreprises

Depuis le 1er juillet, une période d’observation a été lancée dans sept secteurs qui font régulièrement appel à des contrats courts. À partir du 1er septembre 2022, les entreprises qui ont abusé des CDD verront leurs cotisations augmenter jusqu’à 5,05 %. Dans le cas contraire, elles seront récompensées par une cotisation baissée jusqu’à 3 %.

INFOGRAPHIE P.G.

n Le


14

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

Culture

TRACTION AVANT

Une série made in Vénissieux La compagnie vénissiane met en place sur deux ans un projet de web-série. Scénaristes, techniciens, acteurs en herbe et curieux sont les bienvenus.

A

u rendez-vous fixé par

de Vincent Villemagne. Comédien

pour 5 euros à l’année. De la même

Traction Avant ce 11 sep-

et metteur en scène de la compa-

manière, le projet sera bénévole et

tembre à la salle Érik-Sa-

gnie, Vincent est déjà l’auteur de

on ne pourra pas payer ceux qui y

tie, ils sont plus d’une vingtaine

plusieurs sujets tournés par Sli-

participeront.”

à s’être déplacés. Quelques-uns

mane.

Le directeur artistique regarde la salle en souriant : “Nous sommes

ont déjà participé à un précédent projet de la compagnie vénis-

Inscrit dans la durée

un tout petit moteur de base qui

“Il y a de la place pour tout le

peut devenir beaucoup plus vaste

monde, rassure Vincent Ville-

en faisant appel à l’entourage, à

curieux.

magne. Les enfants, par exemple.

la famille, aux amis et, pourquoi

Directeur artistique de Traction

Quand on écrit un scénario, nous

pas, au quartier.” Le temps, pré-

Le 11 septembre, une vingtaine de personnes s’étaient réunies à la salle Érik-Satie.

Avant, Slimane Bounia va directe-

devons nous poser la question

vient-il encore, n’est pas compté.

envies, reprend Slimane. Nous

Sangally, musicien vénissian et

ment au but : “Nous allons écrire,

de savoir si c’est jouable ou pas

Le projet s’inscrit dans la durée,

voulons la montrer à travers une

grand bluesman : “Il faudra aussi

réaliser et jouer tous ensemble une

et prendre en compte un certain

“avec des moments très intenses et

fiction, en partant de situations qui

parler de la musique du film.” Inu-

web-série. À terme, nous aurons

nombre de contraintes. C’est

très ponctuels”. Ainsi, les ateliers

nous sont proches pour mieux pou-

tile de dire que la satisfaction s’af-

une histoire qui se déploie sur

grâce à elles qu’on trouve des

d’écriture du scénario débuteront

voir les décaler.”

fiche sur tous les visages.

plusieurs épisodes, d’environ sept

solutions et qu’on devient créa-

dans peu de temps pour se tenir

Qualifiant le projet de “géométrie

Et, pour mieux montrer ce que

minutes chacun. Il faudra mener

tifs.”

tout le dernier trimestre 2021. Les

variable”, il explique : “Vous pou-

pourra être cette web-série vénis-

cette aventure sur sept ou huit

L’engagement sera ponctuel et

sessions de tournage débuteront

vez vous impliquer autrement que

siane, Slimane diffuse Hot-Dog,

épisodes. Ce projet convient à un

variable suivant les possibilités de

en janvier. “Nous espérons pou-

par l’écriture ou le jeu. Il faudra

une expérience identique qu’il a

support vidéo et sera notamment

chacun. Les ateliers se tiendront

voir tourner trois-quatre épisodes

ainsi, pendant le tournage, prévoir

menée dans l’ouest lyonnais en

diffusé sur le web et les écrans de

en dehors du temps scolaire et

l’an prochain et continuer sur la

la nourriture de l’équipe, bloquer

six épisodes. g

la ville, en multipliant les parte-

professionnel. “Aucune partici-

saison suivante.”

le cas échéant des rues, être assis-

nariats.”

pation financière n’est demandée,

Avant tout, la compagnie veut

tant… Il existe de nombreux postes

Dans un premier temps, il s’agira

reprend Slimane Bounia, sinon

valoriser la ville, qui sera le décor

à occuper.”

d’écrire un scénario, avec l’aide

celle d’adhérer à l’association

principal. “Elle va guider nos

Et, s’adressant directement à Jean

PHOTO J-C.L.

siane (Le Courage des oiseaux, Éloquence). D’autres sont là en

JEAN-CHARLES LEMEUNIER traction.avant@wanadoo.fr

- 04 72 90 11 84.

BALADES DU PATRIMOINE

De l’Âge du Fer à l’Âge du graff Les Journées européennes du Patrimoine se sont déclinées en deux promenades enrichissantes sur les graffs des Minguettes avec Bizarre ! et le passé vénissian avec la médiathèque. Avant de finir au centre d’art Madeleine-Lambert.

PHOTO J-C.L.

D

epuis longtemps, la météo avait prévu

sées avec le concours des Vénissians.

un samedi sous la pluie et la journée

L’après-midi, le rendez-vous était fixé à la

du 18 septembre fut radieuse. Ça tom-

médiathèque où nous accueillaient Claire

bait bien : on célébrait le patrimoine vénis-

Vandestoke, Stephan Martinez et Magali

sian au cours de deux balades.

Guénot, responsable des archives de Vénis-

La première était menée avec beaucoup d’en-

sieux. Là encore, plus d’une dizaine d’adultes

thousiasme et de connaissances par Zoé Sala-

avaient répondu présents, avec de nombreux

mand, de l’équipement de musiques actuelles

enfants. Il faut dire qu’au cours de la balade

Bizarre ! Elle fut suivie par une dizaine de

qui, de la médiathèque à la Maison du peuple,

personnes. Il s’agissait de parcourir les Min-

nous fit prendre les chemins de traverse, les

guettes, de La Darnaise à Herriot-Cagne, afin

anecdotes historiques étaient accompagnées

de découvrir les graffs d’artistes de renom.

de jeux pour les enfants. On apprit ce jour-là

Peints en 2014, les premiers faisaient partie

beaucoup de choses et les sourires, la gentil-

du projet Mosaïque urbaine. Un autre, réalisé

lesse et l’érudition des accompagnateurs et le

en 2021 par Kem et les jeunes du centre social

beau temps firent le reste pour que la journée

Eugénie-Cotton, est le fruit d’un deuxième

soit gravée dans les mémoires.

projet, Bizarre ! fait le mur, suspendu pour

Tout s’est terminé au centre d’art Made-

cause de Covid, et qu’on espère voir renaître

leine-Lambert où le directeur, Xavier Jullien,

prochainement.

attendait le groupe pour le faire profiter de

Zoé a évoqué les nombreux investissements

l’exposition Boolagoorda de l’artiste austra-

de Mosaïque urbaine : la Ville, les bailleurs, les

lienne Sarah Sandler, visible jusqu’au samedi

habitants et, bien sûr, les artistes. La plupart

20 novembre. g

de ces grandes fresques ont en effet été réali-

J.C-L.


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

Culture

15

THÉÂTRE DE VÉNISSIEUX

Octobre sur scène Quels liens peuvent bien exister entre un

Le 15 octobre, Space Invaders du collec-

spectacle faisant partie des rebonds de la

tif La Pieza oscura, mené par les auteurs

Biennale de la danse, un karaoké géant et

Marcelo Leonart et Nona Fernandez,

une compagnie chilienne qui s’intéresse

s’inscrit dans le cadre du festival inter-

à un jeu vidéo ? Tout cela se déroule au

national Sens interdits. Partant d’un jeu

Théâtre de Vénissieux.

vidéo sorti en 1978, le spectacle glisse

Nous l’avons déjà mentionné dans notre

sur les enfants chiliens qui y jouaient

précédente édition, Queen Blood, formi-

pendant la dictature de Pinochet, puis

dable chorégraphie du défunt Ousmane

sur la mémoire des adultes qu’ils sont

Sy et du collectif FAIR-E, est program-

aujourd’hui devenus. Comment, s’inter-

mée le 1er octobre. Le spectacle suivant,

roge Nona Fernandez, autrice du texte et

joué le 8 octobre, revient de loin. Portés

l’une de ses interprètes sur scène, “modi-

par la compagnie grenobloise des Gen-

fier la relation qu’entretient une généra-

tils, ces (Pas tant) Petits Caraoquets ont

tion avec son propre passé” ? g

déjà été reportés deux fois pour cause

J.-C.L.

de Covid, en mars et octobre 2020. Croi-

- 1 octobre, 20 heures : Queen Blood. Tarifs : de 5 à 19 euros. - 8 octobre, 20 heures : Les (pas tant) Petits Caraoquets. Tarifs : de 5 à 19 euros. - 15 octobre, 20 heures : Space Invaders. Tarifs : de 13 à 20 euros.

puisque c’est ici le but du jeu : les comédiens-chanteurs se baladent sur scène

er

PHOTO © DAVID MARAILHAC

sons les doigts et aiguisons nos voix,

Les (pas tant) Petits Caraoquets se produiront le 8 octobre

avec de grands panneaux sur lesquels sont écrites les paroles de chansons que le public reprend en chœur.

Théâtre de Vénissieux : 8, bd Laurent-Gérin - theatre-venissieux.fr 04 72 90 86 68 (du mardi au vendredi, de 14 à 18 heures).

BIENNALE HORS NORMES

BIZARRE !

L’art à tire-d’aile

Transports urbains C’est un fait, la culture urbaine a trouvé

Le 14 octobre, retour à la danse avec le

sa place à Bizarre ! L’équipement vénis-

hip-hop de Karthala, mâtiné de capoeira,

sian de musiques actuelles, regroupé

voire de flamenco.

avec le Théâtre de Vénissieux au sein de

Quant à Volcà, la compagnie est soutenue

La Machinerie, annonce une rentrée pro-

par l’auteur lyonnais de science-fiction

metteuse avec, rien que pour cette pre-

Alain Damasio. Autant dire que la cho-

mière quinzaine d’octobre, trois soirées

régraphie n’est pas son seul mot d’ordre

hautes en couleurs.

et qu’elle choisit de traiter de sujets brû-

À commencer le 7 octobre par la danse

lants d’actualité. Là encore, la soirée sera

hybride de Cie Voltaïk et celle de Nicolas

gratuite sur réservation. g

Sannier, artiste du cirque Plume, qui fit

J.-C.L.

également partie de Käfig. L’entrée sera PHOTO J-C.L.

gratuite sur réservation. Deux jours plus tard, la relève sera assurée par Jäde, Sally et rad cartier. Du RnB

Le collectif des Troiselles, sur le campus Saint-Paul de l’UCLy (université catholique).

avec les deux premières et un “univers

Dire que les libellules de la Biennale Hors

pas à l’écart de cette neuvième biennale. Le

Norme (BHN) submergent toute la métro-

collectif des Troiselles présentait ses cocons

pole et bien au-delà n’est pas une métaphore.

sur le campus Carnot de l’UCLy et ses robes

Des deux sites de la fac catho, à Perrache, à

décorées sur le campus Saint-Paul de cette

l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu, de la mairie du

même université. Notons que les trois artistes

3 au Mont-Cindre, de l’Espace Berthelot au

sont également présentes à la galerie Léty, à

parc de la Tête-d’Or en passant par Condrieu,

Vienne, jusqu’au 14 octobre.

Grenoble, Bourg-en-Bresse, Vienne, Gleizé et

Le campus Saint-Paul proposait également

jusqu’à Aurillac, les œuvres sont multiples,

le Bruce Lee géant fabriqué par un autre

étonnantes, troublantes… Bref, elles méritent

Vénissian, Josselin Piétri. Lequel est aussi à

le déplacement.

l’honneur à Aurillac, au théâtre et au cinéma

Ce 17 septembre, lors du vernissage à l’UCLy

Le Cristal. g

e

(université catholique), le public venu nombreux montrait bien son intérêt. Nous l’avons déjà mentionné, Vénissieux ne reste

J.C-L.

9e Biennale Hors Normes sur le thème : “C’est pour cela qu’on libellules”, en septembre et octobre - www.art-horslesnormes.org

aime les

Jeudi 7

octobre,

18

: Cie Voltaïk + Nicolas Sannier. Entrée 9 octobre, 20h30 : Jäde + Sally + rad cartier. Tarif unique : 5 euros. Jeudi 14 octobre, 18 heures : Cie Karthala + Cie Volcà. Entrée libre sur réservation. heures

libre sur réservation. Samedi

rétro-futuriste” pour le second. Signalons d’ailleurs que red et Jäde ont travaillé ensemble sur le titre VT Zoom VII.

Bizarre ! : 9, rue Louis-Jouvet - bizarre-venissieux.fr - 04 72 50 73 19 (du mardi au vendredi, de 14 à 18 heures).


CULTURE FESTIVAL LUMIÈRE

BRÈVES

Un bonheur cinéphile

Pol White

Hypnose Nous en avons déjà parlé : origi- Ce 25 septembre, à la salle naire de Vénissieux, le comédien Érik-Satie, pour une nouvelle Pol White, déjà présent dans le soirée de Vénissieux en rire, le dernier OSS 117 de Nicolas Bedos public était on ne peut plus ravi. sorti au mois d’août, sera encore Hypnotisé, pourrait-on dire. Après à l’affiche dans Les Olympiades les facéties de l’humoriste Farouk de Jacques Audiard, à partir du Wahrani, l’hypnotiseur Abdelali 12, avenue Jean Cagne 69200 Vénissieux 3 novembre. Il est aussi, jusqu’au Abd-Rabi fit monter sur scène de78personnes. 23 octobre sur la scène du Studio une vingtaine 04 70 40 47 Hébertot, à Paris, l’un des inter- Contrairement à d’autres spece et découverte, cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr prètes de La Mifa, un texte écrit et tacles du même genre, Abdelali ne cherche jamais à ridiculiser mis en scène par Fanny Streissel. UN MAR MER JEU ceux VEN qui SAMacceptent DIM LUNd’être MARhypDU 22 AU 28 SEPTEMBRE 13 14 22 23 notisés. 24 25 26 27et le28talent Il les valorise Sortie nationale 14:00 14:00 comique 14:00 14:00 14:00 14:00 14:00 4:00 14:00 de ces amateurs est mis vost 20:30 20:30 20:30 20:00 18:30 20:30 0:30 18:30 STILLWATER 2h19 vost en avant, ainsi que20:30 leur aplomb, 6:00 16:00 16:30 16:30 leurs 16:30 réactions. 16:30 16:30L’artiste 16:30 16:30 double POURRIS GÂTÉS 1h35 8:15 20:30 18:30 18:30 18:30 18:30 18:30 son show d’un véritable discours 14:00 18:00 BOÎTE NOIRE 2h09 sur l’estime de soi. Au final, les Festival Palestine en vue gens descendent sur scène et le 18:30 Table ronde remercient de l’excellent moment 20:00 GRENADE ET MYRRHE (vost) qu’ils ont passé. Là encore, la gen1h35 4:00 14:00 tillesse14:00 et la disponibilité d’AbdeSortie nationale 14:30 14:00 0:30 20:30 lali devraient servir de modèles à MA MÈRE EST UN GORILLE (ET 6:30 16:30 ALORS?) 1h12 à partir de 4 ans tant de stars inarbordables. Tout 8:30 18:30 16:00 14:00 aussi 14:00 contents 18:30 16:00étaient 14:00 14:00 L'ORIGINE DU MONDE Hamid, 18:00 18:30 16:00 20:30 16:00 Ciné-café 1h38 vfst Patrick et l’association La Perche, LSR initiateurs de cette soirée.16:00 20:00 16:00 18:00 15:30 18:00 18:00 18:00 RESPECT (vf) 2h25 vost

Organisé par l’Institut Lumière en partenariat avec tous les écrans de la métropole, le festival Lumière se tiendra cette année du 9 au 17 octobre. De son ouverture avec la projection d’un excellent film de Buster

rd Philipe

20:30

16:30 18:30

de mars de cette année —, à la réalisatrice et actrice japonaise Kinuyo Tanaka, aux cinéastes Gilles Grangier, Marco Bellocchio, Clint Eastwood, Sydney Pollack et Paolo Sorrentino, aux actrices Bulle Ogier et Maggie Gyllenhaal, au philosophe Edgar Morin, centenaire depuis cet été, au compositeur Philippe Sarde, à l’acteur-réalisateur Édouard Baer, etc. avant-première sont également annoncées. Viendront ainsi présenter leurs nouveaux films Cathe-

20:30 14:00 18:00 18:30 20:30

14:00

16:30 18:30

14:00 16:00

16:00

16:00

14:00

20:00

18:30

18:30

Sortie nationale

16:30

18:00

16:00

16:00

1h38

1h53

14:30

14:00

16:00

18:00

14:00

20:30

L'ORIGINE DU MONDE 1h38

14:00 18:30

1h38

16:30 18:30

en provenance de tous les pays viennent accompa-

Attal, Gaspar Noé, Asia Argento… Ajoutons les diffé-

gner les projections.

rentes catégories du festival (les grandes projections,

Au cinéma Gérard-Philipe, Lumière ne fera étape

les sublimes moments du muet en ciné-concerts, les

qu’une seule fois. Ce sera le mercredi 13 octobre à

nuits, les séances familiales, les documentaires, les

20 heures avec Propriété interdite (1966), deuxième

trésors et curiosités) et l’on comprendra mieux l’en-

film réalisé par Sydney Pollack dans lequel on retrouve

gouement d’un public de plus en plus nombreux et

Natalie Wood, Robert Redford et Charles Bronson. 

avide de découvertes. D’autant plus que des artistes

J-C.L.

12, avenue Jean Cagne - 04 78 70 40 47 cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr www.ville-venissieux.fr/cinema/

Classé Art et Essai

18:30

16:00 16:30

18:00

14:00

14:00

14:30

MA MÈRE EST UN GORILLE (ET ALORS?) 1h12 à partir de 4 ans LA VOIX D'AIDA (vost) 1h44 RESPECT (vf) 2h25

16:30 18:30 14:00 16:00

16:30 18:30

EUGÉNIE GRANDET 1h45 LA VIE DE CHÂTEAU 48 min

14:00 16:00

à partir de 6 ans

14:00 20:30 vo

18:00 20:30

STILLWATER 2h19

14:00 vo 20:30

LES SORCIÈRES D'AKELARRE (vost) 1h32 LE MARIAGE DE ROSA (vost)

16:00 18:30

Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-Américain

16:00 20:30

rine Corsini, Christian Carion, Joachim Trier, Yvan

Cinéma Gérard-Philipe

16:00 20:30

14:00 18:00

LES AMOURS D'ANAÏS

18:00 20:00

14:00 20:30

14:00

PHOTO D.R.

18:00 20:00 vost

16:00 20:00 18:30

14:00 16:00

14:00 18:30

MAR 5

20:00

16:00

14:00

LUN 4

14:00

16:00 16:00

14:00 20:00

16:00

14:00 16:00

16:00

14:00 16:00 16:30 18:30 14:00

14:00 18:30

18:00

DIM 3

14:00 20:30

14:00 20:30

18:00

14:00 20:30 vo

LES INTRANQUILLES 1h58 TOUT S'EST BIEN PASSÉ

Sortie nationale

DU 29 SEPT. AU 5 OCT.

Sortie nationale

16:00

14:00 20:30

18:30 20:30

18:30 20:30

LA VOIX D'AIDA (vost) 1h44

16:00

16:30 18:30

18:30

18:00 20:00 16:00 18:00 vfst 18:00 20:00

18:00 20:30

18:00 20:00 14:00 18:30 16:00

16:00

14:00 16:00 14:00 20:00 16:30 18:30

SAM 2 VEN 1ER JEU 30 MER 29

14:00

DIM 3

16:00 18:00 14:00

14:00 20:00

14:00 vo 20:30

16:00

16:00 18:30

18:00 20:00

18:30

20:00

PHOTO D.R.

Outre les projections de grands classiques, plusieurs

20:30

15:00

16:00 20:30

16:00 18:00 vfst

20:30

18:00 20:00

14:00 18:00

14:00

16:00 20:00

14:00 16:00

14:00 16:00

14:00 20:00

MAR 5

16:30 18:30

LUN 4

SAM 2

14:00 20:00

VEN 1ER

14:00 16:00

JEU 30

18:00

MER 29

16:00

18:00

18:00

14:00

14:00 18:00

18:00 20:00

18:30

18:00

20:30

20:00 vost

14:00 16:00

14:00

20:00

16:00

14:00 18:15

14:00 16:00

MAR 21

14:00

20:30

16:00 20:30

DU 13 AU 19 OCTOBRE

JEU 14

COUP DE PROJECTEUR

Reflets du cinéma ibérique et latino-américain

Vivre vite

Initié par Le Zola, à Villeurbanne, cet important festival fait tous les ans étape à Vénissieux le temps d’une soirée. Le 2 octobre, LES AMOURS D’ANAÏS DE CHARLINE BOURGEOIS-TACQUET on pourra bénéficier de deux films : à 18 h 30, Les Sorcières Elle est pressée, Anaïs, toujours Soudain, le film prend son d’Akelarre de Pablo Agüero, qui à courir à des rendez-vous pro- rythme, c’est-à-dire un tout se déroule au Pays basque en 1609, et, à 20 h 30, Le Mariage fessionnels, amicaux ou amou- autre rythme. Anaïs semble avoir de Rosa d’Iciar Bollain, histoire reux. Elle ne sait pas vraiment trouvé ce qu’elle ne savait même d’une quadragénaire qui décide où elle en est, Anaïs, sinon qu’elle pas qu’elle cherchait. Son perde changer de vie. ne veut pas vivre sa vie comme sonnage mûrit, ce que l’actrice Chaque film coûte 6,70 euros et 12, avenue Jeanun Cagne 69200 Vénissieux la soirée complète 10 euros. mollusque. À ce personnage montre parfaitement. Et pour

20:30

14:00 20:00

18:30

18:00

VEN 15

SAM 16

DIM 17

20:00 18:00

16:00

20:00

16:00 18:00

14:00

20:00

16:30 18:30 vfst

20:30

14:00

16:00 20:30 15:30

14:00

20:00

16:30 20:15

14:00

14:00

18:00

16:00 18:30 18:00 20:15

LUN 18

16:00 18:00

20:00

MAR 19

Audiodescription pour les non-voyants

14:30

à partir de 6 ans

16:30

20:30

16:30

FRANCE 2h13

NOUVELLE CORDÉE 1h52

14:15

16:15 18:00

14:00 17:00 vost

LOULOUTE 1h28

16:00

16:45

20:00 vost

court-métrage TurbOpéra sera diffusé avant Les Amours . MER d’Anaïs JEU VEN DU 20 AU 26 OCTOBRE 20 21 22

MAR 12 14:00

16:00

16:00 18:00

14:00 18:00

16:00

14:30

16:00 18:00 Quinzaine de la non-violence

14:00 20:30

18:30

LA VIE DE CHÂTEAU 48 min

16:15

18:15 20:30

14:00

LUN 11

18:00 20:00

18:00 20:30

14:00

16:00 18:15

20:00

14:00 20:30

14:00 17:00

14:00 20:30

14:00 17:00 20:00

16:30 18:30

18:30

DIM 10

DÉLICIEUX 1h53

18:30

MER 13

16:00 18:15

17:00

BOÎTE NOIRE 2h09

18:00

14:00 20:30

SAM 9

14:30

16:00 20:30

16:00 16:00

Sortie nationale

14:30 16:15 20:15

14:00 20:00

UNE HISTOIRE D'AMOUR ET DE DÉSIR 1h42

POURRIS GÂTÉS 1h35

1h38

14:30

Semaine du goût / avant-première 10:00

LES ELFKINS OPÉRATION

14:15

20:00 vost

L'ORIGINE DU MONDE

1h58

1h36

GAZA MON AMOUR 1h28 LES INTRANQUILLES

Sortie nationale

Interdit - 16 ans

Sortie nationale

DU 15 AU 21 SEPTEMBRE

LA TERRE DES HOMMES

Palme d'or Cannes 2021 TITANE 1h48

Semaine bleue

16:00 18:00 vfst

BABY BOSS 2: UNE AFFAIRE DE FAMILLE 1h47 à partir de 5 ans

16:15 20:30

VEN 8

14:00

14:00 18:30

14:00

14:00 16:00 16:00 20:00

18:00 20:00

14:00

STILLWATER (vost/vf) 2h19 LA FINE FLEUR 1h36 PIL 1h29

17:00 vost 20:00 14.00 vost

14:00 18:00

MER 15

14:00 18:00

JEU 16

18:00

EUGÉNIE GRANDET 1h45

JEU 7

17:00 18:15

16:00 20:00

14:00 20:00

VEN 17

20:00 16:00

16:00 18:00

14:00

16:00 18:00

14:00 20:00

MOURIR PEUT ATTENDRE (vost/vf) 2h43 DUNE (VOST/VF) 2h36

14:00 18:00 vfst

16:00

14:00 20:00 14:00 18:30 16:00 20:00

20:00

Sortie nationale

18:00

LUN 20

14:00 18:00

DIM 19

15:30

16:00 18:00

14:00 20:00

MER 6

DU 6 AU 12 OCTOBRE

16:00 20:00

LA VIE DE CHÂTEAU 0H48 UN TRIOMPHE 1h46

20:00

SAM 18

14:00 14:00 14:30

ses créateurs, Bertrand Tavernier — disparu au mois

04 sympathique, 78 70 40 47 tellement Anaïs Cinéma classé Art et Essai, jeune public, recherche et découverte,Mèche courte Demoustier apporte sa grâce et cinemagerard.philipe@ville-venissieux.fr 14:00 L'ORIGINE DU MONDE Dans le cadre de ce dispositif, le patrimoine et 1h38 répertoire 20:30 18:00 1h38

16:30 Sortie nationale

C’est ainsi que le festival rendra hommage à l’un de

Vénissieux Gérard Philipe

LES AMOURS D'ANAÏS

16:30

18:00

16:00 20:00

16:30 18:30

MA MÈRE EST UN GORILLE (ET ALORS?) 1h12 à partir de 4 ans LA VOIX D'AIDA (vost) 1h44 RESPECT (vf) 2h25

1h52

2h59

20:30

20:00

20:00

16:00

à partir de 6 ans

TOUT S'EST BIEN PASSÉ

DRIVE MY CAR (vost)

18:00

20:30

EUGÉNIE GRANDET 1h45 LA VIE DE CHÂTEAU 48 min

à partir de 6 ans

20:00

1h38

18:00

0:00

16:00

16:00

15:30

14:30

STILLWATER 2h19 LA VIE DE CHÂTEAU 0h48

RESPECT (vf) 2h25

L'ORIGINE DU MONDE

6:00

16:00

20:30

Sortie nationale

14:00 16:00

16:00

18:30 20:30

LES SORCIÈRES D'AKELARRE (vost) 1h32 LE MARIAGE DE ROSA (vost)

20:00

4:00 8:00

16:30

18:30

Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-Américain

1h38

14:00

18:00

14:00

1h53

18:00 20:30

16:00

20:00

14:00 18:15

18:30

15:00

14:00

LES INTRANQUILLES 1h58 TOUT S'EST BIEN PASSÉ

15:30

18:00

Sortie nationale

16:00

20:30

4:00 8:30

6:00 0:30

DU 29 SEPT. AU 5 OCT.

18:30 20:30

18:00

18:30 vfst

16:00

6:00 8:00

tation est, depuis ses origines, résolument cinéphile.

14:00

16:00

14:00 16:00

LA VOIX D'AIDA (vost) 1h44

16:30

4:00 0:00

15:30

Sortie nationale

18:00 vost 20:30

MAR 21

PINGU 0h40 à partir de 3 ans DÉLICIEUX 1h53 UNE HISTOIRE D'AMOUR ET DE DÉSIR 1h42

PHOTO D.R.

18:00 20:30

LSR

16:00

16:00 Ciné-café

14:00

UN 20

14:30

la cinéaste néo-zélandaise Jane Campion, la manifes-

à partir de 6 ans

20:30

4:00 8:00

LA VIE DE CHÂTEAU 0h48

PINGU 0h40 à partir de 3 ans DÉLICIEUX 1h53 UNE HISTOIRE D'AMOUR ET DE DÉSIR 1h42

6:00 0:00

20:30

Keaton, Le Cameraman, à la remise du prix Lumière à

Semaine bleue 17:00 17:30 14:00 MOURIR PEUT ATTENDRE vost 20:00 20:00 (vost/vf) Le 2h43 6 octobre à 14 h 30, projection 14:00 18:00 16:00 LE LOUP LEFine LION Fleur 1h39 de Pierre Pinaud. deETLa 16:00 vfst 18:15 Le film raconte l’histoire 20:00 d’une farouche au bord 16:00et 14:00 14:00 EIFFEL horticultrice 1h48 20:15 Frot) 16:00qui de la faillite (Catherine L'HOMME DE LA en CAVE engage insertion14:00 trois14:30 per- 17:00 20:30 1h54 sonnes qui n’ont jamais appro18:00 14:00 16:15 MON LÉGIONNAIRE 1h47 de près ché des fleurs ou de loin. 20:00 18:00 18:00 16:00 20:00 TRALALA 2h Semaine du goût 20:00 14:00 GAZA MON AMOUR (vost) 1h28 Le 13 octobre à 10 heures, proFestival Toiles des Mômes jection en avant-première du MA MÈRE EST UN GORILLE 1h15 film d’animation Les Elfkins, , de la réali10:00 MUSH opération MUSH 0h44 pâtisserie satrice allemande Ute von MünFRITZI 1h26 chow-Pohl. Sortie nationale 10:00 14:00 LE PEUPLE LOUP 1h43

DU 27 OCT. AU 2 NOV.

MER 27

JEU 28

VEN 29

ce premier film présenté à la Semaine de la critique cannoise,

son intelligence. Fabrice Luchini

Charline

SAM DIM disait, lors LUN de laMARprésentation 23 24 25 26 à Lyon d’Alice et le maire qu’ils

prouve qu’il va falloir suivre sa

vost ensemble, qu’elle avaient tourné 20:00

côté de grandes choses.

14:00 notre 16:30 Arletty 14:30 14:30 était moderne. 18:00 20:15

17:00

18:00

20:00

20:00

Bourgeois-Tacquet

carrière sous peine de passer à

Et si

Signalons encore la présence

Anaïs Demoustier était tout sim-

lumineuse de Valeria Bruni

16:00 14:30 18:30 16:15 plement elle-même, sans besoin 20:00 20:30 18:15

Tedeschi et celle de Denis Poda-

de ce 14:00 glorieux pour 14:00 14:00 marrainage 16:30 20:15

18:30

18:00

18:30

18:00

20:30

lydès, toujours formidable. 

prouver son talent qui est grand ? 18:15

À mi-chemin entre Emmanuel

JEAN-CHARLES LEMEUNIER

16:00 18:30 20:00Rohmer, 17:45 Mouret et Éric ce conte 16:30

16:00

16:00

pas si moral brasse légèreté et sujets graves, comme 16:30virevolte 10:00 son héroïne et nous entraîne 10:00

dans un mouvement perpétuel 14:30*

assez enthousiasmant. 14:00 14:30 14:30 10:00 SAM 30

16:00

16:00

14:30

DIM 31

LUN 1ER

MAR 2

PHOTO D.R.

16

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

Culture

17

MARIE-HÉLÈNE MATHURIN

L’accompagnante Responsable d’accompagnement à la scolarité aux centres sociaux des Minguettes, Marie-Hélène Maturin conduit tous les ans les usagers, grands et petits, vers de multiples projets culturels.

Q

uiconque a fréquenté le centre social Roger-Vailland connaît le sourire de Marie-Hélène Mathurin. Elle

n’est  avare ni de sa bonne humeur ni de

son enthousiasme pour mener à bien un projet. Et elle se souvient parfaitement du premier jour où elle est arrivée à Vénissieux : “C’était en 1994, lorsque les tours de la Démocratie sont tombées. J’avais rendez-vous au centre social Eugénie-Cotton et je voyais le bus faire un détour, sans comprendre pourquoi.” Son parcours mérite qu’on s’y attarde. “Je suis née au Tchad et j’ai grandi en Lorraine jusqu’en 6e. Mon père était militaire et Metz était une ville de garnison. J’ai ensuite fait mon collège et mon lycée à Marseille, puis ma 1re à Lyon. La famille a suivi.” Question orientation, Marie-Hélène n’est pas trop fixée. “Après le bac, je ne savais pas trop. Le journalisme et la communication m’intéressaient et je suis entrée à l’EFAP, l’école française des attachées de presse. J’en suis sortie avec la promo 1988.” PHOTO A.S.

Travaillant en free-lance pour des agences en communication, elle dégotte un stage au Progrès des enfants. “Je me suis dit alors qu’il serait possible de faire de l’animation mon métier. J’avais eu

Après un parcours atypique qui l’a conduite du Tchad aux villes de Marseille et Lyon, Marie-Hélène Maturin est devenue responsable du secteur jeunes au centre social Eugénie-Cotton en 1996. Elle n’a plus quitté Vénissieux depuis.

mon BAFA et le BAFD, pour être directrice, et j’étais prête à changer d’orientation pro-

compagnement à la scolarité. “Un vrai enjeu

font dire aux mamans que ça leur crée

n’a été fait en vain et tout ce travail mérite

fessionnelle.”

éducatif, se félicite-t-elle, qui était spécifique

de beaux souvenirs”. Marie-Hélène men-

autant de bravos que de remerciements.

aux Minguettes. Souvent, l’accompagnement

tionne les diverses opérations Kaléidos-

“Je pense encore aux projets menés avec la

à la scolarité n’est pas un secteur à part

cope montées avec l’Opéra de Lyon. Elle

photographe Malika Mihoubi, aux cynano-

entière. Là, c’était un vrai choix politique et

pense aussi aux préparations des défilés

types réalisées avec des dames du quar-

un challenge : il fallait tout créer.”

pour les Biennales de la danse, au travail

tier mais aussi à la visite du théâtre des

Aujourd’hui, ce sont plus de 200 enfants qui

avec l’Odyssée Ensemble ou la compa-

Célestins et à la vision du spectacle avec

profitent de cet accompagnement. Mais le

gnie de Jean-Paul Delore au Théâtre de

Philippe Torreton, suivie par une rencontre

Covid est venu compliquer les choses.

Vénissieux. Ou encore aux pastilles vidéos

à Pandora avec le comédien. J’aime ce

“Nous n’avons pas pu le faire l’an dernier

filmées par Traction Avant pour C kwa

mélange entre le social et le culturel, qui

avec le confinement. Nous voulions garder le

ki t’1digne et à cette initiative autour de

crée tant de moments magiques et tant de

lien et, début juin, nous avons repris l’accom-

l’éloquence. Elle se souvient de ces dames

belles rencontres.”

pagnement avec les jeunes décrocheurs. On

qui, à force d’aller suivre des ateliers à

Ce qui plaît à Marie-Hélène, c’est de “pou-

Autant dire que la proposition de rempla-

sentait que la rentrée allait être compliquée.

l’Opéra, le considérait comme leur deu-

voir proposer”. Elle ajoute : “Mais il ne faut

cement d’un congé maternité au centre

L’été 2020 est arrivé et on s’est dit qu’on pou-

xième maison. Ou de ces rencontres d’une

pas forcer les choses. Chacun doit avancer

Eugénie-Cotton arrive à point nommé.

vait proposer des activités à un public qui

heure dans les écoles Anatole-France et

à son rythme.” Quand elle sort de son tra-

“J’avais travaillé pour la Ville de Marseille

ne fréquentait pas les autres suggestions de

Paul-Langevin, baptisées “Temps des

vail, Marie-Hélène continue à fréquenter

sur les quartiers Nord. J’y ai vu des enfants,

loisirs. Et nous avons continué cet été 2021 :

parents” ou “Papothèques”. Et que dire

les cinémas et théâtres. “J’adore le festi-

qui pourtant habitaient là, n’ayant jamais

il y a eu les FabLab, les ateliers avec Pandora

de la mise en place à la MJC du premier

val Lumière et vais à l’Opéra au moins une

été à la mer. J’ai ainsi monté des projets

qui réunissaient arts plastiques et écriture…

atelier hip-hop avec des enfants de huit à

fois par an.” En revanche, elle ne pratique

de sorties avec les petits. Ils peuvent être

Les jeunes ont accroché.”

onze ans ? “On a construit ensemble cette

aucun art.

action financée par la Fondation de France

“Mon élément, c’est l’eau. J’ai appris à

et qui a ensuite été retenue pour être pré-

nager très tôt. Pour me délasser, ce sera

J’ai travaillé pour la Ville de Marseille sur les quartiers Nord. J’y ai vu des enfants, qui habitaient pourtant là et n’avaient jamais été à la mer.”

turbulents, difficiles à gérer mais toujours attachants. Ce fut très enrichissant.”

Des moments magiques

Marie-Hélène devient responsable du sec-

Au fur et à mesure qu’elle raconte, les sou-

sentée à Lyon et Paris.”

plutôt l’aquabiking et les longueurs de pis-

teur jeunes au centre social qui crée pour

venirs affluent, “tous ces petits moments

Marie-Hélène est intarissable et l’on sent

cine.” g­­

elle, en 1996, le poste de responsable d’ac-

où les gens sortent du quotidien et qui

que le plaisir partagé est toujours là. Rien

JEAN-CHARLES LEMEUNIER


18

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

SPORTS

FOOTBALL FÉMININ

Les dix travaux d’Amel Majri de France le 22 octobre contre l’Estonie,

l’Olympique lyonnais Amel Majri n’en

puis face au Kazakhstan le 26 octobre…

finit plus de s’illustrer, et ce depuis juin

Sortie donc par précaution à vingt

et un match amical victorieux contre

minutes du coup de sifflet final du match

l’Allemagne. Engagée sur tous les fronts

contre Guingamp, alors que les Fenottes

(équipe de France, coupe d’Europe et

menaient 2 à 0, Amel Majri a analysé

championnat avec l’OL), elle se démul-

son début de saison plutôt chargé et

tiplie, s’offrant même le luxe d’inscrire

assurément réussi. “On n’arrête plus de

plusieurs buts.

jouer, tant mieux, ça permet de garder le

La numéro 7 de l’OL a ainsi disputé

rythme… Je suis désormais installée dans

sept matches en septembre : deux avec

un rôle de milieu offensif, j’ai la possibilité

l’équipe de France (10-0 contre la Grèce,

de me libérer davantage sur le terrain...

3-2 contre la Slovénie en éliminatoires

Pas de routine, on passe du championnat à

de la Coupe du monde), deux en coupe

la Coupe d’Europe et aux éliminatoires de

d’Europe avec l’OL (aller-retour contre

Coupe du monde... Avec l’absence de Wen-

Levante), et trois en championnat face à

die Renard, j’ai porté le brassard de capi-

Saint-Étienne, Dijon et Guingamp. Face

taine, je ressens une fierté certaine. On me

aux Guingampaises, Sonia Bompastor, sa

l’a déjà remis en cours de match, mais là,

coach, a eu le bon goût de la remplacer,

dès le coup d’envoi, c’est une première. Je

histoire de la faire souffler avant les pro-

vais tenter de profiter de cet état de grâce,

chaines échéances : déplacement à Bor-

tout en privilégiant la récupération. C’est

deaux avec l’OL le 1er octobre, réception

primordial pour pouvoir jouer sur diffé-

de Montpellier le 17 octobre, match élimi-

rents tableaux.”

Amel Majri a participé aux deux rencontres de l’équipe de France de septembre, pour deux victoires.

natoire de Coupe du monde avec l’équipe

PHOTO D.R.

L’internationale française et pilier de

DJAMEL YOUNSI

BASKET-BALL

L’AL Vénissieux-Parilly se rebiffe Faut-il tendre la joue droite quand la gauche a été

a expliqué l’entraîneur Christophe Chabroud. Bien

marquée à vif ? Giflées à Veauche le 19 septembre

qu’étant menées à deux ou trois reprises de 8 points

(72-30), les basketteuses vénissianes ont eu le

à la table de marque, elles se sont défendues bec

mérite de réagir, de garder tête et joue froides, en

et ongles jusqu’en bout de match, pour finalement

accueillant, dimanche 26 septembre l’équipe de

l’emporter de 6 points (50-44). Notre saison est-elle

Mauguio – elle aussi marquée par un revers devant

lancée ? Je l’espère bien !”

D.Y.

PHOTO D.Y.

Saint-Chamond à domicile (26 points d’écart). Une réaction d’orgueil louable dans la mesure où

ALVP

Manon Rameau, la cheffe d’orchestre de l’équipe,

LES

Football

MAUGUIO BASKET 50

faisait défaut. Sérieusement blessée, la capitaine

SILLAIRE (5

meneuse de jeu sera absente quelques mois. “On

PUIS

a tout misé sur la hargne d’un groupe très rajeuni,

GOSTIAUX (4

RÉSULTATS Battu lors de l’ouverture de la saison de Régionale 1 par la réserve du Puy, le Vénissieux FC a rétabli l’équilibre, samedi 25 septembre, en allant s’imposer en Ardèche face à Rhône Vallées sur le score de 2 à 1. “Même si notre but victorieux est intervenu à cinq minutes de la fin, on n’a jamais montré de signes de fébrilité, a commenté le staff technique. Signe qu’on a un groupe qui veut, et qui va progresser.”

BAT

MARQUEUSES DE VÉNISSIEUX POINTS), ZIRI

NGOUMAPE (11

(4

POINTS)

À

44 (11/14, 10/9, 11/12, 18/9)

:

POINTS), ZENNADI

DIOUF (9

(2

POINTS), RAMEAUX

POINTS), ETEME

(8

(2

POINTS), BOIZET

POINTS), BERTHÉ

(5

POINTS),

POINTS).

AGENDA Handball Troisième succès consécutif du VHB, en Nationale 2, victorieux à Saint-Étienne sur le score de 26 à 23. Futsal Après avoir réussi à ne pas craquer le 18 septembre, au gymnase Ostermeyer, en faisant match nul avec Caluire (1-1), Vénissieux FC a été dominé par l’entente du Grand ouest lyonnais (GOAL), samedi 25 septembre à Neuville (8-3).

Athlétisme Dans l’épreuve “Une heure de course”, les athlètes de l’AFA Feyzin/Vénissieux ont pris les trois premières places, samedi 24 septembre à Chassieu. Fabrice Panelli a couru 14,87 km, Pascal Leroux 14,63 et Florent Gauthier, 13,36. Le lendemain à Grenoble, au tour préliminaire de coupe de France, quatre équipes en relais (4x200m et 4x400m mixtes, et deux autres sur courtes distances, du 100 m au 400 m) ont établi de nouveaux records du club.

Samedi 2 octobre Le Vénissieux Handball reçoit Annecy HB au gymnase Tola-Vologe, à 20 heures. ● Les basketteurs de l’ALVP reçoivent, en Régionale, le Bron BC au gymnase Jacques-Anquetil, à 20h30. ● L’équipe de futsal du Vénissieux FC accueille les Clermontois de L’Ouverture au gymnase Ostermeyer, à 19h30. ●

Samedi 9 octobre ● 29e tournoi national de badmin-

ton de Vénissieux organisé par le Badminton Vénissieux Sud-Est aux gymnases Brel et Triolet, de 8 heures à 20h30. Le lendemain, suite et fin de 8h30 à 18 heures.

Dimanche 10 octobre Les basketteuses de l’ALVP accueillent Saint-Genis/Oullins/Sainte-Foy au gymnase Jacques-Anquetil, à 15h30. ● Les basketteurs du CLAM-V reçoivent en Pré-Régionale, le CO Saint-Fons au gymnase Alain-Colas, à 15 heures. ●


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

SPORTS

19

SPORT ET HANDICAP

Sport pour tous, l’affaire de tous Destiné à favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap, le partenariat Ville-OMS-CRESS a connu un temps fort, le 17 septembre, à l’IME Jean-Jacques-Rousseau. À travers l’exemple de Hugo, jeune autiste modéré, on mesure toute l’importance d’un tel dispositif d’intégration.

Q

ue retenir des 4es Rencontres sport, handicap et familles, organisées à

l’Institut médico-éducatif (IME) Jean-Jacques-Rousseau le 17 septembre dernier ? Qu’elles ont assurément éclairé et probablement rassuré les familles venues en quête d’infos pratiques et d’espoirs. La distribution du livret Réseau sport et handicap a servi de fil conducteur à cette demi-journée de contacts, d’échanges et surtout de démonstrations. Une dizaine de disciplines s’exposaient en effet grâce aux membres actifs du Bunkaï Karaté Do, du Sen No Sen, de l’AFA Feyzin/Vénissieux, de Vénissieux handball, de l’ALVP basket, du CMO-V gym, de Vénissieux Boxe française et du HandisPHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

port lyonnais. Si certaines familles découvraient les possibilités offertes à Vénissieux, d’autres venaient en habituées. À l’image de la maman de Hugo. “J’ai connu le CRESS en 2010, juste avant qu’il soit fonctionnel, se souvient-elle. On a découvert que mon fils était autiste vers

À l’image d’Hugo, ici dans un exercice d’équilibre sur le parcours de santé du parc de Parilly, les Rencontres sport et handicap ont permis à une dizaine de jeunes de s’initier à de nombreuses disciplines sportives.

l’âge de six ans. Mon pédiatre puis mon pédopsychiatre m’avaient

ture allait voir le jour à Vénissieux :

ses efforts, passant du hand

d’échec, il a tendance à perdre ses

s’énervait parfois. Le travail de

assuré que tout allait bien, que ce

le CRESS, créé pour aider à l’inté-

à la boxe française avec une

nerfs. Il en a conscience. Récem-

socialisation qu’on a mis en place

n’était pas grave si Hugo ne par-

gration des enfants en situation

énergie constante. “Il a énormé-

ment, il a demandé à Adrien, un

se poursuit. Rien n’est définitif.” 

lait pas encore, que cela arrivait

de handicap mental, psychique ou

ment progressé dans beaucoup

compagnon de jeu, si lui aussi

DJAMEL YOUNSI

parfois. Même analyse quelques

présentant des troubles du com-

de domaines, observait Béatrice

années auparavant quand j’avais

portement. J’ai dû être l’une des

Clavel, directrice du CRESS. On l’a

emmené Hugo à un premier exa-

premières personnes à pousser les

deux fois par semaine avec nous,

men de dépistage visuel. Ce n’est

portes de cette association, et Hugo

le mercredi et le vendredi, pour

qu’après avoir découvert des struc-

en fait toujours partie. Les amélio-

des ateliers divers et pour une

tures spécialisées fiables comme

rations sont réelles. J’ai beaucoup

meilleure maîtrise du langage.

le Centre médico-psychologique

apprécié les après-midi “café”, ces

Autrement, c’est du temps scolaire

pour enfants et adolescents de

temps d’écoute et de partage avec

adapté (des cours, du jardinage,

Vénissieux que j’ai eu la certitude

d’autres parents pendant que les

de la pâtisserie…) qu’il passe à

que mon fils était autiste modéré,

enfants jouaient.”

l’IME. Hugo a vraiment trouvé son équilibre, puisqu’il pratique

atteint de troubles envahissants du développement. “J’ai au moins appris une chose essentielle durant ces premières années de questionnements : éviter que Hugo ne s’isole et favoriser les contacts avec des petits groupes

“Hugo a vraiment trouvé son équilibre, puisqu’il pratique l’athlétisme, joue de la batterie, il a même fait partie de la chorale.” Béatrice Clavel, directrice du CRESS

l’athlétisme, joue de la batterie, il a même fait partie de la chorale. L’an dernier, il a obtenu le certificat de formation générale (CFG) garantissant

l’acquisition

de

connaissances de base et de capacités d’insertion sociale et profes-

d’enfants. Je l’avais notamment inscrit à Lyon Gym, c’était un fana

Lors de ces rencontres à l’IME

sionnelle. Mais il y a encore des

du trampoline. Presque à la même

Jean-Jacques-Rousseau le 17 sep-

domaines dans lesquels il doit pro-

période, j’ai appris qu’une struc-

tembre, Hugo n’a pas ménagé

gresser. Quand il est en situation

Du foot au foot... ensemble Pour savoir comment passer du foot au foot... ensemble, il suffit d’interroger José Inzerillo, membre actif du district du Rhône et dirigeant du CRESS. “On est parti du constat suivant : jusqu’à l’âge de 10-11 ans, tant qu’il s’agit de foot loisir, les jeunes porteurs de handicap trouvent une place dans un club, même s’ils doivent se contenter d’ateliers et d’entraînements, rappelle-t-il. Mais dès 12 ans, ils ne peuvent plus poursuivre dans les catégories supérieures. On entre dans le monde de la compétition et de la sélection. C’est regrettable quand on sait que leur rêve est d’intégrer une équipe, de faire partie d’un club et d’en porter fièrement les couleurs.” Pour José Inzerillo, pas de doute, “nous sommes très en retard sur le développement du foot adapté”. C’est pourquoi le district du Rhône a créé la section Foot ensemble avec l’objectif d’identifier les clubs désireux de créer des sections de foot adapté ou pour le moins d’accompagner ces jeunes. “L’avantage pour les clubs est de pouvoir bénéficier de l’aide du comité départemental du sport adapté du Rhône et de Handisport lyonnais. Le district peut les mettre en contact avec ces instances spécialisées, former les éducateurs, les accompagner administrativement et dans la communication. Et bien évidemment être à leurs côtés pour organiser des événements.” Le club de Chaponost a été le premier dans le département à créer une section dédiée. L’Arbresle, Rillieux et Décines prennent le même chemin. Au suivant...


20

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

Sports

ARTS MARTIAUX

Quel avenir pour le MMA ?

PHOTO D.R.

PHOTO ARCHIVES RAPHAËL BERT

PHOTO D.R.

Autorisé en France depuis février 2020, le MMA peut-il devenir le sport de combat le plus médiatisé, voire le plus pratiqué, en France ? Des responsables de clubs d’arts martiaux vénissians font le point.

Comme pour illustrer les passerelles possibles entre MMA et autres disciplines, Farès Ziam (à gauche), révélation de ce sport reconnu en France depuis 2020, vient de prendre une licence supplémentaire chez Fayçal Omrani, spécialiste et référence en boxe anglaise. Vénissieux boxe française compte sur ses jeunes compétiteurs (en haut à droite) pour atteindre les sommets. Vénissieux (en bas à droite) accueille l’un des seuls clubs de Kajukenbo — ancêtre du MMA — de la région.

L

e MMA (Mixed Martial Arts, arts

de coqs humains et à des jeux du cirque

tions, les frappes aux zones vitales… Si le

enfin voir leurs diplômes reconnus. Ce qui

martiaux mixtes) plaît aux nou-

qu’à du sport, porte atteinte à la dignité

MMA s’est finalement imposé, c’est que ses

pourrait même augmenter le nombre de licenciés dans d’autres disciplines.”

velles générations, c’est incontes-

en raison des coups portés au sol (qui plus

dirigeants ont su se mobiliser, recadrer

table. Pour s’en convaincre, il suffit de

est dans des cages), et peut être assimilé

leur discipline et fixer des règles, ce que

consulter les audiences réalisées par la

à du combat de rue. Cependant, pour

l’on n’a peut-être pas fait.”

chaîne L’Équipe 21 lorsqu’elle programme

bon nombre de dirigeants d’autres arts

des combats d’UFC (Ultimate Fighting

martiaux, le MMA ne doit pas être perçu

Championship) ! Ainsi, 243 000 téléspec-

comme une menace, mais plutôt comme

tateurs avaient assisté en 2017 au combat

une opportunité pour les boxeurs d’enri-

Karim Harzouz (Jeunesse boxe Feyzinoise) “dédiaboliser le mma”

du siècle entre Mayweather et McGregor,

chir leur bagage technique.

“S’il englobe différentes disciplines, le

sance ministérielle. Mais à terme, il sera

un dimanche entre… 6 h 14 et 6 h 52.

Rafik Chergui (Vénissieux boxe française) “le mma deviendra du business” “Il ne fait aucun doute que le MMA va prendre de l’ampleur grâce sa reconnais-

MMA ne peut se passer de la boxe anglaise,

réservé et axé sur les seuls champions,

c’est la base pour évoluer dans cette disci-

c’est ce qu’il se passe actuellement aux

pline. Car si tous les champions de MMA

États-Unis avec l’UFM… Cela deviendra

plines comme la boxe, la lutte, le judo…)

Hamadi Essid (Kajukenbo Vénissieux) “le mma s’est inspiré du kajukenbo”

ont des préférences et des points forts, tous

du business. En boxe française, j’axe mon

a explosé grâce aux réseaux sociaux et

“On assiste à la progression du MMA

doivent passer par le combat aux poings…

enseignement sur les petits, les 6-12 ans,

à Internet. Devenu populaire, il a fait

avec curiosité, car on sait aujourd’hui

De fait, les clubs de boxe anglaise peuvent

et je privilégie l’éducation. Ça plaît aux

des pieds et des mains pour être enfin

qu’il y a déjà entre 30 000 et 50 000 prati-

ouvrir des sections de MMA, et éventuelle-

parents. Preuve en est : en cette fin sep-

reconnu. Laura Flessel, alors ministre

quants en France. Mais il faut savoir que

ment organiser des combats, mais le Covid

tembre, sur les 200 licenciés, une bonne

des Sports, avait initié le mouvement avec

le Kajukenbo, un art martial hawaïen né

a mis en sommeil cette possibilité. Et de

centaine a moins de 12 ans. Combien

la création de l’observatoire du MMA en

dans les années 1940, est considéré comme

mon côté, je préfère me consacrer exclusi-

tenteront l’aventure en MMA ? On verra,

2018, avant qu’en 2020, Roxana Maraci-

le premier style du MMA. Son développe-

vement au noble art, que je connais bien.

mais même si le MMA va être médiatisé

neanu, qui lui a succédé, ne finisse par

ment s’est essentiellement fait dans le

Mais au final, tout le monde pourra y trou-

en France grâce aux champions Francis

l’autoriser, en le déléguant à la Fédération

domaine de la self-défense. Les différentes

ver son compte. Le MMA, qu’il faut dédia-

Ngannou ou Ciryl Gane, je n’ai aucune

française de boxe.

techniques se concentrent sur le travail

boliser, va pouvoir mettre en place des

inquiétude quant au devenir de ma disci-

Certes, il reste des détracteurs, pour qui

à mains nues, les percussions, les pieds-

licences, former des éducateurs, avec des

pline.”

le MMA s’apparente plus à des combats

poings, les projections, les immobilisa-

formations pour les coachs qui pourront

Non reconnu en France jusqu’en 2020, le MMA (qui brasse nombre de disci-

g

DJAMEL YOUNSI


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

Sports

21

CYCLISME

Des pistes pour relancer le Grand prix sur les deux demi-journées, des

Faut-il pour autant s’inquié-

de l’Entente Moulin-à-Vent,

chiffres éloignés de nos prévisions,

ter pour l’avenir du Grand prix

du Vélo club Max-Barel et de

poursuit le responsable. On en

cycliste ? “Oui, si on reste les bras

l’Amicale du Moulin-à-Vent d’avoir

attendait au moins 200. Certes, les

croisés à regarder la météo, pour-

programmé les quatre courses

contraintes sanitaires en vigueur,

suit l’homme fort du VCMB. Lors

habituelles du Grand prix cycliste

l’état de méforme d’un bon nombre

de la réunion préparatoire du

de la ville de Vénissieux en cette

de cyclistes et la météo n’ont pas

Grand prix, la Métropole — qui

mi-septembre. Quelque 800 bar-

arrangé nos affaires. Mais il faut

nous met le parc de Parilly à dis-

rières, des panneaux signalétiques

qu’on se pose les bonnes questions,

position toute une journée — nous

et une tribune d’honneur avaient

et tout faire pour que ce Grand prix

a mis en garde. Organiser une

été installés la veille. Le tout, sans

retrouve de sa superbe.”

manifestation qui mobilise autant

jauge à respecter, “une chance”

Et Jean-Yves Faure, avec les

de personnes pour une centaine de

selon Jean-Yves Faure, président

autres organisateurs, d’identi-

coureurs, forcément, cela demande

du VCMB – rappelons qu’en mai

fier des pistes d’actions : relan-

réflexion...”

dernier, les Grands prix Houël

cer le programme annuel des

D.Y.

et Dalkia du club avaient dû être

courses en FSGT, remettre en

annulés, les mesures sanitaires

place le challenge des coursiers,

n’ayant pas encore été assouplies.

créer des animations entre les

Pourtant, la participation n’a pas

courses de l’événement, instal-

été à la hauteur des attentes. “On

ler des stands tenus par les clubs,

a eu une centaine de participants

mieux communiquer...

Du côté des Vénissieux, Louis Vincendon, du VCMB, a pris la 3e place lors de la course de 4e catégorie remportée par Vincent Flour (Valence). En 3e catégorie, Maxime Michel (ACMV) a terminé près du podium (5e), son coéquipier Stéphane Ussel finissant 7e. Autre cycliste à s’être illustré, Jean-Claude Bordaz (ACMV), 13e en 1re et 2e catégories.

g

PHOTO C.S.

I

l faut déjà saluer le mérite

Le Grand prix cycliste de la ville de Vénissieux a réuni seulement une centaine de coureurs le 19 septembre dernier.


22

Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718 / EXPRESSIONS

PRATIQUE

ÉVÉNEMENT

BON À SAVOIR

Les Grandes Terres font la fête

Chats errants : campagne de stérilisation à Parilly

Dans le cadre des projets Nature de la Métropole

Cette journée constituera aussi l’occasion d’en

de Lyon, les villes de Feyzin, Corbas et Vénissieux

apprendre plus sur la biodiversité locale.

organisent, sur le plateau des Grandes Terres, l’évè-

La ville de Vénissieux disposera, pour sa part, d’un

nement Grandes Terres en Fête.

stand d’information sur la faune et la flore du plateau,

Ainsi, le dimanche 3 octobre, de 10 à 18 heures au

sur le compostage individuel et collectif, ainsi que sur

fort de Feyzin (8, route du Docteur-Long à Feyzin),

la fabrication d’hôtels et d’abris à insectes. 

associations et services municipaux proposeront

G.M.

stands et balades autour de thématiques liées aux

Travaux d’élagage en vue Des travaux d’entretien de la végétation, nécessaires au bon fonctionnement des lignes à haute tension, vont être menés entre le 4 octobre et le 12 novembre. Ils concerneront la ligne 63 KV Belle étoile - Vénissieux (qui passe par les quartiers Max-Barel, Charréard, Parilly et Pasteur) et la ligne 225 KV Mions - Mouche (qui traverse les quartiers Moulin-à-Vent, Georges-Lévy, Ernest-Renan, Joliot-Curie et Parilly).

usages de ce grand espace naturel. “L’agriculture sera mise à l’honneur avec la présence des agriculteurs du plateau, dont certains vendront leurs produits au sein d’un marché de producteurs locaux réunis pour l’occasion, expliquent les organisateurs. Vous pourrez également vous initier ou vous perfectionner au compostage domestique et/ou collectif PHOTO VILLE DE FEYZIN

et à la fabrication d’hôtels et d’abris à insectes. Les petits curieux pourront découvrir les animaux de la ferme pédagogique. Du tir à l’arc et un jeu de piste à pied, en VTT ou même en poney sont prévus tout au long de la journée pour ravir petits et grands sportifs.”

CENTRES SOCIAUX

Il reste des places ! À Parilly et au Moulin-à-Vent, les centres sociaux

l’éveil musical (4-6 ans le mercredi après-midi),

proposent des activités pour lesquelles il reste des

le théâtre (collégiens, le mercredi après-midi), la

places. Ainsi, à Parilly, les ateliers de pratiques paren-

danse (8-12 ans le jeudi soir), le yoga (5-7 ans, le

tales reprennent. Par petit groupe de six à huit per-

samedi matin), et l’atelier pâtisserie par cycles de

sonnes, Jalila Larhbali vous accompagnera dans vos

3 séances (à partir de 7 ans le samedi matin). Chez

réflexions et questionnements. Début du prochain

les adultes, inscriptions possibles en body sculpt,

cycle le vendredi 8 octobre, de 9 heures à 11 heures

stretching, gym dynamique, Pilates, mais aussi en

(tarifs selon le quotient familial).

danse en ligne, yoga, sophrologie, et pour l’atelier

Pour les enfants de 0 à 5 ans accompagnés d’un

mémoire. Les groupes couture-patchwork-trico-jeux

adulte, Cont’é’merveille — un tendre moment de

ou encore l’atelier d’écriture ne sont pas pleins non

partage autour du livre, des images, des comptines

plus. Signalons enfin “Samedi on joue en familles” (9

— est animé par l’association Lire et faire lire. Gratuit

octobre après-midi), la sortie familiale à Vulcania (le

sans inscription.

2 octobre), et la soirée burgers et contes programmée

Vous souhaitez cuisiner et apprendre de nouvelles

le 15 octobre. 

recettes ? Plusieurs séances sont proposées, le vendredi en fin de journée ou le samedi matin. Prochain

G.M.

pour réaliser des cupcakes.

CENTRE SOCIAL PARILLY : 04 78 76 41 48. CENTRE SOCIAL DU MOULIN-À-VENT : 04 78 74 42 91. UN CONSEILLER NUMÉRIQUE PROPOSE DANS CES DEUX CENTRES

Au Moulin-à-Vent, des places sont disponibles pour

OU DES COURS EN GROUPE POUR DEVENIR AUTONOME SUR LES OUTILS NUMÉRIQUES.

rendez-vous le 8 octobre à 18 heures avec Asmahan

La Ville va mener à Parilly, du 4 au 28 octobre, une campagne de capture des chats errants vivant en groupe, non identifiés et sans propriétaire connu. Ils seront stérilisés puis relâchés sur leur lieu de vie dans un périmètre délimité par l’avenue Charles-de-Gaulle (du 346 à 360), l’avenue Jules-Guesde (du 11 à 17), la rue Frédéric-Chatelus (du 3 à 19) et la place Jules-Grandclément. Les propriétaires sont invités à faire identifier leurs animaux (tatouage, puce d’identification, collier avec les coordonnées du propriétaire) avant le lundi 4 octobre et à les maintenir autant que possible à leur domicile pendant la campagne de capture, de 6 heures à 14 heures.

UNE AIDE INDIVIDUELLE

M TON MARCHÉ

Retour des enquêteurs le 7 octobre Accompagnés par des délégués de quartier, des repré-

régional des marchés, mis en place conjointement

sentants de l’association M ton marché seront présents

par la Fédération nationale des marchés de France et

le 7 octobre sur le marché des Minguettes, dans le cadre

l’association M ton Marché. L’objectif ? Recueillir des

du programme “La Région aime ses marchés”. Rappe-

informations auprès des consommateurs : habitudes,

lons que la Ville de Vénissieux a rejoint l’Observatoire

offres, attentes… 

Rédaction : 9 rue Aristide-Bruant 69 200 Vénissieux. Téléphone : 04 72 51 18 12. Mail : redaction@expressions-venissieux.fr Site du journal : www.expressions-venissieux.fr Paraît un mercredi sur deux sur papier recyclé. Directrice de publication : Delphine Peyre. Rédacteur en chef : Gilles Lulla ✆ 04 72 51 18 12. Rédacteur en chef adjoint : Grégory Moris ✆ 04 72 51 76 65. Secrétaire de rédaction : Alain Seveyrat ✆ 04 72 51 76 84. Journalistes : Michèle Feuillet ✆ 04 72 51 76 63. Jean-Charles Lemeunier ✆ 04 72 51 18 12. Poutchie Gonzales ✆ 04 72 51 18 12. Djamel Younsi ✆ 04 72 51 76 62. Photographe : Raphaël Bert. Assistante de gestion : Krisztina Papp. Chargé de publicité : Boris Miachon ✆ 04 72 90 95 98 Éditeur : Régie autonome personnalisée du journal Expressions. Fabrication : IPS - 01 600 Reyrieux ✆ 04 74 08 96 96. Distribution : Codice - 69 200 Vénissieux ✆ 04 72 33 04 30. Abonnement : 45 euros par an. Prix au numéro : 1 euro. Tirage 33 500 exemplaires. ISSN : 1151-0935

APER : l’audience de départage à huis-clos L’APER fait savoir que l’audience de départage du 5 octobre au Conseil des prudhommes de Lyon, pour l’obtention d’un préjudice d’anxiété dû à l’exposition à l’amiante à Renault Trucks et concernant la deuxième vague de dossiers, va se dérouler à huis clos quasiment, en raison des mesures sanitaires. “Nous appelons les plaignants concernés à ne pas se déplacer du fait qu’il ne pourront pas assister à l’audience”, indique l’association. Brocante et braderie au Secours populaire Le comité de Vénissieux-Corbas du Secours populaire organise sa brocante de la solidarité le samedi 9 octobre de 9 heures à 17h30. Vous y trouverez vêtements, vaisselle, articles ménagers, jouets et livres d’enfants à petits prix. Une braderie exceptionnelle aura lieu aussi le jeudi 14 octobre de 14 à 17 heures. 99, boulevard Irène-Joliot-Curie Vénissieux. Renseignements au 04 78 76 23 31.

MENUS DES RESTAURANTS SCOLAIRES MENUS DU 30 SEPTEMBRE AU 12 OCTOBRE Jeudi 30 : Mini roulé au fromage / salade verte / vinaigrette maison, Sauté de porc à la moutarde ou Boulettes de lentilles vertes*, sauce tomate, Purée de carottes, Fruit de saison, Pain*. Vendredi 1er : Macédoine mayonnaise, Filet de poisson, sauce ciboulette, Pommes dauphines, Fromage, Fruit de saison, Pain*. Lundi 4 : Pizza au fromage*, Omelette nature*, Epinards hachés béchamel*, Fromage blanc nature*, Fruit de saison*, Pain*. Mardi 5 : Salade de cœurs de blé / dés de fromage / vinaigrette maison, Filet de poisson citron échalote, Brocolis persillés, Flan vanille nappé caramel*, Pain*. Mercredi 6 : Radis / beurre demi-sel, Paëlla végétale (pépites de lentilles corail-carottes, riz, petits pois, maïs, poivrons), Fromage, Compote de fruits*, Pain*. Jeudi 7 : Salade verte / dés de fromage / vinaigrette maison, Tajine d’agneau (curry, raisins secs) ou Tajine du soleil (légumes, pois chiches), Semoule*, Cookie aux pépites de chocolat, Pain*. Vendredi 8 : Salade de lentilles / vinaigrette maison, Filet de poisson sauce crustacés, Purée de céleri, Fromage, Brunoise de fruits exotiques, Pain*. Lundi 11 : Tarte butternut comté, Aiguillette végétale sauce curry (blé, pois chiches, courge, lentilles), Poêlée de légumes campagnarde (haricots verts, haricots beurre, aubergines, carottes, oignons), Fromage, Fruit de saison, Pain*. Mardi 12 : Salade verte aux agrumes / focaccia figues chèvre miel, Bouchées de poisson accompagné de ses 3 sauces, Pommes de terre en robe des champs, Gâteau betterave-chocolat, Pain*.

(*) PRODUITS BIO. LA VILLE

PEUT ÊTRE AMENÉE À MODIFIER CES MENUS, CONSULTABLES SUR WWW.VENISSIEUX.FR.

PRATIQUE Numéros rapides d’urgence

Samu : 15 Pompiers : 18 Police secours : 17 Violences conjugales (victime ou témoin) : 3919


EXPRESSIONS / Mercredi 29 septembre 2021 - n° 718

Histoire

23

Les nourrissons de Lyon Au XVIIIe siècle, des femmes de Vénissieux optèrent pour une activité professionnelle assez singulière, à la fois tendre et tragique.

E

n ce 25 avril 1744, c’est à un bien triste

spectacle auquel Jacques Drivon et François Garapon assistent. Seuls dans

le cimetière du village, ils se tiennent à côté du curé et l’écoutent prononcer quelques mots en latin. Devant eux, le fossoyeur a creusé un tout petit trou en terre. Le corps du bout de chou repose là, en sa dernière et presque première demeure. Il se nommait Antelme Consorty, “natif de Lyon paroisse de Saint Pierre les Nonains”, autrement dit des abords de la place des Terreaux, et était à peine âgé de 16 mois. Ses parents, “sieur ETIENNE AUBRY - VISITE À LA NOURRICE - PEINTURE DU XVIIIE SIÈCLE

Benoit Consorty, maître charpentier rue de l’Arbre Sec, de la susdite paroisse, et Françoise Lambe”, n’assistent pas à l’enterrement de l’enfant. Ont-ils seulement été prévenus ? Le décès de leur petit ne date que de la veille. Mais que faisait donc ce tout jeune gone à Vénissieux, à des heures de marche de sa famille ? Son cas est loin d’être isolé. En parcourant les registres du curé apparaissent bien d’autres exemples similaires, de jeunes enfants et même de bébés décédés loin de leurs parents. En mai 1740 voici Louis Pingeron, “âgé d’environ sept mois”, fils d’un tapissier de Lyon ; en novembre 1773 Vincent Chatron, “décédé hier au Moulin a Vent agé d’un mois”, lui aussi fils d’un artisan lyonnais ;

Rien qu’en 1774, ce ne sont pas moins de sept bébés lyonnais confiés à des nourrices qui passent de vie à trépas à Vénissieux, soit 20 % des enfants de moins de deux ans morts cette année-là dans notre commune.

en septembre 1774 Étiennette Sauge, 15 mois,

d’un bébé qu’en milieu urbain, et l’air des

occupe-t-elle bien ? Tout dépend de la per-

l’on estime que 52 % des enfants confiés par

fille de Jacque Sauge, habitant rue Confort,

champs est réputé bien meilleur que celui de

sonne concernée. Malgré sa popularité,

l’Hôtel-Dieu à des nourrices seraient ainsi

dans la Presqu’Ile. Et ainsi de suite, sur des

la ville. Du coup, autour de Lyon s’étire toute

l’allaitement mercenaire suscite bien des

passés de vie à trépas avant leur septième

pages et des pages. Et puis, au détour d’une

une couronne de communes nourricières,

critiques : on reproche aux nourrices de

anniversaire. Les parents s’en émeuvent-

phrase, Monsieur le curé éclaircit le mystère

parmi lesquelles Vénissieux occupe une place

négliger l’enfant de leurs clients au profit

ils ? Peut-être pas plus que cela. L’Ancien

de ces bambins si tôt disparus : le 11 octobre

de choix car sa proximité permet aux parents

de leurs gosses à elles, de sevrer les bébés

Régime connaissant d’une manière générale

1772, il raconte que “Pierre Forest habitant

de venir visiter leur enfant plus facilement

trop tôt, voire de les laisser mourir de faim.

une forte mortalité infantile, la perte d’un

du Moulin a Vent m’a apporté un enfant mort

que s’il était envoyé au fin fond des monts du

Certaines ne connaissent même pas le nom

nouveau-né était vécue comme une fatalité.

d’hier, quil avoit en nourrice chez luy, quil ma

Lyonnais ou dans le massif du Bugey. Attestés

du petit gone qui leur est confié. Ainsi en

Le fait est que les parents ayant choisi des

dit etre de Lyon”.

depuis les années 1730 au moins, ces allaite-

1772, Pierre Forest ne sait absolument rien

nourrices vénissianes ne se déplaçaient

“Qu’il avoit en nourrice”. La phrase mérite

ments vénissians prennent de l’ampleur au

de celui auquel sa femme donne le sein : “il

même pas jusque chez nous pour assister

une explication. À Lyon, où le travail féminin

cours du XVIII  siècle, au point de devenir

m’a dit, témoigne le curé, qu’il ignoroit le nom

aux obsèques de leur gosse, quand celui-ci

est extrêmement répandu, les jeunes mères

une activité vers laquelle se tournent bien des

de l’enfant et de celuy de ses peres et mères !”

venait à décéder… Il faut attendre 1775 pour

de famille besognent du matin au soir pour

femmes de chez nous, évidemment contre

Même désinvolture en 1779 avec “un enfant

voir une exception à la règle : cette année-là,

ramener dans la marmite de quoi nourrir leur

espèces sonnantes et trébuchantes.

d’un inconnu, âgé de deux ou trois jours, mort

le Villeurbannais Claude Verichet se rendit

hier au Moulin à Vent” ; ce n’est qu’après

à Vénissieux pour l’enterrement de sa petite

e

foyer. Elles tissent la soie comme leurs maris canuts, tiennent boutiques, lavent le linge de

Un “massacre des innocents”

enquête que le curé découvre qu’il s’appelait

Benoite, “en nourrice icy chez Jean Remillet

la ville entière, et font mille autres métiers.

selon certains historiens

Joseph, et était fils de Jean Maillet et de Phi-

[et] morte hier agée de deux mois”. En cette

Avec une journée on ne peut plus remplie,

Emmenés à Vénissieux alors qu’ils ne sont

liberte Commune, un couple de Lyonnais.

fin du XVIIIe siècle, alors que le philosophe

allez donc passer des heures à allaiter votre

âgés que de quelques jours, les bébés y

Les maltraitances provoquent la mort de

Jean-Jacques Rousseau plaidait en faveur de

dernier-né ou à veiller sur lui : impossible.

restent généralement pendant plus d’un

nombreux nourrissons, au point que cer-

l’éducation des enfants, les Lyonnais com-

Alors, imitant les dames de la noblesse et de

an, voire pendant plusieurs années : comme

tains historiens n’ont pas hésité à qualifier

mençaient à se préoccuper davantage de

la bourgeoisie, qui pour rien au monde ne

Claudine Billet, âgée d’un an et demi en

la mise en nourrice de “massacre des inno-

leurs bébés. Et même à les aimer. g

donneraient le sein à leur progéniture, les

1752, ou comme Joseph Joli, âgé de deux

cents”. Rien qu’en 1774, ce ne sont pas moins

Lyonnaises d’antan confient leurs enfants à

ans en 1773. Durant ce temps, la nourrice

de sept bébés lyonnais qui passent de vie à

des nourrices. Ces nourrices sont toujours des

les allaite et leur apprend les rudiments de

trépas à Vénissieux, soit 20 % des enfants

villageoises car à la campagne, les femmes

la vie, comme elle le ferait avec ses propres

de moins de deux ans morts cette année-là

disposent de plus de temps pour s’occuper

enfants. Les aime-t-elle pour autant, et s’en

dans notre commune. À l’échelle de Lyon,

ALAIN BELMONT

Sources : Archives du Rhône, 259 GG 1 à GG 9, en ligne sur www.archives.rhone.fr


Une mutuelle centenaire engagée à Vénissieux - la 525ème Mutuelle -

103 ans et résolument moderne. Née des combats mutualistes du XXe siècle en faveur de la santé pour tous, la 525ème Mutuelle a su évoluer avec les femmes et les hommes qui la font vivre. Solidement ancrée dans le Rhône et le Nord Isère, on la trouve nichée entre Vénissieux et Saint-Priest. La mutuelle, un temps exclusive des entreprises Berliet puis Renault Trucks et Iveco, s’est forgée pour et par ses adhérents. Salariés, retraités de Renault et aujourd’hui adhérents de tous horizons se sont attachés à en faire une mutuelle solidaire et de proximité. Une mutuelle engagée dans la prévention et la promotion de la santé. Avec son modèle de gouvernance pas comme les autres, elle ajoute à la force de son réseau et de ses adhérents, l’engagement de ses élus bénévoles pour réinventer tous les jours la mutualité de demain. Ils sont les garants d’une mutuelle démocratique, au service d’un projet de santé pour toutes et tous !

Pasqualina et Jean-Pierre, élu.e.s lors de l’assemblée générale de juin 2021, nous en parlent :

La santé ce n’est pas qu’être soigné, c’est se sentir bien tous les jours. Bien sûr, la mutuelle, on y pense pour les questions médicales, mais pour nous, elle fait partie du quotidien. C’est pour cela que la 525ème nous propose de nom-

breuses activités au-delà du service rendu de complémentaire santé : des marches en groupe au parc de Parilly, des rendez-vous avec des coachs en activité physique adaptée, un marché bio ou des ateliers avec une diététicienne pour mieux s’alimenter. Des ateliers de soins en socio-esthétique pour s'occuper de soi, prendre

Ce sont les valeurs d’entraide et de solidarité qui m’ont séduit chez la 525ème.

Jean-Pierre DENIS Délégué mutualiste

L’organisation démocratique de la mutuelle nous amène à rencontrer des mutualistes de tous horizons, d’engagements divers, d’entreprises, de territoires et

soin de ses mains, de son visage ou de son corps, qui changent avec le temps. Et même des stages de conduite préventive pour se rappeler les bons gestes et réflexes en situation de conduite. Tous ces petits "plus" caractérisent une vraie mutuelle qui se préoccupe du bien-être de ses adhérents.

d’histoires différentes. Mais aussi, tout simplement, des plus jeunes et des moins jeunes, des hommes et des femmes. Beaucoup de profils qui enrichissent nos réflexions sur les nouveaux droits que nous voulons en termes de santé et d’accès aux soins. Par exemple, la reconnaissance du “cinquième risque” lié à la perte

Rendez-nous visite ! Du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 heures.

Cité Berliet, avenue C, 4/5 place Steven-Spielberg, 69800 Saint-Priest. contact@525eme-mutuelle.fr - 04 78 78 36 37.

Pasqualina TONI Déléguée mutualiste

d’autonomie des personnes âgées ou en situation de handicap.

Profile for Expressions

Expressions 718  

Expressions 718  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded