Issuu on Google+

Stellaire (Stellaria media L.) Famille des: Caryophyllacées Description: "Mauvaise herbe" très fréquente, couvrant souvent le sol d'un épais tapis vert. Tiges dressées ou étalées, grêles, cylindriques qui présentent dans leur longueur une ligne de poils très nets et qui change de côté à chaque entrenoeud. Petites feuilles d'environ 1cm de long opposées, ovales, aiguës au sommet, entières, d'un beau vert tendre. Les pétioles sont bordés de poils, sauf pour les feuilles à l'embranchement des tiges. Les fleurs sont petites, à 5 sépales aigus, ciliés et à 5 pétales blancs, profondément divisés en 2 jusqu'à la base (à première vue, on pourrait donc croire que la fleur en comporte 10). Racine grèle. Origine/Habitat: Jardins, potagers et autres terres cultivées, bois, surtout sur sols légers et humide. La forme des petites fleurs (étoile) à donné son nom à la plante : Stellaire. Au japon, cette plante fait partie des "sept herbes sauvages" qu'on mange traditionnellement avec du riz au printemps. Une autre plante, ressemblant à la stellaire, mais avec des fleurs rouges ou bleues, "le mourrons rouge" ou encore "Anagalis arvensis", est elle par contre légèrement toxique pour l'homme, mais très toxique pour les poissons et les oiseaux. Ses racines ont d'ailleurs été parfois utilisées en Inde pour pêcher facilement le poisson. Utilités Alimentaires: Tiges et feuilles tendres se mangent en salade. On peut aussi les ajouter dans les potages. On peut la récolter facilement tout au long de l'année. Propriétés Médicinales: La plante est assez riche en : vitamine C et calcium et magnésium. On peut en manger en quantité importante. Plante médicinale tonifiante et diurétique. Autre utilité: Comme plante fourragère, la stellaire stimule la formation du lait chez les vaches.

Texte écris part : Gossiome Alexandre et Amel Zergane



Stellaire