Page 8

Grands projets communaux

Vers une modernisation de l’auberge nordique

budget et subventions

Le montant global, toutes dépenses confondues est estimé à 4 100 000 € HT. Il est financé par les subventions et l’emprunt contracté par la commune. L’annuité de cet emprunt (capital, intérêts, amortissement) sera couverte grâce au loyer versé par le gestionnaire. Un budget annexe a été créé en début d’année par le conseil municipal pour retracer l’ensemble des dépenses et des recettes liés à l’opération.

• Subventions accordées :

La réhabilitation et l’extension de l’auberge nordique visent à améliorer ses conditions d’accueil et étoffer son offre à la clientèle. Dans un contexte marqué par les aléas climatiques, une concurrence accrue entre destinations et la pression foncière, notre station a besoin de renforcer ses activités économiques par une diversification de l’offre en ski et des activités hivernales et estivales. Dans la vallée du Bouchet, le conseil municipal a engagé la réhabilitation et l’extension du bâtiment communal de l’auberge nordique faisant ainsi le lien avec la requalification du secteur Marie-Liesse. Plusieurs problématiques rendaient indispensable la mise en œuvre du chantier : non-conformité aux normes d’accessibilité, facture énergétique élevée, inadéquation avec les besoins de la clientèle et concurrence forte de structures plus modernes.

8

Créée en 1979, la structure propose toute l’année des séjours tout compris axés principalement sur l’activité nordique et la randonnée. Cette spécificité et l’ancrage dans l’économie du territoire de l’Auberge nordique ont été reconnus par les acteurs institutionnels (État, Région Auvergne Rhône-Alpes, Département de la Haute-Savoie) qui ont accordé au projet près de 600 000 € de subventions (sans compter une demande supplémentaire de 160 000 € qui sera faite auprès de l’Association nationale des chèques vacances une fois le permis de construire déposé).

■ Création d’un espace bien-être Concrètement, le programme prévoit une extension d’environ 1060 m² et une

Conseil départemental : 180 000 € Région : 200 000 € Etat : 198 000 € • Subvention attendue : ANCV : 160 000 €

restructuration d’environ 630  m² du rez-de-chaussée du bâtiment existant permettant la création de 22 chambres supplémentaires, d’un espace bienêtre, l’agrandissement du restaurant et la réorganisation des accès au profit notamment du public handicapé, ainsi que l’adoption d’une chaufferie bois. À cet effet, un concours restreint de maîtrise d’œuvre a été lancé en juin 2016 permettant d’enregistrer les candidatures de 25 équipes pluridisciplinaires. Au terme de la procédure, le cabinet Patey Architecte situé à Chambéry a été retenu en tant que mandataire du groupement complété par Plantier/CET/Acousphère/Tecta. Le permis de construire sera instruit en 2017 et les travaux s’achèveront à l’automne 2019. ▪

L’actualité | le grand-bornand | hors-série | juillet 2017

Profile for Jean-Christian Hunzinger

Grand-Bornand - Juillet 2017  

Hors-série de la lettre d'information municipale

Grand-Bornand - Juillet 2017  

Hors-série de la lettre d'information municipale

Profile for exatypo
Advertisement