Issuu on Google+

Bimestriel – juillet 2011 n°15

Primeur Discovery 4 & Range Rover Sport 2012

Tuareg Rallye 2011

Une belle expérience pour tous les participants

Club news:

Voyages et randonnées: La parole au client: Le Freelander Club Canterbury Trails Christoph Nütten Belgium au C4H

Premières impressions:

Defender 2015

+ Essais & Techniques  Chronique  Publi-reportage  agenda  ... Bureau de dépôt Gent X Prix: 5,50 € - Editeur responsable: Erik De Ridder


YOUR CAR AND THE WAY THAT YOU DRIVE SAYS A LOT ABOUT YOU. MAYBE IT SAYS THAT YOU PUT SAFETY AND RELIABILITY FIRST. PERHAPS IT SAYS THAT YOU LIKE TO DRIVE TO THE LIMITS. WHATEVER THE CAR OR THE DRIVING STYLE COOPER HAS THE RIGHT TYRE FOR YOU. COOPER HAS DEVELOPED FOR WORLDWIDE USE A RANGE OF TECHNICALLY ADVANCED TYRES FOR ALL SEASONS AND TERRAINS. FOR FURTHER INFORMATION ON THE COMPREHENSIVE RANGE OF COOPER TYRES AND CONTACT DETAILS OF YOUR LOCAL DEALER

TIRES DISTRIBUTION NV MAASTRICHTERSTEENWEG 50 | B-3680 MAASEIK B: +32 89560404 | NL: +31 768080404 | L: +35 220881404 | D: +49 6933296404 | FAX: +32 89560400 | info@tiresdistribution.com


SOMMAIRE Black Oval

Premières impressions Projet Icon: le ‘Defender 2’

06

Defender 2015

CLUB NEWS 350 Land Rover en file indienne

10

Le Freelander Club Belgium au C4H

VOYAGES ET RANDONNÉES Tradition, gâteau & ancêtres

14

Canterbury Trails

Petit bain de roues

46

My Land Rover Magazine possède désormais une revue sœur trimestrielle baptisée Black Oval et dont le second numéro vient de paraître. Le nom de cette nouvelle revue trahit directement le lectorat visé: les propriétaires d’un Range Rover, d’un Range Rover Sport et, bientôt aussi, d’un Evoque. En d’autres termes, les propriétaires d’un modèle arborant les inscriptions Range Rover sur le capot et, comme logo, un ovale noir où brillent les lettres argentées Land Rover.

Ducs de Bourgogne 2011

LA PAROLE AU CLIENT “Pas un Range Rover Sport, plutôt un Range Rover Confort”

18

Christoph Nütten

Fidèle au Discovery

20

Jan Van Lantschoot

ESSAIS & TECHNIQUES De préparateur 4x4 à l’assistance au Dakar 22 4x4 mecanics

RUBRIQUES Chronique

‘Defender 2’ 25

Rudi Thoelen

Publi-reportage

26

Speedfarm

COMPÉTITION Une belle expérience pour tous les participants

28

Tuareg Rallye 2011

MLRM Defender Competition 2011

38

My Land Rover Magazine Defender Competition 2011

L’or et le bronze pour Land Rover

41

Croatia Trophy 2011

PRIMEUR Plus de puissance, moins de CO2 et boîte automatique 8 rapports

Qu’est-ce que cela va impliquer pour My Land Rover Magazine? Très peu de chose, en fait. Tous les modèles Land Rover y resteront abordés, même si on notera bien un léger glissement. Ce magazine deviendra encore davantage un magazine de terrain, mettant l’accent sur les voyages, les compétitions, les pneus, les accessoires, les ancêtres, les restaurations, les clubs et, naturellement, les trois modèles arborant le logo ovale vert que sont le Freelander, le Defender et le Discovery. Vos informations sur les voyages ou randonnées ainsi que vos récits de voyages, rassemblements, événements et autres restaurations restent donc les bienvenus. Il vous suffit de les envoyer par e-mail à jvg@mylandrovermagazine. be.

48

Discovery 4 & Range Rover Sport 2012

AGENDA & PROCHAIN NUMÉRO 50

Normalement, nous ne relatons pas dans ce magazine les rumeurs relatives à Land Rover et à ses modèles. Mais pour une fois, nous souhaitons faire une exception à la règle parce que les communiqués concernant le successeur du Defender semblent très plausibles. Les informations disponibles sur Internet sont en effet totalement dans la lignée de ce que nous a dit Phil Popham, l’ancien Managing Director de Land Rover, en 2009 au sujet du ‘nouveau’ Defender. En outre, John Edwards, le nouveau Global Brand Director de Land Rover, a déclaré que la société “prend très au sérieux le remplacement du Defender” et que les premiers résultats de ce projet “seront visibles dans les deux à trois prochaines années”. La plupart des sources misent sur le fait que le successeur du Defender sera prêt à entrer en production en 2015. Le nouveau modèle sera quoi qu’il en soit plus soft que le modèle actuel. Donc, si vous souhaitez acquérir un Defender, il vous reste vraisemblablement encore deux ans pour commander votre exemplaire. La production du modèle actuel devrait effectivement s’arrêter en 2013. Et maintenant, bonne lecture! Jan Van Geel Rédacteur en chef

MLRM 15/2011│3


Les distributeurs officiels Land Rover suivants prennent part à l’initiative My Land Rover magazine


premières impressions

Defender 2015

Project Icon:

Le ‘Defender 2’ Normalement, tenter de lire l’avenir de Land Rover et ses modèles constitue une activité à laquelle nous ne nous adonnons pas dans ce magazine… Mais pour une fois, nous souhaitons déroger à cette règle. Sur Internet apparaissent en effet de plus en plus de communiqués sur le successeur du Defender, dont l’entrée en production serait prévue pour 2015. Les prochains paragraphes résument de la manière la plus complète possible les informations d’Internet consacrées au Project L660 – le code de fabrique interne du ‘Defender 2’. Texte: Jan Van Geel – Photos: Land Rover / Autocar

6│MLRM 15/2011


E

n l’absence de communiqués de presse officiels, il est toujours permis de douter de l’exactitude des informations. Prenons l’exemple du Project L486, le sept-places basé sur le Freelander 2 qui devait s’appeler ‘Ventura’. Apparu en 2008 sur Internet, il devait débarquer sur le marché en 2012. Plus un mot n’a cependant été écrit à son sujet ces trois dernières années. Le Project Icon par contre, le développement du successeur du Defender, devait débuter en mars et le modèle de production devrait succéder à l’héritier directe du premier Land Rover à l’été 2015. Récemment, John Edwards, le nouveau Global Brand Director de Land Rover, a déclaré que la société “prend très au sérieux le remplacement du Defender” et que les premiers résultats de ce projet “seront visibles dans les deux à trois prochaines années”. Les communiqués relatifs au nouveau modèle de Land Rover nous semblent donc très plausibles, surtout parce qu’ils sont tous dans la lignée de ce que nous a dit Phil Popham, l’ancien Managing Director de Land Rover, en 2009. Lorsque nous lui avions demandé si le Defender aurait encore un avenir après 2013, sa réponse avait fusé: “Nous aimerions le remplacer à terme, et nous tentons déjà de savoir quel type de véhicule pourrait le remplacer. Le Defender a constitué un véhicule remarquable

pendant 60 ans, avec des dizaines de variantes utilisées dans les circonstances les plus diverses. Le défi consiste précisément à construire sur une plate-forme moderne un successeur que nous pourrons vendre dans 165 pays et avec lequel nous pourrions encore gagner de l’argent. Une mission peu évidente. Nous ne savons également pas si ce successeur sera aussi polyvalent que le Defender actuel. Jusqu’à présent, nos recherches se concentrent d’une part sur la question de savoir dans quels segments de marché il devra se situer et, d’autre part, sur la question de savoir ce qu’en attendront les clients. Vont-ils l’utiliser pour transporter des charges, pour tirer des remorques, comme véhicule personnel, etc.? Instinctivement, je pense que nous pourrons développer un successeur. Mais si un nouveau Defender sort, ce ne sera pas à court terme, donc pas avant 2013.” De récents communiqués semblent confirmer ces propos. Voici une update de ces propos confrontés aux informations trouvées sur Internet.

“Nous aimerions le remplacer à terme, et nous tentons déjà de savoir quel type de véhicule pourrait le remplacer.” Cette phase du développement devrait être terminée. Land Rover sait ce que veulent les clients à travers le monde et le propriétaire Tata Motors devrait entre-temps avoir libéré des budgets pour le développement du nouveau modèle et la conception de nouvelles lignes de production. Cette conception aurait déjà débuté en mars de cette année.

“Le défi consiste précisément à construire sur une plate-forme moderne un successeur…” Les communiqués divergent quant au châssis. On mise généralement sur la plate-forme T5 robuste mais lourde, que

Discovery 5 Tant que nous jouons aux devins, nous pouvons aussi directement vous donner les dernières rumeurs d’Internet sur le Discovery 5. Celui-ci retournerait à ses racines et redeviendrait un véhicule polyvalent confortable. Dans ce cas, le successeur du Defender constituerait un concurrent de la série 70 de Toyota 70 et le Discovery 5 un concurrent de la série 150. Le L661 – tel serait son code de fabrique – devrait être prêt à intégrer la production 12 mois après le ‘Defender 2’, donc vers la mi-2016. Nous sommes curieux de voir cela…

MLRM 15/2011│7


PIÈCES DÉTACHÉES

GROSSISTE

BRITISH CAR PARTS

Nous sommes spécialisés dans toutes les pièces pour auto pour les marques suivantes:

ROVER, MINI, LANDROVER, MG et JAGUAR Florastraat 77 | 9840 DE PINTE | T 09 282 59 05 | F 09 282 98 11 bcp@proximedia.be | www.britishcarparts.be


Defender 2015

l’on retrouve déjà sous le Discovery 4 et le Rang Rover Sport. Ce duo devrait recevoir une plate-forme aluminium après 2012, de telle sorte que ces voitures seront 400 à 500 kg plus légères. Ces prévisions peuvent également s’avérer correctes, car lors de la même interview, monsieur Popham avait également ajouté: “Nous voulons aussi nous focaliser sur le poids des voitures pour tous les modèles complètement nouveaux. Et ce par l’utilisation innovatrice des matériaux ou par des interventions novatrices au niveau de l’espace intérieur et des dimensions.” Le nouveau-venu recevrait le châssis T5 avec deux barres longitudinales, parce que cette structure permet de proposer des variantes au niveau de la carrosserie. Et, à l’instar des grands Land et Range Rover, le L660 bénéficierait d’une suspension autonome avec ressorts hélicoïdaux ou amortisseurs à air. Nous avons cependant lu quelque part que le châssis T5 existant serait trop lourd et qu’entrerait même en ligne de compte la technologie du Diesel ERAD Hybride. Un choix qui ne serait pas étonnant vu les normes environnementales de plus en plus sévères pour les constructeurs automobiles.

premières impressions

“…que nous pourrons vendre dans 165 pays et avec lequel nous pourrions encore gagner de l’argent.” Actuellement, le Defender ne rapporte pas beaucoup d’argent. L’an dernier, Land Rover a vendu un peu plus de 18.000 exemplaires, ce qui est très peu sur un marché modial de 3,25 millions de 4x4 utilitaires et 8 millions de 4x4 de loisirs. Pour le nouveau modèle, Land Rover mise sur plus de 160 pays à l’exportation. Le constructeur automobile britannique espère surtout attirer plus d’acheteurs en Afrique et en Australie, où le Toyota Land Cruiser est numéro 1 depuis déjà des années.

“Mais si un nouveau Defender sort, ce ne sera pas à court terme, donc pas avant 2013.” Le successeur devrait faire son apparition sur le marché après l’arrêt de la production du Defender actuel – en 2013?. Il est possible que ce soit 2015. Initialement, toutes les voitures devaient être produites au Royaume-Uni, mais il existerait des projets pour également réaliser ultérieurement des kits au rabais pour les grands marchés comme la Chine, la Russie et l’Inde. Peut-être même que le Defender actuel restera en production hors-Europe.

Codes des modèles Land Rover utilise des codes internes pour désigner ses différents modèles. Certains codes sont connus, comme le P38a pour la seconde génération du Range Rover et L322 pour le modèle actuel. Voici la liste des codes de tous les modèles actuels. • L316

Defender

• L319

Discovery 3 / Discovery 4

• L320

Range Rover Sport

• L322

Range Rover

• L359

Freelander 2

• L538

Range Rover Evoque

MLRM 15/2011│9


CLUB NEWS

Le Freelander Club Belgium au C4H

350

Land Rover en file indienne

Texte: Mathias Wyffels / Jan Van Geel Photos: Mathias Wyffels

L

’événement Convoy for Heroes était bien plus qu’une tentative d’améliorer le record du plus long convoi de Land Rover. Les organisateurs voulaient en effet avant tout récolter des fonds pour Help for Heroes, une association caritative en faveur des blessés de guerre britanniques. Ce qui explique directement le soutien dont a bénéficié cette initiative. Du vendredi au lundi, le Heritage Motor Centre a mis son terrain à la disposition des centaines de participants et campeurs

10│MLRM 15/2011

Les records sont faits pour être battus. Et le record qui devait tomber le 24 avril 2011 était celui du plus long convoi de Land Rover. Cette tentative de record du monde constituait une initiative de Convoy for Heroes, qui organisait cet événement pour venir en aide aux victimes de guerre britanniques. A cet événement familial organisé dans la localité britannique de Gaydon ont également participé quelques membres du Freelander Club Belgium. Vous trouverez ci-après leurs impressions sur ce week-end de Pâques inoubliable. et la tentative de record proprement dite a même pu être organisée sur le circuit d’essai de Jaguar Land Rover. Le Heritage Motor Centre a également fourni la voiture devant ouvrir le convoi et cet honneur est revenu au HUE 166, le premier Land Rover de production. Les Pinkies ou Pink Panthers, c’est-à-dire les véhicules de patrouille des SAS, étaient cependant encore plus marquants que cette icône. La plupart des participants étaient originaires du Royaume-Uni, complétés par

quelques petits groupes d’Allemands et de Belges. Mathias Wyffels et son Freelander était l’un d’entre eux. Voici son compte-rendu d’un long mais inoubliable week-end.

La journée appartient à ceux qui se lèvent tôt “2h30 du matin, nous venons d’installer la glacière fraîchement remplie dans la voiture et démarrons en direction de Man-


nekensvere, le point de rassemblement pour tous les Land Rover belges allant à Gaydon. La fenêtre légèrement ouverte dissipe les derniers restes de sommeil. Sur le parking de la station-service attend déjà un Freelander 1. Un peu plus tard s’y arrêtent encore un Freelander 2 et un Range Rover 4.0. Malgré l’heure matinale, l’ambiance est directement au beau fixe. Encore quelques derniers bavardages et quelques photos de groupe, puis nous mettons le cap sur Calais, où le ferry doit nous emmener à Douvres. Nous sommes largement à temps pour prendre le ferry, et décidons alors de garnir nos véhicules de petits drapeaux belges. Nous voulons ab-

solument faire une entrée stylée! Tournant le dos au soleil qui se lève, nos véhiculent pénètrent à bord du ferry.” “Arrivés à Douvres, cinq minutes suffisent pour s’habituer à la conduite à gauche. Ensuite, les kilomètres défilent. Tout se passe bien jusqu’après Londres lorsque les rubans maintenant les drapeaux dont est drapé un des Freelander menacent de se détacher. Une courte halte sur la bande d’arrêt d’urgence suffit pour ranger les décorations avant de se remettre à avaler des kilomètres sur des autoroutes remarquablement calmes. Vers midi, nous faisons notre première pause sur le territoire anglais à Oxford. Il est

notamment grand temps de s’hydrater, car le thermomètre affiche déjà 26°C.” “Avant d’atteindre le terrain du Heritage Motor Centre, nous faisons une courte halte pour garnir à nouveau nos voitures de petits drapeaux belges. Des dizaines de land Rover également en route vers l’événement nous saluent. Sur le terrain de camping, nous cherchons rapidement un emplacement avant de nous rendre à la tente d’enregistrement, où nous saluent cordialement Patrick et Patricia Stoner, les deux organisateurs en chef de ce week-end. Nous retournons ensuite au camp de tentes. L’un monte sa tente pop-up, l’autre monte un exemplaire

Photograph © Bespoke Thermal Imaging Ltd.

MLRM 15/2011│11


ACHAT | VENTE | ACCESSOIRES Tél: 0032 11 69 58 44

PLUS DE 20 DEFENDER DE STOCK EN PERMANENCE WWW.SPEEDFARM.NET POUR TOUS VOS ENTRETIENS, RÉPARATIONS ET DEPANNAGES


Le Freelander Club Belgium au C4H

Land Rover dans une de ces files. En raison de l’animation et du tumulte nécessaire à la formation du convoi, il n’est hélas pas possible pour tous les Belges de rester ensemble.”

avec des piquets démodés tandis que les véritables durs des durs dorment tout simplement dans leur voiture.” “Le reste de la journée, nous flânons parmi les centaines de Land Rover et visitons naturellement aussi le musée de l’auto. Nous testons un hamburger anglais et prenons un verre ci et là. Le sommet de la journée sera pour moi un petit tour à bord d’une de mes voitures de rêve: un Defender 110 aux couleurs G4 avec tous les accessoires imaginables.”

La fièvre du convoi

“Il faut alors attendre jusqu’à 12h30, le moment où tout le groupe partira vers le circuit d’essai de Jaguar Land Rover. Je tue ces petites heures en admirant les véhicules et en faisant une dernière visite du magnifique musée de l’Heritage Motor Centre, qui abrite la plus grande collection de grands classiques britanniques de l’automobile. Les Aston Martin de James Bond, la Mini vert flash de Mr. Bean, des petits bijoux ayant jadis été la propriété de la famille royale britannique, des Land Rover rares, des prototypes, des voitures de course, des voitures de rallye, etc.: tout y est. Ou presque, car le HUE 166 a quitté son emplacement. Et ce pour une bonne raison: le plus ancien Land Rover de production a en effet été choisi pour ouvrir le convoi record. A 12h précises, il sort du musée et des dizaines d’appareils photos se mettent soudain à crépiter. La voiture est conduite par un sympathique collaborateur du musée, qui m’a permis de me mettre brièvement au volant pour prendre la photo.”

CLUB NEWS

En route “12h30: le convoi s’ébranle! 350 Land Rovers roulent en file indienne vers le circuit d’essai de Jaguar Land Rover. Malheureusement, les appareils photos ne sont pas autorisés. Sur un parking gigantesque, nous voyons tous les modèles Land Rover possibles et même quelques Evoques aux couleurs flashy. J’ai vraiment le sentiment que nous sommes au paradis de Land Rover.” “Quant à savoir si la tentative de battre le record va effectivement réussir, cela reste pour l’instant un point d’interrogation. Cela dépendra de ce que les caméras auront enregistré au départ et à l’arrivée. Nous remarquons ci et là de grands trous entre deux véhicules, mais cela n’enlève rien au plaisir. Tout le monde s’amuse et ceux qui n’étaient pas là peuvent déjà s’inscrire pour la seconde édition. Je serai assurément à nouveau de la partie. Le voyage retour vers la Belgique s’est dès lors effectué avec la satisfaction d’avoir vécu un week-end Land Rover inoubliable, mais beaucoup trop court.”

“En sortant ma tête de la tente à 8h le dimanche matin, je sens directement que nous sommes sur le sol britannique. Des Anglais bien éveillés ont déjà allumé leur barbecue pour y cuire lards et petites saucisses. Entre-temps, la fièvre du convoi fait pour la première fois son apparition. A 9h30, les rolling marshalls rangent leurs véhicules en tête de leur lane et les autres participants peuvent placer leur

Convoy for Heroes 2012 Le Convoy for Heroes 2011 s’est avéré un succès, avec plus de 350 Land Rover, quelque 1.200 participants, plus de 14.000 GBP récoltées pour la bonne cause et peut-être bien une place dans le Guinness Book of World Records. Nous avons de bonnes nouvelles pour ceux qui n’ont pas pu être de la partie cette année: une deuxième édition sera organisée, qui devrait être encore plus grande et améliorée. Celle-ci aura lieu durant le week-end de Pâques les 7 et 8 avril 2012, mais déménagera vers Prestwold Hall dans le Leicestershire. Les inscriptions débuteront en septembre 2011. Pour tout complément d’information sur cet événement pour la bonne cause, surfez sur www.convoy4heroes.org.uk et www.facebook. com/convoy4heroes.

MLRM 15/2011│13


Voyages & Randonnées

Canterbury Trails

Tradition,

gâteau & ancêtres A la mi-mai, six Minerva TT et trois Séries One du Minerva TT Register ont franchi la Manche. Au départ de Doddington, un pittoresque petit village dans le nord du Kent, trois roadbooks les ont guidés vers deux attractions phares de ce comté: la Cathédrale de Canterbury et Leeds Castle. Comme chaque escapade de ce club actif et surtout cordial, ces quatre jours abordables avaient également été minutieusement préparés. Texte: Luc Mouton / Jan Van Geel – Photos: Luc Mouton

A

l’instar du Ypres Battlefield Weekend l’an dernier (cf. MLRM 11), les Canterbury Trails constituaient une initiative belgo-britannique du Minerva TT Register et du Land Rover Series One Club, division Kent et East-Sussex. Luc Mouton, co-organisateur, a tenu le carnet de bord pour My Land Rover Magazine.

Vendredi 13 mai: invasion pacifique “Depuis Oostduinkerke, notre petit convoi vert s’ébranle rapidement vers le port de Dunkerke, où Norfolk Line voulait nous enrôler ponctuellement. Une fois à bord, nous profitons de la courte traversée les cheveux au vent. Deux heures plus tard, neuf ancêtres, affichant tous plus de 50 ans au compteur, franchissent la douane le moteur vrombissant. Etant donné que nous avons deux heures pour effectuer les 50 kilomètres menant à notre hôtel, nous quittons le plus rapidement possible l’autoroute A2. Sur des routes de campagne, nous sillonnons le Kent qui nous charme avec ses paysage vallonnés déclinés dans tous les tons de vert, ses jolis panoramas, ses gazons par-

14│MLRM 15/2011

faits, ses manors chic, ses ravissants cottages et ses foules de moutons et vaches paissant paisiblement. Le ‘Jardin de l’Angleterre’ n’a nullement usurpé son nom.” “En chemin, nous nous arrêtons surtout à Chilham, un petit village pittoresque qui méri-

terait beaucoup plus de temps et d’attention. Nous y reviendrons assurément pour profiter d’une petite terrasse, mais il nous faut maintenant mettre le cap sur le Palace Farm Hostel à Doddington qui constituera notre pied-à-terre pendant quatre jours. Notre quartier général sera cependant The Chequers Inn. C’est là que


nous, chaque jour, nous prendrons le petit déjeuner et le repas du soir, mais aussi que nous nous réunirons. Ce pub séculaire voit en outre notre hobby d’un bon œil puisqu’il s’agit aussi du clubhouse du club d’ancêtres local, le Norton Owners Club.” “Pas le temps de nous changer, car nous voulons arriver à temps au The Chequers Inn. L’accueil par une dizaine de membres du Land Rover Series One Club régional est aussi cordial et jovial que lors des autres rencontres. Nous connaissons en effet la plupart de ces membres via nos propres rassemblements en Belgique et via des voyages antérieurs comme Dunsfold Land Rover, Old Sodbury ou Beaulieu. Le dîner est copieux et le délicieux gâteau au chocolat en clôture n’a rien à envier à son homologue viennois. Mais plus encore que l’excellent repas, nous sommes enchantés de revoir nos collègues anglais qui nous le rendent bien. Nous terminons la soirée dans l’espace de détente de notre hôtel, où les bières belges de qualité peuvent rejoindre le frigo.”

Samedi 14 mai: cap sur Canterbury “La journée débute par un full english breakfast nourrissant, savoureux et soigné. Le roadbook à flèches et boules vers Can-

terbury est sublime: l’itinéraire est un tissu de petites routes étroites, parfois à peine suffisamment larges pour un seul véhicule, sinueuses ou avec des virages serrés, en montée ou en forte pente, baignées de verdure, à travers bois ou vastes plaines, et parsemées de panoramas époustouflants et de petits villages pittoresques. A consommer sans modération! Canterbury est agréablement animée. Avec Saint Augustine’s Abbey, Eastbridge Hospital et Saint Martin’s Church, nous nous sentons plongés complètement dans le Moyen-âge. La visite obligée de la Cathédrale de Canterbury constitue un véritable point d’orgue. Nos petites voitures, joliment alignées hors des murs de la ville, font forte impression auprès des fans de vieilles voitures.” “Nous ne retournons pas directement à Doddington, car nous n’avons pas oublié Chilham, où le soleil brille à nouveau en abondance. A gauche de la jolie place du village se dresse le château médiéval et à droite l’église paroissiale datant du 15ème siècle où un mariage typiquement anglais bat son plein avec des dames en jupes courtes coquettes, des voitures étincelantes et des chapeaux de paille jaunâtres. Bref, le charme désuet typiquement anglais! Nous faisons également une halte à Faversham. Belmont

House & Gardens est déjà fermé, mais ils servent encore l’english tea dans la remise et nous ne pouvons pas résister à un délicieux morceau de gâteau. Nous remontons ensuite dans nos voitures et reprenons le chemin de la ‘maison’ pour nous doucher et apparaître de manière décente à table. Le Beef Bourguignon aux jeunes pommes de terre est excellent, mais rien ne surclasse le dessert. En effet, à nouveau du gâteau. De retour à l’hôtel, nous sortons les bières du frigo. Il est temps de se lancer dans le Quiz Land Rover qu’ont préparé nos amis anglais. Celui-ci est très difficile, et il est interdit de tricher…”

Dimanche 15 mai: Pippa’s tearoom “Après le petit déjeuner, tous les ancêtres britanniques et belges posent pour la photo. Nous rallions ensuite Leeds Castle au roadbook, de nouveau à flèches et boules, cette fois avec des photos ou sur carte. Les allées étroites sont de nouveau auréolées de buissons dégageant un parfum de verdure rafraîchissant ou bordées de haies soigneusement taillées. Du pur plaisir. L’attraction phare du jour est située dans un magnifique domaine de plus de 40 hectares. Le château vaut la peine, mais aussi le parc et les fleurs. Sur le chemin du retour, la petite colonne s’arrête sur la place de Lenham, un charmant petit village avec de sympathiques boutiques et des maisons de ‘conte de fée’. Sur la place du marché sont garés d’autres ancêtres: des MG et des Triumph. Nous prenons un petit café à la terrasse de Pippa’s tearoom lorsqu’un Anglais un peu mal habillé avec un Defender

MLRM 15/2011│15


Préparations toutes marques Restauration Rallye - RAID PIECES ORIGINE CONSTRUCTEURS Accessoires 4x4 Toutes marques :

Vente en ligne et par correspondance www.4x4extreme.be

15 ans d’expériences à votre service TÉLÉPHONE - 0032 (0)71/66.92.33 FAX - 0032 (0)71/66.94.22 E-MAIL - INFO@4X4EXTREME.BE

Echappements inox TECINOX pour LAND ROVER :

Conçu pour accroître les performances de votre 4x4, augmentation de la durée de vie de l’échappement, ...

Defender TD4 90 Décatalyseur** (revoir optimisation moteur) (LADE4_90_CA) 492,47 € TVAC Defender TD5 90 Dé catalyseur** (LADE5_90_CA) 492,47 € TVAC Defender TD5 90 Intermédiaire avec silencieux (LADE5_90_CC) 597,74 € TVAC Defender TD5 90 Intermédiaire sans silencieux (LADE5_90_CC*) 286,77 € TVAC Defender TD5 90 Tube arrière (LADE5_90_CD) 461,01 € TVAC Defender TD4 110 Décatalyseur** (revoir optimisation moteur) (LADE4_110_MA) 492,47 € TVAC Defender TD5 110 Dé catalyseur** (LADE5_110_MA) 492,47 € TVAC Defender TD5 110 Intermédiaire avec silencieux (LADE5_110_MC) 617,10 € TVAC Defender TD5 110 Intermédiaire sans silencieux (LADE5_110_MC*) 298,87 € TVAC Defender TD5 110 Tube arrière (LADE5_110_MD) 461,01 € TVAC Defender TD4 130 Décatalyseur** (revoir optimisation moteur) (LADE4_130_LA) 492,47 € TVAC Defender TD5 130 Dé catalyseur** (LADE5_130_LA) 492,47 € TVAC Defender TD5 130 Intermédiaire avec silencieux (LADE5_130_LC) 635,25 € TVAC Defender TD5 130 Intermédiaire sans silencieux (LADE5_130_LC*) 312,18 € TVAC Defender TD5 130 Tube arrière (LADE5_130_LD) 461,01 € TVAC * fabrication sur demande uniquement / ** réservé compétition, raid, circuit

... À

VOIR ET À ENTENDRE!

WWW.4X4EXTREME.BE * Prix sous réserve de modifications sans avis préalables.

ABONNEZ-VOUS POUR 1 AN À MY LAND ROVER MAGAZINE (WWW.MYLANDROVER.BE) ET RECEVEZ VOTRE CARTE AVANTAGES MLRM GRATUITE AINSI QUE L’AUTOCOLLANT MLRM!

CARTE-ABO

VALABLE JUSQU’AU:

Sur présentation de votre abonnement-carte avantage, vous profitez immédiatement d’une réduction ou d’un chouette gadget auprès des partenaires suivants: PARTENAIRE AVANTAGE

Land Rover Liège Land Rover Wavre Land Rover Metropool Noord Land Rover Metropool Zuid Land Rover Hasselt Land Rover Tournai Land Rover Herentals Land Rover Waimes Land Rover Namur Land Rover Charleroi Land Rover Ostende Ter Steene Garage Vanceulen Andy Eurojapan Car & Parts S.P.R.L. British Car Parts Goodyear agréé Coopertires Safety Devices Toyo Tires TREKK Waregem Land Rover Eupen Land Rover Leuven New East-West Adventure

10% de réduction sur les accessoires pour véhicules achetés à Liège 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” (hors MO et TVA) 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” 10% de réduction sur tous les accessoires Land Rover “d’origine” T-shirt Gratuit 5% de réduction sur les accessoires et pièces en vente au comptoir et 15% de réduction sur les accessoires en cas d’installation par le Garage Vanceulen Andy 5% de réduction sur tous nos produits, offre non-cumulable avec d’autres promotions Autocollant Union Jack et casquette de baseball gratuits à l’achat d’accessoires. 2 GY 4 -in-1 lifehammers gratuits à l’achat de 4 pneus 4 X4/SUV Goodyea auprès d’un distributeur Goodyear

Un magnifique T-shirt à l’achat d’un jeu de Coopertires 5% de réduction sur tous les accessoires Land Rover Veste imperméable de qualité (noire) à l’achat de 4 pneus 4x4 ou SUV TOYO (envoyez la facture à Toyo Tire Benelux - coordonnées disponibles via info@mylandrovermagazine.be) Réduction ‘au comptoir’ sur présentation de votre carte avantages MLRM! 5% de réduction sur tous les accessoires 5% de réduction sur tous les accessoires 10% de réduction sur tous les voyages 4x4!

*les réductions et avantages sont toujours communiqués via le site www.mylandrover.be et peuvent être modifiés pendant l’année


Canterbury Trails

130 nous interpelle. Il s’intéresse à notre voyage, loue le fait que nous préservons de vieux modèles et finit par nous inviter à aller jeter un œil chez lui. Notre curiosité l’emporte sur notre méfiance et, un peu plus tard, nous suivons tous le ‘130’.” “Via une longue allée, nous le suivons jusqu’à une maison de campagne bien entretenue. L’élément le plus impressionnant constitue toutefois l’immense grange magnifiquement restaurée, baptisée Tithe Barn. L’homme à la chemise déchirée et sa ravissante épouse nous montrent avec fierté leurs coûteux travaux de restauration réalisés sans subsides. La grange peut désormais être louée pour des mariages et des expositions. Le gentleman-farmer a encore un autre hobby, dont il

parle de manière aussi passionnée: les vieux tracteurs et chars agricoles. Après cette visite imprévue, nous devons repartir d’urgence pour le dîner de clôture. Après le dessert – évidemment à nouveau du gâteau –, nous retournons à l’hôtel. Suit alors la remise des prix du Quiz Land Rover et l’ouverture des dernières bières belges.”

Lundi 16 mai: retour à la maison “Après avoir fait nos valises, rangé les chambres et encore profité d’un full english breakfast, nous prenons congé de nos collègues du Kent. Nous leur promettons de les recevoir de manière aussi cordiale l’an prochain en mai. Nous mettons alors le cap

Voyages & Randonnées

sur Douvres. Où nous avons juste le temps d’effectuer une visite éclair du Dover Castle avant de devoir embarquer sur le ferry. Durant la traversée, nous nous prélassons sur le pont en nous remémorant ces quatre jours magnifiques et ensoleillés dans ce petit bout d’Angleterre avec ses vues époustouflantes et ses petits villages pittoresques, et où la nostalgie n’est jamais bien loin.”

A vol d’oiseaux Canterbury Trails Organisateur: Minerva TT Register & Land Rover Series One Club Destination: Kent (GB) Période: du 13 au 16 mai 2011 Nombre de véhicules: 9 belges + 13 britanniques Nombre de participants: 18 belges + 20 britanniques Frais de participation: 240 € par personne + 49 € par véhicule (traversée); comprenant 3 nuitées à l’hôtel avec ‘full English breakfast’, 3 repas du soir, les roadbooks, les visites, l’assistance technique. Activités: 3 étapes au roadbook (35, 30 et 17 km) et les visites de Canterbury, Leeds Castle et Dover Castle. Infos: Luc Mouton, e-mail: lumo1@telenet.be Site Internet: www.minervattregister.be

MLRM 15/2011│17


La parole au client

L

Christoph Nütten

e monde automobile n’a pratiquement plus de secret pour Christoph Nütten, non pas par passion des belles mécaniques – même si celle-ci l’habite assurément –, mais bien parce qu’il a appris à connaître ce monde ‘de l’intérieur’, plus précisément via la production du mélange de caoutchouc que l’on retrouve dans les joints de carrosserie (joints de portes, pare-brise, etc.) de la plupart des marques. «Après avoir créé la société Thona avec mon oncle et un autre partenaire en 1987, nous avons réellement entamé la production de ce mélange polymère spécifique en 1991 dans notre siège principal d’Eupen. Cette unité de production allait être rejointe par trois autres, respectivement en République Tchèque, aux Etats-Unis et au Canada. Une progression rapide qui, en 2002, a fait de nous le leader mondial», explique Christoph. Deux ans plus tard, Thona Group était vendu à la multinationale Hexagon Polymers cotée en bourse de Suède. L’heure de la pension sonnait (déjà) pour Christoph. «J’ai travaillé comme un fou pendant 20 ans et j’avais toujours rêvé d’être pensionné à 40 ans. Avec 3 mois de retard, le timing était presque parfaitement respecté», ajoute-t-il. Aujourd’hui âgé

18│MLRM 15/2011

C’est à deux pas du pittoresque vieux village de Limbourg, non loin de Verviers, que nous avons rencontré Christoph Nütten. Ce très jeune pensionné de 47 ans ayant effectué toute sa carrière professionnelle dans le giron de l’automobile était tout sourire lorsqu’il nous a accueillis. La raison: non pas la venue de votre humble serviteur, mais bien l’arrivée trois jours plus tôt de son nouveau bijou, la magnifique version 2011 du Range Rover Sport, ou plutôt ‘Range Rover Confort’, comme il préfère l’appeler…

«Pas un Range Rover Sport, plutôt un Range Rover Confort» Texte: Jacques Legros – Photos: Christoph Nütten de 47 ans, Christoph se consacre à la gestion de ses finances et placements, une activité qui est devenue une véritable passion. Il y a peu, il a aussi décidé d’entamer une petite collection d’ancêtres, avec principalement des voitures très spécifiques et très limitées comme la légendaire BMW 507. Des voitures dotées d’une âme…

Design exceptionnel Cette âme, c’est précisément le principal critère qui a poussé Christoph à acquérir un

premier Range Rover Sport TDV8 en 2007. «Le Range m’a toujours passionné, grâce surtout à son design exceptionnel, comme s’il était sorti d’un autre ordinateur que toutes les autres voitures. Et ce même si son historique de fiabilité ne plaidait parfois pas en sa faveur. D’ailleurs, quand j’ai acheté ce premier Range, mes amis m’ont demandé en boutade si j’avais également acheté le garage! Je l’ai revendu après quatre ans et 100.000 km, dans un état plus qu’impeccable et sans avoir jamais eu le moindre problème. La preuve que la mar-


que a également évolué dans ce domaine, grâce notamment à l’internationalisation du groupe. La marque a également travaillé son image et s’adresse à une clientèle plus jeune et plus sportive, surtout avec le Sport et l’Evoque», précise-t-il.

Evolution extraordinaire Avec la livraison de son Range Rover Sport nouveau modèle il y a quelques jours, mais aussi grâce à ses connaissances techniques et automobiles averties, Christoph est extrêmement bien placé pour comparer l’ancien et le nouveau modèle. «Si la carrosserie n’a pas changé, la voiture témoigne tout de même d’une évolution extraordinaire en quatre ans avec, à l’intérieur, de nombreux détails améliorés comme le tableau de bord, le réglage électronique des sièges dans les portes, le système de radio intégré dans le système de navigation, le volant plus esthétique et plus sportif, etc. Le seul petit bémol concerne la motorisation. Le V8 n’étant plus produit, le V6 en version belge de 211 cv n’a évidemment pas le même répondant, même s’il est plus économique. Avec le V8 étaient également montés des freins de course Brembo. Ce qui n’est pas le cas avec le V6. Etonnant, car même s’il est moins puissant, ce lourd véhicule ne peut toutefois pas être freiné comme une Mini!»

Rover Sport, mais bien de Range Rover Confort. J’ai conduit pratiquement tous les véhicules 4x4 de toutes les marques (Mercedes, BMW, Porsche, etc.) et je peux ainsi vous dire que le Range est le véhicule le plus confortable, mais pas le plus sportif. Pour moi, c’est le véhicule idéal pour faire de l’autoroute ou de la ligne droite. Dans ce véritable salon roulant (notamment grâce à quelques options telles que chauffage au volant ou réfrigérateur dans la console centrale), vous avez en effet le sentiment de glisser au-dessus de la route. S’il s’agit de prendre des tournants plus vite, par exemple, je me glisserai alors plutôt au volant de mon BMW X5.»

Conduite sur neige Comme vous l’aurez compris, Christoph Nütten utilise très peu les capacités 4x4 de

ses véhicules. «Ce n’est effectivement pas pour moi. Même si j’ai été ébloui par les capacités de mon Range lors d’une journée Land Rover Experience à Namur. Par contre, avec le système Terrain Response en mode neige et de bons pneu neige, il est très agréable de conduire sur les routes enneigées. Un atout dans cette partie Est du pays, mais aussi et surtout quand je pars aux sports d’hiver.»

Le client est roi Les deux Range Rover Sport ont été achetés chez Land Rover Eupen. «Je suis très content de ce garage. Je connais très bien son administrateur délégué, Patrick Emontspool, qui me traite véritablement comme un roi. Très ‘customer-minded’, il est très ouvert pour tout essai et toute suggestion. Il faut aussi avouer qu’en plus de ce second Range, je viens aussi de lui demander de me mettre en tête de liste afin d’obtenir le premier Range Rover Sport à moteur hybride qui devrait sortir en 2013-2014…», conclut Christoph Nütten.

Confort supérieur Mais la vitesse n’est pas le but ultime recherché par Christoph: «Avant le RRS TDV8, je possédais une Porsche Cayenne Turbo, je n’ai donc pas changé pour la vitesse, mais bien pour un véhicule doté d’une âme et d’un niveau de confort supérieur. D’ailleurs pour moi, il ne faudrait pas parler de Range

MLRM 15/2011│19


La parole au client

Jan Van Lantschoot

Fidèle

au Discovery Texte: Jeroen Coteur – Photos: Jeroen Coteur/Jan Van Lantschoot

Jan Van Lantschoot est Termondois de cœur et d’âme. Avocat dans la vie de tous les jours, il se concentre surtout sur le droit de la circulation, le droit civil classique et le droit pénal général. Mais à côté de cela, Jan est également un passionné de voitures anglaises, et plus particulièrement du Land Rover Discovery…

20│MLRM 15/2011

Depuis combien de temps roulez-vous en Land Rover?

Comment est née cette passion pour Land Rover?

an Van Lantschoot: «Cela doit faire environ 17 ans, toujours en Discovery. J’ai eu un Discovery 1, puis un Discovery 2, et je roule aujourd’hui dans un Discovery 4. Quand on compare le Discovery 1 et le Discovery 4, la différence est énorme. Alors qu’il s’agissait jadis surtout d’un cheval de trait, il s’agit aujourd’hui d’un mix idéal entre une bonne voiture pour voyager, des capacités off-road et un grand volume pour tout transporter. Sans oublier l’électronique très présente, le confort de conduite, les amortisseurs, le silence, le système terrain-response… Il s’agissait déjà de belles voitures et cellesci se sont encore améliorées.»

«J’ai entre-temps été très charmé par le modèle du Discovery. Mais en fait, cette passion me vient de l’ancien concessionnaire de Termonde, Werner Van Damme. Nos pères respectifs étaient des amis de jeunesse, c’est comme ça que j’ai acheté chez lui une Rover 216 pour mon épouse. Un jour, il m’a conseillé de monter dans un Land Rover Discovery. “Soit cela ne te dira rien, soit ce sera le coup de foudre”, tels étaient ses propos. Et, apparemment, je faisais partie de la seconde catégorie.»

J

Nous avons également vu une MG devant la porte… «Il est vrai que nous avons ici un faible pour les voitures britanniques. Avant, mon


épouse roulait avec une Rover et donc aujourd’hui avec une MG. Nous avons déjà eu de très bonnes expériences avec ces marques britanniques.»

L’aspect de votre voiture est-il également important lorsque vous allez quelque part? «Je suis d’avis qu’il faut avant tout acheter une voiture qui vous convient et qui répond à ce que vous attendez d’une voiture. Je ne considère donc pas la voiture comme un symbole de statut. Pour moi, le Discovery offre tout simplement la combinaison idéale entre une voiture confortable et des capacités off-road.

Qui vous a persuadé d’également faire de l’off-road? «On en revient de nouveau à Werner Van Damme. C’est via lui que j’ai fait la connaissance de Peter Lauwers et son Adventure Club, avec qui nous effectuons une sortie presque chaque année. La conduite offroad constitue pour moi la détente idéale. Je trouve que cela joue aussi un rôle très purificateur. Nous faisons toujours de courts voyages, parce qu’au niveau professionnel, il nous est pratiquement impossible d’être absents 2 à 3 semaines. Le concept que propose Peter Lauwers est un mélange de conduite off-road, de détente, de bonnes tables et de bons hôtels. Je fais générale-

ment cela avec des amis ou des relations d’affaires, qui en sont toujours très contents a posteriori. Avec toutes ces années, nous avons entre-temps constitué un groupe fixe de trois à quatre voitures avec qui nous tentons de partir chaque année aux vacances de Toussaint. Chez Peter Lauwers, tout est mûrement réfléchi. Il respecte la nature, les promeneurs, les animaux, etc. Lorsque nous nous rendons quelque part, nous essayons de le faire sans porter atteinte à l’environnement.»

Dans quelles régions préférez-vous rouler? «Cela nous ramène ici aussi à l’Angleterre. Je pense avoir déjà participé aux principales activités organisées en Angleterre. Le Lake District, le Pays de Galles, l’Ecosse… Je crois bien que je me suis déjà rendu une quinzaine de fois en Grande-Bretagne. Mais ‘La Piste des Gitans’ en France s’est également avéré une très belle expérience, avec au programme notamment l’Auvergne, les Cévennes et la Camargue.»

Les destinations plus méridionales ne vous intéressent pas? «Je ne suis effectivement pas un grand amateur de chaleur. Les voyages qu’organise Peter Lauwers au Maroc se déroulent en été, et cela ne m’attire pas vraiment.»

De tels voyages entraînent leur lot d’anecdotes, n’est-ce pas? «Chaque voyage a naturellement ses anecdotes. Je me souviens ainsi d’avoir une fois atterri dans un bois assez boueux au Pays de Galles. Nous devions gravir une côte et avions parié pour savoir qui d’entre nous y parviendrait en une seule fois. Etant donné que je roule toujours avec des pneus mixtes, tout le monde avait parié que je n’y arriverais pas. Juste avant d’entamer l’ascension, Peter Lauwers est venu me dire que tous les paris étaient contre moi. Mais il m’a en même temps donné un petit truc pour arriver en haut. Et, contre toute attente, j’y suis arrivé. Ce qui m’a valu quelques bières un peu plus tard.»

½½ Pascal Szrek de LR Termonde et Jan Van Lantschoot

Quel est le prochain voyage au programme? «Pas la moindre idée, en fait. Il faut encore voir. Même si l’Espagne m’intéresse. Généralement, nous décidons l’été ce que nous ferons en automne.»

Vous êtes client chez Land Rover Termonde. Dites-nous quelques mots au sujet de votre relation. «Même si j’ai appris à connaître la marque via leur prédécesseur, je trouve tout de même que Pascal et Véronique s’en sortent très bien. Ils offrent avant tout un service personnalisé. Vous n’avez ainsi jamais le sentiment d’être un numéro. J’ai aussi l’impression qu’ils ont bâti une équipe très cohérente. L’ensemble est bien harmonisé et forme une véritable équipe. Je suis aussi très positif quant à l’atelier. Techniquement correct, des factures correctes et transparentes, etc. Evidemment, je m’y rends pour mes entretiens, mais j’ose aussi m’y arrêter pour une petite tasse de café ou pour tailler une bavette.»

Vous n’avez jamais eu la tentation de tester un autre modèle Land Rover? «Pas vraiment. J’aime le modèle du Defender, mais je crains que je ne sois un peu trop grand pour celui-ci. Il s’agit aussi d’un véhicule au concept totalement différent. Lorsque vous devez rouler beaucoup et faire des déplacements Bruges-Bruxelles, c’est tout de même un peu moins confortable. Le Freelander est aussi un joli modèle, mais il est naturellement moins spacieux. Et quand je fais la comparaison entre le Discovery et le Range Sport, je préfère tout de même la place qu’offre le Discovery. Je dois dire que j’ai été très impressionné par l’Evoque lors du salon de l’auto. Mais pour l’instant, ce Discovery 4 peut encore durer des années. Car j’ai finalement roulé pas moins de 12 ans avec mon Discovery 2.»

»» Jan et son Discovery précédent dans le feu de l’action lors d’un voyage au Pays de Galles

MLRM 15/2011│21


TECHNIQUES

4x4 mecanics

Dans son atelier situé sur la Brugsesteenweg à Kuurne, Didier Espeel prépare des 4x4 pour les applications les plus extrêmes en sport automobile. Didier est ce que l’on peut appeler un ‘vieux loup’ dans le métier. Directeur de 4x4 mecanics, il peut non seulement se targuer d’une vingtaine d’années d’expérience dans le monde de l’automobile, mais il a également participé comme copilote ou dans l’assistance d’équipes à une cinquantaine de rallyes à travers le monde, dont 14 fois le Dakar. “Préparer des voitures constitue une passion, mais j’aime aussi partager mon expérience avec d’autres gens”, explique Didier. “C’est pourquoi prêter assistance, partout dans le monde, fait aussi partie intégrante de ma palette d’activités.” 50 rallyes

I

l y a plus de 20 ans, Didier a suivi une formation de ‘mécanicien automobile’ et il a fait ses armes dans différents garages et différentes carrosseries. “Auparavant, c’était comme freelance, de telle sorte que j’ai entre-temps pu m’atteler à la préparation de voitures de rallye et à prêter assistance pendant les courses. Lentement mais sûrement, je me suis de plus en plus spécialisé dans les véhicules 4x4 et j’ai finalement créé ma propre société. Il y a quatre ans, j’ai déménagé dans un nouveau bâtiment ici sur la Brugsesteenweg. Je n’emploie personne, et ce délibérément, parce que je m’absente régulièrement pour de longues périodes pour rejoindre l’une ou l’autre équipe d’assistance, ou également pour participer à des rallyes comme copilote. Ce que je fais aussi sur base freelance, car je ne fais pas partie d’une équipe fixe. Entre-temps, j’ai déjà une cinquantaine de rallyes à mon actif, parmi lesquels plusieurs courses étrangères, pratiquement aux quatre coins de la planète. Je me suis ainsi déjà rendu dans de nombreux pays d’Afrique, à Dubaï, en Amérique du Sud, en Angleterre, en Russie, etc. Bref: j’aime proposer ma collaboration partout où sont organisés des rallyes. Pas comme premier pilote, mais comme copilote en journée – généralement dans la compétition des camions

22│MLRM 15/2011

De préparateur 4x4 à l’assistance au Dakar (d’assistance) – pour assurer le soir mes tâches en tant que membre de l’équipe d’assistance: passer le roadbook en revue, entretenir et réparer la (les) voiture(s) de rallye, préparer l’étape suivante, etc., bref, tout ce dont un bon assistant doit se charger.”

Préparation à partir de… rien Dans notre pays, Didier adapte et prépare des voitures principalement pour les gens qui participent à des rallyes, qui veulent entreprendre de longs voyages ou qui souhaitent tout simplement faire de l’offroad hors-compétition. “Ces activités de préparation peuvent être très poussées. Il m’est déjà arrivé de travailler huit mois sur une seule voiture ¼¼ Didier Espeel de 4x4 mecanics


qui devait être transformée jusque dans les moindres détails. J’ai même réalisé le gabarit pour la carrosserie en kevlar. La transformation et la préparation peuvent être complètes ou partielles, au choix, et s’effectuent pour des 4x4 tant neufs qu’existants. Certains veulent tout simplement consolider et améliorer leur voiture pour accroître sa fiabilité, d’autres veulent mettre leur voiture totalement à nu et la faire remonter entièrement par exemple avec un arceau, des essieux arrière, des doubles amortisseurs, des treuils, des réservoirs supplémentaires, un resoudage du châssis ou l’intégration de tout le matériel de sécurité et de navigation nécessaire. On peut tout faire avec une voiture, à condition de pouvoir partir d’un bon modèle de base. En d’autres termes: si vous achetez une occasion, vous devez quoi qu’il en soi connaître ses antécédents. Si vous compter acheter un véhicule qui a vécu un rude Dakar par exemple, il faudra la faire contrôler minutieusement avant de procéder à l’achat.”

Attention aux véhicules ‘standard’ Certains se demandent si toute cette préparation est bien nécessaire. En fin de compte, nombre de voitures sont cataloguées standard

de ‘tout-terrain’. “Il s’agit d’une notion relative, avec laquelle il faut vraiment faire attention. Avec une voiture standard, vous pourrez sans problème aller dans les champs ou faire de l’offroad soft, mais une fois que les choses sérieuses commencent, ces voitures doivent également être adaptées. Les amortisseurs ne survivront généralement pas, l’embrayage va lâcher, etc. Aussi, ces voitures ne sont tout simplement pas suffisamment résistantes. En outre, il est obligatoire pour les rallyes de faire installer plusieurs éléments – il suffit de penser à de plus grands réservoirs – qui ne sont nulle part prévus de série.”

Beaucoup de travail de recherche Didier met par ailleurs un point d’honneur à proposer le meilleur rapport qualité-prix à ses clients. “Je me demande toujours s’il n’est pas possible de faire mieux ou plus pour le client. Il faut compter que transformer une voiture constitue un gros travail, avec un prix à l’avenant. Transformer un véhicule de classe standard en un véhicule de rallye vous coûte facilement 100.000 euros, certes avec le prix de la voiture compris, mais cela reste tout de même un investissement assez important. J’effectue donc un énorme travail de recherche et même quand je suis satisfait de telle ou telle pièce, je continue de chercher pour voir s’il n’est pas possible de trouver quelque chose de mieux ou de plus abordable sur le marché. Je tente toujours de trouver un prix correct, mais veille toutefois à ce que la qualité reste élevée, sans la moindre concession.”

4x4 mecanics n’effectue pas les entretiens. “Ma tâche est purement mécanique, à l’instar du véritable ‘carrossier’ qui ne fait que des travaux de carrosserie. Je monte, transforme et adapte. C’est chaque fois à nouveau différent, et c’est ce qui rend mon travail, avec l’assistance de rallyes, très varié et passionnant.”

Une bête de compétition Dans les grandes courses, l’équipe d’assistance participe aussi souvent elle-même à la compétition. “C’est ce que nous appelons la classe T4. Nous effectuons exactement le même parcours que les voitures et avons notre propre classement. Naturellement, nous intervenons le plus rapidement possible lorsqu’une de nos équipes a un problème. Enfin, c’est pour cela qu’on nous paie, mais un accent de compétition rend le tout encore plus excitant. Les camions qui suivent le rallye de l’extérieur roulent généralement sur des routes asphaltées et appartiennent à la catégorie T5. Il s’agit des camions d’assistance purs.” Le portefeuille de Didier ne renferme pas beaucoup de noms connus. “Ceux-ci ont généralement leur propre équipe (d’usine) et travaillent avec du personnel fixe. Nous officions le plus souvent pour les véritables amateurs et, généralement, pour des mordus de voiture de Flandre Orientale et Occidentale. Mais des amateurs d’autres provinces connaissent désormais aussi le chemin menant à Kuurne. Ce que je dois naturellement au bouche à oreille.”

MLRM 15/2011│23


GARAGE VANCEULEN Balendijk 230A - 3920 Lommel T +32 486372047 Email info@garagevanceulen.be www.garagevanceulen.be

 ENTRETIEN ET RÉPARATIONS  MATÉRIEL DE DIAGNOSTIC  PIÈCES  ACCESSOIRES

4X4 LAND ROVER

BENAETS

PLUS AVEC NS A DE 40 NCE ÉRIE D’EXP

VEND MODÈLES NEUFS ET OCCASIONS RÉCENTES

ENTRETIEN, MAGASIN & PIÈCES SHOWROOM OUVERT LE DIMANCHE MATIN! Daalstraat 48 – 3840 HOEPERTINGEN (Borgloon) T 012 74 16 67 – F 012 74 60 44 benaets.garage@online.be


Chronique

rubrique

Récemment, les pseudo-défenseurs d’un monde meilleur ont de nouveau fait la une des journaux. Pneus de tout-terrain crevés, champs de pommes de terre détruits, propriétés incendiées, etc. Autant d’actions qui paraissent invraisemblables jusqu’à ce que vous y soyez confronté vous-même!

Texte: & Photos: Rudi Thoelen

I

l y a quelques mois, j’ai reçu un coup de téléphone de Mira, mon épouse. Elle était allée courir les 20 km de Bruxelles pour la bonne cause et était sur le chemin du retour. A sa voix troublée, je soupçonnais qu’il y avait un problème. Un ami de la maison avait proposé de venir chercher ma femme avec son épouse et les enfants à bord de son 4x4 pour aller la supporter sur la ligne d’arrivée. Lors du retour, une fois à mi-chemin, à hauteur d’Haasrode, la voiture a commencé à faire un bruit étrange accompagné de fortes vibrations au niveau du volant. Notre ami a décidé de jouer la carte de la sécurité et a pris la sortie suivante. En même temps, un conducteur passant lui a fait signe de manière paniquée de jeter un œil au bas de la voiture à hauteur de la roue avant. Notre camarade a immédiatement arrêté la voiture et, tandis que les enfants restaient à l’intérieur de celle-ci, les adultes sont descendus jeter un œil. Ils ont immédiatement remarqué que la roue avant gauche n’était plus du tout droite, mais légèrement inclinée vers l’extérieur. Apparemment, tous les boulons s’étaient détachés (un d’entre eux était même cassé). Un quart de tour supplémentaire aurait suffi pour détacher totalement la roue. Une grande catastrophe venait d’être évitée de justesse. Imaginez que la roue se soit détachée sur l’autoroute à 120 km/h, avec 4 enfants et 3 adultes à

bord? On n’y pense pas, mais à ce moment, quelques boulons peuvent faire la différence entre la vie et la mort. Comment une roue peut-elle se détacher de la sorte? Les roues avaient été remplacées il y a trois mois, lors du passage des pneus hiver aux pneus été. Les boulons n’avaient-ils alors pas été serrés correctement? Mais le problème ne se serait-il alors pas produit plus tôt? Le garagiste (peut-être pas la source la plus fiable dans ce cas vu que c’est lui qui a remplacé les roues) et le collaborateur de Touring étaient en tous cas tous deux convaincus que cela ne pouvait pas être la cause. Selon ces messieurs, une seule explication tenait la route: quelqu’un avait ‘chipoté’ aux boulons. Quelqu’un avaitil réellement eu de mauvaises intentions? Notre ami est professeur dans une école supérieure et les étudiants peuvent parfois réagir de manière impulsive, surtout quand ils pensent être traités injustement. D’autre part, cela ne constitue tout de même pas une raison fondée pour mettre en péril la vie de quelqu’un en sabotant sa voiture? Et on pourrait tout de même penser que les étudiants sont trop intelligents pour réagir de la sorte. Ou s’agissait-il peut-être à nouveau de l’un ou l’autre chevalier de la moralité voulant explicitement démontrer que les tout-terrain n’ont pas leur place dans notre trafic. Quoi qu’il en soit, nous ne le saurons jamais.

Les informations relatives à des sabotages ou violences de la part de gens voulant ainsi exprimer clairement leurs convictions témoignent de la faible moralité inquiétante de plusieurs individus de cette société. Comment vouloir défendre un monde meilleur en commettant de tels délits? En tout cas, nous prenons la morale de cette histoire au sérieux et conseillons à tous les conducteurs de 4X4 de “contrôler régulièrement leurs pneus avant de partir”.

Rudi Thoelen Rudi Thoelen est, en tant qu’ancien pilote de F16, spécialisé dans les expéditions de survie et par voie de terre. Toujours à la recherche de défis, il explore les plus belles régions du monde.

MLRM 15/2011│25


Publi-reportage

Speedfarm

Le Defenders mène la vie de château Pour bon nombre de garagistes, le show-room constitue la véritable enseigne de leur établissement. Ils n’épargnent ni les efforts ni les investissements pour mettre en valeur leurs véhicules. A SaintTrond, on découvre une toute autre démarche. Pas de show-room étincelant à l’horizon mais un superbe château-ferme, véritable écrin pour les Defenders exposés. Bienvenue chez Speedfarm…

‘L

e concept de Speedfarm repose sur un style de vente de voitures anglais’, nous explique le responsable commercial, Jonathan Schraepen. ‘Nous nous trouvons dans un ancien château avec une ferme attenante, ce qui nous offre un cadre unique. Les Defenders s’y intègrent parfaitement. Dès l’instant où les gens franchissent le portail de Speedfarm, ils pénètrent dans un autre monde, un autre temps, centrés sur le Defender. Nous ne recevons pas les gens comme des clients dans un garage mais comme des hôtes de Speedfarm.’

Vaste stock Speedfarm est l’œuvre de Rodolphe de Biolley. Il y a 20 ans, il s’est mis à rechercher, pour son plaisir personnel, des Defenders à l’étranger. ‘Mais très rapidement, ce hobby a pris

26│MLRM 15/2011

une direction plus professionnelle, jusqu’à devenir une entreprise’, raconte Jonathan Schraepen. ‘C’est pourquoi un garage a rapidement ouvert ses portes, employant des personnes ayant une vaste expérience Land Rover. A l’heure actuelle, nous travaillons avec trois mécaniciens qui connaissent les véhicules sur le bout des doigts et à qui je fais une entière confiance.’ Speedfarm se concentre avant tout sur le Defender, dans tous les modèles possibles. ‘Chaque année, nous vendons environ 150 Defender ici à Saint-Trond. Nous nous efforçons toujours d’avoir 20 à 25 Defender en stock. Par ailleurs, nous travaillons en collaboration avec Speedfarm France, avec qui nous synchronisons régulièrement notre stock. Parmi les achats pour lesquels la France ne trouve pas


d’acquéreurs, je peux parfois trouver quelque chose d’intéressant pour notre marché. Et inversement. Nous sommes donc constamment en contact avec nos collègues français.’

avec Mechanic Services. Et lorsqu’un de nos clients tombe en panne, Speedfarm se charge d’arranger un transport et la voiture est acheminée jusqu’ici pour réparation.’

Le souci du détail

Passion personnelle

Avec Speedfarm, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, y compris lorsque vous achetez un Defender d’occasion. Les voitures sont en effet contrôlées en détail et parfaitement préparées. ‘Chaque voiture qui part d’ici a subi un gros entretien: tous les filtres ont été changés, le niveau d’huile et l’embrayage contrôlés, les freins et la courroie de distribution testés… Lorsque le véhicule est parfaitement en ordre au niveau technique, nous procédons à un nettoyage complet: nous sortons les sièges, les tapis sont passés à la vapeur, nous retirons le caoutchouc autour de la boîte de vitesses… Un travail qui peut parfois prendre plusieurs jours. Par ailleurs, nous fournissons également une garantie de 12 mois. Nos clients peuvent aussi s’adresser à Speedfarm pour un entretien, car nous avons d’excellents liens de collaboration

Rodolphe de Biolley a confié à Jonathan Schraepen la responsabilité de la gestion de Speedfarm Belgium. Une grande responsabilité pour quelqu’un de 23 ans. ‘Malgré mon jeune âge, j’ai déjà à mon actif une expérience professionnelle variée. En outre, c’était une offre que je pouvais difficilement refuser. Alors que tous mes amis achetaient une Peugeot 206, ma première voiture fut un Land Rover Defender de 1986. Il n’y avait pas de climatisation ni de chauffage, mais j’étais le seul à posséder une telle voiture. Lorsque j’ai eu l’opportunité d’assumer ici une fonction importante, je n’ai pas hésité longtemps. C’est cette passion personnelle qui me permet d’expliquer aussi aisément aux gens pourquoi ils devraient acheter un Defender.’ www.speedfarm.net

MLRM 15/2011│27


Compétition

Tuareg Rallye 2011

Une belle expérience pour tous les participants Texte Wim Vander Haegen – Photos: doc. Tuareg Rallye

Du 27 mars au 4 avril 2011 s’est déroulé au Maroc le Tuareg Rallye annuel. Ce raid à travers le désert a suivi un tracé qui rappellera assurément de beaux souvenirs aux amateurs du Dakar. Par rapport aux événements similaires, le Tuareg Rallye se profile comme une alternative de même valeur, mais abordable. Plusieurs Belges n’y sont également pas passés inaperçus et ont bravé courageusement dunes, plaines de sable et autres lits de rivière asséchés. Nous avons recueilli pour vous quelques réactions (enthousiastes).

28│MLRM 15/2011


2.500 km en huit jours

A

vec plus de 200 participants, tant des motos que des voitures, le Tuareg Rallye peut se considérer comme un des événements les plus réussis dans le monde des rallyes. Cette course à travers l’Afrique du Nord dure huit jours et couvre une distance de 2.500 km. Avec des étapes quotidiennes de 200 à 400 km et une part un peu plus importante de liaisons ‘on the road’, cette course est un peu moins dure, mais pourtant parfaitement comparable à ce que se voyaient proposer les participants du Dakar. C’est pourquoi le Tuareg Rallye est aussi souvent catalogué de petit frère du Dakar. Les grandes différences résident au niveau de la durée (une semaine au lieu de trois),

des étapes plus courtes et, évidemment, du prix de la participation que les organisateurs maintiennent délibérément beaucoup moins élevé. Les amateurs de voitures qui ne peuvent ou veulent pas dépenser d’énormes budgets ou qui ont tout simplement moins de temps libres peuvent ici vivre leur hobby à 100%. En outre, il règne au Tuareg

Rallye une ambiance de camaraderie hautement appréciée par tous les participants.

Bocken / Depuydt “Une excellente expérience”, explique Peter Depuydt qui participait pour la première fois à ce rallye. En compagnie du pilote Frederik

MLRM 15/2011│29


Compétition

Tuareg Rallye 2011

Bocken, il a participé à bord d’un Land Rover Defender 110. “Le Tuareg 2011 était très varié, avec tant du sable que des rocailles, et était en outre très bien organisé. Nous avons été épargnés par les problèmes, hormis quelques pneus crevés, et avons terminé à une jolie 13ème place (sur 34 équipes). Pour une première participation, nous pouvons donc être très contents, notamment parce que nous n’avons pas couru ce rallye avec un ‘tripmaster’, mais bien avec notre propre GPS. En cas d’éventuelle prochaine participation, nous envisagerons toutefois d’en utiliser un parce que cela facilite tout de même le travail

du navigateur. Nous avions aussi embarqué assez bien de matériel. L’expérience nous a appris qu’il est peut-être préférable de confier celui-ci à notre équipe de service (EAO).” Dans le cockpit également, tout s’est déroulé comme nous le voulions, explique Frederik Bocken qui avait déjà participé auparavant à

30│MLRM 15/2011

d’autres rallyes dans les plaines désertiques de Tunisie et de Lybie. “Pendant la course, vous êtes naturellement très concentré. La tension est intense, mais nous nous connaissons depuis longtemps et pouvons parfaitement gérer cela. Nous devons en grande partie notre résultat au talent de Peter. Sans un bon copilote, vous n’arrivez à rien.”


Le soir règne apparemment au Tuareg une agitation plutôt agréable. “Tout le monde veut évidemment être le meilleur, mais l’ambiance est excellente et on épilogue toujours de manière détendue avec les autres participants. S’il s’agit d’une expérience à réitérer? Assurément, éventuellement à nouveau au Tuareg Rallye, mais nous voulons aussi mesurer nos forces ailleurs.”

Della Barbera / Simechalle Fabrice Della Barbera et son épouse Karine Simechalle ont réussi à s’emparer de la première place dans la catégorie ‘voitures amateurs’ à bord d’un buggy Polaris RZR S. “C’était la troisième fois que nous participions parmi les voitures et cette édition a été vraiment excellente, et pas uniquement parce que nous avons remporté notre catégorie”, affirme Fabrice. Le ‘patron’ d’Eurojapan Car & Parts ne tarit pas d’éloges tant sur les conditions de course que sur l’encadrement. “D’un point de vue rapport qualité/prix, il s’agit d’un des meilleurs rallyes, si pas le meilleur. Quand on sait qu’il faut parfois débourser jusqu’à dix fois plus pour des événements similaires et souvent même avec moins de confort, on se rend rapidement compte que cette initiative est louable. Le roadbook était parfait, les hôtels corrects, la nourriture délicieuse et l’ambiance entre les participants très chaleureuse. Le parcours intéressant était très varié

MLRM 15/2011│31


LAND ROVER TOURNAI

Les 7 bonnes raisons pour se rendre chez Land Rover Tournai : •

Distributeur officiel Land Rover

30 ans d’expérience 4x4

Préparateur Raid

Equipement sur mesure

Piste 4x4 de haut niveau

Test des véhicules en Afrique par Bernard Dorchy

Accès direct autoroute E429

www.landrovertournai.be

-

Tél :

+32

N50°37’35” E3°24’53”

69

85

82

44


Tuareg Rallye 2011

Compétition

et taillé sur mesure pour le véritable amateur. Pas trop dur, mais aussi assurément pas trop facile. En outre, la course se déroule dans un décor magnifique, ce qui contribue aussi à un bilan final positif. En fait, tout le monde devrait découvrir le Tuareg Rallye, mais d’un autre côté, il ne faut pas non plus que celui-ci devienne trop grand. C’est précisément son aspect modeste qui le rend attirant.”

De Brabant / Desmet Pour le duo Lieven De Brabant / Donald Desmet, l’aventure s’est hélas déjà terminée après trois jours. “Si l’an dernier nous avions participé à bord d’un Land Rover Defender, nous avons opté cette année pour un Mitsubishi Pajero”, explique Donald, le copilote. “Une véritable voiture de sport, dont seulement 1280 exemplaires ont été produits en version rallye, et avec laquelle nous avions pris un excellent départ pour figurer immédiatement dans le top cinq du classement journalier. Nous avons super bien roulé les premiers jours, mais après trois étapes, c’était fini. Pour quelle raison? En fait, un concours de circonstances…: un système de conduite un peu différent, une voiture différente et la malchance brute avec notre moteur qui a rendu l’âme. C’est malheureux, mais nous sommes tout de même restés jusqu’à la fin et avons encouragé nos collègues tous les jours. La compétition a été rapidement

MLRM 15/2011│33


Compétition

Tuareg Rallye 2011

finie pour nous, mais nous avons toutefois également bien profité de notre voyage en tant que spectateurs. Naturellement, cela vous démange quand vous voyez partir les autres le matin, mais il ne faut pas se laisser abattre.” Faire mieux la prochaine fois? “Nous participerons encore assurément à d’autres rallyes, peut-être même encore plus aventure. Lieven et moi avons notamment épinglé dans notre agenda le Libya Desert Challenge, mais la Tunisie et l’Albanie constituent aussi des défis attirants.”

Blomme / Vancraeymeersch Geert Blomme et Els Vancraeymeersch ont conféré une valeur ajoutée à leur participa-

tion en soutenant la campagne WaSH (eau, équipements sanitaires et hygiène) d’UNICEF Belgique. “Initialement, mon épouse et moi voulions goûter comme tout le monde à l’ambiance du rallye dans le désert du Maroc, mais nous avons rapidement eu l’idée de faire quelque chose en plus. De par le passé, nous avions déjà soutenu des actions de l’Unicef et avons cette fois utilisé quelques entreprises et organisations locales comme ‘point de départ’ pour récolter des fonds. En tout, nous avons récolté 7.500 euros que nous avons versés à l’Unicef. En outre, sur place, nous avons fait des crêpes pour les

34│MLRM 15/2011

équipes belges. Avec Delica Catering, nous fournissons souvent dans notre vie professionnelle de l’outside catering, basé sur la vie champêtre; gâter les collègues nous semblait donc être une bonne idée.” Au niveau du rallye proprement dit, le duo a atteint la 14ème place à bord d’un Land Rover Defender 110 dans la catégorie voitures amateurs. “Notre premier Tuareg Rallye a constitué une expérience très positive”, se remémore Geert avec satisfaction. “La sympathie dans le camp belge nous a vraiment séduits et l’organisation proprement dite


a été impeccable. Pour nous aussi, l’expérience mérite d’être reconduite.”

De Ridder / De Jaegher Aux côtés d’Erik De Ridder, Werner De Jaegher a vécu son baptême du feu comme navigateur dans le monde des rallyes dans

le désert. “J’avais bien accumulé pas mal d’expérience en matière de navigation en bateau, mais en voiture, c’est tout de même encore un peu différent”, affirme le directeur du constructeur de piscines Alltechniek. “Cela va tout de suite un peu plus vite, mais après une petite journée d’adaptation, tout le reste s’est déroulé sans problème. Durant la

course proprement dite, un nouveau monde s’est ouvert à moi. Le parcours, les décors époustouflants, l’ambiance dans l’équipe et entre les participants, etc., ce fut une semaine fantastique dans le désert marocain.” En chemin, l’équipe a connu quelques petits contretemps, comme beaucoup

MLRM 15/2011│35


Compétition

Tuareg Rallye 2011

d’autres, mais jamais des situations vraiment problématiques. “Je suis d’ailleurs moi-même mécanicien de formation et je peux donc, si nécessaire, résoudre pas mal de problèmes sur place. En outre, nous avions l’appui de l’équipe d’assistance EAO qui remettait les voitures totalement au point après chaque journée de course.” Quant à savoir si Werner a totalement succombé au microbe des rallyes, “nous faisons déjà des projets pour l’an prochain et pensons à participer à la Transanatolia en Turquie.”

36│MLRM 15/2011

Claeys 4x4 On dit parfois dans les sphères du rallye que la qualité de l’assistance fait la qualité de l’équipe. La rapidité et le professionnalisme de l’équipe de soutien revêtent une importance capitale pour maintenir les voitures – et parfois aussi les pilotes – en excellente condition. Chris Claeys de Claeys 4x4, un garage Land Rover indépendant, s’est rendu au Tuareg Rallye où il a assuré l’assistance de l’équipe Steve Ingels / Philip Cornette qui participait à bord d’un Bowler Wildcat 200, ainsi qu’à l’équipe Wouter Leenknegt / Gregory Vangheluwe qui avait opté pour un Toyota HZJ

105. Chris a vécu totalement le rallye depuis le camion d’assistance et revient pour nous sur cette expérience passionnante. “Nous partions le matin du même endroit et suivions le rallye le plus loin possible, également sur la piste, mais principalement par la route. Nous faisions en sorte d’arriver à temps au bivouac suivant pour y attendre ‘nos’ voitures. Immédiatement après l’arrivée, nous procédions à l’examen des véhicules et, si nécessaire, aux travaux d’entretien et/ou de réparation. J’avais emporté un quad, ce qui me permettait d’aller jeter de temps en temps un œil sur la piste et même d’amener des pièces sur place pour ‘les premiers soins’.”


Si Chris travaille sur des Land Rover dans la vie de tous les jours, il s’est vu confier au Tuareg l’assistance d’un Bowler et d’un Toyota. “Cela fait peu de différences pour moi. J’aime aussi travailler sur d’autres marques. C’est et reste avant tout une magnifique expérience.” L’ambiance était excellente, comme le montre le fait que d’autres équipes ont également pu faire appel au professionnalisme de Chris. “Evidemment, les équipes propres restent prioritaires, mais nos deux voitures ont connu peu de problèmes. Toutes deux ont joliment presté et terminé dans le top 10. Venir en aide à quelqu’un d’autre procure aussi une grande satisfaction. Il s’agissait pour moi d’une première, mais comme vont les choses, je me tiens à nouveau prêt pour l’an prochain.”

EAO Quand nous avons appelé Martin Fontyn pour avoir sa réaction, il était à nouveau dans le feu de l’action, cette fois en Pologne. L’équipe d’assistance d’EAO (Enduro Adventure Organisation), agent officiel du Tuareg Rallye en Bel-

gique, était présent avec un 4x4 et un camion de l’équipe de service renfermant 4 personnes. “Cette année, nous avons participé avec cinq motos, dont la mienne, une KTM 530 EXC-R, et cinq voitures. Une équipe (cf. infra) n’a pas terminé, mais les autres ont effectué un très bon rallye et ont toutes joliment atteint la ligne d’arrivée. J’ai moi-même terminé troisième, comme l’an dernier d’ailleurs, sur plus de 100 motos dans la catégorie pros.” Le travail de l’équipe de l’assistance ne se limite nullement à travailler à gauche et à droite sur des motos et des voitures. “Nous avons tout amené depuis la Belgique et avons veillé à ce que les caisses de pièces de rechange et les bagages de nos équipes arrivent bien à temps là où ils le devaient. Nous devons nous soucier de tout ce que les voitures de rallye ne peuvent ou

ne doivent emporter pendant l’étape. Nous nous chargeons aussi de toute la préparation et de la planification des hôtels. Lors du rallye dans le désert proprement dit, nous dressons une tente et aménageons un espace de service à côté de l’hôtel ou du bivouac. Immédiatement après l’arrivée de la première voiture ou moto, nous nous attaquons à l’entretien et/ou aux réparations. Nous vérifions tout et faisons en sorte que le véhicule soit 100% prêt à repartir. Tout ce dont nous avons besoin pour travailler sur les véhicules, et même le personnel, vient de chez nous. L’encadrement, comme le lunch, les nuitées, etc., fait également partie de nos tâches.” Martin nous donne encore un conseil: si vous voulez participer l’an prochain et souhaitez faire appel à EAO, ne traînez pas car les inscriptions pour 2012 ont déjà débuté.

MLRM 15/2011│37


Compétition

MLRM Defender Competition 2011

My Land Rover Magazine

Defender Competition 2011

Le grand jour est fixé au samedi 20 août 2011: dans le cadre du ‘land Rover Day’, le Château de Bourgogne accueillera la finale de la ‘My Land Rover Magazine Defender Competition 2011’. Au cours des dernières semaines, le jury a procédé à la sélection, au terme de longues réflexions, de 7 nominés parmi les nombreux inscrits. Les finalistes se présentent aujourd’hui en quelques mots. Rebecca Baes

“M

on ‘Deffy’ et moi... c’est une histoire d’amour”, raconte Rebecca Baes, contaminée par le virus Defender il y a 6 ans. “Le look robuste et original du Defender m’a tellement séduite que j’ai décidé d’en acquérir un. Tout a commenée par un 90 TD5 vert bouteille de 2001. Petit à petit, j’ai personnalisé ma voiture et je pratiquais l’off-road soft, ce qui m’a amené à faire la connaissance du garage Ter Steene. On y parlait de pneus MUD, de différentiels barrés, de true-tracks… J’ai transformé mon 90 en pick-up avec arceau, winch et snorkel et j’y ai fait monter d’autres pneus afin de pouvoir nous lancer dans des défis plus ardus, comme le Belgium National. Plus tard, je suis passée à un 110PU TD4, qui fut mon grand amour, tant pour les trajets quotidiens que pour l’off-road. A chaque fois, il fait naître un sourire sur mon visage et j’adore lorsque les gens nous suivent du regard. Une femme et un Defender... un couple qui peut surprendre, mais pour moi, c’est tout simplement ‘the perfect match’.

Filip De Ridder Depuis plus de 20 ans, Filip de Ridder, né en 1964, est passionné par tout ce qui touche à Land Rover et Range Rover. “Vers 1989, j’ai acheté mon tout premier Land Rover 109 6 cylindres lors d’une vente publique de la Gendarmerie. Nous avons traversé l’Europe à son bord et vécu nos premières expérien-

38│MLRM 15/2011

ces 4X4. Au fil des années, plusieurs modèles de Land Rover et Range Rover se sont succédé entre nos mains, pour terminer avec un Range Rover Supercharged!

Fin 2008, l’envie s’est fait sentir de participer au Libya Desert Challenge, mais Filip n’avait pas de véhicule adéquat pour cette entreprise. La solution s’est présentée sous la forme d’un Defender 11 noir jais, qui fut équipé de tous les accessoires (rallye) nécessaires. L’équipe a traversé toutes les étapes jusqu’à la ligne d’arrivée du Libya Desert Challenge et s’est depuis lors bâtie une solide expérience en Belgique, en France, en Pologne et en Angleterre. “Dans le cadre de ma vie professionnelle, je combine du travail de bureau à de nombreux kilomètres sur notre territoire et à l’étranger. Pour relâcher un peu la pression, je recherche volontiers l’aventure et la découverte du vaste monde. Le Defender est une excellente voiture pour cela.”

services, je l’ai revendu et j’ai immédiatement commandé un nouveau Defender. Il ne fut livré qu’en février 2010 mais j’ai déjà parcouru 20.000 km à son bord, notamment en France, en Espagne et en Italie. Ce Defender est encore en ‘plein montage’. Il a été livré avec ABS, airco, attache de remorque, treuil, undershield, snorkel, wing top protection et protection latérale, mais cela ne s’arrêtera résolument pas là. Très bientôt viendront s’y ajouter une tente de toit, un expedition rack, un rear bumper hi-lift jack mounting kit + un hi-lift jack.”

David Leysen

Domien Leppens Domien a acheté son premier Land Rover Defender 110 County lors de sa pension en mars 1994. “J’ai parcouru 273.000 kilomètres avec cette voiture, et j’ai traversé de nombreux pays: Pologne, Tchécoslovaquie, Ukraine, Moldavie, Roumanie, Turquie, Syrie, Jordanie, Israël, Grèce, Iran, Turkménistan, Ouzbékistan, Kirghizie, Kazakhstan, Russie, Lettonie, Lituanie, France, Espagne, Maroc, Lybie, Angleterre, etc… En septembre 2009, après 16 ans de bons et loyaux

Dave Leysen est Chef du Service Technique BSNV et le fier propriétaire d’un Defender (Ninety) PU Soft-Top Truckcab de 1987 avec moteur LR Discovery 1200tdi. “La voiture est équipée de nombreux équipements supplémentaires, dont un winch bumper, un winch tray et un arceau faits maison.” Dave est actif depuis 6 ans déjà au sein de la sphère LR et combine conduite tout-terrain, voyages (dans les Pyrénées espagnoles et fran-


çaises) et participations à des compétitions telles que le Transilvania Adventure Trophy, le Scorpion Challenge et le Belgium Offroad Contest. “J’ai fait de plus de 100 road-books en Belgique et à l’étranger, je donne même des cours de conduite tout-terrain et de confection de road-books. Grâce à mes études techniques en autodidacte, j’assure moi-même les entretiens et les réparations de mon véhicule. Mon Defender n’est peut-être pas le plus beau, mais il a une histoire. Je fais tout moi-même et cela m’a procuré jusqu’à aujourd’hui des heures et des jours de plaisir.”

Wim Stevens

Wim Stevens participe au concours avec son troisième Defender 130, dont il est l’heureux propriétaire depuis janvier 2011. “La voiture est revêtue d’un film noir mat et son intérieur en cuir noir est absolument remarquable. Une véritable star, donc. Je l’utilise tant pour ma vie professionnelle que privée. Pourquoi? C’est très simple: c’est la seule et unique voiture correspondant parfaitement à mes exigences. En tant que voiture professionnelle, le Defender 130 est tout simplement parfait et pour les déplacements privés, il s’agit d’une voiture idéale pour se relaxer. Mon Defender ne se distingue peut-être pas par ses fioritures mais pour moi, avec son look sobre, il est le plus beau. Je suis extrêmement fier et même mon petit-fils de cinq ans refuse qu’on vienne le chercher à l’école avec une autre voiture! J’espère pouvoir prendre de belles vacances avec mon Defender dans les années à venir. La Jordanie est en tête de ma liste et l’Afrique du Sud me tente également énormément.”

Frederik Vandenbempt Frederik Vandenbempt n’avait que 8 ans lorsqu’il fut piqué par le virus. “Dans ma rue, j’ai vu passer une vingtaine de 4X4, dont bon nombre de Defender. J’ai pu monter à bord de l’un d’eux et j’ai été immédiatement conquis. Lorsque j’avais 13 ans, mon père a

lui-même acheté un Range Rover Classic, pour lequel je me suis littéralement pris de passion. Quelques années plus tard, j’ai eu ma propre voiture de rêve lorsque mon père a déniché un Defender 50th Anniversary V8. Tout ce que je gagnais passait dans le V8. Au bout de 6 ans environ, un Defender 130 a pris sa place.” Frederik travaille depuis 3 ans en tant qu’entrepreneur de jardin indépendant. Il a entièrement transformé son Defender, lui ajoutant un projetcteur, une caméra pour remorques, une signalisation pour l’abattage des arbres, un hard top AFN, un lettrage, des pneus larges pour l’hiver et l’été... Mais le reste de la famille est également sous le charme de Land Rover. “Mon père conduit aujourd’hui un Discovery 3, ma mère possède un Freelander Kalahari 2003 et mon amie un Freelander 2005.”

Alexander Verhelst Alexander Verhelst étudie le droit et les SEA à l’université de Louvain. “Durant mon temps libre, je m’efforce de faire un maximum de sport et... de conduire mon Defender. Lorsque j’avais 9 ans, mes parents ont acheté leur premier Range Rover. J’ai été immédiatement conquis et je rêvais déjà de ma propre voiture. J’étais en cinquième année de secondaire quand mon père nous a acheté, à moi et mes deux frères, un Land Rover Defender 90 SVX. Cela fait quelques années maintenant que nous partons en Angleterre à plusiers Land Rover. Nous y profitons du paysage et nous pratiquons l’off-road, accompagnés de spécialistes locaux qui nous font découvrir les plus beaux circuits, comme The Yorkshire Moors et The Dales. J’ai également suivi les cours pour débutants de conduite 4X4 proposés par

Land Rover Experience et j’ai participé à deux reprises au Land Rover Day. Je saisis toutes les occasions de participer à un événement 4X4 responsable. Land Rover et la conduite offroad sont mes deux passions et je pense qu’il s’agit d’un virus dont je ne guérirai jamais.”

Erik de Brouwer

Pour Erik de Brouwer, designer et photographe indépendant, son Defender lui offre depuis un an une voiture familiale idéale. “J’ai toujours roulé en 4X4 mais depuis que nous nous sommes offerts le 110, nous ne voulons plus rien d’autre. Cette voiture est formidable et emmène notre ‘petite’ famille de 5 personnes et 3 chiens absolument partout. Pour mon travail de photogrape et mes voyages, je n’imagine pas non plus d’autre voiture. Depuis l’année dernière, le Defender m’a fait découvrir les lieux les plus divers: du terrain industriel cahoteux aux Alpes autrichiennes en passant par la nature sauvage de la Eiffel et la beauté des Ardennes en hiver. Je n’ai jamais rencontré le moindre souci pour atteindre tous ces endroits. Nous avons acheté ce Defender il y a un an et nous avons uniquement dû remplacer le starter. Nous transformons petit à petit la voiture et notre liste de projets est longue car, à long terme, notre souhait est de faire un voyage jusqu’en Afrique et d’explorer le Mont Atlas.

Defender Competition 2011 – la finale Date: samedi 20 août 2011 Lieu: Château de Bourgogne à Estaimbourg (Pecq) Début: 10h00 Remise des prix: vers 18h00 Plus d’infos: www.mylandrover.be

MLRM 15/2011│39


Repousser les limites de la puissance et de la précision. PROXES T1 Sport SUV, la nouvelle référence des pneus Ultra Haute Performance SUV, destiné aux conducteurs à la recherche de précision et plaisir de conduite.

TOYO TIRE BENELUX

|

www.toyotires.be

|

info@toyotires.be

www.facebook.com/ToyoTireBenelux


Croatia Trophy 2011

Compétition

L’or et le bronze pour Land Rover Du 28 avril au 6 mai s’est déroulé dans les bois et marécages autour de Staro Selo Topusko le Croatia Trophy 2011, et My Land Rover Magazine y était. Pas pour y participer, mais pour effectuer un reportage sur ce rendez-vous classique détrempé et marécageux. Nos reporters de service étaient Jos Meersmans et MarieJo Verboomen, que nos fidèles lecteurs connaissent depuis déjà longtemps sous l’appellation de duo Bluedisco. Voici leur journal de bord de neuf jours froids et humides en Croatie.

J

os et Marie-Jo étaient présents non seulement comme journalistes, mais aussi comme supporters de Tim Paneels et Cedric Smets. Ceux-ci participaient à la compétition avec leur Taurus monté maison, une sorte de buggy au look Defender de D&G 4x4 Tuning. Nom choisi pour ce mastodonte de 370 cv et 3 treuils: the beast. Bluedisco a pour l’occasion rempli pas moins de trois fonctions: voiture de presse, véhicule d’assistance et cuisine mobile.

Camp de base “En deux jours, nous parcourons les autoroutes belges, allemandes, autrichiennes et slovènes menant à Staro Selo Topusko. Les formalités douanières aux frontières slovène et croate sont étonnamment très rapides. Le laissez-passer que nous avons fait traduire en croate par Google fait apparemment des merveilles. Nous atteignons le campement du Croatia Trophy la veille au soir. Nous

Texte: Jos Meersmans / Marie-Jo Verboomen / Jan Van Geel – Photos: Jos Meersmans / Marie-Jo Verboomen

réussissons à monter la grande tente garage et notre tente arrière juste avant la tombée de la nuit. Nos pilotes Tim et Ced nous font savoir qu’ils logeront en chemin et que nous ne devons pas les attendre.”

28 avril: les formalités “Le temps n’est pas fabuleux, mais il reste heureusement sec de telle sorte que nous pouvons entreprendre les derniers préparatifs pour accueillir the beast. La situation à la frontière croate est un peu tendue pour nos pilotes: selon les douaniers, le Taurus ne serait pas ‘road legal’. Mais cela vaut naturellement pour 99% des 4x4 inscrits au Croatia Trophy. Apparemment, à l’instar d’autres participants, ils auraient mieux fait de bidouiller quelque peu les numéros de plaque et les documents de bord pour éviter de tels problèmes. Finalement, Tim et Cedric sont tout de même autorisés à repartir à condition qu’ils présentent l’attestation de réexportation lors de leur départ. Nous les accueillons au camp de base vers deux heures et ils consacrent le reste de la journée à s’inscrire et coller les

MLRM 15/2011│41


JAGUAR • ROVER • LAND ROVER VENDEUR INDÉPENDANT & ENTRETIENS VÉHICULES NEUFS ET D’OCCASION

PLUS D 30 ANNÉEE S D’EXPÉR IEN

CE

“Désormais, mécanicien supplémentaire ayant des années d’expérience en Land Rover – Jaguar” Jaagpad 8A - 8900 YPRES 057 21 82 82 - www.callantieper.be

Ardooisesteenweg 410 - 8800 ROULERS 051 22 43 30 - www.callantauto.be

2

.0 nt Stand 20

Visitez

Ifor Williams Trailers Herenstraat 41 3960 Bree T. 089/461652 F. 089/466776 info@iwtrailers.be

ramo Agricole Lib e ir o F la à nous

www.iwtrailers.be


Croatia Trophy 2011

Compétition

2 mai: l’important, c’est de participer…

autocollants sur leur véhicule. Le soir, nous profitons d’un délicieux barbecue au milieu de la nature croate.”

29 avril: un bon départ “Une matinée froide a succédé à la nuit très pluvieuse. Ce sera donc un véritable ‘Trophy’. Tim et Cedric tirent un moins bon numéro de départ, mais ils réalisent un solide prologue: avec une quatrième place sur 51 participants, ils bénéficient d’une excellente position de départ pour les jours suivants. En outre, the beast survit sans dégât à l’étape inaugurale et donc pas besoin d’ouvrir le coffre à outils. Lors du repas du soir, nous nous réjouissons donc de l’organisation.”

30 avril: les premiers petits problèmes “Le prologue n’était rien de plus qu’un échauffement, aujourd’hui débutent les choses sérieuses. La presse reçoit un roadbook pour rallier les press-points, les endroits proposant les passages les plus spectaculaires. Tim et Cedric ont plus de problèmes avec la voiture qu’avec le terrain. La réparation d’un câble d’accélérateur cassé et d’un pneu crevé prend beaucoup de temps et leur passage se fait donc attendre. Au cours de la seconde partie de l’étape du jour, la malchance les épargne et ils finissent dès lors à la 19ème place. D’autres participants ont moins de chance et connaissent encore plus de problèmes mécaniques ou s’embourbent sans espoir. Un Britannique s’enfonce si profondément dans une petite rivière que l’eau atteint le bord du toit. Un buggy vert fait des tonneaux latéraux en tentant de traverser la rivière. Tout ce qui n’était pas fixé à la voiture atterrit ainsi dans l’eau. Cela nous vaut de fantastiques clichés, même si nous avons parfois un peu l’impression de ressembler à des touristes de catastrophe.”

1er mai: jour et nuit “Le dimanche constitue une journée pour le public. Avec quelques épreuves spéciales sur une superficie réduite, les spectateurs peuvent profiter du spectacle de manière optimale. Les équipes sont réparties en petits groupes et doivent partir mais aussi arriver ensemble. Une forte ascension et des descentes raides rendent l’usage des treuils indispensable. Nous profitons du spectacle et voyons Tim et Cedric prester plus qu’honorablement. En raison du principe des groupes, ils peuvent toutefois difficilement gagner du temps.” “A minuit démarre l’étape de nuit. En nous postant au point presse, nous espérons voir passer rapidement the beast. L’attente est cependant longue dans le froid et la pénombre des bois où quelques feux de camp réchauffent les officiels. Pendant plus de quatre heures, nous entendons les participants treuiller, escalader, tirer et jurer sur une côte d’à peine 100 mètres, mais extrêmement raide. Cependant, pas de trace de Tim et Cedric. Lorsque le docteur du ‘Trophy’ est subitement appelé pour un accident de treuillage, notre cœur commence à battre plus rapidement. Nous retournons au camp la peur au ventre… où nos amis ont déjà rejoint leur sac de couchage.”

“Au petit déjeuner, nous apprenons que the beast est redescendu à la 28ème place. La raison: problèmes de treuil et de moteur. La cause n’est pas évidente, mais apparemment, des fuites d’eau et d’huile ont entraîné une surchauffe du moteur. Lorsque nous nous levons, ces problèmes techniques ont déjà fait l’objet de réparations et sont heureusement résolus. Bref, le Taurus est prêt à reprendre le départ, mais les ambitions sont revues à la baisse. Le classement n’est désormais plus important, seule l’arrivée compte encore.” “L’après-midi débute la course de vitesse. Toutes les voitures partent ensemble sur un petit circuit permettant à peine de réaliser des gains de temps. Cette course constitue un défoulement sur mesure pour les fans de beaucoup de bruit et de jets de boue à plusieurs mètres de hauteur. Tout le monde sprinte furieusement dans cette bande déchaînée qui presse les derniers chevaux de ses moteurs boostés. Les problèmes du Taurus ne sont hélas pas résolus. Tim et Cedric doivent encore s’arrêter quelques fois parce que les thermomètres de leur voiture s’élèvent de manière inquiétante. A mi-chemin, ils arrachent le capot de la voiture pour ainsi améliorer le refroidissement du compartiment moteur. Une bonne idée, car cela leur permet de remonter de la 28ème à la 12ème place. The beast devra cependant passer sur la table d’opération pour résoudre ce problème de surchauffe du moteur.”

3 mai: game over “Au programme d’aujourd’hui figure un long roadbook et les gens de la presse sont envoyés très tôt dans les bois. La nature magnifique et intacte est très marécageuse en raison des nombreuses petites vallées enclavées au relief escarpé. Nous passons

MLRM 15/2011│43


              

LAND ROVER INSURANCE la protection la plus complète avec des avantages uniques

N.V.

S.A.

British

CAR PARTS Onderdelen – Pièces dÊtachÊes Groothandel – Grossiste

Florastraat 77, 9840 DE PINTE Amazon Insurance sa Siège social et bureaux Posthofbrug 14 2600 Antwerpen – Belgique tĂŠl. 03 242 92 74 fax 03 242 92 79 landrover.insurance@amazon.be Amazon Insurance sa fait commerce sous la raison commerciale de Land Rover Insurance. Entreprise d’assurances agrĂŠĂŠe en Belgique sous le n° de code 1023 pour pratiquer la branche 3 ‘Corps de vĂŠhicules terrestres’ (AR 09/01/1992 – MB 23/01/1992) RPM Antwerpen – TVA BE 0445 910 483 / Membre du Groupe Bâloise / KBC 733-0461815-28 / IBAN BE37 7330 4618 1528 / BIC KREDBEBB

T: 09 282 59 05 - F: 09 282 98 11 E-mail: bcp@proximedia.be www.britishcarparts.be

Nous sommes spÊcialisÊs dans toutes les pièces pour auto pour les marques suivantes: ROVER, MINI, LANDROVER, MG et JAGUAR


Croatia Trophy 2011

Compétition

par des forêts commerciales destinées à l’industrie du bois. Les gardes forestiers voient d’un bon œil que nous réalisions ici de nouvelles ‘ornières’ et, en outre, le ‘Trophy’ garantit des recettes supplémentaires dans cette région pauvre de Croatie. Malgré leur favorable 12ème place de départ, Tim et Cedric prennent peu de plaisir sur cette étape. A mi-chemin, leur boîte automatique rend l’âme et le Bluedisco est contraint de remorquer the beast. Nous tirons le ‘monstre’ du bois et allons chercher la remorque au camp de base. Le ‘Trophy’ n’est pas une partie de plaisir pour tout le monde.”

4 mai: plus qu’une moitié de participants “Le matin, nous prenons congé de Tim et Cedric et décidons de suivre les trois derniers jours de cette course par élimination en accordant encore plus d’attention aux participants belges encore en lice. Deux équipes ont d’ailleurs beaucoup de chances de décrocher une place sur le podium. Dans la catégorie exigeante Trophy, il s’agit de Hendrik et Andries De Nijs à bord d’une Jeep CJ-7, tandis que dans la catégorie plus accessible Adventure, Mark Vinck et Pascal Sanders livrent de solides performances à bord de leur Range Rover hybride, entraîné par un moteur 300 Tdi. Les moteurs Tdi et même Td5 se portent d’ailleurs remarquablement bien parmi les huit cylindres gourmands et leurs centaines de chevaux. Tout dépend naturellement du style de conduite du pilote, et avoir uniquement le pied lourd s’avère rarement le bon choix. Le parcours est en tout cas de nouveau parfaitement approprié pour faire de splendides photos d’action. A la fin du 5ème jour, le nombre de participants encore en course a diminué de moitié.”

5 mai: les pieds dans l’eau “L’avant-dernière étape débute après une nuit glaciale. Le roadbook compte 76 kilomètres et, dès le départ, les participants de la catégorie Trophy doivent directement plonger dans une rivière. Etant donné que l’eau était profonde de maximum un mètre, les désagréments se sont limités à des pieds mouillés. Les copilotes ont également dû patauger dans la boue toute la journée pour treuiller les voitures.”

6 mai: 4 heures d’avance “Le dernier jour du ‘Trophy’, les participants tentent d’assurer leur classement. Les pho-

Résultats Catégorie Trophy: 1. James Marsden / Wayne Smith (GB/AUS) - Land Rover 2. Hendrik De Nijs / Andries De Nijs (B) - Jeep CJ-7 3. Simon Buck / Mathew Cock (GB) - Land Rover

Les autres équipes belges classées: 9. Axel Burmann / Tom Olieslagers - Jeep Wrangler 13. Wouter Tyberghien / Joop Barten - Land Rover 16. Marc Gielkens / Ben Schulpen - Jeep CJ-7 17. Nico Ladang / Werner Ost - Jeep CJ-7 24. Wouter Vekeman/ Stijn Vekeman - Daihatsu Rocky 33. Tim Paneels / Cedric Smets - Taurus

Catégorie Adventure: 1. Yury Selifonov / Dmitry Sokov (RUS) – Mercedes G300 2. Georg Laon / Christoph Mostler (A) – Jeep YJ 3. Mark Vinck / Pascal Sanders (B) - Range Rover hybride

Les autres équipes belges classées: 5. Peter Timmens / Tjeerd Rosier - Land Rover 6. Ben Flamaing / Manu Houben - Land Rover 10. David De Raedt / Sofie Van Gerwen – Mercedes Buggy Vous trouverez les résultats complets des deux catégories sur http://croatia-trophy.org/ offroad/ranking/.

tographes restent cependant aux aguets et leur patience sera récompensée à quelque 200 mètres de l’arrivée. Dans une descente dangereuse, une voiture s’est retournée avant de s’immobiliser dans la rivière sur le toit. Heureusement, les officiels arrivent à la vitesse de l’éclair pour libérer les occupants malchanceux.” “La catégorie Trophy est remportée par le Britannique Jim Marsden. Il possède plus de quatre heures d’avance sur le second, et ce à bord d’un Land Rover avec un moteur Td5 renforcé et boosté. Jim n’est naturellement pas le premier venu: il est le propriétaire de la société Gigglepin4x4, qui commercialise notamment les treuils à deux moteurs ultra rapides Gigglepin Winches.

Plus d’infos? Vous trouverez toutes les informations sur le Croatia Trophy – en croate, allemand ou anglais – sur http://croatia-trophy. org/offroad/.

MLRM 15/2011│45


Voyages & Randonnées

Ducs de Bourgogne 2011

Texte: Jos Meersmans / Marie-Jo Verboomen / Jan Van Geel Photos: Jos Meersmans / Marie-Jo Verboomen

Un voyage 4x4 ne doit pas toujours se dérouler loin de chez soi ni être long, coûteux et primitif. Un weekend prolongé en Bourgogne est par exemple également possible. Du 3 au 5 juin 2011, Nord Raid Organisation y a en effet organisé Ducs de Bourgogne, un raid varié à travers bois et plaines avec, naturellement, du temps pour déguster les spécialités locales. Pour Marie-Jo Verboomen et Jos Meersmans, ce fut l’occasion idéale pour se détendre totalement après les marécages et la pluie du Croatia Trophy.

“D

ucs de Bourgogne est un court voyage 4x4 sans véritables défis. Du moins quand il fait sec. Nous avons passé la première nuit à Auxerre dans un hôtel de la chaîne Kyriad tandis que pour la seconde nuit, les organisateurs avaient réservé un hôtel à Dijon. Les randonnées au roadbook nous ont guidés à travers la Côte d’Or, le parc naturel du Morvan, la Haute-Marne et l’Aube. Et vu que nous traversions une région viticole, nous avions bien l’intention d’accorder l’attention nécessaire à ses nobles breuvages.”

Auxerre - Dijon “Après le briefing, nous nous mettons directement en quête des vins de Bourgogne. Cachée dans une petite vallée, nous découvrons Irancy, où un vigneron simple et franc nous dévoile dans ses caves voûtées les secrets des vins locaux. Nous remarquons rapidement

46│MLRM 15/2011

Petit bain de roues que le bon vin ne doit pas nécessairement être cher, de telle sorte que quelques caisses disparaissent dans plusieurs 4x4. Les vignobles alternent avec des champs de blé et de tournesol tandis que les bois et prairies ne manquent également pas. De petites rivières et canaux sillonnent les vallées. Les chemins larges et bien entretenus sont généralement recouvert de cailloux calcaires typiques, une variété de pierre largement utilisée pour la construction des maisons. L’après-midi, nous nous exerçons sur le terrain de 4x4 privé de Salives et il fait déjà presque noir lorsque nous entamons les 70 derniers kilomètres de cette étape de 210 kilomètres. Au menu de

ces derniers kilomètres figurent des chemins à travers bois fortement endommagés par les gardes forestiers. Heureusement, nous avons emporté nos pneus boue et rejoignons Dijon en toute sécurité – mais tard.”

Dijon - Vauclaix “Ce matin, nous sommes effrayés par la mauvaise nouvelle: trois motos ont été volées dans le parking fermé de l’hôtel. Apparemment, l’Afrique est plus sûre que la France pour abandonner son véhicule! Au programme d’aujourd’hui figure le parc naturel du Morvan. Le tracé comprend quel-


ques difficultés, mais en raison du temps sec et ensoleillé, nous devrions les digérer sans problème selon les organisateurs.” “Dans la région entourant Dijon, nous découvrons de beaux châteaux, de petite et grande taille, certains encore habités, d’autres médiévaux et abandonnés. Nous visitons le Château Fort de Mâlain, restauré depuis quelques années par quelques motivés et qui trône majestueusement sur un éperon rocheux. Au pied de celui-ci se dresse un petit village romantique où une fête médiévale bat précisément son plein. Hélas, nous n’avons pas le temps de nous y arrêter.” “Le paysage de cette étape est beaucoup plus fermé, avec davantage de bois, des chemins étroits et beaucoup d’étangs et de ruisseaux. Les nuages orageux menaçants se transforment l’après-midi en averses, juste à l’approche des difficultés promises. Bluedisco, notre fidèle Discovery II bleu, doit parfois faire vraiment de son mieux pour se sortir des passages étroits et se hisser hors des chemins abruptes et caillouteux. Ci et là, le sol n’absorbe plus l’eau et sur les chemins les plus bas se forment de grandes flaques qui peuvent parfois s’avérer traitement profondes. Le snorkel du Bluedisco vient bien à point et cela nous permet de ne pas devoir nous mouiller les pieds. Un Terrano sans snorkel s’embourbe dans une flaque profonde et son moteur se coupe. Avec beaucoup de mal, le conducteur réussit à faire redémarrer la voiture, mais l’échappement crache un énorme nuage de fumée blanche. Nous proposons de le guider par la route jusqu’à l’hôtel, où il pourra réparer les dégâts.”

Vauclaix - Auxerre “Ces courtes vacances se terminent par un petit roadbook nous ramenant à l’hôtel de départ à Auxerre-Appoigny, où nous sommes attendus vers 14h pour le déjeuner de clôture. Nous quittons le Morvan et pénétrons dans l’Yonne. Cette région est un peu plus riche en eau que le Morvan, mais nous profitons d’un paysage plus ouvert. L’orage d’hier a laissé peu de traces et les voitures sans snorkel franchissent sans problème les passages à gué. Les canaux bourguignons restent un atout touristique de cette région, et nous admirons les magnifiques yachts qui glissent à travers le superbe paysage. Le déjeuner de clôture est pris de manière ‘étalée’ car tout le monde n’arrive pas à l’heure. Ce qui n’est pas inhabituel avec les randonnées au roadbook. Quoi qu’il en soit, ce week-end de l’Ascension a été riche, dans la tradition bourguignonne, tant au niveau de la gastronomie que de la beauté de la nature, et mérite dès lors assurément d’être réitéré.”

A vol d’oiseau Ducs de Bourgogne Organisateur: Nord Raid Organisation Destination: France (Bourgogne, Morvan) Période: du 3 au 5 juin 2011 Départ / arrivée (raid): Auxerre / Auxerre Nombre de véhicules: 10 voitures, 4 motos, 2 buggys, 1 quad Nombre de participants: 29 Frais de participation: 350 euros par personne pour le raid; 70 euros pour le véhicule; incluant 2 nuitées à l’hôtel (demi-pension), 2 déjeuners, roadbook, visites, assistance technique et divers tels qu’autocollants pour les voitures et trophée final. Nuitées: hôtel Assistance technique: oui Assistance médicale: non Infos: Jean-Claude Billau, tél: 0033 3 20 59 87 43 / 0033 6 11 02 38 32, e-mail: contact@nro-aventure.com Site Internet: www.nro-aventure.com

MLRM 15/2011│47


primeur

Discovery 4 & Range Rover Sport 2012

Dans l’ombre du lancement de l’Evoque, Land Rover a présenté les versions revisitées du Discovery 4 et du Range Rover. Un duo plus puissant, plus écologique et plus luxueux que ses prédécesseurs, mais sans augmentation du prix des versions de base. Dans le cas du ‘Disco’, ce prix a même baissé de 2.500 euros. Le ‘Sport’ est quant à lui disponible avec des gadgets comme l’écran tactile Dual View, de telle sorte qu’il se rapproche du ‘véritable’ Range Rover. Malgré le solide lien technique, le fossé entre les deux demi-frères ne cesse de se creuser. Texte: Jan Van Geel – Photos: Land Rover

L

and Rover ne se repose pas sur ses lauriers. Alors que la marque travaille d’arrache-pied à l’élaboration d’un successeur pour le Defender et que les premiers Evoque quittent la chaîne d’assemblage, la marque britannique a également encore trouvé du temps pour relooker de manière réfléchie et efficace le Discovery 4 et le Range Rover Sport. Les adaptations apportées se limitent à des raffinements qui rendent ces véhicules plus écologiques et plus conviviaux. Les passagers à l’arrière se réjouiront par exemple des technologies de divertissement sans fil.

Plus de puissance, moins de CO2 et boîte automatique 8 rapports

Discovery 4 Le Discovery 4 revisité présente quelques raffinements qui améliorent encore cet allroader. En tête de liste, on peut mentionner la boîte automatique 8 rapports qui entraîne une réduction des émissions et qui a fait son apparition l’an dernier sur le Range Rover TDV8. Le rapport plus élevé de la surmultipliée s’accorde avec le couple important du turbodiesel pour réduire la consommation et les émissions de CO2. Cette boîte 8 rapports est également intelligente. Par temps chaud, elle sélectionne un rapport plus court pour faire tourner le moteur et la pompe de la climatisation plus vite de manière à tempérer l’habitacle en moins de temps. Par temps froid, elle fait tourner le moteur plus vite pour raccourcir le temps de mise en température et réduire les émissions. La fonction Driver Type Detection surveille les actions du conducteur et les systèmes embarqués pour optimiser la réaction de la boîte de vitesses au style du conducteur. La fonction Curve Detection veille à ce que la

48│MLRM 15/2011

transmission évite les passages à la vitesse supérieure perturbants de façon à ce que le véhicule puisse enchaîner une suite de virages en restant dans le même rapport. La commande de la boîte automatique s’effectuant via un sélecteur rotatif, le Discovery est équipé de série de palettes de changement de vitesses manuel montées sur le volant. Lorsque le contact est coupé, le bouton du sélecteur redescend et affleure la surface de la console centrale. Pour éviter toute confusion, un nouvel interrupteur est venu remplacer le

sélecteur rotatif Terrain Response®. Plus tôt dans l’année, le Discovery a déjà reçu deux nouvelles fonctions tout-terrain: l’assistance au démarrage en côte Hill Start Assist ou HSA et l’assistance à l’accélération en pente Gradient Acceleration Control ou GAC. La fonction HSA maintient la pression de freinage initialement appliquée par le conducteur pendant un laps de temps suffisant pour permettre au pied de relâcher la pédale de frein et d’appuyer sur celle de l’accélérateur sans recul impromptu du véhicule. La fonction GAC favorise une conduite plus sûre sur les pentes


à fort pourcentage lorsque le conducteur n’a pas activé la fonction de contrôle de vitesse en descente Hill Descent Control. Bref, autant d’adaptations que nous avions déjà vues l’an dernier sur le Range Rover revisité.

256 ch

vocale Say What You See qui accompagne les systèmes haut de gamme permet au conducteur de piloter l’installation de la voix. Le système d’info divertissement aux places arrière (RSE) est désormais doté d’un lecteur de DVD à fente unique monté dans l’unité audio qui permet de charger aisément le DVD depuis l’intérieur. Ce nouveau système remplace le système de changeur à 6 DVD accessible par le compartiment à bagages. Le système d’info divertissement aux places arrière s’appuie sur une nouvelle technologie sans fil puissante appelée WhiteFire™ qui utilise des casques d’écoute sans fil et se pilote par télécommande. Le système prend en charge la connectivité avec les consoles de jeu ainsi que la lecture de fichiers MP4 stockés sur clé USB.

Pour le millésime 2012, le turbodiesel 3.0 litres ultra réactif devient l’unique motorisation du Discovery 4, mais se décline en deux versions. La puissance du diesel de 245 ch passe à 256 ch à 4000 t/min tandis que son niveau d’émissions CO2 enregistre une baisse substantielle qui le ramène de 244 à 230 g/km. Le couple maximum de 600 Nm à 2000 t/min demeure inchangé. La version fiscalement intéressante fournit encore et toujours 211 ch et un couple de 520 Nm, mais pour un niveau d’émissions de CO2 qui passe à 224 g/km au lieu de 244 g/km.

Trois nouveaux packs d’options

Les améliorations apportées à la chaîne cinématique s’accompagnent d’une révision du design et de l’équipement du Discovery 4. Le système audio d’entrée de gamme a été mis à niveau et offre désormais un écran couleur qui remplace l’unité noir et blanc précédente ainsi que la connectivité Bluetooth, DAB et USB/iPod. Pour la première fois, le système audio est disponible avec un écran tactile autonome ne dépendant pas de la présence d’un système de navigation. Les améliorations GEN 2.1 du système audio Premium Harman Kardon LOGIC 7 portent sur la puissance qui passe à 825 watts que diffusent 17 hautparleurs tandis que la nouvelle commande

Le Discovery 4 peut enfin être équipé de trois nouveaux packs d’options. Le Pack Technology inclut un système de navigation haut de gamme avec navigation tout-terrain 4x4, la commande vocale Say What you See ainsi que l’aide au stationnement en marche avant et en marche arrière avec caméras de recul. Le Pack HSE Luxury offre des phares adaptatifs au xénon avec éclairage de virage, un système audio Harman Kardon LOGIC7® d’une puissance de 825 W à 17 haut-parleurs, le pack cuir Premium Leather, des rails de toit sur toute la longueur en exécution noire satinée, une colonne de direction réglable électriquement en hauteur et en profondeur,

un toit ouvrant/basculant électrique et une glacière intégrée dans la console centrale avant. Le Pack Vision Assist comprend des phares adaptatifs au xénon avec éclairage de virage, allumage automatique, feux de route à assistance automatique et système de caméras périphériques avec balises d’approche, assistance au remorquage Tow Assist et Tow Hitch Assist. La nouvelle version du Discovery 4 est déjà disponible chez tous les distributeurs Land Rover à partir de 47.900 euros.

Range Rover Sport On retrouve également la nouvelle boîte de vitesses, le moteur plus puissant ainsi que le système audio et de divertissement amélioré du Discovery 4 dans la version revisitée du Range Rover Sport. Le ‘Sport’ se démarque toutefois du ‘Disco’ par quelques suppléments pratiques. Le premier concerne le nouveau hayon à commande électrique. Il se commande à l’aide d’un bouton monté sur le tableau de bord, par la télécommande-porte-clé ou depuis le hayon lui même. La hauteur d’ouverture peut être programmée en maintenant simplement le hayon à la hauteur voulue puis en appuyant sur le bouton d’ouverture pendant 10 secondes. L’écran tactile Dual View avait quant à lui déjà fait son apparition sur le Range Rover. Cet écran 7 pouces permet au conducteur de visualiser les indications du système de navigation et au passager de regarder un DVD simultanément sur le même écran. Sur la version 3.0 TDV6 HSE est également disponible en option un Pack Luxury, ce qui amène les niveaux d’équipements tout près de ceux des modèles Supercharged. Ce pack comprend des surpiqûres en ton contrasté sur une sélection de selleries, des jantes en alliage de 20 pouces, le système audio Premium, un pack cuir étendu, un insigne HSE Luxury, un volant chauffé et un régulateur de vitesse adaptatif. Le Range Rover Sport millésime 2012 peut déjà être commandé et est disponible à partir de 59.000 euros.

MLRM 15/2011│49


AGENDA ( jusque novembre 2011)

colophon

VOYAGES Raid Oasis Maroc – Friends Tour Destination Période Téléphone E-mail Site Internet

Maroc du 20 septembre au 3 octobre 2011 03 636 11 35 info@adventureclub.be www.adventureclub.be

BIMESTRIEL – JUILLET 2011 N°15

PRIMEUR DISCOVERY 4 & RANGE ROVER SPORT 2012

Raid Oasis Maroc – Adventure Tour Destination Période Téléphone E-mail Site Internet

Maroc du 4 au 16 octobre 2011 03 636 11 35 info@adventureclub.be www.adventureclub.be

RANDONNÉES & ÉVÉNEMENTS (MAX. 4 JOURS) 20 août 2011 - Land Rover Day Destination Site Internet

Hainaut (Belgique), Avesnois (France) www.landroverexperience.com

TUAREG RALLYE 2011

UNE BELLE EXPÉRIENCE POUR TOUS LES PARTICIPANTS

CLUB NEWS:

VOYAGES ET RANDONNÉES: LA PAROLE AU CLIENT: CHRISTOPH NÜTTEN

LE FREELANDER CLUB CANTERBURY TRAILS BELGIUM AU C4H

PREMIÈRES IMPRESSIONS:

DEFENDER 2015

+ ESSAIS & TECHNIQUES  CHRONIQUE  PUBLI-REPORTAGE  AGENDA  ... BUREAU DE DÉPÔT GENT X

PRIX: 5,50 € - EDITEUR RESPONSABLE: ERIK DE RIDDER

09-11 septembre 2011 - Groene gordel / Ceinture verte Lieu Téléphone E-mail Site Internet

Brabant Wallon et Flamand (Belgique) 0486 69 90 46 / 0497 62 31 32 lucvdm@telenet.be / minervatempoland@euphonynet.be www.minervattregister.be

Invasion annuelle

L

e 20 août 2011, le Hainaut occidental et l’Avesnois seront à nouveau le théâtre d’une invasion pacifique dans le cadre du Land Rover Day annuel. Cet événement s’adresse à tous les modèles de Land Rover, même sans équipement spécifique ou pneus à plus gros dessins. L’attraction principale de cette journée familiale reste le parcours touristique sillonnant les plus jolis sentiers asphaltés et non-asphaltés de ces ravissantes contrées de Belgique et de France. Le parcours inclut quelques obstacles ‘soft’, pour lesquels les instructeurs de l’autoécole Land Rover Experience vous fournissent trucs et astuces. Vous pourrez découvrir les capacités et les limites de votre Land Rover sur la piste de trial construite dans le parc du château. Et le soir, l’événement se clôturera par le traditionnel dîner VIP dans l’orangerie du Château de Bourgogne. Vous pourrez admirer vos exploits de la journée sur grand écran durant le repas.

S’inscrire www.landroverexperience.be

Année 4, juillet 2011, numéro 15 My Land Rover magazine est le magazine des propriétaires belges de Land Rover

Tirage: 8500 exemplaires

Fréquence: bimestriel

Site Internet: www.mylandrover.be

Editeur responsable: Erik De Ridder – edr@eventbox.be

Rédacteur en chef: Jan Van Geel – jvg@mylandrovermagazine.be

Rédaction: Jeroen Coteur, Jacques Legros, Ann Van Uffel, Britt Vandermeulen

Editeur: Event&Expo Bvba Ooikeplein 40. 9790 Wortegem Petegem, Belgique

Art director: Bert Wagemans, LEO

Impression: Drukkerij Schaubroeck, Nazareth

Sales management: Erik De Ridder – 0486 13 13 13

Traffic: Hilde De Ridder – traffic.leo@telenet.be

Dans notre prochain numéro...

Copyright: Aucun article ou partie d’article de ce magazine ne peut être repris, reproduit ou copié sans autorisation explicite de l’éditeur.

 Defender Red Bull

Abonnement:

 Range Rover Evoque

Frais d’expédition (20 euros/an) à commander via Nathalie Depaepe info@mylandrovermagazine.be

 Land Rover Day  ...

50│MLRM 14/2011


Checklist: Rooftent Roofrack Refrigerator Spare parts Camping gear First aid kit Water Extra fuel Maps Toolcase ... 4x4 Adventure store & Land rover service

STORE zaventem

STORE Desselgem

Gentseweg 224 8792 Desselgem Belgium T: +32 (0)56 64 95 10 sales@lpi.be

Mercuriusstraat 24 1930 Zaventem E40 exit 21 Close to IKEA T: +32 (0)2 742 26 62 adventure@trekk4x4.be Used cars: www.trekk4x4.be mo to fr: 9u00 – 18u30 sa: 10u00 – 17u30 su: closed

4x4 Adventure store

real offroad products for real offroad people

tu: 14u00 - 18u00 we & fr: 10u00 - 18u00 th: 10 - 20u sa: 10u00 - 17u00 mo & su: closed


landrover.be/fr/

notreplanete

Il vous aide à fixer la remorque. Il tracte le bateau sans souci. Il offre un confort total à vos amis et de l’espace pour votre matériel. La pêche au bonheur n’a jamais été aussi facile.

DISCOVERY 4 9,3-14,1 L/100 KM • 244-328 G/KM CO2 La conduite «tout terrain» doit se faire dans le respect du Code de la route et de l’environnement. Informations environnementales [AR 19/03/04] : www.landrover.be.


mlrm15,fr