Page 1

Baromètre des salaires cadres - Septembre 2019

top des meilleures progressions les secteurs qui paient le mieux les régions où il fait bon vivre l’analyse d’experts

17 e édition

baromètre des salaires 2019.


sommaire pourquoi un baromètre des salaires ? Expectra crée le 1er baromètre des salaires dédié aux cadres il y a 17 ans, pour répondre aux problématiques liées aux salaires que rencontraient ses clients : •Q  uel est le juste niveau de rémunération des collaborateurs et des nouveaux entrants ? •Q  uelles sont les évolutions de salaire sur les fonctions de l’entreprise ?

méthodologie

données nationales

Le baromètre des salaires Expectra est construit à partir de l’ensemble des

BTP &

postes pourvus par Expectra (Intérim, CDD et CDI) de profils bac + 2 à bac + 5. La règle imposant qu’un salarié intérimaire soit rémunéré au même niveau

construction

qu’un salarié titulaire garantit une bonne représentativité des salaires. Au total, pas moins de 87 459 fiches de paie ont été analysées, représentant 136 qualifications dont 74 fonctions cadres et 62 fonctions ETAM (employés, techniciens et agents de maîtrise), sur les métiers de l’informatique, l’ingénierie, la comptabilité, la finance, la fonction RH, le juridique, le commercial et le marketing. Au global, ce sont plus de 10 495 entreprises qui sont représentées (66 % en province et 34 % en Île-de-France). Le baromètre présente les rémunérations

découvrez d’un simple

(minimales, médianes et maximales) et les évolutions de salaire enregistrées sur

coup d’œil le top 10

2019 vs 2018. Les montants des salaires sont indiqués en euros bruts.

des progressions 2019 & l’évolution des salaires

8

10

ingénierie & industries

40

marketing

52

16

employés, techniciens & agents de maîtrise

28 Toutes les fonctions et intitulés figurant dans ce document se déclinent au féminin comme au masculin.

télécoms

commercial &

•Q  uels sont les profils les plus demandés sur les différents métiers de l’entreprise ? •Q  uelles sont les évolutions en termes de compétences et de profils recherchés ?

informatique &

74

cahier régions

comptabilité &

RH, paie &

finance

juridique

66

78


les profils rares,

indispensables à la transformation des entreprises, objets de toutes les attentions L’INSEE

a annoncé fin juillet que la croissance française a plafonné à 0,2 % au deuxième trimestre 2019. Pour l’année, les conjoncturistes tablent sur une croissance de 1,3  % contre 1,7  % en 2018. Un ralentissement de l’activité économique est donc attendu. Dans le même temps, le chômage recule. Il s’établit au premier trimestre à 8,4 % en métropole, le taux le plus bas observé depuis dix ans. Ce paradoxe ne semble pas perturber outre mesure les entreprises qui, cette année encore, offrent de belles revalorisations salariales. Les rémunérations progressent, en effet, de 2,4  % en moyenne. Une augmentation moindre que l’année dernière (+ 2,7 %), mais qui est tout de même la deuxième plus forte hausse depuis 2011. Nous restons donc sur une tendance très favorable dans un contexte où les entreprises créent des emplois : 93 800 au premier trimestre 2019 ; 240 000 embauches prévues cette année (contre 182 000 en 2018). Elles continuent également à investir, signe de confiance en l’avenir. Il n’est donc pas anormal que la hausse des salaires soit du même ordre de grandeur que l’année passée. D’autant plus que l’inflation n’est pas nulle : 1,8 % en 2018 ; 1,3 % estimée par la BCE pour 2019. Aucune filière ne se distingue particulièrement cette année, les hausses étant maintenues dans une fourchette allant de + 1,8 % à + 2,8 %. En 2018, l’écart maximal était de 1,8 point. Ceci dit, à l’intérieur même des filières, les disparités peuvent être très grandes. C’est le cas, par exemple, dans le BTP où la revalorisation salariale du conducteur de travaux (+  5,2  %) est le double de celle du chef de chantier (+ 2,6 %).

Autre exemple, dans la filière ingénierie & industries, le responsable des études (+ 5,9 %) est augmenté de plus du triple par rapport au chef de projet (+ 1,8 %). La tendance, observée les années précédentes, à l’individualisation des salaires est donc plus que jamais à l’ordre du jour. D’ailleurs, 63  % des entreprises ont recours aujourd’hui à l’augmentation individuelle pour les cadres. Sans grande surprise, nous constatons que les profils en lien avec la transformation digitale des entreprises ont toujours le vent en poupe. Dans les métiers de l’informatique & télécoms, les responsables informatiques (+  6,3  %), les ingénieurs systèmes (+ 6,3 %), les directeurs de projet (+ 5,5 %), les ingénieurs télécoms (+  5  %), les ingénieurs réseaux (+  4,5  %) surperforment la moyenne de la filière (+  2,2  %). De même, dans la filière commercial & marketing, les métiers de social media manager (+ 6,2 %), UI designer (+  5,9  %) et data analyst (+  5,8  %) bénéficient de revalorisations salariales importantes. Enfin, nous avons la confirmation que la transformation des entreprises n’est pas uniquement digitale. Elle est aussi organisationnelle, managériale, culturelle… et sans doute affecte-t-elle les business models. Ainsi les métiers de la finance d’entreprise connaissent, cette année, les plus fortes progressions de salaires : + 8,4 % pour le contrôleur financier ; + 7,3 % pour le comptable client  ; + 6,4  % pour le risk analyst  ; +  6,1  % pour le comptable trésorerie. Bonne lecture de cette 17ème édition du Baromètre des salaires cadres Expectra ! Qu’elle vous soit utile dans votre stratégie de recrutement.

Christophe Bougeard Directeur général d’Expectra


données nationales top 10 des progressions 2019

évolution des salaires

qualification médian évolution contrôleur financier

54 890 €

+ 8,4 %

comptable client

29 000 €

+ 7,3 %

souscripteur

42 490 €

+ 7,0 %

risk analyst

36 790 €

+ 6,4 %

responsable informatique

49 650 €

+ 6,3 %

ingénieur système

43 520 €

+ 6,3 %

social media manager

38 970 €

+ 6,2 %

ingénieur BTP

41 950 €

+ 6,2 %

comptable trésorerie

33 390 €

+ 6,1 %

UI designer

45 880 €

par secteur en 2019 banque  &  assurance

+ 4,1 %

transport & logistique

+ 3,9 %

BTP

+ 2,4 %

commerce

+ 2,3 %

services

+ 2,0 %

biens d’équipement

+ 1,2 %

biens de consommation

+ 0,8 %

agroalimentaire

+ 0,3 %

depuis 5 ans + 2,7 %

+ 5,9 %

+ 1,7 %

+ 1,7 %

2016

2017

+ 2,4 %

10,1 %

+

+ 1,2 % 2015

2018

2019

évolution globale à 5 ans


Baromètre des salaires cadres - Septembre 2019

top des meilleures progressions les secteurs qui paie le mieux les régions où il fait bon vivre l’analyse d’experts

17 e édition

recruter.expectra.fr leblogexpectra.fr @expectra_emploi

baromètre des salaires 2019.

Profile for Expectra

Baromètre des salaires 2019  

Baromètre des salaires 2019  

Profile for expectra7
Advertisement