Issuu on Google+


02-03

À la rencontre des chercheurs

L’Experimentarium est un programme unique en France. Il permet une rencontre sympathique et conviviale entre des jeunes chercheurs de l’Université de Bourgogne et différents publics. Autour d’expériences ou d’objets insolites, le chercheur raconte son quotidien, invite au questionnement et entraîne le visiteur au cœur de sa recherche. Cette rencontre est l’occasion de mieux connaître le monde de la recherche et de réaliser que la science est avant tout une activité humaine. Lors d’une visite, quatre à six chercheurs de disciplines diverses (biologie, chimie, histoire, mathématiques, physique, psychologie, etc.) présentent leur activité au cours d’ « atelierdiscussion» de vingt minutes.

L’Experimentarium a reçu le prix Diderot de l’initiative culturelle en 2003.


04-05

Fonctionnement annuel Le programme se base sur : - deux sessions de deux semaines sur le campus de Dijon, en février et octobre, pour les scolaires et pour le grand public lors des week-end ; - quatre journées dans quatre lycées de Bourgogne ; - une à deux sessions sur les marchés du Grand Dijon.

dans un lycée

De plus, des interventions peuvent être programmées en collaboration avec d’autres

Chaque année l’Experimentarium, c’est… 4000 visiteurs (45% de scolaires, 55% grand public) 35 à 40 journées de rencontres avec les publics 35 jeunes chercheurs qui présentent plus de 400 ateliers-discussions Une douzaine de disciplines scientifiques représentée . 30% en Sciences Humaines, . 33% en Sciences de la Matière, Informatique, Mathématiques, . 37% en Sciences de la Vie et de la Terre.

programmes culturels, sur demande de ceux-ci. Contact : Lionel Maillot, cf. p. 15

12 portraits pleine page publiés dans le « Bien Public » 4 à 10 reportages TV ou invités plateau

sur le marché de Dijon

20 émissions radio de 50 minutes (cf p. 13) et 10 à 60 chroniques de deux minutes sur les chercheurs de l’Experimentarium Pour connaître l’historique de l’Experimentarium depuis sa création en 2001 : www.u-bourgogne.fr/experimentarium


06-07

L’Experimentarium s’adresse au grand public (à partir de 10 ans), aux centres de loisirs ainsi qu’aux scolaires depuis le CM2 jusqu’à la terminale (lors de journées dans les lycées notamment).

Un programme éducatif L’objectif est de permettre la rencontre entre des chercheurs et différents publics. Il ne s’agit pas de proposer des cours sur des sujets scientifiques, ni des expériences didactiques. Le fonctionnement mis en place (petits ateliers, environnement convivial, approche culturelle et humaine de la science) vise à créer un véritable dialogue et rendre l’échange le plus riche possible entre les visiteurs et les chercheurs. De plus, pour des élèves, cette rencontre est l’occasion de trouver un contexte aux apprentissages que l’école leur propose : une ouverture qui participe à donner du sens aux savoirs scolaires. La rencontre avec des jeunes chercheurs enthousiastes peut aussi jouer sur la motivation des élèves et plus généralement susciter leur intérêt pour la connaissance, tant à l’école qu’en dehors Pour les classes et les groupes : inscription un mois et demi avant la session auprès de Marie Galimard (cf p. 15). Lors d’une visite, après une courte présentation, la classe est divisée en quatre petits groupes (de moins de huit élèves) qui rencontrent quatre chercheurs. La visite ne nécessite aucune connaissance préalable sur les sujets présentés.

Un programme

culturel et citoyen La production scientifique est immense et complexe. Les avancées de la recherche sont ressenties comme étant peu accessibles. Grâce aux situations conviviales mises en place, l’Experimentarium donne la possibilité à tous de poser directement des questions à des chercheurs et de discuter, soutenir ou critiquer leurs travaux en cours. La diffusion régulière de portraits vulgarisés dans les médias régionaux (60 000 ex. pour la presse, 50000 auditeurs pour la radio) offre un accès à l’univers de la recherche bourguignonne.


08-09

Et aussi Vincent et ses atomes, Sébastien et ses nourrissons, Aurélia et son cinéma, Julie et ses xénopes, Marie et son droit international, Coraline, Alexis, Alexandre, Julien, Kevin, Christophe et leurs fibres optiques, Marwen et ses jus de fruits, Arnaud, Pascaline et leur simulation du mouvement, Amélie, Anne-Laure, Guillaume, Johann, Cédric, Alexandre, et leurs microscopes, Élodie et ses

Mickaël « toucher du doigt les atomes ! » Spécialiste du Microscope à Force Atomique, Mickaël utilise une maquette illustrant le principe révolutionnaire de cet outil pour discuter de son activité actuelle : étudier le comportement de médicaments.

Benoît « la fibre pour communiquer… » Les physiciens de l’Experimentarium ont élaboré un dispositif recréant le parcours de codes lumineux dans des fibres optiques. Benoît peut alors préciser son rôle de chercheur : il étudie de nouveaux phénomènes qui pourraient améliorer les télécommunications.

campagnols, Bao, Jennifer et leurs vins, Alexandra et

Camille

Dany

« est-ce qu’on «nez» différents ? » Les enfants ont-ils tous les mêmes capacités et préférences olfactives ? Proposant ses tests, Camille dévoile ses résultats et montre au visiteur comment mettre au point des expériences scientifiques bien senties !

« le goût du gras » Étranges tétines pour souris, pipettes de xantane, autant d’objets qui jalonnent le récit de Dany. Il cherche à comprendre le rôle de certaines protéines dans la détection du gras, chez les souris et peut être, ensuite, chez l’homme.

Sandrine « combattre le cancer, grâce aux poissons zèbre » Sandrine raconte la recherche de son équipe : mettre au point un modèle animal pour mieux comprendre le développement du cancer.

Delphine « les parchemins vibrent de la vie des gens » nous dit Delphine. Observer ensemble ces trésors, c’est voyager dans le passé, mais aussi partager les joies et difficultés d’une recherche en cours sur le Moyen-Âge.

Marie-Amandine « on fait un deal ! » À partir de situations ludiques (histoires et jeux autour des contrats) et d’un regard direct - grâce à différents codes civils sur l’évolution du droit, MarieAmandine présente la spécificité de son travail de chercheuse sur le droit des contrats.

ses urgentistes, Michèle et ses catalyseurs, Viviane et ses dessins d’enfants, Rosie et ses neurones, Benjamin, Lotfi et leurs climats, Mathias, Alexandra et leur « 3D », Angéla et son économie expérimentale, Christophe et « sa » Barcelone, Bastien et son apesanteur, Emmanuel et ses gendarmes, Muriel, Charlotte, Sylvaine et leurs bactéries, Cristina et ses parfums, Armelle, Édith et leur zéolithes, David et ses termites, Yannick et ses sons de l’environnement, Céline et ses blattes, Fabien, Laure et leurs drosophiles, Olivier et son chaos mathématique, Isabelle et ses cœurs, Mohamed et ses plantes, Davy, Émilie et leurs muscles, Grégoire et son

cerveau, Perrine et sa ville, Morgan et sa CGT, Christelle, Florence et leurs odeurs, etc.


10-11

Les soirées

de l’Experimentarium Deux fois par an, l’Experimentarium enfile sa « tenue de soirée » et propose à des chercheurs, des associations, des étudiants ou des artistes de présenter leur activité et leur point de vue autour d’une thématique commune (développement durable, ondes, matériaux, etc.).

La Nuit des chercheurs Forte de l’expérience acquise lors des soirées de l’Experimentarium, l’Université de Bourgogne a été choisie par l’Union Européenne pour mener la Nuit des Chercheurs (avec une dizaine d’autres universités en France). Le principe consiste à plonger les chercheurs et le public dans des univers faisant appel au sensible. Au cœur de l’atheneum, espace culturel de l’Université, les lumières, décors, images ou paysages sonores créés pour l’occasion et les propositions d’artistes telles que le spectacle du Dr H, crépologue (cf. photo gauche), sont les catalyseurs d’échanges multiples…

La Nuit des Chercheurs a réuni 600 personnes en 2006 et 750 en 2007.


12-13

Les films

de l’Experimentarium

2006 : trois portraits de physiciens - Mickaël Febvre - Hans-Rudolf Jauslin - Frédérique de Fornel 2007 : six films - les oursins d’Antarctique - l’insulte en politique - les modèles climatiques - les poissons zèbre - la catégorisation des vins - la simulation du mouvement 2007-2008 : deux hors-série - sur les traces d’Éric le rouge,viking du Groenland - le goût de la bière

Une émission radio hebdomadaire…

« Le microscope et la blouse » : les mercredis de 10h à 11h sur Radio Campus Dijon (92.2fm) un chercheur parle de son activité. Quelques exemples avec des chercheurs de l’Experimentarium… Grégoire Courtine : la marche et les paraplégiques Mohamed Haddad : les plantes médicinales (avec des reportages au Bénin) Alexandra Laurent : la psychologie des personnels du SAMU Et aussi d’autres rencontres : Ahmed Djebbar : l’âge d’or des mathématiques arabes Christophe Petit : sur les traces d’Éric le Rouge, viking du Groenland Venant Quenum : l’éducation en Afrique

Réalisés en lien étroit avec les chercheurs, ces films permettent de pousser la porte des laboratoires ou d’accompagner des scientifiques sur le terrain. À nouveau, leur objectif est d’ouvrir une fenêtre sur le travail de recherche, sur les questionnements, les démarches ou encore les joies et les difficultés des chercheurs…

Michel Remoissenet : une carrière de physicien…

Le site internet

Réalisation : Jean-François Desmarchelier jfdesmar@hotmail.com Éric Paul (uB) pour « la simulation du mouvement »

Ce site présente l’actualité de l’Experimentarium et propose des informations multimédia sur les chercheurs qui ont participé à ce programme : des fiches de présentation, des émissions radio (le microscope et la blouse), des portraits dans la presse, des films, etc.

Films disponibles sur : www.u-bourgogne.fr/MCS

www.u-bourgogne.fr/experimentarium


14-15

« Une telle journée n’a pas de prix : être moins ignorant, avoir approché des jeunes chercheurs qui oeuvrent pour notre avenir et n’avoir plus peur (car on n’a peur que de l’inconnu) de ce que désormais j’ai appris à mieux connaître. » Wera Naigeon (visiteuse)

« Que des travaux intéressants, des idées géniales…continuez à nous rendre la vie aussi riche ! » Mme Salvy (visiteuse)

La mission culture scientifique (MCS) L’Experimentarium est un programme de la Mission Culture Scientifique de l’Université de Bourgogne (uB). Les membres de cette mission sont :

EXPERIMENTARIUM Responsable : Lionel Maillot, chargé de la médiation scientifique à l’uB lionel.maillot@u-bourgogne.fr \\ tel : 03 80 58 98 65 Relation avec les chercheurs et animation : Candice Chaillou candice.chaillou@u-bourgogne.fr Relation avec les classes, gestion, comptabilité : Marie Galimard marie.galimard@u-bourgogne.fr \\ tel : 03 80 39 56 72

PATRIMOINE Responsable : Marie-Laure Baudement, conservateur des collections de l’uB

ACTIONS DIVERSES Collaboration avec les museums, colloques et formations : Claude Aronovici

CHEF DE LA MCS Daniel Raichvarg, vice-président délégué Cultures et Cités, de l’uB La Mission Culture Scientifique travaille avec différents partenaires de l’Université de Bourgogne : atheneum, service de la recherche, « la passerelle », laboratoires, etc. Pour la scénographie des soirées (et la réalisation de plusieurs films), elle fait appel à Jean-François Desmarchelier : jfdesmar@hotmail.com © photos : Valéry Maillot



La plaquette de l'Experimentarium